À TOUS LES SPOLIÉS DE LA TERRE !

UNISSONS-NOUS afin de leur claquer un NON retentissant au museau !

Parce qu’un autre monde est possible !

Et gageons qu’ils le savent… Sinon pourquoi dépenser un pognon de dingue pour nous maintenir en division ?

Je vous propose de (re)découvrir un texte publié par Résistance71 en août 2010, qui sonne et résonne tout particulièrement à nos consciences en ce mois d’août 2020.

Et alors que l’oligarchie, un chouïa luciférienne, étend sur le monde son PROJEEEEET de mise sous contrôle total des peuples de la Terre, en nous maintenant dans la division par le biais d’une PLANdémie au coronavirus/CoV19.

En France, la mascarade est totale, et le Plan s’accélère avec le port désormais OBLIGATOIRE d’une muselière PARTOUT PAR TOUS jusqu’au vaccin obligatoire. Qui fait que, la seule question qui vaille encore de se poser, actuellement, est : qui acceptera la piqouze ? Qui rejoindra les cyborgs, et sera autorisé à vivre selon les Lois Martiales Médicales OU qui rejoindra la résistance, pour co-construire une société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et autogérées, hors État et ses institutions ?

Un autre monde est possible, il est en chacun de nous, il suffit de le faire jaillir des profondeurs de notre être et, ensuite d’interconnecter nos énergies comme autant d’électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres par-delà l’espace et le temps.

C’est pour avoir intégrer cette lecture dans ma réflexion, comme toutes les autres, et mieux pour les avoir « conscientisé » que je vous la rappelle, ainsi que toutes celles auxquelles R71 faisait référence en août 2010, car rien ne prédisait, à l’époque, que j’en réaliserai des versions au format PDF et qu’ainsi nous avancerions ensemble et sans se connaitre, sur le chemin tangent en explosant, au passage, tous les mythes, dogmes et doctrines placés sur notre route par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité dans l’unique but de nous maintenir toujours plus divisés pour ainsi mieux et totalement nous contrôler…

Alors que nous n’avons plus de temps pour alerter ou convaincre la majorité et que nous n’empêcherons plus rien désormais. Nous avons encore la capacité de nous organiser, nous la minorité, et de nous mutualiser, solidairement, dans le réel, afin de limiter la durée et l’intensité du tsunami récessif en approche.

Les psychopathes aux manettes s’apprêtent à appuyer sur le bouton RESET, aussi n’attendons pas, et organisons-nous dès maintenant hors GAFAM, hors État et ses institutions, tout en excluant personne mais en intégrant bien que nul ne sera chef de l’inévitable (r)Évolution qui s’en vient, car c’est notre affaire à TOUTES & TOUS !

▼▼▼▼

« Diviser pour mieux régner » la doctrine universelle de l’oppression du peuple

Société : l’hégémonie culturelle du subterfuge et de la division

10 ans de réflexion du Collectif Résistance 71 au format PDF…

Résistance 71 – Août 2010 –

Observons, admirons une fois de plus l’art et la manière qu’a notre élite auto-proclamée du pouvoir aristocratique républicain de noyer le poisson et de redresser la barre du navire ploutocrate vers les eaux salvatrices du subterfuge qui induira immanquablement discorde et division nécessaires dans le peuple pour finalement, une fois de plus, conserver et consolider le privilège du pouvoir pour une caste à vocation parasitaire historique. Quand l’aristocratie républicaine (droite et gauche confondues, elles ne sont que les deux faces de la même pièce) se trouve en difficulté sur quelque question politico-sociale ou de scandales induits, elle utilise encore et toujours la bonne vieille recette qui marche si bien : divisons pour mieux régner.

Quoi de mieux pour rediviser le peuple que de trouver un bouc émissaire sur fond de politique sécuritaire et de récession économique dégénérant en dépression, ce qui immanquablement ne manque jamais de ré-enflammer les ferveurs antagonistes de conservateurs réactionnaires face à des utopies « progressistes » socialisantes qui ne sont que des extensions du même statu quo étatique, participant de mêmes à l’oppression établie de la minorité oligarchique sur la majorité populaire oppressée ? Les gouvernements occidentaux sont-ils en panne ou en sérieuses difficultés ?… La colère gronde-t-elle ? Vite, retour illico à l’accentuation de la discorde pour mieux diriger le troupeau là ou les oligarques le veulent. Cela se passe incessamment depuis des siècles aux États-Unis et en Europe pour la plus grande tranquillité des « élites » financières et industrielles réellement en charge du navire pirate qui écume et détruit nos sociétés à un rythme sans cesse grandissant.

La caste des oppresseurs a institué une véritable hégémonie culturelle du subterfuge  et de la division au cours des siècles. Comme  l’a  si  bien  étudié  Paulo Freire, le père de la pédagogie des oppressés par la pensée critique et le dialogue ; la minorité oppressive opère en tout lieu de la même façon afin d’assujettir le pouvoir et de le conserver :

La conquête : une des bases fondamentale de l’hégémonie des oppresseurs. Tout comme le vainqueur impose ses vues et ses règles au vaincu, les oppresseurs dépossèdent les oppressés de leur culture et impose leur système à la fois économique et culturel. Ils inventent et forcent des dogmes qui imposent aux opprimés une vision du monde dénuée de problématique, dénuée de possibilité de critiquer l’état actuel des choses, toujours présenté comme étant quelque chose d’inéluctable, de cyclique et de naturel contre lequel on ne peut rien et pour lequel l’opprimé doit s’adapter sans avoir le choix. La conquête s’effectue par l’instillation propagandiste de mythes auxquels les opprimés doivent adhérer tels que l’ordre oppressif en place est une « société libre et démocratique », que quiconque peut travailler où il le désire, quitter son travail et reprendre ailleurs, que l’ordre oppressif respecte l’être humain et est donc de facto méritant du respect qu’on lui accorde ; du mythe stipulant que quiconque travaille durement sera reconnu et pourra devenir à son tour un  entrepreneur» (le miroir aux alouettes trans-castes, vous savez ?) ; le mythe que l’élite en charge de l’ordre respecte les peuples et est bienveillante à son égard, gagnant ainsi un droit social inéluctable de respect des peuples envers elle-même ; que donc par conséquent toute révolte contre la bienveillance de l’élite est un pêché, le mythe du bienfondé de la propriété privée et des lois d’héritage de caste, celui de l’honnêteté et de la puissance de travail des oppresseurs pour le bien de la communauté et la fainéantise et la malhonnêteté fondamentale des oppressés, reconnaissant ainsi la supériorité intrinsèque des oppresseurs sur les oppressés. Tous ces mythes participent à l’élaboration d’une hégémonie culturelle par conquête de la classe dominante et oppressive aux dépends d’une minorité réduite au silence.

Diviser pour régner : La minorité qui oppresse ne peut pas se permettre de laisser sa majorité d’oppressés penser et s’unifier. Il est donc primordial d’accentuer le système de division sociale et culturelle de façon à garder la main. À cet égard, il est impératif de maintenir la division par un leadership acquis à la cause de l’oppresseur et de ne pas laisser la pensée critique se développer à travers une éducation et une pédagogie de conscience sociale. Une des caractéristiques induites de la division sociale et politique est pour l’oppresseur de jouer sur la « sympathie » que bons nombres d’oppressés développent vis à vis de leurs oppresseurs. Il convient d’attirer un nombre conséquent d’oppressés dans le giron de la classe dirigeante et de continuer à actionner le « miroir aux alouettes ». Un des meilleurs exemples demeurant la fonction de contremaître dans une industrie ou dans le BTP. Par essence, les buts et objectifs des oppresseurs et des oppressés sont complètement antinomiques. La minorité gouvernante ne peut subsister et garder le pouvoir qu’en utilisant et orientant la discorde qu’elle créée ou entretient au sein de la majorité de peuple oppressée. Le monde progressiste et humain auquel aspire tout à chacun est l’antithèse absolue du monde que les oppresseurs veulent développer et entretenir. Ainsi diviser pour régner et accentuer le statu quo est une condition nécessaire pour affermir l’hégémonie culturelle de l’oppresseur. Le moyen de la division est la manipulation.

La manipulation : la division du peuple est une stratégie politico-sociale pour aboutir à l’objectif hégémonique, la manipulation en est son outil. L’élite auto-proclamée de nos sociétés définit ses objectifs et va tout mettre en œuvre pour que la vaste majorité des gens qu’elle opprime s’y conforme. Elle va utiliser par exemple, les mythes que nous avons énumérés plus haut à ces fins. La manipulation peut prendre plusieurs formes. La propagande  diffusée par des médias sous contrôle ; un système éducatif qui empêche la pensée analytique et critique ; l’assujettissement de la population par l’acquisition fictive de valeurs erronées essentiellement de nature matérialiste (société de consommation) ; le fourvoiement politique par l’introduction de leaders populistes, taupes contrôlées du système dominant, etc. Ce qui de facto amène à…

L’invasion culturelle : l’oppresseur envahit la sphère culturelle de l’oppressé en diminuant d’abord ses valeurs culturelles. Afin que l’invasion et le remplacement des valeurs s’opèrent de manière efficace, il faut absolument que l’oppressé se sente en état d’infériorité culturelle. Un exemple typique étant l’instauration de l’autorité patriarcale au sein du système éducatif, obligeant ainsi la reconnaissance de l’autorité comme fait établi ainsi que glorifiant la relation patriarcale infantilisante de l’individu et de l’État par le biais du système éducatif qui a intégré l’image et son effet. Ainsi, l’invasion culturelle devient à la fois l’instrument et le résultat de la domination d’une minorité sur la majorité des individus constituants la société.

La caste dominante de la société de par sa minorité et position politique précaire quoi qu’on en dise a obtenu une hégémonie culturelle par son homogénéité à intégrer leurs buts et objectifs communs. Même si les méthodes et certains objectifs mineurs d’ordre particuliers peuvent amener l’élite oppressive à se quereller temporairement, ils ont tôt fait de revenir à la raison afin de conserver hégémonie et pouvoir. Leurs intérêts généraux convergent et cela est suffisant pour assurer leur coordination dans l’effort de domination. diviser pour mieux régner | Mots étranges, Citation, Proverbes drôles

La classe oppressée elle, par le résultat des actions déceptrices des oppresseurs, est divisée et  tend  généralement à accepter sa domination ; pas par conviction profonde mais par nécessité de survie et le leurre de lendemains qui chantent.

Comment les oppressés peuvent ils sortir du cercle infernal oppresseurs-oppressés qui semble si inéluctable ?

Étienne de la Boétie dans son « Discours de la servitude volontaire », écrit en 1552, disait : « Pour que les Hommes se laissent assujettir, il faut de deux chose l’une : ou qu’ils y soient contraints, ou qu’ils soient trompés. » Son analyse est d’autant plus d’actualité aujourd’hui que nous sommes à la fois trompés et contraints comme nous venons de le voir. [NdJBL : je rappelle que ce texte de R71 date de 2010]

La Boétie donnait déjà il y a près de 500 ans une bonne recette pour briser les chaînes de l’oppression : « Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres. Je ne vous demande pas de pousser le maître, de l’ébranler, mais seulement de ne plus le soutenir, et vous le verrez, tel un grand colosse dont on a brisé la base, fondre sous son propre poids et se rompre. »

Rien n’a changé aujourd’hui, même pas nécessairement les méthodes. Remplaçons le terme « maître » par État, institutions financières et industrielles, et nous redonnons soudain toute sa modernité à l’argument.

Aux éléments de conquête, de division, de manipulation et d’invasion culturelle employés par l’oligarchie oppressive pour entériner son hégémonie culturelle, nous les oppressés, pouvons y opposer coopération, unité pour la libération, organisation et synthèse culturelle afin de sortir finalement du cercle vicieux de la domination d’une caste sur l’autre.

Les oppresseurs refusent le dialogue, imposent leurs objectifs aux peuples subjugués. Seul le dialogue constant, critique et constructif entre des leaders non autoritaires et les peuples peut faire sauter les verrous d’un système sociétaire archaïque et dépassé.

La coopération : Elle est basée sur un dialogue qui se doit de rester ouvert, critique et constructif entre certains leaders non autoritaires qui ouvrent les peuples opprimés aux concepts d’analyse sociale, de solidarité et de résolution de situations en apparence conflictuelles mais qui peuvent être résolues par la compréhension, l’analyse et la coopération individuelle et collective à plus grande échelle. Il n’y a pas de conquête possible pour rallier les gens, les opprimés ne peuvent être rassemblés que par l’adhérence volontaire. Le dialogue n’impose pas, ne manipule pas, il ouvre les esprits sur une méthode progressiste nouvelle et commune. À cet effet, le changement radical de la société ne peut intervenir que par l’immersion dans le peuple, par un nivellement de la théorie dans l’action et l’action dans la théorie. La communication est vitale et doit le rester. Par la communication et le dialogue ouvert, critique et constructif vient la tolérance et la communion entre les individus qui œuvrent pour le même intérêt progressiste commun. À ce stade les leaders se fondent dans le peuple et la société qui existe pour et par elle-même sans nécessité de délégation de pouvoir. Les institutions disparaissent et par la même, les éléments répressifs de la société qui s’émancipe de l’oppression par la coopération.

L’unité pour la libération : Les oppresseurs oligarques ont divisé les peuples par les subterfuges mythiques que nous avons analysé plus haut et ont forcé les oppressés à adhérer à un système qu’ils perçoivent comme inéluctable. Pour que les oppressés voient le bout du tunnel de l’oppression, il faut qu’ils aient pleinement conscience du pourquoi et du comment ils adhèrent à la réalité tronquée et erronée avec laquelle leurs oppresseurs les ont gavé depuis des générations. En ce sens, le but n’est pas de nouveau à les forcer à ne plus adhérer à un paradigme que l’on remplacerait par un autre auquel ils ne comprendraient pas plus la finalité que le premier. L’unité ne peut s’accomplir que par l’adhésion volontaire, qui deviendra massive au fur et à mesure que les oppressés réaliseront et comprendront, par le dialogue et la pensée critique, que l’émancipation sociale passe par la compréhension collective des rouages de l’oppression. Les oppressés seront alors prêts à « lâcher-prise » d’avec l’archaïsme pour embrasser la voie de l’émancipation sociale. L’unité s’accomplit au niveau humain, pas au niveau matériel. De l’unité pour la libération naîtra :

L’organisation : Elle devient la suite logique de l’unité pour la libération : quand les oppressés comprennent de manière critique, pourquoi et comment ils ont été fourvoyés par le leurre de l’oligarchie, ils ont une idée beaucoup plus précises du contexte historique dans lequel ils évoluent et comment ils peuvent interagir de concert pour le modifier de manière progressiste. Ils voient clairement les contradictions de la société qui leur a été imposée et sont plus confiants dans leur capacité de réponse à ces contradictions par l’action du changement social. Le système oppressif présent anesthésie les gens et favorisent leur oppression ; lorsque les oppressés s’émancipent et agissent après réflexion critique, la manipulation des oppresseurs est transcendée par une organisation réelle et efficace des peuples. Freire disait : « L’authentique autorité ne s’affirme pas comme un simple transfert de puissance, mais par la délégation ou l’adhésion sympathétique. »

La synthèse culturelle : Les oppresseurs imposent les mythes utiles à la déception des oppressés et donc envahissent la culture populaire à des fins destructrices et trompeuses. En termes de synthèse culturelle, les acteurs du changement deviennent partie intégrante du peuple et tous deviennent des coparticipants, des actionnaires communs de la transformation du monde. Dans la synthèse culturelle, leaders et peuples se reconnaissent mutuellement et créent ensemble les lignes de conduite de leur action sociale. Il n’y a plus d’imposition, mais un travail posé et réfléchit de concert parce que chacun comprend la finalité historique et sociale dans laquelle tous sont immergés.diviser pour mieux régner - Google Search | Good quotes for ...

Ainsi nous venons de voir les rouages de l’oppression de manière générale et comment l’oligarchie oppressive au pouvoir manipule, envahit culturellement et assujettit les peuples sous le joug d’une oppression qui annihile les valeurs de dialogue et de progressisme au profit d’une « loi du plus fort » inventée par la pseudoscience du darwinisme-social pour justement justifier aux yeux des opprimés le bien fondé du mythe total que « l’homme est mauvais », qu’il est « incompétent », qu’il doit être dirigé par une élite « éclairée » pour son bien.

Emma Goldman disait en 1940 : « Le constitutionnalisme et la démocratie sont les formes modernes de ce consentement prétendu, inoculé par ce qu’on appelle ‘l’éducation’, véritable endoctrinement public et privé. Le peuple consent parce qu’on le persuade de la nécessité de l’autorité, on lui inculque que l’Homme est mauvais, virulent et trop incompétent pour savoir ce qui est bon pour lui. C’est l’idée fondamentale de tout gouvernement et de toute oppression. Dieu et l’État n’existent et ne sont soutenus que par cette doctrine. »

La vaste majorité des gens du peuple, des travailleurs, du prolétariat à la classe moyenne bourgeoise, en passant par les paysans producteurs de ce qui devraient être une saine nourriture pour tous, sont englués dans les mythes inoculés par l’oligarchie en place, sont mal insérés dans un monde du travail qui se réduit comme une peau de chagrin sous les coups de boutoir d’un néo-libéralisme économique destructeur, ultime doctrine du contrôle total des peuples par l’oppression financo-industrielle. Les masses poursuivent leur route, éreintées et engourdies par une vie de travail et de routine et auxquelles on fournit une dose d’intoxicants socio-culturels multi-quotidienne pour s’assurer de leur inertie et de leur obédience au système imposé.

Il nous faut comprendre que le critère réel de civilisation n’est pas d’ordre matériel mais il est le degré d’émancipation réel de l’individu sans qui toute société est impossible. De là, par le truchement de l’organisation et de la synthèse culturelle, de la coopération et de l’unité pour la libération, l’individu s’épanouit dans la multitude et la collectivité enfin progressiste.

Pierre Kropotkine dans son excellent «L’État et son rôle Historique» écrivait en 1906 : « À travers toute l’histoire de notre civilisation, deux traditions, deux tendances opposées se sont trouvées en présence : la tradition romaine et la tradition populaire ; la tradition impériale et la tradition fédéraliste ; la tradition autoritaire et la tradition libertaire.»

Nous sommes aujourd’hui confrontés à une société qui a évoluée dangereusement vers une société impérialiste, autoritaire ayant certainement la Rome antique pour certain modèle. Ce chemin est le chemin de l’obscurantisme, de l’intolérance, de la destruction, du néo-esclavagisme, de la guerre et du chaos au profit de la même minorité oligarchique qui au fil des siècles par héritage culturel et passation des consignes, perdure à contrôler la vaste majorité des peuples opprimés, rendus serviles par la prétendue inéluctabilité de l’hégémonie des oppresseurs.

Rien n’est plus faux et il ne tient qu’à nous, unis, éveillés et conscients, confiants en nos capacités créatrices et émancipatrices, de reprendre le chemin de la tradition populaire, fédéraliste et libertaire qui seul garantirait la Liberté et la fin de l’oppression. Citations Elie Faure - Pot de Citations

Ceci fut écrit par Sébastien Faure en 1919, pourquoi est-ce toujours autant d’actualité 90 ans plus tard ? Parce qu’aucun progrès n’a été fait… Bien au contraire…

« L’État c’est la prise de possession du pouvoir par la classe dominante au détriment de la classe dominée. C’est actuellement, l’ensemble des institutions qui régissent la Nation entre les mains des chargés d’affaires de la classe capitaliste et, plus précisément, de la Haute Finance, de la puissante industrie, du grand commerce et de la vaste propriété terrienne… L’État est le gardien des fortunes acquises. Il est le défenseur des privilèges usurpés ; il est le rempart qui se dresse entre la minorité gouvernante et la foule gouvernée. Il est la digue haute et large qui met une poignée de millionnaires à l’abri des assauts que lui livre le flot tumultueux des spoliés. »

▲▲▲

Ce texte figure page 10 du PDF « L’essentiel de Résistance 71 de 2010 à 2020 » dans sa dernière mise à jour ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/07/resistance71-de-2010-a-2020-maj-de-juillet-2020.pdf ;

Cliquer pour accéder à resistance71-de-2010-a-2020-maj-de-juillet-2020.pdf

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF

Pour parvenir à nous organiser dans cet ICI et ce MAINTENANT ; je rajoute quelques lectures au format PDF pour compléter cette longue analyse de R71 qui date d’août 2010 et que j’ai réalisées depuis au fil du temps en coopération symbiotique avec eux, et je crois bien qu’une toute dernière création est à venir, à leur demande et pour mon plus grand plaisir, qui j’espère deviendra également le vôtre…

Résistance 71 : Du chemin de la société vers son humanité réalisée, 25 juin 2020 ;

“La propagande ne cessera jamais d’exister. Les esprits intelligents doivent comprendre qu’elle leur offre l’outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l’ordre à partir du chaos.” (Dernier paragraphe du livre d’Edward Bernays « Propaganda » 1928) ► Edward Bernays – Propaganda – Comment manipuler l’opinion en démocratie ;

Les formes quotidiennes de la résistance paysanne, James C. Scott ;

La pédagogie des opprimés, de Paulo Freire, 1970 ;

Pour prolonger la réflexion sur notre nécessité à « être » et nous départir du désir d’ « avoir » du Collectif Guerre de Classe : Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019 ;

Dieu et l’État, Michel Bakounine – 1ère édition française de 1882 ;

L’indispensable de Pierre Kropotkine (1842 – 1921) ;

larbinEt pour finir sur une touche plus légère mais pas moins dénuée de sens, ce rappel également concernant ; Le syndrome du larbin (qui) est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/le-syndrome-du-larbin/

Cessons de consentir, de ramper, de se soumettre et de se faire mettre !

Levons-nous, en nombre invincible, pour dire NON… Et s’y tenir !

JBL1960

81 réflexions sur « À TOUS LES SPOLIÉS DE LA TERRE ! »

  1. http://guerredeclasse.fr/2020/08/12/masque-obligatoire-merde-a-lecole-de-la-soumission/

    Le seul objectif du capitalisme mondial en sa crise catastrophique irrésistible, c’est d’étouffer partout la respiration du prolétariat universel…

    Alors que le virus saisonnier classique a fini de s’en aller en son insignifiance habituelle en raison des températures estivales, la cybernétique du fétichisme de la marchandise absolutiste, de manière insidieusement continuelle et de façon de plus en plus délirante, persiste à intensifier la production psychotique-industrielle de la propagande étatique et médicale coronavirale.

    Ainsi, aujourd’hui, paniqué par la décomposition généralisée de la domestication capitaliste, le gouvernement mondial du spectacle de la marchandise en crise universelle, suivi de toutes les flicailleries sanitaires, nous menace d’un nouveau reconfinement afin de rendre le port du masque policièrement obligatoire dans tous les lieux où la rencontre qui pourrait faire intelligence de vie et de combat doit sans fin s’enfermer dans la docile crétinerie surveillée de la mort lente…

    Contre la domination de toutes les vérités officielles de la marchandise inexorable et toutes ses cliques capitalistes, en toutes les droites et toutes les gauches de la merde progressiste de la dépravation scientifique, nous devons affirmer que nous n’accepterons jamais de finir comme clownesques esclaves des charlataneries démocratiques et médiatiques de notre déportation dans le masquage à vie de la police pharmacologique de la servitude volontaire…

    A rebours de toutes les propagandes étatiques de l’esclavage salarial totalitaire, nous disons donc définitivement Merde à l’école de la soumission !Nous préparons ainsi, et dès maintenant, le retour radical des luttes de classe prolétarienne de l’automne qui arrive afin de balayer l’ignoble puanteur de la liberté despotique du profit…

    Pour un monde sans argent ni État… Vive le Communisme universel !

    Communisme, ici, n’est pas un gros mot, car il ne veut pas dire « parti communiste » il s’entend tel que le voyait Kropotkine, par exemple, du mot commun, c’est à dire choses en commun, entraide et partage, puis bien sûr au sens de « commune » et même communalité, ou communalisme. C’est cela qu’il faut entendre, je pense, lorsqu’on parle de « communisme originel » , et qui fait partie intégrante de la nature humaine ;

    L’Humanité a vécu des centaines de milliers d’années de la sorte et certaines sociétés continuent de vivre comme cela aujourd’hui, ce qui fait imaginer aux gens qu’on ne peut vivre comme cela que dans la précarité et le dénuement technologique, cependant que rien n’est plus faux. De même, avec ce nouveau texte fondateur et fondamental, comprend-on toute l’importance de savoir ce qu’est l’anarchisme, mais aussi l’importance de savoir ce qu’il n’est pas afin de désamorcer les non-sens le plus souvent commis de manière délibérée, ainsi que les déformations pathétiques que les marxistes et les groupies du capitalisme propagent au sujet de l’anarchisme.

    L’un des objectifs est de transcender marxisme et lutte de classe pour harmoniser la lutte sociale émancipatrice (Murray Bookchin) ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/11/murray-bookchin-mai-1969-ecoute-camarade-novembre-2019.pdf

    C’est cela que veut dire, pour moi, en EXCLUANT PERSONNE !

    À tous les spoliés de la Terre !

    Cliquer pour accéder à murray-bookchin-mai-1969-ecoute-camarade-novembre-2019.pdf

    J'aime

  2. Une loi d’obligation vaccinale se prépare à la commission Européenne (avocat Luis de Miguel Ortega)

    Sous-titrage français – vidéo de 14MN

    Lire les commentaires sous la vidéo.

    Merci à Volti de LME qui partage ► https://lesmoutonsenrages.fr/2020/08/13/une-loi-dobligation-vaccinale-se-prepare-a-la-commission-europeenne-avocat-luis-de-miguel-ortega-et/

    Le plus urgent est de s’entrainer à dire NON… Parce que croyez-moi, c’est le plus difficile, dire non, et s’y tenir !
    JBL

    J'aime


    1. C’est Bébert l’corona !

      Texte trouvé dans un commentaire sur le net

      SACRÉ PETIT VIRUS! T’ES MALIN TOI !!
      T’es un petit virus sophistiqué…
      Tu t’attaques aux fêtards dans les clubs… mais pas dans des manifs de 20000 personnes.
      Tu t’attaques aux personnes sur les plages ou qui pratiquent un loisir, mais pas aux sans-abri.
      Tu t’attaques aux petits commerçants familiaux, mais pas aux grandes surfaces multinationales.
      Tu appauvris les commerces, les salles de spectacles, les prestataires de service et d’autres secteurs d’activités etc… mais tu quadruples le profit d’Amazon.
      Tu peux même tuer les grands-parents de 70 ans et plus s’ils viennent visiter leurs enfants mais pas s’ils gardent leurs petits-enfants, là, non, tu n’y touches surtout pas!!
      Toi, petit virus, tu n’es soudainement plus virulent entre minuit et huit heures du matin.
      Tu étais bien inoffensif pendant la courbe de décès car il n’y avait pas assez de masque pour la population… mais tu es devenu extrêmement dangereux pendant la fin de semi-confinement, surtout si on n’a pas de masque.
      Les dermatologues sont débordés à prescrire des ordonnances pour les effets cutanés à force d’utiliser du gel hydroalcoolique et porter des masques.
      Rien que dans la grande distribution… les achats de masques ont rapporté plus de 175 millions d’euros en l’espace de quelques semaines.
      Sans oublier que toi, petit virus, tu es contagieux une fois qu’on est assis à une table de restaurant ou à un barbecue entre amis, alors que sur la place du travail habituelle… ça c’est ok…pas de souci !!
      Bref… t’as l’air de choisir où tu es dangereux et où tu ne l’es pas… »
      T’es vraiment un petit malin toi !

      SUS AU CORONAVIRUS…

      J'aime

    2. Merci,

      Ayant écouté votre conseil, lire les commentaires sous la vidéo, j’en suis sortie avec une grosse envie de vomir.

      Quelle société d’hypocrisie!

      Ou étaient ils tout ceux qui sortent leur griffes pour ce futur vaccin, alors que les, leurs tout petits doivent en subir 11? Ils y pensent a leurs petits ou n’y a t’il que eux qui compte?

      Société de merde et de faux culs!

      Désolée,

      J'aime

      1. Non, ne soyez pas désolée, c’est juste.

        Depuis le début, ici, je précise bien que je ne suis pas antivaxx, mais contre l’OBLIGATION VACCINALE et la vaccination de masse, aveugle, et comme la préconise le Pr. Raoult, avec lequel, sur ce point, je ne peux être d’accord.

        Je conseille à ceux qui le révèrent de bien écouter ses interventions, car sur la vaccination ses propos sont plus que limites. Lorsque j’avance que personne ne peut être Chef dans l’inévitable (r)Évolution qui s’en vient, c’est précisément pour ne pas réitérer les erreurs que nous commentons, à savoir remettre les clés de nos vies à des gens comme lui !
        Non, c’est notre affaire à TOUTES et à TOUS, ne cédons rien, jamais, ni à la panique, ni à la pression.

        Soyons nous-mêmes, à la bonne place, au bon moment !
        JBL

        J'aime

  3. Le Masque et la Vie ?

    https://pbs.twimg.com/media/EePI2O5XsAAFvat?format=jpg&name=small

    Par Michel ROSENZWEIG pour Le Grand Soir ► https://www.legrandsoir.info/le-masque-et-la-vie.html

    A l’heure où la polémique fait rage entre les anti et les pro-masques, Le Grand Soir donne à lire ce point de vue. Nul doute que nos lecteurs vont le discuter et/ou que d’autres articles suivront.
    LGS.

    Vivre masqué en permanence dans les espaces clos et à l’extérieur alors que ce virus circule à bas bruit est un non sens total. Et quoi qu’en pensent les adhérents au masque obligatoire qui n’y voient toujours rien d’autre qu’une simple mesure d’hygiène envers les autres, -ce qui reste encore à démontrer-, c’est toute la vie quotidienne qui est affectée et durablement. Car tout est à présent soumis au règne du masque obligatoire, les moindres gestes, la moindre action, les moindres déplacements, les visites, les rendez-vous, c’est toute notre vie quotidienne qui est à présent régie et rythmée par ce régime du masque : sortir, faire ses courses, aller chez le coiffeur, au restaurant, dans un bar, un musée, au cinéma, faire du sport, de la danse, etc etc.
    Qu’en sera-t-il demain ?

    Et si ce régime est imposé aujourd’hui dans des conditions sanitaires saines, qu’en sera-t-il lorsque les autres coronavirus reviendront bientôt ?

    Au moindre rhume, aux moindres symptômes grippaux, que fera t-on ?
    Si ces contraintes limitantes drastiques sont imposées alors qu’elles ne se justifient pas aujourd’hui, à quelles mesures aurons-nous droit à la saison des grippes ?

    Dans ces conditions, il est clair que ce régime sera maintenu sans aucune limite de temps.

    C’est un peu comme si on avait érigé un immense barrage face à une hypothétique vague démesurée, un tsunami dont la survenue est loin d’être certaine.

    C’est un peu aussi comme le désert des Tartares avec sa forteresse érigée contre un ennemi qui ne venait jamais.

    Nous avons basculé dans un univers de précaution absolue visant l’asepsie et le risque zéro pour préserver la vie et nous sommes en réalité entrain de perdre la vie.
    Car la vie n’est pas la survie.

    Lorsque vous marchez dans une rue commerçante de votre quartier et qu’un inconnu masqué vous fonce dessus pour vous prévenir que la police vient de verbaliser deux personnes pour non port du masque alors que rien n’indique qu’il est obligatoire dans ce secteur, vous réalisez qu’il se passe quelque chose qui n’a strictement rien à voir avec la santé.

    Lorsque vous prenez les transports en commun et que des patrouilles de police sanitaire arpentent la plateforme en dévisageant les passagers, vous comprenez que ce monde est devenu invivable.

    Lorsque vous entrez dans votre bistrot familier et qu’on exige de vous de mettre votre masque pour faire 2m50, et qu’en vous installant, la serveuse masquée vous présente un carnet dans lequel vous êtes invité à indiquer votre nom et votre numéro de téléphone pour être autorisé à manger, vous comprenez que rien ne sera jamais plus comme avant et que la joie, le plaisir de sortir, la convivialité, les échanges et les partages dans ces conditions, c’est terminé.

    Un régime de dictature sanitaire

    Je suis désolé pour toutes les personnes qui approuvent ce régime de dictature sanitaire, sincèrement, car je pense qu’elles ont perdu leur sens commun, leur bon sens, leur faculté de juger et de discriminer.

    Et je le pense sincèrement.

    Ces personnes qui en insultent d’autres sont en réalité atteintes d’un autre virus bien plus toxique, celui de l’intoxication médiatique et du formatage des cerveaux alimenté et entretenu par la propagande médicale et politique anxiogène et contre lequel il n’y a aucun remède ni aucun vaccin.

    Ce masque qu’ils exigent parfois avec violence au nom de leur santé en masque en réalité un autre, celui qui voile leur conscience et surtout leur liberté de conscience, de penser, d’apprécier et d’évaluer correctement la situation, celui qui voile la raison au profit du fantasme de la maladie mortelle qui rode à chaque coin de rue, celui de la peur panique d’être contaminé par la peste.

    D’abord il y a eu un virus. Ensuite des malades, puis des morts.

    Comme chaque année à la même saison, cette année l’aire des morts aura juste été plus concentrée sur une plus courte période.

    Mais au total, comparé aux pics épidémiques annuels et saisonniers ?

    Prenez la peine honnêtement de regarder un graphique de santé publique étalé sur les dernières années.

    C’est la visibilité de cette épidémie qui a choqué les consciences et construit une image, une représentation erronée de la réalité, une discordance, ce sont les discours et les messages changeants, les injonctions contradictoires et paradoxales, les conflits d’intérêts de toute catégorie, l’instrumentalisation, la récupération et l’exploitation politiques de l’épidémie qui ont brouillé la lisibilité correcte et rationnelle de cet épisode.

    Oui il y a eu une épidémie due à un coronavirus dont l’origine demeure mystérieuse pour moi et pour d’autres.

    La peur panique d’être contaminé par la peste V/S Le syndrome du canari dans la mine

    Oui les plus fragiles et les plus âgés en ont été victimes.

    Soit. Et alors ?

    Est-ce une raison suffisante pour imposer ce régime de dictature sanitaire totalement disproportionné au moment où nous avons besoin de légèreté et d’air ?

    Est-ce une raison pour enfermer et astreindre toute une population au moment où rien ne le justifie lorsqu’on regarde les courbes des hospitalisations et des décès ?

    Et après ?

    Le contrôle électronique et numérique des contaminés ?

    Des codes de couleurs ?

    Et puis pourquoi faire croire que ce régime prendra fin avec un vaccin alors que l’on sait parfaitement bien qu’aucun vaccin contre un coronavirus n’a jamais vraiment fonctionné ?

    Si les vaccins contre la grippe saisonnière fonctionnaient massivement, on le saurait me semble t-il.

    A t-on éradiqué la grippe avec un seul vaccin ?

    Alors j’avoue, oui, j’avoue et je reconnais volontiers que je suis atteint d’un syndrome très connu : celui du canari dans la mine.

    Vous savez, cet oiseau que les mineurs emportaient pour les prévenir du gaz méthane qui s’échappait du charbon, un gaz incolore inodore et indétectable.Lorsque que le canari s’endormait, ou mourait, il était temps de sortir.

    J'aime

  4. http://www.profession-gendarme.com/message-dune-personne-travaillant-et-testant-la-securite-des-masques-depuis-plus-de-20-ans/

    Message d’une personne travaillant et testant la sécurité des masques depuis plus de 20 ans.

    Cette personne n’a pas d’agenda. Il se soucie juste de la santé et de la sécurité. – 22 juin 2020

    Lettre ouverte aux médecins et au public de l’Alberta

    Cher Dr Hinshaw,
    Objet: Alberta Health recommande aux Albertains de porter du N95, des masques chirurgicaux ou non médicaux en public afin de réduire la probabilité de transmettre ou de développer une maladie à partir du coronavirus appelé COVID-19
    J’enseigne et réalise des tests d’ajustement des respirateurs depuis plus de 20 ans et maintenant pour mon entreprise SafeCom Training Services Inc. Mes clients comprennent de nombreux départements gouvernementaux, nos militaires, des prestataires de soins de santé avec Alberta Health Services, des établissements d’enseignement et l’industrie privée. Je suis un auteur publié et une autorité reconnue sur ce sujet.
    Les masques avec filtres respiratoires, en particulier les masques N95, chirurgicaux et non médicaux, offrent une protection COVID-19 négligeable pour les raisons suivantes:
    1. Les virus dans les enveloppes fluides qui les entourent peuvent être très petits, si petits en fait que vous auriez besoin d’un microscope électronique pour les voir. Les masques N95 filtrent 95% des particules d’un diamètre de 0,3 microns ou plus. Les particules de COVID-19 sont de 0,08 à 0,12 microns.
    2. Les virus ne pénètrent pas seulement par la bouche et le nez, mais peuvent également pénétrer par nos yeux et même les pores de notre peau. La seule barrière efficace que l’on puisse porter pour se protéger contre l’exposition aux virus serait une combinaison de protection contre les matières dangereuses entièrement encapsulée avec des poignets attachés aux chevilles et des poignets attachés aux gants, tout en recevant l’air respirable d’un appareil respiratoire autonome (ARA).
    Cette barrière est un équipement standard pour se protéger contre un risque biologique (virus) et devrait être portée dans un environnement potentiellement dangereux 24/7 et vous ne seriez pas en mesure d’en retirer une partie même pour prendre une gorgée d’eau, manger ou utiliser les toilettes dans un environnement viral. Si vous le faisiez, vous seriez exposé et annuleriez toutes les précautions que vous aviez prises auparavant.
    3. Non seulement les masques N95, chirurgicaux et non médicaux, sont inutiles en tant que protection contre le COVID-19, mais en outre, ils créent également des risques très réels et des menaces graves possibles pour la santé du porteur pour les raisons suivantes:
    A. Le port de ces masques augmente la résistance respiratoire, ce qui rend plus difficile l’inspiration et l’expiration. Conformément à la réglementation du gouvernement de l’Alberta sur l’utilisation d’un masque respiratoire, toute personne tenue de porter un masque respiratoire doit faire l’objet d’un dépistage afin de déterminer sa capacité à en porter un en toute sécurité.
    Toute couverture de la bouche et du nez augmente la résistance respiratoire, que le masque soit certifié ou non. Les personnes ayant des conditions médicales préexistantes d’essoufflement, de maladie pulmonaire, d’attaques de panique, de difficultés respiratoires, de douleurs thoraciques à l’effort, de maladies cardiovasculaires, d’évanouissements, de claustrophobie, de bronchite chronique, de problèmes cardiaques, d’asthme, d’allergies, de diabète, de convulsions, de l’hypertension artérielle et les stimulateurs cardiaques (pacemakers) doivent être présélectionnés par un professionnel de la santé pour être approuvés afin de pouvoir en porter un en toute sécurité. Le port de ces masques peut provoquer une urgence médicale pour toute personne présentant l’une de ces conditions.
    L’hypertension artérielle liée à la grossesse est possible. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’impact du port d’un masque pendant de longues périodes sur la grossesse.
    Il est dangereux de recommander, et encore plus d’obliger quiconque ayant des problèmes de santé à porter un masque sans les informer des risques liés à leur port sans avoir été préalablement présélectionné et approuvé par un professionnel de la santé.
    B. Pour qu’un masque respiratoire offre une protection à un utilisateur spécifique, cet utilisateur doit être équipé individuellement du bon type, de la bonne taille, si le visage masculin doit être rasé de près (seule la moustache courte est autorisée). Ensuite, l’utilisateur doit être testé avec ce respirateur par un professionnel qualifié pour déterminer si le respirateur fournit à l’utilisateur un joint étanche à l’air – une exigence pour tout masque respiratoire.
    C. Masques N95 – N pour non résistant aux particules d’huile, 95 pour le pourcentage de protection – le niveau le plus bas de tous les masques respiratoires
    Ces masques, même lorsqu’ils sont correctement dimensionnés et ajustés, ne protègent pas contre l’exposition aux virus, mais ils sont capables d’une protection adéquate contre les particules plus grosses telles que les squames d’animaux, le pollen et la sciure de bois.
    Masques chirurgicaux (ceux en papier qui s’enroulent autour des oreilles) – ne scellent pas le visage et ne filtrent rien.
    Les masques non médicaux et / ou faits maison sont dangereux car:
    ● Non conçu pour les exigences efficaces mais protectrices d’une inhalation facile et d’une purge efficace du dioxyde de carbone expiré
    ● Peut entraîner une carence en oxygène pour l’utilisateur
    ● Cela pourrait provoquer une accumulation de dioxyde de carbone pour l’utilisateur
    ● Ne doit en aucun cas être recommandé
    D. Ils augmentent la température corporelle et le stress physique – pourraient provoquer une alerte de température élevée sur un pistolet thermomètre
    E. Ils entravent la communication verbale
    F. N95, les masques chirurgicaux et non médicaux peuvent créer à eux seuls des infections et des maladies possibles en provoquant une accumulation d’air chaud et humide exhalé sur le matériau intérieur du masque, juste devant la bouche et le nez de l’utilisateur, ce qui est l’environnement parfait pour les bactéries se forment, se développent et se multiplient. C’est pourquoi le N95 et les autres masques jetables n’ont été conçus que pour une courte durée, une utilisation spécifique et ensuite immédiatement jetés.
    Donc, si les masques ne sont pas efficaces pour prévenir la maladie, qu’est-ce que c’est? Que diriez-vous de la méthode essayé, testé et méthode prouvé de protéger notre santé avec une alimentation saine, de l’eau propre, en évitant les aliments transformés, de la malbouffe et des fast-foods, beaucoup d’air frais, le soleil, l’exercice modéré, un sommeil réparateur adéquat et l’évitement du stress ?
    Nous avons tous un système immunitaire qui peut combattre et surmonter toute menace COVID-19 s’il est sain et si nous le nourrissons.
    Merci d’avoir lu cette lettre ouverte et de m’avoir permis de partager mon expertise. Je vous demande de partager cela avec le public via une déclaration aux médias, car nous sommes tous déterminés à promouvoir une bonne santé pour tous les Albertains. Si vous ou un membre du public souhaitez me contacter pour une question ou un commentaire, j’aimerais avoir de vos nouvelles. Je peux être contacté au chris@safecom-inc.com.
    Cordialement,
    Chris Schaefer
    Directeur SafeCom Training Services Inc.

    J'aime

  5. https://exoportail.com/la-guerre-des-vaccins-a-peine-arrive-spoutnik-v-deja-face-a-lhostilite/

    La guerre des vaccins ? A peine arrivé, Spoutnik V déjà face à l’hostilité

    Après l’annonce par Vladimir Poutine de l’enregistrement d’un vaccin contre le Covid-19 «pour la première fois au monde», les réactions sceptiques, voire hostiles, ne se font pas attendre. Une vingtaine de pays ont pourtant déjà commandé des doses. «Pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré» : l’annonce faite ce 11 août par Vladimir Poutine lors d’une visioconférence, n’est pas passée inaperçue.

    ( Note ExoPortail : Ici une bonne précision s’impose, je suis de base contre tous les vaccins et je ne suis pas là pour faire la publicité pour ce vaccin Russe mais pas mal de gens réagissent à chaud vis à vis du nouveau vaccin made in Russie. On va juste élaborer des spéculations : 1) Soit Poutine nous la met tous à l’envers et travaille actuellement avec la Cabale. 2) Soit Poutine essaie de développer un vaccin le plus vite possible et avec le moins d’effets secondaires possible avec de couper la chique aux vaccins de la Cabale. Et au vu des réactions d’hostilités des officines, de certains pays et médias occidentaux, on peut légitimement pencher pour la deuxième hypothèse. Je rappelle aussi que la Russie ne mets pas tout les œufs dans le même panier et mise aussi sur d’autres traitements : La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19 et La Russie dévoile son médicament pour traiter le coronavirus )

    Particulièrement fier de cette prouesse, la Russie a mis en place un site internet en sept langues visant à présenter à la face du monde Spoutnik V (V pour vaccin), nommé en référence au satellite soviétique pionnier de la recherche spatiale.

    Vladimir Poutine a expliqué espérer que le pays initierait rapidement une «production de masse» de doses, prévue pour septembre, pour que «tous ceux qui le souhaitent» puissent se faire vacciner. «Je le répète, il a passé tous les tests nécessaires», a-t-il souligné.

    Si la vaccination sera particulièrement réservée au marché domestique russe, sur une base de volontariat, comme l’a annoncé ce 12 août en conférence de presse le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko, 20 pays étrangers ont d’ores et déjà précommandé plus d’un milliard de doses, d’après TASS.

    Pourtant, à l’international, l’annonce a reçu un accueil parfois mitigé… voire hostile. A commencer par la France.

    La France dans l’attente «de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin» :

    «Je n’ai pas à donner ma confiance à ce vaccin russe», a ainsi lancé le ministre français de la Santé Olivier Véran, en déplacement à la Grande-Motte, près de Montpellier, le 11 août, estimant que la France et les Européens étaient «dans l’attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin».

    «Nous ne sommes pas dans la démarche d’un médecin français, nous sommes dans une démarche européenne […] qui travaille avec tous les grands laboratoires pour faire en sorte que nous ayons accès à un vaccin», a par ailleurs déclaré le ministre. «Pour l’instant, de ce que j’ai à connaître des études scientifiques qui sont parues, nous sommes dans l’attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin», a-t-il insisté.

    De son côté, le journal Libération a choisi de représenter le président russe, seringue à la main, en une de son édition du 12 août. «Vladimir Poutine a cherché à prendre de court le monde entier mardi, en annonçant la mise au point de Spoutnik V, vaccin contre le coronavirus qui n’a pas encore passé la phase finale de tests», peut-on lire en légende.

    Le ministère allemand de la Santé a lui aussi émis des doutes le jour même sur «la qualité, l’efficacité et la sécurité» du vaccin russe. «Il n’y a pas de données connues concernant la qualité, l’efficacité et la sécurité du vaccin russe», a déclaré une porte-parole du ministère, rappelant qu’au sein de l’Union européenne, «la sécurité des patients [était] la première des priorités».

    Moscou déplore la «concurrence» internationale :

    Des critiques balayées par le ministre russe de la Santé. «Les collègues étrangers, qui semblent percevoir une certaine concurrence […] expriment certaines opinions qui, selon nous, sont absolument sans fondement», a ainsi déclaré Mikhaïl Mourachenko ce 12 août en conférence de presse. «En effet, de nombreux pays ont recouru à une forme de régime de recherche à marche forcée. Mais le vaccin russe est le résultat de certaines connaissances et données cliniques dont on disposait déjà», a-t-il en outre souligné.

    Note ExoPortail : Ecoutez le ministre russe critiquer subtilement les vaccins ARN ( financé par Bill Gates )

    J'aime

  6. ENFIN DE BONNES NOUVELLES DU MONDE ENTIER : DES MÉDECINS PARLENT EN ALLEMAGNE, EN ESPAGNE, AUX ÉTATS-UNIS !

    MESSAGE DU DR NICOLE DELÉPINE:

    « Face aux mesures gouvernementales “disproportionnées et nuisibles à la population”, à l’absence d’enquêtes indépendantes et au manque de transparence dans la gestion des informations épidémiologiques, un collectif d’enquête internationale regroupant 2 000 médecins et experts a été constitué à Stuttgart (en Allemagne), avec plus de 5 000 membres. »

    Enfin ! on n’y croyait plus ! Certes des voix – y compris médicales – s’étaient élevées avec courage comme celle du Pr Perronne, de l’équipe de Marseille et certains généralistes comme le Dr Violaine Guérin, le Dr Martine Wonner et quelques autres, mais de large groupe comme ceux qui viennent d’émerger en cette fin juillet aura plus de mal à passer pour « complotiste » comme est désignée toute personne opposée ou au moins critique de la pensée unique officielle mondialiste sous les ordres de l’OMS, elle-même aux ordres et financée par le milliardaire Bill Gates dont la légitimité sanitaire ne tient qu’aux dollars qu’il fait ruisseler.

    PREMIÈRE INITIATIVE EN ALLEMAGNE

    Ce collectif a été lancé fin mai à Stuttgart et a décidé d’un collectif d’enquête internationale. Il a regroupé initialement 2 000 médecins et experts a été constitué à Stuttgart (en Allemagne), avec plus de 5 000 membres actuellement. Il se dénomme : ACU (commission d’enquête extraparlementaire Corona), cette commission d’enquête indépendante se veut internationale et citoyenne.

    « Face aux mesures gouvernementales “disproportionnées et nuisibles à la population”, à l’absence d’enquêtes indépendantes et au manque de transparence dans la gestion des informations épidémiologiques et scientifiques, l’ACU veut faire la lumière sur la réalité de l’épidémie, en faisant appel à la contribution citoyenne, et aux experts indépendants du monde entier. »
    Ce collectif enfin rassemblé a été éminemment choqué par l’attitude invraisemblable des médias internationaux tout au long de cette crise pendant laquelle la vérité médicale a semblé à mille lieux de l’intérêt des journalistes autorisés.

    HONTEUSE INTERDICTION DE LA CHLOROQUINE

    La polémique autour de la chloroquine et son invraisemblable interdiction, son classement comme substance vénéneuse fin janvier quand sont apparus les premiers cas européens a particulièrement frappé tous les esprits puisqu’elle est de fait à l’origine de la multiplication des décès dans les pays comme la France ou la Belgique qui ont appliqué la politique du pire.

    Transformer le traitement par chloroquine en bataille politique anti-Trump ou anti-Bolsonaro s’est retourné contre les peuples. En France on peut encore lire aujourd’hui par certains trolls tweetos (en général à neuf abonnés) que le Pr Raoult est un affreux d’extrême droite et qu’on ne le soutiendra jamais car il ment comme tous les mecs de droite. Sacrifier les patients pour les bagarres de bas niveau politique est vraiment navrant. La chloroquine marche comme le prouvent de nombreuses études internationales y compris randomisées et surtout le taux extrêmement faible de décès de Français en zone sud qui a bénéficié du traitement Raoult de Marseille à Nice.

    Le collectif allemand est outré également contre le cinéma des masques « jugés inutiles sauf pour le personnel soignant, mais qui devient subitement obligatoire dès lors que des milliards y ont été investis et qu’ils sont disponibles dans les magasins ». Les autres points faisant polémique seront étudiés par cette commission d’enquête indépendante, en particulier contre l’interdiction du traitement par Artemisia alors que cet antipaludéen comme la chloroquine semble très efficace dans les pays qui l’utilisent et son prix de revient est encore très inférieur à la chloroquine. Cela a valu à l’OMS la rupture avec plusieurs pays africains.

    LA POLÉMIQUE SUR LES VRAIS CHIFFRES DES MALADES ET DES MORTS DUS AU COVID-19

    Il est évident que les vrais chiffres de mortalité du Covid ont été très gonflés dans la plupart des pays et le sont encore. Mourir à l’hôpital en France aujourd’hui est encore mourir de Covid, même si vous avez eu un accident de voiture. L’absence générale d’autopsie rendra très difficile l’établissement de la vérité, mais on aura tout de même des surprises.

    La maltraitance et l’assassinat des vieux nous a révoltés depuis fin mars mais les Français et les médecins pour la plupart ont courbé l’échine. Comme quoi inculquer la peur au peuple est terriblement efficace, d’autant qu’on ne sait pas comment éteindre cette peur car les arguments rationnels ne touchent pas ceux qui sont devenus membres de la secte Covid.

    Le décret autorisant l’euthanasie des pensionnaires des Ehpad contaminés par le Covid-19, ou suspectés de l’être a été une phase tragique de notre histoire. Dès fin mars les services ont refusé l’hospitalisation des personnes âgées de plus de 75 ans (parfois moins) uniquement sur des critères d’âge et non pas d’évaluation individuelle de la possibilité de bénéficier de la réanimation. Le Samu a refusé de les transporter à l’hôpital et injonction a été donnée aux médecins et personnel des Ehpad de les laisser sous Doliprane sans même donner les antibiotiques prescrits pendant les épidémies de grippe précédentes. Et au moindre doute sur aggravation respiratoire, Covid ou pas Covid, injection de Rivotril pour induire une mort douce non demandée. Meurtre et non euthanasie, en l’absence des proches ; pas de témoin, c’est mieux pour un assassinat prémédité sur injonction du pouvoir et refus aux proches de voir le cadavre de la personne décédée. Pas d’autopsie. Incinération le plus souvent possible. Ces pratiques niées par les gouvernants ont bel et bien eu lieu et les consignes données par la société de soins palliatifs en témoignent sur le net. Elles seront examinées à la loupe par la commission dite ACU.

    Celle-ci compte aussi analyser le scandale absolu des essais vaccinaux imposés à l’Afrique contre financement politique, et bien sûr la tentative de mise sur le marché à toute vitesse hors des procédures habituelles que tentent d’imposer les firmes avec la collaboration honteuse de l’Union européenne.

    Ce collectif veut mettre en place « un projet de participation intergénérationnel par des citoyens pour des citoyens ». Chacun peut soutenir le projet avec ses connaissances, son expérience et ses contributions sous forme de conférences et d’entretiens.

    Les informations seront diffusées au niveau international en plusieurs langues. L’ACU a mis en place une plateforme internationale accessible à tous, via l’adresse : http://www.acu2020.org
    et invite les citoyens de tous pays à contribuer.

    Écoutez la conférence de presse de 3 experts de l’ACU, notamment les Drs. Schöning, Schiffmann, Haditsch qui invitent experts et témoins à recueillir des preuves publiques qui seront mises en ligne quasiment en flux direct, sur le site internet multilingue de l’ACU, pour garantir la transparence du contenu de la plateforme.

    ET LES MÉDECINS AMERICAINS SE METTENT A PARLER EN FAVEUR DE LA CHLOROQUINE

    Résistons ! nous verrons la prochaine fois la résistance des médecins américains qui se met en place et fait peur à Big Pharma et alliés qui sont allés jusqu’à supprimer la vidéo de la conférence de presse vue 33 millions de fois. YouTube, Facebook et Google ont supprimé les liens mais la vidéo continue à circuler. On ne peut pas faire taire le peuple même si certains d’entre eux acceptent le masque de la honte et de la soumission.
    « VIDÉO CENSURÉE par Google, Facebook etc. des médecins américains sur l’HCQ. Ci-joint le lien de la vidéo. “Le chèque de Big Pharma ou la menace du retrait de recettes publicitaires sur-le-champ a dû produire son effet” dit un internaute mais il nous donne un nouveau lien :
    https://www.meerodrop.com/fr/drop/cb3e5685-5cb3-4d4a-a1d7-80f3676f7e44

    « La liberté sera toujours plus forte, conclut-il »

    Troisième volet, les médecins espagnols se réunissent et parlent aussi:

    https://vk.com/feed?z=video511468106_456239138%2Fa5f57a4fa65d91e358%2Fpl_post_511468106_2034
    ou COMPLETA Rueda de prensa MÉDICOS POR LA VERDAD

    Nous en reparlerons.

    En attendant, des médecins suisses, italiens se rallient à ces collectifs. Espérons que les médecins français relèveront la tête et ne seront pas les derniers à faire éclater la vérité sur cette vaste mystification. Répétons une nouvelle fois que l’épidémie est terminée et que comme d’autres peuples, les Bulgares, les Serbes, il faut se battre pour retrouver une vie normale, seule capable de limiter les dégâts en particulier psychiques que la prolongation des mesures liberticides aggrave jour après jour.

    Dr Nicole Delepine

    31 juillet 2020

    Page Facebook du Dr Delépine: https://www.facebook.com/drnicoledelepine/

    J'aime

  7. Le temps de la première bataille – Le Passeur – 10 août 2020 ► http://www.urantia-gaia.info/2020/08/10/le-temps-de-la-premiere-bataille

    Dénoncer les mensonges et l’agenda occulte et en apporter les éléments de la preuve était une étape nécessaire à réveiller le plus grand nombre. Au-delà se joue en coulisses une partie que je qualifierai de cosmique, dont j’ai apporté des éléments au fil du temps et des nombreux écrits et autres documents de ce site. La Fin des Temps, c’est avant tout celle de la moisson et il était important de la limiter autant que se peut.

    Si vous êtes prêts à descendre gratter un peu plus le fond du terrier du lapin blanc, voici une vidéo de Roch Saüquere (magazine Top Secret), que je laisse à votre entier discernement. Certains y verront un éclairage qui leur fera du bien, d’autres peut-être n’y retrouveront plus leurs petits. Dans les deux cas, c’est une bonne chose. Et n’oubliez pas que si l’humanité va vers un autre cycle, une 6ème race, ceux qui sont venus d’ailleurs ont pour la plupart une autre destinée. Le chemin est intérieur.

    RDV avec Roch – Épisode 10 – Le temps de la première bataille

    Je rajoute le PDF que j’ai réalisé de la publication du Passeur : Au fond du terrier du lapin blanc, pour ceux qui voudraient creuser ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/12/Au-fond-du-terrier-du-lapin-blanc-par-Le-Passeur-dUrantia-Gaia-du-25-decembre-2018.pdf

    Cliquer pour accéder à Au-fond-du-terrier-du-lapin-blanc-par-Le-Passeur-dUrantia-Gaia-du-25-decembre-2018.pdf

    J'aime

  8. Covid-19 CIRCUS

    L’humanité a depuis toujours connu différentes épidémies / pandémies plus ou moins graves, les pires en Europe ont été le Choléra et la Peste.

    Certaines maladies ont pu être éradiquées avec l’hygiène.

    Notre corps a un système immunitaire, comme tout le vivant : animaux, plantes ; qui varie au cours de notre vie, en s’adaptant aux attaques qu’il reçoit afin de nous maintenir en bonne santé.

    Depuis que la médecine allopathique a fait son apparition, médecine dite « scientifique », des changements sont apparus, pas toujours pour notre bien.

    Les maladies sont là pour nous maintenir en bonne santé, car à ce moment notre corps apprend à se défendre contre de nouvelles bactéries et / ou virus.

    Or, la médecine allopathique a encouragé différentes pratiques :

    – bébé né avant terme, et non viable naturellement (soit < 7 mois), mis en couveuse avec acharnement thérapeutique ⇒ séquelles immédiates ou dans un temps plus long ;

    – hygiène trop rigoureuse ⇒ moins de contact avec les pathogènes, et amoindrissement de notre système immunitaire ;

    – vaccination pour différentes maladies et en vaccins combinés (3 à 11) + adjuvant(notamment aluminium) ;

    – médecine allopathique qui s’occupe des conséquences uniquement, et toujours d’un point de vue local, par exemple si vous avez une douleur au coude et qu’il n’y a rien de détectable directement ou après examen, ce sera considéré comme « psycho-somatique ou hypocondriaque » alors que la médecine holistique se préoccupe du corps complet…. Une douleur au coude peut signifier un problème précis ailleurs dans le corps.

    Alimentation

    – alimentation : de plus en plus d’aliments cuits / sucrés (sucre blanc) / salés (sel blanc) : la cuisson détruit partiellement les vitamines et dilue les minéraux, le sucre blanc ainsi que le sel blanc sont des produits raffinés qui sont des poisons pour notre corps (sucre : diabète ; sel : hypertension) pour les cas les plus graves.

    – aliments modifiés par l’agriculture intensive et qui ont perdu beaucoup de leurs propriétés initiales d’où le slogan étatique des 5 fruits et légumes par jour, pour compenser la perte.

    Technologies :

    Mise en place de nouvelles technologies qui peuvent sembler au premier abord comme étant utiles, et qui finalement ne le sont pas vraiment, en plus de détruire notre équilibre et celui de la Nature.

    Les ondes radios (toutes les fréquences – radio, télévision, radars, sonars), les lignes électriques (basse tension, haute tension, et très haute tension), et la téléphonie mobile (1G – 2G – 3G – 4G – et cours de d’activation 5G) qui est avec le micro-ondes et les compteurs dits « intelligents » soit Linky, Gazpar et celui pour l’eau potable, ce qui a de PIRE POUR NOTRE SANTE.

    Notre corps est une machine complexe électro-magnétique, chacun de nous a une signature UNIQUE ELECTRO-MAGNETIQUE, qui résonne avec la fréquence de la Terre, cette dernière étant en augmentation importante ces temps-ci (elle est passée de 7MHz à près de 32Mhz), cette fréquence est dite de Schumann.

    J'aime

    1. Très juste, en tous points !

      Tiens, pour rappel : CoV19-OGM : Comment le X-Club de Thomas Huxley créa le magazine “Nature” et sabota la science pour 150 ans (source VT – Traduction R71) + JBL ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/05/22/cov19-ogm-comment-le-x-club-de-thomas-huxley-crea-le-magazine-nature-et-sabota-la-science-pour-150-ans-source-vt-traduction-r71-jbl/

      Pour un autre futur, nous avons toujours la possibilité de débrancher Macron, le cyborg, et son monde, d’un coup sec, et ils s’écrouleront sur eux-mêmes…

      C’est entre nos mains, à notre portée, depuis toujours…

      J'aime

    1. Oui, c’est du reste ce que je dis depuis le tout début, et crois-bien que je me suis faite latter, ailleurs…

      Beaucoup, comme je le dis plus haut, préfèrent rester aveugles, jusqu’au bout !
      C’est trop tard pour eux, et il n’est plus temps de chercher à les convaincre.
      Notre taf, si nous l’acceptons, c’est de construire, et non détruire, car ça c’est leur truc, un autre futur, sans eux…

      J'aime

    1. Autrement dit : A-t-on réalisé que le bonheur des générations futures est dans notre intérêt le plus égoïste ?
      =*=
      Ce type est dingue, vraiment !
      Il est cependant nécessaire de l’écouter, de le lire, aussi difficile soit-il car c’est un des hommes qui murmure au pavillon du cyborg.

      Il a moins de pouvoir qu’il ne le croit, mais encore trop qu’on ne le pense…

      J'aime

      1. Pépère est le Porte Voix des familles de banquiers…pas plus.

        Il écrit bien et il s’exprime bien.

        J'aime

    1. La betterave-sucre, c’est le sucre blanc, celui qui participe fortement au diabète.

      Cessons d’acheter du sucre blanc pour notre santé !

      Les betteraviers peuvent cultiver d’autres végétaux.

      Le sucre blanc est un cadeau de Napoléon que certains poly tiques admirent.

      J'aime

    2. Ces insecticides, qui s’attaquent au système nerveux des insectes, et donc des pollinisateurs comme les abeilles, avaient été interdits de tout usage phytosanitaire en septembre 2018 mais les planteurs de betteraves réclamaient leur usage pour s’attaquer aux pucerons verts, vecteurs du virus de la jaunisse qui fait s’effondrer les rendements cette année. Barbara Pompili, avait notamment défendu en juin 2016, dans une loi, en tant que secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, son interdiction. Elle expliquait alors, devant les députés, que les néonicotinoïdes seraient totalement interdits à partir de 2020. «Quoi qu’il arrive, en 2020, c'[est] fini pour tous les néonicotinoïdes», arguait-elle justifiant alors de la date couperet de 2020 pour éviter justement toute dérogation possible : «Si on commence à dire : « on interdit là où il y a des alternatives mais on fait des dérogations et on les laisse courir dans le temps », on sait très bien que ça, c’est la porte ouverte au fait qu’il y ait certains néonicotinoïdes qui ne soient jamais interdits.»
      =*=
      Comme tu dis, business is business…

      J'aime

    1. Toute première vidéo du Pr. Alexandra Henrion-Caude, sur le coronavirus, dans ►https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/05/02/peur-du-virus-ou-virus-de-la-peur-video-pdf-liens-et-analyse/

      La partie II en analyse dans ce billet de suite ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/05/04/virus-de-la-peur-ou-peur-du-virus-video-pdf-analyse/

      Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu et que vous ne pouviez pas savoir, hein ?

      Parce que pour qui cherche, TROUVE !

      JBL

      J'aime

    2. Pour les 3S il faut tous les citer en allemand

      Schnell, Schlag und Stille

      ==> Scheise

      4S

      Encore un peu et on égale la 5S (méthode japonaise en terme de « organisation » qui est ubuesque car dans l’industrie, tu es obligeée de marquer l’emplacement des machines outils…comme si elles étaient sur roulettes !

      Dans un bureau, le téléphone est à droite, pis si t’es gaucher, t’es pas normal, Na !

      Note : un gaucher a un cerveau différent d’un droitier, et le gaucher est plus rapide notamment au tennis !

      J'aime

  9. Covid-19 : l’origine du virus – L’analyse du Pr Tritto confirme celle du Pr Montagnier : Un livre polémique vient de sortir en Italie sur les origines de ce virus qui a bouleversé le monde au cours des six derniers mois. Le professeur Luc Montagnier, décrié dans les médias en avril dernier, voit son affirmation que le virus était le résultat d’une manipulation humaine, et s’était échappé (accidentellement) du laboratoire de Wuhan, aujourd’hui reprise dans ce livre. Nous retraçons les évènements et les extraits d’une interview de l’auteur du livre, le Pr Tritto, dans le média italien Libero.

    L’affirmation du Pr Luc Montagnier qui a dérangé

    Le 17 avril 2020, sur Cnews, le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine en 2008 pour sa participation à la découverte du virus responsable du sida, confirmait sa déclaration que le SARS-CoV-2 est une fabrication humaine.

    Ce virus aurait été fabriqué en laboratoire à partir du virus du sida (VIH). « Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total. Il y a un modèle qui est le virus classique, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH ».

    Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Une de mes hypothèses est qu’ils ont voulu faire un vaccin contre le sida.

    « Avec mon collègue, nous avons regardé de près la description du génome de ce virus à ARN », a expliqué Luc Montagnier. D’autres avaient déjà exploré cette piste : « Des chercheurs indiens avaient déjà tenté de publier les résultats d’analyses montrant que ce génome abritait des séquences d’un autre virus qui est le VIH, le virus du SIDA, mais ils ont été obligés de se rétracter, les pressions étaient trop fortes ! ».

    Confirmée dans une publication du 30 juillet 2020, après revue par les pairs

    Attaqué dans les médias et décrié par la communauté scientifique, Luc Montagnier et Jean-Claude Perez, docteur en mathématiques, présentent leurs conclusions qui confirment les déclarations initiales :

    Il existe des bases communes et convergentes qui permettent de conclure à l’inclusion de parties d’origine étrangères dans le génome du coronavirus. Il existe aujourd’hui des technologies permettant de réaliser cette manipulation dénommée CRISPR/ARN.

    L’analogie suivante permet d’illustrer cette conclusion : imaginons un puzzle principal « coronavirus » de 30 000 pièces et après plusieurs autres puzzles de 9000 pièces chacun que nous appellerons VIH 1, VIH 2 et SIV(rétrovirus proche du VIH-2 dont la cible est le singe). La preuve mathématique démontrée, peut être illustrée de la manière suivante : dans le puzzle de 30 000 pièces, à un endroit précis se trouvent trois pièces contiguës (côte à côte) issue chacune de l’un des trois autres puzzles. La probabilité que ce résultat soit naturel est nulle.

    « Nous avons eu beaucoup de difficultés avec les autres revues qui ne veulent pas de ce sujet qui dérange et pour lequel il y a une forme d’auto-censure » nous confirme Jean-Claude Perez.

    « La chimère qui a changé le monde : covid-19 vient de Wuhan » par Joseph Tritto

    Ce livre paru récemment en Italie arrive aux mêmes conclusions, relançant certainement le débat qui intéresse le monde entier car pour l’instant la doxa, c’est son « origine naturelle », même si les autorités américaines ont déclaré être attentives aux nouvelles informations. Le synopsis est en annexe I.

    Joseph Tritto son auteur, est un Italien à la carrière médicale et universitaire internationale. Il est microchirurgien, expert en biotechnologie et nanotechnologie et président de la WABT (Académie mondiale des sciences et technologies biomédicales). « La chimère qui a changé le monde », est destiné à provoquer un débat mondial, car l’ouvrage montre, avec des preuves scientifiques, que le coronavirus SARS-Cov-2 responsable de la Covid-19 était le résultat d’une ingénierie de laboratoire. En l’occurrence, le laboratoire de haute sécurité de Wuhan.

    Gianluca Veneziani de Libero a interviewé le Pr. Tritto, traduction ci-après.

    Prof. Tritto, pourquoi avez-vous écrit ce livre, en soutenant une thèse contre la version partagée par la communauté scientifique ?

    JT : « Il y a deux motifs. L’un est personnel : j’ai des amis médecins italiens qui ont opéré en première ligne pendant l’épidémie. Certains sont tombés malades, l’un d’eux s’est retrouvé en soins intensifs, et s’en est sorti miraculeusement. La deuxième raison est professionnelle : je dirige une ONG, le WABT, qui vise à analyser de manière éthique l’impact de la biotechnologie sur l’être humain ».

    Pourquoi pensez-vous que, d’un point de vue scientifique, le virus SARS-CoV-2, responsable de la Covid, n’a pas d’origine naturelle, mais est une chimère recombinante créée en laboratoire ?

    JT : « L’hypothèse accréditée jusqu’à présent par plusieurs scientifiques est que ce virus a été généré dans la nature par la combinaison d’un virus de chauve-souris et d’un virus de pangolin. Mais, pour que cela se produise, il faudrait d’abord attendre entre 40 et 200 ans, selon les experts, et ensuite que les deux espèces concernées partagent la même niche écologique, ce qui n’est pas le cas ici. En outre, il devrait y avoir un hôte intermédiaire qui contracte le virus recombiné et le transmet aux humains : mais, en ce qui concerne le SARS-CoV-2, il n’a pas encore été trouvé. Ces éléments suffiraient à rendre l’hypothèse d’une origine naturelle du virus statistiquement improbable et pour l’instant scientifiquement indémontrable. Mais, il existe un autre facteur dans le génome du SARS-CoV-2 qui rend cette hypothèse non plausible.

    Et quelle est-elle ?

    JT : « Dans plusieurs publications, par exemple dans l’étude des chercheurs de l’Indian Institute of Technology de New Dehli basée sur les génomes des patients, recueillis dans des bases de données mondiales, il est démontré que le SARS -CoV-2 n’est pas seulement un hybride entre le virus de la chauve-souris et le virus du pangolin. Mais, à l’intérieur, il y a de petits inserts de résidus d’acides aminés du virus VIH-1, responsable du sida. La présence de ces inserts dans un virus développé dans la nature ne pourrait jamais se produire. Et, ce n’est pas tout. Le génome du SARS -CoV-2 présente une autre modification sur ce qu’on appelle le furin intracellulaire, comme le confirment deux études, l’une Chinoise, l’autre franco-canadienne. Les deux inserts ont une fonction spécifique : l’insert VIH-1 permet au SARS-Cov-2 de s’ancrer à la cellule humaine et de pénétrer dans la cellule. Il est donc vraisemblablement responsable de la forte infectivité du virus. La modification du site de clivage furinique permet au virus de se multiplier dans la cellule et le rend hautement pathogène ».

    Dans quel but ce virus chimique aurait-il été créé ? Comme arme de bioterrorisme ou uniquement pour des études scientifiques ?

    JT : Pour donner une réponse, nous devons revenir en 2005. Après l’épidémie de SRAS, l’Institut de virologie de Wuhan a été fondé, dirigé par la professeure Shi Zheng-Li, qui a repéré des coronavirus de certaines espèces de chauves-souris et les a recombinés avec d’autres composants viraux afin de créer des vaccins.

    En 2010, elle est entrée en contact avec des chercheurs américains dirigés par le professeur Ralph Baric, qui travaille à son tour sur des virus recombinées basés sur des coronavirus.

    Grâce aux virus « mère » fournis par Shi, Baric crée en 2015 une chimère SARS-virus de la souris, qui a un effet pathogène sur les cellules humaines in vitro. À partir de ce moment-là, la Chine et les États-Unis entrent en concurrence. Shi veut travailler sur un virus plus puissant pour fabriquer un vaccin plus performant : elle combine in vitro un virus de chauve-souris avec un virus de pangolin et en 2017 elle publie les résultats de cette recherche dans plusieurs articles scientifiques.

    Ses recherches suscitent l’intérêt du secteur militaire et médico-biologique chinois qui s’intéressent aux armes biologiques utilisées comme moyen de dissuasion à des fins défensives et offensives. Ainsi, Shi est soutenue par des médecins et des biologistes du milieu politico-militaire, comme Guo Deyin, spécialiste des vaccins contre le sida et l’hépatite virale et expert en techniques de recombinaison génétique.

    L’introduction des nouveaux inserts dans le génome du virus est le résultat de la collaboration entre l’équipe de Shi et celle de Guo Deyin. La réalisation de cette nouvelle chimère, d’un point de vue scientifique, est un succès. A tel point qu’une fois l’épidémie déclenchée, les deux chercheurs ont demandé à l’OMS de l’enregistrer comme un nouveau virus, le H-nCoV-19 (Human new Covid-19), et non comme un autre virus dérivé du SARS. Il est raisonnable de penser que Shi a agi uniquement du point de vue du prestige scientifique, mais sans tenir compte des risques de sécurité et des intérêts politico-militaires que ses recherches auraient suscités ».

    Comment, en revanche, le virus a-t-il pu s’échapper du laboratoire ? Par un accident, un vol ou le rejet délibéré dans l’environnement ?

    JT : J’exclurais cette dernière hypothèse, qui aurait porté préjudice aux Chinois, tout comme le vol, car les laboratoires de ce type sont très contrôlés. Les fuites accidentelles, causées par une panne de courant, ou la contamination accidentelle du personnel, sont plus probables. Trop de gens se déplaçaient dans le laboratoire de Wuhan : plus il y a d’individus, plus le risque de contamination est grand. En outre, de nombreuses personnes du laboratoire n’avaient pas de formation spécifique pour traiter certains virus de manière coordonnée et minutieuse.

    Pourquoi la Chine n’a-t-elle jamais fourni le génome complet du virus à l’OMS ou à d’autres pays ?

    JT : Parce que fournir le virus maître aurait signifié reconnaître que le SARS-CoV-2 a été créé en laboratoire. En fait, dans le génome incomplet mis à disposition par la Chine, il manque certains inserts codant pour des acides aminés du SIDA, qui agissent comme une preuve irréfutable. En attendant, des négociations sont en cours entre les services de renseignement de 5 pays (États-Unis, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Japon) et la Chine. Le premier, peut-être, au travers des négociations diplomatiques, serait prêt à négliger les responsabilités chinoises, dont il a la preuve, en échange de la possibilité d’obtenir la matrice du virus pour développer un vaccin universel ».

    Aurons-nous un jour un tel vaccin ?

    JT : Il est extrêmement improbable de trouver un vaccin unique pour bloquer le virus, étant donné les nombreuses mutations du SARS-CoV-2. À l’heure actuelle, 11 souches différentes ont été identifiées : la lignée génétique A2a développée en Europe et la lignée B1 qui a pris racine en Amérique du Nord sont plus infectieuses que la souche 0 originaire de Wuhan. Je pense donc que nous pourrions tout au plus trouver un vaccin multivalent, valable pour 4-5 souches et capable de couvrir 70-75% de la population mondiale ».

    Pour conclure, les travaux des Professeurs Montagnier, Perez et Tritto, la généticienne Alexandra Henrion Claude s’interroge elle aussi sur l’origine du virus, avec peu de relais dans les médias mainstream. Auto-censure, vérité qui dérange, géo-politique, il est évident que ce sujet demande à être approfondi. Au délà des enjeux politico-économiques, établir l’origine certaine du virus permettrait de trouver une solution médicale (vaccinale ou autre) bien plus rapidement.

    ANNEXE I Synopsis du livre

    Les Editions Cantagalli, Sienne viennent de publier le livre du Pr Tritto « Cina COVID 19. La Chimera che ha cambiato il mondo » « Chine Covid 19. La chimère qui a changé le monde ». 272 pages.

    A propos de l’auteur : Le professeur Tritto est docteur en urologie, andrologie, microchirurgie de l’infertilité, et professeur en micro technologie et nanotechnologie au Royaume-Uni et en Inde. Il est professeur invité et directeur de la nano-médecine à l’Université Amity de New Delhi (Inde). Il est président de l’Académie mondiale des sciences et technologies biomédicales (WABT), une institution non gouvernementale fondée en 1997 sous les auspices de l’UNESCO.

    Pour le Pr Tritto, Covid-19 qui infecte et tue à travers le monde, n’est pas un virus naturel. Il affirme qu’il a été créé à Wuhan, dans un laboratoire de biosécurité de niveau 4. Non seulement les scientifiques chinois, mais aussi français et américains ont contribué à la production de cette « chimère ». Le professeur Tritto explique clairement les origines du virus, nées de la tentative chinoise d’étudier des vaccins contre le SRAS, en insérant des génomes du VIH dans des organismes (ce qui les rend plus agressifs), en ajoutant des éléments de coronavirus découverts chez les chauves-souris fer à cheval, selon une méthode appelée système de génétique inverse 2.

    Le professeur Shi Zheng Li, chef du laboratoire de Wuhan, est présenté comme la figure de proue de ces expériences de génie génétique, le laboratoire a reçu l’aide du gouvernement français et de l’institut Pasteur, dont les Chinois ont appris à utiliser les génomes du VIH.

    Certains scientifiques américains ont également aidé, notamment le professeur Ralph S. Baric, de l’Université de Caroline du Nord, avec des fonds de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Les scientifiques américains étaient intéressés par l’étude des coronavirus, interdits dans leur pays jusqu’en 2017 en raison de leur dangerosité.

    Le laboratoire P4 de WuHan destiné à lutter contre la pathologie se serait progressivement transformé en bureau d’études de bio-ingénierie pour construire des armes biologiques mortelles.

    Ce n’est pas un hasard si, au cours des cinq dernières années, le laboratoire de Wuhan a reçu la plus grande partie du financement de la Chine pour la recherche virologique, le transformant en un centre de recherche avancé sous le contrôle direct de l’Académie chinoise des sciences et du gouvernement chinois.

    Selon le professeur Tritto, le professeur Shi Zheng-Li « n’avait probablement aucun intérêt à faire du travail pour l’armée ou à d’autres fins, à moins qu’elle ne soit contrainte à le faire.

    Le général de division de l’Armée populaire de libération Chen Wei, un expert en armes biochimiques et en bioterrorisme, a été nommé à la tête de l’Institut de virologie de Wuhan, travaillant avec une équipe qui comprend Zhong Nanshan, un pneumologue réputé avec une longue expérience dans les maladies pulmonaires infectieuses.

    Depuis que l’Institut de virologie de Wuhan a été placé sous le contrôle de l’armée chinoise, on ne sait plus rien du professeur Shi Zheng-Li, qui semble avoir disparu.

    Dans le livre du Pr Tritto, les scientifiques ne sont pas présentés sous leur meilleur jour. Poussés par le désir de savoir, ils deviennent avides de pouvoir, d’ambition, de carrière et d’argent.

    Une partie du livre est consacrée à la recherche sur les vaccins, dans laquelle, instituts et laboratoires se font concurrence, non pas pour des raisons médicales et sauver des millions de patients atteints de coronavirus, mais seulement pour être les premiers à vendre des vaccins dans le monde. La Chine est bien placée dans ce domaine.

    Selon le professeur Tritto, Pékin n’aurait publié que des données partielles et n’a pas rendu disponible la structure génétique originale du coronavirus (virus mère). Pourquoi ? Car ce n’est qu’avec la structure originale du virus qu’il est possible de produire un vaccin véritablement universel, efficace partout sur terre. Au fil du temps, les virus mutent et un vaccin produit par un virus muté n’est efficace que pendant une certaine période et dans certaines zones.

    De nombreux héros sont présentés dans cette pandémie. Outre les médecins et infirmières qui ont donné leur vie pour soigner les patients lorsqu’ils sont arrivés en grand nombre aux urgences, il faut citer les premiers médecins qui ont signalé l’épidémie à Wuhan, qui ont été contraints au silence par la police, menacés de renvoi. Le Dr Ai Fen, qui a signalé une « étrange grippe » dès novembre et a été muselé par les autorités hospitalières. Le Dr Li Wenliang, un ophtalmologiste qui a été contraint de se taire puis est décédé de la Cociv-19, infecté par l’un de ses patients. On ne sait actuellement rien du Dr Ai Fen, qui est porté disparu.

    Le livre du professeur Tritto s’intéresse également à l’Organisation mondiale de la santé, qui est devenue, selon beaucoup, une « marionnette » entre les mains de la Chine, complice de son silence sur l’épidémie.

    Le livre n’est pas seulement tourné vers le passé. Le professeur Tritto souhaite voir des règles mondiales adoptées pour la recherche sur les chimères, les laboratoires de biosécurité de niveau 4 et la coopération entre les laboratoires militaires et civils. La Chine et d’autres pays devraient également être contraints de signer la Convention sur les armes biologiques et à toxines (BTWC)

    ANNEXE II : Résultat des travaux de Luc Montagnier et Jean-Claude Perez (traduit de l’anglais)

    Nous sommes confrontés à la prolifération mondiale d’un nouveau coronavirus. Cela fait suite à plusieurs éclosions limitées de virus apparentés à divers endroits dans un passé récent (SRAS, MERS). Bien que l’objectif principal des chercheurs soit d’apporter des solutions thérapeutiques et préventives efficaces à la population mondiale, nous devons également mieux comprendre l’origine de l’épidémie nouvellement induite par le coronavirus afin d’éviter de futures flambées.

    La présente évaluation moléculaire consiste à étudier par une approche bio-infomatique les faits relatifs au virus et à ses précurseurs.

    En fait, l’étude montre comment 16 fragments (gènes Env Pol et Integrase) de différentes souches, à la fois diversifiées et très récentes, des rétrovirus VIH1, VIH2 et SIV sont très probablement présents dans le génome de Covid-19.

    De plus, chacun de ces éléments est constitué de 18 nucléotides ou plus et peut donc avoir une fonction. Ils sont appelés Eléments Informatifs Exogènes (EIE).

    Parmi ces fragments, 12 sont concentrés dans une très petite région du génome de COVID-19, longueur inférieure à 900 bases, soit moins de 3% de la longueur totale de ce génome. En outre, ces empreintes sont positionnées dans 2 gènes fonctionnels de Covid-19 : les gènes de pointe orf1ab et S.

    En résumé, une région contiguë représentant 2,49% de l’ensemble du génome de Covid-19 dont 40. 99% est constitué de 12 fragments divers provenant de différentes souches de rétrovirus VIH-SIV. Certains de ces 12 EIE semblent concaténés.

    Notamment, la partie rétrovirale de ces régions, qui se compose de 8 éléments de différentes souches de VIH1, VIH2 et SIV couvre une longueur de 275 bases contiguës de Covid-19. La longueur cumulée de ces 8 éléments VIH / SIV représente 200 bases.

    Par conséquent, la densité de VIH SIV de cette région de Covid-19 est de 72,73% (200/275).

    Une grande partie de ces 16 EIE existait déjà dans les premiers génomes du SRAS dès 2003. Cependant, nous démontrons comment une nouvelle région comprenant 4 HIV1 HIV2 Exogenous Information Elements distingue radicalement toutes les souches de Covid-19 de toutes les souches de SRAS et de chauves-souris, à l’exception de celui de la chauve-souris RaTG13. Nous recueillons des faits sur les origines possibles de Covid-19. Nous avons particulièrement analysé cette petite région de 225 bases communes aux Covid-19 et à la chauve-souris RaTG13. Nous avons étudié l’évolution génétique la plus récente des souches de Covid-19 impliquées dans l’épidémie mondiale. Nous avons trouvé une occurrence significative des mutations et des suppressions dans la zone de 225 bases. Sur les génomes d’échantillonnage, nous montrons que cette région clé de 225 bases de chaque génome, riche en EIE, et la région de 1770 bases SPIKE évolue beaucoup plus vite que le génome entier correspondant (cas de 44 génomes de patients de l’État de WA Seattle, épicentre original aux Etats-Unis). Dans l’analyse comparative de la genèse de SPIKES de Covid-19 et de la chauve-souris RaTG13, nous notons deux faits anormaux :

    1) l’insertion de 4 acides aminés contigus PRRA au milieu de SPIKE (nous montrons que ce site était déjà un site de clivage optimal AVANT cette insertion).

    2) une distribution anormale de codons synonymes dans la seconde moitié de SPIKE.

    Enfin, nous montrons l’insertion dans cette région de 1770 bases SPIKE d’une paire significative d’EIEs de Plasmodium Yolii et d’un possible EIE HIV1 avec une mutation cruciale de Spike.

    Les auteurs sont Jean-Claude Perez, PhD Maths § Informatique Université de Bordeaux, CHERCHEUR INTERDISCIPLINAIRE RETRAITÉ (IBM Émérite, IBM European Research Center on Artificial Intelligence Montpellier), Bordeaux Métropole, France, et Luc Montagnier , Paris, France

    Source ► http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-lorigine-du-virus-lanalyse-du-pr-tritto-confirme-celle-du-pr-montagnier

    Pour ma part, dès le 17 avril 2020, dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/04/17/a-qui-profite-la-psychose-a-la-coronavirose/ en appui d’une vidéo et du podcast du Pr. Luc Montagnier, je démontrais qu’on pouvait répondre à la question : Cui Bono ?

    Plus tard, qui accréditait la thèse : Affaire CoV19 : Le SRAS-COV-2 Organisme Génétiquement Modifié avec séquences du génome VIH
    Étude révélatrice d’un ex-conférencier de l’OTAN

    Source Veterans Today ► https://www.veteranstoday.com/2020/05/14/wuhangate-8-sars-2-virus-gmo-built-with-hiv-breaking-study-by-bio-engineer-ex-nato-lecturer/

    Un biologiste français détruit la thèse du virus naturel ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/laffaire-cov19-ogm.pdf

    Mais que beaucoup n’ont pas voulu croire et préféré classer comme délire de conspi ! Jugez par vous-même !

    Cliquer pour accéder à laffaire-cov19-ogm.pdf

    J'aime

    1. Euh… le sida n’est pas un virus mais un syndrome d’immuno-déficience…

      Le système immunitaire est K.O, et tout ce qui passe rend malade car le corps est très affaibli !

      J'aime

  10. Relis bien ce qui dit Montagnier :

    A la découverte du virus responsable du Sida…

    AUCUN VIRUS POUR LE SIDA, MANIPULATION TOUJOURS.

    J'aime

    1. On va laisser l’entière responsabilité de son propos au Pr. Montagnier…

      À nous de faire le tri, et nos propres recherches, et donc de ne pas gober, tout cru, dans un sens, comme dans un autre !

      J'aime

  11. Salo mon :

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-a-la-rentree-le-virus-sera-toujours-la-affirme-jerome-salomon-20200814

    A jarter au plus vite, sinon nous allons vivre dans des camps de concentration nouvelle mode.

    Enfermé chez soi, autorisé à sortir avec la muselière et le collier émetteur ou le smartphone, lorsque l’état le permettra..1 fois par semaine voire mois, à proximité immédiate de chez soi.

    Étape suivante, caméras de vidéoprotection dans votre chambre à coucher afin de vérifier que vous êtes seul et que vous portez le masque pour dormir.

    Rigolez pas, l’état en est capable, surtout du pire.

    Parmi les dirigeants poly tiques et ceux de l’ombre (familles de banquiers, Kabbale) beaucoup sont des descendants directs des Nazis.

    Merkel, May et Bloody Gina sont des filles de Hitler…et la filiation est nombreuse.

    J'aime

  12. L’heure est gravissime, au nom du Ciel ,faites suivre, merci de tout coeur,

    Rappelez vous du discours de le reine d’Angleterre
    Le discours Michael Ryan . « We need to go look in families to find those people who may be sick »
    La cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de 2012.

    N’écoutez pas, ne suivez pas ceux qui pensent que ce sont de mauvaises interprétations. Ils n’ont aucune notion de quoi sont capables certains humains, en ce qui concerne les petits, en particulier les milieux occultes. Nul besoin d’entrer dans les détails pour les lecteurs du site du courageux Alexandre Lebreton.

    https://journalistessolidaires.com/enquetes/l-oms-enleve-elle-des-enfants/recpaPMoWxlXFvJmt

    Le vaccin pourrait être une vaste fumisterie, une diversion, un leurre. Ce sont les enfants qu’ils visent! Ne laissez jamais vos enfants être séparés de vous! Jamais! Au point ou nous en sommes ,le fait de remettre les petits a l’école devrait être le moindre de nos soucis.

    Quelqu’un pourrait-il me prouver que les personnes décédées du Covid étaient bien dans leurs linceuls? Faites le lien avec les petits!
    Protéger vos petits. Tout les petits.

    J'aime

    1. Personne ne peut le prouver, puisque impossibilité de voir les défunts, et le plus souvent possible incinération des corps.

      Tout est possible surtout avec le dressage de chiens à reconnaître le covid-19…soit les chiens peuvent être dressés pour tout autre chose…en imaginant le pire.

      J'aime

    2. Tiens Ratatouille, le message YT en entier !

      J’ai été avertie, il y a peu, que les enfants allaient être ciblés en France…
      On sait comment maintenant !
      Merci Ratatouille…

      Tiens, je suis la seule, en France à avoir mis au format PDF la traduction partielle mais substantielle par R71 du Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation = Meurtre Par Décret – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

      Et je le mets régulièrement à jour !

      Tout est écrit en clair : Noir sur Blanc – Blanc sur Noir !

      Cliquer pour accéder à cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

      J'aime

      1. Vouiii, il leur faut du sang et de l’adenochrome en masse !

        C’est eux ( la Kabbale et leurs sbires) ou nous les gueux !

        L’instinct de survie DOIT ÊTRE LE MAITRE …

        LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP !

        Les vrais tireurs de ficelle sont peu nombreux, ils pourraient tous s’asseoir à l’assemblée nationale, et il resterait des sièges libres.

        J'aime

    3. Preuve que ce n’est pas un délire de vieille konspi : Quarantaine Corona – les autorités sanitaires ont menacé de «séparer» les enfants dans les maisons

      Même si le coronavirus est suspectée, les enfants doivent être «isolés» au sein de la famille. En cas de non-respect, le bureau a même menacé de retirer les enfants de moins de 11 ans de la famille

      Ces ordres officiels font maintenant sensation par la suite

      Les parents et les associations de parents ont critiqué les ordres des autorités sanitaires de plusieurs États fédéraux pour isoler les enfants soupçonnés de corona au sein de la famille.

      Diane Siegloch, co-fondatrice de l’initiative nationale «Families in Crisis» , a même décrit la procédure à suivre auprès du Service de presse évangélique (epd) comme «une cruauté émotionnelle» et «un risque aigu pour le bien-être de l’enfance».

      Selon les médias, des endroits de Hesse et du Bade-Wurtemberg sont touchés.
      L’édition en ligne de la «Neue Westfälische» publiée à Bielefeld a d’abord rendu compte de l’affaire. D’après la fiche, les autorités sanitaires des districts d’Offenbach et de Karlsruhe avaient ordonné qu’il n’y ait pas de repas ensemble. Ils ont également menacé les parents qu’en cas de violation de cette règle, l’enfant serait hébergé dans un établissement fermé pendant la durée de la quarantaine.
      Les destinataires des commandes sont les parents d’enfants âgés de trois à onze ans. La lettre disait littéralement: «Votre enfant doit éviter tout contact avec les autres membres du ménage en s’assurant qu’il y a une séparation temporelle et spatiale. Pas de repas ensemble. Si possible, votre enfant doit rester seul dans une pièce séparée des autres membres du ménage.  »
      Le quartier d’Offenbach a décrit le tout dans un communiqué comme un problème de communication. Des choses comme des amendes devraient d’abord être menacées comme conséquence juridique possible, « afin de pouvoir être arrêtée si nécessaire », a indiqué une porte-parole dans la presse locale. Les passages correspondants doivent donc toujours être trouvés dans la lettre d’accompagnement, tels que les informations sur les mesures ultérieures.
      « L’Initiative Familles en Crise a apparemment un malentendu à ce sujet », assure la porte-parole du district « Offenbach Online » .
      Portez aussi un masque facial à la maison
      La ville de Bruchsal a également été touchée, selon le service de presse epd. Dans une école primaire de Bruchsal du district de Karlsruhe, 46 élèves de quatrième année ont été envoyés en quarantaine dans les conditions les plus strictes en juillet après qu’un enseignant a été testé positif.
      Dans un ordre écrit, les tuteurs légaux ont alors apparemment été priés de laisser l’enfant porter une protection buccale et nasale lorsqu’il entre en contact avec d’autres personnes à la maison. Il a également été menacé qu’en cas d’infraction, l’enfant soit «séparé de force dans un établissement fermé approprié» pendant la durée de la quarantaine.
      La lettre formulée pour les adultes a beaucoup effrayé les parents, a déclaré Siegloch. Un cas similaire s’est produit dans une garderie de Dreieich près de Francfort.
      La porte-parole de l’initiative a mis en doute la proportionnalité des mesures, même si elles sont autorisées en vertu de la loi sur la protection contre les infections (IfSG). Au Danemark, par exemple, «soins et câlins» est recommandé pour les enfants dont le test est positif.
      Certains parents de Bruchsal auraient laissé leurs enfants courir à la maison uniquement avec des masques, a déclaré Siegloch. Une famille a tiré les rideaux avant de manger ensemble, de peur que les voisins ne se réclament. Les parents, qui souhaitaient presque tous rester anonymes, n’avaient engagé aucune action en justice. La quarantaine ordonnée en juillet a maintenant été levée.
      L’ Association allemande de protection de l’enfance a également critiqué les mesures. Le journal « Bild » a cité une lettre ouverte de l’association: « La situation de quarantaine est déjà très stressante pour les familles, en particulier les enfants. Isoler les enfants de leurs parents et de leurs frères et sœurs dans cette phase est une forme de violence psychologique », explique le président de la protection de l’enfance Heinz Hilgers dans une déclaration également disponible en ligne .

      La menace de «l’épée tranchante» de l’enlèvement et du placement dans une salle d’isolement rend également les gens dans l’insécurité.

      https://autonomes.blogspot.com/2020/08/quarantaine-corona-les-autorites.html

      L’expérience de Milgram grandeur nature prend tout son sens, puisqu’il n’y était question QUE de tester notre soumission à l’autorité…

      J'aime

      1. Le Bade-Wutemberg est le Land le long de l’Alsace et des cantons de Bâle (ville et campagne).

        Karlsruhe est à 70 kms au nord de Strasbourg…

        Va falloir mettre une barrière énergétique afin que ça ne vienne pas en France.

        J'aime

    1. Oui !
      Je l’avais mis aussi sous un article de mon blog, et je l’avais fait passer à R71 !

      J’ai des problèmes de connexion ce soir, et je suis obligée de baisser le rideau.

      À demain, 15/08/2020… Ça peut swinger encore plus…
      Le temps du Serpent Noir est (re)venu…
      JBL

      P.S. : ouvrez les yeux, regardez le ciel si vous pouvez.
      Jo

      J'aime

  13. avec les masques obligatoires, les gens ne sont pas seulement spoiliés de la Terre mais aussi de l’Air

    Les masques étaient utilisés pour la torture et les esclaves

    J'aime

    1. Alors, comme l’avait bien dit le Pr. Toussaint dans sa dernière vidéo que j’ai relayée, ici-même, 40% des derniers cas sont importés et donc « étrangers » à la France.
      Maintenant, c’est quoi la nouvelle ligne éditoriale de Sputnik, et également du Palmipède que je n’ai pas acheté cette semaine là ?

      J'aime

    2. Les 15-45 ans sont les plus touchés

      Paris a, depuis, été classée vendredi, comme les Bouches-du-Rhône, département dans lequel la circulation du virus est active.

      Tarbes, France
      «Chaque jour, environ 600 personnes sont testées positives au Covid-19 dans la région dont 260 à Paris. Le taux de positivité s’établit aujourd’hui à 4,14% à Paris, à 3,6% en Île-de-France contre 2,4% en moyenne nationale», selon la préfecture.

      Les 15-45 ans sont les plus touchés, même si les autres tranches d’âge ne sont pas épargnées.

      Là où le masque n’est pas obligatoire, il est recommandé de le porter lorsqu’il y a beaucoup de monde.
      =*=
      Plus on teste, plus on trouve de gens positifs, normal, non ?
      Surtout lorsqu’on connait la fiabilité des tests.

      Mais PREUVE surtout que le port du masque ne sert ABSOLUMENT À RIEN !

      Voyez bien que la muselière n’est pas là pour vous protéger, mais vous soumettre…

      J'aime

      1. même si toute la population est positive, tant qu’elle est asymptomatique, alors cela vaut que dalle de s’occuper d’un virus qui fait rien à l’organisme

        dans leurs articles ils parlent de positifs, mais ils ne disent pas que les gens ont des symptômes, cela montre que ce sont des positifs sans symptômes

        ils perdent donc le temps avec des gens en bonne santé, ils veulent les isoler, parce qu’ils ont peur qu’ils se reproduisent

        c’est cela leur méthode de dépopulation, enfermer la tranche d’âge fertile de la population de 15 à 45 ans pour les empêcher de se reproduire, les mettre dans les camps de concentration qu’ils appeleront camps de quarantaine, où on leur forcera à bouffer des OGM, des pesticides d’arsenic, à respirer des désinfectants qui tuent les poumons, car tous les produits chimiques sans exception tuent les poumons, ainsi que la nourriture toxique OGM+ pesticides qui contiennent souvent de l’arsenic, mercure, plomb, etc…

        J'aime

      2. 1 – c’est pour entretenir le trouillometre,

        2 – le test PCR à 15 cm au fond de la fosse nasale, permet d’aller massacrer la barrière encéphalopathique,

        3 – possibilité de placer une RFID sur le coton et d’aller la placer à la limite du cerveau, voire carrément dedans ?

        J'aime

  14. Le jour de Judas => Article proposé par Elizabeth, rédactrice de Survivre au Chaos

    Et si tout ce dont nous avions peur n’était pas tout à fait faux ?

    Une Nouvelle dans l’air du temps…

    Avertissement : ce récit est une œuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

    Elise saisit sa tablette et consulta son agenda électronique, c’était vraiment une très grosse journée et comme tous les mercredis, elle ne s’appartiendrait pas… 10h00 Laurette allait faire du poney au centre équestre, 14h00 il fallait emmener Jules chez le coiffeur pour la rentrée et aller chez Kiabi pour prendre du stock, 18h00 RdV en express chez le médecin pour faire renouveler sa Ventoline. Elle gratta machinalement son nez et vérifia dans la foulée si les masques étaient tous à leur place dans son sac à main : ouf, tout était OK ! C’était sans compter avec le repas de ce soir et les copains du club de tir : 8 personnes à table, tous des allumés du 12 qui complotaient contre les dernières mesures gouvernementales et criaient à l’agonie sociétale. Elise souffla – tout à fait exaspérée – c’est certain, ils allaient liquider un pack de bière et 3 énormes pizzas XXL en refaisant le monde et comparant les performances de leurs 9 mm respectifs.

    Pourtant la société les avait protégés, tous protégés ! La plupart avaient perdu leur travail en 2020 à cause de la crise du Coronavirus, au plus tard début 2021 et le gouvernement avait fait voter en urgence un salaire universel et un tas de prestations sociales qui garantissaient aux enfants et à toute la famille une vie digne, voire confortable. En échange de quoi on leur demandait d’être des citoyens au sens civique exemplaire et de suivre les préconisations sanitaires sans la moindre exception.

    Dans le fond, c’était plutôt bien ! Pensa-t-elle en souriant. Plus d’horaires débiles au bureau, le temps d’élever les gosses et la garantie de pouvoir suivre elle-même leur scolarité désormais à mi-temps pour limiter le remplissage des classes.

    Cela faisait maintenant 9 mois qu’était passé le décret mondial pour la protection de la terre et des hommes. A cette occasion, même Israël et la Palestine avaient fini par se mettre d’accord et tous avaient enterré la hache de guerre, « Shalom » chantait-on aux fenêtres illuminées pour le 31 Décembre. « Shalom » répéta le Président en fixant les dernières statistiques démographiques.

    – Où en sommes-nous ?
    Le directeur du Renseignement Extérieur mordilla nerveusement son bic
    – 7,9 milliards. Aucune évolution.
    – Le vaccin n’a pas tenu l’ombre d’une promesse ?
    – Non Monsieur le Président, ils vont tous bien, se reproduisent comme des lapins et quoi que nous fassions, ils vivent ! Ils vivent vieux, ils vivent bien et ne risquent pas de mourir d’usure vu qu’ils ne foutent rien
    – A combien se monte la population active réelle chez nous ?
    – 12% d’actifs en équivalent temps plein réduit, soit à 29 heures par semaine et 7 semaines de congés, exceptés chez les agro-industriels qui commencent à avoir de vrais problèmes sociaux avec leurs travailleurs
    – Y’a pas moyen de les faire taire ceux-là ?
    – Non, ils viennent juste de comprendre que nous avons besoin d’eux
    – Préparez l’opération « Terre Saine » et demandez à nos voisins où ils en sont
    – Ça c’est fait : tous envisagent « Terre Saine »

    De son côté – loin de Paris – Jean graissa généreusement son glock 17 avant de le ranger et de faire la tournée des stocks, comme toutes les semaines. Survivaliste de la première heure, il croyait dur comme fer que la société était cuite. Elise le suivait mollement, le laissant « s’amuser » comme elle disait et « délirer » avec ses potes, subissant sans trop râler les achats répétés de matériel « au cas où », depuis la radio à manivelle jusqu’au filtre à eau en passant par les sacs à dos qui n’avaient finalement pas beaucoup servi. Quant aux enfants, Laurette 12 ans et Jules 14 ans, ça les faisait bien rire… Jean remonta au Salon et prépara l’apéro pendant qu’Elise expliquait au téléphone à sa meilleure amie qu’ils allaient partir 8 jours aux Baléares l’été prochain. Au fond, rien n’avait changé. L’état payait, les Français vivaient comme avant, un masque sur le museau et la gestion par intelligence artificielle du plateau santé.

    Parlons-en du plateau santé ! Jean ne décolérait pas de voir toute la famille adhérer comme un seul homme à pas moins de 20 mesures totalement liberticides, sensées garantir leur sécurité sanitaire et le parfait suivi de leurs dossiers médicaux, désormais pris en charge à 100 %, dents et yeux compris. Le tout gratuit, Jean n’y croyait pas, il pensait, comme son père avant lui, que lorsque c’est gratuit, c’est que c’est toi le produit. Reconnaissance faciale et émotionnelle, prise de température, traçage complété par des applications non obligatoires mais qui donnaient accès à tous les loisirs – restau, parcs d’attraction, salles de sports, associations, club de tir, etc. – Plus rien à payer à condition de signer l’adhésion au plan santé et d’en respecter les petites lignes. « C’est mieux pour les enfants » avait conclu Elise. Entre marginalité et soumission, 99.56 % de la population Française avait adhéré.

    Puis la vie avait repris son cours, entre coronavirus, peste pulmonaire aux States et bubonique en Russie. Tous avaient oublié. Oublié que quelque part, dans un centre de traitement ultra sécurisé, en Australie, une machine sans âme et sans à priori, gérait la vie de plus de 7 milliards d’humains polluant, mangeant et déféquant à chaque instant.

    Désormais, le « 20h00 » était devenu incontournable, journal national égrenant sobrement comme un oiseau, le condensé de l’Agence Française de Presse, lui-même validé directement par les services de communication de l’Elysée, où un jeune énarque aussi frais que la poudre qu’il sniffait, tentait de penser à la place des citoyens qu’il méprisait. C’est en se remémorant le parcours chaotique de l’année 2020 que Jean, Elise et leurs amis prirent place dans les fauteuils, verre à la main, pour écouter ce nouveau monument de propagande à la grâce de Jupiter ! Jean pensa par devers lui qu’on les prenait vraiment pour des cons, mais même avec ses amis et sa famille, il avait appris à se taire, qu’en penserait Elise ? Qu’en penserait-on au club ?

    – Passe-moi la bouteille ! Lança Elise à son homme en laissant ses yeux rivés sur l’écran.

    Face à eux, le visage souriant du jeune Président s’afficha sur fond d’Elysée, fenêtre, jardin, drapeau et regard qui semblait adressé à chacun en privé, comme si « chacun » était finalement important. Le Président ajusta d’un geste à peine nerveux sa cravate et ouvrit ses deux mains face à la caméra avant de les refermer comme sur une proie qu’il pétrissait en se raclant la gorge : il allait parler, mais ce n’était pas prévu ! Presque 70 millions de Français sur une cinquantaine de chaînes privées ou publiques l’écoutaient comme le Chrétien écoute le sermon du père ou le Musulman entend l’appel à la prière. « Chacun » savait reconnaître, dans ce rituel désormais bien rodé, que l’instant était grave.

    « Chers citoyens du monde – cette expression ayant remplacé depuis plusieurs mois celle, bien connue de Français, Françaises – Nous avons su, face à ce redoutable adversaire qu’est le coronavirus, faire preuve de courage, de loyauté envers les nôtres, de force d’acceptation et d’adaptation au nouveau Monde ! C’est avec humilité que le berger que je veux être, vous remercie et vous demande de l’accompagner pour de nouveaux challenges et surtout pour la reconstruction d’une société neuve que nous offrirons à nos enfants ! Vous n’êtes pas sans savoir que toute l’industrie alimentaire qui vous nourrit, manque de bras et de forces vives. Par ailleurs, nous avons le devoir, que dis-je : l’obligation absolue ! De nettoyer notre terre et de la faire respirer. Aussi, ai-je la fierté, l’immense joie de vous annoncer la création de nos nouvelles bases agricoles souterraines. Nos chercheurs ont créé 450 000 hectares dans tous les pays du monde. A l’abri de la pollution, à l’abri du changement climatique, à l’abri des insectes ravageurs ! Pendant que 450 000 hectares de terre fatiguée par nos cultures intensives se reposeront et feront l’objet de tous les soins pour devenir de futurs lieux de repos ou de protection des espèces rares, faune et flore comprises. Je sais qu’à cet instant même vous êtes surpris ! Comment cela a-t-il pu être fait sans que nous le sachions, qui a payé ? Mais de fabuleux mécènes ont offert toute leur fortune pour bénir ce projet que nous avons appelé « terre saine », et si tout a été fait dans l’ombre, ce n’est pas pour vous priver d’une information capitale, mais pour préparer ce qui est pour nous un véritable cadeau de nouvel an ! »

    Le Président souffla, repris sa respiration pendant que l’on voyait, dans le reflet de sa fenêtre, l’agitation des caméramans. Il jouait l’euphorie, les épaules droites et le regard joyeux, mais ses bras et ses mains cherchaient à passer sous le bureau, en esquissant un drôle de pas de danse entre ouverture et fuite. Il nous raconte quoi – pensa Jean ? Le Président reprit avec emphase :

    « 25.000 citoyens du monde (pour la France), tout à fait exemplaires, auront la chance d’intégrer ce projet afin de le soutenir et le faire grandir. Vous êtes des millions, mais notre base de données travaillera, grâce à des algorithmes, pour déterminer qui est le plus apte, en meilleure santé, ou avec les bonnes compétences, pour faire partie des hommes qui laisseront leur nom dans l’Histoire. Je sais que déjà les mains se lèvent et se portent volontaires, je sais que déjà vous vous demandez qui ? Alors nous avons choisi de ne pas vous frustrer plus après ces mois d’exigence. A l’heure où je vous parle, les 25.000 noms sont sortis des urnes de l’espoir ! Ils ont plus de 50 ans – pour leur expérience et leur sagesse – ils sont libres de toute obligation professionnelle – En couple, leurs enfants verront leurs études payées jusqu’au niveau Master 2, pendant qu’ils servent le pays. Leur épouse les accompagnera à 2 semaines d’intervalle afin que le nid soit prêt : appartement de 3 pièces entièrement meublé et doté de tout le confort de la domotique moderne, accès à tous les loisirs, y compris piscine chauffée et pistes de ski, salles de cinéma et gouvernante pour les célibataires. Nous allons maintenant vous passer une vidéo de nos nouveaux centres de l’espoir. »

    Le Président disparut et une charmante journaliste à l’entrée de ce qui ressemblait à un bunker prit la suite, micro en main, largement entourée par une équipe de militaires qui avaient plutôt l’air de préparer Bagdad. Voiturette, ascenseur et visite guidée dans ce qui ressemblait à un paradis terrestre. Tout était luxueux, le détail soigné, couvert par un ciel artificiel, mais toujours bleu. Les appartements donnaient, via des fenêtres fantômes, sur des paysages magnifiques qui faisaient s’alterner régulièrement le jour et la nuit dans un monde où cela n’existait absolument pas. Verres sortis, table fine, bouteille de bourbon posée là… les tables sentaient bon la convivialité d’autrefois. C’était juste l’endroit le plus merveilleux du monde et le club Med pouvait passer pour un clapier à côté du luxe affiché ostensiblement par l’appartement témoin.

    Puis il reprit la parole

    « Je vous sais impatient, heureux, tout comme moi. Nos rêves les plus fous vont prendre forme, la vie recommence et je peux dire aujourd’hui que si le Coronavirus nous a permis de prendre conscience de notre Terre et de créer le nouveau Monde, il faut alors presque remercier le Pangolin de circonstance. J’ai également l’immense honneur de vous annoncer que notre nouveau vaccin efficace à 100 % est opérationnel, il s’agit donc de la fin de la distanciation sociale pour tous les vaccinés ! »

    Aussitôt il se leva et embrassa ses proches collaborateurs, dans une véritable débauche de câlins politiques tandis que les caméramans, en pleurs, prenaient la main du premier costumé disponible, pour la lui serrer compulsivement.

    « Vous recevrez, dès demain, via la préfecture, puis vos mairies, votre affectation si vous êtes choisi pour vivre et faire vivre l’opération « Terre Saine ». Sur place, une liaison sans fil par ondes 6G vous permettra de communiquer avec vos proches autant que vous le souhaitez. Vos congés mensuels vous permettront de rendre visite à vos enfants que vous rejoindrez en fin de contrat au terme duquel vous bénéficierez d’un habitat neuf dans l’une des zones rénovées »

    « Vive la Terre, Vive les Français »

    Le sourire larmoyant, le Président se leva et continua de serrer quelques mains avant de disparaître de l’écran pour laisser la place à un présentateur ravi sur fond de Tour Eiffel qui clignotait comme un sapin de Noël en affichant fièrement « Terre Saine ».

    Le Président repartit, suivi par son staff avant de grimper avec légèreté dans une voiture banalisée. A sa suite le patron des renseignements et, plus sobre encore, le premier ministre qui grattait sa barbichette et faisait des moulinets avec son doigt dans son nez… Malpropre, mais nerveux !

    – Combien pour la première étape ?
    – 3 millions soigneusement répartis sur toute la planète, chacun doit avoir le sentiment qu’il a été choisi.
    – Et ensuite ?
    – 1,5 milliards d’individus sur les 6 prochains mois, le double sur les 2 prochaines années
    – Avec des algorithmes identiques ?
    – Non Monsieur ! D’abord les 50/60, puis l’ouverture aux plus de 60, puis les pathologies. Sont exclus les jeunes en parfaite santé, mais nous intégrons les handicapés en commençant par leurs parents et en proposant qu’ils les rejoignent.
    – C’est parfait. Nous n’avons de toute façon pas le choix. Nos réserves alimentaires sont à quel niveau ?
    – L’Afrique ne sera plus complémentée à partir de Juin prochain et les migrations climatiques sont prévues à partir de la future rentrée de Septembre.
    – Combien ?
    – Rien que pour la France, 27 millions de migrants. Dont 87 % de musulmans, 7 % d’intégristes toutes religions confondues, 13 % de jeunes réduits à la délinquance et 23 % de malades contagieux dont 3 % porteurs de BMR
    – BMR ?
    – Bactéries Multi Résistantes…
    – Et pour eux, comment avance le plan ?
    – Intégration directe dans le projet Terre Saine.
    – Nous sommes en mesure de traiter un tel volume ?
    – Oui Monsieur – Dès l’arrivée ils seront triés : aptes à travailler, malades ou inaptes, mais avec des organes sains. Seuls 8 % seront employés.
    – Cela se fera-t-il sans souffrance ?
    – J’ai demandé aux services Russes, qui ont pondu le programme dit d’insertion, de m’envoyer le protocole. Ils ont été vraiment excellents. A l’arrivée, après le tri sur dossier médical, les familles ne seront pas séparées, mais tous les sujets recevront un traitement neuroleptique capable de rendre heureux un condamné à la chaise électrique. C’est à ce moment que l’on prélèvera, pour chaque filière, les travailleurs, ou le reste. Dans un second temps, ils recevront une injection létale à effet retard, le temps de les acheminer vers une salle de repos où ils se coucheront eux-mêmes dans un cercueil baptisé régénérateur. Il suffira de les incinérer.
    – On leur fait le coup du régénérateur façon science-fiction ?
    – Oui, les stresser ne présente aucun intérêt. D’ailleurs, l’opération bien rythmée permet de traiter, sur les 200 bases, environ 200 000 adultes ou jeunes handicapés par jour.
    – Et comment les a-t-on choisi ?
    – Le plan Arc en Ciel, les Australiens ont été très coopératifs et ont fourni toutes les données collectées depuis 12 ans.
    – Espérons qu’on n’exécute pas les scientifiques dont nous allons avoir besoin…
    – Nous avons intégré un petit questionnaire papier, pour de vrai, afin de récupérer in extremis un sujet arrivé là par erreur
    – Ah bien… A-t-on évalué le temps de réaction de la population ?
    – 3 semaines. Ce qui provoquera la seconde vague de sélection et ainsi de suite.
    – le monde n’a de toute façon plus le temps de patienter
    Le Président se renferma avec une moue songeuse. Lui et les 53 dirigeants du Monde de demain allaient se livrer à un monstrueux génocide pour sauver la Terre. Qu’en penseraient ses petits-enfants ?

    Face à son téléviseur, Jean tremblait. Autour de lui, dans le salon, le ton montait joyeusement, Elise rêvait, les copains parlaient de monter un super club de tir avec cibles mobiles en 3D. Il débarrassa la table de l’apéro et ferma la télé, non sans demander la permission à Elise. Puis la conversation fila bon train tard dans la nuit, pendant que les enfants, attirés par ce brouhaha, n’en rataient pas une miette en planque dans le couloir.

    Ils se couchèrent, comme plusieurs milliards d’êtres humains, pleins d’espoir ou de craintes, d’en être ou pas, à moins que ça ne soit l’inverse. Tout au rêve de vivre pour soi le monde de demain et de faire partie de ces privilégiés qui seraient reconnus et bénis des générations futures.

    Elise se réveilla la première, tirée du lit par le bruit des enfants qui se battaient. Depuis la semi disparition de l’école, non seulement ils ne faisaient plus grand-chose, mais ils se battaient pour un rien. Le train-train reprenait : douche, café, tartines, puis Yoga pour elle et jardin pour Jean.

    Jean secoua le tube de dentifrice et regarda Elise dans le miroir, par-dessus son épaule. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas envisagé de la perdre. A cet instant précis, il réalisa qu’ils n’avaient plus vraiment les mêmes objectifs : elle, sa vie dite « normale », à chaque jour ; lui, son éternel plan de survie en bandoulière. Il se rinça la bouche et la rejoint au café pour leurs quelques dix minutes d’intimité avant que les enfants ne débarquent.
    – Ne me dis pas que tu y crois ?
    – Et toi ne me dis pas, encore une fois, que c’est je ne sais quelle conspiration !
    – Non mais tu penses vraiment qu’ils vont sauver le monde ?
    – Et pourquoi pas ?
    – Parce que depuis le temps qu’on a les technologies nécessaires, ils n’ont encore jamais créé je ne sais quel foutu projet visant à épargner la planète et tous ses habitants
    – Tu es vraiment un conspirationniste !
    – Non, je suis juste logique. Et puis les plus de 50 ans, c’est quoi cette blague ?
    – Ce sont les plus expérimentés
    – Ah oui, ou ceux qui n’auront plus jamais de travail
    – Tu me fatigues !
    Elise claqua son bol contre le bois de la table et se leva avec nervosité. Puis elle fila répondre à son téléphone.
    – C’est toi, c’est toi Chéri ! La Mairie vient d’appeler, tu as été choisi !
    – Non, ce n’est pas vrai, c’est une plaisanterie du Maire, tu sais comme il est blagueur
    – Il n’avait pas du tout l’air de plaisanter, tu as 2 heures pour préparer tes affaires avec ta carte d’identité numérique. Un véhicule militaire passera te prendre.
    Elise baissa le ton et se mit à pleurer. Jamais Elise n’avait envisagé de quitter ses parents qui habitaient de l’autre côté du village. Jean la prit dans ses bras et la serra tendrement.
    – Et si on refusait hein ? Jean avait pris une toute petite voix. Il se voulait rassurant.
    – Ils disent que ce n’est pas possible, c’est 6 mois de prison ferme et 45.000 euros d’amende pour désertion
    – Tu as déjà regardé ?
    – Non, c’est le Maire qui vient de me le dire, lui aussi il a un peu peur
    – Ecoute, je te propose de partir, là tout de suite, on prend les gosses et on s’en va, je fais les sacs, la bouffe est prête, on se tire
    Elise éclata en sanglots. C’était vraiment une catastrophe, elle ne pourrait plus jamais vivre normalement et voir sa mère, prendre le café chez sa tante à qui elle raconte tout depuis tout le temps.
    – Tu sais, pour le vaccin aussi tu avais dit que c’était grave, et il ne s’est rien passé ! Elise sécha ses larmes, pleine d’un énorme espoir.
    – Oui, c’est vrai. Mais là, tu ne vas plus voir tes enfants. C’est vraiment ce que tu veux ?
    – Non non, ce n’est juste pas possible, je te suis. Et sa voix s’était raffermie.
    – Aller, je prépare les sacs et on se tire
    – Mais on va où ?
    – J’ai tout prévu, tu n’as qu’à me faire confiance, nous partons en petite montagne, à pied et sans nos papiers, il faudra laisser nos portables, pour ne pas être tracés
    – C’est de la folie, je vis un cauchemar
    – Non ma chérie, c’est la sinistre réalité. Tu vois bien qu’ils payent les gens à rien foutre depuis plus de 1 an, tu crois vraiment qu’ils allaient continuer comme ça ?
    – Non, tu as sans doute raison, mais je ne réalise pas. Et que vont dire les enfants sans leurs portables, sans netflix ?
    – Ils s’y feront.
    – Ca va être l’horreur, ils vont se battre encore plus et perdront toute chance social et professionnelle
    – Parce que tu crois vraiment qu’ils ont une chance dans ce monde où il n’y a plus de travail ni d’école
    – Je sais. Je veux juste vivre comme avant.
    – Ah ! Tu aimais ça, ta conne de chef qui te harcelait et tes horaires à la con ?
    – Non plus.
    – Tu passais toute l’année sous Prozac
    – Oui, inutile de me rabaisser
    – Je ne te rabaisse pas, ce rythme : métro/boulot/dodo, c’était juste insupportable. Je file, nous n’avons que très peu de temps, on filera d’abord en voiture, puis nous la laisserons à Saint-Jean d’Esturgette avant de prendre la verte pour rejoindre le chalet, fais les bagages des petits
    – Je prends quoi ?
    – Bah comme si on partait en vacances : ils savent pour moi ?
    – Non
    – Dis leur qu’on part en vacances et tu leurs prendras les portables sans leur dire. Sinon ça va être la guerre.

    Elise et Jean avaient cessé de craindre, cessé de perdre leur salive. Chacun était parti dans ses quartiers pour préparer ce qui avait toujours été convenu tacitement : préserver la famille en toutes circonstances.

    Jean gava les sacs. 7 kilos pour les enfants, 12 pour Elise, 17 pour lui. Le glock et ses munitions, le FAP déjà dans le coffre de la voiture, la radio, la pharmacie, les rations pour 15 jours en déshydraté. On verrait le reste sur place où il y avait les vieux stocks … déjà prévus, avec les couvertures, le puit, le poêle à bois.

    Dehors, dans le village, l’ambiance était animée. Le Maire avait préparé un petit discours de départ pour Jean, les gens se réunissaient. Chacun d’envisager les choses sous son angle bien à lui, parfois envieux, parfois soulagé. Souvent soulagé en fait.

    De son côté, le Président de la République songea que vraiment, le service de comm avait raison, les nouvelles surprenantes passent toujours mieux. Il aurait du s’en souvenir, lui qui avait confiné 67 millions de Français en 48 heures. En Russie il avait été convenu de garder les petites industries et même les petits agriculteurs, qui avaient disparu en Europe. Aux USA, le Président avait exigé que l’on refasse tout l’extérieur des camps de la FEMA, disparus les barbelés et les cercueils, place à de superbes murs en brique surmontés de pots fleuris bordurés par un courant alternatif à 220 Volts dans un câble peu visible : les chacals ne passeraient pas, les hommes seraient en sécurité.

    Elise et Jean Chargèrent la voiture et Jean fila chercher les enfants. A la porte d’entrée, un homme en treillis. Jules virevolta vers son père et lui sauta au coup. « Je ne vais pas te voir avant un moment » dit-il. Le militaire tendit la main. « Je suppose que vous êtes Jean ».

    Jean pensa qu’il lui avait manqué 30 minutes. Pourquoi n’avait-il pas stocké du temps ?
    – Ma femme et moi sommes en train de divorcer
    – Donc vous partez seul pour la grande aventure ?
    – Tout à fait ! Répondit Jean avec un large sourire – Je vais chercher mes papiers et j’arrive
    – J’ai cru comprendre que votre femme partait en voyage ?
    – Oui, elle va vivre chez sa tante, c’est mieux ainsi et c’est ce qui était convenu.

    L’homme en treillis se décontracta et ré-afficha un vrai sourire. Elise se crispa et retint ses larmes. Combien de stations pour cette route-là ?

    31 Décembre 2022

    – Tu as du avoir la frayeur de ta vie Oncle Jean ?
    – Jean remua la braise et relança le vieux poêle
    – Oui, j’ai eu très peur, peur de la mort, la vraie, dans la solitude …..
    – Qu’est-ce qui t’a poussé à t’en sortir ?
    – L’amour, l’amour de mes enfants, l’amour de ma femme
    – Tu ne m’as jamais raconté comment tu avais fait ?
    – Oh ce fut presque simple. Les militaires n’étaient pas préparé à ce que qui que ce soit tente d’échapper au projet. Je suis donc resté joyeux, même avec le cœur lourd, mais je n’ai pas oublié ce que m’avait dit mon arrière-grand-père : « un prisonnier ne doit jamais renoncer à s’évader ». Je savais qu’une fois au camp – sous terre, dans la base – il serait impossible d’en sortir. J’ai donc profité des pauses repas/hygiène sur le chemin, nous formions des mini camps très encadrés avec périmètre de sécurité, mais personne ne songeait que qui que ce soit allait se tirer. Un soir, je suis parti me coucher avec mon colocataire de tente et j’ai attendu qu’il dorme. Puis je suis sorti discuter avec les soldats qui étaient en faction. L’ambiance était plutôt cool ; officiellement c’était un très beau projet. J’avais repéré que les clefs des véhicules étaient accrochées dans la tente d’intendance, je savais qu’ils buvaient un café chaque soir vers 23h00 – tu sais, c’est très important l’observation – Un bref instant, quelques secondes, peut-être 3. J’ai pris les clefs et je leur ai dit que j’allais me coucher. Il y avait fort peu de mesures de sécurité : toujours cette fichue manie de nous prendre pour des imbéciles qui allaient partir pour l’abattoir en chantant. Je suis passé sous ma tente, j’ai rampé jusqu’à la voiture et là je n’ai même pas cherché à faire discret, j’ai foncé, foncé et défoncé la barrière d’accès mobile, roulé peut-être 500 mètres et sauté de la voiture en bloquant l’accélérateur pour me donner quelques minutes. Puis je suis retourné à côté du camp : car c’était le dernier endroit où ils allaient me chercher. Et j’ai attendu. Des heures. Les heures les plus longues de ma vie. J’ai entendu les aboiements des gradés et même le commandant qui commentait les ordres de Paris : « on le retrouvera, ce n’est pas si grave, nous avons ordre de ne pas faire d’étincelle ». Puis je suis parti à pieds.
    – Et Tante Elise ?
    – Tante Elise savait qu’elle devait rejoindre le chalet !
    – Tu as marché combien de temps ?
    – J’ai marché 13 jours à raison de 35 kilomètres par jour environ. Heureusement, comme nous passions prendre les uns et les autres, nous allions très lentement. En 3 jours j’aurais pu être très loin.
    – Tu as eu de la chance !
    – Il faut toujours une part de chance.

    Jules entra avec du bois plein les mains. Depuis une douzaine de mois, il n’avait plus jamais embrassé son père. Mais il avait pris la vie à bras le corps.

    http://survivreauchaos.blogspot.com/2020/08/le-jour-de-judas.html#more

    Alors se taire ou s’abstraire ?

    Rejoindre les cyborgs ou la Résistance ?

    J'aime

  15. 15/8 – fête chrétienne – tenons-nous à l’écart des bâtiments religieux, car l’état/la Kabbale pourrait en faire brûler un autre ou plusieurs autres.

    J'aime

    1. Reconfinement et Covid-19 : définition

      Le reconfinement consiste à mettre à nouveau en place des mesures restrictives à l’encontre de la population dans le cas où une nouvelle vague du Covid-19 frappe la France. Si la propagation du nouveau coronavirus redevient problématique, l’instauration d’un deuxième confinement pourrait notamment obliger un grand nombre de Français à rester enfermés chez eux, et ce, afin de tenter de maîtriser les foyers de contagion.
      =*=
      Depuis le début, c’est le scénario qui était prévu, STOP&GO, n’oubliez pas que M. Déconfinement, Jean Castex, est drivé par… BAIN&Cie…

      C’est raccord !

      Franchement, mon Roseau, c’est trop tard pour les virer.
      Par contre, c’est encore et toujours le moment de s’organiser, dans le réel.

      J'aime

      1. Non, Jo, ce n’est pas trop tard pour les virer…

        Il faut que les personnes qui savent, agissent énergétiquement pour griller/cramer ces poly tiques dans un 1er temps, et les autres dans la foulée, ainsi que leur sbires et la Kabbale.

        J'aime

  16. @Roseau 14:13 : Agir sur le plan énergétique, OUI ! Tout à fait d’accord.

    Tiens, je vais mettre les vidéos ad hoc que tu m’as laissées ici, sous cet article ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/08/15/france-arsenal-technotronique-en-phase-finale-dachevement/

    Allez, rejoignons-nous via l’Éther, comme nous y a déjà invité Thahoketoteh, poète, penseur et activiste Mohawk ► https://jbl1960blog.wordpress.com/?s=Thahoketoteh

    Tant qu’on est vivant, c’est qu’on n’est pas mort !

    J'aime

  17. L ’architecte visionnaire de la Cité radieuse à Marseille admirait Mussolini et Pétain. Il s’est même installé en janvier 1941 à Vichy, intriguant pour prendre la direction d’un Comité d’études de l’habitation et de l’urbanisme de Paris. Les révélations sur le passé de collabo de Charles-Edouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, enflamment la Suisse. Le bâtisseur passionné est né à La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel, en 1887. L’écrivain Daniel de Roulet a demandé à la Banque nationale suisse que le portrait de Le Corbusier cesse d’orner les billets de 10 francs suisses.
    Dans sa correspondance durant les années 30 et au début de la Seconde guerre mondiale, Le Corbusier affiche ses sympathies pour le régime nazi, écrivant que « Hitler peut couronner sa vie par une oeuvre grandiose : l’aménagement de l’Europe ».
    Leurs Tests PCR bidons permettront de déclarer positif un maximum de monde pour pousser à l’obligation vaccinale. Tous les nazes qui se sont précipités pour être testés et ont été déclarés positifs seront les premiers à passer à la casserole. Avec ces tests, ils peuvent manipuler les résultats à leur guise. Tout est expliqué dans l’article suivant :
    http://www.geopolintel.fr/article2379.html
    http://www.geopolintel.fr/article2375.html
    Franchement, vous n’avez pas la désagréable impression d’être comme les petits lapins au fond de leur terrier bientôt transformés en animaux de laboratoire ?
    Devoir de mémoire sur ce qu’ils ont déjà fait et sont encore capables de faire…
    https://cogiito.com/a-la-une/histoire-de-lexperimentation-humaine-secrete-aux-etats-unis/
    La NASA a même reconnu avoir répandu du lithium par voie aérienne sur les Americains. Mais à part ça les chemtrails n’existent pas….
    https://www.wakingtimes.com/2016/04/07/nasa-confesses-to-dosing-americans-with-air-borne-lithium/
    https://stateofthenation2012.com/?p=23501

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s