BLACK OUT TOTAL PARTOUT SUR LES DÉCÈS APRÈS INJECTION ANTICOVID !

SPÉCIALE DÉDICACE À JULIEN PAIN (Journaliste à France Info) qui n’a trouvé AUCUN décès après vaccination nulle part !

JENESUISPASMANIPULABLE

À RELIER À ► France – COcoRONA-CIRCUS : Restons INCONTRÔLABLES et IMPRÉVISIBLES… + Preuves que les SCIENTIFRICS savaient pertinemment depuis le début ce qu’ils faisaient ce que nous confirme, par sa dernière chronique N° 305 de 4 pages le Presque Dr. T’Ché-RIEN https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/proteine-spike-les-scientifrics-savaient-par-rien-le-23-juin-2021-enrichie-par-jbl.pdf

POUR ACCÉLÉRER L’EFFONDREMENT DU NARRATIF DE LA PEUR

BULLETIN RS SEMAINE 24 1

Bulletin Hebdo du Réseau Sentinelles de la semaine 24 de l’année 2021 du 7 au 13 juin 2021 ► https://www.sentiweb.fr/5333.pdf

BULLETIN RS SEMAINE 24 T2

N.B. : Page 2 le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 1 cas pour 100 000 habitants ! En Corse, par exemple sont à 0 depuis des semaines !…

Si malgré cela, vous continuez à croire la psychose à la coronavirose… Clairement on ne peut plus rien pour vous !

TEMOIGNAGES

LES TÉMOIGNAGES DES DRAMES POST-VAXXINATION S’ACCUMULENT CHAQUE JOUR D’HEURE EN HEURE !

Les témoignages des drames post-vaccination s’accumulent chaque heure par le Dre Nicole Delépine le 22 juin 2021 VIA Le Nouveau Monde.caRiposte LaïqueLes Moutons Enragés

Dre Nicole Delépine sur JBL1960BLOG – Complétée & Enrichie par JBL

HALTE A LA VACCINATION COVID DES ENFANTS ! STOP DÉSINFORMATION  MÉDIATIQUE[1] 

Un nouveau cri d’alarme !

En attendant que les médias fassent leur travail comme cela commence en Allemagne avec le journal Bild[2] qui fait son mea culpa ou en Irlande où un grand journal titre sur les morts de la vaccination,[3] combien faudra-t-il d’articles, de vidéos pour informer nos concitoyens de l’horreur de cette substance génique appelée vaccin, sans en avoir les caractéristiques, à l’intérêt nul pour les enfants qui ne risquent rien du covid et ne transmettent pas le virus, dont les risques sont loin d’être négligeables, en particulier cardiaques ?

Même l’agence du médicament français ANSM enquête sur le lien entre myocardites et thérapie génique. Quand on connait leur lenteur à la détente, il y a de quoi être inquiet…[4]

La litanie quotidienne du frère ou du copain moqueur fier de se vacciner et mort six semaines plus tard, des personnalités qui ont vanté le pseudo-vaccin à la télé italienne américaine anglaise ou française qui disparaissent brutalement d’une crise cardiaque… Deux présentateurs de la télévision britannique, un espoir du tennis de 12 ans, un mannequin et une célèbre youtubeur handicapé féru de sport et suivi par 260.000 personnes qui avait fait la pub du vaccin il y a quelques semaines, meurent brutalement de crise cardiaque et même un footballeur de l’Inter de Milan, danois qui s’écroule sur le stade et s’en tire avec un défibrillateur. Quel sera son avenir sportif, et les assurances vont -elles l’indemniser à hauteur de ses pertes financières ?  Ce jour une infirmière argentine meurt brutalement quelques jours après le vaccin et presque toujours le même scénario brutal.

Hasard ? Coincidence me dira-t-on ? Ça commence à faire beaucoup et s’additionne aux chiffres des agences comme le Vaers aux USA, l’EMA, l’ANSM, ou anglaise.[5] 

LA PROPAGANDE DE LA BBC MISE EN CAUSE

Le cri d’alerte du jour succédant aux appels de collègues américains en particulier est celui d’un groupe de médecins britanniques accusant  la BBC de diffuser des déclarations simplistes et biaisées sur la vaccination des enfants (juin 17, 2021). Ils demandent à tous de diffuser largement leur lettre ouverte.

La UK Medical Freedom Alliance a envoyé cette lettre ouverte  au Professeur Devi Sridhar concernant l’épisode de BBC Newsround (7 juin 2021) faisant la promotion de la vaccination Covid pour les enfants.

[Lien PDF de la lettre ouverte en anglais : https://childrenshealthdefense.eu/wp-content/uploads/60c886afa15a510c85059d51_UKMFA_Open_Letter_Devi_Sridhar.pdf]

La UK Medical Freedom Alliance a envoyé cette  lettre de plainte au professeur Sridhar en réponse aux déclarations qu’elle a faites dans l’émission BBC Newsround, diffusée dans la plupart des écoles britanniques, qui comprenait plusieurs affirmations fausses ou trompeuses. Par exemple, les vaccins Covid-19 seraient sûrs à 100 %,  les enfants devraient se faire vacciner pour protéger leurs parents et  les avantages pour les enfants seraient supérieurs aux risques.

INVRAISEMBLABLE TRIPLE MENSONGE : les pseudo-vaccins sont dangereux, incapables d’empêcher les transmissions et les enfants ne transmettent pas le covid.

L’injection ne protègerait pas leurs parents, si même il était éthique de leur demander cela, mettre leur vie en péril pour un risque mineur de maladie pour leurs parents jeunes à risque infiniment faible de mourir du covid.

« Présenter un message aussi simplifié et biaisé est, à notre avis, profondément irresponsable, relève de la propagande et a un impact négatif sur le processus de consentement pleinement éclairé. Nous avons demandé au professeur Sridhar de retirer immédiatement l’intégralité de son message et de présenter des excuses publiques claires pour avoir déformé les faits relatifs aux problèmes de sécurité des vaccins Covid-19 chez les enfants. »

Veuillez partager cette lettre aussi largement que possible sur vos canaux de médias sociaux et avec les journalistes, les médias, les célébrités et autres.

AEnfant Liberté

Merci pour tous et en particulier les enfants.

Lettre ouverte de l’Alliance britannique pour la liberté médicale adressée à : Professeur Devi Sridhar concernant l’épisode de BBC Newsround (7 juin 2021) sur les vaccins anti-covid pour les enfants.

“Nous aimerions partager avec vous notre lettre ouverte à la MHRA datée du 7 juin 2021 concernant les vaccins Covid-19 pour les enfants.[6]

Cette lettre est une réponse à votre récente apparition sur BBC Newsround, où vous avez fait plusieurs déclarations qui ne sont absolument pas soutenues par des preuves scientifiques.

Les préoccupations sont principalement liées, mais pas limitées, aux points suivants :

« Vous déclarez que l’avantage du vaccin pour les enfants serait qu’ils n’auraient alors « pas à s’inquiéter de Covid-19 ». Les enfants sont déjà dans une position où ils n’ont pas à s’inquiéter du Covid-19, car le risque pour eux est proche de zéro.

Vous affirmez qu’un autre avantage serait qu’ils sont alors susceptibles de ne pas infecter leurs parents.

Les enfants ne jouent pas un rôle majeur dans la transmission, et les essais réglementaires ne prouvent pas non plus que les vaccins empêchent la transmission.

Il s’agit clairement d’une déclaration destinée à provoquer une réaction émotionnelle de culpabilité suivie d’un sentiment de devoir, et en tant que telle, il s’agit de propagande plutôt que de conseils factuels.

Vous affirmez que le principal inconvénient du vaccin est qu’il s’agit d’une « autre injection dans votre bras ».

Il s’agit d’une déformation grossière des risques connus et inconnus d’effets indésirables graves potentiels des vaccins Covid-19 pour les enfants.

Nous sommes sûrs que vous savez que le CDC aux Etats-Unis a convoqué une réunion d’urgence, spécifiquement pour discuter des centaines de cas de myocardite survenus chez des jeunes après la vaccination[7]

Des effets potentiellement mortels et des décès ont été signalés chez de jeunes adultes et des enfants aux Etats-Unis et en Israël, ce à quoi vous ne faites pas du tout référence.

Vous trouverez les références pertinentes à tous ces points dans notre lettre ouverte.

Dans la situation actuelle, marquée par l’incertitude et la peur, le public se tourne vers les professionnels pour obtenir des conseils équilibrés.

Présenter un message aussi simplifié et biaisé est, à notre avis, profondément irresponsable. Lorsqu’il s’adresse spécifiquement à un groupe d’enfants vulnérables, il est impardonnable.

Nous notons que la version actuellement accessible de votre déclaration sur Newsround a déjà été expurgée, car vous avez initialement affirmé que le vaccin Pfizer-BioNTech était sûr à 100 %.

Vous deviez être conscient que le fait de déclarer toute intervention médicale sûre à 100 % sape la crédibilité de quiconque.

Modifier un article après qu’il a déjà été diffusé et visionné par un très grand nombre de personnes et d’enfants, sans explication ni excuses publiques, est très irrégulier. Le commentaire à la fin de la transcription écrite, se contentant de noter une correction, ne touchera pas la majorité du public qui a entendu et assimilé votre affirmation initiale.

Nous vous demandons donc de retirer immédiatement l’intégralité de votre message et de présenter des excuses publiques claires pour avoir déformé les faits relatifs aux problèmes de sécurité des vaccins Covid-19 chez les enfants”.

14 juin 2021

« Nous demandons que votre rétractation et vos excuses soient diffusées aussi largement que votre message initial, et plus particulièrement à toutes les écoles où ce matériel a pu être montré à des enfants.

Nous attendons une réponse confirmant que vous avez pris les mesures appropriées, ou justifiant les raisons pour lesquelles vous ne l’avez pas fait.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.
Alliance britannique pour la liberté médicale http://www.ukmedfreedom.org

Cc : BBC
Rt. Hon. Gavin Williamson – Secrétaire d’État à l’Education
Rt. Hon. Oliver Dowden – Secrétaire d’État au numérique, à la culture, aux médias et aux sports Shirley-Anne Somerville – Secrétaire d’État écossaise à l’éducation et aux compétences » 

En conclusion

Les témoignages de drames post vaccination y compris chez des enfants s’accumulent chaque heure… Il suffit d’ouvrir Tweeter ou Telegram pour trouver une nouvelle histoire tragique de parents ayant perdu leur fils de 32 ans pour rien et qui veulent alerter sur les réseaux sociaux faute de pouvoir s’exprimer sur les grandes chaines de télévision.

Tous ceux qui participent à la désinformation auprès des enfants et de leurs familles porteront le poids de ces décès, mais aussi de ces enfants devenus invalides à vie, pour RIEN, pour soutenir inconsciemment le projet funeste de quelques milliardaires contre l’Humanité.  Tous  ceux qui par leur silence contribuent à l’accumulation de nouvelles victimes.

Les responsables commencent à être mis en cause comme le Dr Fauci dont le Sénat américain demande le licenciement dans une nouvelle conférence de presse.[8] Nous y reviendrons, mais personne ne peut être sûr de son impunité. Tous les tyrans tombent un jour. Tâchons de limiter le nombre de victimes dans cette attente.

Nicole Delépine

FAUCILEAKS

Comme dhab ! Ne comptez pas sur les Merdias Mainstream French !

AUTRES APPELS À STOPPER NET L’EXTERMINATION PAR INJECTION ANTICOVID  !

Le bilan élevé des pertes causées par les vaccins ARNm appelle une réponse urgente par F. William Engdahl publication initiale en français par Le Saker Francophone le 19/05/21 & sur Mondialisation.ca le 14/06/21 –  R71 le 22/06/21OD ce 24/06/21 ;

“L’homme le plus intelligent du monde” analyse le programme de vaccination de l’élite mondiale – Source cv19.fr du 23 juin 2021 ► https://cv19.fr/2021/06/23/lhomme-le-plus-intelligent-du-monde-analyse-le-programme-de-vaccination-de-lelite-mondiale/ + Au moins 23276 morts suite à la vaccination Covid-19 – MàJ au 21 juin 2021 (pour Julien !) ► https://cv19.fr/2021/06/21/au-moins-23276-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

EN FRANCE : RAPPEL des 13 étapes machiavéliques prévisibles dès mars 2020 par Ricardo himself ► https://www.laminutedericardo.com/LMDR/les-13-etapes-machiaveliques/

RAPPEL : Vaccins et consentement « éclairé » par le Dr. Gérard Maudrux https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/06/22/vaccins-et-consentement-eclaire/

jesuismanipule

And so on pour qui se donne la peine de chercher !

N’est-ce pas Julien ?

COMME NOUS NE SOMMES PAS MANIPULABLES : Vous trouverez toutes les preuves supplémentaires dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS que j’ai créée dès Mars 2020 et que je tiens à jour en temps réel ainsi que dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF qui contient toutes mes réalisations / créations au format PDF et les suppléments ad hoc et connexes (+ de 300) pour nous permettre dans cet ICI – IMMÉDIATEMENT et D’OÙ NOUS SOMMES de comprendre individuellement d’abord puis collectivement ensuite qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système étatico-capitaliste qui ne peut se maintenir que par le mensonge, la supercherie, la falsification à outrance mais surtout par notre maintien dans la division.

Tous ces documents sourcés et vérifiables pour comprendre qu’en nous mutualisant mais surtout en restant incontrôlables et imprévisibles nous pourrons inverser la réalité que Macron et son monde tentent de nous imposer à la schlague !

Et comme le précise R71 dans sa dernière analyse que je partage : Tout part de l’individu, de sa volonté de dire NON ! De penser et d’interagir avec ses semblables, s’unifiant pour ignorer la supercherie ambiante et agissant ensemble pour cette transformation décisive de la société en une entité organique symbiotique viable et durable, utilisant la complémentarité de notre diversité comme ciment social. A VOTE PISSER DANS UN VIOLON

Car, tout le reste, comme nous avons coutume de le dire ici ou , c’est comme pisser dans un violon !

C’est pourquoi, je vous recommande en priorité ces documents PDF pour être en capacité de dire NON et de s’y tenir sans céder à l’appel des bonimenteurs prêts à tout pour continuer le CoCORONA-CIRCUS et pire encore !…

PREUVES que VOTER c’est comme PISSER DANS UN VIOLON – PDF N° 99 de 25 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/05/pour-une-abstention-politique-active-et-empecher-les-mougeons-de-veauter-en-rond-compil-jbl1960-mai-2019.pdf

Voter : « Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir. » Élisée Reclus ► Lettre à Jean Grave, Le Révolté, 1885 ► http://www.homme-moderne.org/textes/classics/ereclus/jgrave.html

Électeur, écoute par Sébastien Faure – Bureau anti-parlementaire 1919, réédition 1924 à la page 86 de ce PDF N° 58 de 98 pages des  Écrits Choisis Anarchistes de Sébastien Faure ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/05/ecrits-choisis-anarchistes-sebastien-faure-mai-2018.pdf

Pour naviguer, en Père Peinard sur la grande mare des canards du roi de l’argot et du sabot : Le muselage universel, 1896 à la page 30 des Textes choisis anarchistes du Père Peinard – Émile Pouget (1860 – 1931) – PDF N° 69 de 57 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/07/textes-choisis-anarchistes-du-pc3a8re-peinard.pdf 

PDF N° 173 de 8 pages ► Création JBL ► Les Maires informent la population française AVIS A LA POPULATION FRANÇAISE 13 MARS 2020https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/avis-a-la-population-francaise-13-mars-2020.pdf

Finalement, le peuple connait son véritable pouvoir…

GIFLEELECTORALECelui de dire NON à l’instinct de mort de l’État et du capitalisme

OUI à la Vie & OUI à une société organique !

JBL1960

 

 

 

 

110 réflexions sur « BLACK OUT TOTAL PARTOUT SUR LES DÉCÈS APRÈS INJECTION ANTICOVID ! »

  1. Martine Wonner : “un Rapport américain révèle qu’en l’espace de 4 mois (décembre 2020 à mars 2021) il y a eu autant de déclaration de décès post-vax que dans les 15 ans passés dans la pharmacovigilance du pays étudié”

    https://planetes360.fr/martine-wonner-un-rapport-americain-revele-quen-lespace-de-4-mois-decembre-2020-a-mars-2021-il-y-a-eu-autant-de-declaration-de-deces-post-vax-que-dans-les-15-ans-passes-dans-la-pharmacovigila/

    J'aime

  2. Soutien au Professeur Jean Bernard FOURTILLAN incarcéré pour des essais thérapeutiques « sauvages »

    https://autonomes.blogspot.com/2021/06/soutien-au-professeur-jean-bernard.html

    Le dictateur qui « représente » actuellement 3 % des électeurs mène la vie dure à ceux qui s’opposent aux intérêts de Big Pharma, ainsi la répression est de plus en plus sournoise (bien à son image toutefois) bon nombre de personnes sont inquiétés (privations de libertés, expertises psychiatriques, attaques via les médias corrompus à la solde de ces despotes etc etc

    On a aussi Véran, de l’État profond, qui en tant que médecin ne semble pas connaître les traitements qui annihilent le coronavirus mais par contre qui cherche à imposer ce qu’il appelle des vaccins (en plus vacciner en période épidémique c’est une erreur grave), produits dont les composants sont inconnus !

    Produits qui ont causé la mort de milliers de personnes déjà en Europe !
    Produits qui sont expérimentaux et qui demandent le consentement éclairé du cobaye !

    Nous sommes devant des personnes qui auront des comptes à rendre aux citoyens et citoyennes et ceci ne saurait tarder !
    Et, là les représentants européens auront tout autant des comptes à rendre pour leurs malversations et orientations liberticides !
    Dans bien des pays la vaccination de masse est arrêtée car les résultats sont très loin d’être positifs !

    Après l’Inde, l’Indonésie utilise maintenant l’Ivermectine en tant que thérapie contre la Covid.

    https://autonomes.blogspot.com/2021/06/lindonesie-utilise-livermectine-pour.html

    Nous avons de plus en plus des cas de myocardites et cette inflammation du muscle cardiaque est grave surtout pour des personnes jeunes qui peuvent avoir des séquelles à vie.
    Du sang sur les mains, des vies détruites (etc) un bilan bien médiocre, mais il ne faut pas s’attendre à autres choses venant de ces individus qui ont aucun sentiment humain…
    La Bête agonise Monsieur Macron…ce n’est plus qu’une question de temps…

    J'aime

  3. Et puis vouloir accélérer la vaccination la rendre obligatoire serait un bon moyen de faire disparaître toutes les preuves de ce meurtre en n’ayant plus der groupe témoin ! Hein Véreux Cron
    Refusez cette inoculation c’est votre droit et un DEVOIR pour les générations futures…
    Les escrocs génocideurs en prison à vie dans des quartiers de haute sécurité psychiatrique !
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP !
    N’ATTENDEZ PAS QU’UN DE VOS PROCHES SUCCOMBE !

    J'aime

  4. La disparition d’un haut responsable du contre-espionnage chinois au milieu de rumeurs de défection américaine

    Un haut responsable de la sécurité de l’Etat chinois pourrait être porté disparu, alors que des rumeurs circulent dans les médias sociaux en langue chinoise sur l’endroit où il se trouve.

    Les rapports indiquent que l’homme aurait déjà fait défection aux États-Unis avec des informations sensibles sur les origines du COVID-19.

    Le vice-ministre de la Sécurité d’État, Dong Jingwei, 57 ans, aurait fui la Chine avec des informations classifiées sur le nouveau coronavirus, a rapporté lundi le Daily Telegraph de Sydney.

    Selon SpyTalk, un bulletin d’information sur les services américains de renseignement, Dong Jingwei pourrait avoir secrètement voyagé de Hong Kong aux États-Unis le 10 février, en compagnie de sa fille, Dong Yang.

    La rumeur de la défection de Dong a d’abord circulé sur les plateformes de médias sociaux en langue chinoise, a rapporté samedi le Liberty Times de Taiwan.

    Des militants pro-démocratie chinois d’outre-mer ont affirmé qu’il existe des preuves que le père et la fille ont quitté Hong Kong avec « des informations pertinentes de l’Institut de Virologie de Wuhan », selon le rapport.

    La Chine n’a pas publié de réponse officielle à la rumeur de défection de Dong, mais vendredi, Xi a ordonné aux hauts responsables du Comité Central du Parti Communiste Chinois (PCC) de prêter serment avant le 100e anniversaire de la fondation du PCC le 1er juillet, selon le Liberty Times de dimanche.

    Alors que l’endroit où se trouve Dong n’a toujours pas été confirmé, le South China Morning Post, basé à Hong Kong, a rapporté vendredi que l’agence chinoise d’application de la loi affirmait que Dong se trouvait en Chine pour participer à un séminaire sur le renseignement.

    La Commission Centrale des Affaires Politiques et Juridiques de la Chine a déclaré que Dong avait ordonné aux espions du pays de traquer les forces « anti-chinoises ». La commission n’a pas révélé le lieu du séminaire. Aucune photo de Dong n’accompagnait l’article.

    Les informations sur la défection présumée de Dong surviennent alors que les membres de la communauté internationale semblent s’accorder pour tenter de confirmer les origines du COVID-19.

    Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a déclaré lors du sommet du G7 au début du mois que les études les plus récentes n’étaient pas concluantes.

    « Près de 3,75 millions de personnes sont mortes », a déclaré le chef de l’OMS. « C’est très tragique, et je pense que le respect que ces personnes méritent est de savoir quelle est l’origine de ce virus afin que nous puissions éviter que cela ne se reproduise. »

    Le mois dernier, le président américain Joe Biden a ordonné un examen minutieux des renseignements sur les origines du COVID-19.

    https://www.upi.com/Top_News/World-News/2021/06/21/china-China-Dong-Jingwei-COVID-US-defect/5391624284922/?spt=su&or=btn_tw

    J'aime

  5. J'aime

  6. J'aime

  7. https://www.francesoir.fr/societe-economie/attention-aux-escroqueries-au-paiement-sans-contact-en-forte-augmentation

    Avec la généralisation du paiement sans contact, les escroqueries se sont aussi répandues. Les démarches des vendeurs sont simples et profitent de l’inattention des clients. Lorsque vous payez avec la modalité sans contact, redoublez d’attention si vous ne voulez pas vous faire avoir !

    Des fruits et légumes achetés beaucoup plus chers que leur prix réel

    Comme le rapporte France Inter, un commerçant a détourné plus de 13 000 euros en arnaquant une vingtaine de clients. Ce vendeur de fruits et légumes itinérant utilisait son terminal de paiement pour ajouter un zéro sur la somme ou modifier le montant du prix lorsque son client était distrait et ne vérifiait pas le chiffre sur l’appareil à carte. Le terminal ne délivrait aucun ticket de confirmation, mais promettait d’envoyer un ticket dématérialisé par sms ou mail, ce qui empêchait le client de vérifier la facturation de son achat juste après avoir payé.

    Par ailleurs, notons que la distance acceptée entre la carte et le terminal dépend du terminal lui-même. Autrement dit, plus le terminal de paiement est sophistiqué, plus il pourra détecter la carte bancaire de loin. Il suffit donc pour l’arnaqueur de s’approcher suffisamment près d’une carte pour lui voler jusqu’à 50€. Ainsi, si vous n’êtes pas équipés d’un étui anti-RFID ou toute autre protection contre les ondes, peut-être vaut-il mieux éviter les bains de foule.

    Alors que la crise sanitaire a fait exploser les paiements sans contact, les banques ne veulent pas rembourser

    En France la pandémie a fait accélérer l’adoption de l’usage des moyens de paiement dématérialisés, avec notamment une hausse « spectaculaire » du sans contact, selon la Banque de France. Dans ce contexte, les fraudes ont aussi augmenté, sans que les banques se soient forcement adaptées à ces nouveaux usages. Une victime d’escroquerie sur trois n’a pas été remboursée par sa banque, selon une enquête de l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir. Elle accompagne les consommateurs dans cette situation de plus en plus tendue avec les banques qui ne veulent pas rembourser les clients alléguant un manque de diligence de la part du consommateur.
    =*=

    Je vous ai alerté sur la pub pour portefeuille anti-RFID en septembre 2019 : PDF N° 111 de 65 pages de septembre 2019 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

    Cliquer pour accéder à dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

    J'aime

  8. RAPPEL : Déjà mis par Roseau ► https://www.swisstransfer.com/d/9c91d5d9-d7d4-4ec1-80ab-485a095a1559

    Étude importante et compréhensible par tous sur l’électromagnétisme des personnes vaccinées, réalisée par l’association européenne pour la liberté de vaccination.

    En conclusion, plus les individus ont été vaccinés depuis un certain temps, plus ils dégagent un champ électromagnétique fort. Les gens vaccinés qui ont accepté l’expérience ont été profondément choqué en prenant conscience de leur électromagnétisme.

    À partager largement !

    J'aime

  9. https://reseauinternational.net/des-professionnels-de-leducation-se-rebiffent-et-se-regroupent-pour-proteger-les-enfants/

    Le collectif « Éducation pour le bien des enfants » constitué de professionnels de l’éducation s’est monté, et affirme ne se reconnaître « ni dans les mesures sanitaires actuelles, ni dans ce que devient l’éducation ».

    Il a mis en ligne le 22 juin 2021 un communiqué-vidéo sur la vaccination en cours des enfants et des adolescents à visionner ici :

    Communiqué sur la vaccination des enfants et adolescents

    Nous sommes le collectif des professionnels de l’éducation « Education pour le Bien des Enfants ». Nous avons rédigé un Manifeste dans lequel nous nous opposons aux mesures sanitaires imposées dans les lieux d’éducation1.

    Actuellement, plusieurs signaux nous alertent sur le rôle que l’Etat souhaite faire jouer aux enseignants dans le cadre de la campagne de vaccination.

    Tout d’abord, le Conseil d’Orientation de Stratégie vaccinale (COSV) indique dans son rapport du 11 mai 2021 la nécessité de vacciner largement les enfants2 : « Idéalement, la vaccination des enfants devra être réalisée en milieu scolaire», page 11.
    Le 10 juin 2021, le directeur général de L’AMF (Association des Maires de France) a envoyé un courrier en ce sens à destination des présidents d’intercommunalité3 : « À partir de septembre, le ministère de la santé souhaite s’appuyer sur les établissements scolaires pour mener des campagnes d’information et de sensibilisation à la vaccination, destinées aux enfants et adolescents« .
    Le ministère de l’Éducation nationale se lance dans une campagne assumée d’appel à la vaccination par des mises en œuvre de dispositifs spécifiques dans les établissements scolaires et par un affichage massif4 : « Pour un été et une rentrée en toute sérénité on se fait vacciner« .
    Le ministère de l’Éducation nationale invite dès aujourd’hui les enseignants à organiser des débats en classe sur le sujet de « l’hésitation vaccinale »5 . Or :

    les fiches institutionnelles6 distribuées aux professeurs sont construites de manière biaisée afin d’obtenir le consentement des enfants et adolescents et non à les amener à garder leur libre-arbitre. Les mots sont amenés de façon à ne laisser qu’une seule porte de sortie valable (aller se faire vacciner) tout en faisant croire que le choix vient des élèves eux-mêmes.

    Ce débat traite de la vaccination en général, alors que l’enjeu tourne autour d’un vaccin contre la Covid-19 qui est encore en phase d’essai, contrairement à tous les autres vaccins antérieurs.

    Ce débat sera donc extrêmement biaisé. C’est d’autant plus grave qu’il est organisé auprès d’enfants qui sont facilement manipulables.

    Ces fiches contiennent une incitation à la discrimination.

    De part sa formation et son statut, un professionnel de l’éducation n’a ni la légitimité de s’exprimer contre la vaccination, ni celle d’en faire la promotion.

    En effet, le cadre de la mission des enseignants7 stipule que :

    Le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité.
    Dans l’exercice de ses fonctions, il est tenu à l’obligation de neutralité.
    Le fonctionnaire traite de façon égale toutes les personnes et respecte leur liberté de conscience et leur dignité.

    Par ailleurs, tout individu, et à fortiori tout professionnel de l’éducation, qui forme un enfant au développement de son libre arbitre et de l’esprit critique, a le droit, et même le devoir, d’émettre des doutes et d’amener l’enfant à chercher des arguments pour et contre.

    Si débat il doit y avoir, il doit amener au respect des opinions et des choix de chacun sans chercher à convaincre ni à juger. C’est la base du vivre ensemble.

    De plus, les enseignants ne sont pas des professionnels de la santé et les établissements scolaires ne sont pas des pôles de santé.

    La mission des professionnels de l’éducation est d’éduquer et d’enseigner.

    L’aura de l’Institution scolaire ne doit pas servir à influencer les décisions des familles qui doivent pouvoir décider et donner leur consentement de façon libre et éclairée.
    Les enseignants n’ont pas à prendre en charge les éventuelles réactions pathologiques et/ou affectives liées à l’injection.
    L’école ne doit pas se transformer en vaccinodrôme pour une vaccination de masse des enfants.

    La question de la vaccination des enfants doit continuer à relever de l’autorité parentale et du domaine intime de la santé au sein de la famille accompagnée du médecin traitant.

    Nous rappelons qu’il faut l’autorisation de chaque responsable légal et que l’un d’eux peut s’y opposer totalement.

    Par ailleurs, d’un point de vue médical, nous nous appuyons sur toutes les mises en garde des professionnels de santé exprimées dans les documents du collectif de santé pédiatrique, dont il est indispensable aujourd’hui d’avoir connaissance. C’est pour cela que nous sommes associés à ce collectif pour la diffusion de ce communiqué8.

    La létalité de la Covid-19 est quasi nulle pour les enfants, or, ces vaccins sont en phase d’essai et les risques d’effets secondaires potentiellement mortels ne sont pas nuls.

    En tant que professionnels de l’éducation, nous pensons que c’est aux adultes et à la société de protéger l’enfant et non l’inverse.

    « La vaccination dite « altruiste » n’a pas sa place en pédiatrie9. »

    « Est-il raisonnable de vacciner votre enfant qui est en bonne santé, pour de fausses raisons, avec un vaccin expérimental dont les effets secondaires immédiats sont importants et les effets secondaires différés pourraient être irréversibles9 ? »

    Enfin, des questions capitales restent en suspens :

    Que faire si un élève refuse de se faire vacciner malgré l’autorisation parentale ? Doit-on l’y contraindre par la force physique, par la manipulation, par la culpabilisation ou par la peur ?
    Des inégalités de traitement sont déjà exercées dans l’accès à la scolarité en respectant les protocoles actuels (port du masque, tests, quarantaines, non accès aux examens,…).
    Ces inégalités ne risquent-elles pas d’être systématisées envers les enfants non vaccinés, de la part de l’institution, des professionnels de l’éducation ou des enfants eux-mêmes (délation, harcèlement,…) ?

    Quel avenir souhaitons-nous pour nos enfants ?
    Souhaitons-nous être responsables, à leurs yeux, d’un futur sombre, d’une société basée sur la crainte, la peur de l’autre, le mépris ?
    Que ressentirons-nous si nous apprenons que finalement, cette vaccination de masse a des conséquences dramatiques sur la santé voire l’intégrité de nos enfants ? Il sera trop tard…
    Qui portera la responsabilité morale, voire pénale, en cas d’effet indésirable grave, voire le décès d’un enfant suite à cette injection expérimentale ?

    Ne prenons pas l’avenir de nos enfants à la légère.

    Vous, parents, vous, élus, nous, professionnels de l’éducation, NOUS TOUS, ADULTES, sommes les seuls à pouvoir les protéger. C’est notre devoir !
    *

    ◆ Une complicité non exigible et une toute-puissance imaginaire

    Le collectif s’inquiète grandement au sujet du « rôle que l’État souhaite faire jouer aux enseignants dans le cadre de la campagne de vaccination », alors que « La question de la vaccination des enfants doit continuer à relever de l’autorité parentale et du domaine intime de la santé au sein de la famille accompagnée du médecin traitant. Nous rappelons qu’il faut l’autorisation de chaque responsable légal et que l’un d’eux peut s’y opposer totalement. » Principe rappelé sur le site du ministère de l’Éducation nationale : « La démarche de se faire vacciner reste un choix personnel, dans le respect de l’autorité parentale pour les mineurs. » Argument immédiatement contrecarré par des propos ambigus : « L’Éducation nationale doit toutefois, sans être prescriptive, contribuer à éclairer cette décision. »

    Le collectif rappelle que « De part sa formation et son statut, un professionnel de l’éducation n’a ni la légitimité de s’exprimer contre la vaccination, ni celle d’en faire la promotion. En effet, le cadre de la mission des enseignants stipule que :
    → Le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité.
    → Dans l’exercice de ses fonctions, il est tenu à l’obligation de neutralité.
    → Le fonctionnaire traite de façon égale toutes les personnes et respecte leur liberté de conscience et leur dignité. »
    ◆ Des principes bafoués

    Valeurs que semblent oublier le gouvernement et ses conseillers stratégiques lorsque :
    – « Tout d’abord, le Conseil d’Orientation de Stratégie vaccinale (COSV) indique dans son rapport du 11 mai 2021 la nécessité de vacciner largement les enfants : “Idéalement, la vaccination des enfants devra être réalisée en milieu scolaire”, page 11.
    – Le 10 juin 2021, le directeur général de L’AMF (Association des Maires de France) a envoyé un courrier en ce sens à destination des présidents d’intercommunalité : “À partir de septembre, le ministère de la santé souhaite s’appuyer sur les établissements scolaires pour mener des campagnes d’information et de sensibilisation à la vaccination, destinées aux enfants et adolescents”.
    – Le ministère de l’Éducation nationale se lance dans une campagne assumée d’appel à la vaccination par des mises en œuvre de dispositifs spécifiques dans les établissements scolaires et par un affichage massif : “Pour un été et une rentrée en toute sérénité on se fait vacciner”.
    – Le ministère de l’Éducation nationale invite dès aujourd’hui les enseignants à organiser des débats en classe sur le sujet de “l’hésitation vaccinale”. »
    ◆ Le refus des débats biaisés

    Pour les membres du collectif, la manière envisagée pour débattre en apparence avec les élèves est inadmissible :
    « les fiches institutionnelles distribuées aux professeurs sont construites de manière biaisée afin d’obtenir le consentement des enfants et adolescents et non à les amener à garder leur libre–arbitre. Les mots sont amenés de façon à ne laisser qu’une seule porte de sortie valable (aller se faire vacciner) tout en faisant croire que le choix vient des élèves eux–mêmes.
    Ce débat traite de la vaccination en général, alors que l’enjeu tourne autour d’un vaccin contre la Covid–19 qui est encore en phase d’essai, contrairement à tous les autres vaccins antérieurs.
    Ce débat sera donc extrêmement biaisé. C’est d’autant plus grave qu’il est organisé auprès d’enfants qui sont facilement manipulables.
    Ces fiches contiennent une incitation à la discrimination. »
    ◆ Non à l’élevage de moutons

    Les membres du collectif veulent clairement accomplir leur travail pour développer l’esprit critique et le libre-arbitre des élèves, et respecter leur choix.

    « Par ailleurs, tout individu, et à fortiori tout professionnel de l’éducation, qui forme un enfant au développement de son libre arbitre et de l’esprit critique, a le droit, et même le devoir, d’émettre des doutes et d’amener l’enfant à chercher des arguments pour et contre. Si débat il doit y avoir, il doit amener au respect des opinions et des choix de chacun sans chercher à convaincre ni à juger. C’est la base du vivre ensemble.

    De plus, les enseignants ne sont pas des professionnels de la santé et les établissements scolaires ne sont pas des pôles de santé.
    La mission des professionnels de l’éducation est d’éduquer et d’enseigner. »
    ◆ Des questions cruciales en attente

    Ces professionnels de l’enfance mettent en lumière des interrogations majeures aujourd’hui sans réponse :

    « → Que faire si un élève refuse de se faire vacciner malgré l’autorisation parentale ?
    Doit–on l’y contraindre par la force physique, par la manipulation, par la culpabilisation ou par la peur ?
    → Des inégalités de traitement sont déjà exercées dans l’accès à la scolarité en respectant les protocoles actuels (port du masque, tests, quarantaines, non accès aux examens,…). Ces inégalités ne risquent–elles pas d’être systématisées envers les enfants non vaccinés, de la part de l’institution, des professionnels de l’éducation ou des enfants eux–mêmes (délation, harcèlement,…) ?
    → Quel avenir souhaitons–nous pour nos enfants ? Souhaitons–nous être responsables, à leurs yeux, d’un futur sombre, d’une société basée sur la crainte, la peur de l’autre, le mépris ?
    → Que ressentirons–nous si nous apprenons que finalement, cette vaccination de masse a des conséquences dramatiques sur la santé voire l’intégrité de nos enfants ?
    Il sera trop tard…
    → Qui portera la responsabilité morale, voire pénale, en cas d’effet indésirable grave, voire le décès d’un enfant suite à cette injection expérimentale ? »
    ◆ Une remise en question responsable

    Les membres du collectif expriment clairement ne pas vouloir se substituer aux soignants, mais être épaulés, éclairés par ces-derniers pour savoir ce qu’il y a de mieux pour les enfants et les adolescents. Ils ne prennent pas cette mission à la légère, car ils se sont alliés à des professionnels de la pédiatrie, mieux à-même de traiter les informations sanitaires en cours, de décortiquer les études, de connaître les effets des traitements et vaccins, qui se sont réunis sous le nom de « Collectif de santé pédiatrique ».

    source : https://www.nexus.fr/

    J'aime

    1. AU MONDE ÉDUCATIF DE FRANCE & DE NAVARRE…

      Nous nous trouvons là ou tout commence ;
      Et ce que nous voulons, ce n’est pas DEMAIN, c’est MAINTENANT !

      Aussi, nous appelons tout le monde éducatif à imploser/exploser ce concept « bancaire » de l’Éducation à l’œuvre et à la manœuvre depuis des lustres ;

      Pages 29 du PDF La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire : L’éducation de la sorte devient un acte de dépôt, dans lequel les élèves sont les récepteurs et les enseignants les dépositaires. Au lieu de communiquer, l’enseignant émet des communiqués et fait des dépôts que patiemment les élèves reçoivent et stockent, mémorisent et répètent. C’est ce qu’on peut appeler le concept “bancaire” de l’éducation, dans lequel le champ d’action réservé aux élèves ne s’étend qu’à leur réception de l’information. Il est vrai qu’ils ont l’opportunité de devenir les collecteurs ou les catalogues des choses qu’ils ont en stock. Mais en dernière analyse, ce sont les gens eux-mêmes qui sont écartés du processus au travers du manque de créativité, de transformation et de connaissance dans ce système, au mieux, mal dirigé. Car hors du questionnement, hors de la praxis, les individus ne peuvent pas être vraiment humains. La connaissance émerge dans l’invention et la réinvention, par la quête sans relâche, impatiente, continue et optimiste que les humains poursuivent en ce monde, avec le monde et avec les autres, ensemble.

      Page 30 du PDF La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire : Dans le concept bancaire de l’éducation, la connaissance est un don accordée par ceux qui se considèrent érudits, savants, au-dessus de ceux qu’ils considèrent ne rien savoir. Projeter une ignorance absolue sur les autres, caractéristique de l’idéologie de l’oppression, annihile l’éducation et la connaissance en tant que processus de quête. L’enseignant se présente aux élèves comme leur opposé absolu et nécessaire ; en considérant leur ignorance comme absolue, il justifie par là même son existence et sa position. Les élèves, aliénés tel l’esclave dans la dialectique hégélienne, accepte leur ignorance comme justificatif de l’existence de l’enseignant, mais, à l’encontre de l’esclave, ils ne découvrent jamais qu’ils éduquent l’enseignant.

      La raison d’être de l’éducation libertaire en revanche, réside dans la poussée vers la réconciliation. L’éducation doit commencer avec la résolution de la contradiction enseignant-élève, en réconciliant les pôles de la contradiction de façon à ce que tous deux soient simultanément enseignant et élève.

      Cette solution n’est pas (et ne peut pas être) trouvée dans le concept de l’éducation bancaire ; bien au contraire, celle-ci maintient stimule même la contradiction au moyen de ces attitudes et pratiques qui reflètent la société oppressive dans son ensemble :

      a) L’enseignant enseigne et l’élève est enseigné
      b) L’enseignant sait tout et l’élève ne sait rien
      c) L’enseignant pense et l’élève est pensé
      d) L’enseignant parle et l’élève écoute ou peu s’en faut
      e) L’enseignant discipline et l’élève est discipliné
      f) L’enseignant choisit et impose ses choix, l’élève obéit et fait
      g) L’enseignant agit et l’élève a l’illusion d’agir au travers de l’action de l’enseignant
      h) L’enseignant choisit le contenu du programme et l’élève qui ne fut pas consulté, s’adapte
      i) L’enseignant confond l’autorité du savoir avec sa propre autorité professionnelle qu’il/elle oppose à la liberté de l’élève
      j) L’enseignant est le sujet du processus éducatif tandis que l’élève n’est qu’un simple objet de celui-ci

      Il n’est pas surprenant que le concept bancaire de l’éducation voit les humains comme adaptables, des êtres à gérer. Plus les élèves travaillent à stocker les dépôts de connaissance qu’on leur donne, moins ils développent la conscience critique qui résulterait en leur intervention dans le monde en tant que transformateurs de celui-ci. Plus ils acceptent complètement le rôle passif qu’on leur impose, et plus ils ne tendent qu’à simplement s’adapter au monde tel qu’il est et à adhérer à la vision fragmentée de la réalité déposée en chacun d’eux.

      Pages 31 & 32 : La capacité de l’éducation bancaire de minimiser ou d’annihiler le pouvoir créatif des élèves et de stimuler leur crédulité, sert les intérêts des oppresseurs, qui ne se soucient ni de voir le monde révélé ni de le voir transformé. Les oppresseurs utilisent leur “humanisme” pour maintenir une situation des plus profitables. Ainsi, ils réagissent presque instinctivement contre toute expérience éducative qui stimule ou vise à stimuler les facultés critiques et ne se contente pas d’une vision partielle de la réalité mais recherche toujours les liens qui relient un point à un autre et un problème à un autre.

      En fait, les intérêts des oppresseurs résident dans le “changement de conscience des opprimés et non pas de la situation qui les opprime”, nous dit Simone de Beauvoir dans “La pensée de droite aujourd’hui” ; car plus les opprimés peuvent être menés à s’adapter à la situation et plus facilement ils peuvent être dominés. Pour parvenir à cette fin, les oppresseurs utilisent le système de l’éducation bancaire en conjonction avec un appareil d’action sociale paternaliste, dans lequel les opprimés reçoivent le titre en forme de doux euphémisme de “récipients de la sécurité sociale”. Ils sont traités à titre individuel, comme des personnes marginales qui dévient de la configuration générale de la société “juste, bonne et organisée”. Les opprimés sont vus comme une pathologie dans une société saine, qui doit donc ajuster ces gens “incompétents et paresseux” à ses propres vues et changer leur mentalité. Ces marginaux doivent être “intégrés”, “incorporés” dans cette saine société qu’ils ont “oubliée”.

      La vérité est, quoi qu’il en soit, que les opprimés ne sont en rien des “marginaux”, ils ne sont pas des gens “vivant en dehors de la société”. Ils ont toujours été dedans, dans cette structure qui les a rendus “êtres pour autrui”. La solution n’est pas de les “intégrer” dans la structure oppressive, mais de transformer cette structure de façon à ce qu’ils deviennent des “êtres par eux-mêmes”. Une telle transformation bien entendu, diminuerait le but des oppresseurs, d’où leur utilisation du concept d’éducation bancaire pour éviter la menace de la conscientização des élèves.

      L’approche bancaire de l’éducation pour adulte par exemple, ne proposera jamais aux élèves ce qu’il considère comme la réalité de manière critique. Elle s’occupera de questions vitales comme de savoir si Roger a donné de l’herbe fraiche à la chèvre et insistera sur l’importance d’apprendre qu’au contraire, Roger a donné de l’herbe fraiche au lapin. “L’humanisme” de l’approche bancaire de l’éducation masque l’effort de transformer les femmes et les hommes en automates, la véritable négation de leur vocation ontologique d’être plus pleinement humain.

      Ceux qui utilisent cette approche bancaire d’enseignement, en le sachant ou sans le savoir (car il y a un nombre considérable d’enseignants “banquiers” qui sont bien intentionnés qui ne comprennent pas qu’ils ne font que servir pour déshumaniser..), ne perçoivent pas que les dépôts de connaissance en eux-mêmes sont contradictoires au sujet de la réalité. Mais tôt ou tard, ces contradictions pourraient mener d’anciens élèves passifs à se retourner contre leur domestication et la tentative de domestiquer la réalité. Ils peuvent bien découvrir au travers de leur expérience existentielle que leur présent mode de vie est irréconciliable avec leur vocation de devenir pleinement humain. Ils pourront découvrir au travers de leur relation avec la réalité que celle-ci est un processus soumis à de constantes transformations. Si les femmes et les hommes recherchent et que leur vocation ontologique est l’humanisation, tôt ou tard ils percevront la contradiction dans laquelle l’éducation bancaire cherche à les maintenir et s’engageront dans la lutte pour leur libération.

      Mais l’éducateur humaniste, révolutionnaire ne peut pas attendre que cette possibilité se matérialise. Dès le départ, ses efforts doivent coïncider avec ceux des élèves à s’engager dans la pensée critique et la quête pour l’humanisation mutuelle. Ses efforts doivent être imprégnés d’une profonde confiance en les gens et leur pouvoir créatif. Pour y parvenir, il doit être un partenaire des élèves dans ses relations avec ceux-ci.

      Le concept d’éducation bancaire n’admet en rien un tel partenariat, par nécessité. Pour résoudre la contradiction enseignant-élève, pour échanger le rôle de dépositaire, de prescripteur, de dompteur, pour le rôle d’élève parmi les élèves, serait minimiser le pouvoir de l’oppression et servirait la cause de la libération.

      L’assomption d’une dichotomie entre les êtres humains et le monde est implicite dans le concept éducatif bancaire : une personne est juste dans le monde et non pas avec le monde ou avec les autres. L’individu est un spectateur, pas un recréateur. Ainsi, la personne n’est pas un être conscient ; il ou elle n’est que le possesseur d’une conscience : un “esprit” vide ouvert à la réception de dépôts de la réalité en provenance du monde extérieur. Par exemple, mon bureau, mes livres, ma tasse de café, tous les objets qui m’entourent, en tant que parties du monde qui m’entoure, seraient “en” moi, exactement comme je suis dans mon étude maintenant. Cette vision ne fait pas la différence entre être accessible à la conscience et entrer en conscience. Néanmoins, cette distinction est essentielle : les objets qui m’entourent sont simplement accessibles à ma conscience, ils ne sont pas en elle. Je suis conscient de leur présence, mais ils ne sont pas en moi.

      Il s’ensuit logiquement de la notion de conscience bancaire que le rôle de l’éducateur est de réguler la façon dont le monde “entre” dans les élèves. La tâche de l’enseignant est d’organiser un processus qui se produit déjà spontanément, de “remplir” les élèves en y faisant des dépôts d’information qu’il ou elle considère comme constitutif de la véritable connaissance. Et comme les gens “reçoivent” le monde en tant qu’entités passives, l’éducation devrait donc les rendre encore plus passifs et les adapter au monde. L’individu éduqué est la personne adaptée, parce qu’elle ou il est mieux “préparé” pour le monde.

      [NdJBL : de la page 29 à la page 40 sur le concept éducatif bancaire spécifiquement]

      PDF N° 83 de 111 pages : La Pédagogie des opprimés ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/12/la-pedagogie-des-opprimes-de-paulo-freire-public3a9-en-1970.pdf

      Cliquer pour accéder à la-pedagogie-des-opprimes-de-paulo-freire-public3a9-en-1970.pdf

      J'aime

      1. Paulo Freire (1921-1997) : Éducateur, philosophe et professeur brésilien, PhD, enseignant au SESI, fut secrétaire à l’éducation de la ville de São Paulo au Brésil et professeur à l’Université Catholique Pontificale de São Paulo, membre du jury international de l’UNESCO. Dédia sa vie à l’éducation et l’émancipation des opprimés par la pensée et l’éducation critiques. Ses ouvrages ont été traduits en 18 langues. Il fut influencé par l’humanisme, le marxisme et le christianisme, les penseurs qui l’influencèrent le plus dans sa démarche philosophico-éducative furent : Hegel, Marx, Teixeira, Dewey, Fromm, Fanon et Gramsci.

        Freire est le grand applicateur du concept appelé en portugais “conscientização” qu’on peut traduire par “conscience critique” et le processus d’éveil aux contradictions socio-politiques nous entourant et l’action entreprise contre les éléments oppresseurs de notre condition sociale. “La pédagogie des opprimés” explique le cheminement et la praxis de la “conscientização” dans la pratique éducative de Freire. Sa subversion eut pour résultat de voir Freire et sa famille exilés du Brésil entre le coup d’État fasciste de 1964 et 1980.

        Son ouvrage majeur qu’est “La pédagogie des opprimés”, bien que traduit dans 18 langues, est interdit dans certains États, comme en Arizona par exemple, car jugé bien trop subversif pour le système. La méthodologie pédagogique mise en place par Freire fut considérée si dangereuse et subversive, que l’auteur a dû s’exiler du Brésil pendant plus de 15 ans. C’est aussi peut-être pour cette raison qu’il n’a pas été réédité en français !

        Grâce à R71 qui l’a traduit en français pour m’en permettre une création au format PDF ci-dessus nous avons pu combler ce manque. Nous savons que ce document a été très téléchargé sur les Ronds-Points par les Gilets Jaunes…

        Chacun peut avec ces moyens contribuer à notre émancipation !

        Nous n’avons pas besoin d’argent encore moins d’armes de haine de violence !

        Juste par la force de nos convictions, être à la bonne place, au bon moment, interagir. C’est là tout ce dont nous avons besoin = juste de NOUS ! Rien d’autre…

        J'aime

  10. Variants_of_Concern_VOC_Technical_Briefing_16.pdf

    Les anglais commencent à compter et à comprendre qu’il y a beaucoup plus d’hospitalisations et de décès chez les vaccinés !
    Ah bon ? mais on vous l’a dit combien de fois depuis des mois !

    J'aime

    1. Z’ont eu une hécatombe chez les pilotes de BA au point qu’ils ont décidés de ne plus vacciner les pilotes…

      J'aime

  11. Conférence du Dr Klighardt, passage clé :

    « Si je voulais mettre l’humanité à genoux, alors je pulvériserais du glyphosate sur toute votre nourriture (récemment autorisé par les députés européens).

    Je polluerais l’air avec de l’aluminium (épandages aériens dit : chemtrails), et si ce n’était pas assez, alors j’ajouterais de l’aluminium à tous les vaccins.

    De cette manière je parviendrais à vous rendre tous débiles et à vous faire disparaître en 2 ou 3 générations.

    Pour parfaire tout cela, j’aurais besoin de certaines fréquences électromagnétiques qui désactivent les enzymes qui éliminent ces toxines du corps. Ce sont précisément les fréquences qui arrivent par les ondes des téléphones portables.

    Si j’étais une mauvaise personne, je pourrais dire que derrière tout cela il y a un groupe de scientifiques et de politiciens extrêmement malveillants, mais comme je ne suis pas une mauvaise personne, je présume qu’il s’agit de coïncidences… »

    J'aime

  12. J'aime

  13. J'aime

  14. Note – Les maisons de retraite sont pour l’essentiel délocalisées en Hongrie depuis plus de 20 ans.

    J'aime

    1. Un commentaire

      En France aussi ! Demandé à l’hôpital protestant de Lyon ou au Balcon Lyonnais les décès soudain et brutal, Fin Novembre / Début Décembre 2019 !!! Personne en parlent curieusement !

      J'aime

  15. J'aime

  16. La supercherie du covid devrait tomber à cause des faux positifs :

    En effet, selon la loi probabiliste de Bayes, il y a plus de 90% de chance qu’un test positif soit en fait un faux positif : une personne positive n’a que environ 9% de chance d’être réellement malade lorsque son test de dépistage est positif (test fiable à 99%).

    Le % de faux positif par test PCR est encore plus haut à cause du nombre de cycles supérieur à 35 voire à 40, qui amplifie le moindre fragment d’ADN viral et créé artificiellement de faux positifs qui n’ont pas lieu d’être si le test était réalisé correctement.

    https://www.cv19.fr/2020/12/20/loms-admet-enfin-que-les-tests-pcr-creent-des-faux-positifs/

    Malgré tout cela, d’après le réseau Sentinelles, le taux d’incidence actuel du covid est de 1 cas pour 100 000 habitants (seuil épidémique des grippes : 150 à 200 cas pour 100 000 habitants).

    https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?site=fr
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/000436394

    Toute cette mascarade devrait cesser immédiatement.

    J'aime

      1. Oui, et c’est LA noquerie qu’ils ont faite tellement ils sont sûrs d’eux.

        Mêmes les mouzombies anesthésiés vont le voir comme le nez au milieu du visage !

        J'aime

      2. Et l’autre Jeannot qui vient déblatérer qu’il faut plus avoir peur du COVID que du vaccin…

        Euh ? Avec 0.03% de létalité mondiale ça va nous en toucher une sans faire bouger l’autre !

        J'aime

  17. https://www.laminutedericardo.com/LMDR/jugement-ou-pas/

    Primum non nocere = D’abord les empêcher de nous nuire !

    On les enferme dans des QSHP et on jette la clé, et on s’occupe de NOUS par et pour NOUS !

    Quand on lit que Walls appelle à veauter Pécresse contre son Klan = Mettons leur le retour sans aucun état d’âme à tous ces bonimenteurs de foire qui ne veulent que le pouvoir !

    Sans armes, ni haine, ni violence juste en disant NON !

    J'aime

    1. J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s