Lectures en miroir pour une réflexion croisée & SOLIDAIRE !

CAUSE COMMUNE pour la Commune 2019, celle des COMMUNES LIBRES, VOLONTAIRES & AUTOGÉRÉES !

 

Publié par Résistance 71 en janvier 2013 ;  Petit précis sur la société, l’État, la désobéissance civile et la commune volontaire autogérée ; solutions au marasme systémique actuel  et ce texte est toujours d’une grande actualité aujourd’hui (31 décembre 2018) [NdJBL : Voir mon dossier sur le mouvement des Gilets Jaunes] parce que rien n’a vraiment été fait pour mettre en place de véritables solutions à la fange oligarchique impérialiste étatique qui continue à piller et génocider le monde en long, en large et en travers. Mis au format PDF N° 14 de 36 pages par mézigue en janvier 2017 et indispensable pour passer des Ronds-Points à la Commune des communes ! PETIT PRÉCIS TRÈS UTILE en version PDF ;

Toujours avec dans l’idée première et notre objectif, devenus communs, de connecter les énergies et les électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres, par delà l’espace et le temps…

Et alors qu’en février 2017, Zénon l’Ailé prenait la Tangente au moins pour sortir du piège de la toile d’araignée mondiale ; Et après avoir partagé avec nous, en 12 textes, que vous trouverez tous au format PDF dans cette page spéciale de mon blog ► LES CHRONIQUES DE ZÉNON + des poèmes inédits de l’Auteur ;

Cette intuition, ces fulgurances aussi, et comme fil conducteur, nos petites flammes intérieures nourries à se donner à lire les uns les autres ainsi que des auteurs passé, présent comme en devenir, affirmant même que « cette chaleur et cette énergie surpassent tous les combustibles fossiles : elles sont le moteur de la perpétuation de l’espèce humaine depuis des millions d’année, et la source même de la Vie. Nulle intelligence artificielle ne saurait s’y substituer. » Burn-out – Ou la fin annoncée de la lutte des classes.

Zénon concluait ainsi son tout dernier texte « Tangente » ; « Depuis « Nakba », mon message n’a cessé d’être celui-ci : devant l’urgence des menaces qui nous concernent, il est impératif de laisser de côté nos divergences idéologiques ; de nous focaliser sur ce qui nous unit et non plus sur les faux antagonismes créés de toutes pièces. Je le répète : ce système dualiste, auquel internet procure un approfondissement exponentiel, est à la source de tout impérialisme. Il est à extirper d’abord de nos esprits et de nos cœurs… Cette crainte de nous dissoudre ou de nous perdre dans le grand Tout n’est que la gestation d’un retour conscient à la simple Unicité qu’au fond, nous n’avions jamais oubliée.

À l’image de la Terre et du Ciel, l’Homme est une sphère vouée à l’irrésistible Révolution. Et si en effet, dans cette nuit noire de l’âme, nous ressentons cette peur et cet insondable vertige devant l’inconnu, nous pouvons être certains que l’épreuve qui nous attend soit à la mesure du soleil radieux que nous appelons de nos vœux, et dont nous devinons déjà, sous nos paupières mi-closes, les premiers rayons de l’aurore.

Le rêve perd peu à peu de sa consistance, et déjà demain nous appelle. Il exige de nous le courage de le regarder dans les yeux… L’heure est venue de nous réveiller.

Et c’est exactement ce que nous avons faits, certains en enfilant un Gilet Jaune, quand d’autres avaient déjà accroché un chiffon rouge à leur cœur, d’autres encore soutenant le mouvement silencieusement soit en l’arborant au tableau de bord de la bagnole, ou tout simplement, l’ayant constamment à l’esprit et en chaque mot, chaque pensée parfois dans l’incapacité physique d’agir…

Et c’est pourquoi, Zénon, judicieusement, ce rappela, à notre bon souvenir, ce 25 décembre 2018, avec la publication de ce poème « Qu’aurais-je à craindre ? » et rédigé le 22 novembre 2017, soit un an avant l’émergence de ce mouvement, qui sourdait dans les entrailles des campagnes et des territoires oubliés, et que Zénon, à l’été 2016, n’avait pas manqué de sentir en sillonnant cette France ravagée par un néolibéralisme non encore pleinement assumé par le futur Président Jupitérien Macron de Rothschild, et totalement retranscrit dans cette nouvelle « Regards croisés« .

Qu’aurais-je à craindre ?

Dis-moi, qu’aurais-je à craindre, l’ami,
Des tenants d’un ordre en décrépitude, déjà au bord du tombeau ;
Car nous étions, sommes et serons unis
Comme au temps de la servitude à l’éclosion du renouveau.

Qu’aurais-je à craindre des colères ou des représailles
D’un ennemi déjà dispersé aux quatre vents de la plaine ;
Alors qu’en nos cœurs, nos âmes et en nos entrailles
Vibre l’aspiration à nous débarrasser de nos chaînes ?

Dis-moi encore le poids des ans à regarder passer les jours,
Et courber l’échine en disant que cela vaut mieux que la rue :
Je te montrerai la façon dont la peur et les beaux discours
T’auront dépossédé jusqu’à ton propre vécu.

J’ignore, mon ami, quelle issue trouvera notre lutte
Ou si le présent idéal verra demain le soleil ;
Mais toute tentative de se prémunir de la chute
Sera vaine, et plus douloureux alors l’éveil.

Je ne sais quand la lumière émergera de l’obscur
Ni l’heure à laquelle accouchera l’être Humain.
Mais ici et maintenant, une chose est sûre :
Aucun d’entre nous ne sera né pour rien.

Zénon – 22 novembre 2017

Et dans le même temps, par une synchronicité confinant à l’irréel, ce même 25 décembre 2018, Le Passeur, d’Urantia-Gaïa, publiait ce long texte « Au fond du terrier du lapin blanc » que j’ai mis au format PDF avec son accord ;

Voltigeur du site Les Moutons Enragés l’ayant mis en lien le 26 puis publié le 27/12 ICI en me permettant tout comme à Zénon de ne pas louper ce mess@ge et tant il sublimait par un propos profond autant que rare cette impression que nous vivions « L’Heure Zéro » dans cet ICI et MAINTENANT…

Ce Tep Zepi/Zep Tepi ou Temps Zéro ou encore Temps Nouveau que nous nous souhaitions pour nous TOUS le 1er janvier dernier et dont l’heure venait de sonner :

2018 = Année Zéro d’une prise de conscience politique collective ?

Ce TEMPS NOUVEAU {Zep Tepi en Égyptien antique] ou Tep Zepi ; TEMPS ZÉRO selon les CODEX Maya nous pouvons en provoquer ensemble la césure et pourquoi pas décider que cette nouvelle année 2018 en serait le point de départ = L’ANNÉE ZÉRO ?

Car depuis 2 ans, j’ai pu, tout comme vous, affiner ma réflexion politique en me nourrissant de lectures diverses et variées. Et celles qui auront fait la différence pour moi et qui me permettent aujourd’hui de saisir la proposition faite par R71, car elle me parait la plus sensée et la plus plausible en regard de la situation planétaire actuelle : 2018 pourra t’elle être l’année zéro d’une prise de conscience politique collective ? Qui sait ? Ce qui est sûr c’est que la balle est dans notre camp, elle l’est depuis un bon moment du reste…

Je vous propose quelques extraits du texte du Passeur qui m’auront particulièrement marqués et qui relèvent la synchronicité aussi bien dans mes analyses au fil du Temps que dans celles de Zénon, mais également avec Juan Branco dans la vidéo qui n’est déjà plus disponible à Là-bas si j’y suis, mais a été réencodée sous RUTUBE et que vous pourrez retrouver, dans son manuscrit en version PDF ; Macron et son crépuscule par Juan Branco, publié le 26 décembre 2018 ;

Au fond du terrier du lapin blanc

 Publié le 25 décembre 2018 par Le Passeur

Page 4 : Nous vivons dans une matrice que nous créons à la fois individuellement et à fortiori collectivement. Cela veut dire quoi ? Que la matrice qui correspond à notre univers visible pour disons généreusement 1 %, mais à l’invisible à 99 %, est une interface qui réagit fréquentiellement à notre propre interface personnelle, notre ego, siège de toutes nos manifestations non-conscientes.

 Pour illustrer le portrait, disons que la matrice fonctionne un peu comme un logiciel-système, très vraisemblablement géré par une intelligence artificielle quasi autonome et que nous en sommes les programmeurs permanents par les fréquences que nous émettons et qui sont toutes porteuses d’information. À chaque instant, notre ego, par ses pensées, ses actes, ses émotions, son inconscient, va remplir de ses informations chaotiques les petites cases blanches du logiciel, qui va ingérer les paramètres afin de matérialiser au sein de l’hologramme ce que l’ego a exprimé. Ce qu’on appelle la résonance fréquentielle. D’où notre responsabilité à 100 % de TOUT ce que nous vivons.

Page 7 : Nous jouons contre un superordinateur, qui a toujours plusieurs coups d’avance sur nous, du moins tant que nous voulons lutter avec ses outils et ses armes. Notre éveil n’est pas son intérêt programmé. La Voie est ailleurs.

Page 9 : Ce que les maîtres actuels de l’illusion veulent, c’est appliquer la stratégie du chaos puis baisser provisoirement le feu sous la casserole où cuit lentement la grenouille qui ne se rend compte de rien. Autrement dit, ils veulent nous servir un niveau de confort apparent plus grand au sein de la geôle, peindre d’or les barreaux. C’est ce monde que leurs valets organisent, où les Hommes seront réunis par cette nouvelle religion unique que dessine le new age, mais sous l’égide de ce nouvel ordre mondial qu’ils martèlent, dans la dévotion aux intelligences artificielles et la confusion des genres et des individualisations. C’est une ligne du temps dans laquelle ils veulent entraîner le plus grand nombre.

Page 11 : Ce qui se joue en France en cette fin 2018 démontre bien cette méconnaissance de la part occulte des choses.

Attention donc à l’aspect occulte de tout ceci. Il y a derrière cet affrontement des forces sombres qui s’agitent un réel aspect sacrificiel où de puissants égrégores sont à dessein excités. Il ne faut pas se tromper de cible, car ceux qui dans l’ombre l’ont voulu Président ont prévu et favorisé ce qui arrive aujourd’hui afin d’en détourner à leur bénéfice tout l’aspect énergétique où se situe la vraie force du pouvoir. Cet homme est sacrifié sur un sombre autel. Il est aujourd’hui l’objet malgré lui d’un véritable rite occulte dont il ne savait rien jusque-là, mais dont probablement il commence à se rendre compte à son insuffisant niveau d’initiation.

 S’acharner contre lui ne fera que servir ses maîtres tout en le détruisant et ce serait une grave erreur car il est important pour l’efficacité du rite qu’ils accomplissent que ce soit le peuple inconscient qui le conduise au sacrifice.

Page 12 & 13 : C’est donc un grand chaos multidimensionnel qui s’annonce, condition préalable à toute mutation. Il va se jouer désormais en très peu de temps, point d’orgue d’un long cycle, tout ce à quoi nous nous sommes préparés depuis longtemps. Il va nous falloir maintenir une grande vigilance sur nous-même pour ne pas rater ce rendez-vous cosmique. Ce qui implique qu’il va nous falloir être très présent à nous même, c’est à dire très conscient de nous en toute chose de l’instant présent, apaisé malgré les énergies saturées de notre environnement, donc capable de prendre du recul sur les événements.

 L’agenda en cours n’est pas celui qui nous est et nous sera présenté, il n’a rien à voir avec le monde visible et ses théâtres organisés dans l’ombre par des formes de vie dont les intérêts sont autres, il faudra l’avoir toujours à l’esprit.

Il va falloir aussi s’accommoder des sollicitations émotionnelles qui nous seront servies et avancer nos pièces sur l’échiquier multidimensionnel sans se laisser déstabiliser et embarquer énergétiquement.

 Inutile d’appeler une aide extérieure ou d’invoquer les faux dieux. Il n’y a rien d’autre à attendre que nous, présents et opérationnels à notre propre rendez-vous.

 En toutes circonstances, nous sommes notre propre clé et nous avons définitivement les moyens d’ouvrir la porte.

Fraternellement,

 © Le Passeur – 25 Décembre 2018 – http://www.urantia-gaia.info > Cet article est volontiers autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

Pour retrouver l’intégralité de ce texte, en version PDF N° 84 de 13 pages ► Au fond du terrier du lapin blanc.

UNION + RÉFLEXION CRITIQUE + ORGANISATION /MUTUALISATION =

ACTIONS DIRECTES EFFICACES NON VIOLENTES !

Pour toutes ces raisons, il n’y a rien à attendre de Macron & son Orchestre, du suivant ou de la suivante !

Et donc, BOYCOTTONS ses vœux, et le « traditionnel rassemblement populaire » sur les Champs ! Paris ne veut pas de nous ? Tant mieux, désertons-le ! Laissons-le aux seuls touristes qui sont les bienvenus pour dépenser la thune qu’on a pas, de toute façon et laissons-le aux 18000 forces de l’ordre réquisitionnées pour sécuriser les lieux de la fête ; Tu parles d’une fête !

Plus que jamais la solution est en nous et elle est hors cadre, hors État et ses institutions !

Un RIC dans le respect des institutions, pire sous l’égide de ce gouvernement oppresseur est non seulement voué à l’échec, mais va nous faire perdre un temps précieux. Aussi, coordonnons-nous, sans plus attendre, avec les compas de Commercy, dans la Meuse, pour une Assemblée des Assemblées le 26 janvier 2019 par exemple et comme point de départ à notre mutualisation.

Dans tous les cas dès maintenant appelons à la grève générale de la consommation !

TOUT DE SUITE ! MAINTENANT !

Consommons le minimum en privilégiant les circuits courts, pratiquons l’entraide et la solidarité, car la bête Système ne va pas se laisser faire sans réagir !

Lisons-nous, donnons-nous à lire, échangeons, partageons, organisons-nous et co-créons, soyons imaginatifs car nous pouvons devenir les inventeurs de notre propre réalité, dont le 0.00001% ne fait pas partie, car depuis des centaines d’années ce système s’est nourrie de cette seule idée que pour ÊTRE il devait tout AVOIR et POSSÉDER, y compris nous-mêmes, nos vies et jusqu’à nos âmes et avec notre CONSENTEMENT ! Aussi ;

RETIRONS-LEUR NOTRE CONSENTEMENT !

DISONS-LEUR = NON ! STOP ! ÇA SUFFIT !YA BASTA!

Nous tous, les OPPRIMÉS DE LA TERRE ;

Unissons-pour pour faire se lever l’aurore de la SOCIÉTÉ des Sociétés dès le 1er Janvier 2019

JBL1960

LECTURES COMPLÉMENTAIRES INDISPENSABLES, à mon sens, en version PDF et en lecture, téléchargement et/ou impression gratos en cliquant sur ce lien ► TOUTES LES VERSIONS PDF DE JBL1960

Meilleurs PETITS CLICS pour DE GRANDS DÉCLICS c’est tout le mal que je nous souhaite pour cette nouvelle année qui commence…

Jo Busta Lally

9 réflexions sur « Lectures en miroir pour une réflexion croisée & SOLIDAIRE ! »

  1. Petite info du lundi 31 décembre 2018, passée un peu inaperçue ;

    Le Vatican a annoncé lundi 31 décembre, sans explication, la démission de l’Américain Greg Burke, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, et de son adjointe, l’Espagnole Paloma Garcia Ovejero.

    Source La Croix ► https://www.la-croix.com/Religion/Demission-Greg-Burke-porte-parole-Vatican-2018-12-31-1200992502

    Tout comme nous n’avons rien à attendre du Macron de Rothschild !
    La preuve par son dernier stand-up à l’Élysée hier soir (enfin je crois…)

    Les indigènes ne doivent rien attendre de ce pape, car il leur a déjà fait le coup le père François en septembre 2015 ;

    Il a légitimité la doctrine chrétienne de la découverte en canonisant le missionnaire franciscain du XVIIIe Siècle ; Junipero Serra l’évangélisateur de l’Ouest Américain en septembre 2015 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/01/16/les-assassins-reviennent-toujours-sur-les-lieux-du-crime/

    L’odeur du sang, surement…

    J'aime

  2. Avec la prise de fonction du nouveau président Jair Bolsonaro, ce mardi 1er janvier, ce sont les représentants de la communauté évangélique qui accèdent au sommet de l’État au Brésil.

    « Le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous. » Le slogan choisi par Jair Bolsonaro lors de sa campagne présidentielle, jusqu’à son élection le 28 octobre dernier, laisse présager l’importance de la tribune que le nouveau président, lors de son mandat, entend donner aux représentants religieux. Certains d’entre eux seront au plus près du pouvoir. Ce sera tout particulièrement vrai, bien sûr, de ceux des Églises évangéliques pentecôtistes.

    80 députés membres de groupes évangéliques

    Membres du gouvernement, élus (plus de 80 députés se revendiquent de groupes évangéliques), conseillers, lobbyistes susceptibles d’appuyer une nomination ou un projet de loi… Ceux-là apparaissent désormais ouvertement auprès du nouveau président ainsi que de sa jeune épouse, Michelle, 36 ans, elle-même évangélique et extrêmement croyante, qui a rapidement confié son intention de profiter de son nouveau statut de Première dame pour s’impliquer dans « le plus de projets sociaux possibles ».

    En compagnie des défenseurs du port d’arme et des grands propriétaires agricoles, ce qu’on appelle le groupe « BBB » (« Balle, Bœuf, Bible »), ils prônent, pour contrer les excès de violence dans l’immense pays sud-américain, un conservatisme hégémonique : autorité forte, ordre moral, défiance vis-à-vis des minorités émergentes, défense des valeurs familiales traditionnelles.

    Jair Bolsonaro doit beaucoup aux évangéliques. Alors que les évêques catholiques, dans ce pays au plus grand nombre de catholiques dans le monde, avaient exprimé leurs inquiétudes dans l’entre-deux-tours, invitant les électeurs au « discernement » et refusant de prendre clairement position, les évangéliques, eux, avaient pris fait et cause au sein de leurs églises et sur leurs médias – très puissants – pour le candidat d’extrême droite.
    20 millions d’électeurs évangéliques revendiqués

    Edir Macedo, fondateur de la puissante Église universelle du Royaume de Dieu, lui avait ouvert l’antenne de sa chaîne de télévision privée, Record TV, la deuxième du pays en audience. Le message a porté. Selon deux instituts de sondage brésiliens, IBOPE et Datafohla, environ 20 millions d’électeurs se disant « évangéliques » ont finalement porté leur vote sur le nom de Bolsonaro, lui offrant une victoire nette fin octobre, plus de 55 % des suffrages.

    Né lui-même catholique, puis baptisé en 2016 dans le fleuve Jourdain par le pasteur Everaldo Dias Preira, une figure influente au sein de l’Assemblée de Dieu brésilienne, Jair Bolsonaro a parfaitement su aller chercher leur ralliement qui s’est aussi révélé essentiel pour trouver des fonds pour sa campagne. « Il a bénéficié du soutien financier de ces Églises, rappelait à La Croix, lors de son élection, Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l’Iris et directeur de l’observatoire Amérique latine à la fondation Jean-Jaurès. Elles sont riches car chacun des fidèles doit donner 10 % de son revenu à son pasteur. »

    Autant de soutiens qui, passée cette journée du 1er janvier, seront en droit d’attendre rapidement un renvoi d’ascenseur ► https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/Jair-Bolsonaro-pouvoir-grand-jour-evangeliques-Bresil-2018-12-31-1200992495

    Lire en miroir = La pédagogie des opprimés de Paulo Freire, version PDF en français ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/12/la-pedagogie-des-opprimes-de-paulo-freire-public3a9-en-1970.pdf

    Car sa priorité au Borsalino c’est : extirper la philosophie de Paulo Freire des écoles .

    J'aime

  3. Toujours plus loin dans le terrier du lapin blanc

    Publié le 17 janvier par Le Passeur

    Êtes-vous prêts à descendre plus profondément dans le terrier du lapin blanc ? Êtes-vous disposés pour cela à abandonner des croyances jamais remises en question ?

    Voici alors un documentaire dont les éléments apportés figurent dans tous les dossiers des chercheurs de Vérité qui ont fait l’effort d’investiguer sérieusement sur les sujets qu’il aborde. Pour autant, ce n’est qu’une validation partielle de ce que vous allez y trouver. Le reste du chemin vous appartient, dans l’ouverture et le discernement.

    Aimons-nous malgré tout – VO sous-titrée FR – 2h13mn

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s