ADDENDUM au PDF (N°32) d’Extraits Choisis Anarchistes d’Errico Malatesta publié initialement en juin 2017

À relier avec mon billet d’hier ► VERS L’ANARCHIE ► Errico Malatesta – Publié dans “La questione sociale” de décembre 1899

Résultat de recherche d'images pour

Extraits Choisis Anarchistes d’Errico Malatesta, juin 2017 + ADDENDUM VERS L’ANARCHIE, pages 56 à 63, juin 2019

Et pour remercier Résistance 71 qui nous a traduit de l’anglais au français, semble-t-il pour la première fois, ce texte visionnaire d’un Errico Malatesta toujours simple, direct, facile et éclairant à lire, relire ou découvrir surtout si l’on veut se défaire de ses idées toutes faites sur l’anarchie et vue la catatonie mondiale qui tient, encore, les peuples en laisse, même si, un par un, à notre rythme et grâce à ces lectures combinées nous nous éveillons, lentement, mais surement VERS l’inévitable ANARCHIE…

Et puisque ;

Image associée

Toutes les autres versions PDF que j’ai déjà réalisées ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Jo Busta Lally

Illustration du billet piquée à ► https://erricomalatesta.info/

 

2 réflexions sur « ADDENDUM au PDF (N°32) d’Extraits Choisis Anarchistes d’Errico Malatesta publié initialement en juin 2017 »

  1. General Electric : Bruno Le Maire sous les huées à Belfort

    Le ministre de l’Economie s’est rendu à Belfort, où General Electric a l’intention de supprimer des centaines de postes. Bruno Le Maire a déclaré que GE devait «améliorer sa copie».

    Arrivé et reparti sous les huées à Belfort, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a exhorté lundi General Electric à revoir à la baisse le nombre de suppressions d’emplois prévues par son plan social, faisant le pari de l’aéronautique pour assurer l’avenir du site belfortain. «1050 emplois supprimés, c’est trop. Il faut que GE améliore sa copie», a lancé le ministre à l’issue d’une rencontre avec les représentants des salariés et les élus locaux. «Je ne sais pas de combien nous pourrons descendre –je ne vais pas prendre d’engagement chiffré- mais je pense qu’il est important que GE revoie sa copie», a insisté le ministre. «C’est une condition préalable pour que les choses s’apaisent sur le site», a-t-il relevé, considérant néanmoins qu’«entrer en conflit frontal» avec GE n’était «pas une bonne idée». ► https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/territoire-de-belfort/belfort/general-electric-nos-doleances-c-est-stopper-ce-plan-social-reagit-syndicaliste-belfort-1679772.html

    Nan, chui pas tombée sur la tête, (re)lisez plutôt ce qu’écrivait, Malatesta, en 1899, dans VERS L’ANARCHIE : L’anarchie est l’abolition de l’exploitation et de l’oppression de l’Homme par l’Homme, c’est à dire l’abolition de la propriété privée et du gouvernement ; l’anarchie c’est la destruction de la misère, des superstitions, de la haine. Donc, tout coup porté contre les institutions de la propriété privée et le gouvernement, toute exaltation de la conscience humaine, tout dérangement des conditions présentes, tout mensonge démasqué, toute augmentation de l’esprit de solidarité et d’initiative, sont des pas supplémentaires vers la réalisation de l’anarchie.

    Le problème réside dans le comment choisir le chemin qui nous rapproche vraiment de l’idéal et de ne pas rendre confus le véritable processus de réalisation avec des réformes hypocrites. Car avec le prétexte d’obtenir des améliorations immédiates, ces fausses réformes tendent à distraire les masses de la lutte contre l’autorité et le capitalisme ; elles servent à paralyser leurs actions et les font espérer en quelque chose à obtenir par la bonté et la bonne volonté des exploiteurs et des gouvernements. Le problème réside en savoir comment utiliser le peu de pouvoir que nous avons, que nous gagnons sans cesse, de la manière la plus économique et la plus avantageuse pour notre objectif.

    Il y a dans chaque pays un gouvernement qui, avec force brutale, impose ses lois sur tout le monde ; il force tout le monde à être sujet de l’exploitation et de maintenir, que les gens aiment ou pas, les institutions existantes. Il interdit aux groupes minoritaires d’actualiser leurs idées et empêche les organisations sociales en général, de se modifier en accord et avec les modifications de l’opinion publique. Le cours normal pacifique de l’évolution est arrêté par la violence et donc avec la violence est-il nécessaire de rouvrir le cours de cette évolution. C’est pour cette raison que nous voulons une révolution violente aujourd’hui et que nous la désirerons toujours, aussi longtemps que l’Homme est soumis à l’imposition de choses qui vont à l’encontre de ses désirs naturels. Retirez la violence gouvernementale et la nôtre n’aura absolument plus aucune raison d’être.
    =*=
    Et les gesticulations du Bruno Le Maire, apparaitront, pour ce qu’elles sont vraiment = Bla, bla, bla…

    JBL

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s