Elle a dit la vérité = Elle doit être exécutée !

Comme hier le fut le Pr. Judy Mikovits ;

La nouvelle stratégie du choc du coronavirus

Vidéo choc intitulée “Plandemic (Pandémie Planifiée)” du Dr. Judy Mikovits, Docteur en biologie moléculaire à l’Université George Washington  – Source Ciel Voilé qui l’a entièrement doublée en français ► https://www.brighteon.com/ba245530-cb9b-467f-83c2-34fa5da54da0

Pr Alexandra Henrion Caude

En France, la généticienne Alexandra Henrion-Caude, que je relaye depuis le début et que j’ai même intégrée dans mon tout dernier PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/aux-convidiotes-de-la-terre-qui-attendent-le-vaccin-par-jbl1960.pdf car c’est l’une des rares a avoir tenu un discours simple, clair, compréhensible par le plus grand nombre, qui dit : je ne sais pas, lorsqu’elle ne sait pas, a été censurée comme les 300 autres personnes dans la dernière tribune ► https://fr.theepochtimes.com/pres-de-300-scientifiques-denoncent-mesures-gouvernementales-disproportionnees-1550978.html ; puis aujourd’hui publiquement désavouée par ses pairs : l’Inserm se désolidarise d’une de ses ex-chercheuses ; Alexandra Henrion Caude, une des signataires de la tribune censurée expliquait à France Soir, le 28 septembre dernier « c’est la seconde censure que je vis après celle de Libé et le checknews sur mes déclarations au cours de l’été.  Incroyable que le JDD choisisse une tribune de sept médecins contre plus de 250 personnes. »

Logique, au contraire ; Ces médecins sont parmi ceux que l’on retrouve sur les plateaux de télévision depuis le début de la pandémie Karine Lacombe (Mme Gilead & N°3), Gilbert Deray (N° 5), Bruno Megarbane (qui veut qu’on porte la muselière jour/nuit 24/24 7/7) – Car tout ce fait

AU N.O.M. DU FRIC, DU FLOUZE, ET DE LA SAINTE-OZEILLE !

Issue de Grâce à Bill La Piquouze Gate, BIG PHARMA va se faire un max de flouze !  du 1er juillet 2020 + (PDF) publié le 25 juillet 2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

Revenus versés aux médecins par Big Pharma ;

À partir de 12 on a un foyer épidémique de conflits d’intérêts ?

N°1. La Palme d’Or revient au Pr François Raffi de Nantes. 541.729 €, dont 52.812 € de Gilead. Est-ce un hasard si on nous apprend que le coup de téléphone anonyme pour menacer Didier Raoult, s’il persistait avec l’hydroxychloroquine, est parti du téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes, dont François Raffi est chef de service ? Sûrement une pure coïncidence.

N°2. Le Pr Jacques Reynes de Montpellier. 291.741 €, dont 48.006 € de Gilead et 64.493 € d’Abbvie. Or Jacques Reynes a été sollicité par Olivier Véran pour piloter l’essai clinique du protocole Raoult à Montpellier alors qu’il est en même temps le coordinateur national de deux études sur le remdesivir pour le compte de Gilead. Il n’avait sûrement pas eu le temps d’envoyer au Ministre sa Déclaration publique d’intérêts (DPI).

N°3. La Pr Karine Lacombe de Paris – Saint Antoine. 212.209 €, dont 28.412 € de Gilead. Elle est sur la dernière marche du podium, mais l’essentiel est d’y être. Il n’y a pas que le podium avec les Ministres à Matignon.

N°4. Le Pr Jean Michel Molina de Paris – Saint Louis. 184.034 €, dont 26.950 € de Gilead et 22.864 € d’Abbvie. Or Jean-Michel Molina est co-auteur d’un article publié dans Médecine et Maladies Infectieuses sur quelques cas, pour dire que l’hydroxychloroquine ne marche pas. Médecine et Maladies Infectieuses est le journal officiel de la SPILF (Société de Pathologie infectieuse de Langue Française).

N°5. Le Pr Gilbert Deray de Paris. 160.649€. Une belle somme pour un néphrologue qui très présent sur les plateaux télés. Attention le remdesivir peut être très toxique pour les reins.

N°6. Le Pr Jean-Paul Stahl de Grenoble. 100.358 €, dont 4.552 € d’Abbvie. À noter que cette somme n’a pas été déclarée sur sa DPI. Or Jean-Paul Stahl est rédacteur en chef du journal Médecine et Maladies Infectieuses. C’est lui qui a comparé le Plaquénil* au papier toilette.

N°7. Le Pr Christian Chidiac de Lyon. 90.741 €, dont 16.563 € de Gilead. Or Christian Chidiac est président de la Commission Maladies transmissibles du Haut Conseil de la Santé Publique qui a rendu le fameux Avis interdisant l’hydroxychloroquine, sauf aux mourants et demandant d’inclure les malades dans les essais officiels (donc Discovery). Son adjointe, la Pr Florence Ader, citée ci-dessous, est l’investigatrice principale de Discovery. Pure coïncidence.

N°8. Le Pr Bruno Hoen de l’Institut Pasteur. 82.610 €, dont 52.012 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Or Bruno Hoen a attaqué l’équipe de Marseille dans un courriel du 18 mars 2020, partagé avec tous les infectiologues.

N°9. Le Pr Pierre Tattevin de Rennes. 79.956 €, dont 15.028 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, comme son prédécesseur, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Ca doit être le surmenage. Or Pierre Tattevin est président de la SPILF. Cette Société savante a attaqué l’hydroxychloroquine pour encourager les inclusions dans Discovery, ainsi que dans les autres études par tirage au sort avec des groupes de patients non traités (études randomisées).

N°10. Le Pr Vincent Le Moing de Montpellier. 68.435 €, dont 4.776 € de Gilead et 9.642 € d’Abbvie. Or Vincent Le Moing pilote, avec son patron Jacques Reynes cité ci-dessus, l’essai clinique de Montpellier.

N°11. Le Dr Alain Makinson de Montpellier. 63.873 €, dont 15.054 € de Gilead. Or Alain Makinson participe à l’étude de Montpellier avec Jacques Reynes et Vincent Le Moing. Un beau trio. Montpellier est très bien représentée.

N°12. François-Xavier Lescure de Paris – Bichat. 28.929 €, dont 8.621 € de Gilead. Or François-Xavier Lescure est l’adjoint de notre célèbre Yazdan Yazdanpanah qui est dans le Conseil scientifique Covid-19. Il a publiquement critiqué l’équipe de Marseille pour discréditer l’hydroxychloroquine. Il est co-auteur de l’étude très contestable sur le remdésivir de Gilead, publiée dans le New England Journal of Medicine. Or cette étude n’a aucune méthodologie.

N°13. La Pr Florence Ader de Lyon. 11.842 € , dont 3.750 € de Gilead. Or Florence Ader est l’investigatrice principale de Discovery.

À partir de douze, ça commence à faire un foyer épidémique !

Source France Soir du 24 juin grâce à Olivier Demeulenaere du 27 juin 2020.

Nous sommes en guerre, qu’il avait dit, Macron le cyborg !

Nouvelles vagues de mascarades jusqu’à la vaccinade, entre autres pignolades, en vue !

En guerre contre nous, le peuple !

Ce 9 octobre 2020, alors qu’on déplore 1 millions de morts dans le monde attribués au CoV19, contre 7.8 milliards d’humains ;

France – Covid-19 : pour le président du Conseil scientifique, il faudra vivre avec le virus «jusqu’à l’été prochain» – Jean-François Delfraissy n’a pas exclu vendredi la possibilité d’un reconfinement local et a averti les Français qu’il fallait apprendre à vivre «sur le long terme» avec le virus ► https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-pour-le-president-du-conseil-scientifique-il-faudra-vivre-avec-le-virus-jusqu-a-l-ete-prochain-20201009 ; Voilà, nous sommes prévenus, hein ?

Et en même temps ; http://www.francesoir.fr/actualites-france/fermer-les-bars-cest-arreter-la-vie-sociale ; Ben oui mais c’est le but ! Depuis le temps qu’on vous le dit ;

Alors qu’en Angleterre : Boris Johnson annonce le « Grand Reset » britannique : les « théoriciens du complot » Covid avaient-ils raison depuis le début ? Nous resterons cloîtrés chez nous, ferons presque tout par Internet (vive la 5G) et ne sortirons plus que lorsque nous y serons autorisés. Ainsi en ont décidé les gnomes de Davos, sous le prétexte d’une pandémie fictive. À part ça tout va bien merci et les merdias peuvent continuer à vilipender les horribles “théoriciens du complot” qui dénoncent la grande supercherie… OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/08/le-virus-c-est-nous-boris-johnson-confirme-oligarchie-mondialiste-ne-veut-pas-retour-a-la-normale/

dressage

Pour stopper le dressage en cours  et refuser leur nouvelle normalité de DISTANCIATION SOCIALE et le futur vaccin à nanotech qui ne servira de toutes façons à rien, surtout si le virus a déjà muté, sauf à nous contrôler ; vous pouvez consulter librement et gratuitement mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS que je tiens à jour avec toutes mes publications et PDF en liens et le PDF ad hoc que j’ai constitué en mai dernier ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf  J’en constitue un nouveau qui couvrira la période d’octobre 2019 à octobre 2020 et que je publierais courant novembre prochain.

Ma BIBLIOTHÈQUE PDF

coronavirus a tué 80p100 de nos droits et libertés

Alors qu’il suffit de dire NON, de nous lever,  et leur petit jeu s’arrête, immédiatement !

JBL1960

67 réflexions sur « Elle a dit la vérité = Elle doit être exécutée ! »

  1. Je pense qu’Axel Kahn, Mentor du Pr. Alexandra Henrion-Caude, jusqu’à maintenant, a dû peser dans la décision de l’INSERM de désavouer AHC : Coronavirus : Un collectif de médecins appelle à siffler « la fin de la récréation » en France

    ATTENTION « Il reste probablement peu de temps pour agir collectivement » préviennent les six médecins dont Axel Kahn et Anne-Claude Crémieux ► https://www.20minutes.fr/sante/2860451-20200913-coronavirus-collectif-medecins-appelle-siffler-fin-recreation-france

    J'aime

  2. https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/08/01/cov19-la-geneticienne-alexandra-henrion-caude-vous-dit-tout-le-zoom-tvl-video-complete-enrichi-par-jbl/

    À écouter jusqu’à la dernière seconde, car le Pr. AHC en moins d’une heure traite de tous les aspects de cette prétendue pandémie qui promet l’anéantissement de l’espèce humaine au niveau de la communication mais aussi, plus simplement, au niveau vital.

    AHC rappelle que la tuberculose tue 1.5 millions de personnes chaque année dans l’indifférence générale, alors que le nombre de décès attribués au CoV19 dans le monde est à ce jour de 680 000 personnes.

    Comme elle le dit, elle-même, ni anti-vaxx ni anti-masque, si tant est que l’un et/ou l’autre soit bien utilisé et au bon moment, elle fait un focus sur la Région de l’Italie du Nord, qui a concentrée les 2/3 de la mortalité, et précise qu’au tout début, ordre a été donné de ne pas faire d’autopsie sur les corps des gens décédés par coronavirus ! Et que de plus, cette région avait été déclarée réfractaire à la vaccination, c’est pourquoi une campagne de vaccination contre la grippe a été faite, pour les +de 65 ans dès octobre 2019. Puis une autre campagne de vaccination contre la méningite en janvier 2020, ce qui aurait créé une interférence virale qui peut expliquer cette surmortalité.

    J'aime

  3. Vaccins, rétrovirus, ADN et la découverte qui a détruit la carrière de Judy Mikovits

    Allene Edward – 1er décembre 2015 – URL source en anglais ► http://www.organiclifestylemagazine.com/vaccines-retroviruses-dna-and-the-discovery-that-destroyed-judy-mikovits-career VIA SOTT.net – URL source, en français ► http://initiativecitoyenne.be/2015/12/contamination-des-vaccins-par-des-retrovirus-la-decouverte-explosive-du-dr-judy-mikovits.html

    Article publié en analyse, le 1er janvier 2016, ici-même ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/09/le-premier-qui-dit-la-verite/

    Sous l’intitulé ; Le premier qui dit, la vérité… Il doit être exécuté !

    Pour les moins de 50 ans qui ne peuvent pas connaitre ;

    J'aime

  4. Les experts belges de la santé accusent l’OMS de simuler une pandémie de coronavirus ► http://www.cielvoile.fr/2020/10/les-experts-belges-de-la-sante-accusent-l-oms-de-simuler-une-pandemie-de-coronavirus.html

    Le 5 septembre, des experts de la santé en Belgique ont présenté une lettre ouverte exhortant les autorités à enquêter sur la manière dont l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a simulé la pandémie de coronavirus (COVID-19).

    L’année 2020 touche à sa fin. Alors que le coronavirus continue de se propager, les stratégies appliquées par les gouvernements du monde entier ont fait plus de mal que de bien, paralysant les économies et affectant négativement le bien-être général du public.

    Un débat ouvert sur la soit-disant « pandémie » :

    La lettre ouverte dit :

    « Nous, médecins et professionnels de la santé belges, souhaitons exprimer notre vive inquiétude quant à l’évolution de la situation au cours des derniers mois autour de l’apparition du virus du SRAS-CoV-2. Nous demandons aux responsables politiques d’être informés de manière indépendante et critique dans le cadre du processus décisionnel et de la mise en œuvre obligatoire des mesures de lutte contre le coronavirus. Nous demandons un débat ouvert, où tous les experts seraient représentés sans aucune forme de censure. Après la panique initiale autour du Covid-19, les faits objectifs montrent maintenant une image complètement différente – il n’y a plus de justification médicale à une quelconque politique d’urgence ».

    Les experts ont indiqué que la gestion actuelle de la crise est désormais totalement disproportionnée, avec des effets néfastes sur la santé de nombreuses personnes et des restrictions sur nos droits publics, en particulier dans les zones où les fermetures sont prolongées.

    Préserver la santé publique en protégeant les droits de l’homme

    En 1948, l’OMS a défini la « santé » comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et pas seulement l’absence de maladie ou d’autre déficience physique ».

    Cela implique que la santé est un concept large qui affecte le bien-être physique, émotionnel et social d’une personne. Il est du devoir de la Belgique et d’autres nations de garantir les droits fondamentaux des citoyens en tenant compte de ces droits lors de la prise de décisions visant à améliorer la santé publique.

    Dans les premiers jours de la pandémie, les mesures appliquées dans le monde entier étaient raisonnables – l’OMS avait initialement prévu que le coronavirus ferait 3,4 % de victimes ou entraînerait des millions de décès. L’organisation a également fait état de l’absence de traitement ou de vaccin contre ce virus très contagieux, ce qui aurait mis à rude épreuve la capacité des unités de soins intensifs (USI) des hôpitaux.

    Ces annonces ont provoqué une panique mondiale, sans précédent dans l’histoire. Pour « aplatir la courbe », il a été conseillé aux pays d’imposer des mesures d’austérité qui paralysent la société, l’économie et les individus en bonne santé.

    Comprendre le COVID-19

    Contrairement à la menace incurable décrite par l’OMS, les experts ont affirmé que le coronavirus avait suivi le cours d’une vague d’infection normale, tout comme la saison de la grippe. Ils ont également noté que des tendances similaires ont été observées en comparant les vagues d’infection dans les pays appliquant des politiques de confinement strictes à celles des pays qui n’imposent pas de confinement, comme l’Islande et la Suède. Cela montre que les mesures de confinement imposées ne sont pas nécessaires pour maintenir le cours de l’infection.

    Comme pour la saison de la grippe, le temps, la température et l’humidité, ainsi que l’immunité croissante, sont plus susceptibles de réduire la vague d’infection.

    Quels sont les effets du confinement sur la santé physique et mentale ?

    Des études suggèrent qu’au lieu de prévenir les infections, les confinements prolongés, l’isolement social et les malheurs économiques dûs à la pandémie sont liés à un plus grand nombre de cas de « dépression, d’anxiété, de suicides, de violence intrafamiliale et de maltraitance des enfants ».

    À maintes reprises, la recherche a confirmé que le maintien de relations solides est crucial pour la résistance d’une personne aux virus. Avec le onfinement obligatoire et les quarantaines, il est possible que les gens soient devenus plus sensibles aux infections.

    Les personnes âgées sont devenues inactives en raison des mesures d’isolement. En outre, la distanciation sociale a été liée à la peur, au stress et à la solitude. Ces facteurs ont un impact négatif sur la santé psychologique et générale.

    N’existe-t-il pas de remède contre le coronavirus ?

    La mortalité est nettement plus faible que prévu. Avec 1,2 %, elle est plus proche de celle de la grippe saisonnière normale. On peut affirmer sans risque que le nombre de décès dus aux coronavirus est largement surestimé.

    Notez que le décès par le COVID-19 est différent du décès avec le COVID-19. Les humains sont souvent porteurs de plusieurs virus ainsi que de bactéries potentiellement pathogènes.

    Dans la plupart des cas, les personnes testées positives peuvent être mortes d’autres causes, ce qui n’est pas toujours inclus dans les données présentées sur les cas confirmés et les décès.

    Des études ont également permis d’identifier les groupes les plus vulnérables. La plupart des patients décédés avaient 80 ans ou plus.

    Par ailleurs, 70 % des personnes décédées qui avaient moins de 70 ans souffraient également d’un trouble sous-jacent comme une maladie cardiovasculaire, le diabète sucré, une maladie pulmonaire chronique ou l’obésité. Les résultats ont montré que 98 % des personnes infectées ne sont pas tombées malades, n’ont pas souffert de symptômes légers ou se sont rétablies spontanément.

    Les experts ont également trouvé des traitements abordables, efficaces et sûrs lorsqu’ils sont utilisés sur des patients présentant des symptômes légers. Il s’agit notamment de l’hydroxychloroquine (HCQ), de l’azithromycine et du zinc. L’application immédiate de ces traitements améliore les chances de guérison des patients et peut même éviter l’hospitalisation.

    Mais au lieu de faire connaître ces traitements potentiels, les médias grand public tentent de censurer et même de faire taire les informations à leur sujet.

    Des études sur la vaccination contre la grippe révèlent que des vaccins ayant un taux d’efficacité de plus de 50 % n’ont été mis au point que trois fois en dix ans.

    Les virus mutent naturellement et, comme l’ont montré les cas annuels de grippe, les vaccins ne sont qu’une solution temporaire qui nécessite de nouveaux vaccins. Au lieu de se concentrer sur le développement d’un vaccin COVID-19 non testé qui pourrait avoir de nombreux effets secondaires négatifs, les gouvernements du monde entier devraient élaborer des stratégies pour prévenir efficacement les infections.

    Le rôle des médias dans la pandémie

    Au cours des derniers mois, les fonctionnaires ont utilisé les grands médias pour faire peur aux gens au lieu de les aider à se tenir informés sur le coronavirus. Au lieu d’être partiaux, les journalistes doivent présenter les nouvelles de manière objective et neutre pour aider tout le monde à rester informé et pour éviter une panique générale.

    Plutôt que de censurer les vidéos et les articles sur les traitements alternatifs COVID-19, les politiciens et les professionnels de la santé devraient s’attacher à les tester et à vérifier leur efficacité.

    Terrifier les citoyens avec des chiffres jour après jour sans expliquer ce que ces chiffres signifient a fait plus de mal que de bien. Au lieu de simplement présenter ces chiffres, les reportages devraient les comparer aux décès dus à la grippe d’autres années et aux décès dus à d’autres causes pour éviter une panique générale.

    Les experts belges de la santé demandent que l’OMS réponde de son rôle dans cette « infodémie », qui consiste notamment à utiliser la censure des médias pour faire taire « toutes les opinions divergentes du discours officiel, y compris de la part d’experts ayant des points de vue différents ».

    Soutenir une discussion ouverte sur les mesures de prévention de la maladie signifie que les experts peuvent aider les patients atteints de COVID-19 à se rétablir tout en veillant à ce que le public soit informé sur la prévention efficace des infections dans le cadre de la soi-disant pandémie.

    J'aime

    1. Plus de 6000 scientifiques signent une pétition «  anti-verrouillage  » affirmant qu’elle cause des «  dommages irréparables

      Plus de 6000 scientifiques ont signé une pétition anti-lockdown affirmant que les politiques relatives aux coronavirus causent des «dommages irréparables» ► https://autonomes.blogspot.com/2020/10/plus-de-6000-scientifiques-signent-une.html

      En France, le Président du Conseil Scientifique, soit une seule personne, nous menace d’un reconfinement !

      J'aime

  5. Il y a plein de formation (notamment pour être maitre chien/agent de sécurité avec chien…) où le carnet de vaccination est exigé !

    Vous le voyez toujours pas venir le truc ou bien ?…

    Allez, un petit geste !

    J'aime

  6. RAPPEL = Le docteur et sénateur de l’état du Minnesota Scott Jensen a affirmé dans une interview télévisée le 07 avril 2020 avoir reçu des directives du ministère de la santé américain l’enjoignant à indiquer les décès comme étant causé par le virus Covid-19 que le patient décédé ait été testé positif ou non, et donc que la présence du virus soit avérée ou non ► https://covidinfos.net/covid19/un-medecin-et-senateur-americain-revele-avoir-recu-des-directives-lenjoignant-a-declarer-mortes-du-covid-19-des-personnes-non-testees/62/

    J'aime

    1. Voyez bien que la Suède qui n’a ni confiné ni obligé au port du masque a eu très peu de morts depuis le début !

      Alors les moutruches, on sort la tête du sable ou bien ?…

      J'aime

  7. http://www.profession-gendarme.com/on-acheve-bien-les-vieux/

    Extrait : Le deuxième géronticide

    Mais pour l’heure, préoccupons-nous de nos aînés. De toute évidence, c’est à nouveau dans leurs rangs que la pseudo-prolongation de la pseudo-pandémie s’accompagne d’une légère surmortalité dépassant l’ordinaire.

    En France comme en Belgique, sources officielles et officieuses convergent pour indiquer que les personnes (très) âgées succombent plus souvent qu’à leur tour en ce début octobre. Comme au printemps, plus de 90% des décès surviennent chez des individus ayant dépassé l’espérance de vie moyenne.

    La faute au réveil coronaviral ? Ce n’est évidemment pas mon avis. Il y a au moins trois autres façons d’expliquer le phénomène. La première, c’est celle que le scientifique irlandais Ivor Cummins évoque dans sa très instructive vidéo. Je vous la remets en lien ici car un fidèle abonné de Néosanté a pris le temps de la traduire patiemment et de faire valider sa traduction par Youtube. En cliquant sur la petite roulette des paramètres, vous pouvez donc activer des sous-titres parfaitement fidèles au texte original. À la fin de sa lumineuse analyse, Ivor Cummins explique que les virus d’une saison se propagent sans entrave durant l’été et qu’ils servent à forger l’immunité de groupe pour la saison suivante. Je n’aime pas trop cette notion d’ « immunité collective », qui est issue de la patascience vaccinaliste, mais si l’expression permet de désigner l’extinction naturelle des épidémies et leur adoucissement l’année suivante, alors pourquoi pas ?

    Le problème, souligne Cummins, c’est que la distanciation sociale, les gestes barrières et autres masques ont contrevenu à cette circulation spontanée et inoffensive d’agents viraux durant les mois estivaux. Et que les premiers à payer la facture immunologique seront probablement ces vieilles personnes tenues à l’écart des enfants et des microbes que ces derniers trimballent continuellement. Lorsqu’il a réalisé sa vidéo, le professeur dublinois exprimait son inquiétude à cet égard et l’évolution de la situation ne va sans doute pas le rassurer.

    La seconde explication du pic en train de s’ébaucher, c’est bien sûr le confinement strict dans les maisons de retraite. N’ayant rien appris des psychologues et appliquant les mêmes recettes perdantes, les autorités sanitaires ont à nouveau poussé en fin d’été à l’enfermement des résidents. Sous prétexte que le tueur invisible rôdait encore en août et en septembre, beaucoup d’entre eux ont été privés de sorties et de visites. Là où des foyers d’infection ont été signalés, comme dans l’Aveyron, les pensionnaires d’EHPAD ont été bouclés dans leur chambre avec interdiction d’en bouger.

    Cette deuxième vague de maltraitance barbare va immanquablement produire les mêmes effets et se solder par une deuxième hécatombe. Ce n’est pas le virus qui tue nos vieux, sapristi, mais la folle virophobie qu’on leur inflige et qu’on leur transmet ! Gageons qu’en Grèce, où les hospices-mouroirs n’existent pas, il n’y aura pas plus de second géronticide qu’il n’y a eu de premier.

    =*=
    C’est à lire en entier…

    Depuis le début, nous savons que les 60 ans et + nous sommes la cible.
    Et c’est mieux si la cible ne sait pas qu’elle est cible…

    J'aime

    1. Le suspect est coincé !

      Le troisième facteur explicatif de la vulnérabilité des anciens, vous le connaissez également très bien : il s’agit des vaccins qu’on leur inocule en priorité et à tour de bras, à commencer par le vaccin antigrippal. Depuis le mois de mars, Néosanté en a fait son principal suspect dans le dossier Covid.

      Or cette année, les instances de santé ont intensifié la campagne de vaccination contre la grippe. Agitant l’épouvantail de deux viroses simultanées qui allaient déborder les hôpitaux et remplir les cimetières, les autorités sanitaires ont multiplié les incitations à « protéger » les + de 65 ans du virus Influenza.

      Non sans incohérence involontaire, elles ont aussi plaidé que cette protection accrue allait permettre de discerner les infections à corona, celles-ci ressemblant à s’y méprendre aux syndromes grippaux hivernaux qui surchargent traditionnellement (cela a été avoué par la porte-parole du conseil scientifique belge) les structures hospitalières.

      Et que constate-t-on ? À tout le moins une « coïncidence temporelle » entre cet effort d’immunisation vaccinale contre la grippe et la toute récente résurgence du covid chez les aînés. Si les épidémiologistes faisaient le job, on verrait probablement que les deux courbes s’épousent étroitement et que, par mécanisme d’interférence, l’injection du virus grippal favorise l’infection coronavirale.

      Menées au Brésil et en Italie il y a quelques mois, deux études scientifiques ont pourtant suggéré le contraire. Et c’est pour apporter une troisième preuve qu’un chercheur travaillant à l’Université de Mexico a accompli une vaste recherche : il a compilé les taux de mortalité et de létalité « Covid » dans 39 pays et les a comparés au taux de vaccination contre la grippe.

      Patatras : son travail publié le 1er octobre infirme les études brésilienne et italienne et aboutit à la conclusion inverse, à savoir qu’il y a bien « une association positive significative » entre décès labellisés Covid et vaccination préalable pour éviter la grippe. En clair, cela signifie que les personnes âgées ayant été vaccinées préalablement contre la grippe sont davantage décédées du Covid-19 que celles ne l’ayant pas été. En cliquant ici, vous pouvez lire cette étude in extenso si vous comprenez l’anglais. L’auteur montre que la relation « mortalité/vaccin » est plus évidente que celle avec le degré d’urbanisation, la densité de population ou la politique de lockdown. Au rayon des hypothèses explicatives, le chercheur avance un rôle éventuel des adjuvants et une réduction de l’immunité non-spécifique par « un mécanisme biologique inconnu ».

      Vous ne lisez pas l’anglais ? Vous pouvez lire un bref résumé de cette étude dans un article de France Soir publié hier. Même si elle ne permet pas d’affirmer un lien de causalité, c’est une pièce importante dans le dossier déjà étoffé à charge de notre suspect.

      Selon toute vraisemblance, la campagne de vaccination antigrippale n’est pas pour rien dans le rebond préoccupant à l’origine des « alertes rouges » en France et en Belgique. Il serait totalement incompréhensible que nos autorités ne suspendent pas le programme vaccinal et n’entament pas au minimum une enquête sur le sujet. On va pouvoir vérifier si elles sont vraiment attachées à la santé des anciens ou si la finalité cachée est de détruire les libertés pour l’ensemble des citoyens. Je ne voudrais pas être excessivement pessimiste, mais tout ça pue le reconfinement général prémédité.

      Yves Rasir

      Source : NéoSanté
      =*=
      C’est exactement ce sur quoi s’est appuyé DG de Xochipelli dès février 2020 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/02/25/xochipelli-protocoles-de-plantes-medicinales-pour-les-grippes-coronavirus-et-autres-sars-23-02-20/

      *DG, l’auteur, et l’un des fondateurs des semences Kokopelli me précise également ceci : En parlant de Retraite aux flambeaux ; Les plus de 65 ans, ce sont eux qui sont touchés par le coronavirus, grippes et le SARS 2.0 et le taux de mortalité s’accroit en fonction de l’âge des patients. Ceux en-dessous de 24 ans ne sont pas très susceptibles au virus. Pour ceux âgés de 25 à 44 ans, le taux de mortalité s’élève à 6%. Il est de 15% pour la tranche d’âge de 45 à 64 ans et de plus de 50% pour les personnes au-delà de 65 ans…

      J’y précisait pour ma part, ceci : En même temps, très logique, puisque c’est leur projeeeet commun !

      Qui est la réduction programmée de l’Humanité, et par tous les moyens possibles, y compris une pandémie !…

      8 mois plus tard… Le Cocoronacircus était toujours vivant…

      J'aime

  8. Italie : face au Covid, de nouvelles restrictions qui inquiètent ;

    Port du masque obligatoire sur tout le territoire, en plein air – même seul – sous peine d’une amende de 400 à 3000 euros. Maintien du seuil de remplissage des transports en commun fixé à 80%. Etat d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 janvier 2021. Test de dépistage moléculaire ou antigénique obligatoire pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, de la Belgique et de Hollande où l’épidémie rebondit. Alors que la barre des 3683 nouveaux cas de contaminations de SARS-CoV-2 par jour vient d’être franchie, le gouvernement italien veut éviter un nouveau confinement qui fragiliserait sous peu une économie déjà mise à mal par la première vague.
    https://www.marianne.net/monde/italie-face-au-covid-de-nouvelles-restrictions-qui-inquietent

    E pericolo E pericolo E pericolo si
    E pericolo E pericoloso sporgersi

    *Une ville italienne instaure des jours où seules les femmes peuvent faire les courses : Le maire de la ville italienne de Canonica d’Adda a strictement réglementé la visite des commerces en période de confinement. En vertu d’une ordonnance, les hommes et les femmes doivent désormais faire les courses séparément. Quatre jours par semaine ont été réservés aux hommes et trois aux femmes. Depuis le 6 avril, les hommes et les femmes de la ville de Canonica d’Adda, dans la province italienne de Bergame, ne doivent plus aller faire de courses ensemble ► https://fr.sputniknews.com/international/202004071043499644-une-ville-italienne-instaure-des-jours-ou-seules-les-femmes-peuvent-faire-les-courses/

    J'aime

      1. Elle marche pour le gouv et l’UE…

        Se souvenir de son invitation au parlement européen…pour une sous disante dissidente.

        Jarzabek n’a pas oublié ses origines !

        J'aime

      1. Oui, on en est au début…

        Ce soir j’ai vu un phénomène que je n’avais encore jamais vu.

        Je travaillais et comme je pensais que ça allait être bref, je n’ai pas cherché mon smartphone.

        Au coucher du soleil, après 18h30, le soleil était encore bien rougeoyant, plus haut à droite apparaissait un rond rouge orangé bordé de jaune et parfois de vert…un peu comme s’il s’agissait d’un arc en ciel ROND !

        Ce phénomène a duré près de 15 mn.

        J'aime

      1. Apparemment ce serait uniquement pour les quartiers huppés, ceux des 1ers de cordées !

        J'aime

  9. parodie de la psychose covid
    2.2 milliards d’euros de tests bidons gratuits payé par l’Etat pour tester des gens en bonne santé asymptomatiques pendant que les vrais malades se font refuser leurs rendez vous dans les hôpitaux ou reporter leurs opérations

    https://www.bfmtv.com/sante/covid-les-hopitaux-de-paris-vont-reporter-20-des-operations-chirurgicales-des-ce-week-end_AD-202009240214.html
    https://www.lefigaro.fr/sciences/tests-pcr-une-facture-salee-pour-la-secu-a-2-2-milliards-20200918

    avec 2.2 milliards d’euros, ils ont de quoi créer des hôpitaux pour guérir tous les malades, mais non, à la place, la sécurité sociale les utilise pour tester des gens en bonne santé, pendant que les hôpitaux bloquent l’entrée aux vrais malades et font reporter leurs opérations

    leur objectif est de créer le plus de mort possibe en refusant de soigner les gens cancéreux et reportant leurs opérations
    ensuite ils diront que c’est el covd en s’appuyant sur les tests bidons fait sur les personnes saines en piquant 2.2 milliards d’euros dans les caisses de la sécurité sociale fourni par l’Etat
    alors que 1 270 millions de français crèvent de faim à cause du confinement
    du fric ( 2.2 milliards d’euros)pour les tests, il y en a, par contre pour les crève la faim, il y en a pas!, peu importe que vous crevez de faim, pourvu que vous soyez testé bidon avant, pour qu’on fasse passer votre mort de la faim pour du covid à la place!
    https://www.humanite.fr/le-constat-alarmant-du-secours-populaire-1-francais-sur-3-subi-une-perte-de-revenus-cause-du-covid

    J'aime

  10. Coucou,

    En quelques mots, vous êtes doués pour faire les liens, merci,

    Trump
    Regeneron, noreneger, pas de regeneraton
    Issu d’anti corps d’autres malades.

    Fabriqué par le labo Eli Lilly

    Lilly a été impliqué dans un certain nombre de controverses, dont certaines à caractère politique, médical ou éthiques.

    Après avoir quitté la CIA en 1977, George H. W. Bush devint un des dirigeants de Eli Lilly. Bush a activement œuvré de l’intérieur comme de l’extérieur de l’administration, en tant que Vice-Président à partir de 1981, pour défendre les intérêts des industriels du secteur pharmaceutique notamment au travers du Texas Medication Algorithm Project25.

    Bien a vous,

    J'aime

  11. Principaux actionnaires,

    Très instructif,

    Lilly Endowment 23,8%
    Capital Research & Management 11,4%
    The Vanguard Group 7,26%
    Wellington Management 4,64%
    PRIMECAP Management 4,51%
    SSgA Funds Management, Inc. 3,89%
    Capital Research & Management -II- 2,72%
    BlackRock Fund Advisors 2,22%
    State Farm Investment Management 1,95%
    Putnam 1,62%

    J'aime

      1. Une réputation parfaite

        Présenté comme un baby-sitter idéal, l’homme avait un long CV et une expérience de travail dans l’accueil des enfants placés par la justice. Ce profil a attiré l’attention des parents de deux enfants, de six et de deux ans.

        C’est en août 2019, que le plus jeune enfant a révélé l’agression sexuelle dont il a été victime: il a raconté aux parents que le baby-sitter avait mis son sexe dans sa bouche.

        Arrêté et placé en garde à vue, l’individu a reconnu les faits, disant avoir des penchants pédophiles et zoophiles.
        =*=
        😦

        J'aime

  12. Z’en ont pas marre de détruire la Nature ?

    https://www.lepoint.fr/economie/edf-demande-plus-de-soutien-pour-ses-barrages-10-10-2020-2395726_28.php

    C’est une hérésie complète de construire ce type d’infrastructure.

    Du point de production au point de consommation, il y a 7 à 15 % de perte.

    La production devrait se faire au niveau des communes, et cela éviterait les ‘autoroutes’ à 400 et 250 pour le transport.

    Infrastructures plus petites, moins de matériaux et pertes très réduites lors du transport.

    J'aime

  13. Bonjour,

    Si vous avez le temps voudriez vous lire les comment taires sous la vidéo. Merci.

    Les lanceurs d’alertes pro Trump, ont ils conscience de la manipulation?
    Un médicament pour une grippe qui n’existe pas, selon eux.

    Un médicament gratuit aux USA, mais a un prix exorbitant ailleurs. Et qui favorisera le trafic ignoble des foetus avortés.

    Soleil vert a l’envers!

    Bien a vous,

    J'aime

    1. Je me suis faite la même réflexion, depuis un petit moment, en lisant, entendant, les « lanceurs d’alerte » pro-trump, comme Silvano Trotta qui espère que Trump sera réélu, et dont je relaye le travail mais à chaque fois je précise que je ne suis d’accord sur rien politiquement avec lui…

      Il est là, tout le problème Ratatouille, beaucoup croient encore possible de réformer le système, alors qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, c’est pourquoi j’appelle, avec d’autres, bien que je me sente très seule, à une société des sociétés HORS ÉTAT et ses institutions, contre le travail et ses lois et sans argent, oui je sais, beaucoup rechignent croyant qu’on pourra y échapper, mais NON y’a pas d’autres solutions…

      Mais ça doit venir de nous-mêmes sans coercition où ça ne sera pas…

      Ce sera tant pis nous, mais c’est librement, volontairement de manière autonome ou pas !

      J'aime

      1. Merci Jo,

        Une société HORS ÉTAT et ses institutions, contre le travail et ses lois et sans argent.

        Nous sommes sur la même longueur d’ondes.

        Bien a vous,

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s