Andreï Tarkovski, cinéaste, poète de l’image et révélateur de la vie, 60ème…

…Version PDF gratuite !

Et découverte pour moi, bien que connaissant le nom, pour l’avoir lu notamment à l’affiche des « Ciné-Clubs » de mon Collège, puis de mon Lycée et grâce à Résistance 71 qui nous en a proposé une compilation avec À la recherche du Temps scellé et m’a proposée d’en faire un PDF le plus « artistique possible » ; Car pour eux, Tarkovski étant hyper visuel et l’un des plus grands poètes de l’image, le défi était de restituer cela dans un format PDF afin de donner envie aux lecteurs de visionner ses films ;

Andreï Tarkovski, Cinéaste, Poète de l’image et Révélateur de la vie

Version PDF N° 60 de 19 pages

C’est donc le 60ème PDF et comme depuis le tout premier, c’est en lecture, téléchargement et/ou impression gratuits et vous pouvez tous les retrouver dans cette page de mon blog spécialement dédiée ► LES VERSIONS PDF DE JBL1960 pour diffusion et partage, tant qu’on peut encore et comme on veut…

JBL1960

Résistance 71 a crée une page spéciale dans son blog ► Andreï Tarkovski – Cinéma, Poésie et Recherche du Temps scellé

« Tous mes films, d’une façon ou d’une autre, répètent que les Hommes ne sont pas seuls et abandonnés dans un univers vide, mais qu’ils sont reliés par d’innombrables liens au passé et à l’avenir, et que chaque individu noue par son destin un lien avec le destin humain en général. Cet espoir que chaque vie et que chaque acte ait un sens, augmente de façon incalculable la responsabilité de l’individu à l’égard du cours général de la vie. Dans un monde où la menace d’une guerre capable d’anéantir l’humanité est réelle, où les fléaux sociaux nous frappent par leur ampleur, où les souffrances humaines sont si hurlantes, la voie doit nécessairement être trouvée qui mènera les Hommes les uns vers les autres. Tel est en sorte le devoir sacré de l’humanité devant son propre avenir, tel est aussi le devoir de chaque individu. » (Andreï Tarkovski)

Et rappelle la lecture connexe à cette dernière citation de leur Manifeste Politique ;

Manifeste pour la Société des sociétés, dans sa dernière version que j’ai annotée à leur demande.

Jo Busta Lally

 

7 réflexions sur « Andreï Tarkovski, cinéaste, poète de l’image et révélateur de la vie, 60ème… »

  1. Si Valérie Mairesse apparaît à beaucoup comme une équation difficile à résoudre, c’est bien en raison de la variable « génération » en fonction de laquelle l’actrice passa un jour du rang d’inconnue à celui de personnalité familière. Les plus jeunes et les plus vieux ont pu la découvrir au théâtre, et on leur pardonnera d’avoir un jour franchi la porte de ce genre d’établissement depuis longtemps démodé par l’invention du cinéma parlant en couleur. D’autres, entre deux âges, l’ont aperçue grâce au service public, où Laurent Ruquier lui offrit une chaise de chroniqueuse, laquelle jouxtait tantôt le séant de Gérard Miller tantôt celui de Steevy, ce qui force le respect.

    Au cinéma, et en abondance sur la TNT, c’est dans Banzaï ou chez les Frères Pétard que certains l’auront appréciée, avec sa gouaille poissonnière qui en fit une Arletty eighties. Avec tout le respect que l’on doit à ces comédies populaires, il faut toutefois objecter qu’elles cachent un autre pan de la filmographie de Valérie, que les salisseurs de mémoire devraient un jour déterrer (mais pour prendre la pelle, encore faut-il se déboucher le nez).

    Parce que Valérie Mairesse, elle a joué dans un Tarkovski. Et même pas un accessible, genre L’Enfance d’Ivan, mais un vrai film-somme (quand on dit “somme”, l’on pense “compendium”, hein, pas “roupillon”), et aussi le dernier du maître : Le Sacrifice. Connu des amateurs pour son impossible plan-séquence final, témoin de la virtuosité du réalisateur mais aussi de son hermétisme, Le Sacrifice voit Valérie Mairesse incarner l’une des domestiques de la maison isolée du monde où le film se déroule. Cela peut surprendre au milieu des longues contemplations, de la panique qui gagne la famille dépeinte, de l’hallucination vécue par le personnage principal, mais la comédienne s’intègre parfaitement à l’austère ballet qui se donne dans Le Sacrifice.

    Ancienne comédienne chez Agnès Varda et Andreï Tarkovski, Valérie Mairesse s’est produite dernièrement au théâtre des Bouffes Parisiennes dans Pouic Pouic, pièce dans laquelle son personnage s’adresse à un poulet comme à un être humain. Valérie maître ès grand écart.

    Source ► http://www.grand-ecart.fr/miscellanees/sacrifice-valerie-mairesse-andrei-tarkovski/

    J'aime

  2. Note de Résistance71 à la page 11 du PDF : sans doute est-ce la façon de Tarkovski de nous signifier que nous sommes tous inter-reliés pourvu que nous en fassions l’effort… Comment dit-on Mitakuye Oyasin en russe ?… Quand bien des chemins mènent au même endroit, au même concept, alors peut-on dire que cet endroit touche à universel ?… Trouverons-nous et oserons-nous entrer dans la chambre” allégorique de la “Zone” de “Stalker” ?… Elle nous attend, elle est en chacun de nous et est la clef du véritable progrès de l’humanité.

    Merci à Raimanet de nous apporter sa vision de Mitakuyé Oyasin en Russe ► https://raimanet.wordpress.com/2018/06/05/aho-mitakuye-oyasin-nous-sommes-tous-relies-we-are-all-related-youtube/

    AHO MITAKUYE OYASIN – Nous sommes tous reliés – We are all related – YouTube https://www.youtube.com/watch?v=l9jxotXe0ws

    Aho Mitakuye Oyasin est la reconnaissance du caractère sacré de toute vie et de tout ce qui co-existe. C’est une reliance, par l’esprit et la matière, à la source de toute vie, à notre parcelle divine. Cette vidéo rend hommage à tout ce qui Est, du plus petit au plus grand, du règne animal, minéral, végétal… avec un petit clin d’oeil au Esprits de la nature et à nos amis de l’Univers… Nous faisons tous partie du grand Tout, chacun à notre manière. Nous sommes tous reliés sur Terre et sous les Étoiles…

    « Nous, Lakotas, croyons que toute chose crée par le Grand Esprit (Dieu) est sacrée et en tant que partie de la Création nous sommes aussi “connectés ». A chaque fois que nous prions, nous finissons nos prières par les mots “MITAKUYE OYASIN” (Nous sommes tous reliés). Avec cette petite phrase, nous prions pour toutes les choses.“

    Chief Archie Fire Lame Deer

    Mitakuye Oyasin ► Мы все связаны ► Nous sommes TOUS inter-reliés…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s