Alain Juppé expulse Frantz Fanon, source Marianne du 15 au 21 février 2019, version PDF

Alain Juppé expulse Ali Juppé, en même temps…

Vendredi 22 mars 2019 ; Dans une salle bondée d’un petit hôpital public, encore ouvert, d’une petite ville de province, et me faisant un peu iech en attendant mon RDV, j’attrape l’hebdomadaire Marianne de la semaine du 15 au 21 février 2019 ! Bigre, un magasine qui ne date pas de l’antéchrist !

Bien m’en a pris, car je tombe sur cet article, rédigé par Jack Dion :

Alain Juppé expulse Frantz Fanon

Il n’y aura pas de ruelle Frantz-Fanon à Bordeaux. La commission municipale de dénomination des rues avait décidé d’attribuer le nom de ce militant anticolonial mondialement connu à une sente d’un nouveau quartier. Le maire, Alain Juppé, en a décidé autrement « dans un souci d’apaisement ». Il a reculé face à la campagne orchestrée par le Rassemblement national contre un homme présenté comme un « terroriste » pour avoir pris fait et cause en faveur de l’indépendance de l’Algérie. Né en Martinique, Frantz Fanon fut médecin chef de l’hôpital de Blida-Joinville (sud d’Alger), où il soignait des malades mentaux durant la guerre d’Algérie. Aimé Césaire l’avait surnommé le « guerrier-silex », en référence à une pierre jugée indestructible. L’extrême droit héritière de l’OAS n’a jamais goûté cette roche, et Alain Juppé s’est rangé à son diktat. Bordeaux gardera sa rue Colbert, auteur du code noir, ses rues Faidherbe et Gallieni, connus pour les implications dans le colonialisme, ou son avenue Thiers, massacreur de la Commune. Mais elle n’aura pas de ruelle Frantz-Fanon, alors que le président de la République a qualifié le colonialisme de « crime contre l’humanité ». Moralité on peut être converti au macronisme et céder à l’esprit du lepénisme. J.D.

Ni une, ni deux, je photographie cet article, avec mon téléphone portable bien utile pour le coup et revenue chez moi, je vous le restitue en format PDF ► Alain Juppé expulse Frantz Fanon, source Marianne du 15 au 21 février 2019

Même morts, Frantz Fanon, Aimé Césaire, ou Paulo Freire font trembler, encore, les politiques de tous bords. Ainsi, Paulo Freire, dont vous pouvez lire en français, la Pédagogie des opprimés, grâce à Résistance 71 qui l’a entièrement traduit, et que j’ai mis en version PDF pour en proposer une lecture, un téléchargement et/ou l’impression totalement gratos dans cette page de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ ; Fait transpirer le nouveau président du Brésil Jair Bolsonaro, 22 ans après sa mort !

Bien entendu, sur ce blog, vous trouverez le texte intégral de l’œuvre phare de Frantz Fanon « Peau Noire, Masques Blancs ». Et le texte intégral du « Discours sur le colonialisme » d’Aimé Césaire.

Source de l’image ► https://larueourien.tumblr.com/

Alain Juppé, dans le même temps, intègre…

…Le Conseil Constitutionnel !

Alors que la rumeur annonçait le président de la Cour des comptes, Didier Migaud – un choix qui aurait été soufflé par le chef de l’État –, le président de l’Assemblée nationale a finalement décidé de proposer Alain Juppé, mercredi 13 février. Une surprise de taille, tant le maire de Bordeaux semblait vouloir finir sa carrière en Aquitaine. L’ancien premier ministre avait d’ailleurs assuré, lors de sa réélection, en 2014, qu’il irait au bout de son mandat municipal, qui s’achève en 2020. Source Le Monde du 13/02/2019

Macron s’était présenté à vous en s’affirmant, ni de droite, ni de gauche…

C’est plutôt réussi non ?

Bon pour ma part, j’ai ressenti la nomination de Juppé au Conseil Constit plus comme une exfiltration, ou un signal, juste avant… Une guerre civile ???

Et donc, demain  ACTE 19  des Gilets Jaunes ► ACTE XIX des Gilets Jaunes, Samedi 23 mars ; La Commune de Paris et la Commune des communes ! (Pierre Kropotkine en version PDF)

Opération Sentinelle en renfort !

«Mon fils est militaire, […] il n’est pas d’accord, il se mettra en maladie», lance l’homme, ajoutant qu’il est «avec lui» sur ce point.

«Un militaire, il est là pour faire la guerre, c’est vrai que à Paris c’est la guérilla le samedi», dit-il, évaluant la situation générale. «S’il y a une flopée de casseurs qui viennent vers l’Élysée, alors les militaires ils font quoi ? lls n’ont pas de boucliers, ils n’ont pas d’armes de défense et de balles en caoutchouc, ils ont rien, ils ont rien. Ils vont faire quoi, ils vont se sauver?», s’indigne-t-il. Source Sputnik news du 22/03/2019 ► https://fr.sputniknews.com/france/201903211040446387-sentinelle-militaire-maladie-acte-19/

►◄

Les militaires de Sentinelle peuvent tirer si leur vie est menacée, selon le général Bruno Le Ray ; Bruno Le Ray, qui a sous ses ordres plusieurs milliers d’hommes et de femmes qui luttent contre le terrorisme en Ile-de-France, a affirmé que «les soldats ne seront en aucune manière engagés dans des situations de maintien de l’ordre. Ils ont différents moyens d’action pour faire face à toutes menaces, ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu. Ils interviennent très régulièrement sur tous types d’incidents de nature terroriste ou pas.» Source Le Figaro du jour…

◄►

Alors, ce Général court les plateaux, car je l’ai vu et entendu, brièvement, ce midi sur LCI je crois, débiter les mêmes explications, sans rire…

Je voudrais juste rappeler que ce gonze est un habitué des déclarations à l’emporte pièce ► BATACLAN ; Déclaration fracassante du Général Bruno le Ray par Claude Janvier et je rajoute mon grain de sel

« … Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre… Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… C’est à la BAC et à la Gendarmerie d’intervenir… » Choquant et répugnant. Et je pèse mes mots.

Bien évidemment vous faites ce que vous voulez, mais il est clair qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système.

Aussi, plutôt que de rallier les uns et les autres, comme Benjamin Cauchy (qui avait déjà affirmé qu’il était Gaulliste, comme Fillon, donc) et qui rejoint la liste de Dupont-Aignan, ICI ;

Gilets Jaunes et sympathisants ; demeurez horizontaux  et  méfiez-vous de la verticalité ! Plus on monte… et plus on tombe de haut ! Solidarité et Union ! Pas de négociations ! Un mouvement sans tête (sans leader) ne peut pas être décapité !

Union et rassemblement !

Ouvriers, agriculteurs, étudiants, chômeurs, laissés-pour-compte, union dans notre complémentarité, contre l’État et la société marchande, cancers de la société humaine !

16 MARS & ÇA REPART = POUR LE 23 = DEVENONS S.U.P.R.A. GILETS JAUNES…

JBL1960

Publicités

11 réflexions sur « Alain Juppé expulse Frantz Fanon, source Marianne du 15 au 21 février 2019, version PDF »

  1. Dans ce Numéro du Magasine Marianne, il y avait également cet article (qui malheureusement est réservé aux abonnés), mais le début comporte l’information essentielle ;

    Nice, « safe city » ou cauchemar orwellien
    Par Alexandra Saviana
    Publié le 15/02/2019 à 13:00

    Dans la baie des Anges, on ne craignait déjà pas d’être filmé par plus de 2.300 caméras de vidéosurveillance. Désormais, sous l’impulsion de son maire Christian Estrosi, et aidée par la technologie, la ville va plus loin. Au menu : reconnaissance faciale et détection des émotions des usagers du tramway.

    Une ville où chaque individu dans une foule serait soumis à la reconnaissance faciale. Où chaque usager des transports en commun verrait ses émotions captées et analysées. Où l’ensemble de ces informations seraient rassemblées et ordonnées afin d’améliorer la sécurité. S’agit-il là des premières lignes du scénario d’un énième film d’anticipation ? Point de cinéma dans cette affaire. C’est le futur proche des habitants de Nice. Après Rio au Brésil et le quartier londonien de Notting Hill, leur maire, Christian Estrosi, a annoncé fin janvier l’expérimentation d’un nouveau système de reconnaissance faciale lors du carnaval de Nice, ce 16 février (si la Cnil l’autorise). Une nouvelle brique dans la construction de l’impressionnant arsenal technologique de la ville des Alpes-Maritimes qui, à terme, doit accoucher d’un projet au nom ronflant – et en anglais, bien sûr : la safe city .

    Cette « ville » supposément « sûre » pourrait notamment s’appuyer sur un logiciel d’une start-up française, Two-i, capable donc de détecter les émotions des passagers du tramway. « Le projet a été beaucoup caricaturé », déplore la conseillère municipale Marine Brenier. Assise à la table de réunion de son bureau municipal, celle qui est aussi députée des Alpes-Maritimes en détaille le fonctionnement : « En réalité, la caméra n’a même pas à identifier le visage des personnes concernées, mais elle va simplement détecter s’il y a un malaise ou non dans la rame. » Grâce à ces informations, les agents du centre de supervision de Nice pourraient alors être amenés à intervenir. « Nous allons tester le dispositif, explique la jeune femme. Peut-être que l’expérimentation ne sera pas concluante, mais il faut tenter ! » Pas sûr, toutefois, qu’elle puisse seulement débuter. Les élus écologistes et socialistes de l’opposition municipale ont déjà saisi, respectivement,…

    URL de l’article ► https://www.marianne.net/societe/nice-safe-city-ou-cauchemar-orwellien

    J'aime

    1. « Smart and safe city » : l’appli sécuritaire Carbyne prête à corriger le tir

      Expérimentée à Nice, suspendue par la Cnil, l’appli de vidéoprotection de la société israélienne Carbyne intéresse de nombreuses villes en quête de solutions pour améliorer la sécurité publique et affronter le risque terroriste.

      Expérimentation à Nice avec Estrosi

      Mettre rapidement la main sur le loup solitaire, cette perspective a intéressé Christian Estrosi, le maire de Nice. Après l’attaque sanglante de l’été 2016, la ville est à ce jour la seule commune française à avoir accepté, entre janvier et mars 2018, un test grandeur nature de l’application dans ses rues. « 50% à 60% des temps d’intervention sont aujourd’hui plus courts grâce à Carbyne », se félicite la société. Car avec ce « mouchard », comme le dénoncent plusieurs associations françaises de défense des libertés, chaque utilisateur peut filmer, envoyer une vidéo, un son ou un SMS aux forces de police qui reçoivent les informations sur la plateforme, avant d’arriver sur les lieux.

      Problème, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), le gendarme de l’Internet, a envoyé fin mars un avis défavorable à la ville de Nice, qui a dû la suspendre. Elle la juge trop « intrusive ». Selon l’autorité, l’application permet de collecter toutes les informations sur la voie publique : image, voix, données personnelles. « Incidents ou événements, allant d’incivilités jusqu’à des infractions délictuelles et criminelles graves »… en somme, tout y passe. Sans compter de possibles risques pour le témoin-délateur :

      « [Reporty] était susceptible de faire courir des risques réels pour les personnes dénonçant les incivilités ou la « situation critique » dont elles sont témoins ou victimes, de nature à porter atteinte à leur sécurité. »

      À cela s’ajoute un vide juridique en matière de vidéoprotection quant à « l’intégration de terminaux mobiles des particuliers dans un dispositif public, sous la responsabilité de la police », relevait l’autorité.

      « Facebook est bien plus intrusif que nous. Ils savent tout de vous, chaque minute, avec le réseau ou Instagram. Et nous ne prenons pas l’utilisateur comme un produit, comme d’autres avec des annonceurs derrière », répondait pourtant Amir Alichai fin mars à La Tribune. Soucieux de son image et des craintes des villes occidentales en matière de protection des données, il martèle :

      « Nous ne sommes pas une entreprise d’intelligence, nous sommes un prestataire de la donnée. »

      Plus surprenant, Reporty, qui possède un service juridique à New York pour gérer les relations avec les Gafa [Google, Apple, Facebook et Amazon, ndlr], pensait jusqu’ici avoir coché toutes les cases légales made in Europe. « Nous sommes en conformité avec la nouvelle RGPD (Règlement général sur la protection des données) et avec la Cnil », certifiait son fondateur cinq jours avant la missive de l’autorité. Son premier péché d’orgueil. Et un simple tir à corriger pour pouvoir se développer en France : Carbyne se dit aujourd’hui « dans l’attente de travailler avec la Cnil pour faire que ces potentiels bénéfices à sauver des vies soient accessibles aux citoyens de France ».

      https://www.latribune.fr/technos-medias/innovation-et-start-up/smart-and-safe-city-l-appli-securitaire-carbyne-prete-a-corriger-le-tir-778516.html

      J'aime

  2. Le Nouveau Maquis Cévenol – Ajoutée le 22 mars 2019
    Incapable de rétablir l’ordre et la paix sociale, l’appareil d’État perd le contrôle du petit président qui appelle l’armée à son secours…

    Et il est fait mention du Gouverneur de Paris, le Général Bruno Le Ray

    J'aime

  3. Enrico Macias se dit «prêt à prendre tous les risques pour retourner en Algérie» Interdit de territoire en Algérie depuis 1961, Enrico Macias a confié, sur le plateau de C à vous le 22 mars, que son pays natal lui manquait beaucoup et qu’il serait capable de beaucoup de choses pour avoir la possibilité de s’y rendre de nouveau.

    Sur le plateau de C à vous, vendredi 22 mars, l’interprète d’Adieu mon pays, Enrico Macias, a dit être «prêt à prendre tous les risques» pour revenir en Algérie, où le chanteur n’est plus le bienvenu depuis 1961.

    «Je suis prêt à prendre tous les risques pour retourner en Algérie», a-t-il déclaré.

    D’après l’artiste, le peuple algérien ne l’a jamais empêché de revenir dans son pays natal, bien au contraire.

    «Je reçois des messages de mes frères algériens pour que je retourne en Algérie. Le fait de ne pas y retourner c’est une frustration aussi pour le peuple algérien», a souligné Enrico Macias.

    Le chanteur, qui est né et a grandi en Algérie, y est interdit de territoire depuis 1961. À l’époque, l’artiste avait affiché son soutien à Israël.

    https://fr.sputniknews.com/societe/201903231040473732-enrico-macias-volonte-retour-algerie/

    J'aime

  4. Nouvelles de l’empire : C’est officiel ! L’asile de fous est aux commandes…

    Voilà où on en est arrivé. Vol au dessus d’un nid de coucou revu et corrigé par la clique politicienne sioniste yankee.
    Ce type de gugusses totalement mythomanes dirigent le monde (à sa perte). N’oublions pas que cet énergumène au neurone bancal fut, avant de devenir l’actuel ministre des affaires étrangères yankee, le patron de la CIA… L’asile psychiatrique a pris les commandes depuis un bon moment des affaires du monde et comme l’ont si bien dit le groupe Punk NoFx il y a une dizaine d’année : “The idiots are taking over” (voir en section commentaires). De fait, une séquelle de cette chanson devrait être écrite : « Too late, the Idiots already took over! »

    On dort, on fait un mauvais rêve, on va se réveiller, c’est pas possible autrement… ► Résistance 71 ► https://resistance71.wordpress.com/2019/03/24/nouvelles-de-lempire-cest-officiel-lasile-de-fous-est-aux-commandes/

    Trump choisi par dieu pour sauver Israël ? Un truc pareil ne s’invente pas… ► VT (Avec RT, Moscou) ► 22 mars 2019 ► https://www.veteranstoday.com/2019/03/22/you-just-cant-make-this-sh_t-up-2/

    J'aime

  5. Des millions dans la rue : les Algériens enterrent définitivement la transition proposée par le pouvoir ► https://www.tsa-algerie.com/des-millions-dans-la-rue-les-lgeriens-enterrent-definitivement-la-transition-proposee-par-le-pouvoir/

    Un mois après la grande marche du 22 février, la contestation ne faiblit pas. Chaque vendredi apporte son lot de millions de marcheurs qui battent le pavé à Alger et partout à travers le pays.

    Ce 22 mars, malgré la pluie et le froid, les Algériens ont été nombreux à sortir dans la rue réitérer les mêmes mots d’ordre : le départ de Bouteflika et de tout le système. Leur détermination est trop grande pour se laisser refroidir par une pluie, fut-elle torrentielle par moments. Le pacifisme de la contestation est aussi définitivement ancré.

    Au pouvoir maintenant de bien saisir le message : les marches ne faibliront pas sans la satisfaction des principales revendications de la rue, dont le départ du président Bouteflika à l’issue de son mandat actuel et l’engagement d’un processus de transition sérieux et réel devant déboucher sur un changement radical du système politique.

    En même temps, depuis 4 mois qu’on demande le départ de Macron tous les samedis…

    Bouteflika peut dormir sur ces 2 oreilles…

    J'aime

  6. Dans l’anime de science fiction psycho pass, des robots analysent les expressions faciales des gens et les enferment.
    Bientôt comme dans Psycho Pass, les gens vont être arrêtés par des robots

    la technologie d’analyse d’expression faciale est raciste parce que leurs créateurs le sont:
    Une étude a montré que les robots donnent toujours des réponses négatives quand ils analysent les expressions faciales des noirs :
    source »Ma nouvelle étude, publiée le mois dernier, montre que la technologie d’analyse émotionnelle attribue plus d’émotions négatives aux visages des hommes noirs que des visages des hommes blancs
    J’ai parcouru les images à travers deux types de logiciels de reconnaissance émotionnelle bien connus. Les 2 logiciels sont racistes car ils ont attribué en moyenne plus de scores émotionnels négatifs aux sujets test noirs, peu importe combien ils ont souri

    Ce n’est pas la première fois que les programmes de reconnaissance faciale sont biaisés. Google a qualifié les visages noirs de gorilles.
    la suite de l’article montre que les programmateurs des logiciels d’analyse faciale ont fait exprès de mettre méchant à chaque fois que le logiciel identifie un individu à couleur foncé, et que le méchant est inscrit pour toutes les expressions de visage possibles y compris le sourire.
    Donc peu importe à quel point un noir sourit il sera fiché comme terroriste par le logiciel qui parce qu’il a été créé par un raciste haineux, sera aussi haineux envers les noirs que son créateur.

    Des machines nazis tout comme leurs créateurs nazis, mais qui seront utilisés pour éliminer la population non blanche sous des prétextes stupides en faisant croire que l’analyse faciale est infaillible.
    D’ailleurs même si la machine reconnait que l’homme sourit comme le blanc, comme il est noir, elle ne peut pas lui attribuer une émotion positive donc elle en met une négative à la place, vu que cette machine raciste est programmée pour cela.
    https://phys.org/news/2019-01-emotion-reading-tech-racial-bias.html

    La technologie faciale d’analyse d’expression ne sert à rien (sauf faire le fichage raciale de la population) et multiplie les arrestations d’innocents arrêtés par erreur, et sert surtout à faire le fichage ethnique par le faciès de la population c’est une technologie hitlérienne raciste créé par des nazis
    https://www.theguardian.com/technology/2019/mar/06/facial-recognition-software-emotional-science

    Si un mec est fatigué et baille dans une gare, il sera arrêté pour être un terroriste
    https://theintercept.com/2015/03/27/revealed-tsas-closely-held-behavior-checklist-spot-terrorists/

    Bref, le monde est devenu tellement fou, que les japonais qui vivent au milieu de ces timbrés qui jugent les gens avec de la technologie, se mettent à marcher comme des robots , à parler comme des robots, à ne pas avoir d’expression faciale comme les robots pour qu’on leur foute la paix

    Un japonais se fait arrêter car il a voulu démolir le robot qui juge les gens d’après l’analyse de leur expression et fait un fichage secret ethnique de la population
    https://www.telegraph.co.uk/technology/news/11851141/Drunk-man-arrested-in-Japan-for-attacking-emotion-reading-robot.html

    Au final, le NVO ne veut pas qu’on ait notre propre personnalité, il ne veut pas qu’on des émotions, il veut que soit des cyborgs sans émotion.
    Vous avez des émotions, vous pensez par vous-mêmes? Vous êtes un terroriste pour les dirigeants du NVO à enfermer dans les camps FEMA. http://educate-yourself.org/cn/projectbluebeam25jul05.shtml

    Dans l’anime Psycho pass, tous ceux qui montrent des émotions, sont arrêtés comme terroristes

    la dictature de la pensée unique va mener à cela:
    Les artistes riches en émotion vont être les premiers à être arrêtés comme terroristes , car un artiste a trop de couches émotionnelles complexes pour être compris par un stupide robot logiciel d’analyse facial créé par un raciste génocidaire de l’humanité Google, Apple, Bill Gates

    J'aime

  7. Bolsonaro entame sa visite de l’État hébreu avec les mots «J’aime Israël» (Hé ben comme ça les choses sont claires, non ?)

    Le Président brésilien, Jair Bolsonaro, qui est arrivé dimanche en Israël pour une visite officielle de deux jours, n’a pas caché ses sentiments envers ce pays et les a avoué directement, lors de son discours au côté de Benyamin Netanyahou.

    Connu pour sa position en faveur du transfert de l’ambassade brésilienne de Tel Aviv à Jérusalem, Jair Bolsonaro a eu l’occasion d’exprimer une nouvelle fois son soutien à Israël lors de la visite officielle de deux jours de l’État hébreu qu’il a entamé dimanche.

    Prononçant son discours à sa descente d’avion à l’aéroport David Ben Gourion, le Président brésilien l’a ouvert par la phrase «Ani ohev et Israel», ce qui se traduit par «J’aime Israël».

    À son tour, Benjamin Netanyahou a félicité le dirigeant brésilien pour sa foi en l’«héritage commun» de leurs deux pays, et pour son engagement à améliorer les relations israélo-brésiliennes.

    «Lorsque vous êtes entré en fonction en janvier, nous avons ouvert une nouvelle ère dans les relations entre Israël et le Brésil», a-t-il déclaré.

    Bien que M.Bolsonaro n’ait pas évoqué lors de sa visité l’idée du transfert de l’ambassade de son pays de Tel Aviv à Jérusalem, le chef de la diplomatie brésilienne a annoncé l’ouverture d’une nouvelle mission de commerce à Jérusalem. Commentant cette nouvelle, Benjamin Netanyahou a confié espérer que ce «[serait] le premier pas vers l’ouverture de l’ambassade du Brésil à Jérusalem, lorsque le moment [viendrait]».

    Pour rappel, le Président brésilien avait annoncé en novembre, au lendemain de son élection, qu’il comptait transférer l’ambassade de son pays de Tel Aviv à Jérusalem, suivant en cela l’exemple de Donald Trump.

    Toutefois, Jair Bolsonaro ne se dépêche pas de tenir sa promesse, de crainte des représailles des pays arabes. Ainsi, le vice-président brésilien, Hamilton Mourao, un général à la retraite, a déclaré en février dernier à Reuters que le transfert de l’ambassade du Brésil à Jérusalem était une mauvaise idée car elle nuirait aux exportations brésiliennes vers les pays arabes, dont quelque 5 milliards de dollars de viande halal.

    https://fr.sputniknews.com/international/201904011040573699-bolsonaro-israel-bresil-netanyahou-ambassade/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s