RÉSUMÉ SOTT 11/2018 + L’arnaque de la Transition Écologique à la française…

… Véritable POMPE À FRIC CLIMATIQUE !

Résumé SOTT MEDIA du mois de Novembre 2018

Baromètre des évènements climatiques majeurs extrêmes du mois de novembre, et autres…

Tous les Résumés SOTT depuis décembre 2015 ICI

▼▼▼

Non, l’incendie qui a ravagé la Californie n’est pas dû au Réchauffement Climatique Anthropique et loin s’en faut ;

Une petite étincelle produite par une crevaison a allumé le vaste feu de forêts mortel baptisé «Carr Fire» en Californie. Actuellement, près de 17 feux ravagent cet État américain ► Source fr.Sputnik.news du 05/08/2018

◄|►

L’incendie le plus destructeur de l’histoire de l’État a ravagé la ville de Paradise et pourrait coûter des milliards à Pacific Gas and Electric (PG&E) si l’entreprise est reconnue responsable du feu. Le cours de l’action est en chute libre ► Source Le Temps.ch du 17/11/2018 ;

Les Américains se moquent de ce qu’ils nous ont fait. Leur livre noir (NdT : la bible) dit qu’ils paieront pour les pêchés de leurs pères. Aujourd’hui ils célèbrent l’assassinat de leurs jeunes dans les guerres commerciales, celles appelées première et seconde guerres mondiales. Dans les feux de forêt en Californie, ils ne retrouvent plus au moins 100 personnes, mais ils ne veulent pas reconnaître les plus de 100 millions d’entre nous qu’ils ont assassinés. Ils font l’expérience de leur héritage ► TERRES BRÛLÉES par MNN

Et l’inondation meurtrière à Trèbes non plus comme l’a insinuée Emmanuelle Wargon sur LCI lors de La Grande Explication le 29 novembre dernier ;

« 390 communes de l’Aude sont soumises au risque d’inondation »

Sans aller jusqu’à un tel scénario, le département reste malheureusement confronté aux catastrophes, comme le rappelle Jean-Marie Aversenq : « Sur les 436 communes de l’Aude, 390 sont soumises au risque d’inondation : on dispose donc d’un nombre d’infrastructures conséquent, de plans communaux de sauvegarde, et on met en œuvre des actions d’éducation à la population ».

L’Aude avait notamment connu des inondations aux conséquences dramatiques, il y a moins de 20 ans. « On entend beaucoup dire « on n’a jamais vu ça« , mais c’est faux, on l’a vu notamment avec les crues de 1999, qui avaient fait une trentaine de morts. On a tendance à avoir la mémoire courte », conclut Pierre Javelle. Source 20 minutes du 17/10/2018

Quand est-ce qu’on parle du scandale du remembrement organisé par les têtes puantes de l’État ? Jamais ! Tu m’étonnes…

Remembrement

La loi qui a instauré le remembrement en France date de 1941 mais c’est en 1954 qu’apparaît, dans un décret, le terme « aménagement foncier » associé au remembrement. Destinées à favoriser les gains de productivité dans l’agriculture, les opérations de remembrement visaient à regrouper les parcellaires dispersés des exploitations, à faire disparaître les gênes, obstacles à la mécanisation (bosquets, haies par exemple), à repenser les voies de desserte, etc. Source ► Géoconfluences.ens-lyon.fr

▼▼▼

La Théorie du RCA n’est que cela une THÉORIE, explosée même en 2009 sous l’appellation contrôlée de ClimateGate et n’en déplaise aux inconditionnels du GIEC et ils sont trop nombreux qui n’en démordent pas…

Nouvel Ordre Mondial : l’alchimie climatique de la fadaise du RCA refait surface dans un ClimateGate 2.0

De nouvelles informations sur l’escroquerie qu’est cette thèse du « réchauffement climatique anthropique » viennent d’être publiées. Bien évidemment ces informations ne sont pas reprises par les médias à la botte de l’oligarchie qui pousse toujours pour qu’on paie directement un impôt carbone aux banquiers pour financer leur Nouvel Ordre Mondial.

Beaucoup de consciences se sont éveillées depuis quelques années, mais profitons donc de ce ClimateGate 2.0 pour le redire : il n’y a pas plus de réchauffement climatique anthropique que de beurre en branche !

La science en bien des domaines est non seulement manipulée, mais nous pourrions dire carrément kidnappée au profit du même petit nombre qui pousse son agenda totalitaire et rétrograde.

Résistance 71

Climategate 2.0 : Une nouvelle publication de courriers électroniques refait tanguer le débat sur le réchauffement climatique

Par James Taylor | Le 23 Novembre 2011 | URL de l’article original en anglais ► https://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2011/11/23/climategate-2-0-new-e-mails-rock-the-global-warming-debate/#46df89f427ba

 Traduit de l’anglais par Résistance 71

Une nouvelle série de 5000 courriers électroniques entre des scientifiques se situant au centre de l’étude sur la supposition que l’humain serait la cause de la crise du réchauffement planétaire global a été anonymement diffusée au public hier, déclenchant une nouvelle tempête de controverse près de deux ans après qu’une série similaire de courriels ait déclenché le scandale du Climategate (NdT : Novembre 2009)

Trois thèmes essentiels émergent de ces courriels nouvellement fuités :

  • Des scientifiques importants et centraux dans le débat du réchauffement climatique prennent des mesures pour cacher plutôt que de disséminer les données et discussions qui mènent à leurs conclusions
  • Ces scientifiques perçoivent le réchauffement climatique comme une “cause politique” plutôt que comme une recherche scientifique équilibrée
  • Bon nombre de ces scientifiques admettent franchement entre eux que la plupart de la science sur le sujet est faible et dépendante d’une manipulation délibérée des faits et des données

En ce qui concerne la transparence scientifique, une des caractéristiques qui définit la science est la diffusion et le partage sans retenue des données scientifiques, des théories et des procédures de façon à ce que des entités indépendantes et spécifiquement les sceptiques à une théorie ou une hypothèse particulière, puissent répliquer et valider les expériences ou observations faites. Les échanges de courriers électroniques entre les scientifiques impliqués dans le Climategate, en revanche, montrent un effort concerté de cacher plutôt que de disséminer les preuves et procédures inhérentes à leur travail.

“On m’a dit que le GIEC se situe au dessus de la loi du FOI (Freedom of Information, NdT: loi sur la liberté de l’information). Une des manières de se couvrir soi-même et tous ceux qui travaillent dans le AR5 seraient de supprimer tous les courriers électroniques à la fin du processus” écrit Phil Jones, un scientifique travaillant pour le GIEC dans un courriel fraîchement publié.

“Tout le travail que nous avons fait a été fait en rapport avec les fonds de recherche que nous avons et doit être bien caché”, écrit Jones dans un autre courriel récemment publié. “J’ai discuté de cela avec le sponsor principal (US Department of Energy) dans le passé et ils sont contents de ne pas faire connaître les données originales de la station.”

Les courriels du Climategate original contenaient des preuves similaires de destruction d’information et de données que le public serait en droit de penser qu’elles seraient disponibles en accord avec les principes de la liberté d’information. “Mike, peux-tu effacer tous les courriels que tu aurais pu avoir avec Keith (Briffa) en référence à AR4 (4ème évaluation du GIEC) ?” écrivit Jones au scientifique Michael Mann de Penn State University dans un courriel déjà publié au cours du Climategate 1.0, “Keith fera pareil… Nous allons demander à Caspar (Ammann) de faire pareil également. Je vois que le site CA(Climate Audit Website) affirme qu’ils ont découvert le problème de 1945 dans un article de “Nature” !”

Les nouveaux courriels révèlent également les tentatives des scientifiques de politiser le débat et d’avancer des conclusions prédéterminées.

“Le truc serait peut-être de décider sur le message principal et d’utiliser cela pour guider ce qui est inclus ou pas”, des rapports du GIEC, écrit Jonathan Overpeck, auteur principal et coordinateur de la plus récente évaluation du GIEC.

“J’ai laissé tomber avec (la professeure de climatologie au Georgia Institute of Technology) Judith Curry il y a un moment. Je ne sais pas si elle se rend compte de ce qu’elle fait, mais cela n’aide pas la cause”, écrivit Mann dans un autre de ces courriels fraîchement publiés.

“J’ai discuté avec des gens aux États-Unis afin de trouver un journaliste d’enquête pour enquêter sur et dénoncer “ le journaliste scientifique sceptique Steve McIntyre, écrit Mann dans un autre courriel.

Ces nouveaux courriers électroniques ajoutent du poids à ceux déjà révélés par le Climategate 1.0, révélant les efforts de politiser le débat scientifique. Par exemple, Tom Wigley, un scientifique de l’University Corporation for Atmospheric Research, était l’auteur d’un mail du Climategate 1.0 estimant que ses collègues scientifiques du Climategate “devaient se débarrasser” d’un rédacteur en chef d’une revue scientifique parce qu’il publia des articles en contradiction avec les estimations d’une crise de réchauffement climatique.

Plus encore que de révéler un code de mauvaise conduite et des motifs non valides, les nouveaux courriels publiés révèlent des admissions franches des faiblesses de la science au sujet des estimations sur le réchauffement climatique

“Les observations ne montrent pas d’augmentation des températures à travers toute la troposphère tropicale à moins d’accepter une seule étude et approche et d’omettre un bon nombre d’autres. Ceci est tout simplement dangereux. Nous devons communiquer le doute et être honnête. Phil, j’espère que nous pourrons trouver le temps pour en discuter si nécessaire.”, écrit Peter Thorne du Met office au Royaume-Uni.

“Je pense également que la science est manipulée afin d’y mettre une pirouette politique, ce qui pour notre sauvegarde, n’est peut-être pas très intelligent sur le long terme,” ajoute Thorne.

“Mike, les chiffres que tu as envoyé sont très trompeurs… Il y a eu un bon nombre de présentations malhonnêtes des résultats des modèles par des certains auteurs et par le GIEC lui-même !, reconnaît Wigley.

D’autres courriels certainement plus terribles seront sûrement découverts dans les jours qui viennent alors que des observateurs scrutinisent (passent à la loupe) ces 5000 courriers électroniques. Ce qui est d’ores et déjà clair, est le besoin de recherches plus objectives et d’une conduite plus éthique de la part des scientifiques qui sont au cœur du GIEC et des discussions sur le réchauffement climatique.

James M. Taylor is senior fellow for environment policy at The Heartland Institute and managing editor of Environment & Climate News.

▼▼

Nota Bene : 1 seule enquête soi-disant indépendante a infirmé les plus de 10 000 mails dénonçant la Théorie qui démange… !

Retrouvez dans L’ESSENTIEL DE RÉSISTANCE 71 de 2010 à 2018 en version PDF à la page 23 ► Média & Propagande : l’énigme Wikileaks 

C’est pourquoi, on décrédibilise, systématiquement toutes celles et ceux (celleux) qui critiquent le GIEC et remettent en cause la théorie du RCA, même de manière argumentée et documentée ;

– Le manuel du sceptique de JoAnn Nova, journaliste scientifique australienne qui démonte le dogme pour nous dans ses deux versions complémentaires :

– L’Organisme international indépendant et compétent en la matière : le NIPCC (par opposition au IPCC=GIEC)

  • Rapport PDF de 24 pages en français : Le NIPCC contre l’IPCC (le GIEC) – Analyse des désaccords entre les modèles du climats et les observations : test des hypothèses du réchauffement climatique anthropique (RCA) et pour permettre à chacun de se faire sa propre opinion. Source fp4earth

Et pourquoi on diabolise celles et ceux qui proposent d’étudier une autre théorie russo-ukrainienne, celle de l’origine abiotique profonde du pétrole ;

Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Abiotique Profonde du Pétrole, version PDF N° 26 de 68 pages sur ce blog

Cette théorie élaboré en 1951 a été soumise au feu ouvert de la science en Russie et en Ukraine et n’est plus contestée depuis le milieu des années 1980… Elle fait véritable consensus. Et il y a eu des milliers d’articles scientifiques publiées (en russe et ukrainien) à ce sujet.

Parce que ça les dérange qu’on adhère pas à leurs mensonges et surtout qu’on refuse de payer sans broncher une taxe carbone alors que les vrais pollueurs en sont exonérés…

En France, les très riches émettent 40 fois plus de carbone que les pauvres, mais les pauvres paient plus de 4 fois plus de taxe carbone en % de leurs revenus !

Jean Gadrey | 21/11/2018 URL de l’article ► https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2018/11/20/en-france-les-tres-riches-emettent-40-fois-plus-de-carbone-que-les-pauvres-mais-les-pauvres-paient-plus-de-4-fois-plus-de-taxe-carbone-en-de-leurs-revenus

Le but de la malfaisance régnante c’est Être pour avoir… Nous compris !

C’est vous qui voyez = STOP ou ENCORE ? Pour moi c’est STOP !

JBL1960

Source de l’illustration amicalement fournie par T de ntk.com & MNN

Publicités

20 réflexions sur « RÉSUMÉ SOTT 11/2018 + L’arnaque de la Transition Écologique à la française… »

  1. Les Gilets jaunes campent à Trèbes, devant Monsanto

    Installés depuis mercredi face à l’usine Monsanto, à Trèbes, les Gilets jaunes restent mobilisés ce samedi, malgré la pluie et le froid. Démocratique, le campement a ses règles et ses valeurs.

    Des coups de klaxon prolongés, en signe de solidarité, presque à chaque fois qu’un camion ou une voiture passe. Et lorsqu’un poids lourd se présente à l’entrée de l’usine Monsanto, une ou un Gilet jaune vient voir le chauffeur pour lui proposer un croissant ou un café. Depuis le début de la semaine, ces Gilets jaunes campent sur un terrain privé situé juste en face de l’entrée principale du site Monsanto, à Trèbes. Ils et elles sont d’ici ou de Carcassonne et d’autres villes du département, mais ils viennent aussi de l’Ariège par exemple, et parfois même d’autres régions.
    Un camp installé pour durer

    Depuis que les forces de l’ordre ont libéré l’accès à l’usine, les Gilets jaunes n’ont pas levé le camp. Bien au contraire, ils ont mis en place des tentes, des abris de bois, et aménagent leur vie collective. Des aménagements pour durer, car ils sont déterminés à obtenir beaucoup plus. Roland, 23 ans, fait partie d’un convoi d’Audois qui ont participé à l’Acte IV parisien de la mobilisation : «La police nous a fouillés. On a dû donner masques, lunettes et même le sérum physiologique qu’on avait pris pour se protéger des gaz lacrymogènes. Parfois, on avait l’impression que les CRS ne faisaient aucune différence entre les types de manifestants. Il y avait des grenades qui pétaient dans tous les sens».
    «De plus en plus d’esclavagisme»

    Mais il y a aussi des femmes, jeunes ou pas, dans ce groupe de Gilets jaunes. Esther, par exemple, éducatrice spécialisée dans l’Ariège : «On vit dans un monde où l’humain est de plus en plus victime d’esclavagisme. Moi, je vois des adultes handicapés qu’on fait travailler pour 50 euros par jour et qui parfois sont d’astreinte le week-end. Avec de plus en plus de demande de rendement». De son côté, Clarisse, 35 ans, insiste sur le côté démocratique du mouvement : «Avec le Facebook de Carcassonne en colère, on fait remonter les idées, les listes de revendications, et les décisions sont soumises au vote : est-ce qu’on bloque, est-ce qu’on continue ?».
    Démocratie et règles de vie en communauté

    Et ce fonctionnement démocratique n’exclut pas quelques règles minimales de «bien vivre» en commun. Trois règles essentielles sont d’ailleurs clairement affichées sur le camion qui jouxte le camp des Gilets jaunes : 1/ Pas de pneus ou plastiques dans les feux. Les feux en question sont ceux qu’on allume au milieu du campement pour se tenir chaud en cette veille d’hiver, ou faire cuire les aliments. La deuxième règle est l’interdiction de l’alcool en dehors des repas et sur la route. Et la troisième est celle du respect : «On se respecte tous (y compris les forces de l’ordre)». Cette dernière partie de phrase est d’ailleurs soulignée.

    Ce jeudi, l’ambiance était bon enfant et aucune action particulière ne semblait devoir être opérée. Mais devant Monsanto, à Trèbes, chacun et chacune discutait de la journée de samedi (Ndlr : aujourd’hui), avec la mobilisation annoncée pour «l’acte V». En attendant, au fil des arrivées ou des départs des uns et des autres, le campement Gilet jaune Monsanto préparait l’arrivée de la pluie : isolant sur la cabane en bois, et divers autres petits travaux.

    Mais s’agissait-il d’un oubli, personne ne semblait avoir préparé un gilet jaune étanche pour Milk, le chien mascotte du groupe. En tout cas, lui, ne semblait pas s’en plaindre, gardant fièrement le périmètre du campement.

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/15/2925194-les-gilets-jaunes-campent-a-trebes-devant-monsanto.html

    J'aime

  2. Selon Castaner, il n’y a que 2 200 manifestants à Paris…

    Et 8000 policiers exclusivement à Paris… Chui pas prix Nobel de Mathématiques mais si près de 4 fois plus de policier pour si « peu » sont quand même débordés… Y’a un souci, non !

    Surtout que le ratio ne s’améliore pas vraiment sur la totalité du territoire = 33500 manifestants pour 69000 policiers déployés !!!

    J'aime

  3. super intéressant – et je me souviens du « remembrement » – quelle erreur et maintenant dans le pays de caux, ils replantent des haies

    fais attention à tes mains

    bises claudine

    ps je dois sortir , pas loin, mais ça caille ici !! et il pleut, c’est le réchauffement climatique

    J'aime

    1. Oui, concernant le remembrement c’est vraiment l’une des causes principales des effets de torrents de boue, puisque toutes les haies, bosquets et barrières naturelles ont été supprimés…

      D’ailleurs ce n’est pas pour rien que les GJ commencent à parler également de l’agriculture qu’il faudrait sortir de la PAC = Tu m’étonnes !

      Ici aussi pluie en continue depuis hier…

      J'aime

    1. Thank you very much to all of you

      And we try to translate into French this spirit, that of Kaianerekowa or The Great Law of Peace that touched us ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/28/kaianerekowa-grande-loi-de-la-paix-de-la-confederation-iroquoise-xiieme-siecle-version-pdf/

      https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfgrandeloidelapaix.pdf

      Anonymous words of a native person of Great Turtle Island ;

      The real power and the real wisdom come from within. When man understands in his flesh that he is One with the whole creation ; when he realizes that at the center of the universe resides a power much greater than himself, then does he know that this center is everywhere, that it is in each of us.

      J'aime

  4. Et qui nous invite à « Rejoindre les étoiles dans le voyage égyptien » ;

    À nous de faire nos propres recherches sur les points précis évoqués par Mme Antoine GIGAL, en recoupant avec les travaux de recherches d’autres anthropologues, archéologues que vous trouverez en version PDF de mon blog ;

    J'aime

    1. Une autre exclue de Mme Antoine GIGAL : La plus belle tombe à ce jour découverte à Saqqara de la 5e dynastie celle d’un grand prêtre de la purification royale avec des dizaines de statues et de scènes peintes

      Mise en ligne le 15/12/2018 par Gigal ;

      J'aime

  5. http://www.bvoltaire.fr/livre-lurgence-climatique-est-un-leurre-de-francois-gervais/?fbclid=IwAR27iy2pMMCLOTSbVNUioK_AcIGgAwR

    Livre : L’urgence climatique est un leurre, de François Gervais

    Le physicien français François Gervais vient de publier un livre intitulé L’urgence climatique est un leurre (Éditions Le Toucan) dans lequel il confirme ce qu’il avait écrit dans son précédent ouvrage (L’Innocence du carbone), à savoir que le gaz carbonique n’est ni un poison, ni le principal responsable du réchauffement de 0,6 °C qui a eu lieu entre 1975 et 1998.

    1998 ? Oui, car depuis lors, le réchauffement ferait une « pause », selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ! Vingt ans de « pause », donc, et aucun fait observable qui permettrait d’affirmer une reprise du réchauffement ; toutes les annonces du GIEC ne reposent que sur des modélisations informatiques qui sont régulièrement démenties par les observations. Le réchauffement est devenu changement puis dérèglement climatique ; face à l’évidence empirique, le GIEC est contraint d’adapter sa prophétie. Le réchauffement prévu par le GIEC d’ici 2100 était de 6 degrés vers 2005 ; il n’est plus que de 3 degrés, et ce chiffre est contesté par plus de 2.800 articles publiés ces dernières années dans des revues scientifiques à comité de lecture, soit plus de la moitié des 5.000 articles scientifiques publiés sur ce sujet. Les scientifiques « climato-sceptiques » ne sont pas une petite minorité, comme le répètent sans cesse les propagandistes subventionnés des médias, les politiciens, les altermondialistes et l’ONU, mais aussi le monde de la finance.

    Pour ce dernier, la lutte contre le réchauffement climatique est une aubaine extraordinaire ; la Banque mondiale a calculé le montant global des investissements destinés à la « lutte contre le réchauffement » : 89.000 milliards de dollars d’ici 2030, qui seront payés par les contribuables. Le « green business » est déjà une très juteuse affaire pour tous ceux qui ont investi dans des « fermes » éoliennes et solaires dont le surcoût des prix de production est facturé aux consommateurs d’électricité.

    François Gervais rappelle que le CO2 n’est pas un poison mais un composant essentiel du cycle de la vie. L’augmentation de sa concentration (de l’ordre de 2 ppm* par an) dans l’atmosphère a provoqué le verdissement de 18 millions de km2 de terres et l’amélioration des rendements agricoles ; en effet, le CO2 est le principal nutriment des végétaux. L’augmentation du taux de CO2 est donc une chance pour tous les affamés de la planète, laquelle a connu des taux de CO2 très supérieurs dans le passé.

    En 1975, des climatologues, parfois ceux qui ont annoncé un réchauffement de 6 °C, et même de 10 °C par la suite, prophétisaient un nouvel âge glaciaire ! Depuis 1998, la température ne monte plus, comme l’a reconnu le GIEC, bien que les humains n’aient jamais rejeté autant de gaz carbonique. L’augmentation de température qui a eu lieu entre 1975 et 1998 était-elle liée aux émissions de CO2, comme l’a affirmé un peu vite la secte onusienne ? Pour une très petite part seulement, répond François Gervais, qui considère, comme de très nombreux autres physiciens, dont des titulaires du prix Nobel, que ce sont essentiellement des variations naturelles liées aux fluctuations du flux solaire qui sont en cause.

    Selon François Gervais, il n’y a donc aucune urgence qui serait imposée par le changement climatique ; l’augmentation de la température moyenne mondiale liée au CO2 sera inférieure à 0,5 °C d’ici 2100. Nous avons donc le temps de mettre au point des alternatives aux énergies fossiles qui ne soient pas intermittentes (éolien et solaire sont de très mauvaises solutions).

    Un livre à lire absolument pour y voir plus clair sur un sujet dont seuls les porte-parole du GIEC sont autorisés à parler dans les médias.
    =*=
    Merci à ratuma pour m’avoir tirée l’œil sur cet article = pour apporter de l’eau à notre moulin…

    J'aime

  6. Et encore, celui-ci : « Réchauffement climatique » : La température moyenne sur Terre a baissé de 0,2°C depuis 1850

    Un scientifique de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact du climat prônant la thèse du « réchauffement climatique d’origine anthropique » confirme, devant une audition parlementaire allemande sur le changement climatique, que la température mondiale a baissé de 0,2° C depuis 1850.

    http://www.alterinfo.ch/2018/12/18/rechauffement-climatique-la-temperature-moyenne-sur-terre-a-baisse-de-02c-depuis-1850/

    =*=
    Houlala… On va encore avoir des problèmes, là dis-donc…

    J'aime

  7. 168 morts et plus de 700 blessés après un tsunami en Indonésie

    Un tsunami survenu après une éruption volcanique en Indonésie a fait au moins 168 morts tandis que des centaines d’autres personnes ont été blessées, selon un nouveau bilan publié par les autorités.

    «Le nombre total de morts atteint 168 personnes, il y a 745 blessés et 30 personnes sont portées disparues», a annoncé le porte-parole de l’agence indonésienne de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho le 23 décembre. La veille au soir, un tsunami a soudainement déferlé sur les rives du détroit indonésien de la Sonde à la suite d’une éruption volcanique, semant la panique parmi les touristes et les habitants.

    Des centaines de bâtiments ont été emportés par la vague, qui a déferlé sur les côtes méridionales de Sumatra et l’extrémité occidentale de l’île de Java. La vague a surgi après l’éruption du volcan Anak Krakatoa, selon Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence nationale de gestion des catastrophes.

    Des images vidéo dramatiques publiées sur les réseaux sociaux montrent un mur d’eau qui s’abat sur un concert en plein air donné par le groupe pop Seventeen. Ses membres sont projetés hors de la scène par la vague qui se propage parmi les spectateurs. Dans un post sur Instagram, le chanteur du groupe Riefian Fajarsyah peine à contenir son émotion en annonçant la mort du bassiste et de l’organisateur des tournées des musiciens.

    Des dizaines d’autres vidéos publiées sur internet attestent de la violence des événements.

    Selon les autorités, le tsunami a pu être déclenché par une marée montante anormale due à la nouvelle Lune, conjuguée à un glissement de terrain sous-marin provoqué par l’éruption de l’Anak Krakatoa, petite île du détroit de la Sonde qui sépare Java et Sumatra.

    «La combinaison [des deux facteurs] a causé un tsunami soudain qui a frappé les côtes», a expliqué Sutopo Purwo Nugroho, ajoutant que l’agence géologique indonésienne menait une enquête pour savoir ce qui s’est passé exactement.

    https://francais.rt.com/international/57194-168-morts-plus-700-blesses-tsunami-eruption-volcanique-indonesie?utm_source=browser&utm_medium=push_notifications&utm_campaign=push_notifications

    Merci à CU12 du site Les Moutons Enragés pour nous avoir tiré l’œil vers cette info !

    Espérons que cela n’était pas une répétition sauvage de joueurs de HAARP

    J'aime

  8. Escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique : Les 5 questions qui tuent (Pr. Roy Spencer, climatologue)

    Les cinq questions qui doivent être répondues par la politique sur le réchauffement climatique

    Pr Roy Spencer (Ph.D Climatologie, ex-NASA)

    18 décembre 2018

    url de l’article original:

    http://www.drroyspencer.com/2018/12/the-five-questions-global-warming-policy-must-answer/

    ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

    Ce n’est un secret pour personne que je doute que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère aura suffisamment d’effets négatifs sur l’environnement planétaire pour justifier l’énorme coût pour l’humanité de réduire substantiellement ces effets. Notez bien que cette prise de position possède deux composants, un scientifique et un concernant la politique énergétique. En fait, avec le “verdissement global”, nous devrions considérer la possibilité des bénéfices nets pour l’humanité.

    La perception publique des risques du réchauffement climatique a impliqué un mélange de déclarations exagérées en regard à la fois de la science et de la politique énergétique, à l’instigation par une minorité d’activistes scientifiques et amplifiée par des médias en mal de sensationnel. Dans mon e-book Global Warming Skepticism for Busy People, je fais la liste de 5 questions qui je pense doivent être répondues affirmativement avant de s’embarquer dans une large dé-carbonisation de l’économie mondiale:

    Les Cinq Grandes Questions

    1) Est-ce que le réchauffement et les changements climatiques associés sont principalement anthropiques, c’est à dire causés par l’Homme ?

    2) Est-ce que la portion de réchauffement et changements climatiques associés causés par l’Homme est suffisamment importante pour créer des dégâts ?

    3) Est-ce que les modèles climatiques que nous utilisons pour proposer des changements de politique énergétique sont justes à prédire ces changements climatiques ?

    4) Est-ce que les changements de politique énergétique proposés réduiront substantiellement le changement climatique et ses dégâts résultant ?

    5) Est-ce que ces changement de politique produiront plus de bien que de mal à l’humanité ?

    Comme je le dis dans mon livre, il n’est pas du tout évident que la réponses à aucune de ces 5 questions soit un oui résonnant, il est encore plus douteux de le prétendre pour les cinq. Les trois premières questions ont à faire avec la science, les deux dernières avec la politique énergétique.

    En ce qui concerne la première question, je peux concéder qu’il soit possible que la plupart du réchauffement causé depuis 1950 soit d’origine humaine. Ceci est une conclusion phare du 5ème rapport d’évaluation du GIEC (AR5).

    Pour lire l’article en entier ► https://resistance71.wordpress.com/2018/12/27/escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-les-5-questions-qui-tuent-pr-roy-spencer-climatologue/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s