De l’antagonisme à la complémentarité : Nietzsche et la tradition anarchiste dans une version PDF originale de JBL1960

camus_nietzsche

“La philosophie de Nietzsche tourne certainement autour du problème de la révolte. Exactement, elle commence par être une révolte… La révolte avec lui part du ‘Dieu est mort’, qu’elle considère comme un acquis… Contrairement à ce que pensent certains de ses critiques chrétiens, Nietzsche n’a pas formé le projet de tuer dieu. Il l’a trouvé mort dans l’âme de son temps. Il a compris, le premier, l’immensité de cet évènement et a décidé que cette révolte de l’Homme ne pouvait mener à une renaissance si elle n’était pas dirigée… Nietzsche n’a donc pas formulé une philosophie de la révolte, mais édifié une philosophie sur la révolte. […] Nous n’aurons jamais fini de réparer l’injustice qui lui a été faite. On connaît sans doute des philosophies qui ont été traduites et trahies dans l’histoire ; mais jusqu’à Nietzsche et au national-socialisme, il était sans exemple qu’une pensée entière éclairée par la noblesse et les déchirements d’une âme exceptionnelle ait été illustrée aux yeux du monde par une parade de mensonges et par l’affreux entassement des cadavres concentrationnaires…”

 Albert Camus, 1952, “L’homme révolté”Analyse et Réflexions sur la Philosophie de Nietzsche : « Nietzsche et le nihilisme » par Albert Camus, 1951 dans « La révolte métaphysique », « L’homme révolté » en version PDF (14 pages)https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/analyses-et-reflexions-sur-la-philosophie-de-nietzsche-par-albert-camus-1951.pdf

NIETZSCHEFECONDERLEPASSE

C’est pourquoi, une dernière fois, j’ai tenté de « féconder le passé en engendrant l’avenir pour donner un sens au présent » pour paraphraser Nietzsche avec ce tout dernier PDF N° 181021 de 49 pages qui est plus la vision de Nietzsche sous le prisme de différents auteurs (Max Leroy, Gustav Landauer, Emma Goldman, Guy A. Aldred, Renzo Novatore, Hakin Bey) que de Nietzsche lui-même, capable de fulgurances comme de déliquescences surtout envers nous, les femmes, raison pour laquelle j’ai choisie cette illustration / citation de Nietzsche la plus féminine qui soit, non par vengeance, mais comme preuve qu’il est temps de nous transcender par-delà le bien et le mal pour remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés la société organique ► LA VIE…

Friedrich Nietzsche Quotes on Loi - BukRate

Car, comme nous le constatons, jour après jour et partout, la soumission ► C’EST LA MORT… Aussi, et puisque la révolution violente a historiquement montré ses limites. Il conviendra mieux de remplacer les institutions par les associations libres confédérées et créer la base de la société des sociétés, sans haine, ni armes, ni violence ► HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS pour une Société des sociétés façonné PAR & POUR NOUS ► LA VIE !

De l’antagonisme à la complémentarité ; Nietzsche et la tradition anarchiste 

Danser la vie Nietzsche 10 2021

Traduction & Compilation Résistance71 – Création originale au format PDF N° 181021 de 49 pages par JBL1960 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/10/de-lantagonisme-a-la-complementarite-nietzsche-et-la-tradition-anarchiste-compilation-r71-pagination-jbl1960-octobre-2021.pdf

Cliquer pour accéder à de-lantagonisme-a-la-complementarite-nietzsche-et-la-tradition-anarchiste-compilation-r71-pagination-jbl1960-octobre-2021.pdf

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF & L’INTÉGRALE DES TEXTES MAJEURES de NIETZSCHE EN PDF

J’ai conçu ce PDF pour vous permettre de le lire, mais aussi de l’imprimer par centres d’intérêt, il est composé comme suit ;

Page   4 ► 1ère PARTIEPrésentation R71 ;

Page   8 ► 2ème PARTIELa relevance de l’œuvre de Nietzsche avec une pensée philosophique et politique anarchiste – Max Leroy – Extrait du livre “Dionysos au drapeau noir, Nietzsche et les anarchistes” – Éditions Atelier de Création Libertaire, 2014 (p.29 et suivantes) ;

Page  14 ► 3ème PARTIEEmma Goldman & Nietzsche ;

Page  24 ► 4ème PARTIEGustav Landauer, la révolte des consciences (1870-1919) ;

Page  30 ► 5ème PARTIENietzsche par Guy A. Aldred – Extrait du livre “I am not a man, I am dynamite, Friedrich Nietzsche and the anarchist tradition”, 2004 ;

Page  33 ► 6ème PARTIE“Détruisons en riant” de Renzo Novatore et véritable découverte pour beaucoup qui nous permet de comprendre que nous devons individuellement et collectivement cesser de penser que l’État et les institutions sont là et existent “pour notre bien”. Ce sont des entités oppressives, répressives n’alimentant que les rouages du pouvoir coercitif qui seul est le moteur étatique. Tout peuple sous contrôle étatique est forcé de suivre un “contrat social” imposé et qu’il n’a en aucun cas choisi. Tout peuple sous contrôle étatique est en état de légitime défense permanente. La crise fabriquée de toute pièce de la “pandémie COVID” est là pour nous le prouver une fois de plus si besoin en était encore ► Résistance 71 ;

Page  40 ► 7ème PARTIE« créer une humanité s’auto-dépassant » avec « Nietzsche le fou » par Hakim Bey  ;

Page  46 ► 8ème PARTIETrès belle conclusion du livre de Max Leroy “Dionysos au drapeau noir, Nietzsche et les anarchistes” (Résistance 71 ) ;

J’ai voulu chaque partie autonome afin que vous puissiez les lire, les télécharger, les imprimer, les diffuser et les partager gratuitement, comme tous les PDFs que je propose sur ce blog. Car j’estime pour ma part, et en cela, nous sommes en parfait accord avec R71 qui de plus avancent quant à eux : qu’il n’y a pas plus de «droits d’auteurs» et de «propriété intellectuelle» que de beurre en branche ! Que TOUT ce qui participe du développement de l’Humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS  librement et surtout gratuitement.

croyance que RIEN ne change Nietzsche

Je n’ai jamais cru, ni même prétendu, qu’une seule lecture, qu’un seul livre puissent changer le monde. Mais des lectures combinées, une fois intégrées et conscientisées, changeront notre regard, notre perception des choses, et in fine, nous permettront de nous changer nous-mêmes afin d’être en capacité, tous ensemble, de changer le cours de l’Histoire de l’Humanité par transmutation de toutes les valeurs…

Et comme aurait pu le dire Nietzsche dans notre réalité d’aujourd’hui : Nous savons depuis un moment ce que veut l’oligarchie pour nous et le monde, toute la dystopie technotronique ambiante en est le signe avant-coureur : Ils veulent un Gattaca planétaire, une énorme Smart-city interconnectée, goulag/ghetto d’écrasement de l’humanité pendant que les parasites du haut s’enfermeront dans des « zones vertes transhumanistes à fontaines de jouvence ». Donc, on ne peut pas se « laisser guider par le chaos » qui ne sera pas libérateur bien au contraire, laissé aux mains des ordures habituelles.

La seule solution est la mise à bas du système et la mise de l’humanité sur la route/chemin de l’émancipation, l’organisation se fera alors en toute logique naturelle. La priorité est la révolution sociale, le grand chambardement du passage de la malfaisance régnante par-dessus bord et des peuples reprenant les commandes des bateaux ivres… La suite coulera essentiellement de source.

Si une seule lecture peut provoquer un petit déclic, faire jaillir une étincelle, votre propre lumière intérieure, quel qu’en soit l’auteur, prenez en soin, nourrissez-là afin qu’elle soit capable un jour et en les mutualisant d’embraser tout l’empire et même tous les empires que nous savons grâce à toutes ces lectures totalement faillis !

Toward the Creative Nothing” by Renzo Novatore – Void Network

ICI & IMMÉDIATEMENT comme Renzo Novatore à la page 36 / 6ème PARTIE du PDF nous appelle à “Détruire en riant” dans cet ICI et ce MAINTENANT : Tandis que les révolutionnaires parient sur le destin, Novatore conjugue sa révolte au présent ; “Vous attendez la révolution ? La mienne a commencé il y a longtemps !” […] Le progrès est le masque de la servitude quand celle-ci se croit libre…

D’OÙ NOUS SOMMES !

ONNESESOUMETTRAPAS

JBL1960

89 réflexions sur « De l’antagonisme à la complémentarité : Nietzsche et la tradition anarchiste dans une version PDF originale de JBL1960 »

    1. Ouais, et ce type la ramène encore !…

      C’est pas renversant ça !

      On peut toujours rêver, mais y devrait lire Nietzsche vu par Landauer… Je pense qu’il perdrait quelques ressorts et quelques boulons, le peu qu’il lui reste d’ailleurs…

      Ou alors, y pèterait totalement une durite ! Dans tout les cas ce serait tout bénéf !

      J'aime

  1. J'aime

  2. C’est Chouette !

    J'aime

  3. l’Exceptionnalistan

    J'aime

  4. Vont maigrir les obèses !!!

    J'aime

    1. Covidiots : « Si ma mère avait reçu un rappel, elle serait toujours en vie » ! Pas sûr ! ► https://www.lelibrepenseur.org/covidiots-si-ma-mere-avait-recu-un-rappel-elle-serait-toujours-en-vie-pas-sur/

      C’est exactement ce genre de raisonnement qu’il fallait craindre, ce jusqu’au-boutisme absurde et totalement suicidaire basé sur aucune science. Au lieu d’avouer que les deux premières doses de Pfizer ne servaient à rien, la famille de la première vaccinée suisse décédée quand même du Covid-19 estime qu’il fallait absolument la shooter une troisième fois ! Ont-ils la preuve que cette troisième dose est efficace ? Absolument pas, rien, nada ! D’ailleurs, comment pourrait-elle être efficace sur le variant Delta alors que c’est le même vaccin fabriqué avec le virus initial non encore muté ?!

      e taux de mortalité augmente parmi les personnes vaccinées et plusieurs experts recommandent une troisième injection.

      Mais Berne tarde à donner son feu vert.

      « Si ma mère avait reçu un rappel de vaccin, elle serait toujours en vie », déplore Jack Schmidli dans la « SonntagsZeitung » du jour.

      Alice Schmidli-Amrein avait été filmée lorsque, en décembre dernier, elle avait été la première à recevoir une dose du vaccin de Pfizer/Biontech à l’EMS Zunacher à Kriens (LU). Lundi dernier, elle a succombé au Covid-19, quatre jours seulement après que la maladie s’était déclarée. Trois autres pensionnaires vaccinés de l’EMS où vivait Alice Schmidli-Amrein ont succombé à la maladie depuis début septembre, et 11 autres ont été testés positifs.

      Berne tarde à autoriser la 3e dose

      Mais malgré une hausse du taux de mortalité parmi les personnes vaccinées depuis début septembre (lire encadré), Berne tarde à approuver la 3e dose. «La question de savoir si et pour qui une vaccination de rappel pourrait être nécessaire – pour l’instant certainement uniquement pour les petits groupes à risque comme les personnes âgées particulièrement exposées – n’a pas encore été déterminée à l’heure actuelle», déclare ainsi Nani Moras, porte-parole de l’OFSP au journal zurichois. Swissmedic, l’autorité d’autorisation et de surveillance des produits thérapeutiques, note que certaines données suggèrent que la protection vaccinale contre les formes graves de la maladie dure au moins 12 mois, même avec le variant delta. Et ajoute que la question de savoir si cela s’applique à tous les groupes de personnes et à tous les âges fait l’objet d’une étude mondiale approfondie.

      Ne plus nier l’évidence scientifique

      L’attentisme des autorités sanitaires suscite aussi l’incompréhension parmi les experts. Dont Dominique de Quervain, ex-membre de la Task Force. «Les preuves scientifiques du bénéfice de la vaccination de rappel peuvent difficilement être ignorées plus longtemps par l’autorité suisse de vaccination», lançait-il la semaine passée sur Twitter. Et l’infectiologue Huldrych Günthard de l’hôpital universitaire de Zurich déclarait il y a une semaine au même journal alémanique ne vraiment pas comprendre ce que les autorités attendent encore. «Les données sont claires, surtout chez les personnes âgées qui ont été vaccinées en premier. »

      52 personnes vaccinées décédées

      En Suisse, depuis début septembre, 40 personnes vaccinées avec le produit de Pfizer/Biontech sont décédées, et 12 ayant reçu celui de Moderna, note la «SonntagsZeitung». A titre de comparaison, au cours de la même période, 144 personnes sont mortes du Covid-19 sans avoir été vaccinées.

      Toujours plus de pays administrent une 3e dose

      On sait depuis un certain temps que la protection par le vaccin diminue avec le temps, notamment avec le vaccin Pfizer, grâce à des études menées en Israël et aux États-Unis, rappelle la «SonntagsZeitung». En juillet, Israël était devenu le premier pays du monde à vacciner sa population une troisième fois, suivi par les États-Unis et la France, puis d’autres pays, dont récemment l’Allemagne. Dans ce dernier pays, les autorités recommandent une troisième dose pour les plus de 70 ans six mois après la vaccination de base.

      J'aime

  5. La connerie humaine aussi proche de l’infini que possible ;

    https://www.nicematin.com/sante/le-port-du-masque-obligatoire-prolonge-jusquau-2-novembre-dans-les-alpes-maritimes-721421

    Considérant que le port du masque est de nature à limiter le risque de circulation du virus dans l’espace public caractérisé par une concentration de personnes, le préfet reconduit par arrêté l’obligation du port du masque jusqu’au 2 novembre pour toute personne de onze ans et plus dans l’ensemble des communes du département, dans les espaces publics suivants :
    – les marchés couverts et de plein air,
    – les brocantes, braderies, ventes au déballage, vides greniers et marchés aux puces de plein air organisés sur des espaces publics ou habituellement ouverts au public,
    – les voies urbaines à la circulation piétonne,
    – les secteurs où la circulation routière est limitée à 20 km/h,
    – les galeries commerciales et espaces assimilés des grandes et moyennes surfaces, ainsi que leurs espaces de stationnement,
    – les zones des centres-bourgs et centres-villes commerçants caractérisés par une forte concentration du public,
    – lors des manifestations se déroulant sur le territoire du département,
    – dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des crèches, écoles, collèges et lycées et ce 15 minutes avant et après l’ouverture et 15 minutes avant et après la fermeture de ces établissements,
    – dans un périmètre de 50 mètres autour des accès des établissements d’enseignement artistique et des établissements d’enseignement supérieur aux heures de fréquentation de ces établissements,
    – dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des établissements recevant du public au sein desquels, le port du masque est obligatoire en vertu des dispositions réglementaires en vigueur,
    – dans les établissements, lieux et événements dont l’accès est assujetti à la présentation du pass sanitaire en application des dispositions de l’article 47-1 du décret du 1er juin 2021 modifié.

    Lorsque, compte tenu de la fréquentation, la distanciation physique d’au moins
    deux mètres entre les personnes est possible, le port du masque n’est pas
    obligatoire dans les espaces publics suivants :
    – les espaces naturels,
    – les espaces verts urbains (parcs, jardins et espaces aménagés en bord de cours
    d’eau) et du littoral (plages),
    – les bords de plan d’eau (étangs, lacs et pièces d’eau des bases de loisirs).
    =*=
    Là on comprend que c’est pas gagné, qu’il va encore falloir remettre sous le nez des COnVIDiots de tous poils les estimations du dernier bulletin du Réseau Sentinelles qui pour la semaine 40 sur 55 IRA vu en consultation de Médecine Générale ou Télé-Médecine 3 seulement étaient positifs au SARS-CoV-2/COVID 19 !

    Cliquer pour accéder à 5431.pdf

    Mais réveillez-vous quoi !

    J'aime

  6. BHL est réellement philosophe… En 1789 se sont fait appeler philosophes ceux qui ont réécrit l’histoire de notre pays en la falsifiant à leur profit, sous la direction des grands rabbins, réécrit frauduleusement l’encyclopédie universalis. L’origine, donc, des philosophes!!!

    J'aime

  7. Pour que THÉORIE & PRATIQUE soient COMPLÉMENTAIRES pour former un TOUT

    Car nous avons absolument le choix et le droit d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et c’est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux, et en n’excluant personne, qui se retrouveraient dans cette idée force pour : Ignorer le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui et enclencher le processus des associations libres, volontaires et autogérées sans dieux ni maitres, sans armes ni haine ni violence…

    Résistance politique : Anarchisme et stratégie

    Anarchisme et stratégie

    Groupe J. Déjacque Nantes | 13 décembre 2017 | Source ► http://fa-nantes.over-blog.com/2017/12/anarchisme-et-strategie.html

    Les notions d’anarchisme et de stratégie semblent être antinomiques. « Stratégie » signifie conduite de l’armée et paraît s’opposer au refus des chefs, du commandement et du militarisme des anarchistes, en lien avec leur rejet de l’état. Cela contribue à faire passer les anarchistes pour des idéalistes et des moralistes, privés de pouvoir et de capacité politique. Cette vision est caricaturale. La caricature inverse existe elle aussi : l’anarchiste comme adepte des actions violentes. À mon sens, les anarchistes, en pratique, sont moins contre le commandement (acratie) que pour le partage absolu du pouvoir (pancratie). Quant à l’antimilitarisme, et même le pacifisme, ils sont à nuancer. Certains anarchistes furent en même temps des combattants (Makhno, Durruti, etc.) ou du moins des militants engagés dans la lutte. L’histoire de l’anarchisme est souvent adossée à celle des guerres et des conflits (la Commune, la révolution russe ou espagnole, les armées zappatistes ou kurdes, etc.). Cette histoire n’est pas rigoureusement pacifiste, même s’il existe toutes sortes de courants, y compris non violents et centrés sur l’éducation et la désobéissance civile davantage que la lutte armée. […]

    Pour remplacer l’organisation étatique par une organisation libertaire et égalitaire, l’état doit laisser place à la fédération des communes, des régions et des pays dans une organisation ascendante. Le principe est le même en ce qui concerne l’organisation pyramidale des entreprises. Les ateliers doivent être autogérés et les branches de métiers doivent se fédérer. Tous les métiers doivent être également valorisés par la rotation ou la spécialisation volontaire. Au niveau scolaire et familial, l’éducation doit viser l’égalité, l’autonomie, le travail coopératif, l’épanouissement de tous et toutes, la liberté d’opinion et d’expression, l’égalité des chances, etc. […]

    Enfin, la stratégie insurrectionnelle, davantage politique, impose un rapport de force : manifestation, occupation, sabotage, blocage. Les tactiques utilisées comprennent la destruction matérielle, mais les anarchistes se refusent en principe à blesser ou tuer. […]

    Les organisations anarchistes doivent maîtriser leurs outils de lutte pour ne pas être condamnés à répéter les mêmes erreurs et pour s’adapter et à leur nouvel environnement. Il semble qu’un travail considérable ait été fait par l’extrême droite ces dernières décennies, souvent en étudiant les savoirs faire d’extrême gauche, lorsque l’on voit son influence aujourd’hui. Au tour à présent des anarchistes de mieux comprendre leurs adversaires conservateurs et libéraux et de redevenir influents ► https://resistance71.wordpress.com/2017/12/14/resistance-politique-anarchisme-et-strategie/

    C’est cela mettre en application sa propre réflexion afin d’écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel et parce que rien n’est écrit…
    Et lorsque nous rappelons l’excellence des écrits et de la réflexion d’un Errico Malatesta, nous relevons aussi les points à soustraire car Malatesta, avait la conviction que rien ne pourrait se faire sans une insurrection qui mettra à bas le système. Il fait élire dans le programme de l’UAI en 1920 que « la seule voie qui reste au peuple qui veut s’émanciper est d’opposer la force à la force »… Cette violence, ni Kropotkine, ni Landauer ne la prônait, jamais… Et nous faisons de même !

    C’est en extrayant le meilleur, le sublime de Malatesta, de Bakounine, de Makhno… et en disant pourquoi il est absolument nécessaire d’oblitérer toutes propositions d’actions, de lutte ou de résistance armées et donc forcément violente. Nous organisons, de fait, une stratégie afin de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

    Parce que ;
    Qui veut la paix,
    Prépare la paix…
    Et non la guerre… perpétuelle, qui plus est !
    JBL1960

    J'aime

  8. Forte mobilisation en Italie (vidéos)
    Vive la liberté

    Port de #Trieste #NoGreenPass le 17/10/21 Vive la liberté

    Quelle mobilisation encore en Italie, partout. Écoutez cette ambiance et le refrain que vous commencez à connaître par cœur : « La gente come noi non molla mai ! » = « Les gens comme nous n’abandonnent jamais ! »

    J'aime

  9. 18.10.2021. INDE. LE SOULÈVEMENT PAYSAN BLOQUE TOUT LE PAYS POUR EXIGER L’ARRESTATION DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR
    Les paysans organisaient un « rail Roko », un blocage national des voies ferrées toujours pour exiger le limogeage du ministre de l’Intérieur et qu’il soit poursuivi en justice.
    La police avait procédé à des milliers d’arrestations mais cela n’a pas empêché le succès du blocage avec 290 trains bloqués et quasi tous les Etats touchés.

    Le soulèvement paysan construisait des bâtiments durables à proximité des demeures des leaders comme des stations services, magasins, entrepôts… pour en faire le siège de manière permanente.

    J'aime

    1. Dans la tradition hindoue, la période du Navaratri vient de se finir. Les neufs nuits et 10 jours du navaratri ou la Déesse Shakti, la mère universelle, la force créatrice primordiale, tue les démons et se termine par la victoire le jour de Dusserha ou l’on celèbre la destruction de toutes les forces démoniaques. (Toute ressemblance avec… ! ).
      Et dans une quinzaine de jours ce sera le Diwali, le festival des lumières, c’est à dire le moment ou la lumière de l’Esprit prédomine sur l’ignorance.
      Mères de clan, à bon entendeur…

      J'aime

  10. Acculé dans leurs mensonges,vont ils pouvoir cacher la vérité longtemps
    5 pays européens avaient déjà interdit ou limité l’usage de ce vaccin. En France, il continuait cependant à être utilisé pour les rappels de vaccin… Sans même avoir reçu l’accord du régulateur européen.

    La décision de s’affranchir des règles habituelles avait pourtant été prise cet été par Emmanuel Macron, sans que personne ne trouve rien à redire.

    Mais le risque juridique pousse maintenant l’HAS à prendre position contre l’utilisation de ce vaccin pour la troisième dose.

    Maintenant, La Haute Autorité De La Santé Vous Confirme Que Ce Vaccin N’est Pas Sûr18 oct. 2021

    J'aime

  11. Il faut continuer à informer . Prenons exemple sur ce « médecin » qui parle vrai (vidéo)

    Un médecin gériatrique suspendu pour refus d’obtempérer aux injections expérimentales anti COVID du CHU de Nîmes le 16 Octobre appelle les citoyens à ré informer les gens sur les ronds points et de leurs communes de la mortalité de ses injections et du refus des PASS

    J'aime

  12. Aux États-Unis, les manifestations contre le Pass sanitaire et l’obligation vaccinale prennent de l’ampleur surtout à New-York (vidéo)

    J'aime

  13. J'aime

  14. Allez, une spéciale dédicace à Macron et son monde, Véran et sa bande, Castex et son orchestre !

    BACK TO THE FUTURE !

    N.O.M. de Zeus ! C’est pas le pied !

    J'aime

  15. J'aime

  16. J'aime

  17. La prison électronique ou rien ?

    Dominique Muselet

    14 octobre 2021

    url de l’article original:
    https://www.mondialisation.ca/la-prison-electronique-ou-rien/5661359

    J’ai participé autrefois à une expérience grâce à laquelle j’ai découvert un des principes fondamentaux de ce qu’on appelait la Création quand Dieu dirigeait nos vies.

    L’animateur a mis toutes sortes d’instruments à la disposition d’un groupe de personnes n’ayant aucune connaissance musicale, puis il nous a demandé de jouer ensemble, a enregistré notre performance et nous l’a fait écouter. A la cacophonie du début, s’est substituée, en deux jours, une belle harmonie…

    Et c’est là que j’ai compris que l’harmonie est le cœur de la Création. Il me semble que tout dans l’univers aspire à l’harmonie et que sans harmonie rien ne fonctionnerait. Ou du moins, il doit y avoir davantage d’harmonie que de désordre pour que ça marche.

    Bon, je crois que nul ne niera qu’en ce moment l’harmonie est particulièrement mise à mal dans notre société. La polarisation, la « fracture » qui est le fonds de commerce des commentateurs stipendiés, a atteint des sommets. Au niveau international, le conflit s’intensifie entre l’Occident déclinant et le bloc eurasiatique montant. La guerre nucléaire menace. Les multinationales financiarisées et les politiciens qu’elles ont fait élire mènent une guerre impitoyable aux peuples, les riches aux pauvres, les covidistes aux réfractaires à l’ordre sanitaro-politique, les mondialistes au communautarisme, et au niveau local, les tribus nouvellement formées, se livrent de cruelles guerres de territoire et d’influence…

    La recherche d’harmonie est ce que personnellement j’appelle Dieu. Dans un ashram, en Inde, j’ai lu, dans la traduction d’un livre de prières sanskrites, que Dieu, c’est « ce qui tient tout ensemble ». Quand Jésus dit que Dieu est amour, il dit la même chose. L’amour n’est pas un sentiment, c’est l’action de créer ou de maintenir l’harmonie, l’unité, la paix. Le diable, c’est l’incarnation de tout ce qui divise. Jusqu’ici, l’univers est toujours là et nous aussi. Cela semble indiquer que, même si des morceaux de l’univers se désagrègent sans cesse, Dieu, la force « qui tient tout ensemble », triomphe encore, peut-être de justesse, mais il triomphe.

    C’est ce qu’ont tenté de nous enseigner Jésus, Gandhi, Martin luther King et tant d’autres. Malheureusement, les États, nos nouveaux dieux, n’ont pas à leur disposition de grandes réserves d’amour. Du coup, ils choisissent le contrôle, la menace, la manipulation, la coercition, la punition, la prison, pour tenter de tenir tout ensemble. Il est vrai que leur but n’est pas non plus aussi désintéressé que celui du Dieu de Jésus, eux cherchent plutôt à se maintenir eux-mêmes, à nos dépens s’il le faut.

    La dérive liberticide actuelle est bien documentée par de nombreux observateurs, même si le camp de l’Establishment tente de les faire taire par tous les moyens. Je ne vais pas y revenir. D’ailleurs, j’ai décidé d’ignorer désormais ce gouvernement et ses folies criminelles pour protéger ma santé mentale et ma paix intérieure. Ce qui m’intéresse ici, c’est d’essayer, à partir du présent, de nous projeter dans l’avenir.

    Un des effets les plus inattendus de l’opération-Covid a été, à mon sens, de rebattre les cartes des alliances sur le terrain. Des gens et des groupes ont carrément changé de camp. Les Socialistes, certains écologistes, quelques Gilets jaunes et beaucoup de gens qu’on croyait tolérants et de bon sens ont révélé leur vrai visage en soutenant les mesures mises en place par les apprentis Big Brother, ou en en exigeant d’encore plus liberticides. On dirait qu’ils veulent passer de la libre circulation des personnes et des capitaux à la prison électronique pour tous (sauf pour eux évidemment).

    De l’autre côté, des gens qu’on avait l’habitude de considérer comme des fashos comme Florian Philippot, ou qu’on tenait pour de nuisibles capitalistes ou des suppôts de la Caste, se sont révélés des défenseurs de la liberté tout à fait extraordinaires. Les irréductibles gauchistes diront que ces gens-là déguisent leur pensée pour tirer un profit personnel de la crise, mais moi j’ai tendance à croire que ceux qui risquent leur statut, leur emploi, leur vie, pour défendre la liberté, sont au moins aussi sincères que ceux qui hurlent avec les loups…

    Et donc il n’est pas question que, pour plaire aux censeurs de tout bord, je me prive des analyses, des expériences et des enseignements de qui que ce soit.

    Et je commence derechef, ma descente aux enfers avec le conspirationniste, Giorgio Agamben, qui pose la question que beaucoup se posent :

    Et si le passe sanitaire n’était pas une conséquence, mais la finalité ?

    Auditionné par le Sénat italien le philosophe Giorgio Agamben a d’abord souligné une énorme contradiction dans la loi italienne:

    « Vous savez que le Gouvernement, avec un décret-loi spécial numéro ddl 44/2021 appelé « bouclier pénal » désormais converti en loi, s’est exonéré de toute responsabilité pour les dommages causés par le vaccin.

    Et la gravité de ces dommages résulte du fait que l’article 3 du décret en question mentionne explicitement les articles 589, 590 du Code pénal qui se réfèrent à l’homicide involontaire et… aux blessures par négligence (…)

    Comment l’État peut-il accuser d’irresponsabilité ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner, alors que c’est le même État qui décline le premier, formellement, toute responsabilité pour les éventuelles conséquences graves ? »

    Puis il a répondu à la question soulevée plus haut :

    « Il a été dit par des scientifiques et des médecins que le passe sanitaire n’a aucune signification médicale en soi, mais sert à forcer les gens à se faire vacciner.

    Je crois plutôt que l’on peut dire le contraire : c’est-à-dire que le vaccin est un moyen de forcer les gens à avoir un passe sanitaire. C’est-à-dire un dispositif qui vous permet de contrôler et de suivre, une mesure sans précédent, leurs mouvements.

    Les politologues savent depuis longtemps que nos sociétés sont passées du modèle qu’on appelait autrefois de la « société disciplinaire » à celui d’une « société de contrôle » ; de société fondée sur un contrôle numérique quasi illimité des comportements individuels qui deviennent ainsi quantifiables dans un algorithme.

    Nous nous habituons maintenant à ces dispositifs de contrôle, mais je vous demande : jusqu’où sommes-nous prêts à accepter que ce contrôle aille ? »

    Thalès et la société de surveillance

    J’enchaîne avec le libéral libertaire Éric Verhaeghe qui est lui aussi épinglé par le pape de la bien pensance comme « proche de la sphère conspirationniste ». Si son amour de la liberté peut le rendre aveugle aux méfaits de la propriété privée des moyens de production, il fait merveille dans la lutte contre l’hystérie covido-politico-sécuritaire. Interviewé par Rachel Marsden, Verhaeghe nous révèle que Thalès, le marchand d’armes, a énormément investi dans l’énorme marché d’avenir de l’identité numérique à travers sa filiale Idémia, avec les encouragements de l’État. Le passe sanitaire, que les gens sont soi-disant très heureux d’avoir, est, selon cette entreprise elle-même, la première étape de la construction d’une identité numérique à travers un wallet qui se terminera par les moyens de paiement (ce qui permettra à l’État et aux banquiers centraux de disposer de notre argent comme si c’était le leur !) Dans le monde dystopique qu’ils nous promettent, il faudra montrer ses papiers (enfin son code QR !) pour aller prendre un café ou l’autoroute, bref nous serons surveillés sans cesse et partout.

    Selon Éric Verhaeghe, le Brexit et tous les mouvements souverainistes inquiètent la caste libérale occidentale mondialisée. Elle a donc décidé de neutraliser les effets du suffrage universel en utilisant des technologies numériques pour pérenniser sa domination sur nos sociétés. Le passe sanitaire est la première expérience de Crédit social dans le monde occidental. Il punit les dissidents et récompense les obéissants sous couvert de nous protéger, l’argument des castrateurs de tous les temps. En Chine, il est d’ailleurs prévu que les paysans, qui sont d’éternels mauvais payeurs, règlent leurs impôts à travers la reconnaissance faciale, efficace à 80/95%.

    Cette surveillance répressive est déjà utilisée en entreprise grâce à la télémétrie, selon la Quadrature du cercle, qui échappe, on ne sait pourquoi, à la vindicte de Conspiracy Watch :

    « l’employé·e data-driven n’a pour seule fonction que de maximiser ses performances et la plus-value qu’il ou elle produit pour le bénéfice d’une entreprise qui aspire à une omniscience quasi-divine (…) Amazon se distingue régulièrement en la matière, par exemple avec la surveillance des conducteur·ice·s de camions de livraisons par un logiciel d’intelligence artificielle aux États-Unis, l’usage d’un logiciel qui suit automatiquement l’activité de chaque personne en mesurant le nombre de colis scannés et qui peut décider de licencier automatiquement les moins productives ou encore, en 2018, le dépôt de deux brevets pour un bracelet permettant de surveiller les mouvements des mains des employé·e·s dans les entrepôts. »

    Y a-t-il un antidote à la dérive totalitaire de la Caste ?

    En principe tout excès génère son antidote, pas toujours pour le mieux d’ailleurs. Par exemple, la caste mondialiste a supprimé les frontières des États, résultat, les frontières se sont rapprochées au point d’envahir notre intimité (codes d’accès, codes secrets, passe sanitaire et autres passes, caméras, surveillance électronique, etc.)

    C’est le sociologue Michel Maffesoli, dûment vilipendé par Street Press (dans la grande famille des gardiens du discours convenu, on se répartit les rôles) pour ses soi-disant liens avec l’extrême-droite, qui nous apporte ici des éléments de réponse dans un article intitulé : Comment l’idéal démocratique a été remplacé par l’idéal communautaire.

    A la question de Durkheim : « Comment tient une société que rien ne transcende mais qui transcende ses membres ? » Maffesoli répond : « Par le sentiment partagé. Le partage du sentiment est le vrai ciment sociétal ; il peut conduire au soulèvement politique, à la révolte ponctuelle, à la lutte contre l’exclusion, à la grève par solidarité, il peut également s’exprimer par ou dans la banalité courante. Dans tous les cas, il constitue un ethos qui fait que contre vents et marées, au travers des carnages et des génocides, le peuple se maintient en tant que tel, et survit aux péripéties politiques ».

    Selon lui, « la standardisation mondiale » engendre une « accentuation des valeurs particulières » qui permettent de se « réapproprier son existence ». Les « petits réseaux fédérant de petits groupes existentiels » se multiplient. On constate une « émergence de l’idéal communautaire que la modernité s’emploie à nier ».

    La réponse et l’antidote à la déshumanisation totalitaire que veut nous imposer la Caste, c’est de l’ignorer autant que possible et de s’unir et de se réunir partout avec ceux qui partagent notre sentiment, pour défendre des terres, des bâtiments, des idées, des acquis, des droits, des idéaux, ou pour échapper à l’esclavage de l’emploi et de la consommation, à l’isolement, à la précarité, à la robotisation, à la surveillance, ou pour expérimenter d’autres façons de vivre.

    Bien sûr tout cela sera combattu pied à pied par la Caste au pouvoir, mais le mouvement est irréversible. Le balancier est reparti dans l’autre sens. Rien n’empêchera les liens de se tisser, les communautés de se former et la société de se régénérer, d’autant plus qu’il suffit que le positif l’emporte d’un iota sur le négatif pour que le désordre (la haine, l’envie, la division, l’exploitation) cède la place à l’ordre (l’harmonie, la coopération, la paix).

    C’est ainsi que, comme le dit Maffesoli, « contre vents et marées, au travers des carnages et des génocides, le peuple se maintient en tant que tel, et survit aux péripéties politiques ».

    Dominique Muselet, Montreuil, le 13 octobre 2021

    VIA R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2021/10/19/lantidote-au-totalitarisme-est-le-denigrement-et-lunion-dans-notre-complementarite-bien-comprise/


    Le projet élitiste de déshumanisation n’est que cela, un projet, pas une réalité…

    Solidarité, Union, Persévérance, Résistance, Action

    J'aime

  18. INFO déjà mise par Roseau ;

    Le grand pianiste classique français Stéphane Blet qui a joué avec le géant italien et chef d’orchestre Carlo-Maria Guilini (Stephane Blet ci-dessous en 2000 avec Guilini) a lu avec beaucoup d’attention le livre de Philippe Aimar que Mendes-France a voulu interdire aux Français de lire (sur les ondes de France Inter) et a décidé d’en faire une vidéo critique en réponse…

    Présentation du livre :

    « Manipulations, Vols, Meurtres, Influences et Guerres Médiatiques » ( Sars-CoV-2 – Coronavirus – Covid19 – N-CoV-19 )

    Le 18 octobre 2019 à Wuhan, s’ouvrent les jeux sportifs militaires, inaugurés par le président Xi Jinping. Plusieurs militaires français, italiens, suédois, etc., tomberont malades pendant les épreuves.

    Exactement le même jour à New York commence une simulation de pandémie mondiale qui va réunir, entre autres, la Fondation Bill Gates, le John Hopkins Center, le World Economic Forum, Avril Haines (ancienne directrice de la CIA sous Barack Obama), George Fu Gao directeur du Centre Chinois pour le Contrôle et Prévention des Maladies, Adrian Thomas vice-président de Johnson & Johnson multinationale de la chimie, et une partie de l’équipe de télévision NBC qui va simuler la couverture médiatique (via la fausse télé GNN) du scénario « Coronavirus » en direct d’une… porcherie brésilienne (sic).

    Et voici un détail du script de la répétition de New York: « Une chauve-souris transmet le virus aux animaux, qui va passer ensuite à l’homme et qui va déclencher une pandémie avec des millions de morts ». Dans le script, le premier mois compte 450.000 cas et 26.000 morts, et, 3 mois plus tard leur projection donne 10 millions de cas et 660.000 décès. Ajoutons que dans leur script, il était clairement indiqué que la pandémie va créer une crise économique mondiale.

    Le 29 janvier 2020, Galveston, le laboratoire américain de type P4 (le même que celui de Wuhan) et soutenu par la Fondation Bill Gates annonce que « le Covid-19 est apparu en Chine à Wuhan en octobre 2019 ». Lors de la répétition générale à New York, avant la vraie pandémie donc, voici l’un des flashes d’information qui a été donné sur la fausse chaîne d’information tv GNN : « La désinformation sape les efforts pour contrôler la pandémie… » Réponse d’un directeur: « il faut contrôler l’information au niveau gouvernemental, éditorial. Et, si nécessaire, couper le flux d’informations ».

    C’est l’une des très nombreuses révélations de cette enquête incroyable de Philippe Aimar, journaliste d’investigation, sur la plus grande manipulation biologique, politique et médiatique de tous les temps qui a valu à des millions d’habitants d’être enfermés chez eux pendant 2 mois. En lisant ce livre, vous allez enfin découvrir d’où est sorti le virus et comment toute la mise en scène a été organisée. En fait, tout a été prévu dans leur plan de vaccination global, sauf 2 choses:

    – le Pr Didier Raoult et sa chloroquine, ce qui allait déclencher une guerre médiatique contre lui afin de ne pas perturber les plans des laboratoires privés (souvent financés par la Fondation Bill Gates).

    – l’étrange décision du ministère de la Santé français qui a interdit la chloroquine, utilisée depuis 70 ans. Et lorsqu’on apprendra que la France a détruit plusieurs centaines de millions de masques, tout en affirmant ne pas en avoir, le doute s’installera définitivement dans tous les esprits. 22 €

    J'aime

      1. Pierre Jovanovic : COVID-19, Enquête sur un virus (VCPYR! #11) – 30/04/21

        Le 30 avril 2021 à 20h30, Pierre-Yves Rougeyron recevait Pierre Jovanovic à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « COVID-19 : Enquête sur un virus » de Philippe Aimar paru aux éditions Le Jardin des Livres.

        J'aime

  19. Xochipelli ; Protocoles de plantes médicinales pour les grippes, Coronavirus et autres SARS, 23/02/20

    Sur ce blog tout commence vraiment avec ce billet dans lequel je choisie d’inclure cette vidéo du 27 janvier 21 du Député de LaREM Dominique Da Silva qui affirme en direct, et sans rire : « Si l’espérance de vie s’allonge, croyez-moi que votre projet de prendre sa retraite à taux plein à 60 ans, personne n’y croit. […] Je ne pense pas que les Français puissent croire un seul instant qu’avec un allongement, ou alors il faudrait espérer un coronavirus qui viendrait atteindre les plus de 70 ans », a lancé l’élu du Val-d’Oise !

    Et ce type n’a pas bougé d’un iota et tient toujours les mêmes propos dégueulasses sur tous les sujets sans jamais aucune contradictions !

    Pour ceux qui voudront : Los Cantos de Xochi, au format PDF (N° 107 de 50 pages) ► Los Cantos de Xochi ► Aux Armes d’Instructions Massives ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/07/xochipelli-los-cantos-de-xochi-aux-armes-dintructions-massives-juillet-2019.pdf

    Cliquer pour accéder à xochipelli-los-cantos-de-xochi-aux-armes-dintructions-massives-juillet-2019.pdf

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s