VIDÉOS et PDFs INDISPENSABLES pour COMPRENDRE POURQUOI IL EST URGENT DE REFUSER LA VACCINATION DE MASSE CONTRE LE COVID !

STOPPONS LE COVIDélire GÉNÉRAL !

ICI – IMMÉDIATEMENT – D’OÙ NOUS SOMMES !

Pourquoi il ne faut pas se faire injecter avec CES substances anticovid et surtout POURQUOI il est URGENT de ne pas faire “vacciner” les enfants dès 12 ans !

Image

À RELIER AVEC ► DE L’ILLÉGALITÉ DE L’INJECTION ANTICOVID et AUTRES !

Nous sommes toujours en Phase III et c’est nous les cobayes !

process vaccin contre le covid

▼▼▼

Vidéo d’1H02MN3S du Pr. Christian Velot par le Collectif VRAI du 16 juin 2021 :

Pr Christian Vélot est Docteur en Sciences Médicales et Biologie, spécialisé en génétique moléculaire, généticien moléculaire et Professeur à l’Université de Paris-Saclay, Président du conseil scientifique du CRIIGEN.

Dans cet entretien, le collectif V.R.A.I. interroge Christian Vélot sur la question spécifique de la vaccination des enfants contre la COVID :

– quel rôle particulier jouent les enfants au plan épidémique en ce qui concerne la protection contre l’apparition de variants potentiellement plus dangereux ?
– quels sont les risques de génotoxicité et d’immunotoxicité des vaccins contre la COVID ? quels sont les risques de vacciner en pleine pandémie sur le plan de l’apparition de variants plus dangereux ?
– quelle est la balance bénéfice/risque des vaccins contre la COVID pour les enfants ?
– qu’est-ce que la recherche récente nous apprend des effets de la protéine spike (que le vaccin nous fait produire) sur l’organisme?
– comment peuvent s’expliquer les effets secondaires déjà constatés sur les populations jeunes vaccinées (myocardites, dérèglements menstruels…) ?
– pourquoi faut-il attendre plusieurs années avant de connaître les effets à long terme d’un vaccin ?
– quelles stratégies alternatives à la vaccination de masse pour sortir de la crise ?
– quel grave problème sanitaire des nations occidentales a révélé la crise actuelle ?

+ DOCUMENT PDF IMPORTANT – 23/11/2020 ► Note d’expertise pour le grand public sur les vaccins ayant recours aux technologies OGM (version PDF) par le Pr. Christian Velothttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/2020-09_note-dexpertise-vaccins-gm_c.velot-02_traite-02.pdf

Sur les traitements précoces qui fonctionnent cités par Christian Velot et alors qu’en France on nous en refuse toujours l’accès, voir : Ivermectine, Inde et démystification par le Dr. Gérard Maudrux le 17 juin 2021 ► https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/06/17/ivermectine-inde-et-demystification/ + L’Étude fournie par le Presque Dr. T’Ché-RIEN : L’hydroxychloroquine est protectrice pour le cœur, et non nuisible : une revue systématique ► https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32839670/

À VOIR & LIRE ABSOLUMENT & À DIFFUSER SANS PITIÉ !

Sinon c’est FIN de PARTIE pour l’Humanité :

Vidéo : Entretien avec le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie d’injection ARNm « La protéine spike du SRAS-CoV-2 est cytotoxique, la FDA le savait » et elle nous est injectée… Par Résistance 71 le 20 juin 2021 ► https://resistance71.wordpress.com/2021/06/20/video-entretien-avec-le-dr-robert-malone-inventeur-de-la-technologie-dinjection-arnm-la-proteine-spike-du-sras-cov-2-est-cytotoxique-la-fda-le-savait-et-elle-nous-est-injectee/

COVID19 : la protéine Spike est très dangereuse, elle est cytoxique (cytoxique : toxique pour les cellules envahie ou infectée)

Entretien de Bret Weinstein (Ph.D en Biologie Évolutionniste) avec le Dr Robert Malone (inventeur de la technologie de vaccination ARNm) et Steve Kirsh (Entrepeneur) par Dark Horse Podcast le 14 juin 2021

Ceci est la traduction du sous-titrage anglais de la séquence vidéo de 14 minutes par Résistance 71 – La vidéo de la séquence sur YT est reproduite ci-dessous, elle est également visible sur Bitchute dans son intégralité (3h16) ► https://www.bitchute.com/video/TH2HAmTp40xq/

Complétée & Enrichie par Jo Busta Lally

BW : Steve j’ai pris connaissance de vous après avoir lu votre article sur le site Trial News de ce qui est en fait un article vivant qui est mis à jour à la lumière de ce qui vient à notre connaissance et je dois dire que je suis toujours un peu perdu dans cette utilisation du terme de “pilule rouge” pour des buts variés dont je ne pense pas qu’ils soient légitimes, mais cet article fonctionne vraiment comme une pilule rouge, si vous l’avez lu et pensez que soit quelque chose n’aille pas chez vous et que vous avez complètement mal interprété les données et il n’y a aucun problème et que quelque chose va vraiment mal chez vous ou alors que l’interprétation des données est vraiment telle que vous la présentez et cela est en fait très claire et absolument stupéfiant ; donc je vais juste dire que ce sur quoi vous avez mis le doigt est juste et le mot alarmant est juste une sous-estimation. Allez lire l’article par vous-même. […]

SK : Le retour que j’en ai est que les gens lisent pendant 30 secondes et disent qu’ils n’y croient pas et nous sommes en plein dans la dissonance cognitive, vous savez ces gens qui ont pris la pilule bleue et qui vivent dans la matrice là où tout est bon et bien et se disent que tout ceci ne peut pas être vrai et ils balaient ça de la main de suite mais ils ne peuvent pas citer une chose qui soit fausse et alors ils vont se résoudre à des attaques ad hominem et ils vont dire bah tout ça a été écrit par un ingénieur qui n’y connaît rien et pour moi cela est une victoire car ils ne peuvent rien contredire factuellement de ce que j’avance et la dernière chose qu’il leur reste c’est d’attaquer et attaquer une personne quand vous ne pouvez pas attaquer les arguments présentés et c’est ce que font les gens… [NdJBL : pour briser les chaines de la dissonance cognitive ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/10/dissonance-cognitive-de-r71-en-juillet-2011-version-pdf-octobre-2020.pdf]

BW : Oui et même si de toute façon ce que vous avez écrit ratisse bien large, vous allez commettre quelques erreurs, c’est normal et obligé, mais disons que si même 50% de ce que vous dites est vrai, cela demeure particulièrement alarmant et la réponse devrait être la même à savoir que quelque chose s’est vraiment mal passé, qu’il y a un danger et que nous ne nous comportons pas de manière rationnelle. SVP, donnez-nous les 10 points clef de votre propos.

SK : C’est si difficile parce que c’est une histoire incroyable. Laissez-moi vous dire comment ça fonctionne. Ça a commencé quand la personne qui vient nettoyer les tapis et moquettes chez moi est venue, portant un masque et se faisant vacciner pour pouvoir l’enlever et il m’a dit : “vous savez, j’ai juste reçu le vaccin Pfizer et j’ai fait une crise cardiaque deux minutes plus tard.” Il a donc passé la nuit à l’hôpital et me dit qu’il est toujours en train de récupérer de ça et il mentionna que sa femme aussi a commencé à sévèrement trembler après la vaccination et qu’elle ne peut plus tenir un verre sans renverser. elle n’avait rien auparavant et était en bonne santé. Donc je me retrouve avec ces deux personnes et peu de gens viennent chez moi en ce moment à cause du COVID et il y a aussi le gars de l’aquarium, la femme de ménage et le nettoyeur de tapis et donc rien que là dans un entourage très limité il y a déjà deux personnes touchées par des effets négatifs et si ces vaccins étaient vraiment sains, on ne verrait pas de choses comme ça, donc ça m’a titillé et puis j’ai participé à cette émission avec le Dr canadien Byram Bridle qui montra ces graphiques. Normalement quand vous vaccinez les gens, le vaccin est injecté dans l’épaule et il y reste et les anticorps sont fabriqués et ils attaquent cet antigène dans l’épaule et l’élimine. Le Dr Bridle a fait une demande FOIA au gouvernement japonais pour avoir quelques données et il s’est aperçu que cela ne reste pas dans l’épaule comme ça le devrait, mais que cela va dans tout le corps, le cerveau, le cœur…

BW : donc il y a deux problèmes, un est qu’il ne reste pas là où il est supposé rester et le second et cela est plus de votre expertise (le Dr Malone), est qu’est-ce que font ces vaccins, ils codent seulement la protéine spike de façon à ce que le système immunitaire apprenne à la reconnaître et la combattre. Mais maintenant nous savons que la protéine spike elle-même est dangereuse, elle est cytotoxique. Est-ce une bonne description ?…

RM : oui ça l’est et j’ai averti la FDA (Federal Drug Administration) à ce sujet et sur ce risque il y a des mois en arrière.

SK : Et pour être précis, la FDA n’a pas cru que la sub-unité s1 et la protéine spike étaient toxiques. La FDA savait au sujet de la bio-distribution et ce qui est très effrayant à ce sujet est que cette bio-distribution atteint son pic dans les ovaires des femmes.

NdR71 : la même équipe de Black Horse a fait une vidéo le 19 juin courant disant qu’une étude obtenue du japon par FOIA montre que les lipo-nanoparticules (celles qui délivrent le message ARN qui peut intégrer l’ADN par transcriptase inverse) se retrouvent en grande concentration à la fois dans les OVAIRES des femmes et dans la MOELLE OSSEUSE, ce qui n’est pas rien, ni sans doute “innocent”… N’oublions pas que tout ça est un “message génétique” exogène, une programmation introduite artificiellement dans le corps des soi-disant “vaccinés”, c’est à dire que rien n’arrive “par hasard”… Les gens qui ont mis ça au point savent PARFAITEMENT de quoi il retourne, c’est un crime contre l’humanité, rien n’est “accidentel”… L’humanité doit finalement comprendre qu’elle est sous attaque massive, la 3ème guerre mondiale a été déclenchée en phase active, il s’agit d’une guerre sans merci entre l’oligarchie étatico-capitaliste contre les peuples du monde. Il est grand temps d’ouvrir les yeux et de cesser de nier l’évidence.

RM : donc pour le dire clairement, ils savaient, ils savaient. Je leur ai envoyé la doc et ils ont pensé qu’il n’y avait pas suffisamment d’infos pour s’alarmer et penser que la protéine spike était biologiquement active.

SK : Ce fut la grosse erreur…

BW : Maintenant nous savons que la protéine spike est très dangereuse et biologiquement active et nous savons aussi, mais elle a fait ce que les brochures de ces vaccins disaient à savoir de se loger dans les membranes des cellules qui font la transcription et qu’elle serait moins destructive…

RM : Oui je pense que c’est juste. Ce n’est pas seulement la littérature des vaccins mais celle qui fut éditée et publiée par ceux qui ont développé ces clones. Ils étaient parfaitement au courant qu’il y avait un risque que la protéine spike soit biologiquement active et qu’elle aurait des effets adverses si elle ne restait pas collée aux cellules qui étaient transinfectées par l’ARN et ils ont utilisé une méthode d’ingénierie génétique pour lui mettre un domaine de transmembrane pour assurer son ancrage et qu’elle ne bouge plus. Et ils ont fait des études non-cliniques limitées pour dire elle ne bouge pas, nous l’avons faite pour qu’elle ne bouge pas et ils ont publié tout ça…

BW : c’est ça, c’est spécifiquement artificiellement créé…

RM : Mais en général cela n’est pas suffisamment bon dans les packages de données non-cliniques alors avant que nous ne lâchions le produit pour une utilisation humaine et normalement, quand nous ne sommes pas sous stress de temps, nous faisons de très sérieux tests sur des animaux. Et le fait que la protéine spike puisse se libérer et évoluer librement est quelque chose qui aurait du être observé, connu et compris bien avant que cela ne soit mis en pratique avec les humains. Je vais m’arrêter là.

BW : [récapitule en d’autres termes ce qui a été dit…]

RM : la vraie raison du pourquoi on utilise un vecteur d’adénovirus ou un messager ARN (ARNm) n’est pas pour juste fabriquer des anticorps mais ce qu’il y a de profond dans ces données c’est la manière dont ils produisent la protection à savoir par une cytotoxicité (toxicité cellulaire) donc vous montez les ctls contre et c’est la raison pour utiliser cette technologie basée sur la génétique, ce n’est pas pour générer des anticorps mais pour générer une cytotoxicité des lymphocytes.

BW : Ok donc vous et moi sommes sur le point de descendre dans le terrier du lapin blanc… Vous venez de dire qu’utiliser le vecteur ADN par l’ARN des vaccins ARN dont nous venons de parler… [NdJBL :Au fond du terrier du lapin blanc par Le Passeur d’Urantia Gaïahttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/12/Au-fond-du-terrier-du-lapin-blanc-par-Le-Passeur-dUrantia-Gaia-du-25-decembre-2018.pdf]

RM : Je l’appellerais.. Ce n’est pas un vaccin ADN, c’est un vaccin à vecteur ADN

BW : Correct

RM : Ce n’est pas un virus recombinant qui est un virus ADN, mais c’est la même idée, c’est une technologie de thérapie génique appliquée aux vaccins.

BW : OK, c’est la même technologie, et les choses en aval de la protéine spike c’est la même chose…

SK : Au fait, nous n’avons aucun problème avec les vaccins ARNm, mais juste de ce vaccin en particulier et de la protéine Spike et aussi parce qu’elle se détache de la cellule et se balade dans tout le corps, dans votre cerveau, votre cœur, partout en fait et vous pouvez avoir tous ces symptômes qui sont si différents, que ce soit un gamin de 16 ans qui ne peut plus parler ou voir 48 heures après l’injection ou quelqu’un qui tremble de manière incontrôlée ou quelqu’un comme mon nettoyeur de tapis maintenant qui est dorénavant handicapé, il a perdu 30 000 US$ en frais hospitaliers et il va faire une épidurale parce qu’il souffre tellement. Les victimes de ces vaccins ne peuvent pas raconter leur histoire à la presse, comme Tim mon nettoyeur m’a dit que la presse ignore son histoire et tous ces groupes de personnes qui sont incapables d’attirer une quelconque attention sur leur sort.

BW : et il y a plein de gens qui ne peuvent pas attirer l’attention et qui en plus ont vu leur compte Facebook fermé, il y a vraiment un effort de…

SK : il y a plus de 200 000 personnes aux États-Unis qui se sont vus disparaître de la planète…

RM : Il y a une censure qui s’exerce depuis plus d’un an qui est très bien documentée et qui est sans équivoque. Mon avis est le suivant ; en mettant en place une censure, les signaux ne peuvent pas être détectés, la voix des gens affectés ne peut pas être entendue ; je pense que nous devons avoir une discussion des plus ouvertes et que nous devons dévoiler tous les risques encourus et quand vous censurez… vous ne pouvez pas avoir cela.

SK : cela change la façon de penser des gens… Les gens ne veulent simplement pas y croire. Quand un médecin voit un fœtus après une fausse couche couvert de sang, le cerveau divisé en deux et dit qu’il n’a jamais vu un truc pareil dans toute sa carrière et que la femme, la mère avait été vaccinée un mois auparavant et qu’elle est enceinte de 25 semaines, quand ce type de chose se passe, le docteur dit que ça ne peut pas être le vaccin parce que le vaccin est sûr, alors il dit, bon ça doit être une malformation génétique, il le rapporte comme tel et ne le rapporte même pas dans le système de données VERA, donc on ne voit jamais ces signaux de sécurité parce que tout le monde est formaté pour penser c’est sûr et que ça ne peut pas être à cause du vaccin.

BW : oui, c’est juste je pense que cela est un véritable problème. Voilà ce qu’ils vont dire et je veux expliquer comment cela fonctionne. Je peux prendre votre histoire : je suis Steve et j’ai reçu chez moi quelques personnes qui m’ont raconté leurs expériences particulièrement alarmantes, mais ceci et tout le monde à cette table sera d’accord, pourrait être interprété comme une erreur d’échantillonnage. Comment savoir si tout ça n’est pas une de ces erreurs, vous essayez de savoir ce que disent d’autres personnes… J’ai eu un autre type d’expérience, j’ai parlé à pas mal de gens de ma vie quotidienne, je leur demande s’ils ont été vaccinés, la plupart disent oui, je leur demande leur expérience et là je me rends compte que la vaste majorité de ces gens ont eu une expérience terrifiante à un niveau alarmant pour eux ou des gens de leur entourage, en fait je peux dire que les seules personnes a qui j’ai parlé et qui n’ont pas eu d’effets négatifs à rapporter sont mes parents et la mère de Heather (NdT: l’épouse de Bret), le reste… des erreurs d’échantillonnage ? Peut-être l’âge, je ne sais pas… mais le fait est qu’il y avait des histoires dont je n’ai jamais entendu parlé avec des vaccins, des gens qui avaient une sensation de brûlure intense dans le bras pendant des semaines, des maux de tête infernaux qui ne partaient pas, de la fièvre…

RM : Je suis un professionnel de la régulation, je parle souvent à la FDA au sein de laquelle j’ai de bons amis qui sont à des postes très élevés. Ils étaient au courant lorsque nous faisions des tests cliniques randomisés que ces effets néfastes se produisaient, certains de ces effets étaient très retardés et très atypiques en ce qui concerne des essais cliniques de vaccins. Ceci est une technologie nouvelle et cela est le cœur de l’affaire. Je pense qu’un des problèmes est que nous pensons que tout cela est comme tous les autres vaccins et leurs effets que nous avons vus auparavant ; ce n’est pas le cas ceci est une technologie très très différente qui donne des symptômes des plus bizarres…

[Fin de l’extrait]

Le problème n’est pas la vaccination (quoique) mais l’OBLIGATION VACCINALE : « Art. L. 1111-4. – Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé. »
« Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix. Si la volonté de la personne de refuser ou d’interrompre un traitement met sa vie en danger, le médecin doit tout mettre en œuvre pour la convaincre d’accepter les soins indispensables. »

« Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. »

CONTROLENCOURS

Preuve que ce n’est pas le virus qu’ils veulent contrôler, mais NOUS : Le rétro-tracing, qui sera généralisé en France début juillet, va permettre de « remonter plus haut dans les chaînes de contamination » pour identifier « les moments, les lieux, les événements » à l’origine de la transmission du Covid-19 ainsi que tous ceux qui ont été « co-exposés ».  Ohé, les Français ! Vous ne la voyez toujours pas, l’arnaque ? Vous l’acceptez, la surveillance de masse ? La dictature pseudo-sanitaire ? Le flicage de tous vos mouvements ? OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/06/19/foutage-de-gueule-suite-le-retro-tracing-du-covide/

Voilà pourquoi nous appelons à REFUSER la vaccination de masse ANTICOVID comme seul traitement alors que le taux de létalité mondiale de cette maladie n’est que de 0.03% maximum !

Il n’y a donc aucune URGENCE à accepter de se faire inoculer en masse ces injections transgéniques (OGM) expérimentales. Ci-dessous vous avez quelques preuves documentaires au format PDF à lire en priorité et à diffuser, car en France la censure fait rage à tous les étages, qui démontrent que l’objectif réel de cette manipulation à la PLANdémie PLANétaire PLANifiée est la réduction programmée de l’Humanité ;

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF et dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

20/06/21 : INFO Roseau en supplément PDF : Le PASS SANITAIRE est le but affiché de la Commission européenne depuis 2018 comme aboutissement d’une campagne de vaccination. Tout a débuté en 2018 : “Feuille de route pour la mise en œuvre des actions de la Commission européenne basées sur la communication de la commission et la recommandation du conseil sur le renforcement de la coopération contre les maladies évitables par la vaccination” : ► https://ec.europa.eu/health/sites/default/files/vaccination/docs/2019-2022_roadmap_en.pdf

Nouvelle chronique de RIEN : À PELLES D’AIR – PDF N° 302 de 10 pages – Complétée et Enrichie par mézigue ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/a-pelles-dair-de-rien-le-14-juin-2021-pagination-jbl.pdf

INÉDIT À DIFFUSER SANS PITIÉDOSSIER PDF N° 120621 de 28 pages de Jo Busta Lally ► Pourquoi & Comment dire NON en masse à l’Injection Transgénique (OGM) Expérimentale contre le COVID-19    https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/dossier-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-experimentale-jbl1960-juin-2021.pdf

PDF N° 300 de 27 pages les preuves de la création du SRAS-CoV-2 / COVID-19 à l’Université de Caroline du Nordhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/coronavirus-saga-vt-march-2020-aujourdhui-via-r71-et-jbl-juin-2021.pdf + PDF N° 230 de 115 pages pour remonter aux origines de la PLANdémie PLANétaire PLANifiée depuis 1820 aux USA et 1840 au Canadahttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/for-murder-by-decree-a-meurtre-par-decret-dossier-constitue-par-jbl1960-en-dec-2020.pdf

Phœnix, de Zénon en version PDF au format livre de 7 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/poeme-de-zenon-phoenix-20-mai-2021-pdf-de-jo-juin-21.pdf pour empêcher la vaccination des enfants dès l’âge de 12 ans !

SRAS-CoV-2, COVID et vaccination : développement de l’infrastructure technotronique dictatoriale et Fin de l’Humanité programmée (James Corbett)BIOSÉCURITÉ, corbettreport du 16 janvier 2021Traduction Résistance71 dans une version originale au format PDF N° 237 de 16 pages complétée & Enrichie par JBL1960https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/02/corbettreport-covid-et-vaccination-biosecurite-traduction-r71-pagination-jbl.pdf

PDF N° 130121 de 28 pages de la remarquable synthèse du Pr. Denis Rancourt sur ce qu’on sait aujourd’hui SCIENTIFIQUEMENT sur le SRAS-CoV-2 et la « pandémie » COVID-19 associéeÀ DIFFUSER SANS PITIÉ pour STOPPER IMMÉDIATEMENT la MASCARADE et l’imposture avant qu’elles ne nous enferment dans sa dictature technotronique eugéniste programmée https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/01/synthese-du-pr-denis-rancourt-sur-le-sras-cov-2-et-la-pandemie-cov19-associee-maj.pdf 

DOSSIER SPÉCIAL PDF À DIFFUSER SANS PITIÉ Les Chiffres de la psychose SARS-CoV-2 : La Fraude des Tests RT PCR permet la mise en place de la Dictature SanitaireVersion PDF N° 224 de 18 pageshttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/dossier-special-fraude-tests-rt-pcr.pdf car tout le dispositif sécuritaire part de là ; de l’arnaque des faux positifs au COVID et aujourd’hui encore, nous subissons une psychose à la contamination des testés positifs et TOUT REPOSE SUR CETTE ARNAQUE !

Pour preuve, le dernier Bulletin Hebdo du Réseau Sentinelles de la semaine 23 du 7 au 13 juin 2021 https://www.sentiweb.fr/5328.pdf dont le taux d’incidence des I.R.A. est de 31 CAS pour 100 000 habitants.

FAUCILEAKS

Je le redis, il n’est pas question d’être contre la vaccination lorsqu’elle fait preuve de son efficacité mais dans le cas présent c’est tout juste le contraire. Particulièrement en France, où les merdias mainstream ne sont que les portes-voix de leur Maitre, Macron et de son Gouvernement-qui-ment et alors que partout ailleurs dans le monde des voix commencent à s’élèver pour demander l’arrêt de la vaccination de masse contre le COVID et alors qu’en France on veut vacciner de 12 à 100 ans ICI !

Macron et l'inoculation finale

NON ! LEVONS-VOUS & STOPPONS LES !

NOUS LE DEVONS À NOS ENFANTS – À NOS PETITS ENFANTS & AUX GÉNÉRATIONS FUTURES car si nous les laissons faire sans réagir, elles ne risquent pas d’arriver !

Sinon à fermer sa goule à tout jamais ce qui pour ma part est juste impossible !

JBL1960

Je rajoute ce document PDF que l’on m’a transmis et qui, à mon sens, mérite d’être lu ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/mj12-le_gouvernement_secert-william_milton_cooper.pdf ; Ce document écrit en mai 1989 et révisé en 1990 explique bien des choses arrivées depuis. Mais également comment d’autres choses ont pu se passer et pourquoi le 0.001% semble avoir toujours plusieurs coups d’avance sur nous, les 99.999% !

113 réflexions sur « VIDÉOS et PDFs INDISPENSABLES pour COMPRENDRE POURQUOI IL EST URGENT DE REFUSER LA VACCINATION DE MASSE CONTRE LE COVID ! »

  1. INFO ROSEAU : respiration et par la peau.
    Ici, le Dr Lee Merrit (elle n’est pas la seule) témoigne de nombreux et inquiétants symptômes que développent des non vaccinés qui ont des contacts avec les inoculés. Il s’agit principalement de symptômes grippaux, de saignements vaginaux chez les femmes, y compris ménopausées, et de douleurs aux testicules chez les hommes.

    http://www.bitchute.com/video/Qqslv

    Et voici le seul lien en français que je peux vous donner / A la découverte des vaccins auto-disséminés :

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/05/06/a-la-decouverte-des-vaccins-autodissemines/

    J'aime

    1. Comme certains lecteurs lisent en diagonale…

      Je précise : Pour aller à la plage
      – auto test,
      – médiateur covid-19 CIRCUS,
      – chien renifleur…

      Prochaine étape, l’extrait de casier judiciaire ???

      J'aime

  2. En anglais : Formidable témoignage (il y a un mois déjà, donc peut-être déjà posté sur ce blog) du Dr Shankara Chetty, médecin généraliste en Afrique du sud, avec expertise en microbiologie: il a traité dans son cabinet plus de 4000 patients atteints de Covid-19 avec notamment de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine; si aggravation à J8: de la prednisone, mais aussi un anti-histaminique type 1: Promethazine (25mgx3/jour) avec éventuellement montelukast +/- salbutamol; et si présence de symptômes intestinaux: famotidine, un anti-histaminique type 1.
    Sur plus de 4000 patients (certains avec comorbidités): 0 hospitalisation, 0 long Covid-19. Si traité tôt: 0 séquelle.

    J'aime

  3. Youpi ! Plus de 15000 morts du poison injectés…

    J'aime

  4. Remonter quelques décennies en arrière pour comprendre ce qui nous arrive

    Cette video résume bien la situation actuelle. De plus ce qui est intéressant est la lecture que fait le narrateur George Hunt des comptes rendus de cette oligarchie milliardaire lors de leurs réunions et vous verrez selon leurs termes comme ils ne nous considèrent que comme du bétail.

    On y retrouve les Cecil Rhodes, Milner, Rothschild, Rockefeller, … Bref toujours les mêmes que dénoncent Pierre Hillard depuis des années dans ses travaux sur le nouvel ordre mondial.

    Et vous verrez que cette nouvelle lubie climatique dont les médias et le gouvernement n’arrêtent pas de nous rabâcher les oreilles ne date pas d’aujourd’hui mais est un plan concerté de longue date pour une dominance mondiale qui a pris forme avec l’Agenda 2021 et aujourd’hui avec l’Agenda 2030. Ces salopards ont de la suite dans les idées et ne lâchent jamais.

    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/GeorgeHuntUNCED:2?src=embed

    J'aime

  5. La 5G est clairement le nerf de la guerre aux peuples, et la promesse de leur complète esclavagisation.
    Il faut se souvenir que Robert Maxwell, le père de Ghislaine, la complice de Epstein, a été, par le passé, impliqué dans le scandale PROMIS.
    PROMIS, c’est l’installation de portes dérobées dans tous les ordinateurs Windows de la planète pour fournir des données aux agences de renseignements israéliennes.
    Le logiciel PROMIS a depuis évolué, et il diffuse en continu des données sur la population mondiale.
    Les données sont traitées par l’agence de renseignement israélienne Unité 8200, à la base URIM Singit Base et la NSA (voir sur Wikipedia).

    La DARPA, et d’autres agences continuent de développer des biopuces nano-technologiques (comme elle l’a reconnu), ainsi que des micro-puces, et des armes biologiques à base de protéines pour contrôler les esprits :

    https://www.theguardian.com/science/neurophilosophy/2016/mar/24/magneto-remotely-controls-brain-and-behaviours

    Quand certains s’étonnent de l’endormissement des masses, tout s’explique en fait.

    J'aime

      1. Aujourd’hui, 3 orages dont 2 violents chez moi !

        Et, certaines régions ont morflées … grêle comme des balles de tennis, clocher qui tombe dans la nef !

        Certains orages me semblent pas naturels, et ce depuis celui du jeudi 3 juin…

        J'aime

      2. Je ne connaissais pas ce dicton.

        Ca pèle aussi, et apparemment ce sera comme ça pour 2 semaines.

        C’est l’année La Nina et on morfle bien.

        J'aime

    1. Une étude scientifique menée par Le Monde accuse le gouvernement d’être responsable de 15 000 décès de Covid-19 en France en refusant de suivre l’avis du Conseil scientifique qui lui demandait de confiner le pays en février. Un avis que le gouvernement avait rejeté
      Un scandale qui risque de coûter très cher à Emmanuel Macron à moins d’un an de la présidentielle. En tout cas, au moment où les Français commencent à reprendre une vie normale, une étude publiée ce vendredi 18 juin par Le Monde et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com risque de gâcher la fête à l’Elysée.
      =*=
      Euh ! Non… Faut bien lire l’article, Bill Gates a refilé 4 millions d’€ à Le Monde sur 5 ans c’est pour appuyer tout ce qu’il dira !

      J'aime

  6. J'aime

  7. https://www.francesoir.fr/societe-sante/les-conflits-dinterets-dans-les-recommandations-de-loms-denonces

    Toutes les maladies dangereuses sont mieux traitées quand elles sont prises en charge tôt. Un des grands défauts de notre stratégie sur le Covid-19 a été d’attendre une semaine que la maladie devienne dangereuse, quand respirer devient un problème.

    Article original paru sur TrialsiteNews et traduit par France Soir.

    Un traitement précoce du COVID, même pour ceux qui présentent des symptômes légers, empêche une hospitalisation ultérieure. Il existe plusieurs médicaments de traitement précoce prometteurs, mais l’ivermectine est en tête du peloton en ce qui concerne la sécurité, l’efficacité et le prix. Malheureusement, les plus grands acteurs des médias grand public occidentaux sont membres de la Trusted News Initiative (TNI). Le TNI est une histoire pour un autre jour, mais il est remarquable que les grands médias aient à peine rapporté qu’ils avaient accepté de promouvoir la vaccination mondiale et que tout « mythe de désinformation est stoppé net ». Malheureusement, le traitement précoce semble être considéré comme un mythe de la désinformation et n’est pas mentionné. Un traitement précoce est vital pour traiter les maladies graves et le COVID-19 ne fait pas exception.

    Compte tenu du coût humain et économique, cet évitement d’un traitement précoce avec un médicament très sûr, efficace et hors brevet, est une tragédie criminelle aux proportions immenses et un billet de loterie gagnant pour certaines sociétés pharmaceutiques qui conçoivent et vendent de nouveaux médicaments brevetés qui pourraient pas concurrencer l’ivermectine sur un marché libre. Merks thérapeutique, le molnupiravir cherche une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA), « Merck recevra environ 1,2 milliard de dollars pour fournir environ 1,7 million de cycles de molnupiravir au gouvernement des États-Unis. en 1986. Il suffit de le recommander pour traiter le COVID-19, mais s’il était officiellement reconnu comme un traitement efficace, il empêcherait légalement l’autorisation d’urgence du molnupiravir jusqu’à ce qu’il réussisse les essais et retarderait l’accord de 1,2 milliard de dollars.

    L’OMS, en tant que plus grande organisation mondiale de santé à but non lucratif, prend des décisions que d’autres suivent généralement, confiante dans le fait que l’OMS est libre d’intérêts commerciaux. À l’origine entièrement financée par les États membres, l’organisation reçoit désormais moins de 20 % de son budget des États membres et le reste de donateurs avec leurs propres intentions de donateurs ainsi que des intérêts financiers et stratégiques spécifiques. Margret Chan, l’ancienne directrice générale de l’OMS, a déclaré en 2015 « Je dois prendre mon chapeau et faire le tour du monde pour mendier de l’argent et quand ils nous donnent de l’argent, ils sont fortement liés à leurs préférences, à ce qu’ils aiment. Ce n’est peut-être pas la priorité de l’OMS, donc si nous ne résolvons pas ce problème, nous ne serons pas aussi bons que nous l’étions ».

    Journaliste chevronné, Robert Parsons explique que « le programme d’éradication de la variole a été entièrement financé par des donateurs, ce qui a peut-être causé le problème, que pour des projets spéciaux, il faille lever des fonds, mais que le secteur privé est peu susceptible montre des bénéfices… Par conséquent, il y a peu de recherche indépendante en santé publique ». Depuis, l’influence financière indue des acteurs privés s’est plutôt accrue à l’OMS. Les dons sont assortis de mises en garde, si bien que l’organisation est compromise sur un certain nombre de questions qui impliquent les intérêts des donateurs.

    En 2010, par exemple, après la pandémie de grippe H1N1, une enquête menée par le British Medical Journal (BMJ) et le Bureau of Investigative Journalism a révélé que les principaux scientifiques à l’origine de la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé sur le stockage de médicaments contre la grippe pandémique avaient des liens financiers avec des entreprises qui avaient un profit à en tirer. Ces conseillers ont réussi à convaincre le gouvernement britannique de dépenser des milliards pour un vaccin qui n’a jamais été nécessaire.

    Bill Gates a relancé l’industrie de la vaccination autrefois défaillante en plaçant la vaccination à l’ordre du jour mondial depuis 2012. La puissance du financement de la fondation Gates a dicté l’évolution vers les vaccinations plutôt que les traitements. Gates pense que le capitalisme est plus efficace que les services de santé publique pour soigner les gens et, sans aucun doute, considère ses investissements dans plusieurs sociétés pharmaceutiques, dont Merck, Pfizer, Johnson & Johnson, comme des investissements éthiques, rendant le monde meilleur. Le capitalisme, c’est. généralement plus efficace que le gouvernement, mais il valorise les profits avant les gens. Morgan Stanley estime que Pfizer pourrait gagner 100 milliards de dollars grâce aux vaccins au cours des cinq prochaines années.

    La fondation Gates est le deuxième bailleur de fonds de l’OMS après les États-Unis. Gates a pourtant fondé aussi, et financé The Vaccine Alliance (GAVI) et le Fonds mondial. En 2018-19, leur contribution combinée était de 27 % supérieure à celle des États-Unis, ce qui rend l’influence de Gates plus puissante que n’importe quel gouvernement. Comme les fonds sont affectés à des projets spécifiques, l’OMS ne décide pas de la manière dont l’argent de la fondation est dépensé, contrairement à Gates. Les priorités de Gates sont devenues celles de l’OMS, et cette priorité est la vaccination mondiale contre le COVID-19, et non les systèmes de santé publique fournissant un traitement précoce. Tedros Adhanom, l’actuel directeur général de l’OMS, a déjà travaillé pour Gates lorsqu’il a siégé au conseil d’administration de GAVI et à la présidence du Fonds mondial. Il est vraisemblablement toujours influencé par l’idéologie et le pouvoir financier de son ancien employeur.

    Dans la recommandation de l’OMS sur l’ivermectine, ils montrent une réduction des décès de 80 % mais avec une « faible certitude » et pourtant, ils recommandent de manière déconcertante de ne pas l’utiliser. Le document de recommandations de l’OMS est « basé sur une revue systématique vivante et une méta-analyse en réseau réalisée par des chercheurs de l’Université McMaster ». L’Université McMaster (y compris l’un de ses affiliés directs) aurait dû s’excuser de mener la ligne directrice, étant donné qu’elle a plusieurs conflits d’intérêts objectifs en ce qui concerne l’ivermectine.

    McMaster conçoit et produit des vaccins COVID-19 de deuxième génération. Il est probable que les gens hésiteront davantage à se faire vacciner s’il existe une option prophylactique et thérapeutique viable et sûre pour COVID-19. Deuxièmement, l’Université McMaster reçoit des millions de dollars de financement de la Fondation Gates qui sont investis dans des entreprises axées sur le marché, dont certains produits concurrenceraient l’ivermectine sur le marché libre, sauf que l’ivermectine est très bon marché. De plus, non seulement McMaster reçoit des millions de dollars de financement de la Fondation Gates, mais il partage du personnel tel qu’Edward Mills, professeur agrégé de McMaster et conseiller en essais cliniques pour la Fondation Gates. Edward Mills est l’investigateur principal de l’essai Together évaluant l’ivermectine.

    Mills, dans une interview de McMasters en 2020, déclaire : « nous manquons rapidement d’options sur les médicaments réutilisés, nous devons donc faire des essais de nouveaux médicaments » Peut-être, mais avec les Gates possédant des actions dans plusieurs grands producteurs de vaccins et de médicaments concurrents, il y a un conflit d’intérêts manifeste.

    Dans une récente interview, Mills semblait minimiser l’effet de l’ivermectine. « Les preuves sur l’utilisation prophylactique de l’ivermectine ne sont pas très convaincantes ». Mills doute étonnamment que la prophylaxie, où les données montrent clairement que l’ivermectine est la plus efficace, « n’est pas convaincante ». S’il y a un domaine où l’ivermectine est particulièrement efficace, c’est en prophylaxie. Il y a eu plusieurs études qui montrent que le moment de la dose prophylactique est important. L’essai Carvallo de 1200 soignants santé de première ligne a révélé que 12 mg d’ivermectine par semaine entraînaient zéro cas contre 58% de cas positifs dans le groupe témoin sur une période de dix semaines. Vous pouvez laisser l’essai de côté, mais à la fin, vous restez avec un résultat remarquable qui est renforcé par l’étude AIIMS de 3500 hospitaliers utilisant la même dose mais seulement deux fois par mois, a montré une réduction de 74% (?) dans certains cas, et pourtant Edward Mills ne trouve curieusement pas les preuves de prophylaxie intéressantes. Le gros de l’argent n’est pas dans la conduite d’essais de médicaments génériques réutilisés mais dans les essais de sociétés pharmaceutiques luttant pour des parts de marché.

    L’OMS n’aurait pas dû accepter la participation de McMasters aux lignes directrices ou à l’essai sur l’ivermectine en raison de leur conflit d’intérêts. Je crois que l’OMS n’a pas commandé l’analyse qu’elle a utilisée dans ses directives actuelles, mais elle lui a été proposée par la fondation Gates, car c’est évidemment ainsi que l’OMS fonctionne maintenant. L’OMS attend maintenant les résultats de la piste Together financée par Gates pour éclairer son opinion sur l’ivermectine. Qu’est-ce qui pourrait mal se passer?

    Les questions envoyées au bureau d’éthique de l’OMS, demandant des éclaircissements sur sa recommandation contre l’utilisation de l’ivermectine, ont reçu une réponse indiquant qu’ils refusaient de fournir le procès-verbal de la réunion, aucun vote n’était nécessaire, aucun entretien ne sera accordé, ils « n’envisagent pas une évaluation de l’ivermectine pour que l’utilisation prophylactique dans le COVID-19 soit justifiée », aucun membre du personnel d’une société pharmaceutique n’était impliqué, ils ne considèrent pas les essais des sociétés pharmaceutiques comme « biaisés en soi » et il y avait une clause de confidentialité intimidante dans leur correspondance.

    La méta-analyse de l’OMS a montré que l’ivermectine avait trois fois plus d’effets indésirables. Le Dr Tess Lawrie, d’Evidence-Based Medicine Consultancy Ltd, dit que « l’estimation de l’effet est très imprécise. Par conséquent, ce que montrent ces preuves de l’OMS, c’est qu’il n’y a pas de différence claire dans les événements indésirables graves entre les personnes qui ont reçu de l’ivermectine et celles qui n’en ont pas reçu. Cela montre également qu’il y a eu très peu d’événements dans la méta-analyse – ils ne rapportent pas combien d’événements, mais cela peut-être environ 7 au total pour les groupes Ivermectine et contrôle combinés. L’équipe des recommandations de l’OMS/McMasters a interprété de manière inappropriée cette constatation en disant que « l’ivermectine peut augmenter le risque d’événements indésirables graves ». Toute personne à l’OMS impliquée dans l’élaboration de recommandations serait en mesure de vous le dire. »

    Le scientifique en chef de l’OMS, le Dr Soumya Swaminathan, a récemment averti sur Twitter les ressortissants indiens de ne pas prendre d’ivermectine, citant du matériel marketing de Merck. Dr Swaminathan et a reçu un avis juridique pour avoir diffusé de la désinformation et causé de nombreux décès par l’Association du barreau indien. Le tweet a depuis été supprimé.

    L’idée autrefois noble d’un système de santé publique mondial travaillant pour nos meilleurs intérêts est plutôt devenue motivée par des intérêts financiers privés. S’il ne génère aucun profit, il est peu probable qu’un médicament ou un traitement soit testé dans le cadre d’un essai important et coûteux. Les fabricants de médicaments ont convaincu l’OMS que seuls les essais coûteux sont acceptables, de sorte que seuls leurs médicaments, avec leur soutien financier, sont testés selon cette norme. Et pourtant, l’essai largement salué « l’ivermectine ne fonctionne pas », Lopez-Media a eu plusieurs problèmes extrêmement graves, en plus d’être financé par les fabricants de vaccins, mais malgré ces problèmes, a été le seul essai sur l’ivermectine à être accepté par JAMA.

    L’OMS a été financièrement persuadée que les seules pistes qui valent la peine d’être examinées sont celles qui sont finançables par les bailleurs de fonds. Comme l’ont montré les essais sur le cancer financés par le tabac, les essais sur l’ivermectine ne sont pas mieux réalisés par toute personne ayant un conflit d’intérêts financier et idéologique dans les investissements dans les vaccins. L’OMS ne devrait pas fonder son opinion sur l’ivermectine sur des essais menés par la fondation Gates. GAVI a récemment diffusé sur Google des annonces « pourquoi l’ivermectine n’est pas recommandée » Le traitement précoce est une menace scientifique pour l’industrie mondiale de la vaccination.

    L’OMS doit prouver qu’elle a suivi un processus scientifique et éthique dans sa recommandation contre l’utilisation de l’ivermectine. La confiance du public est cruciale pour vaincre la pandémie. Le procès-verbal de la réunion, où la recommandation contre l’ivermectine a été prise, doit être rendu public. Sans cela, la recommandation reste embourbée dans des soupçons de dépassement des entreprises. On doit nous dire, et nous montrer les factures, qui a payé pour l’étude McMaster qui a informé la recommandation de l’OMS contre l’ivermectine et tout conflit d’intérêts.

    Le procès Together nécessite des contrôles publics et une surveillance indépendante. Nous ne pouvons pas permettre qu’un autre essai dictant une politique de santé mondiale soit accepté comme « gold standard » par l’OMS, sans avoir répondu aux questions et examiné les conflits commerciaux et idéologiques des bailleurs de fonds.

    De nombreux ECR ont prouvé l’efficacité de l’ivermectine et réaffirmé sa sécurité. Les essais sur l’ivermectine nécessaires portent sur le dosage, à divers stades de la maladie, y compris la prophylaxie. Nous devrions commencer à l’utiliser immédiatement.

    Notez que les opinions exprimées dans cet article d’opinion sont les opinions personnelles de l’auteur et pas nécessairement celles de TrialSite.

    Auteur(s): Andrew Bannister, traduit par FranceSoir

    J'aime

    1. Bill « La Piquouze » Gates et son Empire Mondial de la Santé – Source The Grayzone, traduction Entelekheia – Compilation R71, version PDF JBL1960

      Jeremy Loffredo (journaliste indépendant basé à Washington D.C.)

      Michele Greenstein (journaliste indépendante, ex-RT America)

      Paru sur The Grayzone sous le titre Why the Bill Gates global health empire promises more empire and less public health

      Traduction Corinne Autey-Roussel pour Entelekheia

      Compilation des 4 parties par Résistance71 pour une mise au format PDF N° 185 de 33 pages par mézigue sous le titre : Bill « La Piquouze » Gates & son Empire Mondial de la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

      Depuis près d’un an, TOUT A DÉJÀ ÉTÉ DIT…

      Cliquer pour accéder à bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

      J'aime

  8. https://pbs.twimg.com/media/E4TWZ6TXoAAMRjP?format=jpg

    Un labo français à l’origine du virus chinois ?

    Après l’épidémie de SRAS en 2003, dissimulée pendant plusieurs semaines par la Chine, celle-ci avait pris conscience qu’elle manquait d’infrastructures d’études des virus qui lui aurait permis de mieux lutter contre l’épidémie. Elle appela au secours les trois seuls pays bien équipés dans ce domaine : États-Unis, Russie et France. Les deux premiers ne répondirent pas, conscients que la Chine obsédée par son ambition de redevenir une puissance dominante dans le Monde passerait vite d’une destination humanitaire des recherches à un programme militaire. D’autant plus qu’ils savaient par leurs services de renseignement que la Chine avait déjà quatre laboratoires de type P3 et P4 (1), tous quatre sous contrôle de l’armée chinoise, bien que trois d’entre eux soient officiellement civils. Il leur manquait seulement des bons spécialistes.

    J'aime

  9. La meilleure défense… C’est l’attaque !

    C/le labo de Wuhan : Je vous colle ci-dessous le PDF du discours officiel prononcé le 25 février 2017 par le Premier Ministre de l’époque, Bernard Cazeneuve, à la cérémonie d’accréditation du laboratoire de haute sécurité biologique P4 – Wuhan (Chine) : « La France est fière et heureuse d’avoir contribué à la construction du premier laboratoire de haute sécurité biologique P4 en Chine. Conçu par des experts français, puis mis en chantier à WUHAN en 2011, cet outil de pointe constitue un élément central de la réalisation de l’accord intergouvernemental de 2004 sur la coopération franco-chinoise en matière de prévention et de lutte contre les maladies infectieuses émergentes. »

    Cliquer pour accéder à 23.02.2017_discours_de_m._bernard_cazeneuve_premier_ministre_-_ceremonie_daccreditation_du_laboratoire_de_haute_securite_biologique_p4.pdf

    J'aime

    1. R71 de l’époque : La crise mondiale du coronavirus CoV19 ou plus exactement : SARS-CoV-2 « Caroline du Nord » est ni plus ni moins que la 3ème guerre mondiale déclenchée entre l’oligarchie et l’humanité. Il est très important, vital même d’en prendre conscience et d’agir en conséquence tant qu’il en est encore temps… Nous sommes en état de légitime défense ! Nous sommes 99,9% ils ne sont que 0,1% ! Nous ne sommes le pot de terre que par notre consentement… Il suffit de retirer notre consentement massivement et à tout jamais et le système s’écroule une bonne fois pour toute pour que nous le remplacions par cette coopération et entraide profondément ancrées dans notre nature, c’est à dire RADICALES, formant le socle fondamental d’une société des sociétés universelle menant l’humanité à sa réalisation définitive. Qu’on se le dise !

      Université de Caroline du Nord : preuve documentaire de la fabrication du CoV19 depuis 2003

      Veterans Today – 17 avril 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://www.veteranstoday.com/2020/04/17/university-of-north-carolina-evidence-cv19-in-design-since-2003-2006-paper-precursor-to-2017-creation/

      Traduit de l’anglais par R71 dans : Coronavirus CoV19 = SARS-CoV-2, créé à l’ Université de Caroline du Nord (Résistance 71 et Veterans Today)

      Complété et enrichi par mézigue !

      Titre de l’article VT en français : « Reprogrammer le circuit de transcription du coronavirus du Syndrome Respiratoire Aigu Sévère, l’ingénierie d’un génome de recombinaison résistant » au format PDF ci-dessous ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/sars-cov_ucn.pdf

      Article soumis pour révision et publication le 15 mai 2006 par B. Yount, R. Roberts, L. Lindesmith et R. Baric du Département d’épidémiologie, programme des maladies infectieuses, École de Santé Publique, Département de microbiologie et d’immunologie, École de Médecine, Centre de Vaccination de l’État de Caroline, Université de Caroline du Nord, Chapel Hill, NC 27599.

      À noter pour l’anecdote qui n’en est peut-être pas une… en page 2 de l’article scientifique dont nous fournissons le PDF ci-dessus, un gène du nouveau virus y est appelé « Remilla luciferase ». On ne peut pas inventer des trucs pareils !… Allez le lire par vous-même.

      Cliquer pour accéder à sars-cov_ucn.pdf

      J'aime

  10. https://www.margueriterothe.com/2021/06/revelations-google-et-l-usaid-ont-finance-les-experiences-sur-les-virus-du-collaborateur-de-wuhan-peter-daszak-pendant-plus-d-une-de

    « Google a financé pendant plus de dix ans des recherches menées par l’EcoHealth Alliance de Peter Daszak – un groupe controversé qui a ouvertement collaboré avec le Wuhan Institute of Virology dans le cadre de recherches sur le coronavirus « meurtrier » des chauves-souris -, révèle aujourd’hui The National Pulse.

    Les liens financiers mis au jour entre EcoHealth Alliance et Google font suite à des mois de censure par les grandes entreprises technologiques des articles et des personnes qui soutiennent la théorie de la « fuite du laboratoire » du COVID-19.

    L’Alliance EcoHealth, soutenue par Google, a joué un rôle essentiel dans la dissimulation des origines du COVID-19 par l’intermédiaire de son président, Peter Daszak.

    M. Daszak a fait partie de l’équipe d’enquête sur le COVID-19 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a été gravement compromise. Il s’est fait le champion des efforts visant à « démystifier » la théorie de l’origine du virus en laboratoire, malgré le soutien croissant apporté à cette théorie par les experts de l’émission War Room de Steve Bannon : Pandemic podcast de Steve Bannon au début du mois de janvier 2020.

    Les sites Web de gauche se faisant passer pour des « vérificateurs de faits » continuent de qualifier de « fausse » la théorie du laboratoire, malgré le changement de ton du régime Biden, des principaux scientifiques mondiaux et des responsables du renseignement.

    EcoHealth Alliance a également acheminé des centaines de milliers de dollars de l’argent des contribuables américains provenant de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) du Dr Anthony Fauci à son partenaire de recherche, l’Institut de virologie de Wuhan, pour mener des études sur les coronavirus « tueurs » de chauves-souris.

    Google.org, la branche caritative du géant de la technologie, finance également des études menées par des chercheurs de l’alliance EcoHealth, dont Peter Daszak, depuis au moins 2010.

    « Le soutien généreux du peuple américain.»

    Cette relation, qui remonte à plus de dix ans, est évidente dans une étude de 2010 sur les flavivirus des chauves-souris, dont les auteurs sont Peter Daszak et Jonathan Epstein, vice-président de l’alliance EcoHealth, et qui remercie Google.org pour son financement. Une étude de 2014 sur la propagation des henipavirus, dont Daszak est l’auteur, déclare de la même manière qu’elle a été en partie « soutenue par Google.org ».

    Le résumé de 14 pages de l’article résume :

    « Nous rendons compte d’une étude menée dans la province de Guangdong, en Chine, pour caractériser les comportements et les perceptions associés à la transmission d’agents pathogènes à potentiel pandémique dans les populations humaines hautement exposées à l’interface animal-homme. Une enquête sur les facteurs de risque et l’exposition a été menée auprès de personnes fortement exposées à la faune sauvage. »

    L’article semble jeter les bases de la théorie selon laquelle les coronavirus semblables au SRAS pourraient provenir d’un marché humide dans une province proche de la ville de Wuhan – l’épicentre probable du COVID-19.

    « La majorité des maladies infectieuses humaines sont d’origine animale ; il est donc de la plus haute importance de comprendre l’interface homme-animal en ce qui concerne l’émergence et le risque de maladie. La fréquence et la variété croissantes des interactions homme-faune en Chine offrent des possibilités de transmission d’agents pathogènes zoonotiques de l’animal à l’homme », commente l’article.

    Le document souligne également comment le SRAS est « apparu chez l’homme et d’autres mammifères sur les marchés humides » :

    « La manipulation, le transport et le dépeçage d’animaux sauvages chassés ou élevés présentent un risque de propagation d’agents pathogènes à l’homme. Dans les provinces du sud de la Chine, y compris Guangdong, un pourcentage important de la population se procure de la viande fraîche pour la consommation sur les marchés humides, des marchés communautaires spécialisés dans la vente et le dépeçage d’animaux vivants, y compris des animaux rares et menacés. La recherche a démontré que les interfaces homme-animal, comme celles de ces marchés humides, constituent un environnement idéal pour l’émergence, la transmission et l’amplification des maladies infectieuses. » (Traduit avec DeepL)
    =*=
    Et c’est nous les vilains konspis ?

    J'aime

  11. 19/06/21 Rumble — Le Changement est imminent. Cela commence avec la fin du port du masque inutile en extérieur.

    Il ne faut pas désespérer, au contraire. Par contre il y aura des dégâts et il faudra s’unir pour vaincre, ne laissant pas les plus faibles sur le bord de la route par individualisme.

    https://rumble.com/viqv1b-changement-imminent.html

    Comme d’hab, chui pas d’accord à 100%, mais ce n’est nullement indépassable !

    Sur ce, je vais cultiver mon jardin…

    J'aime

  12. J'aime

  13. Info de P Barnérias (Hold up) C/Douste Bla-bla qu’on avait débunké en 2/2 !

    [video src="https://videos.files.wordpress.com/st2DhDzc/video_2021-06-20_20-21-41_mp4_hd.mp4" /]

    J'aime

  14. ALERTE – UK – Bracelet électronique pour tous

    Une fuite expose le plan britannique de « verrouillage permanent »

    https://northerntruthseeker.blogspot.com/2021/06/exposing-fraud-of-covid-19-is-this.html

    Un e-mail prétendument de l’épidémiologiste britannique et planificateur de pandémie Neil M. Ferguson, explique que les blocages et les restrictions en place depuis le printemps dernier n’étaient que la première partie du plan.
    La deuxième phase verra le Royaume-Uni enfermé définitivement et des mesures beaucoup plus sévères, y compris des bracelets, seront mises en place, à partir du 15 juillet.

    Après l’annonce récente que le Royaume-Uni maintiendrait les restrictions liées au covid-19 pendant au moins un mois supplémentaire, de nouvelles informations surprenantes ont été divulguées au public.

    Les e-mails de Ferguson expliquent que l’excuse qui sera donnée au public sera un pic initial de “cas” des variantes indienne et népalaise, suivi de plusieurs nouvelles variantes prétendument originaires du Royaume-Uni.

    La modélisation sera manipulée pour montrer l’augmentation des cas à la suite d’événements tels que les manifestations anti-verrouillage et les matchs de football, ainsi que les personnes se rendant dans les stations balnéaires et diverses attractions touristiques.

    Tout ce qui est nécessaire est une coopération continue entre le gouvernement et les médias et la majorité des Britanniques continueront de faire ce qu’on leur dit. Le résultat sera la fin de tout ce qui ressemble à la liberté.

    UNE NATION ARRÊTÉE À DOMICILE

    Pour appliquer les nouvelles mesures de verrouillage, tout le monde au Royaume-Uni sera obligé de porter des « bracelets Stay At Home ».

    Ils seront exploités par la technologie 5G et garantiront que les gens ne s’aventurent pas plus loin de chez eux que ce qui est autorisé.

    La police n’aura plus besoin d’arrêter les gens et de vérifier leurs adresses, elle sera surveillée électroniquement. Cela sera appliqué sous la menace d’amendes massives pouvant aller jusqu’à 50 000 livres sterling, ainsi que d’une détention indéfinie. Les bracelets deviendront obligatoires dans tout le Royaume-Uni à partir de décembre 2021.

    SUPPRESSION DE L’OPPOSITION, CENSURE

    Ferguson exprime son inquiétude quant au fait qu’il existe une minorité, petite mais de plus en plus bruyante, qui ne veut pas accepter ces plans.

    Afin de lutter contre ce groupe, il propose une censure en ligne accrue avec la coopération des entreprises Big Tech en plus de poursuites pénales des “anti-confinement”, ainsi que de retirer les enfants et les personnes âgées des familles qui refusent la vaccination et même de retirer les familles. de leurs propres propriétés.

    Apparemment, le Premier ministre Boris Johnson prévoit de réprimer le mouvement anti-verrouillage et de déployer l’armée une fois que les nouvelles mesures de verrouillage prendront effet en juillet. La police doit également être renforcée. Aucune dissidence ou non-conformité ne sera tolérée.

    ENCOURAGER LA VACCINATION

    Les traitements contre le covid éprouvés et efficaces tels que l’HCQ et l’ivermectine ont déjà été supprimés, mais il est ensuite prévu d’interdire complètement la production et la vente de médicaments contre le rhume et les allergies.

    D’autres mesures incluent : 1. Retirer les personnes âgées et leur donner du Midazolam (médicament pour le suicide assisté par un médecin qui va en fait avec un tas d’autres médicaments terribles) 2. Renommer le rhume des foins, le rhume et la grippe comme COVID. 3. Retirez les médicaments en vente libre pour ce qui précède.

    Bientôt le seul traitement autorisé pour lutter contre le covid-19 sera un vaccin expérimental. Non seulement les « anti-confinement » sont pointés du doigt pour leur manque de coopération avec les autorités, mais aussi les Noirs, les Asiatiques et même les homosexuels car ils ont largement refusé de se faire vacciner. Quiconque ne pense pas et n’agit pas selon les ordres du gouvernement est perçu comme un problème.

    LES VERROUILLAGES CONTINUERONT POST-COVID

    Ceux qui s’attendent à un retour à la normalité une fois le covid sous contrôle seront profondément déçus. L’idée de “confinement climatique” a déjà été évoquée dans les médias, mais Ferguson va encore plus loin.

    Selon l’e-mail, les fermetures se poursuivront au cours des prochaines années pour des raisons telles que l’environnement et la pénurie d’eau, les pénuries alimentaires, la finance mondiale et l’inflation de masse, conduisant à la mise en œuvre du tristement célèbre plan Kalergi.

    Pour ceux qui ne connaissent pas le plan Kalergi, l’idée est que les Européens blancs soient remplacés par l’immigration et le mélange des races, et qu’un gouvernement paneuropéen soit installé.

    Il semble que nous soyons à mi-chemin, avec l’Union européenne et des cargaisons de migrants venant d’Afrique et du Moyen-Orient. Il s’agit d’un plan qui a été révélé pour la première fois dans les années 1920 et qui ne se concrétise que maintenant, apparemment avec la coopération de l’ONU, de l’OMS et du WEF.

    La liberté ne nous sera pas rendue, mais nous serons plutôt soumis à des pertes de liberté croissantes, au chaos et au désordre, et à des difficultés inutiles.

    TYRANNIE PAR CONSENTEMENT

    L’e-mail souligne la nécessité de maintenir le soutien de la majorité de la population, la classe dirigeante se présentant comme des « amis du peuple » (comme le décrit Ferguson) plutôt que comme les tyrans corrompus et sans cœur qu’ils sont.

    Parce qu’il est impossible pour un petit groupe de personnes de régner sur des millions de personnes par la seule force, nous sommes soumis à une propagande constante des médias et du gouvernement, à une censure croissante et à une variété d’incitations financières et de sanctions.

    Personne ne serait prêt à appliquer ces règles illégales s’il ne croyait pas qu’il faisait ce qu’il fallait ou s’il risquait de perdre son emploi bien rémunéré pour avoir refusé de suivre les ordres.

    De même, peu d’entreprises fermeraient volontairement leurs portes indéfiniment sans la menace d’amendes massives. Le seul espoir est que davantage de gens se rendent compte que rien de tout cela n’est nécessaire pour un virus qui tue une fraction de pour cent et qu’ils arrêtent d’obéir aux règles ridicules et illégales.

    Les virus mutent presque toujours pour devenir plus transmissibles mais moins dangereux, et il n’y a aucune raison de croire que le covid-19 soit différent. Les données des “vagues” récentes ailleurs dans le monde confirment que le nombre de “cas” a augmenté mais que moins de personnes sont décédées qu’auparavant. Le virus est moins menaçant que jamais.

    J'aime

    1. Oui, mais le fait que Fauci se soit fait fauciller est le facteur X ou l’inconnu qui peut faire foirer leur PLANdémie !

      Y zaccélèrent mais nous pouvons faire de même !

      J'aime

  15. 251 morts
    Un chiffre dont personne ne veut parler
    C’est pourtant un chiffre très officiel puisque c’est le nombre de décès “post-vaccination” recensé par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, autrement dit l’agence française du médicament) au 4 mars 2021

    Depuis que le SARS-COV-2 a envahi la France, aucune autopsie destinée à déterminer la ou les causes exactes de la mort n’est réalisée, ce qui permet de douter de la fiabilité du taux de mortalité réellement imputable à cette maladie nouvelle.
    Vu le nombre de décès Covid-19 depuis un an, difficile toutefois d’exiger qu’une autopsie soit réalisée pour chaque décès.

    Mourir des suites d’une vaccination doit donc être considéré comme une mort suspecte !.. justifiant la réalisation “d’une autopsie afin de comprendre la relation de cause à effet”
    que l’on a trop facilement écartée ces dernières semaines

    D’autant plus que la campagne de vaccination s’effectue avec un traitement bénéficiant seulement d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) puisque ce sont des thérapies expérimentales
    Le principe de précaution doit donc prévaloir.
    En règle générale, on réalise des autopsies pour beaucoup moins que cela. En principe, au moindre doute, une recherche des causes de la mort est ordonnée. Elle est faite par un médecin légiste avant que le permis d’inhumer ne soit signé.

    Selon l’article 74 du code de procédure pénale en effet, l’autopsie doit être décidée par le procureur de la République en cas de mort violente, suspecte, mais aussi lorsque la cause est seulement inconnue.

    Article 74 : Modifié par LOI n°2009-526 du 12 mai 2009 – art. 127
    En cas de découverte d’un cadavre, qu’il s’agisse ou non d’une mort violente, mais si la cause en est inconnue ou suspecte, l’officier de police judiciaire qui en est avisé informe immédiatement le procureur de la République, se transporte sans délai sur les lieux et procède aux premières constatations.
    Le procureur de la République se rend sur place s’il le juge nécessaire et se fait assister de personnes capables d’apprécier la nature des circonstances du décès. Il peut, toutefois, déléguer aux mêmes fins, un officier de police judiciaire de son choix.
    Sauf si elles sont inscrites sur une des listes prévues à l’article 157, les personnes ainsi appelées prêtent, par écrit, serment d’apporter leur concours à la justice en leur honneur et en leur conscience.
    Sur instructions du procureur de la République, une enquête aux fins de recherche des causes de la mort est ouverte. Dans ce cadre et à ces fins, il peut être procédé aux actes prévus par les articles 56 à 62, dans les conditions prévues par ces dispositions. A l’issue d’un délai de huit jours à compter des instructions de ce magistrat, ces investigations peuvent se poursuivre dans les formes de l’enquête préliminaire.
    Le procureur de la République peut aussi requérir information pour recherche des causes de la mort.
    Les dispositions des quatre premiers alinéas sont également applicables en cas de découverte d’une personne grièvement blessée lorsque la cause de ses blessures est inconnue ou suspecte.

    suite ..
    Dès lors que des responsabilités sont susceptibles d’être engagées, l’autopsie est donc facile à justifier. C’est encore plus vrai lorsque les décès surviennent chez des personnes jeunes qui n’étaient a priori pas la cible du virus, mais aussi lorsque des accidents surviennent sur des personnes âgées déjà vulnérables à cause des effets secondaires de mieux en mieux identifiés du vaccin.

    On est frappé d’apprendre que les effets indésirables graves, catégorie à laquelle appartiennent évidemment les décès concernent
    23% de la tranche d’âge 16-49 ans et 45% des 50-64 ans

    Le droit de savoir la vérité
    Dans ce cas, la famille peut demander au procureur de la République sur le fondement de l’article 74 du code de procédure pénale qu’une autopsie complète soit réalisée, par écrit et de préférence par l’intermédiaire d’un avocat.

    Un processus complexe mais concluant !
    L’autopsie s’avèrera peut-être décevante, mais si le médecin légiste sait travailler de manière indépendante, l’imputation directe ou indirecte du décès à la vaccination peut être établie.

    Des expertises complémentaires seront certainement ultérieurement nécessaires, car à l’évidence, la question de l’imputabilité du décès au vaccin fera l’objet d’âpres débats. Que ce soit d’ailleurs en cas de décès ou de conséquences invalidantes puisque dans ce dernier cas, la victime ou sa famille peut demander au juge qu’il désigne un médecin-expert judiciaire que l’on s’efforcera ici de supposer indépendant.

    Dans le cadre actuel d’une ATU d’un traitement expérimental, l’information du professionnel de santé et le consentement du patient sont primordiaux

    La question du consentement libre et éclairé fera également partie des débats, car elle est susceptible d’engager la responsabilité de l’Etat et des fabricants, bien que ces derniers aient pris le soin d’introduire dans les contrats des clauses destinées à les exonérer de toute responsabilité.

    La faiblesse du programme vaccinal est qu’il est fondé sur des données issues des laboratoires eux-mêmes avec une balance bénéfice-risque discutable.
    Aujourd’hui les données issues de la vaccination en Israël sont contestées par le Dr Seligmann.
    Les autorités ne semblent pas jouer leur rôle de régulateur puisque les données de performances de ces traitements sont fournis directement par les laboratoires pharmaceutiques comme justification de la performance.

    L’autorisation des vaccins “est provisoire et conditionnée” à l’absence de traitement
    L’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) provisoirement accordée au vaccin est conditionnée à une absence de réponse thérapeutique.

    On comprend donc mieux pourquoi les grands laboratoires s’évertuent à financer des études dont l’objectif est d’affaiblir les traitements disponibles et très peu onéreux que l’on voudrait complémentaires quand ils sont perçus par l’industrie comme une menace juridico-financière.
    Sans parler des variants auquel il semble que le vaccin soit plus sensible que l’ivermectine dont le spectre d’action est plus large.
    Contestable la balance l’est encore davantage si l’on considère le très faible risque pour les malades de mourir de la covid-19.

    Autant d’informations qui devraient participer à la délivrance d’un consentement plein et entier dont le recueil mérite une attention particulière.

    A l’heure de la forte incitation à la vaccination, la citation du célèbre biologiste Jean Rostand prend tout son sens : “L’obligation de subir nous donne le Droit de Savoir”

    Auteur(s): Me Jean-Charles Teissedre et Xavier Azalbert pour FranceSoir

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/deces-post-vaccination-le-droit-de-savoir

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s