L’élimination de l’espèce envahissante, Mohawk Nation News (13/09/19) – Traduit, complété et enrichi par JBL

À relier avec ► « GÉNOCIDE DE PAPIER » – « Le nationalisme blanc » – Mohawk Nation News du 19 août 2019 – Traduit, complété et enrichi par JBL1960

« Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue »

Mohawk Nation News du 22/12/2016

Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015  par Le Greffier Noir

Ce n’est donc par la première fois, que la Nation Mohawk, nous invite à avancer à leurs côtés et non pas en position dominante comme s’apprêtent à le réaffirmer, les descendants des colons envahisseurs/exterminateurs le lundi 14 octobre prochain ► Jour de la Découverte ou Jour de la Race. Car nous avons absolument le choix d’arrêter de consentir et d’être complices d’un pouvoir oppresseur, eugéniste, raciste et ethnocentriste et de rejoindre la résistance, mieux de l’incarner en se plaçant sous La Grande Loi de la Paix ► Kaianerekowa et ainsi rompre avec le cycle mortifère de la guerre perpétuelle réactivé le 11 septembre 2001 par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité !

La Nation Mohawk debout aux côtés du peuple d’opprimés français qui s’est levé et s’est mis en marche…

ÉLIMINATION DE L’ESPÈCE INVASIVE

Mohawk Nation News – 13 septembre 2019

URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/09/13/removing-the-invasive-species/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally avec l’aide du traducteur DeepL.com

On n’est jamais trop prudent. Une élection de la société étrangère du gouvernement du Canada a été déclenchée. Les immigrants et les traîtres veulent continuer à piller nos terres, nos ressources et à sucer notre sang. Ils traversent maintenant l’île de la Grande Tortue (Amérique du Nord) en souriant et en faisant de fausses promesses.

Le serpent blanc est une espèce envahissante d’un pôle à l’autre de l’île de la Grande Tortue, d’océan en océan, qui détruit la nature. Il doit s’adapter aux us et coutumes de l’île de la Grande Tortue ou partir. Il refuse de lâcher l’emprise qu’il a sur les onkwehonweh (NdJBL : Natifs, Nations et peuples originels). Il n’a pas d’empreinte naturelle sur l’île de la Grande Tortue. Nous poursuivrons la volonté de la Création.

Le Human Genome Diversity Project de l’Université de Stanford en Californie est sponsorisé par Big Pharma. Le film « Les chasseurs de gènes » explique pourquoi nos cellules et notre ADN sont utiles et indispensables au serpent blanc.

Regardez et apprenez : [https://www.youtube.com/watch?v=SPHjhIDy-1o]

Pour les profiteurs de l’industrie pharmaceutique, nous sommes des rats de laboratoire à but lucratif. Après avoir prélevé des échantillons de notre sang, de nos cheveux et de différentes parties du corps et organes pour développer des remèdes contre le diabète, les maladies cardiaques, l’Alzheimer, l’impuissance, nous pouvons être éliminés. Nos cellules seront stockées dans des bocaux des gros labos de Big Pharma & Co au profit de l’Élu (NdJBL : ou de quelques élus triés sur le volet).

Le serpent blanc ne se soucie pas de la façon dont nous nous connectons avec le kasatstensera kowa sa oiera, le grand pouvoir naturel. Notre chemin est dans notre tête, notre corps et notre énergie. « Karma Majeur » par Mohawk Nation News

Ceux qui peuvent/veulent s’adapter sont les bienvenus. Quand le temps viendra, Dekanawida dit que le serpent noir aura peur et qu’il nagera vers le Sud pour disparaitre de la vue des onkwehonweh. Le serpent rouge verra le monde du ciel, aura peur et rampera vers le Nord, laissant derrière lui une piste escarpée. Une partie de la queue du serpent blanc se brisera et rampera jusqu’au pays des collines pour guérir avec les onkwehonweh. Le reste du serpent blanc fera une faible tentative de nager vers la lumière et ne sera plus jamais vu par les onkwehonweh.

Cette élection vise à poursuivre la destruction totale de l’île de la Grande Tortue, à protéger l’Entreprise (Canada Incorporated) [NdJBL ou Couronne/Crown que nous savons être la City de Londres] et à maintenir l’illusion de la liberté pour le peuple. La majeure partie de son temps, le serpent blanc l’a utilisé pour contrôler et exploiter les ressources rares qu’il possède après avoir volé les terres des peuples indigènes.

C’est la Création qui prend la décision finale.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Lentement, mais surement, prenant conscience que nous sommes TOUS des colonisés, même si c’est à des degrés divers, il devient de plus en plus clair pour de plus en plus de gens, que le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Manifeste pour la société des sociétés par Résistance 71, octobre 2017 (annoté en mai 2018)

Société, Pouvoir, État & Violence ; Résoudre l’aporie anthropologique politique de Pierre Clastres Ou comment lâcher prise des antagonismes induits pour une société des sociétés par Résistance 71

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, en récusation de la Doctrine chrétienne de la Découverte, par Jo Busta Lally

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE avec Pierre Clastres

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État

PAGE PDF (135)

JBL1960

5 réflexions sur « L’élimination de l’espèce envahissante, Mohawk Nation News (13/09/19) – Traduit, complété et enrichi par JBL »

  1. Hong Kong : les manifestants pro-démocratie en appellent à Londres

    Des manifestants pro-démocratie se sont rassemblés dimanche aux abords du consulat de Grande-Bretagne à Hong Kong pour demander à Londres d’en faire davantage pour protéger les habitants de son ancienne colonie, dénonçant à nouveau le recul des libertés dans le territoire.

    Des centaines de personnes ont chanté l’hymne britannique en brandissant l' »Union Jack » ainsi que la bannière de l’ancienne colonie hongkongaise.

    « Je suis plutôt déçu du fait que la Grande-Bretagne n’ait rien fait pour nous soutenir », confiait à l’AFP Alex Leung, un manifestant.

    Peu après, des dizaines de milliers de personnes ont commencé à défiler dans des quartiers du centre de l’île de Hong Kong, de Causeway Bay à Central, alors que la police leur avait interdit de descendre dans la rue.

    Hong Kong traverse depuis juin sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des actions et manifestations quasi-quotidiennes pour demander des réformes démocratiques ou dénoncer une riposte policière jugée brutale par les contestataires.

    Conformément à la Déclaration sino-britannique de 1984 qui avait présidé à la rétrocession, Hong Kong est une région semi-autonome dirigée sous le principe « Un pays, deux systèmes », et jouit à ce titre de libertés inconnues dans le reste de la Chine, et ce jusqu’en 2047.

    Mais les militants pro-démocratie accusent Pékin de s’asseoir sur ses promesses en augmentant son emprise politique sur le petit territoire et en refusant de lui accorder un véritable suffrage universel.

    – « Traité contraignant » –

    Dimanche, nombre de manifestants accusaient Londres de ne pas demander suffisamment de comptes à Pékin. « La Déclaration commune sino-britannique est NULLE », pouvait-on lire sur une pancarte.

    Plusieurs manifestants demandaient la possibilité pour les Hongkongais d’obtenir la nationalité de la Grande-Bretagne ou d’un autre pays du Commonwealth.

    Des centaines de milliers de Hongkongais ont obtenu avant ou après la rétrocession un passeport particulier émis par Londres et réservé aux « citoyens britannique de l’étranger » (« British National Overseas », BNO), un titre qui facilite les entrées en Grande-Bretagne mais ne donne aucun droit de travail ou de résidence.

    « Au moins, avec la citoyenneté pleine et entière, ils pourraient protéger les Hongkongais face au gouvernement chinois », a déclaré Anthony Chau, un manifestant titulaire d’un passeport BNO.

    Environ 130 parlementaires britanniques ont signé cette semaine une lettre ouverte appelant la Grande-Bretagne et les pays du Commonwealth à accueillir les Hongkongais qui souhaiteraient émigrer.

    La crise est née en juin du rejet d’un projet de loi hongkongais, désormais enterré, qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine continentale.

    Pékin a plusieurs fois accusé cette mobilisation d’être en fait financée par des capitaux étrangers, en montrant du doigt la Grande-Bretagne et les États-Unis.

    Mais la Chine n’a pas du tout étayé ses accusations, en ne mettant en avant que des déclarations ouvertes de soutien aux manifestants faites par des hommes politiques étrangers. Elle n’a de cesse d’affirmer que cette crise politique relève des affaires intérieures.

    La Grande-Bretagne est de son côté sur la corde raide. Elle a à coeur de préserver sa relation avec la puissance économique qu’est la Chine, en particulier dans le contexte très incertain du Brexit.

    Mais elle a également fait part de ses préoccupations quant à l’évolution récente de son ex-colonie, en expliquant avoir l’obligation de veiller au respect de la Déclaration sino-britannique.

    « La Déclaration conjointe est un traité légalement contraignant entre la Grande-Bretagne et la Chine qui est aussi contraignant aujourd’hui que quand il a été signé et ratifié il y a plus de 30 ans », avait observé en juin une porte-parole du Foreign Office.

    Les manifestants hongkongais ont ces derniers temps intensifié leurs efforts pour sensibiliser la communauté internationale à leur cause et recueillir le soutien des pays étrangers.

    Figure du « Mouvement des parapluies » de 2014, Joshua Wong est actuellement aux États-Unis, où il a appelé le président Donald Trump à inclure une clause sur les droits humains dans ses négociations commerciales avec la Chine. Il a rencontré il y a quelques jours le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

    Source ACTU ORANGE VIA ALTER INFO ► http://www.alterinfo.net/notes/Hong-Kong-les-manifestants-pro-democratie-en-appellent-a-Londres_b37310677.html

    C’est parfaitement ad hoc, pour qui veut se donner la peine de lire le PDF sur La City de Londres – Au cœur de l’Empire ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/la-city-de-londres-au-cc593ur-de-lempire1.pdf

    Surtout la page 22 : La Chine adoubée par la City de Londres

    Pour ceux qui avaient encore des doutes sur ces manifestants « pro-démocratie ».

    Pour moi, plus que jamais, la conclusion plus haut fait sens :

    Lentement, mais surement, prenant conscience que nous sommes TOUS des colonisés, même si c’est à des degrés divers, il devient de plus en plus clair pour de plus en plus de gens, que le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

    Bon, ça urge un peu quand même, on n’a pas tout notre temps. Mais ce n’est que mon avis tout personnel.
    JBL

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s