Preuve supplémentaire que la Paix n’a jamais été leur principal intérêt…

Mais bien la guerre perpétuelle depuis des siècles et pour les siècles et les siècles…

Résultat de recherche d'images pour

« La Paix n’est pas notre principal intérêt » ► David Ben Gourion

C’est pourquoi je vous propose de faire un focus sur le témoignage du Pr. Antony C. Sutton devant le sous-comité VII de la plateforme de commissions de la Convention du Parti Républicain à Miami Beach le 15 août 1972 à 14:30.

Traduit & Publié initialement par Résistance 71 en février 2012, en deux parties, j’en ai réalisé une version PDF N° 29 de 14 pages depuis et dans sa dernière version ;

Le meilleur ennemi qu’on puisse acheter

Comme l’avait précisé R71 à l’époque (février 2012) en préambule : Au-delà de la révélation sans équivoque que l’Occident à construit financièrement et technologiquement l’URSS dès 1917 et ce jusqu’à au moins la guerre du Vietnam, ce témoignage vaut également pour évaluer l’évolution de la conscience politique de quelqu’un comme le Professeur Sutton.

Au moment de ce témoignage devant un comité du parti républicain à Miami Beach en 1972 (sous Nixon), Sutton était encore un  conservateur convaincu, qui essayait de faire corriger la déviance du système dans lequel il croyait encore. Ce témoignage intervient 4 à 5 ans avant la publication de ses deux ouvrages dont nous avons traduit d’amples extraits sur ce blog : « Wall Street et la montée d’Hitler » et « Wall Street et la révolution bolchévique « * .

*Versions PDF revues et corrigées en mars 2019 ;

D’un conservateur convaincu et en l’espace de quelques années, Sutton est devenu libertaire, tirant la seule conclusion intellectuellement valide face au niveau d’hypocrisie généralisé dans toutes les strates de la vie politique et sociale  états-uniennes et de l’Occident ; c’est ainsi qu’en conclusion de son ouvrage « Wall Street et la montée d’Hitler » il déclare :

« Les crises et guerres périodiques sont utilisées pour obtenir un soutien pour des autres cycles de pillage-récompense, ce qui a pour effet de resserrer le nœud coulant autour du cou des libertés individuelles. Bien sûr nous avons également les hordes d’éponges intellectuelles, d’hommes d’affaires amoraux et de profiteurs, pour agir comme les récipients non productifs du pillage.

Arrêtons le cycle du pillage et de la récompense immorale et les structures élitistes s’effondreront. Mais pas avant qu’une majorité ne trouve le courage moral et la force intérieure de rejeter ce jeu truqué du quelque chose pour rien et de le remplacer par des associations volontaires, des communes volontaires ou des réglementations locales et des sociétés décentralisées, pour que cesse enfin le meurtre et le pillage. »

Rien n’a changé aujourd’hui, bien au contraire, regardons le niveau d’hypocrisie sans doute jamais atteint justifiant de guerres impérialistes « humanitaires » (Libye, Syrie, bientôt l’Iran), alors que la haute finance et la grosse industrie multinationales jettent en permanence de l’huile sur le feu de la discorde socialement induite.

La conclusion libertaire du professeur Sutton  est plus que jamais d’actualité… Puissent les peuples sortir de la spirale de la propagande et s’en inspirer. Il n’y a pas de solutions au sein du système, il faut en sortir en le détruisant tout en instaurant une fédération des associations libres de citoyens producteurs et consommateurs responsables.

Et pour le constater encore aujourd’hui = Absolument rien n’a changé et donc tout a continué, puisque par notre silence complice, nous les laissons faire, pour le moins !

Macron comme tous les chefs d’États Européens et de la planète affirment en chœur que le commerce mène à la paix et en lisant ce témoignage du Pr. Antony Sutton vous comprendrez aisément que ceci est d’évidence faux ! Sauf qu’entre temps, on nous aura imposés le TAFTA, le JEFTA, le CETA et le MERCOSUR

Page 10 : Personne n’a jamais présenté les preuves que le commerce mène à la paix. Et pourquoi pas ? Parce qu’il n’existe pas de preuves de cela. C’est une illusion.

Il est vrai que la paix mène au commerce ; mais cela n’est pas la même chose. Vous devez avoir d’abord la paix, ensuite vous commercez. Ceci ne veut pas dire que si vous commercez, vous avez la paix.

Mais ceci est trop logique pour les législateurs de Washington et ce n’est pas ce que les politiciens et leurs soutiens veulent de toute façon.

Le commerce avec l’Allemagne a doublé avant la seconde guerre mondiale. Cela a-t-il stoppé la guerre ?

Le commerce avec le Japon avait augmenté avant la seconde guerre mondiale, cela a-t-il empêché la guerre ?

Page 12 : Que dire de l’argument que le commerce mène à la paix ? Nous avons eu un commerce américano-soviétique depuis 52 ans. Le premier et le second plan quinquennal soviétique ont été concoctés par des entreprises américaines. Continuer une politique qui est un échec total n’est que parier sur la vie de millions d’Américains et de leurs alliés.

Page 13 : Une pensée finale ; Pourquoi la guerre du Vietnam a-t-elle continué pendant quatre longues années sous ce gouvernement ?

Avec 15 000 morts sous le gouvernement Nixon ?

Nous pouvons arrêter les soviétiques et leurs amis de Hanoï à n’importe quel moment.

Et ce sans utiliser une arme ou quoi que ce soit de plus dangereux qu’un bout de papier ou un coup de téléphone.

Nous avons la dépendance technologique de l’URSS comme instrument pour la paix mondiale. La plus humaine des armes que l’on puisse imaginer.

Nous avons toujours eu cette option. Et pourtant, nous ne l’avons jamais utilisé.

Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015  par Le Greffier Noir

Plus l’éducation est répandue dans une société, plus la mystification pour cacher ce qui ne va pas doit être importante ; la religion, l’école et l’écriture travaillent ensemble à cet effet. Ceci n’est pas une conspiration à l’œuvre, les privilégiés de la société sont aussi victimes de la mythologie ambiante que les enseignants, les prêtres et les journalistes qui la diffusent. Tous ne font que ce qui vient naturellement et ce qui vient naturellement est de dire ce qui a toujours été dit et de croire ce qui a toujours été cru.

Howard Zinn 1970 ► Qu’est-ce que l’histoire radicale ?

▼▼▼

Nous avons une chance d’être du bon côté de l’histoire, d’arrêter de consentir et de laisser-faire et donc de nous lever et de dire : NON ! STOP ! YA BASTA !

Comment ? Par la prise de conscience et le boycott physique et idéologique tout en amenant des solutions efficaces de remplacement aux institutions oligarchiques qui nous ont été imposées depuis des siècles, l’État étant le rouage essentiel de l’oppression généralisée.

Sinon, c’est la haine pure et la guerre ad vitam æternam qui perdureront tant que nous n’y mettrons pas un terme par une décolonisation concertée par exemple et pour enclencher un nouveau paradigme en lien avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

C’est à nous de décider si nous voulons rejoindre les cyborgs et la dictature technotronique ou la résistance et l’incarner !

JBL1960

Lectures complémentaires ad hoc et connexes ;

Collusion impérialiste : Les États-Unis fournissent toujours du matériel militaire (électronique) à la Russie, rien n’a changé !… (R71 du 25/04/18)

Nagasaki 3 jours après Hiroshima

Un nouveau Pearl Harbor ! C’est tout ce qu’il nous faut

« Vous ne pouvez être neutre dans un train en marche » – Howard Zinn, version PDF

Ce PDF et tous les autres en lecture, téléchargement, diffusion et partage totalement libres et gratuits ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960

91 réflexions sur « Preuve supplémentaire que la Paix n’a jamais été leur principal intérêt… »

  1. On vient de me refiler cette vidéo des écrits du Pr. Antony C. Sutton, sur Les Pouvoirs secrets américain – L’Ordre de Skulll & Bones (ce qu’il appelle les Bonesman) qui datent de 1983.

    Vous pouvez couper le son car la musique de fond est à iech, ce qui n’est pas gênant car c’est la traduction française de ses écrits sur ce livre.

    Il y fait à nouveau référence au financement et au développement des 2 côtés des belligérances… pour tout, puisque c’est ainsi que fonctionne l’Exceptionnalistan.

    Il nous explique pourquoi, alors que tout est prêt, nous n’avons pas accès à l’énergie libre.

    Cette vidéo permet de comprendre que la solution est bien HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS…

    Je pense que je vais retranscrire cette vidéo et l’intégrer dans un prochain billet, tant c’est convergent avec la dernière analyse de R71 sur les affaires « Stein » : Réflexions sur les affaires « -stein » : Courage la fin est proche !…

    Epstein… Weinstein… Frankenstein… Guerres impérialistes globales ou la décadence programmée d’un système criminel génocidaire et inepte ;

    Résistance 71 – 17 août 2019

    La décadence ultime du système étatico-capitaliste ne peut plus être contenue, elle s’expose tous les jours un peu plus ; de la fange pédo-criminelle, à la guerre de contrôle et de conquête généralisée, l’empire, comme tous ceux avant lui, sombre dans l’arrogance et la psychopathie de ses “élites” auto-proclamées.

    L’affaire Epstein, celle de Weinstein avant elle, ne sont que des épiphénomènes d’une dégénérescence systémique qui n’est pas que programmée, mais initialement induite, moulée dans le système même. La mise en place et la domination de la division capitaliste de la société contient en elle-même sa propre destruction générée par la dictature de la marchandise qui détruit absolument tout sur son passage y compris, à terme, elle-même. A ce titre, le capitalisme et son outil de contrôle, l’État, peuvent et doivent être vus comme le summum du nihilisme humain, ceci ne voulant pas dire que l’humanité entière y adhère bien au contraire, puisque toute cette affaire nous est imposée depuis le départ par la force coercitive contre-nature de la division de la société, entretenue pour le bénéfice du seul petit nombre. Le système étatico-capitaliste n’étant qu’un système de gestion de la division et des antagonismes par et pour une minorité se maintenant artificiellement au “pouvoir”, il est non seulement nécessaire mais tout à fait possible de s’en débarrasser une bonne fois pour toute. Avec lui disparaîtra toute cette fange de la dépravation induite. L’Homme n’est ni bon ni mauvais, il est, tout simplement. C’est cet être originel en harmonie qu’il nous faut mettre à jour et embrasser au delà du bien et du mal, au delà de tous les antagonismes factices… Si Epstein, Weinstein et leurs sbires ont fait un choix de vie au service de l’ignominie marchande consommée, il n’en demeure pas moins vrai qu’ils sont des fabrications du système, de pauvres papillons de nuit aveuglés par la lumière factice du pouvoir et utilisés, pressés par un système implacable. On ne naît pas ordure… On le devient !

    L’histoire de tous les empires depuis plus de 5000 ans est jalonnée d’anecdotes de décadence de la jouissance élitiste, de ceux qui ont tout au détriment de ceux qui n’ont rien: orgies, partouzes, festivités, dérives sexuelles en tous genres et des plus abracadabrantes, répondant à l’adoration du stupre et de la luxure des oisifs privilégiés, ne sont que lieux communs dans le marécage de la turpitude marchande, le tout dans une atmosphère délétère de “normalité” pas à pas imposée aux masses anesthésiées de “pain et de jeux”… jusqu’à ce que le pain manque et que les jeux ne masquent plus la réalité abominable ; alors sur toile de fond d’effondrement, les peuples se révoltent pour remettre en place une énième mouture de la fange marchande qu’ils espèrent apprivoisée, se jurant mordicus qu’on ne les y reprendrait plus.

    Ceci constitue le cycle des révolutions, qui ramène toujours au point de départ par définition, remettant aux calendes grecques, la seule voie de l’évolution pourtant tant de fois aperçues au fil de l’histoire, celle de la société émancipée de la marchandise et de ses gardes-chiourme. Ainsi, si ignobles et si écœurantes que soient les affaires Epstein et Weinstein, elles ne sont que la resucée moderne de tant et tant d’ignominies avant elles. Ceci ne tient que d’une grande logique qui ne pourra disparaître qu’avec le système lui-même. Penser que justice sera faite relève de la pure utopie, car le système se protège lui-même du mieux qu’il le peut encore. Comme le disait Debord et nous le rappelons ci-dessus en exergue: “… rien ne peut transgresser l’omerta qui concerne tout.”

    Il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir. Le temps est venu d’un changement radical (depuis la racine politique des choses) de paradigme pour mettre l’humanité sur le chemin et la réalisation de l’émancipation définitive. Cette évolution par intégration de la réalité en vue de son changement radical, nous mènera vers la société des sociétés, par delà tous les antagonismes, une société unie, finalement réconciliée avec la Nature et son harmonie du grand Tout, parce que nous sommes tous inter-reliés. Il suffit de lâcher prise et la lumière sera… enfin…

    “On se trompe chaque fois que l’on veut expliquer quelque chose en opposant la Mafia à l’État: ils ne sont jamais en rivalité.”
    ~ Guy Debord, “Commentaires sur la société du spectacle”, 1988 ~

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s