In France ; When Hope dresses in yellow / En France ; L’espoir s’habille en Gilet Jaune !

Anonymous words of a native person of Great Turtle Island

The real power and the real wisdom come from within. When man understands in his flesh that he is One with the whole creation ; when he realizes that at the center of the universe resides a power much greater than himself, then does he know that this center is everywhere, that it is in each of us.

▼▼▼

For K at Mohawk Nation News

And T at ntk.com

In France, our hope wears a yellow vest or when Hope dresses in yellow

By Jo Busta Lally ► JBL1960BLOG

December 1st 2018 | Translated  from French to English by Résistance 71

In France, a collective political consciousness is marching and wrapped itself in a yellow vest. It has lighted as a small flame, and a small inner beacon has been switched on for the many.

The trigger for this political consciousness in our territory was, without a doubt, the overwhelmingly forced imposition through the totally unjustified taxes made under the guise of a so called “Energy Transition”; itself heavily based on the sole theory of the Anthropogenic Global Warming (AGW) and exclusively promoted by the pseudo-scientific body known worldwide as the IPCC ; entity which doesn’t accept any contestation of its theory, doesn’t consider any other reasons outside the “Man Made Global Warming” for any recent warming of the planet when it does exist ; and doesn’t consider alternative theory concerning the origin of petroleum such as the russian-ukrainian deep abiotic origin of petroleum and hydrocarbons heavier than methane.

As many argued for a long period of time in a well documented fashion against this scam of the “Energy Transition”, brought up in the name of the AGW, this scheme is nothing more than a gigantic hoax of climatic money vacuum, this was indeed and for the many, the drop of gasoline which overflowed the tank…

At that moment, a big, deep, large and powerful movement came up from the guts of our Mother ; from the countryside, from villages and small towns, from these hamlets in forsaken lands, a geyser of political consciousness erupted, making us all hope that it could have the full capacity to make our humanity triumph and getting in the process the achievement of our liberation, bringing the end of the oppressor / oppressed relationship and hence the end of the artificial political division which has been imposed upon us for thousands of years, a process now indeed proven to be a totally reversible process.

Wage workers, farmers, students, jobless and dropouts of society, all united, consciously or not against the most achieved and most dangerous expression of the oligarchy which has names et faces and represented par the president Macron, a pure branded product of the Rothschild banking system and the City of London with his prime minister Edouard Philippe, an attendee of the Bilderberg meeting in 2016, made all those individuals rise to resist the constant oppression.

In the wake of a Trump and a Trudeau, Macron is a mere tool of the Rothschild banking cartel, the City of London, the heart and soul of the empire.

He is just a pawn put into position by his masters to reactivate and push further the New World Order’s plan, carved in the Georgia Guidestones since 1980, where the first of the ten NWO commandments stipulates that the world population should never rise beyond the mark of 500 million people, this alone representing a world population’s reduction of 95% !

This is why Mr Macron has been designated as the Earth’s champion and has claimed with the German Chancelor Angela Merkel, another puppet of the oligarchy, that we should consider the reduction of the world’s population in order to “save the planet”.

The new mantra is out : Save the Planet ! and the only solution for the French people is to pay !

  • Carbon tax
  • Fuel tax
  • Energy tax
  • We identified some 252 taxes whose we are forced to pay

All of this in the name of this hoax called the “Energy Transition”…

Moreover, what the oligarchy wants is mostly to obtain our consent to be taxed and to be totally submissive to the State and its institutions and for us to perceive this as the sole viable solution to our problems and outside of which nothing would ever be possible.

Clearly, many of us understood that we do have the power to say NO !

That we could massively refuse to consent, hence collapsing immediately their power of domination.

In fact, the whole dominant class is certainly worried to see the people in time, calling for an unlimited general strike which wouldn’t be efficient without expropriation, action which could be carried without weapons, without hatred and without violence.

Who lines up in the pressitute media, panicked to see that the majority of the people who wear the yellow vest and those who support them are advising to remain horizontal, to mistrust and refuse the verticality of the classic scheme of power and action, warning that the higher one gets, and from a higher point one falls and gets hurt.

Then comes in the public opinion the idea of a leadership without power, where the people directs and the (good) government obeys.

This is why I supported the proposition of the Zapatists in Chiapas (Mexico) to call for the creation of an International Network of Resistance and Rebellion against the merchant society, against capitalism. Another world is possible and this call is not only addressed to the native people of the Western Hemisphere, but to all people in rebellion et in resistance in all quarters of the world ; to all of the people challenging the organized plans, the unjust rules, laws, precepts, numbers and statistics.

The Zapatists rightly recognize that they may not be numerous, saying that :

We keep walking on two feet, the resistance and the rebellion, the yes and the no ; no to the system et yes to our autonomy and self-determination, which means that we have to construct our own path towards life. Path rooted upon original or indigenous communities, a collective consciousness, a mutual aid, a solidarity, a deep rooting to the land, a culture including arts and sciences, a constant awareness agains wealth accumulation. This is our guide.

It is our “way”, and we think all this to be different in other cultures and historical realities, this is why we say that one can not export the zapatism, even not in the totality of Chiapas, but that each culture, each agenda and each geographical zone must follow its own path and logic.

It is not an encouraging perspective as our possibilities are restricted. We are not 30 millions.

We may be only 300.

Until now in France, I didn’t think we would be 300 either. I have to say that today sees the hope that we may be 300 000 awaken, convinced and motivated, stubborn individuals, and who knows, may be 3 millions tomorrow ?

The ruling evil represented by Macron and his orchestra knows fairly well that, as once said Mahatma Gandhi in substance: one politically conscious individual standing up is much more dangerous for the ruling elite and its power than 10 000 individuals politically asleep and submissive.

It is with this collective political consciousness that we are organizing de facto a strategy in order to replace the multi-millenia antagonism in which we have been imprisoned and which impairs humanity to embrace its natural tendency towards complementarity, the factor of unity in the great diversity of an organic political and sociological Whole which could be seen as the “society of societies”.

From France ; Jo Busta Lally

Publicités

En France ; L’espoir s’habille en Gilet Jaune / In France ; When Hope dresses in yellow

En France, notre Espoir porte un Gilet Jaune ou l’espoir s’habille en Gilet Jaune

In France, our hope wears a yellow vest or when Hope dresses in yellow(*)

Énormément d’épreuves nous attendent. Nous ne pourrons revenir du jour au lendemain à l’équilibre des forces. Mais puisque nos décideurs procèdent par étapes, allons de même progressivement, chacun selon ses possibilités, vers une solidarité seule à-même de nous éviter le funeste sort qu’ils nous réservent… Nous disposons de l’opportunité d’inverser le cours des choses. Pour nous et pour le salut des générations futures, nous devons agir non plus idéologiquement, mais de façon concrète à réaliser le désir des 99% contre celui des 1%… Certes, nous sommes encore de grands enfants, et tout nous restera à apprendre une fois redevenus maîtres de nos destins. Mais qu’est donc notre peur de la liberté comparée à cette ineffable joie d’être en vie ?… Nous avons tous été portés durant neuf mois. Nourris et pour les plus chanceux aidés à devenir ce que nous sommes. Ne valons-nous pas mieux qu’un rouage de machine ou de la chair à canons ? La route n’existe que par notre marche. Elle n’attend plus que d’être empruntée.

Zénon dans « Burn-out » Ou la fin annoncée de la lutte des classes

Les Chroniques de Zénon

◄|►

Le sang paysan coule toujours dans les veines de bien des citadins prolétaires ; Ils devraient réapprendre à écouter leurs origines. Le but, le but très lointain est ce qui  est appelé aujourd’hui la grève générale, mais bien sûr bien différente de celle passive en se croisant les bras qui n’est qu’un duel face à face de qui pourra tenir le plus longtemps entre les ouvriers et les capitalistes. Une grève générale oui… Mais active !

[…] L’objectif est le peuple, la société, la communauté, la liberté, la beauté, la joie de vivre. »

Gustav Landaeur (1911) Appel au socialisme – Pour la société des sociétés, 2nde réédition 1919 (bientôt 100 ans) en version PDF

▲▲▲▲▲

(*)Ce texte en version anglaise, traduit par Résistance 71, à l’attention de Mohawk Nation News et ntk.com  et du lectorat anglophone, en réponse à leur questionnement sur la situation en France et du fait que je relaie, amplifie et traduit même parfois, ces voix autochtones anticoloniales ici de l’île de la Grande Tortue, mais également de tous les continents…

▼▼▼▼▼

 Jo Busta Lally le 1er décembre 2018

En France, une prise de conscience politique, collective, s’est mise en marche et en s’habillant d’un Gilet Jaune. Comme on allume sa propre petite flamme, sa petite lumière intérieure, comme le témoin lumineux d’un petit déclic.

L’évènement déclencheur de cette prise de conscience politique, en France, a, sans nul doute, été l’imposition par la force, par la taxation à outrance et totalement injustifiée, de la Transition Énergétique qui prend appui sur la seule Théorie du Réchauffement Climatique Anthropique et promue uniquement par les « scientifiques » du GIEC qui ne supportent aucune contestation possible, ni n’envisagent d’autre piste, comme la Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole.

Dénonçant  depuis fort longtemps, de manière argumentée et documentée, l’arnaque de la Transition Énergétique au N.O.M. du Réchauffement Climatique Anthropique comme une véritable pompe à fric climatique, ce fut, pour beaucoup, la goutte d’essence qui fit déborder le réservoir…

Dès ce moment, un mouvement profond, puissant, large est remonté des entrailles de la Terre nourricière ; des campagnes, des petites villes et villages, de ces lieux-dits, de ces territoires oubliés une prise de conscience politique a jailli et nous espérons, qu’à terme, elle sera en capacité de faire triompher l’humanité pour son émancipation réalisée dans la fin du rapport dominant / dominé ; La fin de la division politique factice de la société qui nous a été imposée depuis des millénaires mais que nous pensons tout à fait réversible.

Salariés et ouvriers, agriculteurs, étudiants, chômeurs, laissés-pour-compte ; Tous unis, consciemment ou non, devant l’expression la plus aboutie, la plus dangereuse, de cette oligarchie qui a un N.O.M. et des visages, représentée par Emmanuel Macron directement pucé par Rothschild et son Premier Ministre, Édouard Philippe, Bilderberger2016 ; Se sont alors levés pour résister.

Car, comme Trump ou Trudeau, Macron est un outil de Rothschild = La City de Londres = Au cœur de l’Empire.

Alors ce n’est qu’un pion, mis en place pour réactiver le Plan que le Nouvel Ordre Mondial a fait graver dans les pierres du « Georgia Guidestones » en 1980 ; Et le 1er de ces 10 « commandements » stipule que la population mondiale ne devra jamais dépasser les 500 millions d’individus, ce qui représente une projection de réduction de la population mondiale de l’ordre de 95% !

C’est pourquoi M. Macron a été désigné Champion de la Terre, et a affirmé, aux côtés de Mme Merkel, autre marionnette de l’Oligarchie, qu’il faudrait envisager de réduire la population mondiale pour « sauver la Planète ». Or, c’est devenu leur nouveau mantra ; Nous devons sauver la planète, et la seule solution, pour nous, les français, c’est de payer !

  • Taxe carbone ;
  • Taxes sur le carburant ; (enfin pas pour tous)
  • Taxes sur l’énergie…
  • Nous avons recensé ainsi plus de 252 taxes que nous sommes contraints de payer.

Au N.O.M. de la Transition Énergétique !

Car ce qu’exige, par-dessus tout cette oligarchie, c’est d’obtenir notre consentement à l’impôt et notre totale soumission à l’État et ses institutions comme seule solution viable et à en dehors de laquelle rien ne serait possible.

Alors que, clairement, beaucoup ont compris que nous avions le pouvoir de dire NON !

Que nous pouvions, en masse, leur retirer notre consentement et que leur pouvoir de domination s’effondrerait immédiatement de ce fait.

D’ailleurs, c’est toute la classe dominante qui s’inquiète de nous voir appeler à une grève générale, illimitée et expropriatrice et sans armes, ni haine, ni violence.

Et qui défile dans tous les Merdias aux ordres, (pressetituée), affolée de constater que la majorité de ceux qui arborent un Gilet Jaune, et ceux qui les soutiennent, conseillent de demeurer horizontaux, et de se méfier de la verticalité. Prévenant que plus on monte, plus on tombe de haut.

Dès lors, s’installe dans l’opinion cette idée d’une chefferie, de leaders sans pouvoir, où c’est le peuple qui dirige et le (bon) gouvernement qui obéit.

C’est pourquoi j’ai soutenu la proposition de l’EZLN POUR appeler à la formation d’un RÉSEAU DE RÉSISTANCE & DE RÉBELLION INTERNATIONAL {3RI} ; CONTRE la société marchande, soit le système capitaliste ; Car un autre monde est possible et cet appel n’est pas seulement adressé aux peuples originaires, mais à toutes celles, à tous ceux et à toutes celleux qui se rebellent et résistent dans tous les recoins du monde. À ceux qui défient les schémas tout faits, les règles, les lois, les préceptes, les chiffres et les pourcentages.

L’EZLN reconnait, à raison, qu’ils ne sont probablement pas plus de 300, précisant que ;

Nous continuons à marcher avec deux pieds : la rébellion et la résistance, le non et le oui ; non au système et oui à notre autonomie, ce qui signifie que nous avons à construire notre propre chemin vers la vie. Il se fonde sur certaines des racines des communautés originaires (ou indigènes) : le collectif, l’entraide mutuelle et solidaire, l’attachement à la terre, le fait de cultiver les arts et les sciences, la vigilance constante contre l’accumulation de richesses. Cela, ainsi que les sciences et les arts, c’est notre guide. C’est notre « façon », mais nous pensons que dans d’autres histoires et identités, c’est différent. C’est pourquoi nous disons que le zapatisme ne peut pas être exporté, pas même sur le territoire du Chiapas, mais que chaque calendrier et chaque géographie doit suivre sa propre logique.

Et ce n’est pas non plus un exercice très encourageant : nos possibilités sont minimes.

On n’approche même pas, il s’en faut de beaucoup, les 30 millions.

On n’est peut-être que 300.

Et si jusqu’à présent, en France, je ne nous pensais pas plus de 300 non plus.

Je dois dire, qu’aujourd’hui, se profile l’espoir que nous soyons près de 300 000 mille individus conscients, convaincus, opiniâtre et peut-être même bien 3 millions demain.

Et la malfaisance régnante, que représente M. Macron et son orchestre, le sait bien qu’un (seul) individu conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que dix mille individus endormis et soumis (Mahatma Gandhi).

Avec cette prise de conscience politique, collective, nous organisons, de fait, une stratégie afin de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires et dans lequel on veut à toute force nous enfermer, qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Jo Busta Lally