Chiapas, Feu et Parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit… (L’essentiel de l’EZLN en version PDF)

Chiapas, Feu & Parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit, EZLN ►Version PDF N° 79 de 218 pages

Je vous propose une compilation des textes majeurs, en français, de l’EZLN et du Comité National Indigène, publiés par Résistance 71 depuis 2011/2012 jusqu’à ce jour et que j’ai présentée comme suit ;

AVANT-PROPOS de RÉSISTANCE 71 ► Page 4

L’effort d’adaptation du mouvement zapatiste du Chiapas nous montre le chemin ► Page 24

Hommage de l’EZLN du Chiapas à ses maitres indiens des Amériques ► Page 33

20ans d’insurrection au Chiapas, EZLN petit bilan ► Page 39

Autonomie politique et Autogestion modernes vues de l’intérieur ► Page 47

Résistance politiques à l’oligarchie mondiale, les Zapatistes montrent la voie ► Page 55

Un exemple de société autogérée non pyramidale, non coercitive depuis 1994 ► Page 60

Autonomie, autogestion et leçon politique des indiens du Chiapas ; Au Revoir Marcos et Merci ! ► Page 65

Paroles et faits autogestionnaires, comment en finir avec le processus électoral

inique, EZLN ► Page 77

Résistance politique et organisation second niveau de la Escualita Zapatista ► Page 93

Message d’Union de l’EZLN ► Page 101

Résistance au colonialisme : Un message de la nuit de 500 ans ► Page  118

Et pendant ce temps, dans les communautés zapatistes ► Page 120

Communiqué EZLN & Conseil National Indigène, janvier 2017 ► Page 132

Visions politiques : L’Abécédaire du subcomandante insurgente Marcos ► Page  141

Vision zapatiste de l’histoire et symbiose politique ► Page 150

Propositions de l’EZLN pour un Réseau de Résistance et de Rébellion International

contre la société marchande – 1ère Partie ► Page 161

Une ferme, un monde, une guerre, la nécessité d’un Réseau de Résistance

International – 2ème Partie ► Page 169

Une ferme, un monde, une guerre la nécessité d’un Réseau de Résistance

International – Suite & Fin ► Page  186

 Parallèle entre Chiapas & Rojava ► Page  206

 Lectures complémentaires proposées par R71 ► Page 218

J’ai réalisé ce PDF, pour en permettre une impression économique en recto/verso et article par article et bien entendu ceux qui voudront passer l’Avant-Propos de Résistance 71, dans un premier temps, le pourront.

Ce long AVANT-PROPOS et sa bibliographie propre [NdJBL ; Faisant référence au Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire, j’en ai réalisé une version PDF et l’ai intégrée en lien], cependant, permet de comprendre pourquoi nous sommes légitimes, TOUS, dans cet ICI et ce MAINTENANT et d’OÙ NOUS SOMMES, indigènes et non-indigènes, tous colonisés, à répondre présent à la proposition de l’EZLN du Chiapas, d’internationaliser et de coordonner les mouvements de résistance à la dictature de la marchandise qui croît de jour en jour dans sa répression et sa violence systémique partout dans le monde.

TOUS, levons-nous, POUR appeler à la formation d’un RÉSEAU DE RÉSISTANCE & DE RÉBELLION INTERNATIONAL ; CONTRE la société marchande ◄► Le système capitaliste !

Alors nous continuons à descendre pour voir comment résistent (avec d’autres organisations, groupes et collectifs), nos communautés — aujourd’hui une partie de la direction collective de l’EZLN est là avec nous, quatre-vingt-dix commandantes et commandants ; ils sont plus, mais ce sont ceux qui nous accompagnent cette fois en l’honneur de votre visite (la visite des réseaux).

Nous continuons à marcher avec deux pieds : la rébellion et la résistance, le non et le oui ; non au système et oui à notre autonomie, ce qui signifie que nous avons à construire notre propre chemin vers la vie. Il se fonde sur certaines des racines des communautés originaires (ou indigènes) : le collectif, l’entraide mutuelle et solidaire, l’attachement à la terre, le fait de cultiver les arts et les sciences, la vigilance constante contre l’accumulation de richesses. Cela, ainsi que les sciences et les arts, c’est notre guide. C’est notre « façon », mais nous pensons que dans d’autres histoires et identités, c’est différent. C’est pourquoi nous disons que le zapatisme ne peut pas être exporté, pas même sur le territoire du Chiapas, mais que chaque calendrier et chaque géographie doit suivre sa propre logique.

Et ce n’est pas non plus un exercice très encourageant : nos possibilités sont minimes.

On n’approche même pas, il s’en faut de beaucoup, les 30 millions.

On n’est peut-être que 300.

Extrait de ; Une ferme, un monde, une guerre la nécessité d’un Réseau de Résistance International, en page 186 du PDF et publié par Résistance 71 le 11 octobre dernier ► ANALYSE POLITIQUE : La nécessité d’un Réseau de Résistance International

Retrouvez tous les Textes Fondateurs (en versions PDF que j’ai toutes réalisées) pour un changement de paradigme dans cette page de leur blog ► https://resistance71.wordpress.com/textes-fondateurs-pour-un-changement-politique/

▼▼▼

Aussi, soyons du bon côté de l’histoire et faisons partie de ces 300 !

300 individus conscients et debout seront plus dangereux pour le pouvoir en place que 30 000 individus et soumis ou même que 30 millions…

NON au Système ► OUI à l’Autonomie !

JBL1960

Parce qu’Il suffit de dire NON ! Ensemble…

Voici qui nous sommes ;
L’Armée Zapatiste de Libération Nationale.
La voix qui s’arme pour être entendue.
Le visage qui se cache pour être vu.
Le nom qui se cache pour être nommé.
L’étoile rouge qui appelle l’humanité et le monde, pour être entendue, vue et nommée.
Le demain à être moissonné dans le passé.

Derrière notre masque noir,
Derrière notre voix armée,
Derrière notre nom innommable,
Derrière nous, que vous voyez,
Derrière nous, nous sommes vous.

Derrière, nous sommes les mêmes femmes et hommes ordinaires,
Qui se répètent dans toutes les races,
Peints de toutes les couleurs,
Parlant dans toutes les langues,
Et vivant dans tous les endroits.
Les mêmes femmes et hommes oubliés.
Les mêmes exclus,
Les mêmes intolérés,
Les mêmes persécutés,
Nous sommes vous.

Derrière nous, vous êtes nous.
Derrière notre masque se trouve le visage de toutes les femmes exclues,
De tous les indigènes oubliés,
De tous les jeunes méprisés,
De tous les migrants battus,
De tous ceux emprisonnés pour leurs paroles et leurs pensées,
De tous les homosexuels persécutés,
De tous les travailleurs humiliés,
De tous ceux morts par négligence,
De tous les femmes et hommes ordinaires,
Qui ne comptent pas,
Qui ne sont pas vus,
Qui sont sans nom,
Qui n’ont pas de lendemain

Nous sommes les Zapatistes.
Nous vous avons invité pour que nous puissions nous parler,
Pour que vous voyez tout ce que nous sommes.

~ Comité Indigène Révolutionnaire Clandestin, depuis les montagnes du sud-est mexicain, le 27 juillet 1996 —

(Traduction Résistance 71 )

Publicités

273 réflexions sur « Chiapas, Feu et Parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit… (L’essentiel de l’EZLN en version PDF) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s