L’essentiel de Raoul Vaneigem depuis 2011/12 pour R71 (version PDF)

& Indispensable de lecture pour mézigue qui en fait un 98ème PDF pour actions réfléchies capables de changer le cours de l’Histoire de l’Humanité

L’essentiel & Indispensable de Raoul Vaneigem depuis 2012 pour R71, comme pour mézigue en mai 2019

Présentation du PDF de 50 pages, par ordre chronologique de publication sur Résistance 71 ;

P.    4   Présentation de l’Auteur + Extraits de “Pour l’abolition de la société marchande, pour une société vivante” (2002)

P.    7   Par-delà l’impossible, 04/2012

P.  10   La gratuité est l’arme absolue de la vie contre l’économie, 11/2011

P.  16   Vive la Commune ! 12/2007

P. 20   La Vie a tous les droits, la prédation n’en a aucun, 10/2008

P. 25   Interview du situationniste historique par un de ses vieux potes, 2011

P. 30   Solidarité avec Notre Dame Des Landes, 04/2018

P. 32   Les raisons de la colère, 12/2018

P. 35   Tout est possible… 25/12/2018

P. 39   L’Abécédaire de Raoul Vaneigem, 04/2019

P. 45   L’État n’est plus rien… Soyons TOUT !… 2 mai 2019

P. 50   Rien n’est fini ; Tout commence !…

Lectures complémentaires proposées par R71

Et le petit bonus à mézigue

Comme je l’ai déjà exprimée en présentant le roman de Zénon, « Fin de Règne » , je ne crois pas qu’une seule lecture soit capable de changer le monde. Par contre chaque nouvelle lecture peut transformer notre regard lui-même pour nous permettre à notre tour de modifier le cours des choses. Et si les mots sont une arme, pouvant blesser et même tuer, ils sont aussi capables de nous faire élargir notre perception des choses et de nous permettre, in fine, de changer le cours de l’Histoire.

Grâce à Résistance 71 qui a publié régulièrement depuis 2011-12 des textes de Raoul Vaneigem, ancien pilier de l’Internationale Situationniste qu’il quitta en 1970. Moins laconique, plus vivant que son comparse Guy Debord, Vaneigem a toujours eu nos faveurs pour son style plus enjoué à écorner l’establishment de la société du spectacle marchand et surtout offrir une solution alternative.
Une fois de plus, nous trouvons une grande complémentarité dans leur travail et leur pensée respective et ce n’est pas un hasard si les circonstances historiques les ont fait se rencontrer et coopérer entre le début des années 60 et 1970. Une fois de plus nous assistons à la force dévastatrice de la complémentarité, se plaçant décidément au cœur de toute solution à apporter au marasme en phase terminale de notre société humaine. Nous avons compilé une série de textes au fil des années tous plus pertinent les uns que les autres pour ce que nous vivons aujourd’hui dans notre société inique et criminelle de la dictature marchande et que devrait s’approprier le Mouvement des Gilets Jaunes ;

Cette nouvelle et essentielle lecture nous donne donc toute l’énergie et l’impulsion nécessaires pour agir et faire se lever la société des sociétés par et pour nous-mêmes sans plus attendre un(e) hypothétique libérateur ou libératrice tout en nous démontrant, au passage, combien voter dans ce Système-là, c’est comme pisser dans un violon

Finalement lancés à la découverte de nous-mêmes et au-delà de nos égos, Raoul Vaneigem nous fait le récit d’un éveil qui accompagne et alimente le nôtre…

L’Éveil de nos consciences, constamment nourries par toutes ces lectures combinées, rendra désormais impossible tout retour en arrière et toute nouvelle tentative, de la part de l’oligarchie, de nous replonger dans le noir…

Pour achever de vous en convaincre, je vous livre la conclusion de cet essentiel et indispensable PDF de Raoul Vaneigem (pages 49 & 50)  ;

La gratuité est une arme qui ne tue pas. C’est en toute légitimité que nous avons le droit de refuser de payer les taxes, les impôts, les péages en tous genres que nous imposent l’État et les mafias financières qui le gèrent. Car jadis affecté (en partie) au bien public, cet argent sert désormais à renflouer les malversations bancaires.

Agir individuellement tomberait aussitôt sous le matraquage des lois édictées par le profit. Agir ensemble en revanche assure l’impunité.

« Ne payons plus » est une réponse appropriée à ceux qui nous paupérisent pour s’enrichir. Ne payons plus les trains, les transports en commun. Ne payons plus l’État, ne payons plus ses taxes et ses impôts. Décrétons l’autonomie de lieux de vie où coopératives et inventivité solidaire jettent les bases d’une société d’abondance et de gratuité.

Les zapatistes du Chiapas ont montré que de petites collectivités autonomes et fédérées pouvaient cultiver la terre par et pour tous et toutes, assurer des soins médicaux, produire une énergie naturelle, renouvelable et gratuite (une option parfaitement ignorée par les mafias écologiques). Il est primordial que la gratuité pénètre, à l’instar de la vie, dans nos mœurs et dans nos mentalités, dont elle a été bannie, exclue, interdite pendant des millénaires. Pas d’illusions cependant : le combat contre les chaînes dont nous nous sommes entravés sciemment risque d’être très long. Ce qui est une bonne raison pour s’y vouer immédiatement.

 

Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

Parce que rien n’est fini et que tout commence !…

ORGANISONS- NOUS, TOUS ENSEMBLE, sans plus attendre, sur nos lieux de travail, dans les campagnes, afin de préparer le relai auto-gestionnaire !

Et afin d’exister au-delà des dirigeants, pour exister SANS EUX !

Pour ce faire nous (les peuples, avec ou sans Gilet Jaune) devons lâcher-prise et abolir l’État afin d’embrasser l’auto-gestion totale !

Quand un pouvoir n’a plus aucun soutien des votards, que la population est en cessation de paiement de l’impôt… Il ne va plus bien loin, lorsque le fruit est trop mûr, sans compromis.. On le cueille et on le jette sans ambage car la solution de remplacement fonctionne déjà. Ce n’est pas sur les barricades qu’on pense à l’avenir, c’est bien avant et si c’est bien pensé et effectué, les barricades elles-mêmes deviennent obsolètes ► Voter est-ce agir ?

Jo Busta Lally