NOËL + LIBRE = RÉBELLION !

NOUS SOMMES 6 MILLIONS ET PLUS…

6 Million Images, Stock Photos & Vectors | Shutterstock

Qu’il n’en faut pour les faire tomber+ MàJ 16H23 MN – FRANKISTAN = LES VRAIS VISAGES DES DICTATEURS…

▼▼▼▼▼

ANAGRAMME de RIEN pour paSSer LIBRE ce NOËL ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/noecc88l.pdf

Pour un noël libre RÉBELLION RIEN 22 12 21

Et tous les autres jours du reste de notre Vie !

▼▼▼▼

Édito RÉINFOCOVID : À tous les enfants !

Et ton petit cœur, ils ne l’auront jamais…

Ligne de VIE de RIEN 14 12 21

Ma très chère Edmée,

Aujourd’hui, le soleil commence à blanchir l’horizon. La nature s’éveille et va se gorger de lumière.

Depuis quelque temps, nous voyons bien que tes yeux observent et interrogent. Nous entendons tes répliques péremptoires et justes. Quel monde te prépare-t-on ?

L’héritage que nous te laisserons pourra te paraître bien triste mais nous avions une excuse sérieuse : tout était déjà en marche avant que nous soyons en mesure de nous en rendre compte*.

Cela dit, nous avons un engagement: nous faisons notre possible maintenant pour que tu puisses bâtir demain le monde qui te paraît le plus juste. Forts de cet éclairage, nous serons à tes côtés, indéfectibles, pour préparer cet avenir le moment où la main te sera passée. Nous ne laisserons pas faire.

Pour ces fêtes, offre un baiser à ceux qui ont compris et tends les bras à ceux qui ont peur ; on ne peut rien refuser à un enfant.

Affectueusement.
Le collectif Reinfo Covidhttps://reinfocovid.fr/

*de désaccord, nullement indépassable cependant, car nombreux, ICI ou pour le moins, nous alertons depuis des lustres et appelons à faire sécession par rébellion sans haine ni violence juste en disant NON mais surtout à rompre avec l’instinct de mort de l’État et du capitalisme pour dire OUI à la VIE et OUI à une société des sociétés, organique !

▼▼▼

ILS ont menti sur TOUT RIEN 15 12 21

IN VIVO de RIEN ► Témoignage reçu….

Un jour tu te pointes au cinéma avec ton beau pass, mais le lecteur ne l’accepte pas. Tu réessayes. Rien. Tu ne verras pas le film. Tu t’énerves.
Le lendemain matin, tu vas voir le médecin qui t’a fait le pass, même le docteur ne peut pas comprendre ce qui ne va pas avec ton pass.
Alors tu te rends à la sécu.
Et ils voient qu’il y a un blocage de ton pass et ils te disent de t’adresser à la mairie.

Et voilà ce qui s’est passé :
Monsieur, vous n’avez pas déposé de déclaration d’impôts !
Quel rapport avec le pass ?
Avec la dernière reforme , le blocage fiscal a été inséré dans le pass !
Alors tu appelles ton comptable, tu l’engueules, tu lui dis que ton pass est bloqué.
Le pauvre en 24 heures te fait la déclaration.
Donc tu retournes à la commune, mais le pass ne se débloque toujours pas…
L’employée consulte ton dossier dans son ordinateur :
Monsieur, je vois que vous n’avez pas encore payé une amende pour n’avoir pas respecté un STOP….

Alors tu restes dans la merde.

Tu commences à comprendre pourquoi le gouvernement insistait pour qu’on s’habitue à vivre avec un pass ?

Et toi qui pensais que tout cela était passager et qu’ils faisaient ça pour ton bien parce qu’ils tenaient à ta santé… JUST FUCK IT OMICRON RIEN 20 12 21

Grâce à ta docilité ils nous ont tous privé de liberté !
Peut-être qu’à ce moment-là, tu réaliseras que ces manifestants qui criaient “No Pass” n’étaient pas aussi cons et égoïstes que tu le pensais…

DESPROGES PAR RIEN 11 10 21

Joyeux Non-Anniversaire DuCron, de RIENhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/anniv.pdf

NOUS SOMMES EN GUERRE RIEN 22 12 21

NOUS SOMMES EN GUERRE kilavédi ce Cron, mais CONTRE NOUS,  le peuple ! Macron et son monde NOUS ont déclaré la guerre, mais ;

TU CHANGERAS de RIEN 14 12 21

Écoutez votre https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/frecc81quence.pdf

▼▼

BLOG 52 de Tal SCHALLER ► https://www.santeglobale.world/article-1/blog-52-de-tal-schaller/

INTRODUCTION complétée & Enrichie par JBL1960

Chers amis,

Pour ceux qui ont à cœur de penser par eux-mêmes il devient de plus en plus évident que  ceux qui nous gouvernent ne font qu’obéir aux ordres du Nouvel Ordre Mondial dont le but est de génocider le plupart des êtres humains et disposer des survivants comme esclaves !  Ceux qui obéissent vont devoir s’habituer à une troisième, puis une quatrième dose de poison…et ainsi de suite jusqu’à la mort puisque le dogme en vigueur dans la « religion covidiste » dit la seule protection valable contre les virus s’appelle « vaccin », masques et gestes barrière. Mais tout ce cinéma    d’opérette, fondé sur le peur des virus et des bactéries, ne peut que s’effondrer lorsqu’on se donne la peine d’écouter tous ces médecins et chercheurs dont la presse ne parle jamais mais qui tous ont des raisons solides de contester les abracadrantes affirmations des soi-disant « experts » qui trônent les plateaux TV en négligeant de déclarer leurs conflits d’intérêts (pourtant la loi l’impose !) et des « conseillers scientifiques » qui dictent aux dirigeants leurs discours totalement coupés de la réalité. Heureusement des millions de gens se réveillent et manifestent leur ras-le-bol dans d’innombrables villes d’Europe…

GREAT RESIST SOYEZ COMME L'EAU JOYEUSE CAMARADES RIEN JBL 23 11 21

Nous n’allons pas vers le Grand Reset mais vers le Grand Réveil !

Les infos de ce blog vous donneront matière à réflexion et vous inciteront à vérifier vous-même ce que disent les « complotistes », ceux qui dénoncent le complot en cours avec des faits impossibles à dissimuler plus longtemps. La loi universelle affirme que votre santé dépend de votre mode de vie mais les experts de Big Pharma on tout fait pour vous convaincre qu’elle dépend de leurs « vaccins » et remèdes chimiques !

Pour l’Agent Triple-0 le COVID est éternel ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/000.pdf

COVID ÉTERNEL AGENT 000 RIEN 21 12 21

Quelle gigantesque imposture ! Quelle folie !

Très bientôt mon livre Vaccins, un génocide planétaire va être réédité par Marco PIETTEUR, cet éditeur belge incroyablement courageux puisqu’il ose, depuis des années publier des livres-choc qui remettent en question les dogmes, avec ce bandeau TOUTES LES PREUVES SONT LÀ ! Le dos de couverture dit cela : Ce titre peut vous surprendre mais les faits sont là : une poignée de psychopathes-ploutocrates-technocrates veulent créer un gouvernement mondial et diminuer drastiquement la population mondiale avec des injections de substances toxiques faussement appelées « vaccins ». Ceux qui survivront seront mis en esclavage, comme du bétail, manipulés grâce aux nanoparticules et à l’Intelligence Artificelle, via les ondes de la 5G. Il ne s’agit pas de « délire de complotistes »  mais de réalités que chacun peut vérifier par lui-même !

L’empire vaccinal ne repose sur aucune base scientifique et ce livre va vous le montrer. Il est le fruit d’un demi siècle de recherches passionnées et il est vital, si nous voulons survivre et donner un monde vivable à nos enfants de cesser d’obéir à ces assassins qui se croient au-dessus de Dieu et veulent créer des « transhumains » robotisés  à leur service.

Une erreur répétée plus d’une fois est une décision Paulo Coelho revisité par RIEN ce 22 décembre 2021 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/erreur.pdf

ERREUR devient DÉCISION RIEN 22 12 21

De plus en plus nombreux, par des chemins différents, nous arrivons aux mêmes conclusions qu’il est temps de se LEVER en masse pour COCONSTRUIRE & CODIRIGER une société des sociétés car il devient évident maintenant pour tout le monde que l’utopie c’est de croire, encore, en l’État et en ses institutions.

C’est cela qui nous conduit, les uns et les autres, à affirmer qu’il n’y a pas de solutions au sein de CE système et se préoccuper de tout parti politique et de son petit chef gesticulant est une perte de temps totale qui nous détourne de la véritable nécessité : celle de l’union des peuples, MAIS TOTALEMENT hors système, hors État et ses institutions, pour reconstruire ou mieux coconstruire la Société des sociétés, celles des confédérations des associations libres, volontaires et autogérées !

Pour y parvenir :  RDV ICIIMMÉDIATEMENT & D’OÙ NOUS SOMMES et à l’air libre !

LETTRE AU PERE NOEL 2021 11 12 21

+ dans CHRONIQUES DU PRESQUE DR. T’CHÉ-RIEN

+ dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

+ dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF

+ dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON

+ tout le reste avec tout mon

JBL1960

56 réflexions sur « NOËL + LIBRE = RÉBELLION ! »

  1. Par décret, Olivier Véran interdit des antibiotiques, dont l’azithromycine… pour votre bien ► https://lemediaen442.fr/par-decret-olivier-veran-interdit-des-antibiotiques-pour-votre-bien/

    Pour l’OMS et Santé Publique France, la résistance des bactéries aux antibiotiques est devenue un problème majeur de santé publique. Ce phénomène pourrait devenir la prochaine catastrophe sanitaire et causer près de 10 millions de morts dans le monde en 2050. Relativisons : ce ne serait pas plus que le cancer en 2020 quoique beaucoup plus que le selfie (43 en 2011-2017).

    En revanche la résistance des virus aux vaccins ne présente aucun problème. Olivier Véran le sait bien, c’est pourquoi d’un côté — par des décisions d’urgence (n’oublions pas que nous sommes en guerre) — il incite ou désormais oblige à la vaccination, de l’autre il restreint par décret les traitements à base d’antibiotiques dont l’azithromycine.
    Véran soigne par décret

    Vous ne vous sentez pas bien. Vous allez voir votre médecin, qui vous diagnostique une angine et vous prescrit un antibiotique. Dans la vie d’avant, vous allez chez le pharmacien acheter le médicament et vous vous soignez. A partir du décret du 14 décembre, c’est la vie d’après. Le code de la Santé publique a été modifié par un décret d’Oliver Véran. Il n’est pas tout seul : le Premier ministre et le Conseil d’Etat sont dans le coup. A présent, votre médecin pourra toujours prescrire un antibiotique, ce n’est pas pour autant que vous pourrez vous soigner.

    Sur l’ordonnance le médecin devra faire figurer la mention « si TROD [test oro-pharyngé d’orientation diagnostique] angine positif, sous sept jours calendaires ». Donc vous allez vite chez le pharmacien, qui va vous faire subir un TROD des angines à streptocoque beta-hémolytique du groupe A. Si le test est positif, bingo ! le pharmacien reçoit 6 € et vous allez pouvoir vous soigner. S’il est négatif, le pharmacien reçoit un euro de plus (soit 7 € en tout). C’est le prix pour vous convaincre que vous êtes malade, mais n’avez pas le droit de vous soigner avec le médicament prescrit, car votre médecin est un nul. Malgré ce jugement, le pharmacien va devoir vous convaincre de retourner chez le praticien. Il ne vous reste plus qu’à espérer qu’il vous trouvera une autre maladie ou un autre médicament. Un euro de plus dans la poche du pharmacien pour expliquer tout ça sans prendre un pain dans la gueule, ce n’est pas cher payé.

    Les médecins aux ordres

    Non seulement les médecins ne sont plus libres de prescrire, mais un Conseil national de la certification périodique a été créé pour les surveiller. Désormais les professionnels de santé doivent, sur six ans : actualiser leurs connaissances et leurs compétences ;
 renforcer la qualité de leurs pratiques professionnelles ;
 améliorer la relation avec leurs patients ;
 mieux prendre en compte leur santé personnelle (traduction : être vaccinés sous contrôle de l’ARS depuis le 15 septembre 2021).
    Chaque médecin doit créer son espace personnel numérique pour être suivi par l’Agence Nationale de Développement Professionnel Continu. Tout professionnel de santé hors des clous pourra encourir une sanction de son Ordre ou une suspension temporaire d’exercice pour insuffisance professionnelle.
    Des traitements interdits

    Les antibiotiques qui peuvent être interdits sont des classiques : amoxicilline,
-cefuroxime (sous forme de céfuroxime axétil),
 cefpodoxime,
 azithromycine,
 clarithromycine,
 josamycine.
    Certaines maladies ne pourront plus être soignées par antibiotiques. L’amoxicilline peut toujours être prescrite par votre médecin pour une angine (bactérienne), mais plus pour une otite, une bronchite, une cystite, une parodontite, la maladie de lyme ou une infection à Helicobacter pylori (cause principale de l’ulcère de l’estomac). Quant à l’azithromycine, en bithérapie avec de l’ivermectine, elle peut soigner du covid, mais les autorités interdisent le traitement. Il ne faudrait quand même pas concurrencer les vaccins !

    Les médecins ont déjà accepté de ne pas prescrire ivermectine et hydroxychloroquine contre le covid. A présent, ils ne soigneront pas non plus la maladie de lyme, les otites, bronchites, cystites, parodontites et les infections à Helicobacter pylori. Ils vont donc devoir revenir aux remèdes naturels, à l’homéopathie, sinon continuer avec le bon vieux Doliprane qui a fait ses preuves et bien rempli hôpitaux et cimetières.

    Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

    Une erreur répétée plus d’une fois est une décision ► Paulo Cuelho ► revisité par RIEN ce 22 décembre 2021 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/erreur.pdf

    Cliquer pour accéder à erreur.pdf

    J’aime

  2. Le journal Le Monde a modifié le titre d’un article afin de manipuler son public – Ceci est une parfaite illustration de ce qui se passe aujourd’hui dans les médias français ► https://www.lelibrepenseur.org/le-journal-le-monde-a-modifie-le-titre-dun-article-afin-de-manipuler-son-public/

    + 4 millions d’€ au journal Le Monde sur 5 ans ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    PAGE 11 !

    Cliquer pour accéder à bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    J’aime

  3. https://resistance71.wordpress.com/2021/12/22/le-veritable-anthony-fauci-bill-gates-big-pharma-et-la-guerre-globale-contre-la-democratie-et-la-sante-publique-robert-f-kennedy-jr-chapitre-1-2eme-partie/

    Chapitre 1 : mauvaise gestion de pandémie

    Note des traducteurs : ce chapitre est le plus long du livre, il fait 95 pages + 22 pages de notes bibliographiques. Ce chapitre très important représente à lui seul 25% du bouquin… Tout est à lire, aucune longueur, il fut très très difficile de sélectionner des passages pour la traduction, nous avons fait de notre mieux pour en tirer ce que nous pensons être le plus important à diffuser le plus rapidement possible. De fait, par souci de cohérence narrative et devant la somme des informations présentées, nous avons décidé de traduire plus qu’originellement prévu. Devant la longueur de ce chapitre et pour ne pas faire trop attendre le public francophone qui se doit de connaître cette information, nous avons décidé de publier ce long chapitre en 3 parties… Bonne lecture !

    Seconde partie

    [1] [2] [3]

    III – L’ivermectine

    A partir de l’été 2020, des médecins de terrains au contact et soignant des patients avaient découvert un autre remède à la COVID qui égalait l’HCQ dans son rôle de sauveur de vie.

    Cinq ans plus tôt, deux chercheurs du laboratoire Merck gagnèrent un prix Nobel pour avoir développé l’ivermectine (IVM), un médicament ayant une puissance jusqu’ici inégalée contre une vaste variété de parasites humains incluant les vers, la cécité des rivières et la filariasis lymphatique. Ce salut a été la seule récompense attribuée par le comité Nobel à un médicament pour maladies infectieuses en plus de 60 ans. La FDA approuva l’ivermectine comme efficace et sans danger pour l’utilisation chez l’humain en 1996. L’OMS inclut l’IVM (ainsi que l’HCQ) dans son inventaire des “médicaments essentiels”. L’OMS a recommandé l’utilisation de l’IVM à des populations entières afin de traiter les parasitoses, cela veut dire que l’OMS considère le médicament comme suffisamment sûr pour le faire administrer à des gens qui n’ont même pas été diagnostiqué d’infections par parasites, ce avec peu ou pas d’effets secondaires. Les notices des boîtes d’IVM indiquent que le médicament est aussi sûr que les médicaments en vente libre les plus populaires comme le tylenol et l’aspirine

    Des chercheurs de l’Institut Kitasato du Japon ont publié un article en 2011 décrivant l’IVM en ses termes jusqu’ici jamais utilisés pour un tout autre médicament :

    “Il y a très peu de médicaments qui peuvent sérieusement s’approprier le titre de “merveille”, la pénicilline et l’aspirine étant sans doute les deux médicaments ayant eu le plus gros impact sur la santé et le bien-être de l’humanité. Mais l’ivermectine peut tout aussi être considérée faire partie de ces prétendants, ceci fondé sur sa versatilité, sa sécurité, et l’impact bénéfique qu’elle a eu et continue d’avoir dans le monde entier, spécifiquement sur les centaines de millions de personnes les plus pauvres au monde.”

    Trois statues, une au centre Carter, une au QG de la Banque Mondiale et une au QG de l’OMS, honorent le développement de l’ivermectine.

    Depuis 2012, de multiples études in-vitro (en labo) ont démontré que l’IVM inhibe la réplication d’une grande variété de virus, le magazine “Nature” a publié en 2020 une étude faisant la synthèse de de 50 ans de recherche trouvant l’IVM “hautement efficace contre les micro-organismes incluant certains virus” et rapportant les résultats dans des études animalières démontrant “les effets anti-viraux de l’ivermectine sur des virus comme zika, dengue, fièvre jaune et fièvre du Nil occidental…”

    En avril 2020, un article intitulé “Des expériences de laboratoire montre que le médicament anti-parasite ivermectine élimine le virus SRAS-CoV-2 des cellules en 48 heures”, publié par des chercheurs australiens des universités de Melbourne et du Royal Melbourne Hospital, gagna une attention internationale comme traitement potentiel de la COVID-19.

    […]

    De plus, une étude de 2021 a suggéré que le mécanisme biologique clef de l’IVM, l’accroche concurrentielle avec la protéine spike du SRAS-CoV-2, n’était pas spécifique à un variant quelconque de coronavirus et que par conséquent, à l’encontre des vaccins, l’ivermectine serait sans aucun doute efficace contre tous les variants à venir.

    […]

    Le journal scientifique “Annals of Dermatology et de Venerology” a rapporté que dans un EPHAD français, tous les 69 patients, dont la moyenne d’âge était de 90 ans, et les 52 personnels soignant ont tous survécu à la contagion de la COVID-19. Il s’avéra qu’ils avaient tous reçu de l’ivermectine à cause d’une infection de gale dans l’établissement. La COVID décima la communauté environnante, mais seulement 7 résidents et 4 personnels furent infectés et tous avec des symptômes mineurs. Aucun cas ne demanda de mise sous oxygène ou une hospitalisation.

    La recherche scientifique suggère que l’ivermectine fonctionnerait au travers de quelques 20 mécanismes différents. Parmi ceux-ci, ‘IVM fonctionne comme un “ionophore”, facilitant le transfert du zinc dans les cellules, ce qui inhibe la réplication virale. L’IVM stoppe la réplication de la COVID-19, de la grippe saisonnière et autres virus par ce mécanisme et autres. Par exemple, en mars 2021, une étude par Choudhury et al., a trouvé qu’ “Il s’avère que l’ivermectine est un bloqueur de la réplication virale, de la replicase et la protease et du TMPRSS2 chez l’humain, ce qui pourrait être la base biophysique se cachant derrière son efficacité anti-virale.”

    […]

    De plus, l’IVM perturbe la capacité de la protéine spike de s’attacher aux récepteurs ACE2 de la membrane cellulaire humaine, ce qui empêche l’entrée virale dans la cellule. De plus le médicament fait la prévention de la formation de caillots sanguins en s’accrochant à la protéine spike et empêche celle-ci de s’attacher au récepteur CD147 des globules rouges, ce qui autrement provoquerait une agglomération. Lorsque les patients prennent le médicament avant l’exposition au virus, cela fait une prévention de la maladie, ce qui arrête la transmission virale et aide à protéger des communautés entières.

    […]

    En moyenne, avec une utilisation prophylactique (préventive), l’IVM empêcha 86% de résultats graves. Sur toutes les études faites, l’IVM a protégé 6 personnes sur 7 qui ont utilisé l’IVM à titre préventif.

    […]

    Une étude du Lancet de janvier 2021 a trouvé que l’IVM a réduit dramatiquement l’intensité et la durée des symptômes et de la charge virale des patients.

    […]

    Le Dr Kory a témoigné que “L’IVM peut réduire les hospitalisations de près de 90% et le taux de mortalité de 75%.” Kory est un parmi la multitude de médecins de terrain, incluant le Dr McCullough, le ministre de la santé de Floride Joe Ladopo, le professeur Paul Marik, le Dr Joseph Varone et l’inventeur de la technique ARNm, le Dr Robert Malone et bien d’autres, qui pensent que le traitement précoce à l’IVM auraient évité 75 à 80% des décès liés à la COVID et aurait économisé au pays 1000 milliards de dollars en trésorerie.

    “La COVID-19 a eu pour résultat 6 millions d’hospitalisations et 700 000 morts aux Etats-Unis,” a dit le Dr Kory. “Si l’HCQ et l’IVM avaient été largement utilisées au lieu de leur suppression systématique, nous aurions pu empêcher 75% ou au moins 500 000 morts et 80% des hospitalisations, soient 4,8 millions. Nous aurions épargné aux états des centaines de millions de dollars.”

    […]

    La “non-recommandation” par le NIH de l’IVM le 14 janvier 2021, émise à l’encontre de la preuve de la sécurité et de l’efficacité de l’IVM contre la COVID-19, fut le premier signal de la détermination évidente de l’agence de supprimer l’IVM. Le NIH affirmait qu’il y avait “une insuffisance de preuve.. pour recommander de manière positive ou négative l’utilisation de l’IVM dans le traitement de la COVID-19”.

    Le NIH a voilé son processus d’obtention de cette conclusion de tout le mystère possible, refusant de diffuser l’identité des gens qui prirent part au comité de décision sur l’utilisation de l’IVM et supprima les noms du document qu’il émit suite à de nombreuses demandes de divulgation selon la procédure du FOIA (loi sur la liberté de l’information) et que l’agence devait légalement fournir. pendant un temps, seuls Fauci, Francis Collins et les membres du panel eux-mêmes connaissaient ces identités. Le NIH a pris des mesures extrêmes pour garder ces noms secrets, luttant jusqu’aux tribunaux fédéraux pour protéger de toute transparence le processus de décision.

    Alors que Fauci et Collins manœuvraient pour garder dans l’ombre le processus, le CDC, en réponse à une demande séparée sous FOIA, révéla les 9 membres du groupe responsable de la décision. Trois membres de ce groupe Adaora Adimora, Roger Bedimo et David V. Glidden, avaient déclaré des relations financières avec le laboratoire Merck. Un 4ème membre du comité de direction du NIH, Susanna Naggie, recevait 155 millions de dollars de fonds pour continuer la recherche sur l’IVM en suivi de la décision de “non-recommandation” du NIH. La corruption de Naggie n’aurait pas pu continuer si le comité avait voté pour approuver l’IVM.

    Aujourd’hui, alors que le dr Fauci est en passe de réussir à ce que les Etats-Unis éliminent l’utilisation de l’IVM, plus de pays l’utilise toujours plus.

    En février 2021, le patron de la Tokyo Metropolitan Medical Association a tenu une conférence de presse appelant à ajouter l’IVM au protocole de traitement pour les patients en ambulatoire. Plusieurs états en Inde ont ajouté l’IVM à leur liste de médicaments essentiels pour combattre la COVID-19. Le gouvernement indonésien a non seulement autorisé son utilisation mais a aussi créé un site internet montrant sa disponibilité en temps réel.

    Après avoir injecté une 3ème dose du Pfizer, mais voyant toujours un haut taux de contamination COVID, d’hospitalisations et de morts, Israël a commencé à utiliser officiellement l’IVM en septembre 2021, les compagnies d’assurance distribuant l’IVM aux citoyens à haut-risque. El Salvador distribue l’IVM gratuitement à tous ses citoyens.

    […]

    “L’IVM a écrasé la COVID-19 à New Delhi”, a écrit le Dr Justus R. Hope, médecin.

    […]

    L’énorme et évidente preuve en faveur de l’IVM inclut la meta-analyse hautement regardé du Dr Tess Lawrie. Elle a évalué 15 essais, trouvant des effets à bénéfices cumulateurs pour l’IVM, réduisant la mortalité de 62% et que l’utilisation prophylactique de l’IVM réduisait les infections de l’ordre de 86%.

    Le Dr Lawrie est une chercheuse mondialement renommée et est une éminence parmi les scientifiques et agences de santé publique dans le monde.

    […]

    Dr Lawrie demanda au Dr Andrew Hill [chercheur à l’OMS] d’expliquer son retournement de veste sur l’IVM, que sa propre analyse avait trouvé particulièrement efficace. “Comment pouvez-vous faire cela ?” demanda t’elle poliment. “Vous provoquez une nuisance considérable”.

    Hill expliqua que c’était une question difficile et épineuse, qu’il était dans une situation “difficile” parce que ses sponsors (financiers) avaient mis la pression sur lui. Hill est un virologiste de l’université de Liverpool qui a servi de conseiller pour Bill Gates et la Fondation Clinton. “Il m’a dit que son sponsor était Unitaid.” Unitaid est une organisation quasi-gouvernementale de promotion financée par la Fondation Bill & Melinda Gates (FBMG) et plusieurs pays européens dont la France, le Royaume-Uni, la Norvège, l’Espagne et le Brésil, la Corée du Sud et le Chili, afin de faire pression sur les gouvernements (lobbying) pour financer l’achat de médicaments de laboratoires pharmaceutiques multinationaux pour les distribuer aux pauvres d’Afrique. Son objectif principal semble être de protéger les brevets et les droits de propriété intellectuelle des labos pharmaceutiques, ce qui est comme nous allons le voir, une des passions principale de Bill Gates et aussi de s’assurer que les gouvernements paient rapidement la totalité de la facture. Environ 63% du financement de l’organisation provient de la surtaxe sur les billets d’avion. La FBMG détient un siège au comité directeur et dirige le comité exécutif. La FBMG a donné 150 millions de dollars à Unitaid depuis 2005. Des succursales variées de la FBMG comme Global Fund, Gavi et l’UNICEF y contribuent également, comme le fait l’industrie pharmaceutique. La FBMG détient beaucoup d’actions dans beaucoup de compagnies pharmaceutiques qui profitent de cette aubaine. Gates utilise aussi Unitaid pour financer une science corrompue au moyen de chercheurs sous influence comme Hill, qui légitime ses directives politiques à l’OMS. Unitaid a donné 40 millions de dollars à l’employeur de Hill, l’université de Liverpool, quatre jours avant la publication de l’étude de Hill.

    Hill, Ph.D a confessé que ses sponsors lui mettaient la pression pour influencer sa conclusion. Lorsque le Dr Lawrie lui demanda qui essayait de l’influencer, Hill répondit : “Je… Je pense que je suis ici dans une position très délicate…”

    [Note des traducteurs : s’ensuit ici l’entretien de Lawrie et Hill sur 6 pages, à lire dans le livre, il en vaut la peine…]

    […]

    En conclusion de la conférence BIRD du 14 janvier 2021, le Dr Lawrie a délivré un monumental discours de clôture, qui devrait être enregistré comme un des discours les plus importants dans les annales de l’histoire médicale. Elle parla en prenant énormément de risques car sa vie sociale et sa carrière reposent largement sur ces mêmes agences qui sont la cible de sa critique acerbe.

    La Dr Lawrie a commencé son discours en reconnaissant la miraculeuse efficacité de l’ivermectine ; puis elle dit à l’audience que la suppression de l’IVM était un signe de la corruption envahissante de Big Pharma qui a retourné le cartel médical contre les malades et contre l’humanité.

    Elle a appelé à une réforme de la méthode utilisée pour analyser la preuve scientifique.

    Elle a dénoncé la corruption de la médecine moderne par Big Pharma et autres intérêts et a attribué la suppression barbare de l’IVM à l’obsession aveugle pour des vaccins plus financièrement profitables.

    Elle a fait allusion au rôle de Bill Gates dans la suppression de l’IVM.

    Finalement, le Dr Lawrie a suggéré que les médecins forment une nouvelle OMS qui représente les intérêts des gens, des peuples et non des entreprises multinationales et des milliardaires, une organisation qui serait centrée sur le bien-être et la santé des gens.

    […]

    Janvier 2021, Syracuse, état de New York, un avocat, Ralph Lorigo, fait une injonction devant un tribunal pour la mère d’un des ses clients, gravement malade de la COVID et hospitalisée. La requête est dirigée contre l’hôpital qui a refusé la demande de la famille de la malade pour qu’elle soit traitée à l’ivermectine. Un juge d’une cour supérieure de l’état de New York acquiesça de suite à la demande de l’avocat. Dans les douze heures de sa prise d’IVM, la mourante commença à récupérer. Deux semaines plus tard, Lorigo obtint un second succès pour un cas similaire et le malade eut une guérison miracle. […] A ce jour, Lorigo a été dans plus de 30 tribunaux plaider la cause de malades. “Les gens pour qui j’ai réussi à obtenir l’IVM à temps sur décision judiciaire ont tous survécu. Les autres sont morts.” Il a obtenu des douzaines de succès dans ses injonctions légales provoquant une pléthore de guérisons. “Les hôpitaux sont tellement arrogants. Ils laissent les gens mourir. Ils reçoivent 37 000 US$ s’ils placent une personne en réanimation pour COVID, ensuite ils les laissent mourir.”

    […]

    Merck était le laboratoire pharmaceutique originel de l’IVM et a formellement reconnu l’IVM comme sa “merveille médicamenteuse”. Pendant les 40 années durant lesquelles Merck a fabriqué le médicament, jamais il n’a parlé de ces signaux de sécurité concernant la substance. Depuis 1987, Merck a distribué des milliards de doses d’IVM dans le monde entier, de cette substance qui a soigné efficacement et rapidement de la gale, de la cécité des rivières, de la filiariasis lymphatique, de la fibromatose (éléphantisme) et autres parasitoses ce sans effets secondaires néfastes ou préoccupations alarmantes. En 2016, Merck a fourni plus de 200 millions de doses en Afrique.

    […]

    Qu’est-ce qui a déclenché la soudaine préoccupation de sécurité de Merck pour son IVM ?

    Le brevet exclusif de Merck sur l’ivermectine a expiré en 1996 et des douzaines de labos pharmaceutiques génériques produisent maintenant le médicament pour environ 0,40 US$ la dose, diminuant le profit de Merck dramatiquement. De plus 10 jours avant la découverte par Merck de sa préoccupation concernant la substance, Merck avait signé un contrat d’association dans la fabrication du vaccin anti-COVID Novarax et Emergent BioSolutions alors que celui-ci entamait ses essais finaux.

    […]

    De manière plus importante, l’ivermectine est aussi un concurrent à bas profit pour un nouveau produit de chez Merck contre la COVID-19, un médicament très cher antiviral, le molnupiravir, pour lequel Merck a la plus haute ambition financière. De manière ironique, le molnupiravir, formule quasi copie carbone, utilise un mécanisme d’action identique à celui de l’IVM. Ce nouveau médicament va se vendre 700 US$ par traitement, mais seulement si Merck tue son rival bon marché.

    Prenons un moment pour considérer le pédigré du molnupiravir, parce que ce médicament a émergé d’un sombre marché noir d’espions, de profiteurs en bio-sécurité et de sous-contractants du Pentagone qui ont joué un rôle clef dans la militarisation et la monétarisation de cette pandémie COVID, vous les rencontrerez plus tard dans ce livre. L’officier de la CIA et développeur d’armes biologiques, Michael Callahan, une des personnes clef dans cette affaire du molnupiravir, a appelé ce groupe d’opérateurs d’armes biologiques de l’ombre son “club de la poignée de main secrète”. Le molnupiravir est un inhibiteur de protease qui reproduit les propriétés antivirales de l’IVM. A l’encontre de l’IVM, le molnupiravir a démontré des signes de sécurité si alarmants que quelques uns de ses co-développeurs à l’université Emory ont protesté contre son introduction dans la Phase I d’essais sur les humains.

    Entre autres problèmes, ils citent la possibilité de mal-formations de naissance.

    Le patron de Callahan, l’afficionado des armes biologiques et ex-sous-secrétaire au DHHS pour la préparation et réponse à l’urgence, Robert Kadlec, docteur en médecine et promoteur sans scrupule du processus de “gain de fonction”, ayant un pédigré militaire et de renseignement, qui construisit sa carrière en profitant de pandémies surexagérées, créa presqu’à lui seul le stock stratégique national (SSN) de 7 milliards de dollars et le géra comme un fief privé pour enrichir ses amis les gens de son cercle de connexions. Kadlec gère aussi le super secret comité P3CO au sein du NIH, qui donne le feu vert et ne refuse jamais les projets de recherche de “gain de fonction” pour armes biologiques du dr Fauci. Le “gain de fonction” se réfère à des expériences qui modifient intentionnellement un organisme pathogène pour créer la capacité de causer ou d’empirer une maladie, de la rendre plus contagieuse, et/ou de créer de nouveaux pathogènes se généralisant chez l’humain.

    […]

    En juin 2021, alors que la FDA et le NIAID remontaient l’opposition du cartel médical contre l’IVM, le HHS fut d’accord pour acheter 1,7 millions de traitement sur 5 jours de molnupiravir du laboratoire Merck pour 1,2 milliards de dollars, lorsque le médicament obtiendra l’accord de la FDA pour sa mise sur le marché, chose virtuellement garantie alors que Fauci est le roi du médicament à Washington.

    […]

    Diaboliser l’IVM comme un “remède pour cheval” était bien entendu ironique étant donné que le NIAID développa initialement la thérapie de remplacement de Merck, le molnupiravir, comme un médicament pour cheval. De plus, appelé l’IVM un médicament pour cheval, c’est comme dire qu’un antibiotique est un médicament pour cheval.. Un grand nombre de médicaments de base, établis de longue date sont bien entendu, efficaces également chez les mammifères, parce qu’ils fonctionnent sur notre biologie partagée, commune. L’efficacité dévastatrice de l’IVM sur les infections par parasites et sa solide histoire médicale depuis 40 ans tant pour sa sûreté que son efficacité, en a fait également un des médicaments vétérinaires les plus prescrits, mais le prix Nobel décroché fut pour ces millions de fois qu’il aida les humains et les avertissements de sécurité à son encontre par le gouvernement étaient parfaitement idiots.

    Comparez les résultats et la sécurité de l’IVM par rapport aux deux remèdes anti-COVID choisis par le dr Fauci, le remdesivir, que les infirmières en milieu hospitalier ont nommé “Run death is near”, (NdT : en français “sauvez-vous la mort est proche”, mais ça n’a ni la consonance, ni l’humour du jeu de mots existant en anglais avec cette expression…) et les vaccins anti-COVID. En 30 ans, l’IVM a été associée avec seulement 379 décès. Un impressionnant rapport de sécurité du nombre de décès par dose de 1 / 10 584 408. Par contraste, sur les 18 mois d’utilisation du remdesivir reçu en AUU, environ 1,5 millions de malades ont reçu le médicament pour 1499 morts rapportées soit un taux de 1/1000 doses. Dans le même temps, parmi les récipients des injections anti-COVID aux Etats-Unis durant les dix mois qui ont suivi leur mise en service, le rapport de décès par dose est de 1/13 250. Par conséquent l’IVM est des milliers de fois plus sûre que le remdesivir ou les injections COVID. La science nous indique de plus que l’IVM est bien plus efficace que les deux autres.

    […]

    Malgré des affirmations d’empoisonnement de masse, un média local n’a pas pu trouver un seul cas de prise d’IVM ayant mené à la mort ou l’hospitalisation du malade. Les gens clairement ne mourraient pas d’une overdose d’IVM pour cheval. Ils ne mourraient certainement pas de l’IVM correctement prescrite et administrée par voie orale. Mais beaucoup de gens mourraient de COVID non traité !

    […]

    Lorsqu’en septembre 2021, le populaire comédien et célèbre hôte de podcast Joe Rogan a annoncé qu’il avait vaincu la COVID en quelques jours en utilisant un cocktail de médicaments impliquant l’IVM, les médias de masse, le gouvernement et les intérêts pharmaceutiques se sont ligués pour le dénoncer, vilipender, diaboliser. Le programme de radio national NPR, qui a reçu 3 millions de dollars de la FBMG, s’est ajoutée à la meute et insinua de manière erronée que Joe Rogan avait pris des doses de cheval. Mais Rogan n’avait jamais pris de la pâte d’IVM vétérinaire. Il déclara avoir discuté avec plusieurs médecins qui lui conseillèrent de prendre le médicament. Il suivit leur conseil et guérit très rapidement.

    […]

    Alors que les débuts du molnupiravir approchaient, la guerre contre l’IVM montait de plusieurs crans.

    […]

    Le 28 septembre, le New York Times introduisit une nouvelle tactique : rapporter que la demande pour l’IVM de tous ces fadas qui essaient de traiter la COVID-19 avait créé une pénurie du médicament à but vétérinaire et que à tout moment, des animaux allaient commencer à souffrir.

    Peter McCullough se moqua de la propagande : “L’IVM est une molécule qui est miraculeusement efficace contre les parasites et certaines infections virales en ayant de multiples voies dans ses mécanismes d’action. C’est une molécule. Elle ne se soucie pas de savoir si elle est utilisée par un cheval, une vache ou un humain. Les règles de la physique et de la chimie sont les mêmes quelques soient les espèces…”

    Le Dr Pierre Kory se rallie : “L’IVM possède des propriétés multiples. Elle fonctionne contre la COVID le long d’une multitude de voies différentes. En plus d’être anti-parasitique, elle a aussi de puissantes propriétés antivirales et protège même contre les dégâts causés par la protéine spike du virus SRAS-CoV-2.”

    […]

    IV – Le remdesivir

    Anthony Fauci a eu besoin d’utiliser toute son aura et ses manœuvres bureaucratiques qu’il a maîtrisées durant son demi siècle au NIH, pour gagner l’accord de mise sur le marché par la FDA de son vain médicament, le remdesivir. Celui-ci n’a absolument aucune efficacité contre la COVID19 d’après toutes les études légitimes. Pire, c’est un poison mortel, un poison aussi très cher à 3000 US$ de prix de vente du traitement !

    […]

    Le défi pour Fauci fut d’abord de tuer l’HCQ et l’IVM, car une reconnaissance par la FDA de ces deux médicaments aurait automatiquement détruit les ambitions de faire passer le remdesivir pour une Autorisation d’Utilisation d’Urgence (AUU)

    […]

    Pourquoi le dr Fauci se préoccuperait-il de minimiser tout médicament qui pourrait entrer en concurrence avec le remdesivir ? Cela peut-il avoir quelque à faire avec le fait que le NIH et le NIAID venaient juste de dépenser 79 millions de dollars dans le développement du remdesivir pour Gilead Science, une entreprise dans laquelle la FBMG possède à hauteur de 6,5 millions de dollars d’actions ? La FBMG est aussi engagée dans d’autres accords de développement médicamenteux avec le laboratoire, incluant un co-financement de 55 millions de dollars dans un traitement pour le paludisme développé par Lyndra Therapeutics. Gates a aussi financé la promotion du truvada de Gilead au Kenya. Un autre associé de Gilead, l’US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (l’USAMRIID) du Fort Detrick dans le Maryland, où le médicament fut étudié sur des singes, a aussi contribué au développement du remdesivir à hauteur de plusieurs millions de dollars.

    [NdT : Gilead Science a eu pendant de longues années Donald Rumsfeld, ministre de la défense de George W. Bush en fonction lors des attentats du 11 septembre 2001, comme Chairman of the Board, la connexion Gilead, armée et haute sphère politique corrompue ne date pas d’hier…]

    […]

    Après la disparition de la menace du virus zika [pour lequel le remdesivir fut déployé sans grand succès], le NIAID a mis quelques 6,9 millions de dollars dans l’identification d’une nouvelle pandémie contre laquelle redéployer le remdesivir. En 2018, Gilead entra le remdesivir dans un essai clinique financé par le NIAID contre le virus ébola en Afrique.

    C’est pour cela que nous savons que Fauci était parfaitement au courant de la toxicité du remdesivir lorsqu’il orchestra son approbation par la FDA pour les malades de la COVID. Le NIAID sponsorisa le projet. Le dr Fauci avait un autre médicament incubé par le NIAID, le ZMapp, dans le même essai clinique, testant l’efficacité contre ébola ainsi que deux médicaments d’anticorps monoclonaux expérimentaux. Les chercheurs planifièrent d’administrer les quatre médicaments à des malades d’ébola en Afrique sur une période de 4 à 8 mois.

    Mais 6 mois dans l’étude, le comité de révision de sécurité soudainement retira les deux médicaments de Gilead, le remdesivir et le ZMapp de l’essai. Il s’avéra que le remdesivir était extrêmement dangereux. En 28 jours, les patients qui furent soumis au remdesivir eurent des effets secondaires létaux, incluant l’arrêt de fonctionnement de plusieurs organes, sévère insuffisance rénale, choc septique et hypotension. 54% des patients du groupe remdesivir moururent, le plus haut taux de mortalité des quatre médicaments testés. Le médicament de Fauci, ZMapp, eut le second taux de mortalité à 44%

    […]

    Mais tout antiviral breveté et réassigné qui était efficace contre la COVID pour sa prévention ou son traitement précoce (comme l’IVM et l’HCQ) pouvait tuer dans l’œuf tout son programme vaccinal parce que la FDA ne pourrait pas accorder une AUU pour ses injections. Le remdesivir était un remède inoculé en intra-veineuse (I.V), approprié pour l’administration à des malades hospitalisés déjà en stade avancé de la maladie. Il ne serait donc pas en concurrence avec les vaccins, permettant au dr Fauci de le soutenir sans compromettre son business principal. De plus, alors que l’IVM et l’HCQ étaient hors délai de brevet et disponibles de manière générique (hors marque), le remdesivir quant à lui avait l’avantage d’être toujours sous brevet et donc bien rentable. L’avantage de gros profits potentiels était impressionnant. Le remdesivir coûtait 10 US$ par dose à Gilead à la production. Mais en accordant une AUU à Gilead, les régulateurs pouvaient forcer la main des assureurs privés, Medicare et Medicaid de payer quelques 3120 US$ par traitement, des centaines de fois le prix de production du médicament. Gilead Science avait prédit 3,5 milliards de recettes pour la seule année 2020.

    Fauci n’a pas eu soudainement l’idée que le remdesivir pourrait marcher contre la COVID en janvier 2020. Dans une de ses extraordinaires visions, au début 2017, le dr Fauci paya 6 millions de dollars à son gourou du “gain de fonction”, Ralph Baric, microbiologiste à l’université de Chapel Hill Caroline du Nord, pour accélérer le remdesivir comme remède contre coronavirus au laboratoire de haute sécurité de Wuhan en Chine. Baric utilisa des cultures de coronavirus obtenus de chauve-souris par des virologistes chinois qui travaillaient avec l’Eco Heallth Alliance de Peter Dasrak, autre récipiendaire des largesses financières de Fauci. Ce dernier démontra son intérêt principal dans ces expériences en envoyant ses dévoués adjoints, Hugh Auchincloss en 2018 et Cliff Lane en 2020, pour négocier avec le gouvernement chinois et pour superviser les expériences de Baric au labo de Wuhan et ailleurs en Chine. Baric affirma que ses études sur les souris ont montré que le remdesivir ralentissait la réplication du virus SRAS-CoV-1, et que cela pourrait s’appliquer à d’autres coronavirus. Des chercheurs chinois au laboratoire de Wuhan à l’académie militaire des sciences de l’Institut Médical Militaire de l’Armée de Libération du Peuple, firent leur propre demande de brevet dans “le but de protéger les intérêts nationaux chinois”.

    Début mars 2020, la Fondation Gates débloqua 125 millions de dollars de financements exonérés d’impôts pour soutenir les fabricants de médicaments pour le traitement des coronavirus.

    […]

    Pour l’HCQ, le dr Fauci demanda des essais randomisés très structurés en double aveugle avec contrôle placebo et mit en garde contre l’utilisation de l’IVM comme traitement. Par contraste, Fauci donna le feu vert les études subséquentes sur le remdesivir dans lequel le groupe de contrôle n’avait pas reçu un véritable placebo. Au lieu de cela, les chercheurs de Fauci n’utilisèrent pas de placebo chez les patients plus avancés dans la maladie et donnèrent au reste des patients un “comparatif actif” contenant les mêmes agents de traitement que le protocole utilisés dans le remdesivir, simplement en substituant la substance sulfobutyl pour le remdesivir en tant qu’agent de test. L’utilisation de soi-disants “toxiques” ou “spiked” placebo aussi connus sous le vocable de “fauxcebos” (NdT: en français dans le texte], est un truc frauduleux que le Dr Fauci et ses chercheurs ont mis au point sur une période de 40 années de maquillage des effets secondaires graves de médicaments toxiques pour lesquels ils recherchaient une autorisation de mise sur le marché.

    […]

    Les chercheurs en fait ont changé le point de clôture de l’essai deux fois dans un effort de créer une bien maigre illusion de bénéfice pour la santé. Les nouveaux points de clôture de Fauci ont permis au médicament de montrer un bénéfice, non pas d’augmenter les chances de survivre la COVID, mais de parvenir à écourter le passage en hôpital. Et pourtant, ceci également était une supercherie, parce qu’il s’avéra que presque deux fois plus de sujet remdesivir que de sujets soumis au placebo ont du être réadmis à l’hôpital après en être sortis., ce qui suggère que le temps de guérison de Fauci était du en fait, du moins en partie, à avoir laissé partir les malades soignés au remdesivir trop prématurément.

    […]

    Avant que son étude [du Dr Cliff Lane du NIH] ne fut achevé ou révisée par les pairs et encore moins publiée, le dr Fauci apprit que The Lancet venait juste de publier une étude chinoise avec groupe de contrôle placebo qui montrait le remdesivir comme étant absolument inefficace à maintenir les malades avancés en vie OU à réduire la duré de leur hospitalisation. Plus important encore, le remdesivir ne diminuait en rien la présence du virus dans le sang ; pire encore, l’étude chinoise démontrait la toxicité mortelle du remdesivir. Les régulateurs chinois mirent un terme à cet essai à cause de ses effets létaux potentiels. Le remdesivir provoquait de graves conditions chez 12% des patients, comparé à 5% dans le groupe placebo. A l’encontre de l’étude du dr Fauci, l’étude chinoise était randomisée en double aveugle, avec un groupe de contrôle placebo réel, multi-centrée et peer reviewed, publiée dans le plus grand magazine scientifique au monde The Lancet. Toutes les donnés sous-jacentes étaient disponibles à la presse ou au public curieux et mal informé.

    Par contraste, l’étude du dr Fauci avec le NIAID et Gilead Science était à ce stade, non publiée, non révisée par les pairs (peer-reviewed) et les détails en étaient soigneusement cachés. Elle employait un groupe placebo bidon et avait souffert d’un changement de protocole à mi-parcours. En avril, les Chinois annulèrent deux essais cliniques avec le NIAID en Chine parce que la Chine avait réussi à mettre fin à la pandémie COVID sur son sol et les chercheurs ne pouvaient plus identifier suffisamment de malades de la COVID pour participer à l’étude…

    […]

    Le dr Fauci déclara à une presse bien crédule : “Les données montrent que le remdesivir à un effet positif clair et significatif en diminuant le temps de guérison.” Il affirma que son étude avait donc démontré que le remdesivir était très bénéfique contre la COVID et qu’il avait décidé qu’il ne serait pas éthique de refuser aux Américains les bénéfices de ce merveilleux médicament.. Il déclara qu’il mettait fin à l’étude et qu’il allait donné du remdesivir au groupe placebo. Le remdesivir serait donc le nouveau “standard de soin” contre la COVID-19. Tout ceci n’était bien entendu que mensonge.

    […]

    Sur la base de la représentation de Fauci, le président Trump fit acheter le stock mondial entier de remdesivir pour les Américains. L’Union Européenne signa un “accord de livraison” avec Gilead en attente de 500 000 traitements.

    Le jour d’après l’annonce du dr Fauci à la Maison blanche, l’université de Caroline du Nord publia un communiqué de presse intitulé : “Le remdesivir développé en association avec l’UNC-Chapel Hill, est efficace contre la COVID-19 dans des essais cliniques sur humains menés par le NIAID”. Le magicien du gain de fonction du dr Fauci, le dr Ralph Baric, a appelé cela “un grand changement pour le traitement des malades atteints de la COVID-19”.

    […]

    La reconnaissance par la FDA du remdesivir comme le nouveau “traitement standard” pour la COVID veut dire que Medicaid et les compagnies d’assurance ne pouvaient légalement plus le refuser aux malades et devraient payer le prix exorbitant de Gilead sur un produit pour lequel le contribuable américain avait à ce moment là, dépensé quelques 85 millions de dollars pour son développement. Pour améliorer la situation financière de Gilead encore plus, les médecins et les hôpitaux qui n’utiliseraient pas le remdesivir pourraient maintenant être poursuivis en justice pour mauvaise pratique de la médecine, menant certains experts médicaux à penser que forcer l’utilisation de ce médicament inutile et dangereux sur les malades de la COVID a plus que certainement coûté la vie de quelques centaines de milliers de malades.

    Comme nous le verrons plus tard, Fauci copia le script bien chorégraphié d’acquisition d’AUU depuis une formule qu’il développa durant ses premières années avec la recherche sur le SIDA, script qu’il réutilisa tout au long de sa carrière pour gagner des autorisations de mise sur le marché de médicaments inefficaces et dangereux. Encore et encore, il a mis un terme aux essais cliniques de ses médicaments dès que ceux-ci présentaient les premiers signes d’une toxicité cataclysmique.

    […]

    Puis, le 19 octobre 2020, trois jours avant l’accord de la FDA sur le remdesivir, l’OMS publia une étude définitive sur le médicament impliquant 11 266 malades de la COVID dans 405 hôpitaux de 30 pays. La puissance de cette étude minimisa le projet Fauci / Gilead, qui avait recruté 1062 malades. Dans l’étude de l’OMS sur le remdesivir, celui-ci échoua à réduire la mortalité et échoua à réduire le besoin de mise en réanimation des malades OU le temps de leur hospitalisation. Les chercheurs de l’OMS ne trouveraient aucun bénéfices détectables pour le remdesivir et ils déconseillèrent son utilisation pour traiter les malades de la COVID-19.

    […]

    Beaucoup de médecins pensent que le record de fatalités à la COVID dans notre pays [aux Etats-Unis] est au moins dû en partie à la vaste utilisation du remdesivir en 2020. “Nous avons eu le plus de morts au monde”, dit le Dr Ryan Cole. “C’est une question qui nous hante : combien de ces Américains furent des victimes du remdesivir?”

    Pendant plusieurs mois, nous fûmes le seul pays au monde à traiter les malades de la COVID avec un médicament prouvé létal.

    […]

    Le Dr Peter McCullough nous donne un résumé court, clair et concis : “Le remdesivir a deux problèmes en un : d’abord, il ne marche pas et ensuite il est toxique et tue les gens.”

    A suivre…

    Bientôt en version PDF dont cette image, ci-dessus est issue !
    JBL

    J’aime

  4. ALERTE INFO ► BULLETIN HEBDO DU RÉSEAU SENTINELLE SEMAINE 50 de l’année 2021 ► https://www.sentiweb.fr/5490.pdf

    S50 TX D’INCIDENCE DES IRA ESTIMÉ À 173 CAS POUR 100 000 HABITANTS
    S49 données corrigées = 149 CAS pour 100 000 HBTS

    S50 TAUX D’INCIDENCE DES IRA DUES AU SARS-COV-2 / COVID = 39 CAS POUR 100 000 HABITANTS !
    S49 données consolidées à 32 cas pour 100 000 habitants

    S50 7 CAS sur 71 étaient POSITIFS au COVID = 7/71 !!!
    S49 données consolidées 7/73

    Cliquer pour accéder à 5490.pdf

    J’aime

  5. Pr Peyromaure de l’hôpital Cochin à Paris : « Des millions de Français ont été vaccinés pour rien ! » – 22/12/21 ► https://lemediaen442.fr/pr-peyromaure-de-lhopital-cochin-a-paris-des-millions-de-francais-ont-ete-vaccines-pour-rien/

    Dans cette vidéo (voir ci-dessous), le Pr Michaël Peyromaure, chef du service d’urologie de l’hôpital Cochin à Paris et auteur de « Hôpital, ce qu’on ne vous a jamais dit » aux éditions Albin Michel, répondait à Sonia Mabrouk. Les questions portaient sur l’état de l’hôpital, le risque de saturation des hôpitaux, l’obligation vaccinale déguisée, le passe sanitaire ou passe vaccinal, le variant Omicron et la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

    « Moi, je considère que le passe sanitaire sur le plan fondamental est une espèce de discrimination, c’est-à-dire qu’on autorise certaines personnes à avoir recours à certaines activités sur un critère médical. Le principe me heurte et ça devrait être une mesure d’exception, or on constate que ça va durer. A titre personnel je ne suis pas très favorable au passe sanitaire. »

    Loin de la langue de bois, le Pr Peyromaure assure dans des propos explosifs que « le reproche qu’on peut faire au passe sanitaire et donc bientôt au passe vaccinal, c’est qu’il y a des millions de gens qui se sont fait vacciner pour rien parce qu’ils ne sont pas à risque. Tous les jeunes, par exemple, tous les gens qui ont 40-50 ans. […] il aurait fallu cibler les gens à risque et laisser le virus circuler chez tous les autres. »

    A la question les non-vaccinés sont-ils responsables de l’engorgement des hôpitaux, sa réponse est « Non je crois qu’il faut attribuer le délitement de l’hôpital à tous nos politiques à tous nos gouvernants successifs de droite de gauche et du centre qui n’ont rien fait pour sauver cette institution […] toutes les mesures qui ont été prises ces dernières années pour l’hôpital sont allées dans le même sens, c’est-à-dire une gestion très comptable, très rigide. Le pouvoir a imposé à l’administration la mise au pas des soignants, la mise à l’écart de notre mission de soins. »

    Le professeur pointe l’état de son service et ses conséquences catastrophiques : « Notre service d’urologie à l’hôpital Cochin a toujours 50 % de ses salles d’opération fermées, faute d’infirmières de bloc, ce qui est tout à fait considérable parce que nous déprogrammons chaque semaine des patients. On estime que ces derniers mois on a dû reporter ou annuler 380 interventions chirurgicales rien que dans notre spécialité. »

    J’aime

  6. Macron est un menteur pathologique, preuves en images
    Le parjure est devenu un outil de gouvernance assumé !

    21/12/21 – LLP ► https://www.lelibrepenseur.org/macron-est-un-menteur-pathologique-preuves-en-images/

    Il existe des dizaines de vidéo-montages de ce type qui démontrent les très nombreux mensonges des escrocs qui nous gouvernent. Ce sont des insultes à l’intelligence, à la raison et à la science. Il est devenu clair pour tous ceux qui veulent voir la vérité en face que l’exécutif utilise le parjure comme un outil de gouvernance totalement assumé. En dehors de la crise sanitaire, pro vaccins ou anti vaccins, tout ceci est secondaire face à la gravité de ce qui se passe, de la disparition de l’État de droit et de l’assassinat de la science !

    VIDÉO D’1MN40 = TOUT EST DIT – JUSQU’À LA FIN !

    J’aime

  7. Atteint d’un cancer, Patrick témoigne sur son lit d’hôpital !
    Nous allons vous démontrer à quel point ces mises en scène sont grossières ► https://www.lelibrepenseur.org/atteint-dun-cancer-patrick-temoigne-sur-son-lit-dhopital/

    BFMerde ► LA CONFESSION D’UN NON-VACCINÉ À L’HÔPITAL…

    Avant toute chose, ce reportage a été tourné dans le même hôpital que la mise en scène réalisée avec Francis Palombi, BFM doit avoir un abonnement chez eux.

    Cette vidéo est d’une rare grossièreté, d’une vulgarité qui correspond parfaitement à notre époque. En réalité on pourrait en faire des centaines, tous les jours, sans arrêt pour terroriser la population. Le cancer tue en moyenne 180.000 personnes par an en France. On devrait donc tourner plusieurs milliers de vidéos, chaque année, de cancéreux en chimiothérapie qui pèsent 45 kg et qui demandent aux gens qui les écoutent de ne surtout pas manger de cochonneries, de produits industriels pleins d’additifs alimentaires cancérigènes, de McDonald’s… De ne surtout pas fumer et faire très régulièrement du sport car c’est tellement bon pour la santé. De quitter les grandes villes afin de cesser de respirer un air pollué… On pourrait également multiplier les exemples avec un diabétique en train de mourir car on vient de lui couper la jambe à 3 reprises car il ne cicatrise plus ! Idem, il va nous expliquer qu’il faut faire attention à son régime alimentaire faire beaucoup de sport… Au cas où vous ne l’aurez pas compris, le cancer, le diabète, les maladies cardio-vasculaires… tuent beaucoup plus de Français chaque année que le Covid-19.

    Reste à savoir maintenant qu’elle aurait été le témoignage de ce malade sur BFM s’il avait été vacciné 3 fois ! Pourtant ils sont nombreux à être dans cette situation mais aucun journaliste, personnes ne va les interviewer ! C’est ce mensonge par omission qui démontre définitivement que tout ceci n’est rien d’autre que de la vulgaire propagande.

    Nous vous conseillons d’éteindre vos télévisions et de ne surtout pas voir les informations en continu qui sont bien plus nocives que tous les virus du monde.

    https://www.facebook.com/watch/live/?ref=external&v=303925744982893

    Question posée par le Presque Dr. T’Ché-RIEN ;

    Imaginez qu’une équipe scientifique découvre un remède contre le cancer.

    Que feraient les gouvernements du monde entier ?

    L’offriraient–ils gratuitement OU vous forceraient–ils à le prendre ?

    L’accepteriez–vous en échange d’un peu d’argent, de pâtisseries ?

    Au lieu de chercher à développer l’Intelligence Artificielle il serait temps d’enrayer la stupidité naturelle !…

    J’aime

  8. ALERTE INFO CRUCIALE À DIFFUSER SANS PITIÉ – TRACT-PDF !

    22/12/2020 ► TRACT-PDF N° 226 sur 1 page ► ALERTE INFO CRUCIALE À DIFFUSER SANS PITIÉ SUR LA VACCINATION OBLIGATOIRE ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/alerte-info-cruciale-a-diffuser-sans-pitie-sur-la-vaccination-obligatoire.pdf

    Cliquer pour accéder à alerte-info-cruciale-a-diffuser-sans-pitie-sur-la-vaccination-obligatoire.pdf

    Le presque Dr. T’Ché-Rien, m’avait communiquée l’info VIA Tweeter dès dimanche 21 décembre et depuis ça circule grave : Pierre Jovanovic, Aphadolie, France Soir, et même Le Figaro !…

    Faut dire que Macron, comme promis (ICI) a sorti l’artillerie lourde et Brut(e) :

    Le premier ministre Jean Castex a déposé ce 21 décembre un projet de loi qui affecterait la liberté et l’égalité si d’aventure ce projet était voté.

    Quelques députés LREM, gênés sans doute par l’obscurantisme de ce projet, se sont empressés de préciser que cette loi n’avait pas été votée… Pour l’instant.

    La loi déposée ce soir par Jean Castex permettrait de vous interdire si vous n’êtes pas vaccinés Covid de :

    • vous « déplacer »
    • « d’accéder à des moyens de transport »
    • « d’accéder à certains lieux »
    • « d’exercer certaines activités »

    Source Profession Gendarme du 22/12/20 + https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3714_projet-loi.pdf

    Et rappelez-vous que tous les merdias aux ordres, les ripoulitiques avaient crié au complot de la fachosphère…

    Vaccination OBLIGATOIRE donc, car sans la preuve de celle-ci vous ne serez pas autorisé-e-s à (sur)VIVRE et ça commence MAINTENANT :

    Olivier Véran – Ministre de la Santé : Nous commencerons dès le Dimanche 27 décembre si le vaccin(de-la-mort)est validé par « la Haute Autorité de Santé – Dimanche, nous commencerons à vacciner en France. Les plus vulnérables d’entre nous d’abord, après examen médical, information et recueil du consentement. Un démarrage en douceur, soucieux de la sécurité de tous et respectueux de nos engagements éthiques.
    =*=
    Ah bah on a vu comment ils étaient soucieux et respectueux des engagement éthiques !…

    J’aime

  9. J’aime

  10. J’aime

  11. J’aime

  12. J’aime

  13. Chine – Confinement de la ville de Xi’An !

    J’aime

  14. J’aime

    1. C’est tout l’objet du premier document PDF que m’avait transmis RIEN en novembre 2020, que j’avais intitulé, la blonde à retardement ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/la-blonde-acc80-retardement-dr-tche-rien-20-novembre-2020-version-pdf-de-jbl.pdf

      Page 2 : L’indice h affiché par Google Scholar sera donc toujours supérieur à celui affiché par Scopus ou WoS.

      Indice d’excellence de Karine Lacombe = 1.6
      Véran – Buzyn = 0.0
      Salomon = 0.37
      Delfraissy = 1.6
      ALEXANDRE = 0.78
      Cymes = 0.0
      Pr. Didier Raoult = 4.8

      Et croyez bien que je ne suis absolument pas Raoultolâtre ! Mais on peut discuter de tout… sauf des chiffres !

      Cliquer pour accéder à la-blonde-acc80-retardement-dr-tche-rien-20-novembre-2020-version-pdf-de-jbl.pdf

      J’aime

  15. J’aime

  16. J’aime

  17. Je remets cette courte vidéo !

    J’aime

  18. J’aime

  19. J’aime

  20. J’aime

  21. J’aime

  22. J’aime

  23. Fuites de Klaus Schwab : lettres secrètes entre le WEF et des membres du gouvernement hollandais dévoilées !
    Pendant que les journalistes continuent de nier cette réalité en accusant toutes les personnes qui dénoncent cette dérive dictatoriale de complotistes, les comploteurs continuent d’avancer leurs pions en catimini comme le démontre ces échanges de courriers entre le patron du Forum économique mondial et les membres les plus importants du gouvernement hollandais. Ces derniers savent parfaitement que ce qu’ils font est illégal, que leur population ne sera pas d’accord, c’est pourquoi ils ont essayé de cacher cette correspondance.
    A la demande du député FVD Pepijn van Houwelingen, des lettres […]

    https://www.lelibrepenseur.org/fuites-de-klaus-schwab-lettres-secretes-entre-le-wef-et-des-membres-du-gouvernement-hollandais-devoilees/

    J’aime

  24. tiens ! cette nuit…
    – docteur il y a quelque chose que je ne comprends pas. Je suis restauratrice donc pas eu le choix double injectée, tous mes clients aussi et on est tous malades. Comment les non-injectés ont pu nous contaminer ?
    – D’après vous ?
    – Ces putains (putaing en marseillais !) de vaccins ça ne marche pas. On s’est quand même bien fait avoir !
    …voilà voilà
    toussa toussa
    allez restons positif ! hein
    bientôt la 4ème, 5ème…nième dose… Ce n’est plus des vaccins c’est un chimio !

    J’aime

    1. C’est ça !

      Bon t’as vu que Véran, Castex et Macron passent la surmultipliée comme si de rien n’était ?

      SOLUTION à Jojo = Faire un pas de côté et les laisser s’écraser contre le mur !…

      J’aime

      1. vu qu’un C(r)ON ne te regarde jamais droit dans les yeux en te disant je suis aussi con que ce que j’en ai l’air… ta solution est de très très loin la meilleure, surtout qu’avec un pas de côté c’est plus facile de faire un croque en jambe, hein !
        Bon des doubles injectés commencent à NOUS rejoindre !
        Il y en a même un hier qui m’a dit :
        – bon qu’est-ce qu’on fait ? Il faut bouger !
        – Ah bon ? mais NOUS ça fait 23 mois ! Vas-y, dis-NOUS, explique-NOUS, montre-NOUS… NOUS te suivons !

        Une vieille dame m’a fait passer ce message…

        was twenty and soon thirty, the forty followed and also the fifty, with a few units to disrupt the accounts. I read magazines which spoke of my wrinkles, of butchers who cut in the gut and pulled up breasts in a row like in factories for cars. Stay young, no matter the cost! Info, intox, it even seems that botox so, there, I say stop. Go back in time? To be twenty more years old? It’s not okay, right? You know what ? I don’t have time! … Tomorrow, in a month, in a year, I will have the cuddly arms of my little children around my neck rolled up to better protect myself. My children will be there and we will smile at each other, happy to have been able to weather storms, shipwrecks and then a few thunderstorms without sinking. I will still sing, dance and feast on cakes, candies, little casseroles without thinking about the pounds or my health tomorrow, in a month, in a year, … I will always listen to the misfortune that complains. I will still feel the puffs of anger at the stupidity and hatred displayed. Neither injustice nor infamy will I accept and raise in the air, my fist in rage. Tomorrow, in a month, in a year and if death does happen, because it always happens, the bitch, she will find me standing, busy and wrinkled. Better to stay ourselves. Yours truly

        J’ai eu vingt ans et bientôt trente, les quarante ont suivi et aussi les cinquante, avec quelques unités pour perturber les comptes. J’ai lu des magazines qui parlaient de mes rides, de bouchers qui taillaient dans les bides et remontaient des seins à la file comme dans les usines pour les automobiles. Rester jeune, peu importe le prix ! Info, intox, il paraît même que le botox… Alors, là, moi, j’dis stop. Remonter le temps? Avoir encore vingt ans ? Ça va pas, non ? Tu sais quoi ? J’ai pas le temps !… Demain, dans un mois, dans un an, j’aurai les bras câlins de mes petits enfants à mon cou enroulés pour mieux me protéger. Mes enfants seront là et nous nous sourirons, heureux d’avoir su traverser sans sombrer les tempêtes, les naufrages et puis quelques orages. Il m’arrivera encore de chanter, de danser et de me régaler de gâteaux, de bonbons, de p’tits plats mijotés sans penser aux kilos ou bien à ma santé. Demain, dans un mois, dans un an,… J’écouterai toujours le malheur qui se plaint. J’éprouverai encore les bouffées de colère face à la bêtise et la haine étalées. Jamais ni l’injustice ni l’infamie je n’accepterai et lèverai en l’air, mon poing avec rage. Demain, dans un mois, dans un an… Et si la mort survient, car elle survient toujours, la garce, elle me trouvera debout, occupée et ridée . Mieux vaut donc rester nous mêmes. Bien à vous.
        image

        J’aime

  25. Corinne Lalo : « Vaccins, médicaments et produits chimiques, on nous empoisonne ! »

    Écoutez cet excellent entretien, crucial et alarmant, en gardant à l’esprit que le criminel Véran recommandait d’inoculer la soupe génique en priorité aux femmes enceintes… OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/12/23/corinne-lalo-vaccins-medicaments-et-produits-chimiques-on-nous-empoisonne/

    Corinne Lalo : « On nous empoisonne à notre insu ».

    « C’est un dérèglement général qui touche aussi bien les humains que la faune et cela a commencé déjà depuis les années 60. Nous sommes dans une situation de santé complètement dégradée ».

    J’aime

  26. J’aime

  27. Sans test négatif, la ministre Amélie de Montchalin débarquée du vol AF 1342 – 23/12/21 ► https://lemediaen442.fr/sans-test-negatif-la-ministre-amelie-de-montchalin-debarquee-du-vol-af-1342/

    En cette période où le passe vaccinal risque de mettre à la rue des millions de Français, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, s’est vu indiquer la porte de sortie du vol vers Genève.

    L’information, qui va en agacer plus d’un, nous vient du pilote de ligne et officier de réserve Jacques Clostermann. Ce dernier n’a pas boudé son plaisir à faire fuiter l’information sur Twitter, déjà partagée des milliers de fois.

    Pour venir en Suisse « il vous sera demandé à différents moments de présenter un résultat de test négatif. Ces dispositions s’appliquent également aux personnes vaccinées ou guéries, quel que soit leur pays de provenance lorsqu’elles entrent en Suisse. toute personne dès 16 ans souhaitant arriver en Suisse par avion ou bus doit présenter un test PCR négatif (ne remontant pas à plus de 72 h) ou un test rapide antigénique (ne remontant pas à plus de 24 h) avant d’embarquer. Si vous ne pouvez pas présenter un tel test, l’accès à l’avion ou au bus vous sera refusé. »

    Au départ du vol AF 1342 pour Genève mercredi 22 décembre, la ministre a demandé une dérogation au chef d’escale. Dérogation accordée étant donné son statut social, mais… mais quatre passagers n’ont pas bénéficié de tant de clémence et se sont vu refuser l’embarquement pour défaut de test… Amélie de Montchalin était déjà à bord. Le commandant a donc pris la seule décision convenable : il l’a fait descendre. Nous adressons donc un blâme au chef d’escale et toute notre estime au commandant de bord.

    Est-ce qu’il manquait à madame le ministre un simple test, avait-elle un QR CODE justifiant sa vaccination et qu’elle a cru suffisant ? Nous lançons un appel à témoins. Pour nous contacter : lemediaen442@protonmail.com

    Tout ce ramdam causé par notre Young American Leader 2018 a laissé derrière elle un retard de 25 minutes. Le départ Paris-Charles-de-Gaulle a été déplacé de 16h15 à 16h40. Arrivée à Genève à 17h51 au lieu de 17h25. Merci madame le ministre !

    Le Média en 4-4-2

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s