Ivermectine ? Hydroxychloroquine ? Nan, triple dose de Vaseline…

MacRon impose une triple ration de vaseline aux réticents à la vaXXassination et au paSSe-vaXXXinal !

À relier à ► Frankistan : Le Chef-désarmé MacRon ne désarme pas et lance l’Opération GAME-OVER-DOSE !

GAME OVER DOSE SANS FIN RIEN 10 11 21

Bah oui mais plus c’est gros, mieux ça passe !…

Aïe ! Aïe ! Aïe ! Ouille !

BOOSTER A VIE RIEN 12 11 21

Dernière recommandation du presque Dr. T’Ché-RIEN pour arrêter de jouer à la roulette vaxxxinale INSTANTANÉment ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/11/vaseline.pdf

Et pour transformer cette colère, cette rage, légitimes, en COURAGE & DÉTERMINATION pour se lever, ENSEMBLE, et dire NON à Macron et son monde, Véran et sa bande et Castex et son orchestre !

Voilà pourquoi ça urge ;

La psychologue Marie-Estelle Dupont : en 2020, seulement 2 % des hospitalisations étaient liées au covid ► https://lemediaen442.fr/la-psychologue-marie-estelle-dupont-en-2020-seulement-2-des-hospitalisations-etaient-liees-au-covid/

L’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), chargée de récolter toutes les données sur les hospitalisations, avance les chiffres de seulement 2 % des hospitalisations liées au Covid et 5 % en réanimation. Au vu des chiffres avancés par cette agence, les Français auront tendance à croire que l’on s’est foutu de leur gueule. On va pas vous le cacher : oui ! Et même beaucoup !

Que dit le rapport de l’ATIH ?

« Au cours de l’année 2020, 218 000 patients ont été hospitalisés pour prise en charge de la COVID-191. Les patients COVID représentent 2 % de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus. En moyenne, ces patients COVID ont été hospitalisés sur une durée de 18,2 journées au cours de l’année 2020. Ainsi, tous champs hospitaliers, les prises en charge de la COVID-19 ont représenté plus de 4 millions de journées d’hospitalisation. »

Un chiffre qui confirme les déclarations de la psychologue clinicienne Marie-Estelle Dupont présente sur le plateau de L’Heure des Pros 2 du 11/11/2021. Cette dernière — comme beaucoup d’autres — dénonçait ce qui semblait être une mascarade, un mensonge orchestré… qui allait conduire la jeunesse au suicide.

« En 2020 seulement 2 % des hospitalisations étaient liées au Covid. Alors oui, c’est une hospitalisation qui dure un peu plus longtemps que les autres mais seulement 2 % et 5 % en réa. Donc on a donné l’impression que les services étaient pleins à craquer de patients covid, alors que ça n’était pas le cas. Quand on disait qu’on en faisait trop, qu’on était dans la peur et l’hystérie, eh bien ! on avait raison, les chiffres sortent. On a confiné, on a jeté des jeunes dans le suicide, on a fermé des écoles. »

POUR RIEN sauf à vouloir nous manager par la terreur pour nous faire accepter l’injection OGM expérimentale comme seule solution finale…

ATIH

+ https://www.nexus.fr/actualite/sante/rapport-fracassant-atih-covid/

+ Dernier bulletin hebdo du Réseau Sentinelles de la semaine 44 du 1er au 7 novembre 2021https://www.sentiweb.fr/5453.pdfTAUX D’INCIDENCE DES IRA DUS au SARS-COV-2 / COVID-19 ET VUS EN CONSULTATION ESTIMÉ à 9 CAS POUR 100 000 HABITANTS !

CartedefidelitéPfizer

+ 1 donut offert si tu sors de réa vivant !

Même la girouette Martin BLA-bla-CHIER sent le vent du boulet en approche ► http://www.autochtonisme.com/2021/11/enorme-martin-blachier-et-l-atih-pulverisent-le-covidisme-video.html

CNEWS no Twitter: "Dr Martin Blachier sur la suspension du vaccin  AstraZeneca dans plusieurs pays : «C'est le principe de précaution. Ils ne  veulent pas prendre de risque politique (...) Je pense

Martin Blachier sur LCP, émission Ça vous regarde du 09 novembre 2021, fait état d’un rapport de l’ATIH qui analyse l’activité hospitalière 2020 pour le Covid 19 (rapport paru le 08 novembre : source). Cela va rester dans les annales !

D’où la triple dose de vaseline !

TOUT IRA BIEN RIEN 08 10 21

Question posée par le Presque Dr. T’Ché-RIEN ;

PenseurRéfractaire

Imaginez qu’une équipe scientifique découvre un remède contre le cancer.

Que feraient les gouvernements du monde entier ?

L’offriraientils gratuitement OU vous forceraientils à le prendre ?

L’accepteriezvous en échange d’un peu d’argent, de pâtisseries ?

Au lieu de chercher à développer l’Intelligence Artificielle il serait temps d’enrayer la stupidité naturelle !

PRIMUM NON NOCERE = D’abord ne pas nuire… Normalement…

Film Primum non nocere - Trailer - Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.comclic-image pour voir la bande annonce du film qui devait sortir hier, 11 novembre 2021… Et que je ne manquerai pas de relayer.

#NOUSAVONS

Nous savons qu’ils mentent, ils savent qu’ils mentent.

Ils savent que nous savons qu’ils mentent.

Nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent.

Et pourtant ils persistent à mentir.

Alexandre Soljenitsyne

POUR LEUR DIRE NON ! EN MASSE !

CAR NOUS SOMMES CEUX QUE NOUS ATTENDIONS ;

BIBLIOTHÈQUE PDF

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

CHRONIQUES du Presque Dr. T’Ché-RIEN

LES CHRONIQUES DE ZÉNON

+ TOUT LE RESTE…

JBL1960

128 réflexions sur « Ivermectine ? Hydroxychloroquine ? Nan, triple dose de Vaseline… »

  1. Autriche – Immonde !

    9/11 Vienne – Autriche : Sessions « free sex » offerte de 30mn pour les patrons qui viennent se faire vaxiner (sisi) …
    Les jeunes garçons à partir de 14 ans et filles aussi peuvent venir si accompagnés.
    De quoi décider les derniers irréductibles pour avoir le QrCode Soviet Bill …

    Best of all, men who get inoculated on-site will be gifted a free 30-minute session in the skin merchant’s VIP club with the “lady of their choice.”

    https://nypost.com/2021/11/09/brothel-offers-vaccinations-and-free-sexual-session-in-bold-incentive-program/

    J'aime

  2. Un cardiologue canadien de 52 ans qui voulait « mettre son poing dans la figure » des non-injectés meurt deux semaines après sa 3ème dose – « Je ne pleurerai pas à vos funérailles »… Et eux, le pleureront-ils ? OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/11/12/un-cardiologue-canadien-de-52-ans-qui-voulait-mettre-son-poing-dans-la-figure-des-non-injectes-meurt-deux-semaines-apres-sa-3eme-dose/

    J'aime

  3. Taïwan arrête les vaccinations Pfizer à la 2e dose pour les 12-17 ans en raison des inquiétudes liées aux myocardites ► https://exoportail.com/taiwan-arrete-les-vaccinations-pfizer-a-la-2e-dose-pour-les-12-17-ans-en-raison-des-inquietudes-liees-aux-myocardites/

    Voici encore une fois la preuve que les médias français cachent la vérité concernant la dangerosité de la vaccination anti Covid-19. À Taïwan, pays de 20 millions d’habitants très avancés technologiquement, les autorités sanitaires ont décidé de stopper le vaccin Pfizer pour la classe d’âge des 12-17 ans à cause des risques importants d’inflammations cardiaques. Absolument personne n’en parle dans les médias parisiens, ils font comme si cela n’existait pas. Pourtant, étant donné que le vaccin Moderna a été interdit aux moins de 30 ans en France par la HAS, étant donné que ce vaccin Moderna est identique, c’est le frère jumeau du vaccin Pfizer selon le professeur Alain Fisher, on ne voit pas comment il ne serait pas responsable des mêmes effets indésirables ! C’est impossible, ça n’a aucun sens scientifique.

    J'aime

  4. Les Américains perdent confiance face aux prix qui grimpent ► https://www.france24.com/fr/info-en-continu/20211112-les-am%C3%A9ricains-perdent-confiance-face-aux-prix-qui-grimpent

    Or, la « Grande démission » se poursuit, les salariés faisant jouer les enchères entre des employeurs prêts à tout pour attirer les candidats.

    Ainsi, 4,4 millions de personnes ont quitté leur emploi en septembre, un record depuis que ces données ont commencé à être relevées en décembre 2000, a indiqué vendredi le département du Travail.

    Au-delà du constat sur leur pouvoir d’achat, les consommateurs ont aussi « la conviction croissante (…) qu’aucune politique efficace n’a encore été mise en place », décrit Richard Curtin.

    La forte inflation était jusqu’ici attendue comme temporaire par de nombreux économistes, mais aussi par la Maison Blanche.
    « Priorité absolue »

    Mais les mois passent, et les taux d’inflation ne reculent pas, atteignant même en octobre un plus haut depuis 1990: les prix ont augmenté de 6,2% comparé à octobre 2020, après 5,4% en septembre, selon l’indice CPI.

    Cela a poussé Joe Biden a signaler mercredi qu’il s’agissait de sa « priorité absolue ».

    =*=

    Étonnant, non ?

    J'aime

  5. https://cv19.fr/2021/11/09/plus-de-2000-temoignages-deffets-indesirables-et-de-deces-suite-a-la-vaccination-covid/

    Voici 2371 témoignages recueillis sur différents groupes Facebook avant la censure habituelle.

    L’ordre chronologique des fichiers PDF va du haut vers le bas, du plus ancien au plus récent.

    À cause du nombre important de témoignages, ils ont été répartis dans plusieurs fichiers.

    Cliquer pour accéder à bbir7p.pdf

    Cliquer pour accéder à 6pmg4k.pdf

    Cliquer pour accéder à wdubny.pdf

    Cliquer pour accéder à g8smvu.pdf

    Cliquer pour accéder à smv9wf.pdf

    Cliquer pour accéder à 2a0rt1.pdf

    Retrouvez d’autres effets secondaires et décès recensés plus officiellement et appuyés par plusieurs parutions scientifiques dans cet article :
    https://cv19.fr/2021/09/22/au-moins-46218-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

    J'aime

    1. Je voudrais rappeler ce décret : https://www.capital.fr/economie-politique/pass-sanitaire-la-liste-des-personnes-dispensees-de-vaccin-1411634

      Un décret publié au Journal officiel le 7 août détaille la liste des contre-indications qui empêchent la vaccination contre le Covid-19.

      Alors que l’extension du pass sanitaire aux bars, restaurants, hôpitaux, trains et avions entre en vigueur ce lundi 9 août, un décret, publié le 7 août, en précise toutes les modalités. Un texte, qui fixe également la liste des personnes exemptées de vaccination contre le Covid-19. En effet, dans certains cas rares, certaines contre-indications médicales empêchent de recevoir l’injection. Des pathologies détaillées dans le décret n°2021-1059.

      Sont ainsi exemptées de vaccination contre le Covid-19, les personnes ayant un « antécédent d’allergie documentée (avis allergologue) à un des composants du vaccin en particulier polyéthylène-glycols et par risque d’allergie croisée aux polysorbates », celles ayant fait une « réaction anaphylaxique au moins de grade 2 (atteinte au moins de 2 organes) à une première injection d’un vaccin contre le COVID posée après expertise allergologique », mais aussi les personnes « ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication commune au vaccin Vaxzevria et au vaccin Janssen) ».

      Par ailleurs, la vaccination est également contre-indiquée pour les enfants ayant déclaré un « syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) post-covid-19 ». Quant aux vaccinés qui auraient déclaré un effet secondaire « d’intensité sévère ou grave » après la première injection (myocardite, syndrome de Guillain-Barré…), une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire recommande de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin.

      Le décret mentionne également deux contre-indications temporaires à la vaccination pour les personnes traitées « par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 », ainsi que pour celles ayant déclaré des « myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives ».

      J'aime

    1. Ben non en fait !

      L’an dernier, l’autre Cron pour nous reconfiner avait annoncé 400 000 morts, rien qu’en France, si on ne faisait rien… Et… RIEN !

      Donc, ça s’est vu, et avec tout ce qui sort en ce moment, comme prévu du reste, ben on le croit plus !

      Donc, spécial trouillomètre pour les derniers COnVIDiot-e-s qui ont la tremblante…

      J'aime

  6. Pays-Bas : malgré un taux de vaccination de 85 %, le gouvernement va confiner ► https://lemediaen442.fr/pays-bas-malgre-un-taux-de-vaccination-de-85-le-gouvernement-va-confiner/

    Le gouvernement néerlandais envisageait jeudi d’imposer le premier confinement partiel de l’Europe occidentale depuis l’été, alors que les nouveaux cas de Covid ont atteint leur plus haut niveau depuis le début de la pandémie.

    Les nouvelles infections au covid ont doublé dans le pays de 17,5 millions la semaine dernière et ont atteint un record d’environ 16 300 en 24 heures jeudi.

    Pour contenir l’épidémie, le comité consultatif du gouvernement sur la pandémie a recommandé jeudi d’imposer un verrouillage partiel, de fermer les théâtres et les cinémas, de supprimer les grands événements et de fermer les cafés et les restaurants plus tôt, a rapporté le diffuseur NOS.

    Après un verrouillage partiel d’environ deux semaines, pendant lequel les écoles resteraient ouvertes, l’entrée dans les lieux publics devrait être limitée aux personnes qui ont été entièrement vaccinées ou qui se sont récemment remises d’une infection au Covid.

    Environ 85 % de la population adulte aux Pays-Bas ont été entièrement vaccinés contre le COVID-19.

    Traduction Le Média en 4-4-2

    Article original : Dutch consider new partial lockdown as coronavirus cases hit record

    La Fraude des Tests RT PCR permet la mise en place de la Dictature Sanitaire – Version PDF N° 224 de 18 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/dossier-special-fraude-tests-rt-pcr.pdf

    Cliquer pour accéder à dossier-special-fraude-tests-rt-pcr.pdf

    J'aime

    1. Après un verrouillage partiel d’environ deux semaines, pendant lequel les écoles resteraient ouvertes, l’entrée dans les lieux publics devrait être limitée aux personnes qui ont été entièrement vaccinées ou qui se sont récemment remises d’une infection au Covid.
      =*=
      Y’a rien qui vous choque ???

      J'aime

  7. Vous reprendrez bien un dernier petit RE-RE-RE-RE-CONFINEMENT pour la route ?

    À ceux qui se précipitent pour se faire inoculer la 3ème dose… Réfléchissez bien hein ?

    Car et comme l’avait prédit Dolores Cahill en janvier de cette année : Les vaxxins vont tuer et ils diront que c’est le COVID ► https://odysee.com/@QuadrillageTraduction:1/trim.06026EA6-C979-4FBE-87FE-CA1E722A43F5:f

    PREUVE SURTOUT QUE SE FAIRE INJECTER NE SERT STRICTEMENT À RIEN !!!

    J'aime

  8. Éric Lefèvre témoigne : sa femme décède le 10 novembre 2021 de la maladie de Creutzfeldt-Jakob après le vaccin Pfizer ► https://lemediaen442.fr/eric-lefevre-temoigne-sa-femme-decede-le-10-novembre-2021-de-la-maladie-de-creutzfeldt-jakob-apres-le-vaccin-pfizer/

    Pascal Praud, qui s’étonne que la presse ne parle jamais des effets secondaires des injections contre le covid, a décidé de donner la parole, tous les vendredis, à ceux qui sont confrontés aux effets secondaires directement ou indirectement. L’animateur de CNews confesse recevoir des milliers d’appels de Français voulant témoigner. Invité ce matin sur Cnews dans l’émission L’Heure des pros, voici le témoignage poignant d’Éric Lefèvre, dont l’épouse Stéphanie, 48 ans, est décédée après avoir été vaccinée.

    Stéphanie Lefèvre était en très bonne santé, sans aucune comorbidité. Fin août 2021, elle se fait vacciner avec les deux doses Pfizer. Suite aux injections, elle ressent des symptômes : vertige, perte d’équilibre… Les spécialistes mettront un nom sur ces symptômes : la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MJC) — c’est une dégénérescence rapide du système nerveux central — qui emportera cette maman de deux enfants en moins d’un mois. Elle est décédée le 10 novembre 2021.

    « Je suis sous le choc, cela a été très rapide, très violent. Mon épouse était en pleine forme. On rentrait de vacances et tout s’est passé très vite. Quand on voit qu’il y a très peu de cas en France et que là on constate, puisqu’on se réunit avec un collectif, qu’en quelques jours on a identifié cinq cas. Je trouve qu’il est raisonnable d’avoir un doute et de se poser la question de savoir si cela est lié au vaccin. L’autopsie est en cours à la Pitié-Salpêtrière. »

    Nous vous rappelons le témoignage de Marc Doyer, dont la femme avait, elle aussi, développé la maladie de Creutzfeldt-Jakob après l’injection Pfizer.

    Le Média en 4-4-2

    https://lemediaen442.fr/temoignage-de-marc-doyer-sa-femme-developpe-la-maladie-de-creutzfeldt-jakob-apres-linjection-pfizer/

    Quand assez est-il assez ???

    J'aime

    1. Ce mercredi 3 novembre, Catherine Hill s’est une nouvelle fois exprimée au sujet de l’épidémie de Covid-19 au micro de BFMTV. Et l’épidémiologiste a tenu un discours quelque peu surprenant au sujet de la vaccination des enfants.

      Certains, à l’image du Dr Martin Blachier ou du Pr Éric Caumes, ont émis quelques réserves au sujet de la vaccination des enfants contre le Covid-19. Dans un nouveau numéro de 22h Max diffusé ce mercredi 3 novembre, nos confrères de BFMTV se sont justement posés cette question. « Faut-il vacciner les enfants contre le Covid-19 ? À cette question, les États-Unis ont répondu oui. L’agence américaine du médicament a autorisé le vaccin Pfizer pour les 5-11 ans. La vaccination a commencé dès hier aux États-Unis, qui est donc le premier pays au monde à lancer la vaccination pour cette tranche d’âge », a rappelé Maxime Switek en préambule.

      En plateau, Nelson Getten a fait savoir que la France pouvait envisager de suivre le même schéma : « Le laboratoire Pfizer a fait une demande d’autorisation pour les enfants auprès de l’Agence européenne du médicament. » Le journaliste est également allé à la rencontre de l’épidémiologiste Catherine Hill, afin d’avoir son avis sur le sujet : « Pour elle, vacciner les enfants est un moyen en plus d’endiguer l’épidémie et il faut très clairement l’envisager », a-t-il rapporté.

      De son côté, celle qui officie à l’institut Gustave-Roussy a déclaré : « Évidemment, si on vaccinait un peu des enfants de 5 à 12 ans, ça réduirait la circulation du virus. Ceci-dit, c’est un geste altruiste. » « Mais donc, est-ce que ce serait raisonnable de vacciner des enfants pour palier au manque de vaccination de certains adultes ? », s’est alors interrogé le journaliste de BFMTV. « C’est exactement ça la question. Est-ce que c’est raisonnable ? Mais ce qui n’est pas raisonnable, c’est de ne pas arriver à convaincre suffisamment d’adultes d’être vaccinés. »

      Le Pr Éric Caumes plus réticent

      Le même jour, c’est le professeur Éric Caumes qui s’est exprimé à ce sujet dans la matinale de BFMTV et RMC. Interrogé sur la vaccination des plus jeunes par Apolline de Malherbe, le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière a assuré qu’il n’y avait, selon lui, pas d’urgence : « Le virus a largement circulé dans les écoles, largement circulé chez les enfants, comme on le constate maintenant qu’on regarde attentivement ce qu’il se passe dans les écoles. Je pense que les enfants ont déjà rencontré le virus dans leur immense majorité, » a-t-il expliqué, avant d’affirmer que les plus petits étaient en conséquence « immunisés, semi-immunisés, ou en tout cas en voie de l’être ».

      Pour étayer son propos, le Pr Éric Caumes a poursuivi son argumentaire : « De toute façon, ça va continuer à circuler dans les écoles tout l’hiver. Donc, vacciner les enfants… On manque encore un peu de recul sur les effets indésirables chez les enfants. Et de toute manière, les enfants ne font pas de forme grave en règle générale. » Et de conclure : « Ce n’est pas une priorité. La priorité, ce sont les personnes qui vont rentrer en réanimation. »

      =*=

      ZONT TOUT FAUX… Mais eux seuls ont droit de cité…

      J'aime

  9. N’obéissez plus ► https://reseauinternational.net/nobeissez-plus/

    Par Hashtable 13/11/2021

    Ah, vraiment, rien de tel qu’un petit discours de Macron pour requinquer un peuple, lancer discrètement une campagne électorale et passer quelques petits messages sympathiques à base d’injonctions paradoxales.

    On peut en effet saluer l’intervention de l’actuel locataire de l’Élysée qui aura réussi à appliquer une nouvelle fois sa technique du « en même temps » au peuple français : eh oui, en même temps, le vaccin ne marche plus au point qu’il faille une troisième dose pour les plus de 65 ans, et en même temps il marche au point qu’il faille deux doses pour les moins de 18 ans. En tout cas, vaccinez-vous !

    Et ce n’est pas une proposition, mais bien un ordre, notre Chef de Guerre n’entendant plus laisser trop de tergiversations coincer la marche du progrès vers le Mondaprès qui donnera sans regret à la Vidavan un petit côté sépia : moyennant la prompte annulation de leur pass sanitaire, les vaccinés deux doses (d’abord les plus de 65 ans, mais rapidement les autres aussi, ne vous impatientez pas) vont bientôt rejoindre les rangs des scrofuleux méprisables qui ne se sont pas vaccinés.

    Oui, vous l’avez compris : vous pouvez clairement oublier la Vidavan, celle où être libre signifiait vraiment aller boire un café sans montrer son pedigree vaccinal, et vous concentrer avec bonheur sur ce Mondaprès dans lequel les contraintes (sanitaires, administratives et psychologiques) vont s’empiler joyeusement pour donner du tonus à nos médias et nos politiciens.

    Pas de doute, rien de tel qu’une crise qui n’en finira jamais pour bien calmer les ardeurs des uns et des autres à faire ce qui leur passe par la tête : non mais oh, vous croyez quoi ? On est en France, ici, et tout doit donc être régulé, encadré, limité, restreint, jugulé même. Cette anarchie de gens qui pensent et font ce qu’ils veulent n’avait que trop duré et grâce à une crise superbement récupérée, on va pouvoir mettre de l’ordre, des ordres mêmes (impératifs et aboyés régulièrement à la télé), dans toute cette société.


    Voyez que ça tourne les photos à Jojo ?

    Alors oui, bien sûr, il y a bien quelques rouspéteurs peu heureux de courber l’échine et pas satisfaits de renoncer aux principes fondamentaux de liberté d’expression ou de mouvement, de secret médical ou d’égalité des citoyens en droit : bah, ils feront encore quelques manifestations, mais il sera facile de les faire tomber.

    Pour ceux-là, il suffira de pousser les manifestants à la violence. C’est elle qui a facilement discrédité le mouvement des Gilets Jaunes dont on rappelle qu’au départ, il consistait surtout à demander une baisse des taxes dont la France est complètement percluse et qui mine complètement son peuple. Quelques exactions plus tard, les forces de l’ordre n’eurent plus aucun souci pour utiliser leur équipement répressif : la violence qui dessert l’État sera toujours rapidement mâtée. Au passage, notons que celle des banlieues, qui le sert (politiquement, économiquement et sociologiquement), n’appellera jamais au même traitement…

    Non, ce qui posera problème, ce sont ceux qui se joueront du système et qui mettront, patiemment, discrètement et de façon systématique leur inventivité et leur détermination à désobéir, à entrer en résistance active contre les trois corps actuels d’Occupation intérieure du pays sur le peuple français que sont les politiciens, les administrations et les médias.

    Les administrations, gros monstres idiots, obèses et impotents qui écrabouillent les individus dès qu’ils le peuvent, trouveront de plus en plus de citoyens utilisant les lois, leurs règlements internes, leurs propres obligations pour les retourner contre eux et les paralyser. Quelques précédents billets (ici, là, là et là) pourraient même fournir quelques idées de base.

    La guérilla administrative et le harcèlement procédurier, mené par des milliers de fantassins déterminés, pourraient facilement provoquer un engorgement de ces administrations qui ont arrêté de servir ceux qui les payent pour ne plus servir au mieux quelques politiciens, et au pire, qu’elles-mêmes.

    D’autres petits malins trouveront la bonne grève, le bon blocage de sites (certaines préfectures, certaines administrations par exemple) qui, n’en doutons pas, déclencheront le mouvement malheureux de trop de la part d’un pouvoir qui ne peut supporter la dissension.

    Et puis soyons lucides : même si la ministraille s’agite et fait croire à un réel pouvoir, il va être compliqué de vraiment contrôler tout le monde, tout le temps. Le pass, outil clairement débile sur le plan sanitaire et inique sur le plan politique, doit être contourné, détourné, utilisé comme moyen clair de distinguer les commerces intelligents et souples des rigides voire des zélés. Ces derniers offrent une belle occasion d’utiliser la puissance des réseaux sociaux pour les faire connaître et les noter avec précision.

    Enfin et bien malheureusement, les ordres du Lider Manuelo élyséen n’auront pas de prise sur ces citoyens qui choisiront l’exil.

    Car en réalité, ceux qui fuient les pays qui ont sombré dans l’hystérie sanitaire ont du choix : s’il est clair que la Nouvelle-Zélande, le Canada ou l’Australie sont partis trop loin dans le délire du totalitarisme sanitaire, il reste encore quelques États raisonnables (à côté de ces épaves démocratiques, le Texas ou la Floride font figure de havres de raison). En Europe, la Suède semble avoir conservé son sang froid avec raison ; reste à savoir si elle continuera sur la même démarche alors que les pays nordiques sont notoirement connus pour leur gourmandise vis-à-vis des gadgets numériques, le pass sanitaire puis social devant être drôlement attirant dans ce contexte…

    Notons que beaucoup de pays où l’État n’est pas réellement en mesure d’imposer une surveillance étroite de sa population au niveau le plus fin ont été obligés de composer avec le réel ; ces pays, souvent dans les pays en voie de développement, peuvent parfois constituer un étonnant mieux-disant en matière de libertés qu’une France baignée dans ses contraintes sanitaires de plus en plus ubuesques. D’autres pays comme l’Inde ou l’Indonésie, clairement pas assez riche pour se permettre de distribuer des vaccins à une population fort nombreuse, semblent avoir trouvé des alternatives qui donnent des résultats concrets sans pousser leurs peuples vers un joug sanitaire invraisemblable.

    Enfin, il restera tous ceux qui choisiront l’exil intérieur : diminuant leur surface d’interaction avec le reste de la société et notamment de la société administrée par les castes jacassantes, s’éloignant volontairement de toute dépendance des faux services que l’Occupant intérieur prétend leur rendre, ces exilés de l’intérieur deviendront rapidement impossibles à hypnotiser. Les admonestations présidentielles, qu’ils n’entendront même pas, ne serviront à rien.

    Mais rassurez-vous : pour tous les autres, ceux qui s’obstinent à vouloir retrouver un semblant de normalité en acceptant plus ou moins niaisement l’empilement d’ordres et de contre-ordres émis par Jacques-à-dit Macron et son gouvernement, le cirque va joyeusement continuer.

    Les dosettes de produits expérimentaux sont déjà prêtes, commandées ou en cours de fabrication. Tout le monde y aura droit, qu’on vous dit. Plusieurs fois, même. Les programmes et autres applications colorées sortent déjà des compilateurs en vibrant de plaisir à l’idée de s’installer sur votre téléphone. Les décrets sont quasi-écrits, les lois quasi-votées (une formalité). La résistance est futile.

    Soyez sages, obéissez ► https://h16free.com/2021/11/12/69950-nobeissez-plus

    J'aime

    1. Pour ma part, je mets un bémol sur : un étonnant mieux-disant en matière de libertés qu’une France […] comme l’Inde ou l’Indonésie […]

      «Piquons-les pendant qu’ils dorment» : la proposition de Duterte pour vacciner les plus sceptiques ► https://francais.rt.com/international/91586-piquons-pendant-quils-dorment-proposition-duterte-vacciner-plus-sceptiques

      Rodrigo Duterte a proposé que les plus réticents de ses compatriotes à se faire vacciner contre le Covid-19 reçoivent une injection pendant leur sommeil. Aux Philippines, à peine un cinquième de la population affiche un parcours vaccinal complet.

      «Je sais que beaucoup ne veulent toujours pas [se faire vacciner]. Alors, allons [chez eux] et piquons-les pendant qu’ils dorment, fin de l’histoire», a proposé le président des Philippines, Rodrigo Duterte, lors d’un discours diffusé le 12 octobre par la chaîne gouvernementale PTV, cité par l’agence de presse Tass.

      Durant la même intervention, le chef d’Etat philippin a souligné qu’outre la vaccination, il était également important de porter des masques et de respecter les mesures de distanciation physique, des précautions qu’il a souligné être nécessaires pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays. Les Philippines ont utilisé près de 50 millions de doses de différents vaccins Covid-19. Quelque 23 millions de personnes dans le pays ont été entièrement vaccinées, sur une population de près de 110 000 millions d’habitants. Les autorités espèrent vacciner jusqu’à 70 millions de personnes d’ici la fin de l’année.

      =*=
      Effectivement, ça donne envie…

      J'aime

  10. Mes voisins infirmiers à Paris, étaient dans leur résidence secondaire à 500 bornes de Paris le week-end du 6 et 7 novembre, ils sont à nouveau là aujourd’hui.

    Plan blanc ???

    J'aime

  11. RAPPEL ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/11/13/grande-bretagne-un-directeur-des-pompes-funebres-dit-que-les-bebes-morts-sentassent-dans-les-morgues/

    Grande-Bretagne : Un directeur des pompes funèbres dit que les bébés morts s’entassent dans les morgues

    Dans un entretien avec Resistance GB, Wesley, qui est directeur de pompes funèbres depuis plus de trois ans, parle de son expérience de la soi-disant “pandémie” et de ce qu’il a vu dans les morgues ces derniers temps. Il dit qu’il voit actuellement un nombre incalculable de bébés et de nouveau-nés morts entassés dans les chambres froides et dans les morgues en attendant leurs funérailles.

    Le nombre sans précédent de bébés que lui et d’autres entrepreneurs de pompes funèbres doivent gérer n’a d’égal que le nombre très élevé de jeunes gens de 30 et 40 ans qui meurent depuis que l’injection de Covid a été mise en place, dit-il.

    Au début de la pandémie, les morgues ont connu une vague de décès qui, en quelques mois, s’est calmée, même si les médias ont continué à faire un battage médiatique sur les décès dus au Covid. Il y a eu une recrudescence de suicides au cours de l’été 2020 chez des hommes majoritairement jeunes, mais quand l’automne 2020 est arrivé, tout était plutôt calme.

    Et puis, dit-il, « en janvier [2021], les chiffres ont crevé le plafond… et ce, depuis que les gens étaient vaccinés. » Aujourd’hui, il n’a jamais vu autant d’enterrements en l’espace de deux semaines, et chez les jeunes, il en voit en moyenne 12 « d’un coup », alors qu’avant l’injection de Covid, il ne voyait que « quatre ou cinq enterrements en cours, pas 12, et pas tous dans ce groupe d’âge ».

    Et maintenant, dit-il, ce qu’il voit, c’est un grand nombre de nouveau-nés… « vraiment beaucoup, environ 30 » alors qu’il n’en voyait que trois ou quatre auparavant. En d’autres termes, le nombre de nouveau-nés qui meurent est environ dix fois supérieur à ce qu’il voit normalement – il y en a tellement qu’il doit les garder dans la section des adultes, où il y a davantage de place. « Il est évident qu’il s’agit soit de fausses couches, soit de naissances à terme, mais on n’en parle pas beaucoup », dit-il.

    Pour mettre les causes des décès en perspective, il dit qu’il n’a eu qu’un seul décès dû au Covid cette année. Tous les autres sont des myocardites, des infarctus (crises cardiaques) et quelques pneumonies. Il fait également remarquer que « tous ceux qui sont morts au début de la pandémie ont été marqués Covid sur leur certificat de décès, mais que ce n’est plus le cas depuis l’introduction de l’injection Covid ».

    https://theexpose.uk/2021/11/07/british-funeral-director-dead-babies-are-piling-up-in-morgues/

    Traduction O. Demeulenaere

    Rappel ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/09/21/le-temoignage-explosif-dun-directeur-des-pompes-funebres-au-royaume-uni-sur-larnaque-du-covid-et-les-vaccins-tueurs/

    Et il y en a eu un autre, récemment aussi.

    J'aime

  12. Ernest Ramirez : son fils de 16 ans est mort d’une hypertrophie cardiaque après le vaccin Pfizer ► https://lemediaen442.fr/ernest-ramirez-son-fils-de-16-ans-est-mort-dune-hypertrophie-cardiaque-apres-le-vaccin-pfizer/

    Voici le témoignage d’Ernest Ramirez, cet habitant d’Edinburg (Texas). Il est venu raconter à la table ronde qui s’est tenue au Capitol Hill à Washington le 2 novembre 2021 organisé par le sénateur Ron Johnson, l’histoire tragique de son fils décédé après le vaccin Pfizer. Un père détruit d’avoir fait confiance aux autorités de santé et au gouvernement américain qui annonçaient qu’il n’y a pas de danger à faire vacciner les adolescents.

    Ernesto Jr., 16 ans, a reçu le vaccin Pfizer en avril, peu de temps après l’autorisation du vaccin pour les adolescents. Mais cinq jours seulement après l’injection, le jeune homme est décédé subitement de complications cardiaques soudaines. Le cœur du jeune garçon avait doublé de volume. L’autopsie a révélé une hypertrophie cardiaque.

    « J’étais père d’un fils de 16 ans, un parent célibataire. J’ai élevé mon garçon depuis qu’il était tout bébé. Il était tout pour moi. Il était mon meilleur ami. Nous avons reçu le vaccin Pfizer parce que je pensais que cela le protégerait. Je pensais que c’était la bonne chose à faire. En mars-avril, ils annonçaient que c’était sans danger pour les adolescents. Je pensais que c’était la bonne chose à faire, mais c’était comme jouer à la roulette russe. Mon gouvernement m’a menti. Ils ont dit que c’était sûr, et maintenant… Je rentre chez moi dans une maison vide. C’était mon petit garçon. »

    En pleurs, Ernest Ramirez se remémore ce qui lui manque : « Au réveil je lui faisais un câlin, un bisou. Quand je rentrais du travail, je savais qu’il viendrait en courant pour me faire un câlin. C’était mon petit garçon, nous étions toujours ensemble. La semaine prochaine ce sera son anniversaire, je vais aller au cimetière. À Noël aussi, au cimetière. J’ai perdu mon fils, je dois protéger les autres. Ils essaient de vacciner les cinq à douze ans, il va y avoir encore plus de morts. Ils ont tout planifié et disent que ça vaut de coup de prendre le risque. Ça ne le valait pas pour moi. Ne faites pas la même erreur que moi. Je l’ai fait parce que je pensais que c’était la bonne chose à faire. Ça ne l’était pas. Je ne fais plus confiance à mon gouvernement. Je suis ici, car je suis la voix d’Ernesto Jr., je le fais en l’honneur de mon fils et si je peux protéger un ou deux enfants cela sera beaucoup pour moi. Nous devons protéger nos enfants ! »

    Le Média en 4-4-2

    J'aime

  13. L’enseignante Anne-Claire Rossignol suspendue pour avoir refusé de porter le masque ► https://lemediaen442.fr/lenseignante-anne-claire-rossignol-suspendue-pour-avoir-refuse-de-porter-le-masque/

    Anne-Claire Rossignol, 45 ans, est professeur de français au collège Sonia-Delaunay de Gouvieux, dans l’Oise. Elle refuse de porter le masque : « Voir des adultes masqués toute la journée, c’est incompatible avec l’apprentissage, c’est de l’enseignement dégradé. » Elle a fait face au silence de l’Éducation nationale : plusieurs courriers étant restés sans réponse, elle décide de retirer son masque le 8 novembre 2021. Elle sera suspendue le 9 novembre.

    Loin d’être anti-vaccin — l’enseignante le dit fièrement : « Je suis vaccinée et fière de l’être, pas de débat là-dessus » —, pour elle le débat est autre part. Considérant que le port du masque s’inscrit dans la durée, « Un enseignement pendant six mois, on passe dessus. Là, on est à plus de deux ans. On est en train d’abîmer les élèves et mes enfants, car je suis professeur mais aussi parent. » Consciente que les élèves ne risquent rien face au covid, Anne-Claire Rossignol estime le port masque comme un risque psychologiquement considérable.

    Passionnée de culture antique et conteuse avec un certain succès au Maroc, elle considère que pour apprendre et retenir, les élèves ont besoin aussi d’être actifs au niveau des émotions, chose totalement impossible derrière un masque. Le constat posé, elle décide d’écrire le mardi 19 octobre 2021 à sa hiérarchie pour trouver une solution. Un courrier sera envoyé à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, à Olivier Véran, ministre de la Santé, ainsi qu’à toute sa hiérarchie dont quatre inspecteurs, à la direction de l’académie, au rectorat… malheureusement pour cette passionnée de l’enseignement, aucune réponse.

    Face à cette fin de non-recevoir, elle décide de retirer son masque le lundi 8 novembre 2021, ce qui lui vaudra une suspension. « J’ai reçu un arrêté de suspension qui me dit que je n’ai plus le droit de venir au collège tant que je n’aurai pas le masque. » Loin de vouloir entrer dans un conflit, mais tout en restant déterminée, elle se dit prête à discuter pour trouver une solution.

    Madame Rossignol qui a passé le Capes (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) en 1998, sera suspendue de son post de professeur de français le 9 novembre 2021 par l’Éducation nationale. Ce ne sont pas ses centaines de vidéos postées sur sa chaîne YouTube pendant le confinement afin d’aider ses élèves dans ce moment difficile qui la sauveront de cette sanction. Sa passion, son amour pour l’enseignement disparaissent derrière le masque.

    Aujourd’hui, elle voudrait que l’on reconnaisse tout simplement que sa profession n’est pas comme les autres, le métier d’enseignant est un métier de contact, un métier de relations humaines. Faisant le parallèle avec les avocats et les animateurs télé : « Les avocats dans leur cour ne plaident pas avec un masque, il me semble. Au journal télévisé, la personne qui nous présente les informations n’a pas de masque. » Le tabou sur le masque est problématique pour notre enseignante qui veut que le débat puisse se faire afin que les masques soient retirés pour les élèves comme pour les enseignants : « On ne va pas laisser les élèves et les enseignants encore deux ans derrière un masque ! »

    Le Média en 4-4-2

    RAPPEL à diffuser sans pitié pour STOPPER LA MASQUE-À-RADE

    3 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/non-au-port-dune-muselic3a8re-par-tous-partout-par-jbl1960-aoc3bbt-2020.pdf

    2 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

    1 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-les-preuves-que-les-masques-ne-protegent-pas-du-coronavirus-16-juillet-2020.pdf

    Cliquer pour accéder à non-au-muselage-sanitaire-les-preuves-que-les-masques-ne-protegent-pas-du-coronavirus-16-juillet-2020.pdf

    Cliquer pour accéder à non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

    Cliquer pour accéder à non-au-port-dune-muselic3a8re-par-tous-partout-par-jbl1960-aoc3bbt-2020.pdf

    Pour les zélites, nous devons rester masqués, MUSELER, pour toujours…

    Pourtant, dès novembre 2020 on a tenté de vous alerter !

    J'aime

  14. Aux USA, les autorités sanctionnent sans preuve – Enzo – 13/11/21 ► https://www.covid-factuel.fr/2021/11/13/aux-usa-les-autorites-sanctionnent-sans-preuve/

    Ce qui est vrai aux USA l’est-il en France ?

    Là-bas comme ici, l’immunité naturelle acquise suite à une infection est regardée comme peu fiable — lorsqu’elle n’est pas simplement ignorée —, ce qui sert de justification à la perte de droits de milliers de salariés. Là-bas comme ici, l’obligation vaccinale qui concerne certains métiers ou certains personnels s’applique aussi bien aux personnes guéries du Covid-19 qu’aux autres. En France, les soignants non vaccinés, par exemple, sont suspendus et privés de revenus mêmes s’ils ont eu dans le passé une infection au Covid-19 et en ont guéri.

    Or, le cabinet de l’avocat états-unien Aaron Siri a récemment fait jouer le FOIA (« Freedom of Information Act », loi sur la transparence des documents administratifs) pour demander aux CDC (« Centers for Disease Controls », à peu près l’équivalent du Ministère de la Santé) de lui fournir tout document existant faisant état de cas observés où une personne préalablement infectée par le SARS-CoV-2, puis guérie, puis réinfectée, aurait contaminé quelqu’un d’autre.

    La réponse — qu’en vertu du FOIA les CDC étaient obligés de donner à l’avocat — est saisissante : “Une recherche dans nos données n’a permis de trouver aucun document correspondant à votre demande.“

    Ainsi, aucune situation de ce type n’a été documentée : pas une seule fois depuis le début de la pandémie, la puissante administration chargée de surveiller et d’étudier les questions de santé aux USA n’a observé qu’une personne guérie du Covid-19 avait par la suite contaminé quelqu’un d’autre.

    Il n’existe donc aucune preuve aux États-Unis qu’une personne guérie du Covid puisse être réinfectée et transmettre le virus à autrui. Cette hypothèse, brandie comme argument par les autorités états-uniennes pour exiger la vaccination des personnes guéries, est donc, jusqu’ici, purement artificielle.

    Peut-on en déduire que l’infection par le Covid-19 procure une immunité extrêmement solide ? Dans la mesure où les CDC justifient sans honte l’absence de document par le fait que “ce type d’informations n’est pas collecté”, on laissera les chercheurs traiter cette question.

    Peut-on en déduire qu’une part d’arbitraire préside à des décisions destructrices pour les droits des personnes ? Et que l’on ne prend pas la peine de chercher une justification scientifique avant d’imposer des mesures coercitives et des sanctions sévères ? Aux USA, cela semble désormais certain. Et en France ?

    J'aime

  15. Quand on vous dit qu’ILS ne s’arrêteront jamais !

    Le Sénat vote un report rapide de l’âge de la retraite à 64 ans !
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/11/13/le-senat-vote-un-report-rapide-de-lage-de-la-retraite-a-64-ans/

    Trahison par René-Paul Savary, médecin sénateur appuyé par son groupe majoritaire des sénateurs républicains, dans la nuit de vendredi à samedi : les sénateurs votent en catimini en commission des affaires sociales le report de l’âge de la retraite à 64 ans et la fin des régimes spéciaux par le biais d’un simple amendement au PL2022 sur la SS. (Merci à Laurent)

    La chambre haute juge qu’il y a urgence à agir, bien qu’Emmanuel Macron ait estimé que « les conditions ne sont pas réunies » pour relancer ce chantier.

    Le Sénat, dominé par l’opposition de droite, a voté dans la nuit de vendredi à samedi en faveur d’un report progressif de l’âge légal de la retraite de 62 à 64 ans, jugeant qu’il y a urgence. Dans son allocution mardi, Emmanuel Macron a estimé que « les conditions ne sont pas réunies » pour relancer le chantier de la réforme des retraites, qu’il a repoussé à 2022, autrement dit vraisemblablement à un autre quinquennat.

    «Nous, on le fait», a lancé au Palais du Luxembourg René-Paul Savary (LR), corapporteur du projet de budget 2022 de la Sécu. Un amendement en ce sens a été adopté par 196 voix contre 134, au bout des discussions sur ce texte qui doit être voté dans son ensemble en première lecture mardi. L’amendement prévoit une conférence de financement réunissant les partenaires sociaux et chargée de formuler des pistes pour parvenir à l’équilibre financier des régimes de retraite à l’horizon 2030.

    En l’absence d’accord, le texte prévoit l’entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2023 d’une série de mesures, dont le report progressif de l’âge d’ouverture des droits à la retraite à 64 ans à compter de la génération 1966, et une convergence des régimes spéciaux avant 2032. Emmanuel Macron « est le seul président depuis trente ans à n’avoir rien fait » tandis que le Sénat a pris très régulièrement ses responsabilités, a estimé le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau.

    https://www.lefigaro.fr/politique/le-senat-propose-un-report-rapide-de-l-age-de-la-retraite-a-64-ans-20211113

    J'aime

    1. Preuve PDF qu’avec la RETRAITE À POINTS#DATAGOULE tout le monde sera mis K.O. !

      PDF N° 220 de 20 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/avec-la-retraite-a-points-datagoule-tout-le-monde-sera-ko-par-jbl-decembre-2020.pdf

      Cas concret, factuel, réel sur lequel je me suis appuyée et qui vous démontre, preuves à l’appui, que cette réforme de la retraite universelle par points est tout sauf plus juste. Et comme je l’ai déjà démontré dans de nombreux billets qui constituent mon DOSSIER SPÉCIAL RÉFORME RETRAITE À POINTS ; Avant la crise sanitaire au COVID19 il avait été établi qu’un homme pauvre sur 4 mourait avant l’âge de la retraite et qu’une personne sur 2 de 60 ans était au chômage et qu’une personne sur deux inscrite au chômage ne percevait RIEN. Et avec la crise du CORONAVIRUS autant vous dire que tout ceci s’est considérablement aggravé…

      Vous avez donc là le cas d’une femme de 60 ans qui ne perçoit rien, qui n’a pas assez travaillé, et qui a eu une carrière hachée, qui vient de recevoir une ESTIMATION INDICATIVE GLOBALE de la part d’INFO-RETRAITE qui lui indique qu’elle percevra sa retraite de 448 € à taux plein à partir du 01/01/2028 soit l’année de ses 67 ans, si elle y arrive, puisqu’elle a 60 ans, qu’elle est pauvre, avec une santé précaire et qu’elle n’a aucune ressource !…

      Cliquer pour accéder à avec-la-retraite-a-points-datagoule-tout-le-monde-sera-ko-par-jbl-decembre-2020.pdf

      J'aime

      1. Immédiatement après avoir posté la vidéo de FC sur Fourtillan + l’adresse du site de JBF en construction = je n’avais plus accès à mon blog !

        Alors je précise, précisément, que je ne suis pas toujours d’accord avec JBF, surtout politiquement d’ailleurs, mais je pense que ce M. n’a rien à faire en prison quand Benalala a fait bien pire !

        Par ailleurs, je n’avais pas du tout apprécié son interview exclusive faite par Richard Boutry pour France Soir, lorsqu’il était sorti de zonzon la 1ère fois. Mais je le redis, ce M. n’a rien à faire en zonzon !

        😉

        J'aime

  16. J'aime

    1. Et en vertu des pouvoirs que je n’ai pas, chef de rien, je vais te canoniser et non pas te sanctifier, mais JE-NOUS te sanctionnons :
      tu passeras le reste de ta vie, à perpétuité sans aucune remise de peine, dans un quartier de haute sécurité psychiatrique, toi et tout ce qui fait de la politique, de la finance, de la pseudo-science depuis 50 ans

      J'aime

    2. avoir peur de ce minus ? Namého et puis quoi encore !
      Tiens pour ceux qui l’ignorent, VIRUS en latin veut dire : venin de serpent et par extension les toxiques libérées par certaines plantes !
      Et les graines de la résistance ont germé et germent encore et leur désir de lumière sont tout le contraire de la pesanteur dans laquelle veut nous enfermer ce taré !
      Grrrr ! je ne renoncerai jamais ni à mordre et encore bien moins à aimer

      J'aime

  17. J'aime

  18. “Le jour où la science commencera à étudier les phénomènes non-physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles précédents de son existence.”
    Nikola Tesla

    Tiens ! Vouloir faire passer cet immense chercheur pour un vieux débris charlatan complotiste, à qui il faudrait même retirer son prix Nobel !
    Voilà ce qu’il est encore capable de produire le vieux aux côtés de l’excellent mathématicien JC. PEREZ
    https://www.granthaalayahpublication.org/journals/index.php/granthaalayah/article/view/4191

    Et ça aussi ce n’est pas du complot, et comme il n’y a pas de bonne façon de mal faire et bien voilà ce que dit la vraie science sur 5G et Covid 19

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32668870/

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s