Pourquoi Israël a-t-il tué Shireen Abu Akleh ? Par Ashraf Ezzat – Traduction & Analyse JBL1960

À METTRE EN LIEN AVEC ;

La véritable Goshen par le Dr. Ashraf Ezzat + Version française PDF

L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons ni Israélites Nouvelle version PDF N° 211121 qui passe de 68 à 84 pages N°1 dans ma Bibliothèque de PDF qui en compte plus de 500 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/11/dr-ashraf-ezzat-traductions-bibliques-et-falsifications-historiques-maj-novembre-2021-jo-busta-lally.pdf

▼▼▼▼▼

« Dans tout le monde arabe, les gens ont fait plus confiance aux paroles de Shireen Abu Akleh qu’à celles de leurs dirigeants. »

Pourquoi Israël a-t-il tué Shireen Abu Akleh ?

Ashraf Ezzat – 15 mai 2022 https://ashraf62.wordpress.com/2022/05/15/why-did-israel-kill-shireen-abu-akleh/

Traduit avec DeepL.com – Complétée & Enrichie par JBL1960

Le 11 mai dernier, elle a été abattue d’une balle dans la tête par des tireurs d’élite israéliens alors qu’elle rendait compte d’une attaque israélienne contre le camp palestinien de Jénine en Cisjordanie. Le meurtre (ou plutôt l’assassinat) de Shireen Abu Akleh, une journaliste de la chaîne Al Jazeera, s’est transformé en une condamnation mondiale sans précédent du régime israélien et de son extermination brutale des activistes palestiniens, et plus particulièrement du ciblage systématique des journalistes couvrant l’actualité dans les territoires palestiniens occupés.

Il est réconfortant d’assister à ce moment unique où toutes les puissances et tous les peuples sont unis dans leur soutien à la journaliste palestinienne tuée… indépendamment des motifs cachés derrière la condamnation par l’UE, les États-Unis, les Nations unies et même le Japon de la brutalité et de l’agression israéliennes contre les militants et les médias palestiniens.

Cependant, le meurtre de Shireen Abu Akleh a réussi à remettre la cause palestinienne sur le devant de la scène après des décennies de relégation dans les coulisses et les sièges arrière de la politique internationale sale et partiale.

Le 15 mai, le peuple de Palestine, le monde arabe et les communautés libres du monde entier, rejoints par les Palestiniens de la diaspora, commémoreront une fois de plus le jour de la Nakba, c’est-à-dire le jour où l’entité sioniste d’Israël a été établie sur la terre arabe de Palestine (avec l’aide de la tromperie et de la complicité politique occidentale) en 1948.

Étrangement, cette année, les Palestiniens et les Arabes commémoreront le jour de la Nakba dans des circonstances exceptionnelles de colère et de morosité généralisées suite à la perte de l’éminente activiste palestinienne et journaliste chevronnée d’Al Jazeera, Shireen Abu Akleh.

Le jour de l’enterrement de Shireen, j’ai eu un problème technique avec mon écran de télévision, et un technicien nommé Omar travaillait à réparer ce léger problème de distorsion de scintillement. « Omar m’a demandé poliment, mais d’un ton implorant : « Pourrions-nous regarder les informations d’Al Jazeera pendant que nous réparons votre écran LCD Docteur ?

Je lui ai répondu : « Les nouvelles d’Al Jazeera aujourd’hui sont toutes sur la Palestine et Israël … ne préférez-vous pas plutôt regarder le football ? » …. « Vous savez qu’un sniper israélien a tiré sur Shireen en pleine tête et l’a tuée de sang-froid alors qu’elle était en tenue de protection de la presse et qu’elle rapportait l’agression brutale d’Israël contre les Palestiniens coincés dans les camps de réfugiés », a répondu Omar avec enthousiasme et un peu de colère.

« Je pensais que tu ne t’intéressais pas à la politique, en particulier à la question israélo-palestinienne… tu me surprends, Omar, dis-moi si tu veux bien… qu’est-ce qu’Israël pour toi, en tant qu’Égyptien moyen qui se trouve appartenir au monde arabe ? ». J’ai demandé à Omar.

“Eh bien, … on me pose rarement cette question … mais je vais vous répondre, docteur”.

« Israël est un nom synonyme d’ennemi dans tous les foyers arabes. Je vais vous raconter une bonne histoire, mon défunt père ne cessait de me répéter, alors que j’étais un enfant en pleine croissance, que je devais toujours me souvenir qu’Israël est l’ennemi … et que je ne devais jamais oublier ce fait, quelle que soit la déception ou l’abandon de nos politiciens et de nos dirigeants.

De plus, mon père a insisté pour que j’enseigne ce fait à mes fils et à mes filles », a déclaré Omar, le technicien de télévision, tandis que nous regardions tous les deux le moniteur de télévision.

La chaîne d’information Al Jazeera était allumée… les funérailles de la journaliste palestinienne tuée, Shireen Abu Akleh, étaient couvertes et diffusées en direct… Omar avait presque fini de réparer mon écran de télévision. Il m’a timidement demandé s’il pouvait rester un peu pour regarder les funérailles.

J’ai immédiatement accepté mais j’ai dû lui demander pourquoi, je voulais savoir pourquoi cet homme ordinaire (qui ne semble pas s’intéresser à la politique) tenait tant à regarder les funérailles d’un journaliste et d’un activiste palestinien.

Omar m’a répondu d’un ton confiant : « En des temps comme ceux-ci, où nous sommes douloureusement trahis par nos dirigeants, des personnes comme Shireen Abu Akleh sont la voix honnête des sans-voix ».

J’ai en quelque sorte approuvé sa réponse intelligente et nous nous sommes assis sur le canapé pour siroter du thé tout en regardant les funérailles et bientôt mon fils s’est joint à nous.

La foule immense de Palestiniens et de journalistes qui entouraient le cercueil de Shireen Abu Akleh semblait dégager des émotions sincères et vives de chagrin mêlées de fierté pour leur reporter bien-aimé.

Certains scandaient des slogans pour la Palestine  » Nous offrons volontiers nos âmes et notre sang pour la Palestine  » … ce slogan est devenu très populaire après la guerre agressive de 6 jours menée par Israël en 1967 ….. L’un des résultats les plus regrettables de cette guerre israélienne rapide et préventive est que nous, Arabes et Palestiniens, avons perdu le contrôle de l’ancienne Jérusalem-Est (sans parler de la perte d’une grande partie des terres égyptiennes et syriennes) ….. D’une certaine manière, ce slogan était valable dans le cas de Shireen Abu Akleh, car elle a sacrifié son sang pour la cause palestinienne.

J’ai regardé Omar, et je l’ai trouvé très attentif et concentré sur l’écran de télévision tout en tenant sa tasse de thé … alors je lui ai demandé « connaissez-vous Shireen Abu Akleh, je veux dire êtes-vous familier avec son travail ? ». … Omar a souri et m’a dit « Docteur, au cours des 20 dernières années, tout ce qui s’est passé dans les territoires palestiniens occupés, nous en avons été informés grâce aux reportages honnêtes de Shireen (que Dieu ait son âme) … ».

Omar avait raison, la chaîne satellitaire Al Jazeera, avec son équipe sur le terrain, avait un accès quasi exclusif (contrairement aux autres réseaux de diffusion arabes) à la couverture de l’actualité en Israël et dans les territoires occupés de Palestine ….. Et c’est là que Shireen a été affectée, et active …..

Elle a fait des reportages sur la chaîne arabe Al Jazeera, et non sur la chaîne anglaise, ce qui a fait d’elle un visage familier et la voix de l’actualité palestinienne dans tous les foyers du monde arabe, sans parler des Palestiniens et des Arabes de la diaspora. Dans tout le monde arabe, les gens faisaient plus confiance aux paroles de Shireen Abu Akleh qu’à celles de leurs dirigeants.

Des millions de personnes ont suivi et regardé les reportages professionnels de Shireen sur les interminables et douloureuses atrocités israéliennes qui se produisaient presque quotidiennement dans les territoires palestiniens occupés.

Dans la plupart des cas, les atrocités israéliennes contre les Palestiniens sont passées inaperçues et n’ont pas été entendues sans les reportages honnêtes et plutôt risqués de Shireen Abu Akleh.

De nombreux journalistes étrangers ont fait des reportages en Palestine occupée, mais Shireen était vraiment différente. Elle avait le ton le plus calme et pourtant le plus plaintif dans sa voix, et ses yeux reflétaient la mélancolie et la douleur de millions de Palestiniens qui souffrent sous l’occupation brutale des Israéliens sionistes, car Shireen était tout simplement l’une d’entre eux.

…. Shireen était palestinienne, indépendamment de son passeport américain supplémentaire, elle est née, a été élevée et éduquée sous l’impitoyable et injuste occupation sioniste de sa terre natale. Le pays des olives vertes, de la mosquée Al Aqsa, et de l’église de la Nativité… ( et non du lait et du miel ! !)

Shireen a couvert en direct les manifestations et les confrontations entre les forces israéliennes et les manifestants palestiniens dans toute la Palestine occupée, à Jérusalem-Est, Ramallah, en Cisjordanie et à Gaza. Elle s’est fait connaître sur le réseau Al Jazeera par sa couverture honnête, passionnée et courageuse de la deuxième Intifada palestinienne (connue sous le nom d’Intifada Al Aqsa).

Les gens ont tendance à regarder les nouvelles des différents réseaux internationaux avec un peu de scepticisme… mais dans le cas de Shireen Abu Akleh, il n’y avait pas de place pour le doute ou le scepticisme… car elle était l’une des Palestiniennes opprimées vivant sous l’occupation israélienne.

Shireen n’appartenait pas à l’école du « point press » des reportages télévisés… elle s’adressait plutôt aux personnes qui la connaissaient personnellement après des années de reportage sur le terrain.

Elle communiquait et enquêtait sur la vérité, puis allait en direct et racontait l’histoire réelle qui, dans la plupart des cas, exposait la violence injustifiée et le nettoyage ethnique délibéré/systématique de la Palestine en déracinant violemment les Palestiniens de leurs villages et maisons natales.

Le 15 mai, les Palestiniens commémorent le jour de la Nakba, le jour où les gangs et les milices israéliens les ont terrorisés en les chassant de leurs maisons et de leurs terres historiques pour des allégations religieuses/ridicules de  » retour des Juifs sur leur Terre promise après avoir vécu en diaspora pendant des centaines d’années « .

Ceux qui sont venus en Palestine et se sont installés sur ses terres arabes ne sont pas les descendants d’un quelconque juif historique, mais plutôt des Européens qui se sont convertis au judaïsme comme l’ont fait leurs ancêtres de Khazarie au 7e siècle de notre ère.

Telle est la véritable histoire des colons sionistes de Palestine, qui n’a rien à voir avec les anciens Israélites et leurs récits mythologiques (qui, soit dit en passant, n’ont jamais eu lieu, ni en Égypte ni en Palestine).

Près de 750 000 Palestiniens ont fui leur terre historique lors d’un exode sans précédent en 1948. Il s’agissait d’un véritable exode dont la cause principale n’était pas un prétendu pharaon comme les Israélites de l’Antiquité, mais les milices terroristes sionistes soutenues par les superpuissances européennes et américaines qui tiraient les ficelles de derrière le rideau.

Alors que l’Exode biblique est aujourd’hui démystifié, sans fondement historique, et n’est pas pris au sérieux dans les cercles universitaires, l’État sioniste d’Israël en dépend comme l’une des prémisses de son établissement notoire sur la terre palestinienne.

Parallèlement, l’exode historiquement documenté des Palestiniens de leur terre natale et historique n’est pas pris au sérieux et n’est pas accepté par les politiciens israéliens et occidentaux comme fondement du droit des Palestiniens à retourner dans leur patrie occupée. Un contraste saisissant qui déconcerte l’esprit d’un enfant mais ne trouble jamais la conscience des politiciens de haut rang en Europe, à la Maison Blanche et, bien sûr, à Tel Aviv.

Alors que nous regardions les funérailles de Shireen se dérouler avec des amis et des parents tenant son cercueil, nous avons soudain été bouleversés et effrayés. Des hordes de soldats israéliens en uniformes de combat lourds et complets ont encerclé les funérailles et empêché la procession.

La vue des drapeaux palestiniens a transformé les soldats israéliens en chiens enragés… ils ont été stupidement féroces en affichant leur haine et leur intolérance aux yeux du monde entier…

Les soldats israéliens avaient reçu l’ordre de ne pas laisser les funérailles de Shireen se transformer en une sorte de manifestation politique … mais comment cela pourrait-il être possible ?

Après tout, Shireen Abu Akleh était une journaliste militante qui utilisait la caméra et sa voix comme une arme pacifique pour dénoncer les atrocités brutales que l’armée israélienne commettait presque quotidiennement en essayant de chasser les derniers Palestiniens de leur patrie et de leurs villages.

C’est ce que Shireen était en train de faire le jour où elle a été lâchement abattue d’une balle dans la tête alors qu’elle se rendait au camp de Jénine. Les atrocités et les meurtres de Palestiniens innocents commis par les soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Jénine sont le modèle des crimes contre l’humanité. Ces crimes sont généralement passés sous silence sans les reportages courageux et très professionnels de journalistes dévoués comme Shireen Abu Akleh.

Soudain, Omar s’est levé et a crié : « Mon Dieu, c’est scandaleux …. attaquer des personnes en deuil portant un cercueil sur le chemin du cimetière est épouvantable et inhumain… que Dieu punisse ces Israéliens pour ce qu’ils méritent …. À bas Israël ».

J’ai essayé de taquiner Omar, alors je lui ai dit  » mais ce sont les élus de Dieu, et c’est leur terre promise… Israël doit rester fort et prospère pour s’assurer que la prophétie de la seconde venue du Christ se réalise finalement « .

…. Omar m’a regardé et m’a fixé dans les yeux … il s’est transformé en une sorte de personnage statique pendant quelques secondes … son front s’est mis à transpirer et ses yeux se sont mouillés de larmes qu’il a essayé de retenir …. Il a avalé sa dernière gorgée de thé et m’a dit d’un ton sérieux et affligé : «  Aucun Dieu dans les cieux n’approuverait cela… nous croyons au dieu de Moïse et au dieu de Jésus ainsi qu’à celui de Mahomet….. Mais ces criminels sionistes suivent un autre dieu …. Un dieu impitoyable (dont nous n’avons jamais entendu parler). Le meurtre de Shireen Abu Akleh et l’attaque de ses funérailles est le plus grand reportage qu’elle ait jamais donné au monde … ».

En effet, l’incident de l’attaque de ses funérailles a exposé le régime sioniste pour ce qu’il est vraiment… un apartheid agressif et un régime colonial qui n’a absolument rien à voir avec une quelconque promesse divine. ….

Le régime sioniste est en train de transformer la Palestine en une prison à ciel ouvert et en un arsenal d’armes militaires (non inspectées), floues et mortelles, capables d’anéantir toute vie sur terre… et pas seulement en Palestine.

Palestiniens + Amérindiens = Même flamme…

J’ai regardé Omar avec admiration et je me suis dit que l’attaque israélienne contre les funérailles de Shireen était son meilleur reportage en tant que voix libre de la Palestine occupée. Après le départ d’Omar, ma tête fourmillait de nombreuses questions et idées troublantes.

L’une de ces questions est « pourquoi l’Occident ne commémore-t-il pas le jour de la Nakba comme il le fait pour l’Holocauste ? La seconde est « pourquoi le monde libre n’est-il pas fort et uni derrière la Palestine comme il l’est avec l’Ukraine ?

Je ne mets pas la Russie sur le même pied qu’Israël. Je veux dire que la Russie pourrait avoir des raisons justifiables de défendre ses frontières occidentales contre la menace constante de l’OTAN et des États-Unis.

Mais le régime sioniste d’Israël est une communauté d’étrangers d’Europe, des États-Unis et même d’Ukraine qui ont débarqué en Palestine avec leurs passeports étrangers et leur culture pour revendiquer la terre arabe de Palestine comme leur appartenant par mandat divin.

Mais comme Omar me l’a dit, ce serait un Dieu injuste qui approuverait une telle douleur, le meurtre et l’expulsion forcée de tout le peuple de Palestine de sa patrie dans un Exode qui éclipse, par le mérite de sa vérité historique et de sa souffrance réelle, l’Exode biblique.

Commémorons le jour de la Nakba le 15 mai et souvenons-nous de tous les martyrs qui ont donné leur vie à la cause palestinienne. Célébrons la lutte de nombreux activistes dont le travail sur le terrain fait que les soldats israéliens, dans leur tenue de combat, paniquent à la vue du drapeau palestinien, révèlent leur visage sioniste et deviennent ce qu’ils sont vraiment, des agresseurs étrangers et des occupants de la terre arabe de Palestine.

Que Dieu bénisse Shireen Abu Akleh et tous les martyrs anonymes de Palestine … que leurs âmes pures reposent en paix. Ils continueront à inspirer de nouvelles générations de militants et de journalistes palestiniens à marcher dans leurs pas sur le chemin de la liberté.

Ashraf Ezzat

Free Palestine

#FreePalestine

Dr BONES Couv PDF mai 2022N’est-il pas temps, ENSEMBLE de nous lever pour dire NON à cet instinct de mort de l’État ?

NON au capitalisme et son culte de la mort et la science, sa pute pour dire OUI à la vie, OUI à une société organique ?

Et si nous décidions de Répondre OUI à l’appel de la Vie qui n’est pas seulement adressé aux peuples originaires/originels, les NATIFS, mais à toutes celles et à tous ceux qui se rebellent et résistent dans tous les recoins du monde. À tous ceux qui défient les schémas tout faits, les règles, les lois, les préceptes, les chiffres et les pourcentages !

Le moment est venu de nous additionner, de s’ajouter au lieu de se soustraire ou de se retrancher par peur et par démission de notre pensée critique !

Il est temps pour NOUS toustes de retourner à la conscience de notre Terre-Mère…

« Plomb Durci »

Résultat de recherche d'images pour "images Plomb Durci"

Dis-moi, frère, quand viendra le jour de la délivrance ?

Leur soi-disant richesse est fondée sur le dualisme.

Dès lors qu’ils attisent en nous la peur et l’intolérance

Leurs hélicoptères nous arrosent des fleurs de l’Apocalypse.

Zénon l’Ailé Les Chroniques de Zénon

BIBLIOTHÈQUE PDF

@ImadAbuShtayyah . https://www.facebook.com/profile.php?id=1817142103

Marche commémorative de la Nakba - Plateforme altermondialiste

Conclusion de NAKBA de Zénon de Mars 2016 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/nakbazenonmars2016.pdf de 8 pages en novembre 2016

… Nous avons l’incroyable chance d’être au Monde ici et maintenant. De pouvoir absolument tout faire pour le sauver. Qu’attendons-nous pour rendre son sens à nos vies ?…

Aucun bonheur ni salut n’est à rechercher ailleurs qu’en nous-mêmes…

Alors levons-nous, camarades, avant de regretter d’avoir gardé les bras croisés sur Terre en cette fin de cycle. Le château de cartes du grand Architecte est plus que jamais branlant, vulnérable à la moindre secousse. Il nous est possible, par notre simple désertion des champs de bataille qu’ils voudraient nous voir investir, de renverser en à peine quelques jours ce système inique. Saisissons cette ultime occasion d’honorer la lumière en chacun de nous et la liberté qui coule en nos veines. Nous avons reçu la grâce infinie de pouvoir nous transcender au travers des épreuves qui nous incombent. Le moment où jamais est venu de nous en rendre dignes.