Version PDF de la Synthèse du Pr. Denis Rancourt sur le SRARS-CoV-2 et la pandémie CoV19 associée – À DIFFUSER SANS PITIÉ !

Un an… Ce que l’on sait du SRAS-CoV2 et de la « pandémie » COVID-19 associée : une mise à jour des données récentes (Denis Rancourt)

banner sars cov 2

Mise à jour des données récentes concernant la politique COVID19

Les mesures de confinement n’empêchent pas les décès, la transmission ne se fait pas par contact, les masques n’apportent aucun bénéfice, les vaccins sont intrinsèquement dangereux.

Les mesures sans précédent de confinement universel, de confinement institutionnel strict des maisons de soins, de masquage universel de la population, d’obsession hygiénique des surfaces et des mains et de déploiement accéléré des vaccins sont contraires à la science connue et aux récentes études de référence. Le gouvernement a fait preuve d’imprudence par action et de négligence par omission. Des mesures institutionnelles sont nécessaires depuis longtemps pour endiguer la corruption dans le domaine de la médecine et de la politique de santé publique.

VIA Résistance71 – Source Research Gate/Dr. Denis Rancourt – URL de l’article source en français ► https://lesakerfrancophone.fr/mise-a-jour-des-donnees-scientifiques-recentes-concernant-la-politique-covid-19

Version PDF N° 130121 de 28 pages de la remarquable synthèse du Pr. Denis Rancourt sur ce qu’on sait aujourd’hui SCIENTIFIQUEMENT sur le SRAS-CoV-2 et la « pandémie » COVID-19 associée ► À DIFFUSER SANS PITIÉ pour STOPPER IMMÉDIATEMENT la MASCARADE et l’imposture avant qu’elles ne nous enferment dans sa dictature technotronique eugéniste programmée ►https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/01/synthese-du-pr-denis-rancourt-sur-le-sras-cov-2-et-la-pandemie-cov19-associee-maj.pdf

covid 19 Pr Denis Rancourt

Synthèse du Pr. Denis Rancourt sur le SRAS-COV-2 et la “pandémie” COVID19 associée – Version PDF JBL1960, Janvier 2021

SOMMAIRE DU PDF :

Page  4    Présentation : JBL1960 & R71

Page  5    Un an… Ce que l’on sait du SRAS-CoV2 et de la « pandémie » COVID-19 associée : une mise à jour des données récentes (Denis Rancourt) – Introduction – Pandémie iatrogène de panique

Page  7    La rigueur des mesures n’a aucun effet sur le nombre total de décès attribués à la COVID-19

Page  9    La corruption de la science est mise à nue – Masques et PCR

Page 15    La transmission ne se fait pas par contact

Page 17    Le port du masque dans la population générale n’apporte aucun bénéfice détectable

Page 19    Les vaccins sont intrinsèquement dangereux

Page 21    Présentation par l’auteur, Pr. Denis RANCOURT, de ses compétences pour examiner les données scientifiques sur la COVID-19

Page 23    Notes

Page 28    Notes & Précisions complémentaires au texte de JBL1960 & RÉSISTANCE71

Cliquer pour accéder à synthese-du-pr-denis-rancourt-sur-le-sras-cov-2-et-la-pandemie-cov19-associee-maj.pdf

À RETROUVER DANS MA BIBLIOTHÈQUE PDF – DANS MON DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS & CHRONIQUES DU PRESQUE DR. T’CHÉ-RIEN

À relier à ma publication d’hier ► (r)ÉVEILLEZ-VOUS LES COBAYES DE LA TERRE ! SORTEZ LA TÊTE DU TROU ET DÉCLAREZ LA FIN du CONFINEMENT SANS FIN…

Pourquoi ça urge : Partout les reconfinements sans fin se ramassent à la pelle, et aujourd’hui, en France, TOUTES les personnes décédées sont classées COVID, comme en atteste ce témoignage ; DECES CLASSE COVID TEST RT PCR NEGATIF 08 01 21L’heure est venue de nous lever et de faire foirer le PROJEEEEEET de Macron et son monde, TOUS LES PEUPLES de la TERRE, ce dernier dossier PDF vous donnera toutes les preuves en mains pour agir ICI & MAINTENANT & D’OÙ NOUS SOMMES !

N’attendez pas une seconde de plus, c’est bien parce que tous les peuples se réveillent, que le reverrouillage / LOCK DOWN PLANétaire est imminent : Virus : record de décès aux États-Unis, la Chine reverrouille (Source AFP 13/01/21) + Angela Merkel évoque un confinement jusque début avril + Couvre-feu, reconfinement… Emmanuel Macron assume de changer de stratégie «d’une semaine à l’autre» = TEMPS DE DIRE NON !

INOCULATION ► EXTERMINATION = Jamais il n’est question de GUÉRISON mais de RÉDUCTION de la POPULATION !

RIEN D’AUTRE !…

JBL1960

 

 

71 réflexions sur « Version PDF de la Synthèse du Pr. Denis Rancourt sur le SRARS-CoV-2 et la pandémie CoV19 associée – À DIFFUSER SANS PITIÉ ! »

  1. INFOS ROSEAU : Aux États-Unis, des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 – medias-presse.info

    https://www.medias-presse.info/aux-etats-unis-des-centaines-de-personnes-aux-urgences-apres-avoir-recu-le-vaccin-contre-le-covid-19/138494/

    En France : Le Cyborg commence aussi à s’énerver contre le principe du consentement (les principes, il s’assoit toujours dessus) :

    https://lecourrier-du-soir.com/vaccination-lors-dune-reunion-privee-a-lelysee-macron-tres-en-colere-appelle-a-eliminer-le-consentement/

    J'aime

    1. commentaire intéressant sous l’article:
      « Une question est à se poser pourquoi les militaires ne sont pas vacciner en premier? Soit le vaccin est nocif pour eux et donc c’est la garantie du chef de l’état de garder le pouvoir! »

      J'aime

      1. Le fait est qu’il nous faut REFUSER le principe même de CES vaccins/pathogènes synthétiques ou Thérapie génique… Perso, je souhaite que TOUSTES nous refusions de nous faire vacciner sinon cela leur sera encore plus facile de nous inoculer !

        J'aime

      2. C’est aussi simple de les vacciné avec vitamine C ou autre chose, et aux yeux de tous c’est le vaccin comme pour tout le monde. En plus le casse tête dira à l’opinion, prenez exemple sur nos soldats 😊

        J'aime

  2. Hautes-Alpes : Le maire de Gap veut une campagne de vaccination à grande échelle dans le département ► https://www.dici.fr/actu/2021/01/11/hautes-alpes-maire-de-gap-veut-une-campagne-de-vaccination-grande-echelle-departement-1483047

    Voilà pourquoi j’ai toujours appelé à BOYCOTTER les élections municipales, car le maire est le 1er représentant de l’État !

    CONSIGNES COMMUNALES POUR ALLER (BIEN) VOTER ;

    ÉLECTIONS MUNICIPALES DES 15 et 22 MARS 2020

    Application stricte des gestes barrières.
    Priorité de passage sera accordée à nos aînés.
    Vous êtes invités à venir avec votre propre stylo pour procéder à l’émargement.
    Du gel hydro-alcoolique sera disponible à la sortie du bureau de vote.
    Le dépouillement reste ouvert au public sous votre propre responsabilité.

    Version PDF ► Les Maires informent la population française ► AVIS A LA POPULATION FRANCAISE 13 MARS 2020, PDF N° 173 de 8 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/avis-a-la-population-francaise-13-mars-2020.pdf

    Cliquer pour accéder à avis-a-la-population-francaise-13-mars-2020.pdf

    J'aime

  3. RAPPEL (la vidéo m’a déjà été supprimée) : Covid-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe

    Suite à sa note d’expertise grand public sur les vaccins faisant appel aux biotechnologies, le Dr Christian VÉLOT*, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, propose une vidéo didactique (sous-titrée Français/Anglais/Espagnol) sur les différents types de vaccins contre la COVID-19, et en particulier ceux de dernière génération avec les risques potentiels qu’ils peuvent engendrer. Bon visionnage !
    Pensez à partager et à faire partager !

    Pourront supprimer la vidéo, mais pas le doc.PDF : DOCUMENT PDF IMPORTANT – 23/11/2020 Attention danger ! Note grand public sur les vaccins OGM (CRIIGEN – PDF) ► Note d’expertise pour le grand public sur les vaccins ayant recours aux technologies OGM (version PDF) – Dr Christian Velot ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/2020-09_note-dexpertise-vaccins-gm_c.velot-02_traite-02.pdf

    Cliquer pour accéder à 2020-09_note-dexpertise-vaccins-gm_c.velot-02_traite-02.pdf

    J'aime

  4. Transmis par mail (traduire avec https://www.deepl.com/translator )

    Divulgation du consentement éclairé aux sujets des essais de vaccins sur le risque d’aggravation de la maladie clinique par les vaccins COVID-19

    Résumé

    Objectifs de l’étude : La compréhension du patient est un élément essentiel pour répondre aux normes d’éthique médicale en matière de consentement éclairé dans la conception des études. L’objectif de l’étude était de déterminer s’il existe suffisamment de littérature pour exiger des cliniciens qu’ils divulguent le risque spécifique que les vaccins COVID-19 puissent aggraver la maladie en cas d’exposition à un virus en circulation ou de provocation.

    Méthodes utilisées pour mener l’étude : La littérature publiée a été examinée afin d’identifier les preuves précliniques et cliniques que les vaccins COVID-19 pourraient aggraver la maladie en cas d’exposition à un virus en circulation ou à un virus de compétition. Les protocoles d’essais cliniques des vaccins COVID-19 ont été examinés pour déterminer si les risques étaient correctement divulgués.

    Résultats de l’étude : Les vaccins COVID-19 conçus pour provoquer des anticorps neutralisants peuvent sensibiliser les personnes vaccinées à une maladie plus grave que si elles n’étaient pas vaccinées. Les vaccins contre le SRAS, le MERS et le VRS n’ont jamais été approuvés, et les données générées lors du développement et des essais de ces vaccins suggèrent un problème mécanique sérieux : les vaccins conçus empiriquement selon l’approche traditionnelle (consistant en un pic viral de coronavirus non modifié ou minimalement modifié pour provoquer des anticorps neutralisants), qu’ils soient composés de protéines, de vecteurs viraux, d’ADN ou d’ARN et quelle que soit la méthode d’administration, peuvent aggraver la maladie COVID-19 par un renforcement dépendant des anticorps (ADE). Ce risque est suffisamment occulté dans les protocoles d’essais cliniques et les formulaires de consentement pour les essais de vaccins COVID-19 en cours pour qu’il soit peu probable que les patients comprennent bien ce risque, ce qui empêche les sujets de donner un consentement véritablement éclairé dans le cadre de ces essais.

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33113270/

    Vous comprendrez bien, ainsi, pourquoi l’autre Cron veut s’asseoir sur notre consentement !

    On lui rappelle ;
    1) le code de Nuremberg ;
    2) la convention d’Oviedo !

    Renseignez-vous bazar de bazar !

    J'aime

    1. Il faut dire qu’une augmentation de 56°C a été constatée dans la stratosphère au-dessus de la Sibérie le 4 janvier dernier.

      Les températures relevées sont passées de -69°C à -13°C, comme le rapporte le National Geographic.

      Ce changement soudain se produit chaque année, mais pour 2021, la variation des températures est quand même importante, comme le souligne le New York Times.
      =*=
      Cela arrive chaque année… P’tin, zont vraiment du mal à le dire/écrire, pis juste derrière, c’est la faute au RCA !

      Ben tiens…

      J'aime

  5. Réseau Sentinelle, SOS médecins, Urgences ne voient plus de Covid19. Stop couvre-feu ! (et au rerereconfinement sans fin ?) ► https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/reseau-sentinelle-sos-medecins-urgences-ne-voient-plus-de-covid19-stop-couvre-feu

    Tribune de Gérard Delépine pour France Soir – 13/01/21

    Tribune : L’épidémie est terminée en France, mais les médias disent le contraire et la propagande terrorisante est plus active que jamais.

    L’imagination au pouvoir : pendant la vague de mars, c’était le décompte journalier morbide des morts, puis en octobre des « cas » ( sur tests non fiables avec 97 % de faux positifs ) et actuellement faute de malades et même de testés positifs, on agite le « variant » anglais dont rien ne prouve la dangerosité ! Nos dirigeants acceptent l’idée, enfin, que les virus mutent, comme le pr Raoult l’a expliqué à la France entière depuis des mois. Si à chaque mutant c’est la panique, notre économie sera morte dans l’année, comme de fait le plan Davos le souhaite et l’organise depuis des années sous le prétexte de cette pseudo peste qui n’a pas tué plus que bien d’autres grippes des années passées.

    Le scénario actuel et la réalité

    Depuis plusieurs semaines, le gouvernement et les médias complices agitent à nouveau la peur pour faire accepter des couvre-feux, sans aucun intérêt sanitaire réel[1]. Ils prétendent que le Covid19 revient plus méchant que jamais, revigoré par une mutation anglaise ou sud-africaine[2]. Ils affichent pour nous convaincre un nombre croissant de « cas » PCR positif dont même l’OMS reconnaît la non-fiabilité [3] [4] [5] et les inconvénients[6]. Or les « cas » ne sont majoritairement ni des malades, ni des contagieux, ni des porteurs de virus et ne témoignent donc pas de la réalité de l’épidémie, mais principalement du nombre de tests réalisés et du nombre de séances d’amplifications pratiquées.

    Une épidémie ne se mesure qu’au nombre de malades, individus qui souffrent de symptômes et qui consultent leur médecin pour un diagnostic ou un traitement.

    Le réseau sentinelle

    Le réseau Sentinelle est un réseau de recherche et de veille sanitaire en soins de premiers recours en France métropolitaine. Créé en novembre 1984, il est développé sous la tutelle conjointe de l’Institut national de la santé, de la recherche médicale et de Sorbonne Université. Il fédère plus de de 1400 médecins de ville, généralistes et pédiatres. C’est lui qui permet de suivre chaque année les épidémies de bronchiolite, grippe, gastro entérite, rougeole et rhume et leurs virulences. Cette année, il a étendu la surveillance des maladies contagieuses habituelles au Covid19. Ses données sont plus pertinentes que celles de Santé Publique France qui publie principalement les données hospitalières et dépend du ministre qui veille à ce que ses publications ne gênent pas sa propagande terrorisante.

    Car ce qui différencie le Covid19 des épidémies précédentes n’est ni sa virulence, ni sa mortalité, mais le traitement médiatique qui lui est réservé. Lors des épidémies sévères précédentes, le ministère rassurait la population.

    Depuis le début de la crise actuelle, le ministère et les médias s’efforcent au contraire de paniquer la population afin de faire accepter des mesures pseudo-sanitaires qui n’ont jamais démontré qu’elles pouvaient être utiles, et dont chacun mesure chaque jour la nocivité tant sur la santé globale que sur l’économie, les chômeurs, les salariés précaires, les pauvres, les cafés -restaurants, le monde de la culture et du sport, les petits commerçants.

    Les jeunes adultes sont les premières victimes au profit des grandes chaînes, des GAFA et des super riches, sans que ces mesures ne permettent de sauver nos vieillards poussés également au syndrome de glissement par abandon de la vie qui mérite d’être vécue (entourée des siens, des amis etc..) aidés de plus vers la mort par le Rivotril des décrets de mars et octobre, à injecter en cas de problème respiratoire et de « suspicion » de covid.

    Les traitements précoces qui résoudraient facilement la grande majorité de ces épisodes infectieux sont toujours interdits contre toute logique sanitaire, qui manifestement n’est pas l’objectif. Les médias continuent à ancrer dans les cerveaux des téléspectateurs qu’il n’existe par de traitement, mensonge énorme répété par les ministres et l’argument d’autorité est tragique. Pourtant la mortalité très basse des pays qui utilisent le traitement Raoult, l’ivermectine ou l’artémisine depuis de début de l’épidémie sont des preuves scientifiques bien établies que nos gouvernants ne veulent pas reconnaitre. Le but est évidement de prolonger la crise et la ruine de la classe moyenne et de nous faire consommer du remdesivir, puis les vaccins géniques non testés sur plus de deux mois, et leurs risques majeurs.

    Et pourtant l’épidémie est vraiment terminée

    Réseau sentinelle : où sont les malades Covid19 en fin d’année 2020 ?

    Depuis début septembre2020, 543 patients présentant une Infection Virale Aigue (IRA) ont été vus en consultation de médecine générale et de pédiatrie et ont été prélevés dans le cadre de la surveillance Sentinelle, prélèvements essentiellement nasopharyngés testés pour différents virus respiratoires, dont le SARS-CoV-2 (COVID-19) et les virus grippaux.

    En semaine 52 : aucun n’était positif au SARS-CoV-2 (COVID-19) (0/17 testés) En semaine 53 : aucun prélèvement ne s’est révélé positif au SARS-CoV-2 (COVID- 19) parmi les échantillons prélevés, et 17 patients présentant une IRA vus en consultation 23,1%) étaient positifs au hRV (virus du rhume).

    Cette absence confirmée de malade de Covid19 en consultation de ville dure depuis la semaine 47.

    Ces données permettent d’estimer qu’en fin d’année 2020, le taux d’incidence des cas d’infections respiratoires aigües dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en médecine générale était inférieur à 14 cas pour 100 000 habitants[7], représentant moins de 9 097 nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste.

    Cette estimation est stable par rapport aux semaines précédentes.

    La quasi-disparition des malades Covid19 est aussi observée par SOS médecins

    Et aux urgences des hôpitaux :

    Cette quasi-absence de malades Covid19 vus en médecine générale et en pédiatrie, par SOS médecins et aux urgences hospitalières dément les propos alarmistes du ministère basés sur des tests majoritairement réalisés en dépistage sur des asymptomatiques, qui ne sont ni malades, ni porteurs de virus entiers, ni contagieux. Si l’épidémie était encore active, les médecins généralistes devraient voir de nombreux malades covid19 ; or ils n’en voient plus.

    Alors pourquoi cette désinformation gouvernementale permanente ?

    On ne trouve pas d’autre explication que la volonté de prolonger la panique dans la population et l’état d’urgence indéfiniment pour justifier des mesures prétendument sanitaires, alors que rien ne prouve qu’elles puissent avoir le moindre impact sur la propagation d’une éventuelle épidémie.

    La finalité de cette propagande mensongère est vraisemblablement de réaliser le programme de Davos bien détaillé dans le livre de Schwab en supprimant, entre autres, 75% des restaurants indépendants par le maintien des confinements et interdictions de travailler jusqu’en décembre 2021 précisément prévu par le rapport 9 de Ferguson, dont toutes les prédictions se sont révélées fausses [8] ,[9] mais que le gouvernement suit à la lettre.

    Les prophéties sont là pour conditionner la population naïve et non pour aider à la sécurité sanitaire. Le déroulement de la gestion de l’épidémie le démontre jour après jour.

    Sortir de l’emprise du gouvernement sur la population

    Que peuvent faire les innombrables victimes de ces mesures aberrantes ?

    Cesser d’avoir peur d’un virus qui rend actuellement beaucoup moins de gens malades que les rhumes saisonniers.

    Cesser d’être dupe de la propagande des médias et des promesses gouvernementales : indemnisations et réouvertures prochaines toujours prévues dans 15 jours et toujours reportées à cause de « cas » dont le nombre augmente toujours juste avant une décision pour la justifier (alors qu’elle a été prise en réalité bien longtemps auparavant). Le but de cette politique est de pousser à la faillite un maximum d’établissements pour que les chaînes puissent accaparer le marché.

    Expliquer autour de soi que pratiquer des tests PCR quand on est en bonne santé ne sert à rien, ni pour celui qui les subit[10] , ni pour ses proches[11] mais contribue uniquement à alimenter la propagande gouvernementale pour prolonger l’état d’urgence et les fermetures. Stop tests !

    Rappeler à tous les résultats catastrophiques de la politique sanitaire française suivie jusque-là et qui nous a placés, avec les pays qui confinent durement, dans le top 5 européen des plus fortes mortalités Covid19. Stop politique mortifère !

    Informer ses élus, maires, députés en leur montrant les données de ce réseau Sentinelle qui montre que l’épidémie est derrière nous, leur rappelant que la prolongation des restrictions tue l’économie, obère l’avenir des jeunes[12] et menace à terme la vie de plusieurs dizaines de milliers de français, sans protéger réellement qui que ce soit.

    Porter plainte en justice contre les responsables de ces mesures pour faire indemniser à leur juste valeur les préjudices subis. Que les responsables paient !

    Manifester pacifiquement pour le respect de nos libertés fondamentales : liberté de travailler, liberté de circuler, liberté d’exprimer ses opinions, liberté de prier, d’aller au restaurant, au théâtre ou au musée, à la faculté, dans les bars ou en discothèque etc. Sans masque, qui n’est que témoin de la soumission que nous impose les dirigeants soumis à l’OMS, sauf en quelques pays plus respectueux de leurs peuples comme la Finlande, l’Islande, la Suède[13], la Norvège[14], la Biélorussie.

    LIBERTÉ !

    (NOTES dans l’article FS)

    J'aime

  6. Conférence de presse : Santé Libre | Des collectifs de médecins indépendants pour la Covid19 – Conférence de coordination des collectifs de médecins indépendants pour une autre gestion sanitaire Samedi 09 janvier 2021 ( Paris)

    Les collectifs de médecins favorables à une autre politique sanitaire s’organisent. Ils se regroupent en un comité santé/liberté pour défendre les patients et leurs médecins, ainsi que les libertés publiques, en particulier la liberté de prescrire et la liberté de choix du patient face à la politique vaccinale.
    Ils soulignent qu’il existe d’autres voies thérapeutiques très efficaces face à cette pandémie et que rien ne justifie les mesures sanitaires actuelles comme le couvre-feu, le port du masque dans la rue, la fermeture des restaurants, bars, salles de spectacles, etc.
    Un comité scientifique indépendant sans conflits d’intérêt est créé pour guider une autre politique sanitaire et émettre des avis.

    Les Porte-paroles:
    Dr Violaine Guérin ( Laissons les médecins prescrire)
    Martine Wonner ( Députée)
    Alain Houpert (Sénateur)
    Dr Eric Ménat (Médecin généraliste)
    Dr Gérard Guillaume (Rhumatologue)
    Dr Claude Escarguel ( Microbiologiste)
    Dr Claire Delval ( Réinfocovid)

    Remerciement : Alexandre Mouci, Nicolas Stoquer

    18/11/20 TRACT-PDF SUR 2 PAGES ► COVID19 – EN 10 POINTS INDISCUTABLES ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/covid_19_synthese_de_points_indiscutables_pour_mieux_debattre_.pdf

    + MANIFESTE DES MÉDECINS POUR LA LIBERTÉ DE PRESCRIRE ► https://manifestes-libertes.org/wp-content/uploads/2020/11/LA-QUATRIEME-VOIE-Vdef.pdf (4pages) Source : https://stopcovid19.today/ ⇔ tweeter : @laissonslespre

    Cliquer pour accéder à LA-QUATRIEME-VOIE-Vdef.pdf

    J'aime

  7. Joe Biden est maintenant accusé de crime de Classe A
    L’ancien vice-président, aujourd’hui candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a été formellement inculpé pour un crime de Classe A en Ukraine.

    Lorsqu’il était vice-président d’Obama, Joe Biden s’est ouvertement vanté d’avoir menacé le président ukrainien de retirer un milliard de dollars de garanties de prêts américains, ce qui mettrait l’Ukraine en faillite, si elle ne renvoyait pas immédiatement le procureur chargé d’enquêter sur Burisma Holdings.

    Hunter Biden faisait partie du conseil d’administration de Burisma.

    L’ancien vice-président, aujourd’hui candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a été formellement inculpé pour un crime de classe A en Ukraine.

    Lorsqu’il était vice-président d’Obama, Joe Biden s’est ouvertement vanté d’avoir menacé le président ukrainien de retirer un milliard de dollars de garanties de prêts américains, ce qui mettrait l’Ukraine en faillite, si elle ne renvoyait pas immédiatement le procureur chargé d’enquêter sur Burisma Holdings.

    Hunter Biden faisait partie du conseil d’administration de Burisma.

    Il y a une semaine, NBC News a rapporté que la récente enquête ukrainienne sur Joe Biden s’était terminée, en déclarant « Les autorités ukrainiennes ont clos une enquête criminelle sur Joe Biden, qui était accusé d’avoir indûment forcé l’éviction du procureur général du pays en 2016, a déclaré un porte-parole de la police. L’enquête a été lancée en février après que le procureur évincé, Viktor Shokin, ait fait appel devant un tribunal ».

    La loi ukrainienne permet à quiconque de s’adresser au tribunal et de demander une enquête si le Bureau d’enquête de l’État refuse d’en ouvrir une de son propre chef. Selon Vitaly Shabunin, le co-fondateur du groupe de surveillance basé à Kiev, The Anti-Corruption Action Center, les tribunaux ukrainiens ordonnent massivement aux forces de l’ordre de lancer des poursuites pénales, même en l’absence de preuves.

    Un réseau d’information américain a fait un reportage sur cette accusation de crime, et le clip vidéo a été diffusé sur Twitter :

    L’UKRAINE 🇺🇦 A MAINTENANT INSCRIT JOE BIDEN DANS LA LISTE DES ACCUSATIONS DE CRIME DE CLASSE A. pic.twitter.com/Kla7sY3gXx

    101010 (@SatoshiMed) 17 novembre 2020

    J'aime

  8. USA – Disneyland devient le « Super-Site de vaccination de masse ».

    Disneyland – le plus grand employeur du comté d’Orange en Californie – deviendra un « super-site » de vaccination de masse, et commencera ses activités plus tard cette semaine, selon CBS News.

    Lundi, les responsables ont annoncé que la station deviendra le premier « Super point de distribution » (POD) du comté parmi les cinq sites régionaux prévus, avec la capacité de vacciner des milliers de personnes par jour.

    « Le coronavirus a entraîné à la fois une crise de santé publique et une dévastation économique », a déclaré Harry Sidhu, maire d’Anaheim. « Avec ce super site, nous allons commencer à surmonter les deux. Chaque vaccination effectuée à Anaheim contribuera à sauver des vies et à accélérer la réouverture et le rétablissement de notre ville.»

    Comme dans la plupart des États-Unis, les vaccins dans le comté d’Orange sont interrompus grâce à une approche progressive et à plusieurs niveaux, les forces de l’ordre et les premiers intervenants étant parmi les premiers à être vaccinés.

    Désormais, les résidents de plus de 75 ans peuvent également recevoir le vaccin.

    Ceux qui répondent aux critères doivent prendre rendez-vous dans un site de Super POD pour se faire vacciner, ont déclaré les responsables. Le comté d’Orange a une population d’environ 3,1 millions d’habitants. – CBS News

    « Disneyland Resort est fier d’aider le comté d’Orange et la ville d’Anaheim à utiliser notre propriété, et nous leur sommes reconnaissants de tous leurs efforts pour combattre COVID-19 », a déclaré le Dr Pamela Hymel, médecin en chef des parcs Disney, à CBS.

    Parmi les autres sites de vaccination de masse, citons le Dodger Stadium à Los Angeles, le Petco Park à San Diego et Cal Expo à Sacramento.

    Parfait pour le covid-19 CIRCUS !

    J'aime

  9. https://covidinfos.net/liens-dinteret/la-fondation-gates-a-distribue-plus-de-21-millions-de-dollars-a-linstitut-pasteur-en-france-et-en-afrique/2739/

    D’après son propre site, la Fondation Bill & Melinda Gates a donc distribué 21 369 745 de dollars à l’institut Pasteur. 8 816 022 de dollars pour la maison mère à Paris, 12 553 723 de dollars pour l’Institut Pasteur de Dakar…

    Cliquez ici pour vérifier directement sur le site.

    Liste des dons de la fondation Gates à l’Institut Pasteur de Paris :
    8 816 022 $ en tout, dont 8 616 022 $ depuis 2014 (pages 1 & 2) :

    Alors, ce n’est pas comme si on découvrait le truc, hein ?

    Pourquoi l’Empire Mondial de la santé de Bill Gates promet plus d’empire et moins de santé publique

    Jeremy Loffredo (journaliste indépendant basé à Washington D.C.)

    Michele Greenstein (journaliste indépendante, ex-RT America)

    Paru sur The Grayzone sous le titre Why the Bill Gates global health empire promises more empire and less public health

    Traduction Corinne Autey-Roussel pour Entelekheia

    Compilation des 4 parties par Résistance71 pour une mise au format PDF N° 185 de 33 pages par mézigue sous le titre :
    Bill « La Piquouze » Gates & son Empire Mondial de la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    Son N.O.M. est Bill, Kill Bill, et il a son permis de nous tuer !!!

    Page 11 = Comme Bill et Melina Gates ont GAVI Le Monde, qui nie…

    Cliquer pour accéder à bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    J'aime

    1. Quelle merveille ! C’est furieusement ce que je pense, tout au fond de moi, depuis le début…

      J’en ai bavé des ronds de chapeaux, par amitié pour Résistance71, lorsqu’ils m’ont demandée, de mettre Nietzsche en musique… J’ai accepté de me recoltiner avec Friedrich ► https://jbl1960blog.wordpress.com/lintegrale-des-textes-majeurs-de-friedrich-nietzsche-en-pdf/

      J’ai pas tout lu en profondeur, c’est impossible, tant certains de ses écrits, au Frédo, lorsqu’on est femme, sont juste… incroyables ! Littéralement !

      Mon cadeau à Maxime Tandonet à travers Toi-toi mon-RIEN ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/ainsi-parlait-zarathoustra-1883-1885-de-nietzsche.pdf

      Cliquer pour accéder à ainsi-parlait-zarathoustra-1883-1885-de-nietzsche.pdf

      J'aime

  10. Voir la vidéo de Robert David Steele – Trafic d’enfants

    https://bittube.tv/

    Note – elle apparaît en haut de la liste, pas de lien proposé, uniquement un téléchargement en MP4 que je ne peux insérer puisque je ne suis pas administrateur de ce blog.

    J'aime

    1. Y’a-t-il une konnerie qu’ils n’auront pas commises ???

      Tant mieux pour nous, profitons de ce grand nimportenawak pour faire foirer le PROJEEEEEET à l’autre Cron !

      J'aime

  11. Covid-19 – Le vaccin inachevé

    par Jean-Loup Izambert et Claude Janvier.

    Impossible d’ignorer que Pfizer et Moderna ont créé en moins d’une année un vaccin ARN messager décrit et salué par quasiment l’ensemble du corps médical, les politiciens, et la presse mainstream comme révolutionnaire et efficace contre le Coronavirus. Une vraie prouesse ! Et une vaste fumisterie qui cache les objectifs réels de ces producteurs de « vaccin miracle ». Avec la complicité du gouvernement français.

    Tout est bon pour inciter les citoyens à se faire injecter le précieux liquide. Du chef de l’État, en passant par les ministres, les parlementaires, les médias et une certaine caste de médecins, la propagande bat son plein. Comme si cela ne suffisait pas, un collectif d’artistes s’est formé afin de marteler le message tout en louant les vertus de ce vaccin1. Du reste que connaissent-ils ces artistes du processus de la mise au point d’un vaccin ? Rien ! Strictement rien ! Leur démarche est guidée par le bla-bla des lobbyistes des laboratoires et des toubibs médiatiques comme Karine Lacombe, récemment promue pour recevoir la Légion d’honneur en récompense de … Et bien, bonne question, on ne sait pas. Certainement pour son nombre d’interviews record. Elle va bientôt figurer en pôle position dans le Guinness. Pendant ce temps-là, d’autres docteurs et infirmières travaillant en milieu hospitalier nuits et jours, ne bénéficieront pas de la même reconnaissance officielle. Pour ces derniers le pouvoir réserve matraques, gazages, arrestations et amendes s’ils viennent à protester contre sa politique de liquidation du système de santé publique.

    Quant aux artistes engagés pour la vaccination, on retrouve entre autre Berléand2 qui avait dévoilé son mépris pour le peuple et les Gilets jaunes, et le décevant Grand Corps Malade. En effet, avec sa chanson « Pas essentiel », on s’attendait à plus de réflexion3. Ce qui est dommage, c’est que tout ce beau monde est fermement persuadé que, grâce à cette vaccination, la vie va reprendre comme avant. Retour à la normale, jouée en partition uniquement pour pipeau et violon !

    Cette légion d’honneur, distribuée à tout-va comme des confettis à des enfants, ne signifie plus grand chose à part récompenser certains malfaisants. Jacques Servier, feu le grand patron des laboratoires du même nom, s’était vu remettre la décoration prestigieuse en plein scandale du Médiator. Rappelons que pendant trente ans, de 1976 à 2009, ce produit dangereux à été prescrit à plus de 5 millions de patients. Jugement final en 2021. Un record de « rapidité » dû à l’état de délabrement avancé du système judiciaire français que mettent en évidence depuis plusieurs années les enquêtes de la Commission européenne pour l’efficacité de la justice (CEPEJ). Entre 220 et 300 décès à court terme et entre 1300 et 1800 à long terme4. Ce qui n’a pas empêché Nicolas Sarkozy, alors chef de l’État à l’époque, de remettre à Servier, le 7 juillet 2009, la plaque et le cordon de grand-croix – la plus haute distinction – de la Légion d’honneur5, alors que la célèbre pneumologue Irène Frachon, dans son livre – Médiator 150 mg, combien de morts ? – publié deux ans plus tôt dénonçait les méfaits du médicament « miracle ».

    Mais revenons à ce vaccin miraculeux fabriqué en moins d’un an. Les chercheurs ont bossé nuit et jour. Quand il y a des bénéfices à faire, pas d’hésitation…

    Effets indésirables graves : la question est loin d’être résolue
    Le professeur Raoult que l’on ne présente pas déclare le 8 janvier 2021 que ce vaccin n’est pas la baguette magique qui va arrêter l’épidémie. Extrait de l’article « … Je pense que la plupart d’entre eux (les vaccins) ne présentent pas de risques à court terme. À moyen-long terme, personne ne peut le savoir sur des formes nouvelles (…) on a évalué les effets secondaires qui ne sont ni plus ni moins que ceux des autres vaccins : il ne s’est pas passé de choses extraordinaires. À moyen-long terme, personne ne peut le savoir sur des formes nouvelles (…) on a évalué les effets secondaires qui ne sont ni plus ni moins que ceux des autres vaccins : Je ne le crois pas non plus ».6

    Côté Pfizer, le vaccin Covid-19 assurerait une efficacité globale de 80,2% après la première injection, atteignant 94,1% 14 jours après la seconde injection7.
    Côté Vidal, la bible des médecins, au 10 décembre 2020, dans son article « Vaccin Pfizer/Biontech contre la Covid-19 : Enfin des données à analyser ! » : « un taux de protection de 52,4% dès la première injection » mais surtout : « Les questions relatives à l’efficacité qui demeurent en suspens », « Des effets indésirables post-injection plus sévères chez les moins de 56 ans », « Les questions relatives à la toxicité qui demeurent en suspens »… Puis plus loin : « La possibilité d’effets indésirables graves, rares ou décalés dans le temps »8 ; « La toxicité chez les moins de 16 ans, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes immunodéprimées ». Le Vidal souligne en conclusion : « la question d’une éventuelle toxicité à long terme se pose toujours, ainsi que celle des effets indésirables graves et rares qui pourraient survenir. » En cas d’effets indésirables graves possibles, qui ne semblent nullement gêner ceux qui vaccinent avec ces vaccins inachevés, rendez-vous à l’hôpital s’il reste des lits hospitaliers ou au…cimetière.

    Le prix de l’incompétence
    Comment ignorer que le développement et la mise au point d’un vaccin prend en moyenne une dizaine d’années en respectant le principe de précaution qui permet de s’assurer qu’il soit sans danger pour l’homme avant sa mise sur le marché ? « Des prototypes de candidats-vaccins sont mis au point en laboratoire à partir de germes, puis on lance la production pharmaceutique et on réalise les premiers tests sur des animaux. Il faut ensuite obtenir des autorisations réglementaires pour mener des essais cliniques, plus vastes sur l’Homme »9. Admettons quand même que ce vaccin soit efficace à 94,1%. Si tel était le cas, et s’il protégeait réellement les vaccinés, pourquoi obliger ceux qui n’ont pas envie d’être vacciné à l’être ? Pourquoi vouloir établir un « passeport de santé/vaccination » qui serait exigible avant de prendre un avion, de monter dans un train, ou d’aller au spectacle ? La vérité semble ailleurs…

    Nos braves artistes partant en guerre pour que tout le monde se fasse vacciner, feraient bien de revoir leurs copies. Car, s’ils s’imaginent que les salles de spectacles, les théâtres, les cinémas, et les restaurants (pour manger un petit bout en fin de soirée), vont réouvrir très vite, ils se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

    Comment voulez-vous que le Conseil scientifique donne son feu vert à la liberté, vu que Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique du pouvoir, a déclaré le 18 décembre 2020 que 2021 ressemblera à 202010. Tout comme il avait déjà déclaré en 2009 qu’il allait falloir vacciner deux fois les Français contre le virus de la grippe H1N1, alors présentée comme une terrible « pandémie ». Terrible au point qu’elle disparut en une année presque aussi vite qu’elle avait surgi … Coût pour l’État de ces prévisions aussi alarmistes qu’infondées et fumeuses : plus de 500 millions d’euros pour la seule opération vaccin dont des millions de doses seront annulées après dédommagements financiers de ses producteurs et 15 millions d’autres détruites ! Banco.

    Comme le reconnut lui-même le professeur Delfraissy une fois que l’orage fût passé, il « n’était pas un spécialiste des virus de la grippe », pas plus qu’il ne l’est d’ailleurs aujourd’hui de ce coronavirus. Voilà qui « rassure » et laisse déjà entrevoir que la nouvelle ardoise laissée par ce régime et leurs conseillers – des milliards d’euros avec un nouveau surendettement du pays – pourrait bien tomber plus vite que prévu comme des tuiles sur la place publique.

    Un vaccin est normalement sensé vous immuniser contre une maladie. Si vous êtes vacciné contre le tétanos, vous êtes protégé à 100%. Extrait du Vidal : « La vaccination contre le tétanos est efficace à 100% et cette maladie a quasiment disparu dans les pays, dont la France, où une politique vaccinale complète est appliquée et réalisée. De 2005 à 2017, 112 cas de tétanos ont été déclarés en France – soit moins de 10 par an. » Si le vaccin contre la Covid-19 ne peut être efficace à 100% en 2021, aucun de ses fabricants ne peut garantir sa sûreté. Ceux-ci ne s’étendent pas sur ses possibles effets secondaires. Comme on les comprend.

    Si le vaccin vous rend malades, on y est pour rien…
    Une réunion du comité consultatif de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis intitulée Vaccins et produits biologiques connexes qui s’est tenue le 22 octobre 2020 n’a-t-elle pas listé 22 conséquences négatives possibles, y compris la mort, avec ces vaccins alors en cours d’élaboration11 ? Cette liste, projet de travail sur les événements indésirables très graves pouvant survenir, n’incluait pas tous les effets négatifs mineurs et non étudiés sur la santé qui résulteront de ces injections pour une raison simple : ceux-ci ne peuvent apparaître qu’au bout de plusieurs années.

    Voilà qui explique pourquoi les dirigeants de ces transnationales de la pharmacie ont été jusqu’à solliciter très fortement la Commission « européenne » afin qu’elle les décharge de leurs responsabilités sur les effets secondaires. Extrait de l’article LCI du 22 septembre 2020 : « Le 27 août, la Commission européenne a confirmé être en discussion avec les laboratoires » sur ce sujet. Ces clauses sont ainsi en discussion afin de « compenser les risques élevés pris par les laboratoires ». Risques élevés ? Risques de pertes de profits faramineux par la vente de vaccins qui ne peuvent qu’être inachevés dans leur conception au moment de leur mise sur le marché ? Non, risques financiers pour des effets secondaires liés à « une éventuelle toxicité à long terme (qui) se pose toujours » en début d’année 2021 « ainsi que celle des effets indésirables graves et rares qui pourraient survenir. » Et c’est justement pourquoi « les contrats d’achat anticipé prévoient que les états membres de l’UE indemnisent les fabricants pour les responsabilités encourues dans certaines conditions ».12

    Cerise sur le gâteau, ces vaccins ne garantiraient qu’une immunité de quelques mois, variable selon les fabricants. Ensuite rebelote pour une injection et jackpot pour Pfizer, Moderna et les autres.

    On imagine mal que des producteurs de vaccins assurés de l’efficacité et de la sûreté de leurs produits aillent quémander l’aide d’un État qu’ils ne cessent de stipendier au nom de la « libéralisation des entreprises » et auquel ils reprochent un prétendu « interventionnisme » pour qu’il prenne à sa charge les déboires qui pourraient survenir après l’injection de leur « vaccin révolutionnaire »…

    Aussi, nul besoin d’être un grand devin pour deviner que le délire confinatoire avec port du masque et couvre feu va continuer alors que le mardi 12 mars 2020, l’inénarrable Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, déclarait que « 98% des gens guérissent » de la Covid-19. Et attention, en matière de coronavirus le haut fonctionnaire Jérôme sait de quoi il parle : c’est lui qui annonça le 3 février 2020 « qu’il n’y a pas d’épidémie en France, même pas de chaîne de transmission dans notre pays et aucune circulation du virus sur le territoire. » Le jour même la France comptait ses six premiers cas confirmés porteurs du virus SRAS-CoV-2, 57 le 29 du même mois et 191 avec le premier décès le 3 mars !

    Notre enquête
    Se soigner ? Du repos chez soi, et pour aider, du zinc, de la vitamine D, de la vitamine C, de l’aspirine ou du Doliprane13,14. Mais alors que devient l’Hydroxychloroquine, interdite par la « sinistre » de la Santé Buzyn aux médecins généralistes bien que ceux-ci parviennent à soigner des malades à l’hôpital s’ils sont traités dès les premiers symptômes ?

    Difficile de s’y retrouver dans les affirmations les plus contradictoires qui agitent la communauté scientifique auxquelles s’ajoutent les fausses nouvelles diffusées par le Premier ministre et certaines administrations. Rien d’étonnant pourtant puisque ce coronavirus est nouveau pour les chercheurs, du moins pour ceux qui ne travaillent pas à la mise au point d’armes biologiques offensives dans l’un de ces laboratoires de l’armée des États-Unis échappant à tout contrôle international. Mais ceci est une autre histoire, celle de guerres biologiques et chimiques qui ne commencent ni en République populaire de Chine, ni en France…

    Nous sommes journalistes et non scientifiques et notre rôle est de rapporter avec rigueur à la population les informations et les idées qui circulent dans la société. Nous n’avons pas la prétention d’affirmer ce qu’il faut faire ou ne pas faire au plan médical ainsi que s’y ridiculisent des éditocrates parisiens et autres médecins imaginaires autoproclamés qui se répandent dans des médias dont les transnationales de Big Pharma sont l’un des principaux annonceurs. En revanche, nous avons la détermination inébranlable de dénoncer les fausses informations, d’où qu’elles viennent, en nous appuyant sur des sources fiables – Insee, CNRS, Inserm, etc. –, en vérifiant et croisant leurs données et en analysant les faits avec le nécessaire recul.

    La pratique rigoureuse de l’enquête journalistique implique de suivre la « règle des trois principes » : bannir toute idée reçue, ne faire confiance à personne, vérifier les informations par recoupements. C’est pourquoi nous pouvons affirmer que ce gouvernement ment à l’opinion publique lorsqu’il prend prétexte d’une prétendue virulence du virus pour imposer de nouvelles mesures qui détruisent le contrat social français. Parvenu à ce stade de mensonge d’État, ce gouvernement n’a plus d’autre choix que d’entretenir la peur pour endiguer la révolte qui menace et permettre aux sociétés transnationales de la pharmacie d’écouler leurs millions de doses de vaccins autant inutiles qu’inachevés.

    Vous doutez ?

    Fausses informations gouvernementales
    Un nouvel exemple de l’esbroufe gouvernementale appert en début d’année 2021 : le nombre de personnes contaminées par la Covid-19 annoncé en décembre 2020 par le gouvernement, son ministre de la santé et son administration, et relayé par la plupart des médias, est de 1068 cas confirmés par semaine par million d’habitants. Cette statistique est diffusée par la plateforme ouverte des données publiques françaises (www.data.gouv.fr, https://LaFibre.info/Covid19, Comparatif du nombre de cas Covid-19 par semaine entre pays rapporté par million d’habitants, mise à jour du 06 décembre 2020 à 17h.)

    Or, si l’on examine de près les chiffres du réseau Sentinelles de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) composé de 1200 cabinets médicaux sur tout le territoire, ce rapport s’avère bien différent : 14 cas pour 100 000 personnes soit environ 140 cas pour un million d’habitants. Huit fois moins ! Rappelons que le taux de Sentinelles correspond aux vrais malades symptomatiques rencontrés dans les cabinets médicaux et testés. Ainsi que l’indique le réseau Sentinelles dans son bulletin sur la situation observée pour la semaine 53 – du 28 décembre 2020 au 03 janvier 2021 –, « à partir des données cliniques et virologiques concernant les cas d’IRA (NdA : Infections respiratoires aiguës) vus en consultation de médecine générale, il est possible d’estimer la part de ces cas dus au COVID-19. » En semaine 53 à cheval entre décembre 2020 et janvier 2021, « aucun prélèvement n’a été testé positif au SARS-CoV-2 (COVID-19) parmi les prélèvements analysés. Ceci permet d’estimer que le taux d’incidence des cas d’IRA (Infection Respiratoire Aigue) dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en médecine générale serait inférieur à 14 cas pour 100 000 habitants, représentant moins de 9 097 nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste. » Précision de l’Inserm : « Cette estimation est stable par rapport aux semaines précédentes. » Quel média vous a rapporté ces faits et cette « stabilité par rapport aux semaines précédentes » ?… Le seuil épidémique étant de 150 à 200 cas pour 100 000 personnes, il est permis d’affirmer que le virus est en voie de disparition.

    Aussi, la troisième vague, le reconfinement, le couvre-feu et autres mesures annoncées par le gouvernement à grand renfort de médias semblent n’avoir qu’une raison d’être : entretenir la peur pour écouler le stock de millions de doses de vaccins ! Olivier Veran, ministre des Solidarités et de la Santé, ne tient visiblement pas à jouer « Bachelot 2 le retour » sur les traces de la « sinistre » de la Santé du gouvernement Fillon. Rappelez-vous : en 2010 celle-ci, suivant à la lettre les conseils du même Jean-François Delfraissy et de son équipe pour contrer la grippe H1N1, s’était retrouvée avec des dizaines de millions de doses de vaccins inutiles…

    Les « profiteurs pandémiques »
    Ceux qui depuis le début de l’année 2020 n’arrêtent pas de diffuser des annonces gouvernementales et d’administrations sans les vérifier puisque émises par des sources officielles – donc a priori crédibles – se retrouvent, devant les arguments que nous présentons aux lecteurs, seuls et démunis avec le sentiment d’avoir été trompés par le pouvoir et ses représentants pour les plus honnêtes et professionnels d’entre eux. Si, si, il en existe encore… Si des erreurs peuvent survenir dans la création et la diffusion d’informations, celles-ci répétées dans le temps sur un même sujet façonnent ce qui s’appelle un mensonge d’État.

    Ceux qui en font les frais ?
    Les professionnels de la santé et, d’une manière générale, les salariés des entreprises, les transporteurs, commerçants, artisans, hôteliers-restaurateurs, patrons de boîtes nuits, autocaristes, TPE et PME-PMI, les professions du spectacle et de l’événementiel, les salles de sports…Bref, tous les entrepreneurs et indépendants, qui grâce à leur travail et à leur dur labeur font vivre leurs familles et donnent de la convivialité à notre nation sont en train de disparaître.

    En revanche, comme nous le montrons dans «Le virus et le président», les « profiteurs pandémiques » se portent plutôt très bien. Parmi eux, les sociétés transnationales du CAC 40 – dont celles de la pharmacie – qui, tout en réalisant les plus importants chiffres d’affaires reçoivent, bon an mal an, plus de 200 milliards d’euros de subventions publiques et d’exonérations fiscales de l’État et de l’Union dite « Européenne » et continuent de coter à la hausse en Bourse tout en tuant des milliers et des milliers d’emplois en France. C’est un peu aussi pourquoi nous disons que lorsque le président Macron qui a consacré son temps, depuis qu’il s’est assis en 2012 près de l’ancien président François Hollande, a privatiser l’économie, créer du chômage, réduire encore le système de santé publique, endetter le pays, déclare vouloir « reconstruire une économie forte et souveraine » c’est un peu comme si une dinde fêtait Noël.

    Le livre qui dérange
    « Le virus et le président » n’oublie pas ces fauteurs de crise tant sanitaire qu’économique et financière. Vous y lirez comment les privilégiés du système se gavent des richesses de notre beau pays avec le concours de parlementaires qui, pour la plupart, ne sont plus que des sortes de greffiers de la Commission « européenne » qui confinent le budget de la Santé publique dans l’une des dernières places du budget de l’État. Pendant que la France du travail et de la création perd sa santé jusqu’à l’agonie sur l’une des toutes premières marches du podium du taux de suicide d’Europe occidentale, des profiteurs sans scrupules la pillent en flux tenu 24 heures sur 24. La fable du « vaccin miracle » inachevé contre la Covid-19 ne raconte pas une autre histoire que celle des manigances de ces accapareurs à la recherche de profit maximum immédiat quelles qu’en soient les conséquences pour le peuple.

    Ce vol noir de corbeaux sur le pays qu’ils enchaînent à coups d’ordonnances de l’Union « Européenne » et de lois liberticides et anti-sociales est le tableau « idyllique » annoncé par Klaus Schwab, le fondateur de Davos et de son Forum économique mondial, ainsi qu’il l’explique dans son livre, « Covid-19 : la grande réinitialisation ». C’est écrit noir sur blanc et ce n’est pas complotiste. C’est une réalité qui est en train de s’étendre, comme une gangrène malfaisante à toute la planète15. Aussi, le temps de la perdition, de la désespérance et du silence est révolu.

    Place à la réflexion, au débat et à l’action !

    Notre livre « Le virus et le président », (IS Edition, http://www.is-edition.com), qui vient de sortir souhaite y contribuer, peut vous éclairer, vous permettre de comprendre comment et pourquoi le pouvoir vous trompe, favoriser le débat, inciter à rechercher et à écrire les propositions qui permettront de changer de cap. Enquêtes minutieuses, faits, chiffres, zestes d’humour…16

    Le vaccin inachevé ? Comme pour ses promoteurs et propagandistes, au vu de ce qui précède, vous aurez deviné notre position.

    J'aime

      1. Ah bah, samedi je me suis faite traitée de complotiste par une vieille bique friquée, car je lui demandais d’ouvrir les yeux en allant voir le site du forum de Davos.

        Je l’ai plantée là, et je pense sincèrement que si j’avais tenté d’argumenter, je me serais prise une torgniolle tellement elle était furax.

        J'aime

    1. Extrait

      Or, si l’on examine de près les chiffres du réseau Sentinelles de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) composé de 1200 cabinets médicaux sur tout le territoire, ce rapport s’avère bien différent : 14 cas pour 100 000 personnes soit environ 140 cas pour un million d’habitants. Huit fois moins ! Rappelons que le taux de Sentinelles correspond aux vrais malades symptomatiques rencontrés dans les cabinets médicaux et testés. Ainsi que l’indique le réseau Sentinelles dans son bulletin sur la situation observée pour la semaine 53 – du 28 décembre 2020 au 03 janvier 2021 –, « à partir des données cliniques et virologiques concernant les cas d’IRA (NdA : Infections respiratoires aiguës) vus en consultation de médecine générale, il est possible d’estimer la part de ces cas dus au COVID-19. » En semaine 53 à cheval entre décembre 2020 et janvier 2021, « aucun prélèvement n’a été testé positif au SARS-CoV-2 (COVID-19) parmi les prélèvements analysés. Ceci permet d’estimer que le taux d’incidence des cas d’IRA (Infection Respiratoire Aigue) dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en médecine générale serait inférieur à 14 cas pour 100 000 habitants, représentant moins de 9 097 nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste. » Précision de l’Inserm : « Cette estimation est stable par rapport aux semaines précédentes. » Quel média vous a rapporté ces faits et cette « stabilité par rapport aux semaines précédentes » ?… Le seuil épidémique étant de 150 à 200 cas pour 100 000 personnes, il est permis d’affirmer que le virus est en voie de disparition.

      J'aime

  12. Pr Raoult a gagné

    RAOULT A GAGNÉ! Macron fait marche arrière sur la chloroquineil y a quelques minutes, l’Élysée vient d’effectuer un virage à 180° sur le sujet de la chloroquine.

    Voici le texte qui vient de paraître au Journal Officiel.

    « Art. 12-2. – Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.”
    C’est un tournant majeur dans la crise sanitaire française.

    Affaire à suivre dans les heures qui viennent sur FL24.
    Source: Journal Officiel

    https://fl24.net/2020/03/26/raoult-a-gagne-macron-fait-marche-arriere-sur-la-chloroquine/?fbclid=IwAR2gg8Wqyf_Y-mjuGMR1uOe8vDHHcV6dep5DgW_jCoD7Hy-59QVAVXGDa_s

    J'aime

  13. IATA imposera le passeport vaccinal à partir du 14 février…

    14 = 2 * 7 d’un point de vue kabbalistique

    14 février – Saint Valentin !

    J'aime

  14. « Le vaccin Covid-19 n’est pas un vaccin. Il s’agit d’une injection immunitaire dommageable qui tuera, paralysera ou causera des dommages permanents au malheureux humain, qui se porte volontaire pour prendre le poison eugéniste. »

    Dr. Christina Northrup

    J'aime

    1. Extrait

      Il souligne que sa décision obéit uniquement aux intérêts de la résidente et non à l’ensemble des pensionnaires, étant donné que la campagne de vaccination en Espagne se fait sur une base volontaire et qu’on ne peut forcer personne à recevoir l’injection au motif que cela bénéficierait à la communauté.

      J'aime

    2. Donc y s’assoit sur la Convention d’Oviedo et démontre au grand jour les visées réelles du PLAN… Au moins ainsi, on ne pourra plus nous traiter de complotistes !

      J'aime

  15. “Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade” J.Krishnamurti

    J'aime

  16. Bonjour,

    Grand Merci,

    Avez vous vu la dernière vidéo de Corinne?

    PS. Ai du mal a vous lire, beaucoup de coupures de jus.

    Bien a vous toustes,

    J'aime

    1. Merci Ratatouille ; Itou, j’ai du mal à écrire, à cause d’une connexion de + en + pourrie…

      Non j’ai pas vu la dernière vidéo de Corinne, j’irais voir ça tout à l’heure, merci !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s