BARBOUZERIES UKRONAZES & CHAUDRONS OTANesques…

Voilà pourquoi le Chef-Désarmé MackRon devait être réélu à n’importe quel prixALERTE INFO ► 62.5% DES INSCRITS N’ONT PAS VOTÉ MACRON ! Même, surtout, au prix de nos VIES…

si le peuple se lève le jeu est fini pour RIEN 27 04 22

Alors que SANS GUERRE juste en NOUS levant, ENSEMBLE, leur jeu est fini

NE PAS ABANDONNER C'EST LA VIE de RIEN 27 04 22

Voilà pourquoi NE PAS ABANDONNER C’EST LA VIE https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/04/ne-pas-abandonner-cest-la-vie-de-rien-26-04-22.pdfMESSAGE D’UN PRESQUE RIEN

SI NON ?

JE SUIS FALSE FLAG pour RIEN 27 04 22

Guerre en Ukraine : Le grand chaudron de la tambouille OTANesque impliquant les habituels barbouzes et mercenaires pour un racket et chaos en bande organisée – Résistance 71 – 28/04/22

INTERVENTIONS ZUNIENNES DANS LE MONDE DEPUIS WW2 RFK Jr 07 04 22

Guerre secrète : Comment la barbouzerie sous-traitante de l’OTAN a assisté et assiste encore la guerre en Ukraine ?

“Les États-Unis forment et entraînent une insurrection” – Nauman Sadiq, VT Islamabad* – 23 avril 2022 – URL de l’article source https://www.veteranstoday.com/2022/04/23/covert-warfare-how-natos-defense-contractors-assisted-ukraine-in-war/

Traduction R71Complétée & Enrichie par Jo Busta Lally

Les forces spéciales britanniques ont entraîné les troupes ukrainiennes à Kiev depuis le début du mois, ont dit des commandants ukrainiens au journal The Times à la mi-avril.

Le capitaine Youri Myronenko, dont le bataillon est stationné à Obolon dans la banlieue Nord de Kiev a dit au média que les formateurs militaires sont venus instruire de nouvelles recrues ou des soldats revenant dans l’armée, à utiliser les NLAW, missiles anti-chars britanniques qui furent livrés à l’Ukraine en février alors que commençait l’invasion russe.

D’anciens militaires britanniques, des fusiliers marins et des forces commandos sont aussi en Ukraine et y travaillent avec des sous-traitants (mercenaires) et des volontaires, mais les officiers ukrainiens sont d’accord pour dire que leur entrainement ce mois-ci fut conduit par des soldats britanniques en service actif.

Les forces d’élite britanniques du SAS sont présentes en Ukraine depuis le début de la guerre, tout comme le sont les forces spéciales américaines Delta”, a twitté le 9 avril le journaliste français Georges Malbrunot pour le journal Le Figaro, citant des sources du renseignement. Le journaliste a vendu la mèche le jour même où le premier ministre britannique Boris Johnson fit sa visite surprise à Kiev. Le PM britannique était entouré de gardes appartenant au SAS britannique.

Le journaliste français expérimenté qui est revenu d’Ukraine après y être arrivé avec des combattants volontaires a dit à la chaîne CNews que les Américains étaient directement en charge de la guerre sur le terrain. “J’ai eu la surprise, ainsi que les volontaires, de découvrir qu’afin de rentrer dans l’armée ukrainienne, et bien ce sont les Américains qui prennent les décisions et qui gèrent,” a dit Malbrunot.

Il ajouta que lui et les volontaires furent “presque arrêtés” par les Américains, qui affirmèrent être en contrôle, le journaliste révéla qu’ils furent tous alors forcés de signer un contrat jusqu’à la fin de la guerre. “Et qui est en charge ? Les Américains, je l’ai vu de mes propres yeux.” a dit le journaliste français ajoutant “Je pensais être dans les brigades internationales et je me retrouvais face au Pentagone”.

En plus des forces du SAS britannique, des forces spéciales américaines et des agents de la CIA sous couvert, il y a quelques 6824 mercenaires étrangers en provenance de 63 pays différents qui sont venus en Ukraine pour combattre du côté du gouvernement Zelensky, a révélé le ministère de la défense russe la semaine dernière. De ces mercenaires, 1035 ont été “éliminés” tandis que plusieurs milliers demeurent. Quelques 400 combattants étrangers sont sous le siège des forces russe et de la RPD dans le complexe industriel d’Azovstal de Marioupol, avec des forces ultra-nationalistes et néo-nazies qui ont refusés de se rendre.

NdJBL : Macron a(t-il ?) laissé mourir 50 officiers français à Marioupol par Boris Guenadevitch Karpov https://rusreinfo.ru/fr/2022/04/les-manipulations-de-lotan-pour-justifier-une-attaque-contre-la-russie/ Voici une intéressante déclaration du président du parti turc Vatan, Doğu Perinçek : Macron a laissé mourir 50 officiers français à Marioupol. On se souvient des tentatives désespérées des Ukrainiens à Marioupol (plusieurs hélicoptères ont été abattus alors qu’ils venaient exfiltrer « les responsables ukrainiens » soit-disant). J’ai dans plusieurs articles expliqué qu’il y avait des officiers de l’OTAN, en particulier britanniques américains et français. On avait même trouvé des insignes de légionnaires français. VIDÉO VOSTFR CI-DESSOUS :

Le plus grand groupe de ces combattants étrangers au nombre de 1717 est arrivé de la Pologne ; environ 1500 combattants sont venus des États-Unis, du Canada et de Roumanie. 300 Britanniques, 300 Géorgiens et 193 combattant venus de la zone turque de contrôle en Syrie. Ces chiffres furent annoncés le 17 avril par le porte-parle du ministère de la défense le Major Géneral Igor Konachenkov. D’après le général, 1035 mercenaires étrangers ont été tués par les forces russes, 912 se sont enfuis d’Ukraine, laissant 4877 de ces mercenaires actifs dans les villes de Kiev, Kharkov, Odessa, Nikolaiev et Marioupol.

La plus grande force armée secrète que le monde ait jamais connue est celle créée par le Pentagone cette dernière décennie. Cette armée secrète comporte maintenant quelques 60 000 membres, la plupart y travaillant sous de fausses identités et en profil bas, le tout fait partie d’un programme appelé ‘Signature Reduction” (NdT : Une “signature reduction” en anglais veut dire une anonymitée accrue, rendre quelque chose ou des personnes plus indétectables). Un nombre substantiel de ces contractants de la défense a assisté les forces ukrainiennes et ses milices néo-nazies alliées depuis plus de 8 ans, dans cette guerre par procuration contre la Russie, ce depuis le coup d’État de Maïdan en 2014, renversant le gouvernement de Viktor Yanoukovitch.

En souvenir des morts de Maïdan

La force, plus de 10 fois supérieure aux éléments clandestins de la CIA, remplit des taches domestiques et à l’étranger à la fois en uniforme militaire ou en civil, a rapporté le magazine Newsweek en mai dernier.

Ce glissement sans précédent a placé un plus grand nombre de soldats, de civils et de sous-traitants dans des conditions de travail sous de fausses identités, à la fois à cause du résultat de la croissance des forces spéciales secrètes mais aussi à cause d’une réponse intentionnelle aux défis de voyager et d’opérer dans un monde de plus en plus transparent. (NdT : ce qui est ici une erreur de jugement à notre sens. En effet, si le monde est de plus en plus “transparent” pour les quidams de base qui ont de plus en plus de mal à vivre sans être tracés, répertoriés, surveillées, réprimés, intimidés pour un oui ou pour un non etc… Il n’en va pas de même pour toute la barbouzerie et finance transnationales qui peuvent tout faire, partout en toute impunité, car protégées par la “raison d’État” ou la “sécurité nationale” ou la prévalence d’intérêts privés privilégiés… La surveillance est omniprésente pour les citoyens, l’opacité est omniprésente et entretenue pour les sbires et bras armés du Nouvel Ordre Mondial… Ceci est une réalité quotidienne qui se vérifie partout dans le monde occidental…)

-[]- Les opérations de guerre secrètes qui sont montées par l’armée secrète du Pentagone dans des zones de conflits à travers le monde ne sont pas juste un secteur peu connu de l’armée américaine, mais aussi une pratique totalement dérégulée. Personne ne connait la taille exacte de ce programme et l’explosion de la “signature reduction” n’a jamais été examinée pour son impact sur la politique militaire et sa culture. Le Congrès des États-Unis n’a jamais mis en place d’audit sur le sujet. Et pourtant, l’armée qui développe ce gigantesque projet et cette force clandestine sans précédent, défie les lois des États-Unis, de la Convention de Genève (NdT : qui n’a bien sûr cours que dans le canton de Genève…), le code d’éthique militaire (NdT : comme si cela pouvait exister…) et la base même de toute responsabilité. -[]-

L’effort de “Signature Reduction” engage quelques 130 entreprises privées pour administrer ce nouveau monde clandestin. Aussi des douzaines d’organisations gouvernementales secrètes et très peu connues soutiennent ce programme, établissant des contrats classés secrets et supervisant des opérations totalement cachées du public. Ensemble, ces entreprises cumulent plus de 900 millions de dollars annuellement pour le service de cette force clandestine (NdT : on peut dire un Super Gladio de l’OTAN, un Gladio 2.0 à la puissance 10…)

OPÉRATION GLADIO pour RIEN 12 04 22

Les forces d’opérations spéciales constituent plus de la moitié de la totalité de la force de Signature Reduction, des guerriers de l’ombre qui chassent des “terroristes” dans les zones de guerre du Pakistan à l’Afrique Occidentale, mais qui travaille aussi de plus en plus dans des points chauds non reconnus, incluant derrière les “lignes ennemies” dans des endroits comme la Corée du Nord, l’Ukraine et l’Iran. Des spécialistes du renseignement, de la collecte de l’information, des agents du contre-espionnage, mêmes des linguistes, constituent le second plus vaste élément : des milliers d’entre eux sont déployés à tous moments avec des degrés divers de couverture pour protéger leurs véritables identités.

Décembre 2017 : Que fait Blackwater / Academi en Arabie Saoudite ? Le directeur d’un émir est mort sous la torture

Armée mercenaire de l’empire : Blackwater/Academi sous-traite la torture en Arabie Saoudite…

Nous l’avions dit depuis longtemps : L’avenir de l’empire est la généralisation de l’utilisation des mercenaires à la solde des banksters dans le monde, non seulement pour guerroyer, mais pour la mise en place de toute opération de “police” et de “contre-insurrection”. Le but de l’empire est de mener une “bataille d’Alger” (1957) à l’échelle planétaire contre toute dissidence, bien sûr qualifiée au préalable de “terroriste”, tout comme la Gestapo et les autorités d’occupation nazies  qualifiaient la résistance française ou russe de “Terroristen !” ça commence par la sous-traitance des radars de contrôle de vitesse par des entreprises privées (déjà un fait en France et ailleurs) et pas à pas, les mercenaires envahissent nos vies. Cela se produira (si on les laisse faire…), car c’est la logique interne du système en décomposition totale qui ne peut plus générer que violence et répression forcenée face à l’éveil grandissant des masses, système qui ne pourra très bientôt plus compter sur ses forces répressives militaires et policières qui à terme rejoindront les peuples. Là aussi le « grand remplacement » est en marche : mercenaires, drones et robots sont l’avenir immédiat de la répression et de l’oppression oligarchique, ce qui se passe « ailleurs » n’est que le brouillon de ce qui vient chez nous… Regardez le clip vidéo sous notre traduction, cela arrive à grand pas ! Qu’on ne dise pas qu’on était pas prévenu. Blackwater dans les commissariats et autres donjons secrets français, c’est pour demain ► Résistance 71, décembre 2017

Depuis le tristement célèbre massacre de la place Nisour de Baghdad en 2007, le sous-traitant privé mercenaire Blackwater, rebaptisé Academi en 2011 et devenant une succursale du Constellis Group suite à une fusion avec Triple Canopy en 2014, a construit un véritable empire en ce domaine. En 2013, la succursale d’Academi, International Development Solutions (IDS), a reçu environ 92 millions de dollars en contrat de sécurité pour le ministère des affaires étrangères américain.

Après avoir vendu Blackwater à un groupe d’investisseurs en 2010, Erik Prince, ancien Navy SEALs et fondateur de l’entreprise mercenaire Blackwater, a fondé une autre entreprise de sécurité privée le Frontier Services Group, enregistrée au Hong Kong Stock Exchange, qui conseille et fournit des solutions logistiques et aériennes aux oligarques chinois pour la sécurité de leurs projets d’affaires très lucratifs en Afrique.

De plus, à côté du conseil et de l’assistance de la pétro-monarchie des EAU dans le renforcement de son État policier, Erik Prince a aussi fourni des armes et un avion modifié au chef de guerre de l’Est Libyen et ancien barbouze de la CIA, Khalifa Haftar, soutenu par l’Égypte et les EAU, dans sa campagne militaire avortée contre le gouvernement de Tripoli entre avril 2019 et juin 2020.

Utilisant les bons tuyaux et aides de sa sœur Betsy Devos qui a travaillé comme Ministre de l’Éducation dans le gouvernement Trump, Erik Prince a même fait une offre à Trump pour sous-traiter la guerre en Afghanistan à des contractants mercenaires conseillant et assistant les forces afghanes après le retrait des troupes américaines. Mais Trump eut un accord de paix avec les Taliban en février 2020 puis perdit les élections avant qu’il ne puisse considérer cette proposition bizarre.

Bien que les sous-traitants militaires du Pentagone soient connus pour avoir entrainé et conseillé plusieurs brigades néo-nazies intégrées aux forces ukrainiennes contre la région du Donbass depuis 2014, Erik Prince, ainsi que des exécutifs de grandes entreprises de sécurité privées fournissant des mercenaires pour le ministère de la défense américain, a personnellement visité Kiev début février suivant la mise en place de troupes russes à proximité et a rencontré des officiels de la Sécurité du gouvernement Zelensky, d’après des sources informées.

Avant de s’embarquer pour cette visite clandestine à Kiev, Erik Prince a consulté le Ministre de la Défense Lloyd Austin et la Directrice Nationale du Renseignement Avril Haines avec laquelle EP a une longue relation remontant au début des années 90 après qu’elle eut acheté un bar à Fell’s Point, Baltimore, suite à sa saisie lors d’une descente de police anti-narcotique. Elle en fit une librairie-café exotique offrant des “lectures érotiques” entre autres passes-temps licencieux.

Dans ses rencontres avec les hauts-placés des Agences de la Sécurité Nationale américaine, Erik Prince a obtenu une “promesse de gentleman”, sans aucune preuve documentée dû au fait de l’aspect “faustien” du pacte, que lui et ses associés ne seraient en rien rendus légalement responsables pour tout le sale boulot effectué dans la guerre par procuration en Ukraine.

En fait, les sous-traitants militaires mercenaires en coordination étroite et en consultation permanente avec les opérateurs clandestins de la CIA, des forces spéciales et des agences de renseignement occidentales, ne font pas qu’entrainer les forces de sécurité ukrainiennes largement constituées de conscrits et de milices néo-nazies alliées pour l’utilisation des plus de 60 000 armes anti-chars et 25 000 missiles anti-aériens portables fournis collectivement comme assistance à l’Ukraine par les nations de l’OTAN, mais ils dirigent toute la stratégie de défense de l’Ukraine en prenant une part active dans les opérations de combat dans quelques-unes des plus âpres batailles contre les forces russes à Marioupol, Kharkov et dans la région orientale du Donbass en Ukraine.

Dans un scoop explosif, The Times a rapporté le 4 mars que des sous-traitants de la Défense recrutaient des anciens combattants pour des opérations secrètes en Ukraine, payés 2000 US$ par jour : “Le boulot n’est pas sans risque mais, à près de 60 000 US$ par mois, la paie est bonne. Les conscrits doivent avoir au moins 5 ans d’expérience militaire en Europe de l’Est, être bons en opération de reconnaissance, être capables de conduire des opérations de sauvetage avec très peu de soutien et connaître le type d’armement de l’ère soviétique.

Les médias russes ont dit le mois dernier que les agences de sécurité des États-Unis avaient lancé un vaste programme de recrutement pour envoyer des mercenaires en Ukraine, incluant des mercenaires entrainés d’Academi, ex-Blackwater, de Cubic et de la Dyn Corporation.

Le porte-parole du Ministère de la Défense russe Igor Konachenkov a averti que les mercenaires capturés en Ukraine ne seront pas considérés comme des prisonniers de guerre et qu’au mieux, ils seront soumis à des charges d’actions criminelles et traduits en justice.

Dans un entretien avec Dana Bash de CNN le 3 avril, le SG de l’OTAN Jens Stoltenberg a dit que “Les alliés de l’OTAN ont soutenu l’Ukraine des années durant”, ajoutant que l’aide militaire “a été élevée depuis plusieurs semaines suite à l’invasion.” Il a clarifié que “Les alliés de l’OTAN comme les États-Unis, mais aussi la Grande-Bretagne et le Canada et quelques autres, ont entrainé les troupes ukrainiennes depuis des années…

D’après les estimations de Stoltenberg “des dizaines de milliers de troupes ukrainiennes” ont reçu ce type d’entrainement et “sont maintenant au front combattant les forces d’invasion russes.” Le SG donne crédit à l’OTAN pour le fait “que les forces armées ukrainiennes sont plus importantes, mieux équipées, mieux entrainées et mieux dirigées qu’auparavant.

En plus d’un programme de la CIA existant depuis bien longtemps visant à cultiver une insurrection anti-russe en Ukraine, le Department of National Defense du Canada a révélé le 26 février, deux jours après le début de l’opération russe en Ukraine, que l’armée canadienne avait formé environ “33 000 personnels militaires et de la sécurité ukrainiens à toute une série de techniques et de tactiques de niveau avancé.” Tandis que le Royaume-Uni, via l’Opération Orbital, a entraîné 22 000 combattants ukrainiens, comme remarqué par le bien informé SG de l’OTAN.

Un autre scoop explosif rapporté par Zach Dorfman le 16 mars : “Dans le programme d’entrainement basé en Ukraine, la CIA et ses paramilitaires ont enseigné aux Ukrainiens des techniques de tireur embusqué (sniper), comme faire fonctionner les missiles anti-chars américains “javelin” et autre équipement, ainsi que comment échapper au traçage électronique numérique que les Russes utilisent pour donner des coordonnées très précises à leur artillerie sur l’endroit où se trouvent très précisément les troupes ukrainiennes. L’utilisation aussi des outils de communication secrète et comment demeurer indétectable en zone de guerre tout en attirant aussi les forces russes hors de leurs positions.”

Quand les paramilitaires de la CIA sont arrivé en Ukraine orientale après la première incursion russe de 2014. Ils avaient deux objectifs. D’abord on leur ordonna de déterminer comme l’agence de renseignement pouvait le mieux aider les personnels d’opérations spéciales ukrainiennes à combattre les forces russes et leurs alliés séparatistes, qui avaient déclenché une guerre d’usure contre les troupes ukrainiennes dans la région du Donbass. La seconde partie de la mission était de tester les Ukrainiens eux-même dans l’adversité,” d’après d’anciens agents.”

À côté du programme clandestin de la CIA pour entrainer l’armée ukrainienne essentiellement constituée de conscrits et de milices néo-nazies et le programme des forces spéciales américaines pour entrainer les forces de sécurité ukrainiennes au Yavoriv Combat Training Center en Ukraine occidentale près de la frontière polonaise, ce centre même qui fut touché par un barrage de 30 missiles russes tuant au moins 35 mercenaires le 13 mars dernier, Dorfman affirme dans un rapport du mois de janvier que la CIA avait aussi un programme d’entrainement secret pour entrainer les forces spéciales ukrainiennes dans un centre militaire non spécifié dans le sud des États-Unis.

La CIA supervise un programme d’entrainement secret intensif aux États-Unis pour l’élite des forces spéciales ukrainiennes et autres personnels du renseignement, d’après cinq anciens fonctionnaires du Renseignement et de la Sécurité Nationale familiers avec l’initiative. Le programme, qui a débuté en 2015 et est basé dans un endroit tenu secret dans le Sud des États-Unis.

“Alors que le programme secret, géré par des paramilitaires (mercenaires) travaillant pour la Ground Branch de la CIA, maintenant officiellement connus comme Ground Department, fut mis en place par le gouvernement Obama après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 et le programme s’étendit sous le gouvernement Trump. Le gouvernement Biden l’a encore agrandi.”

Dès 2015, comme partie de l’extension de ses efforts anti-russes, les paramilitaires du Ground Branch de la CIA ont aussi “commencé à voyager sur le front en Ukraine de l’Est”, pour conseiller et assister les forces de sécurité ukrainiennes et leurs alliés des forces néo-nazies. Le programme de la CIA de plusieurs semaines, basé aux États-Unis, incluait “l’entrainement aux armes, techniques de camouflage, navigation terrestre, tactiques, renseignement et autres.

Une personne très familière avec le programme l’a dit de manière plus directe. “Les États-Unis entrainent une insurrection”, a dit un ancien de la CIA, ajoutant que le programme a enseigné aux Ukrainiens “comment tuer les Russes”.

Il y a plusieurs décennies, la CIA avait donné un minimum d’entrainement aux unités du renseignement ukrainien pour essayer de construire un allié en Kiev pour les États-Unis et pour saboter l’influence russe, mais la coopération a considérablement augmenté avec l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 suivant le coup d’État de la Place Maïdan de Kiev qui avait renversé le gouvernement du président ukrainien Viktor Yanoukovitch, a confié un ancien agent de la CIA à Dorfman.

Empire Anglo Américano Christo Sioniste NOM pour RIEN 27 04 22

(*) Nauman Sadiq est un géo-politologue et analyste en sécurité nationale basé à Islamabad au Pakistan. Il se spécialise dans l’analyse des guerres asymétriques du Moyen-Orient et d’ailleurs. Il est un expert en analyse du néo-colonialisme, du complexe militaro-industriel et de l’impérialisme pétrolier. Il participe activement à la recherche analytique de VT.

Zelensky et Président des Frères Musulmans pour RIEN 27 04 22

Voilà qui vous soutenez vraiment en soutenant l’Ukraine…

C’est vraiment ce que vous voulez ? SI NON ► REJOIGNONS-NOUS ► ICI ► IMMÉDIATEMENT ► D’OÙ NOUS SOMMES !

Pour des ACTIONS DIRECTES RÉFLÉCHIES ;

HeiLand de RIEN 23 03 22

+ dans CHRONIQUES DU PRESQUE Dr. T’CHÉ-RIEN 

+ dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS ou vous pourrez retrouver en EXCLUSIVITÉ ► La version française au format PDF N° 08042022 de 154 pages du livre dynamite de Robert F. Kennedy Jr. ; Le véritable Anthony Fauci – Bill Gates – Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la Santé publique par de larges extraits de traduction de Résistance71Création originale du PDF :  Jo Busta Lally https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/04/rfk-jr-le-veritable-anthony-fauci-larges-extraits-de-traduction-r71-pagination-jbl-du-7-avril-2022.pdf ;

+ dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF 

+ dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON 

+ tout le reste avec tout mon

JBL1960

L’essentiel du Pr. Antony C. Sutton en versions PDF revues et corrigées par Jo Busta Lally en mars 2019

« Arrêtons le cycle du pillage et de la récompense immorale et les structures élitistes s’effondreront »

Antony C. Sutton (1925 – 2002)

Voici la conclusion de l’ouvrage (chapitre 12) « Wall Street et la montée en puissance d’Hitler » du Pr. Antony C. Sutton, qui se veut aussi être une conclusion sur son œuvre trilogique sur « Wall Street » ; le tout en gardant présent à l’esprit que ceci fut écrit par Sutton en 1977, il y a donc 45 ans !… Regardez et analysez le monde d’aujourd’hui à la lumière de ses conclusions d’il y a plus de trente ans… Sutton est l’exemple même de la véracité de la formule qui dit qu’il faut connaître le passé pour comprendre le monde d’aujourd’hui et anticiper celui de demain.

▼▼▼

[…] Ce que l’histoire révisionniste nous apprend réellement est que notre volonté en tant que citoyens individuels à abandonner le pouvoir politique à une élite a coûté au monde environ 200 millions de vies humaines entre 1820 et 1975. Ajoutons à cela la misère non-dite des camps de concentration, des prisonniers politiques, de la suppression et de l’oppression de ceux qui essaient d’amener la vérité au grand jour.

Quand cela s’arrêtera-t-il ? Cela ne s’arrêtera pas tant que nous n’agissons pas selon un axiome très simple : que le système du pouvoir ne continue que tant que les individus veulent qu’il continue et cela continuera seulement tant que les individus essaient d’avoir quelque chose pour rien. Le jour où une majorité d’individus déclarera ou agira comme s’ils ne voulaient rien du gouvernement, déclarera qu’elle s’occupera elle-même de ses intérêts et de son bien-être, alors ce jour-là les élites du pouvoir seront finies. La tentation attractive “d’aller avec ces élites du pouvoir” est l’attraction vers le quelque chose pour le rien. C’est l’appât. L’establishment offre toujours quelque chose pour le rien : mais ce quelque chose est toujours pris à quelqu’un d’autre, soit comme impôt, taxe ou pillage et donner quelque part d’autre en échange de soutien politique.

les satanistes pour RIEN 27 04 22

Les crises et guerres périodiques sont utilisées pour obtenir un soutien pour des autres cycles de pillage-récompense, ce qui a pour effet de resserrer le nœud coulant autour du cou des libertés individuelles. Bien sûr nous avons également les hordes d’éponges intellectuelles, d’hommes d’affaire amoraux et de profiteurs, pour agir comme les récipients non productifs du pillage.

Arrêtons le cycle du pillage et de la récompense immorale et les structures élitistes s’effondreront. Mais pas avant qu’une majorité ne trouve le courage moral et la force intérieure de rejeter ce jeu truqué du quelque chose pour rien et de le remplacer par des associations volontaires, des communes volontaires ou des réglementations locales et des sociétés décentralisées, pour que cesse enfin le meurtre et le pillage.caricature de karl marx par minor 1911

 

L’implication de Wall Street dans la Révolution Russe (Bolchévique) de 1917, Pr. Antony C. Sutton dans une version originale au format PDF N° 27 de 69 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/wall-street-et-la-revolution-bolchevique-par-le-pr-antony-sutton-revu-et-corrige-en-mars-2019.pdf

130 réflexions sur « BARBOUZERIES UKRONAZES & CHAUDRONS OTANesques… »

  1. BARBOUZERIES COVIDISTES EN FRANKISTAN ► https://www.covid-factuel.fr/2022/04/28/peut-on-apprendre-quelque-chose-des-chiffres-de-la-drees/

    Chaque semaine, la DREES met à jour les données résultant des appariements entre 3 fichiers produits par Santé Publique France : les fichiers de vaccination anti-Covid (VAC-SI), de tests (SI-DEP) et de données hospitalières (SI-VIC).

    Peut-on en tirer des indications sur l’efficacité des vaccin, comme cela a parfois été fait pour affirmer que « la vaccination protège contre les formes sévères de Covid-19 » ?

    Ce n’est pas certain. En effet, outre certains biais possibles, les données fournies par la DREES ne reposent pas toujours sur des observations, et ne sont donc pas infaillibles. Comme indiqué par la DREES1, dans certains cas (“une minorité”, nous dit-on), on ne parvient pas à identifier le statut vaccinal d’un patient, et la donnée du statut vaccinal est donc manquante ; et dans ce cas, plutôt que de créer par exemple une case « statut vaccinal inconnu », la DREES a choisi d’extrapoler, c’est-à-dire d’attribuer un statut vaccinal à ceux pour qui on ne le connaît pas, en supposant que les données manquantes ressemblent aux données connues. Une plage d’incertitude existe donc sur les données fournies, et on n’en connaît pas l’étendue.

    Pour illustrer le problème que cela pose pour la manipulation et l’interprétation des données fournies par la DREES, on s’est appuyé sur l’outil graphique mis à disposition des internautes par la DREES.

    En sélectionnant, grâce au bouton « +Ajouter un jeu de données », le fichier « Covid-19 : résultats par âge issus des appariements » et en filtrant les données (grâce au bouton qui permet cette option), on a sélectionné les données concernant les 0-19 ans, en se restreignant à l’année 2022 pour une meilleure lisibilité.

    On a choisi le groupe d’âge 0-19 ans parce que les événements (admissions en soins critiques, décès….) sont rares, et que de ce fait ils permettent d’observer finement la façon dont est traitée par la DREES une donnée concernant un patient dont le statut vaccinal est inconnu. En sélectionnant les données que l’on souhaite afficher (décès PCR + pour Covid ) et quelques options de présentation comme détaillé sous ce lien (données par jour, en colonnes, ventilées par statut, empilement normal des données etc.), on obtient un graphique, indiquant sous forme de colonnes, pour chaque jour de 2022, le nombre de personnes de 0 à 19 ans décédées « pour Covid »2 avec PCR positif, réparties selon leur statut vaccinal.

    Décès “pour Covid” chez les 0-19 ans en 2022 – (c) DREES

    Sur le graphique (plus instructif à lire en ligne que sur la reproduction ci-dessus), la DREES nous indique qu’une personne de cette tranche d’âges est décédée le 2 janvier, une autre le 6 janvier, quatre autre le 9 janvier etc. La couleur des colonnes indique le statut vaccinal. Ainsi, la personne décédée le 2 janvier avait un schéma vaccinal « complet depuis 3 à 6 mois, sans rappel » et celle décédée le 6 janvier n’était pas vaccinée. Mais si on regarde les colonnes correspondant aux décès des 12, 13, 15, 19 et 20 janvier, par exemple, on voit que chaque colonne, bien que correspondant chacune à 1 décès, est multicolore. C’est manifestement que la DREES n’a pas pu établir leur statut vaccinal réel, et, dans le processus d’extrapolation, a considéré qu’il convenait de « répartir » chacune de ces personnes entre plusieurs statuts vaccinaux possibles. Ainsi, la personne décédée le 12 janvier est comptée comme le cumul de plusieurs fractions de personnes : 0,01 personnes avec une primo-dose récente, 0,02 personnes avec une primo-dose efficace, 0,31 personnes non-vaccinées, 0,16 personnes avec schéma vaccinal complet entre 3 et 6 mois sans rappel, 0,05 personnes avec schéma vaccinal complet de moins de 3 mois sans rappel, 0,3 personnes avec schéma vaccinal complet de plus de 6 mois sans rappel, 0,02 personnes avec schéma vaccinal complet et rappel depuis entre 3 et 6 mois, et 0,13 personnes avec schéma vaccinal complet et rappel de moins de 3 mois.

    Il est bien évident que la personne décédée le 12 janvier avait un statut vaccinal, certes inconnu de la DREES, mais unique, et non pas composite.

    A quoi correspondent donc ces chiffres (0,01 ; 0,02 ; 0,31 etc.) ? Les explications fournies par la DREES quant à sa méthodologie, sur la page des questions/réponses déjà mentionnée1, ne sont pas explicites dans le cas d’un seul événement, et ne suffisent pas à l’expliquer. D’ailleurs, pourquoi la répartition entre statuts est-elle sensiblement différente pour chacun des patients décédés ? Par exemple, la personne décédée le 26 mars 2022 compte pour 0,75 en non-vaccinée et pour 0,25 en schéma vaccinal complet de 6 mois ou plus sans rappel. Pourquoi 0,75 et 0,25, et pourquoi ne lui a-t-on attribué aucune part parmi les autres schéma vaccinaux ? C’est mystérieux.

    Quelles sont les conséquences de ces extrapolations ? Afin de s’en faire une idée, toujours sur le même graphique, regardons la colonne correspondant au 28 janvier 2022. Ce jour là, 2 décès sont signalés, dont 1,01 en non-vacciné et « les 0,99 autres » répartis selon les autres statuts vaccinaux. Comment faut-il interpréter cette colonne ? Y a-t-il eu 1 décès chez une personne clairement identifiée comme non-vaccinée et 1 autre décès chez une personne au statut vaccinal inconnu, à laquelle on a attribué une part de 0,01 non-vaccinée et 0,99 vaccinée selon les autres statuts ? Ou bien aucune des deux personnes décédées n’avaient de statut vaccinal connu, et leur a-t-on attribué 0,505 part non-vaccinée chacune ? A moins d’avoir accès aux fichiers bruts de la DREES, on ne peut pas trancher avec certitude. La même question se pose pour la journée du 9 janvier 2022, avec 4 décès, dont 3,14 personnes indiquées comme non-vaccinées. A quoi correspondent ces 3,14 personnes ? S’agit-il de 3 personnes clairement non vaccinées, et d’une personne au statut inconnu, estimée à 0,14 non-vaccinée et 0,86 vaccinée selon divers statuts vaccinaux ? Ou s’agit-il de 4 personnes au statut vaccinal inconnu, pour lesquelles, en moyenne, on a attribué une part de 0,785 non-vaccinée (4 X 0,785 = 3,14) ? Ou encore, a-t-on une situation intermédiaire, avec 1 ou 2 personnes clairement non-vaccinées et 2 ou 3 dont on a réparti le statut vaccinal entre les différentes options parce qu’on ne le connaissait pas ? On ne peut rien affirmer à coup sûr.

    Ainsi, dès lors qu’il y a plusieurs personnes décédés sur une même journée, on ne se contente pas d’une incertitude sur les statuts vaccinaux, mais on y ajoute une incertitude sur l’étendue de l’incertitude elle-même.

    A partir des données que fournit la DREES, que peut-on savoir à coup sûr à propos du statut vaccinal des personnes dont le décès « pour Covid » est intervenu entre le 1er janvier et le 10 avril 2022 chez les 0-19 ans ? Il y a eu, selon la DREES, 24 décès, dont 4 clairement identifiés comme non-vaccinés (le 6 janvier, puis les 3, 20 et 21 février), et 3 clairement identifiés comme vaccinés (schéma vaccinal complet entre 3 et 6 mois sans rappel le 2 janvier, primo dose efficace le 16 février, et schéma complet de 6 mois ou plus sans rappel le 13 mars). Donc on sait que les statuts vaccinaux sont connus pour 7 des 24 patients décédés.

    Pour les 17 autres décès, deux groupes sont à distinguer : le statut vaccinal est inconnu de la DREES pour 13 d’entre eux au moins, et pour les 4 autres (trois des 4 décès du 9 janvier et un des 2 décès du 28 janvier), on ne sait même pas si leur statut vaccinal est connu ou non par la DREES.

    Une chose est certaine : dans la grande majorité des décès pour Covid intervenus chez les 0-19 ans en 2022 (entre 13 et 17 sur 21), la DREES n’a pas pu identifier le statut vaccinal.

    On le voit clairement : dans cet exemple, les données fournies par la DREES comportent une grande part d’inconnu, et sont donc compatibles avec avec toutes les hypothèses intermédiaires comprises entre deux hypothèses extrêmes :

    – une situation extrême où 3 jeunes vaccinés et 18 non-vaccinés seraient décédés du Covid-19, ce qui suggérerait une grande efficacité du vaccin pour protéger les jeunes contre le risque de décéder du Covid-19 ;

    – une situation inverse, où 17 jeunes vaccinés et 4 non-vaccinés seraient décédés du Covid-19, ce qui pourrait suggérer une contre-efficacité majeure du vaccin dans cette tranche d’âge — dont la population n’est vaccinée qu’à 34% en ce début 2022 — et donc d’un effet vulnérabilisant plutôt que protecteur.

    Cette énorme marge d’incertitude rend donc impossible de tirer des données de la DREES quelque enseignement que ce soit sur l’efficacité vaccinale dans cette tranche d’âge. (Précisons qu’il ne s’agit pas ici de la question des potentiels effets indésirables des vaccins anti-Covid, mais uniquement de celle de l’efficacité de ces vaccins pour protéger du Covid-19 et de ses effets.)

    Remarquons au passage que, dès lors que plusieurs événements sont regroupés, on perd la possibilité de repérer ceux pour lesquels le statut vaccinal est connu. On l’a vu ci-dessus lorsque plusieurs décès étaient intervenus le même jour (9 janvier, 28 janvier) et de la même façon, si par exemple au lieu de détailler les données de mortalité « pour Covid » des 0-19 ans jour par jour, on les groupe par mois, la présentation du graphique invisibilise en grande partie cette réalité de l’incertitude sur les statuts vaccinaux :

    Décès “pour Covid” chez les 0-19 ans en 2022 – (c) DREES

    Rien sur ce graphique ne permet de savoir que parmi les 2,4 décès du mois de janvier 2022 chez des jeunes avec un schéma vaccinal complet entre 3 et 6 mois sans rappel, un seul statut vaccinal a clairement été établi et que le 1,4 restant résulte d’une extrapolation, sans information sur le statut vaccinal réel. Et rien n’indique que parmi les 7,26 décès de jeunes non-vaccinés en janvier, entre 1 et 4 seulement correspondent à des statuts vaccinaux réellement établis.

    La marge d’incertitude est-elle d’une aussi grande ampleur dans les autres tranches d’âges que ce qu’on observe chez les 0-19 ans ?

    Pour la tranche 20-39 ans, on peut regarder et obtenir quelques informations.

    Décès “pour Covid” chez les 20-39 ans en 2022 – (c) DREES

    Parmi les 60 décès « pour Covid » enregistrés en 2022 chez les 20-39 ans, entre 14 et 22 sont de statut vaccinal inconnu. (Si l’on était rigoriste, on pourrait même se demander si, par exemple, les deux décès indiqués le 4 janvier 2022, comptabilisés comme 1 non-vacciné et 1 schéma vaccinal complet de moins de 3 mois sans rappel, correspondent bien à deux décès dont le statut vaccinal était identifié par la DREES, ou à deux décès sans statut vaccinal connu et répartis par extrapolation à 0,5 chacun dans les deux statuts vaccinaux indiqués. Auquel cas on pourrait se sentir incertain sur 26 des 60 statuts vaccinaux.)

    Quoi qu’il en soit, sur cet échantillon des décès « pour Covid » observés en 2022 dans la tranche des 20-39 ans, la part des statuts vaccinaux inconnus est moins prépondérante que chez les 0-19 ans, mais elle est toutefois consistante : entre 13 et 26 sur 60, c’est-à-dire entre 21 et 43%.)

    Quelle serait la marge d’incertitude pour les tranches d’âges à partir de 40 ans ?

    Rien, dans les informations fournies par la DREES, ne permet de l’estimer. En effet, dans les tranches d’âges supérieures, les événements (décès, admissions en soins critiques…) sont moins rares que chez les 0-39 ans, ce qui ne permet à peu près jamais d’isoler des jours avec un seul événement. Dès lors, le nombre d’événements comportant une inconnue sur le statut vaccinal est noyé dans le total cumulé des événements, ce qui rend impossible d’en évaluer l’importance.

    Une chose est certaine : puisque la DREES donne des résultats répartis par statut vaccinal en les extrapolant mais sans en distinguer la part établie avec certitude, sans fournir, pour chaque type d’événement (PCR positif, hospitalisation, admission en soins critiques, décès…) le nombre de personnes dont le statut vaccinal est inconnu et a été extrapolé, elle rend impossible de se faire une idée de la marge d’erreur incluse dans les résultats dispatchés par statut vaccinal qu’elle affiche. Et donc, en toute logique, il est impossible d’arriver à conclure quoi que ce soit sur l’efficacité des vaccins, que ce soit contre les infections, contre les formes sévères ou contre le risque de décéder du Covid-19, en s’appuyant uniquement sur les données publiées par la DREES.

    C’est pourquoi des chercheurs ont demandé que soient divulguées les données brutes sur lesquelles s’appuie la DREES. En vain jusqu’ici.

    Une dernière remarque.

    Le principe même de publier les données d’hospitalisation et de décès en fonction du statut vaccinal a une conséquence plus ou moins conscientisée : cela conduit à renforcer l’impression que la vaccination est le seul facteur qui ait un impact sur les risques d’infection, de forme sévère ou de décès face au Covid-19.

    Or d’autres facteurs peuvent avoir un impact.

    Il serait par exemple instructif que les événements hospitaliers liés au Covid soient ventilés selon les comorbidités ; ou selon le taux de vitamine D (suffisance, insuffisance, ou carence) ; ou selon les éventuels traitements précoces reçus par les patients avant leur hospitalisation. Ce pourrait même être une façon de contribuer à la recherche sur l’efficacité de ces traitements, jugés “insuffisamment étayés” par les autorités sanitaires.

    La commission d’enquête sénatoriale a permis d’apprendre que la DREES avait été conseillée par le cabinet McKinsey sur l’utilisation et la présentation des données. On peut se demander si le cabinet de conseil a eu un rôle dans la mise en œuvre de la présentation opacifiante plutôt qu’éclairante des données, que nous venons d’examiner. Ne pas penser à créer une case “statut vaccinal inconnu” et préférer inventer des statuts quand on ne les connaît pas, sans indiquer combien de statuts ont été inventés dans le processus… c’est du travail de haut-niveau !

    DOSSIER SPÉCIAL PDF À DIFFUSER SANS PITIÉ ► Les Chiffres de la psychose SARS-CoV-2 : La Fraude des Tests RT PCR permet la mise en place de la Dictature Sanitaire – Version PDF N° 224 de 18 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/dossier-special-fraude-tests-rt-pcr.pdf

    Alors, apparemment depuis le début c’est les mêmes qui font les calculs, hein ?

    CàD à la louche, au doigt mouillé et même à vol d’oiseaux…

    J’aime

  2. Guerre en Ukraine : comment la CIA a permis de sauver la vie du président Zelensky – 29/04/22 ► https://www.dhnet.be/actu/monde/guerre-en-ukraine-comment-la-cia-a-permis-de-sauver-la-vie-du-president-zelensky-626b861e9978e273e3d62f57

    Les services de renseignements des Etats-Unis n’ont jamais autant partagé d’informations avec un pays allié. Ils fournissent à l’Ukraine de précieuses informations stratégiques pour les combats, et ont aussi permis de sauver la vie du président Zelensky au début de la guerre.

    Depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a plus de deux mois, le président Volodymyr Zelensky a été la cible de plusieurs tentatives d’assassinat. Il aurait échappé à une douzaine de tentatives de la part de mercenaires ou soldats russes, selon le New York Post.

    Si le président ukrainien est encore en vie jusqu’à présent, c’est aussi grâce à la précieuse aide de la CIA, révèle un article de la chaîne américaine NBC News. Les Américains sont impliqués dans le conflit par leur assistance financière et militaire, mais aussi via le partage de renseignements. Système d’écoute, informations satellites, moyens humains… Les Etats-Unis déploient les grands moyens pour venir en aide à l’Ukraine.

    NBC News a récolté les témoignages des responsables et d’anciens agents des services de renseignements américains. Jamais autant d’informations classifiées ont été partagées, de manière aussi massive, avec un pays non-membre de l’Otan, rapportent-ils.

    Ces derniers expliquent notamment que les renseignements fournis ont permis aux Ukrainiens de mettre à l’abri du matériel aérien, grâce à des indications précises sur les frappes russes à venir. Un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche a déclaré à la chaîne : « Nous fournissons régulièrement des renseignements détaillés et opportuns aux Ukrainiens sur le champ de bataille pour les aider à défendre leur pays contre l’agression russe et nous continuerons à le faire. »

    Des informations qui permettent aux Ukrainiens de se défendre, mais aussi d’attaquer. Dès le début du conflit, les renseignements du Pentagone ont permis de diriger les frappes ukrainiennes sur les avions russes, et ainsi éviter à Moscou de prendre totalement l’aéroport d’Hostomel, par exemple. Les Russes se sont emparés de l’aéroport un certain temps, mais n’ont jamais pu le contrôler suffisamment pour faire entrer du matériel.

    La CIA s’évertue également à protéger Zelensky. L’agence conseille les Ukrainiens sur « la meilleure façon de déplacer » le dirigeant, « en s’assurant qu’il n’est pas dans les mêmes locaux que toute sa chaîne de commandement », a expliqué un responsable américain. Durant les premiers jours de l’invasion, Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale auprès du président Biden, a alerté ses alliés sur les menaces encourues par Zelensky : des membres des forces spéciales russes sont présentes dans la région de Kiev avec pour mission d’abattre le président. Grâce aux indications américaines, les Ukrainiens ont pu éliminer les assaillants russes.

    J’aime

      1. sans oublier quand même que :
        « Se révolter pour le compte d’un peuple ignorant, revient à s’immoler par le feu pour éclairer le chemin à un aveugle. » (Muhammad Rashid Rida, Théologien et savant syrien né au Liban, 1865-1935)

        J’aime

  3. Y’a des coups de pied au cul qui se perdent, hein mon petit Gaby ?

    J’aime

  4. BARBOUZIES COVIDISTES EUROPÉISTES !

    Union européenne – L’hécatombe post-vaccinale au 23/04/2022 ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/04/29/union-europeenne-hecatombe-post-vaccinale-au-23-04-2022/

    43 898 morts et 4 190 493 blessés suite aux vaccins COVID-19 dans la base de données européenne des effets indésirables

    par Brian Shilhavy
    Rédacteur en chef, Health Impact News 28 avril 2022

    La base de données européenne (pays de l’EEE et hors EEE) des rapports sur les réactions suspectées aux médicaments est EudraVigilance, vérifiée par l’Agence européenne des médicaments (EMA), et qui signalent désormais 43 898 décès et 4 190 493 blessures suite à des injections de cinq injections expérimentales de COVID-19 :

    MODERNA DE VACCIN À ARNM COVID-19 (CX-024414)
    VACCIN COVID-19 ARNM PFIZER-BIONTECH
    VACCIN COVID-19 ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
    VACCIN COVID-19 JANSSEN (AD26.COV2.S )
    VACCIN COVID-19 NOVAVAX (NVX-COV2373)

    Du total des blessés recensés, près de la moitié d’entre eux (1 914 927) sont des blessés graves.

    « La gravité renseigne sur l’effet indésirable suspecté ; elle peut être classée comme « grave » si elle correspond à un événement médical qui entraîne la mort, met la vie en danger, nécessite une hospitalisation, entraîne une autre affection médicalement importante ou prolonge une hospitalisation existante, entraîne une invalidité ou une incapacité persistante ou importante , ou est une anomalie congénitale / anomalie congénitale. »

    Un abonné de Health Impact News en Europe a publié les rapports pour chacun des quatre vaccins COVID-19 que nous incluons ici. C’est beaucoup de travail de compiler chaque réaction avec les blessures et les décès, car cela n’est pas fait sur le système EudraVigilance.

    Depuis que nous avons commencé à le publier, d’autres européens ont également calculé les chiffres et confirmé les totaux.*

    Voici les données récapitulatives jusqu’au 23 avril 2022.

    Total des réactions pour le vaccin ARNm Tozinameran (code BNT162b2 , Comirnaty ) de BioNTech / PFIZER : 20 453 décès et 2 113 249 blessés au 23/04/2022

    64 924 Affections hématologiques et du système lymphatique incl. 294 décès
    74 047 Troubles cardiaques incl. 2 977 décès
    650 Affections congénitales, familiales et génétiques incl. 63 décès
    27 899 Affections de l’oreille et du labyrinthe incl. 16 décès
    2 612 Troubles endocriniens incl. 10 décès
    31 409 Troubles oculaires incl. 50 décès
    156 355 Affections gastro-intestinales incl. 812 décès
    527 165 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 5 673 décès
    2 400 Affections hépatobiliaires incl. 111 décès
    22 536 Troubles du système immunitaire incl. 121 décès
    114 664 Infections et infestations incl. 2 132 décès
    41 077 Blessures, empoisonnements et complications procédurales incl. 415 décès
    51 449 Enquêtes incl. 569 décès
    13 595 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 350 décès
    243 668 Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif incl. 270 décès
    2 298 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 232 décès
    334 590 Affections du système nerveux incl. 2 196 décès
    3 088 Affections gravidiques, puerpérales et périnatales incl. 82 décès
    290 Problèmes de produit incl. 3 décès
    37 420 Troubles psychiatriques incl. 237 décès
    7 747 Troubles rénaux et urinaires incl. 302 décès
    90 869 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 6 décès
    88 205 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 2 175 décès
    94 662 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 178 décès
    5 075 Situation sociale incl. 26 décès
    24 374 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 237 décès
    50 181 Affections vasculaires incl. 916 décès

    Réactions totales pour le vaccin ARNm SPIKEVAX/ ARNm-1273 ( CX-024414) de MODERNA : 11 757 décès et 687 334 blessés au 23/04/2022

    18 577 Affections hématologiques et du système lymphatique incl. 134 décès
    23 607 Troubles cardiaques incl. 1 291 décès
    210 Affections congénitales, familiales et génétiques incl. 13 décès
    8 042 Affections de l’oreille et du labyrinthe incl. 8 décès
    684 Troubles endocriniens incl. 6 décès
    9 206 Affections oculaires incl. 35 décès
    54 975 Affections gastro-intestinales incl. 444 décès
    181 852 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 3 814 décès
    930 Affections hépatobiliaires incl. 65 décès
    6 852 Affections du système immunitaire, y compris 23 décès
    29 491 Infections et infestations incl. 1 081 décès
    11 420 Blessures, empoisonnements et complications procédurales incl. 226 décès
    15 150 Enquêtes incl. 403 décès
    5 602 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 279 décès
    85 537 Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif incl. 236 décès
    807 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 89 décès
    113 835 Troubles du système nerveux incl. 1 121 décès
    1 009 Affections gravidiques, puerpérales et périnatales incl. 12 décès
    119 Problèmes de produit incl. 2 décès
    11 307 Troubles psychiatriques incl. 189 décès
    3 656 Troubles rénaux et urinaires incl. 230 décès
    18 486 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 9 décès
    28 172 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 1 239 décès
    35 317 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 107 décès
    2 585 Situation sociale incl. 45 décès
    5 391 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 214 décès
    14 515 Affections vasculaires incl. 442 décès

    Réactions totales pour le vaccin AZD1222 /VAXZEVRIA (CHADOX1 NCOV-19) d’ Oxford / AstraZeneca : 8 927 décès et 1 241 710 blessés au 23/04/2022

    14 667 Affections hématologiques et du système lymphatique incl. 315 décès
    22 567 Troubles cardiaques incl. 940 décès
    267 Affections congénitales familiales et génétiques incl. 10 décès
    14 389 Affections de l’oreille et du labyrinthe incl. 7 décès
    757 Troubles endocriniens incl. 6 décès
    21 190 Troubles oculaires incl. 34 décès
    112 656 Affections gastro-intestinales incl. 475 décès
    330 318 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 2 069 décès
    1 121 Affections hépatobiliaires incl. 80 décès
    6 057 Affections du système immunitaire, y compris 43 décès
    52 751 Infections et infestations incl. 745 décès
    14 667 Blessure empoisonnement et complications procédurales incl. 220 décès
    29 637 Enquêtes incl. 226 décès
    13 879 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 142 décès
    178 457 Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif incl. 184 décès
    838 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 50 décès
    247 557 Affections du système nerveux, y compris 1 290 décès
    685 Grossesse affections puerpérales et périnatales incl. 22 décès
    203 Problèmes de produit incl. 1 décès
    22 343 Troubles psychiatriques incl. 78 décès
    4 624 Troubles rénaux et urinaires incl. 91 décès
    17 906 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 3 décès
    43 959 Troubles respiratoires thoraciques et médiastinaux incl. 1 197 décès
    55 119 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 77 décès
    2 025 Situation sociale incl. 10 décès
    2 779 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 39 décès
    30 292 Affections vasculaires incl. 573 décès

    Total des réactions au vaccin COVID-19 JANSSEN (AD26.COV2.S) de Johnson & Johnson : 2 761 décès et 147 543 blessés au 23/04/2022

    1 471 Affections hématologiques et du système lymphatique incl. 62 décès
    3 186 Troubles cardiaques incl. 234 décès
    53 Affections congénitales, familiales et génétiques incl. 1 décès
    1 597 Affections de l’oreille et du labyrinthe incl. 3 décès
    126 Troubles endocriniens incl. 2 décès
    1 946 Troubles oculaires incl. 12 décès
    10 524 Affections gastro-intestinales incl. 101 décès
    39 972 Troubles généraux et anomalies au site d’administration incl. 789 décès
    176 Affections hépatobiliaires incl. 17 décès
    649 Affections du système immunitaire, y compris 10 décès
    11 492 Infections et infestations incl. 236 décès
    1 388 Blessures, empoisonnements et complications procédurales incl. 30 décès
    6 893 Enquêtes incl. 144 décès
    906 Troubles du métabolisme et de la nutrition incl. 74 décès
    18 993 Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif incl. 61 décès
    115 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes) incl. 10 décès
    26 080 Troubles du système nerveux incl. 269 ​​décès
    90 Affections gravidiques, puerpérales et périnatales incl. 1 décès
    34 Problèmes liés au produit
    2 115 Troubles psychiatriques incl. 28 décès
    641 Troubles rénaux et urinaires incl. 39 décès
    3 744 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein incl. 6 décès
    5 211 Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux incl. 345 décès
    4 443 Affections de la peau et du tissu sous-cutané incl. 13 décès
    483 Situation sociale incl. 5 décès
    1 081 Actes chirurgicaux et médicaux incl. 89 décès
    4 134 Affections vasculaires incl. 180 décès

    Total des réactions pour le vaccin COVID-19 NUVAXOVID (NVX-COV2373) de Novavax : 0 décès et 657 blessés au 23/04/2022

    17 Affections hématologiques et du système lymphatique
    37 Affections cardiaques
    15 Troubles de l’oreille et du labyrinthe
    13 Affections oculaires
    47 Affections gastro-intestinales
    150 Troubles généraux et anomalies au site d’administration
    2 Affections hépatobiliaires
    2 Troubles du système immunitaire
    23 Infections et infestations
    8 Blessures, empoisonnements et complications procédurales
    22 Enquêtes
    3 Troubles du métabolisme et de la nutrition
    82 Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
    1 Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes)
    123 Affections du système nerveux
    1 Problèmes liés au produit
    8 Affections psychiatriques
    2 Troubles rénaux et urinaires
    10 Troubles de l’appareil reproducteur et du sein
    26 Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
    47 Affections de la peau et du tissu sous-cutané
    2 Actes chirurgicaux et médicaux
    16 Affections vasculaires

    *Ces totaux sont des estimations basées sur des rapports soumis à EudraVigilance . Les totaux peuvent être beaucoup plus élevés en fonction du pourcentage d’effets indésirables signalés. Certains de ces rapports peuvent également être signalés aux bases de données des effets indésirables de chaque pays, telles que la base de données américaine VAERS et le système UK Yellow Card. Les décès sont regroupés par symptômes, et certains décès peuvent résulter de plusieurs symptômes.

    Le site Web RealNotRare.com a produit une autre vidéo avec des témoignages de personnes souffrant de blessures liées au vaccin COVID-19 et à quel point il est difficile pour elles de recevoir de l’aide car leurs blessures ne sont pas liées aux vaccins COVID-19

    Health Impact News, le 28 avril 2022 ►

    (via lezarceleurs)

    J’aime

  5. BlackRock

    Guy de la Fortelle : BlackRock a objectivement intérêt au chaos. C’est une question de vie et de mort.

    BlackRock est devenu tellement énorme qu’il dépend désormais du système pour sa survie. Or, le système néolibéral atlantiste fondé sur la dette est à bout de souffle. La seule solution pour se maintenir et se renforcer est la répression et le chaos.

    Est-ce que le chaos du covid a affaibli le système ? Il l’a renforcé.

    Est-ce que la guerre en Ukraine le met en péril ? Au contraire, elle permet de justifier l’injustifiable.

    Voir à partir de 1′

    J’aime

    1. Sophie dit :
      29 avril 2022 à 18 h 57 min
      D’autre part, voyez comme le « gentil » Xi Jinping avec son partenariat soit disant « gagnant/gagnant » est en train de saigner les pays les plus pauvres de la planète auxquels il a accordé des crédits.

      C’est kif kif bourricot de ce que font les assassins économiques occidentaux comme la Banque Mondiale, le FMI ou l’Union Européenne, les racketteurs du Deep State américain. Ce qui démontre que toute cette clique utilise les mêmes méthodes prédatrices avec les mêmes intérêts.

      « Les 68 pays considérés comme les plus pauvres de la planète devront, cette année débourser près de 53 milliards de dollars afin de payer leurs créanciers, si l’on en croit les projections réalisées par le Green Finance & Development Center.

      Selon les données publiées ce lundi par ce centre de recherche installé à Shanghai, 14 milliards de dollars, soit près d’un quart de cette somme, iront dans la poche de la Chine qui reste, et de loin d’un des principaux bailleurs de fond de ces pays.

      Ces sommes, déjà faramineuses pour des économies fragiles, ne constituent que la partie émergée de l’iceberg. A la fin de 2020 les 68 pays les plus pauvres de la planète devaient en effet collectivement 110 milliards de dollars à des créanciers chinois. Une somme en hausse de 5 % en un an. »

      https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/dette-la-chine-va-recevoir-14-milliards-de-dollars-des-pays-les-plus-pauvres-en-2022-1395065

      Croyez vous que la Chine fera différemment quand Macron avec 5 ans supplémentaires aura mis la France en faillite ?

      Fin 2021, si l’on en croit des chiffres qui circulent à Bercy, 250 à 300 milliards d’euros de dette française seraient détenus en Chine.

      J’aime

      1. Mais rien ne nous interdit de nous lever maintenant pour mettre fin à leur jeu !

        J’entends, partout on en a repris pour 5 ans, mais NON ! Si nous décidons ENSEMBLE que c’est fini, c’est fini !

        J’aime

  6. Les mouzombies pro-ukraine et à donf dans le scénario BFM, Rance Inter…

    En plus de faire des pieds et des mains pour faire venir les réfugiés ukrainiens, ils râlent parce que l’état français ne distribue pas suffisamment d’aides, plus de 460 € par réfugié qui est par ailleurs déjà logé gratuitement…

    Z’ont un nouveau dada… Ils transfèrent de l’argent via western Union et/ou neosurf pour leur affréter des bus pour venir en France…

    Et comme par hasard, ce sont toujours des femmes qui se font appeler Marina, et qui ont toujours 2 enfants…qui sont toujours des filles !

    Mais z’y croient dur comme fer à ses noqueries…

    J’aime

  7. La presse irlandaise balance et en première page !

    PFIZER SAVAIT QUE SES VACCINS POUVAIENT TUER

    Voir dans Le Courrier des stratèges, l’aveu même de BioNTech dans un rapport fourni à l’autorité de surveillance boursière américaine quant à l’inefficacité et au manque de sécurité de sa purge vaccinale. Les vendeurs de mort annoncent également qu’ils n’auront pas d’autorisation de mise sur le marché permanente.

    Voir au paragraphe « Trouvaille 2 : rapport annuel de BioNTech »

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/04/27/ulrike-reisner-quel-lien-entre-le-vaccin-et-la-guerre-en-ukraine/

    Et le Pr Bruno Mégarbane parle déjà sur FranceInfo d’une possible 4ème dose dès la rentrée. Scandaleux !

    J’aime

  8. L’Isle sur la Sorgues, ptit bled de pas 20 000 habitants et à quoi on s’amuse là bas ???

    Dans 1 lycée prévu ce jour :
    » un exercice de « tuerie de masse » demain au lycée Benoît »

    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6745678/lisle-sur-la-sorgue-un-exercice-de-tuerie-de-masse-demain-au-lycee-benoit.html

    La folie continue, je plains les gamins, comme si depuis 2 ans le niveau » peur » ne suffisait pas pour qu’ on en rajoute une bonne couche !

    Pendant que certains prof s’amusent à les prendre en photo quand ils sont dans le noir lors de l’une de ces journées ( du vécu )

    Pour qui étaient ces photos ce jour là ??? Big mystère mais certains parents n’ont pas du tout apprécié

    J’aime

    1. Mais oui mais c’est pas de ma faute à moâ c’est paskon m’avait mal expliquééééééé !

      J’aime

      1. Ben ça va être compliquée qd même hein Coralie ?

        J’aime

  9. J’aime

  10. L’Israélien Yuval Noah Harari : « Les dictateurs ont toujours rêvé d’éliminer la vie privée. Maintenant c’est possible ! » 29 04 22 ► https://lemediaen442.fr/lisraelien-yuval-noah-harari-les-dictateurs-ont-toujours-reve-deliminer-la-vie-privee-maintenant-cest-possible/


    Pour vous entrainer aux fléchettes !

    Les fous sont de sortie et Yuval Noah Harari est dans le peloton de tête. Lors de l’Athens Democracy Forum (ADF) organisé par la Democracy and Culture Foundation, en association avec le New York Times, il s’est laissé aller à quelques confessions dignes d’un bon thriller. Le professeur d’histoire à l’université hébraïque de Jérusalem avait déjà une vision bien à lui concernant ses congénères : « Les humains sont désormais des animaux que l’on peut pirater. » On se demande ce que fait le mot « démocratie » dans l’intitulé de ce forum.

    Le bras droit de Klaus Schwab connaît très bien ses classiques, il est allé à bonne école. « Si vous répétez un mensonge assez souvent, les gens penseront que c’est la vérité et plus le mensonge est gros, mieux c’est« , disait-il en février 2017 lors d’une interview de l’émission TED. Pour vous donner une idée de la teneur de ses écrits, ils sont chaudement recommandés par Mark Zukerberg, Barack Obama et Bill Gates.

    Loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin, l’Israélien Yuval Noah Harari nous donne ses perspectives d’avenir concernant l’humanité tout entière : « Pour la première fois dans l’histoire, il est possible d’éliminer complètement la vie privée. Les dictateurs ont toujours rêvé d’éliminer complètement la vie privée, de surveiller tout le monde en permanence. De savoir ce que vous faites, ce que vous pensez et ressentez. Maintenant c’est possible ! »

    IMPORTANT ► Dès sa réélection, Emmanuel Macron a fait promulguer un décret qui autorise la création d’un nouveau système baptisé Service de garantie de l’identité numérique. Le projet : créer une application mobile en vue de scanner les informations de la nouvelle carte d’identité biométrique, utilisée pour se connecter à des services publics ou privés. L’État saura tout de vous.

    Le Média en 4-4-2

    J’aime

  11. À quand la même aux Grandes Gueules ou chez Praud ???

    Par exemple ?

    J’aime

  12. Les avions vont pleuvoir (comme le dernier crash en Chine ?) sauf si nous nous levons TOUSTES ENSEMBLE !

    J’aime

  13. Je le remets parce que ça n’a pas l’air de tilter !

    Allooooo ? Non mais alloooo quoi !

    J’aime

  14. Donc, la punition commence sérieusement – 29/04/22 ► https://reseauinternational.net/donc-la-punition-commence-serieusement/

    par Andrei Martyanov.

    Vous l’avez déjà lu, mais laissez-moi le répéter :

    « Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a accusé la Russie d’utiliser l’approvisionnement en gaz naturel comme un « instrument de chantage », suite à la décision de Gazprom d’arrêter les exportations vers la Pologne et la Bulgarie mercredi. Varsovie et Sofia n’ont pas payé en roubles les livraisons de gaz russe en avril, a expliqué la société publique russe de l’énergie. Dans une déclaration publiée mercredi, Mme von der Leyen a affirmé que « l’annonce par Gazprom de l’arrêt unilatéral des livraisons de gaz à ses clients en Europe est une nouvelle tentative de la Russie d’utiliser le gaz comme instrument de chantage ». La présidente de la Commission a poursuivi en qualifiant cette décision d’« injustifiée et inacceptable », ajoutant qu’elle mettait encore davantage en évidence le « manque de fiabilité de la Russie en tant que fournisseur de gaz ». »

    Oh mon Dieu, donc les sanctions et le vol de réserves financières ne sont pas « injustifiés et inacceptables », tout comme le fait d’armer le régime nazi de Kiev, mais se faire gifler pour cela est maintenant mauvais ? Nous savons tous ce qui pourrait être dit ici, mais comme je l’ai déjà dit, la Pologne et la Bulgarie serviront d’exemple pour montrer aux autres que l’Europe s’est infligée ça à elle-même et, si nécessaire, la Russie peut arrêter pratiquement toute activité économique avec l’Europe. Mais tout le monde dans l’Europe lobotomisée ne veut pas se suicider. Voici un exemple, parmi tant d’autres.

    « Le géant italien de l’énergie Eni SpA s’apprête à ouvrir des comptes en roubles auprès de Gazprombank JSC, ce qui lui permettra éventuellement de se conformer aux exigences russes selon lesquelles le gaz doit être payé en monnaie locale, selon des personnes au fait de la question. Cette décision est prise à titre de précaution, car Eni cherche à obtenir davantage d’indications du gouvernement italien et des autorités européennes sur la question de savoir si – et dans quelles conditions – elle peut utiliser ces comptes pour acheter du gaz russe, ont indiqué ces personnes. »

    De nombreuses autres sociétés européennes ont déjà ouvert des comptes en roubles et le « plan » (élaboré à la maternelle) est simple et transparent : acheter des volumes supplémentaires de gaz et de pétrole par l’intermédiaire des titulaires de comptes en roubles, puis distribuer ces volumes au sein de l’UE, y compris à toutes ces nations « fières » comme la Pologne, la Bulgarie et, semble-t-il, la Finlande également. Bien sûr. Comme j’ai « prévenu », la Hongrie pourrait bientôt devenir un pays très riche. Même l’Autriche pourrait participer à ce projet lucratif (en russe), ce qui, en fin de compte, soulève la question de savoir pourquoi le chancelier autrichien s’est rendu à Moscou récemment. Il a tenté de menacer Poutine et s’est fait immédiatement raccompagner à la porte. Poutine est formel : le refus de payer en roubles est une rupture de contrat, point final.

    Je sais à quel point il est difficile pour l’Occident combiné d’accepter cette réalité, mais le rouble basé sur les ressources est là maintenant, et pas seulement de facto mais de jure, et il est en train de devenir une marchandise très prisée. Comme en témoigne le taux de change d’aujourd’hui :

    Les capitales occidentales sont en proie à une grande colère et à des pertes douloureuses et Yahoo News ne se gêne même plus pour placer ce genre d’informations à la une :

    « Suivant l’exemple de Dunkerque : les combattants de Marioupol demandent une procédure que même Hitler avait acceptée en 1940. »

    Pour les nouvelles militaires, selon lesquelles, comme nous le savons tous, la Russie perd gravement, et comme les soldats de plomb britanniques nous en informent :

    « L’Ukraine conserve le contrôle de la majorité de son espace aérien, a déclaré le ministère britannique de la Défense, ajoutant que la Russie n’a pas réussi à détruire efficacement l’armée de l’air ukrainienne ou à supprimer ses défenses aériennes. »

    Je pense que Sandhurst devrait tout simplement devenir l’Académie du cirque (il y en a une bonne à Tucson, par exemple) et en finir avec tout ce mambo-jumbo militaire, car les diplômés de l’Académie du cirque (département d’acrobatie) peuvent faire un aussi bon travail de discussion sur la guerre moderne que le ministère de la Défense britannique. Mais là encore, les Pink Floyd devraient revoir et réécrire leur phrase tirée de l’immortel morceau « Time » de « The Dark Side of The Moon » : « Hanging on in quiet desperation is the English Way » (S’accrocher dans un désespoir tranquille est la méthode anglaise.). La manière anglaise n’est pas tranquille, elle est grandiloquente, elle vous saute au visage, elle est un flot de conneries hystériques qui surprend les fans (comme moi) de la vieille culture anglaise, de la lèvre supérieure raide, de l’humour délicieux, du sens aigu de l’autodérision et de la grande intelligence, qui ont tous quitté depuis longtemps les rivages de la Foggy Albion pour nous donner ceci :

    Bon sang, la Grande-Bretagne est tombée bien bas. Mais encore une fois, c’est le choix qu’a fait le peuple britannique et c’est ainsi que le biscuit s’émiette. Mais si j’avais été David Gilmour et Roger Waters, j’aurais réécrit ces paroles de « Time ». Mais c’est juste moi, petit moi insignifiant. En effet, qu’est-ce que j’en sais.

    source : Reminiscence of the Future – traduction Réseau International

    Vonder La Hyène = Hi hi hi hi hi hi !!!

    Rira bien qui rira le dernier…

    J’aime

  15. Un général canadien piégé à Azovstal – 29/04/22 ► https://reseauinternational.net/un-general-canadien-piege-a-azovstal/

    par Francis Goumain.

    Cette fois, c’est sérieux :

    Basurin a parlé de la présence possible du général des Forces armées canadiennes sur le territoire de « Azovstal »

    Le représentant officiel de la milice populaire de la RPD, Eduard Basurin, a déclaré qu’un général de l’armée canadienne pourrait se trouver sur le territoire de l’usine Azovstal à Marioupol. Selon lui, le lieutenant-général des Forces armées canadiennes Trevor Cadier pourrait être encerclé sur le territoire de l’usine avec des nationalistes ukrainiens. Basurin a noté que l’ONU pourrait essayer de sauver un militaire de haut rang.

    « Il y a eu une déclaration du ministère de la Défense du Canada selon laquelle ce général a écrit une déclaration selon laquelle il quittait l’armée et se rendait en Ukraine », a-t-il déclaré.

    J’aime

  16. Fraudes à la présidentielle : le greffe du Conseil Constitutionnel refuse de transmettre le recours citoyen – 29/04/22 ► https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/04/29/fraudes-a-la-presidentielle-le-greffe-du-conseil-constitutionnel-refuse-de-transmettre-le-recours-citoyen/

    Les fraudes à la présidentielle nourrissent de nombreuses inquiétudes et de nombreuses rumeurs hâtivement qualifiées de complotistes par la presse subventionnée qui a ouvertement appelé à voter Emmanuel Macron. Assez curieusement, le greffe du Conseil Constitutionnel semble avoir pris sur lui de déclarer irrecevable le recours déposé par plusieurs avocats, dont Carlo Brusa et Maud Marian (et de nombreux autres) sur la fameuse affaire France 2. Voilà un entêtement qui pose à nouveau de sérieuses questions sur l’engagement du fameux Conseil Constitutionnel, qui ruine peu à peu la réputation d’indépendance qu’il était à peu près parvenu à préserver jusqu’ici.

    https://odysee.com/Marianfraudes:6b628366d1d24cb70d22889fc24f4fcb96d022a9?src=embed

    Tout le monde a entendu parler de cette fameuse incohérence entre les résultats affichés, le soir des élections, par la chaîne publique France 2, présentés comme en lien direct avec le ministère de l’Intérieur, et les résultats finaux donnés… par le même ministère de l’Intérieur, quelques dizaines de minutes plus tard, où Marine Le Pen avait mystérieusement perdu plus d’un million de voix.

    De fait, le droit électoral prévoit que seul un candidat (ou un représentant de l’Etat) peut contester les résultats d’une élection après la fermeture des bureaux de vote. Nous tombons ici sur un oubli ou une lacune du droit français : les citoyens sont étrangement exclus du contrôle d’un processus central dans la démocratie.
    Les résultats français traités… aux USA !

    Comme le souligne Maud Marian, co-rédactrice du recours contre le résultat aux présidentielles, cette lacune juridique pose de sérieux problèmes au vu de l’évolution, et surtout de l’informatisation du processus électoral lui-même.

    S’agissant des machines à voter, son confrère Tarek Koraitem nous a déjà expliqué les problèmes juridiques gênants : installation illégale de machines à voter, flou sur les procédures de vérification de ces machines, incertitude complète sur leur fonctionnement et leur régularité.

    S’agissant du traitement informatique des résultats après le dépouillement, Maud Marian soulève un autre point gênant : l’agrégation des résultats par le ministère de l’Intérieur échappe à tout contrôle, et se déroule sur des serveurs… hébergés aux USA, sous contrôle américain !

    Ceux qui se souviennent des litiges au moment du dépouillement des résultats lors de la dernière présidentielle américaine n’en sortiront pas rassurés.
    Le droit n’a pas suivi la technologie

    On le voit, le droit électoral français est obsolète et ignore complètement les problèmes posés par les innovations technologiques intervenues depuis l’adoption de la Constitution, en 1958… Ce qui fait un sacré paquet de changements à intégrer.

    Maud Marian, Carlo Brusa, et le collectif d’avocats qui a préparé le recours devant le Conseil, ont le mérite de proposer des évolutions “prétoriennes”, c’est-à-dire décidées par le juge, pour adapter la loi à son temps.

    De façon très surprenante, cette demande qui paraît légitime est pour l’instant bloquée par le greffe du Conseil Constitutionnel, qui a annoncé son intention de ne pas la transmettre au Conseil. Un tel refus ne peut que nourrir les suspicions et, comme l’indique Maud Marian, la démocratie a tout intérêt à purger le processus électoral de tout soupçon toxique.
    =*=
    Circulez y’a rien à voir, SANG DÉCONNER !

    Le Conseil Constitutionnel ?

    J’aime

  17. Vidéo : le bombardement d’une usine d’armement à Kiev, hier ► https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/04/29/video-le-bombardement-dune-usine-darmement-a-kiev-hier/

    Hier, la Russie a profité de la visite officielle d’Antonio Gutteres, secrétaire général de l’ONU, pour bombarder le centre de Kiev. L’aviation russe a tout particulièrement visé une usine de production d’armement. En voici les images.
    =*=
    Ôzabris…

    J’aime

  18. N’oubliez que pour MackRon, ça priorité de ce nouveau quinquennat c’est les enfants…

    J’aime

  19. Joe Biden inaugure discrètement un « Comité gouvernemental de la désinformation » – 29/04/22 ► https://www.francesoir.fr/politique-monde/joe-biden-inaugure-un-comite-gouvernemental-de-la-desinformation

    « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. », écrivait George Orwell dans 1984… en 1949. Joe Biden semble s’inspirer de cette célèbre dystopie pour trois raisons. D’abord, parce que les États-Unis ne cessent d’augmenter leur budget d’armement pour l’Ukraine sans vraiment considérer l’option diplomatie. Aussi parce que les démocrates américains sont très majoritairement adeptes de la gestion de crise du Covid-19 au moyen des mesures liberticides. Enfin, la dernière en date, parce que le Secrétaire d’État à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas a inauguré le 28 avril, devant le Congrès, un « Comité gouvernemental de la désinformation » (Disinformation Governance Board) pour contrer les fake news de la Russie. Les internautes se font d’ores et déjà un malin plaisir de critiquer ce « ministère de la Vérité » !

    La vérité, c’est nous !

    L’agence de presse Associated Press rapporte que « le ministère de la Sécurité intérieure intensifie ses efforts pour contrer la désinformation en provenance de la Russie, ainsi que les informations trompeuses que les passeurs de clandestins font circuler pour cibler les migrants qui espèrent se rendre à la frontière américano-mexicaine. » Cette mission sera remplie par le « Comité gouvernemental de la désinformation », instauré quelques jours après qu’Elon Musk a racheté Twitter en assurant vouloir y restaurer « la liberté d’expression absolue ». Timing douteux !

    Le conseil sera dirigé par Nina Jankowicz, « experte en désinformation ». Un choix moqué par une poignée d’internautes, notamment à cause d’une vidéo TikTok dans laquelle la jeune femme de 33 ans poussait la chansonnette pour lutter contre les fake news :

    Dans une diatribe pour le moins caustique, FoxNews étrille Nina Jankowicz, « la chasseuse de désinformation ». Selon Tucker Carlson, elle a qualifié l’affaire de l’ordinateur portable de Hunter Biden de « produit de la campagne Trump. » Et en octobre 2020, elle a écrit : « Les électeurs méritent le contexte, et non un conte de fées, concernant un atelier de réparation d’ordinateurs portables. » Aujourd’hui, l’affaire est sortie et avérée : Hunter Biden est impliqué dans un gigantesque schéma de création de laboratoires d’armes biologiques en Ukraine.

    Nina Jankowicz est par ailleurs l’auteur de How To Lose the Information War : Russia, Fake News, and the Future of Conflict (Bloomsbury/IBTauris), et a déjà conseillé plusieurs pays (dont l’Ukraine) en matière de communication stratégique pour faire face à la Russie.

    Juguler les réseaux sociaux

    Cette annonce intervient dans un contexte bien particulier, qui fait dire à de nombreux chefs d’États occidentaux que les réseaux sociaux sont un danger pour la démocratie. Emmanuel Macron, Barack Obama et Ursula von der Leyen en tête d’affiche. Le premier considère qu’il faut « créer un ordre public » en ligne, « comme dans la rue », n’envisageant rien de moins que le démantèlement pur et simple de Facebook. Le second assure que ces plateformes sont « une des causes majeures de l’affaiblissement des démocraties » et qu’elles révèlent « les pires instincts de l’humanité ». Quant à Ursula von der Leyen, elle mène simplement la barque Europe en suivant l’étoile Amérique.

    Pour finir, citons à nouveau George Orwell : « Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l’apparence de la solidarité à un simple courant d’air. »

    J’aime

  20. Bulletin N°81. Roubles pour tous, Kadyrov superstar. 29.04.2022.

    00:28 Le Gamelin du jour
    02:05 Kadyrov superstar en Indonésie
    04:00 Achat du gaz russe en rouble
    08:02 Buts de guerre russes
    10:10 Guerre Russie-OTAN

    J’aime

  21. Le temps de l’action – Le Passeur ► http://www.urantia-gaia.info/2021/11/07/le-temps-de-laction/

    Il y a ceux qui se battent contre et ceux qui bâtissent autre chose en laissant l’ancien monde courir à sa perte.

    Un réseau d’entraide et de solidarité est né, du nom de Solaris, qui se répand comme une traînée de poudre.

    L’émergence de la Souveraineté.

    Ce qu’est l’Esprit SOLARIS

    L’Esprit SOLARIS tisse l’entraide et la solidarité entre tous, sans transaction commerciale, sans notion de troc ou d’une quelconque convention d’échange direct. Ce que vous donnez à quelqu’un, vous le recevrez d’ailleurs.

    L’Esprit SOLARIS vibre au cœur de tous ceux qui ont la volonté de se relier entre eux, plus fort que jamais, sans hiérarchie, sans structure de pouvoir, dans la complémentarité de leurs diversités.

    L’Esprit SOLARIS, c’est la force du rassemblement des compétences et des ressources de tous au service d’un seul, celui-là se mettant au service de tous.

    L’Esprit SOLARIS, c’est laisser les égos au vestiaire pour s’unir dans un but commun supérieur : celui d’organiser avec rapidité et efficacité la résilience dans un contexte s’aggravant sur les plans, social, politique, économique, sanitaire, climatique et géophysique.

    L’Esprit SOLARIS, c’est le devoir plus haut que tout de transmission et d’apprentissage des savoirs, avec pragmatisme et efficacité. L’horizon proche étant celle de l’autonomie locale en tous ses aspects.

    L’Esprit SOLARIS, c’est le regard vigilant et bienveillant que chacun désormais doit porter autour de lui. Ce, afin de repérer les êtres en détresse ou sur une pente délicate et de pouvoir leur apporter l’aide dans l’urgence, mais aussi à terme, les moyens de leur autonomie en toute chose, au sein d’une humanité solidaire.

    L’Esprit SOLARIS, c’est souffler un vent qui chasse la peur, l’isolement, le désespoir et la détresse, partout là où ils se trouvent.

    L’Esprit SOLARIS, c’est ancrer les bases concrètes d’une société fondée sur une nouvelle culture, à laquelle tant aspirent depuis longtemps et qui est devenue une urgence vitale. Ses fondations sont la reliance et la bienveillance là où il y avait la division et le conflit, la Souveraineté là où il y avait le sentiment d’impuissance et de perte d’identité.

    L’Esprit SOLARIS, c’est relever la tête et sortir des bois et des cavernes de l’illusion et de la résignation. C’est marcher droit, ensemble, le regard clair, la main ferme, le souffle calme, tournés vers un présent constructif et positif.

    L’Esprit SOLARIS, c’est incarner la conscience que la Souveraineté pour tous commence en chacun. Et que l’amour du Vivant est la clé de toutes choses.

    solaris-france.org

    Fraternellement,

    @ Le Passeur – 6 Novembre 2021 – http://www.urantia-gaia.info > Cet article est volontiers autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

    J’aime

    1. CRASH-TEST ; Ou le saut périlleux de l’Humanité dans l’abîme de Zénon et dans une création originale au format PDF à diffuser sans pitié…

      « Le Tout est Esprit. L’Univers est mental. »

      Le Kybalion

      […] Les colères et frustrations accumulées durant deux années de covidisme sont à présent tournées contre le bouc-émissaire russe. Avez-vous savouré le déshonneur ? Vous allez adorer la guerre. Non celle qu’ont connue nos anciens ; vraie question de vie ou de mort entre les nations. Mais celle d’un genre nouveau où les patries n’ont plus la moindre voix au chapitre, et où le narratif médiatique l’emporte sur la réalité du terrain. Un conflit tel que l’avait envisagé Orwell, dont l’enjeu ne réside pas dans d’hypothétiques victoires sur l’ennemi, mais dans le surcroît de cohésion interne obtenu au sein du cheptel de chaque partie. […]

      Crash-Test, Ou le saut périlleux de l’Humanité dans l’abîme de Zénon en version PDF N° 300422 de 9 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/04/zenon-crash-test-ou-le-saut-perilleux-de-lhumanite-dans-labime-avril-2022-1.pdf

      Cliquer pour accéder à zenon-crash-test-ou-le-saut-perilleux-de-lhumanite-dans-labime-avril-2022-1.pdf

      J’aime

  22. Ukraine

    Concernant l’attaque du Maïdan, les révélations d’Elena Bondarenko.

    « La lutte contre l’Ukraine n’est pas le fait de la Russie mais des Polonais et des Français. »

    J’aime

  23. « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »

    John Swinton (1880)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s