Dernière séance & Clap de fin…

#NOUS SAVONS !

IRRESPONSABLESOUPAS

Cinq millions de personnes qualifiées «d’irresponsables» qui ne sont plus, selon ce cron, des «citoyens», ICI & Il était une fois… de trop…

LEVONS-NOUS, ENSEMBLE, NON-VAXINÉS & VAXXINÉS, et c’est FIN de PARTIE pour cette bande de crons !

DOPESICK RIEN 06 01 22

NOUS SOMMES LES… 25 MILLIONS !

3 LETTRES ET TOUT S'ARRÊTE RIEN 02 12 21

Plus qu’il n’en faut pour obtenir la masse critique, point de basculement vers le pouvoir de dire NON et avec une conscience politique ad hoc on fédère la population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie !

R71, juillet 2013 : Regardons l’histoire, tous les changements politiques et sociaux positifs obtenus de haute lutte par les peuples, partout, l’ont été d’abord et avant tout par un petit groupe de gens convaincus, motivés et non influençables dans la vaste majorité des cas. L’essaimage des idées a fait boule de neige pour atteindre les 10% requis… voire bien plus dans certains cas. De là, tout bascule… Et l’article scientifique qui sert de base à ce billet dit ceci dans la conclusion : « En conclusion, nous avons démontré ici l’existence d’un point de bascule, qui une fois atteint, fait que l’opinion de la majorité initiale d’un réseau change rapidement pour celle d’une minorité consistante et inflexible. Il y a plusieurs précédents historiques à cela, par exemple, le mouvement des suffragettes au début du XXe siècle et la montée du mouvement américain des droits civiques, qui commença très peu de temps après que la taille de la population afro-américaine ait passée la barre des 10%. […] »Le règne de la minorité : Pourquoi 10% est tout ce dont vous avez besoin. Publication de Matthew Philips, 2011 – URL de l’article source en anglais ► https://www.freakonomics.com/2011/07/28/minority-rules-why-10-percent-is-all-you-need/Version originale au format PDF N° 174 de 9 pages de JBL1960 de la traduction en français de Résistance71 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf ;

Cliquer pour accéder à dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf

▼▼

RAPPEL DES FAITS !

MARÉCHAL MacRon RIEN 21 12 21

  • Le 10/07/1940, 80 parlementaires sur 649 ont voté CONTRE les pleins pouvoirs à Pétain !
  • Le 05/05/2015, 86 députés sur 524 ont dit NON à la surveillance généralisée des français !
  • Le 19/11/2015, 6 députés, 1 abstention, sur 551 ont voté contre la prolongation de l’état d’urgence de 3 mois… 551 députés ont voté POUR…
  • LE 13/12/2016, 32 députés CONTRE, 288 POUR la 5ème prolongation de l’état d’urgence. Issu de ce billet d’analyse RÉVEILLEZ-VOUS LES GENS
  • Le 06/07/2017, 13 voix CONTRE, 188 POUR la 6ème et dernière prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre 2017…
  • Le 03/10/2017, 127 voix CONTRE, 415 voix POUR la LOI ANTITERRORISTE grâce à la mobilisation de la majorité LREM, qui l’ont voté à la quasi-unanimité. Seuls quatre députés se sont abstenus…
  • Le 06/01/22, ADOPTION du paSSe VaXXXinal ; 214 POUR – 93 CONTRE – 27 ABSTENTIONS !…

Mais rappelez-vous toujours qu’

gj_rebellion

gj10

« Si être ‘gilet jaune’, c’est vouloir moins de parlementaires et que le travail paie mieux, moi aussi je suis ‘gilet jaune’ ! » Confidences du 31 janvier 2019 à des journalistes conviés à l’Élysée par Emmanuel Macron, himself… Manu la déconne, avait rajouté « et vouloir un État bienveillant », mais bizarrement, les Merdias mainstream ont tronqué le propos présidentiel, on ne se demande plus pourquoi…

R71 RESISTANCE SLOGAN 19 12 21

En tous cas, énième preuve, qu’il n’y a pas de solutions au sein de CE système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais. Quiconque votant pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue

« Le pouvoir réside dans le peuple ! »

Prise de conscience individuelle prise de conscience collective boycott et organisation parallèle désobéissance civile réorganisation politico-sociale changement de paradigme

IGNORONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS

Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique Réfléchissons et agissons en une praxis commune Adaptons le meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui

DESOBEISSANCE CIVILE

Retirons-leur notre consentement, en toute matière, et débutons une Grève Générale Illimitée Expropriatrice et Autogestionnaire sans arme ni haine ni violence, juste en disant NON et en ne consommant que le strict nécessaire et en privilégiant les circuits-courts https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/02/tract-pdf-appel-de-1871-a-2021-pour-une-commune-universelle.pdf ;

Le Libre Penseur – Penser librement

Pour y parvenir, je vous recommande le visionnage du direct du 5 janvier 2022 de LeLibrePenseur 

Et de la Capsule #65 de la Croix du Sud

+ Le dernier BULLETIN HEBDO DU RÉSEAU SENTINELLES S52 du 27/12/21 au 02/01/22https://www.sentiweb.fr/5501.pdf

RS S52 1

LLP Les données Sentinelles montrent un taux d’incidence en nette augmentation à 66/100.000 en semaine 52. Nette augmentation du taux d’incidence qui n’a rien à voir avec la propagande catastrophiste politico-médiatique ! Voici les derniers résultats du réseau Sentinelles (609 généralistes et 44 pédiatres libéraux) : le taux d’incidence du SARS-CoV-2 de la 52e semaine de 2021 est de 66 cas/100.000, en augmentation. Toujours en dessous du seuil d’alerte et des TI communiqués par les autorités dans les médias-mensonges qui avancent des chiffres astronomiques mensongers tous au dessus de 1800/100.000 habitants parlant de raz-de-marée, de lame de fond, de fin du monde. Il y a clairement un redémarrage de l’épidémie, mais la situation est largement contrôlable surtout si on soigne les malades autrement qu’avec du paracétamol comme c’est toujours le cas malheureusement en France !

Le Re du SARS-CoV-2 est à 1.09, en baisse significative également, selon le site CovidTracker, ce qui est une très bonne nouvelle ; pourtant l’hystérie générale continue de plus belle.

Le rebond de cas est réel même s’il est très léger sachant que le variant Omicron est 80% moins dangereux que le Delta, lavez-vous les mains souvent et commencez un petit traitement vitaminique hivernal qui ne pourra qu’être utile avant de rencontrer un virus respiratoire qu’il soit covid ou autre.

RIDEAU SUR LE CORONAcircusREPRENONS LE CONTRÔLE DE NOS VIES & C’EST CLAP DE FIN DES GUIGNOLS DE L’INTOX

ce que tu as appris desapprendre tu dois

+ dans CHRONIQUES DU PRESQUE DR. T’CHÉ-RIEN

+ dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

+ dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF

+ dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON

+ tout le reste avec tout mon

JBL1960

85 réflexions sur « Dernière séance & Clap de fin… »

  1. J’aime

  2. J’aime

  3. J’aime

  4. J’aime

  5. Des experts de renommée mondiale, dont Dr Paul Alexander, Dr Byram Bridle, Dr Geert Vanden Bossche, Prof. Dolores Cahill et Drs. Sucharit Bhakdi, Ryan Cole, Richard Fleming, Robert W. Malone, Peter McCullough, Mark Trozzi, Michael Yeadon, Wolfgang Wodarg et Vladimir Zelenko, parmi beaucoup d’autres, avertissent systématiquement le monde des effets indésirables résultant des injections expérimentales de Covid-19 ; ils mettent également en garde contre leurs effets à long terme, qui ne peuvent être connus pour le moment, car la plupart des essais cliniques ne seront achevés qu’en 2023, et certains jusqu’en 2025.

    https://www.marseillenews.net/le-conseil-mondial-de-la-sante-appelle-a-un-arret-immediat-des-vaccins-experimentaux-covid-19.html

    J’aime

  6. Emmanuel Macron cherche il à déclencher une nouvelle révolte ? En off, plusieurs parlementaires craignent que le Président multiplie les provocations à l’approche des élections dans un but stratégique et machiavélique. À 4 mois du premier tour, une insurrection du pays pourrait justifier des mesures exceptionnelles.

    👉 L’article 16 de la constitution permet au Président de déclarer l’état de siège et de s’accorder des pouvoirs exceptionnels.

    👉 L’article 36 permet à l’exécutif de rétablir l’autorité militaire.

    👉 L’article 49-3 permet de subordonner le Parlement.

    Alors ? Possibilité ou inquiétudes infondées ? Pour compléter, l’élection présidentielle peut également être reportée si, avant le premier tour, un des candidats décède ou se trouve empêché. Zemmour cheval de Troie piloté par Macron par exemple ?

    J’aime

  7. Que dire d’une société où un FOUFOU vous dit ce qu’il y a à faire ?…

    Plutôt que remplacer Macron-le-Foufou par un autre Cron ou Cronne…

    MUTUALISONS-NOUS ICI – IMMÉDIATEMENT – D’OÙ-NOUS SOMMES !

    LORS DES MANIFESTATIONS PARTOUT EN FRANCE :

    Organisons-nous car nous le voyons bien toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre–productive. Ignorons–les !

    Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et dans le même temps :
    • Boycottons les institutions
    • Boycottons la dictature sanitaire qui est tout sauf sanitaire
    • Boycottons la vaxxination ANTICOVID obligatoire & le paSS-sanitaire
    • Boycottons la 5G, technologie de la dictature technotronique mortifère et de sa grille de contrôle
    • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
    • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles, banques incluses
    • Achetons et promouvons les produits locaux
    • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
    • Rassemblons–nous en comités populaires de voisinage, de travail et décidons de tout pour et par nous–mêmes… Ensemble !
    • Restons incontrôlables et imprévisibles !

    J’aime

    1. Le gars qui se définit comme « presque » anarcho-libertaire…

      Il était venu chouiner que son enseigne avait perdu 30 à 40% de Chiffre d’Affaire à cause du paSSe sanitaire, apparemment c’était pas aSSez ?

      J’aime

  8. Morts post-vaccinales : des autopsies révèlent le rôle des injections à base d’ARNm, par les docteurs Bhakdi et Burkhardt ► https://www.margueriterothe.com/2022/01/morts-post-vaccinales-des-autopsies-revelent-le-role-des-injections-a-base-d-arnm-par-les-docteurs-bhakdi-et-burkhardt.html

    « Des résultats d’autopsie donnent des preuves irréfutables du rôle des injections à base d’ARNm dans les décès post vaccination. Ce texte est un résumé écrit des présentations des docteurs Bhakdi et Burkhardt lors du symposium Doctors for COVID Ethics qui a été diffusé en direct par UKColumn le 10 décembre 2021.
    Les preuves
    Nous présentons ici des preuves scientifiques qui devraient provoquer l’arrêt immédiat de l’utilisation des vaccins génétiques COVID-19. Nous expliquons d’abord pourquoi ces agents ne peuvent pas protéger contre les infections virales. Alors qu’aucun effet positif ne peut en être attendu, nous montrons que les vaccins peuvent déclencher des processus autodestructeurs qui conduisent à des maladies débilitantes et à la mort.
    Pourquoi les vaccins ne peuvent pas protéger contre l’infection

    Une erreur fondamentale à la base du développement des vaccins COVID-19 a été de négliger la distinction fonctionnelle entre les deux grandes catégories d’anticorps que le corps produit pour se protéger des microbes pathogènes.

    La première catégorie (IgA sécrétoire) est produite par les cellules immunitaires (lymphocytes) qui sont situées directement sous les muqueuses qui recouvrent les voies respiratoires et intestinales. Les anticorps produits par ces lymphocytes sont sécrétés à travers et à la surface des muqueuses.

    Ces anticorps sont donc sur place pour rencontrer les virus transmis par l’air, et ils peuvent être en mesure d’empêcher la liaison virale et l’infection des cellules.

    La deuxième catégorie d’anticorps (IgG et IgA circulants) se trouve dans la circulation sanguine. Ces anticorps protègent les organes internes de l’organisme contre les agents infectieux qui tentent de se propager via la circulation sanguine.

    Les vaccins qui sont injectés dans le muscle – c’est-à-dire à l’intérieur du corps – n’induiront que des IgG et des IgA circulantes, et non des IgA sécrétoires. De tels anticorps ne peuvent pas et ne protégeront pas efficacement les muqueuses de l’infection par le SRAS-CoV-2. Par conséquent, les « percées infectieuses » actuellement observées chez les personnes vaccinées ne font que confirmer les défauts de conception fondamentaux des vaccins.

    Les mesures d’anticorps dans le sang ne peuvent jamais fournir d’informations sur l’état réel de l’immunité contre l’infection des voies respiratoires.

    L’incapacité des anticorps induits par le vaccin à prévenir les infections par coronavirus a été signalée dans des publications scientifiques récentes.
    Les vaccins peuvent déclencher une autodestruction

    Une infection naturelle par le SRAS-CoV-2 (coronavirus) reste, chez la plupart des individus, localisée aux voies respiratoires. En revanche, les vaccins amènent les cellules situées au plus profond de notre organisme à exprimer la protéine de pointe virale, ce qui n’était pas prévu par la nature. Toute cellule qui exprime cet antigène étranger sera attaquée par le système immunitaire, qui fera intervenir à la fois des anticorps IgG et des lymphocytes T cytotoxiques. Cela peut se produire dans n’importe quel organe. Nous constatons aujourd’hui que le cœur est touché chez de nombreux jeunes, ce qui entraîne une myocardite, voire un arrêt cardiaque soudain et la mort. Comment et pourquoi de telles tragédies pourraient être liés à la vaccination sont restés des conjectures, faute de preuves scientifiques. Cette situation est maintenant rectifiée.
    Études histopathologiques : les patients

    Des analyses histopathologiques ont été réalisées sur les organes de 15 personnes décédées après la vaccination.

    L’âge, le sexe, le carnet de vaccination et le moment du décès après l’injection de chaque patient sont indiqués dans le tableau de la page suivante. Les points suivants sont de la plus haute importance :

    – Avant le décès, seuls 4 des 15 patients avaient été traités dans une unité de soins intensifs pendant plus de 2 jours. La majorité d’entre eux n’ont pas été hospitalisés et sont décédés chez eux (5), dans la rue (1), au travail (1), dans la voiture (1) ou dans un service de soins (1). Par conséquent, dans la plupart des cas, il est peu probable que l’intervention thérapeutique ait influencé de manière significative les résultats post-mortem.

    – Pas un seul de ces décès n’a été imputé à la vaccination par le coroner ou le procureur général ; cette relation n’a été établie que par les résultats de notre autopsie.

    – Les autopsies conventionnelles réalisées en premier lieu n’avait pas non plus révélé d’indices évidents d’un rôle possible de la vaccination, puisque seul l’aspect macroscopique des organes était observé, sans aller dans le détail. Dans la plupart des cas, une « insuffisance cardiaque rythmogène » a été indiquée comme cause du décès.

    Mais nos analyses histopathologiques ultérieures ont ensuite montré un résultat totalement différent. Voici un résumé des résultats fondamentaux.

    Cas / Sexe / Age (années) / Vaccin (injections) / intervalle entre le décès et la dernière injection

    femme. 82. Moderna (1. et 2.). 37 jours
    homme. 72. Pfizer (1.). 31 jours
    femme. 95. Moderna (1. et 2.). 68 jours
    femme. 73. Pfizer (1.). inconnu
    homme. 54. Janssen (1.). 65 jours
    femme. 55. Pfizer (1. et 2.). 11 jours
    homme. 56. Pfizer (1. et 2.). 8 jours
    homme. 80. Pfizer (1. et 2.). 37 jours
    femme. 89. Inconnu (1. et 2.). 6 mois
    femme. 81. Inconnu (1. et 2.). inconnu
    homme. 64. AstraZeneca (1. et 2.). 7 jours
    femme. 71. Pfizer (1. et 2.). 20 jours
    homme. 28. AstraZeneca (1.), Pfizer (2.). 4 semaines
    homme. 78. Pfizer (1. et 2.). 65 jours
    femme. 60. Pfizer (1.). 23 jours

    Études histopathologiques : résultats

    Des résultats histopathologiques de nature similaire ont été détectés dans les organes de 14 des 15 personnes décédées. Les organes les plus fréquemment touchés étaient le cœur (14 cas sur 15) et le poumon (13 cas sur 15). Des altérations pathologiques ont en outre été observées dans le foie (2 cas), la glande thyroïde (thyroïdite de Hashimoto, 2 cas), les glandes salivaires (syndrome de Sjögren, 2 cas) et le cerveau (2 cas).

    Un certain nombre d’aspects saillants ont dominé dans tous les tissus affectés de tous les cas :

    événements inflammatoires dans les petits vaisseaux sanguins (endothéliite), caractérisés par une abondance de lymphocytes T et de cellules endothéliales mortes séquestrées dans la paroi du vaisseau ;

    l’accumulation périvasculaire extensive de lymphocytes T ;

    une infiltration lymphocytaire massive de lymphocytes T dans les organes ou tissus non lymphatiques environnants.

    L’infiltration lymphocytaire est parfois associée à une activation lymphocytaire intense et à la formation de follicules. Lorsque ces phénomènes étaient présents, ils s’accompagnaient généralement d’une destruction tissulaire.

    Cette combinaison de pathologie multifocale, dominée par les lymphocytes T, qui reflète clairement le processus d’auto-attaque immunologique, est sans précédent. Comme la vaccination était le seul dénominateur commun à tous les cas, il ne fait aucun doute qu’elle a été le déclencheur de l’autodestruction chez ces personnes décédées.
    Conclusion

    L’analyse histopathologique montre des preuves claires d’une pathologie de type auto-immune induite par le vaccin dans plusieurs organes. Il est évident que l’on doit s’attendre à ce qu’une myriade d’événements indésirables dérivant de tels processus d’auto-attaque se produise très fréquemment chez tous les individus, en particulier après des injections de rappel.

    Sans aucun doute, l’injection de vaccins génétiques COVID-19 met des vies en danger de maladie et de mort. Nous notons que tant les vaccins à base d’ARNm que de vecteurs sont représentés parmi ces cas, ainsi que les quatre principaux fabricants. » Sucharit Bhakdi, MD et Arne Burkhardt, MD

    Source ► https://lesakerfrancophone.fr/des-resultats-dautopsie-donnent-des-preuves-irrefutables-du-role-des-injections-a-base-darnm-dans-les-deces-post-vaccination

    Les auteurs

    Le Dr Bhakdi a passé sa vie à pratiquer, enseigner et rechercher la microbiologie médicale et les maladies infectieuses. Il a présidé l’Institut de microbiologie médicale et d’hygiène de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, en Allemagne, de 1990 jusqu’à sa retraite en 2012. Il a publié plus de 300 articles de recherche dans les domaines de l’immunologie, de la bactériologie, de la virologie et de la parasitologie. Il a été rédacteur en chef de Medical Microbiology and Immunology, l’une des premières revues scientifiques de ce domaine, fondée par Robert Koch en 1887.

    Le Dr Arne Burkhardt est un pathologiste qui a enseigné aux universités de Hambourg, Berne et Tübingen. Il a été invité comme professeur invité/visiteur au Japon (Nihon University), aux États-Unis (Brookhaven National Institute), en Europe, en Corée, en Suède, en Malaisie et en Turquie. Il a dirigé l’Institut de pathologie de Reutlingen pendant 18 ans. Par la suite, il a exercé en tant que pathologiste indépendant avec des contrats de consultation avec des laboratoires aux États-Unis. Burkhardt a publié plus de 150 articles dans des revues scientifiques allemandes et internationales ainsi que des contributions à des manuels en allemand, en anglais et en japonais. Pendant de nombreuses années, il a audité et certifié des instituts de pathologie en Allemagne.

    En Frankistan, c’est le Dr. Cohen qui tient la dragée haute au Pr. Claverie chez Morandini !!! ZAPPEZ & ALLUMEZ VOS CERVEAUX !

    J’aime

  9. bon si j’ai bien tout compris le message de Casse-texte chez la Bourde :
    n’oubliez pas de vous faire vacciner et re-vacciner et encore et toujours, car une personne re-re-re…re-vaccinée pourrait tomber malade à cause du virus contre lequel elle a été re-re-re…re-vaccinée parce que vous n’êtes pas re-re-re…re-vacciné !
    Putaing ! Ça c’est de la SCI€NC€ !

    J’aime

  10. Excellente analyse de Greg Tabibian, vraiment !

    Macron a pété les plombs [J’SUIS PAS CONTENT ! #Hors-Série] – 6 janvier 2022

    Raison plus, hein ? Pour les contourner et enfin VIVRE !

    J’aime

    1. Les chaînes de l’esclavage – Jean-Paul Marat, 1774 – Nouvelle Version PDF

      « Le Mal est dans la chose même et le remède est violent. Il faut porter la cognée à la racine. Il faut faire connaître au peuple ses droits et l’engager à les revendiquer ; il faut lui mettre les armes à la main, se saisir dans tout le royaume des petits tyrans qui le tiennent opprimé, renverser l’édifice monstrueux de notre gouvernement, en établir un nouveau sur une base équitable. Les gens qui croient que le reste du genre humain est fait pour servir à leur bien-être n’approuveront pas sans doute ce remède, mais ce n’est pas eux qu’il faut consulter ; il s’agit de dédommager tout un peuple de l’injustice de ses oppresseurs. »

      Les chaînes de l’esclavage, c’est le premier développement, également antérieur à 1789, des positions révolutionnaires de Marat.

      (Texte apparaissant sur la couverture au verso du livre)

      Quand on lit « Les chaînes de l’esclavage » que Marat écrivit une quinzaine d’années AVANT la révolution de 1789, on comprend qu’il était le véritable visionnaire de cette révolution, il avait la confiance du peuple, des sections communales, il avait la vision et l’aura pour faire court-circuiter le système étatique et le capitalisme en marche. C’était l’homme à abattre qui ne pouvait être guillotiné comme l’escroc Danton ou l’autocrate intègre Robespierre. Marat était la hantise de la bourgeoisie ayant accédé au pouvoir, son erreur à notre sens, comme beaucoup en pareilles circonstances, il a voulu piloter le changement de l’intérieur, ce qui est im-pos-si-ble. Il aurait dû se retirer, se concentrer sur les sections en faisant diffuser « L’ami du peuple » partout pour consolider les sections sur tout le territoire. Le peuple aurait repris la barre. Marat savait que la « république » était un leurre oligarchique. Dans les chaînes de l’esclavage, il parle des « princes » (le livre se veut être l’anti-« Prince » de Machiavel…) parce qu’en 1774, il n’y avait que ça. À la lecture, il faut remplacer le mot « princes » par « gouvernants » et la vision s’élargit d’un coup…

      PDF N° 70 de 184 pages de l’œuvre phare de Jean-Paul Marat ;
      LES CHAÎNES DE L’ESCLAVAGE, Jean-Paul Marat, 1774 – Édition dite de l’An I : 1792 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/08/nouvelle-version-pdf-les-chaines-de-lesclavage-de-jean-paul-marat-1774.pdf

      Cliquer pour accéder à nouvelle-version-pdf-les-chaines-de-lesclavage-de-jean-paul-marat-1774.pdf

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s