MACRON et son MONDE ont dépassé le MUR du ÇON !

Et on leur coupe le çon !

Et on éteint la lumière du N.O.M.

INSTANTANÉ DE CE SAMEDI 7 AOÛT 2021 du Presque Dr. T’Ché-RIEN https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/mur.pdf

Cliquer pour accéder à mur.pdf

TRANSFORMONS LA COLÈRE EN COURAGE DE DIRE NON ► BOYCOTT & DÉSOBÉISSANCE !

MUTUALISONS-NOUS ICI – IMMÉDIATEMENT – D’OÙ-NOUS SOMMES !

ET LORS DES MANIFESTATIONS PARTOUT EN FRANCE DE CE SAMEDI 7 AOÛT 2021  :

Organisons-nous car nous le voyons bien toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contreproductive. Ignoronsles !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et dans le même temps :
• Boycottons les institutions

• Boycottons la dictature sanitaire qui est tout sauf sanitaire

• Boycottons la vaxxination ANTICOVID obligatoire & le paSS-sanitaire 

• Boycottons la 5G, technologie de la dictature technotronique mortifère et de sa grille de contrôle

• Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse

• Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles, banques incluses

• Achetons et promouvons les produits locaux

• Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles

• Rassemblonsnous en comités populaires de voisinage, de travail et décidons de tout pour et par nousmêmes… Ensemble !

• Restons incontrôlables et imprévisibles !

NI MASK – NI PASS – NI VAXXX !

diviser regner s'unir renverser

TRACT-PDF À DIFFUSER SANS PITIÉ ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/02/tract-pdf-appel-de-1871-a-2021-pour-une-commune-universelle.pdf

Agissons de manière coordonnée et réfléchie, sans haine, ni armes, ni violence mais avec détermination par des actions directes et ciblées car il est évident pour tout le monde maintenant, que ce n’est pas le virus et ses variants qu’ils veulent contrôler, C’EST NOUS et À  TOUT JAMAIS ! CONTROLENCOURS

Pour faire foirer leur PROJEEEEET ► 3 lettres et tout s’arrête ► NON !

BIBLIOTHÈQUE PDF

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

CHRONIQUES DU PRESQUE DR. T’CHÉ-RIEN

+ TOUT LE RESTE…

JBL1960

06/08/21 ► Une infirmière et un chirurgien posent une bombe sur le plateau de BFM Alpes : « On se demande où sont les patients Covid ? » Vidéo qui m’a été postée hier dans mon blog et repris par Volti ce jour ► https://lesmoutonsenrages.fr/2021/08/07/une-infirmiere-et-un-chirurgien-posent-une-bombe-sur-le-plateau-de-bfm-alpes-on-se-demande-ou-sont-les-patients-covid/ Vidéo ► https://t.me/Salim_Laibi_LLP/3191

07/08/21 ► Preuve que plein de petits RIENS peuvent TOUT : Un citoyen canadien demande la preuve de l’existence du SARS-CoV-2 au tribunal, une semaine plus tard toutes les restrictions sont levées – Le patriote Patrick King s’est représenté lui-même devant le tribunal après avoir été condamné à une amende de 1 200 dollars pour avoir protesté contre l’arnaque du Covid-19. Il a assigné la ministre provinciale de la santé à prouver l’existence du soi-disant virus, et ils ont été forcés d’admettre qu’ils n’avaient aucune preuve. Le virus n’a jamais été isolé, et le gouvernement n’avait donc aucun fondement juridique pour imposer les restrictions sévères qu’il a imposées à la société. Depuis que cette confession choquante a été révélée, la province a annulé toutes les restrictions sur le Covid et traite désormais officiellement le Covid-19 comme une simple grippe !

MASKPOURLESPOLITICHIENS

https://odysee.com/@cv19:b/VOSTFR-Freedom-Fighter-Court-VICTORY-Ends-Masking-Shots-Quarantine-in-Alberta:4

Transcription FR : https://pastebin.com/AY0z4mMX

“En Alberta, aujourd’hui, le port du masque obligatoire prend fin. Les enfants ne devront plus porter de masque lorsqu’ils retourneront à l’école, la quarantaine obligatoire va prendre fin, le traçage des contacts, les tests pour les symptômes légers, tout cela est terminé. Ils vont maintenant reconnaître le covid comme une grippe légère et la traiter comme telle. La liberté a gagné en Alberta, prouvant que se battre fonctionne”.

Le 5 décembre 2020, le citoyen canadien Patrick King a été reconnu coupable d’avoir enfreint un ordre du médecin en chef de la santé de l’Alberta (Deena Hinshaw), l’ordre étant “en réponse à la pandémie de Covid-19” et l’infraction concernant spécifiquement le fait de se trouver dans un rassemblement de plus de 10 personnes. King a été condamné à une amende de 1 200 $.

King a fait appel. Lors de sa comparution devant le tribunal le 4 mai, il a exposé les informations dont il aurait besoin pour préparer une défense adéquate et plausible. Il s’agit notamment de la preuve de l’isolement du virus SARS-CoV-2.

FAISONS DE MÊME = DÉMASQUONS-LES !

RECOURS COLLECTIF auprès de la CEDH ;

07/08/21 ► https://lesmoutonsenrages.fr/2021/08/07/les-failles-du-passe-sanitaire/ – Source nopass.fr

FORMAT TRACT-PDF N° 160721 RECTO/VERSOhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/tract-pdf-pour-refuser-lobligation-vaccinale-et-le-pass-sanitaire-juillet-2021.pdf

SOYONS CRÉATIFS ► RESTONS INCONTRÔLABLES & IMPRÉVISIBLES

62 réflexions sur « MACRON et son MONDE ont dépassé le MUR du ÇON ! »

  1. ALERTE INFO – RAPPEL INFO !

    Les vaccins contre le coronavirus attaquent le placenta et la fertilité, le Dr Yeadon demande aux femmes de les rejeter ► https://www.aubedigitale.com/les-vaccins-contre-le-coronavirus-attaquent-le-placenta-et-la-fertilite-le-dr-yeadon-demande-aux-femmes-de-les-rejeter/

    L’agenda vaccinal est en train de devenir un véritable film d’horreur, et cela ne fera qu’empirer à mesure que les effets de ces injections commenceront à se faire connaître.

    Nous n’avons pas encore entendu dire que les femmes qui ont pris le vaccin ne pourront tout simplement pas tomber enceintes. Cependant, cela correspondra sans aucun doute au style de vie de la plupart de ces femmes et ne changera rien.

    Via LSN :

    Dans sa brève présentation à la conférence en ligne « Stop the Shot » de mercredi, l’ancien vice-président de Pfizer, le Dr Michael Yeadon, a souligné trois raisons pour lesquelles les femmes en âge de procréer et les plus jeunes devraient rejeter entièrement les vaccins expérimentaux de thérapie génique contre le COVID-19.

    […]

    Il a ensuite expliqué comment, il y a 60 ans, « les femmes ont été exposées à un nouveau produit contre les nausées matinales, la thalidomide, qui a entraîné au moins 10 000 malformations congénitales« .

    Les études menées avant sa mise sur le marché à l’époque n’étaient pas capables d’identifier « la thalidomide comme une toxine dans l’utérus. » Cette tragédie, a-t-il expliqué, a appris aux scientifiques que « les bébés ne sont pas sûrs et protégés à l’intérieur de l’utérus, ce que nous avions l’habitude de penser. Mais, en fait, ils sont un miracle de développement minuscule. Des étapes critiques, surtout dans les premiers stades, où si l’on interfère avec des produits biochimiques ou autre, on peut changer irrémédiablement le cours du développement de cet enfant. »

    « On ne donne jamais, au grand jamais, des médicaments, des produits médicinaux, insuffisamment testés, à une femme enceinte », a-t-il souligné. « Et c’est exactement ce qui est en train de se passer. Notre gouvernement exhorte les femmes enceintes, et les femmes en âge de procréer, à se faire vacciner. Et ils leur disent qu’ils sont sûrs. Et c’est un mensonge parce que ces études n’ont tout simplement pas été faites ».

    En outre, « la toxicologie de la reproduction n’a été entreprise avec aucun de ces produits, certainement pas une batterie complète de tests que vous souhaiteriez », a déclaré Yeadon.

    […]

    M. Yeadon a expliqué comment une étude obtenue de l’agence japonaise des médicaments à la suite d’une demande de liberté d’information a révélé « comment les [substances] du vaccin se répartissent dans le corps » des rats au fil du temps.

    « Ce que nous avons découvert, c’est que le vaccin ne se distribue pas simplement dans le corps pour ensuite être éliminé, comme on pourrait l’espérer. Il se concentre dans les ovaires des rats, et il est au moins 20 fois plus concentré que dans d’autres tissus de fond comme les muscles », a-t-il rapporté.

    « Vous ne voulez pas de ce produit dans vos ovaires. Il n’est tout simplement pas nécessaire, pour induire l’immunité, d’avoir un vaccin dans les ovaires. Et comme il se concentre dans les ovaires, avec des concentrations de plus en plus élevées au fil du temps, ils n’ont même pas défini quels sont les niveaux maximums ou quand cela se produit », a souligné Yeadon.

    « Donc, maintenant, nous avons un deuxième problème, à savoir que le vaccin, au moins chez un rat, se distribue dans les ovaires. »

    « Et je peux vous dire qu’une règle générale en toxicologie est que si vous n’avez pas de données pour contredire ce que vous avez appris, c’est l’hypothèse que vous faites pour les humains. Donc, mon hypothèse pour le moment est que c’est ce qui arrive à toutes les femmes qui ont reçu ces vaccins. Ces vaccins se concentrent dans ses ovaires », a-t-il déploré.

    « C’est très inquiétant. Nous ne savons pas ce que cela va faire, mais cela ne peut pas être bénin, et cela pourrait être sérieusement nuisible parce que les vaccins vont alors exprimer la protéine de spicule du coronavirus, et nous savons que cette protéine de spicule a des [résultats] indésirables », a-t-il déclaré.

    […]

    En décembre dernier, M. Yeadon et un autre médecin allemand ont adressé une pétition à l’Agence européenne des médicaments pour exprimer plusieurs inquiétudes concernant les tests des vaccins contre le COVID-19. Comme il l’a expliqué, l’une de ces préoccupations était que « la protéine de spicule est faiblement similaire, pas très fortement, mais faiblement similaire à une protéine essentielle de votre placenta, quelque chose qui est absolument nécessaire à la fois pour la fécondation et la formation, et le maintien du placenta. Donc, vous ne pouvez pas tomber enceinte et avoir une grossesse réussie si cette protéine est endommagée de quelque façon que ce soit. »

    Constatant que la protéine de spicule du coronavirus était « suffisamment similaire », Yeadon a expliqué : « Je voulais qu’ils fassent des expériences, dans l’espoir d’exclure la possibilité que, lorsque vous vaccinez la personne, qui produit alors des protéines de spicule, et qu’elle développe une réponse immunitaire contre cette protéine de spicule », cela n’émette pas « un faible signal qui pourrait potentiellement lier cette protéine similaire dans le placenta ».

    Bien que la pétition de Yeadon ait été ignorée, il déclare qu’ »une étude vient de sortir il y a quelques semaines, et elle dit exactement ce dont je m’inquiétais.

    « Quinze femmes ont reçu le vaccin de Pfizer. Elles ont fait des prises de sang tous les quelques jours. Lorsqu’ils ont mesuré les anticorps contre la protéine de spicule, qui ont mis plusieurs semaines à apparaître, ils ont également mesuré les anticorps contre le placenta et ils ont constaté que dans les premiers un à quatre jours une augmentation de deux fois et demi à trois fois. Cela représente une augmentation de 300 % des anticorps contre leur propre placenta au cours des quatre premiers jours« , a-t-il expliqué.

    « Je suis donc désolé de le dire, mais il s’agit d’une attaque auto-immune induite par le vaccin contre leur propre placenta. Et je pense que l’on peut s’attendre à ce que cela se produise chez toutes les femmes en âge de procréer. Elle génère des anticorps contre cette protéine essentielle à la fécondation et à la réussite de la grossesse », a-t-il déclaré.

    « Maintenant, nous ne pouvons pas être certains de l’effet que cela aura. Encore une fois, il ne peut pas être bénin. Je ne sais pas si c’est suffisant pour provoquer des pertes au cours du premier trimestre, mais je pense que oui, car j’ai étudié la littérature. Les femmes qui ont la malchance de souffrir de ce que l’on appelle des maladies auto-immunes semblent avoir un taux plus élevé de pertes au cours du premier trimestre et ce vaccin a induit une réponse auto-immune », a expliqué M. Yeadon.

    « Donc, je suis ici pour vous avertir que si vous êtes en âge de procréer, ou plus jeune, pas encore ménopausée, je vous recommande fortement de ne pas accepter ces vaccins », a-t-il conclu.

    Tout cela est tout simplement évident, et personne ne devrait avoir besoin qu’on le lui dise.

    Si le vaccin n’était pas dangereux, ils ne s’acharneraient pas à essayer de vous forcer à le prendre. Ou de faire des loteries ou je ne sais quoi.

    Ce qu’ils font, c’est essayer de contraindre le plus grand nombre de personnes possible à prendre le train du vaccin en marche avant que l’on ne comprenne les effets secondaires potentiellement néfastes.
    =*=

    Covid-19 : Olivier Véran vaccine sa collègue Olivia Grégoire, enceinte de 5 mois, pour montrer l’exemple ► https://www.midilibre.fr/2021/07/28/covid-19-olivier-veran-vaccine-sa-collegue-olivia-gregoire-enceinte-de-5-mois-pour-montrer-lexemple-9699618.php

    « Les recommandations qui étaient de prudence au premier trimestre (de la grossesse, NDLR) ont évolué. Donc il y a une indication à vacciner quel que soit le stade de la grossesse », a tenu à souligner le ministre de la Santé. Le 20 juillet dernier, Olivier Véran avait en effet confirmé que la grossesse ne faisait pas partie des contre-indications médicales à la vaccination Covid-19.
    =*=
    Et vous voudriez leur faire confiance ???

    J'aime

  2. https://lemediaen442.fr/maria-cloarec-ou-sont-les-patients-covid/

    Maria Cloarec, infirmière, et Pascal, chirurgien libéral, sont tous deux membres du collectif soignant 05. Ils étaient les invités de BFM jeudi 5 août 2021. Ils parlent de la réalité du terrain et se demandent pour quelle raison ils ont été mobilisés dans le cadre du plan Blanc, car les patients covid, ils ne les voient pas. Les accidents de la route sont en revanche nombreux. Le report d’interventions désorganise les services et fait courir des risques aux patients non covid. Les injections ARNm peuvent aussi représenter un danger et les autorités manquent d’arguments pour les imposer.

    J'aime

    1. Plan blanc =interdiction de démissionner pendant toute la durée du plan.

      Il fallait démissionner en masse dès l’annonce, maintenant il reste l’abandon de poste !

      J'aime

  3. https://lemediaen442.fr/pfizer-teste-son-arnm-sur-les-enfants-et-dissimule-ses-effets/

    La Commission européenne des médicaments détient le rapport d’évaluation de Pfizer-BioNTecj sur Comirnati, dit vaccin à ARNm covid-19 administrés à des enfants. Tout le monde peut y avoir accès, sauf que la langue de l’Union européenne est l’américain et que de nombreux tableaux sont remplacés par des blocs noirs. Donc les essais sont aussi transparents qu’un document déclassifié et caviardé par la CIA. On ne va donc lire que ce qu’on nous permet de lire.

    Dans l’étude de Pfizer, Comirnaty, a été administré à 2260 adolescents de 12 à 15 ans sur un total de (participants effectifs : 1131 ; placebo : 1129). La même dose (30μg) et le même schéma posologique que pour les sujets adultes ont été utilisés.

    Pourquoi certains participants ont quitté les essais avant la fin

    – Abandon après la dose 1 et avant la dose 2
    – Abandon après la dose 2 et avant la visite d’un mois après la dose 2
    – Raison de l’arrêt de la période de vaccination
    – Retrait du sujet
    – Grossesse
    – Événement indésirable
    – Décision du médecin
    – Déviation du protocole
    – Perdu au suivi

    Ne cherchez pas les motifs de ces abandons : Pfizer les a remplacés par un bloc noir.

    Les effets indésirables de l’essai

    La liste des effets indésirables est lisible. Elle est longue, très longue. Rien n’a été oublié, certains semblent même anecdotiques, sauf que l’essentiel — leur nombre, leur gravité — a été entièrement recouvert d’un bloc noir avec « BLD » pour « Interim results of an ongoing clinical trial impacting study blinding » (soit résultats intermédiaires d’un essai clinique en cours ayant un impact sur l’aveuglement de l’étude).

    Des effets secondaires, mais bénins. Vraiment ?

    « Les effets secondaires les plus fréquents chez les enfants âgés de 12 à 15 ans sont similaires à ceux observés chez les personnes âgées de 16 ans et plus. Ils comprennent la douleur au point d’injection, la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires et articulaires, les frissons et la fièvre. Ces effets sont généralement légers ou modérés et s’améliorent dans les quelques jours suivant la vaccination. »

    Pourquoi avoir censuré le détail des réactions indésirables ? Pourquoi ne pas avoir tenu compte des morts post-vaccination hors essais, chez les enfants comme chez les adultes ?

    Des effets secondaires ? Peut-être. On ne sait pas

    « Le comité de l’Agence européenne des médicaments (CHMP) a également noté qu’en raison du nombre limité d’enfants inclus dans l’étude, l’essai n’aurait pas pu détecter les effets secondaires rares. Le comité a également noté que le comité de sécurité PRAC de l’EMA évalue actuellement des cas très rares de myocardite et de péricardite survenus après la vaccination avec Comirnaty, principalement chez des personnes de moins de 30 ans. Actuellement, rien n’indique que ces cas soient dus au vaccin et l’EMA suit de près cette question. »

    Tout comme rien n’indique que Maxime, 22 ans, soit décédé suite à l’injection du vaccin qui aurait pu lui causer une allergie alimentaire (voir liste des effets au-dessus). Les médias nous l’ont dit, c’est une « mort tragique » due à une « allergie alimentaire grave » selon des « sources médicales concordantes ».

    L’essai est trop limité pour apporter des réponses

    « Le nombre de sujets adolescents âgés de 12 à 15 ans inclus dans l’étude est limité, ce qui ne permet pas de détecter des effets indésirables rares. Un nombre rassurant de sujets adultes a été exposé au vaccin (>300 millions) sans qu’aucun problème de sécurité grave et émergent n’apparaisse. Cependant, si des effets indésirables rares devaient survenir spécifiquement ou plus fréquemment chez les adolescents que chez les adultes, il ne serait pas possible de les détecter dans cette étude. »

    C’est bien quand même : les « bénéfices » l’emportent !

    Malgré cette incertitude, le CHMP a considéré que les bénéfices de Comirnaty chez les enfants âgés de 12 à 15 ans l’emportent sur les risques, en particulier chez les enfants présentant des conditions qui augmentent le risque de covid-19 sévère.

    En route vers l’Autorisation de mise sur le marché !

    Le comité de l’Agence européenne des médicaments a conclu que les bénéfices de Comirnaty dans ce groupe d’âge l’emportent sur les risques.

    Audrey et Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

    J'aime

  4. https://lemediaen442.fr/obligation-vaccinale-au-sein-de-larmee-francaise/

    Jusqu’alors appliquée uniquement aux militaires français déployés en opération extérieure, la vaccination obligatoire contre le Covid-19 devrait être étendue à toute l’armée. Un texte allant dans ce sens aurait déjà été validé par le gouvernement.

    Selon une récente instruction émanant de la direction de santé des armées, révélée le 6 août par le journalLe Monde, la vaccination contre le Covid-19 devrait être «obligatoire pour tout militaire […] servant, à compter du 15 septembre 2021, sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale».

    =*=

    REJOIGNEZ-NOUS CROSSES EN L’AIR !

    J'aime

  5. La vaccination à l’épreuve des faits. 2ème partie : une mortalité inédite – Version originale intégrale ! 05/08/21 ► http://www.mediaplus.site/2021/08/05/la-vaccination-a-lepreuve-des-faits-2eme-partie-une-mortalite-inedite-version-originale-integrale/

    La pharmacovigilance des vaccins anti-covid est déniée car elle menace l’idéologie de la vaccination intégrale portée par les industries pharmaceutiques, les gouvernements et les principaux médias. Cette vaccination de masse conduit pourtant à une mortalité inédite dans l’histoire de la médecine moderne. Il y a urgence à la suspendre pour évaluer la balance bénéfice/risque au cas par cas.

    Avertissement : Cet épisode a été initialement publié, sous forme de billet, sur le blog de Laurent MUCCHIELLI, hébergé dans le Club de Médiapart. Suite à des plaintes, la Rédaction de MEDIAPART a “dépublié” sans préavis l’article, sans en informer l’auteur. Avec l’accord de Laurent MUCCHIELLI, la rédaction de MEDIAPLUS a décidé d’une part de republier intégralement l’article, et d’autre part d’ouvrir un forum pour permettre aux abonnés intéressés de commenter l’une ou l’autre des informations partagées.
    Par souci de traçabilité, l’article originel de Mediaplus, reproduisant des extraits du billet restera en ligne et seul accessible directement via les renvois vers les réseaux sociaux. Il sera mis à jour en fonction de l’évolution de la situation.

    Episode 59 – Version originale.

    Laurent MUCCHIELLI, sociologue, directeur de recherche au CNRS – Hélène BANOUN, pharmacien biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM – Emmanuelle DARLES, maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université – Éric MENAT, docteur en médecine, médecin généraliste – Vincent PAVAN, maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université – Amine ULMILE, pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de pharmacovigilance du Centre hospitalier de Cholet

    Dans le précédent épisode de notre mini-série sur la vaccination, nous avions montré que les données épidémiologiques les plus facilement disponibles à l’échelle mondiale suffisent à prouver que la vaccination ne protège pas de la contamination et de la transmission du Sars-Cov-2, en particulier de l’actuel variant Delta (ou indien), ce qui contredit massivement les déclarations répétées des représentants du pouvoir exécutif français relative à la « protection vaccinale ». Aux Etats-Unis, le directeur du NIAID, Antony Fauci, vient du reste de le reconnaître publiquement, recommandant même le port du masque en intérieur par les personnes vaccinées. Autre exemple : en Angleterre, les touristes français doivent subir une quarantaine même s’ils sont vaccinés. Il est donc déjà clair que la vaccination n’est pas la solution miracle annoncée pour endiguer l’épidémie et que le chantage formulé par l’exécutif français (vaccination générale ou reconfinement) est fondé sur un mensonge. Un second mensonge répété à plusieurs reprises tant par le président de la République, le premier Ministre que le ministre de la Santé (et d’autres élus adoptant des postures sanitaires autoritaires, à l’image du maire de Nice M. Estrosi) est probablement la prétendue quasi-disparition (« à 96% ») des formes sévères de la Covid grâce à la vaccination. En Israël, un des pays où la population est la plus vaccinée au monde, les autorités viennent ainsi de décider de fermer les frontières du pays aux touristes vaccinés, indiquant non seulement que la vaccination ne protège pas de la contamination et de la transmission, mais également que la majorité des personnes hospitalisées pour des formes graves sont désormais des personnes vaccinées. Tout ceci suggère clairement qu’un gouffre sépare le marketing des industriels (repris par la propagande politique) des réalités de santé publique. Et c’est également au fond de ce gouffre qu’est pour le moment oubliée la question des effets secondaires graves de la vaccination anti-covid, sujet de ce nouvel épisode.
    Sortir du déni, observer froidement les données de la pharmacovigilance

    Dans un autre précédent épisode de notre enquête, nous avons montré comment et pourquoi la plupart des journalistes français travaillant dans les médias mainstream ont trahi certains principes déontologiques de base de leur profession, n’exerçant plus leur rôle de contre-pouvoir pour devenir au contraire de simples relais de la communication gouvernementale. En cause notamment, la fin du journalisme d’investigation, remplacé par un fact-checking de bureau qui n’est plus qu’un simulacre de journalisme. S’agissant de la sécurité des vaccins anti-covid, le pseudo-journalisme va ainsi chercher à dénier la réalité des effets indésirables, dans la droite ligne du discours gouvernemental. Un exemple parmi de nombreux autres est fourni par les fact-checkers du groupe de télévision TFI-LCI qui, depuis janvier 2021, s’évertuent à dénier toute conséquences médicales négatives de la vaccination (le dernier article en ce sens est à lire ici). L’argument est toujours le même, et il est bien connu. Sur tous les sites de pharmacovigilance du monde, on trouve en effet les mêmes précautions d’interprétation indiquant que les déclarations d’effets indésirables imputées à tel ou tel médicament ne sont qu’une présomption de causalité (imputabilité). Cette présomption est cependant considérablement renforcée lorsque les décès surviennent très rapidement après la vaccination, ce qui est le cas comme on le verra avec les données américaines (la très grande majorité des décès déclarés sont survenus dans les 48h). Ceci est une évidence. Les personnes qui font des réactions négatives plus ou moins graves à la vaccination sont souvent des personnes fragilisées par d’autres facteurs (défenses immunitaires affaiblies, âge avancé, maladies anciennes, etc.) et il est bien clair que tout ce qu’on va lire par la suite relève d’une présomption de causalité. Mais, ceci est vrai pour la pharmacovigilance de manière générale, et on verra que la comparaison avec d’autres médicaments montre qu’il se passe bel et bien quelque chose d’inédit pour ces vaccins génétiques anti-covid.

    Comme d’habitude, les journalistes sont aveuglés par leur dépendance au pouvoir politique et aux sources institutionnelles directement liées au ministère de la Santé, et ils font preuve d’un esprit critique à géométrie extrêmement variable. Les mêmes précautions valent en effet, par exemple, pour le comptage des morts imputables à la Covid (morts de la Covid ou avec la Covid ?), sujet sur lequel on n’a pourtant quasiment jamais lu d’article critique dans la presse. Autre exemple saisissant de parti-pris : à la fin du mois de mars 2020, il avait suffi de 3 cas de décès (liés en réalité à des auto-médications surdosées) remontés par la pharmacovigilance pour déclencher en France une tempête politico-médiatique sur le thème de la dangerosité de l’hydroxychloroquine. En d’autres termes, pour la plupart des journalistes, les statistiques sanitaires sont indiscutables quand elles vont dans le sens de la narration officielle, mais elles deviennent soudainement discutables lorsqu’elles contredisent cette même narration. Cette malhonnêteté intellectuelle devrait sauter aux yeux.

    En outre, nous allons voir que, dans certains pays (comme la France mais également les Etats-Unis), les remontées d’informations de pharmacovigilance sur la sécurité des vaccins anti-covid sont principalement le fait de médecins et non de malades. Et nous verrons également qu’elles corroborent largement celles des pays (comme les Pays-Bas) où la déclaration est principalement le fait des malades. Nous verrons même qu’il existe des recherches qui ont testé rétrospectivement la fiabilité de ces déclarations, et qui indiquent un haut niveau de fiabilité.

    A distance de ces jeux de représentations et de ces arguments d’autorité, nous allons donc ici observer froidement les données de la pharmacovigilance concernant la sécurité des vaccins anti-covid. Et nous allons le faire dans plusieurs pays afin d’échapper au tropisme français. On verra alors que, en réalité, les mêmes constats peuvent être faits un peu partout dans les pays occidentaux.

    Dernière précision avant d’entamer l’examen des chiffres : loin d’exagérer les problèmes, ces chiffres sont au contraire à considérer comme des minima sous-évaluant la réalité. En effet, la pharmacovigilance fonctionne presque partout de façon passive (et non pro-active) : les centres dédiés à la collecte des effets indésirables des médicaments attendent que les professionnels de santé et les particuliers leur signalent les problèmes. Si pour une raison ou une autre (oubli, incertitude, auto-censure, manque de temps ou négligence des médecins généralistes ou hospitaliers, isolement du malade qui meurt seul à domicile, ignorance du dossier médical de la personne décédée par le médecin établissant le certificat de décès, problèmes informatiques divers et variés, etc.) les médecins ou les malades ne remplissent pas le formulaire de déclaration d’incident, ce dernier ne sera jamais connu. Dès lors, la sous-estimation de l’état réel des problèmes est à la fois permanente et massive. Les premières études françaises, au début des années 2000, estimaient qu’environ 95% des effets indésirables des médicaments n’étaient pas rapportés. Même si on peut éventuellement faire l’hypothèse que la sous-déclaration concerne surtout les effets indésirables les moins graves, tout ce qui suit doit donc non seulement être pris très au sérieux, mais de surcroît regardé comme constituant très probablement une euphémisation de la réalité des problèmes de sécurité posés par les vaccins anti-covid (comme pour tout autre médicament).
    En France, les rapports de l’agence du médicament

    En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) publie un « suivi hebdomadaire des effets indésirables des vaccins » dont nous avons épluché les rapports détaillés sur chacun des quatre vaccins utilisés en France. Malgré le discours lénifiant qui accompagne ces données (on est bien obligés de les publier, mais tout en disant qu’elles ne signifient rien), on va systématiquement y observer ce qui est recensé sur les effets « graves ».

    Concernant le vaccin d’Astrazeneca, l’ANSM indique que 7,2 millions de doses avaient été administrées au 08 juillet 2021, majoritairement dans la population ciblée par les recommandations vaccinales des plus de 55 ans, mais « on note néanmoins 623 doses tracées comme administrées chez des patients de moins de 16 ans ». A la même date, plus de 22 071 évènements indésirables ont été déclarés, exclusivement par des professionnels de santé (on se souvient qu’il leur était réservé en priorité au début, conformément à la Recommandation de la Haute Autorité de Santé du 2 février 2021), dont 5 191 événements « graves » (soit près d’un quart du total). Comme l’indique le tableau ci-dessous, ces cas graves concernent toutes les tranches d’âge mais sont concentrés entre 30 et 74 ans. Parmi ces 5 191 événements graves, un quart a nécessité une hospitalisation, 247 ont engagé le pronostic vital, 121 ont entraîné des invalidité ou incapacités et 170 ont conduit à la mort.

    Concernant le vaccin de Pfizer, plus de 42,5 millions de doses avaient été administrées au 1er janvier 2021 (dont 700 000 à des jeunes de 16 à 18 ans) et 31 389 cas effets/évènements indésirables déclarés, principalement par les professionnels de santé. Parmi eux, 8 689 événements « graves » survenus à partir de l’âge de 30 ans (27,7% du total des événements indésirables), dont 2 551 mises en jeu du pronostic vital, 460 invalidités ou incapacités et 761 décès.

    Concernant le vaccin de Janssen, l’ANSM indique que 608 489 injections ont eu lieu au 08 juillet 2021, dont 7% de personnes âgées de 16 à 49 ans et même 407 enfants âgés de 0 à 15 ans, « contrairement aux recommandations nationales de réserver ce vaccin aux plus de 55 ans » ! A la même date, 243 évènements indésirables ont été déclarés, principalement par des professionnels de santé. Parmi ces événements, on note 39 hospitalisations, 4 pronostics vitaux engagés, 1 invalidité ou incapacité et 7 décès.

    Concernant le vaccin de Moderna, l’ANSM indique que 5,2 millions de doses avaient été administrées au 08 juillet 2021, dont près de 53 000 à des mineurs. A la même date, environ 6 000 évènements indésirables avaient été déclarés, dont 14,4% de cas graves et autant de « cas inattendus » (on ignore hélas ce que recouvre cette catégorie), signalés ici presque autant par les particuliers que par les professionnels de santé. Sur les 1 050 événements graves, on note 312 hospitalisations, 50 mises en jeu du pronostic vital, 25 incapacités ou invalidités et 44 décès (dont quelques cas de morts fœtales). Les principaux problèmes constatés parmi ces cas graves sont de type hématologiques/vasculaires (thromboses, AVC, embolies pulmonaires), neurologiques (paralysies faciales, convulsions généralisées), cardiaques (troubles du rythme, myocardites), à quoi s’ajoutent « 28 morts subites inexpliquées ».

    De quels effets indésirables s’agit-il précisément ?

    Au 8 juillet 2021, au terme d’environ 6 mois de campagne vaccinale, la pharmacovigilance française du vaccin AstraZeneca rapporte un total de près de 43 000 effets/évènements indésirables, dont 9 637 (22,5%) classés comme « graves ». Ces derniers sont des réactions immédiates à la vaccination, des affections du système nerveux (paralysies notamment), des problèmes vasculaires (thromboses, AVC notamment), des problèmes respiratoires graves et cardiaques graves, enfin des problèmes cutanés très importants, des affections hématologiques et des troubles graves de la vision et/ou de l’audition.

    La même analyse peut être faite sur les 4 vaccins qui ont des effets secondaires graves en partie différents (surtout neurologiques et nerveux pour le Moderna et le Janssen, davantage cardiaques pour le Pfizer).

    Enfin, si l’on additionne les conséquences les plus graves, mentionnés précédemment pour chacun des 4 vaccins, l’on parvient au tableau ci-dessous qui livre le constat de plus de 15 000 événements indésirables graves, parmi lesquels près de 1 800 hospitalisations, plus de 2 800 mises en jeu du pronostic vital et près de 1 000 morts. Le tout en seulement 6 mois.

    Ce que dit la pharmacovigilance dans d’autres pays occidentaux

    Au Royaume Uni, le ministère de la santé indique que, le 14 juillet 2021, ont été administrées environ 20 millions de premières doses et 12 millions de deuxièmes doses du vaccin Pfizer/BioNTech, 25 millions de premières doses et 23 millions de deuxièmes doses du vaccin AstraZeneca (cette firme pharmaceutique étant domiciliée à Londres), et environ 1,3 million de premières doses du vaccin Moderna. Au total, plus de 46 millions de personnes ont reçu au moins une dose et plus de 35 millions deux doses. Le rapport de pharmacovigilance du 22 juillet commence – comme en France – par indiquer que les vaccins sont sûrs et fait tout pour appeler à la vaccination générale. Le début du rapport officiel signale que les vaccins ont des effets indésirables de court terme qui sont très peu graves. Par exemple, pour la Pfizer, « les effets indésirables les plus fréquents dans les essais étaient la douleur au site d’injection, la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires, les frissons, les douleurs articulaires et la fièvre ; ceux-ci ont été signalés chacun chez plus de 1 personne sur 10. Ces réactions étaient généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résorbées en quelques jours après la vaccination ». Certes, le ministère précise aussi avoir enregistré quelques 325 000 signalements d’effets secondaires (dont les deux tiers pour l’AstraZeneca). Mais dans le détail, il précise que « l’écrasante majorité des rapports concernent des réactions au site d’injection (douleur au bras par exemple) et des symptômes généralisés tels que syndrome « ​​grippal », maux de tête, frissons, fatigue (fatigue), nausées (envie de vomir), fièvre, étourdissements, faiblesse, douleurs musculaires et rythme cardiaque rapide. Généralement, ceux-ci surviennent peu de temps après la vaccination et ne sont pas associés à une maladie plus grave ou plus durable ». En un mot : tout va bien. Comme en France, le gouvernement anglais martèle du reste dans son rapport que « les vaccins sont le meilleur moyen de protéger les gens contre le COVID-19 et ont déjà sauvé des milliers de vies. Tout le monde doit continuer à se faire vacciner lorsqu’on lui demande de le faire, sauf indication contraire ». Et pourtant. Une fois passée l’introduction à la gloire de la vaccination, la seconde partie du rapport détaille les effets secondaires : chocs anaphylactiques, paralysie de Bell (paralysie faciale), thromboses (71 décès de ce type avec l’AstraZeneca), troubles menstruels et saignements vaginaux, myocardites et péricardites (surtout avec le Pfizer), réactions cutanées sévères (surtout avec le Moderna), syndromes de Guillain Barré (surtout avec l’AstraZeneca) et enfin des « événements à l’issue fatale », c’est-à-dire des morts. Dans le détail, à la date donc du 14 juillet 2021, l’agence britannique reconnaît 999 morts liés à l’injection du vaccin AstraZeneca, 460 liés à celle du Pfizer et 31 autres, ce qui porte le total à près de 1 500 morts.

    Aux Pays-Bas, le centre de pharmacovigilance (bijwerkinden centrum – LAREB) fait un point mensuel sur la vaccination et ses effets indésirables, ces derniers étant principalement signalés par les citoyens. Dans sa dernière actualisation du 4 juillet 2021, il faisait état de 16,5 millions de doses administrées, principalement le Pfizer (11,8 millions de doses, contre 2,8 millions pour AstraZeneca, 1,3 million pour Moderna et 600 000 pour Janssen). A cette date, 93 453 déclarations d’effets indésirables avaient été remontées concernant les conséquences de la vaccination anti-covid, parmi lesquels les thromboses dans le cas des vaccins AstraZeneca et Janssen. Enfin, le centre comptait 448 décès rapportés comme liés à la vaccination, concernant principalement des personnes âgées et principalement le vaccin Pfizer.

    En Europe, le site de pharmacovigilance de l’Agence européenne du médicament est particulièrement difficile à manier informatiquement, le chargement des données concernant les vaccins anti-Covid est compliqué à trouver et extrêmement long à réaliser, quand il fonctionne. Deux chercheurs français les ont cependant étudiées patiemment à la fin du mois de juin et présenté dans cette vidéo. A la fin du mois de juin, la pharmacovigilance européenne avait déjà enregistré environ 9 000 décès liés à la vaccination uniquement pour le vaccin de Pfizer, notamment du fait de complications cardiaques, pulmonaires ou cérébro-vasculaires, inclues des morts par Covid (un comble pour les vaccins anti-covid…). Par ailleurs, ces données livrent également un deuxième constat très préoccupant, qui est le fait que ces risques d’effets secondaires graves concernent non seulement les personnes âgées de plus de 65 ans, mais aussi les nourrissons et les adolescents (12-17 ans). En d’autres termes, les vaccins génétiques anti-covid utilisés en Europe présentent des risques d’effets indésirables graves (pouvant aller jusqu’à la mort) dans des catégories de la population qui ne sont nullement menacées par la Covid. Les professionnels de santé du collectif ReinfoCovid et de la Coordination Santé Libre ont ainsi montré que, en dessous de l’âge de 45 ans, la balance bénéfice/risque est très défavorable à la vaccination génétique anti-covid. Concernant les enfants et les adolescents, elle relève même d’une forme de violence sur mineurs qu’il serait par conséquent criminel de généraliser.

    Enfin, aux États-Unis, où la pharmacovigilance (comme la transparence des données d’administration publique de manière générale) est beaucoup mieux organisée et plus contraignante que dans beaucoup de pays européens, des données très précises peuvent être exploitées sur le site de la Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Et, contrairement à l’argument des industriels, répétés en boucle par les journalistes français (à l’image des fact-checkersdéjà cités), ces données sont très largement fiables. Six chercheurs anglais viennent ainsi d’analyser un échantillon de 250 déclarations de décès attribués aux vaccins anti-covid dans la VAERS. Il en résulte que les deux tiers des déclarations ont été faites par des médecins et qu’elles sont fiables à 86%. Or le constat qui ressort des données américaines est plus saisissant encore. En recherchant dans ces données les décès liés à la vaccination, il est possible non seulement d’avoir un comptage détaillé pour chaque vaccin anti-covid, mais de surcroît de pouvoir comparer ces résultats avec ceux de tous les autres vaccins administrés depuis plus de 30 ans dans ce pays. Au 16 juillet 2021, date à laquelle 160 000 millions d’Américains avaient été intégralement vaccinés, les vaccins anti-covid sont associés à plus de 6 000 décès, 91% d’entre eux étant attribuables aux seuls vaccins de Moderna et Pfizer (deux entreprises pharmaceutiques/biotechnologiques américaines, Janssen étant la filiale belge d’une autre entreprise pharmaceutique américaine, Johnson & Johnson). Nous avons reconstitué le tableau ci-dessous qui donne le détail de ces chiffres.

    Par ailleurs, ces fichiers permettent donc de comparer cette mortalité des vaccins anti-covid à la mortalité vaccinale globale dans ce pays depuis 30 ans (concernant des centaines de vaccins). Ce fichier donne un total de 10 672 décès pour l’ensemble des vaccins sur toute la période. A elle seule et en seulement 6 mois, la vaccination anti-covid représente donc 56% de la totalité de la mortalité vaccinale depuis 30 ans. Par comparaison, dans la même base de données, nous avons compté le nombre de morts occasionnés par l’administration des différents vaccins contre la grippe saisonnière (influenza seasonal). En 30 ans (1990-2020), ces vaccins ont occasionné 1 106 décès, ce qui représente 6,66% du total de la mortalité vaccinale depuis 30 ans. Une autre façon d’exprimer ces résultats est donc de dire que, aux Etats-Unis, en 6 mois, la vaccination anti-covid a contribué à tuer 8 fois plus de personnes que la vaccination anti-grippe en 30 ans. Ceci confirme d’une autre façon encore que nous sommes bien en présence de vaccins d’un nouveau genre, dont la dangerosité est inédite.
    Conclusion

    La question des effets secondaires graves des vaccins anti-covid fait l’objet d’un déni et d’un silence proprement scandaleux de la part du gouvernement et des principales agences sanitaires (Agence nationale de sécurité du médicament, Haute autorité de santé, Haut conseil de santé publique, etc.). Tout se passe comme s’il s’agissait d’un véritable tabou, en France comme dans la plupart des autres pays occidentaux. L’importance de ces effets apporte en effet une contradiction trop flagrante et dévastatrice pour l’idéologie de la vaccination intégrale qui guide des gouvernements ayant choisi de s’abandonner dans les bras de l’industrie pharmaceutique. Cette dernière est en effet au cœur de toute la gestion d’une épidémie qui constitue pour elle une aubaine inédite dans l’histoire : quel produit commercial breveté a pour marché potentiel la totalité de l’humanité, renouvelable chaque année qui plus est ? Patrons et actionnaires de ces firmes pharmaceutiques et biotechnologiques sont en train de devenir immensément riches. Au vu de la façon (dans l’urgence, pour générer un maximum de profits) dont ces industries ont travaillé, notamment aux Etats-Unis et en Angleterre, pour mettre au point ces nouveaux vaccins génétiques (ADN ou ARN), on pouvait ainsi dès le départ redouter que ces produits ne soient pas de très bonne qualité. Mais la réalité dépasse ces craintes et montre que ces vaccins ont davantage d’effets secondaires plus ou moins graves qu’aucun autre avant eux. Nous avons vu ainsi qu’aux Pays-Bas l’on parvient à un taux de 2,7 morts pour 100 000 vaccinés (16,5 millions de vaccinés, 448 morts). En France et aux Etats-Unis, ce taux monte à environ 3,7 morts pour 100 000 vaccinés. Et en Grande-Bretagne, ce taux grimpe même à 4,3 morts pour 100 000 vaccinés, très probablement en raison de la prépondérance du vaccin AstraZeneca que l’on sait depuis le mois de mars 2021 être le plus dangereux des quatre vaccins couramment utilisés en Occident (en particulier du fait des nombreuses thromboses qu’il provoque et qui commencent à être documentées dans la littérature scientifique médicale, voir par exemple ici et là), ce qui n’est guère surprenant lorsque l’on connaît les conditions dans lesquelles il a été fabriqué en Chine. Au passage, nous avons également signalé que ce fut le premier vaccin administré en France, dès février 2021, aux professionnels de santé. De là une des raisons rationnelles probables de la grande réticence à la vaccination anti-covid que manifestent une partie d’entre eux.

    Cette mortalité vaccinale (qui n’est que la pointe immergée de l’iceberg des effets indésirables graves) est donc inédite, elle est particulièrement grave et sa dissimulation l’est plus encore. Soyons clair : dissimuler d’une façon ou d’une autre un tel danger est tout simplement criminel vis-à-vis de la population. Même réduite à ses plus élémentaires principes de déontologie (primum non nocere), l’approche de cette question en termes de santé publique devrait conduire à suspendre d’urgence la campagne vaccinale, à étudier beaucoup plus en détail les données de cette pharmacovigilance (en particulier selon les classes d’âge et en fonction des différents facteurs de risque) et, au terme d’une analyse bénéfices/risques méticuleuse, à déterminer à quelles catégories bien précises de la population il est possible de proposer la vaccination sans risque que les effets secondaires graves soient plus nombreux que les formes graves de la Covid dont elle sensée les protéger. Tout autre approche ne relève pas de la santé publique mais de postures idéologiques ou d’un marketing commercial. Et l’histoire a déjà montré (sur le tabac, sur les pesticides, sur la pollution aux hydrocarbures, etc.) que ces postures et ce marketing étaient responsables de véritables crimes contre les populations civiles. Que ces crimes soient commis au nom du Bien ou au nom de la Santé ne devrait en aucun cas aveugler sur leur réalité et leur nature. Toutes celles et ceux qui s’y adonnent pourraient être désormais considérés comme complices de cette nouvelle mortalité vaccinale inédite dans l’histoire de la médecine moderne. Il y a donc urgence à suspendre cette campagne vaccinale et à en débattre démocratiquement.

    J'aime

  6. Coup judiciaire en Andalousie la TSJA rejette le passeport Covid pour entrer dans les lieux de divertissement de nuit.

    Il considère que la mesure n’est pas très préjudiciable aux droits fondamentaux, mais grave car il estime qu’elle peut même permettre d’augmenter les infections puisque les personnes vaccinées peuvent être des transmetteurs. Il rappelle également que l’incidence actuelle ne justifie pas cette exigence

    Doutes juridiques, manque de coordination et menaces après le ralentissement en Andalousie au passeport Covid pour la vie nocturne.

    https://www.eldiario.es/andalucia/varapalo-judicial-junta-andalucia-tsja-rechaza-pasaporte-covid-entrar-noche-locales-ocio_1_8202748.amp.html?__twitter_impression=true

    J'aime

  7. « Une erreur stratégique qui impacte l’avenir de l’humanité » : appel du Pr Luc Montagnier – 07/08/21 – https://www.francesoir.fr/societe-sante/une-erreur-strategique-qui-impacte-lavenir-de-lhumanite-appel-du-pr-luc-montagnier

    Depuis le début de la pandémie, le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a fait plusieurs déclarations qui ont défrayé la chronique. L’un d’elles est sur l’origine « fabriquée » du virus et de ses insertions identifiées au travers de modèles mathématiques permettant d’identifier les ruptures d’harmonie attendue. Cette révélation a été confirmée dans une étude, revue par les pairs, écrite avec le mathématicien Jean-Claude Perez, puis sur le plateau de FranceSoir, ainsi que par de nombreux experts internationaux jusqu’à devenir une des hypothèses les plus probables et non plus une thèse complotiste comme nombre de médias mainstream l’ont représentée.

    Aujourd’hui, le professeur Montagnier lance un appel à la lumière de ses analyses et nombreuses conversations avec des experts de par le monde entier.

    « Ceci est un appel aux dirigeants qui font la promotion dans leur pays et au niveau international d’une vaccination massive pour la prévention de la diffusion du coronavirus Covid-19.

    Sur la base de données encore expérimentales, ils ont permis et encouragé des campagnes d’inoculation massive de nouveaux types de vaccins.

    Ces vaccins portent une partie de l’ARN du virus codant pour sa protéine de surface permettant sa fixation sur des cellules-cibles. Les fabricants de ces vaccins ont naïvement cru et fait croire que les organismes injectés allaient monter une forte réponse en anticorps neutralisant cette protéine de surface et ainsi empêcher la transmission du virus.

    Or les faits contredisent cet espoir : les vaccins Pfizer , Moderna, Astra Zeneca n’empêchent pas la transmission du virus de personne à personne et les vaccinés sont aussi transmetteurs que les non-vaccinés .

    Par conséquent l’espoir d’une « immunité collective » par une augmentation du nombre de vaccinés est totalement vain.

    L’explication de cet échec est simple : la haute capacité de mutation du virus liée à sa haute transmissibilité permettent la sélection de variants résistant aux vaccins.

    C’est une course où le virus aura toujours une longueur d’avance.
    Il faut l’abandonner, et refuser la vaccination obligatoire, notamment des personnels médicaux déjà bien informés des effets secondaires des vaccins actuels.

    Je propose aux autorités des solutions salvatrices :

    1. Une vaccination par un vaccin générant une forte immunité cellulaire de type T tel le BCG (les pays pratiquant cette vaccination ont une faible incidence de Covid19),

    2. Le traitement précoce de l’infection par ivermectine et antibiotique bactérien car il existe un cofacteur bactérien amplifiant les effets du virus. »

    Le professeur Montagnier a donc pesé chacun de ses mots en lançant cet appel qui est reçu favorablement par la communauté des soignants, dont certains sont dévastés par la décision du Conseil constitutionnel de rendre la vaccination obligatoire.

    Un médecin réagit : « merci au professeur Montagnier, nous espérons que de nombreux scientifiques comme lui viendront se joindre à cet appel afin que le gouvernement puisse enfin ouvrir le débat ».

    Aujourd’hui, de nombreuses manifestations contre le passe sanitaire et la vaccination obligatoire du personnel médical vont se tenir dans plus de 180 villes de France.

    J'aime

  8. À QUI PROFITE LA PSYCHOSE À LA CORONAVIROSE ?…

    AYEZ UN REGARD CRITIQUE

    NE VOUS LAISSEZ PAS ABUSER

    OBSERVEZ…

    La vidéo YT n’est plus disponible, mais il y a encore la déclaration du prix Nobel ; le Pr Luc Montagnier de ce jour (16/04/20) (que tout le monde s’acharne à démolir afin d’amoindrir la portée du message, selon la technique éculée mais toujours utilisée par des gens Mossad : pour tuer le message, tuer le messager…) ; Le coronavirus SARS-CoV-2 responsable de la pandémie de Covid-19 qui a déjà fait plus de 120 000 morts dans le monde serait un virus manipulé, sorti accidentellement d’un laboratoire chinois à la recherche d’un vaccin contre le SIDA. C’est l’incroyable révélation que le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 pour la « découverte » du VIH, fait aujourd’hui à Pourquoi Docteur au micro du Dr Jean-François Lemoine.

    https://play.acast.com/s/frequence-medicale-et-pourquoi-docteur/journal-du-160420

    Déjà à l’époque avec tout ce qu’on avait publié/relayé/analysé vous étiez ainsi en mesure, par vous-même, d’assembler les pièces du puzzle et de répondre à la seule question qui vaille toujours ; Cui bono ?

    Cette psychose à la coronavirose ayant été plausiblement fabriquée mais surtout totalement récupérée par Macron et ce gouvernement-qui-ment pour nous imposer des LOIS MARTIALES MÉDICALES qui sinon n’avaient aucune chance de passer ;

    Dont la distanciation sociale sera la nouvelle norme,
    Le confinement strict et le tracking des moyens de nous isoler, de nous contrôler à distance, ad vitam æternam, surtout les personnes âgées, enfin à partir de 60 ans, pour qui le confinement devrait durer jusqu’à la fin de l’année !

    Ce pour nous faire accepter, sans broncher, pour en sortir, un plan de vaccination de masse contre le nCoV19deCdN ► nouveauCOVID19deCarolineduNord !

    J'aime

  9. https://www.francesoir.fr/politique-france/les-manifestations-contre-le-pass-sanitaire-continuent-de-prendre-de-lampleur

    1 commentaire que je relève ;

    Là on est rentré dans une lutte à mort, c’est un armageddon, c’est eux
    ou nous. On voit des gens qui savent se tenir, d’autres qui se sont
    liquéfiés devant les injonctions voire la peur du narratif sanitaire.
    Sociologiquement c’est une époque intéressante ; Je vois des
    testosteronés devenir littéralement des fiottes quand je vais ne
    serait-ce que pour leur serrer la main, et des petites meufs qu’on
    pourrait croire toute fragile me claquer la bise en me disant qu’elles
    n’en ont rien à foutre de tout ça… De temps en temps on vit des
    situations assez paradoxales. En tout cas les gens se révèlent et ça
    c’est important si le curseur insurrectionnel venait à bouger un peu
    plus haut car aujourd’hui dans mon entourage je sais mieux à qui me
    fier.

    J'aime

  10. Voilà de retour d’Aix-en Provence
    à vue de nez ? Je dirai plus de 6000
    Beaucoup de résolus, et à ma grande surprise très informés !
    Sans haine et sans violence. Peu de police…
    Je suis arrivé à convaincre une vingtaine de personne à lâcher ce P* de masque ! Car entendre scander LIBERTÉ de la part de gens masqués, je n’ai pas pu me retenir !

    J'aime

    1. Très bien !
      Oui, et pour y avoir réfléchie, c’est pourquoi j’ai sous-titré ces derniers articles : NI MASK – NI PASS – NI VAXXX (un x pour chaque dose !).

      Nous devons absolument recommencer depuis le début et mettre bas les masques.

      Faisons des opérations coup de poing dans la tronche de la grande distribution. Arrivons nombreux sans masque pour faire nos courses ! Seul(e) on se ferait lyncher, mais à +de50…

      J'aime

      1. Oui dire et redire… j’ai beaucoup aimé le  » MANU OUI AU PASS MAIS AU PASS-TAGA » nous sommes au pays de Pagnol, Raimu !!!! et c’est un peu une religion ici le pastaga !
        Beaucoup aimé aussi
        j’ai attrapé un coup de soleil pourtant j’avais mis la crème. Je ne serai protégé que quand tout le monde aura mis de la crème !!!!
        Sinon, beaucoup de soignants d’AIX, très remontés

        J'aime

    1. Ce n’est pas la 1ère fois ceci dit qu’il l’ouvre son claquet à merde !

      Déjà lorsque les jeunes étaient nombreux sur les quais de Paris, à la fête de la musique 2020…

      J'aime

  11. https://docteur.nicoledelepine.fr/pas-de-sanctuaire-via-le-pass/

    Dre Nicole Delépine – 6 août 2021

    Le pass sanitaire n’a aucun intérêt médical : expérience internationale

    Accepté sans vraie modification par le conseil constitutionnel, la loi scélérate instaure la discrimination par un pass prétendument sanitaire qui n’a pourtant aucune efficacité dans la lutte contre l’épidémie.

    Faits avérés : le pass ne crée pas de sanctuaire

    Tous les 1300 marins du porte avion Queen Elizabeth ont reçu leurs deux injections Covid depuis plus de 3 mois et bénéficieraient à ce titre d’un passe sanitaire s’ils étaient français (les juridictions britanniques ont refusé ce passe jugé contraire aux droits fondamentaux). Après une escale une épidémie de plus de cent cas s’est déclarée à bord chez ces vaccinés prouvant qu’un passe n’aurait protégé personne.

    Tous les 20000 participants du festival Verknipt à Utrecht ont montré leur passe sanitaire, via l’application CoronaCheck avant d’y être admis. Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombrait, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus[1] (dont une majorité de vaccinés !). Selon les informations de l’AD[2] au moins 448 festivaliers ont été infectés le premier jour et 516 le deuxième jour !

    Tous les 50 000 participants des festivals, Canet Rock, Vida et Cruïlla qui ont eu lieu en Catalogne, entre le 1er le 11 juillet ont présenté des tests négatifs et porté des masques. Ces festivals test ont entraîné la contamination directe de près de 2300 personnes [3] [4] [5] : 466 participants au Vida Festival, 956 au Canet Rock, et 857 à la Cruïlla soit au total 842 de plus que dans les groupes témoins équivalents. Durant cette période, dans les groupes de contrôle (dont les participants ne se sont pas rendus au festival) ces chiffres sont de 197, 524 et 571. Ce surplus de contaminations confirme que ni les tests ni les masques ne protègent vraiment et qu’ils peuvent donner un sentiment de sécurité injustifié.

    En France, le passe n’empêche pas les clusters

    Malgré leurs pass sanitaires, on a recensé 80 contaminations dans une discothèque à Lille, 44 dans les Vosges ou encore une trentaine d’adolescents dans un camping en Corse,

    L’Autriche a instauré le pass le 1 juillet 2021 à une période où l’épidémie régressait ( taux moyen lissé sur 7 jours : 79 nouvelles contaminations journalières). Le gouvernement demande la présentation d’un test PCR négatif ou un certificat de vaccination pour toutes les activités en contact avec un public, le rendant obligatoire pour l’accès aux restaurants, aux hôtels, aux théâtres, aux concerts, dans les stades ou les salles de sport.

    Depuis l’instauration du pass, l’épidémie est repartie de plus belle et se stabilise à 6 fois la valeur d’avant pass (479 cas/jour).

    La Grèce, espérant ainsi sauver sa saison touristique a fortement milité pour la vaccination et le passe européen et a été la première à l’imposer à sa population après que le Premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis ait promis

    « nous pourrons fermer le dernier chapitre de cette crise sanitaire seulement si chacun possède à son bras le vaccin de la liberté » .

    Mais l’inefficacité totale de ces mesures contre le variant delta et les restrictions récentes du gouvernement sur les cafés et les bars depuis ce 6 août d’interdire tous les espaces intérieurs aux personnes non vaccinées ont sonné le glas de ses espoirs.

    Le mirage de retrouver la liberté et la clientèle touristique par la vaccination et le passe s’est évanoui.

    L’inutilité du passe est habituellement reconnue en moins de 3 mois

    A Moscou, il a été abandonné en moins d’un mois.

    En Israel, il a été abandonné après deux mois même si l’inefficacité maintenant évidente de l’injection Pfizer le fait à nouveau utilisé pour les très grands rassemblements.

    Le 21 avril 21 , le Danemark avait fait le choix de mettre en place un coronapass en promettant qu’il était est indispensable pour retrouver « la vie d’avant ». Mais le 14 juin 21, 7 semaines plus tard une majorité des députés a voté pour l’abandon immédiat des masques et progressif du passe.

    Fin avril 21, alors que l’épidémie régressait fortement, la Hongrie a choisi de rendre obligatoire la présentation d’un « certificat d’immunité », pour accéder aux hôtels, théâtres, ou salles intérieures des restaurants. Alors que la mortalité qui avait commencé de décroître plusieurs semaines avant le pass est maintenant proche de zéro, la carte d’immunité reste obligatoire sans aucune justification médicale pour les événements sportifs, les spectacles en salles fermées ou dans les évènements accueillant plus de 500 personnes.

    Combien de temps les français supporterons ce passe inefficace qui nie notre devise Liberté, Egalité, Fraternité ?

    Le 31 juillet, plusieurs millions de personnes ont manifesté dans près de 50 villes de France avec pour seule slogan Liberté. Ils n’ont pas été entendus ni par les médias qui ont diffusé des chiffres de manifestants ridicules et faux, ni par le Président qui s’est moqué d’eux, ni par la justice, ni par le Conseil Constitutionnel dont le président est en conflit d’intérêt majeur[6] avec le conseiller du Président de la République pour l’organisation de la vaccination, son propre fils et directeur du cabinet de conseil pour la France.

    Samedi 7 août, nous devons redoubler d’effort pour imposer qu’enfin la France redevienne une démocratie, par le peuple, pour le peuple souverain et non plus une république bananière où le gouvernement ment sans arrêt et où le lobby des vendeurs de pseudo—vaccins inefficaces dicte les lois en empêchant l’utilisation des traitements précoces performants.

    J'aime

  12. https://nouveau-monde.ca/israel-covid-19-85-a-90-des-hospitalisations-concernent-des-personnes-entierement-vaccinees/ 07/08/21 par Joseph Stroberg

    En Israël, pays pionnier en matière de vaccination, de plus en plus d’hospitalisations de contaminés au Covid-19 concernent des personnes entièrement vaccinées. De plus, les services de santé publique constatent une baisse d’efficacité des vaccins dans le temps. La perspective d’un nouveau confinement n’est pas exclue par les autorités.
    Israël : « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées »

    De nouvelles informations provenant d’Israël concernant la situation sanitaire viennent de remettre en cause le consensus autour des actuels vaccins à ARN messager que l’exécutif et une large partie de la presse tentent actuellement d’imposer en France.

    Interviewé sur une chaîne de télévision israélienne le 5 août, le docteur Kobi Haviv, directeur du Herzog Hospital de Jérusalem, indique que 95 % des patients hospitalisés pour une forme sévère de Covid-19 sont vaccinés. Par ailleurs, il indique que « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées ».

    Quant à la prolongation de la protection des vaccinés dans le temps, celle-ci « diminue » et Kobi Haviv déclare : « Comme nous l’avons mentionné plus tôt, l’efficacité du vaccin est vraiment en baisse ».
    « L’efficacité du vaccin est d’environ 40 % »

    Dans ce pays pionnier en matière de vaccination où désormais plus de 64 % de la population totale a reçu au moins une dose de vaccin (et près de 60 % ayant reçu les deux doses), le ton a radicalement changé depuis quelques jours et l’heure n’est plus au retour à la « vie d’avant » tandis que le gouvernement israélien n’hésite plus à évoquer la possibilité d’un confinement ferme d’une durée de six à huit semaines dans un futur proche. Un gouvernement qui incite désormais les plus de 12 ans à se vacciner tandis que les plus de 60 ans sont invités à se faire administrer une troisième dose.

    En ce qui concerne les inquiétudes émises par le docteur Kobi Haviv vis-à-vis de la baisse d’efficacité des vaccins, elles sont aussi partagées par Sharon Alroy-Preis, la directrice des services de santé publique d’Israël. Sur la chaîne américaine CBS News, elle a déclaré le 1er août que les infections chez les personnes vaccinées en janvier sont deux fois plus importantes que chez celles vaccinées en mars. Elle a ajouté par ailleurs que ces infections étaient particulièrement problématiques pour les personnes de 60 ans et plus.

    D’autre part, Sharon Alroy-Preis a indiqué que la moitié des infections au Covid-19 recensés actuellement dans le pays concernaient des personnes entièrement vaccinées :

    « Auparavant, nous pensions que les personnes entièrement vaccinées étaient protégées, mais nous constatons maintenant que l’efficacité du vaccin est d’environ 40 %. »

    La directrice des services de santé publique d’Israël a aussi souligné que les responsables de la santé publique commençaient à voir des signes de maladie plus grave parmi ces personnes entièrement vaccinées. Un constat qui, s’il devait se confirmer dans le temps, viendrait remettre en cause l’affirmation indiquant que le vaccin protège largement des formes graves du coronavirus.

    Actuellement, compte tenu des restrictions mises en œuvre par le gouvernement israélien, les voyageurs en provenance de France, les États-Unis ou encore d’Italie sont mis en quarantaine à leur arrivée en Israël, qu’ils soient vaccinés ou non.

    Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
    [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine ► https://www.breizh-info.com/2021/08/07/168653/israel-covid-19-85-a-90-des-hospitalisations-concernent-des-personnes-entierement-vaccinees-video/

    https://odysee.com/@laileastick:4/2021-068-D%C3%A9cryptage-du-m%C3%A9moire-de-V%C3%A9ran:3?

    J'aime

  13. FIL D’ACTU EN 442 ► https://lemediaen442.fr/covid-19-et-vaccins/

    Août 2021

    07/08/2021 : Pfizer teste son ARNm sur les enfants et dissimule ses effets. Suite…
    06/08/2021 : le CDC annonce que les personnes vaccinées sont aussi contagieuses que les non vaccinées. Suite…

    Juillet 2021

    15/07/2021 : 100 cas de covid à bord d’un porte-avion anglais malgré un équipage vacciné à 100 % avec 2 doses. Suite…
    15/07/2021: Israël va reconfiner malgré une très large vaccination. Suite…
    14/07/2021 : vaccin : le CDC et les régulateurs EU enquêtent sur une inflammation cardiaque mortelle. Suite…
    14/07/2021 : Pr Peter McCullough : les nouveaux variants ont rendu les vaccins obsolètes. Suite…
    14/07/2021 : alerte : l’OMS met en garde contre le mélange des vaccins, l’estimant dangereux. Suite…
    13/07/2021 : un « risque accru » de développer le syndrome de Guillain-Barré avec le vaccin Janssen. Suite…
    09/07/2021 : Israël : l’efficacité de Pfizer baisse et les nouveaux cas Covid-19 sont les vaccinés à 55 %. Suite…
    08/07/2021 : Dr Stöhr : la vaccination des enfants est plus risquée qu’attraper le Covid. Suite…
    08/07/2021 : Jean Castex sur la vaccination : « Il nous faudra une 3e dose ». Suite…
    07/07/2021 : Éric Caumes veut vacciner les enfants même sans bénéfice individuel : « Les enfants doivent faire preuve d’altruisme ». Suite…
    07/07/2021 : la Cnil valide l’envoi aux médecins de la liste de leurs patients non vaccinés. Suite…
    06/07/2021 : les vaccins Covid provoquent un nombre considérable d’effets indésirables, dont la mort, et ne sont pas nécessaires pour voyager. Suite…
    04/07/2021 : Italie : 300 soignants en justice contre l’obligation vaccinale. Suite…
    04/07/2021 : le Dr Jaroslav Belsky alerte sur les péri-implantites et ostéomyélites après les vaccinations Covid-19. Suite…
    03/07/2021 : Gabriel Attal veut vacciner à la plage entre les chouchous et les beignets. Suite…
    02/07/2021 La véliplanchiste Lise Vidal, présente aux JO 2000, est décédée d’une hémorragie cérébrale à 43 ans. « Sans les vaccins certains d’entre nous ne seraient pas là » avait-elle déclaré sur Twitter.
    02/07/2021 : vaccination obligatoire : coup de bluff au Sénat ! Suite…
    01/07/2021 : révélation de Moderna : tous les vaccinés sont dans l’essai clinique et y participent comme des cobayes. Suite…

    Juin 2021

    30/06/2021 : l’Institut Pasteur préconise de confiner seulement les non-vaccinés. Suite…
    30/06/2021 : Maddie de Garay, 12 ans, en fauteuil roulant à cause du vaccin Pfizer. Suite…
    29/06/2021 : Pr Didier Raoult constate que le taux de mortalité chez les vaccinés et les non-vaccinés est le même. Suite…
    29/06/2021 : Olivier Véran annonce la vaccination obligatoire des soignants en septembre. Suite…
    29/06/2021 : résistance : des pharmaciens fournissent de faux certificats de vaccination. Suite…
    28/06/2021 : Gabriel Attal menace les soignants d’une vaccination obligatoire s’ils refusent de le faire d’eux-même. Suite…
    23/06/2021 : Ariège : Claude dénonce «ma femme est décédée d’une thrombose cérébrale à cause du vaccin AstraZenaca» Suite…
    23/06/2021 : coup de théâtre aux Etats-Unis : près de 4 000 personnes déjà vaccinées avec deux doses attrapent le Covid. Suite…
    23/06/2021 : des cas de syndrome de Guillain-Barré observés après l’injection du vaccin d’AstraZeneca. Suite…
    23/06/2021 : le vaccin Covid est-il sûr ? Suite…
    21/06/2021 : Israël: « 40 % des nouvelles personnes contaminées sont vaccinées » (ex-directeur général du ministère de la Santé). Suite…
    21/06/2021 : un adolescent de 13 ans décède suite à sa 2e injection Pfizer. Suite…
    18/06/2021 : un homme a été amputé d’une jambe après avoir souffert d’un caillot de sang rare trois semaines après la première dose du vaccin AstraZeneca. Suite…
    18/06/2021 : le vaccin Pfizer joue « un rôle possible » dans les cas de myocardite. Suite…
    17/06/2021 : douze morts du Covid en Belgique : tous étaient vaccinés. Suite…
    15/06/2021 : Dr Robert Kleinstäuber, anesthésiste, urgentiste : de très nombreux patients sont morts après une vaccination ! Suite…
    15/06/2021 : Jacques Borlée constate une perte de puissance chez ses athlètes après la vaccination. Suite…
    14/06/2021 : division dans les familles : il ne faudra pas forcément l’accord des deux parents pour vacciner les adolescents. Suite…
    14/06/2021 : Vincenzo Mincolla est le premier bébé cobaye de 8 mois à avoir reçu la double dose du vaccin Pfizer. Suite…
    14/06/2021 : Alain Fischer, le « Monsieur vaccin » sonne l’ouverture à la vaccination de nos enfants le mardi 15 juin. Suite…
    13/06/2021 : au Chili nouvelle quarantaine, alors que 57 % de la population sont vaccinés. Suite…
    12/06/2021 : l’objectif de Big Pharma : vacciner les bébés avant la fin de l’année ! Suite…
    12/06/2021 : Toronto : vaccin obligatoire pour les étudiants en résidence universitaire. Suite…
    12/06/2021 : Italie : après le décès d’une jeune femme, le vaccin AstraZeneca suspendu pour les moins de 60 ans. Suite…
    11/06/2021 : la jeune Génoise de 18 ans atteinte d’une thrombose après le vaccin AstraZeneca est décédée. Suite…
    10/06/2021 : il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette “vaccination” à laquelle ils tiennent tant… Suite…
    05/06/2021 : le vaccin Pfizer provoquerait des troubles cardiaques. Suite…
    03/06/2021 : au Texas, 117 soignants refusent d’être “cobayes” et portent plainte contre leur hôpital. Suite…

    Juin 2021

    23/06/2021 : coup de théâtre aux Etats-Unis : près de 4 000 personnes déjà vaccinées avec deux doses attrapent le Covid. Suite…
    23/06/2021 : des cas de syndrome de Guillain-Barré observés après l’injection du vaccin d’AstraZeneca. Suite…
    23/06/2021 : le vaccin Covid est-il sûr ? Suite…
    21/06/2021 : Israël: « 40 % des nouvelles personnes contaminées sont vaccinées » (ex-directeur général du ministère de la Santé). Suite…
    21/06/2021 : un adolescent de 13 ans décède suite à sa 2e injection Pfizer. Suite…
    18/06/2021 : un homme a été amputé d’une jambe après avoir souffert d’un caillot de sang rare trois semaines après la première dose du vaccin AstraZeneca. Suite…
    18/06/2021 : le vaccin Pfizer joue « un rôle possible » dans les cas de myocardite. Suite…
    17/06/2021 : douze morts du Covid en Belgique : tous étaient vaccinés. Suite…
    15/06/2021 : Dr Robert Kleinstäuber, anesthésiste, urgentiste : de très nombreux patients sont morts après une vaccination ! Suite…
    15/06/2021 : Jacques Borlée constate une perte de puissance chez ses athlètes après la vaccination. Suite…
    14/06/2021 : division dans les familles : il ne faudra pas forcément l’accord des deux parents pour vacciner les adolescents. Suite…
    14/06/2021 : Vincenzo Mincolla est le premier bébé cobaye de 8 mois à avoir reçu la double dose du vaccin Pfizer. Suite…
    14/06/2021 : Alain Fischer, le « Monsieur vaccin » sonne l’ouverture à la vaccination de nos enfants le mardi 15 juin. Suite…
    13/06/2021 : au Chili nouvelle quarantaine, alors que 57 % de la population sont vaccinés. Suite…
    12/06/2021 : l’objectif de Big Pharma : vacciner les bébés avant la fin de l’année ! Suite…
    12/06/2021 : Toronto : vaccin obligatoire pour les étudiants en résidence universitaire. Suite…
    12/06/2021 : Italie : après le décès d’une jeune femme, le vaccin AstraZeneca suspendu pour les moins de 60 ans. Suite…
    11/06/2021 : la jeune Génoise de 18 ans atteinte d’une thrombose après le vaccin AstraZeneca est décédée. Suite…
    10/06/2021 : il se passe des choses étranges et diaboliques avec cette “vaccination” à laquelle ils tiennent tant… Suite…
    05/06/2021 : le vaccin Pfizer provoquerait des troubles cardiaques. Suite…
    03/06/2021 : au Texas, 117 soignants refusent d’être “cobayes” et portent plainte contre leur hôpital. Suite…
    02/06/2021 : vaccins ARNm dans une communauté religieuse : 7 morts, 14 malades (dont 6 gravement). Suite…

    Mai 2021

    31/05/2021 : Pfizer : deux hommes viennent de mourir en Italie après l’injection du vaccin. Suite…
    28/05/2021 : la manipulation psychologique organisée qui pousse à consentir à la vaccination. Suite…
    28/05/2021 : témoignage de Philippe Merle après la mort de son fils dès la première injection d’AstraZeneca. Suite…
    27/05/2021 : l’Académie de médecine souhaite rendre la vaccination obligatoire pour tous. Suite…
    24/05/2021 : enquête ouverte à Chypre après la mort d’une Britannique vaccinée avec AstraZeneca. Suite…
    24/05/2021 : le jeune mannequin Stéphanie Dubois décédé après le vaccin AstraZeneca. Suite…
    24/05/2021 : un pompier témoigne d’une surmortalité par AVC suite à la vaccination. Suite…
    23/05/2021 : le réalisateur Pierre Barnerias alerte sur les chiffres du Covid et la « vaccination en anneau ». Suite…
    18/05/2021 : l’Autriche abandonne à son tour le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19. Suite…
    17/05/2021 : AstraZeneca : 4 nouveaux cas de thromboses en France, dont 2 décès. Suite…
    15/05/2021 : efficacité des vaccins : et si c’était plutôt 0,71 % pour Pfizer et 1,1 % pour Moderna ? Suite…
    11/05/2021 : vaccination : les sourds-muets du monde entier font savoir qu’ils ne veulent pas être des cobayes. Suite…
    10/05/2021 : la Norvège devrait renoncer aux vaccins d’AstraZeneca et Johnson & Johnson. Suite…
    10/05/2021 : les fortunes amassées avec les vaccins sont faramineuses. Suite…
    08/05/2021 : obligation vaccinale anti-Covid pour les militaires français. Suite…
    07/05/2021 : un Toulonnais, agent de service hospitalier, 54 ans, est décédé d’une thrombose, peu après avoir reçu une première injection de vaccin Pfizer. Suite…
    06/05/2021 : Pfizer, Moderna, Astrazeneca, J&J : combien de vies sacrifiées encore ? Suite…
    04/04/2021 : l’incroyable campagne de vaccination à Charleroi : « Pour un barbecue dans le jardin, je me vaccine ! » Suite…
    04/04/2021 : États-Unis : être payé pour se faire vacciner. Suite…
    04/04/2021 : une autopsie confirme les causes du décès d’une jeune femme allemande : le vaccin Astrazeneca. Suite…
    03/05/2021 : Covid-19 : après l’AstraZeneca, le Danemark renonce aussi au vaccin Johnson & Johnson. Suite…
    01/05/2021 : étudiant nantais décédé après avoir été vacciné avec AstraZeneca : ce que révèle l’autopsie. Suite…

    Avril 2021

    30/04/2021 : cinq cas de myocardite après le vaccin Pfizer en France. Suite…
    30/04/2021 : Tonton Pfizer n’oublie pas les 12-15 ans ! Suite…
    29/04/2021 : Canada : les urgences de la région reçoivent un nombre «assez significatif» de visites liées au vaccin AstraZeneca. Suite…
    29/04/2021 : la barre des 10 000 morts et des 2 millions d’effets secondaires liés aux vaccins contre le Covid bientôt atteinte. Suite…
    29/04/2021 : les mariages soumis au pass sanitaire et à la vaccination. Suite…
    29/04/2021 : un cluster dans un Ehpad malgré la vaccination de 80 % des résidents. Suite…
    28/04/2021 : aux USA le chantage s’intensifie : pas vacciné, pas de boulot ! Suite…
    27/04/2021 : officiel : vacciné, on peut tomber malade du Covid. Suite…
    26/04/2021 : l’UE lance un procès contre AstraZeneca pour violations du contrat de livraisons du vaccin. Suite…
    26/04/2021 : Dr. Nicole Delépine : « Le danger actuel n’est pas le virus mais bien le vaccin ! ». Suite…
    26/04/2021 : États-Unis : faute de volontaires, les centres de vaccination ferment leurs portes. Suite…
    26/04/2021 : Pfizer : des myocardites chez les hommes de moins de 30 ans après la seconde injection. Suite…
    25/04/2021 : le centre français d’évaluation des médicaments (CTIAP) estime que les quatre vaccins Covid-19 sont dangereux et devraient être retirés du marché. Suite…
    25/04/2021 : menstruations : après les Israéliennes, les Américaines sont aussi victimes du vaccin ? Suite…
    22/04/2021 : vaccinées avec deux doses Pfizer, deux personnes âgées décèdent. Suite…
    20/04/2021 : vaccin Moderna : un mort, trois handicapés neurologiques et de nombreuses réactions dans un village du Canada anglais. Suite…
    17/04/2021 : AstraZeneca : neuf nouveaux cas de thromboses répertoriés. Suite…
    16/04/2021 : un étudiant d’une université américaine est mort le jour suivant le vaccin J&J. Suite…
    16/04/2021 : à Toulouse, pourtant doublement vaccinés, des résidents d’Ehpad attrapent le Covid-19. Suite…
    16/04/2021 : Pfizer : en marche pour la 3e dose et l’augmentation de tarif. Suite…
    14/04/2021 : le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca, une première en Europe. Suite…
    13/04/2021 : Johnson & Johnson « reporte le déploiement » de son vaccin en Europe. Suite…
    13/04/2021 : Etats-Unis: les autorités sanitaires demandent de suspendre l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson suite à des caillots sanguins. Suite…
    12/04/2021 : AstraZeneca: «Incompréhension» de l’Ordre départemental des médecins de Moselle. Suite…
    10/04/2021 : cocktail vaccinal « Pfizer/AstraZeneca » inquiétant à Rochefort, le directeur du lieu de vaccination dans l’embarras. Suite…
    10/04/2021 : Johnson & Johnson : un site de vaccination de masse dans le Colorado a été fermé après plusieurs réactions indésirables. Suite…
    09/04/2021 : Covid-19 : l’Agence européenne du médicament examine des cas de caillots sanguins avec le vaccin Janssen. Suite…
    09/04/2021 : AstraZeneca : l’université d’Oxford arrête ses essais sur les enfants. Suite…
    08/04/2021 : Etats-Unis : Un site de vaccination à grande échelle contre le COVID-19 a fermé après que des effets indésirables ont été signalés. Suite…
    08/04/2021 : Joël Crochet décède de multiples thromboses après l’injection du vaccin AstraZeneca : la famille porte plainte. Suite…
    07/04/2021 : une Australienne de 82 ans décède quelques heures après avoir reçu une dose de vaccin Pfizer. Suite…
    07/04/2021 : le vaccin AstraZeneca provoque les thromboses d’après un responsable de l’EMA. Suite…
    07/04/2021 : vaccination en Italie : pas de responsable en cas de mort. Suite…
    07/04/2021 : Covid-19 : existence d’un « lien » entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose. Suite…
    07/04/2021 : malgré sa double injection, le président argentin est testé positif au Covid-19. Suite…
    03/04/2021 : des résidents vaccinés positifs à la COVID-19 dans un EHPAD de Biscarrosse. Suite…
    03/04/2021 : vaccin d’AstraZeneca : sept personnes mortes de thromboses sur 30 cas identifiés au Royaume-Uni. Suite…
    03/04/2021 : grave réaction allergique au vaccin de Johnson & Johnson. Suite…
    02/04/2021 : Covid-19 dans le monde : les Pays-Bas suspendent le vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 60 ans. Suite…
    02/04/2021 : les restrictions de déplacement sont également valables pour les personnes vaccinées. Suite…
    02/04/2021 : un octogénaire vacciné demande au Conseil d’Etat d’être déconfiné. Suite…
    02/04/2021 : ce médecin américain renommé dénonce la désinformation sur le Covid, la vaccination et la censure ! Suite…
    02/04/2021 : des femmes israéliennes signalent des cycles menstruels irréguliers ainsi que des saignements inexpliqués après leur vaccination. Suite…
    01/04/2021 : ce médecin américain renommé, dénonce la désinformation sur la COVlD, la vaccination et la censure des médias sociaux. Suite…

    Mars 2021

    31/03/2021 : une femme de 38 ans décède d’une thrombose à Toulouse. Suite…
    30/03/2021 : Canada : des provinces suspendent l’emploi du vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 55 ans. Suite…
    30/03/2021 : des thromboses cérébrales signalées en Allemagne, Berlin suspend le vaccin chez les moins de 60 ans. Suite…
    30/03/2021 : Annecy : un décès après l’injection du vaccin AstraZeneca. Suite…
    28/03/2021 : malgré son taux de vaccination le plus élevé d’Amérique latine, le Chili se reconfine. Suite…
    28/03/2021 : Italie : Mario Draghi prévoit de sanctionner les soignants qui refusent la vaccination. Suite…
    27/03/2021 : Gibert Deray : « Il faudra vacciner les enfants sinon ils vont tuer leurs grands-parents ». L’argument fallacieux pour vacciner la jeunesse. Suite…
    26/03/2021 : Gérard Delépine : « Les vaccins anti-Covid-19 sont bien expérimentaux ». Suite…
    25/03/2021 : l’AstraZeneca est bien lié aux thromboses et aux caillots sanguins. Suite…
    23/03/2021 : Isabelle Duchâteau | Les contrats des fabricants de vaccins sont illégaux. Suite…
    23/03/2021 : l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca n’est pas si claire, affirment les Etats-Unis. Suite…
    23/03/2021 : un étudiant français en médecine de 24 ans est mort suite à une injection d’AstraZeneca. Suite…
    20/03/2021 : aux Etats-Unis, 736 personnes sont décédées dans les 48h suivant la vaccination COVID. Suite…
    20/03/2021 : vaccin AstraZeneca : deux nouveaux cas de caillots sanguins signalés au Danemark après une injection. Suite…
    19/03/2021 : la Finlande suspend par «précaution» le vaccin AstraZeneca après deux cas suspects de thromboses. Suite…
    18/03/2021 : des analyses pour compléter l’autopsie d’un homme mort à Arles et vacciné une semaine plus tôt. Suite…
    18/03/2021 : Pfizer : hausse des prix, injection d’une troisième dose et vaccination annuelle à prévoir. Suite…
    18/03/2021 : rejeté par cinq pays, un lot de vaccins AstraZeneca réapparaît en France. Suite…
    17/03/2021 : Moderna utilise des bébés et des enfants comme cobayes pour leurs essais. Suite…
    17/03/2021 : Jean Castex : « Je me vaccinerai avec AstraZeneca une fois que toutes les garanties seront apportées ». Suite…
    15/03/2021 : la France suspend à titre préventif l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca. Suite…
    15/03/2021 : des vaccins du lot AstraZeneca retiré en Autriche ont été injectés à Blois. Suite…
    15/03/2021 : violation du code de Nuremberg : une plainte a été déposée contre le gouvernement israélien. Suite…
    14/03/2021 : le Chef de Corps des pompiers des Bouches-du-Rhône suspend toute vaccination avec AstraZeneca après de nombreux effets secondaires parmi les pompiers. Suite…
    13/03/2021 : vaccin AstraZeneca : la Norvège s’inquiète d’hémorragies cutanées chez des jeunes. Suite…
    12/03/2021 : sondage sur la vaccination obligatoire des soignants, la réponse ne plaît pas à CNews. Suite…
    12/03/2021 : Israël : les médecins et infirmières qui refusent de se faire vacciner sont placés en congés sans solde. Suite…
    12/03/2021 : la Bulgarie suspend aussi le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, l’OMS se veut rassurante. Suite…
    11/03/2021 : soupçons de troubles de la coagulation : le Danemark, l’Islande et la Norvège suspendent le vaccin AstraZeneca. Suite…
    10/03/2021 : Israël : un 4e confinement ne serait pas exclu malgré la vaccination massive. Suite…
    09/03/2021 : en Israël, la situation se complique pour les soignants qui refusent la vaccination. Suite…
    09/03/2021 : 5 décès pour 100 000 vaccinés,1 000 fois plus de chances de mourir du vaccin que de gagner au loto ! Suite…
    09/03/2021 : dans un courrier adressé à Olivier Véran, un député souhaite faire appel aux vétérinaires pour vacciner les Français. Suite…
    09/03/2021 : vaccins : les essais cliniques ont commencé sur les enfants. Suite…
    09/03/2021 : en marche pour la propagande publicitaire. Suite…
    08/03/2021 : l’ANSM publie son rapport sur les effets secondaires des différents vaccins contre le covid. Suite…
    08/03/2021 : après avoir été vacciné, le chef du service réanimation de la Pitié-Salpêtrière testé positif. Suite…
    08/03/2021 : AstraZeneca : l’Autriche stoppe les vaccinations suite à la mort d’une infirmière de 49 ans. Suite…
    07/03/2021 : la majorité des soignants refusent la vaccination. Suite…
    05/03/2021 : la vaccination contre le Covid-19 bientôt obligatoire pour les soignants ? Suite…
    05/03/3021 : Olivier Véran : « Les résidents dans les Ehpad auront le droit de sortir dès lors qu’ils seront vaccinés ». Suite…
    05/03/2021 : Johnson & Johnson s’apprête à tester le vaccin contre le Covid-19 sur les nourrissons. Suite…
    04/03/2021 : selon le P-DG de Pfizer, « chaque année, vous devrez vous faire vacciner contre le Covid-19 ». Suite…
    04/03/2021 : en Israël c’est l’enfer : passeport pour être libre, vaccination tous les 6 mois, bracelet électronique… Suite…
    02/03/2021 : Ursula von der Leyen va présenter un projet de « passeport vert » numérique. Suite…
    01/03/2021 : malgré une intense campagne de vaccination le coefficient de reproduction ne cesse d’augmenter en Israël. Suite…

    Février 2021

    25/02/2021 : refus de la vaccination en Galice = amende de 1 000 à 60 000 euros ! Suite…
    25/02/2021 : Italie : enseignants vaccinés, écoles fermées. Suite…
    20/02/2021 : après deux doses de vaccin Pfizer : 12 cas positifs dans le personnel médical à Rome. Suite…
    19/02/2021 : transparence sur les vaccins : comment l’Europe a cédé face aux laboratoires. Suite…
    17/02/2021 : effets secondaires du vaccin AstraZeneca : chiffres inquiétants à l’hôpital de Périgueux. Suite…
    16/02/2021 : Espagne : interruption des injections après le décès de 46 résidents d’une maison de retraite. Suite…
    14/02/2021 : Alain Fischer recommande de ne pas administrer le vaccin d’AstraZeneca aux soignants du département de Moselle. Suite…
    14/02/2021 : un scientifique de renom israélien reconnaît : « Le vaccin pourrait ne pas être aussi efficace que nous le pensions » Suite…
    13/02/2021 : Covid-19 : l’Afrique du Sud se débarrasse de ses doses d’AstraZeneca inefficaces. Suite…
    12/02/2021 : Grèce : une infirmière paralysée après avoir reçu la seconde injection du vaccin contre le COVID-19. Suite…
    12/02/2021 : l’Agence du médicament demande de ralentir la vaccination des soignants à cause des effets secondaires. Suite…
    11/02/2021 : malaises, fièvre, nausée… Dans la Manche, la vaccination du personnel d’un hôpital suspendue. Suite…
    11/02/2021 : des médecins établissent un lien entre les vaccins Pfizer et Moderna et des troubles sanguins potentiellement mortels. Suite…
    09/02/2021 : Monaco, Portugal : vaccinations anti-Covid et décès montent en flèche ! Suite…
    09/02/2021 : 501 morts + 10 748 effets indésirables suite à la vaccination anti-Covid selon les données du CDC. Suite…
    08/02/2021 : Espagne : 7 morts dans une maison de retraite après avoir reçu des injections du vaccin de Pfizer. Suite…
    07/02/2021 : Allemagne : 14 personnes vaccinées attrapent le variant britannique du Covid-19. Suite…
    05/02/2021 : un autre parlementaire européen dénonce l’opacité des contrats signés. Suite…
    04/02/2021 : la Suisse dit non au vaccin d’Astrazeneca en raison de données insuffisantes ! Suite…
    03/02/2021 : vaccin russe : on lui crachait dessus, voilà qu’il est à présent envisagé. Suite…
    03/02/2021 : trois vaccins pour 1,5 milliard et ce n’est qu’un début. Suite…

    Janvier 2021

    30/01/2021 : double embrouille chez AstraZeneca : le pot aux roses est découvert ! Suite…
    22/01/2021 : déjà 132 décès déclarés dans Eudravigilance seulement 26 jours après l’autorisation de mise sur le marché du vaccin Pfizer. Suite…
    21/01/2021 : Israël/Coronavirus: 37% de ceux qui ont reçu la seconde injection souffrent d’effets secondaires. Suite…
    20/01/2021 : Covid-19 : « si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B », estime une virologue. Suite…
    20/01/2021 : le député européen Jordan Bardella « L’opération annoncée de transparence est une fumisterie ! » Suite…
    19/01/2021 : Michèle Rivasi : une députée européenne se lève et porte plainte ! Suite…
    19/01/2021 : France : mort de 5 personnes après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech et 139 cas d’effets indésirables graves. Suite…
    18/01/2021 : Coronavirus : Ils arrêtent la distribution d’une grande partie du vaccin de Moderna après plusieurs réactions. Suite…
    17/01/2021 : Norvège : les effets secondaires du vaccin font des victimes. Suite…
    17/01/2021 : ce que disent les documents sur les vaccins anti-Covid-19 volés à l’Agence européenne des médicaments. Suite…
    16/01/2021 : le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19 ? Suite…
    16/01/2021 : acte II : Covid, vaccin, la généticienne Alexandra Henrion-Caude nous dit tout (TVLibertés). Suite…
    15/01/2021 : six cas d’effets secondaires graves recensés par l’ANSM (réactions allergiques et cas de tachycardie). Suite…
    15/01/2021 : la Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer. Suite…
    14/01/2021 : l’efficacité des vaccins anti-covid remise en cause par une étude scientifique du British Medical Journal. Suite…
    12/01/2021 : 4.500 personnes infectées en Israël après avoir reçu la première dose de vaccin. On a hâte de voir après la seconde dose. Suite…

    Décembre 2020

    24/12/2020 : Robert F. Kennedy : évitez à tout prix le vaccin contre le Coronavirus ! Suite…
    9/12/2020 : la vaccination contre la Covid-19 peut déclencher 22 problèmes de santé graves, pouvant aller jusqu’à la mort, selon la FDA. Suite…
    1/12/2020 : la grande question sur les vaccins COVID que personne dans les médias ne pose. Suite…

    Novembre 2020

    28/11/2020 : pour la Commission européenne, en cas de dommages causés par les vaccins, c’est le contribuable qui paiera. Suite…
    24/11/2020 : Common Pass : le passeport qui vous permettra de voyager (ou non). Suite…
    16/11/2020 : Le vaccin Pfizer efficace à 90 % : pas de confirmation par les revues spécialisées et l’OMS. Suite…
    11/11/2020 : COVID : le vaccin Pfizer efficace à 90% ? Suite…

    J'aime

  14. Un cheval liberticide, une alouette de respect des principes

    Soyons clairs, l’auteur de ces lignes lui-même vacciné est favorable à la généralisation du vaccin, mais pour autant, le système mis en place repose d’abord et avant tout sur le diptyque de la surveillance et de la punition. S ’agissant de ce régime qui a désormais les traits d’un système autoritaire et antidémocratique, et compte tenu de ses précédents on peut malheureusement s’attendre au pire.

    https://www.vududroit.com/2021/08/conseil-constitutionnel-la-recette-du-pate-dalouette/

    J'aime

  15. 4 personnes au m2, ça c’est dans les bétaillères.

    Le comptage officiel est de 1 au m2, perso j’en mettrais 2 au m2.

    J'aime

  16. Voir la vidéo sur le site de https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/

    Jacques Attali (2008) : « On peut imaginer que chaque individu accepte, volontairement OU SANS LE SAVOIR, une puce en lui. Elle contiendrait toute une série d’informations, pour entrer dans les clubs de sport, les écoles et les bâtiments sécurisés… »

    J'aime

  17. Médicalement parlant il ne s’agit pas ici de vaccination mais de mithridatisation.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mithridatisation
    “fait d’ingérer des doses croissantes d’un produit toxique afin d’acquérir supposément une insensibilité ou une résistance vis-à-vis de celui-ci.

    Ce principe est différent de ce qu’il se passe pour la vaccination, où l’organisme réagit en formant des anticorps.”

    Il est important de bien nommer même les pires choses.

    J'aime

  18. 🚨🚨🚨 N’étaient-ils pas provisoire ??? 🚨🚨🚨

    “Passe sanitaire : la région Paca va financer des machines de contrôle à l’entrée des établissements

    La région pourrait accorder une aide correspondant à un tiers du prix de ces appareils.
    Par Baptiste Farge
    Publié le 04/08/2021 à 15:16, Mis à jour le 05/08/2021 à 12:25 ”

    https://www.lefigaro.fr/politique/passe-sanitaire-la-region-paca-va-financer-des-machines-de-controle-a-l-entree-des-etablissements-20210804

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s