16/12/20 – FRANCE : DICTATURE SANITAIRE SOUS MACRON = Épidémie de TESTS RT-PCR FAUX-POSITIFS pour maintenir le trouillomètre à Z !

FOURTILLAN NEUTRALISÉ !

Le Professeur Fourtillan interné et son épouse « disparue ! Vidéo. | «Pro  Fide CatholicaPour avoir de vraies infos sûres suivre ► http://www.verite-covid19.fr/

À relier à mon billet du 11/12/20 ► ILS SONT VENUS CHERCHER LE DR FOURTILLAN… 

Dernières nouvelles de Jean-Bernard Fourtillan : Disparition inquiétante de sa femme Marianne – AGORA TV NEWSVidéo YT du 14/12/20 de 7MN33S

Depuis vendredi dernier, nous n’avons plus de nouvelles de Jean-Bernard Fourtillan et de sa famille.

Sa femme qui est proche de lui a également disparue, elle ne répond plus et c’est très inquiétant car ils étaient ensemble avec leurs amis depuis 5 mois.

Il n’est pas concevable qu’elle soit partie sans en informer ses amis sur place.

En France, un Préfet peut décider de l’internement en psychiatrie de n’importe qui. Une fois hospitalisée, la personne internée a le droit de faire une demande de libération auprès d’un juge des libertés dans les 12 jours.

Cependant si la personne internée est sous l’effet des médicaments, un psychiatre peut facilement décider d’une prolongation. La France a malheureusement une très mauvaise réputation pour interner des personnes saines d’esprit pour des raisons politiques.

L’équipe d’Agora TV s’est rendue au centre hospitalier psychiatrique fermé d’Uzes pour tenter de le voir. Même son médecin n’a aucun droit. La situation est pire que la prison.

Si vous voulez aider le Professeur Fourtillan, recherchez sa femme qui semble être la seule qui peut agir pour ses intérêts ► http://www.verite-covid19.fr/

Paul Deheuvels, membre de l’Académie des Sciences et professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (Université Paris VI -Sorbonne Université) demande la libération du Prof Fourtillanhttps://lilianeheldkhawam.com/2020/12/12/un-membre-de-lacademie-des-sciences-institut-de-france-demande-la-liberation-du-prof-fourtillan/

Aujourd’hui en France : APPEL à se faire tester en masse !

Alors qu’en Allemagne le scandale des Tests RT-PCR éclate, en France : rien, nada, nothing, nout, niente, niets, nanimo, nichts, ничего, et comme on dit par chez moi = Queutch…

Ah si ! le Pr. Éric Caumes retourne une énième fois sa veste ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/12/16/sous-la-pression-du-pouvoir-le-pr-eric-caumes-ravale-ses-doutes-sur-le-vaccin-pfizer/ du bon côté du pouvoir en place…

Et Martin est toujours à Bla-bla-chier : « Tant que les plus de 65 ans ne se feront pas vacciner, rien ne rouvrira », selon l’épidémiologiste Martin Blachier ► Source BFMTWC du 14/12/20 !

Énième preuve que l’objectif a toujours été la vaccination avec les nouveaux vaccins à ARNm !

Voilà pourquoi il faut que le nombre de cas POSITIFS au TEST RT-PCR soit très élevé, et ne baisse plus = pour justifier le confinement sans fin jusqu’au vaccin !

Lire sur le même sujet ► http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-seuil-de-5000-nouveaux-cas-nest-pas-un-critere-fiable

Un scandale coronavirus éclate dans l’Allemagne de Merkel

F. William Engdahl – 10 décembre 2020 – URL de l’article original en anglais ► https://journal-neo.org/2020/12/10/coronavirus-scandal-breaking-in-merkel-s-germany-2/

VIA France Soir  le 12/12/20 & Résistance71 le 16/12/20

Préambule de R71 : Là, on tape vraiment dans le bois dur avec ce superbe article d’Engdahl…
La dictature sanitaire, le « consentement » des populations à une vaccination de masse contre un virus dont le taux de mortalité réel est de l’ordre de 0,03% des gens infectés et avec des vaccins 100% expérimentaux qui sont en fait de la thérapie génique, ne peut se faire que sur un argument entretenant la peur, la psychose généralisée dans un environnement volontairement maintenu anxiogène. La base sont les chiffres sortis du chapeau magique tel le lapin, turlututu chapeau pointu ! La falsification des données chiffrées et des stats de contagion via un test ouvrant toutes les portes possibles à une fraude généralisée.
Nous y sommes. La fraude au test RT-PCR permet peur => psychose => acceptation de mesures les plus totalitaires qui soit.
Il est grand temps d’y mettre un terme définitif ! Reprenons possession de la science au passage, celle-ci, en tout domaine a été kidnappée pour le profit du plus petit nombre. Le système marchand dans sa vampirisation totale a remplacé la science des données et des observations naturelles de terrain, par celle des modèles informatiques bidouillantes à souhait. Ceci se passe en tout domaine scientifique où des « modèles informatiques », des logiciels d’extrapolation de données sont utilisés.

Voir mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS et le PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf

Le modèle allemand adulé de gestion de la crise pandémique du COVID19 du régime d’Angela Merkel est maintenant en proie à une série de scandales potentiellement dévastateurs, qui vont au cœur même du conseil médical et du test qui est utilisé pour déclarer de draconiennes fermetures économiques et ensuite, une vaccination qui deviendra de facto obligatoire. Les scandales impliquent un professeur qui est au cœur du groupe de conseil de Merkel sur l’affaire du corona. Les implications vont bien au-delà des frontières de l’Allemagne, jusqu’au plus profond de l’OMS elle-même et de ses recommandations globales.

Le cas entier de confinement d’urgence mandaté par l’OMS, confinement des affaires, des écoles, des églises et autres arènes sociales dans le monde, est fondé sur un test introduit incroyablement plus tôt, dans la saga du coronavirus de Wuhan en Chine. Le 23 janvier 2020, dans la revue scientifique Eurosurveillance du Centre pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (CPCM) de l’UE, le Dr Christian Drosten, avec d’autres collègues de l’Insitut de Virologie de Berlin à son Hôpital de la Charité, ainsi que la patron d’une petite entreprise de biotechnologie berlinoise, TIB Molbiol Syntheselator GmbH, ont publié une étude affirmant avoir développé le premier test efficace pour détecter si quelqu’un est infecté avec le nouvel coronavirus identifié juste quelques jours auparavant à Wuhan. Le titre de l’article de Drosten était “Detection of 2019 novel coronavirus (2019-nCoV) by real-time RT-PCR” (Eurosurveillance 25(8) 2020). La nouvelle fut accueillie par sa validation immédiate par le directeur général corrompu de l’OMS, Tedros Adhanom, le premier non médecin a présider l’OMS dans son histoire. Depuis lors, le test pour le virus de Drosten, appelé real time ou RT-PCR, s’est répandu dans le monde via l’OMS, comme étant le protocole de test le plus usité pour déterminer si une personne peut avoir la COVID-19, la maladie.

Le 27 novembre, un groupe de 23 virologues, de microbiologistes et scientifiques affiliés internationaux très respectés, ont publié un appel pour qu’Eurosurveillance rétracte l’article du 23 janvier du Dr Drosten. Leur analyse minutieuse de l’article original est dévastatrice (damning.). La leur est une véritable revue par les pairs (“peer review”) Ils accusent Drosten et sa cohorte d’incompétence scientifique “fatale” et de grosses lacunes quant à la promotion de leur test.

Pour commencer, comme le révèle les scientifiques, l’article qui a établi le test PCR de Drosten pour la variété de virus de Wuhan qui a été subséquemment adopté avec une rapidité indécente par le gouvernement Merkel ainsi que par l’OMS pour une utilisation mondiale, ce qui résulta en de sévères mesures de confinement globales et une catastrophe économique et sociale, n’a jamais été révisé par les pairs avant sa publication par la revue Eurosurveilance. Les critiques font remarquer que, l’article Corman-Drosten a été soumis à Eurosurveillance le 21 janvier 2020 et accepté pour publication le 22 janvier. Le 23 janvier, l’article était publié en ligne. De manière incroyable, le protocole de test de Drosten, qui avait déjà été envoyé à l’OMS à Genève le 17 janvier, fut officiellement recommandé par l’OMS comme pour être le test mondial pour déterminer la présence du coronavirus de Wuhan, et ce avant même que l’article ne fut publié. (published.)

Comme les auteurs critiques le font remarquer, pour un sujet si important et si complexe pour la santé et la sécurité du monde, une révision sérieuse par au moins deux pairs dans le domaine de recherche sur une période de 24 heures n’est pas possible. Les critiques de l’article font aussi remarquer que Drosten et sa co-auteure Dr Chantal Reusken n’ont pas divulgué un évident conflit d’intérêt. Tous deux étaient aussi membres du comité d’édition d’Eurosurveillance. De plus, comme rapporté par la BBC et Google Statistics, le 21 janvier, il y avait un total mondial de 6 morts attribuées au coronavirus de Wuhan. Ils demandent “Pourquoi les auteurs assument-ils un défi aux laboratoires de santé publique alors qu’il n’y avait aucune preuve substantielle à ce moment là indiquant que la contagion était plus importante qu’envisagé ?Un autre co-auteur de l’article de Drosten donnant une couverture d’apparente crédibilité scientifique à la procédure PCR de Drosten était le patron de l’entreprise qui a développé le test promu et vendu aujourd’hui, avec la bénédiction de l’OMS et ce à des centaines de millions d’exemplaires, Olfert Landt de Tib-Molbiol de Berlin, mais Landt n’a pas fait part de ce fait intéressant non plus dans l’article de Drosten.

Certainement rien de suspicieux ou de discutable là-dedans n’est-il pas ? Il serait intéressant de savoir si Drosten, le chef conseiller scientifique de Merkel pour la COVID-19, le de facto Tony Fauci de l’Allemagne, reçoit un pourcentage sur chaque vente de test effectuée par Tib-Molbiol dans leur accord de marketing global avec les laboratoires Roche.

De faux positifs ?

Depuis la fin juillet 2020, les médias de masse du monde nous ont inondé de mises à jour heure par heure, toutes plus terrifiantes les unes que les autres, du “nombre total de personnes infectées par le coronavirus”. Routinièrement, ils ajoutent simplement l’augmentation du jour à un total global de “cas confirmés”, qui seraient à l’heure actuelle de 66 millions. Alarmant, sauf pour le fait que, comme le font remarquer Pieter Borger et ses collaborateurs scientifiques, le chiffre de “cas confirmés” est un total non sens. Pourquoi ?

Le rapport Borger identifie ce qu’ils qualifient de “10 problèmes fatals” dans l’article de Drosten de janvier dernier. Ici, nous allons prendre le plus évident et le plus facile à comprendre pour la plupart des personnes du commun.

Drosten & co ont donné des séquences premières et d’essais non spécifiées et donc confuses. Les critiques notent “Le chiffre important de variantes est non seulement inhabituel, mais aussi porte à beaucoup de confusion pour les laboratoires. Ces six positions non spécifiées pourraient facilement être le résultat du design de plusieurs séquences primaires alternatives différentes qui n’ont pas de rapport avec le SRAS-CoV-2… la description non spécifiée et confuse dans l’article Drosten-Corman n’est pas souhaitable dans un protocole opérationnel standard. Ces positions non spécifiées auraient du être établies sans équivoque possible.” Ils ajoutent que “RT-PCR n’est pas recommandé pour des diagnostiques primaires d’infections. C’est pourquoi le test RT-PCR utilisé de manière clinique routinière pour la détection de la COVID-19 n’est pas indiqué pour un diagnostique COVID-19 sur une base régulière.

L’amplification des cycles

Mais encore plus condamnant pour Drosten est le fait que nulle part il ne mentionna qu’un test serait positif ou négatif, ni même ce qui définirait un résultat positif ou négatif ! Le rapport Borger note “Ces types de tests pour diagnostique virologique doivent être basés sur un POS (Protocole Opérationnel Standardisé), incluant un nombre de cycles PCR fixé et validé (valeur Ct) en comparaison duquel un échantillon est évalué positif ou négatif. La valeur Ct maximale fiable est de 30 cycles. Au-dessus de 35 cycles, un nombre rapidement croissant de faux positifs doit être attendu…. des études scientifiques montrent que seulement des virus non-infectant (morts) sont détectés avec une valeur Ct de 35.

(NdT : notons ici au passage que la France “teste” à une Ct = 35)

L’OMS et Drosten recommandent une valeur Ct de 45 cycles et, comme rapporté, les officiels de la santé allemands font de même. Pas étonnant donc qu’alors que le nombre de tests a drastiquement augmenté pour la saison grippale hivernale, les “positifs” PCR ont explosé en Allemagne et partout ailleurs. Comme le font remarquer les auteurs critiques de l’article, si les autorités sanitaires décrétaient des tests avec un maximum de 35 cycles, le nombre de cas positifs au COVID-19 seraient aujourd’hui moins de 3% des chiffres actuels ! Ils notent “un résultat analytique avec une valeur Ct de 45 est absolument sans aucun sens diagnostique et scientifique (une valeur Ct raisonnable ne devrait pas dépasser 30 cycles). Tout ceci devrait être communiqué de manière claire et précise. C’est une erreur signifiante non adressée par l’article Drosten-Corman, ce fait de ne pas mentionner la valeur Ct maximum à laquelle un échantillon peut-être sans ambigüité considéré comme un test  positif ou négatif. La limite de cycle importante n’est pas non plus spécifiée dans quelques suivis et mises à jours faites jusqu’à maintenant.” Les auteurs ajoutent “Le fait que ces produits PCR n’ont pas été validés à l’échelle moléculaire est une autre erreur flagrante de protocole, rendant tout test fondé dessus inutile en tant qu’outil spécifique de dépistage du virus SRAS-CoV-2.”

En français simple, l’édifice complet de la Fondation Gates, du gouvernement Merkel, de l’OMS ainsi que le cas pour une vaccination forcée avec des vaccins non testés, repose sur des résultats d’un test PCR pour coronavirus qui ne vaut pas un pet de lapin. Le test de Drosten et de l’OMS pour tester la COVID-19 n’est que grosso modo une merde “scientifique”.

Manque aussi de preuve doctorale ?

Cette critique en provenance de 23 scientifiques du monde experts en ce domaine, incluant des scientifiques qui ont des expériences probantes liées à la PCR et au séquençage et l’isolation d’ADN, ainsi que d’un ex-top scientifique du laboratoire Pfizer, est dévastatrice, mais elle n’est pas le seul problème auquel doit faire face aujourd’hui le Dr Christian Drosten, Lui et les officiels de l’université Goethe de Francfort, où il affirma avoir obtenu son doctorat en médecine en 2003, sont accusés de fraude à l’obtention de diplôme. D’après le Dr Markus Kühbacher, un spécialiste d’enquête sur la fraude scientifique comme par exemple le plagiat dans les dissertations, la thèse du Dr Drosten, de par la loi doit être déposée à une certaine date butoir auprès des autorités administratives de son université, qui ensuite signe le formulaire légal, Revisionsschein, dument estampillé par l’université avec la date, un document contenant le titre de la thèse et l’auteur, afin qu’elle soit envoyée aux archives de l’université. Avec cela, trois copies originales de la thèse sont enregistrées.

Kühbacher accuse l’université Goethe de couverture de fraude car elle affirme, faussement, que le Revisionsschein de Drosten était archivé. Le porte-parole de l’université a été obligé d’admettre par la suite que ce n’était pas le cas, du moins les documents ne pouvaient-ils pas être localisés par eux. de plus, des trois copies obligatoires mises en archive de sa thèse de doctorat, ce qui est très important au vu de l’importance du rôle de Drosten dans toute cette affaire de coronavirus, deux copies ont “disparu” et la dernière copie demeurant a été endommagé par de l’eau. Kühbacher dit que maintenant le Dr Drosten va sans doute devoir faire face à une procédure légale pour détenir frauduleusement le titre de docteur en médecine.

Que cela se produise ou pas, c’est un fait qu’une autre procédure judiciaire a été engagée à Berlin contre deux personnes responsables d’un media allemand en ligne : Volksverpetzer.de, pour calomnie et diffamation, menée par un médecin allemand bien connu et très critique, le Dr Wolfgang Wodarg. Le litige judiciaire demande aux défendants 250 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation et dégâts matériels envers Wodarg par les accusés sur leur site internet ainsi que dans un autre média allemand, litige affirmant une diffamation vicieuse sans preuve à l’encontre de Wodarg, l’appelant “négationniste du COVID”, affirmant faussement que le médecin était un extrémiste de droite (il est un ancien membre du parlement allemand pour le parti social démocrate) ainsi que d’autres accusations diffamatoires et/ou fausses.

L’avocat du Dr Wodarg est un avocat américano-allemand très connu, Dr Reiner Fuellmich. Dans sa plaidoirie contre les défendants, Fuellmich cite en entier les charges contre le test de Drosten pour le coronavirus par le rapport du Dr Borger et al. cité ci-dessus. Ceci a pour effet de contraindre les défendants à refuser l’article de Borger et de le réfuter. Ceci est un pas majeur vers la réfutation totale de cette fraude au test PCR de l’OMS pour la COVID-19. Il y a déjà eu une décision d’une cour d’appel de Lisbonne au Portugal le 11 novembre dernier, qui a décidé que le test PCR de Drosten et de l’OMS n’était pas valide pour détecter une infection au coronavirus et qu’il n’y avait aucune base pour ordonner des confinements partiels ou nationaux.

Si les enjeux n’étaient pas si mortels pour l’humanité, ceci pourrait être le matériel de base pour une comédie absurde. Le Tsar de la santé mondiale, patron de l’OMS, Tedros, n’est pas médecin et dont l’organisation mondiale de l’OMS est financée par un milliardaire n’ayant jamais fini l’université, gérant de logiciels ordinateurs, Bill Gates, qui conseille aussi le gouvernement Merkel sur les mesures à prendre contre la COVID-19. Le gouvernement allemand de Merkel utilise le test de Drosten et celui-ci en tant “qu’expert à la grande sagesse” pour imposer les conséquences économiques les plus draconiennes hors celles de la guerre. Son ministre de la santé Jens Spahn, est un ancien banquier qui n’a aucun diplôme médical et fut un lobbyiste pour Big Pharma. Le patron allemand de l’équivalent du centre de contrôle des maladies, appelé le Robert Koch Institute, Lothar Wieler, n’est pas un virologue mais un vétérinaire, Tierartz. Avec cette fine équipe, les Allemands voient leurs vies détruites par des confinements et des mesures sociales jamais encore imaginées en dehors de l’URSS de Staline. Il y a science et science et toute “science” n’est pas valide quoi qu’il en soit.

La même fine équipe sévit en France, au Royaume-Uni…

Alors qu’au Portugal : « Le test PCR va au tribunal » : au Portugal, mais aussi en Allemagne et dans de nombreux pays ► http://www.francesoir.fr/societe-sante/le-test-pcr-va-au-tribunal-au-portugal-mais-aussi-en-allemagne-et-dans-de-nombreux

SI ON LES LAISSE FAIRE DEMAIN SERA BIEN PIRE

En France Macron vous a prévenu : si vous le laissez faire sans moufter, il ne pourra même pas être candidat à sa réélection, en 2022 tant pire est encore à venir : “Peut-être que je ne pourrai pas être candidat”, imagine Macron – Le chef de l’État ne prévoit rien” à un an et demi de l’élection présidentielle, a-t-il assuré vendredi lors d’un entretien au média en ligne Brut. “Parce que les circonstances l’exigeront”, songe-t-il, “peut-être que je devrai faire des choses dures dans la dernière année (…), qui rendront impossible le fait que je sois candidat”. Source Le Point du 4 décembre 2020.

Bon, ça tombe bien car la solution n’est pas, n’a jamais été dans la votation. Mais pire, contrairement à ce qu’ils veulent vous faire croire, la solution n’est pas, n’a jamais été dans la VACCINATION et encore moins dans les nouveaux vaccins à ARNm !

Preuves documentaires au format PDF ► BIBLIOTHÈQUE PDF

JBL1960

MàJ à 17H20MN ►Nota Bene : Je prépare un PDF spécial sur la fraude des tests RT-PCR qui permet la mise en place de la dictature sanitaire !

 

47 réflexions sur « 16/12/20 – FRANCE : DICTATURE SANITAIRE SOUS MACRON = Épidémie de TESTS RT-PCR FAUX-POSITIFS pour maintenir le trouillomètre à Z ! »

    1. Père NOAEL ! No Observable Adverse Effect Level
      dose sans effet toxique observable
      Eux d’abord avec les vrais vaccins! Promis on sera attentifs aux effets produits chez les En…HUMMMM les empouvoirés

      J’aime

      1. Cache-sexe il est vraiment chelou quand il parle.
        Je regarde des fois en direct mais j’arrive jamais à écouter je zap c’est plus fort que moi ! En plus à chaque mot il doit relire ces notes laisse tomber quoi..

        J’aime

  1. Appel à l’Aide au Professeur Fourtillan – Message de Stan Maillaud – 16/12/20

    Agora TV est allé à la rencontre de Stan Maillaud et de sa compagne Janett Seemann pour un reportage sur sa libération inattendue après des mois de torture et de déni de justice, allant jusqu’à la tentative d’empoisonnement et l’absence de soin en prison mais nous y reviendrons. Il s’est passé un miracle chez un juge qui a pris la bonne décision.

    Nous avons été rattrapé par l’actualité et ils ont décidé de lancer un appel de soutien au professeur Fourtillan qui est interné contre son gré dans un centre psychiatrique de haute sécurité pour détenus dangereux à l’issu d’une simple convocation qui ne devait pas déboucher à une incarcération.
    (Utilisation de patchs cutanés par des volontaires dont aucun n’a porté plainte pour des effets indésirables)

    Ils se joignent au Dr Tal Schaller et à sa femme Johanne pour lancer un appel à l’aide et à la conscience des exécutants : policiers, gendarmes, médecins et infirmiers pour cesser les actions, non pas illégales car ce mot n’a plus aucun sens, mais inhumaines, injustes et arbitraires.

    Même YouTube applique de la censure illégale en supprimant toutes les vidéos ou apparaît le Professeur Fourtillan.

    Le Professeur Fourtillan n’est pas dangereux pour la « communauté » ni pour lui même et sa place n’est pas dans un hôpital psychiatrique.

    Nous savons qui donne les ordres et ce message est destiné aux exécutants qui appliquent les ordres illégaux (séquestration, injection de psychotropes, censure de l’information) à se poser les bonnes questions.

    J’aime

  2. RAPPEL : Besoin de preuves ? Un parlementaire autrichien a révélé le caractère défectueux des tests COVID-19 en démontrant comment un verre de Coca Cola a été testé positif au COVID-19 ► https://guyboulianne.com/2020/12/15/besoin-de-preuves-un-parlementaire-autrichien-a-revele-le-caractere-defectueux-des-tests-covid-19-en-demontrant-comment-un-verre-de-coca-cola-a-ete-teste-positif-au-covid-19/

    Le président de la Tanzanie fait tester une papaye ; elle est déclarée positive à la COVID-19 ► https://www.journaldemontreal.com/2020/05/08/le-president-de-la-tanzanie-fait-tester-une-papaye-elle-est-declaree-positive-a-la-covid-19

    En raison de ce scandale massif de cas de faux positifs COVID-19, le gouvernement australien a annulé un accord de vaccin contre le coronavirus d’un milliard de dollars avec la société de biotechnologie australienne CSL Limited pour fournir 51 millions de doses d’un vaccin Covid-19 développé par l’Université du Queensland. Après plusieurs essais les participants ont renvoyé des résultats de test VIH faux positifs. (The Guardian, 10 décembre 2020)

    J’aime

  3. RAPPEL : La campagne vaccinale expérimentale à venir constitue un viol du Code de Nuremberg et une atteinte à l’intégrité d’autrui : Le « code de Nuremberg » établi une liste de dix critères contenue dans le jugement du procès des médecins de Nuremberg, qui s’est tenu de décembre 1946 à août 1947, une liste qui précise les conditions auxquelles doivent satisfaire les expérimentations pratiquées sur l’être humain pour être considérées comme « acceptables »

    Nicole Delépine écrivait en 2017 :

    « Le Dr Leo Alexander, chef médical consultant américain au procès de Nuremberg, a averti en 1949 que « C’est à partir de débuts insignifiants que les valeurs d’une société entière peuvent être renversées ». Il a souligné que bien avant l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne, un changement dans la culture médicale s’était déjà produit « ouvrant la voie à l’adoption d’un point de vue hégélien utilitariste » avec une littérature traitant de l’euthanasie et de l’extermination des personnes handicapées dès 1931. »

    https://autonomes.blogspot.com/2020/12/la-campagne-vaccinale-experimentale.html

    J’aime

  4. Le directeur de l’OMS visé par une plainte pour complicité de crime contre l’humanité ► https://exoportail.com/le-directeur-de-loms-vise-par-une-plainte-pour-complicite-de-crime-contre-lhumanite/

    Un ancien candidat américain au prix Nobel de la paix a déposé auprès de la Cour pénale internationale une plainte contre le chef de l’OMS, accusé d’avoir supervisé «le meurtre et la torture» d’Ethiopiens quand il était ministre.

    L’actuel directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, «a été un décideur crucial en ce qui concerne les actions des services de sécurité qui comprenaient le meurtre, la détention arbitraire et la torture d’Ethiopiens», selon une plainte déposée le 1er décembre 2020 auprès de la Cour pénale internationale (CPI) par le journaliste et économiste américain David Steinman.

    J’aime

  5. Les données de recherche des contacts montrent que Cuomo a détruit des milliers d’entreprises « pour rien »

    On estime qu’environ 60 % des restaurants de New York pourraient fermer d’ici la fin de l’année en raison des mesures de fermeture prises par le gouvernement Andrew Cuomo.

    Les données de recherche de contacts publiées par Cuomo vendredi ont montré que les restaurants et les bars ne représentaient que 1,43% de tous les cas de covidés à New York pendant la « seconde vague » de début septembre à fin novembre.

    « Aucun des secteurs de l’économie ciblés par le gouvernement n’a joué un rôle significatif dans la propagation du covidé, et la politique de quarantaine du gouvernement semblait jouer un rôle dominant dans la grande majorité des transmissions », a noté Bob Lonsberry, animateur de radio WHAM1180 à Rochester. « Traduction : Nous aurions peut-être été mieux lotis à tous égards si le gouvernement s’était contenté de rester en dehors de tout ça ».

    Les restaurants et les bars « n’ont été retrouvés que dans une infime partie des cas », a noté M. Lonsberry. « Et le gouverneur, ayant ces données, a quand même imposé un code de couleur qui a alourdi et restreint encore plus les bars et les restaurants. Il savait qu’ils étaient innocents, et il les a enterrés encore plus. »

    Les données de recherche des contacts montrent que les salons de coiffure et les barbiers ont été impliqués dans la transmission de seulement 0,14 % de tous les cas de covidification à New York entre septembre et novembre.

    « Et pourtant, les salons de coiffure et les salons de la zone orange ont été complètement fermés par ordre du gouverneur », a noté Lonsberry. « Ils n’ont rien à voir avec la propagation de la covid, comme le montrent ses propres chiffres, mais il les a quand même baisés. »

    Les gymnases de New York n’étaient liés à la transmission que de 0,06% des cas de covid. « Et pourtant, dans les zones orange », Cuomo « les a complètement fermées », a noté Lonsberry.

    « Pensez aux dizaines de milliers de travailleurs sans emploi à cause des restrictions inutiles imposées aux salons, barbiers, gymnases, restaurants et bars – des industries qui ne représentent que 1,63% des cas de covid à New York », a poursuivi Lonsberry. « Comment cela n’est-il pas un crime ? Comment cela ne met-il pas l’Etat en armes ? Comment la législature de l’Etat et les chefs de comté peuvent-ils rester silencieux face à une telle injustice insensée ? »

    Les propres données de Cuomo montrent que le covid n’est pas adopté dans les industries que le gouverneur a fermées et détruites. Il n’est pas non plus transmis dans les lieux de culte qui ont également été pratiquement fermés sur ordre du gouverneur. Les données de traçage des contacts montrent que les lieux de culte de New York ne représentent que 0,69 % des cas de « seconde vague ».

    Les voyageurs à destination ou en provenance de New York représentaient 1,06 %. Lonsberry a noté que Cuomo « a envoyé la Garde nationale dans les aéroports pour les harceler, et pendant quelques mois, a placé la plupart des habitants du pays sur une liste restreinte ».

    Les enseignants et autres employés des écoles, ainsi que ceux qui travaillent dans l’enseignement supérieur, représentaient – en tant que transmission liée à l’emploi – 1,5 % des cas de covidés à New York. Les étudiants, qui sont revenus sur le campus en septembre, représentaient 2,02 % des cas. Les étudiants des écoles publiques représentaient tous moins de la moitié d’un pour cent, tout comme les prisons. Les médias de première ligne et les travailleurs des motels représentaient tous deux 0,02 %.

    Les premiers intervenants, y compris les militaires, représentaient 1 % des transmissions.

    Les patients et les résidents des hôpitaux et des maisons de retraite, ainsi que tous les prestataires de soins de santé et les employés d’institutions, représentaient ensemble 7,81 % des transmissions.

    Alors, où sont transmis la plupart des cas ?

    A la maison. Près de 74 % de tous les cas de covidification à New York entre septembre et novembre ont été transmis à domicile.

    Bien que de nombreux responsables de la santé publique les décrivent comme des « réunions privées », une façon de blâmer les gens pour leur propre maladie en laissant entendre que leurs choix sociaux les ont rendus malades, il s’agit presque exclusivement de transmissions à domicile, au sein de la famille », a noté Lonsberry. « Et les quarantaines jouent un grand rôle à cet égard. Un membre d’une famille est contaminé, cette personne est mise en quarantaine à la maison, et toute la famille est contaminée ».

    Cuomo « a trouvé tous les moyens imaginables pour réprimer les activités en dehors de la maison, où la transmission de la maladie est très rare », a ajouté Lonsberry. Le gouverneur a utilisé son pouvoir « pour garder les familles infectées à l’intérieur de la maison, où près des trois quarts de la transmission de la maladie a lieu ».

    Lonsberry a poursuivi : « Il est clair que la société fait les choses correctement sur le lieu de travail et dans les écoles, qu’elle a quelques difficultés dans les établissements de santé, mais qu’elle est décimée à la maison. Et pourtant, le gouverneur va annoncer aujourd’hui de nouvelles restrictions et règles sur des lieux qui, selon ses propres statistiques, ne sont pas des menaces de covidification.

    « C’est la folie dont souffre New York. Un gouverneur qui prouve chaque jour que le remède est pire que la maladie. »

    J’aime

  6. USA – Dominion

    Ce tweet explique le détail des liens entre le logiciel SolarWinds et le système Dominion

    https://mobile.twitter.com/Netguy73/status/1338675924401733632?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1338675927530651653%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es2_&ref_url=https%3A%2F%2Flesdeqodeurs.fr%2Fce-tweet-explique-le-detail-des-liens-entre-le-logiciel-solarwinds-et-le-systeme-dominion%2F

    Piratage de SolarWinds et son lien possible avec les élections américaines
    Qu’est-ce que SolarWinds ? C’est une entreprise leader dans le domaine de la « gestion informatique ». L’un de ses produits est le Network Management Suite. Ces outils aident les ingénieurs réseau à gérer et à surveiller les réseaux. (SolarWinds.com)
    Il y a 13 outils de gestion de réseau SolarWinds qui ont de la chance. Je n’en expliquerai que quelques-uns de la plus haute importance :
    Orion – Vous entendrez les mots « SolarWinds Orion » a été compromis. Qu’est-ce qu’Orion ? C’est la clé du royaume, l’accès absolu à tout. SolarWinds dispose d’un logiciel de gestion et de surveillance centralisé et mondial appelé Orion. Ensuite, vous achetez un ou plusieurs des « outils enfichables » de SolarWind, dont certains sont décrits ci-dessous. Vous les installez ensuite sur Orion et les activez avec une clé de licence. Ainsi, si « Orion est compromis », cela signifie que chaque plug-in acheté par l’entreprise cliente de SolarWind est compromis.
    NetFlow Traffic Analyzer – permet à une entreprise de recueillir des données historiques sur le trafic du réseau mondial. https://www.solarwinds.com/netflow-traffic-analyzer. Des informations historiques sont recueillies pour le trafic du réseau remontant à des mois, voire des années. Il s’agit, par exemple, de sauvegarder tout le trafic qui a eu lieu sur l’ensemble du réseau de l’entreprise au cours des 3 et 4 novembre entre les adresses IP source et destination (différents serveurs entre Francfort, Barcelone et Atlanta, par exemple), les horodatages, la quantité de données. En termes simples, il stocke toutes les conversations de tous les systèmes qui parlent à tous les systèmes sur le réseau mondial de l’entreprise.
    Network Performance Monitor – permet à une entreprise de surveiller et de stocker les « performances du réseau » https://www.solarwinds.com/network-performance-monitor. C’est un outil très intéressant qui peut également vous montrer des données historiques et des anomalies. Par exemple, s’il y a un minimum de données sur un réseau entre des serveurs et que soudain, de manière hypothétique, le 4 novembre au milieu de la nuit, il y a un pic de trafic, il le signalera comme un trafic « anormal inhabituel ». Il s’agit également d’un collecteur historique.
    Autres outils SolarWinds – Il existe d’autres outils intéressants de gestion de réseau. Un outil enregistre les « événements » qui se produisent sur chaque réseau et dispositif de sécurité. Cela peut également être intéressant.
    Outils de lecture-écriture – notez que les outils ci-dessus ne sont rien d’autre que des collecteurs de données. Techniquement, ils ne permettent pas d’écrire ou de modifier le réseau. Appelons-les des outils « passifs ». Certains outils SolarWinds permettent de modifier la configuration des appareils. Appelons-les outils « actifs ». L’un de ces outils, le gestionnaire de configuration du réseau, permet à une personne de faire tomber l’ensemble du réseau mondial d’une entreprise géante en un clic de bouton. En fait, cela peut être fait de manière si malveillante que l’entreprise entière peut être DEBOUTÉE POUR DES JOURS.
    Ce qu’il est important de noter, c’est que lorsque SolarWinds Orion est compromis, tous les plug-ins, qu’ils soient « passifs ou actifs », le sont également. Il est clair que le piratage d’Orion a permis à un intrus d’infliger théoriquement une panne dévastatrice à sa cible. Pourtant, un intrus a choisi de ne pas exercer cette option. Pourquoi ?

    Ma théorie est que le plan des intrus était de n’infliger aucun dommage. Ce n’était ni pour le sport ni pour l’argent non plus. Il s’agissait d’extraire des informations historiques sur les flux de circulation entre le 3 et le 4 novembre.

    NetFlow Traffic Analyzer et Network Performance Monitor sont de loin les outils SolarWinds les plus populaires. Il se trouve qu’ils stockent toutes les données historiques du trafic réseau. Il se trouve que Dominion utilise l’Orion de SolarWinds. Savez-vous quel âge a SolarWinds ? Il a 20 ans. Il se trouve juste qu’il a été annoncé tout juste après les élections que SolarWinds Orion a été piraté. Quand cela s’est-il passé ? Bonne question. Pour autant que nous sachions, il a été piraté le 1er novembre, si vous voyez ce que je veux dire. Pourquoi l’annoncer maintenant ? Peut-être que quelqu’un essaie de dire à quelqu’un que « Nous avons vos données, bande de nuls ! ». Honnêtement, c’est juste mon avis. Pourquoi a-t-il été piraté ? Pour emprunter un slogan ringard à une Fox News mourante. On rapporte… C’est vous qui décidez. Honnêtement, je n’en ai aucune idée. Je ne suis qu’un singe ignorant de la sécurité des réseaux.

    J’aime

  7. Irlande

    L’Irlande confirmait aujourdhui via son sinistre de la santé qu’ils allaient imposer des restrictions pour ceux qui refuseraient le vaccin et c’est partout !!!! Mais il semble que beaucoup ne soient pas conscients de ce qui se passe, car la toile est morcelée afin de ne pas pouvoir regarder entre deux yeux le début et sa fin en une seule fois…

    J’aime

  8. Vaccin à base de tabac ?

    La biotech américaine Kentucky BioProcessing (KBP), filiale du cigarettier britannique BAT, a annoncé aujourd’hui le lancement de premiers essais pour un vaccin développé grâce à une méthode recourant à la feuille de tabac. Cette feuille de tabac présente des propriétés particulières aux multiples avantages, constituant selon la biotech un environnement favorable à une production plus efficace et rapide d’anticorps qu’avec les techniques traditionnelles.
    Le groupe s’apprête à mener de premiers essais cliniques dits de phase 1 auprès de quelques volontaires, afin de savoir dans un premier temps s’il est sûr, après avoir reçu le feu vert de l’agence américaine du médicament (FDA), selon un communiqué de BAT, connu pour les marques Lucky Strike et Dunhill.

    J’aime

  9. « ..Triste est l’actu dans le pays d’hibernatus.. »
    « ..Les leçons de l’histoire un boomerang dans les airs.. »

    Bonne journée.

    J’aime

      1. Sortons de l’enfer de Babylone 2.0 !

        Dans Les Chroniques de Zénonhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/babylone2-02.pdf

        Novembre 2016… Preuve que tout absolument tout était prévisible !

        Rappelons seulement qu’à tout moment nous sommes capables, en nous mutualisant, de faire foirer leur PLANdémie PLANétaire PLANifiée en arrêtant de consentir, en refusant d’avoir peur, pire d’être terrorisé-e-s par un virus microscopique et invisible…

        Cliquer pour accéder à babylone2-02.pdf

        J’aime

  10. Comment avoir « confiance » quand le PM tolère qu’un de ses préfets interne le professeur Jean-Bernard Fourtillan à l’hôpital psychiatrique d’Uzès, après une récente descente de police chez lui ? Méthodes soviétiques ! Simplement parce qu’il a témoigné dans le documentaire « Hold-up » sur l’origine du virus et la dangerosité de ces vaccins. En plus, il porte plainte contre l’Institut Pasteur qui l’aurait diffamé à l’occasion d’une critique ce film ! Comme par hasard, en 2019, il menaçait les bénéfices des labos avec son test « hors protocoles » contre les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, dont les témoignages positifs sur valentonine.fr sont édifiants !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s