MAIS QUI POUR ARRÊTER CE BOURLA, LÀ ?

SANG DÉCONNER ???

SANG DÉCONNER BIS RIEN 26 01 22

À RELIER À TENONS BON ! ON LES AURA CES CRONNARDS !

▼▼▼▼

En préambule, je vous recommande, tout particulièrement, la vidéo (23MN17) de Rémi de Juste Milieu : Le SCANDALE McKinsey : Macron, politique vaccinale et pognon de dingue.

Et pour bien comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein de CE système totalement corrompu. La solution étant, plus que jamais, hors État et ses institutions !

Juste Milieu – 31 janvier 2022

À VOIR également la vidéo YT (10:35)  très complémentaire de BLAST, Le souffle de l’info du 1er février 2022 CABINETS DE CONSEIL : UN SCANDALE À 140 MILLIONS D’EUROS ? ICI

MACRON PAS A VENDRE DEJA ACHETE PAR PFIZER 27 01 22

▼▼▼

Sur, L’impossible Monsieur BOURLA !

02/02/2022 : Pfizer demande l’autorisation de vacciner les bébés à partir de 6 mois ! Et dire qu’on était des complotistes… Dans le monde de l’industrie pharmaceutique il n’y a pas de petits profits et comme Omicron casse les bénéfices de Pfizer, ce dernier avance ses pions en déposant auprès de la Food and Drug Administration une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin pour les 6 mois à 4 ans aux États-Unis. Pfizer et son partenaire BioNTech, les fabricants du vaccin, comptent bien rafler ce segment de marché qui pèse des milliards d’euros. Les bambins se verront injecter trois doses afin de participer à l’effort mondial pour lutter contre le covid, bien qu’ils n’en souffrent pas. Albert Bourla ne perd pas le Nord : « Nous pensons que trois doses de vaccin seront nécessaires pour les enfants de 6 mois à 4 ans afin d’atteindre un haut niveau de protection contre les variants actuels et futurs. » Évidemment, dans un premier temps, la vaccination se fera sur la base du volontariat des parents jusqu’au moment où l’obligation pointera son nez sous condition de ne pas accepter les enfants dans les crèches… La boucle sera bouclée. Quand vous verrez Le Monde, Libération, 20 Minutes… titrer « Faut-il vacciner les enfants de moins de 5 ans ? » comptez un mois pour une autorisation du gouvernement français… à moins que les Français se réveillent de cette longue léthargie ! Le Média en 4-4-2 https://lemediaen442.fr/pfizer-demande-lautorisation-de-vacciner-les-bebes-a-partir-de-6-mois/

The Crooked, Proto-Fascist EU President, Ursula von der Leyen [VIDEO] | The  Paradise News

Mais absolument rien à voir bien sûr avec le refus d’Ursula Van Der Leyen de montrer ses SMS échangés avec… M. BOURLA !… Vidéo YT ICI &

Source de l’image ► Theparadise.ng

▼▼

Au Chapitre 8du livre dynamite deRobert F. Kennedy Jr.La malfaisance blanche : les atrocités africaines du Dr Fauci, vous y avez toutes les preuves que le même PLAN mis en œuvre par Fauci avec le VIH / SIDA a bien été muté en PLANdémie PLANétaire au SARS-CoV-2 / COVID-19 de manière coordonnée, PLANifiée, dès février/mars 2020, faisant muter la France en FRANKISTAN, l’Europe en NAZILAND et le monde en COVIDLANDEn attendant ma version PDF complète que je compile, de manière inédite, au fur et à mesure que Résistance 71 traduit.

éradiquons ce virus RIEN 30 01 22

+ Cette étude PDF de 34 pages fournie par RIEN qui nous précise ceci  ; Dans ce PDF c’est du robuste la preuve est bien là : ces injections provoquent du SIDA tout comme le HIV ►  Suppression de l’immunité innée par les vaccins SARS-CoV-2 mRNA : Le rôle des G-quadruplexes, des exosomes et des microARNs https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/02/innate_immune_suppression_authorea.pdf 

Dont voici le résumé en français traduit avec l’aide de DeepL.com : Les vaccins à ARNm contre le SRAS et le CoV-2 ont été mis sur le marché en réponse à la crise de santé publique largement perçue du Covid-19. L’utilisation de vaccins à ARNm dans le contexte d’une maladie infectieuse n’avait pas de précédent, mais des temps désespérés semblaient appeler des mesures désespérées. Les vaccins à ARNm utilisent des ARNm génétiquement modifiés codant pour des protéines de pointe. Ces modifications cachent l’ARNm des défenses cellulaires, favorisent une demi-vie biologique plus longue des protéines et provoquent une production globale plus élevée de protéines de pointe. Cependant, les preuves expérimentales et observationnelles révèlent une réponse immunitaire très différente aux vaccins par rapport à la réponse à l’infection par le SRAS-CoV-2. Comme nous allons le montrer, les modifications génétiques introduites par le vaccin sont probablement à l’origine de ces réponses différentielles. Dans cet article, nous présentons les preuves que la vaccination, contrairement à l’infection naturelle, induit une altération profonde de la réponse immunitaire et de la signalisation de l’interféron de type I, qui a diverses conséquences néfastes sur la santé humaine. Nous expliquons le mécanisme par lequel les cellules immunitaires libèrent dans la circulation de grandes quantités d’exosomes contenant la protéine spike ainsi que des microARN critiques qui induisent une réponse de signalisation dans les cellules réceptrices à des sites distants. Nous identifions également de profondes perturbations potentielles du contrôle réglementaire de la synthèse des protéines et de la surveillance du cancer. Nous montrons que ces perturbations ont un lien de causalité potentiellement direct avec les maladies neurodégénératives, la myocardite, la thrombocytopénie immunitaire, la paralysie de Bell, les maladies hépatiques, une immunité adaptative altérée, une tumorigenèse accrue et des dommages à l’ADN. Nous montrons des preuves provenant de rapports d’événements indésirables dans la base de données VAERS qui soutiennent notre hypothèse. Nous pensons qu’une évaluation complète des risques et des avantages des vaccins à ARNm exclut leur contribution positive à la santé publique, même dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

1 DOSE 2 DOSES TROMBOSE RIEN R71 3 12 21

Vaccins et myocardites

1er février 2022 par ZOLA ► https://www.covid-factuel.fr/2022/02/01/covid-vaccins-et-myocardites/

À Mélanie et tous ceux qui sont dans le même cas.

Une myocardite aiguë est une inflammation du muscle cardiaque (myocarde) avec présence d’un infiltrat inflammatoire (amas de cellules, lymphocytes et autres) et d’une nécrose des myocytes cardiaques (cellules musculaires responsables de la contraction du cœur). La péricardite, c’est la même chose, concernant l’enveloppe du cœur). La cause d’une myocardite aiguë est souvent d’origine infectieuse, bactéries et virus, ou toxique, médicamenteuse. Les myocytes ne se régénèrent pas. Un infarctus laisse toujours une cicatrice, ici c’est la même chose.

Niées au départ, non signalées par les études ayant conduit aux autorisations, l’existence de myocardites et péricardites post-vaccinales ne sont maintenant plus du domaine du complotisme. Plusieurs questions se posent et doivent être posées, dans cette ambiance de méfiance généralisée. Ces questions, sont :

1) combien ? Peut-on se fier aux chiffres officiels ?

2) quel avenir ? Peut-on se fier au discours disant qu’elles guérissent toutes sans problème ?

COMBIEN ?

Tout d’abord, Pfizer dans son étude sur 43 448 personnes, ne signalait aucune myocardite, préoccupation première aujourd’hui. Leur communication de novembre 2020 disait que « Les données montrent que le vaccin a été bien toléré dans toutes les populations, plus de 43 000 participants ayant été inclus ; aucun problème de sécurité grave n’a été observé ; les seuls effets indésirables de grade 3 (sévères) dont la fréquence était supérieure à 2 % étaient la fatigue (3,8 %) et les céphalées (2,0 %) ». De l’utilité de ce genre d’études conduisant à une autorisation, quand on n’a pas de recul.

Quand on va voir la base de données mondiale OMS, on trouve 19 106 myocardites et 14 368 péricardites signalées, soit un total de 33 474 cardites (sur plus de 3 millions d’évènements indésirables signalés, dont 181 083 incidents cardiaques). Avec 10 milliards d’injections, l’incidence est de 0,33 pour 100 000 doses. Si on prend 4 milliards de vaccinés 2 doses, l’incidence est de 0,84 pour 100 000 vaccinés. Nous avons déjà vu, confirmé par nombre d’études, que cette base était peu fiable.

Aux USA, le VAERS (relevé officiel des événements indésirables) signale 22 456 cardites. Avec 205 millions de vaccinés 2 doses au 31 décembre, cela fait une incidence de 11 pour 100 000 vaccinés, soit 13 fois plus que déclarés pour l’OMS.

Une étude de l’Agence Européenne (EMA) de décembre, parle de 2,6 cas / 100 000 en France, 5,7 cas/ 100 000 dans les pays nordiques pour Pfizer, allant jusqu’à 19 cas / 100 000 avec Moderna. En France ces chiffres sont limités aux 7 premiers jours qui suivent l’injection et la population aux 12-50 ans. Les nordiques, eux, relèvent jusqu’à 28 jours, et s’arrêtent à 24 ans. Il faut donc doubler les chiffres officiels français. La France devrait d’ailleurs limiter le délai à 48 heures pour publier encore moins cardites. Signalons que l’EMA précise que ces chiffres sont le surplus de myocardites par rapport à une population normale de cet âge, donc dues uniquement aux vaccins, excluant les autres causes. Elle recommande au passage « de mettre à jour les informations sur le produit en conséquence », c’est à dire de signaler ce risque aux patients, ce qu’ont fait les Japonais.

En France, en ce qui concerne la gravité de ces cardites, l’ANSM, en novembre, précisait bien que le recueil était limité à 7 jours. Elle relevait, entre le 15 mai et le 31 août, 919 myocardites et 917 péricardites, et que ces cardites ne sont pas celles de toutes les populations vaccinées, mais celles des 12-50 ans, et surtout, uniquement les hospitalisés, excluant les cardites ne nécessitant pas d’hospitalisation. Les sportifs qui tombent sur le terrain avaient une cardite non hospitalisée avant l’accident, révélée par le sport. Au 31 mai, nous avions 60% de vaccinés 2 doses, et les 12-50 ans représentent environ 50% de la population, soit 20 millions de vaccinés dans le créneau cardites de l’étude de l’ANSM. 1 836 cardites graves, ayant nécessité une hospitalisation post-vaccinale, cela fait une incidence de presque 1 cardite grave pour 100 000 vaccinés, et uniquement les cardites survenues la première semaine. Si on double ces chiffres sur 28 jours et plus (cf comparaison EMA et pays nordiques), on a presque 2 cardites graves pour 100 000 vaccinés.

Ces chiffres de cardites « officiellement » déclarées correspondent-ils à la réalité ? Tout le monde sait que non, les autorités les premières. Ainsi la directrice de l’ANSM, lors de son audition au Sénat a tout de suite précisé que les chiffres d’effets secondaires qu’elle donnait étaient sous évalués.

Vous comprendrez la difficulté à donner de bons chiffres, et surtout que tout le monde peut vous donner des chiffres très différents, sans mentir, le tout étant de savoir de quoi on parle, et il est facile de berner ceux qui n’ont pas mis le nez dedans. Rien qu’en rapportant l’incidence au nombre de doses ou aux individus, on double ou divise par deux le résultat, même chose si on arrête à 7 ou 28 jours, et pire si on ne décompte que les cardites graves hospitalisées.

Désolé de ne pouvoir donner de chiffre précis, il n’y en a pas, et la fourchette est très large. Vous voyez qu’on publie une incidence qui va de 0,33 (OMS) à plus de 20 (13,7 pour l’ANSM et Moderna pour la seule première semaine, 19 dans les pays nordiques), tout en précisant que ces chiffres sont sous-estimés. Ceux qui devraient le savoir, comme les cardiologues, sont ceux qui se cachent le plus. Ainsi, la Société Française de Cardiologie, pour parler des cardites post-vaccinales, retient comme source la meilleure, c’est à dire celle de l’OMS !

En conclusion, si des sites et articles “rassuristes” donnent des chiffres d’incidence inférieurs à 2, sans donner leurs bases de calcul, si on prend les chiffres officiels avoués, que l’on parle de patients et non de doses, en étendant à plus d’un mois la possibilité de cardite, que l’on parle de toutes les cardites, pas seulement les hospitalisés, peut-on évaluer ces cardites officielles + officieuses entre 15 et 40 / 100 000 vaccinés, soit une fourchette de 1 pour 2 500 à 6 ou 7 000 vaccinés ? A vous de vous faire votre opinion. Signalons également qu’entre deux chiffres, le plus élevé est le plus crédible. Pourquoi ? Qui aurait intérêt à déclarer plus de cardites qu’il n’en a ? Le plus élevé est forcément le plus honnête. Pour les autres, les causes de minorations sont nombreuses. Ce qui est sûr : Moderna, le plus injecté actuellement chez nous, c’est 4 à 5 fois plus de cardites que Pfizer ; les hommes, c’est 3 à 4 fois plus que les femmes, et l’incidence la plus importante est chez les hommes jeunes de moins de 30 ans, après seconde dose.

Lire l’intégralité de l’article https://www.covid-factuel.fr/2022/02/01/covid-vaccins-et-myocardites/

Juste pour RAPPEL ; en 2021 les tests et les vaxxxins ont couté 13 milliards d’€ à la Sécu !

Gilbert 2RAY vendu aux Labos RIEN 02 02 22

02/02/2022 ► Retour en Frankistan ; Covid-19 : un centre de dépistage refuse de tester un bébé de 15 mois qui ne portait pas de masque ► https://www.magicmaman.com/covid-19-un-centre-de-depistage-refuse-de-tester-un-bebe-de-15-mois-qui-ne-portait-pas-de-masque,3691947.asp ► Un papa devait faire tester son bébé car il avait été identifié comme cas contact. Mais le centre de dépistage leur a refusé l’accès car l’enfant ne portait pas de masque…

Quand ASSEZ sera-t-il ASSEZ les gens ?

Code Barre QR CODE même finalité RIEN 02 02 22

Dernier Instantané de RIEN https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/02/qr.pdf

Aussi, n’est-il pas évident pour tout le monde maintenant qu’ILS ne s’arrêteront jamais et tant que vous continuerez d’obéir, d’accepter, de vous soumettre ILS vous emmerderont jusqu’au bout ET jusqu’au dernier… Et maintenant, c’est au tour des MOINS de 4 ans (23 millions aux USA !) Vos enfants, petits-enfants, nièces, neveux… 

ALLEZ-VOUS LES LAISSER FAIRE ? Quand assez est-il assez ?

AVANT DICTATURE RIEN 02 02 22

Combien de morts VOUS faudra-t-il ENCORE, avant de dire STOP ?

Pourtant il est clair maintenant pour tout le monde que c’est VOTRE OBÉISSANCE qui PROLONGE ce CAUCHEMAR !

Aussi, ICI – IMMÉDIATEMENT & D’OÙ-NOUS SOMMES ► JE–NOUS APPELLE À NOUS LEVER ENSEMBLE SANS DISTINCTION pour METTRE FIN aux COVIDÉLIRES !

ENSEMBLE ► REFUSONS de PORTER LES MASQUES/MUSELIÈRES qui ne servent absolument à RIEN sinon à nous MUSELER ► NE CÉDONS PLUS À LA PEUR & À LA TERREUR VAXXXINALE.

POUR Y PARVENIR ;

aujourd'hui mouton masque demain mouton noir

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS Mises à jour en temps réel avec mes billets et PDFs que je signe. Selon l’actu avec des infos presse sur le sujet et/ou en lien, billets/articles de blogs, études avec les liens sources initiaux.

CHRONIQUES du Presque Dr. T’CHÉ-RIEN Mises à jour, plusieurs fois par jour vu l’actu des Guignols de l’Intox qui veulent nous injecter jusqu’au dernier, hein ?

BIBLIOTHÈQUE PDF Près de 500 créations, suppléments et compléments ad hoc et connexes en lecture, téléchargement, impression, diffusion & partage libres & gratuits, car TOUT ce qui participe du développement de l’Humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS librement et surtout gratuitement.

+ LES CHRONIQUES DE ZÉNON qui depuis 2016 nous a alerté de TOUT ce qui se paSSe en ce moment… Mais qui nous rappelle aussi des solutions simples, enfouies profond en nous depuis… toujours, et qu’il ne tient qu’à nous, individuellement d’abord, de faire éclore pour que collectivement ensuite nous réalisions notre humanité ainsi retrouvée…Manif 220122 RIEN 23 01 22

Toutes ces lectures combinées, mettent en lumière ce que l’État, les institutions, le pouvoir oppresseur se sont efforcés, depuis des millénaires, à nous cacher, sinon à nous en abstraire, pour le moins. Et, chaque jour, de nouvelles preuves nous sont données qui démontrent que tous ceux dénoncés comme complotistes, hier, n’étaient que de simples conteurs de vérité…

JBL1960

155 réflexions sur « MAIS QUI POUR ARRÊTER CE BOURLA, LÀ ? »

  1. J’aime

  2. J’aime

  3. J’aime

  4. J’aime

  5. J’aime

  6. Session 90: « The Virus Of Power »

    Feb. 04 from approx. 1:00 p.m. CET (Berlin Time)!

    Here you can go directly to the stream at:

    ➥ Gettr 🇺🇸

    ➥ Dlive 🇺🇸

    ➥ Odysee 🇺🇸

    ➥ Here you can find the link to the German stream 🇩🇪

    Topic excerpt:
    ▫️What are viruses – about exosomes and « endosomes ».
    ▫️An « illegal school » is stormed by the SEK.
    ▫️The fight against the green passport in Bosnia
    ▫️Natural Immunity and the Illegality of the Measures
    ▫️Investigative Journalism in the USA

    Lawyer Dr. Reiner Fuellmich, go to the channel here:

    t.me/ReinerFuellmichEnglish

    https://t.me/SetUpourunesciencevraie/80

    J’aime

  7. Olivier Véran annonce la dictature vaccinale même en étant infecté ► https://lemediaen442.fr/olivier-veran-annonce-la-dictature-vaccinale-meme-en-etant-infecte/

    « Je ne crois pas à la vaccination obligatoire pour ce vaccin. Je crois beaucoup plus au travail de conviction par la transparence qu’à l’obligation. » Voilà ce qu’affirmait Emmanuel Macron le 4 décembre 2020 lors de son interview chez Brut. Tout en faisant peur avec le virus, le commercial Macron présentait la solution : la vaccination.

    Le marketing s’adresse à des clients libres d’accepter ou de refuser le produit si la vente est bien ou mal menée. De cet apparent respect du client, euh… du citoyen, Emmanuel Macron est passé à tout autre chose lors de son discours du 12 juillet 2021 : « La vaccination sera ainsi rendue obligatoire pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux […]. À partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés, et des sanctions seront prises. »

    Des stocks de vaccins à écouler

    On saute au 2 février 2022, à l’annonce par le ministre de la Santé, Olivier Véran sur BFMTV qu’une infection équivaudra désormais à une injection pour obtenir le pass vaccinal, à condition d’avoir reçu au moins une dose de vaccin. Par exemple, j’ai eu deux doses puis une infection, cette dernière vaut pour une troisième dose. Donc les deux premières injections n’ont servi à rien, puisque j’ai été contaminé, mais la contamination, ça compte pour une dose. Si trois doses aboutissent à une infection, le pass est toujours valable, mais si trois infections n’aboutissent pas à une nouvelle infection, en revanche, ça ne compte pas. Il faut repasser à la case injection (il y a des stocks à écouler).

    L’argument massue : vaccinez-vous même si cela ne sert à rien

    Alors, les doses ne servent à rien et la contamination non plus ? Piétiner toute logique, se moquer de toute preuve scientifique : devant quelle sorte de discours sommes-nous ? Certes, nous sommes encore en présence d’une technique marketing très courante : le commercial propose une offre gratuite pour que vous vous abonniez à sa chaîne, et par la suite rentabilise avec des annonceurs. On remplace chaîne par vaccin et vous voilà abonné à la vaccination à vie, même si, promis juré, il n’y aura que trois injections maximum. Sans parler d’argumentation logique, même les techniques traditionnelles de marketing — empathie, captage de l’attention, simplicité du message — sont bafouées.
    N’essayez pas de comprendre, obéissez !

    Si le 12 juillet Macron avait respecté la deuxième technique marketing (la simplicité du message), Olivier Véran, lui, n’a pas essayé de capter l’attention, mais, au contraire, à la fatiguer, à force de contradictions. Ne parlons pas d’empathie et de clarté. Nous ne sommes pas face à un discours marketing, mais à une injonction totalitaire. C’est un discours de domination. Il élimine tout dialogue, exclut toute idée différente. La différence par rapport à la doxa est en conséquence censurée et qualifiée de haineuse, quand ce n’est pas de complotiste ou d’antisémite.
    Quelle résistance opposer au langage totalitaire ?

    Victor Klemperer a publié en 1947 La langue du III Reich. Carnets d’un philologue.

    Les modes de résistance qu’il a utilisés pour survivre au nazisme passent par…

    – l’analyse du langage totalitaire. Les nazis créent de l’illusion et du mensonge en abusant du pouvoir magique de la langue.
    – La recherche d’un parler vrai, juste et précis,
    – l’écriture opère un renversement par rapport à l’hystérie de la langue nazie, orale et théâtrale,
    – l’humour, la distance critique, les plaisanteries, les jeux de mots que les Juifs se racontent entre eux, faisant écho en cela aux plaisanteries cyniques et cruelles que les nazis répandent sur eux à tout propos,
    – le maintien de l’esprit et du savoir, alors qu’un régime totalitaire met au même moment tout en œuvre pour parvenir à leur anesthésie et leur lent anéantissement,
    – l’espoir (la lutte contre le fatalisme),
    – l’esprit critique dans la réflexion sur les savoirs et l’enseignement,
    – un déni quasi schizophrénique de la réalité politique et l’évitement de l’idée de mort. Chacun sait qu’il va mourir, mais personne n’ose vraiment y croire et continue d’espérer en son immortalité. La croyance en une autre Allemagne, en une vie meilleure, survit au démenti cruel de l’expérience quotidienne.

    Toute coïncidence ou ressemblance avec des faits et des personnages réels de l’actualité n’est ni fortuite ni involontaire.

    Jacqueline pour Le Média en 4-4-2

    =*=
    Qui pour le croire encore cette vérole, QUI ?

    J’aime

  8. Canada : des agriculteurs se joignent au Convoi de la liberté et franchissent les barricades de la police ► https://lemediaen442.fr/canada-des-agriculteurs-se-joignent-au-convoi-de-la-liberte-et-franchissent-les-barricades-de-la-police/

    La scène est incroyable et le récit jouissif. Alors que le Convoi des camionneurs pour la liberté du Canada continue sa protestation — il bloque actuellement la frontière canado-américaine entre l’Alberta et le Montana —, la police a dressé un barrage sur l’autoroute. Elle a fait appel à des dépanneuses pour qu’elles viennent retirer les semi-remorques de l’autoroute. Les chauffeurs de dépanneuse se sont bien présentés, mais au lieu de venir enlever les semi-remorques, ils ont rejoint la manifestation !

    Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, des agriculteurs sont également venus rejoindre les routiers en franchissant les barricades. Médusée et totalement impuissante, la police n’a pu que constater la situation. Le gouvernement de Trudeau perd chaque jour des points au moment où les routiers gagnent en popularité au Canada, mais aussi dans le monde entier.

    Vous avez des lives à suivre, si vous voulez !

    J’aime

  9. UPDATE: Truckers on Canada/Montana border may have struck a deal. In an act of good faith, the truckers have agreed to open traffic in exchange for ending the mandates. If the legislators don’t keep their word, the truckers will shut it down again.

    video/1

    J’aime

    1. La Saskatchewan (province canadienne) abandonnera toutes ses restrictions et son passeport vaccinal d’ici la fin du mois – https://nouveau-monde.ca/la-saskatchewan-province-canadienne-abandonnera-toutes-ses-restrictions-et-son-passeport-vaccinal-dici-la-fin-du-mois/

      par Cosmin Dzsurdzsa.

      La Saskatchewan est la première province à annoncer l’abandon de toutes les restrictions COVID-19, y compris les exigences en matière de preuve de vaccination.

      Le premier ministre Scott Moe en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse lundi soir, précisant que les restrictions prendraient fin le 28 février et reconnaissant le désir des Canadiens « d’un retour à la normale ».

      « Les députés de notre caucus l’entendent de la bouche des gens à qui ils parlent dans toute la province et des gens qu’ils représentent en fin de compte, et les gens demandent à leur gouvernement un retour à la normale – une levée des restrictions en matière de santé publique – et nous examinons très certainement comment nous pouvons y parvenir dans les semaines à venir ici en Saskatchewan », a déclaré M. Moe.

      L’annonce survient après un changement important de l’opinion publique canadienne, qui s’oppose aux restrictions en cas de pandémie.

      Selon un nouveau sondage de l’Institut Angus Reid, 54% des Canadiens sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’idée de mettre fin aux restrictions et de permettre aux personnes à risque de s’auto-isoler. Toutes les régions, à l’exception du Canada atlantique, ont rapporté un soutien majoritaire.

      L’Alberta et l’Ontario ont également laissé entrevoir certains signes d’une plus grande ouverture.

      Plus récemment, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a déclaré qu’il espérait voir la fin du programme de preuve de vaccination d’ici mars.

      « J’ai dit, lorsque nous avons introduit le programme de preuve de vaccination au début du mois de septembre, que je ne prévoyais pas qu’il se poursuive au-delà du premier trimestre de 2022. Cela correspondrait à la fin du mois de mars », a déclaré M. Kenney la semaine dernière.

      Le médecin en chef de l’Ontario, Kieran Moore, a également déclaré la semaine dernière qu’il était temps pour les gens « d’apprendre à vivre avec le COVID-19 », prévoyant que la menace du virus s’estompera dans un avenir proche.

      « Je pense que nous devons commencer à comprendre que nous devons apprendre à vivre avec ce virus », a déclaré M. Moore.

      Quant au Québec, le premier ministre François Legault est revenu sur son projet de taxer les personnes non vaccinées de la province après avoir été confronté à une forte opposition du public.

      « Je comprends que cela divise les Québécois, et en ce moment nous devons construire des ponts », a déclaré Legault mardi. « Mon rôle est d’essayer de rassembler les Québécois pour qu’ils restent unis en tant que peuple ».

      Source ► https://tnc.news/2022/02/01/saskatchewan-dropping-all-covid-restrictions-vax-passports-by-end-of-month/

      J’aime

  10. MAIS QUI POUR ARRÊTER MacRon et ses sbires, QUI ?

    Mali-France : vers la rupture ?

    par Mikhail Gamandiy-Egorov.

    Alors que les relations s’enveniment entre Bamako et Paris, ce qui parait aujourd’hui évident – c’est le fait que l’establishment élyséen, et plus généralement occidental, soit toujours dans la totale incapacité à faire preuve d’un minimum d’adaptation aux règles du monde multipolaire. S’ajoutent à cela une vision purement néocoloniale de refuser aux peuples africains de pouvoir choisir librement leur voie, ainsi qu’une arrogance toujours extrême.

    Les choses s’accélèrent dans les tensions entre le Mali et la France. Dernier fait majeur : l’ambassadeur français en poste à Bamako a été sommé par les autorités maliennes de quitter le pays sous 72 heures. Dans son communiqué, le gouvernement malien indique que cette mesure fait suite aux propos hostiles et outrageux tenus récemment par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

    Si aujourd’hui, nombreuses sont les voix en France qui s’indignent de cette décision prise par les autorités d’un État souverain qu’est le Mali, ces mêmes personnages, quelle que soit leur couleur politique devraient peut-être surtout s’intéresser au ton extrêmement arrogant et irrespectueux qui a été adopté à l’encontre du gouvernement malien par les représentants de l’establishment hexagonal, en premier lieu sieur Le Drian ou encore frau Parly – ministre française des Armées.

    D’autre part et ce qui est flagrant, c’est que si le chef de la diplomatie française, connu pour un être un personnage de premier poids du système néocolonial françafricain et un ferme nostalgique de l’ère unipolaire, parle d’une « junte illégitime », en faisant référence aux autorités du Mali, ce personnage devrait peut-être surtout s’intéresser à une véritable junte qui a pris le pouvoir par la violence de groupes extrémistes, bien souvent d’obédience néo-nazie, dans un pays appelé l’Ukraine.

    Et que dans cette même Ukraine, un régime issu d’un coup d’État a été placé avec l’intervention occidentale, sur la simple base qu’une minorité violente, mais bien entrainée aux techniques des révolutions de couleur à la sauce Soros, ait destitué un président légitime et reconnu par la communauté internationale, en l’occurrence Viktor Ianoukovitch. Au Mali, à l’énorme différence du régime kiévien, le pouvoir en place dispose d’un énorme soutien populaire national. Et cela – même les observateurs occidentaux sont forcés d’avouer.

    D’un autre côté, tout cela était prévisible. Et nous l’avons plusieurs fois abordé à Observateur Continental, y compris en lien direct avec le Mali et dans le cadre africain de façon générale. Le souci, c’est que les élites atlantistes semblent effectivement être totalement incapables à faire preuve d’un minimum de bon sens dans le cadre du monde multipolaire actuel. Confirmant une fois de plus, que leur vision purement néocoloniale des affaires internationales est peut-être effectivement un problème génétique. Dans tous les cas, le cas clinique en question semble définitivement intraitable.

    L’autre aspect qui accélère inévitablement la chute pas seulement de la Françafrique, mais plus globalement la vision occidentale du monde en Afrique, c’est ce comportement non seulement des politicards, mais également des prétendus journalistes occidentaux qui souhaitent donner une image de populations africaines incapables de faire les bons choix géopolitiques.

    En qualité d’observateur de l’Afrique depuis de bien longues années, et ayant un lien direct avec le continent ne serait-ce que du point de vue biographique, je peux dire sans la moindre hésitation que les dits personnages occidentaux devraient surtout se rendre à l’évidence que les peuples africains n’ont absolument rien à envier en termes de capacités analytiques aux petits chouchous issus des principales écoles de formations occidentales. Des écoles qui ont vraisemblablement oublié de leur apprendre à voir le monde d’un point de vue beaucoup plus large que de leur petit salon parisien, londonien ou new-yorkais.

    Plus que cela – dans le monde d’aujourd’hui les Africains ont pris une avance considérable dans la compréhension des perspectives planétaires sur les Occidentaux, bien qu’il soit nécessaire d’indiquer que l’éveil des consciences est un processus qui touche également de très nombreux citoyens des pays de l’Occident. Et ces personnes par ailleurs comprennent parfaitement que la réalité multipolaire est un processus qu’il ne sera pas possible d’arrêter.

    Pour finir et en ce qui concerne le risque d’une plus grande rupture encore entre l’État malien et l’establishment élyséen, il faudrait surtout faire remarquer que tout cela n’est que le résultat de l’incompétence au niveau international des élus français. Évidemment, ce sera aux citoyens de France d’en faire le jugement, le tout dans un cadre souverain. Tout comme ils devront apprendre à respecter la souveraineté du Mali et de nombreuses autres nations africaines.

    Tout dernier point : si certains pensent qu’il sera possible de stopper la chute pour l’establishment occidental après les événements en cours au Mali – c’est qu’une fois de plus ils se trompent très certainement. L’effet domino se poursuivra fort vraisemblablement à d’autres endroits du continent africain, comme à d’autres endroits du monde.

    Mikhail Gamandiy-Egorov

    http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3541

    J’aime

    1. Afrique = la solution c’est l’Afrique !

      “Nous arriverons à une véritable humanité dans son sens externe seulement lorsque la réciprocité comme communauté identique sera venue pour l’humanité concentrée dans l’individu et l’humanité grandissante entre les individus. La plante existe dans la graine, tout comme la graine n’est que la quintessence de la chaîne infinie des plantes ancestrales. L’humanité obtient sa véritable existence de la partie humaine de l’individu, tout comme cette partie humaine n’est que l’héritière des générations infinies du passé et de toutes leurs relations mutuelles. Ce qui advint est ce qui devient, le microcosme est le macrocosme. L’individu est le peuple, l’esprit est la communauté, l’idée est le lien de l’unité.”

      Gustav Landauer, “Appel au Socialisme« , version PDF N° 9 de 53 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/appelausocialismeglandauer1911.pdf

      26/06/2018 ► Réponse à Mikhail Gamandiy-Egorov sur Réseau International – Source Sputnik News France

      Les échanges russo-africains dépassent désormais le cadre diplomatique. Leurs interactions augmentent à tous les niveaux : politique, économie, défense et sécurité, éducation et culture. Au-delà de ces relations, la Russie peut-elle apporter des solutions aux problèmes courants du continent africain ? Éléments de réponse.

      Au moment du plein retour de la Russie en Afrique, des questions demeurent en suspens. Plusieurs observateurs se posent, à juste titre, la question de savoir ce que pourra apporter de nouveau et de positif la relation russo-africaine, surtout en comparaison de celles qui lient le continent à d’autres acteurs déjà activement, notamment l’Occident et la Chine. Pour répondre à cette question, comparons l’approche de chacun vis-à-vis de l’Afrique, et voyons en quoi diffère l’approche russe.

      Commençons par les «partenaires traditionnels», en d’autres termes les anciennes métropoles coloniales d’Europe de l’Ouest, France et Royaume-Uni principalement, plus les États-Unis. Alors qu’une partie significative de l’opinion publique africaine désavoue la politique occidentale en Afrique, il est pertinent de se demander pourquoi. Car au-delà des crimes de masse commis à l’époque de la colonisation et de la traite esclavagiste, notamment par les acteurs occidentaux précités, le fait est que globalement peu de choses ont changé dans la mentalité des élites occidentales, pour ne pas dire rien. La seule différence est qu’au lieu de parler du fameux «fardeau de l’homme blanc» —comprenez l’homme occidental- aujourd’hui, l’Occident tente d’imposer ses intérêts en les maquillant, certes avec de moins en moins de succès, par de belles paroles liées à la «démocratie, aux droits de l’homme et aux valeurs universelles». Prétendument universelles.

      Pire, l’Occident n’apprend rien de ses erreurs, bien souvent catastrophiques pour les populations concernées. Car si cet Occident politico-diplomatico-médiatique a souvent réussi à déstabiliser des États souverains, il s’est très généralement, pour ne pas dire toujours, mis aux abonnés absents quand il s’est agi de réparer le chaos créé. Deux scénarios ressortent habituellement des interférences occidentales. Le premier voit un pays autrefois prospère devenir une zone de non-droit, d’instabilité et d’extrémisme: on pense évidemment à la Libye. Dans le second, on essaie de donner l’impression d’une relative stabilité, comme c’est le cas en Côte d’Ivoire, tout en fermant les yeux sur les problèmes évidents de ce pays: une société divisée, beaucoup de prisonniers politiques et d’exilés, un développement globalement inexistant, dont la meilleure preuve n’est autre que l’immigration massive des Ivoiriens vers d’autres cieux.

      L’autre fait très caractéristique de l’Occident sur le sujet: c’est l’hypocrisie pratiquement non voilée de ces élites occidentales politiques et médiatiques, lorsque celles-ci abordent la question des «régimes autoritaires» en Afrique. Par ce terme, comprenez ceci : si un Président est docile aux intérêts occidentaux, alors il sera traité de «démocrate». Même s’il n’a pas été élu dans le cadre d’élections démocratiques, même s’il est arrivé au pouvoir par les armes occidentales, allant jusqu’à une interférence directe dans les affaires souveraines dudit État, et même si sa légitimité est largement contestée. Par contre, si un leader africain prend en main la souveraineté de sa nation, mais aussi de ses ressources naturelles, permettant à sa population de rester chez soi et de ne pas penser à l’immigration, très probablement ce chef d’État sera traité «d’autoritaire» par le mainstream médiatique occidental, car il ne permet pas aux multinationales de l’Ouest de profiter des ressources dudit pays dans un cadre gagnant/perdant.

      Passons à la Chine. L’Empire du Milieu a fait un long chemin depuis le début des années 2000 —période d’une entrée impressionnante dans les affaires africaines. Aujourd’hui, la République populaire chinoise est tout simplement le premier partenaire économico-commercial de l’Afrique, et ce malgré toutes les campagnes hostiles menées en Occident contre la présence de Pékin en terre africaine. La Chine, elle, n’interfère pas dans les affaires intérieures des pays du continent et se base sur le respect de la souveraineté.

      En effet, la Chine exporte massivement ses produits de consommation, mais surtout pas sa vision de la gestion des affaires internes, en se basant sur le fait que chaque nation a ses propres traditions et valeurs. Il ne serait d’ailleurs guère surprenant que si vous réalisiez aujourd’hui un sondage dans la cinquantaine d’États africains, demandant aux habitants de savoir s’ils préfèrent des partenaires occidentaux ou chinois, ils seraient entre 70 et 80% à préférer les seconds.

      Cette approche chinoise vis-à-vis de l’Afrique ressemble beaucoup à celle de la Russie, à une différence près. Si jusqu’ici la Chine n’a pas accordé une très grande attention à l’aspect sécuritaire des pays africains, préférant principalement miser sur l’économie, Moscou y porte au contraire une grande attention. Pourquoi? Pas seulement parce que l’État russe est un important exportateur d’armements, mais bien parce que la Russie comprend que seul un État sûr et stable permet de faire des affaires au bénéfice des deux parties. Là est toute la différence.

      Alors que l’Occident préfère tirer profit soit en maintenant un pays dans le chaos, soit en l’occupant par des troupes néocoloniales, la Russie souhaite au contraire permettre aux Africains d’être maîtres chez eux —aussi bien dans le cadre de la sécurité de ses frontières que du contrôle de ses ressources. Et ce serait justement la plus-value de la Russie en qualité de partenaire de l’Afrique.

      Cette opinion est d’ailleurs largement partagée par les experts africains. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les panélistes de la chaîne panafricaine Afrique Média y ont récemment consacré une émission spéciale en mentionnant deux points essentiels: «nous avons vu les résultats de la Russie en Syrie. Nous voyons maintenant les changements positifs qui s’opèrent en République centrafricaine, là aussi grâce aux efforts de Moscou. C’est cela, un partenariat gagnant-gagnant». En d’ajouter : «dans un partenariat gagnant-gagnant, la question n’est pas forcément de savoir que chacun touchera toujours du 50/50. Cela peut-être, dans certains cas, du 60/40 et vice-versa. L’essentiel étant, c’est que cela ne soit plus jamais un système de type 95/5. Et enfin que la souveraineté africaine soit respectée et défendue.»

      C’est certainement la raison de l’hystérie de l’Élysée, comme de Washington et de Londres, en voyant la Russie revenir sur un continent qu’elle n’a jamais colonisé et dont elle a formé des milliers de cadres. Des cadres par ailleurs réellement heureux de revoir le pays de leur formation de retour. Et ils sont loin d’être les seuls.

      N’entrez pas en concurrence ! La concurrence est toujours néfaste aux espèces et vous avez énormément de ressources pour l’éviter. Ceci représente la tendance de la Nature, certes pas toujours pleinement réalisée, mais toujours présente. Combinez et mettez toujours en pratique l’entraide. C’est ce que la Nature nous enseigne et c’est ce qu’on fait tous les animaux qui ont atteint la plus haute position au sein de leur classe respective. C’est aussi ce que l’Homme, le plus primitif soit-il, a également fait ; C’est pourquoi l’Homme a atteint la position qui lui échoit maintenant dans l’évolution.

      Pierre Kropotkine, “L’entraide, un facteur de l’évolution” nouvelle version PDF N° 52 de 179 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/03/lentraide-un-facteur-de-lc3a9volution-de-pierre-kropotkine-nouvelle-version-pdf.pdf

      Dans leur conclusion, les auteurs disent ceci : “la relevance de l’anarchisme à la société humaine n’a sans doute jamais été plus évidente qu’en Afrique…”

      Voici pourquoi ► L’anarchisme africain, histoire d’un mouvement ; Par Sam Mbah et I.E. Igariwey, version PDF N° 56 de 43 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/lanarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey.pdf

      Cliquer pour accéder à lanarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey.pdf

      J’aime

      1. Conclusion de ce billet de juin 2018 : c’est bien parce qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais et que nous avons pu constater que les gouvernements « post-coloniaux » africains, n’étaient que des marionnettes agissant dans l’intérêt de leurs anciens maitres -et ce au même titre que la marionnette Trump ou la marionnette Macron d’ailleurs- que nous savons être le Vatican, la City de Londres et Washington D.C.

        Que la solution russe, fera glisser le continent africain d’une réalité à une autre ; D’un N.O.M. 100% Zunien, à une O.M.D. russo-chinoise, ou pire à un nouvel Ordre Mondial Démocratique sino-russe et là c’est fin de partie pour nous les peuples, indéfiniment prisonnier d’un Système étatique, au dogme orthodoxe évolutionniste affirmant que l’État est le stade évolutif de la société humaine alors que tout démontre qu’il n’est que cela : un dogme sans fondement historico-anthropologique.
        La solution elle est hors cadre, c’est à dire, hors État et ses institutions ;

        Et l’avenir de l’humanité, comme le salut de l’Occident, passent par les peuples occidentaux (vous, moi) et en aucun cas les gouvernements ou toutes représentations étatiques, émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout aux côtés (et non pas devant, ou encore au-dessus) des peuples autochtones de tous les continents et cela pour instaurer l’harmonie de la Société des sociétés ; ICI et MAINTENANT.

        Aussi ; Semons les graines de ce futur aujourd’hui et n’attendons rien ni personne…

        JBL1960

        J’aime

  11. Un QR code sur les cartes électorales, une nouvelle idée au timing douteux – https://www.francesoir.fr/politique-france/un-qr-code-sur-les-cartes-electorales

    Mercredi 2 février, on lit sur le site du gouvernement français que les nouvelles cartes électorales seront dotées d’un QR code, tout frais tout neuf. Présentée comme un complément d’information, voire une aide à la compréhension, la présence de ce QR code, au regard du timing choisi pour l’annoncer, semble également relever d’une lubie numérique.

    La carte électorale, qu’es aquo ?

    Cette carte prouve que vous êtes bien inscrit sur les listes électorales de votre commune. Dessus, sont inscrites les informations pratiques liées à l’électeur, qui permettent de faciliter le travail des membres du bureau de vote. Désormais, en plus de cela, la carte arborera un QR code qui renverra vers le site du gouvernement, sur la page liée aux élections. En le scannant, son possesseur pourra « vérifier sa situation électorale ; trouver son bureau de vote ; s’inscrire en ligne, jusqu’au 2 mars 2022, sur les listes électorales ; effectuer une demande de procuration en cas d’absence le jour du scrutin ; ou encore accéder à des contenus pour comprendre le rôle et la finalité démocratique du vote, les différents types d’élections organisées en France, la compétence des élus, etc. »

    Alors que les Français semblent plus que jamais désintéressés par la politique, la présence de ce nouveau gadget permettra-t-il de les guider plus sereinement vers les urnes ? Rien n’est moins sûr, étant donné que pour beaucoup, le QR code est aujourd’hui devenu symbole de contrôle et d’identité numérique.

    Timing parfait

    Le passe sanitaire laissant tout juste sa place au passe vaccinal, certains Français s’habituent à vivre au quotidien avec ce nouveau code barre à deux dimensions, d’autres moins. Alors que l’Union européenne met l’accent sur un certificat Covid numérique, nombreux sont ceux qui craignent la mise en place d’une identité numérique qui puisse faciliter un contrôle généralisé.

    Étant donné que le gouvernement français fait montre d’un indéniable talent d’improvisation depuis le début de la crise sanitaire, il est permis de douter que ce QR code s’en tienne à un accompagnement pratico-pratique. En tant que tel, il sera certainement utile à bien des nouveaux électeurs un peu perdus.

    Cela étant, cela n’en reste pas moins une porte ouverte à d’autres contrôles, ici plutôt politiques que sanitaires.

    Pour rappel, la carte électorale n’est nullement obligatoire pour aller voter. Seule l’inscription aux listes électorales l’est. Pour s’y inscrire en bonne et due forme, rendez-vous sur le site du gouvernement.

    Auteur(s) : FranceSoir
    =*=
    Profitez-en pour innover au contraire et REFUSER de veauter avec les nouvelles règles du système pour que celui-ci continu !

    BOYCOTT TOTAL DE L’ÉLECTION QUI VIENT pour commencer !

    Rien ne nous empêchera de nous mutualiser, de nous fédérer, SANS EUX !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s