COMPILATION DE TEXTES CHOISIS de Léon Tolstoï en version PDF (compilation)

Nouvelle invitation au voyage… de lecture aux côtés de, Léon Tosltoï ;

Compilation de texte choisis de Léon Tolstoï (1828 – 1910) dans une version PDF N° 267 de 93 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/04/textes-choisis-de-leon-tolstoi-compilation-r71-pagination-jbl1960.pdf

Cliquer pour accéder à textes-choisis-de-leon-tolstoi-compilation-r71-pagination-jbl1960.pdf

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF

Publication conjointe avec R71 et d’un commun accord ; nous avons décidé de publier ce PDF compilation de textes choisis par nos soins du grand écrivain, essayiste et philosophe russe de renommée internationale, Léon Tolstoï en ce lundi de Pâques 2021. Nous le faisons comme symbole d’une main tendue vers cette unité de résistance que nous devons maintenant plus que jamais développer si nous voulons sortir de la dictature technotronique planétaire qui nous menace toujours un peu plus de jour en jour et de ses psychopathes aux manettes.

Nous l’avons dit à maintes reprises, nous sommes absolument contre tous les dogmes religieux quels qu’ils soient car n’étant que de la mythologie exploitant la grande faiblesse humaine par excellence : la peur de la finitude, mais sommes aussi convaincus de l’existence spirituelle dans laquelle est ancrée notre humanité en osmose avec la Nature. À ce titre, Léon Tolstoï et Simone Weil sont les deux penseurs et écrivains qui viennent directement à l’esprit pour soutenir cette thèse.

Compilation R71 préambule ;

Léon Tolstoï : penseur, écrivain, essayiste russe (1828-1910), né comte Lev Nicolaïevitch Tolstoï. Écrivain mondialement célèbre à la fois pour sa littérature épique et profondément réflexive sur la nature humaine, il est l’auteur de deux des romans les plus lus et les plus traduits de l’histoire de la littérature : “Guerre et Paix” et “Anna Karénine”. Tolstoï fut un écrivain prolifique qui écrivit plus de nouvelles et d’essais que de longs romans. Plusieurs fois nominés pour les prix Nobel de Littérature et de la Paix, il n’en fut jamais honoré. 

Tolstoï fut un fervent avocat de la résistance non-violente à tout système oppresseur, y compris celui de l’Église, qu’il analysa comme trahison des enseignements du Christ, et eut un impact considérable (et controversé) dans sa relecture et interprétation des Évangiles du Nouveau Testament à tel point qu’il fut dit de lui qu’il a établi une forme “d’anarcho-christianisme”. Son écrit : “Le royaume de dieu est en vous” en fut un clair exemple et une grande réussite spirituelle. Nous avons mis quelques-uns de ses textes à cet effet ci-dessous. Socialisant par nature, il refusa de reconnaître toute forme de socialisme autoritaire et de partis qui fleurissaient de son temps. Tolstoï, à l’instar du prince Pierre Kropotkine, délaissa les fastes de la vie de privilégié qu’il avait de naissance en Russie tsariste, pour se lancer sur le chemin d’un anarchisme spirituel. Il fut en contact par correspondance avec Gandhi et bien d’autres personnalités qui recherchaient ses conseils. Sa correspondance fut très abondante et bien conservée. Il écrivit : “La vérité est que l’État est une conspiration faite non seulement pour exploiter les citoyens, mais aussi pour les corrompre. De la sorte, je ne servirai jamais aucun gouvernement où que ce soit.”

En mars 1861, il visita Pierre-Joseph Proudhon alors en exil à Bruxelles et les deux hommes sympathisèrent grandement. Ils discutèrent longuement d’Éducation et de l’importance de la Presse et de l’Information écrite (Proudhon était typographe de profession). Il rencontra également Victor Hugo en 1860.

Tolstoï, par sa relecture des Évangiles, a remis la spiritualité chrétienne sur son chemin de radicalité, celui de la non-violence, de la compassion, de l’entraide et de l’aversion du monde marchand et de la décrépitude matérialiste, chemin et message tant dévoyés par toutes les églises dogmatiques de l’adoration et de la soumission aux “vicaires” du Christ sur terre et seuls soi-disant détenteurs de la “vérité”. Un auteur et philosophe à redécouvrir en ces temps de déchéance et d’effondrement total.

Page 13 du PDF et sur la référence appuyée au livre de Pierre Kropotkine, la conquête du pain, 1892, préfacé par Élisée Reclus, vous pouvez lire la version PDF N° 65 de 165 que j’ai réalisée en juillet 2018 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/07/la-conquc3aate-du-pain-de-pierre-kropotkine-1892-nouvelle-version.pdf 

Comme l’œuvre phare de Kropotkine, L’entraide, un facteur d’évolution, 1902, (version française de 1906) PDF N° 52 de 179 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/03/lentraide-un-facteur-de-lc3a9volution-de-pierre-kropotkine-nouvelle-version-pdf.pdf

Je rajoute pour ma part, celle moins connue, mais indispensable à lire à mon sens et toujours de Kropotkine, Champs, Usines et Ateliers, 1910 en version PDF N° 55 de 131 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/nouvelle-version-pdf-de-pierre-kropotkine-champs-usines-et-ateliers-1910.pdf

Sachez que ce PDF N° 105 de 30 pages ► regroupe tous les écrits essentiels et les PDFs indispensables de Pierre Kropotkine ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/07/lindispensable-de-pierre-kropotkine-en-versions-pdf-de-juillet-2019.pdf

Il m’est impossible, pour ma part, de ne pas faire référence à toute l’œuvre de Zénon, tant Tosltoï, l’un de ses auteurs favoris est présent en filigrane et quasiment partout ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-chroniques-de-zenon/ et qui ne nie pas se retrouver dans cette forme de pensée d’  » anarcho-christianisme « …

Comme dans sa dernière analyse ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/reset-ou-le-coup-de-grace-de-la-couronne-a-lhumanite-zenon-mars-2020-version-pdf-nov-20.pdf et à la page 10 : C’est notre enfant intérieur qui crie sa joie et clame sa vérité. Je crois que c’était dans « Anna Karénine », que Tolstoï disait des gamins qu’ils savaient déceler le mensonge mieux que le plus futé des adultes.

Pour moi qui suis profondément athée, j’ai pris plaisir à (re)découvrir cette joie et la foi profonde, sincère que Tolstoï voyait… en toute chose, en chaque être !

Il m’a été facile, encore une fois, de remplacer le mot dieu par Univers ou Grand Tout, tant Tolstoï nous fait toucher du doigt ce qui pourrait être si nous décidions, ICI et MAINTENANT et pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre-Mère, de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires par notre complémentarité unificatrice.

C’est bien parce que nous sommes, encore une fois, au bord de l’anéantissement de cette civilisation occidentale, que nous pouvons comprendre avec cette nouvelle lecture  qu’un autre futur est possible pour l’Humanité et pour peu que nous décidions NOUS les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, de nous tenir debout, main dans la main et aux côtés des peuples autochtones de tous les continents !

JBL1960

N.B. : Je rajoute, en section commentaires, ci-dessous, VIDÉOS et lectures complémentaires à ces textes choisis de Léon Tolstoï. N’hésitez pas à faire de même tant les écrits de Tolstoï sont d’une actualité mordante, preuve que rien n’aura encore été réglé : Si l’on entreprend une révolution qui laisse la terre demeurer propriété privée, il va de soi que ce sera une révolution inutile. AUX TRAVAILLEURS – Léon Tolstoï, 1902 – Extraits de « Conseils aux dirigés » – Chapitre III, page 10 du PDF.