Textes choisis anarchistes du Père Peinard en version PDF gratos offerte par la Mère Peinarde !

Pour nous, le populo !

Pour naviguer, en Père Peinard sur la grande mare des canards…

Et un dernier petit PDF {N° 69 de 57 pages} pour la route offert par la Mère Peinarde du roi de l’argot et du sabot ;

Textes choisis anarchistes du Père Peinard – Émile Pouget,

12/10/1860 – 21/07/1931

Que j’ai présentée comme suit ;

BIOGRAPHIE ► P.    4

Un cochon, 1890 ► P.    8

Patron assassin, 1893 ► P.  10

Faramineuse conversation sur l’avenir, 1896 ► P.  12

Le muselage universel, 1896 ► P.  30

L’Action directe, 1904 ► P.  38

LES LECTURES COMPLÉMENTAIRES ► P.  57

Parce que l’Émile, ben je l’aimais bien, Turellement !

Et je recommande tout particulièrement de lire « Le muselage universel » écrit en 1896 et cela a son importance, aussi voilà ce qu’écrivait l’Émile, page 32 ;

Y a pas à tortiller : cette vaste blague de la souveraineté populaire est tombée rudement à pic pour nous faire perdre le nord. Sans elle on serait arrivé à comprendre que le gouvernement est une mécanique dont tous les rouages fonctionnent dans le but de serrer la vis au populo ; puis, avec deux liards de réflexion, on aurait conclu que le meilleur usage qu’on puisse faire de cette affreuse machine, c’est de la foutre au rencard.

On en serait venu à conclure que pour avoir ses coudées franches, pour vivre sans emmerdements, faut se passer de gouvernement.

Tandis que, grâce à l’embistrouillage de la souveraineté populaire, on a eu un dada tout opposé : on a cherché, — et des niguedouilles cherchent encore, — à modifier la mécanique gouvernementale de façon à la rendre profitable au populo.

Comme d’autres se sont attelés à la découverte du mouvement perpétuel ou de la quadrature du cercle, certains se sont mis à la recherche d’un bon gouvernement. Les malheureux ont du temps à perdre ! Il serait en effet plus facile de dégotter la boule carrée ou de faire sortir des crocodiles d’un œuf de canard que de mettre la main sur un gouvernement qui ne fasse pas de mistoufles au pauvre monde.

Et encore page 37 ;

Viennent ensuite les carrés des élus : celui des socialistes est le plus maigre ; celui des réacs le suit, puis celui des radicaux. Faisant la loi à tous ceux-là nous tombons ensuite dans le trou à fumier des opportunards et des ralliés : c’est eux les plus forts, et c’est eux qui gouvernent… et ils ne sont pas le quart des votards.

Et encore, foutre, faut-il pas crier trop haut qu’ils gouvernent ! Les 300 bouffe-galette qui représentent ces 2. 300.000 votards ont en effet à balancer les 270 birbes des diverses oppositions. Seulement, y a de tels mic-macs à l’Aquarium que la plupart du temps, les députés se fichent de l’opinion de leurs électeurs autant qu’un poisson d’une pomme.

Ils votent suivant les ordres d’un ministre ou les ordres d’un distributeur de chèques. De sorte que ces 2.300.000 andouilles qui ont voté pour des bouffe-galette de la majorité, n’ont — même pas eux ! — la veine d’être représentés selon leur cœur.

En dernier ressort, c’est une douzaine de crapules qui gouvernent la France : des ministres comme Rouvier, Bailhaut ou Dupuy, des distributeurs dec chèques comme Arton ou des banquiers comme Rothschild.

▼▼▼

Hé, hé, hé ! Qui est not’ bon Zident ce 23 juillet 2018 ?

Je vous le donne en mille, Émile = Macron de Rothschild !!!

Voilà, voilà, voilà…

Voilà surtout qui prouve bien qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système, et surtout pas avec la votation, un piège à prolos comme dit Émile et la preuve par Macron… Cependant que ça marche aussi avec tous les « ons » de France et de Navarre…

Pire, ou mieux, qu’il n’y en a jamais eu, de solutions, et qu’il n’y en aura jamais

C’est pourquoi, la solution c’est NOUS, comme l’écrivait Émile dans l’Action directe, en page 53 ;

Donc, pour que cesse l’inconscient sacrifice des majorités à une minorité jouisseuse et scélérate, que faut-il ?

Qu’il se constitue une force capable de contrebalancer celle que la classe possédante et dirigeante tire de la veulerie et de l’ignorance populaires. Cette force, il appartient aux travailleurs conscients de la matérialiser : le problème consiste, pour ceux qui ont 1a volonté de se soustraire au joug que les majorités se créent, à réagir contre tant de passivité et à se rechercher, s’entendre, se mettre d’accord.

Cette nécessaire besogne de cohésion révolutionnaire se réalise au sein de l’organisation syndicale : là se constitue et se développe une minorité grandissante qui vise à acquérir assez de puissance pour contrebalancer, d’abord, et annihiler, ensuite, les forces d’exploitation et d’oppression.

Cette puissance, toute de propagande et d’action, œuvre d’abord pour éclairer les malheureux qui, en se faisant les défenseurs de la classe bourgeoise, continuent l’écœurante épopée des esclaves, armés par leurs maîtres pour combattre les révoltés libérateurs. Sur cette besogne préparatoire, on ne saurait concentrer trop d’efforts. Il faut, en effet, bien se pénétrer de la puissance de compression que constitue le militarisme. Contre le peuple sans armes se dressent en permanence ses propres fils supérieurement armés. Or, les preuves historiques abondent montrant que tous les soulèvements populaires qui n’ont pas bénéficié, soit de la neutralité, soit de l’appui du peuple en capote qu’est l’armée ont échoué. C’est donc à paralyser cette force inconsciente, prêtée aux dirigeants par une partie de la classe ouvrière qu’il faut tendre continuellement.

Ce résultat obtenu, il restera encore à briser la force propre à la minorité parasitaire – qu’on aurait grand tort de tenir pour négligeable. Telle est, dans ses grandes lignes, la besogne qui incombe aux travailleurs conscients.

▼▼

Voilà, comme disait Coluche, « c’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont raison« …

Et comme avait dit un autre Émile, Zola, dans son « J’accuse » publié le 13 janvier 1898 en première page du quotidien parisien L’Aurore sous la forme d’une lettre ouverte au président de la République : Mon devoir est de parler, je ne veux pas être complice…

Et ben moi non plus, je ne veux pas être complice, c’est pourquoi je l’ouvre et à travers ce PDF, en filigrane, telle une fourmi (dotée de raison, j’espère) je poursuis mon travail de fourmi, justement…

Comme d’hab, c’est à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratos, car j’estime pour ma part que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de «droits d’auteurs» et de «propriété intellectuelle» que de beurre en branche !

Servez-vous donc, dans cette page spéciale de mon blog qui contient toutes les versions PDF que j’ai déjà réalisées, et avec l’Émile ça en fait 69, c’est à consommer sur place ou à emporter, et à faire tourner sans aucune modération !

C’est la Mère Peinarde qui régale afin de vaincre l’inertie de départ, impulser la poussée primordiale non-violente et enclencher un nouveau paradigme car si nous sommes des sans dents, bien souvent, nous ne sommes pas sans cerveau !

Et comme avait dit Houdini : Mon cerveau est la clé qui me libère

Alors pour les ceusses qui roupillent, la clé est sous le paillasson !

JBL1960

Publicités

34 réflexions sur « Textes choisis anarchistes du Père Peinard en version PDF gratos offerte par la Mère Peinarde ! »

  1. 69 …. wouarfffff…. en plus avec l’affaire Ben Allah / Macron on est s’en dessus-dessous !

    Depuis le Père Peinard de l’eau a coulé sous les ponts, et maintenant les jeunes de 17 ans qui veulent un job d’été sont au tarif super esclave à moins de 7 € brut de l’heure !

    Et bien sûr, lorsque tu le dis haut et fort qu’il ne faut pas accepter ce genre de contrat, c’est limite si tu ne te prends pas une beigne.

    Un truc qui fait lever une oreille, c’est d’expliquer aux gens, que l’argent qu’ils ont sur leur compte bancaire ne vaut pas une brouette de gravier, puisque ne lui appartient, et qu’en plus l’argent actuel c’est du vent !

    J'aime

    1. Si l’eau a coulé sous les ponts, pour autant son analyse est absolument visionnaire, et en plus sa gouaille et son jaspinage espatrouillant me font toujours autant marrer !

      Oui, l’argent est totalement virtuel !
      Bien vu pour le 69, mais je préfère que ce soit tombé sur mon Émile !

      T’as vu que c’est la Sainte Brigitte aujourd’hui ?

      Bon, hier c’était la Sainte Marie-Madeleine…
      Wouarffff, itou !

      J'aime

    1. Et ça appelle à la destitution…

      Vont mettre le Fion à la place ?
      Ou le Mélanchon ?
      Mais quelle bande de « ons »…
      C’est bien connu, les « ons » ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

      Bon le film dont est issue cette tirade devenue culte est pourtant très glauque si on suit bien l’histoire (je l’ai revue y’a pas longtemps)…

      J'aime

      1. Fifi il est grillé, pis il a une place au soleil dans la finance.

        Mélenchon (encore un nom modifié par le passé…) rêvait d’être 1er Ministre … je pense qu’il a d’autres vues maintenant.

        Sarkozy (toujours penser à la signification de son nom en hongrois…) est toujours dans les starting-blocks, et Fanfan se met en avant (enfin surtout le bide).

        Marion est occupée à roucouler…

        Le Père Peinard est très intéressant à lire, que ce soit le contenu ou le langage.

        J'aime

      2. Oui, Fanfan met la Tulipe en avant.
        Sarko est un « lapin cocaïnomane » comme lui aurait dit Vlad, donc toujours prêt, comme les scouts ! Mélenchon, mélanchonne…
        Fion pu du ulc, mais c’est normal pour un fion…

        Marine à couler à pic, la Marion… J’passe mon tour…

        J'aime

      1. Il a la tête de l’emploi… Le physique a toujours une signification…

        Tu es sculpté selon ton caractère, et malgré cela les zombies ont voté pour Macron, parce qu’il est bôôôôôô…rien d’une beauté le type, même pas quelconque, carrément moche, laid, le ratelier de travers…

        J'aime

      2. Les mamies dans les maisons de retraite (je le tiens d’une infirmière insoumise de cambrousse charentaise ou ça voit la vie en bleu marine, comme mes yeux…) ont beaucoup vôôôté pour le jeune vieux Macron, oui…
        Comme quoi, pour certaines elles mériteraient qu’il y ait un permis de veauter…

        Lorsque mon mari, qui se remet tout doux, a fait son infarctus, j’ai pu constater que les hommes avaient une DLC = 70 ans…

        On n’a pas le cul sorti des ronces, hein ?

        J'aime

      3. Les vieilles, je pense qu’elles ont regardé Brizitte, et comme beaucoup en Ehpad sont très enveloppées, elles sont dû admirer la liane qu’est Brizitte, et auront donc veauter pour l’avoir (ou la voir)… z’auraient dû passer par le lavoir pour se débarbouiller !

        Cesse de parler de DLC quand tu parles de ton mari, tu vas lui mettre les mauvaises ondes, punaise !

        J'aime

  2. On ne devrait pas tarder à voir la « big picture » comme on dit chez Trump !

    Et Bibi par Isis, il se planque à l’Elysée ou il fait trempette à Brégançon ?

    J'aime

  3. Tout ce dont je suis ABSOLUMENT certaine, c’est que ça fait le bonheur des financiers… le CAC 40 est à + 1.18 % à 15h54 !

    Toujours cela de pris !

    C’est comme les ceusses qui vont en cure thermale tous les ans, en couple, pris les 2 en charges par la sécu…. tout est normal, le ruissellement va vers les 1ers de cordée !

    Ne pas oublier que selon le mythe la femme a été faite à partir d’une côte de l’homme, donc normal qu’un couple ait les mêmes problèmes articulaires…

    Dès lors que la bourse est au vert, et que les bourses gonflent, ce sont donc les grands manitous de la finance prédatrice qui jouent avec nos nerfs une fois de plus.

    J'aime

    1. Pour résider dans un département riche en stations thermales, et du fait que mon époux a commencé à travailler à la CNAM de Paris (y’avait qu’une caisse à l’époque, puisque c’est un vieux modèle, il est de 48, 1948, pas 1848 quand même) y m’en a toujours raconté des vertes et des pas mûres sur le sujet.

      Comment dire, après la CAF qui m’a expliquée comment me passer d’allocation logement (je recherche un plain-pied vu que je n’ai plus de rotule) la MDPH m’a invitée à aller chez plumeau.
      J’ai dû faire un recours gracieux vue que mon aidant de mari un fait un infarctus du myocarde mais surtout qu’en + d’une gonarthrose bilatérale dégénérative des genoux, mon pouce droit s’est brusquement atrophié et je passe des radios demain + diagnostic affiné par rhumatologue (suspicion de polyarthrite rhumatoïde ou SEP…) alors la bourse peut bien passer au vert, celles de mon mari risquent pas de gonfler !
      Cela va lui en toucher une, sans faire bouger l’autre !
      Je peux même pas dire que je m’en bats les ovaires, vu que j’en ai plus qu’un…

      J'aime

  4. Et pourquoi tu ne demandes pas à avoir une prothèse pour ton genou ?

    Pour les cures, ça fait plus de 30 ans que je constate cet abus, et lorsque les personnes sont en couple, c’est TOUJOURS le couple qui est pris en charge par la sécu… en revanche, quelqu’un qui est en arrêt suite à un accident du travail, là la sécu est de suite suspicieuse.

    Si la CAF t’envoie chier, tu vas voir ta mairie, et tu n’en parts qu’une fois que tu as gain de cause. Il te faut de la patience et aussi quelques faculter en brossage de pelage !

    J'aime

    1. Nan, la mairie ici te demande de quoi t’as besoin et t’explique bien comment t’en passer, aussi…

      J’ai les 2 rotules dans le sac, le chirurgien est un peu à l’ouest, aussi j’attends le diagnostic affiné de mes doigts à ressauts et j’aviserais…

      Oui, t’inquiètes pas pour les fôtes… La chaleur surement ?

      J'aime

  5. Pas grave, tu lui fais la liste des dépenses parfaitement inutiles de la commune… afin de lui montrer que tu n’es pas dûpe. La mouche pourrait changer d’âne…

    Si le chir est à l’ouest, renseigne toi auprès des infirmières que tu connais afin d’identifier un ou des chir qui sont à niveau.

    Même pas la chaleur, 32 reste supportable…non, je ne relis quasiment pas avant de poster.

    J'aime

  6. Séance cirage de Pompes en XXXXL :

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/quiriny-eloge-d-alexandre-benalla-24-07-2018-2238653_420.php

    Youpiiiii, le fusible est trouvé :

    http://www.lepoint.fr/politique/affaire-benalla-patrick-strzoda-le-grand-commis-en-peril-24-07-2018-2238688_20.php

    Remarque : le grand commis de l’Etat part en retraite en octobre 2018…

    C’est donc juste pour donner un os à ronger aux riens, aux crevards, aux lépreux, en espérant que personne ne sonne le tocsin en octobre.

    J’ai comme l’impression que les vraies / fausses excuses pour Ben Allah sont aussi loufoques qu’en UK pour les 2 affaires de Novitchock…

    Z’auraient copié la formule magique sans payer de droits d’auteurs ?

    J'aime

    1. Extrait du Point : Car enfin, cet homme d’à peine 30 ans n’offre-t-il pas l’exemple presque inouï d’une ascension sociale fulgurante, d’une réussite professionnelle hors du commun, d’un parcours extraordinaire où se mélangent la chance (il a misé sur le bon cheval), l’habileté, l’entregent, l’intrigue et le toupet ?

      Fichtre, diantre, palsambleu, cornue cul de la vierge molle…

      Sans déconner…

      J'aime

      1. Vouiii…. en fait c’est du 2ème degré…mais comme beaucoup lisent le titre seul ou au mieux en diagonale…. ils n’y voient que du feu.

        Bon, sur cette article une méga armée de trolls, et les censeurs qui canardent à tout va… Vont manquer de munitions les gus !

        J'aime

      2. Comme souvent les commentaires sous un article en disent plus que l’article lui-même.

        Mais bon, comme tu dis, le gros lit le titre, parfois en diagonale et pis = Au suivant…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s