France : STOPPONS les délires transhumanistes VIA les Lois Martiales Médicales

À retrouver dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

Et pour refuser le ;

Tant il devient très clair, maintenant, que l’objectif final de cette expérience d’ingénierie sociale planétaire au « Coronavirus-COVID19-CoV19 » ou SRAS-CoV-2 est notre puçage, un eugénisme à tous les étages totalement assumé et une dictature technotronique mondiale ! À relier, sur ce dernier point, à mon billet d’hier ► FRANCE : ARSENAL TECHNOTRONIQUE EN PHASE FINALE D’ACHÈVEMENT…

Je vous recommande de visionner les vidéos que j’ai intégrées en analyse dans mon blog, du Pr. Alexandra Henrion-Caude qui traite, au fond, du virus à couronne, des masques, du confinement, du vaccin, de la bioéthique, pour vous faire votre propre opinion sur l’hystérie collective au COVID19, qui en France, prend un tour de plus en plus répressif, comme prévu par Macron le cyborg et son monde depuis le premier jour, puisqu’il nous a déclaré la guerre, à nous, le peuple, et selon ce revirement de process ;

masque obligatoire partout par tous, dehors, dedans ►  vaccin obligatoire, priorité au personnel soignant et aux personnes âgées ► passeport vaccinal ► puçage électronique

France – ConVide19 : Hé ? Les Zélateurs-Délateurs ? C’est quoi la prochaine étape de la Masque-à-rade ?Aussi, est-il temps d’appeler le corps médical et personnel soignant à nous rejoindre, au lieu de suivre le délire transhumaniste d’apprentis sorciers qui n’ont jamais été aussi loin dans l’Histoire de l’Homme et sont donc à la veille de réussir l’anéantissement de l’Humanité telle que nous l’avons connue, au N.O.M. du Fric, du Flouze et de la Sainte-Oseille !

Après vous avoir démontré pourquoi il fallait refuser le port de la muselière car elle ne protège de rien, et surtout pas du coronavirus : Le Haut Conseil français de la santé publique (HCSP) prône le port « systématique » d’un masque, « de préférence en tissu réutilisable », dans « tous les lieux clos publics et privés collectifs » pour lutter contre le Covid-19 ► Source AFP/ORANGE du 15 août 2020 VIA Oliver Demeulenaere.

Et vous avoir donné toutes les preuves dans ces 3 PDFs, par date de publication ;

3 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/non-au-port-dune-muselic3a8re-par-tous-partout-par-jbl1960-aoc3bbt-2020.pdf

2 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

1 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-les-preuves-que-les-masques-ne-protegent-pas-du-coronavirus-16-juillet-2020.pdf

POUR STOPPER LA MASCARADE !

Car ils en ont là déjà avec les masques ► https://aphadolie.com/2020/08/16/coronavirus-a-quoi-sert-la-puce-rfid-de-certains-masques/

Et la breaking news du jour : Coronavirus : Masques, télétravail, distanciation… Le gouvernement doit annoncer de nouvelles règles en entreprise d’ici la fin août – SANTÉ La ministre du Travail indique au JDD que le masque devrait être obligatoire dans les salles de réunion mais pas forcément dans les bureaux individuels – Source ► https://www.20minutes.fr/economie/2840667-20200816-coronavirus-masques-teletravail-distanciation-gouvernement-doit-annoncer-nouvelles-regles-entreprise-fin-aout

Car la suite des hostilités, c’est le dépistage à tous les étages… pour un reconfinement paskon n’aura pas été sages, alors que le dépistage fait des ravages… LES PREUVES ;

POURQUOI C’EST NON, mais surtout pourquoi il est temps de mettre les médecins-traitant au pied du mur : Nous n’avons plus le temps ;

Source NéoSantéYves Rasir

4 raisons (au moins) de détester le test PCR à écouvillon ;

Tester, tester et encore tester. Depuis des mois, c’est le mantra qu’on nous matraque dans les tympans du matin au soir. Pour contrôler la pseudo-pandémie et son soi-disant rebond, il faudrait absolument opérer un dépistage massif de la population. En Belgique comme ailleurs, les autorités mettent le turbo et espèrent arriver prochainement à tester 70.000 personnes par jour, en recrutant à la hâte 300 « testeurs » prestement formés au maniement de l’écouvillon. Car c’est bien évidemment la technique PCR (Polymerase Chain Reaction) qui est mise en avant, au détriment du test sérologique consistant à prélever une goutte de sang. Certes, ce n’est pas moi qui vais critiquer ce choix. La détection d’anticorps dans le liquide sanguin n’a aucune espèce d’intérêt puisqu’elle indique seulement qu’un individu a rencontré UN coronavirus, dont on sait que la famille est nombreuse et dont quatre membres au moins, dixit l’infectiologue Didier Raoult, provoquent chaque année des rhumes et des syndromes grippaux. De plus, le test sérologique ne permet pas de dater la rencontre avec le système immunitaire, lequel peut continuer à réagir à l’antigène viral pendant des plombes. Pour mesurer la circulation actuelle du virus couronné, ce n’est donc pas la bonne méthode. Enfin, faut-il rappeler que certains tests de ce type suscitent énormément de fausses réponses positives ? Celui du SIDA peut réagir à des dizaines d’autres maladies, comme la tuberculose et le paludisme, et même à l’état de grossesse. C‘est ainsi qu’a été construit le mythe complet du sida en Afrique. Pour autant, ce n’est pas moi non plus qui vais vanter le dépistage par PCR.

Voici les 4 raisons majeures pour lesquelles il me paraît sage de s’en méfier et s’en défier.

1) La PCR, c’est du pipeau

Au risque de me répéter (mais il faut bien le faire puisqu’aucun autre média n’ose le dire), cette méthode de biologie moléculaire « révolutionnaire » a été décriée par son inventeur lui-même, le Prix Nobel 1993 de chimie Kary Mullis. Décédé il y a tout juste un an, ce dernier contestait que la réaction en chaîne par polymérase puisse servir à détecter une infection virale et à en mesurer la gravité. Basée sur l’amplification de séquences génétiques, ce test peut faussement réagir à la présence d’impuretés et de débris protéiques. Quand bien même serait-elle fiable, cette technique sophistiquée ne permet nullement d’établir un lien de causalité entre une particule virale et la maladie qu’on lui impute. C’est pourquoi Kary Mullis avait adhéré au groupe scientifique des « repenseurs du sida » et préfacé le livre du rétrovirologue Peter Duesberg (« L’invention du virus du sida »). Membre et président de cette association savante, le canadien David Crowe a étudié l’épidémie de SRAS en 2003 et il analysait depuis janvier celle de COVID-19. Pour lui, il était clair qu’on était face à une mystification – le « nouveau » coronavirus n’a même pas été isolé et purifié dans les règles de l’art – fondée sur l’illusion que la PCR est un outil diagnostique valable. C’était l’objet de son long article que nous avons traduit et publié dans la revue Néosanté du mois de juin. Je parle de lui à l’imparfait car je dois malheureusement vous faire part d’une triste nouvelle : David Crowe est décédé début juillet d’un cancer fulgurant. Son projet de livre sur le « mythe infectieux » restera donc inachevé et ne lui survivront que les textes, vidéos et documents audio rassemblés sur son blog éponyme. Malgré la maladie qui progressait, il avait encore mis à jour le 6 juin son analyse des failles dans la théorie pandémique. Si vous maitrisez l’anglais, prenez la peine d’en lire les 50 pages car elles sont démystifiantes à souhait. Bien qu’elle nous peine énormément, la disparition brutale de David Crowe est contrebalancée par une nouvelle réjouissante : le livre « Virus Mania » vient d’être réédité aux États-Unis et sera bientôt disponible en Europe. Écrit en 2007 par un journaliste et un médecin interniste allemands, cet ouvrage explique lumineusement comment l’industrie pharmaceutique invente continuellement de nouvelles épidémies infectieuses (vache folle, grippe aviaire, cancer utérin, hépatite C…) qui n’en sont pas. La nouvelle édition est augmentée d’un volumineux chapitre consacré au COVID dans lequel Torsten Engelbrecht, le journaliste médical, dézingue à son tour la grande arnaque de la PCR. Pour vous faire une idée du bouquin, allez lire l’article (en anglais) où son co-auteur résume ses griefs envers le testing génomique. Traduction d’un passage édifiant: « Ainsi, les auteurs de quatre des principaux articles du début 2020 affirmant la découverte d’un nouveau coronavirus admettent qu’ils n’avaient aucune preuve que l’origine du génome du virus était des particules de type viral ou des débris cellulaires, purs ou impurs, ou des particules de toute nature. En d’autres termes, l’existence de l’ARN du SRAS-Cov-2 est basée sur la foi et non sur les faits. (…)“Les méthodes modernes de détection de virus comme la réaction en chaîne par polymérase ne disent pas grand-chose ou rien sur la façon dont un virus se multiplie, quels animaux le portent, ou comment il rend les gens malades. C’est comme essayer de dire si quelqu’un a mauvaise haleine en regardant son empreinte digitale.” L’usage de la PCR, estime Torsten Engelbrecht, est « scientifiquement dénué de sens ». C’est pourtant avec ce sable qu’a été bâti le gigantesque mensonge pandémique !

2) Tout dépistage fait des ravages

Même en admettant que la PCR mesure la présence d’un virus entier et spécifique – ce qui n’est pas prouvé –, sa fiabilité est loin d’être acquise. On nous dit généralement qu’elle est « très bonne » ou « excellente » mais rien n’est moins sûr. Il suffit que les réactifs soient de mauvaise qualité, que la procédure ne soit pas suivie à la lettre ou qu’il survienne une infime contamination extérieure durant le prélèvement ou l’analyse pour fausser le résultat et générer des « faux positifs ». Capitale, cette falsification involontaire ! En période estivale, il y a en effet beaucoup plus de chance de tester une population vierge de tout visiteur viral. Avec seulement 1% de faux positifs – estimation très basse -, on obtient ainsi 1% de contaminés alors qu’il y en a en réalité 0%. Si vous testez 1.000 personnes qui n’ont rien, vous aurez déjà 10 individus faussement infectés. Si vous testez un pays de 10 millions d’habitants indemnes, celui-ci comptera quand même 100.000 « cas confirmés » considérés comme des victimes en puissance. Voilà comment on fabrique une épidémie fantôme ! Si ce n’était qu’une illusion sans conséquence, on se contenterait d’en rire jaune. Or ce tour de magie est potentiellement dramatique car le dépistage de masse aboutit toujours à du « surtraitement » iatrogénique. Dans la revue Néosanté, nous avons maintes fois dénoncé ce phénomène à propos du cancer. En dépistant très largement avec un appareillage de plus en plus performant, la médecine détecte des tas de minuscules tumeurs qui n’auraient pas fait parler d’elles ou qui auraient disparu spontanément. Chaque année, dans le monde, on irradie, empoisonne par chimio ou mutile inutilement des millions de personnes. Des millions de poitrines, de prostates ou de thyroïdes sont réséquées par scalpel sans que l’espérance de vie globale des cancéreux ne soit améliorée. Rien à voir avec le COVID ? Bien au contraire : dans le contexte narratif d’une pandémie terrifiante, une multitude de gens vaguement grippés a été hospitalisée sans être « filtrée » par le médecin traitant. Et dans les hôpitaux, par psychose du virus, on a usé et abusé de l’intubation. Hier, on m’a transmis les chiffres d’un hôpital bruxellois où 80% des patients mis sur respirateur artificiel sont décédés. Il n’y a pas de deuxième vague de cet ordre mais le dépistage massif apporte inéluctablement son lot d’issues fatales. C’est un scandale en soi.

3) Les cas confirmés, on s’en bat les C… (et les ovaires !)

Sorry pour la vulgarité, mais j’en ai vraiment ma claque que les experts et les médias qui en sont les perroquets nous assènent quotidiennement le chiffre des « cas » comme s’il s’agissait de malades ou de moribonds en sursis. Le test est positif, et alors ? De toute évidence, les courbes de l’évolution pathologique (admissions à l’hôpital occupations de lits en soins intensifs, décès) ne suivent plus du tout celle de l’infection. Elles s’en écartent même de plus en plus, avec un taux d’asymptomatiques qui flirte avec le maximum. Comment se fait-il que cette réalité aveuglante ne pousse pas à alléger les mesures sanitaires liberticides au lieu de mener à leur renforcement ? Il y a trois semaines, alors qu’il alarmait sur un frémissement de rebond, le journal Le Suaire (alias Le Soir) a écrit textuellement que « Les contaminés d’aujourd’hui sont les hospitalisés de demain et les morts d’après-demain (ou plutôt les morts trois semaines plus tard) ». Nous y sommes, trois semaines plus tard, et ils sont où, les monceaux de cadavres ? Vendredi dernier, la porte-parole du comité de crise a annoncé aux Belges que la situation actuelle n’avait rien de comparable avec celle du pic épidémique mais a averti que « le virus restait aussi dangereux qu’en mars ». Ah bon, alors comment se fait-il que cette particule féroce circule toujours autant sans faire de dégâts ? Ils vont bien sûr nous dire – non sans se contredire magistralement – que l’ennemi a probablement perdu en agressivité avec l’arrivée de l’été. Il faudrait toutefois aller expliquer ça aux quelques gars qui sont quand même en train d’agoniser dans les hostos. On va également nous répondre que c’est normal car les testés positifs sont principalement des jeunes. Mais justement, bande de myopes, il crève les yeux que les personnes en bonne santé ont très peu à craindre de l’agent infectieux. Dans certains clubs sportifs professionnels, on teste à rythme bihebdomadaire et les « cas confirmés » sont de plus en plus nombreux, notamment dans les équipes de foot. Or tous ces footballeurs demeurent en pleine forme et ne manifestent aucun signe clinique. À propos, des nouvelles de Novak Djokovic ? Si le champion de tennis avait eu, ne fût-ce qu’un pet de fièvre, les journaleux qui l’ont lynché se seraient fait une joie de ressortir la corde. Cet avant-dernier numéro du Corona Circus, avant l’apothéose vaccinale, je le trouve évidemment lamentable. Mais d’un autre côté, je suis très content que la disproportion entre la montagne de contaminations et la souris des somatisations soit désormais éclatante. Avec une telle majorité de « porteurs sains », la théorie du germe ne tient plus debout et tout le monde peut voir que l’empereur Pasteur est totalement à poil : sans terrain défaillant, aucun microbe ne fait le poids ! Finalement, c’est la seule raison pour laquelle j’irais bien me faire tester, avec l’espoir secret d’être déclaré positif et de creuser encore l’écart chiffré entre malades et présumés infectés. Mais comme ce gouffre abyssal n’a pas besoin de moi pour apparaître au grand jour, je vais m’abstenir de participer à la campagne de dépistage. Pour peu que le thermomètre portatif me gratifie d’un soupçon de température en cette période caniculaire, les testeurs fous seraient fichus de me comptabiliser parmi les malades. Je vous invite également à ne pas contribuer à cette bouffonnerie. L’augmentation des cas, pour le dire plus poliment, on s’en tamponne !

4) L’écouvillon mérite la suspicion (tu m’étonnes !)

En parlant de tampon, savez-vous qu’il suffirait de glisser un bout d’ouate ou un petit coton-tige dans les narines pour prélever l’ADN viral ? C’était comme ça qu’on faisait pour dépister la grippe il y a à peine dix ans. Le long bâton appelé écouvillon n’est apparu que dans la foulée – tiens, tiens, comme c’est curieux – de la pseudo-pandémie de grippe A/H1N1 en 2009. C’est seulement depuis que les modélisateurs zinzins agitent l’épouvantail d’un cataclysme coronaviral que l’enfoncement du Q-Tip (c’est le nom barbare de l’instrument) dans les fosses nasales a été recommandé. Admettons qu’il faille aller au fond du nez pour augmenter la sensibilité de la PCR, mais ce geste intrusif est-il vraiment anodin ? Selon les témoignages de mon entourage soumis au dépistage, c’est très désagréable, souvent douloureux et parfois suivi de saignements. Sur internet, je lis aussi que la douleur peut persister plusieurs jours et s’accompagner de maux de tête, voire – tiens, tiens, comme c’est à nouveau bizarre – de perte d’odorat. Mais s’il y avait pire encore ? Sur la toile, une vidéo a beaucoup circulé qui évoque des dommages possible à la barrière hémato-encéphalique (BHE), cette cloison faite de nerfs et d’os qui sépare le cerveau du reste du corps. Quand je l’ai visionnée, j’ai haussé les épaules : il est très excessif d’insinuer que l’écouvillon puisse transpercer une digue aussi solide. Néanmoins, je ne suis pas vraiment rassuré par les articles de « fact cheking » qui ont fleuri pour torpiller la « fake-news ». Certes, la BHE est un tissu rigide peu susceptible d’être perforé. Cependant, ce n’est pas du tout une barrière hermétique bloquant tout passage. Elle protège tant bien que mal l’encéphale contre des molécules toxiques telles que les pesticides et les métaux lourds mais elle s’ouvre pour laisser passer l’oxygène et les nutriments essentiels au cerveau. Depuis quelques années, on sait aussi qu’elle autorise l’entrée de virus et de bactéries. Sa porosité à géométrie variable relève d’un mécanisme complexe encore très mal compris par la science. Et si la BHE, à défaut d’être percée, était fragilisée par l’écouvillonnage ? Et si ce frottis tournoyant et insistant permettait à des particules indésirables d’entrer par effraction dans le cerveau ? Et si la rudesse de ce protocole transmettait un message électrique délétère via les nerfs ? À mon sens, on ne peut pas exclure que cette technique non dénuée de brutalité soit d’une réelle nocivité. L’histoire de la médecine est pleine d’inventions abandonnées pour leurs dangers après avoir été banalisées. Perso, je soupçonne que l’écouvillon a été adopté pour faire croire que les « nouveaux virus émergents » nécessitaient une procédure de détection spéciale et relativement traumatisante. Je me demande également si certains départs de COVID ne découlent pas de ce traumatisme lorsqu’il est accompagné d’angoisse. Bref, je me pose des questions et il n’est pas question que le bidule pénètre profondément mon intimité nasale. C’est déjà de la médicalisation à outrance et je déteste ça.

Yves Rasir

APPEL AUX MÉDECINS RÉSISTANTS À RÉSISTER !

Et il y en a, la preuve ; par cette lettre d’une femme médecin de Paris, ayant la générosité de partager avec Jean-Dominique Michel sa révolte -et ses actes de résistance- de praticienne et l’autorisation de publicationhttps://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/08/14/les-medecins-resistants-308195.html qui vaut également son pesant de cacahuètes !

Comme le précise Jean-Dominique Michel : Qu’elle en soit chaleureusement remerciée et que son exemple encourage toutes celles et tous ceux qui continuent à trouver que nos valeurs sont mises à mal -durablement- dans cette crise et que nous avons à vivre mieux que ce délire de spécialistes qui a capturé notre vivre-ensemble.

[Je complète cette lettre avec mes propres infos-liens dans les mots-clés, JBL]

Très cher monsieur

Je vous lis avec délice et reconnaissance

Comme j’ai pu le dire directement à Christian Perronne récemment : « tous vos propos et interviews m’ont aidée à me tenir debout et à me relégitimer dans mon rôle de médecin »

Un vrai GRAND MERCI !

J’ai été au front pendant la crise

Et j’ai désobéi Tout de suite

J’ai reçu 90 appels par jour traitant tous ceux qui en avaient besoin et ce, sans attendre l’aggravation des symptômes

Pas un comprimé de Doliprane

Pas un décès dans ma clientèle

J’ai été contaminée pour avoir empêché l’euthanasie d’une de mes patientes (85 ans ; 3 comorbidités)

J’ai passé plus de 4 h près d’elle pour convaincre la chef de services des urgences de la prendre en charge

La puissance de mes arguments comparant la priorisation à l’arrivée des trains à Dachau a fini par la convaincre !

 » Êtes-vous fière de faire votre métier ainsi ?!  »

Ma patiente a été sauvée et va très bien maintenant, faisant la joie de ses enfants et petits-enfants

Et pourtant elle était condamnée par son âge et son état comme tant d’autres hélas l’ont été en EHPAD en particulier

J’ai entendu votre émotion sur le sujet…

J’ai évoqué le mot de génocide des personnes âgées… une pure honte !

Vous décrivez très bien la peur des médecins

Je suis néanmoins hallucinée par tant de soumission

Ma posture d ‘« emmerdeuse publique » que je peaufine depuis ma naissance 🙂 me donne sans doute une force inhabituelle

Mais m’interroge lourdement sur ce qui tient mes consœurs et confrères debout

Comment en est on arrivé là ?! Week-end de conférences "Sortons de la marmite!" les 28, 29 & 30 ...

L’histoire de la grenouille qui ne quitte pas l’eau tiède du chaudron…..?

J’ai sans doute une forte acuité de perception parce que comme le rappelle Didier Raoult, sur les pas de Claude Bernard, « tous les examens sophistiqués ne remplaceront jamais l’observation et la clinique »

Et ces deux piliers font mon quotidien de médecin, réanimatrice de formation, ayant co-dirigé médicalement un hôpital en province, pratiqué la médecine de campagne, la médecine humanitaire et enfin psycho-somaticienne

Merci infiniment

Dans ce brouillard épais qui nous entoure, vous êtes comme un phare qui permet de garder la route éclairée pour ne pas « quitter le décor »

Je ne savais pas que je suivais les magnifiques propos de Michel Maffesoli sur l’humanisme intégral

Merci aussi pour cette si belle parole

Soyez en très vivement remercié

Et je rajoute cette intervention du Pr. Toussaint, qui non seulement explique pourquoi il n’y a pas de deuxième vague en approche, mais pourquoi le port du masque, comme le reconfinement ne servira à rien, puisque la létalité de l’épidémie est terminée…

Par contre, une seconde vague de faillites et de soumissions va déferler, ça oui !

Pourquoi, ce qui se trame est encore pire ?

La loi de Santé publique du Québec prévoit que tous les membres de la population puissent être testés, mis en quarantaine fermée et vaccinés de force ► https://reseauinternational.net/la-loi-de-sante-publique-du-quebec-prevoit-que-tous-les-membres-de-la-population-puissent-etre-testes-mis-en-quarantaine-fermee-et-vaccines-de-force/

https://exoportail.com/dystopie-du-jour-version-covid19-en-thailande-les-enfants-sont-isoles-dans-des-boites-en-plastique-a-lecole/

En Angleterre, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande  : Quarantaine Corona – les autorités sanitaires ont menacé de «séparer» les enfants dans les maisons. Même si le coronavirus est suspectée, les enfants doivent être «isolés» au sein de la famille. En cas de non-respect, le bureau a même menacé de retirer les enfants de moins de 11 ans de la famille ► https://autonomes.blogspot.com/2020/08/quarantaine-corona-les-autorites.html ;

En France ; dès la rentrée scolaire de septembre, les Directeurs et Directrices d’Écoles (pour les 3-11ans) sont informés qu’en cas de suspicion de COVID19 (fièvre à 38) si les parents ne gardent pas leurs enfants chez eux, des Brigades de Contrôle Sanitaire sont habilitées à venir chercher les enfants pour les placer à l’isolement dans des centres de quarantaine, sans le consentement des parents. Le but est donc de séparer les enfants des parents, pour le bien de tous ! (Vidéos ICI et ).

Vous êtes prévenus, donc, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, ou pire, que vous ne pouviez pas savoir !

Avant de vous laisser pour conclure quelques PDFs indispensables à lire, à mon sens, pour comprendre combien l’heure est grave et qu’il n’est plus temps de chercher à convaincre ni alerter, mais à nous mutualiser, dans le réel, et nous lever, en nombre invincible, pour STOPPER & DÉBRANCHER Macron, le cyborg, et son monde, afin de ne pas disparaitre, définitivement, de la surface de la Terre, et construire, un autre FUTUR ;

Ce récit fictionnel et d’anticipation, qui peut-être, ouvrira les yeux de quelques indécis : Le jour de Judas – Un texte publié par Elizabeth, rédactrice du blog Survivre au Chaos.

Avertissement : ce récit est une œuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ► Publié par Pierre Templar ► http://survivreauchaos.blogspot.com/2020/08/le-jour-de-judas.html#more et qui m’a particulièrement touchée.

LECTURES COMPLÉMENTAIRES POUR UN AUTRE FUTUR ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/bill-la-piquouze-gates-et-son-empire-mondial-de-la-santc3a9-the-grayzone-juillet-2020.pdf ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/le-dossier-rockefeller-the-rockefellers-files-par-gary-allen-en-1976-traduction-r71-en-2011-pdf-mai-2020.pdf ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/laffaire-cov19-ogm.pdf ;

PDFs supplémentaires ad hoc et connexes, preuves que tous les chiffres sont FAUX ;

Stats officielles du gouvernement italien du 24/03/2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/italy_report-covid-2019_24_marzo_eng.pdf ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/sars-cov_ucn.pdf ;

+ PDF de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf ;

Sinon à fermer sa goule, à tout jamais, ce qui pour ma part, est juste IMPOSSIBLE !

JBL1960

109 réflexions sur « France : STOPPONS les délires transhumanistes VIA les Lois Martiales Médicales »

  1. POUR STOPPER LES DÉLIRES DES PSYCHOPATHES AUX MANETTES, tout court !

    On m’a transmis ces infos également, preuve que si l’on ne fait rien, on ne pourra même plus bouger une oreille !

    VALIDITÉ DES PERMIS DE CONDUIRE…NOUVELLES RÈGLES.
    Mieux vaut le savoir…
    – une personne de 50 ans passe son permis pour la première fois, validité 15 ans
    – une personne de 50 ans demande le remplacement de son vieux permis, validité 5 ans !
    – Les permis datant d’avant 2013 resteront valables jusqu’en 2033
    – En effet, les nouveaux auront une limite de validité
    – 15 ans pour les permis A et B,
    – 5 ans pour les autres types de permis.
    – À chaque renouvellement, une visite médicale sera obligatoire !
    – Information à transmettre à tous les anciens conducteurs, ou à ceux qui veulent avoir le PERMIS format Carte d’Identité…

    – AVEC LE NOUVEAU FORMAT DU PERMIS, ils vont chercher à éliminer le plus de conducteurs possible.
    – Une personne qui demande le remplacement de son vieux permis de conduire en carton rose reçoit en échange le nouveau permis sur carte magnétique, format carte vitale ou carte bleue, mais dessus apparaît une durée d’une validité de 5 ans !
    – Pour le renouveler vous devrez passer une visite médicale obligatoire.
    – Alors ! Et surtout si vous avez des soucis de santé, Gardez votre ancien permis cartonné qui, lui, est illimité !

    FAITES PASSER L’INFORMATION surtout aux personnes vieillissantes qui seront les plus touchées.
    =*=
    Preuve qu’au bout du tunnel, c’est la SMART CITY pour les moins de 45ans et pour les plus de 45ans = la Terre Sainte… comme dans le Jour de Judas !

    Ou l’abattoir, tout de suite maintenant !

    J'aime

    1. DERNIÈRES INFOS SUR LE MIRAGE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE qu’on veut vous refourguer à toutes forces !

      Dans le blog dédié à sa communauté d’utilisateurs, Coyote, l’assistant à la conduite made in France, crucifie la voiture électrique en rappelant à son tour qu’elle n’a rien d’écologique…

      Le blog de Coyote souligne que la voiture électrique se positionne comme une alternative zéro émission, une voiture non-polluante ou un véhicule propre … et rappelle opportunément que :

      La production mondiale d’électricité est issue (stats 2018) des combustibles fossiles pour 64 % et non pas de sources « propres » ► https://www.impasse-electrique.fr/coyote-fustige-a-son-tour-la-voiture-electrique/

      Tous les constructeurs perdent de l’argent avec la voiture électrique ► https://www.impasse-electrique.fr/tous-les-constructeurs-perdent-de-largent-avec-la-voiture-electrique/

      Malgré 20 ans de subventions, malgré toutes les aides indirectes, malgré les multiples plans gouvernementaux, la voiture électrique reste un non-sens économique : Aucun constructeur automobile n’est capable aujourd’hui de dégager le moindre bénéfice en vendant une voiture électrique.

      Dyson a perdu un 1/2 milliard USD avec son prototype de véhicule électrique haut de gamme. Tesla n’a jamais dégagé un profit annuel en dix-sept années d’existence. Renault, malgré ses 300.000 Zoe vendues est exsangue et vient d’obtenir un prêt de 5 Milliards garanti par l’Etat pour mettre en oeuvre un plan de restructuration drastique.

      Elon Musk et Tesla ont bouleversé le marché mondial de la voiture électrique mais malgré des chiffres de vente séduisants, ils n’ont jamais terminé une année avec le moindre bénéfice, fut-il symbolique.

      Pourquoi Dyson a jeté l’éponge sur sa voiture électrique
      Les vraies raisons de l’abandon du projet de voiture electrique de Dyson
      Le magnat des aspirateurs, sèches-mains et sèches-cheveux à batteries devant se lancer dans la voiture électrique. L’innovant Sir James Dyson, inventeur de la technologie cyclonique rendant obsolète les sacs d’aspirateurs, promettait d’insuffler de nouvelles idées et avait annoncé un SUV sportif haut de gamme en 2017.

      Ce véhicule devait pouvoir loger 7 passagers, tout en roulant à 200 km/h en vitesse de pointe et en assurant le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, avec une autonomie nominale de 1.000 km offerte par un pack de batteries de 150 kWh.

      Mais quelques brevets déposés plus tard et 560 Millions d’euros engloutis dans les études, James Dyson a jeté l’éponge. La mise en production aurait nécessité un investissement total de plus de 2 Milliards d’euros et surtout, pour être rentable, le véhicule aurait dû être commercialisé à plus de 170.000 euros l’unité (c’était son prix de revient). Et le magnat des aspirateurs n’a pas trouvé d’investisseurs pour le suivre…

      Elon Musk peut dormir tranquille et continuer de vendre à perte ses Tesla comme il le fait depuis 17 ans ….

      =*=
      La petite ZOÉ RENAULT est à la casse MerdinFrance où ses parents peuvent venir la récupérer… Ou pas !

      J'aime

    1. https://lesmoutonsenrages.fr/2020/08/16/ca-circule-sur-la-toile/

      Sources commentaires vus sur le Net (Merci Thierry65)

      Liste non exhaustive des vérités des gouvernements précédents:
      – Ils nous ont menti à propos du tabac
      – Ils nous ont menti à propos de l’amiante
      – Ils nous ont menti à propos des obturations dentaires contenant du mercure (les dentistes qui osaient en parler risquaient d’être radiés)
      – Ils nous mentent sur la sécurité des vaccins
      – Ils nous ont menti à propos de l’aluminium dans les déodorants
      – Ils nous ont menti à propos des cancers causés par le talc
      – Ils nous ont menti à propos des thérapies de substitution hormonale
      – Ils nous ont menti à propos du plomb dans les vernis
      – Ils nous ont menti sur les dangers du fluor dans l’eau potable et dans les dentifrices
      – Ils nous ont menti à propos des graisses saturées et ont incriminé les indispensables Oméga 3
      – Ils nous ont menti à propos du lait cru riche en vitamines
      – Ils nous ont menti à propos des pesticides, du glyphosate desquels on n’arrive pas à se débarrasser
      – Ils nous ont menti à propos des crèmes solaires
      – Ils nous ont menti à propos des médecines et traitements naturels
      – Ils nous ont menti à propos du changement climatique
      – Ils nous ont menti à propos du sucre et des édulcorants
      – Ils nous ont menti à propos des armes de destruction massive en Irak
      – Ils nous ont menti à propos du cholestérol et des statines

      ***

      C’est juste un confinement pour votre sécurité.
      C’est juste pour 2 semaines.
      C’est juste se laver les mains.
      C’est juste un masque.
      C’est juste une file d’attente.
      C’est juste 2 mètres.
      C’est juste du gel hydroalcoolique
      C’est juste le temps d’aplanir la courbe.
      C’est juste de payer par carte.
      C’est juste une application de traçage GPS.
      C’est juste 2 pétitions internet retirées.
      C’est juste isoler des personnes en fin de vie.
      C’est juste demander à des personnes qui luttent contre un cancer ou une autre maladie, d’affronter seul leurs traitements et les hôpitaux.
      C’est juste la miraculeuse Loi 61 pour relancer notre économie.
      C’est juste l’article 36 qui donne carte blanche pour changer les lois.
      C’est juste l’article 51 qui donne immunité juridique à tout le gouvernement.
      C’est juste les articles 3 et 50 sur la fin des appels d’offres publiques.
      C’est juste l’article 6 sur les expropriations non-contestables.
      C’est juste les articles 15 et 26 qui permettent de construire en zones protégées.
      C’est juste l’article 4 qui permet l’adoption d’un décret en moins d’une heure.
      C’est juste la prolongation de l’urgence sanitaire pour 24 mois.
      C’est juste l’annulation des élections.
      C’est juste un reconfinement.
      C’est juste pour votre sécurité.
      C’est juste un vaccin.
      C’est juste que tu comprends où j’veux en venir?
      C’est juste la fin de nos droits et libertés.
      C’est juste triste à voir…
      C’est juste de l’exagération.
      C’est juste assez.
      …Non, ce n’est pas « juste ».
      Assez, c’est assez ! ÇA SUFFIT

      J'aime

  2. Crise du coronavirus en France: épidémie terminée versus panique organisée. Pourquoi ?

    Auteur Dr. Nicole Delépine pour France Soir le 31/07/20 MàJ ce dimanche 16 août 2020 (et parce qu’il n’y a pas de (BIO)HAZARD !

    En mars 2020, nous sommes entrés dans un monde délirant gouverné par la peur et les mensonges de nos autorités qui font actuellement tout pour prolonger la panique sans justifications médicales réelles.

    Confinement : la pire catastrophe française depuis 1940

    En mars, notre président a déclaré la guerre au Covid19 et ses ministres nous ont expliqué que la suspension des libertés fondamentales, l’obligation : « restez chez vous » (sous contrôle policier tatillon) et la rupture de tous les liens sociaux, étaient nécessaires pour sauver nos aïeux, empêcher nos hôpitaux d’être débordés et limiter le nombre de morts que nous infligerait inéluctablement le Covid19.

    Trois mois plus tard, nous constatons que ces mesures ont abouti à l’assassinat de nos anciens dans les Ehpad, que les lits des cliniques privées sont restés vides même dans les régions qui ont enregistré le plus grand nombre d’hospitalisations liées au COVID-19 (et ont transféré des patients à l’étranger), et que la France se retrouve parmi les pays qui comptent le plus de morts de Covid19 par million d’habitants.

    La réalité est à l’opposé de ce que nous annonçaient les prédicateurs d’apocalypse, leurs simulations[2] et le comité scientifique, celui-là même qui aujourd’hui nous recommande de porter des masques, de nous faire tester et d’installer une application de traçage sur nos téléphones (stop covid) alors que la maladie a quitté notre territoire.

    L’assassinat de nos aïeux

    La protection de nos ainés, victimes désignées du Covid19 constituait l’objectif « officiel » prioritaire du confinement. Or toutes les mesures prises durant la loi d’urgence ont abouti à les éliminer sans témoin et en empêchant de leur rendre le dernier hommage. Le meurtre avec préméditation par Covid non traité et/ou Rivotril des pensionnaires des Ehpad constitue l’infamie la plus triste du confinement. Le terme assassinat est violent, mais correspond aux faits constatés d’une mise à mort organisée. Le premier temps a été de les couper de leur famille les transformant en « prisonniers au mitard »[3], les rendant plus vulnérables et facilitant les syndromes de glissement (désintérêt progressif de la vie rendue insipide par l’absence de contacts menant au décès) alors qu’il aurait été possible de maintenir des contacts protégés. Le second temps a été de les interdire de tests diagnostiques[4] puis de réanimation[5] puis d’hôpital. Le troisième de réexpédier les pensionnaires malades dans leur établissement d’origine ou faute de possibilité réelle d’isolement, de matériel de protection et de personnel en nombre suffisant ils ont contaminé leurs compagnons d’infortune. La solution finale a été le décret Rivotril[6] qui a organisé la dispensation d’un produit destiné à les tuer sur simple suspicion de Covid (sans certitude diagnostique) avec rédaction d’une ordonnance « préventive » et préparation d’une seringue nominale sans prévenir le malade ni sa famille ni même attendre une éventuelle aggravation. Le 6 mai 2020 les personnes âgées dépendantes résidants en Ehpad représentaient la moitié des morts attribués à l’épidémie en France (12 769 décès sur les 25 531)[7]. L’objectif allégué du confinement n’a donc pas du tout été atteint, ni même visé.

    Hôpitaux vides

    Pendant le confinement des centaines de milliers de personnes n’ont pas pu recevoir les soins dont elles avaient besoin parce que le plan blanc réservait toutes les capacités d’hospitalisation pour le tsunami COVID-19 qui « n’allait pas manquer de nous submerger partout ».

    En réalité de nombreux hôpitaux sont restés à moitié vides pendant tout le mois d’avril et les cliniques privées vidées de tout malade ont dû recourir au chômage partiel de leur personnel. Ainsi, le syndicat de l’hospitalisation privée annonçait que de très nombreuses demandes de chômage partiel avaient été déposées dans ses établissements[8] et demandait que les ARS (agences régionales de santé) leur adressent les malades qui n’auraient pas pu être soignés dans les établissements publics[9]. Mais à l’exception de quelques cliniques parisiennes et durant une quinzaine de jours, les lits privés sont restés vides faute de malades.

    Pendant cette période, pour montrer qu’il était efficace, le pouvoir a organisé des grands spectacles TGV covid, Evasan[10] Covid et hôpital militaire de campagne Covid alors qu’il suffisait parfois de pousser une porte pour trouver les lits, des respirateurs et des soignants en nombre suffisant. Dans le Grand-Est, le mercredi 25 mars, 150 lits de réanimation étaient disponibles pour les cas Covid dans les hôpitaux publics et privés, avec une possibilité de création de 300 lits de réa supplémentaires. « Vu la situation dans l’Est, c’est difficile de comprendre pourquoi ces lits restent vides. D’autant plus alors que des patients sont transférés vers d’autres régions », regrettait Pénélope De Feuquières[11], responsable de la communication du groupe Elsan qui compte 120 établissements dans toute la France, majoritairement en régions.

    Dans cette mise en scène dramatique la France n’est pas une exception : au Pays de Galles, sur les 17 hôpitaux de campagne qui ont été mis en place pour traiter 6000 patients COVID-19, un seul a été utilisé pour 46 patients et aujourd’hui il est vide, lui aussi. L’exercice a coûté 166 millions de livres sterling[12]. En Lombardie, la région italienne la plus touchée, l’hôpital COVID-19 Fiera di Milano, qui a coûté 20 millions d’euros, n’a finalement traité qu’une vingtaine de patients[13]. De même à Madrid où l’immense hôpital de campagne a été un désastre [14].

    Un des pires taux mondiaux de mortalité Covid19

    On juge une mesure sanitaire à son résultat : le nombre de morts par million d’habitants. Sur ce critère, d’après les chiffres OMS du 24 juillet, la France se place au 6ème rang mondial des plus fortes mortalités des 197 états membres avec 483 décès/million derrière la Belgique (846/M), la Grande-Bretagne (671/M), l’Espagne (608/M), l’Italie (580/M) et la Suède (562). Les mieux placés étant Taiwan (1/M), le Japon (8/M), la Corée (6/M), Singapour (5/M), la Malaisie (4/M), le Maroc (8/M), l’Algérie (27/M), l’Inde (24/M) et les pays africains d’endémie palustre dont les populations prennent quotidiennement des antipaludéens.

    Si nous avions décidé, comme nos voisins allemands, de mettre en quarantaine, (d’isoler pendant 15 jours) les porteurs de virus de la population saine nous compterions 25000 morts de Covid19 de moins. L’absence de test n’est pas une excuse : c’est parce que le ministère n’en a pas voulu que nous n’en avons pas eu ; au début de cette épidémie les allemands ne disposaient pas de plus de tests que nous pour cette maladie nouvelle, mais leur chancelière a permis à tous les laboratoires y compris vétérinaires d’en pratiquer alors qu’en France le ministère et les Agences Régionales de Santé ont dédaigné les offres qu’on leur a faites. D’ailleurs même sans tests la mise en quarantaine des infectés aurait été possible et efficace sur les simples signes cliniques car, contrairement à ce qui a été longtemps prétendu (et en partie responsable des erreurs des modélisations folles qui ont servi d’alibi à nos politiques), les infectés asymptomatiques participent très rarement à la diffusion de la maladie[15]. Mais les autorités sanitaires ont préféré renvoyer les infectés sans signe de gravité chez eux et les vieux dans les Ehpad infecter leurs proches grâce au confinement qui augmentait la durée d’exposition au virus.

    Des victimes collatérales par dizaine de milliers

    Le « plan blanc » activé dès l’état d’urgence et le confinement aveugle adoptés a entraîné l’arrêt des traitements des maladies chroniques (hypertension, diabète, cancers), source de pertes importantes de chances de survie. Il a également bloqué le diagnostic et le traitement de nouvelles pathologies infectieuses, cancéreuses etc. qui sont apparues pendant le confinement et sont restées évolutives en l’absence de diagnostic et de traitement. Or même des retards modestes dans la chirurgie du cancer ont un impact significatif sur la survie. Aux victimes directes du Covid19 et du confinement, le plan blanc a donc ajouté des victimes collatérales par arrêt ou retard des soins des maladies chroniques et les retards de diagnostic des maladies jusque-là ignorées.

    Dans un rapport[16] F Bizard précise : « la CNAMTS a confirmé une baisse d’activité de 40% pour les médecins généralistes. Une moyenne de 70% de perte d’activité chirurgicale a été constatée depuis le début du plan blanc. »

    L’impact de la crise Covid19 a été estimé à une baisse de plus de 2 millions d’actes chirurgicaux, pour une date de levée du plan blanc postérieure au premier juin. Les traitements en cours des cancers connus ont été retardés ou modifiés. Les ARS ont même suggéré de traiter des cancers coliques et pulmonaires reconnus par radiothérapie, alors qu’un tel traitement est nettement moins efficace que la chirurgie et que les services de radiothérapie surchargés donnent souvent rendez-vous dans deux mois ou plus.

    Appel des médecins et chirurgiens pour la levée du plan Blanc

    L’académie de médecine[17], le BLOC[18] et autres représentants des chirurgiens de France ont adressé des mises en garde aux plus hautes autorités de l’Etat.

    « Nous constatons chaque jour et de plus en plus l’aggravation des morbidités et de la mortalité des malades non COVID. Les patients présentent des états aggravés avec des retards diagnostiques et thérapeutiques lourds de conséquences. Toutes les spécialités médicales sont concernées ». Edicté pour lutter contre le risque COVID19, le plan blanc a maintenant des effets délétères pour la santé publique, alors même que l’épidémie est presque éteinte sur une grande partie du territoire. Son rapport bénéfice/risque est devenu catastrophique ». En vain.

    Depuis le confinement, en trois mois, 90000 nouveaux cancers auraient dû être diagnostiqués et traités et ne l’ont majoritairement pas été. Alors que depuis des années, l’institut National du Cancer, la Haute Autorité de Santé et la ligue contre le cancer n’ont de cesse de rappeler l’importance cruciale des traitements précoces « plus un cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes » et qu’ils prônent sans arrêt tous les dépistages des cancers.

    Le mal épidémique des décisions gouvernementales : équivalent plan Blanc en Grande-Bretagne

    Nos voisins anglais ont estimé l’impact sanitaire de l’arrêt des activités médicales en cancérologie en Grande-Bretagne. L’équipe du professeur Turnbull[19] [20] a calculé que si les 94 912 patients – qui devaient subir une intervention chirurgicale pour retirer leur cancer – avaient un retard de trois mois, il y aurait 4 755 décès supplémentaires au cours des cinq prochaines années. Compte tenu de la durée de vie attendue des patients après la chirurgie, le retard représenterait 92 214 années de vie perdues.

    « Pour éviter une crise de santé publique liée aux décès par cancer évitables, les actes diagnostiques et chirurgicaux du cancer doivent être maintenus à leur rythme normal, avec une attention rapide à tout arriéré déjà accumulé ».

    Durant la même période plus de la moitié des maladies digestives, cardiaques[21], vasculaires, neurologiques, rhumatologiques, psychiatriques et pulmonaires n’ont pas été vues en consultation, se sont aggravées, faute de traitement en temps utile.

    Le nombre des décès secondaires aux retards de soin consécutif à ce plan blanc est difficile à compter pour l’instant, mais le nombre considérable de malades concernés (plusieurs millions) fait craindre qu’il ne dépasse très largement celui des victimes directes de l’épidémie.

    Lourdes conséquences sociales du confinement aveugle

    Alors qu’il n’y a aucune preuve que le raz-de-marée annoncé sur les hôpitaux ait été empêché par le confinement[22] [23], les mesures ordonnées par le gouvernement ont mis des pans entiers de la société dans la détresse : jeunesse privée de son droit à l’éducation, désintérêt progressif du travail chez de nombreux salariés qui ont beaucoup de mal à reprendre leurs activités, finances publiques lourdement grevées, maisons de retraite transformées en prisons tandis que les liens dans la population ont été distendus, minés par la défiance et la peur de l’autre. Récession économique, aggravation du chômage et de la misère se font déjà sentir. Les mesures prises au nom de la protection de la population n’étaient manifestement ni efficaces, ni proportionnées, ni adéquates.

    En France, l’épidémie est terminée

    Une maladie existe lorsqu’elle entraîne des malades, des personnes qui présentent des signes cliniques, qui nécessitent des soins, des hospitalisations et qui sont menacées de mort. Or, lorsqu’on consulte les données officielles de Santé Publique France, on constate depuis 3 mois une baisse continue du nombre des hospitalisations, du nombre d’entrées en réanimation et du nombre de décès, indicateurs clés d’une épidémie évolutive ainsi que le montrent les graphiques officiels suivants :

    Depuis le début de l’année, la mortalité n’a dépassé la limite supérieure de la valeur statistiquement attendue que dans la catégorie d’âge des 65 ans et plus, et ce uniquement entre la troisième semaine de mars et la troisième semaine d’avril. Dans la classe d’âge des 0 à 64 ans, en revanche, à aucun moment la mortalité ne s’est significativement écartée des valeurs habituelles.

    Épidémie terminée, mais intensification de la propagande de la peur !

    Au lieu de mettre en avant ces bonnes nouvelles le gouvernement poursuit sa propagande terrorisante, sous prétexte que le nombre de cas testés positifs augmente, alors que cela traduit principalement la forte augmentation du nombre de tests effectués.

    Lorsqu’on examine les graphiques qui présentent le nombre de tests revenus positifs rapporté au nombre de tests revenus négatifs, il faut presque une loupe pour apercevoir la part des positifs – laquelle est par ailleurs stable, oscillant depuis la mi-mai autour 1%.

    Ces cas positifs ont de plus de chances d’être en réalité des faux-positifs. Les tests PCR actuellement utilisés présentent en effet une marge d’erreur de 1,8%. Cela signifie que sur 10 000 tests, il y aura 180 faux positifs. Or depuis le 11 mai, le pourcentage des tests positifs est restée stable à 1%. Avec des chiffres aussi réduits, la possibilité qu’il s’agisse souvent de faux positifs ne peut donc être exclue. Dans une analyse parue mi-juin, Beda Stadler, professeur émérite et ancien directeur de l’Institut de virologie et d’immunologie de l’Université de Berne, rappelait aussi qu’une grande partie ces « cas d’infection » pouvaient en réalité être des personnes déjà immunisées contre le virus, encore porteuses de « débris viraux » dans leur organisme.

    La poursuite de la propagande de la peur est efficace ainsi qu’en témoigne le nombre de consultations pour angoisse de covid19 qu’utilise ensuite Santé Publique France pour faire croire à une seconde vague : « signe d’une possible reprise de la maladie, du 29 juin au 5 juillet, 1 523 actes médicaux pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrés par les associations SOS Médecins, cela représente une hausse de 41 % par rapport à la semaine précédente ».

    Ainsi malgré des indices objectifs tous rassurants, des adultes de toutes les classes d’âge, et même des enfants[24], craignent d’être contaminés, de tomber malades et de mourir du COVID-19. Cette peur infondée soulève la question de la responsabilité de ceux qui l’ont répandue et qui continuent de l’entretenir. Les consultations en psychiatrie ne cessent de se multiplier de même que le besoin d’hospitalisations que les services ne peuvent fournir.[25]

    Quelles peuvent être les raisons d’une telle désinformation ?

    Pourquoi les données rassurantes dont on dispose aujourd’hui ne font-elles pas les gros titres ? A quoi rime cette volonté d’imposer le masque alors que la maladie a quitté le pays, de faire croire aux petits enfants qu’ils ne doivent pas embrasser leurs grands-parents pour les protéger, de rappeler constamment au public que les restrictions pourraient être réimposées très bientôt sinon à entretenir la panique et s’assurer de la soumission de la population ?

    Plusieurs raisons confortent cette hypothèse

    En premier lieu l’incohérence qui caractérise les mesures en place (dont la plupart sont dénuées de fondement scientifique solide) et la manière dont le comportement des habitants est analysé par les experts et les médias.

    Les citoyens qui mettent en doute l’intérêt médical actuel réel du masque, des tests et du traçage sont qualifiées d’irresponsables qui menaceraient la santé publique et favoriseraient une deuxième vague. Là, c’est le comportement des personnes qui ont massivement fêté le retour d’un peu de liberté et la musique que l’on criminalise, alors qu’aucune augmentation des malades n’a été constaté depuis ces évènements festifs. Dans le même temps, les médias ne se sont guère ému des milliers de manifestants qui ont envahi à la même période les rues des grandes villes pour protester contre le racisme, ni des consommateurs qui ont couru les soldes, sitôt les centres commerciaux réouverts.

    Dans les rangs des politiques et des journalistes, personne ne semble s’étonner du changement majeur de l’objectif des mesures imposées passant d’ « aplatir la courbe », à « éradiquer Sars-Cov-2 », une entreprise qu’aucun scientifique ne peut juger crédible.

    Cette hypothèse se trouve également crédibilisée par la similitude de cette propagande illogique des gouvernants dans de nombreux pays que la maladie a déserté comme la Suisse ou le Canada.

    En démocratie, c’est le peuple qui doit gouverner

    Il y a lieu de s’interroger sur la place grandissante que s’arrogent les membres du comité scientifique et l’exécutif. Rappelons que ce groupe d’experts trop liés aux entreprises du médicament est de conseiller le président et le conseil de défense en s’appuyant sur ses connaissances scientifiques. Non de gouverner à la place des autorités élues, ni de torpiller leurs décisions en lançant des mises en garde à la population. Pourtant, c’est bien ce que ces chercheurs ont fait en imposant des restrictions stupides sans justification sanitaire réelle, compliquant considérablement la réouverture des écoles voulue par le président. Cette manière d’autoriser un groupe d’experts non élus, peu compétents en médecine clinique et dont les membres ont été recrutés en fonction de critères opaques témoigne d’une méconnaissance et d’un mépris des institutions démocratiques pour le moins ahurissants qui fait douter une fois encore de la capacité des médias à nourrir le débat démocratique.

    [1] Transposition à la France de l’excellent texte de Catherine Riva et Serena Tinari concernant la Suisse « des nouvelles mesures pourquoi faire ? » Mondialisation.ca, 17 juillet 2020 Avec re-check.ch à lire absolument.

    [2]] N Ferguson Rapport 9 Imperial College 2020 3 16

    [3] Les prisonniers bénéficient de visites de leur famille. Seuls les punis sont mis au mitard et privés de visite

    [4] Alors que les politiques se sont presque tous fait tester

    [5] Le 22 mars, le Dr Chatelus écrit : « le chef des urgences de Mulhouse a admis devant 600 urgentistes français réunis en visioconférence qu’au-delà de 75 ans, avec ou sans comorbidités, ils n’intubaient plus »

    [6] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/decret-rivotril-compassion-223015

    [7] B Deshayes Coronavirus dans les Ehpad : les chiffres de la tragédie qui se joue à Paris, Lyon, Nîmes Mougins. https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2492361-coronavirus-dans-les-ehpad-la-tragedie-qui-se-joue-a-paris-lyon-nimes-mougins/

    [8] Boris Hallier Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée Mercredi 25 mars 2020, France Bleu Paris Île-de-France

    [9]Lucie Oriol Coronavirus : les hôpitaux privés demandent à être réquisitionnés ACTUALITÉS 22/03/2020

    ASSOCIATED PRESS

    [10] Évacuations sanitaires aériennes

    [11] Le fact check de jeunes médecins #1mais pourquoi tant de lits restent-ils vides dans les cliniques privées ? 27/03/2020 https://www.jeunesmedecins.fr/actualites/mais-pourquoi-tant-de-lits-restent-ils-vides-dans-les-cliniques-privees

    [12] Anna Palmer & Ashleigh Crowter Coronavirus: Only one of Wales’ 17 field hospitals used BBC News18 6 2020

    [13] Di Lorenzo TosaIl grande flop dell’ospedale Covid-19 a Milano Fiera: costato 21 milioni, ospita 3 pazienti

    Pubblicato il 13 Apr. 2020 alle 17:57 https://www.tpi.it/opinioni/grande-flop-ospedale-covid-19-milano-fiera-coronavirus-20200413584888/

    [14] Coronavirus : à Madrid, l’immense hôpital de campagne a été un désastre” https://www.courrierinternational.com/article/reportage-coronavirus-madrid-limmense-hopital-de-campagne-est-un-desastre

    [15] Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie à l’Organisation mondiale de la santé a déclaré « il semble rare qu’une personne asymptomatique transmette la maladie », lors d’une conférence de presse virtuelle de l’OMS.

    [16]Frédéric Bizard Pour l’Académie Nationale de chirurgie Impact économique du Covid19 en chirurgie 29 4 2020

    [17] Communiqué commun de l’Académie nationale de Médecine et de l’Académie nationale de Chirurgie 15 5 2020 http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2020/05/La-reprise-des-activit%C3%A9s-chirurgicales-une-urgence-sanitaire.pdf

    [18]Le Bloc, union syndicale AAL- SYNGOF-UCD appelle solennellement le Premier ministre et le Ministre des Solidarités et de la Santé à stopper le plan blanc élargi. Communiqué du 7 mai

    [19] Sud A, Jones et al Effect of delays in the 2-week-wait cancer referral pathway during the COVID-19 pandemic on cancer survival in the UK: a modelling study. Lancet Oncol. 2020 Jul 20: S1470-2045(20)30392-2. doi: 10.1016/S1470-2045(20)30392-2

    [20] Sud A, Jones et al Collateral damage: the impact on outcomes from cancer surgery of the COVID-19 pandemic. Ann Oncol. 2020 May 19 : S0923-7534(20)39825-2.

    [21] Durant le confinement le nombre d’arrêts cardiaques a été multiplié par deux et leurs chances de guérison divisées par deux d’après une étude du Samu

    [22] Et beaucoup de faits qui montrent que le confinement aveugle a augmenté la mortalité

    [23] Car les rares pays qui n’ont pas confinés (Pays-Bas, Suède, Islande) n’ont pas subi le tsunami prédit

    [24] Rappelons que les enfants sont exceptionnellement atteints (moins de 2% des cas recensés), qu’ils font presque uniquement des formes bénignes (moins de 10 cas mortels rapportés en dessous de 19 ans sur environ 16 millions de contaminés) et qu’ils ne contaminent ni les adultes ni les autres enfants.

    [25] http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vague-psychiatrique-deja-rude-ne-sera-pas-en-cloche

    =*=
    PREUVE SUPPLÉMENTAIRE, et pas des moindres, que nous pouvons STOPPER les délires transhumanistes de Macron, le cyborg, et de son gouvernement-qui-ment.

    Suffit de dire NON et tout s’arrête, oui je sais, c’est con, mais c’est aussi simple que cela !

    JBL1960

    J'aime

    1. Quel pouvoir de filtration ???

      Alors que c’est prouvé, c’est même marqué sur les emballages : Voici donc, toutes les preuves que les masques chirurgicaux sont TOTALEMENT INEFFICACES et ne protègent donc pas des contaminations virales ou infectieuses et comme indiqué sur les boites le masque n’offrira aucune protection contre le COVID 19 ou d’autres virus ou contaminants !

      Et comme je l’ai mis en gros page 13 de ce PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/non-au-muselage-sanitaire-insoumission-facteur-devolution-20-juillet-20-par-jbl.pdf

      Et comme cela est complètement expliqué, là ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/analyse-masque-virus_tract.pdf

      À s’imprimer R/V et à afficher sur les vitrines partout, dehors, dedans, sinon c’est foutu…

      Cliquer pour accéder à analyse-masque-virus_tract.pdf

      J'aime

  3. Tenez, c’est à lire, c’est toujours informatif, et actuellement plus on aura d’infos, mieux ce sera, car ne comptez pas, en France, sur les Merdias Mainstream pour vous informer, non eux sont là pour vous terroriser.

    Rappelez-vous que la si charmante petit suédoise Greta T ne nous voulait pas plein d’espoir, mais TERRORISÉS !

    https://mirastnews.net/2020/08/16/le-dr-ron-paul-interviewe-robert-f-kennedy-jr-qui-admet-que-la-cia-a-tue-son-pere-et-son-oncle/

    Il était venu pour parler des vaccins contre le COVID et autres…

    Et je précise que je ne soutiens ni RP ni Kennedy Jr,

    J'aime

  4. Lactoferrine, autre remède ! Censuré lui aussi…

    « Le plasma marche bien, les Italiens l’ont démontré ; les antibiotiques marchent très bien, beaucoup de médecins l’ont démontré ; l’Avigan au Japon marche très bien ; l’hydroxychloroquine associée aux antibiotiques marche très bien ; l’hydroxychloroquine + antibiotiques + zinc marche très bien : Alors… ? »

    Youtube ayant censuré – une nouvelle fois – cette vidéo de Silvano Trotta, je vous renvoie au site Artemisia Collège, qui l’a sauvegardée :

    https://www.artemisia-college.info/lactoferrine-autre-remede.html

    OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/08/16/lactoferrine-autre-remede-censure-lui-aussi/

    Énième preuve qu’ils nous veulent morts plutôt que vifs !

    À vous de voir…

    J'aime

  5. La Élisabeth Borne, nouvelle ministre du Travail (et du temps perdu) affirme qu’elle va proposer aux partenaires sociaux de nouvelles normes sanitaires dans les entreprises, fin août, compte-tenu de la nouvelle vague épidémique de cas positifs asymptomatiques !

    Hè les partenaires sociaux, et le personnel soignant et le corps médical, vous allez l’ouvrir un peu, ou bien ?

    Avec tous le boulot qu’on abat pour démontrer qu’on se fout de notre gueule, dans tous les cas, vous allez arrêter de suivre les Lois Martiales Médicales ?

    On les croit pas, on sait que ce gouvernement-nous-ment, c’est tout ce qu’il sait faire du reste, diviser pour mieux régner, pour mieux nous soumettre et nous mettre…

    Nous n’avons pas besoin d’eux, mais à l’inverse, hein ?

    J'aime

  6. À lire, édifiant ► http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20070604/sante.html (2007)

    Bien lire l’aveu public des laboratoires pharmaceutiques et que nous,
    anti-vaccinalistes, clamons depuis plus de 60 ans:
    (docteur Fabian Wild, Institut national de la santé et de la recherche
    médicale (Inserm) Unité 404 Immunité et Vaccination)
    « aucun cours relatif à la vaccination n’est dispensé dans les facultés
    de médecine françaises. » Ce qu’avait confirmée, dans sa dernière vidéo, le Pr. Alexandra Henrion-Caude !
    (…)
    « Le président Jean-Michel Dubernard, député, en a convenu, rappelant
    qu’il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins. »

    Sur la vaccination contre l’hépatiteB, et le scandale sanitaire qui s’en suivi : Hépatite B : les Coulisses d’un scandale vaccinal (18 octobre 2009) en France et dans le monde ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/hepatiteb.pdf

    Cliquer pour accéder à hepatiteb.pdf

    J'aime

    1. Vouiii, c’est comme pour les pharmaciens qui ont le droit de mettre HERBORISTE sur leur enseigne, sans aucune formation.

      Et, les cours de médecine sont très très creux depuis les années 1970… quasi fonctionnaire, rattaché aux ordres, et biberonne avec les voyages et autres douceurs de Big Pharma.

      J'aime

  7. Je remets également cette intervention du Pr. Toussaint, face à l’adjointe de la Maire de Paris, qui est très intéressante ;

    12 août 2020 – Car Toussaint dit bien, qu’en période caniculaire, même Israël par exemple, a renoncé à obliger au port du masque en extérieur…

    J'aime

  8. 4G+ / 5G combiné avec le CPL de Linky, Gaspar, Aquarius, Teleo, GPS de smartphone non désactivable sauf à dessouder la batterie, sont des armes de guerre.

    Les miriades de satellites aussi.

    Belle bataille énergétique ce soir au crépuscule !

    J'aime

  9. Merci pour les infos,

    La Chine met en place le plus grand système de surveillance génétique au monde, en recueillant des échantillons de sang de plus de 700 millions d’hommes et de garçons dans tout le pays. Ce fait a été révélé dans un rapport publié par l’Australian Strategic Policy Institute (ASPI).

    Une entreprise américaine impliquée
    Selon le rapport, de nombreuses entreprises chinoises et étrangères sont impliquées dans la fourniture des équipements nécessaires à la collecte et à l’analyse des échantillons d’ADN. Parmi elles, la société biomédicale américaine Thermo Fisher pose problème. Plusieurs législateurs américains ont critiqué Thermo Fisher pour avoir fait des affaires avec le régime communiste.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Thermo_Fisher_Scientific

    Bon dodo, 🙂

    J'aime

    1. Comme un air de déjà-vu. Au Royaume-Uni, les lycéens en dernière année n’ont pas pu passer leurs examens finaux en raison de la pandémie de coronavirus. Pour répartir les places dans les différentes universités du pays, le gouvernement britannique a créé un algorithme spécial qui fait aujourd’hui l’objet de nombreuses critiques, détaille Le Figaro. Les résultats publiés le 13 août dernier ont provoqué la colère et la stupeur chez de nombreux enseignants, élèves et directeurs de lycée.
      =*=
      Ne laissez pas les algorithmes rythmer votre vie, c’est une forme de transhumanisme, fait, pour vous éliminer, tout simplement !

      Rappelez-vous au plus fort de la crise des GJ, Zupiter avait incité tout le monde à remplir des cahiers de doléance. Promettant de les scannériser et que des algorithmes hypers puissants pourraient les analyser…

      J’avais prévenu, ici-même, que cela ne servirait à rien, puisque l’objectif de base est « Diviser pour mieux régner » et c’est bien ce qui arriva.

      Demandez-donc où sont passés ces cahiers quadrillés où tout s’est effacé… Comme s’il y avait un peu de craie, dans l’encrier…

      Si voter, pétitionner, manifester, cahier-de-doléanciariser servait à quelque chose, ils l’auraient rendu ILLÉGAL comme disait Goldman… Emma, pas Jean-Jacques, hein ?

      J'aime

  10. Excellente vidéo du 13 août 2020 sous-titrée en français : MÉDECINS RECALCITRANTS : Un interview en direct qui passe mal

    Écoutez bien ce que dit ce médecin et l’attaque du journaliste en plateaux, et comprenez qu’ils nous préfèrent morts que guéris !

    Ha.. là là… les médecins espagnols ne finissent pas de nous surprendre ! Voici l’un d’entre eux qui, devant l’insistance des journalistes, ne branche toujours pas !

    Cette vidéo m’a été présenté par Fraxi Nu, merci à toi !!

    La vidéo « MÉDECINE ACTUELLE : MASTER CLASS » arrive bientôt. Elle est en cours de modification.

    J'aime

  11. L’avenir rêvé des mondialistes transhumanistes : une société « sans contact » où l’on se suicide pour sauver les arbres et la planète

    Entre promotion du « non contact » en Corée du Sud et disparition de l’humanité, les rêves post-COVID du Forum économique mondial

    Le WEF (World Economic Forum) a bien des choses à dire sur l’ère « post-COVID » qu’il souhaite d’ailleurs infléchir dans un sens bien précis à la faveur de sa promotion du Great Reset (la Grande Réinitialisation) prévue pour janvier prochain. Tout récemment, le site weforum.org a publié une présentation flatteuse du « non contact » qui a toutes les faveurs de la Corée du Sud, ainsi que de cinq livres à lire absolument, écologistes évidemment, dont le dernier met en scène une héroïne qui se suicide en pleine conférence pour montrer que seule la disparition de l’humanité pourrait sauver les arbres et notre planète…

    Le site du Forum économique mondial a beau préciser – comme d’habitude – que les opinions exprimées dans ces tribunes n’expriment pas celles de l’organisation elle-même, il reste que les dits articles ont été choisis et sont diffusés sous sa bannière. Et qu’ils vont tous dans le même sens.

    Le Forum économique mondial, vous le connaissez : c’est lui qui, sous l’impulsion de son fondateur Klaus Schwab, a depuis 1971 organisé des rencontres annuelles très discrètes à Davos où se côtoient les grands de ce monde tenants du mondialisme. A mesure que les réunions sont devenues moins discrètes et plus médiatisées, le WEF a montré de plus en plus clairement la couleur en matière de prospective sociétale et économique. Son site, weforum.org, dessine assez clairement l’avenir rêvé du mondialisme en distribuant blâmes et bons points aux puissants du jour.

    C’est en l’occurrence un bon point qui a été décerné à la Corée du Sud. Celle-ci affiche des résultats remarquables en matière de lutte contre la diffusion du coronavirus de Wuhan, avec moins de 15.000 contaminations et seulement 305 morts malgré sa population de plus de 50 millions d’habitants, et ce sans confinement. Mais à la faveur de cette non-crise, le gouvernement de Moon Jae-in veut promouvoir la « distanciation sociale » à tout prix, par la mise en place croissante d’une société « sans contact ».

    On a même inventé un mot pour décrire l’idéal sud-coréen : le « untact » par opposition à « contact » – le néologisme est digne de la Novlangue de 1984. Jadis, les contacts, les rencontres, l’absence d’isolement, les échanges avec famille, amis, connaissances, collègues, voisins et commerçants de tout poil faisaient partie de la richesse de la vie. Et même aujourd’hui, les personnes âgées vous diront que la solitude est la pire des souffrances de la vieillesse. Mais le coronavirus semble avoir pour fonction de balayer les multiples libertés et bonheurs de la vie. Il faut du « untact » !

    Rosamond Hutt expliquait le 11 août sur le site du WEF : « Le gouvernement de la Corée du Sud veut voir les gens recourir aux services sans contact dans la lutte pour mettre un terme à la diffusion du COVID-19 et pour soutenir la relance économique ». Comment ? Grâce à la robotisation, à l’automatisation, au numérique.

    L’article cite un café de Daejeon dont le barista est un robot qui se charge de préparer, de servir et de commenter, les boissons, histoire de réduire les contacts entre les employés et les clients. Je devrais dire : l’employé, car le bar n’emploie qu’un pâtissier qui se charge aussi du nettoyage et du réapprovisionnement. Le pire ennemi de l’homme, c’est l’homme, c’est bien connu !

    Un « Digital New Deal » – financé grâce au plan d’ensemble de relance quinquennal à 62 milliards de dollars – aidera la Corée du Sud à multiplier ces services proprement inhumains. Au programme : la construction de 18 hôpitaux « intelligents » au service des soins de santé à distance, notamment pour les personnes âgées et vulnérables, l’aide à la mise en place aux réunions virtuelles et au service après-vente à distance pour les petites et moyennes entreprises, et l’investissement technologique pour la robotique et les drones.

    Déjà, les courses en ligne commandées auprès de « chatbots » et les consultations auprès de médecins virtuels ont le vent en poupe.

    Au-delà de la simplification et du gain de temps que peuvent apporter les visio-conférences, il faut tout de même comprendre que l’élimination progressive d’interlocuteurs humains en chair et en os entraîne aussi une élimination d’emplois et de chaleur humaine ; c’est un nouveau grand remplacement qui se met en place au prétexte de l’épidémie de la peur. Le remplacement de l’homme par la machine…

    La robotisation que l’on devinait prochaine, et dont le WEF parlait régulièrement comme de la « quatrième révolution industrielle » qu’il faudrait accompagner par la mise en place d’un revenu universel – a trouvé son « facilitateur » : le COVID-19. Les hommes, terrorisés par un virus qui n’a guère tué en Corée du Sud et qui ne tue guère plus en France, sont peu à peu conditionnés : ne plus se toucher, ne plus se voir, considérer l’autre comme un produit infectieux, se réjouir de ne plus interagir qu’avec des écrans, tel est l’idéal de leur « nouvelle normalité ».

    Or nous le savons depuis la Genèse : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. » Et c’est son lot de travailler à la sueur de son front – quitte à partager le pain, le sel et le vin avec ses compagnons, et quelques bactéries en prime !

    Décidément, ce sont les fondements même de notre vie humaine et sociale qui sont petit à petit démantelés par les nouveaux morticoles. Sens de l’amour humain, famille, procréation, identité masculine et féminine, tout cela, qui nous avait été donné aux origines, a déjà été déboulonné. L’amitié, le compagnonnage, la proximité humaine, le travail, qui sont aussi des dons de Dieu sont en voie de l’être. Comment ne pas y voir la haine du Malin vis-à-vis de cette humanité appelée non à la « distanciation sociale », mais à la vie éternelle auprès de Dieu dans ce paradis qu’elle est aussi appelée à remplir par le don généreux de la vie ?

    Vous pensez peut-être que je divague. Mais le 29 juillet dernier, toujours sur le site du WEF, un nommé Ti-han Chang, spécialiste de l’Asie-Pacifique et maître de conférences de l’universite du Central Lancashire, proposait de profiter du nouveau souci écologique né – selon lui – grâce au coronavirus et au confinement quasi planétaire pour lire cinq romans éclairants pour notre temps.

    « Ces cinq livres vous aideront à vous connecter à l’environnement et à comprendre l’importance et l’urgence de la crise du climat », écrivait-il. Décolonialisme, écologisme, féminisme, affirmation des droits des animaux, dénonciation du patriarcat, problème du «tourbillon d’ordures» dans le Pacifique nord, toutes les idéologies du moment sont représentées.

    Le cinquième roman recommandé sans réserves, The Overstory de Richard Powers, met en scène un chercheur fictif, le Dr Patrica Westerford : elle publie une étude montrant que les arbres sont êtres sociaux qui savent communiquer entre eux. « Son idée, même si elle est présentée comme controversée dans le roman, est en réalité assez largement admise par les études scientifiques actuelles », précise l’article du WEF.

    Celui-ci poursuit : « Malgré ses travaux novateurs, le Dr Westerford finit par s’ôter la vie en buvant des extraits d’arbres vénéneux lors d’une conférence – pour bien faire comprendre que les êtres humains ne pourront sauver les arbres et la planète qu’en cessant d’exister. »

    « Parfait pour votre liste de lecture », commente Ti-han Chang, sans autre transition que celle-ci : « Voilà quelques livres qui mettent un accent particulier sur les problèmes environnementaux. »

    Doit-on en conclure que le WEF pense avoir trouvé la solution ?

    Le blog de Jeanne Smits, le 13 août 2020 ► https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/08/entre-promotion-du-non-contact-en-coree.html

    VIA https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/08/16/lavenir-reve-des-mondialistes-transhumanistes-une-societe-sans-contact-ou-lon-se-suicide-pour-sauver-les-arbres-et-la-planete/

    J'aime

  12. L’absurdité des règlements sur l’obligation de porter le masque …à l’école au Québec

    « Donc si je comprends bien, les enfants devront porter et enlever leur masque dans l’ autobus le matin (2), dans l’école pour aller à sa classe (2), pour aller à la recréation (2), pour revenir de la récréation (2), pour aller faire pipi (2), pour aller dîner (2), pour aller dehors sur l’heure du midi (2), pour revenir à sa classe en après-midi(2), pour aller à la récréation (2), pour revenir de la récréation (2), pour aller à son cours d’éducation physique (2), aller faire pipi (2), pour sortir aller prendre l’autobus (2), et dans l’autobus (2)… ça fait beaucoup de manipulations quand on parle d un virus mortel qu’on se met dans le visage.
    Donc environ 28 fois où ils mettront/enlèveront leur masque.
    Ça n’a aucun bon sens !

    En théorie, ils devraient se laver les mains 28 fois parce qu’ on nous casse les oreilles que le masque doit être mis et enlevé avec les mains propres.
    Ça va traîner partout et ils vont se remettre ça dans la face après je n’ose pas imaginer le nombre d enfant qui perdront leur masque pendant la journée… »

    Si les enfants et les adolescents peuvent perdre leur masque,c’est Legault et Arruda qui viennent de perdre la face …devant le Peuple Québécois,leur employeur…dans cette affaire !

    Ici,ce n’est pas du racisme systémique,c’est du crétinisme systémique !

    https://michelduchaine.com/2020/08/17/labsurdite-des-reglements-sur-lobligation-de-porter-le-masque-a-lecole-au-quebec/

    J'aime

  13. La courte opinion du jour : L’obligation de porter des masques bons marché

    Selon lui, le fait d’avoir une barrière collée près de la bouche et du nez permet aux bactéries inoffensives qui se trouvent dans notre organisme de proliférer à l’aide du niveau d’humidité, leur permettant de devenir dans certains cas des pathogènes menant à des infections sérieuses ou des maladies chroniques. « Ça se voit déjà à plusieurs endroits : des gens s’absentent du travail à cause des problèmes de santé dont le masque est responsable. Non seulement il ne les protège pas, mais il les a rendus malades. » Selon lui, les symptômes du port du masque sont tous les mêmes : mal de tête, nausée et difficulté à respirer.

    Il ajoute que le lavage des masques réutilisables serait aussi loin d’éliminer toutes les bactéries. Ainsi, le seul contexte où il voit une utilité au masque serait dans les transports en commun, à condition que celui-ci soit jeté à la fin du trajet. »

    https://michelduchaine.com/2020/08/16/la-courte-opinion-du-jourlobligation-de-porter-des-masques-bons-marche/

    J'aime

    1. Oui, les dermatos ont sonné l’alerte.

      J’ai vu ce week-end, une jeune caissière en job d’été, qui avait le visage tout irrité, et encore plus près du nez.

      J'aime

  14. Australie : Melbourne bascule dans la dictature sanitaire où la police a le droit d’entrer sans mandat dans les habitations

    Les autorités politiques de Melbourne, deuxième plus grande ville d’Australie, ont donné à la police le pouvoir d’entrer dans les maisons privées, sans mandat ni permission des propriétaires, afin d’effectuer des «contrôles ponctuels», tandis que les églises sont à nouveau fermées dans le cadre d’un nouveau régime de confinement, les politiciens ayant déclaré un nouvel «état d’urgence» pour lutter contre le Covid 19.

    Le commissaire en chef de la police de Victoria, Shane Patton, a expliqué sans le moindre embarras que la police avait dans certains cas brisé les vitres de voiture en raison de personnes à l’intérieur des véhicules qui ne coopéraient pas avec la police ou ne suivaient pas les directives sanitaires nouvellement imposées.

    https://exoportail.com/australie-melbourne-bascule-dans-la-dictature-sanitaire-ou-la-police-a-le-droit-dentrer-sans-mandat-dans-les-habitations/

    Hé les covidiens et les autres ?
    C’est bien ça que vous voulez ?
    Ben vous allez l’avoir !

    Nan, je céderais pas, faudra m’abattre sur place, au grand jour et devant tout le monde…

    Cliquer pour accéder à pdfabhkazie2022jbl1960.pdf

    J'aime

  15. Excellente vidéo de Silvano Trotta d’hier, dimanche 16 août !

    À voir et à faire tourner sans pitié avec que le Grand Cric (Gogole) nous croque !

    13MN tout y passe, et là, c’est les covidiens qui trépassent !

    INVERSONS la réalité, un chouïa luciférienne, et c’est fin de partie pour la Kabbale et les psychopathes aux manettes, oui, c’est les mêmes !

    J'aime

    1. Voici la vidéo la plus censurée au monde, des America’s Frontline Doctors sauvegardée, en en VOSTFR surtout !

      [video src="http://www.urantia-gaia.info/wp-content/uploads/2020/08/La-vid%C3%A9o-la-plus-censur%C3%A9e-COVID19.mp4" /]

      Si en France, certains estiment que 24000 vies auraient pu être épargnées, aux USA c’est entre 70 et 100 000 vies !

      Voilà bien la preuve qu’on veut maintenir le trouillomètre à zéro, car cette équipe de médecins affirment TOUS qu’ils savent gérer l’épidémie avec la tri-thérapie Plaquenil+Zinc+Zytromax et que l’hydroxychloroquine fonction en PRÉVENTIF ! Ce médicament est connu depuis 65/70 ans, il a fait ses preuves !

      Et nous, en France, Véran et sa bande interdisent la prescription ?
      Alors que nous savons que tous les grands de ce monde qui sont atteints y ont droit !

      Demandez-vous, comme le rappelle Trotta plus haut pourquoi en Inde ils sont si peu de décès, mais parce qu’ils sont soignés !!!

      Il n’y a pas besoin de masques, ni de confinement MEURTRIER, nous devons juste REPRENDRE LE CONTRÔLE DE NOS VIES et arrêter d’avoir peur, car tous les gouvernements-qui-mentent sont là pour entretenir la peur, la psychose à la coronavirose pour nous imposer la peur de l’autre, ne plus nous toucher, ne plus nous embrasser… JUSQU’AU VACCIN TOTALEMENT INUTILE…

      La vidéo la plus censurée sur le COVID-19 (màj) par le Passeur : Si j’ai publié tout ce que j’ai publié ces derniers mois, collant de près à l’échiquier matriciel, c’était pour contribuer une dernière fois à l’éveil des plus endormis. Ce temps est pour moi désormais terminé, je suis allé aussi loin que possible dans ce jeu, mais il m’est devenu désormais trop pesant par l’énergie sombre à laquelle cela me confronte.

      Je finis donc cet étalage du mensonge et de la corruption par cette vidéo, aujourd’hui la plus censurée sur le Net, d’un collectif de médecins américains. Ils ont affaire aux mêmes mensonges, à la même propagande et ils se sont regroupés pour dire la vérité, bien entendu non relayée par les médias.

      Collectif de milliers de médecins « America’s Frontline Doctors » – 17mn 07′

      http://www.urantia-gaia.info/2020/08/07/la-video-la-plus-censuree-sur-le-covid-19/

      Étant dans le même état, je fais de même, je lève le pied !
      JBL

      J'aime

      1. PREUVE QU’ON VOUS AVAIT PRÉVENU, et donc que tout a été dit !

        Covid-19 – Après l’OMS et Elizabeth II, Attali parle de séparer les familles !

        « Sans effort de confinement une personne peut contaminer 5 ou 10 personnes. Aujourd’hui, avec le confinement, on pense qu’on est descendu autour de 2. Il faut descendre au-dessous de 1. Les Allemands l’ont compris et commencent à descendre au-dessous de 1. Mais pour descendre au-dessous de 1, il faudra aller beaucoup plus loin que là où on va. Il faudra, dans tous les pays, isoler celui qui est contaminé de sa propre famille. Donc il faut trouver des lieux pour mettre soit la famille qui n’est pas contaminée, soit celui qui est contaminé, ailleurs… »

        Dans des camps, par exemple ? OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/04/28/covid-19-apres-loms-et-elizabeth-ii-attali-parle-de-separer-les-familles/

        OD vous a mis toutes les vidéos en liens, je vous mets celle de NostradAttali ;

        RÉVEILLEZ-VOUS BORD*L DE BO*DEL DE BOR*EL !!!

        J'aime

      2. USA : Si les décès dus au COVID étaient inférieurs de 90,2%, quelles conditions pour la réouverture des écoles?

        (Principales conclusions concernant les données jusqu’au 12 juillet)

        Selon le CDC, 101 enfants âgés de 0 à 14 ans sont décédés de la grippe, tandis que 31 enfants sont décédés du COVID-19

        Aucune preuve n’existe pour soutenir la théorie selon laquelle les enfants constituent une menace pour les professionnels de l’éducation dans une école ou une salle de classe, mais il existe de nombreuses preuves pour soutenir la sécurité de l’éducation en personne.
        Selon le CDC, 131.332 Américains sont morts de pneumonie et 121.374 de Covid-19 à la date du 11 Juillet 2020.
        Si le CDC avait utilisé sa norme de l’industrie, le Manuel des médecins légistes et des coroners sur l’enregistrement des décès et la révision des rapports sur les décès fœtaux 2003, comme il l’a fait pour toutes les autres causes de décès au cours des 17 dernières années, le nombre de décès par COVID-19 serait d’environ 90,2 % inférieur à ce qu’il est actuellement.

        https://autonomes.blogspot.com/2020/08/usa-si-les-deces-dus-au-covid-etaient.html

        J'aime

      3. INTERVIEW EXCLUSIVE : Simone Gold, médecin urgentiste censurée par Facebook, licenciée

        Dr Simone Gold est une médecin urgentiste qui a pris position avec un groupe de docteurs américains en faveur de la liberté de prescrire pour traiter les patients du Covid 19. Elle a écrit le petit livre blanc sur l’hydroxychloroquine qui a été publié comme Tribune sur FranceSoir. Le docteur Simon Gold a aussi fait l’objet de censure sur ses comptes Twitter, Facebook ainsi que d’autres médecins ► http://www.francesoir.fr/interview-exclusive-simone-gold-medecin-urgentiste-censuree-par-facebook-licenciee

        ON NE DOIT PAS SAVOIR QUE DES TRAITEMENTS, PEU COUTEUX, FONCTIONNENT !!!

        J'aime

    1. Des lits d’hôpitaux qui manquent en pleine canicule

      C’est une période de canicule et que les lits d’hôpitaux viennent à manquer, en général quelques jours après les pics de chaleur. Arnaud nous dit avoir appelé hier Patrick Goldstein, du Samu 59 pour lui demander de l’aide car en gériatrie, il n’y a plus de place pour les personnes âgées.

      Ce sont les conséquences du confinement, car les maladies chroniques ont été très déstabilisées. Et on ne le ressent que maintenant. Il y a toutes ces pathologies comme l’insuffisance cardiaque, l’insuffisance respiratoire, le diabète, qui souffrent de la canicule. On a créé un décalage de 3 à 4 mois avec le confinement.
      =*=
      OK, mais demander un Ségur 2 !!! Le fiasco du 1 vous a pas suffit ???

      J'aime

    1. RAPPEL : Tribune du Dr Pierre Cave pour le site Nexus.fr, radiologue, ancien interne et chef de clinique de Marseille qui affirme que “le vaccin est plus dangereux que la maladie” et qu’il est nécessaire de le “refuser” au nom de “l’intérêt général”.

      “Plusieurs laboratoires privés (= à but lucratif) annoncent triomphalement qu’ils ont réussi à mettre au point un vaccin contre le COVID. Et de nombreux médias se font complaisamment l’écho de ces annonces en n’hésitant pas à parler de victoire définitive sur la maladie.

      Ma réaction vis-à-vis de ces annonces est une MÉFIANCE ABSOLUE.

      Pour plusieurs raisons :

      1) L’épidémie est terminée (en France), je ne cesse de le répéter depuis plusieurs semaines, et toutes les publications scientifiques confirment cette constatation (encore une fois, cela ne veut pas dire que la maladie a disparu). Donc la question qui devrait logiquement être posée est : « quelle est la nécessité de vacciner s’il n’y a plus d’épidémie ? »
      Simple bon sens !

      2) Plus grave : les vaccins annoncés par les laboratoires ont été élaborés en quelques semaines, avec un IMPÉRATIF COMMERCIAL DE RENTABILITÉ immédiate. Alors que normalement il faut des mois, voire des années pour mettre au point un vaccin, du moins si on respecte les critères scientifiques de sécurité sanitaire. Or, précisément dans le cas présent aucun de ces critères n’a été respecté. Eh oui ! il fallait faire vite… être le premier sur le marché…. avec des milliards de bénéfices à la clé !

      Donc on peut affirmer avec certitude que ces pseudo vaccins ne présentent AUCUNE GARANTIE d’efficacité, et pire, ON NE SAIT RIEN DES EFFETS SECONDAIRES de ces produits. Ni à court, ni encore moins à moyen ou à long terme.

      La course forcenée au profit est incompatible avec les contraintes de la recherche scientifique.

      Et ne parlons pas de morale ni d’éthique !!!

      3) Encore plus grave, le plus grave peut-être, et que l’industrie pharmaceutique se garde bien de souligner, c’est que les vaccins sont CONTRE-INDIQUÉS chez les sujets qui ont été contaminés ( = phénomène d’interférence virale et d’amplification virale). Il s’avère qu’un grand nombre de personnes ont été contaminées par le coronavirus sans avoir des signes apparents de la maladie. Ce sont les “porteurs sains”. En effet il faut se souvenir que ce virus est peu dangereux mais très contagieux. Donc en vaccinant à l’aveugle la population dans un tel cas de figure, on mettrait en danger toutes ces personnes qui ont été contaminées sans le savoir.

      En d’autres termes le vaccin est plus dangereux que la maladie.

      En conclusion ces pseudo vaccins sont à la fois INUTILES et DANGEREUX.

      J’espère que le gouvernement français ne commettra pas une nouvelle erreur en recommandant cette vaccination ou en la rendant obligatoire.

      En toute logique, devant le manque flagrant de garanties sanitaires présentées par ces vaccins, le gouvernement devrait même REFUSER L’AMM (autorisation de mise sur le marché). Pour ma part (quitte à être sanctionné), à titre individuel mais en tant que médecin, je n’hésite pas à anticiper les décisions du gouvernement : IL FAUT non seulement REFUSER CES VACCINS, mais dénoncer et condamner la démarche purement mercantile et le cynisme abject qui ont guidé leur production.
      Précision très importante (au risque de décevoir le courant obscurantiste) : habituellement, je ne suis pas un adversaire des vaccins, bien au contraire !

      Je suis carrément un ardent défenseur des vaccins classiques DT-Polio, BCG, variole etc qui ont sauvé des millions de vies humaines, et qui ont même permis l’éradication de certaines maladies, précisément la variole et la poliomyélite. Mais dans le cas présent, la seule lecture des FAITS, qui sont de notoriété publique, mène irréfutablement à la même conclusion que moi. REJET et CONDAMNATION. Dans l’intérêt général.”

      https://www.nexus.fr/actualite/-/medecin-il-faut-refuser-ces-vaccins/
      VIA ► https://covidinfos.net/covid19/il-faut-refuser-ces-vaccins-contre-le-covid-19-affirme-le-dr-pierre-cave/1613/

      J'aime

  16. Blog de Jovanovic – un article du 17/8

    CHRONOLOGIE D’UNE PANDEMIE ORGANISEE Comme cette revue de presse vous l’a montré dès mars 2020, voici que le gouvernement anglais veut obliger les citoyens à avoir une preuve qu’ils sont bien vaccinés contre le Covid (le fameux passport en fait dont je vous ai parlé dans la video avec Martial Bild sur TVL – merci pour les 440.000 vues ! ), et grâce à cette preuve sur leur téléphone ils pourront entrer dans des restaurants où les règles de distanciations seront plus légères. Mais cela fonctionnera aussi pour les avions par exemple:

    « Report calls for « digital coronavirus passports » to help open up the economy and beat travel curbs. Holders could scan a QR code to enter restaurants and sports venues, allowing businesses to reduce social distancing requirements. Digital ‘coronavirus-status passports’ could be used to scrap blanket lockdown measures and free up vast swathes of the economy, a new report, backed by former Health Secretary Jeremy Hunt.

    Under the proposals, people would be tested as often as every two weeks for coronavirus and keep their results in a app on their phone.

    Passport holders would be able to scan an individual QR code to get into restaurants and sports venues, meaning businesses would be able to reduce social distancing requirements.

    Those who test negative would also avoid the need for quarantining when crossing borders.

    https://www.jovanovic.com/blog.htm

    J'aime

    1. Oui, John John, opportunément décédé, avec son épouse, d’un accident d’avion (je crois que c’est lui qui pilotait) le 16 juillet 1999, soit un an après cette émission !

      Qu’est-ce que c’est pratique les accidents d’avion !

      Il s’apprêtait à revenir en politique, et bim, touché/coulé !

      Le 9 septembre 2001, c’est Massoud qui se faisait dessouder…

      Tenez, Medine chante du Panjshir à Harlem

      Ça va pas plaire à tout le monde…

      J'aime

  17. ALLEMAGNE : JE FAIS CE MÉTIER POUR DÉFENDRE LES GENS PAS « LA POLITIQUE » 15/08/20 sous titrage en français
    Les menteurs on ne les croit plus même quand ils disent la vérité »

    VIDÉO

    [https://www.facebook.com/LeNouveauWebMedia2019/videos/929712184106671/?extid=wi15DrmXgDg8mzQ6]

    Pétard ça claque !

    Merci à Jean-Marc SIMIAND chez Olivier Demeulenaere.

    J'aime

  18. C/la puce RFID dans certains masques : Coronavirus : À quoi sert la puce RFID de certains masques ?

    Source Aphadolie ► https://aphadolie.com/2020/08/16/coronavirus-a-quoi-sert-la-puce-rfid-de-certains-masques/ Vidéo de Silvano Trotta incluse à voir !

    Pourquoi il ne faut pas croire Jérôme Salomon (JAMAIS), car ici nous savons qu’en 2018 il s’est vendu 1000 milliards de puces RFID dans le monde ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

    Billet de mars 2019 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/03/28/28-mars-2019-france-dans-le-magasine-tv-le-lu-on-fait-de-la-pub-pour-les-implants-rfid-dans-la-main-version-pdf/

    Y mettent des pupuces partout, sur les animaux, sur le tissu, même sur les queues des vaches, dans les bottes des agriculteurs !

    Vous croyez quoi ??? 1000 milliards de puces vous allez nous croire maintenant ???

    Cliquer pour accéder à technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

    J'aime

      1. Bonjour,

        Dans les cartes de crédits, dans les téléphones, dans les vêtements, les animaux de compagnie, les voitures, les compteurs linky-gaz-eau, etc ……. là personne n’ouvre son bec!

        Combien sont prêts a lâcher toutes les merdes qui font partie du programme de soumission de masse?

        Il est facile de s’attaquer aux symptômes, et de mettre de coté les causes réelles.

        Un seul mot suffit. NON.

        Bien a vous,

        J'aime

      2. Vouiiii, mais pas ici, vous vous en doutez bien piske j’en serine assez par ailleurs, parait-il !

        Tenez, dans ce dernier billet j’ai récapété tous les PDF ad hoc ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/06/13/bienvenue-dans-limmonde-dapres-cov19-tout-electrique-videos-pdfs-articles/

        Dans celui-ci, déjà très complet, vous aviez toutes les infos sur les conséquences des 1000 milliards de puces RFID vendues en 2018 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

        Cliquer pour accéder à dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

        J'aime

      3. Et dans sa MàJ encore plus complète, j’ai rajouté, page 40 la pub pour un portefeuille ANTI-RFID qui protège vos cartes à puce du piratage à distance grâce à un film anti-RFID discrètement glissé dans la doublure !

        Si si, la preuve, là ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

        Et après les gens comme Monsalo viennent, la bouche en cul-de-poule vous dire = Meuuuhhhh non !

        Bêêêêêhhhh si… La preuve !

        Cliquer pour accéder à nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

        J'aime

      1. 🙂

        C’est marrant. C’est ce qui m’est venu la première fois que j’ai vu ce type. Observer aussi bien sa gestuelle.

        Ce qui nous différencie des animaux est la parole.
        Qu’ont fait les hommes de cette parole?
        Paroles ( verbe) qui en disent plus long que la majorité ne pense.

        Bel après- midi,

        J'aime

      2. Ratatouille, les animaux ont aussi leur langage, les sons très variables selon ce qu’ils veulent exprimer.

        Pour les humains, tout a été modifié, inversé.

        Paradis et hasard sont 2 mots de langue personne ancienne.

        Paradis a été modifié par la langue turque en enceinte de la propriété d’un noble…puis en grès ancien, en enclos à bestiaux…et importé en français sous cette définition jusqu’au 11eme siècle.

        Hasard en Perse signifie prévu, programmé, ordonnance…

        Et, après cela nos poly tiques parlent de l’Orient compliqué ! 🙂

        Bel après-midi !

        J'aime

      3. Personne …. modification de mon sillyphone…

        Il faut lire de langue Perse !

        J'aime

  19. Prochaines dates où la Kabbale peut créer un attentat.

    19, 21 et 22 août

    22 étant pour eux : l’Etoile de Vérité et aussi l’abondance.

    Puis le 1/9.

    J'aime

  20. Article sur le blog de Jovanovic :

    du 17 au 21 août 2020 : L’ancien ministre Nihad Al Machnouk (ex-conseiller de Hariri, opposant au régime syrien et ancien ministre de l’intérieur du Liban ) a officiellement déclaré que l’explosion de Beyrouth est une opération israelienne:

    « Cette opération à Beyrouth a été menée par Israël de manière claire et explicite, et c’est le résultat de conclusions, lectures et communications, et il est clair que nous sommes confrontés à un crime contre l’humanité et que personne n’ose l’affronter ».

    A propos de l’enquête internationale qui est demandée, il a souligné:

    « Quel juge libanais oserait annoncer que les restes de missiles ont été retrouvés parmi les restes et les destructions? Et quel juge oserait annoncer que la taille de l’explosion était de 1.350 tonnes, et non 2.750, et où les 1.400 tonnes ont-elles disparu ?

    Cette opération a clairement été menée par Israel… C’est un crime contre l’Humanité et c’est pour ça que personne n’ose le dire tout haut  » lire ici Aljadeed (en arabe)

    En tant qu’ancien ministre de l’Intérieur, il a, a priori, plus d’informations que le commun des Libanais, mais la crainte d’une nouvelle guerre civile vous montre en effet que cette enquête ne donnera rien. Imaginez que même le FBI (??? ) a été convoqué pour enquêter dans le port. A vrai dire cela ne surprendra personne qu’Israel soit à l’origine de l’attentat.

    PS: en ce moment le Mossad est très très actif ! Soyez certain que BFM-WC chaîne d’Israel ne vous donnera pas cette information. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.quotidien.com 2008-2020

    J'aime

    1. Horreur nucléaire à Beyrouth, mise à jour vitale de Veterans Today + MaJ des 13 et 16 août

      MaJ 16 août 2020 :
      « Pentagone / Esper : ‘VT avait raison… Beyrouth est peut-être une attaque… nous nous sommes trompés’ «
      « Tout ce qu’a dit VT depuis le premier moment était totalement correct et il est temps d’accepter la vérité, ce que même le gouvernement américain a fait, même si temporairement. » (VT)

      D’après VT et le Washington Post, le cratère de l’explosion du port de Beyrouth fait environ 12m de profondeur (ce qui est énorme).
      VT confirme que et de demande:

      Il y avait bien des avions israéliens dans le ciel de Beyrouth à ce moment
      Il se peut qu’il y ait eu un stock de faux nitrate d’ammonium (implanté pour le narratif de l’histoire officielle)
      Des vidéos de missiles furent publiées sur la toile et maintenant bloquées de partout
      Y a t’il eu quelque chose d’autre ?

      L’article explique ensuite la haute possibilité d’une mini arme nucléaire israélienne de la taille d’une cannette de bière pouvant être larguée depuis un drone. VT avait publié un article sur le sujet le 2 novembre 2019. Juste après l’explosion, le 5 août, le Réseau Voltaire avait parlé de l’utilisation d’une « nouvelle arme » à la fois dans le Golfe et sur Beyrouth…

      VT m’est de nouveau accessible !

      Source R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/08/08/horreur-nucleaire-a-beyrouth-mise-a-jour-vitale-de-veterans-today/

      + Vidéo de 11 minutes de Gordon Duff, senior editor de VT, vidéo briefing d’un gouvernement du Moyen-Orient que nous pensons être la Syrie. Toute la séquence évènementielle de l’attaque du port de Beyrouth y est mentionnée.

      A voir et diffuser sans modération…

      Vous pouvez activer les sous-titres !

      J'aime

      1. C’est un cadeau de la fille biologique de Hitler, qui a un passeport israélien et qui parle Yiddish.

        J’ai nommé la Nazie Merkel !

        Hitler est un fils batard de Salomon Rorschild qui vivait à Vienne (Autriche).

        J'aime

      2. D’accord, pour la descendance d’Adolf avec Monsalo Rothschild, mais tu le sais, pour Dame Kékel, ça me parait bien gros, quand même, même si comme aurait dit l’autre, « plus c’est gros, mieux ça passe » !

        J'aime

  21. Roseau,merci,

    Oui. Vivant dans un trou du Q du monde, les animaux font partie du quotidien a part entière. C’est un vrai bonheur.

    C’est d’ailleurs eux qui m’ont aidé a affiner le tir a l’arbalète. J’ai commencé avec les pommes, pour finir avec les airelles.
    Rassurez vous, nul n’est mort!

    🙂

    J'aime

      1. Pas encore, mais ça va viendre…

        Bientôt l’Apocalypse…elle va mettre ses bottes de 7 lieues avec l’apothéose lors du passage de Red Kashina pour Pâques 2021.

        Hier soir, magnifique bataille dans les cieux…

        J'aime

      1. Oui pour certains cas.

        Si tu veux savoir, Jo, connecte-toi au Grand Tout et tu auras les réponses.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s