Sa’oiera ► aller dans le sens de la Nature – MNN du 31/10/20 – Traduct° R71 – Complété et enrichi par JBL1960

Hé ? les colons de papier !

Tournez-vous donc vers les Natifs et les Peuples originels qui ne vous ont jamais rien cédés et à qui vous avez tout pris illégalement au N.O.M. de votre dieu et allez dans le sens de la Nature, au lieu de veauter pour que Donnie “Mains d’Enfant” Trump reste ou que Joe “Pédo-Sata” Biden entre à la Maison Blanche / White House !

Car dans tous les cas, c’est le peuple qui perdra et qui prolongera, par l’un ou l’autre de ce vote, la guerre perpétuelle.

Or rappelez-vous toujours qu’ils sont peu (0.001%) et que nous sommes nombreux (99.999%) et que 10 à 15% de la population mondiale est tout ce dont nous avons besoin pour stopper le bouzin puisque NOUS SOMMES TOUSTES DES COLONISÉ-E-S !

ENSEMBLE par delà l’espace et le temps : Brisons les chaines de la dissonance cognitive et le colonialisme, et ce par quoi il arrive toujours l’État s’effondreront sur eux-mêmes.

Il sera alors temps par et pour nous de coconstruire une société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et autogérées, sans dieu, ni maitre TOUSTES ENSEMBLE, côte à côte ► Personne devant, personne derrière, et surtout, surtout, personne au-dessus et donc, logiquement, plus personne dessous se sentant inférieur ou pire moins que rien…

Le temps et le mouvement s’accélèrent pour nous faire tomber dans un abîme… sans fond et à tout jamais !

Arrêtons-nous & Stoppons-tout !

Retournons-nous pour voir d’où nous venons et décidons ensemble où nous voulons aller et quelle direction nous voulons prendre ?

Et si nous allions dans le même sens de la Nature ?

Sa’oiera, aller dans le sens de la Nature

Mohawk Nation News – 31 octobre 2020 – URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/11/01/sa-oiera-moving-same-direction-as-nature/

Traduit de l’anglais par Résistance71 dans : Effondrer le colonialisme en suivant la nature des choses (Mohawk Nation News)

Complété & Enrichi par Jo Busta Lally

Ohenton kariwatekwen : Ces mots  de remerciement sont dits à chaque rassemblement de nos gens. L’orateur remercie tout ce qui aide la vie humaine, les arbres, l’eau, les vents, etc., et la puissance qui les produit ; ils expriment leur gratitude à la terre où les hommes vivent, aux ruisseaux, rivières, réservoirs et lacs, au maïs et aux fruits, aux herbes médicinales, aux animaux qui servent de nourriture et qui donnent leur peaux et fourrures pour l’habillement, au tonnerre ; au soleil, ce puissant guerrier, à la lune qui aide toute vie femelle ; à tous les messagers de la création/nature qui fournissent santé et vie.

Le message : « Karma Majeur » par Mohawk Nation News

Notre grand enseignant, Dekanawida avait pour mission la paix dans le monde. Au niveau le plus profond, nous, les peuples de l’Île de la Grande Tortue, onkwehonweh, véritables peuples naturels du continent, sommes un corps, une énergie, un esprit. Dekanawida (NdT : qui était un Huron), a expliqué la démocratie aux ierokwa (iroquois), qui l’écoutèrent. Il nous demanda d’aider chaque individu dans le monde à comprendre te-ia-ta-te-wen-nio, notre souveraineté. Il expliqua que nous avions tous l’énergie de la nature dans nos esprits qui nous donne le pouvoir d’être créateur, d’amener la paix à tout le monde.

Les Européens ont coopté et corrompu cette philosophie et l’ont reconfiguré afin de conquérir le monde. Ils étudièrent Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, et nous infiltrèrent.

Quelques 850 000 soldats sont morts lors de la guerre civile américaine (NdT : guerre de sécession 1861-1865). ramené à aujourd’hui, ce chiffre en proportion de la population serait de 7,5 millions de personnes. Nous, ierokwa (iroquois) avons aidé les deux parties à résoudre leur problème. Notre “politicien” Seneca Ely S. Parker, s’est assis en avril 1865 entre les généraux Robert E. Lee pour le Sud et Ulysses S. Grant pour le Nord.

Parker, de la confédération iroquoise, a écrit de sa propre main, les termes finaux de la reddition que tous deux signèrent dans les locaux du tribunal d’Appomatox dans l’État de Virginie.

Les Iroquois savaient comment utiliser les wampums, alliances et discussions pour faire la paix. Ils s’asseyaient au centre des deux parties en guerre en ne disant rien. Puis un mot venait d’un des côtés, puis un autre de l’autre côté. Éventuellement, ceci débouchait sur un accord fonctionnel entre les gens, liant le subconscient de tout le monde pour des milliers d’années. Nous laissions de côté notre colère, partagions les cadeaux de la nature et devînmes un peuple jusqu’à aujourd’hui.

Au début des années 60, Oren Lyons, un artiste Seneca de la ville de New York, fut sélectionné par l’élite économique pour mal représenter le pouvoir des 6 nations de la confédération iroquoise à Onondaga. Ils fournirent l’argent, la renommée et les enseignements sur la continuation de la guerre et la confusion afin de dominer le monde. Ils connaissaient le véritable pouvoir de la vraie Grande Paix qui donne de l’énergie au monde, la paix et l’harmonie. Mais ils dénaturèrent notre philosophie. Ils mirent en place leur posse (NdT : un posse est un groupe de personnes volontaires pour pourchasser un fugitif. Un posse est en général sous la direction d’un shériff et de ses adjoints au niveau local ou d’un marshall, exécuteur de mandats fédéraux sous juridiction du ministère de la justice), l’ONU sur notre terre (NdT : l’île de Manhattan) pour contrôler et berner le monde. L’ONU est une dictature mondiale déguisée en gardienne de la paix.

https://www.lemagamericain.fr/wp-content/uploads/2016/09/carte-new-york-1639.jpgNous voyons depuis bien longtemps que l’ONU placé sur notre terre est en fait le QG du Nouvel Ordre Mondial. Les véritables peuples onkwehonweh de l’Ile de la Grande Tortue n’ont jamais eu la parole. Seuls les conseils marionnettistes et les espions pour le système sont invités à aller débattre et parler à la corporation des Nations Unies de la Fondation Rockefeller (NdT : le terrain où a été construit le QG de l’ONU à New York est un don de la famille Rockefeller à l’ONU et donc au N.O.M., terrain qui comme le reste de l’île de Manhattan, fut volé aux peuples autochtones… Croire qu’il n’y a pas de ficelles attachées à ce « don » serait bien bien naïf…). Ils émettent un écran de fumée dans un vaste spectacle illusionniste pour transformer la paix éternelle en une guerre sans fin. Ces gens et l’ONU n’ont jamais soutenu en quoi que ce soit la vérité et la justice pour notre peuple.

La clef est, les principes de la grande paix. Quand Atotarho, le Grand chef de la Confédération Iroquoise Leon Shenandoah était mourant, tout le monde voulait lui succéder. Chez nous, le mourant transfère ses capacités de paix à ceux qu’il pense être à même de porter le message. Les responsabilités de la vie doivent être transférées pour continuer avec un porteur de paix choisi.

L’Atotarho refusa de parler à Oren Lyons et le maintint dans le hall de l’hôpital. Les milliardaires étaient très anxieux(désireux) de voir Lyons devenir le nouvel atotarho pour contrôler le monde en accord avec la dictature du “Nouvel Ordre Mondial”.

Au lieu de cela, Shenandoah appela quatre Mohawks de Kahnawakeh à le rejoindre aux côtés de son lit de mort. Il transféra à ceux en qui il avait confiance le message de paix pour le monde. Il voulut que ceux qui seraient les serviteurs du peuple disséminent la vraie démocratie, l’amour, la perfection, la beauté et tout ce qui est bon pour l’Univers. Et non pas à ceux qui usurperaient les pouvoirs de la position pour eux-mêmes, comme moyen de gagner le contrôle et le pouvoir sur le monde.

Frise chronologique de la 1ère colonisation française

Depuis 200 ou 300 ans (au moins), les Français et les Anglais ont voulu contrôler ce centre de pouvoir pour que tout le monde leur soit soumis. Les pédophiles, alias les gens du Vatican, continuent de vouloir gouverner l’Île de la Grande Tortue. L’immaturité émotionnelle cause la pédophilie.

Onondaga et la Confédération [iroquoise] sont le centre de toute la bonté transportée par toutes les rivières majeures de l’état de New York et qui s’écoulent dans toutes les parties de l’île de la Grande Tortue. Oniatario (lac Ontario) veut dire “les eaux tranquilles”. Nous, les Mohawks, sommes les Gardiens de la Porte orientale de l’Île de la Grande Tortue. [NdT : la Nation Seneca est la Gardienne de la Porte occidentale). Les Iroquois vont écraser la tête du serpent sous le pied de Saratoga [sous le talon venant de l’Est]. Les monarchies européennes, sauf l’Angleterre, sont toujours contrôlée par la Vatican. Cette faction planifie d’envahir l’Île de la Grande Tortue. Nous voulons un nettoyage de l’eau depuis les profondeurs de notre terre, pour qu’elle se répande partout. Les immigrants étrangers polluent tout le réseau aquatique et aquifère des grands lacs, ce que veut le “Nouvel Ordre Mondial”.

Thahoketoteh chante la rivière de la vie :

“What a magic place this is. The giver of all life and teacher to all. It starts as a trickle in the hills and continues growing wider on its call, feeding everything on its path and asking nothing but respect from the biggest tree right to the smallest insect. It then becomes a highway for fish, man and beast, continuing on its journey that will never cease. The river of life has many falls, twists and turns and steep walls. We travel down it in our own way. The same has been from the very first day. I’ll stay in my canoe. You stay in your boat. I only hope you stay afloat. I’ll smile at you. You wave at me. We’ll continue on toward the sea.”

Pour comprendre et réaliser que l’avenir de l’Humanité et le salut de l’Occident passent par les peuples occidentaux (tous les colons de papier, vous et moi) émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

Comme il devient de plus en plus évident qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais, je vous laisse farfouiller dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF (214) où tout est en lecture, téléchargement, impression, diffusion, partage LIBRES ET GRATUITS. Car  j’estime, et d’autres avec moi, que TOUT ce qui participe de l’éveil de nos consciences et du développement de l’Humanité doit être accessible à nous TOUSTES gratuitement, et dans notre langue.

JBL1960

 

114 réflexions sur « Sa’oiera ► aller dans le sens de la Nature – MNN du 31/10/20 – Traduct° R71 – Complété et enrichi par JBL1960 »

  1. Allez comme on dit le reste « osef » mais on s’en fout pas, 26 lettres sur vos clavier et même pas capable de réfléchir c’est désolant.

    Bon bonne journée quand même.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s