Afrique = la solution c’est l’Afrique !

Soit les Africain-e-s eux-mêmes !

Personne ne peut écrire à leur place le futur du continent africain…

Nous arriverons à une véritable humanité dans son sens externe seulement lorsque la réciprocité comme communauté identique sera venue pour l’humanité concentrée dans l’individu et l’humanité grandissante entre les individus. La plante existe dans la graine, tout comme la graine n’est que la quintessence de la chaîne infinie des plantes ancestrales. L’humanité obtient sa véritable existence de la partie humaine de l’individu, tout comme cette partie humaine n’est que l’héritière des générations infinies du passé et de toutes leurs relations mutuelles. Ce qui advint est ce qui devient, le microcosme est le macrocosme. L’individu est le peuple, l’esprit est la communauté, l’idée est le lien de l’unité.”

 Gustav Landauer, “Appel au Socialisme« , version PDF N° 9 de 53 pages sur ce blog.

Le futur se plante aujourd’hui…

▼▼▼▼

Et en réponse à cet article de Mikhail Gamandiy-Egorov sur Réseau International de ce jour Source Sputnik News France

Les échanges russo-africains dépassent désormais le cadre diplomatique. Leurs interactions augmentent à tous les niveaux : politique, économie, défense et sécurité, éducation et culture. Au-delà de ces relations, la Russie peut-elle apporter des solutions aux problèmes courants du continent africain ? Éléments de réponse.

Au moment du plein retour de la Russie en Afrique, des questions demeurent en suspens. Plusieurs observateurs se posent, à juste titre, la question de savoir ce que pourra apporter de nouveau et de positif la relation russo-africaine, surtout en comparaison de celles qui lient le continent à d’autres acteurs déjà activement, notamment l’Occident et la Chine. Pour répondre à cette question, comparons l’approche de chacun vis-à-vis de l’Afrique, et voyons en quoi diffère l’approche russe.

Commençons par les «partenaires traditionnels», en d’autres termes les anciennes métropoles coloniales d’Europe de l’Ouest, France et Royaume-Uni principalement, plus les États-Unis. Alors qu’une partie significative de l’opinion publique africaine désavoue la politique occidentale en Afrique, il est pertinent de se demander pourquoi. Car au-delà des crimes de masse commis à l’époque de la colonisation et de la traite esclavagiste, notamment par les acteurs occidentaux précités, le fait est que globalement peu de choses ont changé dans la mentalité des élites occidentales, pour ne pas dire rien. La seule différence est qu’au lieu de parler du fameux «fardeau de l’homme blanc» —comprenez l’homme occidental- aujourd’hui, l’Occident tente d’imposer ses intérêts en les maquillant, certes avec de moins en moins de succès, par de belles paroles liées à la «démocratie, aux droits de l’homme et aux valeurs universelles». Prétendument universelles.

Pire, l’Occident n’apprend rien de ses erreurs, bien souvent catastrophiques pour les populations concernées. Car si cet Occident politico-diplomatico-médiatique a souvent réussi à déstabiliser des États souverains, il s’est très généralement, pour ne pas dire toujours, mis aux abonnés absents quand il s’est agi de réparer le chaos créé. Deux scénarios ressortent habituellement des interférences occidentales. Le premier voit un pays autrefois prospère devenir une zone de non-droit, d’instabilité et d’extrémisme: on pense évidemment à la Libye. Dans le second, on essaie de donner l’impression d’une relative stabilité, comme c’est le cas en Côte d’Ivoire, tout en fermant les yeux sur les problèmes évidents de ce pays: une société divisée, beaucoup de prisonniers politiques et d’exilés, un développement globalement inexistant, dont la meilleure preuve n’est autre que l’immigration massive des Ivoiriens vers d’autres cieux.

L’autre fait très caractéristique de l’Occident sur le sujet: c’est l’hypocrisie pratiquement non voilée de ces élites occidentales politiques et médiatiques, lorsque celles-ci abordent la question des «régimes autoritaires» en Afrique. Par ce terme, comprenez ceci : si un Président est docile aux intérêts occidentaux, alors il sera traité de «démocrate». Même s’il n’a pas été élu dans le cadre d’élections démocratiques, même s’il est arrivé au pouvoir par les armes occidentales, allant jusqu’à une interférence directe dans les affaires souveraines dudit État, et même si sa légitimité est largement contestée. Par contre, si un leader africain prend en main la souveraineté de sa nation, mais aussi de ses ressources naturelles, permettant à sa population de rester chez soi et de ne pas penser à l’immigration, très probablement ce chef d’État sera traité «d’autoritaire» par le mainstream médiatique occidental, car il ne permet pas aux multinationales de l’Ouest de profiter des ressources dudit pays dans un cadre gagnant/perdant.

Passons à la Chine. L’Empire du Milieu a fait un long chemin depuis le début des années 2000 —période d’une entrée impressionnante dans les affaires africaines. Aujourd’hui, la République populaire chinoise est tout simplement le premier partenaire économico-commercial de l’Afrique, et ce malgré toutes les campagnes hostiles menées en Occident contre la présence de Pékin en terre africaine. La Chine, elle, n’interfère pas dans les affaires intérieures des pays du continent et se base sur le respect de la souveraineté.

En effet, la Chine exporte massivement ses produits de consommation, mais surtout pas sa vision de la gestion des affaires internes, en se basant sur le fait que chaque nation a ses propres traditions et valeurs. Il ne serait d’ailleurs guère surprenant que si vous réalisiez aujourd’hui un sondage dans la cinquantaine d’États africains, demandant aux habitants de savoir s’ils préfèrent des partenaires occidentaux ou chinois, ils seraient entre 70 et 80% à préférer les seconds.

Cette approche chinoise vis-à-vis de l’Afrique ressemble beaucoup à celle de la Russie, à une différence près. Si jusqu’ici la Chine n’a pas accordé une très grande attention à l’aspect sécuritaire des pays africains, préférant principalement miser sur l’économie, Moscou y porte au contraire une grande attention. Pourquoi? Pas seulement parce que l’État russe est un important exportateur d’armements, mais bien parce que la Russie comprend que seul un État sûr et stable permet de faire des affaires au bénéfice des deux parties. Là est toute la différence.

Alors que l’Occident préfère tirer profit soit en maintenant un pays dans le chaos, soit en l’occupant par des troupes néocoloniales, la Russie souhaite au contraire permettre aux Africains d’être maîtres chez eux —aussi bien dans le cadre de la sécurité de ses frontières que du contrôle de ses ressources. Et ce serait justement la plus-value de la Russie en qualité de partenaire de l’Afrique.

Cette opinion est d’ailleurs largement partagée par les experts africains. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les panélistes de la chaîne panafricaine Afrique Média y ont récemment consacré une émission spéciale en mentionnant deux points essentiels: «nous avons vu les résultats de la Russie en Syrie. Nous voyons maintenant les changements positifs qui s’opèrent en République centrafricaine, là aussi grâce aux efforts de Moscou. C’est cela, un partenariat gagnant-gagnant». En d’ajouter : «dans un partenariat gagnant-gagnant, la question n’est pas forcément de savoir que chacun touchera toujours du 50/50. Cela peut-être, dans certains cas, du 60/40 et vice-versa. L’essentiel étant, c’est que cela ne soit plus jamais un système de type 95/5. Et enfin que la souveraineté africaine soit respectée et défendue.»

C’est certainement la raison de l’hystérie de l’Élysée, comme de Washington et de Londres, en voyant la Russie revenir sur un continent qu’elle n’a jamais colonisé et dont elle a formé des milliers de cadres. Des cadres par ailleurs réellement heureux de revoir le pays de leur formation de retour. Et ils sont loin d’être les seuls.

▲▲▲

N’entrez pas en concurrence ! La concurrence est toujours néfaste aux espèces et vous avez énormément de ressources pour l’éviter. Ceci représente la tendance de la Nature, certes pas toujours pleinement réalisée, mais toujours présente. Combinez et mettez toujours en pratique l’entraide. C’est ce que la Nature nous enseigne et c’est ce qu’on fait tous les animaux qui ont atteint la plus haute position au sein de leur classe respective. C’est aussi ce que l’Homme, le plus primitif soit-il, a également fait ; C’est pourquoi l’Homme a atteint la position qui lui échoit maintenant dans l’évolution.

Pierre Kropotkine, “L’entraide, un facteur de l’évolution” nouvelle version PDF N° 52 de 179 pages sur ce blog

▼▼

Et en lisant, par extraits choisis, le petit livre (108 pages) African Anarchism, the History of a Movement”, éditions See Sharp Press, 1997.

Qui prend toute sa valeur à notre sens (R71 qui traduit, et mézigue qui réalise le PDF) dans son analyse des sociétés traditionnelles africaines et la relation que l’on peut faire et qui est faite du reste par les auteurs, avec la pratique anarchiste. Ceci prend corps à partir du chapitre 3 et suivants.

Dans leur conclusion, les auteurs disent ceci : “la relevance de l’anarchisme à la société humaine n’a sans doute jamais été plus évidente qu’en Afrique…”

Nous vous invitons maintenant à savoir pourquoi ;

L’anarchisme africain, histoire d’un mouvement ; Par Sam Mbah et I.E. Igariwey, version PDF N° 56 de 43 pages sur ce blog

Et c’est bien parce qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais et que nous avons pu constater que les gouvernements « post-coloniaux » africains, n’étaient que des marionnettes agissant dans l’intérêt de leurs anciens maitres -et ce au même titre que la marionnette Trump ou la marionnette Macron d’ailleurs- que nous savons être le Vatican, la City de Londres et Washington D.C.

Que la solution russe, fera glisser le continent africain d’une réalité à une autre ; D’un N.O.M. 100% Zunien, à une O.M.D. russo-chinoise, ou pire à un nouvel Ordre Mondial Démocratique sino-russe et là c’est fin de partie pour nous les peuples, indéfiniment prisonnier d’un Système étatique, au dogme orthodoxe évolutionniste affirmant que l’État est le stade évolutif de la société humaine alors que tout démontre qu’il n’est que cela : un dogme sans fondement historico-anthropologique.

La solution elle est hors cadre, c’est à dire, hors État et ses institutions ;

Et l’avenir de l’humanité, comme le salut de l’Occident, passent par les peuples occidentaux (vous, moi) et en aucun cas les gouvernements ou toutes représentations étatiques, émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout aux côtés (et non pas devant, ou encore au-dessus) des peuples autochtones de tous les continents et cela pour instaurer l’harmonie de la Société des sociétés ; ICI et MAINTENANT.

Aussi ; Semons les graines de ce futur aujourd’hui et n’attendons rien ni personne…

JBL1960

 

Publicités

51 réflexions sur « Afrique = la solution c’est l’Afrique ! »

  1. Lecture complémentaire que je puis également conseiller en appui ;

    Fragments anthropologiques pour changer l’histoire de l’Humanité avec David Graeber, version PDF N° 57 de 59 pages

    En analyse dans ce billet de blog et présenté comme suit ;

    Page 4 – Petite leçon basique d’anarchisme de la vie de tous les jours

    Page 9 – Mieux comprendre Société et État pour un changement politique profond : Fragments d’une anthropologie anarchiste – 1ère Partie

    Page 17 – Mieux comprendre Société et État pour un changement politique profond : Fragments d’une anthropologie anarchiste – 2ème Partie

    Page 24 – État, société et les premières 5000 années de dette, avec l’anthropologue David Graeber

    Page 33 – Le mouvement révolutionnaire au XXIème siècle

    Page 40 – Anthropologie politique et changement de l’histoire humaine – 1ère Partie

    Page 48 – Anthropologie politique et changement de l’histoire humaine – 2ème Partie

    Page 59 – Liens Vidéos et lectures complémentaires en version PDF

    C’est par nos lectures combinées, nos échanges et en créant une chaine de diffusion de ces pépites de vérité qui surgissent tant bien que mal du fatras idéologique qu’est devenu la société du spectacle entretenue par les peuples eux-mêmes en acceptant par démission de leur pensée critique, les fadaises proposées par une oligarchie désormais aux abois, et qui nous le voyons bien, perd totalement les pédales.

    J'aime

  2. Certaines personnes sont tellement intoxiqués par la concurrence qu’elles ne s’en sortiront jamais. Hier j’ai écrit ce texte: https://leresiduedesante.blog/2018/06/25/a-quand-la-capitulation-du-capitalisme/ C’est une vieille idée que j’avais (depuis le début des années 2000). Je sais que d’autres personnes ont eu la même idée. À défaut de guérir les intoxiqués de leur addiction, peut-être la solution serait de diluer le pouvoir addictif de la concurrence. Parce que présentement, les technocrates qui décident, n’ont pas toute leur tête.

    J'aime

  3. Dans l’esprit Zapatiste ; L’humain nait de la diversité ;

    Parce qu’il faut se préparer à porter plus efficacement et plus extensivement le boulot de nous gouverner nous-mêmes, parce qu’au pire, le Système capitaliste va revenir nous chercher.

    Le mal et ceux qui le porte ont un nom, une histoire, une origine, un calendrier, une géographie ; C’est le Système capitaliste.

    Depuis des centaines d’années,

    nous vivons sous les 4 roues de ce Système ;

    L’Exploitation, la Répression, la Dépossession et le Mépris…

    Demain se plante aujourd’hui !

    J'aime

    1. Comprenons-bien que rien, absolument rien ne changera sous Jupiter 1er comme sous la Maréchal Nous Revoilà ou un autre Bozo ; Rien.
      Ce sera toujours le même Barnum…

      Changeons-nous alors ?

      Comme l’avait avancé Gustav Landauer ; Changeons notre rapport à l’État !

      J'aime

  4. Afin de faire lever une paupière, puis l’autre, et mettre le cerveau en fonction… lorsque je parle avec de nouvelles personnes de l’état actuel de notre société, notre environnement, j’aborde le point de la façon suivante :

    – connaissez-vous le mot « alcool’ ?

    – on me répond que bien entendu, et que ça peut-être un fléau (ces personnes pensent à l’alcool : le breuvage, d’autant que nous sommes dans une région de vignoble).

    Alors, je leur dit que ce mot vient de l’arabe al kohol (le fard… le maquillage).

    – puis je passe au mot hasard (mot perse) et pour finir (ou plutôt cerise sur le gâteau, j’amène le mot paradis (autre mot perse).

    Après celà, de plus en plus de personnes me regardent effarées de ce qu’elles viennent de comprendre…. La Lumière fût !

    Ensuite, il est possible de passer au langage des oiseaux… et autres bricoles.

    Pour mieux comprendre le monde, lisez un dictionnaire d’étymologie !

    J'aime

    1. Tu m’étonnes !
      Et selon toi, les fils se touchent où les gens se rendorment ?
      Ici, j’entamerai bien la conversation avec une poule, et son coq mais y raconte toujours la même chose !
      Étonnant, non ?

      J'aime

  5. Les 2 cas existent…Mais, le plus souvent, c’est comme s’ils se prennaient une bonne décharge électrique !

    Cot Cot Corico … en plus avec le fooooooooooot, certains sont encore plus zombifiés qu’à la normale… (difficile à imaginer).

    Mardi, j’ai fait une rando dans une zone znieff, et lors d’un arrêt pour prendre une photo le long de la rivière, un couple de canards est venu poser majestueusement…puis ils sont repartis barbotter !

    J'aime

    1. Si, j’imagine très bien pour les zombis…
      Mais heureusement j’ai le spectacle de la nature, les coin-coin, qui suivent maman poule !
      Mes piou-piou qui barbotent dans mes bains d’oiseaux, je me régale…

      J'aime

  6. Oui, la Nature est magnifique surtout lorsqu’on va dans des zones préservées, avec la source de la rivière encore pure… un vrai régal.

    En marchant, j’ai vu des granits qui ont attiré mon attention, les formes m’interpellaient ; j’ai pris des photos sous plusieurs angles, et le soir, j’ai pu voir beaucoup de détails que mes yeux d’humain n’ont pas vu tout en ayant le minéral à portée de main.

    Des mégalithes… mais chuuuuuut, il y en a à divers endroits dans la région, mais non reconnus officiellement, ou alors mise en scène en introduisant d’autres rochers parmi eux.

    J'aime

  7. Nan… Avec tout le mal que se donne JuJu pour notre bien, tu oses avoir le moral dans les chaussettes ?

    Le mégalithe qui m’a le plus impressionnée, surtout après avoir vu d’autres choses sur les photos, est qu’il y a des visages ‘sculptés’, et que sur un côté il y a une série d’arêtes élaborées avec une très grande précision.

    J'aime

    1. Juju se donne du mal pour nous péter les gencives, à nous les sans-dents !
      D’ailleurs, y’a qu’à voir les déclarations de son mentor NostradAttali sur l’Afrique…

      Mes dents étant pas mal éparpillées quand même, pour être en osmose avec mon vieux mari qui lui n’en a plus une seule pour cause de tumeur mixte parotidienne et radiothérapie qui a fini de tout lui griller…
      Une pathologie dégénérative des genoux et des mains me fait pas mal souffrir en ce moment… Mais bon, on peut compter sur le système pour nous donner de l’Élan…
      Ahum !

      J'aime

      1. Dur, dur… Mets dehors toute cette énergie négative… direction l’Elysée par exemple… !!!

        Tu pourrais faire un strike avec le ratelier de Juju !

        J'aime

      2. Celui de Brigitte surtout, je pourrais lui piquer son dentier pour le refiler à mon vieux mari !
        Lui répète pas (à mon vieux mari, y va faire la tronche) remarques que la Brigitte serait surement pas d’accord, non plus…

        J'aime

      3. Quand je suggère un strike, c’est comme au booling… tu mets tout par terre !

        Et celles de Juju sont bien implantées pour y réussir…

        Prendre le dentier de quelqu’un, ah non, c’est crade !

        J'aime

      4. D’autant, que je pense que ça doit être des implants ses ratiches, non ?
        La Brigitte qui claque 650 000 balles en vaisselle, peut bien se payer des implants en porcelaine de Limoges !
        😉

        J'aime

      5. Là aussi, c’est la photo qui tue…
        Effectivement, y sont en train de huiler un max les grilles totalitaires du N.O.M. ou O.M.D. afin que les mougeons ne s’affolent pas jusqu’aux slang et klang finaux…

        J'aime

      6. J’en étais restée aux 500 000 € de vaisselle… c’est l’inflation ou il manquait quelques soucoupes ???

        J'aime

      7. As tu vu les infos concernant un lieu de sacrifices d’enfants au Pérou (connu de personnes avant les chercheurs habilités en vraie/fausse histoire)

        http://www.lefigaro.fr/culture/2018/06/10/03004-20180610ARTFIG00068-un-gigantesque-site-de-sacrifice-rituel-d-enfants-decouvert-au-perou.php

        en Allemagne (jamais entendu parler de ce truc)

        http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/06/29/01008-20180629ARTFIG00363-de-possibles-sacrifices-humains-a-pommelte-le-stonehenge-allemand.php

        ainsi que des oeufs de dinos qui auraient été trouvés en France… (idem, jamais entendu parler d’un chantier d’un particulier qui aurait été suspendu le temps des fouilles pour ce sujet de dinos, ni maintenant, ni auparavant…)

        https://fr.sputniknews.com/societe/201806271036976195-oeufs-dinosaures-france/

        Nos Zélites ont un urgent besoin de manipuler les gueux.

        Jamais de hasard au sens occidental.

        J'aime

      8. Antoinette plutôt !
        Ce billet dans lequel j’ai intégré sa vidéo a fort bien fonctionné.
        D’ailleurs, Antoine Gigal, que j’ai contacté pour le lui transmettre, comme je le fais toujours quand je peux, m’a répondu du Caire, et elle doit me recontacter début juillet !
        Merci pour la découverte (sans jeu de mots) car je ne connaissais pas. Alors elle tient tout de même un discours un peu différent d’Ezzat notamment sur Pharaon, mais c’est à creuser, sans conteste, et à relier…

        J'aime

      9. L’essentiel, est que l’on avance tous en s’entr’aidant.

        C’est super que tu sois en contact avec elle.

        J'aime

      10. Extrait de l’article du Figaro mis en lien à 20:07 :

        D’après les archéologues, le site était vraisemblablement constitué de structures en bois, aujourd’hui disparues (elles ont depuis été reconstituées), ce qui lui vaut aussi le petit surnom de «Woodhenge».

        Les journalistes veulent tellement en tartiner, qu’ils arrivent à montrer le subterfuge : aucune certitude de l’existence des structures en bois puisqu’en emploie du mot vraisemblablement, et on nous informe qu’elles ont été reconstituées… donc possiblement créées selon l’imagination de ces archéologues…

        Mais on est priés de croire en l’histoire officielle (story en anglais convient mieux puisque history n’est pas certaine).

        J'aime

      11. Ah, ouille… fais pas pêter les chevilles, déjà que tu n’as pas les genoux en bon état….

        Ca me fait plaisir de voir que ton travail est apprécié.

        J'aime

      12. Merci, je reçois de temps à autre, de Peter d’Errico, Steven Newcomb, Thahoketoteh et Kahentinetah de MNN, il y a eu le Pr. Alfred aussi, et même le Dr. Ezzat des petits messages à continuer ce travail de fourmi…
        Voilà ce qui me pousse à continuer surtout quand le moral est bas. Que je suis sur les genoux !
        Sans prendre le melon (en même temps, vu la confidentialité de mon blog, se serait de l’inconscience totale) ou faire péter mes chevilles, qui vont à peu près bien, enfin, mieux que les genoux et depuis peu mes mains…

        J'aime

  8. https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/06/27/jacques-attali-europe-millions-immigres/

    « Dans L’Express du 20 juin 2018, le mondialiste Jacques Attali souhaite que des millions d’immigrés trouvent asile en Europe. Voici un extrait de sa tribune :

    « Pour éviter ce désastre, nous n’avons donc pas d’autres solutions que de comprendre, au plus vite, qu’il est dans notre intérêt de développer massivement ce continent voisin, de l’aider à accélérer sa transition démographique ; à organiser l’arrivée de migrants à l’intérieur du continent ; et de créer chez nous les conditions d’un accueil, temporaire ou durable, et d’une intégration dans nos cultures (qu’ils rapporteront chez eux s’ils y retournent) de millions de personnes venant de ce berceau de l’humanité. Et pas seulement dans nos équipes de football. »

    J'aime

    1. Comme on disait dans mon jeune temps ; Occupes-toi de ton ulc (t’auras des verrues)…

      Oui, je voudrais pas que mon propre com aille à la poubelle, Akismet n’est pas très joueur…
      Jo

      J'aime

    1. D’enfer (et damnation) tu veux dire ?
      Cela m’a fait penser à l’interview filmée par Ray McGovern qui nous invitait à « rester humain » notamment avec l’utilisation qu’avait été faite du corps d’Illan…

      Je te retrouve ça, et je le mets ici.
      Tu sais, que ce n’est pas moi qui vais retoquer un com parce que HS…

      J'aime

      1. Ah ouais.
        Tiens, je discutais cet aprèm avec un électricien qui me disait que les gonzes de la profession étaient tous au jus que les Linky cramaient tout seul et que beaucoup faisaient de la résistance…

        Et nous qui habitons le trou du cul du monde, étions d’accord sur l’IA qui est en plein boum. Le gars me disait qu’ils avaient notés le grand bond en avant, une stagnation ces dernières années, et la reprise à marche forcée (grâce au MacDeRoth qui a été mis là pour réactivé le Plan).
        Il y a vraiment, mais vraiment, urgence à ne pas mollir et à ne rien lâcher ; La majorité n’est pas à convaincre ! Il faut vaincre l’inertie de départ, impulser la poussée primordiale et enclencher le nouveau paradigme dans cette vie, semer les graines du futur quoi…

        J'aime

      2. Un truc qui « marche » pas mal pour réveiller les gens concernant Linky, c’est de les informer que contrairement à la masse qui croit que c’est obligatoire et que c’est une directive européenne, en Allemagne, Merkel ne l’impose qu’aux grandes entreprises, aucun compteur intelligent n’est installé chez les particuliers.

        Quant à l’IA, ce n’est qu’un programme informatique un peu plus évolué que les programmes traditionnel, puisqu’il est « capable » d’auto-apprendre, dans certaines limites….si mal étudié, cela peut aller à la catastrophe.

        J'aime

      3. Avec l’IA y zont ouverts une boîte de Pandore, qu’il sera bien difficile de refermer.
        Ce n’est absolument pas un hasard si le C. Villani (à chaque fois que je vois sa tronche, j’ai envie de lui faire avaler sa cravate en soie) fait partie de LREM !

        J'aime

  9. Pas de hasard, il porte bien son nom Villani…. Vilain… Homme de basse condition ou scélérat…

    C’est vrai qu’il y a des zombies qui trouvent ça formidable, les objets connecté et l’IA, jusqu’au jour où ….

    J'aime

    1. Oui, comme un avion tête de onc !
      C’est cela oui…

      Dialogue dans « Le Père Noël est une ordure » et quand on voit ce qu’ils ont devenus pour beaucoup, brrrrr, là aussi, ça fout les j’tons, non ?

      J'aime

  10. Avec 2 L cela vole mieux… arf… en anglais on sait de quoi il s’agit avec fly ou rob, mais voler en français, y’a des portes ouvertes, en même temps, comme dirait Juju !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s