Une infirmière française témoigne, pour la 1ère fois, sur le plus grand foutage de gueule de toute l’Histoire de l’Humanité (VIDÉO de 4MN)

RIEN DE MOINS !

À relier avec mon billet d’hier ► CORONAVIRUS = Le COVER-UP était presque parfait…

Et à retrouver dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS que je mets à jour en temps réel, vu la gravité de la situation !

▼▼▼

Discrimination ! Pourquoi les gens font des tests COVID PCR : une infirmière Française témoigne !

Vidéo du 14 septembre 2020 mise en ligne par Sylvain Laporte

Hé les toubibs et les profs ? À quel moment vous allez l’ouvrir ?

Parce que vous participez, activement, à notre élimination, et quand ils en auront fini avec NOUS le peuple, ben ce sera votre tour !

COVID 19 MADE IN CHINA

Alors qu’en Chine on reconfine une ville de 210 000 habitants pour 3 cas COVID+ !!!

La ville de Ruili compte 210 000 habitants, parmi lesquels trois ont été diagnostiqués positifs au Covid-19.

Tous les habitants doivent rester chez eux et être testés. Selon la mairie de Ruili, les malades seraient arrivés de Birmanie illégalement. La Chine a confiné une ville située à la frontière avec la Birmanie et lancé un dépistage général des habitants après la découverte de trois cas de Covid-19.

Peuplée de 210 000 personnes, la commune confinée est celle de Ruili, située dans la province du Yunnan (sud-ouest). Il s’agit d’un important point de passage entre les deux pays.

Tous les habitants doivent désormais rester chez eux et subiront un test de dépistage, selon mairie qui a précisé qu’aucune entrée ou sortie de la ville n’est désormais autorisée.

Par ailleurs, l’ensemble des commerces de la commune sont fermés, à l’exception des supermarchés, des pharmacies et des marchés d’alimentation.

Les malades du Covid-19 seraient arrivés en provenance de Birmanie, toujours selon la mairie, qui a promis de «sévir» contre les personnes traversant la frontière illégalement. Ruili est séparée par une petite rivière de la localité birmane de Muse, connue pour ses rues sordides, ses casinos, ainsi que son trafic d’armes et de drogue.

La Chine a depuis plusieurs mois endigué l’épidémie sur son sol. Seuls quelques nouveaux malades sont recensés chaque jour, la quasi-totalité étant des Chinois revenus de l’étranger et placés en quarantaine dès leur arrivée. Le pays a vu ces dernières semaines plusieurs foyers épidémiques localisés s’installer, dont un à Pékin. Mais ils ont été rapidement traités avec des confinements, l’identification des cas-contacts et des quarantaines. Les frontières chinoises restent toujours fermées aux étrangers, à de rares exceptions près. Le ministère chinois de la Santé a fait état ce même jour de huit nouveaux malades du Covid-19 en Chine, tous étant des personnes venues de l’étranger.

Source ► RT France : https://francais.rt.com/international/78802-chine-confine-ville-200-000-habitants-apres-decouverte-trois-cas-covid-19

Le peuple chinois n’est pas prêt de s’éveiller et de refuser la Dictature Technotronique En Marche !

En France, non plus remarquez bien !

Les données INSEE démontrent qu’il est impossible d’avoir 30 800 morts en plus en 2020 à cause du COVID-19 !

Dr. Peter El Baze pour France Soir le 14 septembre 2020 ► http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-donnees-insee-demontrent-quil-est-impossible-davoir-30-800-morts-en-plus-en

TRIBUNE : D’après les chiffres officiels de l’INSEE* du nombre de morts toutes causes confondues du 1er janvier au 31 juillet 2020 en France, on nous annonce une surmortalité de 30 800 morts Covid en plus par rapport à l’année précédente.

Ceci n’est pas possible et nous en faisons la démonstration

Commençons par regarder le nombre total de morts en France entre le 1 janvier et le 31 juillet des 3 années : pour 2018 il est de 363 955, en 2019 de 362 900 et en 2020 de 379 200.  Ceux sont les décès toutes causes pour la France.   Par différence, il y a donc + 15 245 décès en plus en 2020 qu’en 2018 et + 16 300 décès en plus entre 2020 et 2019.

Logiquement, il est impossible qu’il y ait plus de 16 300 morts de plus en 2020 (quelqu’en soit la cause, COVID ou PAS COVID).

Un ajustement est aussi nécessaire

Pour être plus complet, il faut enlever de ce chiffre maximum de 16 300 morts en surplus par rapport à 2018 :

  • Les 2000 à 3000 morts/an qui s’ajoutent chaque année à cause de l’augmentation de la population et de son vieillissement.
  • Les morts en mars-avril-mai 2020 d’autres pathologies par privation de soins à cause du confinement. Et ceux-là se chiffrent en millier.

En conséquence, le chiffre ajusté du nombre de morts en France est obligatoirement très inférieur à 14 500 dont une petite partie à cause du COVID-19.

Une correction basée sur des indices mondiaux

En appliquant le taux de mortalité mondial moyen actuel de 0,011% à la France, on obtient environ 7 000 morts, ce qui serait cohérent avec l’Allemagne qui déclare 9000 morts pour 84 millions d’habitants.

Un peu de bon sens, la France qui a une des meilleures médecines du monde ne peut pas avoir 400% de morts en plus que la moyenne mondiale !

La majorité des certificats de décès cochés morts COVID-19, ne sont pas morts à cause du COVID-19

  • Une incitation financière à cocher la case Covid, elle est de 5000 euros/certificat dans les hôpitaux et de 55 euros en médecine de ville,
  • Une recommandation de pas chercher de preuve médicale (test, autopsie) mais une simple suspicion,
  • Une recommandation de ne pas faire de diagnostics différentiels avec les autres pathologies graves du patient (Insuffisance cardiaque, HTA, cancers, etc) présentes chez 99% des patients décédés.

Les arguments erronés qui ne manqueront pas d’être évoqués

  • Diminution des morts pas accidents de la route en mars-avril : les 200 morts en moins d’accidents de la route du fait du confinement ne changent rien à ces chiffres.
  • En 2020 il y a 14 000 personnes qui auraient dû mourir et ne sont pas mortes sans aucune raison (soit 24 000 sur l’année).  Ce genre de miracle n’existe pas en médecine, cela n’est jamais arrivé dans l’histoire sauf l’année suivante d’une guerre.
  • 14 000 personnes malades ne sont pas mortes grâce au confinement et aux masques.  La réalité c’est que le confinement général est responsable au contraire de milliers de morts en plus parmi les millions de malades chroniques graves par manque de soins, les cabinets de ville et consultations hospitalières étaient vides, même en chimiothérapie !

En épidémiologie, les deux grandes causes de variations de la mortalité sont les guerres et les épidémies.

Mathématiquement il est démontré que le chiffre de 30 800 morts à cause du Covid-19 est impossible.

Que si tous les morts supplémentaires en 2020 étaient tous À CAUSE du Covid-19, leur chiffre ne peut pas dépasser 14 500 et probablement beaucoup moins.

Docteur Peter EL BAZE, Ex Médecin Attaché des Hôpitaux du CHU de Nice, ancien Chef du Service de Médecine Interne A1, Les Sources, Nice. Créateur des logiciels médicaux Megabaze et Oncobaze (chimiothérapies).

*https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001641603?fbclid=IwAR3GDWtN7-lgTZBRfAN1eRwTEW502U_iVtyI9y4WUw3IXLbuCxQ1i1f1E74

Voici la réalité des faits sur la létalité du COVID19 ;

Qui met nos enfants en danger, le SRAS-COV-2 ou les mesures de nos gouvernements ?

Dr Pascal SacréMédecin (1995) urgentiste, anesthésiste / réanimateur hospitalier à Charleroi (Belgique) depuis 2011

Les enfants et les adolescents sont-ils concernés par la COVID-19 ?

Les problèmes physiques et physiologiques engendrés par le port obligatoire et continu d’un masque.

Les problèmes psychologiques et mentaux engendrés par le port obligatoire et continu d’un masque.

L’impact négatif à court, moyen et long terme des mesures antisociales de nos gouvernements.

En résumé

Comme le disent d’éminents pédiatres et les recherches dans plusieurs pays, les enfants et les adolescents ne sont pour ainsi dire pas concernés par la maladie COVID-19. Ils ne sont presque pas atteints eux-mêmes et ne participent à la transmission du virus que de façon négligeable.

Le masque peut engendrer plus de contaminations par plusieurs mécanismes :

  1. En augmentant la tendance à toucher son visage, sa bouche, son nez, ses yeux.
  2. En favorisant la concentration des virus sur la couche extérieure du masque.
  3. En donnant un faux sentiment de sécurité.
  4. En générant des facteurs qui vont neutraliser l’effet protecteur du masque comme de parler plus fort ou de se rapprocher en-deçà de 2 mètres pour se comprendre.
  5. En surpassant les capacités de défense immunitaires innées en raison d’une charge virale plus importante et concentrée par le masque devant les voies respiratoires.

Les conséquences des mesures antisociales imposées, dont le port obligatoire et continu du masque ou la distanciation à outrance, sont néfastes et sérieuses.

Elles sont durables et importantes.

Elles sont physiques : impétigo, conjonctivites, bronchites asthmatiformes, difficultés respiratoires, céphalées (migraines).

Elles sont physiologiques : hypercapnie, hypoxémie, augmentation de la fréquence cardiaque.

Elles sont mentales, peut-être les plus graves surtout à l’âge de l’enfance et de l’adolescence, et comportent des troubles du sommeil, de la communication et de la maturation émotionnelles, de l’apprentissage, du développement cérébral et cela peut aller jusqu’à la dépression et à une surmortalité.

En milieu scolaire, il y a pourtant des alternatives réalisables comme la ventilation des espaces clos et la tenue des cours ou des études dans des espaces ouverts, comme les préaux ou les espaces en plein air.

Enfin, et c’est peut-être ce qui rend le plus le maintien des mesures antisociales du gouvernement incompréhensible et grave, c’est la notion dûment documentée que la pandémie COVID-19 semble disparaître à 5 mois du pic épidémique, comme le montrent les données cliniques (diminution des hospitalisations, des décès et des cas graves dans tous les pays européens) et les données biologiques (mutation du virus SRAS-CoV-2 vers des formes moins virulentes).

Au vu de ces faits, persister dans cette voie antisociale est, comme le souligne cet article de FranceSoir [36], de la maltraitance, en particulier pour nos enfants et nos adolescents.

Nous médecins mettons un principe au-dessus de tous les autres, au-dessus du principe de précaution.

C’est le principe d’avant tout, ne pas nuire (primum non nocere).

Aujourd’hui, en laissant nos gouvernements appliquer leurs mesures antisociales, ne faisons-nous pas plus de mal que de bien ?

C’est ce que pensent 70 médecins belges qui demandent l’abolition du masque dans les écoles [37].

C’est ce que pensent 70% des sondés dans un journal belge, en disant que les élèves devraient pouvoir enlever leur masque une fois assis en classe [38].

Espérons que ce ne soit qu’un début.

Lire l’intégralité de l’article sur Résistance 71 du 16 septembre 2020 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/09/16/cov19-dictature-sanitaire-et-mise-en-danger-des-enfants-et-de-la-societe-our-decontraction-et-reconstruction-sociales-dr-pascal-sacre/

Source de ces 2 images : Coronavirus – LIDL et la CE avouent que le masque est inefficace contre les virus ► http://mai68.org/spip2/spip.php?article6895

On vit le plus grand foutage de gueule de l’Histoire et ça risque d’être encore pire demain, si personne ne moufte !

« Résumons-les : le masque ne sert à rien, mais il faut se masquer ; leur virus ne tue plus, mais il faut se cacher ; les tests ne prouvent rien, il faut les multiplier ; les cas recensés ne sont pas des mortels, mais il faut faire comme si ; il y a un vaccin russe, mais il faut lui dire merde ; le Donald veut son vaccin, mais il faut lui dire merde ; les enfants ne meurent pas, mais il faut les masquer ; les jeunes ne meurent pas, mais il faut les emmerder ; les jeunes gens ne meurent pas, mais il ne faut pas les marier ; les familles existent encore, mais il faut les crever ; nous sommes indemnes et en faillite mais il faut les payer (pour trouver un vaccin) ; nous respirons encore, mais il faut nous taxer ; nous survivons encore, il faut nous confiner ; le peuple est à épouvanter, mais pas à effrayer ; il faut lui faire peur, pas l’infantiliser ; et puis continuer en attendant la fracture… » Source Nicolas Bonnal du 15 septembre 2020

OUVREZ-LA AVANT QU’ON VOUS LA BOUCLE DÉFINITIVEMENT !

Ci-dessous, quelques liens complémentaires pour ouvrir les yeux, la bouche et ne plus jamais les refermer !

Pour stopper la mascarade et la vaccinade : Aux ConVidiot(e)s de la Terre qui attendent LE vaccin, par JBL1960 (PDF de 19 pages) ;

RAPPEL à partager sans pitié également : TRACT-PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/tract-aux-covidiots-de-la-terre-pdf-1.pdf ;

Sur l’inefficacité à vous protéger des contaminations virales ou infectieuses incluant le coronavirus des masques médicaux ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/analyse-masque-virus_tract.pdf

Sur le muselage sanitaire :

3 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/non-au-port-dune-muselic3a8re-par-tous-partout-par-jbl1960-aoc3bbt-2020.pdf

2 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

1 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-les-preuves-que-les-masques-ne-protegent-pas-du-coronavirus-16-juillet-2020.pdf

Sur la vaccination à nanotech :

Tout savoir sur Bill LaPiquouze Gates et son Empire Mondial de la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf ;

Hépatite B : les Coulisses d’un scandale vaccinal (18 octobre 2009) en France et dans le monde ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/hepatiteb.pdf ;

Hépatite B : le complot se généralise ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/vaccins-bgates.pdf

Pour un consentement éclairé sur les vaccins, 235 substances/produits contenus dans les vaccins ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/substances-dans-les-vaccins-pour-un-libre-consentement-eclaire.pdf ;

+ Le certificat d’expertise des vaccins contenant de l’aluminium ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/02/certificat-d_expertise-de-l_aluminium-des-vaccins-en-fran_c3a7ais.pdf

CONSEILS PRATIQUES de Michel Dogna aux futurs piquouzés de force pour annihiler l’effet des vaccins sur 1 page PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/vaccins-methode_du_cataplasme.pdf

Dr Judy Mikovits ► Vidéo ► https://www.brighteon.com/ba245530-cb9b-467f-83c2-34fa5da54da0 ;

Pour comprendre Comment Rockefeller créa la médecine « moderne » et annihila les remèdes naturels :  LE DOSSIER ROCKEFELLERhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/le-dossier-rockefeller-the-rockefellers-files-par-gary-allen-en-1976-traduction-r71-en-2011-pdf-mai-2020.pdf ;

Supplément au dossier Rockefeller ; L’histoire du cartel pharmaceutique, source JulienRoux.comhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/historiquecartelpharmaceutique.pdf ;

Sur l’AFFAIRE CoV19-OGM : Le SRAS-COV-2 Organisme Génétiquement Modifié avec séquences du génome VIH – Étude révélatrice d’un ex-conférencier de l’OTAN – Un biologiste français détruit la thèse du virus naturelhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/laffaire-cov19-ogm.pdf ;

RAPPEL les statistiques officielles du gouvernement italien publiées le 24/03/20 et que tout le monde a voulu ignorer ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/italy_report-covid-2019_24_marzo_eng.pdf

RAPPEL : « Reprogrammer le circuit de transcription du coronavirus du Syndrome Respiratoire Aigu Sévère, l’ingénierie d’un génome de recombinaison résistant »https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/sars-cov_ucn.pdf : À noter pour l’anecdote qui n’en est peut-être pas une… en page 2 de l’article scientifique  un gène du nouveau virus y est appelé Remilla luciferase dans Preuve documentaire de la fabrication du CoV19 depuis 2003 à l’Université de Caroline du Nord ;

Pour refuser et mettre un terme à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE, exclusivité de mon blog ► Nouvelle Version PDF MàJ pour dire NON à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE En Marche, octobre 2019 ;

+ POURQUOI 10 à 15% d’une population motivée, convaincue et debout est tout ce dont nous avons besoin ► Le règne de la minorité : Pourquoi 10% est tout ce dont vous avez besoin, de Matthew Philips, 2011, 9 pages.

Toutes mes autres créations PDF et autres dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage TOTALEMENT LIBRES & GRATUITS car j’estime que tout ce qui participe de l’éveil de nos consciences et du développement de l’Humanité doit être accessible à nous tous gratuitement, et dans notre langue, parce que ça URGE un chouïa quand même, hein ?

JBL1960

 

106 réflexions sur « Une infirmière française témoigne, pour la 1ère fois, sur le plus grand foutage de gueule de toute l’Histoire de l’Humanité (VIDÉO de 4MN) »

  1. Selon une amie infirmière en France:
    un test positif = 30€ pour le praticien
    vs
    un test négatif = zéro € pour le praticien
    Et ces tests PCR ont tout pour pouvoir fonctionner « à la tête du client » !!!

    J'aime

    1. Zont donc tout intérêt à ce que les tests soient positifs !

      Étonnant, non ?
      Non…
      Merci de l’info, c’est très important que nous ayons des remontées d’infos IN VIVO ainsi nous pourrons démasquer cette véritable Cabale contre nous les peuples, parce que ça roupille sévère !

      J'aime

    1. Un enfant saoudien d’un an et demi est mort à cause d’un prélèvement de coronavirus qui s’est brisé dans sa cavité nasale, après que le personnel médical d’un hôpital du Royaume ait effectué le test COVID-19 parce qu’il avait de la fièvre.

      Le ministre de la santé du Royaume, Tawfiq bin Fawzan al-Rabiah, a ordonné une enquête sur l’incident et a appelé le père de l’enfant pour lui présenter ses condoléances et s’est engagé à suivre personnellement l’affaire.

      L’oncle et le tuteur légal de l’enfant, Mosaed al-Joufan, l’a dit à Al Arabiya : « Il ne souffrait d’aucune maladie chronique ou dangereuse. Il s’est plaint vendredi soir d’une fièvre et nous l’avons emmené à l’hôpital général de Shaqra avec sa mère ».

      Après qu’il ait été examiné par un médecin, ils ont décidé de lui faire un prélèvement nasal, alors qu’il était en bonne santé et ne se plaignait que d’une température élevée ».

      L’oncle a dit que le prélèvement s’était cassé à l’intérieur de la cavité nasale de l’enfant, le médecin a donc décidé de le mettre sous anesthésie générale pour extraire le prélèvement cassé du nez de l’enfant.

      « Vers 1 heure du matin, ils m’ont informé que l’opération était terminée et que le médecin avait pu retirer le tampon. »

      Al-Joufan a ajouté qu’après le réveil de son neveu, il a demandé à l’infirmière que le médecin spécialiste examine le garçon après l’opération, vérifie son état et s’assure que le prélèvement a été effectué complètement et qu’il n’y a pas de saignement ou de difficulté à respirer.

      Mais l’infirmière a dit que le médecin n’était pas disponible et a demandé à la mère d’attendre, a dit M. al-Joufan.

      A 9 heures du matin, le garçon a perdu connaissance, et le personnel médical a constaté qu’il ne respirait pas et a pratiqué un massage cardiaque, selon l’oncle.

      « Je suis alors venu à l’hôpital et j’ai demandé que le médecin spécialiste vienne. Il a fait une radiographie qui a montré une obstruction des voies respiratoires dans un des poumons, selon le radiologue ».
      Al-Joufan a déclaré : « Lorsque l’état de l’enfant s’est détérioré, j’ai demandé qu’il soit transporté dans un hôpital spécialisé à Riyad pour lui sauver la vie. La demande a été approuvée rapidement, mais nous sommes restés à l’hôpital à attendre une ambulance qui n’est arrivée aux urgences qu’une heure plus tard ».

      Il a ajouté que même alors, ils ont attendu que l’enfant soit transporté, mais qu’il n’a jamais été emmené dans cet hôpital de Riyad car son décès avait été prononcé avant.

      L’oncle a soumis un formulaire demandant une enquête sur la cause du décès inattendu de l’enfant et sur les procédures suivies lorsque le personnel médical s’est occupé du cas de son neveu.

      « J’attends la punition de la personne responsable de la mort de l’enfant », a déclaré M. al-Joufan.

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

      Peuvent le supprimer, au moins aurez-vous pu en prendre connaissance dans son intégralité !

      Merci z.

      Alors les ConVidiot(e)s qui faites la queue pour vous faire écouvillonner profond ?

      J'aime

  2. un autre bébé de 3 jours celui-ci est mort à cause du test covid
    Un bébé meurt après avoir saigné du nez à la suite d’un test COVID-19 par écouvillonnage ; la mère porte plainte
    court par Arshiya Chopra / 15:48 pm on 28 Aug 2020,Friday
    Une femme a déposé une plainte contre les médecins de l’hôpital Tripura environ deux semaines après la mort de son bébé de trois jours, suite au prélèvement de ses échantillons pour le test COVID-19. Le bébé était en bonne santé jusqu’au prélèvement de ses échantillons par écouvillonnage, à la suite de quoi son nez a commencé à saigner, selon la plainte.https://inshorts.com/en/news/baby-dies-after-nose-bleed-following-covid19-swab-test-mother-files-complaint-1598609886138 (article à enregistrer avant censure)

    J'aime

  3. Dans cet article d’un test covid dans la gorge, un morceau de l’écouvillon s’est cassé et est resté dans la gorge, si c’était tout le morceau, cela pourrait bloquer sa gorge et entrainer sa mort
    maintenant il doit subir les effets secondaires d’avoir avalé un morceau d’écouvillon covid bourré de toxiques plastiques
    https://www.hulldailymail.co.uk/news/hull-east-yorkshire-news/man-swallows-whole-covid-testing-4501515 (article à enregistrer avant censure)

    Un médecin reconnait que les tests covid peuvent causer des évanouissements après de fortes douleurs
    la douleur des tests est si intense que des gens s’évanouissent après les tests covid au niveau du nez, cela montre que cela a bloqué leur respiration et causé des hémorragies au niveau de la profondeur de la fosse nasale au moment du test (évidemment le médecin ici dans cet article essaye de cacher cette affaire, en disant que les tests sont inoffensifs et que ceux qui s’évanouissent souffrent dune maladie mentale, j’imagine qu’il y a du avoir pas mal de gens qui s’évanouissent après les tests pour qu’il fasse ce genre d’explication publique pour tenter de supprimer le scandale sur les tests)
    https://www.businessinsider.fr/us/why-the-coronavirus-test-makes-some-people-faint-2020-4?op=1 (je ne sais pas s’il faut conseiller d’enregistrer l’article, d’un côté il y a le vrai ‘douleur et évanouissement causé par le test », d’un autre côté le faux  » l’évanouissement ne serait pas causé par la douleur physique mais un problème mental de la personne testée »

    après j’ai aussi entendu parler dans un forum qu’un article parlait d’un bébé mort aux philippines à cause d’un test covid, mais il a dit que l’article avait disparu tout de suite après, et effectivement, je nai pas toujours retrouvé l’article dommage

    j’ai l’impression quand je vois le taux de faux positifs, ou de gens qui n’ont développé de symptômes qu’après les tests dans les articles officiels que les infirmières qui font les tests sont vicieux, quand ils n’aimeront pas quelqu’un, ils peuvent essayer de forcer l’écouvillon, faire ensanglanter le fond du nez les nerfs olfactifs bloquer la respiration, ensuite bidonner le test après pour le rendre positif, et ensuite faire passer les dégâts causés par le test par les symptômes du covid à la place

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s