REFUSONS LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EnMarche ! (Vidéo VOSTFR)

En France !

DERNIÈRES INFOS POUR METTRE UN TERME DÉFINITIF À TOUT ÇA !

Version PDF N° 138 de 73 pages du 30 octobre 2019, réalisée par Jo Busta Lally ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

Et partout ailleurs dans le monde dit « libre » !

5G Apocalypse – VOSTFR (Version Originale Sous-titrée Français)

[ https://www.youtube.com/watch?time_continue=40&v=Xhtgobb7MIE&feature=emb_logo ] Au cas où YT la supprimerait

Un documentaire complet par Sacha Stone mettant en avant la menace existentielle qui représente la 5G pour l’humanité, comme on ne l’aurait jamais imaginé !

Proposé par Christophe : S’il vous plaît, PARTAGEZ cela autant que le cœur vous en dit… Utilisez-le pour défier vos bureaucrates locaux, technocrates, praticiens de santé, gouvernements municipaux, régionaux, national, et par dessus tout… votre famille et vos amis.

Et par Résistance 71, dans ► Dictature technotronique en marche… l’apocalypse 5G et grille de contrôle eugéniste planétaire (Vidéo)

Résistance 71 | 13 novembre 2019

Éteignons les écrans et rallumons les cerveaux… MAINTENANT !
Éducation, connaissance, diffusion, intégration, action => BOYCOTT

En France ; Si on laisse faire Macron et son orchestre alors ce sera la fusion, actuellement en cours, de la haute finance impérialiste totalitaire et eugéniste occidentale avec son homologue chinoise, qui elle possède une infrastructure coercitive couplée à un arsenal TECHNOTRONIQUE bien plus dévouée que celle de l’occident à l’heure qu’il est…

ENSEMBLE, EMPÊCHONS-LES DE REFERMER LES GRILLES TOTALITAIRES SUR NOUS & AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD…

Il y a un autre chemin, une autre voie, à nous de voir si nous voulons rejoindre les cyborgs et accepter la DICTATURE TECHNOTRONIQUE ou être et incarner la RÉSISTANCE

Et ça commence MAINTENANT car il n’y a rien à attendre, rien à voir et surtout rien à espérer de cette Société et/ou de ce Système là. Aussi, dès maintenant, appelons à boycotter les prochaines élections municipales et en même temps, organisons-nous en associations libres, volontaires et autogérées HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS !

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

UNION + RÉFLEXION + ORGANISATION + ACTIONS COLLECTIVES HORS INSTITUTIONS = ACTION DIRECTE EFFICACE

Sans armes, ni haine, ni violence autant que possible !

Les Indispensables PDF pour nous permettre de nous lever et dire NON et en masse et STOPPER NET l’arsenal technotronique mis en œuvre par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ; Grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées / Smart Cities ;

PDF N° 111 de 65 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

PDF N° 100 de 55 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee.pdf

PDF de 8 pages ► Preuves que la Télé-Médecine, c’est pas bon pour la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

PDF de 11 pages, fiscalité des retraités ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf

PDF sur 1 page de la copie d’écran du site des conseils D’ENGIE en cas de problème ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf

PDF N° 92 de 17 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents-8-avril-2019.pdf

PDF sur 2 pages ► Preuve du puçage humain RFID en France et en Navarre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

PDF N° 87 de 43 pages ► DOSSIER COMPLET (EXPLOSIF) sur les dangers avérés de TOUS les COMPTEURS COMMUNICANTS, la 5G et Cie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/stop-linky-gazpar-5g-cie-version-pdf-jbl1960-mars-2019.pdf

PREUVES COMPLÉMENTAIRES EN VERSION PDF ;

PDF du Mail d’information d’Énedis concernant la pose du compteur Linky ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/08/courrier-enedis-pour-installation-linky.pdf

PDF du courrier envoyé par GRDF pour l’installation des compteurs communicants GAZPAR par OKSERVICE ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-de-grdf-installation-gazpar-par-ok-service.pdf

PDF du courrier envoyé par OKSERVICE pour l’installation du GAZPAR pour GRDF ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-okservice-pour-installation-gazpar-pour-grdf.pdf

POUR INFO : RAPPEL de la version PDF du dépliant promotionnel d’ÉNEDIS énumérant tous les avantages du nouveau compteur LINKY ►  https://www.enedis.fr/sites/default/files/Linky_tout_simplement.pdf qui figure à la page 61 du dernier PDF en analyse, introduit par ce billet de blog ► DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la mise en place de la DICTATURE TECHNOTRONIQUE par Jo Busta Lally (PDF)

RAPPEL POUR PREUVE : que le problème des ondes (micro et radio) n’est pas un danger et un problème QUE pour la santé, il y va aussi du contrôle dictatorial de l’information sur TOUT et POUR TOUT. Et ces deux aspects sont absolument INDISSOCIABLES ! Pour preuve ce PDF de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf à la page 34 du dernier PDF que Résistance 71 m’a fait l’amitié de traduire partiellement et qui témoigne que les dangers réels de la 5G et toutes ses conséquences sont connus depuis au moins 1972 !

INÉDIT ► Preuve que la surchauffe des douilles est un problème pour LANDIS & GYR constructeur/fournisseur des compteurs communicants Linky mais aussi GAZPAR, AQUARIUS, TÉLÉO cause d’explosions et d’incendies : RAPPORT CONFIDENTIEL par LANDIS & GYR Octobre 2013, que j’ai partiellement traduit directement sur chaque page du rapport ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/rapportlandisetgyr2013-surchauffe-des-douilles.pdf par Jo Busta Lally

Pour retrouver toutes mes autres versions PDFs (138, 2 autres à venir) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

INFOS COMPLÉMENTAIRES DU JOUR qui démontrent des risques réels et avérés que nous courrons à laisser faire sans réagir la mise en place VIA la 5G des compteurs communicants, du tout connecté pour leur finalité ; Nous parquer (pas tous) dans des Villes Connectées / Smart Cities ;

En refusant le déploiement de la 5G déjà, nous porterons un coup d’arrêt définitif à tout ça ; APPEL À RÉSISTER !

Résultat de recherche d'images pour

Quand ÉNEDIS installe des compteurs Linky dans des immeubles voués à la démolition

Val-de-Marne : des compteurs Linky installés dans un immeuble fantôme

Un smartphone explose et tue un jeune homme de 22 ans. Un smartphone a explosé et tué un jeune homme de 22 ans en Inde. D’après l’enquête menée par les forces de police, le téléphone était branché à un câble de recharge lors de l’incident. Le corps de la victime a été retrouvé complètement brûlé gisant sur son lit

Facebook active en permanence la caméra des iPhone. Facebook active en permanence la caméra des iPhone sous iOS 13.2.2. Un comportement inquiétant qui semble relever d’un bug propre à cette version d’iOS et impossible à reproduire sous Android. Le problème, c’est que cela résonne avec des rumeurs selon lesquelles Facebook espionne les conversations vocales des utilisateurs pour leur présenter de la publicité ciblée

Voiture autonome : Uber utilise les technos de Google sans autorisation : VOITURES AUTONOMES – Un audit indépendant a prouvé qu’Uber utilisait toujours les systèmes de Waymo (Google), alors qu’un accord à l’amiable avait été trouvé en 2018 pour éviter un procès

JBL1960

27 réflexions sur « REFUSONS LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EnMarche ! (Vidéo VOSTFR) »

  1. En Vendée, une ZAD contre un projet de nouveau port, imposé contre vents et marées..

    À Brétignolles-sur-Mer, en Vendée, un projet de port de plaisance suscite une forte opposition. Le littoral, pourtant censé être protégé, a été fracturé par les premiers travaux. Face à une procédure et des décisions publiques qui soulèvent de nombreuses questions, une nouvelle « zone à défendre » s’organise.

    Le somptueux pin parasol, qui dominait le rond point à l’entrée de la plage, a disparu. Les haies de chênes verts qui ombrageaient le parking aussi. Ne restent que des trous béants et des fagots de bois. En face, sur le sable, les restes de grands cyprès sont renversés, entremêlés, abandonnés. Un cimetière d’arbres. Un massacre accompli à la tronçonneuse et poursuivi plus loin, à la pelleteuse : en témoigne ce qui reste de la dune qui surplombait la plage. Éventrée, elle est réduite à un talus bancal, encore tapissé d’immortelles aux fleurs jaunes. Sur la plage, en cette semaine de vacances de la Toussaint, des promeneurs, les élèves de l’école de voile, des enfants qui jouent…

    La Normandelière, superbe fragment de littoral vendéen qui mêle estran rocheux et plage de sable, telle que l’ont connu des générations de familles de Brétignolles-sur-Mer, n’est déjà plus. La destruction de ce site naturel, considéré depuis 1970 par le Conservatoire du littoral comme une zone à protéger, n’a pris que quelques jours, du 24 septembre au 8 octobre. Le temps d’effectuer les travaux préparatoires au chantier du port de plaisance que le maire de cette station balnéaire, Christophe Chabot, entend créer ici, ex-nihilo : 915 anneaux et deux bassins pour accueillir, dès 2023, voiliers et bateaux à moteur.

    Source ► https://www.bastamag.net/ZAD-Bretignolles-port-de-plaisance-loi-littoral-risque-submersion-tempete

    Grâce à Volti du site Les Moutons Enragés ► https://lesmoutonsenrages.fr/2019/11/13/en-vendee-une-zad-contre-un-projet-de-nouveau-port-impose-contre-vents-et-marees/

    De ZAD à ZOMIA il n’y a qu’un pas que nous pouvons franchir, ensemble ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/06/08/pouvoir-dire-non-et-donc-refuser-detre-gouvernes-de-zad-a-zomia/ et allègrement !!!

    JBL

    J'aime

  2. APPEL À L’ARMÉE AUX GENS D’ARMES & À LA POLICE :

    Le soldat

    Ricardo Flores Magon
    1912

    Sur une route se rencontrent un soldat et un travailleur.

    — Où vas-tu, demande le soldat ?

    — À l’usine, lui répond le travailleur, et toi, où vas-tu ?

    — Je vais à la caserne ; dans le village de Z les gens se sont soulevés et on nous a donné ordre de réprimer la rébellion dans le sang et le feu.

    — Peux-tu me dire, lui demande le travailleur, pourquoi ces gens se sont soulevés ?

    — Bien-sûr que je peux te le dire : ces gens, du lever au coucher du soleil, refusent de payer leurs loyers pour leur maison, la location de leurs lopins de terre, leurs impôts au gouvernement ; et quand les autorités se sont présentées pour évincer ces gens des maisons, pour les expulser de la terre, tout en voulant collecter l’impôt dû au gouvernement, les habitants ont résisté, ils ont poignardé le juge, le notaire, les fonctionnaires, les gendarmes, le maire et ses assistants. Ils ont brûlé les archives et sont montés sur l’édifice le plus élevé pour y accrocher un drapeau rouge avec des inscriptions en blanc qui disaient « Terre et Liberté ».

    Le travailleur est ébranlé. Il voit que ce sont ceux de sa classe : les pauvres, les déshérités, les prolétaires qui se sont révoltés.

    — Et tu t’en va les battre, lui demande le travailleur ?

    — Mais oui, lui réplique l’esclave en uniforme. Ces gens attentent au droit de propriété privée et il est du devoir du gouvernement de protéger les intérêts des riches.

    — Mais toi, tu n’est pas un riche, lui dit le travailleur. Quel intérêt as-tu de tuer ces pauvres gens ?

    — Je dois faire respecter la Loi, lui répond sèchement le soldat.

    — LA LOI ! lui gueule le travailleur, La Loi qui soutient les privilèges de quelques-uns ! La Loi qui est un énorme poids pour ceux d’en bas ; une garantie de liberté et de bien-être pour ceux d’en haut ! T’es un pauvre, mais toutefois tu soutiens la Loi qui écrase ceux de ta classe. Ton père, ton frère, tes pairs sont pauvres ; ceux qui se sont soulevés dans le village de Z sont des pauvres qui souffrent comme toi et tes parents et tes pairs et qui sait, peut-être qu’il y a dans les insurgés des membres de ta famille ! Le soldat haussa les épaules, cracha sur les herbes qui bordent le chemin, lança un regard méprisant au travailleur et cria :

    — La Loi doit s’appliquer à toutes les choses ! Si mon père l’enfreint, je le tuerai, parce que voilà ce que m’ordonne la Loi !

    — Bon, dit le travailleur, alors marche et assassine le sang de ton sang et la chair de ta chair !

    Le travailleur et le soldat continuèrent leur chemin dans des directions opposées : le premier pour aller au travail afin de rendre plus riche le maître et le second pour aller tuer afin d’assurer au maître la jouissance des « ses » richesses. Pendant ce temps, le village de Z était le théâtre d’une activité, d’une gaieté, d’un enthousiasme sans limite. La tristesse d’hier avait disparu. Tous les habitants étaient dans la rue à célébrer le jour de la liberté. Un ancien haranguait la foule de cette manière :

    — Compagnons : maintenant chacun de nous est son propre maître, célébrons notre victoire ; un inventaire doit être fait de tout ce qu’il y a dans le village et aux alentours afin de savoir quels éléments nous possédons et quels outils serviront à notre travail et ensuite, comme des frères, une fois terminée la célébration de notre triomphe, dédions-nous à travailler à produire des choses utiles pour tous et…

    Il n’a pas pu terminer sa phrase… On entendit la décharge d’une arme à feu et l’ancien, mortellement blessé, tomba face première sur le sol sans pouvoir se relever. Le soldat avait tué son père…

    =*=
    Rejoignez-nous, ne vous suicidez-plus pour un pouvoir qui ne tient plus que grâce à vous !

    Ricardo Flores Magon ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/10/05/textes-choisis-anarchistes-de-ricardo-flores-magon-1874-1922-en-version-pdf-gratuite/

    J'aime

  3. La konnerie n’a aucune limite : L’essence est trop chère ? «Roulez à vélo» répond Christine Lagarde ► https://www.20minutes.fr/index/192466-20071105-essence-trop-chere-roulez-a-velo-repond-christine-lagarde?fbclid=IwAR2Oa7ehNSjpsweadgg86TsbIAcDlP16y_3H4gLMcVfuEhVB1tG8d8VQzOY

    Préparer l’avenir

    Puis dimanche, dans un entretien au «Parisien», elle a appelé à «utiliser les bicyclettes». «J’en appelle à l’intelligence des Français. Le postulat de départ est simple : les énergies fossiles vont devenir de plus en plus rares. Or, ce qui est rare est cher… En réponse, les Français doivent adopter des comportements et des modes de consommation différents à la fois pour préserver leur pouvoir d’achat et pour préparer l’avenir.»

    =*=
    Justement il y a une autre théorie (pas pour continuer à consommer comme des nazes, hein ?) russo-ukrainiennes sur l’origine abiotique du pétrole ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdftheoriepetroleabiotiquer71.pdf

    Mais chut faut pas le répéter…
    JBL

    J'aime

    1. Lorsque Dame Lagarde lance cette boutade à vélo, elle est Ministre de l’Économie et des Finances de Sarko l’Américain (1ère taupe zunienne placée à l’Élysée).

      Macron ayant été chargé lui de parachever le tout, nous compris, il était donc logique que Dame Christine soit placée, en tête de gondole du SuperMarket Européen.

      Et pour ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, ben la boucle est presque bouclée…

      Tels des grains de sable, bien placés aux bons endroits, enrayons la Machine à nous Tuer, et mieux STOPPONS LA !

      Mettons là à l’arrêt, définitivement !!!

      JBL

      J'aime

  4. Concernant la Télémédecine ou l’E-Santé si vous voulez ;

    https://fr.sputniknews.com/france/201911141042425167-il-meurt-apres-avoir-appele-trois-fois-le-samu/

    Le parquet de Nancy a ouvert une procédure de recherche des causes du décès d’un homme mort peu après l’arrivée des urgences. Il avait appelé trois fois le Samu en l’espace d’un quart d’heure.

    Le 6 novembre, un habitant de Dombasle-sur-Meurthe, situé à 15 kilomètres de Nancy, a été emporté par un malaise à son domicile après avoir vainement appelé le Samu à trois reprises, relate L’Est Républicain. Une procédure de recherche des causes de la mort a été ouverte par le parquet de Nancy.

    Une amie de cet homme de 54 ans, qui était venue lui rendre visite, a raconté au média qu’il avait subitement ressenti une forte douleur à la poitrine et ne parvenait plus à bouger une jambe.

    Il a d’abord téléphoné à son médecin traitant, en Moselle, ce dernier lui conseillant d’aller aux urgences.

    «Faute de voiture pour l’y conduire, j’ai appelé les pompiers», a poursuivi l’amie en question.

    Le Samu raccroche à trois reprises

    Les pompiers ont transmis ces trois appels au Samu où, à trois reprises, on a raccroché.

    Lors du premier appel, il a été expliqué à la femme qu’il s’agissait d’une grippe et qu’il fallait emmener le patient chez son médecin traitant.

    Selon l’amie, un quatrième appel d’urgence a été fait aux pompiers, durant lequel elle a «haussé le ton».

    «Cette fois on ne m’a pas passé le Samu ! Et trois pompiers sont arrivés», a-t-elle enchaîné.

    La tentative de réanimation reste vaine

    Peu après leur arrivée, l’homme a fait un arrêt cardiaque et la tentative de réanimation par une équipe du Samu venue en renfort est restée vaine.

    Contacté par L’Est Républicain, le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Nancy a précisé «qu’une enquête interne en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) est en cours. Elle permettra d’analyser les conditions de prise en charge du patient».
    =*=
    La non prise en charge du patient plutôt, puisqu’il est mort ce pauvre homme…

    J’ai traité de ce dossier, en profondeur, dans les différents PDF recensés plus haut, et spécifiquement dans celui-ci ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

    JBL

    J'aime

    1. Il faut savoir que les médecins, surtout les jeunes, vous proposent/obligent de prendre RDV via Doctolib, donc il faut avoir un smartphone et un PC d’accord.

      Maintenant, il vous propose une e-consultation !

      Je suppose qu’ils vont nous proposer, bientôt, de prendre des e-traitements ???

      Nimportenawak.
      JBL

      J'aime

      1. la e-santé va causer des attaques cardiaques vu que les ondes détruisent les globules rouges et les empêchent d’apporter l’oxygène aux organes

        J'aime

  5. https://www.robindestoits.org/

    Protection de la santé des usagers surexposés aux ondes des téléphones portables : l’appel de nos associations au gouvernement !

    LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT (qui ment, et qui s’en carre surtout) mais à lire pour ceux qui on encore des doutes !

    Le magazine Marianne publie aujourd’hui sur son site Internet cette lettre ouverte aux ministres Agnès Buzyn, Elisabeth Borne et Bruno Le Maire signée avec six autres associations œuvrant pour la protection de la santé publique. Nous comptons sur vous pour la relayer et signer la pétition.

    Protection de la santé des usagers surexposés aux ondes des téléphones portables : l’appel de nos associations au gouvernement !

    Depuis plus de 30 ans les industriels de la téléphonie mobile ont sciemment choisi de tromper les milliards d’utilisateurs de téléphones portables, en les surexposant bien au-delà des seuils d’exposition générant des risques pour la santé des citoyens et celle de leurs enfants. Ce nouveau scandale industriel et sanitaire porte un nom : le « Phonegate ».

    Profitant d’une réglementation faite sur mesure en 1993 par l’entremise d’une agence non gouvernementale, à savoir l’ICNIRP (Commission internationale sur la protection contre les radiations non ionisantes), les fabricants bénéficient depuis de seuils limites d’exposition qui ne prennent en compte que les effets dits thermiques, ignorant sciemment les effets biologiques apparaissant à court ou à long terme. Un système de régulation, au niveau international, leur permet, en toute déloyauté, de privilégier la puissance d’émission des appareils à la santé publique.

    La grande majorité des agences de régulation et de contrôle internationales, dont fait partie l’Agence nationale des fréquences (ANFR) ont fermé les yeux sur ces pratiques trompeuses et ont cautionné le discours ambiant privilégiant les intérêts des mêmes industriels, le tout grâce à un mélange tout à fait dérangeant de conflits d’intérêts à tous les étages.
    Quand aux pouvoirs publics, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’encore une fois, ils auront attendu d’être mis au pied du mur, pour enfin réagir.

    Le vendredi 25 octobre 2019, les trois ministres concernés – Santé, Ecologie et Economie – ont enfin, sous la pression des révélations, des actions en justice et de la pétition regroupant près de 6 500 signataires, portées par l’association Alerte Phonegate, annoncé une série de mesures dont certaines étaient attendues depuis plus de 3 ans. Les publications des rapports de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de juillet 2016 et octobre 2019 contribuent à rendre urgente l’application des recommandations de cette dernière.

    La plus importante est certainement le fait d’agir au niveau européen pour ne plus tester les téléphones portables à une distance inappropriée du corps ou de la tête. Le test au contact, soit à 0 mm de la peau s’impose depuis toujours et doit devenir au plus vite une réalité en France, en Europe, et dans le monde entier.

    Par ailleurs, au vu des millions de Smartphones possédés par des citoyens ignorants de leur non-conformité, il est impératif que des campagnes d’information soient lancées à travers les médias.

    Les téléphones portables, qu’ils soient utilisés aujourd’hui ou peut-être achetés pour les fêtes de fin d’année, font courir un risque à la santé des citoyens. Et ce d’autant plus que, par volonté de ne pas affoler les populations, les pouvoirs publics continuent à ne pas lancer de campagnes de prévention et de bons usages, qui soient à la hauteur des enjeux de santé publique, et en cohérence avec la place des smartphones dans la vie privée et professionnelle.
    Les « 6 bons comportements » qui sont associés au communiqué gouvernemental montrent à quel point ce sujet n’est pas traité avec le sérieux qu’il mérite. Certaines recommandations ne sont pas prises en compte, à savoir ne pas garder son téléphone portable dans une poche ou de ne pas le tenir au contact de l’oreille, et ce alors que l’ANSES vient de publier un nouveau rapport pour mettre en garde contre cet usage et demander le rappel ou la mise à jour de certains mobiles vendus avant la nouvelle réglementation européenne de 2016.

    Pire encore, l’usage du Kit mains libres avec cordon est aussi à remettre en question. Il est à rappeler que, déjà en 2017, l’agence de Santé californienne a émis des recommandations en ce sens visant à mettre en garde les utilisateurs, ses conseils étant de ne les utiliser que pour des appels courts et de ne pas les utiliser pour écouter de la musique ou voir un film.

    Pour finir, les ministères concernés ont annoncé vouloir réunir les principaux constructeurs pour qu’ils « s’engagent dans une démarche volontaire à mettre à jour les logiciels de leurs modèles ».

    Nous en saluons le principe mais pas la finalité ; car, dans la réalité, ces mises à jour vont avoir pour conséquence une baisse notable de la connectivité de l’appareil au réseau. Et ce sera la double peine pour l’utilisateur qui, après avoir été surexposé parfois plus de 4 fois au-delà des limites à risques pour la santé, se verra obligé de changer de Smartphone… mais sans plus de garantie sur son niveau d’exposition réel.

    Dans ce contexte de tromperie généralisée des industriels du secteur, il apparait nécessaire de mettre un arrêt à tout déploiement de la téléphonie 5G, car toutes ces révélations rendent encore plus inacceptable la volonté du gouvernement d’assouplir le cadre réglementant l’installation de dizaines de milliers d’antennes relais, dont celles de cinquième génération, et de rendre plus permissives des normes d’exposition toujours plus porteuses de risques pour la santé des riverains.
    Nous demandons donc aux ministres Agnès Buzyn, Elisabeth Borne et Bruno Le Maire de bien vouloir nous recevoir au plus vite et, dans tous les cas, avant la réunion prévue avec les industriels pour que nous puissions leur faire part de nos propositions, tant en matière réglementaire, que sur les enjeux de prévention face à ce nouveau scandale.

    Et d’ici-là nous conseillons à tous de ne plus porter les téléphones au contact de votre oreille ou dans une poche. Un geste simple qui peut sauver la vie !

    Les associations signataires :

    Alerte Phonegate ; Robin des toits – Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Electro Magnétiques – Santé Environnement Rhône Alpes – Association Zones Blanches – WECF (Women engage for a common future) France – Conseil National des Associations Familiales Laïques

    J'aime

    1. Grâce au site Les Moutons Enragés ► https://lesmoutonsenrages.fr/2019/11/15/scandale-du-phone-gate-lettre-ouverte-au-gouvernement/

      Mais je le redis, écrire au gouvernement pour quoi faire ?

      Quant la finalité est, après un grand nettoyage de 7 milliards d’humains, parquer les 500 millions restant dans des Smart-cities ?

      En France cela représente « que » 3 millions 500 mille personnes (sur 70 millions d’habitants, j’ai arrondi) à parquer dans 50 Mégalopoles connectées, cela représente 70 000 personnes à contrôler, c’est gérable, tout à fait gérable pour eux…

      Mais vraiment pas trop glop pour nous, hein ?
      JBL

      J'aime

  6. Relation de causes à effets concernant les tremblements de terre dans la Drôme et dans l’Ardèche de ces derniers jours !

    https://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/gaz-de-schiste-des-mini-seismes-aux-royaume-uni_3014283.html (11/2018)

    Drôme-Ardèche : Total pourrait renoncer au gaz de schiste
    Mardi 19 janvier 2016 à 11:20 – Mis à jour le mardi 19 janvier 2016 à 13:49 – Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche ► https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/drome-ardeche-total-pourrait-renoncer-au-gaz-de-schiste-1453198812

    http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2019/11/11/S%C3%A9isme-de-5%2C5-sur-l-%C3%A9chelle-de-Richter-%C3%A0-30-km-du-site-atomique-du-Tricastin

    Séisme de 5,5 sur l’échelle de Richter à 30 km des sites atomiques du Tricastin et de Cruas : Ce lundi matin à 11h54 un fort séisme de 5,5 sur l’échelle de Richter, a frappé la vallée du Rhône. L’épicentre, situé en Ardèche à Le Teil, se trouve à moins de 20 km de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) où la secousse a été ressentie dans la salle des machines des réacteurs, et à 30 km du site atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse). La terre a tremblé également jusqu’à Avignon au sud et jusqu’à Lyon au nord.
    =*=
    Officiellement le gouvernement en 2012 aurait refusé le permis de gaz de schiste à Total pour la Ardèche, mais qui sait depuis, peut-être que Total l’a obtenu quand même, et l’a caché aux médias…

    À vos pioches et piolets cette info est à creuser…
    JBL

    J'aime

    1. Voici, notamment pourquoi : Fracking or not fracking ?

      Gaz de schiste : selon Fillon il est « criminel de se passer des recherches »

      PARIS (AFP) – L’ancien Premier ministre UMP François Fillon a estimé mardi qu’il était « criminel » de s’interdire les recherches sur le gaz de schiste en France.

      Comme on lui demandait sur BFMTV-RMC s’il fallait revenir sur le moratoire interdisant toute exploration de cette source d’énergie, le député de Paris et candidat à la présidence de l’UMP a répondu : « Oui. La France ne peut pas continuer à avoir peur de tout. On est dans un pays où on a peur de l’étranger, du nucléaire, des OGM, du gaz de schiste… »

      Interrogé sur la législation des plus restrictives adoptée sous le quinquennat précédent, M. Fillon a observé: « Le gouvernement avait proposé un texte qui permettait de continuer les expérimentations. Je reconnais que ma majorité ne nous a pas suivis et qu’elle a durci le texte en interdisant quasiment toute possibilité de continuer les expérimentations, contre la volonté qui était la mienne ».
      Lire l’intégralité de mon billet du 26/11/2016 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/26/ya-de-leau-dans-le-gaz/

      Comment dire… On peut avoir des doutes, non ?

      Ainsi que sur les joueurs de HAARP qui s’entrainent aussi à jouer du pipeau, même, surtout en France, avec Macron la seconde taupe zunienne qui creuse des galeries partout pour finir de faire s’écrouler la France, et le peuple qui marche dessus…
      JBL

      J'aime

      1. Le séisme en Ardèche était-il d’origine humaine ?

        Le récent séisme en Ardèche pourrait être lié à l’exploitation d’une carrière de l’entreprise Lafarge située à proximité de l’épicentre. Cette hypothèse est actuellement analysée par les chercheurs.

        Les origines du séisme qui a causé d’importants dégâts dans le sud-est de la France le 11 novembre restent encore floues. Cette secousse d’une magnitude de 5,4 a ébranlé les alentours de Montélimar, dans la Drôme et l’Ardèche, blessant au moins quatre personnes.

        Les scientifiques n’excluent pas l’hypothèse d’un «séisme déclenché», ayant donc pour origine une activité humaine, révèle Le Point. Une carrière de ciment du groupe LafargeHolcim, située à proximité de la commune du Teil particulièrement touchée par le séisme du 11 novembre, pourrait être en cause.
        Pourquoi cette hypothèse?

        Une équipe de chercheurs comportant notamment des sismologues et un collaborateur de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) s’est rendue sur place. Ces experts n’excluent pas que la carrière soit liée à ce séisme, selon des documents que s’est procurés Le Point. «Rien n’est établi, mais c’est quelque chose qui nous intéresse», a indiqué au Parisien le sismologue Bertrand Delouis qui dirige cette «cellule post-sismique».

        L’extraction de la roche dans une carrière allège les structures se trouvant au-dessus de la surface, ce qui fragilise les sous-sols, a expliqué au Parisien Florent Brenguier de l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre) de Grenoble.

        Les experts analyseront plusieurs critères pour trouver un éventuel lien entre la carrière et le séisme, explique Jean Schmittbuhl, directeur de recherche au CNRS et membre du Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS).

        Les images satellite ont montré que la carrière est située au-dessus de la rupture, qui s’est produite à faible profondeur, entre un et trois kilomètres, ce qui étonne les scientifiques. Car en France, «les séismes se situent généralement entre 5 et 20 kilomètres de profondeur. Une faible profondeur est une particularité que l’on retrouve lors des séismes induits par l’activité humaine», souligne Jean-Robert Grasso, membre du laboratoire ISTerre, cité par Le Point.
        Des précédents

        Ce séisme rappelle d’autres cas semblables dans le monde. L’exploitation de carrières, de gisements de pétrole ou de mines à ciel ouvert ont pu contribuer au déclenchement de tremblements de terre dépassant parfois la magnitude de 4,5. «Des exemples bien connus ont eu lieu près de carrières dans l’État de New York dans les années 1970, et en Pennsylvanie (vallée de Cacoosing) dans les années 1990, a expliqué au Point Jean-Robert Grasso. Il y a également des cas autour de gisements de pétrole en Californie dans les années 1990 ou en Ouzbékistan dans les années 1980.»

        Un groupe de chercheurs mandaté par le CNRS évaluera la probabilité que l’activité de la carrière soit à l’origine du déclenchement du tremblement de terre.

        Source ► https://fr.sputniknews.com/france/201911161042436456-le-seisme-en-ardeche-etait-il-dorigine-humaine/

        J'aime

  7. Mini-réseaux : Enedis prévoit un millier de centrales « Pinky » d’ici 2021 [EUW 2019]

    Enedis va mettre en place d’ici 2021 un millier de centrales de mesures basse tension communicantes dans l’Hexagone.
    Cet organe électrotechnique, qui sert à collecter les données et analyser un réseau électrique local, a été imaginé il y a trois ans par Enedis Lab. Il a ensuite été présenté l’année dernière lors de l’European Utility Week (EUW) 2018 et installé dans 70 sites avec des expérimentations réparties en trois endroits : Nord-Pas de Calais, Bretagne et Sud Paca. Un premier déploiement à l’échelle de l’Hexagone se trouve donc confirmé, à l’occasion de l’European Utility Week 2019 organisée cette semaine à Paris, avec un appel d’offres d’Enedis en cours auprès des fabricants comme Sagemcom et Socomec.

    Déploiement rapide possible
    Appelée « Pinky » en interne par allusion au compteur Linky qui l’a rendue possible, cette centrale mesure …

    Le reste est réservé aux abonnés sur : https://www.greenunivers.com/2019/11/mini-reseaux-enedis-prevoit-un-millier-de-centrales-pinky-dici-2021-euw-2019-214970/

    J'aime

  8. https://www.infolibertaire.net/resistance-au-pinky-le-piquet-anti-linky-du-25-rue-des-artistes/

    au Canada des milliers de compteurs communicants ont été DÉSINSTALLÉS !
    en Allemagne, les particuliers n’ont pas à installer ces compteurs (…)

    Comme nous, beaucoup de gens ne veulent pas de ce compteur-espion et polluant, mais les mensonges de Enedis et ses sous-traitants, les paralysent, leur font baisser les bras et accepter la pose du compteur suite aux menaces et harcèlements.

    Osons ensemble défendre nos vies, notre santé, notre vie privée contre Linky et son monde !!
    =*=
    APPEL à Info sur le Pinky d’Énedis comme mentionné dans le com plus haut !
    Merci de m’aider en m’adressant toutes infos ici ou en mp ;
    jbl1960@yandex.com
    josybustalally@protonmail.com
    JBL

    J'aime

  9. Et en même temps : Un géant du schiste américain dépose le bilan

    Depuis le début de l’année, plusieurs dizaines de compagnies américaines ont quitté le marché du schiste: les investisseurs, qui n’ont pas réussi à amortir leurs frais, placent de moins en moins d’argent dans ce secteur.

    L’annonce de la faillite imminente de l’un des pionniers de la révolution de schiste, Chesapeake Energy, a suscité des inquiétudes.
    Le gaz bon marché

    Les investisseurs ont été pétrifiés par le rapport trimestriel de Chesapeake Energy, deuxième plus grand producteur de gaz aux États-Unis. Les pertes nettes de la compagnie ont atteint 101 millions de dollars, ce qui a dépassé toutes les attentes du marché.

    De plus, Chesapeake a averti la Securities and Exchange Commission (SEC) que si le cours du pétrole et du gaz n’augmentait pas, en début d’année prochaine déjà la compagnie annoncerait un défaut de paiement sur ses obligations.

    «Dans cette situation nous avons de sérieux doutes quant à la possibilité de poursuivre le travail en tant qu’entreprise viable», a noté Chesapeake. Les actions de la compagnie ont immédiatement chuté de presque 30% pour atteindre leur minimum depuis 25 ans. Sa capitalisation actuelle dépasse à peine 1,3 milliard de dollars, soit 40 fois moins qu’au moment du pic de la révolution de schiste en 2008.

    La société était dirigée à l’époque par Aubrey McClendon, l’un des pionniers de la révolution de schiste. Il s’est tué en 2016 dans un accident de voiture, et la nouvelle direction a mis le cap sur l’élargissement de l’entreprise en achetant les compagnies produisant du pétrole de schiste.

    Toutes ces compagnies étaient accablées par d’immenses dettes, et quand fin 2018 le baril a chuté de 40% (de 75 à 45 dollars), Chesapeake a rencontré de sérieux problèmes pour honorer ces dernières. Et à présent les dettes de la compagnie dépassent sept fois sa valeur marchande.

    Le combat sans succès de Chesapeake contre les prix bas du pétrole et du gaz, couplé à la baisse de la production après la vente forcée d’une partie des actifs, est un autre exemple du problème que posent les compagnies pétrolières et gazières aux investisseurs, constate Bloomberg.

    Ascension du secteur de schiste US

    Cette année, 26 producteurs ont fait faillite dans le secteur pétrolier et gazier aux États-Unis, notamment de grandes compagnies comme Sanchez Energy Corp., Halcon Resources Corp., Bristow Group, PHI, Jones Energy et Rex Energy. Un autre grand fournisseur de services dans le secteur du forage, Weatherford International, a récemment annoncé qu’il préparait la procédure de dépôt de bilan.

    Ces compagnies non viables dévoilent la face cachée du boom de schiste: les producteurs avec des frais élevés et un mauvais bilan n’attirent pas vraiment les investisseurs, qui s’intéressent avant tout au profit et non au développement de la production, souligne Bloomberg.

    Les analystes de l’agence soulignent que l’ascension fulgurante du secteur de schiste américain a été en même temps sa malédiction. L’accès aux nouvelles réserves de gaz a provoqué un excès d’offre, ce qui a entraîné une chute des cours. Et si en 2005 le gaz valait 16 dollars par million de BTU, la révolution de schiste a fait chuter ce prix à moins de 3 dollars.

    Selon un pronostic d’IHS Markit, les immenses réserves de gaz aux États-Unis continueront de faire pression sur les prix et le cours devrait atteindre en moyenne 1,92 dollar par million de BTU en 2020. L’Agence internationale de l’énergie pense que les producteurs de schiste traversent une période extrêmement difficile. Selon l’AIE, la vague de faillites se poursuivra dans le secteur car dans quelques mois le marché mondial du pétrole sera confronté à un excès de l’offre comparable à 2014-2015.

    A l’époque, le développement des technologies et les prix élevés du baril avaient entraîné une explosion des investissements dans la production pétrolière de schiste. Mais en 2015, le baril avait brutalement chuté et plus de cent compagnies, affichant une dette totale de 70 milliards de dollars, avaient fait faillite.

    La situation se reproduit: les producteurs de schiste accumulent des dettes, sans que de nouveaux investissements ne soient prévus. L’an dernier, les banques et les fonds d’investissement ont investi deux fois moins d’argent dans ce secteur qu’en 2017. Les analystes de la grande banque d’investissement américaine Goldman Sachs pensent que d’ici 2025 le schiste perdra son sens économique.

    Autre tendance: les compagnies réduisent non seulement la production, mais également les investissements de capitaux. Ainsi, Diamondback Energy Inc., Callon Petroleum Co. et Cimarex Energy Co., qui travaillent activement sur le gisement de schiste du Bassin permien, ont averti les investisseurs qu’elles n’avaient pas l’intention d’augmenter les placements de capitaux l’an prochain. Chesapeake Energy et EQT Corp ont annoncé la réduction de la production dans l’espoir que les prix augmentent à terme.

    «Je ne pense pas que les pays de l’Opep doivent continuer de s’inquiéter concernant une éventuelle augmentation de la production de pétrole de schiste à long terme», a déclaré aux investisseurs Scott Sheffield, directeur général de la plus grande compagnie de schiste, Pioneer Natural Resources Co.

    https://fr.sputniknews.com/international/201911151042429797-un-geant-du-schiste-americain-depose-le-bilan/

    On va pas chialer, hein ?

    J'aime

  10. Après vous allez dire qu’on psychotte, ou, pour le moins qu’on exagère et qu’il faut vivre avec son temps ;

    https://www.usine-digitale.fr/article/bouygues-telecom-lance-la-construction-de-plus-d-une-centaine-de-datacenters-5g-en-france.N902314

    Se présentant comme un « opérateur global d’ingénierie » en bâtiment, infrastructures, eau et environnement et sûreté/nouvelles technologies, TPF Ingénierie a officialisé le 8 novembre 2019 son obtention d’une partie d’un contrat-cadre sur trois ans pour étudier, concevoir et réaliser plusieurs datacenters en France en vue du déploiement de la 5G par Bouygues Télécom.

    Le gouvernement aurait revu l’attribution des fréquences 5G pour être plus équitable

    Face aux inquiétudes de Bouygues et Free, le gouvernement aurait modifié les conditions d’attribution des fréquences 5G à quelques semaines de la publication des résultats. Un bloc de 50 ou 60 MHz serait ainsi concédé à prix fixe à chaque opérateur télécom, alors que seul un bloc de 40 MHz était jusqu’ici envisagé. Une formule plus équitable pour les « petits » acteurs ► https://www.usine-digitale.fr/article/le-gouvernement-aurait-revu-sa-copie-en-matiere-d-attribution-des-frequences-5g-pour-consolider-le-marche.N900824

    J'aime

  11. Alerte rouge sur les données de santé de tous les Français…MedShake…

    Vous ne le savez peut être pas, mais un événement majeur est en train de se jouer sur les datas santé françaises. À côté les enjeux et risques du DMP, c’est une partie de billes dans une cour de récréation. De quoi s’agit-il ? « Health Data Hub », c’est le petit nom sympa de ce nouveau monstre issu d’une volonté du sommet de l’état. Et comme avec toute volonté idéologique venant de personnes qui n’y connaissent rien et qui sont sous influences, le risque d’aller à la casse est souvent plus grand que les bénéfices.

    De quoi parle-t-on ici ? Ce hub est une grande marmite numérique connectée dans laquelle on va déverser toutes, TOUTES, les datas santé françaises disponibles. Et par le saint miracle de l’IA on pense qu’il va en sortir quelque chose.

    Comme toujours dans ce genre de choses, les promesses vont pleuvoir : « n’ayez pas peur, on s’occupe de tout, il n’y aura pas de problème de piratage, d’anonymisation ratée, de surveillance … Pensez donc aux bénéfices que la santé va tirer de tout ça, l’IA c’est l’avenir ! ».

    Comme toujours on va mettre en avant des bénéfices dont l’existence même reste à prouver et négliger les risques. Comme toujours, pour faire plaisir au roi qui a pointé une date sur un calendrier, on va se précipiter, faire n’importe quoi pour tenir les délais.

    Et donc comme trop souvent, on risque de voir le politique signer des ardoises conséquentes aux entreprises techno qui vont lui proposer une solution pré digérée (avec promesse implicite d’embauche pour les signataires et petites mains 3 ans plus tard).

    Mais attendez, on a gardé le meilleur pour la fin : devinez chers amis, chers confrères quelle entreprise est pressentie pour héberger ce nouveau joujou idéologique ? OVH, boite française ? Perdu. Scaleway, branche de Online (Free) ? Perdu. Cherchez un peu quoi !

    Allez, on est sympa on vous le dit : une boite américaine qui a un grand cloud couleur ciel sur lequel l’administration US a TOUS les droits (et on a bien compris après avoir lu Snowden que détenir l’autorisation légale n’était plus vraiment la préoccupation là bas, à plus forte raison quand on parle des datas qui ne concernent pas les citoyens US) . Boite qui s’illustre déjà par sa présence dans l’éducation nationale et la défense française. Oui vous ne rêvez pas : Microsoft.

    Source, entre autres : Soignons nos données de santé par Pierre-Alain Raphan, député LREM de l’Essonne.
    Les risques actuels du cloud computing par Greg Kroah-Hartman, l’un des principaux développeurs du noyau Linux : Greg Kroah-Hartman : à l’heure de Spectre et Zombieload « vous devez choisir entre la sécurité et les performances »

    Source https://www.medshake.net/ VIA https://lesmoutonsenrages.fr/2019/11/17/alerte-rouge-sur-les-donnees-de-sante-de-tous-les-francais-medshake/

    J'aime

  12. Dictature technologique en marche : La Palestine occupée comme laboratoire de terrain pour une grille de contrôle 5G reconnaissance faciale répressive planétaire…


    De l’œuf

    Comment les technologies israéliennes d’espionnage finissent par impacter notre vie quotidienne

    Jonathan Cook – 20 novembre 2019 – Source de l’article en français :
    https://www.chroniquepalestine.com/technologies-israeliennes-espionnage-finissent-par-impacter-notre-vie-quotidienne/

    Le monde des logiciels israéliens exploités contre les Palestiniens produit de nouvelles armes cybernétiques qui sont rapidement intégrées aux plateformes numériques à l’échelle mondiale.

    Les armes de l’ère numérique développées par Israël pour opprimer les Palestiniens sont rapidement réutilisées pour des applications beaucoup plus larges, contre les populations occidentales qui ont longtemps considérés leurs libertés pour acquises.

    Le statut d’Israël en tant que « nation startup » a été établi il y a plusieurs décennies. Mais sa réputation d’innovation en haute technologie a toujours reposé sur une face obscure, de plus en plus difficile à ignorer.

    Il y a quelques années, le critique israélien Jeff Halper a averti qu’Israël avait joué un rôle central dans la fusion des nouvelles technologies numériques avec l’industrie de la sécurité intérieure. Le danger était que nous devenions tous progressivement des Palestiniens.

    Israël, a-t-il noté, a traité efficacement – comme des cobayes dans des laboratoires à ciel ouvert – les millions de Palestiniens soumis à son régime militaire. Ils ont servi de banc d’essai pour mettre au point non seulement de nouveaux systèmes d’armes classiques, mais également de nouveaux outils de surveillance et de contrôle de masse.

    Comme l’a récemment signalé un rapport publié sur Haaretz, l’opération de surveillance menée par Israël contre les Palestiniens est « parmi les plus vastes du genre au monde. Cela inclut la surveillance des médias, des médias sociaux et de la population dans son ensemble ».

    Commercialiser Big Brother

    Mais ce qui a commencé dans les territoires occupés ne va jamais rester confiné en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza. Il y avait tout simplement trop d’argent et d’influence à gagner d’un commerce de ces nouvelles formes hybrides de technologie numérique agressive.

    Aussi petit soit-il, Israël est depuis longtemps un chef de file mondial dans un commerce [trafic] d’armes extrêmement lucratif, vendant à des régimes autoritaires du monde entier ses systèmes d’armes testés sur le champ de bataille des Palestiniens.

    Ce commerce de matériel militaire est de plus en plus éclipsé par un marché de logiciels agressifs : des outils pour mener une guerre cybernétique.

    Ces armes de nouvelle génération sont très demandées par les États, non seulement contre les ennemis extérieurs, mais aussi contre des citoyens et des militants des droits de l’homme considérés comme dissidents.

    Israël peut légitimement prétendre être une autorité mondiale en la matière, contrôlant et opprimant les populations placées sous son autorité militaire. Mais il a tenu à marquer ses empreintes digitales sur une grande partie de cette nouvelle technologie à la « Big Brother », en externalisant le développement de ces outils informatiques au profit de diplômés de ses infâmes unités de sécurité et de renseignement militaire.

    Néanmoins, Israël valide implicitement ces activités en fournissant des licences d’exportation à ces entreprises – et les plus hauts responsables de la sécurité du pays sont souvent étroitement associés à leurs travaux.

    Tensions avec la Silicon Valley

    Une fois abandonné l’uniforme, les Israéliens peuvent tirer profit des années d’expérience acquises grâce à l’espionnage des Palestiniens en créant des sociétés développant des logiciels similaires pour des applications à plus grande échelle.

    Les applications utilisant une technologie de surveillance sophistiquée d’origine israélienne sont de plus en plus courantes dans nos vies quotidiennes et numériques. Certaines ont été utilisées pour des usages relativement [et prétendument] bénins. Waze, qui surveille la congestion du trafic, permet aux conducteurs d’atteindre les destinations plus rapidement, tandis que Gett met les clients en liaison avec les taxis à proximité via leur téléphone.

    Mais certaines des technologies les plus secrètes produites par les développeurs israéliens restent beaucoup plus proches de leur objectif militaire initial.

    Ce logiciel agressif est vendu à la fois aux pays qui souhaitent espionner leurs propres citoyens ou des États rivaux, et à des sociétés privées qui espèrent gagner un avantage sur leurs concurrents ou mieux exploiter et manipuler commercialement leurs clients.

    Une fois intégrés aux plateformes de médias sociaux comptant des milliards d’utilisateurs, ces logiciels espions offrent aux agences de sécurité des États une portée potentielle quasi mondiale. Cela explique la relation parfois difficile entre les sociétés de technologie israéliennes et la Silicon Valley, cette dernière luttant pour prendre le contrôle de ce malware [ensemble des logiciels sur le réseau considérés comme nocifs] – comme le montrent deux exemples récents et assez contrastés.

    « Kit d’espionnage » pour téléphone portable

    Signe des tensions, WhatsApp, une plate-forme de médias sociaux appartenant à Facebook, a engagé la semaine dernière un premier recours de ce type devant un tribunal californien contre NSO, la plus grande société de surveillance israélienne.

    WhatsApp accuse NSO de cyberattaques. Au cours d’une courte période de deux semaines se terminant début mai et scrutée par WhatsApp, NSO aurait sphonné les téléphones mobiles de plus de 1400 utilisateurs dans 20 pays.

    Le logiciel espion de la NSO, appelé Pegasus, a été utilisé contre des défenseurs des droits de l’homme, des avocats, des responsables religieux, des journalistes et des travailleurs humanitaires. Reuters a révélé la semaine dernière que de hauts responsables de pays alliés des États-Unis avaient également été pris pour cibles par la NSO.

    Après avoir pris le contrôle du téléphone de l’utilisateur à son insu, Pegasus copie les données et active le microphone pour enregistrer les conversations. Le magazine Forbes l’a décrit comme « le kit d’espionnage mobile le plus intrusif au monde ».

    La NSO a octroyé une licence d’utilisation de ce logiciel à des dizaines de gouvernements, notamment à des régimes réputés pour violer les droits de l’homme, tels que l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Kazakhstan, le Mexique et le Maroc.

    Amnesty International s’est plaint de ce que son personnel figure parmi les personnes visées par les logiciels espions de la NSO. Il soutient actuellement une action en justice contre le gouvernement israélien pour avoir délivré une licence d’exportation à cette même société.

    Liens avec les services du renseignement israélien

    NSO a été fondée en 2010 par Omri Lavie et Shalev Hulio, tous deux censés être des diplômés de la fameuse unité de renseignement militaire 8200 d’Israël.

    En 2014, des lanceurs d’alerte ont révélé que l’unité espionnait régulièrement les Palestiniens, cherchant des preuves d’inconduites sexuelles, de problèmes de santé ou de difficultés financières pouvant les obliger à collaborer avec les autorités militaires israéliennes d’occupation.

    Ces lanceurs d’alerte [des soldats] écrivaient que les Palestiniens étaient « complètement soumis à l’espionnage et à la surveillance par les services du renseignement israélien, à des fins de persécution politique et pour créer des divisions au sein de la société palestinienne en recrutant des collaborateurs et en incitant des membres de la société palestinienne contre elle-même. »

    Alors que ce sont les autorités qui ont délivré des licences d’exportation à la NSO, le ministre israélien Zeev Elkin a nié la semaine dernière « l’implication du gouvernement israélien » dans le piratage de WhatsApp. Il a prétendu à la radio israélienne : « Tout le monde comprend que cela n’a rien à voir avec l’État d’Israël. »

    Traqués par les caméras

    La même semaine, la chaîne de télévision américaine NBC a révélé que la Silicon Valley souhaitait s’impliquer dans des start-up israéliennes profondément impliquées dans les exactions liées à l’occupation.

    Microsoft a beaucoup investi dans AnyVision afin d’acquérir de nouvelles compétences dans une technologie de reconnaissance faciale sophistiquée qui aide déjà l’armée israélienne à opprimer les Palestiniens.

    Les connexions entre AnyVision et les services de sécurité israéliens sont à peine cachées. Son comité consultatif comprend Tamir Pardo, ancien chef de l’agence d’espionnage israélienne du Mossad. Le président de la société, Amir Kain, était auparavant à la tête de Malmab, le département de la sécurité du ministère de la Défense.

    Le logiciel principal d’AnyVision, Better Tomorrow, a été surnommé « Occupation Google », car il prétend pouvoir identifier et suivre tout Palestinien en recherchant des images dans le vaste réseau de caméras de surveillance de l’armée israélienne dans les territoires occupés.

    Graves préoccupations

    En dépit de problèmes éthiques évidents, l’investissement de Microsoft donne à penser que son objectif pourrait être d’intégrer le logiciel dans ses propres programmes. Cela a causé de graves préoccupations parmi les groupes de défense des droits de l’homme.

    Shankar Narayan de l’American Civil Liberties Union a mis en garde contre un avenir déjà trop familier pour les Palestiniens vivant sous le régime israélien : « Le recours généralisé à la reconnaissance du visage fait basculer le principe de la liberté sur sa tête, et vous commencez à vous transformer en une société dans laquelle tout le monde est en permanence traqué, quoi que les gens fassent », a déclaré Narayan à NBC.

    « La reconnaissance des visages est peut-être l’outil le plus parfait pour un contrôle gouvernemental complet sur les espaces publics. »

    Selon Yael Berda, chercheur à l’université de Harvard, Israël gère une liste de quelque 200 000 Palestiniens en Cisjordanie qu’il souhaite surveiller de près 24h sur 24. Des technologies telles que AnyVision sont considérées comme essentielles pour garder ce large groupe d’individus sous surveillance constante.

    Un ancien employé d’AnyVision a déclaré à NBC que les Palestiniens étaient traités comme un terrain d’essai. « La technologie a été testée sur le terrain dans l’un des environnements de sécurité les plus exigeants au monde et nous la déployons maintenant sur le reste du marché », a-t-il déclaré.

    Intervenir dans des élections

    Le gouvernement israélien lui-même a un intérêt croissant pour l’utilisation de ces technologies d’espionnage aux États-Unis et en Europe, son occupation militaire faisant l’objet d’une controverse et d’un suivi minutieux dans le discours politique.

    Au Royaume-Uni, le changement de climat politique a été mis en évidence par l’élection de Jeremy Corbyn, un défenseur de longue date des droits des Palestiniens, à la tête du parti travailliste dans l’opposition. Aux États-Unis, un petit groupe de députés qui soutiennent de façon publique la cause palestinienne sont récemment entrés au Congrès, dont Rashida Tlaib, la première femme américano-palestinienne à occuper ce poste.

    Plus généralement, Israël craint le mouvement de solidarité international en plein essor BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), qui appelle à un boycott d’Israël – inspiré de celui mené contre l’Afrique du Sud de l’apartheid – jusqu’à ce que ce pays cesse d’opprimer les Palestiniens. Le mouvement BDS s’est fortement développé sur de nombreux campus américains.

    En conséquence, les cyber-entreprises israéliennes ont été de plus en plus imbriquées dans les initiatives visant à manipuler le discours public concernant Israël, notamment en se mêlant des élections à l’étranger.

    Un « Mossad privé à louer »

    Deux exemples notoires de ce genre d’entreprise ont un court moment fait les manchettes. La société Psy-Group, qui s’est présentée comme un « Mossad privé à louer« , a été fermée l’année dernière après que le FBI a ouvert une enquête pour ingérence dans l’élection présidentielle américaine de 2016. Son « Project Butterfly » [projet papillon], selon le New Yorker, visait à « déstabiliser et perturber les mouvements anti-israéliens de l’intérieur ».

    Black Cube, quant à elle, a fait parler d’elle l’année dernière pour avoir exercé une surveillance hostile sur les principaux membres de la précédente administration américaine alors dirigée par Barack Obama. Cette entreprise semble étroitement lié aux services de sécurité israéliens et a été basée pour un temps sur une base militaire israélienne.

    Interdit par Apple

    Il existe d’autres entreprises israéliennes qui s’escriment à faire disparaître la distinction entre espace privé et espace public.

    Onavo, une société israélienne de collecte de données créée par deux vétérans de l’Unité 8200, a été rachetée par Facebook en 2013. Apple a interdit Onavo, son application VPN [communication point à point encryptée] l’année dernière, révélant qu’elle permettait un accès illimité aux données des utilisateurs.

    Le ministre israélien des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, qui dirige une campagne secrète visant à diaboliser les militants du BDS à l’étranger, a rencontré régulièrement l’an passé une autre entreprise, Concert, selon un rapport publié par Haaretz. Ce groupe clandestin, qui est exempté des lois israéliennes sur la liberté d’information, a reçu environ 36 millions de dollars de financement du gouvernement israélien. Ses administrateurs et ses actionnaires sont un « who’s who » de l’élite israélienne de la sécurité et du renseignement.

    Une autre société israélienne de premier plan, Candiru, doit son nom à un petit poisson amazonien réputé pour envahir secrètement le corps humain où il devient un parasite. Candiru vend ses outils de piratage principalement aux gouvernements occidentaux, bien que ses opérations soient entourées de secret.

    Son personnel provient presque exclusivement de l’unité 8200. Preuve de l’étroitesse des liens entre les technologies publiques et les technologies secrètes développées par les entreprises israéliennes, le directeur général de Candiru, Eitan Achlow, dirigeait auparavant Gett, l’application de service de taxi.

    Un avenir cauchemardesque

    L’élite de la sécurité israélienne tire profit de ce nouveau marché de la cyberguerre, exploitant – comme elle l’a fait pour le commerce des armes classiques – une population palestinienne totalement captive, sur laquelle il peut tester sa technologie.

    Il n’est pas surprenant qu’Israël normalise progressivement dans les pays occidentaux des technologies intrusives et oppressives subies depuis longtemps par les Palestiniens.

    Les logiciels de reconnaissance faciale permettent un profilage racial et politique toujours plus sophistiqué. La collecte et la surveillance secrètes de données effacent les frontières traditionnelles entre les espaces privés et publics. Et les campagnes de doxxing [divulgation sur Internet de données privées avec la volonté de nuire] qui en résultent permettent d’intimider, de menacer et de fragiliser ceux qui sont dans l’opposition ou qui veulent – comme ceux qui défendent les droits de l’homme – que les puissants rendent des comptes.

    Si cet avenir de cauchemar continue de se concrétiser, New York, Londres, Berlin et Paris ressembleront de plus en plus à Naplouse, Hébron, Jérusalem-Est et Gaza. Et nous comprendrons tous ce que cela signifie que vivre dans un État de surveillance, engagé dans une guerre cybernétique contre ceux qu’il a sous sa férule.

    VIA R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2019/11/21/dictature-technologique-en-marche-la-palestine-occupee-comme-laboratoire-de-terrain-pour-une-grille-de-controle-5g-reconnaissance-faciale-repressive-planetaire/

    J'aime

    1. En France, le spécialiste de la reconnaissance faciale et premier laquais d’Israël, qui a fait de Nice la 4ème smart city au monde : c’est Christian Estrosi ► https://jbl1960blog.wordpress.com/?s=Nice+Estrosi+4%C3%A8me+Smart+City

      Sur la reconnaissance faciale à l’entrée des lycées, la CNIL a dit Non, nein, niet, no, nee, na, não, pù shi, en hébreu : לא
      Comme quoi, c’est possible, et tout s’arrête ► https://www.nextinpact.com/news/108349-reconnaissance-faciale-lettre-cnil-adressee-a-renaud-muselier.htm

      https://cdn2.nextinpact.com/medias/reponse-paca-com-29102019.pdf

      J'aime

  13. Surfacturation Linky : la retraitée d’Arras dont la facture avait explosé fait condamner EDF et Enedis ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/11/25/surfacturation-linky-retraitee-facture-explose-fait-condamner-edf-et-enedis/

    « Gilberte Morel avait attaqué Enedis et EDF pour une facture qu’elle refusait de payer après l’installation d’un compteur Linky. Les deux entreprises ont été condamnées à ne pas lui réclamer les montants non payés et à lui verser des dommages et intérêts pour lui avoir coupé l’électricité en plein hiver.

    A Arras, on l’appelle Mamie Linky et elle fait figure de résistante dans la région, voire au delà. Gilberte Morel, 84 ans, avait attaqué EDF et Enedis après l’installation d’un compteur connecté qui a multiplié par cinq sa facture annuelle d’électricité la faisant passer de 100 à près de 500 euros.

    Ce vendredi matin le tribunal d’instance d’Arras a tranché en faveur de la retraitée. Elle n’aura pas à verser les sommes réclamées par EDF depuis l’installation du compteur Linky en 2017. Selon La Voix du Nord, la juge qui a annoncé la décision du tribunal en glissant à Mamie Linky, avec un grand sourire, un « c’est bon pour vous ». Soulagement de Gilberte Morel qui admet avoir fait des insomnies depuis plusieurs semaines dans l’attente du jugement.

    Gilberte Morel n’aura non seulement pas à payer les sommes réclamées, mais Enedis et EDF vont devoir lui verser 1500 euros de dommages et intérêts pour lui avoir coupé l’électricité entre septembre et décembre 2018. Et, comme les revenus de la retraitée -environ 900 euros mensuels- sont très bas, les deux entreprises devront aussi verser 800 euros au titre de l’aide juridique.

    L’affaire n’était pas gagnée d’avance pour cette retraitée que des agents EDF avaient accusé d’avoir trafiqué, ou fait trafiquer, son ancien compteur pour ne payer qu’une centaine d’euros par an. Comme nous l’avait indiqué Enedis, ce montant, qu’elle paye depuis dix ans, correspond seulement au tarif de l’abonnement le plus bas, soit 3 kVA sans la consommation d’électricité. Pour l’opérateur, l’ancien compteur ne fonctionnait tout simplement plus.
    Un problème de compteur Linky

    « Le nouveau compteur donne seulement la juste mesure de sa consommation réelle », nous avait affirmé Enedis en rappelant que la plaignante « était en droit de demander une expertise du nouveau compteur, ce qu’elle n’a pas fait ».

    Dans le référé que BFM Eco a consulté, le tribunal a confirmé que la consommation mensuelle moyenne de Mme Morel entre juin 2014 et février 2017 était de 6 kwh . Après l’installation du compteur Linky, elle est passée à 275 kwh jusqu’en avril 2018, puis à 36 kwh jusqu’en août 2019. Pour la justice, cela « démontre un problème de ce compteur, la société Enedis ne pouvant dès lors se contenter d’indiquer sans produire le moindre élément […] que le contrôle n’a mis en évidence aucun dysfonctionnement ».

    BFMTV, le 22 novembre 2019

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s