Pas plus de Réchauffement Climatique Anthropique que de PLANdémic…

…De mes 2 Tiques !

Résultat de recherche d'images pour La pollution elle est bien réelle sur laquelle NOUS pouvons agir !

Pas le Réchauffement Climatique et encore moins Anthropique !

On comprend mieux maintenant pourquoi Bill Gates, promoteur du confinement, finance tranquillement un plan pour diminuer les rayons du soleil ► Le Sakerfrancophone du 2 janvier 2021.

Le soleil est entré dans son 25ème cycle, l'un des plus... - Science & Vie

Gel au Texas, alerte climatique d’urgence… mais pas comme vous le pensez

William F. Engdhal – 26 février 2021 – URL de l’article source en français ► https://www.mondialisation.ca/gel-au-texas-alerte-climatique-urgente-mais-pas-comme-vous-le-pensez/5654090

Traduit de l’anglais par Réseau International ► https://reseauinternational.net/gel-au-texas-alerte-climatique-urgente-mais-pas-comme-vous-le-pensez/

VIA R71 dans : Changement climatique ? Oui, mais diminution de l’activité solaire, minimums et refroidissement global (F. William Engdahl) : Avec cet article on peut se poser la question suivante : les agendas 2030 et 2050 de l’ONU ne sont-ils pas en fait une planification d’une extermination planétaire massive de l’espèce humaine par la privation et la famine immanquablement à venir si nous laissons cet agenda se mettre en place et se verrouiller ? Au vu des recherches effectuées et en cours, il est impossible que les guignols en charge ne sachent pas de quoi il retourne vraiment. Ainsi, il devient assez évident que toute cette mascarade climatique et course à cette « énergie verte renouvelable » n’ayant aucune fiabilité ni même capacité de subvenir à nos besoins énergétiques, fondée sur une science biaisée et bidouillée à souhait, n’est qu’un outil pour la réalisation d’un vaste dessein eugéniste de notre pathétique « élite » auto-proclamée et criminelle, obnubilée par son délire néo-malthusien.
Là encore, une fois de plus, comme pour tout, il suffit de dire NON ! Ensemble et leur délire s’arrête du jour au lendemain. Comme pour bien des sujets, la balle est dans notre camp… Encore faudrait-il savoir qu’elle l’est. Qui a éteint la lumière ? 

~ Résistance 71 ~

Complété & Enrichi par JBL1960 et à relier avec : LES NOUVEAUX ROIS DE LA NOUVELLE COURONNE POUR LA GRANDE RÉINITIALISATION D’UN FUTUR VERT ! 12/01/21 en appui du dernier F. William Engdhal

Dans la tragédie hivernale extrême qui se déroule au Texas ainsi que dans de nombreuses autres régions des États-Unis qui ne sont pas préparées à affronter les rigueurs de l’hiver, un point notable est que la plupart des vastes batteries d’éoliennes de l’État, censées produire 25% du réseau électrique de l’État, ont gelé et sont en grande partie inutiles. [NdJBL : Voir la vidéo SOTT de janvier 2021 ci-dessous] Les récents hivers rigoureux qui ont frappé non seulement la partie continentale des États-Unis, mais aussi une grande partie de l’Union européenne, et même le Moyen-Orient, justifient un examen plus approfondi d’un sujet qui a été trop longtemps ignoré par les rapports du Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) des Nations unies, ainsi que par un nouveau groupe d’universitaires appelé Climate Scientists. C’est-à-dire l’influence de notre soleil sur le climat mondial.

Le changement climatique froid

Le 14 février, un front froid arctique record a balayé le Canada vers le sud jusqu’à l’extrême sud du Texas, à la frontière mexicaine. L’impact immédiat a été des coupures de courant pour près de 15 millions de Texans qui, au 17 février, restaient sans chauffage ni électricité, car près de la moitié des éoliennes étaient gelées et inutilisables à cause des tempêtes de verglas, dont beaucoup de façon permanente. Au cours des cinq dernières années, le Texas a doublé sa part de production d’énergie éolienne dans le réseau, dans la précipitation d’adopter un profil d’énergie verte. Avec environ 25% du réseau électrique de l’État provenant de sources éoliennes, près de la moitié est hors service, une grande partie de façon permanente, à cause de la tempête.

Tyler, au Texas, autrefois connue comme la « capitale des roses des États-Unis », a connu des températures avoisinant les -20 °C. Les usines de traitement du gaz du Texas ferment car les liquides gèlent à l’intérieur des tuyaux, ce qui réduit encore la puissance, tout comme la demande de combustible de chauffage explose. En Oklahoma, le prix du fioul domestique a fait un bond de 4 000% en deux jours et ne cesse d’augmenter. Les prix de gros pour la livraison au Texas atteignent jusqu’à 9 000 dollars par mégawattheure. Deux jours avant les tempêtes, le prix était de 30 dollars. Lors d’un pic de demande en été, un prix de 100 $ est considéré comme élevé.

La réduction des livraisons de gaz du Texas aux compagnies d’électricité mexicaines a entraîné des coupures de courant dans le nord du Mexique, près de 5 millions de foyers et d’entreprises étant privés d’électricité le 15 février. [NdJBL : Alors que le Texas est paralysé par une vague de froid, le sénateur républicain de l’État Ted Cruz, soutien actif de Donald Trump, a été cloué au pilori sur les réseaux sociaux pour avoir quitté la région en pleine crise, direction la station balnéaire mexicaine de Cancun, sous les tropiques. Source France24.com du 19/02/21]

L’erreur de l’énergie verte

En outre, la production pétrolière américaine, centrée au Texas, a chuté d’un tiers, et plus de 20 raffineries de pétrole de la côte du Golfe sont bloquées, tout comme les expéditions de barges de céréales le long du Mississippi. Plusieurs analystes du modèle de réseau déréglementé du Texas soulignent que si l’État avait maintenu une « sauvegarde d’urgence fiable », comme cela est possible avec l’énergie nucléaire ou le charbon, la panne aurait pu être évitée. Récemment, le Texas a obligé six centrales à charbon à fermer depuis 2018, en raison des règles de l’État qui obligent les compagnies d’électricité à prendre l’énergie éolienne et solaire subventionnée, ce qui réduit le coût de leur propre production de charbon. Il les a simplement obligées à fermer les centrales à charbon en fonctionnement qui produisaient 3,9 GW. Si ces centrales avaient été encore en service, les pannes auraient pu être facilement évitées, selon certaines sources. Contrairement à la technologie éolienne ou solaire actuelle, les centrales au charbon et nucléaires peuvent stocker jusqu’à un mois ou plus de capacité sur place pour les urgences électriques.

Alors que dans les États du nord comme le Minnesota, où les hivers rigoureux sont courants et auxquels on est préparé, le Texas n’a pas de telles exigences en matière de capacité de réserve. Par exemple, la Minnesota Public Utilities Commission exige que les centrales disposent d’une capacité de réserve en ligne suffisante pour garantir le maintien de l’électricité dans des circonstances extrêmes. Au lieu de cela, le Texas exploite un marché « énergie seulement », où les prix de gros de l’électricité sont considérés comme une incitation suffisante pour mettre en ligne davantage de centrales électriques. L’objectif du modèle « énergie seulement » était de rendre plus rentable l’énergie éolienne et solaire intermittente afin d’augmenter leur part de marché par rapport aux alternatives conventionnelles comme le charbon ou le nucléaire.

Le modèle de réseau d’État a obligé les centrales au charbon et nucléaires du Texas à vendre leur électricité à perte sur le marché parce qu’elles sont incapables de réduire leur production d’électricité lorsque la forte production éolienne et solaire fait baisser les prix. En fin de compte, il a forcé la fermeture inutile des six centrales au charbon, exactement ce que les défenseurs de l’énergie verte voulaient. Les failles du modèle sont flagrantes, tout comme la dépendance croissante à l’égard d’options éoliennes et solaires peu fiables pour obtenir une empreinte carbone zéro douteuse.

Un minimum solaire ?

Mais il y a une leçon bien plus alarmante à tirer de la catastrophe du Texas. Le fait que des États comme le Texas et des pays du monde entier exigent des billions de dollars d’investissement dans l’énergie verte pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de carbone d’ici 2050, fixé par les Nations unies pour 2030, en se tournant vers des énergies solaire et éolienne manifestement peu fiables pour remplacer le pétrole, le gaz et le charbon, et même l’énergie nucléaire sans carbone, est à l’opposé de ce dont nous avons besoin si l’analyse du cycle solaire est précise. Cette faille trouve son origine dans une campagne de plusieurs décennies menée par le GIEC des Nations unies et des personnalités politiques telles qu’Al Gore et un lobby de scientifiques dont la carrière dépend de l’ignorance du plus grand facteur affectant le climat de la Terre et le changement climatique, à savoir les cycles solaires réels.

Contrairement aux modèles informatiques des climatologues qui projettent une augmentation linéaire de la température de la Terre sous forme d’émissions « anthropiques » de CO2, « l’effet de serre » non prouvé, la température de la Terre et les changements climatiques sont non linéaires. Il a été prouvé, depuis plusieurs milliers d’années, qu’ils sont cycliques. Et les émissions de CO2 ne sont pas le moteur de ces cycles. Si tel est le cas, nous pourrions bien, en tant qu’espèce humaine, mettre en œuvre des politiques qui laisseront de grandes parties de notre monde totalement dépourvues de préparation et vulnérables à des changements climatiques bien pires et plus prolongés que la récente catastrophe au Texas.

Selon la NASA américaine, la planète vient d’entrer dans un nouveau cycle solaire. Ils prédisent que le cycle solaire actuel de 11 ans, connu sous le nom de cycle 25, qui a commencé en 2020, « sera le plus faible des 200 dernières années ». Si c’est le cas, cela le situerait à l’époque de ce que l’on appelle le Minimum de Dalton qui s’est déroulé approximativement de 1790 à 1830.

Les taches solaires ou points sombres à la surface du soleil qui sont généralement accompagnés d’énormes éruptions d’énergie magnétique hors du soleil, ont été mesurés quotidiennement depuis que le processus a été commencé dans un observatoire de Zurich, en Suisse, en 1749. Il a été noté que le nombre de taches solaires ou l’activité solaire augmentait et diminuait selon des cycles d’environ 11 ans. Des recherches récentes ont également identifié des cycles plus complexes et plus longs d’environ 200 ans, et de 370 à 400 ans. Les physiciens solaires ont numéroté les cycles de 11 ans à partir de 1749, ce qui nous donne à partir de la mi-2020 le début du cycle solaire 25.

En 2018, un groupe de physiciens et de mathématiciens solaires dirigé par le professeur Valentina Zharkova de l’Université de Northumbria au Royaume-Uni, a développé un modèle complexe basé sur le rôle observé du champ magnétique de fond solaire dans la définition de l’activité solaire. Ils ont pu prédire que le prochain minimum solaire, qui commencera en 2020, se rapprochera de la période récente la plus extrême du minimum solaire, le « Minimum de Maunder », qui va de 1645 à 1710. C’est ce qu’on a appelé le Grand Minimum Solaire, une période prolongée d’activité solaire extrêmement faible, qui a commencé il y a environ 370 ans.

Le groupe de Zharkova a lié les minimums solaires actuels à une diminution drastique du champ magnétique interne du soleil, une baisse d’environ 70% de l’intensité du champ magnétique par rapport à sa valeur moyenne, résultant de variations régulières du comportement du plasma très chaud qui alimente notre soleil. En d’autres termes, nous pourrions être au début d’une phase de changements drastiques du climat terrestre qui durerait plusieurs décennies. Les recherches de Zharkova prédisent que cette période de Grand Solaire Minimum a commencé en 2020, et s’attend à ce qu’elle dure jusqu’en 2053 environ.

Pendant le minimum solaire, les éruptions volcaniques qui ont envoyé des tonnes de cendres dans l’atmosphère ont créé de denses nuages gris qui ont encore bloqué le rayonnement solaire. L’activité volcanique et les phases du minimum solaire sont bien corrélées, on pense qu’elles proviennent de l’intensification de la pénétration des rayons cosmiques dans l’atmosphère terrestre, qui provoque des éruptions plus importantes.

Au cours du Minimum de Maunder, connu dans l’hémisphère nord sous le nom de « petit âge glaciaire », les températures ont chuté dans une grande partie de l’hémisphère nord. Selon Zharkova, cela s’est probablement produit parce que l’irradiation solaire totale a été fortement réduite, ce qui a entraîné des hivers rigoureux.

Un Grand Minimum Solaire beaucoup plus doux, appelé le Minimum de Dalton, de 1790 à 1830 environ, bien que moins extrême que la période Maunder, a conduit à une série d’énormes éruptions volcaniques entre 1812-1815 qui ont culminé avec l’éruption record en Indonésie du Mont Tambora, la plus grande éruption volcanique au monde depuis des périodes historiques. Cette éruption a à son tour créé une telle densité de nuages à partir de cendres que l’année 1816 a été connue en Europe sous le nom d’Année sans Été.

Les températures froides ont fait tomber de la neige à New York pendant l’été 1816. Les cultures à travers les États-Unis et l’Europe ont échoué dans ce que l’on a appelé « la dernière grande crise de subsistance du monde occidental ». En Chine, en 1816, il y a eu une famine massive. Les inondations ont détruit les récoltes. La saison de la mousson a été perturbée, ce qui a entraîné des inondations massives dans la vallée du Yangzi Jian. En Inde, la mousson d’été retardée a provoqué des pluies torrentielles tardives qui ont aggravé la propagation du choléra d’une région proche du Gange au Bengale jusqu’à Moscou.

Les éruptions volcaniques sont en hausse depuis l’éruption de deux énormes volcans en novembre 2020 en Indonésie, à Lewotolo et Semeru, alors que l’actuel Grand Minimum Solaire a commencé, lié à la baisse de la magnétosphère liée au soleil et à l’afflux plus important de rayonnement cosmique solaire pénétrant le magma riche en silice des volcans.

Comme le note Sacha Dobler, auteur de Solar Behavior, « en ce qui concerne la température, ce qui est crucial n’est pas l’énergie qui quitte le soleil, mais la quantité de cette énergie qui est bloquée par les nuages et qui atteint la surface de la Terre, et la quantité qui est réfléchie dans l’espace par la glace et la neige ». Une plus grande pénétration des rayons cosmiques dans l’atmosphère pendant les minimums solaires ajoute à la nucléation des nuages et provoque des éruptions volcaniques. Dobler ajoute : « Dans un Grand Minimum Solaire, les rayons cosmiques déclenchent des crues éclair plus importantes, des tempêtes de grêle et – en raison de la perturbation du Courant-jet et du mélange des couches atmosphériques – des précipitations locales de longue durée… En raison du déplacement du Courant-jet et de la modification de la configuration des vents, on s’attend à des vagues de chaleur singulières et à davantage d’incendies de forêt ». En bref, nous pouvons nous attendre à des événements météorologiques instables et irréguliers au cours des dix à trente prochaines années si des physiciens solaires tels que Zharkova ont raison.

Changement du Courant-jet

Un effet important du minimum solaire majeur ou grand solaire dans lequel nous entrons maintenant est le changement de position de notre Courant-jet. En période de forte activité solaire, le Courant-jet forme une ceinture relativement stable autour de l’hémisphère nord, au niveau du sud du Canada et de la Sibérie, ce qui permet de contenir les grands froids hivernaux. Dans les minimums solaires comme maintenant, le Courant-jet, au lieu de former un anneau stable, devient très irrégulier ou ondulé. C’est ce qui a permis le froid arctique sans précédent jusqu’au sud du Texas. Ce Courant-jet irrégulier et faible permet un froid intense et des chutes de neige dans certaines régions et des poches de chaleur inhabituelles dans des endroits comme la Sibérie, ainsi que des périodes exceptionnellement chaudes et sèches ou humides. Alors que nous nous enfonçons dans l’actuel minimum solaire à l’horizon 2030 environ, les physiciens s’attendent à ce que ce changement climatique « extrême » s’intensifie.

Le soleil est, par ordre de grandeur, la force la plus influente qui affecte le climat de la Terre et ses changements climatiques. Malheureusement pour l’humanité, le groupe dominant de climatologues qui soutient l’hypothèse étroite et non vérifiée du réchauffement climatique dû au CO2 produit par l’homme ne modélise aucun effet de la modification du rayonnement solaire sur notre climat. Le GIEC rejette le soleil comme un facteur non pertinent, ce qui s’avère extrêmement dangereux.

Les « Puissances en devenir », par exemple associées au FEM, sont-elles conscientes du minimum solaire à venir et du fait que celui-ci risque d’être aussi mauvais, voire pire, que le Minimum de Dalton de 1790-1830 ? Cela explique-t-il leur choix de la période 2030 à 2050 dans l’objectif de l’Agenda 2030 des Nations unies ?

Si le monde dépense des billions et détourne des ressources précieuses pour se préparer au « zéro carbone », alors que les pires effets solaires des 200 dernières années ou plus se manifestent lors d’événements tels que l’expérience du Texas et d’autres régions du monde, ce serait une façon diabolique d’accélérer leur programme de réduction de la population, car le monde est pris au dépourvu par de graves mauvaises récoltes et une famine massive.

*À VOIR le dernier Résumé SOTT des changements terrestres de Janvier 2021

Les hivers deviennent plus rudes et plus longs, ce qui a un impact sur les infrastructures de base et les cultures dans le monde entier. Il est clair que nous ne sommes pas bien préparés pour la prochaine période glaciaire.

La tempête de neige la plus importante que les États-Unis aient connue jusqu’à présent a provoqué une baisse rapide de la température et a déversé de la neige du Midwest au Nord-Est, affectant des centaines de millions de personnes. Plus de la moitié des États-Unis présentait un manteau blanc et certaines villes ont reçu jusqu’à 50 centimètres de neige. Les États-Unis sont inlassablement confrontés à une succession de tempêtes hivernales.

L’Iowa a été frappé par une nouvelle chute de neige record ce mois-ci avec 50 centimètres de neige tombée à Des Moines, le mois de janvier le plus enneigé des 130 dernières années. Des chutes de neige extrêmes ont également enseveli le Texas et la vallée du Mississippi, plongeant 150 000 personnes dans le noir.

La Californie a fait face à 40 centimètres de pluie, des inondations, jusqu’à 2,50 mètres de neige, des coulées de boue, un glissement de terrain massif et des incendies. Une fois de plus, les conditions météorologiques extrêmes perturbent la vie de millions de Californiens, contribuant à un « exode massif » de l’État.

L’Europe et l’Asie ont également connu l’un de leurs hivers les plus intenses ces dernières années, avec des températures atteignant jusqu’à -46,2° C dans certaines régions.

L’Espagne a été frappée par la tempête Filomena, qui y a produit la nuit la plus froide depuis au moins 20 ans lorsque la température a chuté à -25° C à Molina de Aragón et à Teruel ; une chute de neige record depuis 1971 a également détruit un demi-million d’arbres à Madrid. Ces événements se sont conjugués avec une tempête super-cellulaire accompagnée de vents de 150 km/heure à Lleida, de crues soudaines dans le sud et d’un tremblement de terre de magnitude 4,4 à Grenade. Deux boules de feu météoriques ont également été enregistrées au-dessus de la Galice et de Grenade.

La Sibérie a de nouveau battu le record mondial de froid ce mois-ci, avec -58° C localement, tandis que la Mongolie a connu l’un des hivers les plus extrêmes jamais enregistrés avec des températures atteignant -50° C.

La Corée du Sud a dû faire face aux conditions météorologiques les plus dures pour la saison, avec une vague de froid accompagnée d’une neige abondante et de vents violents qui ont provoqué l’arrêt du trafic aérien et l’immobilisation des avions. La température à Séoul est tombée à -16,1°C, avec un refroidissement éolien de -25,3° C.

De nombreuses boules de feu météoriques diurnes ont été observées ou enregistrées, tandis qu’une petite météorite est tombée sur une maison en Indonésie. Un signe d’augmentation de l’activité cométaire ?

De fortes pluies et des inondations ont continué à se produire dans l’Est et le Sud-Est asiatique, et des millions de personnes ont été sinistrées. La Malaisie a enregistré sa pire inondation en un demi-siècle qui a provoqué l’évacuation de 50 000 personnes, tandis qu’à Chennai, en Inde, la plus forte pluviosité pour une journée de janvier depuis 1915 a été observée.

Tous les résumés SOTT de 12/2015 à 01/2019 en analyse ICI

Je vous recommande pour ma part le PDF N° 26 de ma BIBLIOTHÈQUE PDF sur la Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pétrole (abiotique)… Biotique ou abiotique : La vraie-fausse crise pétrolière ou la pseudoscience au service du contrôle énergétique par scarcité induite. Et à sa suite, le dossier de Géo-Ingénierie constitué de PDFs, Vidéos et liens ad hoc et connexes.

tromperie by eishertz on DeviantArt

Voilà tout ce que nous avons à faire, c’est révéler les vérités tout en leur retirant notre consentement… Et leur petit jeu, dont nous sommes les pions, s’arrête immédiatement !

JBL1960

80 réflexions sur « Pas plus de Réchauffement Climatique Anthropique que de PLANdémic… »

  1. PLANdémic de mes 2 tiques !

    Covid : la plus grande arnaque du siècle !

    Le collectif international : United Health Professionals composé de médecins, de scientifiques, de virologues internationaux a mené du 4 au 12 Février 2021 et dans 30 pays de tous les continents du monde une campagne d’alerte internationale sur l’épidémie de COVID-19, intitulée : ALERT 5

    Dans cette lettre adressée à chaque gouvernement de ces 30 pays et au Président Macron, au Premier Ministre Castex et au Ministre de la Santé Véran, dont vous pourrez prendre connaissance d’extraits ci-dessous, le collectif United Health Professionals demande la levée immédiate de toutes les mesures liberticides, la fin du confinement, du couvre feu et du port du masque ainsi que la fin de la vaccination considérée comme nocive, inutile et dangereuse.

    Cette lettre disponible dans son intégralité en lecture ici, explique que « le Covid est la plus grande arnaque du siècle ».

    Cette lettre en forme d’ultimatum est en train de faire le tour du monde et doit être massivement diffusée et partagée car notre gouvernement doit comprendre que les Français sont parfaitement informés de son existence et des enjeux financiers qui se cachent derrière cette fausse pandémie. Et nous serons particulièrement attentifs aux décisions qui seront prises en réponse à cette lettre.

    Si le gouvernement s’obstine à ne pas en tenir compte, alors nous comprendrons que sa volonté n’est pas de mettre fin à cette pandémie mais de l’utiliser comme alibi pour pousuivre des objectifs moins honorables.

    Nous nous mobiliserons alors en masse pour que la prochaine phase soit la mise en accusation publique des labos pharmaceutiques, du gouvernement et des médias et l’exigence d’une enquête internationale sur l’origine criminelle du virus car les victimes innocentes de ce crime contre l’humanité et leurs familles doivent obtenir justice !

    Mesures grotesques, absurdes et très dangereuses, impact horrible sur l’économie mondiale… autodestruction et suicide collectif. Il faut lire l’intégralité de cette lettre au président de la République, et pour les plus courageux ouvrir les liens et articles qui démontrent leurs dires.

    United Health International à :

    Mr Emmanuel Macron : Président de la France,

    Mr Jean Castex : Premier Ministre

    et Mr Olivier Véran : Ministre des Solidarités et de la Santé,

    Nous sommes des professionnels de santé du collectif international : United Health Professionals, composé de plus de 1.500 membres (y compris des professeurs de médecine, des anesthésistes/réanimateurs et des infectiologues) de différents pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie et nous avons adressé le 26 Août 2020 aux gouvernements et aux citoyens des pays du monde entier un message d’alerte concernant l’épidémie de COVID.

    Tout d’abord, commençons par les conclusions du rapport de 2010 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur le gestion de l’épidémie de H1N1 : « L’Assemblée parlementaire est alarmée par la façon dont la grippe pandémique H1N1 a été gérée non seulement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mais aussi par les autorités de santé compétentes tant au niveau de l’Union européenne qu’au niveau national.

    Elle s’inquiète notamment de certaines répercussions de décisions et d’avis ayant entraîné une confusion des priorités au sein des services de santé publique de toute l’Europe, du gaspillage de fonds publics importants et de l’existence de peurs injustifiées relatives aux risques de santé… un grave manque de transparence dans les prises de décisions liées à la pandémie, qui soulève des préoccupations concernant l’influence que l’industrie pharmaceutique a pu exercer sur certaines décisions parmi les plus importantes… les activités de lobbying non réglementées ou occultes peuvent constituer un danger et miner les principes démocratiques et la bonne gouvernance. »

    Sachez que ces mêmes erreurs commises hier lors de l’épidémie de H1N1 sont répétées aujourd’hui dans l’épidémie de la COVID.

    Vous êtes victimes de la plus grande arnaque sanitaire du 21ème siècle à la fois sur le niveau de dangerosité du virus, les mesures à prendre, les chiffres, les tests et les traitements et ceci avec les mêmes techniques de manipulation utilisées lors de l’épidémie de H1N1 ou de la guerre d’Irak.

    Des experts, des professeurs de médecine ainsi que des collectifs scientifiques et médicaux ont commencé à alerter dès le mois de Mars 2020. Les pays du monde (sauf de rares exceptions comme : la Suède, la Biélorussie ou la Tanzanie), et sans réfléchir, n’ont fait qu’imiter et suivre aveuglément les autres.

    Cette épidémie est amplifiée, dramatisée et instrumentalisée par des malfaiteurs qui en profitent pour réaliser des objectifs et des agendas économiques, politiques et idéologiques nuisibles pour l’humanité et nous allons vous le prouver.

    Il faut que vous arrêtiez rapidement cette arnaque mondiale (car elle constitue un grave danger pour votre peuple et votre pays sur les plans de : la santé, de l’économie, de l’éducation, de l’écologie et des droits de l’homme) en prenant immédiatement les mesures suivantes :

    1 – Levez toutes les restrictions : supprimez les mesures illégales, non scientifiques et non sanitaires suivantes : confinement, port du masque obligatoire pour les sujets sains, distanciation sociale d’un ou deux mètres. Ces mesures folles et stupides sont des hérésies inventées en 2020 qui n’existent ni en médecine ni en santé publique et qui ne reposent sur aucune preuve scientifique. Ce n’est pas comme ça qu’on gère une épidémie :

    – « Le monde est devenu fou » en mettant en place les confinements qui « vont à l’encontre de ce que l’on sait sur la gestion des pandémies de virus » (Dr Anders Tegnell, épidémiologiste en chef de la Suède, 24

    Juin 2020).

    – « Le taux de létalité réel semble être à peu près le même que pour la grippe, mais nous n’avons jamais introduit ces mesures drastiques auparavant, lorsque nous avons eu des pandémies de grippe » (Pr Peter Gøtzsche, 1er Décembre 2020).

    – « La décision du confinement comme la décision des masques…ne reposent pas sur des données scientifiques… » (Pr Didier Raoult, 24 Juin 2020).

    – « L’histoire naturelle du virus [le coronavirus] n’est pas influencée par des mesures sociales [confinement, masques, fermeture des restaurants, couvre-feu, etc]…Le confinement n’a pas enclenché la décroissance des cas…Quant à la fermeture des restaurants qui avaient mis en place des protocoles sanitaires très stricts…je n’ai, bien entendu, aucun moyen de le défendre…il n’a pas du tout influencé l’épidémie…Le confinement n’a rien changé.. »

    (Pr Philippe Parola, 3 Décembre 2020).

    – « Il n’y a aucune preuve scientifique pour soutenir la règle désastreuse de deux mètres. Des recherches de mauvaise qualité sont utilisées pour justifier une politique aux conséquences énormes pour nous tous »

    (Professeurs Carl Heneghan et Tom Jefferson, 19 Juin 2020).

    – « Mesures grotesques, absurdes et très dangereuses…un impact horrible sur l’économie mondiale…auto-destruction et suicide collectif. » (Pr Sucharit Bhakdi, Mars 2020. Il a aussi envoyé, à l’époque, une lettre à la Chancelière Allemande Angela Merkel).

    De plus, ces mesures tyranniques violent la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans ses articles : 3, 5, 9, 12, 13, 17, 18, 20, 26, 27, 28, 30 et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de l’UNICEF dans ses articles : 28, 29, 32, 37.

    – « Lorsque l’État sait le mieux et viole les droits de l’homme, nous sommes sur une voie dangereuse. La pandémie a conduit à la violation des droits fondamentaux de l’homme… Il n’y a pas eu la moindre analyse éthique pour savoir si c’était justifié. Ça ne l’est pas » (Pr Peter Gøtzsche, 4 Décembre 2020).

    Obliger des gens non malades à porter des masques est non seulement une hérésie mais c’est aussi nuisible à la santé ainsi qu’à l’écologie et une maltraitance évidente :

    – « Dictature des masques totalement infondée » (Pr Christian Perronne, 22 Septembre 2020).

    2 – « Le couvre-feu… c’était pendant l’occupation allemande où la milice et la Gestapo venait à la maison. Et maintenant on va avoir la police débarquée à la maison pour voir s’il y a plus de six personnes à table ! C’est quoi ce délire ?! » (Pr Christian Perronne, 15 Octobre 2020).

    – « Tous les hivers à Paris, les lits de réanimation sont totalement saturés. Nous transférons des patients…tous les hivers, en temps normal » (Pr Bruno Mégarbane, anesthésiste-réanimateur, 27 Septembre 2020)

    1 – « Dans aucune des deux vagues…toutes les réanimations n’ont été saturées, c’est faux ! »

    (Pr Michaël Peyromaure, 18 Janvier 2021)

    2 – Ouvrez l’économie, les écoles, les universités, le transport aérien et les services hospitaliers.

    3 – Ecartez vos experts et vos conseillers qui ont des liens ou des conflits d’intérêts avec les entreprises pharmaceutiques.

    Le rapport de 2010 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur la gestion désastreuse de la grippe H1N1 disait aussi : « l’Assemblée en appelle aux autorités sanitaires aux niveaux international, européen et national – et notamment à l’OMS – que quiconque exposé au risque de conflits d’intérêts soit exclu des prises de décisions sensibles. »

    Les experts des pays qui ont poussé à prendre ces mesures totalement hérétiques sont soit des suiveurs, soit des ignorants soit des gens corrompus par l’industrie pharmaceutique.

    4 – Exigez une enquête internationale et indépendante et que les responsables de cette escroquerie soient jugés.

    Le 1er Octobre 2020, Reiner Fuellmich – un avocat Allemand – annonce qu’un réseau international d’avocats plaidera la plus grande affaire de délit civil de tous les temps : « Les mesures anticoronavirus ont causé et continuent de causer des dommages si dévastateurs à la santé et à l’économie de la population mondiale que les crimes commis par (…) l’OMS doivent être légalement qualifiés de véritables crimes contre l’humanité tel que défini dans la section 7 du code pénal international ».

    Il a dit aussi qu’on doit parler d’un « scandale du coronavirus et les responsables doivent être poursuivis pénalement et pour dommages civils ».

    – Le 10 Janvier 2021, une lettre relayée par le Journal The Sun et écrite par des avocats, un député, des militants des droits de l’homme et un ancien général de l’US Air Force est adressée au FBI et au MI-5 ainsi qu’aux services de sécurité du Canada, de l’Allemagne et de l’Australie où ils disent :

    « Nous écrivons cette lettre pour demander qu’une enquête fédérale soit ouverte et/ou accélérée concernant le débat scientifique sur les grandes décisions politiques prises pendant la crise COVID-19. Au cours de nos travaux, nous avons identifié des questions de nature potentiellement criminelle et croyons que cette enquête est nécessaire pour nous assurer que les intérêts du public ont été correctement représentés par ceux qui font la promotion de certaines politiques pandémiques ».

    Cette lettre qualifie le confinement « d’escroquerie scientifique mondiale d’une ampleur sans précédent » et qui a été « délibérément promulgué… pour appauvrir les nations qui l’ont mis en oeuvre »

    De rares pays comme la Suède, la Tanzanie ou la Biélorussie – qui peuvent être félicités – ont refusé le confinement et n’ont pas suivi aveuglément les autres et si on suit le raisonnement des défenseurs du confinement, on doit avoir comme résultat une hécatombe ou une saturation du système hospitalier.

    Est-ce le cas dans ces trois pays ? La réponse est bien sûr : non.

    D’ailleurs, le 15 Septembre 2020, The BMJ a publié un article intitulé : « COVID-19 : pourquoi la Biélorussie a-t-elle l’un des taux de mortalité les plus bas d’Europe ? ».

    Ces 3 pays sont une preuve vivante de l’escroquerie du confinement et puisque cette vérité risque de réveiller l’opinion publique et que les gens constatent qu’on leur a menti, une presse corrompue diffuse, depuis le début, des articles et même des fake news contre la Suède et la Biélorussie.

    Le fameux slogan international : « Restez chez vous, sauvez des vies » était un pur mensonge. Au contraire, le confinement a tué non seulement beaucoup de gens mais a détruit aussi la santé physique et mentale, l’économie, l’éducation et les autres aspects de la vie.

    Par exemple, le confinement a tué aux USA des milliers de patients Alzheimer qui sont, en plus, morts loin de leurs familles.

    Au Royaume Uni : le confinement a tué 21.000 personnes. Les effets du confinement « ont été absolument délétères. Ils n’ont pas sauvé les vies qu’ils avaient annoncées pouvoir être capable de sauver… C’est une arme de destruction massive dont on voit les effets sanitaires… sociaux… économiques… qui forment la réelle deuxième vague »

    (Pr Jean-François Toussaint, 24 Septembre 2020).

    Emprisonner son peuple est un crime contre l’humanité que même les nazis n’ont pas commis !

    – « Ce pays vit une erreur dramatique…qu’est-ce qu’on va suggérer ? Que tout le monde reste enfermé toute sa vie parce qu’il y a des virus dehors ? Mais vous êtes tous fous, vous êtes devenus tous cinglés ! …on est en train de mettre le feu à la planète ! (Pr Didier Raoult, 27 Octobre 2020).

    – « C’est un grand délire mais qui est instrumentalisé par big pharma et aussi les politiciens… C’est une peur qui est organisée pour des raisons politiques et économiques » (Pr Christian Perronne, 31 Août 2020).

    – « Il ne s’agit que d’une arnaque mondiale pour générer des profits monstrueux, renflouer les banques et pendant ce temps ruiner les classes moyennes au nom d’une épidémie… rendue destructrice par des mesures liberticides prétendument sanitaires. » (Dr Nicole Delépine, 18 Décembre 2020).

    – « Nous avons des preuves médicales qu’il s’agit d’une escroquerie ! » (Dr Heiko Schöning, Juillet 2020).

    – « Réfléchissez à ces 2 questions : Le coronavirus est-il créé par l’homme ? Ont-ils essayé d’utiliser pour leurs propres fins et intérêts cette maladie virale ou cette psychose ? » (Alexander Lukashenko, président de la Biélorussie).

    – « Il y a une hystérie publique totalement infondée provoquée par les médias et les politiciens. C’est scandaleux. C’est le plus grand canular jamais perpétré sur un public sans méfiance. Ce n’est rien de plus qu’une mauvaise saison grippale. Ce n’est pas Ebola. Ce n’est pas le SRAS ! » (Dr Roger Hodkinson, 13 Novembre 2020).

    L’enquête doit viser, entre autres, Bruce Aylward (OMS) et Neil Ferguson (ICL).

    5 – Ne suivez plus aveuglément les recommandations de l’OMS et exigez qu’elle soit totalement réformée : Une enquête réalisée en 2016 (l’OMS dans les griffes des lobbyistes) a livré une édifiante radiographie de l’OMS en dressant le portrait d’une structure fragilisée et soumise à de multiples conflits d’intérêts. Cette investigation a montré combien, à l’OMS, les intérêts privés dominent les enjeux de santé publique. Une autre enquête sur l’OMS (Trust WHO) a aussi mis en évidence ces graves anomalies.

    6 – Utilisez les mesures reconnues pour la gestion des épidémies : comme les recommandations de lavage des mains, d’éternuer ou de tousser dans son coude, d’utiliser un masque mais uniquement pour les malades et les soignants, isolement des malades, etc. On évalue le degré de gravité d’une épidémie par le taux de létalité, entre autres. Or ce dernier est très faible (0,03 – 0,05%) et il n’y a donc aucune justification pour prendre des mesures non seulement disproportionnées mais aussi non scientifiques.

    7 – Responsabilisez les médias : Ils doivent, par exemple, arrêter de parler du coronavirus.

    8 – Supprimez l’obligation de tests : Les gens qui incitent à rendre ces tests obligatoires escroquent les gouvernements et visent uniquement des objectifs économiques. Rien dans ce coronavirus (qui est un virus bénin et avec un taux de létalité faible) ne le justifie.

    La grippe infecte chaque année un milliard de personnes, soit beaucoup plus que le SARS-CoV-2, se propage plus rapidement et comporte plus de populations à risque et pourtant, aucun test n’est exigé pour les voyages.

    C’est pour cela que le Pr Didier Raoult a qualifié de « délire » l’affirmation que c’est une maladie grave et a affirmé, le 19 Août 2020, que : « ce n’est pas pire que la grippe ».

    – « La COVID-19 a un taux de létalité réel similaire à celui de la grippe saisonnière » (Pr John Ioannidis, 17 Avril 2020).

    – « Rassurez la grande majorité des gens que leur risque de décès ou d’avoir une forme sévère de la COVID-19 est très faible » (Pr John Ioannidis, 22 Avril 2020).

    – « Vous vous rendez compte ? Aujourd’hui, on est en train de détruire l’économie pour finalement des chiffres qui sont comparables avec des chiffres qu’on a connus avec la grippe ! » (Pr Christian Perronne, 25 Octobre 2020).

    9 – Arrêtez les campagnes de vaccination et refusez l’escroquerie du passeport pseudo-sanitaire qui est en réalité un projet politico-commercial :

    – « On n’en a aucun besoin [le vaccin] Tout ça, c’est une histoire purement commerciale ! » (Pr Christian Perronne, 16 Juin 2020).

    – « C’est un vieux principe marketing des laboratoires pharmaceutiques : s’ils veulent bien vendre leur produit, il faut que les consommateurs aient peur et y voient leur salut. Alors, on crée une psychose pour que les consommateurs craquent et se ruent sur le vaccin en question. » (Pr Peter Schönhöfer).

    – « En tant que médecin, je n’hésite pas à anticiper les décisions du gouvernement : Il faut non seulement refuser ces vaccins, mais dénoncer et condamner la démarche purement mercantile et le cynisme abject qui ont guidé leur production » (Dr Pierre Cave, 7 Août 2020).

    – Le vaccin COVID est « tellement, tellement inutile » (Pr Sucharit Bhakdi, 2 Décembre 2020).

    – « Je n’ai jamais vu dans l’histoire de la médecine qu’on développe en urgence des vaccins pour vacciner des millions, des milliards d’individus pour un virus qui ne tue plus sauf des personnes à risque qu’on peut identifier, qu’on pourrait traiter. Je n’ai jamais vu un vaccin comme ça sortir du chapeau en deux mois ! Il faut des années ! »

    (Pr Christian Perronne, 2 Décembre 2020).

    – « On va trop vite. S’il y avait une urgence, si aujourd’hui la COVID-19 faisait 50% de morts, je dirais allez on prend des risques, mais là on a un virus qui fait 0,05% de morts et on va prendre tous les risques ! Je sais qu’il y a des milliards derrière. Attention, c’est très dangereux ! » (Pr Christian Perronne, 2 Décembre 2020).

    À la question : « On n’a pas besoin d’un vaccin général pour l’humanité entière avec 0,05% de morts ? », le Pr Christian Perronne a répondu : « C’est une évidence ! ».

    – Le 30 Novembre 2020 : le Pr Christian Perronne rédige une lettre où il alerte sur le danger des vaccins à base de génie génétique : « Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins », sont des apprentis sorciers et prennent (…) les citoyens du monde pour des cobayes ».

    – Le 19 Octobre 2020, dans une correspondance à la revue The Lancet, des scientifiques expriment des inquiétudes et font des mises en garde : « Nous craignons que l’utilisation d’un vecteur Ad5 pour l’immunisation contre le SARS-CoV-2 puisse augmenter de la même manière le risque d’acquisition du VIH-1 chez les hommes qui reçoivent le vaccin ».

    – Si les gens acceptent le vaccin, ça sera : « une erreur parce qu’on risque d’avoir des effets absolument imprévisibles : par exemple, des cancers ! On joue à l’apprenti sorcier totalement. Il ne faut pas que l’homme serve de cobaye, il ne faut pas que les enfants servent de cobayes, c’est absolument non éthique. Il ne faut pas qu’il y ait des morts à cause des vaccins » (Pr Luc Montagnier, Virologue et prix Nobel de médecine, 17 Décembre 2020).

    – En Suisse, un collectif de 700 médecins et professionnels de la santé a demandé le 15 Janvier 2021 d’interrompre la campagne de vaccination.

    – « Je pense que [le vaccin COVID] c’est carrément dangereux. Et je vous préviens, si vous suivez ces recommandations [de vaccination], vous irez à votre perte. » (Pr Sucharit Bhakdi, 2 Décembre 2020).

    – Le 30 Décembre 2020 : Réaction 19 (une association française fondée par des avocats avec plus de 60,000 adhérents) informe dans un communiqué de presse qu’elle a déposé une plainte concernant les thérapies géniques Pfizer/BioNTech et Moderna pour : mise en danger délibérée de la vie d’autrui, tromperie aggravée, abus de faiblesse et extorsion aggravée.

    – Récemment, plusieurs députés européens ont alerté la population car on leur interdit de consulter les contrats signés avec les laboratoires pharmaceutiques. Cette opacité est la preuve qu’il y a des choses compromettantes qu’ils veulent cacher. Michèle Rivasi, une députée européenne, a même porté plainte.

    Pour rappel : en 2009, le laboratoire Pfizer a écopé d’une amende de 2,3 milliards de dollars, la plus grosse amende jamais infligée par la justice américaine à un groupe pharmaceutique. Il a été reconnu coupable de pratiques commerciales frauduleuses.

    En 2010 : AstraZeneca écope d’une amende de 520 millions d’euros pour avoir recommandé l’usage non autorisé d’un médicament.

    En 2011 : Merck règle une amende de 628,36 millions de dollars pour solder des poursuites au civil intentées par les autorités fédérales et des Etats unis. Elles l’ont été à la fois pour l’utilisation hors des indications autorisées, ainsi que pour de « fausses déclarations sur la sécurité cardio-vasculaire » d’un médicament.

    En 2013 : amende de 1,62 milliard d’euros pour Johnson & Johnson pour « la promotion pour des usages non approuvés »comme sûrs et efficaces par la FDA et le paiement de pots-de-vin à des pharmaciens et à des médecins » pour favoriser la vente de trois médicaments.

    Vous devez mettre fin à cette arnaque mondiale où les agendas politico-économiques (voire idéologiques) des malfaiteurs sont à la COVID ce qu’était la guerre d’Irak aux attaques du 11 Septembre 2001

    (rappel de l’arnaque de la guerre d’Irak : https://youtu.be/miZW_DGjIec).

    Ces malfaiteurs manipulent les pays du monde et veulent faire durer l’épidémie le plus longtemps possible pour arriver à leurs fins alors que l’épidémie de COVID aurait dû être déclarée terminée à une certaine période de l’année passée; en effet, en médecine, le seuil épidémique à partir duquel on déclare le commencement et la fin d’une épidémie se situe entre 150 et 200 cas pour 100.000 habitants.

    Le président Tanzanien est l’un des rares présidents à avoir compris cela car il a déclaré le 8 Juin 2020 que l’épidémie de COVID était terminée dans son pays.

    « L’épidémie est terminée ! » (Professeur Yoram Lass, 2 Juillet 2020).

    Dans cette épidémie, le danger n’est pas le coronavirus mais les gens qui l’instrumentalisent et qui sont le vrai virus à combattre.

    Le virus est totalement innocent dans ce qui se passe (la pauvreté, les pertes d’emploi, les suicides, les morts, la récession économique, le chômage, etc) et les vrais coupables sont ceux qui ont poussé le monde à utiliser ces mesures et les gouvernements qui continuent d’appliquer ces mesures malgré les alertes et les avertissements.

    « La Banque mondiale vient d’estimer que la pandémie de coronavirus a provoqué une augmentation d’environ 100 millions de personnes vivant dans l’extrême pauvreté. Ce n’est pas à cause du COVID-19. C’est à cause des mesures draconiennes que nous avons mises en place. » (Pr Peter Gøtzsche, 1er Décembre 2020).

    La discordance et la disproportion entre le niveau de dangerosité du virus et l’importance des mesures prises (qui sont en plus totalement hérétiques) sont tellement flagrantes que ça pousse inéluctablement à la conclusion qu’il y a d’autres objectifs derrière. Il faut être vraiment aveugle ou naïf pour ne pas le voir.

    Avec ces mesures qui n’ont rien à voir avec la médecine ou la science, les gouvernements ne sont pas en train de combattre les dangers du virus mais sont en train de combattre les droits fondamentaux de leurs peuples et de détruire leur santé, l’économie, l’éducation, l’écologie, la culture et les autres aspects de la vie.

    « On vit une espèce de délire depuis le début ! On vit dans un monde qui est fou ! Les conditions qui ont été prises pour lutter contre cette maladie sont des conditions d’un autre siècle ! Ce n’est même pas du Moyen Age ! »

    (Pr Didier Raoult, 7 Décembre 2020).

    Le 28 Décembre 2020, Randy Hillier – un député Canadien – écrit sur Twitter ce message accompagné des hashtags : #Nous Vivons Un Mensonge et #En Finir Avec Le Confinement : « Les mensonges et les tromperies liés à la COVID sont terminés. Il faudra des années pour découvrir comment et pourquoi tant de gens se sont laissés berner ».

    Ce n’est pas parce que la majorité des pays font la même chose que c’est bien ou que c’est la bonne décision. Le nombre n’est pas un critère pour savoir si les pays ont raison ou pas d’appliquer ces mesures.

    Au contraire, de nombreux exemples historiques montrent que la majorité a souvent tort : guerre d’Irak (de rares pays comme la France n’ont pas suivi et avaient raison), H1N1 (de rares pays comme la Pologne n’ont pas suivi et avaient raison), 2e guerre mondiale, etc.

    L’accusation de complotisme est la réponse de ceux qui n’ont pas d’arguments et une technique de manipulation des gens car tout ce qu’on a rapporté dans cette lettre, ce ne sont pas des théories du complot mais des vérités et des déclarations faites par d’éminents experts y compris des prix Nobel de médecine.

    Cette lettre sera conservée comme preuve que votre gouvernement a bien été averti.

    Tout doit revenir immédiatement à l’état normal et cette prise d’otages mondiale doit cesser car vous avez su que vous avez été victimes de la plus grande arnaque sanitaire du 21e siècle.

    – Ne faites pas l’erreur de sous-estimer notre lettre ou de l’ignorer.

    Voici 2 exemples de ce qui se passe lorsqu’un gouvernement fait cette erreur :

    Malgré les alertes de plusieurs experts sur le danger du Dengvaxia (vaccin contre la dengue), le gouvernement Philippin a décidé en 2016 de lancer une campagne de vaccination qui s’est terminée, plus tard, par un scandale d’état.

    En effet, selon le bureau de la Procureure Persida Acosta, 500 enfants sont décédés à la suite de ce vaccin et plusieurs milliers sont malades. Pour la Procureure, les responsabilités se partagent entre le laboratoire qui a vendu « un vaccin dangereux » et le gouvernement qui a mis en place une campagne de vaccination « massive et indiscriminée », dans des conditions déplorables.

    Ce vaccin s’annonçait pourtant comme un triomphe planétaire ; en 2015, Sanofi confirmait en grande pompe la mise sur le marché d’un vaccin révolutionnaire contre la dengue. C’était une première mondiale, le produit de 20 ans de recherche et 1,5 milliard d’euros d’investissements.

    Pourtant dès le début, des voix se sont élevées dans la communauté scientifique : le Dr Antonio Dans a tenté d’alerter sur les résultats non concluants des premiers essais cliniques.

    Aux Etats-Unis, le Pr Scott Halstead, un spécialiste mondialement reconnu de la maladie, qui s’inquiétait, a même envoyé une vidéo diffusée au Sénat du pays en question pour l’exhorter à suspendre le programme de vaccination.

    L’ancienne Ministre de la Santé du pays en question a été inculpée dans ce scandale. « C’est l’appât du gain qui a tué ces enfants », estime la Procureure Persida Acosta.

    Le 2ème exemple est celui du scandale du vaccin H1N1 qui a été acheté par plusieurs pays malgré les alertes du Dr Wolfgang Wodarg, Président de la Commission Santé de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui dans une proposition intitulée « Fausses pandémies : une menace pour la santé » a dit :

    « Pour promouvoir leurs médicaments brevetés et leurs vaccins contre la grippe, les sociétés pharmaceutiques ont influencé les scientifiques et les autorités responsables des normes de santé publique, afin qu’ils alertent les gouvernements de la planète. Ils les ont incité à gaspiller des ressources – déjà peu abondantes – destinées aux soins de santé en faveur de stratégies de vaccination inefficaces, exposant ainsi inutilement des millions de personnes en bonne santé au risque d’effets secondaires non connus de vaccins n’ayant pas été suffisamment testés ».

    Il a eu totalement raison puisque, plus tard, le vaccin a fait, rien qu’en Europe, 1.500 victimes de narcolepsie dont 80% d’enfants à tel point que le 24 Novembre 2013, le ministre des Affaires sociales de la Suède, Göran Hägglund, s’est dit prêt à présenter des excuses publiques aux victimes du vaccin contre la grippe A.

    On ne peut pas tout vous dire dans cette lettre, c’est pourquoi il faut que vous consultiez très attentivement les documents suivants car tout ce qu’on vous a dit y est détaillé et argumenté et parce que vous allez découvrir d’autres choses que vous ignorez et par lesquelles vous serez même choqués :

    1 – Message d’alerte international de professionnels de santé aux gouvernements et aux citoyens des paysdu monde entier : https://drive.google.com/file/d/1UPxykKuN1FwXg4maglilaguhBzxDiLLO/view

    2 – Qu’est-ce qui s’est passé lors de l’épidémie de H1N1 : https://youtu.be/F24PBF04E2w

    3 – COVID (faits inconnus, pays qui ont refusé, rôle des médias, objectifs, conséquences, responsables) :

    4 – Masques, confinement, distanciation sociale, traçage : https://youtu.be/-syi8rf0_Fc

    5 – La vérité sur les tests et les dangers de la vaccination : https://youtu.be/P8DYlMorF5o

    6 – Les 7 actions que les gouvernements du monde doivent mettre en oeuvre :

    Toutes les informations des documents ci-dessus sont scientifiques, sourcées et vérifiées (sources à la fin du 1er document et dans la description des 5 vidéos).

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer nos salutations respectueuses.

    Le collectif international :

    United Health Professionals

    Source Réseau International VIA ► https://autonomes.blogspot.com/2021/03/covid-la-plus-grande-arnaque-du-siecle.html du 04/03/2021

    J'aime

      1. Oui… Tu m’étonnes, en même temps !

        Ted Cruz c’est le gars qui a fait une vidéo, lorsqu’il était candidat au POTUS en 2016 pour expliquer que dans son État du Texas on pouvait faire griller du bacon au fut de kalach !

        C’est même le regretté Guillietto Chiesa qui l’avait révélé à la fin de l’une de ses vidéos pour PandoraTV !

        J'aime

  2. Vidéo de Philippe Brouqui, de l’IHU de Marseille publiée hier « Ne serions-nous pas des cobayes ? l’ANSM donne son feu vert pour le Bamlanivimab dans le COVID »

    J'aime

  3. L’AN qui fait semblant de se réveiller, alors que le Passeport vaccinal a été adopté par l’UE, et qu’il doit donc être retranscrit dans la loi française…

    PETITION CONTRE LE PASSEPORT SANITAIRE (Projet de loi n°3714 – Article 1, alinéa 39)
    Date limite de recueil des signatures 21/06/2022

    https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-280?fbclid=IwAR2OdahzBAZr3yL6StCcUCwKhw_1jJ9_5OLEoIks-jXx_KBurgpN7T1QxdU

    Ils nous prennent toujours pour des abrutis, tous ces fats cats !

    J'aime

    1. À ce stade, l’obligation vaccinale n’a pas été arbitrée, mais elle est à l’étude. «C’est une piste de travail parmi d’autres», nuance l’entourage du Président.
      =*=
      Tu m’étonnes !

      Bon, je vous rappelle ce PDF autour d’un cas réel et concret, une infirmière justement qui a pris les 2 doses et dans sa dernière mise à jour ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/02/nouvelles-preuves-pour-refuser-la-vaccination-anti-covid-par-jbl1960.pdf

      J'aime

  4. En rural près du Massif Central

    De plus en plus d’engins volants inconnus… et ce quasiment tous les jours !

    J'aime

    1. Extrait

      Pourquoi fermer les restaurants si c’est pour laisser deux passagers aux sièges collés, manger, boire, échanger des plats ou du pain, converser même, sans masque ? Pourquoi interdire les spectacles et les concerts quand des gens s’entassent pendant des heures dans les queues fort longues ou dans des salles d’attente sans réelle distanciation ; et sans que personne ne contrôle vraiment s’ils portent correctement leur masque ? Pourquoi faire prendre tant de risques à tous les personnels des aéroports et des compagnies aériennes, si c’est pour interdire, au même moment, aux personnels des restaurants, des théâtres et des cinémas d’en prendre beaucoup moins ?

      J'aime

      1. Extrait 2 – Il enfonce le clou :

        – seule et unique solution le vaccin
        – les restrictions : masques & distanciation : pour la vie sur Terre

        Je ne plaide pour aucune solution plus laxiste que celle d’aujourd’hui. Et je ne dis pas ici qu’il faudrait ouvrir les restaurants ou au contraire ne pas servir de repas à bord des avions ou des trains. La seule solution à cette crise est dans le vaccin et on ne devrait parler que de cela, et des conditions à réunir pour en produire beaucoup plus et beaucoup plus vite.

        Et puis, il faudra, comme je l’ai ressenti lors de ce retour dans les airs, ne rien oublier de ce qu’on aura appris dans la crise, des précautions qu’il faudra continuer de prendre, sérieusement, dans la durée, pour prévenir le retour, presque inévitable, d’une autre pandémie, qui, en particulier, pourrait nous revenir par les transports, et plus particulièrement par les transports aériens.

        J'aime

      2. Tiens, je rappelle la conclusion du dernier article d’Engdhal en lien : Merkel, Macron, Gates, Schwab et leurs amis (dont Attali) vont accomplir cela en ramenant les standards de vie en Allemagne et dans les pays de l’OCDE au niveau de ceux du Soudan et de l’Éthiopie. Voilà ce qu’est leur dystopie du “Zéro Net Carbone”. Sévèrement limiter les voyages aériens, les déplacements en voiture, les mouvements des gens, fermer les industries “polluantes” [au CO²], tout ça pour réduire le CO² atmosphérique. Intéressant de voir comment de manière si pratique la pandémie du coronavirus arrive à point pour mettre en scène le Grand Reset et cet agenda 2030 Zéro Net Carbone de l’ONU.

        J'aime

      3. Ouais… pis vont aussi créer des kibboutz ou équivalents…

        Sauf que leur plan de GENOCIDE MONDIAL va faire pschiiiiittttt !

        J'aime

  5. Et aussi l’interview de Me Joseph pour une action judiciaire imminente :

    « JPJ : L’objectif de notre action judiciaire d’ordonnance sur requête est de solliciter auprès d’un Juge Judiciaire (et non administratif) l’autorisation pour les requérants et leurs enfants à respirer normalement dans l’espace public, en conséquence, d’autoriser les requérants et leurs enfants, à circuler dans l’espace public, et notamment en milieu scolaire, sans porter de masque. »

    https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-de-me-jean-pierre-joseph-avocat-au-barreau-de-grenoble

    J'aime

  6. Earthquakes de magnitude 6 et + – 1 Janvier au 4 Mars

    – 2020 : 22
    – 2021 : 32

    Red Kashina nous fera un petit Coucou le 4 avril 2021, jour de Pâques !

    Ca va swinguer très très très fort…

    Grand Ménage de Printemps assuré !

    J'aime

      1. Depuis près d’un mois, chaque soir j’ai au moins une interruption totale de service sur l’un de mes 2 smartphones quand ce ne sont pas les 2…et ce dès 19 h…

        Si je veux pouvoir téléphoner, il faut que je me déplace de 7 kms, sur une zone sans travaux !

        J'aime

    1. Y veulent pas notre dernière radio des poumons, aussi ?

      Perso la dernière fois que je suis allée au resto, c’était en 2008…

      On a qu’à leur montrer cette radio là ;

      Voilà où ils peuvent se le mettre leur QRCode et le Pass Sanitaire !

      Bien profond…

      J'aime

  7. Le Fig à Rots à 8:15

    Faut-il rendre la vaccination obligatoire des soignant ?

    – Oui : 72.77 %

    – Non : 27.23 %

    Nombre de votants : 101155

    J'aime

    1. « Un nouveau baromètre lancé par “Le Point” interroge l’émotion des Français vis-à-vis de la classe politique. Le Premier ministre Jean Castex symbolise, lui, l’“ennui” et l’“indifférence”.

      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/03/04/colere-degout-desespoir-honte-les-sentiments-inspires-par-macron-aux-francais/

      Concernant le sondage du Figaro-Ci l’affaire du décès par Covid du père de S. Bataille aura, à mon avis, pesé lourd, car, la première elle a précisé que son père l’avait attrapé à l’hôpital.

      Mais surtout, les soignants testés positifs par manque de personnel n’étaient pas isolés eux, mais devaient aller bosser.

      C’est très récemment, suite à cette affaire et d’autres, que les soignants positifs ne sont plus « obligés » de travailler !!!

      Et on pose la question à des gens qui ne se rendent même pas compte que c’est pour ensuite légitimer la vaccination obligatoire pour TOUSTES !

      C’est, je le répète le même process à l’œuvre depuis le début !

      J'aime

  8. LREM avoue après 8 mois leur score minable aux Municipales 2020 :…2,2%

    Les médias n’ont pas l’air pressés de parler de cette information. A l’heure actuelle seul Le Point et Le Figaro ont publié un article discret à ce sujet (dont un uniquement visible pour les abonnés).

    Du coup, si en 2022 on nous dit que Micron fait + de 30% au premier tour il faudra se poser de sérieuses questions.

    https://www.fawkes-news.com/2021/02/lrem-avoue-apres-8-mois-leur-score.html

    Pourquoi attendre 2022 de se faire mettre une seconde fois ?
    Car le test, réussi, a déjà eu lieu en mai 2017 !

    52,3% NE VEULENT PAS MARCHER !

    Et donc seulement ;
    47,7% des inscrits sont allés veauter aux Législatives…
    15% se sont mis « EnMarche » arrière toute !

    Et alors qu’il existe une solution à 10, 15% de la population mondiale pour faire le point de bascule pour dire NON !
    Et tout s’arrête ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/13/523-ne-veulent-pas-marcher/

    ICI – IMMÉDIATEMENT – D’OÙ NOUS SOMMES !

    J'aime

  9. Allemagne : vague de décès dans une maison de repos après la vaccination anti-Covid des résidents ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/03/05/allemagne-vague-deces-maison-repos-apres-vaccination-anti-covid-residents/

    « Dans cette vidéo de 40 minutes, Reiner Fuellmich et son associée Viviane Fischer, avocats et membres fondateurs du comité d’enquête allemand sur le coronavirus, interrogent un lanceur d’alerte dans une maison de retraite à Berlin, en Allemagne.

    Le lanceur d’alerte, un soignant, décrit ce qui s’est passé dans l’établissement de soins pendant et après la vaccination des résidents. La voix du lanceur d’alerte a été déformée pour protéger son identité et le préserver du licenciement auquel il n’échapperait pas si son nom était découvert. L’entretien est en allemand avec des sous-titres en anglais.

    Le lanceur d’alerte décrit comment sept des 31 résidents des foyers de soins atteints de démence sont décédés après la première dose du vaccin Pfizer, et un huitième était proche de la mort au moment de l’enregistrement de l’entrevue.

    Après la deuxième dose, 11 autres résidents sont tombés gravement malades et un autre est décédé.

    En d’autres termes, 25% des résidents sont décédés immédiatement et 36% ont été gravement malades peu de temps après la vaccination.

    La vidéo contient des images anonymisées de la maison de soins infirmiers, où une équipe de trois ou quatre personnes, dont un soldat en uniforme, vaccinent les résidents, dans de nombreux cas par la force. Les images sont troublantes car elles montrent des personnes qui résistent.

    L’avocate Viviane Fischer a déposé une plainte auprès des procureurs et de la police. Elle demande une enquête et que les faits soient rendus publics pour mettre un terme à d’autres décès.

    Une enquête sur les décès dans cette maison de soins infirmiers en particulier ne sera pas la première enquête sur les décès de personnes âgées dans des établissements de soins, après avoir été vaccinées avec un vaccin anti-COVID.

    En janvier, des responsables norvégiens et allemands ont déclaré qu’ils enquêtaient sur des décès suite au vaccin. Le mois dernier, en Espagne, les autorités ont temporairement interrompu les vaccins après le décès de 46 résidents de maisons de retraite après avoir reçu le vaccin.

    Le Global Times a rapporté la semaine dernière que 16 personnes âgées en Suisse sont décédées suite à des vaccinations COVID.

    Aux États-Unis, selon les dernières données disponibles du Vaccine Adverse Event Reporting System, l’âge moyen des personnes décédées suite aux vaccins anti-COVID est de 77,8 ans ».

    Médias Presse Info, le 3 mars 2021

    https://players.brightcove.net/6223967412001/default_default/index.html?videoId=6235744314001

    J'aime

  10. Mais vrai massacre !

    Trois nouvelles inquiétantes à propos des prétendus « vaccins » à ARNm : à Gibraltar et dans une maison de retraite médicalisée dans le disctrict du lac de Constance en Allemagne, et à Basingstoke en Angleterre, des vagues de décès ont été constatées après l’administration d’injections Pfizer/BioNTech censées protéger contre les effets les plus néfastes du COVID-19.
    On parle carrément de « massacre ». La campagne de « vaccination » a commencé le 9 janvier, après l’acheminement de 5,850 doses Pfizer/BioNTech ; dans les dix jours suivant le début des injections, pas moins de 53 personnes sont mortes : toutes avaient reçu la piqûre. Cinquante d’entre elles étaient des résidents de l’équivalent local de nos EHPAD. La plupart des décédés avaient entre 70 et 90 ans.
    Gibraltar comptait dimanche 130 cas actifs de COVID-19. Avant cette vague de décès, les 32,000 habitants de ce territoire britannique avaient été très épargnés par le virus, ayant enregistré seulement 17 victimes…
    Les autorités locales attribuent les décès au COVID-19. Mais comme au Royaume-Uni où le déploiement du vaccin va de pair avec une mortalité croissante, Gibraltar – qui n’a jamais été isolé au cours de la pandémie – fait face à une vague de décès inattendue.
    Pour ce qui est de l’EHPAD allemand, je vous soumets l’information publiée le 28 janvier par le site de journalisme indépendant reitschuster.de :
    « Après que 40 résidents de l’établissement résidentiel pour personnes âgées d’Uhldingen-Mühlhofen ont été vaccinés avec le nouveau vaccin ARNm de Biontech/Pfizer le soir du Nouvel An, certains d’entre eux ont peu après montré les premiers symptômes d’une infection par le pathogène Sars-Cov-2. En conséquence, des tests PCR ont été effectués immédiatement, comme l’a annoncé la responsable de la communication de la société Korian Tanja Kurz.
    « Depuis lors, 13 résidents du parc résidentiel pour personnes âgées sont “décédés en relation avec Covid-19”. »
    La direction de l’établissement a précisé que les victimes étaient des personnes très âgées souffrant de comorbidités graves – qui ont été « vaccinées » après que le médecin traitant eut attesté qu’il n’y avait pas de contre-indication.
    D’ailleurs, les responsables du foyer ont écarté tout lien avec l’injection Pfizer, ce serait la faute à pas de chance : les infections auraient eu lieu peu avant ou peu après la piqûre, celle-ci n’offrant que « 50 % » de protection. Le rappel est censé offrir 95 % de protection contre les formes graves, mais a été retardé d’une semaine après la vague de décès. Tiens, tiens…
    Certains accusent les responsables de n’avoir pas suffisamment informé les résidents ou leurs proches, en cas de démence, avant de procéder aux « vaccinations », et – comme dans des EHPAD en France, d’après des témoignages directs – ceux qui refusent sont menacés d’isolement au sein de l’établissement.
    A Basingstoke, dans le Hampshire, le tiers des effectifs d’une maison de retraite médicalisée sont mort en ce mois de janvier. Pemberley House, un établissement de la chaîne Avery Healthcare accueillant des personnes de plus de 65 ans, a vu vingt-deux résidents mourir dans les semaines qui ont suivi la première salve de vaccinations.
    Une porte-parole de la municipalité, tout en affirmant que les autorités locales ne font pas de commentaires sur les morts qui surviennent dans des établissements privés, a précisé que « la protection que donne le vaccin prend du temps », ajoutant qu’il fallait quand même se laver les mains, porter un masque et respecter une distance de deux mètres entre les individus.
    L’article de la BBC qui donne cette information ne pose aucune question sur le fait que la vague de décès soit survenue seulement après les vaccinations…

    Source : https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2021/02/02/nouvelles-vagues-de-deces-chez-des-personnes-agees-vaccinees-contre-le-covid-19/

    PROGRAMMÉ :

    Dictature – PASSEPORT VACCINAL EUROPÉEN – SANITAIRE : C’est décidé, l’Union Européenne a dit OUI ! Il sera présenté le 17 mars… Il permettra de rentrer dans les restaurants, les centres commerciaux, les salles de sport…

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2021/03/04/dictature-passeport-vaccinal-europeen-sanitaire-cest-decide-lunion-europeenne-a-dit-oui-il-sera-presente-le-17-mars-il-permettra-de-rentrer-dans-les-restaurants-les-centres-co/

    J'aime

    1. Pour un enfant, le vaccin anticovid ne peut pas offrir de bénéfice personnel

      Chez l’enfant, le covid est moins dangereux que la grippe ordinaire !

      Au 2 mars 2021, 10 009 articles traitant du covid chez l’enfant sont référencés dans la base de données PubMed, lorsqu’on lorsque l’on tape « Children Covid », dont 3124 si on précise « severe children covid ».

      Tous ces articles s’accordent sur la faible fréquence de la virose chez l’enfant de moins de 15 ans, et sa bénignité habituelle[1], plus de la moitié des infections ne donnant aucun signe de maladie.

      Dans les trois dernières années, les grippes saisonnières ont causé entre 7 et 10 décès parmi les presque 7,5 millions de Français de moins de 15 ans. En 2020, le covid19 n’a été mis en cause que pour 3 décès dans ce groupe d’âge et il s’agissait d’enfants à très lourdes maladies préexistantes. Chez l’enfant, le Covid est environ trois fois moins mortel que la grippe pour laquelle aucune vaccination antigrippale n’est actuellement recommandée.
      On ne sait même pas si les vaccins sont efficaces chez l’enfant

      Nous nous contenterons ici de citer l’avis de la Haute Autorité de Santé de décembre 2020 [2] : « l’efficacité vaccinale n’a pu être évaluée chez les jeunes de moins de 16 ans ».

      Au 3/3/2021 le Registre des essais cliniques de l’UE[3] ne recensait aucun essai de vaccin anticovid chez l’enfant.

      J'aime

    2. Vacciner les enfants ne protégerait pas les adultes, car ils ne sont pas vecteurs

      Lorsqu’aucun bénéfice personnel n’est attendu, la publicité incite à la vaccination altruiste « pour protéger les autres », ce que fait le quotidien pour enfant. Noble motivation, mais sans aucune justification médicale ici, puisque les vaccins paraissent actuellement incapables d’empêcher la transmission de la maladie et que, de toute manière, les enfants ne contaminent personne.

      Tous les articles publiés montrent que les enfants ne participent pas à la transmission du coronavirus.

      =*=
      Au 2 mars 2021, 10 009 articles traitant du covid chez l’enfant sont référencés dans la base de données PubMed, lorsqu’on lorsque l’on tape « Children Covid », dont 3124 si on précise « severe children covid ».
      =*=

      Tous les articles publiés montrent que les enfants ne participent pas à la transmission du coronavirus.

      Au début de l’épidémie, on croyait que le covid19 se propageait comme la grippe en passant par les enfants. Mais toutes les études épidémiologiques sérieuses ont prouvé qu’il n’en était rien. Les enfants ne contaminent personne, ni les autres enfants ni les adultes.

      Plus de 20 études épidémiologiques dans une dizaine de pays ont recherché opiniâtrement des contaminations à partir d’enfants de moins de 18 ans : aucune n’a pu mettre en évidence un seul exemple réellement probant.

      L’étude de l’INSERM[4] est très démonstrative. L’enfant des Contamines (c’est pas une blague !) a été en contact, alors qu’il était malade, avec 172 personnes, dont 112 élèves et professeurs dans trois écoles et un ski-club. Il n’a contaminé personne, même pas les deux autres enfants de sa fratrie. Et l’infection apportée de Singapour par un adulte est restée cantonnée aux occupants du chalet.
      =*=

      CESSEZ DE DISTILLER LA PEUR = surtout vous, les enseignants !

      STOPPONS LA MASQUE-À-RADE AVANT QU’ELLE NE NOUS EFFACE…

      J'aime

  11. Shutdown tous les 2 ans pour sauver le climat.

    https://www.europereloaded.com/lockdowns-or-the-planet-gets-it-guardian-accidentally-suggests-covid-like-shutdowns-every-2-years-because-climate/

    Note – les vrais décideurs sont 12 dont Schwab, Rothschild, Rockfeller – 72 en 2ème cercle et environ 8000 avec tous leurs sbires.

    Qu’attend t’on pour nous lever et mettre définitivement au tapis cas parasites ? (Moins de 10000 parasites qui pourrissent la vie de 7.8 milliards d’habitants ??? )

    J'aime

  12. Bien d’accord avec toutes les deux, mères de clan!
    C’est le même rapport % que le convid.
    Faut juste les laisser jouer tous seuls entre eux à leur jeu pervers, dans la cour de récré…
    Tiens je ne m’en lasse pas!
    Sans béquilles

    Il y a peu, un roi ni meilleur ni pire qu’un autre, vaniteux et vindicatif, assez sot mais environné d’experts en tout ce qui remue, bref sans surprise ni relief sauf qu’il s’imaginait si grand qu’il lui arrivait d’oublier ses escarpins à talonnettes dans les tapis cérémoniaux. Il advint ainsi, par malheur, qu’un soir de bal masqué dans la salle aux cent lustres ( il était déguisé en César ou en Jupiter triomphant, on ne sait plus! ), comme il saluait l’assemblée du haut de l’escalier royal, il s’emmêla si mal dans sa toge romaine qu’il dégringola jusqu’aux pieds des porteurs de plateaux de toasts. Il s’en tua net les deux jambes. Rien ne put les rafistoler. Il se vit donc forcé par le corps médical de marcher avec des béquilles.
    Son prestige en fut écorné. Ses experts travaillèrent donc à lui rendre l’éclat du neuf. Un génial communicateur, après deux jours de transe chamanique ininterrompue, trouva la parade adéquate.
    – Puisque notre bon roi, dit-il, est à jamais embéquillé, que ses sujets le soient aussi. Que l’embéquillement soit le signe pour tous d’une confiance retrouvée, d’une enthousiaste adhésion à la modernité nouvelle.. Et que les fous, les rétrogrades, les marginaux inconséquents, bref les possibles terroristes qui se risqueront à sortir sans leur béquilles soient désignés à la vindicte et privés de leurs droits sociaux.
    Le peuple a ceci de commun avec le boa de la jungle qu’il est capable d’avaler, les yeux fermés, n’importe quoi. Pour faire comme tout le monde, chacun s’embéquilla. Evidemment la vie ne fut plus aussi simple mais, peu à peu, puisqu’il fallait, on se laissa flotter du bas. Le roi mourut. Il fallait bien que cela, un jour, lui arrive. On épingla sur son cercueil la béquille d’or des héros.
    On pouvait à nouveau marcher, comme autrefois, sur ses deux pieds. C’est ce que dit un homme simple, un jour, dans un jardin public. C’était un de ces sans-bâtons que l’on regardait de travers quand il passait, les mains aux poches, à proximité des enfants. On lui répondit méchamment.
    – Aller sans béquilles ? Utopie, faux espoirs, rêverie perverse. On marche ainsi depuis toujours. Et d’abord qui t’envoie ? Quelle secte ? Que cherches-tu ? Que nous veux-tu ?

    – Vous informer, répondit l’autre. Regardez, faites comme moi. On peut mettre un pas devant l’autre, trotter si l’on veut, flâner. Essayez donc ! Que risquez-vous ?
    – Ne l’écoutez pas, il radote. Ces gens sont des dangers publics !
    On s’assembla autour de lui, on l’insulta, le bouscula, on brandit des cannes ferrées. Heureusement, il courait vite, beaucoup plus que les béquillards. Il s’en revint à sa campagne, cultiver ses légumes et ses fleurs.
    Après quelques jours de paix triste une femme vint. Elle lui dit :
    – Je ne sais pas ce que tu vaux, mais j’aimerais bien essayer.
    – Tu as deux pieds, deux jambes. Marche. Elle tomba aussitôt dans ses bras. On dit qu’ils eurent des enfants et qu’ils grandirent sans béquilles.
    C’est peut-être vrai, va savoir !

    J'aime

    1. Oui, mais c’était le PROJEEEEEET depuis le début !

      Masque OBLIGATOIRE ► Vaccination OBLIGATOIRE ► PASSEPORT VACCINAL / PASS SANITAIRE ► Puçage = FIN DE PARTIE POUR L’HUMANITÉ !

      C’est ce qu’on dit depuis des lustres ici ou ailleurs car ça toujours été le PLAN qui a donc été muté, comme les virus, en PLANdémie !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s