L’impasse citoyenniste, contribution à une critique du citoyennisme du Collectif en 2001 – Version PDF décembre 2019

Nous sommes exactement là, où tout commence…

L’impasse citoyenniste, contribution à une critique du citoyennisme du Collectif, 2001 dans une version PDF N° 146 de 30 pages

Table des Matières ;

PREMIÈRE PARTIE ► P.  5

I Définition préalable ► P.  6

II Prémisses et fondements ► P. 7

III Le rapport à l’État, le « réformisme » et le keynésianisme ► P. 10

DEUXIÈME PARTIE ► P.  17

IV Citoyennisme et citoyens ► P. 17

V Citoyennisme et révolution ► P. 20

VI Prolétaires de tous pays, je n’ai pas de conseils à vous donner ► P.  25

VII Conclusions provisoires ► P. 27

Propositions de lectures complémentaires R71 & JBL1960 ► P.    30

Éteignons les écrans et rallumons les cerveaux… MAINTENANT !

Éducation, connaissance, diffusion, intégration, action => BOYCOTT

C’EST ICI & MAINTENANT et surtout de LÀ OÙ NOUS SOMMES…

Ce texte écrit en 2001 je le rappelle, entre en résonance avec ce que nous vivons actuellement en France depuis le 5 décembre dernier, concernant la réforme des retraites, mais depuis le 17 novembre 2018 avec le Mouvement des Gilets Jaunes, et pour certains d’entre nous, comme R71 depuis 2010, mézigue depuis décembre 2015 ici-même, depuis des années. 18 ans plus tard, malgré nos éveils toujours plus nombreux, rien n’a vraiment changé.

Page 16 du PDF : Si les citoyennistes peuvent parler de crise, c’est que l’État en a parlé d’abord. Depuis trente ans, la France est, paraît-il, en crise. Cette “crise”, bien réelle au début, a bien plutôt été ensuite une façon de justifier l’exploitation. Aujourd’hui, c’est la “reprise” qui joue ce rôle, et les réformistes sont bien embêtés. Les voilà contraints de réajuster leur discours, toujours calqué sur celui de l’État, et ceux qui il y a six mois nous parlaient d’une crise mondiale généralisée nous parlent aujourd’hui de “répartir les fruits de la croissance”. Où est la cohérence ?

Où sont-ils donc, ces keynésiens antilibéraux, ces réformistes sans réformes, ces étatistes qui ne peuvent participer à un État, ces citoyennistes ?

La réponse est simple : ils sont dans une impasse.

Il peut paraître saugrenu d’affirmer qu’un mouvement qui occupe si manifestement tout le terrain de la contestation puisse se trouver dans une impasse.

Certains y verront une affirmation gratuite, dictée par on ne sait quel ressentiment. Nous avons pourtant évoqué tout à l’heure la décomposition et la disparition d’un mouvement bien plus ancien, et pourvu d’une base sociale infiniment plus large et plus combative, sans pour cela avoir à prendre de précautions oratoires particulières, tant cette disparition semble aujourd’hui évidente. De la même manière, nous pensons qu’un autre mouvement social est possible, sur des bases jusqu’alors inédites.

C’est de croire ENCORE et TOUJOURS en l’État et le capitalisme…

Ce texte témoigne, ô combien, qu’en 2019 non seulement il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Et combien toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais totalement contre-productive, aussi ignorons-les ► Tract Aux Gilets Jaunes (PDF) à diffuser sans pitié.

Et comme malheureusement, Noël tombe toujours en décembre, et que le père noël de la défense du progrès social capitaliste est toujours une ordure… En avant… Vers la grève sauvage généralisée contre tous les bonzes politiques, syndicaux et médiatiques de la merde capitaliste et pour l’abolition du salariat et de l’État ► https://guerredeclasse.fr/wp-content/uploads/2019/12/tract-GDC-2.pdf

C’est pourquoi (les bonzes politiques, syndicaux et médiatiques) : L’État et le gouvernement-qui-ment nous assènent que, que nous le voulions ou non, la réforme de la retraite à points se fera, elle s’imposera à nous et par la force si besoin est grâce aux syndicats réformistes prêts à négocier mais également avec toutes celles et ceux qui pensent impossible, inéluctable et irréversible de sortir de ce cycle mortifère pour instaurer une société SANS/CONTRE l’ÉtatNouvelle version PDF de l’Introduction au Défi Celtique d’Alain Guillerm {6bis de 43 pages} – Publication initiale de larges extraits du livre, en analyse, par Résistance 71 en août 2015 – Revue, corrigée & Complétée par JBL1960 en décembre 2019.

Pourtant nous sommes nombreux à vous avoir donner les preuves que Macron avait été missionné par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID, le biométrique, la reconnaissance faciale, pour nous enfermer (pas tous) dans des Mégalopoles Connectées / Smart CitiesQuand le peuple chinois s’éveillera…

Avec cette réforme des retraites il parachève l’Agenda oligarchique de dépopulation en nous liquidant pour le seul profit des Banksters, des Grands Groupes et Fonds de pension comme BlackRock et comme d’hab ;

https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/eure-et-loir/reforme-retraites-depute-eure-loir-saisit-hatvp-examiner-influence-societe-blackrock-1763697.html

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/12/17/conflit-dinterets-le-depute-olivier-marleix-saisit-la-hatvp-sur-la-reforme-des-retraites/

DELEVOYE = RENDS L’OSEILLE ET TIRE-TOI ! Alors Delevoye a démissioné certes, et la HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique) a  annoncé mercredi avoir saisi la justice pour les « omissions » en « nombre » de l’ex-haut commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, dans sa déclaration d’intérêts ► https://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-haute-autorite-pour-la-transparence-saisit-la-justice-pour-les-omissions-de-delevoye_2111735.html et encore JP avait-il aussi oublié une casserole/mandat chez Téfal ► https://fr.sputniknews.com/caricatures/201912181042619473-apres-sa-demission-jean-paul-delevoye-continue-de-cumuler-les-casseroles/

Après l’enfumage immédiat avec le regretté Delevoye qui avait juste oublié un 14ème mandat, ICI, son remplaçant arrive lui directement avec ses casseroles (Téfal ?) ► https://www.linternaute.com/actualite/politique/2413821-laurent-pietraszewski-les-explications-sur-sa-remuneration-par-auchan/ Et on peut vous en trouver des kilomètres, c’est absolument sans fin. Donc ;

NON, STOP, ÇA SUFFIT & HALTE AU SKETCH !

Page 26 du PDF : On a vu que la globalisation des individus déborde largement les limites du travail salarié. Chaque aspect de la vie est soumis à cette globalisation, et c’est donc chaque aspect de la vie qui demandera à être transformé, unitairement. Dit plus simplement, on ne peut aujourd’hui rien changer sans finalement tout changer. Cela sera la principale condition de la révolution à venir.

Très concrètement, chaque problème que le capitalisme nous léguera ne pourra se résoudre qu’à l’échelle d’une société entière. Déchets nucléaires, transports, agriculture, tout ceci nous conduira à des choix et des modes d’organisation qui devront être conduits globalement, hors de la propriété privée et de la division hiérarchique du travail. Et il ne s’agira pas seulement de travail.

On veut pas crever mieux, on veut vivre vraiment !

Étudions et intégrons ce nouveau texte puissant, profond et lumineux à notre réalité d’aujourd’hui, qui est d’être capables, tous ensemble, de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires, par notre complémentarité unificatrice…

JBL1960