Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Les festoyeurs de génocide sont (encore) de sortie !

Columbus Day à New York est un jour férié que l’on célèbre au mois d’octobre. C’est une journée pour rendre hommage à Christophe Colomb, l’homme qui a découvert l’Amérique. Le Jour de Christophe Colomb, on organise un défilé sur la Fifth Avenue à New York.

 Journée Christophe Colomb mythe et réalité de la célébration morbide de l’holocauste du continent américain :

Tous les écoliers d’Amérique du Nord apprennent ce poème qui commence par ces vers devenus forcément célèbres :

“In fourteen hundred ninety-two

Colombus sailed the ocean blue,”

Poème, comptine écrit pour immortaliser auprès de la jeunesse la “découverte” du “nouveau monde” par la chrétienté occidentale au XVe siècle – Source R71 du Lundi 10 octobre 2016 et toute première analyse de ce sujet phare de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/10/lundi-10-octobre-2016/

Et en même temps ;

Día de la Raza = Jour de la Race en Espagne et dans toute l’Amérique Latine ;

Définition Wikipédia ; Le Jour de la Race (Día de la Raza) est le nom donné dans quelques pays hispano-américains aux fêtes du 12 octobre commémorant la découverte de terres émergées par le marin Rodrigo de Triana en 1492, après avoir navigué plus de deux mois à la demande de Christophe Colomb vers ce qui s’appellera plus tard l’Amérique. En Espagne, c’est le jour de l’hispanité qui est fêté, en relation avec la Fête nationale.

En Argentine, Chili, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou, Salvador, Uruguay et Venezuela, et notez bien qu’en 2002 Hugo Chavez et le Ministre de l’Éducation supérieure d’alors, Samuel Moncada la rebaptisent Jour de la résistance indigène.

La résistance s’organise, et monte en puissance : Amérique latine. Mobilisation contre le Jour de la race – “Le 12 octobre est un jour de deuil national”, a déclaré le président bolivien Evo Morales à l’occasion de la commémoration de la découverte de l’Amérique en 1492, rapporte El Nuevo Herald de Miami. Le Jour de la race, comme on le connaît en Amérique latine, est aussi le jour de la fête nationale espagnole et le Jour de l’hispanité. Le président bolivien a signalé que la colonisation espagnole n’a apporté que “de la faim, de la misère et des maladies” aux peuples indiens. À La Paz, un groupe de manifestants a demandé que l’on retire les statues de Christophe Colomb et d’Isabelle la Catholique qui trônent dans la capitale, informe le quotidien chilien La Nación. À Santiago, des parlementaires socialistes se sont engagés à présenter un projet de loi pour supprimer ce jour férié, Au Guatemala, au Paraguay, en Équateur et en Colombie, des organisations ont profité de cette date symbolique pour organiser des manifestations et déplorer le peu d’attention que les gouvernements actuels prêtent aux peuples autochtones. À Barcelone, plus de 300 personnes se sont mobilisées contre l’impérialisme et le racisme. “L’hispanité est un génocide”, pouvait-on entendre lors de la manifestation, selon les informations de La Vanguardia. Quelques mètres plus loin, plus de 500 membres de l’extrême droite ont défendu leur droit à “bénéficier en priorité des prestations que les envahisseurs illégaux nous volent”, en référence aux immigrés latino-américains en Espagne. Source Courrier International du 13/10/2009 ► https://www.courrierinternational.com/breve/2009/10/13/mobilisation-contre-le-jour-de-la-race

Enfin, ça prend son temps…

Lundi 14 octobre 2019 ; Car il faut le rappeler ; Christophe Colomb n’a jamais mis un orteil sur l’Île de la Grande Tortue ! Nan… Il a débarqué sur l’île de Guanahani en 1492, mais n’a jamais mis un orteil sur l’île de la Grande Tortue (l’Amérique du Nord) ;

Tous ceux qui vont célébrer la conquête du Nouveau Monde par Colomb et ses représentants, vont célébrer les premiers meurtriers de masse de toute l’histoire de l’Espagne moderne, car on oublie de dire que 1492 fut déclarée l’Année Cruciale (año crucial) et considérée comme charnière dans le récit de l’Histoire de l’Espagne moderne.

Parce que ceux qui fêtent encore le « jour de Christophe Colomb » célèbrent le génocide, le meurtre et le pillage en règle d’un continent qui commença sur ce que sont aujourd’hui les Bahamas (Guahani) et Haïti et la République Dominicaine (Ispañola) en 1492.

“Plus jamais de simples mortels ne pourront espérer revivre l’exaltation, l’émerveillement et la satisfaction de ces jours d’Octobre 1492, lorsque le nouveau monde donna gracieusement sa virginité aux conquérants castillans.”

~~ Samuel Eliot Morison ~~

Dans ► L’Espagne ce 12 octobre 2017 célèbre encore le Jour de la Race

Lundi 8 octobre 2018 on célèbre encore le Jour de la Découverte et le Jour de la Race !

APPEL À RÉSISTER & APPEL À BOYCOTTER CETTE NOUVELLE JOURNÉE DE L’INFAMIE

Comment ? Tout simplement en nous tournant vers les peuples originels de tous les continents qui nous invitent à les rejoindre et à (re)vivre en se plaçant sous LA GRANDE LOI DE LA PAIX et non pour LA GUERRE PERPÉTUELLE pour les siècles et les siècles…

Remboursez, Remboursement / Pay Back !

Mohawk Nation News | 8 octobre 2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/08/pay-back/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans ► Résistance au colonialisme : Le monde malade de l’ « owista », la maladie de l’argent (Mohawk Nation News)

Otsinonwaksen okonha, l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada et ses associés sont troublés. Les questions principales de leur débat électoral courant devraient être : “Comment pouvons-nous sortir de cette engrenage induit de justifier de toute la brutalité et du génocide que nous commettons envers onkwehonwe, le peuple originel et de toute vie sur l’Île de la Grande Tortue ?

Owista (la veulerie, maladie de l’argent) gouverne la société corporatrice coloniale. Leurs bouches disent “moi” au lieu de “nous”.

Les acteurs sont entraînés pour tromper le public de voir que l’entreprise coloniale est fondée sur les 51% de la règle majoritaire, la façon dont fonctionne le gouvernement entrepreneurial du Canada. Le corporatisme / fascisme dirige un État quasi policier sous les statuts de la loi de l’amirauté (britannique) sans aucun remède constitutionnel.

Le peuple originel, qui vit la voie naturelle avec toute vie, n’appartient en rien au système corporatiste colonial. Les immigrants sont en train de nous “réguler” hors d’existence. Si les citoyens de chaque municipalité développait une constitution municipale fondée sur Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, et apprenait à obtenir un consensus de 100% d’accord sur tous les problèmes à discuter affectant la communauté, le Canada deviendrait un exemple rutilant pour le monde entier.

Les diktats des serpents étrangers à cette terre ne peuvent pas nous retirer de celle-ci. Tewatatawi est notre nature. Aujourd’hui, nous, onkwehonwe, sommes “retournés dans les collines” pour cicatriser et attendre le retour de la Grande Paix. Elle viendra.

Onkwehonwe veut dire que nous sommes le peuple originel pour toujours. Nous étions ici bien avant la “Canada”, bien avant l’INDIAN ACT (loi scélérate sur les Indiens), avant l’Église. Nous ne sommes pas arrivés sur l’Île de la Grande Tortue en bateau. la Nature/Création, l’Univers, nous a placé sur notre Terre-mère, là où nous sommes.

Nous répandrons la paix autour du monde.

Franchement, vu le chaos qui s’avance, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, qu’est-ce qu’on risque à se placer aux côtés des peuples originels de tous les continents, sinon, peut-être, de réussir ?

Et nous n’avons jamais été si près de réussir, car nous le voyons bien partout dans le monde, et tout particulièrement en France ces derniers temps, avec l’accélération de notre mise sous contrôle, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes…

Pour mettre un coup d’arrêt définitif à ce Plan ou AGENDA21 ou encore Agenda oligarchique de dépopulation et pour achever de vous convaincre qu’il nous faut agir maintenant ; ces quelques lectures complémentaires ad hoc et connexes.

N’attendez pas pour voir, car c’est tout vu, Macron a été placé là, pour liquider la France, mais également le peuple, vous, moi, nous tous, avec ou sans Gilet Jaune, et si nous le laissons faire, sans réagir, s’en sera fini de nous… À vous de voir, et d’agir, ou pas ; Mais il ne faudra pas venir vous plaindre, ce sera trop tard !…

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par Jo Busta Lally

Si vous avez oublié les nom sdes nuages alors vous avez perdu votre chemin de Russell Means

La Voie Lakota & L’aventure Crazy Horse  de  Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire

Peau Noire, Masques Blancs de Frantz Fanon

Anthropologie Politique avec Pierre Clastres (5 PDFs)

Les Indispensables de Paulo Freire (3 PDFs)

Solution anthropologique – Résoudre l’aporie anthropologique de Pierre Clastres, par Résistance 71

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation – Meurtre Par Décret, le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, dernière version de juin 2019, par le TICEE

PAGE PDFs (136)

JBL1960