Dans le silence des EHPAD…

AU N.O.M. DU FRIC, DU FLOUZE & DE LA SAINTE-OSEILLE !

Nous sommes la seule espèce qui doit payer pour vivre et pour mourir…

Dans : Le Prix de la Mort de Mohawk Nation News à relier avec mon billet d’hier ► Dernier Pape, dernière Reine & Dernier Prince !?!

Ehpad : signification de ce terme et fonctionnement des maisons de retraite  médicalisées – Aide-Sociale.fr

On m’a transmis par mail une pub, avec un formulaire à remplir, qui explique pourquoi et comment INVESTIR DANS UN EHPAD !

Je l’ai mis au format PDF sur une page, dans son intégralité et sans rien omettre ni modifier, pour démontrer le cynisme et l’hypocrisie des Banksters qui gouvernent réellement le monde et tirent les ficelles des gouvernants, dont Macron-de-Rothschild est l’un de leurs meilleurs Biens-Zélés, raison pour laquelle il a été placé dans le fauteuil élyséen et pour ceux qui ont encore des doutes, croyant et pratiquant l’illusion démocratique qui revient en France tous les 5 ans, soit en 2022, quand l’Amérique se prépare, elle, à choisir son nouveau chef de Klan le 3 novembre prochain entre Donnie Mains d’Enfant Trump, la peste, et Joe « Alzamère » Biden, le choléra… Ou pas…

PUB ET FORMULAIRE POUR INVESTIR DANS UN EHPAD version PDF N° 203 sur 1 page

Cliquer pour accéder à pub-et-formulaire-pour-investir-dans-un-ehpad.pdf

À RETROUVER DANS MA BIBLIOTHÈQUE PDF & MON DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

La réalité des EHPAD en France dans la crise du coronavirus :

Hier ; MEURTRE PAR DÉCRET N° 2020-360 du 28 Mars 2020 Complétant le Décret N° 2020-293 du 23 Mars 2020 – À consulter les statistiques officielles fournies par le gouvernement italien du 24/03/20 sur les comorbidités, l’âge des patients, etc. ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/italy_report-covid-2019_24_marzo_eng.pdf

DOSSIER FRANCE SOIR ► http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-les-chiffres-au-dela-des-apparences-sur-les-deces-les-urgences-la-situation

L’avis d’un expert le Pr. Toussaint une voix dissonante : L’excès de mortalité dû au Coronavirus serait de “12000 à 15000 décès” selon le Pr Toussaint – 24 septembre 2020 ► https://covidinfos.net/covid19/lexces-de-mortalite-du-au-coronavirus-serait-de-12000-a-15000-deces-selon-le-pr-toussaint/2300/

Sur la réalité des chiffres dans le monde au 24 septembre 2020 : Le nombre de décès Covid dans le monde en “baisse quasi continue depuis 2 mois” ► https://covidinfos.net/covid19/le-nombre-de-deces-covid-dans-le-monde-en-baisse-quasi-continue-depuis-2-mois/2293/

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Covid-Quand-on-aime-ses-proches-on-ne-s-approche-pas-trop-affiche-1_document_full_portrait.jpg

En France, chaque jour, on continue d’égrener les décès, les cas COVID+, et les nouvelles mesures de restrictions pour protéger nos anciens, les plus vulnérables d’entre nous, que depuis février/mars 2020 on a laissé mourir pire que des chiens, seuls, sans pouvoir leur dire au revoir, sans qu’ils comprennent bien souvent pourquoi ils n’avaient plus le droit de sortir, ni de voir et encore moins toucher leurs proches… Une autre pub à la mode prétend que lorsque l’on aime ses proches on ne s’approche pas trop d’eux ! Voire plus du tout au N.O.M. de la Nouvelle Normalité de distanciation sociale… Covid-19 : Emmanuel Macron écarte le reconfinement des personnes âgées – En visite dans une maison de retraite de Loir-et-Cher, mardi 22 septembre, le président a écarté un reconfinement des personnes âgées et promu un modèle d’Ehpad plus intégré dans le tissu social ► https://www.notretemps.com/dossier-coronavirus/covid-19-macron-reconfinement-personnes-agees,i228090

Et vous voudriez leur faire confiance ?

Vous voulez croire que toutes ces décisions pour interdire les réunions familiales, obliger le port du masque partout par toustes, alors que nous vous avons démontrés qu’il ne protège de RIEN, surtout pas des contaminations virales et infectieuses, donc du coronavirus. Nous menaçant de nous reconfiner parce que le nombre de cas positifs explose, ce qui est bien normal puisqu’on oblige les gens à se faire tester pour étudier, travailler, voyager… Bref, toutes ces décisions juste pour avoir le droit de RESPIRER seraient prises pour notre bien ???

Franchement, la seule question qui vaille à mon sens, à cette heure du jour, est : Y-a-t-il une vie avant la mort ?

JBL1960 à l’automne de sa vie…

151 réflexions sur « Dans le silence des EHPAD… »

  1. Et en même temps : Le directeur scientifique de Pfizer déclare que la « deuxième vague » a été truquée lors de tests COVID faussement positifs, « la pandémie est terminée ».

    Dans un développement étonnant, un ancien directeur scientifique du géant pharmaceutique Pfizer déclare qu’ »il n’y a aucune science qui suggère qu’une deuxième vague devrait se produire ». L’initié de la « Big Pharma » affirme que des résultats faussement positifs provenant de tests COVID intrinsèquement peu fiables sont utilisés pour fabriquer une « seconde vague » basée sur de « nouveaux cas ».

    Le Dr Mike Yeadon, ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer pendant 16 ans, affirme que la moitié, voire « presque tous » les tests COVID sont des faux positifs. Le Dr Yeadon affirme également que le seuil d’immunité collective peut être beaucoup plus bas que ce que l’on pensait auparavant, et qu’il a peut-être déjà été atteint dans de nombreux pays.

    Dans une interview accordée la semaine dernière, le Dr Yeadon a été interrogé :

    « Nous basons une politique gouvernementale, une politique économique, une politique des libertés civiles, en termes de limitation des personnes à six personnes dans une réunion… toutes basées sur, ce qui pourrait bien être, des données complètement fausses sur ce coronavirus ? »

    Le Dr. Yeadon a répondu par un simple « oui ».

    Le Dr. Yeadon a déclaré dans l’interview que, étant donné la « forme » de tous les indicateurs importants dans une pandémie mondiale, tels que les hospitalisations, l’utilisation des soins intensifs et les décès, « la pandémie est fondamentalement terminée ».

    Lire l’intégralité de l’article ► https://profidecatholica.com/2020/09/24/le-directeur-scientifique-de-pfizer-declare-que-la-deuxieme-vague-a-ete-truquee-lors-de-tests-covid-faussement-positifs-la-pandemie-est-terminee/

    J'aime

  2. Covid-19 : le bilan s’alourdit à seize morts dans l’Ehpad de Sévérac, en Aveyron ► https://www.ladepeche.fr/2020/09/24/covid-19-le-bilan-salourdit-a-seize-morts-dans-lehpad-de-severac-en-aveyron-9094350.php

    Coronavirus. Quelles sont désormais les règles en vigueur dans les Ehpad ?

    Les Ehpad se sont déconfinés progressivement depuis mi-juin. Mais l’épidémie de Covid-19, de nouveau très active en France, va sûrement de nouveau obliger les établissements à prendre de nouvelles mesures ou à restreindre les visites extérieures ► https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-quelles-sont-les-regles-en-vigueur-dans-les-ehpad-6983988

    J'aime

    1. Éviter au maximum le confinement en chambre

      Enfin, les établissements peuvent restreindre la circulation au sein de l’établissement (tout en évitant « au maximum le confinement en chambre en le limitant à des situations exceptionnelles »).
      =*=
      Tu m’étonnes…

      J'aime

  3. La liste de six mois d’interdictions, obligations et mesures restrictives en France ► https://covidinfos.net/covid19/la-liste-de-six-mois-dinterdictions-obligations-et-mesures-restrictives-en-france/2163/

    Interdiction de jardiner, de tousser sans sa main devant sa bouche, de faire du parapente, de danser, de consommer debout… Cette liste non-exhaustive reprend l’essentiel des interdictions, obligations et mesures restrictives nationales et locales prises en France métropolitaine depuis le mois de mars 2020.
    =*=
    Et c’est pas fini !…

    J'aime

  4. Alors Castex, quand est-ce que ça va finir, ces conneries ?


    Castex ou Dupontel ?

    « Jean Castex, un type venu de nulle part qui nous dit ce qu’on a le droit de faire et de ne pas faire »
    Avant, quand la France était à l’endroit, le rôle du Premier ministre consistait à mener la politique choisie par un président élu par une majorité de Français. Aujourd’hui, c’est un type venu de nulle part qui nous dit ce qu’on a le droit de faire et de ne pas faire, et qui emmerde sans raison valable la majorité des Français.

    Dans les trucs interdits, il y a par exemple les réunions de plus de 1000 personnes en public, et les réunions de plus de 10 personnes en privé. Le PM décide de la jauge de Roland-Garros, le célèbre tournoi de tennis international. Un toit couvrant de grande valeur a été installé pour que le tournoi ne soit pas arrêté par la pluie, mais Castex a décidé que seules 1000 personnes auraient droit aux gradins.

    Pourquoi pas 500, ou 50 ? Les voies du PM sont impénétrables mais il faut lui faire confiance, il a l’oreille de Dieu. Il a ainsi décidé que Marseille la rebelle serait punie pour son allégeance au seigneur Raoult, le duc de l’IHU. Que les piscines couvertes seront fermées, comme l’usine Bridgestone de Béthune.

    « Tout ce que nous pourrons faire, nous le ferons ! »

    Là, c’est autre chose, la fermeture n’est pas dictée par le covidisme, mais par le néolibéralisme. Les capitaines d’industrie, ceux que la presse mainstream nous vend comme les grands hommes de notre époque, profitent de ce que le grand public a les yeux tournés vers un virus fantôme pour gonfler les charrettes des condamnés à mort économico-sociale.

    Soudain, Castex est moins virulent, il morigène gentiment ceux qui sont à l’origine de ce dégazage humain : « Tirant motif de la crise sanitaire, c’est pas bien ». Oh la la, « c’est pas bien », les dirigeants de Bridgestone vont trembler ! Et pourquoi le PM ne les confinerait pas ? Ou ne leur enverrait-il pas une charge de virus, pour leur apprendre ? Ah, il n’y en a plus en stock ? On s’en doutait un peu.

    Nous sommes tous des abrutis et des hypocrites

    Le PM était l’invité du dispositif de propagande gouvernementale Vous avez la vérole, pardon, la parole, une émission qui ne la donne pas à tout le monde, on est bien placés pour le savoir. Ce sont toujours les mêmes qui parlent et qui racontent toujours les mêmes salades, la salade néolibérale qui consiste à culpabiliser les Français qui font trop de dettes, trop d’économies, trop de tout. C’est la faute aux gens, quoi.

    La mère Buzyn et la jeune Ndiaye l’ont dit à leur façon, quand elles sont passées devant la commission sénatoriale sur la politique sanitaire (comme si l’État allait gronder l’État). La vieille accuse d’abord les Français de « déni », c’est-à-dire d’être des hypocrites ou des menteurs :

    Un gouvernement de tocards provisoire

    On le voit, nous sommes gouvernés par une bande de faux culs de première classe. Ça ment comme ça respire, et ça n’assume rien quand c’est dénoncé. Le PM, lui, s’inspire de cette stratégie de la chutzpah et de l’absurde. Il est interviewé sur France 2 par les deux journalistes les plus mordants de la planète, Léa Glucksmann-Salamé et Thomas Sotto, à qui le protocole de Matignon a retiré dentiers et fausses canines avant d’entrer dans les locaux du Dauphiné libéré.

    Les deux caniches déguisés en pitbulls sont flanqués de quatre maires, Ménard de Béziers, Rolland de Nantes (pauvres Nantais), Lisnard de Cannes et Hurmic de Bordeaux (pauvres Bordelais). Un sacré dispositif démocratique ! Le PM va avoir fort à faire !

    Source https://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Castex-monsieur-Reconfinement-decidera-de-la-pluie-et-du-beau-temps-61020.html

    VIA ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/09/25/alors-castex-quand-est-ce-que-ca-va-finir-ces-conneries/

    Boudu… Ça te chatouilles ou ça te gratouilles ???
    Bêêêêhhh je sais pas moieuuuuuuh

    J'aime

    1. Élie Semoun a fait part de son indignation à propos des mesures sanitaires édictées par le gouvernement, notamment concernant les Ehpad. L’humoriste critique les limitations des visites auprès des personnages âgées, faisant allusion au décès de son père. Ce n’est pas la première personnalité du show-biz à formuler de telle critiques.

      Sur les réseaux sociaux, l’humoriste Élie Semoun a critiqué le renforcement de mesures sanitaires pour lutter contre le Covid-19.
      Jair Bolsonaro
      © AP Photo / Eraldo Peres
      Le confinement n’est que «pour les faibles», estime le Président brésilien
      Il dénonce en particulier la restriction des visites dans les Ehpad, qui porte selon lui préjudice aux pensionnaires.

      L’humoriste cite l’exemple de son père, atteint de la maladie d’Alzheimer, pour qui cette situation a été difficile à supporter. Élie Semoun affirme que l’arrêt des visites a «accéléré son déclin», et soupçonne le confinement d’avoir finalement «tué [son] père».

      Face à un virus qui détruit «notre économie, notre chère culture, nos rapports sociaux et nos parents», l’humoriste appelle à ne pas laisser «nos anciens» dans la solitude.

      «C’est quasi criminel d’empêcher nos anciens d’être entouré de l’amour de leurs proches. Parce qu’un “Je t’aime”, un baiser, un geste valent mieux que la solitude dans laquelle nous plonge la peur de ce virus […]», explique-t-il dans son message posté sur les réseaux sociaux.

      Faut que ça les touche, personnellement, pour qu’enfin il l’ouvre…

      Ouvrez-la, ouvrons-la !
      Faisons du bruit, levons-nous et claquons un NON retentissant au museau de ce gouvernement-qui-nous-ment, et qui nous tue lentement, mais surement…

      J'aime

    2. En écho à Nicolas Bedos

      Les propos d’Élie Semoun ne sont pas sans rappeler ceux de l’acteur et metteur en scène Nicolas Bedos, qui a également utilisé les réseaux sociaux pour s’insurger contre les restrictions sanitaires. Lui qui a aussi perdu son père, Guy Bedos, durant la pandémie, avait appelé à contredire les «lâches directives gouvernementales» concernant les masques et les restrictions de circulation.

      Lui aussi attentif aux besoins des personnages âgées, Nicolas Bedos affirmait dans son message: «nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions». Une sortie qui avait entraîné la réaction au Sénat du ministre de la Santé, Olivier Véran, lequel avait dénoncé des «propos lancés à l’emporte-pièce».
      =*=
      Y chie pas la honte le Véran, hein ?

      Remarque la Buze au Sénat non plus…

      J'aime

  5. EXCELLENT DOSSIER FRANCE SOIR ► http://www.francesoir.fr/societe-sante/les-oeilleres-coupables-de-loms-et-lopportunisme-malsain-des-autres À lire jusqu’au bout.

    Je voudrais juste signaler, humblement, que nous sommes nombreux à avoir investiguer en son temps, par exemple sur le virus zika ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/03/le-cas-zika/ et l’OMS était déjà en question, ainsi qu’un certain Bill « LaPiquouze » Gates…

    En juillet dernier, j’ai réalisé ce PDF, à la demande de R71, réunissant toutes les publications de The Grayzone des journalistes d’investigations

    Jeremy Loffredo (journaliste indépendant basé à Washington D.C.)

    Michele Greenstein (journaliste indépendante, ex-RT America)

    Dans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/07/25/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-sante-source-the-grayzone-traduction-entelekheia-compilation-r71-version-pdf-jbl1960/

    Et avec ce PDF de 33 pages, tout y passe, on comprend absolument tout sur cette PLANdémie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    Cliquer pour accéder à bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf

    J'aime

    1. Dénonçant depuis 5 ans, ici-même, dès janvier 2020 j’étais en alerte avec cette PANDEMIC, tout est consigné dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONONAVIRUS que j’ai constitué fin avril, reprenant toutes mes publications dans un PDF que j’ai mis à jour fin mai, et que je n’exclue pas de mettre à jour avant la fin de l’année.

      Je vous recommande de (re)voir cette vidéo car pour le moins elle remonte aux origines de la PLANdémie des eugénistes en action qui nous prouvent qu’ils n’ont qu’un seul but = éliminer 95% de la population mondiale comme gravé dans les Georgia Guidestones…

      https://jbl1960blog.wordpress.com/dossier-special-coronavirus/

      Le PDF que j’ai constitué de 159 pages à fin mai 2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf

      Cliquer pour accéder à dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf

      J'aime

      1. Page 5 du PDF en lien, des vidéos de Macron s’affirmant en « mission » quasi divine et celle d’Attali, affirmant connaitre le nom de celle qui remplacera MacDeRoth en 2022 !

        J'aime

  6. À lire, et pour tout dire, sans être Pr. j’ai l’impression que nos réflexions se sont croisées !

    “Acceptons de prendre le risque raisonnable d’être contaminé” demande le Pr Carpentier : Tribune publiée sur le site du quotidien Les Échos du 23 Septembre par le Pr Alexandre Carpentier, chef de service de neurochirurgie à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Extraits.

    « A la mi-mars, le monde s’arrêtait de tourner, grippé par le Covid-19. Six mois plus tard, les bavettes chirurgicales à la pâleur spectrale masquent les visages sur tous les continents. La peur de la contagion immobilise… Mais est-ce bien raisonnable de la laisser asphyxier notre pays ? Est-ce bien sensé de la laisser nous étrangler ? » […]

    « Peut-on revenir à la raison et mettre fin à cette médecine sanitaire préventive de groupe qui paralyse la France ? On égrène nos morts dans des litanies Covid à faire pâlir notre quatrième âge, mais pourrait-on mettre en balance toutes les victimes collatérales ô combien nombreuses : suicides, dépression, pauvreté et exclusion, surendettés, licenciés, déscolarisés, patients non-covid et faillis. Un enfant qui décroche, un chef d’entreprise qui licencie faute de commandes, ne méritent-ils pas qu’on se libère de nos excès de précaution ? »

    « Empêcher un virus de circuler est une illusion. Plus de 60 % de la population sera atteinte, quel que soit le niveau de coercition des règles sanitaires. Ce sera ainsi et ce sera “la faute à personne”. C’est la vie d’un virus. »

    « Chaque année, des gens meurent de la grippe, bien que vaccinés. La maîtrise d’un virus n’est donc que partielle. Elle le sera tout autant avec le prochain antidote Covid. Et rappelons aussi 80 % des personnes emportées par les grippes saisonnières ou le Covid-19 ont plus de 75 ans : à quel âge la mort a-t-elle le droit de voler son butin sans qu’on l’impute à un autre ? Reprenons donc le cours de nos vies, acceptons de prendre le risque raisonnable d’être contaminé comme nous l’avons toujours fait. A-t-on jamais arrêté le pays pour pic épidémique de grippe ? Le “protéger quoi qu’il en coûte” aura un effet boomerang trop considérable pour que nous poursuivions ainsi plus longtemps. » […]
    Lire l’intégralité de l’article ► https://covidinfos.net/covid19/acceptons-de-prendre-le-risque-raisonnable-detre-contamine-demande-le-pr-carpentier/2338/

    J'aime

    1. Enfin UN qui ose dire les choses !

      75 ans ce n’est pas vieux, mais bien souvent 1 ou plusieurs comorbidites.

      Alors le 1er virus qui passe, surtout en saison hivernale, fait une belle péche.

      J'aime

  7. À faire passer aux porteurs de muselière !

    Merci à ce chirurgien d’expliquer pourquoi on supporte le masque au bloc pendant quelques heures sans problème !

    Voilà, ceux qui ne sont pas malades NE DOIVENT PAS PORTER DE MASQUE !!!

    J'aime

    1. Bon je ne sais pas pourquoi mais le lien redirige vers cette autre vidéo de la chaine… Cliquez dessus et vous verrez la vidéo du chirurgien qui nous embarque dans son bloc et nous explique très bien pourquoi lui peut supporter un masque chirurgical !

      J'aime

  8. J’ai déjà relayé Serge Rader, il avait fait cette interview pour Bercoff à Sud Radio en avril 2020 : Serge Rader – « 7 milliards de personnes à vacciner, c’est un pactole inimaginable ! »

    Tu m’étonnes, Elton !

    J'aime

  9. On prend les mêmes et on recommence ?

    http://www.francesoir.fr/politique-france/covid-19-erreurs-commises-pendant-la-crise-les-chiffres-finiront-dire-la-verite

    Peut-être vous sont-elles passées inaperçues, mais deux phrases du ministre de la Santé Olivier Véran lors de son audition devant les sénateurs le 24 septembre sont lourdes de sous-entendus. A vrai dire ce sont de véritables aveux quant aux décisions passées de début 2020 et de la réalité et contradictions des autorités.

    « Nous n’avons jamais opéré selon les courbes, mais uniquement sous la pression sanitaire ».

    « Notre objectif a été et est toujours de traquer et d’éradiquer le virus Covid-19 ».

    Notons déjà l’aspect « contradiction » où depuis plusieurs semaines on nous parle matin et soir de la courbe des « cas » puis la courbe « des hospitalisations » puis de la courbe du « taux de positivité » pour dire devant le Sénat « on ne regarde pas les courbes mais la pression sanitaire »

    Et comme « le ridicule ne tue pas » photo prise le 23 septembre

    J'aime

    1. Y’avait cette vidé chez Tropical Boy aussi des restaurateurs des Bouches du Rhône en colère qui a été censurée, bien sûr…

      J'aime

    2. Celle-ci, juste en dessous vos son pesant de cacahuètes !

      Quand BLM, EP et les autres critiquaient MacDeRoth sous Hollande…

      Ah ça ira, ça ira, ça ira !

      J'aime

  10. Parfaitement raccord avec la question que je pose en toute fin de ce billet : Le délire technotronique oligarchique : pour éradiquer la mort… éradiquons la vie de Résistance71 en appui du dernier Dominique Muselet du 21/09/20 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/09/26/le-delire-technotronique-oligarchique-pour-eradiquer-la-mort-eradiquons-la-vie/

    Source ► https://www.salaireavie.fr/post/éradiquer-la-mort-en-éradiquant-la-vie-l-ambition-d-un-système-en-plein-délire

    Tout comme, depuis les années 1970, les ouvrages de Brzeziński servent de programme de politique étrangère aux Etats-Unis, il se pourrait bien que 1984, la dystopie d’Orwell, leur serve (et à nous aussi qui leur sommes inféodés) de programme de politique intérieure.

    On peut imaginer avec quelle gourmandise, nos élites, dont le souci principal est de dominer le petit peuple pour pouvoir l’exploiter au mieux de leurs intérêts, se sont appropriées et ont mis en œuvre les enseignements de ce petit livre. Pendant que la Russie et le Moyen-Orient se débattaient sous les coups programmés par Brzeziński, des apprentis Big Brother prenaient subrepticement le contrôle de nos existences.

    Les peuples occidentaux commencent à s’en rendre compte et l’adjectif orwellien s’est répandu pour décrire la communication gouvernementale, les inversions de valeur, les éléments de langage, les décisions contradictoires, bref presque tout ce qui, chez nous, rappelle 1984.

    A sa parution, en 1948, nous avons pris naïvement ce livre pour un roman de sciences fiction. A l’époque, à part quelques rares visionnaires aussitôt traités de défaitistes, nous croyions être occupés à construire un monde meilleur, plus juste, plus solidaire, sous la houlette de dirigeants éclairés. De Gaulle n’avait-il pas sauvé la France ? Et les communistes ne mettaient-ils pas en œuvre, tambour battant, le programme du Conseil National de la Résistance : sécurité sociale, allocations familiales, congés payés, chômage, retraites ? Les syndicats étaient puissants et un salaire d’ouvrier suffisait à faire vivre une famille entière. On s’attendait à ce que le système capitaliste s’effondre sous ses contradictions, comme l’avait prédit Marx. On pensait que le ciel descendrait bientôt sur terre sous la forme du socialisme, et tant pis pour la classe possédante ! Il y avait une forme d’équilibre social de la terreur qui avait son pendant extérieur dans la dissuasion atomique.

    Hélas, c’était trop beau pour être vrai et, au lieu de s’effondrer, le capitalisme, s’est bientôt déchaîné sous la poussée de la mondialisation, entraînant avec lui les valeurs de la République (Liberté, Egalité, Fraternité, cotisation sociale et séparation des pouvoirs) et les valeurs de la vie en commun (justice, vérité, confiance, respect). Tout cela a été remplacé par la course individuelle au plaisir et au profit dans une sorte de sauve qui peut, de guerre de tous contre tous qui fait plier sous le joug ceux qu’elle n’élimine pas.

    La France, un pays béni des dieux

    Mais dans notre malheur nous avons bien de la chance, nous répète Big Media. Imaginez, on aurait pu avoir l’Union soviétique et Staline ! Grâce au ciel, on a les Etats-Unis et Big Brother. C’est d’ailleurs un vrai bonheur de voir avec quelle aisance et quelle finesse nos chères élites se sont glissées dans la peau de Big Brother. Dans de nombreux domaines, les élèves occidentaux ont même dépassé le maître. Oui, nous avons bien de la chance !

    Prenez nos ennemis par exemple : un ennemi invisible et insaisissable comme le Covid-19, ça a tout de même plus d’allure et de potentiel que les archaïques Estasia et Eurasia !

    Notre État n’a certes pas encore réussi à installer des caméras dans chaque appartement, mais qu’à cela ne tienne, nos téléphones et ordinateurs portables, avec leurs applications sophistiquées, lui fournissent déjà beaucoup d’informations sur nous et dans ce domaine les progrès sont rapides. Voyez le succès éclatant de Stop Covid !

    Pour ce qui est de la Vérité, nous ne sommes pas non plus en reste. Même un enfant de CM2 connaît la Vérité sur la seconde guerre mondiale. Il sait qu’elle été menée contre les Juifs et gagnée par les Américains. Comment se pourrait-il en effet que les Soviétiques aient vaincu Hitler ? Les Etats-Unis dont nous sommes les fidèles alliés ne pourraient jamais l’accepter. Ou que les Allemands nous aient attaqués ? L’Europe de la paix ne s’en remettrait pas. Quant aux 21 millions de Soviétiques tombés sous les bottes allemandes ? Voyons, c’est de la propagande russe !

    Chez nous, il n’y a pas de propagande. Nous avons Big Media qui nous enseigne le politiquement correct. Nous savons que tout ce que disent les pays hostiles et les réseaux sociaux complotistes, sont des fake-news. Tout comme nous savons que « La guerre, c’est la paix ; la liberté, c’est l’esclavage ; l’ignorance, c’est la force ». C’est sûrement parce que nos médias sont capables de tout transmuer en Vérité que Jupiter les a exemptés du masque, à l’heure du sanitairement correct.

    Notre pays est béni des dieux parce qu’il est dans le camp du bien et que ses élites sont au service du peuple, et donc nous n’avions rien à craindre du Coronavirus quand il est arrivé de Chine avec les français rapatriés, a déclaré notre apprenti Big Brother. Au cœur de l’épidémie, Il a harangué son peuple avec fougue, envoyé les fantassins au front, mis ses amis à l’abri dans leurs châteaux de province, et enfermé à la maison le reste de la population avec, pour résoudre tous les problèmes, une boîte magique de Doliprane. Tous ensemble, sous sa houlette éclairée, nous avons fait reculer la bête, au péril de nos vies. Evidemment, nous n’avons pas pu sauver tout le monde et beaucoup de vieillards sont morts, seuls, dans nos mouroirs à profit. Mais nous avons beaucoup appris.

    Les enseignements principaux de l’épidémie

    1. L’hystérie, c’est la sagesse. Grâce à Big Media et ses médecins de plateau, nous savons que ce n’est pas parce que, en plein cœur de l’épidémie, la moyenne d’âge des malheureux qui mouraient se situait entre 70 et 80 ans et qu’aujourd’hui il n’y a quasiment plus de morts (30 décès le 30/9 contre 1438 le 14/4, selon le Prof Toussaint, dont on se demande pourquoi Big Media le reçoit encore), que le virus n’est pas plus dangereux que la peste noire ou, plus près de nous, que la grippe espagnole (qui venait en fait des Etats-Unis et a fait 50 millions de morts selon d’incorrigibles complotistes). Nous avons appris que le Principe de précaution invite à se prémunir de tous les dangers même ceux qui n’existent pas. C’est pour cela que Big Media est obligé, à son corps défendant, d’affoler et de terroriser les populations. Sinon, bêtes comme ils sont, les gens ne comprendraient pas que ce n’est pas parce que la menace n’existe pas, qu’il ne faut pas s’en protéger par tous les moyens.

    2. La science, la médecine et Big Pharma forment un seul bloc uni et solidaire. En d’autres temps nous aurions parlé de corruption, mais aujourd’hui, nous savons qu’il n’y pas de corruption, ni de conflits d’intérêt, en Occident, car Big Brother et le Doliprane nous protègent de tout. Grâce à Big Pharma et l’administration à flux tendus de l’ARS, nous avons, en fait, le « meilleur système de santé du monde ». Il faut être à la solde des Russes ou des Chinois pour prétendre qu’il y a eu infiniment moins de morts au Vietnam ou en Biélorussie que chez nous pendant l’épidémie !

    3. Tous les virus seront bientôt éradiqués. Ceux qui pensent que l’idéal anglo-saxon de l’asepsie absolue est une utopie, sont évidemment des agents russes. Big Pharma et Big Media nous l’ont promis : grâce au port du masque obligatoire, à l’interdiction de l’hydroxychloroquine et au vaccin qui va nous tomber du ciel, il n’y aura bientôt plus de virus du tout. La preuve, l’UE a versé des milliards d’Euros à Big Pharma. Ceux qui parlent de prévention, de défenses immunitaires, de soin, de guérison sont des traîtres à la nation, qui veulent nous ramener au Moyen-âge et qui font le jeu de nos ennemis.

    On trouve encore, sur des réseaux-sociaux que la Police de la pensée n’a pas réussi à éradiquer, des contributeurs anonymes, possédés par des forces maléfiques, qui affirment que les bactéries, les virus et les microbes font partie de la vie. Selon ces cerveaux malades, on n’aurait absolument pas intérêt à se débarrasser des virus car ils sont des agents qui viennent créer une réaction dans notre corps pour que celui-ci active l’énergie vitale et se nettoie. Ce qu’il faudrait, insistent-ils, c’est développer notre énergie vitale, nos anticorps, nos défenses immunitaires. Ils osent même citer Claude Bernard qui aurait dit : « Le terrain est tout, le microbe n’est rien ».

    Heureusement pour Big Brother, Big Pharma et nous, Pasteur, qui était un as des relations publiques, a remporté haut la main la victoire du vaccin contre les immunologistes de son temps. Encore un miracle qui prouve que dieu est avec Big Pharma et que rien n’arrêtera le progrès…

    4. La mort, elle-même, sera bientôt éradiquée. La France a déjà pratiquement éradiqué la mort sur les routes en appliquant les recommandations – simples et efficaces – du Conseil écologique de Big Brother : supprimer les voitures des pauvres. Quand il ne restera plus que celles des riches, conduites par des chauffeurs, il n’y aura plus de morts, soyons en certains.

    Pour éradiquer la mort des seniors dans les Ehpad qui font notre fierté, Big Brother a trouvé la solution : sacrifier les jeunes. S’il n’y avait pas de jeunes, il n’y aurait pas de vieux et donc pratiquement plus de morts, voilà la Nouvelle Doctrine. Big Brother et son Conseil scientifique sont conscients qu’une doctrine aussi révolutionnaire peut surprendre des générations de parents et de grands-parents encore viscéralement attachés à leurs enfants et petits-enfants et naturellement peu enclins à les sacrifier, même pour le bien commun. Mais Big Brother sait que nous avons confiance en lui et en Sa parole et que nous Lui obéirons.

    D’ailleurs nous avons fait des progrès et, tout récemment, Big Brother est apparu à la TV de Big Media pour nous féliciter. Il était fier de nous parce que nous avions compris la nécessité de rester enfermés pendant deux mois, de remplacer les enseignants après de nos enfants, de nous contenter du Doliprane pour combattre un virus létal, de porter un masque inutile, de payer des amendes illégales, de laisser mourir seul nos vieux parents, de faire nos emplettes dans des supermarchés couverts au lieu des marchés de plein air, de ne pas nous réunir, ni nous marier, ni rien, tout en continuant à vider les poubelles du pays.

    Nous avons aussi compris, à sa grande satisfaction, qu’il était capital que nos enfants et leurs maîtres soient désormais transformés en zombies dans des écoles zombies*, pendant que nous travaillons de tout notre cœur pour sauver les dividendes de Big Finance.

    Big Brother est donc certain, que nous serons bientôt heureux d’offrir nos enfants à la nation pour éradiquer la mort, car il n’y a pas de projet plus grand, plus noble, plus moderne.

    Éradiquer la mort est LA grande mission de Big Brother. Mais, comme Big Media nous l’a affirmé, le sacrifice de la jeunesse permettra, en même temps, de solutionner les problèmes de santé publique, les problèmes politiques, économiques (les enfants coûtent cher et ne rapportent rien), sociaux et écologiques, bref tous les problèmes dont Big Brother a promis de nous délivrer lorsqu’Il a été porté au pouvoir par une foule en délire, il y a quatre ans. Son plan était prêt car Big Brother est toujours prêt. Il n’attendait que le Coronavirus pour l’appliquer.

    Et voilà que ce qu’Il nous avait annoncé, se réalise enfin sous nos yeux éblouis : la fin de l’histoire, la fin de la politique, la fin de l’économie, la fin de la société, la fin de la joie, la fin de l’espoir, la fin du cycle de la vie et de la mort, en un mot, la fin de la souffrance humaine. Oui, nous sommes bénis des dieux !

    Lorsque leur œuvre sera accomplie, Big Brother, Big Media et Big Finance entasseront l’or, dont ils nous ont délestés, dans les fusées spatiales qui les attendent en Guyane ou en Floride. Puis ils regagneront, dans l’au-delà, les planètes paradisiaques qu’ils avaient quittées, l’espace d’un instant, pour venir répandre sur nous leurs bienfaits et nous délivrer du mal… de vivre.

    Note :

    *Beaucoup de médecins, de psychologues et d’enseignants dénoncent l’impact délétère des mesures antisociales prises par nos gouvernants sur le développement et la santé mentale des enfants et des adolescents. Un Collectif de parents, Je suis libre de respirer, s’apprête à déposer plainte contre l’Education nationale pour maltraitance et mise en danger physique et psychique des enfants.

    J'aime

  11. la CIA, cette organisme qui torture et assassine des gens devrait être dissous depuis longtemps
    C’est ce même organisme qui veut modifier génétiquement les humains et les transhumaniser via la puce RFID
    https://www.wired.com/story/mind-games-the-tortured-lives-of-targeted-individuals/
    https://americanfreepress.net/man-says-he-has-proof-hes-been-chipped/
    https://www.occupycorporatism.com/2012/03/26/how-the-cia-uses-your-appliances-and-rfid-chips-to-spy-on-you/
    https://www.veteranstoday.com/2020/02/23/biogenetic-weapon-catastrophe-intel-sources-virus-spread-by-cia-with-nano-uav-as-cyber-dragonfleye/

    Cofer Black, l’un des directeurs de la CIA connu pour sa brutalité, est celui qui, en tant que directeur de Total Intelligence, a pris contact avec Monsanto en 2008 pour conclure un contrat avec la compagnie pour espionner et infiltrer les organisations de militants des droits des animaux et des anti-OGM, et accomplir les autres sales boulots du géant de la biotechnologie.
    https://lesbrindherbes.org/2013/04/29/blackwater-monsanto-et-bill-gates-les-machines-de-guerre/
    La CIA impose la 5G pour Big Brother et et l’intelligence artificielle et la reconnaissance faciale et le système biométrique
    https://www.thelibertybeacon.com/5g-will-enable-nightmare-surveillance-grid-that-humans-wont-be-able-to-opt-out-of/
    sans la 5G, l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale, le système biométrique ne sont pas possibles

    -les caméras de reconnaissance faciale biométrique marchent tous avec la 5G:
    « In China, 5G is already being utilized for a facial recognition program »
    https://www.forbes.com/sites/jonmarkman/2019/09/27/facial-recognition-a-force-for-good-or-government/#2cdf5c192154

    – l’intelligence artificielle marche avec la 5G
    « »La 5G va être un ballon d’oxygène pour l’intelligence artificielle. L’IA a besoin de beaucoup de données pour vous répondre et un réseau comme la 4G n’est pas suffisant. Il faut la 5G. » »
    https://www.businessinsider.fr/samsung-investit-22-milliards-dollars-en-intelligence-artificielle-5G-2018

    – tous les objets biométriques marchent avec la 5G
    https://www.biometricupdate.com/201912/facial-recognition-5g-powered-glasses-enhanced-biometric-passports-and-interpol-border-updates-from-asia

    en plus toutes les actvités de la CIA se font sur l’argent public du monde entier, en effet, les gouvernements utilisent des outils de la CIA pour surveiller la population la France y compris utilise une entreprise de la CIA pour espionner les français, (Palantir)
    https://www.alterinfo.net/Palantir-une-start-up-financee-par-la-CIA-s-est-imposee-au-coeur-des-services-de-renseignement-francais-et-va-s-occuper_a141646.html (source censuré)

    « La 5G est déjà pensée pour les objets connectés (notamment via son mode mMTC pour massive machine type communication), avec la possibilité de prendre en charge jusqu’à un million d’objets connectés ou machines connectés par km². En 6G Samsung veut multiplier la mise par 10 pour arriver à 10 millions d’objets connectés ou machines connectés par km². »
    https://www.nextinpact.com/article/30405/109167-samsung-pense-deja-a-6g-et-ses-usage-ondes-terahertz-hologrammes-et-realite-etendue

    Veulent faire crever les gens avec leurs 11 millions émetteurs 5G-6G au km2
    chaque km2 sera un four à micro ondes bombardant les gens de 5G et 6G
    chaque km2 sera un four à lasers qui tuent les yeux, vu que les caméras lasers projettent les lasers à une distance de 1 km
    http://stoplinky28.blogg.org/fake-news-des-lasers-pour-traquer-les-gens-non-masques-a202244456

    la CIA va lancer ses drônes lasers pouvant tuer à distance en 2022
    Ils ont déjà des drônes pouvant tuer avec la 5G
    source https://breakingdefense.com/2020/07/a-golden-age-for-collaboration-on-lasers-microwaves-but-watch-the-cheetos/

    les lasers s’ils sont infra rouges ou ultraviolets, sont des armes invisibles
    comme les ondes

    notre monde est peuplé d’armes invisibles qui peuvent tuer n’importe quel individu

    bien entendu, comme ces armes sont classés top secret, leur existence ne sera jamais dévoilée, et donc la mort des gens assassinés seront toujours faussement classés comme covid

    J'aime

    1. Basée sur les taux d’infection et les déplacements de populations, une simulation sur l’arrivée d’une deuxième vague en Europe a été publiée dans Scientific Reports. Bien que le nouveau pic doive avoir lieu en France en octobre, son ampleur et sa période précise dépendent de l’application des mesures sanitaires, estiment des chercheurs.

      Des scientifiques européens ont réalisé une simulation reposant sur les taux d’infection et les déplacements de populations en Europe selon laquelle la deuxième vague épidémique se déclenchera dans 24 pays européens entre juillet 2020 et janvier 2021. L’étude a été publiée dans Scientific Reports.
      =*=
      Zont visionné la même vidéo que je t’ai envoyée sur la pleine lune du 1er octobre prochain, son action jusqu’au 15/10, avec Mars rétrograde jusqu’au 14/11 ?

      L’action de Mars a commencé en mars 2019 pour prendre fin en 2025 si je me souviens bien ?…

      Comme quoi, y’a pas de BIOHAZARD !

      J'aime

  12. Pr Parola de l’IHU :

    Pour le chef de service des maladies infectieuses de l’IHU de Marseille Philippe Parola, la situation frôle l’incompréhension totale. Les chiffres à Marseille sont en baisse et il nous explique dans deux interventions télévisuelles l’ensemble de la situation, la baisse de la létalité du virus et les guérisons qu’il continue d’obtenir dans son service. ….. 40 morts pour 860 000 habitants à Marseille ….. « Il y a 40 morts pour la saison 2 du virus pour une ville d’un peu moins d’un million d’habitants, voilà les chiffres actuels » « Il faut regarder les chiffres : si vous comparer février-mars-avril à la période actuelle, vous prenez le même nombre de cas diagnostiqués, vous regardez combien il y a de patients en réanimation, combien de patients hospitalisés et combien de décès, cela n’a rien à voir » …. « Des patients qui ont 90, 95 ans sortent guéris de mon service » « Je ne sais pas sur quels chiffres s’est basé le ministre pour prendre ces mesures dont en pratique on ne sait vraiment pas si ça sert vraiment à quelque chose » …. « Les chiffres que nous avons nous, qui correspondent à notre pratique quotidienne puisque nous avons ici 75 lits dédiés au covid et nous avons la cinétique des tests, montrent que les choses vont beaucoup mieux ». « On a moins d’hospitalisations, on a des places libres ce matin à l’IHU, il y a des places libres en réanimation, le taux de positifs diminue, la gravité des patients diminue, la mortalité n’a plus rien à voir, c’est d’ailleurs une tendance globale en Europe. J’ai donc du mal à comprendre le mécanisme de décision du ministère » ….. « Ici on a l’expérience, d’avoir diagnostiqué, traité, soigné, 6000 patients positifs, on a réalisé des centaines de milliers de tests en tout. Tous les indicateurs sont plutôt rassurants de façon globale par rapport à la première saison de l’épidémie »

    J'aime

  13. L’interview politique du 21 09 2020 – JEAN-FRANÇOIS TOUSSAINT

    Mon point de désaccord avec le Pr. Toussaint, c’est sur la vaccination (ce n’est pas une surprise) car il préconise une vaccination préventive contre la grippe, or comme l’ont expliqué Perronne et AHC et le Pr. Montagnier, il y a un risque, non négligeable avec la vaccination interférentes !

    Le rapport bénéfice/risque compte tenu de ce que l’on sait, et c’est pas grâce à l’OMS, Bill La Piquouze, Big Pharma, sur la vaccination de masse est trop grand, pis surtout lorsqu’on a pris connaissance du process de création des sérums jusqu’à la production, en page 14 de mon tout dernier PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/aux-convidiotes-de-la-terre-qui-attendent-le-vaccin-par-jbl1960.pdf

    Cliquer pour accéder à aux-convidiotes-de-la-terre-qui-attendent-le-vaccin-par-jbl1960.pdf

    J'aime

    1. Merci,

      Laurent Toubiana pense aussi vaccin positif.

      Le tri du tri.

      De levée de voile en levée de voile, nous partîmes des milliers, nous nous retrouvâmes des centaines.

      🙂

      J'aime

  14. Dr Mike Yeadon :

    Le Dr Mike Yeadon, ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer pendant 16 ans, affirme que la moitié, voire « presque tous » les tests COVID sont des faux positifs. Etant donné la « forme » de tous les indicateurs importants dans une pandémie mondiale, tels que les hospitalisations, l’utilisation des soins intensifs et les décès, « la « pandémie » est fondamentalement terminée ». »Il y a au moins quatre membres de la famille bien caractérisés (229E, NL63, OC43 et HKU1) qui sont endémiques et provoquent certains des rhumes courants que nous connaissons, surtout en hiver. Ils présentent tous une similitude de séquence frappante avec le nouveau coronavirus. » Il explique que ce que le test PCR mesure réellement est « simplement la présence de séquences d’ARN partielles présentes dans le virus intact », qui pourrait être un morceau de virus mort qui ne peut pas rendre le sujet malade, et ne peut pas être transmis, et ne peut pas rendre quelqu’un d’autre malade. « Une composante majeure de notre système immunitaire est le groupe de globules blancs appelés cellules T, dont le travail consiste à mémoriser un petit morceau du virus avec lequel nous avons été infectés, afin que les bons types de cellules puissent se multiplier rapidement et nous protéger si nous contractons une infection connexe. Des réponses au COVID-19 ont été démontrées dans des dizaines d’échantillons de sang prélevés sur des donneurs avant l’arrivée du nouveau virus. » « Il est maintenant établi qu’au moins 30 % de notre population avait déjà une reconnaissance immunologique de ce nouveau virus, avant même son arrivée… COVID-19 est nouveau, mais les coronavirus ne le sont pas. » »La littérature actuelle montre qu’entre 20 et 50 % de la population présente cette réactivité des cellules T pré-pandémique, ce qui signifie que nous pourrions adopter une valeur de population initialement sensible de 80 à 50 %. Plus la susceptibilité initiale réelle est faible, plus nous sommes sûrs d’avoir atteint un seuil d’immunité collective (HIT). »

    J'aime

  15. COVID19- Pr. Laurent Toubiana :  » L’épidémie est terminée !  »

    Extrait tiré de l’émission « Le Club Le Châtelier », diffusée sur LCI (24 septembre 2020) proposé par Le sentier de la croix glorieuse

    Intervention de 17MN du Pr. Toubiana à laquelle je souscris en totalité, pour le coup…

    J'aime

    1. Je remets la dernière intervention de la généticienne Alexandra Henrion-Caude sur PLANETE360, elle revient d’ailleurs sur son intervention à TVL que j’ai relayée en analyse.

      COVID19 : L’épidémie est terminée ?

      21/09/2020

      J'aime

    1. Très très intéressant, merci, vraiment !
      Alors, je suis bien certaine que si Macron n’a pas eu connaissance du thème de Castex, qui est lié au sien, les psychopathes aux manettes, et ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité = SI !

      C’est évident, non ?
      Ça prolonge bien, et va plus loin que l’analyse de Roland Legrand que je t’ai fait passer. BOULEVERSIFIANT !
      JBL

      J'aime

  16. Intelligent et fort intéressant, ce numéro de LeMédia du 25 septembre 2020

    Nouvel épisode de notre chronique d’actu commentée, “L’Actu démasquée”, que nous avons fini de monter alors même que nous apprenions l’attaque à l’arme blanche qui a touché le bâtiment où se trouvait l’ancien siège de Charlie Hebdo, et où travaillent toujours les journalistes de l’agence Premières Lignes TV (PLTV). Deux d’entre eux ont été grièvement blessés. Le Média se tient aux côtés de PLTV.

    Au sommaire :

    La crise du coronavirus, les inquiétudes et les polémiques sur la “deuxième vague”, notamment avec la ville de Marseille, placée en “alerte maximale” ;
    Les effets économiques et sociaux ravageurs de cette crise, notamment aux États-Unis où des start-ups essaient de gagner de l’argent sur le marché des expulsions, en pleine expansion ;
    Les dernières péripéties de la Macronie, dont la parole et la crédibilité ont encore été dévaluées ces derniers jours avec les suites de l’affaire Legay et le retour par la fenêtre de la fameuse loi Avia sur la haine en ligne ;
    Un nouveau concept : celui de “créolisation”. Remis au goût du jour par Jean-Luc Mélenchon, il a entraîné une énième polémique identitaire, et montré l’étendue de l’inculture de certains polémiqueurs de studios télé.

    Énième preuve, pour ma part en tous cas, que la solution est HORS ÉTAT et ses INSTITUTIONS…

    J'aime

      1. Problème, ce matin sur RTL un restaurateur était interrogé, bien qu’étant contre ces nouvelles restrictions, il accepté de jouer le jeu une semaine….et si cela doit continuer plus longtemps, rentrer dans le lard de l’état….

        En une semaine, il a le temps de changer d’avis ou d’être retourné.

        J'aime

    1. Pour éviter cela, Il y a pourtant une solution possible disent-ils : «décréter un confinement dans tout le territoire pour la période de l’Avent, disons du 1er au 20 décembre, en demandant aux familles de rester chez elles et de ne pas anticiper les vacances en se précipitant chez les grands-parents». «Le coût éducatif serait très faible : les deux dernières semaines de cours avant les vacances pourraient se faire en ligne ; il serait peut-être même envisageable de réduire la durée des vacances de la Toussaint d’une semaine et d’augmenter celles de Noël d’une semaine».

      Le premier ministre Jean Castex a indiqué jeudi 24 septembre sur France 2, que «si nous n’agissons pas – et nous allons agir ! -, (…) on pourrait se retrouver dans une situation proche de celle qu’on a connue au printemps». «Ça pourrait dire reconfinement», a concédé le premier ministre, selon qui «il faut l’éviter» à tout prix.
      =*=
      Ben voyons !

      Bon, c’est NON !

      J'aime

      1. Pour ma part, je vais être très franche, je fête pas Noël, je surconsomme pas déjà et j’ai pas besoin d’injonction pour faire ou ne pas faire la fête !

        Y’a plus simple, hein ?
        Vouiiii = supprimer Noël !

        J'aime

      2. Tout pareil depuis des années…

        Noël est une fête commerciale depuis au moins 30 ans.

        J'aime

      3. Plus que ça, même si y’avait un « esprit de noël » différend, mais je vais avoir 60 ans et déjà dans les années 70 c’était ULTRA commercial pour les enfants mais pour les ceusses qui avaient du blé pour les réveillons de Noël et 1er de l’An…

        J'aime

  17. Les vieux ne meurent pas du covid dans les Ehpad.
    ils sont bourrés d’antidépresseurs car ils dépriment de la solitude, et les antidépresseurs ont pour effets secondaires des douleurs musculaires et d’articulations et des douleurs cardiaques
    https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp1276-SEROPLEX.html
    https://ressourcessante.salutbonjour.ca/drug/getdrug/apo-oxazepam

    Aussi tous les vaccins ont des douleurs musculaires articulaires comme effets secondaires https://medicament.ooreka.fr/astuce/voir/725805/effets-secondaires-des-vaccins
    Et qu’est-ce qu’ils donnent à ceux qui ont des douleurs musculaires et d’articulations?
    De la morphine ! (en langage des Oiseaux, cela donne: Mort fine)

    Cliquer pour accéder à Listemedicamentpoursoinsurgents.pdf


    https://www.chu-toulouse.fr/-protocoles-et-procedures-pour-traiter-la-douleur-

    Et la morphine utilisée contre les douleurs a pour effet secondaire la détresse respiratoire !

    Cliquer pour accéder à La%20d%c3%a9pression%20respiratoire%20des%20morphiniques%20:%20risques%20selon%20la%20voie%20d%e2%80%99administration%20(PCA,%20P%c3%a9ri,%20SC)%20et%20le%20produit.pdf


    http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/14/38533480.html

    J'aime

  18. COVID-19, le Dr Badel dénonce une “imposture” et un “gouvernement peu soucieux de notre santé”

    De l’absence de sens à la dictature sanitaire en passant par la “terreur permanente”, le Dr Frédéric Badel, psychiatre, explore dans cet article les causes et conséquences de la crise associée au Coronavirus ► https://covidinfos.net/covid19/covid-19-le-dr-badel-denonce-une-imposture-et-un-gouvernement-peu-soucieux-de-notre-sante/2347/

    NE LÂCHONS RIEN !

    J'aime

  19. Coucou,

    Ai mis ce mot sur le blog a Olivier. Jo vous qui êtes tant investie pour les enfants en danger, pensez vous qu’il y ai un lien avec enlèvement de petits?

    Bonsoir,

    Pardonnez moi de revenir sur un autre sujet, c’est important.

    Le mot écarlate n’est pas anodin. Message envoyé aux leurs? Comme tout est lié! Les enfants?

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/09/23/la-derniere-stupidite-du-gouvernement-fantoche-les-zones-ecarlates/

    L’histoire de la servante écarlate se déroule dans le nouvel Etat baptisé « Gilead« .

    GILEAD
    Du point de vue de la géographie actuelle, le terme « Gilead » désigne tour à tour une communauté, un mont (Le mont Gilead en Caroline du Nord entre autre) et un canton (Michigan, Indiana) aux État-Unis. Mais, c’est le nom d’un quartier de la Ville de Campbelltown dans la banlieue de Sydney (Nouvelle-Galles du Sud en Australie)

    En effet, lors d’une interview, Margaret Atwood cite l’Australie sur un des chapitres les plus terribles de son histoire : des enfants aborigènes volés pour être placés dans des familles blanches. Ce fait historique fait écho au personnage de Annah (renommée « Agnès » dans la série – saison 2 épisode 10 -) arrachée à sa mère (June).

    Connaissance ou coïncidence ? C’est en Australie, particulièrement en Nouvelles Galles du Sud que les enfants de la « Génération Perdue » ont grandi loin de leurs parents, déracinés, pris de force : un pis aller pour des blanches familles, main d’oeuvre à bas coût ou esclaves dans le pire des cas.

    https://la-servante-ecarlate.fr/gilead/le-mystere-de-gilead/

    Merci, bien a vous,

    J'aime

    1. dans les pays européens, les enfants étaient kidnappés à leurs parents par l’Etat sous prétexte de maltraitance, alors qu’il n’y avait jamais de maltraitance
      mais beaucoup de parents se sont plaints, alors cela a fait un scandale médiatisé
      https://www.lci.fr/international/les-enfants-voles-d-angleterre-sur-france-5-quand-les-services-sociaux-derobent-aux-parents-leurs-enfants-maltraites-2012637.html
      https://affairesfamiliales.wordpress.com/plan-de-site/a-propos/services-sociaux/

      donc maintenant, ils ont utilisé le prétexte sanitaire pour blanchir leurs crimes de kidnapping

      J'aime

      1. Oui, j’ai souvent fait référence à cet excellent documentaire, ainsi qu’au CHILDREN ACT initié par la Dame de Fer, Maggie Thatcher.

        Mais la France n’a pas fait mieux, ni exception, seulement on a étouffé ce scandale de la migration forcée et organisée par l’État français d’enfants réunionnais vers la France, j’ai traité de ce dossier, et j’ai même fait un appel pour avoir des infos sur le sujet ► https://lesmoutonsenrages.fr/2014/02/18/pourquoi-letat-organisait-la-migration-denfants-reunionnais-vers-lhexagone/

        J'aime

      2. Les Églises et les États ont organisé, planifié le génocide continue des populations autochtones, indigènes, aborigènes sur tous les continents depuis 1492 et jusqu’à ce jour…

        L’État français lui, à l’inverse, a organisé la migration forcée vers la France de plus de 1.600 enfants réunionnais, envoyés, de 1963 à 1982, dans plusieurs départements ruraux de la métropole. Reconnus pupilles souvent sans le réel consentement de leurs parents, ces enfants ont été transférés en métropole et «accueillis» dans 64 départements dans le but de les repeupler ► Source Les Moutons Enragés sous l’article dans lequel je fais un focus sur l’Orphelinat des Sœurs du Bon-Secours en Irlande ; Les anges oubliés de Tuam.

        Et si nous ne sommes pas responsables des crimes, génocides passés, nous le deviendrons, si munis de toutes ses informations, nous ne faisions rien !

        Dans ce billet majeur ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/11/16/terre-brulee-mohawk-nation-news/

        J'aime

    2. Oui Ratatouille !
      Absolument, et je traite de ce sujet depuis le début, comme vous le savez, avec ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/16/entre-colons-de-papier-faut-bien-se-serrer-les-coudes/

      L’Australie courtise les Sud-Africains blancs « persécutés »

      Celui-ci plus ancien et qui traite du sujet plus largement ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/01/les-enfants-du-marche-noir/ avec en commentaire sous ce billet, la référence aux Orphelins du Commonwealth : De 1947 à 1967, des milliers d’enfants britanniques sont déportés dans le Commonwealth, en Australie notamment mais aussi dans d’autres pays de l’Empire britannique.
      La plupart du temps, ces enfants sont déportés sans l’accord de leurs familles.

      Des œuvres charitables catholiques, méthodistes et anglicanes organisent ce trafic avec le soutien du gouvernement.
      Le scandale éclate en 1986 par hasard.

      Le film de Michael Jenkins intitulé les orphelins de Liverpool (The Leaving of Liverpool) tourné en 1992 s’inspire de cette tragédie ► https://www.dinosoria.com/orphelin.htm

      Je rappelle le tout dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/18/hier-comme-aujourdhui-leglise-catholique-romaine-et-les-etats-sont-associes-pour-nous-tuer/

      Pour les principaux…

      J'aime

  20. Coronavirus : un premier décès dans le Tarn-et-Garonne

    Un article magnifique, qui même si il relate un triste drame, n’en est pas moins un article fait pour distiller la peur…

    Quel titre magnifique, premier décès du Coronavirus !

    Même si ce pauvre homme est décédé d’une chute mortelle, le responsable c’est la Covid 19… Heureusement qu’il n’a pas été renversé par une voiture, il aurait fallu inventer une nouvelle marque de véhicule : « La berline Covid » , mais cela aurait été difficilement crédible… Voyons maintenant la relation de ce drame ► http://www.profession-gendarme.com/coronavirus-un-premier-deces-dans-le-tarn-et-garonne/

    J'aime

  21. Belgique – « Aucune justification médicale pour les mesures d’urgence » – Lettre ouverte de 100 médecins et professionnels de santé demandant la fin du confinement ► http://www.profession-gendarme.com/belgique-aucune-justification-medicale-pour-les-mesures-durgence-lettre-ouverte-de-100-medecins-et-professionnels-de-sante-demandant-la-fin-du-confinement/

    L’AIER rapporte que la lettre suivante a eu un impact sur les autorités de santé publique non seulement en Belgique mais aussi dans le monde entier. Le texte pourrait s’appliquer à tout cas où les États enferment leurs citoyens plutôt que de laisser les gens libres et de permettre aux professionnels de santé d’assumer la tâche principale de l’atténuation des maladies.

    À ce jour, elle a été signée par 435 médecins, 1 439 professionnels de la santé et 9 901 citoyens.

    Lettre ouverte de médecins et de professionnels de la santé à toutes les autorités belges comme aux médias belges

    Nous, médecins et professionnels de la santé belges, souhaitons par ce moyen exprimer notre profonde inquiétude quant au déroulement des événements de ces derniers mois concernant l’apparition du virus SARS-CoV-2.
    Nous faisons appel aux politiciens pour qu’ils s’informent de manière indépendante et critique dans le processus de prise de décision et dans la mise en œuvre de mesures obligatoires visant à protéger contre le coronavirus.

    Nous demandons ici un débat ouvert, où tous les experts sont entendus sans aucune forme de censure.

    Après la panique initiale autour du Covid-19, les faits objectifs montrent maintenant une situation complètement différente – il n’y a plus de base médicale justifiant une politique d’urgence.

    La politique actuelle de crise est complètement disproportionnée, faisant plus de mal que de bien.
    Nous plaidons pour l’arrêt immédiat de toutes les mesures et demandons le rétablissement immédiat de notre gouvernance démocratique normale et de toutes nos libertés civiles.

    « Une solution ne doit pas être pire que le mal », c’est une thèse qui est plus que jamais d’actualité dans la situation présente. Or, nous constatons sur le terrain que les dommages collatéraux qui sont actuellement causés à la population auront un impact plus important à court et à long terme sur toutes les couches de la population que le nombre de personnes qui sont actuellement sauvées. À notre avis, les mesures coronaires actuelles et les sanctions sévères en cas de non-respect de celles-ci sont contraires aux valeurs formulées par le Conseil Supérieur de la Santé belge qui, en tant qu’autorité sanitaire, a, jusqu’à récemment, toujours assuré une médecine de qualité dans notre pays : « Science – Expertise – Qualité –Impartialité – Indépendance – Transparence »[1].

    Nous sommes d’avis que cette politique a introduit des mesures obligatoires, qui ne sont pas suffisamment fondées scientifiquement, dirigées unilatéralement, et qu’il n’y a pas assez de place dans les médias pour un débat ouvert où les différents points de vue et opinions sont entendus. De plus, chaque municipalité et province a désormais la possibilité d’ajouter ses propres mesures, qu’elles soient fondées ou non.

    En outre, la politique répressive et stricte en matière de corona contraste fortement avec la politique jusqu’ici minimale du gouvernement en ce qui concerne la prévention des maladies, le renforcement de son propre système immunitaire par un mode de vie sain, des soins optimaux avec une attention pour l’individu et l’investissement dans le personnel soignant[2].

    Le concept de la santé

    En 1948, l’OMS a défini la santé comme suit : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’autres incapacités »[3].

    La santé est donc un concept large, qui va au-delà du physique, et qui concerne également le bien-être émotionnel et social de l’individu. La Belgique a également le devoir, du fait d’avoir adhéré aux droits fondamentaux de l’homme, de tenir compte de ces droits dans sa prise de décision lorsqu’il s’agit de mesures dans le cadre de la santé publique[4].

    Les mesures mondiales actuelles visant à lutter contre le SARS-CoV-2 violent considérablement cette vision de la santé et les droits de l’homme. Ces mesures comprennent le port obligatoire d’un masque buccal (aussi en plein air comme lors d’activités sportives, et dans certaines municipalités même lorsqu’il n’y a d’autres personnes à proximité), l’éloignement physique, l’isolement social, la quarantaine obligatoire pour certains groupes et des mesures d’hygiène.

    La pandémie prévue avec des millions de morts

    Au début de la pandémie, les mesures étaient compréhensibles et largement soutenues, même s’il y avait des différences de mise en œuvre avec les pays qui nous entourent. L’OMS avait initialement prévu une pandémie qui ferait 3,4 % de victimes, soit des millions de morts, et un virus très contagieux pour lequel il n’existait ni traitement ni vaccin. Cela mettrait une pression sans précédent sur les unités de soins intensifs (USI) de nos hôpitaux.

    Ceci a conduit à une situation d’alarme mondiale, sans précédent dans l’histoire de l’humanité : « aplatir la courbe » a été représenté par un confinement qui a paralysé toute la société et l’économie mettant en quarantaine des personnes de bonne santé. La distanciation sociale est devenue la nouvelle norme en attendant un vaccin sauveur.

    Les faits sur le Covid-19

    Au fur et à mesure, de nombreuses sources ont tiré la sonnette d’alarme : les faits objectifs révélaient une situation complètement différente[5],[6].

    L’évolution du Covid-19 a suivi le cours d’une vague d’infection normale, similaire à une saison de grippe. Comme chaque année, nous voyons un mélange de virus de la grippe suivre la courbe : d’abord les rhinovirus, puis les virus de la grippe A et B, puis les coronavirus. Il n’y a rien qui s’écarte de ce que nous voyons normalement…

    L’utilisation du test PCR non spécifique, qui produit de nombreux faux positifs, a donné une image exponentielle. Ce test a été effectué à la hâte avec une procédure d’urgence et n’a jamais été sérieusement testé par soi-même. Le fabricant a expressément averti que ce test était destiné à la recherche et non au diagnostic[7].

    Le test PCR fonctionne avec des cycles d’amplification du matériel génétique – un morceau de génome est amplifié à chaque fois. Toute contamination (par exemple, d’autres virus, des débris du génome d’un ancien virus) peut éventuellement donner un faux positif[8].

    Le test ne mesure donc pas combien de virus sont présents dans l’échantillon. Une véritable infection virale signifie une présence massive de virus, ce qu’on appelle la charge virale. Si le test est positif chez une personne, cela ne signifie pas que cette personne est effectivement cliniquement infectée, malade ou susceptible à tomber malade. Le postulat de Koch n’a pas été respecté (« L’agent pur trouvé chez un patient présentant des symptômes, peut provoquer les mêmes symptômes chez une personne saine »).

    Étant donné qu’un test PCR positif n’indique pas automatiquement une infection ou une infectiosité active, cela ne justifie pas les mesures sociales prises, qui sont basées uniquement sur ces tests[9],[10].

    Le confinement. Si l’on compare les vagues d’infection des pays menant une politique de confinement stricte avec celles des pays qui n’en avaient pas (Suède, Islande …), on observe des courbes similaires. Il n’y a donc aucun lien entre le confinement imposé et l’évolution de l’infection. Le confinement n’a pas entraîné une baisse du taux de mortalité.

    Si nous examinons la date d’application des confinements imposés, nous constatons qu’elle a été fixée après que le pic ait déjà été dépassé et qu’il soit tombé. Par conséquent, la diminution n’est pas l’effet des mesures qui ont été prise[11].

    Comme chaque année, il semble que les conditions climatiques (temps, température et humidité) et l’immunité croissante soient plus susceptibles de réduire la vague d’infection.

    Notre système immunitaire

    Depuis des milliers d’années, le corps humain est exposé quotidiennement à l’humidité et aux gouttelettes contenant des micro-organismes infectieux (virus, bactéries et champignons).

    La pénétration de ces microorganismes est empêchée par un mécanisme de défense avancé : le système immunitaire. Un système immunitaire fort repose sur une exposition quotidienne normale à ces influences microbiennes. Des mesures d’hygiène excessives ont un effet néfaste sur notre immunité[12],[13]. Seules les personnes dont le système immunitaire est faible ou défaillant devraient être protégées par une hygiène poussée ou une distanciation sociale.

    La grippe va réapparaître à l’automne (en combinaison avec le Covid-19) et une éventuelle diminution de la résistance naturelle pourrait entraîner encore plus de victimes.

    Notre système immunitaire se compose de deux parties : un système immunitaire congénital, non spécifique, et un système immunitaire adaptatif.

    Le système immunitaire non spécifique forme une première barrière : peau, salive, suc gastrique, mucus intestinal, cellules ciliées vibratiles, flore commensale… et empêche la fixation des micro-organismes aux tissus.

    S’ils se fixent quand-même, les macrophages peuvent provoquer l’encapsulation et la destruction des micro-organismes.

    Le système immunitaire adaptatif comprend l’immunité des muqueuses (anticorps IgA, principalement produits par les cellules de l’intestin et de l’épithélium pulmonaire), l’immunité cellulaire (activation des cellules T), qui peut être générée au contact de substances étrangères ou de micro-organismes, et l’immunité humorale (anticorps IgM et IgG produits par les cellules B).

    Des recherches récentes montrent que les deux systèmes sont fortement imbriqués.

    Il semble que la plupart des gens aient déjà une immunité congénitale ou générale contre par exemple la grippe et d’autres virus. Cela est confirmé par les découvertes faites sur le bateau de croisière Diamond Princess, qui a été mis en quarantaine à cause de quelques passagers morts du Covid-19. La plupart des passagers étaient âgés et se trouvaient dans une situation idéale de transmission sur le navire. Cependant, 75% d’entre eux n’était pas infectés. Ainsi, même dans ce groupe à haut risque, la majorité est résistante au virus.

    Une étude publiée dans la revue Cell montre que la plupart des gens neutralisent le coronavirus par une immunité muqueuse (IgA) et cellulaire (lymphocytes T), tout en présentant peu ou pas de symptômes[14]. Les scientifiques ont pu constater une réactivité des cellules T CD4 du SARS-Cov-2 allant jusqu’à 60% dans une population non infectée, ce qui suggère des réactions croisées avec d’autres virus du rhume (corona)[15].

    Ainsi, la plupart des gens ont déjà une immunité congénitale ou croisée parce qu’ils ont déjà été en contact avec des variantes du même virus.

    La formation d’anticorps (IgM et IgG) par les lymphocytes B n’occupe qu’une part relativement faible de notre système immunitaire. Cela peut expliquer pourquoi, avec un pourcentage d’anticorps de 5 à 10 %, il peut déjà y avoir une immunité de groupe.

    L’efficacité des vaccins est jugée en fonction de la présence ou non de ces anticorps. Il s’agit ici d’une fausse représentation des choses.

    La plupart des personnes dont le test est positif (PCR) n’ont pas de plaintes. Leur système immunitaire est assez fort.
    Le renforcement de l’immunité naturelle est une approche beaucoup plus logique. La prévention est un pilier important, insuffisamment mis en évidence : une alimentation saine et complète, de l’exercice en plein air, sans masque buccal, la réduction du stress et des contacts émotionnels et sociaux nourrissants[16].
    Les conséquences de l’isolement social sur la santé physique et mentale

    L’isolement social et les dégâts économiques ont entraîné une augmentation de la dépression, de l’anxiété, des suicides, de la violence intrafamiliale et de la maltraitance des enfants[16].

    Des études ont montré que plus les gens ont d’engagements sociaux et émotionnels, plus ils sont résistants aux virus. Il semble beaucoup plus probable que l’isolement et la quarantaine aient des conséquences mortelles[17].

    Les mesures d’isolement ont également conduit à l’inactivité physique de nombreuses personnes âgées et à leur obligation de rester à l’intérieur, bien que les exercices physiques aient un effet positif sur le fonctionnement cognitif, qu’ils réduisent les plaintes et l’anxiété liées à la dépression et améliorent la santé physique, le niveau d’énergie, le bien-être et la qualité de vie en général[18].

    Il est prouvé que l’anxiété, le stress persistant et la solitude induite par la distanciation sociale ont une influence négative sur la santé psychologique et générale[19].
    Aucun traitement pour un virus extrêmement contagieux qui fait des millions de morts ?

    Le taux de mortalité s’est avéré plusieurs fois inférieur aux prévisions et est proche de celui d’une grippe saisonnière normale (0,2 %)[20].

    Le nombre de décès par corona enregistrés semble donc encore surestimé. Il y a une différence entre la mort par corona et la mort avec corona. Les humains sont souvent porteurs de plusieurs virus et de bactéries potentiellement pathogènes en même temps. Compte tenu du fait que la plupart des personnes qui ont développé des symptômes graves souffraient d’une pathologie supplémentaire, on ne peut pas simplement conclure qu’une infection à la corona a été la cause du décès. Souvent, les statistiques n’en tiennent pas compte.

    Les groupes les plus vulnérables sont clairement identifiables. La grande majorité des patients décédés étaient âgés de 80 ans ou plus. La majorité (70 %) des personnes décédées, âgées de moins de 70 ans, souffraient d’un trouble sous-jacent, comme une souffrance cardiovasculaire, le diabète sucré, une maladie pulmonaire chronique ou l’obésité. La grande majorité des personnes infectées (>98%) ne sont pas ou à peine tombées malades ou se sont remises spontanément.

    En attendant, il existe une thérapie abordable, sûre et efficace pour ceux qui présentent de graves symptômes de maladie, sous la forme d’HCQ (hydroxychloroquine), de zinc et d’AZT (azithromycine). Appliquée rapidement, elle permet la guérison et évite souvent l’hospitalisation. Il n’y a presque plus personne qui doit mourir maintenant.

    Cette thérapie efficace a été confirmée par l’expérience clinique de collègues sur le terrain avec des résultats impressionnants qui contrastent fortement avec les critiques théoriques (insuffisamment étayées par des études en double aveugle) qui, dans certains pays (par exemple aux Pays-Bas), ont même conduit à l’interdiction de cette thérapie. Une méta-analyse publiée dans The Lancet, qui n’a pu montrer aucun effet de la HCQ, a été retirée. Les sources de données primaires utilisées se sont avérées peu fiables et deux auteurs sur trois étaient en conflit d’intérêts. Toutefois, la plupart des directives basées sur cette étude sont restées inchangées … [21],[22]

    Nous nous posons de sérieuses questions sur ce déroulement des choses.

    Aux États-Unis un groupe de médecins qui travaillent sur le terrain et voient des patients tous les jours, se sont réunis dans l’organisation America’s Frontline Doctors (Docteurs Américains de première ligne) et ont donné une conférence de presse qui a déjà été regardée plusieurs millions de fois[23],[24].

    Le professeur français Didier Raoult, de l’Institut d’infectiologie de Marseille (IHU), a également présenté cette combinaison thérapeutique prometteuse dès le mois d’avril.

    Le médecin hollandais Rob Elens, qui a soigné de nombreux patients dans son cabinet avec l’HCQ et au zinc, a appelé ses collègues à signer une pétition pour la liberté de thérapie[25].

    La preuve définitive vient du suivi épidémiologique en Suisse : taux de mortalité avec cette thérapie et sans elle[26].

    Grâce aux images bouleversantes du SDRA (syndrome de détresse respiratoire aiguë) dont les personnes ont été étouffées dans l’agonie et ont reçu la respiration artificielle, nous savons maintenant que cela a été causé par une réaction immunitaire exagérée avec coagulation intravasculaire dans les vaisseaux sanguins pulmonaires. L’administration d’anticoagulants et de dexaméthasone et le fait d’éviter la respiration artificielle, qui a entraîné des dommages supplémentaires aux tissus pulmonaires, signifie que cette redoutable complication n’est, elle aussi, pratiquement plus mortelle[27].

    Il ne s’agit donc pas d’un virus meurtrier, mais d’une condition bien traitable.

    La propagation

    La propagation se fait par infection au goutte-à-goutte (uniquement pour les patients qui toussent ou éternuent) et par aérosols dans des pièces fermées et non ventilées. La contamination n’est donc pas possible à l’air libre.

    La recherche des contacts et les études épidémiologiques montrent que les personnes en bonne santé (ou les porteurs asymptomatiques testés positifs) ne peuvent pratiquement pas transmettre le virus. Les personnes en bonne santé ne se mettent donc pas en danger les unes les autres[28],[29],[30],[31],[32].

    Tout ceci remet sérieusement en question toute la politique de distanciation sociale et de masques buccaux obligatoires pour les personnes en bonne santé – il n’y a aucune base scientifique pour cela.

    Les masques buccaux

    Les masques buccaux ont leur place dans les contacts avec des groupes à risque confirmés ou des personnes souffrant de troubles des voies respiratoires supérieures et dans un contexte médical/un milieu hospitalier-maisons de repos. Ils réduisent le risque d’infection par les gouttelettes provenant de l’éternuement ou de la toux. Chez les personnes en bonne santé, les masques buccaux sont inefficaces contre la propagation des infections virales[33],[34],[35].

    Le port d’un masque buccal n’est pas sans effets secondaires[36],[37].

    Un déficit en oxygène pouvant causer des maux de tête, nausées, fatigue, baisse de concentration se produit assez rapidement, un effet similaire au mal d’altitude. Chaque jour, nous voyons maintenant des patients se plaindre de maux de tête, de problèmes de sinus, de problèmes respiratoires et d’hyperventilation dus au port de masques buccaux. De plus, le CO2 accumulé entraîne une acidification toxique de l’organisme qui affecte notre immunité. Certains experts mettent même en garde contre une transmission accrue du virus lors d’un usage fautif[38].

    Notre code du travail (Codex 6) fait référence à une teneur en CO2 (ventilation des lieux de travail) de 900 ppm, avec un maximum de 1200 ppm dans des circonstances particulières. Après avoir porté un masque pendant une minute, cette limite toxique est facilement dépassée trois à quatre fois par rapport aux valeurs maximales. Quiconque porte un masque se retrouve donc dans une pièce extrêmement mal aérée ![39]

    L’utilisation inappropriée de masques buccaux sans dossier médical complet d’examen cardio-pulmonaire n’est donc pas recommandée par les spécialistes reconnus de la sécurité des employés. Les hôpitaux disposent d’un environnement stérile dans leurs salles d’opération où le personnel porte des masques et où il y a une régulation précise de l’humidité/température avec un débit d’oxygène contrôlé de manière appropriée pour compenser cela, et respecte donc des normes de sécurité strictes[40].

    Une seconde vague de corona ?

    On parle actuellement d’une seconde vague en Belgique, avec pour conséquence un nouveau durcissement des mesures. Cependant, en examinant de plus près les chiffres de Sciensano[41], on constate que depuis la mi-juillet, le nombre d’infections a augmenté, mais qu’il n’y avait pas d’augmentation des admissions à l’hôpital ou des décès pendant cette période. Il ne s’agit donc pas d’une seconde vague mais plutôt d’une « épidémie de cas » (« a casedemic » comme on dit en anglais) due à l’augmentation du nombre de tests[42]. Ces dernières semaines, le chiffre des admissions à l’hôpital ou des décès a augmenté (de façon minime), mais pour l’interpréter, nous devons tenir compte de la vague de chaleur passée. En outre, la grande majorité des victimes se trouvent encore dans le groupe de population >75 ans. Cela indique que la proportion des mesures prises à l’égard de la population active et des jeunes est disproportionnée par rapport aux objectifs visés. La grande majorité des personnes « infectées » et dont le test est positif, se situent dans la catégorie d’âge de la population active, qui ne développe aucun symptôme ou seulement des symptômes limités.

    Grâce à un système immunitaire qui fonctionne bien.

    Donc rien n’a changé – le pic est passé.

    Renforcer une politique de prévention

    Les mesures corona forment un contraste frappant avec la politique jusqu’ici minimale du gouvernement lorsqu’il s’agit de mesures bien fondées ayant des effets bénéfiques avérés sur la santé, comme une taxe sur le sucre, l’interdiction des cigarettes (électroniques) et le fait de rendre les aliments sains financièrement attrayants et largement accessibles, l’exercice physique et les réseaux de soutien social. C’est une occasion manquée pour une meilleure politique de prévention qui aurait pu entraîner un changement de mentalité dans toutes les couches de la population avec des résultats clairs en termes de santé publique. Actuellement, seuls 3 % du budget des soins de santé sont consacrés à la prévention[2].

    Le serment d’Hippocrate

    En tant que médecins, nous avons prêté le serment d’Hippocrate :

    « Je m’occuperai avant tout de mes patients, je favoriserai leur santé et j’allégerai leurs souffrances. »

    « J’informerai mes patients correctement. »

    « Même sous pression, je n’utiliserai pas mes connaissances médicales pour des pratiques contraires à l’humanité. »

    Les mesures actuelles nous obligent à agir contre ce serment.

    D’autres professionnels de la santé ont un code similaire.

    En outre, le « primum non nocere », qui forme le point de départ de tout médecin et professionnel de la santé, est compromis par les mesures actuelles et par la perspective de l’introduction éventuelle d’un vaccin généralisé, qui n’est pas soumis à des tests préalables approfondis.
    Le vaccin

    Des études sur la vaccination contre la grippe montrent qu’en dix ans, nous n’avons réussi que trois fois à développer un vaccin dont l’efficacité est supérieure à 50 %. La vaccination de nos personnes âgées semble être inefficace. Pour les plus de 75 ans, l’efficacité est presque inexistante[43].

    En raison de la mutation naturelle incessante des virus, comme nous le constatons également chaque année avec le virus de la grippe, un vaccin est tout au plus une solution temporaire, ce qui nécessite chaque fois de nouveaux vaccins par la suite. Un vaccin non testé, qui est mis en œuvre par le biais d’une procédure d’urgence et pour lequel les fabricants ont déjà obtenu une immunité légale en cas de dommages potentiels, suscite des questions sérieuses[44],[45].

    Nous ne voulons pas utiliser nos patients comme cobayes.

    À l’échelle mondiale, on s’attend à ce que le vaccin provoque 700 000 cas de dommages ou de décès[46].

    Si 95 % des personnes ne présentent pratiquement aucun symptôme pour le Covid-19, l’exposition à un vaccin non testé est un risque irresponsable.
    Le rôle des médias et le plan de communication officiel

    Au cours des derniers mois, les responsables de la presse écrite, de la radio et de la télévision semblaient suivre presque sans critique le « groupe d’experts » et le gouvernement, tandis que c’est justement la presse qui devrait être critique et empêcher la communication unilatérale du gouvernement. Cela a conduit à une communication publique dans nos médias, qui s’apparentait plus à la propagande qu’à un reportage objectif.

    À notre avis, le journalisme a pour tâche de présenter les nouvelles de la manière la plus objective et la plus neutre possible, dans le but de trouver la vérité et de contrôler le pouvoir de manière critique, tout en donnant aux experts ayant une opinion différente un forum pour s’exprimer.

    Ce point de vue trouve son appui dans le code du journalisme[47].

    Le discours officiel selon lequel un confinement était nécessaire, que c’était la seule solution possible, et que tout le monde appuyait ce confinement, a rendu difficile pour les contestataires et les experts d’exprimer une opinion différente.

    Les opinions alternatives ont été ignorées ou ridiculisées. Nous n’avons pas vu de débats ouverts dans les médias, où les contestataires pouvaient donner leur avis.

    Nous avons également été surpris du fait qu’un grand nombre de vidéos et d’articles de nombreux experts scientifiques et d’autorités ont été (et le sont encore) supprimés des médias sociaux. Nous estimons que cela ne correspond pas à un état constitutionnel libre et démocratique, d’autant plus que cela conduit à une vision étroite. Cette politique a également un effet paralysant et alimente la peur et l’inquiétude de la société. Dans ce contexte, nous rejetons l’intention de censure des opposants dans l’Union européenne ![48]

    La manière dont le Covid-19 a été présenté par la politique et les médias n’a pas amélioré la situation. Les termes de guerre étaient populaires et le langage guerrier ne manquait pas. On parlait souvent d’une « guerre » avec un « ennemi invisible » qu’il fallait « vaincre ». L’utilisation dans les médias d’expressions telles que « les héros en première ligne » et « les victimes du coronavirus » a surtout alimenté la peur, tout comme l’idée que nous avons affaire à un « virus meurtrier » à l’échelle mondiale.

    Le bombardement incessant de la population avec des chiffres, jour après jour, heure après heure, sans aucune interprétation, sans comparaison avec les décès dus à la grippe des années passées, sans comparaison avec les décès dus à d’autres causes, a véritablement terrorisé la population. Il ne s’agit là pas d’information, mais de manipulation.

    Nous déplorons le rôle de l’OMS dans ce domaine, qui a demandé que « l’infodémie » (c’est-à-dire l’expression d’opinions divergentes du discours officiel, y compris la critique venant des experts opposés) soit réduite au silence par une censure sans précédent dans les médias[48].[49]

    Nous invitons les médias à prendre leurs responsabilités à cet égard !

    Nous exigeons un débat ouvert où tous les experts sont entendus.
    Loi d’urgence contre droits de l’homme

    Le principe général de bonne conduite administrative exige que la proportionnalité des décisions publiques soit évaluée à la lumière des normes juridiques supérieures : toute ingérence des autorités publiques doit être conforme aux droits fondamentaux comme protégés par la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). L’ingérence des autorités publiques n’est autorisée que dans les situations de crise. En d’autres termes, les décisions discrétionnaires doivent être proportionnées à une nécessité absolue.

    Les mesures actuelles concernent l’ingérence dans l’exercice, entre autres, du droit au respect de la vie privée et familiale, de la liberté de pensée, de conscience et de religion, de la liberté d’expression et de la liberté de réunion et d’association, du droit à l’éducation, etc. et doivent donc respecter les droits fondamentaux tels que protégés par la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH)

    Par exemple, conformément à l’article 8, paragraphe 2, de la CEDH, l’ingérence dans le droit à la vie privée et familiale n’est permise que si les mesures sont nécessaires dans l’intérêt de la sécurité nationale, de la sûreté publique, du bien-être économique du pays, de la protection de l’ordre public et de la prévention des infractions pénales, de la protection de la santé ou de la protection des droits et libertés d’autrui, le texte réglementaire sur lequel se fonde l’ingérence doit être suffisamment clair, prévisible et proportionné par rapport aux objectifs poursuivis[50].

    La pandémie annoncée, avec des millions de morts, semblait répondre à ces conditions de crise, ce qui a conduit à la mise en place d’un gouvernement d’urgence. Maintenant qu’il est clair qu’il n’y a pas d’état d’urgence, la condition d’incapacité d’agir autrement (pas le temps d’évaluer minutieusement s’il y a urgence) n’est plus présente. Le Covid-19 n’est pas un virus tueur, mais une affection bien traitable avec une mortalité comparable à celle de la grippe saisonnière. En d’autres termes, il n’y a plus d’obstacle insurmontable à la santé publique.

    Il n’y a pas d’état d’urgence.
    La politique actuelle cause d’immenses dégâts

    Une discussion ouverte sur les mesures du coronavirus signifie qu’en plus des années de vie gagnées par les patients coronariens, nous devons également prendre en compte d’autres facteurs qui affectent la santé de toute la population. Pensez aux dommages dans le domaine psychosocial (augmentation de la dépression, de l’anxiété, des suicides, de la violence intrafamiliale et de la maltraitance des enfants)[16] et aux dommages économiques.

    Si l’on tient compte de ces dommages collatéraux, la politique actuelle est hors de proportion, ou comme le dit le proverbe, c’est utiliser un canon pour tuer une mouche. Nous trouvons choquant que le gouvernement invoque la santé comme raison de la loi d’urgence. En tant que médecins et professionnels de la santé, nous ne pouvons que rejeter ces mesures extrêmement disproportionnées face à un virus qui approche la grippe saisonnière en termes de nocivité, de mortalité et de transmissibilité.

    Par conséquent nous demandons l’arrêt immédiat de toutes les mesures.
    Nous mettons la légitimé des experts consultatifs actuels qui se réunissent à huis clos, en question.

    Nous demandons également qu’une commission indépendante enquête de manière approfondie sur les raisons du maintien de toutes les mesures de restriction de la liberté, alors qu’entre-temps, les chiffres et les données scientifiques ont clairement montré qu’il n’y a aucune raison médicale pour cela un jour de plus…

    Dans le prolongement de l’ACU 2020[51] (https://acu2020.org/version-francaise/), nous demandons une enquête approfondie sur le rôle de l’OMS et l’influence possible des conflits d’intérêts dans cette organisation. Elle a également été au cœur de la lutte contre « l’infodémie », c’est-à-dire la censure systématique de toutes les opinions divergentes dans les médias. Pour un état de droit démocratique ceci est inacceptable[48].

    Diffusion de cette lettre

    Nous aimerions lancer par ce biais un appel public à nos associations professionnelles et à nos collègues prestataires de soins pour qu’ils donnent leur avis sur les mesures actuelles.

    Nous attirons l’attention et appelons à une discussion ouverte dans laquelle les prestataires de soins peuvent et osent s’exprimer.

    Avec cette lettre ouverte, nous donnons le signal que continuer la politique actuelle fait plus de mal que de bien, et nous appelons les responsables politiques à s’informer de manière indépendante et critique sur les preuves disponibles – y compris celles des experts opposants, pour autant qu’elles soient fondées sur des données scientifiques solides – lorsqu’ils mettent en place une politique, dans le but de promouvoir une santé optimale.

    Avec inquiétude, espoir et à titre personnel,

    Source : Reseau International
    =*=
    Après investigation, les médecins-généralistes sont menacés de radiation, purement et simplement, s’ils nous dressent des dérogations au port du masque !

    Même aux personnes handicapés, contre une visière par exemple, comme je l’ai demandée, sans succès, même et surtout pour les personnes souffrants de problèmes respiratoires accentués par le port prolongé du masque !

    Combien de preuves vous faudra-t-il encore pour comprendre que le but n’a jamais été de nous protéger ?

    Le but est notre élimination, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, et leurs Biens-Zélés, et ceux qui ne veulent ni voir ni comprendre, nous ne pouvons rien pour eux…

    J'aime

  22. Covid-19 – La dictature En Marche

    Premier article d’une série qui va montrer comment entre le totalitarisme marchand de l’UE et le capitalisme de connivence cher à Macron, la France se dirige tout droit et à grand train vers le mur de la dictature pure et simple bien servie en cela par des corps de police qui semblent avoir abandonné tout sens commun et toute éthique aux oubliettes bénéficiant en outre d’une technologie encore jamais vue dans l’histoire du monde.

    Partie 1 sur 7 : Le nouveau totalitarisme a plus de 70 ans

    Il faut vraiment avoir un goût très modéré pour la liberté pour ne pas s’apercevoir que, subrepticement, nos démocraties occidentales – en particulier la France – entrent en ce moment dans un épisode « autoritaire », à la faveur d’un épisode sanitaire complètement instrumentalisé ► http://www.profession-gendarme.com/covid-19-la-dictature-en-marche/

    Mieux vaut tard que jamais…

    J’alerte depuis 5 ans sur la dictature en marche ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/18/cherchons-la-faille/ bien entendu on m’a supprimée la vidéo YT mais qu’importe.

    Peu après, Zénon l’ailé nous a livré 13 textes, montant en puissance aussi bien dans l’analyse acérée que dans la synthèse, notamment avec ce texte de juin 2016 : VOX POPULI Car si la police nous éborgne, les médias nous aveuglent ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/voxpopuli3.pdf

    Tout y était dit…

    Pour ma part, toujours en décembre 2015, je dénonçais le coup d’État 2.0 de Hollande ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/21/coup-detat-2-0/

    Puis la dictature 2.0 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/09/dictature-2-0/ à l’heure où les vilipendés étaient encore les précaires et pas encore les COVID+…

    J'aime

  23. Il faut surtout envoyer paître ces tyrans sanitaires. Ce jour, une tribune a été publiée dans le monde ( nouveau mode de communication des directives des chevaux de Troie atlantistes); il s’agit d’un couple de prix Nobel d’économie, professeurs au MIT aux US (couple americano-franco-indien, purs mondialistes) qui réclame le verrouillage total de la France pour la période du 1er au 20 décembre pour soi-disant préserver les fêtes de noël. Or le journal le monde est financé par Gates , tout comme le MIT aussi financé par Gates , comme il l’était par Epstein; c’est le MIT qui met au point les puces à implanter sous la peau pour le carnet vaccinal…
    Sous couvert trompeur de vouloir respecter les fêtes chrétiennes familiales , ces manipulateurs suggèrent l’idée d’un reconfinement total en décembre qui sera la marche pour leur plan de vaccination annoncé pour 2021 et la mise à mort radicale de l’économie française. Comme par hasard, cette tribune est reprise par tous les médias aux mains de l’oligarchie qui encensent, probablement sur ordre, cette idée absurde.

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/26/covid-19-il-existe-une-solution-pour-eviter-les-contaminations-a-noel-decreter-un-confinement-durant-la-periode-de-l-avent_6053680_3232.html
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/coronavirus-pour-eviter-les-contaminations-a-noel-deux-prix-nobel-d-economie-recommandent-un-confinement-du-1er-au-20-decembre_4119321.html

    Le danger n’est pas le virus mais la dictature qui s’installe pendant que la population stresse devant les chaînes de télé qui insufflent la peur. Ils sont en train de mesurer la résistance des gens et tant que la masse ne réagit pas, ils enfoncent le clou à coup de matraquage médiatique et de lois liberticides.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s