Bénévolement pôvre…

Pas de bénévolat ?

Pas de RSA…

Dans ce billet UBU est Strasbourgeois, j’ai suivi toute l’affaire qui trouve donc sa solution (finale ?) avec cette validation par le Conseil d’État qui a considéré que le département du Haut-Rhin pouvait demander aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat, dans une décision lue vendredi. Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du RSA est « élaboré de façon personnalisée », il peut « prévoir légalement des actions de bénévolat à condition qu’elles puissent contribuer à une meilleure insertion professionnelle du bénéficiaire et restent compatibles avec la recherche d’un emploi ».

Faire sept heures de bénévolat par semaine au risque de se voir priver de l’allocation du RSA, telle était la mesure polémique décidée en février 2016 par le conseil départemental du Haut-Rhin pour une application à partir de début 2017. Le président (LR) du conseil de l’époque, Eric Straumann, présentait cette mesure comme un moyen de faciliter l’insertion des bénéficiaires et leur retour vers l’emploi, tandis qu’elle avait indigné les associations venant en aide aux personnes précaires.

Mais le préfet de l’époque avait estimé cette décision illégale et l’avait attaquée devant la justice administrative, qui lui avait donné raison en octobre 2016 et annulé la délibération du conseil départemental, tout comme la cour d’appel de Nancy en avril 2017. Selon le Conseil d’État, la cour « a commis une erreur de droit en se fondant, pour annuler la délibération (du conseil départemental, ndlr), sur la circonstance que le bénéficiaire du revenu de solidarité active (…) ne saurait se voir proposer des actions de bénévolat au titre de son insertion ». En conséquence, la décision du Conseil d’État casse l’annulation de la délibération et renvoie l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nancy.

Tout en se pourvoyant en cassation, le Haut-Rhin a finalement mis en place depuis septembre un système incitant à pratiquer une activité bénévole et à s’engager par contrat à le faire, de manière individuelle et non générale. Désormais présidée par Brigitte Klinkert, « le conseil départemental du Haut-Rhin exprime toute sa satisfaction suite à cette décision » du Conseil d’Etat, a-t-il fait savoir dans un communiqué. « A ce jour, près de 800 allocataires se sont engagés dans une mission de bénévolat avec des résultats positifs à la clé », met en avant le conseil départemental. Source Le Figaro du 16/06/2018

▲▲▲

Voilà, je vous avais dit, ici-même, que dans cette Société là et dans ce Système là ;

N’importe quel bénévolat vaudrait mieux qu’un RSA

Pourtant, en donnant les vrais chiffres du chômage, chaque mois, Patdu49 rappelait bien que 1 chômeur inscrit à Pôle Emploi sur 2 ne percevait AUCUNE INDEMNITÉ comme vous pourrez le constater avec les tous derniers ► PENSEZ PRINTEMPS !

À L’ATTENTION DE TOUS ; VOICI LE LIEN PDF DU SITE CAF.FR ► PRESTATIONS FAMILIALES ET SOCIALES AU 1ER AVRIL 2018

Revenu de solidarité active (Rsa) le montant forfaitaire mensuel du Rsa est de 550,93€ pour une personne seule en métropole et dans les Dom (hors Mayotte) contre 545,48€ précédemment.
Dans ce billet LES ZÉROS HICS j’avais fait une réflexion croisée sur l’obligation de bénévoler et les oublis répétés de l’ex Ministre et Sénateur Henri de Raincourt, dont l’affaire pour détournement de fonds publics est toujours pendante devant la Justice. Source L’Yonne Républicaine du 06/11/2017.
◄|►
Qui s’est retrouvé un jour à percevoir le RSA, ayant soit épuisé ses droits au chômages, quand on en a, bien sûr, ne pouvant pas prétendre à l’ASS, sait bien de quoi il est question…
J’ai dans ce billet Ah ça c’est Klur ! raconté brièvement notre vécu car une descente aux enfers peut arriver très vite et à n’importe qui ;
Monsieur pour ses 50 ans, plus de boulot ; Fin de droits au chômage ; ASS (c’est à dire à peine 2500 Francs/380 € pour 4) ; Contrat Emploi Solidarité vraiment pour bouffer ; Bim une petite tumeur cancéreuse à soigner ; Contrat Emploi Solidarité obtenu à l’arraché par Mme le temps que M. se soigne (alors à l’arraché car il fut une époque ou les C.E.S. étaient réservés aux femmes des notables comme argent de poche, et pour les gueuses, comme moi, il fallait argumenter auprès de l’ANPE de ses motivations pour entrer en C.E.S.). Revenus trop faibles ; Restos du cœur, Vestiaires de la Croix-Rouge, demandes de bons alimentaires au C.C.A.S. de la commune ; Bim plus de carte bleu ; Tout payer en liquide et pas si facile ; Se chauffer ou bouffer ; Récupérer l’eau du bain des enfants… Chialer dans son coin, de rage, de honte, de dégout de soi ; Se battre malgré tout histoire de dire qu’on va pas se supprimer tout de suite, mais y penser quand même… Remonter la pente, mais sans  consumérisme à tout crin et c’est tant mieux, juste pour se rappeler tout le temps combien il est si facile de replonger ; Petits boulots ; Tentative de création d’une SARL de famille avec le I de RMI ; Mais c’était FouPouDav avec un banquier semblable à celui de Poolvorde dans Podium ; Bim ; Cessation d’activité ; Plus de carte bleu ; Petits boulots pour Mme ; M. étant trop vieux, sans dents suite à la petite tumeur cancéreuse : Retraite M. ; Petite retraite + petite complémentaire ; Faut pas rêver non plus = 1650 € (1730€ en 06/2018) ; Petits boulots pour Mme qui approche les 50 ans et bim ; Trop vieille la vieille… Pas assez travaillée pour avoir une retraite ; Droit à rien, ni chômage, ni RMI, ni aide à la mutuelle « Ah bah, votre mari est trop riche ! » – Les dents qui tombent comme à Gravelotte et tout qui regarde par terre… Une année avec mutuelle payée par M. pour s’occuper de son glaucome, de dents à arracher (c’est pour être en osmose avec mon sans dents de mari) et d’autres pathologies finalement pas trop graves mais qui ne vont pas en s’arrangeant ; Récupération d’une CB mais plus jamais d’autorisation de découvert ; Vivre avec ce qu’on a par mois et pas plus ! Et finalement y arriver ; Mme finie par s’éveiller complètement et… Ben c’est vachement bien ; Pas plus d’argent, non, juste une autre façon de voir les choses. Mais bon, propriétaire de rien donc ; Plus facile à intégrer ; Si si !
Car depuis, approchant la soixantaine, mon vieux mari ayant passer lui les 70 ans, toujour sans les dents. En plus de n’avoir plus jamais retravaillé depuis 2010, et ne percevant toujours RIEN, je suis atteinte d’une pathologie dégénérative (nan, pas du cerveau) arthrosique principalement aux genoux et aux mains. Et j’ai été contrainte de déposer un dossier MDPH pour une AAH, puisque je suis obligée de déménager pour un plain-pied. J’ai fait une demande à la CAF pour une allocation logement, elle m’a expliquée comment m’en passer… Mais on peut compter sur LREM qui vient de donner de l’ÉLAN aux Handicapés ; OU PAS ! Et donc, pas de bras, pas de Toit ! VIDÉO Guillaume Meurice.
Voilà pourquoi maintenant, électeur, si tu l’oses, vote encore ! Ou dit STOP !
C’est pourquoi depuis lors dans ce blog j’exprime ma vision de la société des sociétés, sans argent, contre le travail (mort) et ses lois.
Une société des sociétés n’œuvrant que pour le bien commun au sein de communes autonomes qui se fédèrent. Celle des associations libres et volontaires qui nous permettra de ne surtout pas laisser l’État du Monde, en partant, comme nous l’avons trouvés, en arrivant…

Pour ma part, il est clair qu’il n’y a pas de solution au sein de ce Système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais.

La preuve par Macron, en France, qui a été mis là pour nous péter les gencives, à nous, les gueux et les gueuses qu’on nous ordonne de rester chez nous, où qu’on nous ordonne de bénévoler 7 heures par semaine et en silence !

Alors vous bénévolerez à pied à cheval ou en voiture, on s’en fout…

Vous n’aurez qu’à prendre les CARS à MACRON puisqu’il y a grève des trains ;

De toute façon moi je prends l’avion présidentiel pour faire 110 km et visiter mes gens…

Comment ça vous habitez aux culs des poules ?

J’veux rien savoir les feignasses !

Pas de bénévolat ?

Pas de RSA…

On s’en fout…

La SOLUTION c’est NOUS !

JBL1960

Source de l’illustration Les Nuits Debout protestent

 

78 réflexions sur « Bénévolement pôvre… »

  1. De la part de Claude Janvier, qui je l’espère pourra venir mettre son commentaire lui-même ;

    Article poignant. La France n’est pas un pays social. Il ne l’a jamais été. Le vernis « social » donne cette apparence, mais quand on gratte un peu, on se rend compte que l’on a droit à pas grand chose. Vous me direz qu’il y a beaucoup de pays où le quidam moyen ne reçoit pas d’aide ni de retraite. C’est vrai, mais la différence, c’est qu’au départ vous le savez. La règle du « jeu » est claire. Hors en France, on nous fait croire que quand on sera « vieux » on vivra bien, mais c’est faux. La moyenne mensuelle d’un retraité en France est de 612€…Autre côté abject d’un libéralisme débridé est la retraite du PDG de Carrefour : 515 000 Euros par an…

    Concernant la rémunération du PDF de Carrefour, Aphadolie vient de traiter le sujet ► https://aphadolie.com/2018/06/16/a-lassemblee-generale-de-carrefour-la-remuneration-de-lancien-pdg-et-des-actionnaires-passe-tres-mal/

    J'aime

    1. L’ancien PDG de Carrefour Georges Plassat a renoncé à son indemnité de départ, qui avait été jugée « choquante » par le gouvernement, ont annoncé ce samedi le groupe de distribution et le patronat.

      Il a « décidé de renoncer à l’application de la clause de non-concurrence qui lui avait été octroyée et donc au versement de l’indemnité de départ correspondante », soit 3,9 millions d’euros, précise Carrefour dans un communiqué. L’ancien dirigeant a pris cette décision « en raison de l’incompréhension qui entoure les conditions financières de son départ », poursuit Carrefour.

      https://www.20minutes.fr/economie/2290959-20180616-carrefour-ancien-pdg-renonce-indemnite-depart

      J'aime

  2. Relayant la liste des licenciements mondiaux tenue à jour par Pierre Jovanovic, et depuis peu, j’en extirpe uniquement les licenciements, faillites d’entreprises françaises. J’avais bien évidemment relayé l’info dès son annonce le 8 janvier 2018 ;

    Carrefour France le groupe va se séparer de 5.000 salariés, car la reprise est trop forte, merci à Mr Quentin

    Dans ce billet LA LISTE DES LICENCIEMENTS

    J'aime

  3. On devrait réellement savoir que les retraites sont biaisées ainsi que tout le cirque de la CAF. Mais on découvre la supercherie tardivement. Un « beau » matin, on reçoit une lettre récapitulative de notre carrière et, oh ! stupeur, il manque pas mal de trimestres. Et oui, quand on est commerçant, on le droit de cotiser mais pas celui de toucher une retraite convenable. C’est un lieu commun. Quand on approche de la soixantaine ça fait mal. Mon épouse et moi, carrière de commerçant. On a beaucoup travaillé, beaucoup cotisé, et on touche des nèfles à la retraite. Motif : Le statut de conjoint collaborateur pas vraiment clair. Naturellement on se tourne vers la CAF qui répond, ma foi, avec 1200€ de retraite à deux, vous vivez largement. La solution proposée ? Rachetez vos trimestres…Ben voyons ! Du coup, on continue à travailler sinon, c’est la brasse coulée sans retour. A 65 ans on bosse. On ne se plaint pas, on peut encore le faire. Plus tard ? Je ne sais pas. Affaire à suivre. Tout ça pour dire que comme pays social, la France est à la ramasse. Au coin près du radiateur…

    J'aime

      1. Merci infiniment Claude pour ton commentaire.

        On lit tellement du tout et n’importe quoi.
        Beaucoup de gens, ceux qui se nourrissent notamment au JT de Pierre Pernaud de TFOne, mais pas que, n’ont aucune idée de ce que les gens, de tous âges, vivent réellement.

        Les Merdias véhiculent à qui mieux-mieux que les chômeurs se gobergent un max pendant que les travailleurs suent sang et eau…

        Et que je te monte une « classe » sociale contre une autre… Ceux qui n’ont pas grand chose contre ceux qui n’ont presque rien…

        Alors c’est précisément ce qu’avait patiemment expliqué Zénon, dont on peut lire tous les textes en format PDF dans cette page dédiée ; LES CHRONIQUES DE ZÉNON

        Avec ce texte : BURN OUTOu la fin annoncée de la lutte des classes.

        Pour ma part je recommande la lecture sous forme de nouvelle « Regards croisés » car il y relate la résistance, souterraine, invisible qui s’est déjà mise en place dans les territoires oubliés de la France profonde. Celle d’Élisée Reclus qui parle « à toi mon frère ce paysan ».

        Celle du troc, de la démerde et de l’échange des savoirs pour résister et non s’enrichir ou se faire les poches…
        Pour une Société des sociétés : celles des associations libres et volontaires…

        Jo

        J'aime

    1. Etre commerçant c’est un choix et tout le monde sait très bien que la retraite principale n’est pas très élevée chez les commerçants. Pour cela il vous faut cotiser à un organisme complémentaire pour assurer une retraite décente..D’autre part il ne faut pas oublier que le commerce représente un capital qu’il ne faut pas oublier non plus qui peut être très important en fonction du commerce exercé…

      J'aime

      1. On m’a déjà servi cette réponse que je qualifie, excusez moi Benoiton, de stupide. « Etre commerçant » est un choix. Oui, comme le reste d’ailleurs. « Tout le monde sait que le retraite principale n’est pas très élevée chez les commerçants ». Même si on le sait, on ne s’imagine pas à quel point on va se faire baiser. Et puis, est-ce égal au regard des autres professions ? Du tout. « Pour cela il faut cotiser à un organisme complémentaire ». Merci de l’info, mais c’est ce que l’on a fait. Et on se fait baiser aussi. « Il ne faut pas oublier que le commerce représente un capital ». Oui et non. Pas si facile que ça pour le capital. Sans rentrer dans le détail, un commerçant en société est imposé en cas de vente à 33% sur la plus value plus ses impôts sur le revenus plus la CSG = quasiment du 50%…Alors qu’une entreprise du CAC 40 n’est imposé qu’à 8% en cas de revente sur sa plus value. Cherchez l’erreur. Et puis vendre son commerce n’est pas toujours facile. La société et la consommation des gens évoluent. Vendre un hôtel aujourd’hui est voué au parcours du combattant , vu Air BnB et sa concurrence. Vendre une licence de Taxi, idem…

        J'aime

  4. De retour au sein de la société de con-sommation, l’attérissage est brutal après 2 semaines au vert, au milieu de nulle part !

    Les bourreaux chargés du suivi des « branleurs » du RSA, ont dû recevoir une piqûre de rappel pour humilier les gueux qui auraient l’intention de résister à la demande de reprise de travail fissa et/ou l’obligation de travailler bénévolement afin de remplir les poches d’escrocs patentés qui profitent de l’aubaine en tandem avec certains politiques (ne pas oublier que le bénévolat demandé est facturé au client final ==> travail au noir selon l’inspection du travail (ou dissimulé au choix))…

    Donc, si refus et maintient sur ses positions, au rythme d’une fois toute les 8 minutes environ sur un entretien d’une heure, on t’explique que le bénéficiaire du RSA a des devoirs avant d’avoir des droits…

    Après, le nom de la chef d’orchestre…. est un indice…

    J'aime

    1. Sur ce sujet, je pense que tu ne me diras pas le contraire, y’a un bouquin à écrire, et en plusieurs volumes…

      Heureuse de te retrouver, même si pour toi, l’atterrissage est brutal…

      J'aime

  5. Ouiais… un nouveau volume chaque année au minimum.

    L’idéal serait de parquer tous ces fous furieux dans une mégalopole avec tout leur équipement à abétir (facebook, twitter, Hanouna, le Fooooooot), un hologramme coralien, et surtout l’impossibilité pour eux de sortir sauf en voyage express pour le palais de leur Dieu adoré !

    J'aime

      1. T’imagines, si les cacahuètes sont un peu moisies ! Ah… pas grave, ils devront faire comme nous du temps inoubliable des sans-dent…

        J'aime

      2. Autre trahison que j’ai découverte ce matin, sur le grillage du parc à vélos du TER Alsace, écrit en Allemand sur un fond bleu clair (comme le piou piou) « L’Europe est notre maison, l’Allemand est notre langue. » et je rajouterai la naze Merkel est notre Ma…. à non, je peux pas écrire cela sachant ce qu’elle est réellement

        J'aime

      3. Ah ouais !
        Y sont dans une Führer noire les teutons ?
        J’ai déjà dû te tirer l’œil vers l’analyse de Gordon Duff dans laquelle il parle, de manière documentée, de la connexion allemande entre Dame Kékel et le DVD, je vais le chercher et le remet pour ceux qui voudraient savoir qui est réellement Dame Kékel…

        J'aime

      4. De toute façon, cela ne va pas plaire, car c’est contraire à la « langue régionale » qui est en fait un patois germanique, car l’histoire de l’Alsace s’est faite au cours des différentes appartenances, à l’Allemagne avec 1870, mais également à l’Empire Austro-Hongrois, et pour la région Mulhousienne faisant partie à une époque du land de Basel…Pour résumer, il y a 3 grands patois alsaciens (Strasbourg, Colmar et Mulhouse), plus quelques autres en zones très rurales…

        J'aime

      5. Ach ! m’en parle pas…
        Mon père avait 20 ans en 1943 et figures-toi qu’il a vécu en Alsace (STO et l’est resté sur place) où mon frangin y est né. Y parlait plusieurs langues mon vieux, dont l’un des patois alsaciens et un peu d’allemand aussi… Mais c’est tout ce que je sais sur cette époque, pas facile hein ?

        J'aime

      6. Au vu de la topographie, l’Alsace a toujours été une zone de grands passages… donc, un sacré melting pot, même si les origines germaniques sont bien marquées, il y en a beaucoup d’autres…

        Sans oublier, tout ce qui vient de l’ancien royaume de Kaz… et les morpions sont toujours là !

        J'aime

      7. Pourtant nous avons absolument et toujours le choix de vivre libres et heureux, comme nous le rappelle sans cesse les Natifs par la voie de la Nation Mohawk ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/06/mordre-le-cul-de-lhydre/

        Et même nous les sans dents, on peut lui pincer le cul au Bernie lorsqu’il se retrouvera à poil, ou nu comme un ver pour changer de coquille. Bien sûr si nous loupons cette opportunité, nous restera toujours la prochaine fois ; Mais ce ne sera surement pas nous et surtout la fusion (en cours) de la haute finance impérialiste totalitaire et eugéniste occidentale avec son homologue chinoise, qui elle possède une infrastructure coercitive plus dévouée que celle de l’occident à l’heure qu’il est.
        Et ça ben ça craint grave, non ?

        J'aime

      8. J’ai comme un pressentiment que Dame Nature va faire le travail, vite fait, bien fait. Le Bernie va être fossilisé à la vitesse de la lumière (la lumière du Grand Tout, pas le clair obscur des auto-élus ! ).

        J'aime

      9. Ouais, et Dam Nature a toujours le dernier mot…
        Mais j’avoue que l’ambiance planétaire est trop chelou en effet.
        Beaucoup de gens sont silencieux, volontairement (mais parfois, parce qu’ils ont subis ou subissent des pressions) certains sont partis en vrille sous nos yeux, un poil étonné quand même…
        Qui vivra… Verra !

        J'aime

      10. Je n’arrive pas à retrouver le nom de cette dame qui parle arabe et qui fait des vidéos sur les découvertes archéologiques qui pourraient faire voler en éclat les datations et affirmations des archéologues qui dézinguent Ezzat, Grimault n’en parlons pas…

        J'aime

    1. Ce matin, j’ai fait une mini-conf improvisée dans une salle d’attente… Public 7 personnes… toutes étaient d’accord qu’il est urgent de faire tomber l’Etat, malgré tout, la plus âgée, avec pas loin de 20 ans de farniente à la retraite bouclait sur « il est quasi impossible de changer le système… » comme un vieux vinyle qui tourne sur le même sillon !

      J'aime

    1. Cela devient de plus en plus difficile, la lecture, sur Agoravox…

      Savez-vous pourquoi Patdu49 a cessé de publier « les vrais chiffres du chômage » ?
      J’ai tenté de le contacter via AVX sans succès.

      Il y a eut un temps où la télé servait à quelque chose, c’était sans filtre (j’étais téléphage dans les années 70/90) au moment de la guerre du Vietnam, passé 11 heures du soir, on arrivait à voir des trucs qui me sont gravés dans la mémoire…
      Autant dire qu’aujourd’hui ça passerait pas.

      Rappelez-vous en 1977 Mourousi au journal de 13 H qui lance un reportage sur la prochaine réunion du Bilderberg !

      Maintenant dans les feuilletons zuniens y font passer les « complotistes » pour des Asperger…

      J'aime

      1. Patdu49 écrit de façon assez épisodique et ne réponds pas beaucoup aux communications. Essayez de nouveau.

        J'aime

  6. Concernant la Dame Kékel, c’est à lire ; L’article est, en fait, une confession générale de la complicité du gouvernement allemand dans un complot bizarre et sinistre aux proportions épiques.”

    Une chose est claire, l’Allemagne aide l’EIIL avec des milliards d’aide, en argent liquide, beaucoup en équipement militaire, le tout envoyé par la Turquie.

    Il est aussi très clair que l’Allemagne, ou cette Merkel et le DVD sur lequel nous reviendrons dans une minute, sont au cœur même du coup qui a renversé le gouvernement en Pologne et sont aussi impliqués jusqu’au cou dans la préparation de la junte de Kiev pour qu’elle mène une plus large guerre. C’est issu de l’analyse de Gordon Duff source VT traduit par R71 à propos d’un 11 septembre nucléaire + Addendum de mai 2018

    Il n’y a pas de hasard, en rien, jamais…

    J'aime

    1. Revoir le déroulé de la guerre de 1939-1945. Tous les ingrédients étaient déjà là… ils ont juste laisser reposer la pâte pour faire un bon pain !

      De plus, lorsqu’on connaît les vraies origines de Merkel (parents juifs polonais) qui ont germanisé leur nom, se sont fait passés pour catholiques avant d’aller s’installer à l’Est et de devenir pasteur pour la plèbe (une traban pour la famille et une berline de fonction, avec voyages réguliers à l’ouest ainsi que bons d’achats dans les magasins de luxe)… et tutti quanti la fille spirituelle de tonton Adolph.

      J'aime

    1. Non, non et nooooooooooooooooooooooooooooon….

      Nein.. Je sais bien que selon le mantra Nazi « Arbeit macht frei » ; mais il est totalement hors de question d’accepter du travail forcé, qui plus est enrichi les associations complices des politiques.

      En plus, c’est contraire à notre consitution (arf… Hollande l’a envoyée au fond de l’abysse) et contraire aux droits de l’Homme.

      Du temps du Moyen-Age, tant noirci, ils travaillaient en lissage annuel (et oui… pas d’électricité, donc ils travaillaient de jour uniquement) et avec les nombreux jours fériés puisque fêtes chrétiennes, environ 36 heures par semaine !

      J'aime

      1. Ouiais, enfin 15000 boules, c’est uniquement le petit en cas dû à sa fonction clownesque… euh présidentielle.

        Pépère était à la cour des comptes, où il se ventait d’ailleurs, qu’il n’avait pas besoin de travailler…

        Zupiter promu chef suprême de l’EURSS, Pas de Bol 1er pourra venir avec sa chérie puisque sa relation est désormais officialisée, et faire la Boum ou la Java dans les jardins du palais.

        J'aime

      2. Avec la Gayet, pas besoin de planquer la vaisselle à 500 000 boules comme avec la Valoche… Hé sans déconner, Marat doit se retourner dans sa baignoire !!!

        J'aime

      3. Je ne jurerais de rien avec la Gayet… Il faut toujours se méfier de l’eau dormante !

        J'aime

  7. Y’a pas de petites économies, hein ?
    Naméo, les veuves joyeuses, ça suffit comme ça de se goberger avec la pension de reversion ; https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/retraites-la-fin-des-pensions-de-reversion_2796941.html

    Vous allez voir que bientôt Zupiter va demander à ce qu’on nous enterre, vivante, lorsque notre mari mourra…

    Brigitte a bien d’autres problèmes, elle, autrement plus sérieux ; https://www.capital.fr/economie-politique/elysee-macron-aurait-en-realite-depense-500-000-euros-pour-un-nouveau-service-de-vaisselle-1292878

    Vaisselle foutu, pan pan cucul ♫
    Vaisselle cassée = C’est la fessée 😦

    J'aime

    1. T’inquiète pas ! Les Belges ont pris de l’avance sur nous, et finalisent la loi pour la retraite avec départ à 70 ans, dès le 1 janvier 2019, y compris pour les ceusses qui auront passé 50 ans … Pas de jaloux… et cerise sur le gâteau ou ice on the cake, dès qu’un futur retraité aura eu au moins 1 an de chômage, sa retraite… il n’en verra pas la couleur, non mais, il devait aller au turbin même si il n’y a plus qu’un emploi pour 400 personnes. Pas d’excuse aux feignasses et aux assistés en tout genre.

      J'aime

      1. Heu ? Ça fout les j’tons un peu quand même…
        J’ai déjà pas gros moral en ce moment (mais chui certaine que ça se voit pas, hi hi hi) j’avoue que là on touche un peu le fond.
        D’autant que comme tu l’as constaté, de visu : De toute façon on pourra jamais changer le système ! Ma pôve Dame…

        Et ta sœur ?
        Elle bat le beurre…

        J'aime

  8. @ Jo 18/06 à 14h57…. l’indentation se faisant mal…

    La dame parlant arabe, a un prénom masculin !

    Il s’agit d’Antoine Gigal.

    J'aime

    1. 5 c’est le chiffre porte bonheur à Brigitttteeee !
      50 000 ou 500 000 € pour de la vaisselle…
      Boâââ ; au diable les varices…
      Qu’est-ce que vous êtes tatillon vous les pôvres ! Allez au turbin, heu au bénévolat !

      J'aime

      1. Oui, mais pas n’importe quel bénévolat ! Seulement, celui qui permet de jarter une fois pour toute la lie de l’humanité… Les zassistés en chef, soit les 1 % de la pyramide et leurs acolytes politiques (poly tiques… c’est pas mal aussi ! )

        J'aime

    1. Ben ouais, elle aurait bien voulu avoir un mandat dans un bidule comme l’ONU ou autre bordel avec mangeoire à volonté.

      Merkel, elle est complémentement cramée… Nous ferons pas le coup du Zik cette fois !

      J'aime

  9. Article paru dans lalsace.fr de ce jour, repris par leparisien.fr

    http://www.leparisien.fr/politique/alsace-la-campagne-du-parti-autonomiste-unser-land-cree-le-malaise-20-06-2018-7782972.php

    C’est croquignolet, « Unser Land » c’est en allemand, soit « Notre Pays ».. le pire est que le député qui soutient ce projet est un modem apparenté LR !

    Cette idée est en gestation depuis une quinzaine d’années, et avait failli aboutir en 2004, il s’agit de la constitution d’une région transnationale de part et d’autre du Rhin, au départ France/Allemagne, et maintenant en y incluant la Suisse.

    J'aime

    1. Me suis trompée dans le nom du parti… il ne s’agit pas de LR mais de LREM…je fais ma mauvaise tête, y z’ont ka avoir des noms qui ne portent pas à confusion !

      J'aime

      1. Emmanuel Macron = En Marche = En Avant = Kadima !

        C’est là que l’on comprend bien que TM fait partie de la dissidence contrôlée !
        Bon il n’est pas le seul, ok, mais tout de même, pourrait être plus discret…

        Kadima ! En marche !

        Thierry Meyssan | 9 mai 2017 | URL de l’article original : http://www.voltairenet.org/article196289.html

        Que j’ai intégré en analyse, avec le relayage, pour moi pour la toute dernière fois, dans son intégralité, de la liste des licenciements mondiaux tenue à jour par Jova, et 1ère sous MacDeRoth ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/10/1ere-liste-sous-macderoth-et-pour-la-toute-derniere-fois/

        Perso, ça m’a rappelée l’incantation dans Indiana Jones et le temple maudit ; Kadimachopdadei…

        J'aime

      2. C’est évident mon cher Watson !

        Un mec qui peut aller tranquillou sur les théâtres de guerre fait obligatoirement parti du système, pas au niveau de BHL mais très certainement plus que que Zemmour…

        Son nom inspire la méfiance… mes sangs !

        J'aime

  10. Curieusement cette année on n’a fort peu rappeler la date anniversaire du décès de Coluche…

    Ce sketch donc : Coluche et le terrorisme d’État, sketch censuré de partout, qui date de 1986, Coluche ayant trouvé la mort le 19 juin 1986…

    En 1986, Coluche voulait dénoncer les manipulations du terrorisme par les États, évoquant déjà ce qu’on appellera plus tard les « false flag » (attentats sous faux drapeau). Cet enregistrement a été fait lors d’une répétition de son nouveau spectacle (qui devait démarrer en Septembre 1986 mais qu’il n’aura pas le temps de jouer puisqu’il meurt en Juin 1986…

    Morceaux choisis: « La guerre c’est l’hygiène du monde » (à 2 mns 35) « Et les attentats (…), vous avez déjà pris l’avion ? Vous avez vu comment ils nous font chier pour prendre l’avion ? On peut même pas passer un couteau suisse ou une lime à ongles, et ils veulent nous faire croire que c’est les passagers qui montent les bombes ? Non, les bombes montent à l’escale, avec des passeports diplomatiques ou dans le personnel, on se démerde, mais c’est surement pas les mecs qui prennent l’avion… Et après on apprend qu’un attentat en Italie qui avait fait 80 morts avait étés préparés par les services secrets Italiens » (à 3 mns) NB : l’attentat italien dont il parle (organisé par les services secrets Italiens), c’est celui de la gare de Bologne en Août 1980.

    J'aime

  11. Petite explication de texte…

    Ethymologie de diplomate… peu d’information en direct… une fois trouvée, « La lumière fût » !

    https://www.littre.org/definition/diplomate

    Voici ce que dit le Littré :

    Le diplomate a été ainsi nommé, parce que les diplômes sont des actes qui proviennent des princes.

    A partir de là, normalement t’as tout compris (et pas besoin de Free, surtout pas lui ! )

    J'aime

  12. Droits sociaux. Les six aides clés non réclamées par les Français ;

    Le non-recours aux prestations sociales représente plusieurs milliards d’euros non-distribués tous les ans. Loin des idées reçues, ce phénomène accentue la pauvreté et creuse les inégalités dans les territoires. Payboost, filiale de Veolia et première Fintech française d’utilité publique, revient les six aides sociales principales que les Français ne réclament pas, et pour quelles raisons.

    Le non-recours aux droits sociaux en France est estimé à 13 milliards d’euros par an, soit près de 500 € par an et par ménage. Bien plus médiatisée, la fraude aux prestations sociales est, elle, par comparaison, estimée à 4 milliards d’euros chaque année. Si les aides sociales sont parfois pointées du doigt à cause du coût qu’elles représentent pour la collectivité, le non-recours à ces aides a des conséquences économiques désastreuses pour les territoires.

    Coût social sur le long terme

    Le non-recours permet de réaliser une économie budgétaire sur le court terme mais a un coût social bien plus élevé sur le long terme qui est, lui, bien plus difficile à chiffrer. L’aide personnalisée d’autonomie (APA) permet, par exemple, de financer des emplois d’aide à la personne et donc de financer des salaires, des cotisations, des impôts… Ne pas y avoir recours entraîne donc automatiquement un manque à gagner pour les territoires et fragilise les activités liées à ce secteur. L’ACS ou la CMU-C permettent quant à elles aux plus démunis de bénéficier d’une meilleure couverture en matière de santé. Malheureusement, bien souvent, le non-recours à ces aides se traduit par un renoncement plus global aux soins. Il y a donc là un véritable enjeu de santé publique.
    D’après Philippe Warin, directeur de recherche au CNRS et co-fondateur de l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), quatre facteurs permettent d’expliquer l’ampleur de ce phénomène :
    – la non-information : quand une personne ignore tout simplement qu’elle a droit à une aide ;
    – la non-demande : quand une personne ne réclame volontairement pas une aide (complexité administrative, mauvaise expérience, honte…) ;
    – la non-réception : quand une personne ne reçoit pas l’aide à laquelle elle a droit (pièce administrative manquante, délais d’attente…) ;
    la non-proposition : quand les agents administratifs ne proposent pas certaines aides.

    Aides insuffisamment demandées

    Les six aides sociales les plus concernées par le non-recours aux droits sont les suivantes.

    Le RSA : le revenu de solidarité active (RSA) permet d’assurer aux personnes les plus défavorisées un revenu minimum afin qu’elles puissent subvenir à leurs besoins. Il s’agit d’une des aides les plus importantes en France. Pourtant, selon une enquête de l’Odenore datant de 2011, pour les trois types de RSA, le taux de non-recours s’élève à 50 %, ce qui représente 5,3 milliards d’euros non-distribués tous les ans.

    Les prestations familiales et logement : les 12,5 millions d’allocataires de la Caf bénéficient d’aides (aides au logement, allocations familiales…) qui leur permettent de se loger et/ou de subvenir à leurs besoins. Toujours selon les estimations de l’Odenore, le non-recours à ces aides représenterait 4,7 milliards d’euros par an. À noter que les Caf couvrent, au total, 32 millions de personnes, dont près de 14 millions d’enfants.

    Les allocations chômage : une première estimation de l’Odenore faisait état de 2 milliards d’euros d’indemnités chômage non-versées aux personnes qui y ont pourtant droit chaque année. Pour bénéficier des allocations chômage, il faut d’abord être inscrit à Pôle Emploi. Or, de nombreuses personnes n’y sont pas inscrites. L’Odenore a toutefois reconnu auprès de l’Unédic que cette estimation portant sur une année (2010) était probablement surévaluée.

    L’APA : l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) représente 828 millions d’euros non-distribués par an. Comme indiqué plus haut, cette aide permet de financer des emplois d’aide à la personne. Elle participe donc indirectement au développement de l’économie locale.

    La CMU-C : très méconnue, la CMU-C est l’équivalent d’une complémentaire santé gratuite destinée aux plus modestes. En 2014, le taux de non-recours à cette aide se situait entre 64 et 77 %, précise le fonds CMU. Pour sa part, l’Odenore estime que cela représente 700 millions d’euros non-distribués par an.

    L’ACS : l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS) a un fonctionnement assez similaire au CMU-C mais avec des plafonds de ressources différents. L’Odenore estime que 378 millions d’euros ne sont pas réclamés chaque année, soit deux fois plus que ce qui est versé dans le même temps (186 millions d’euros).

    Source ► https://www.letelegramme.fr/france/droits-sociaux-les-six-aides-cles-non-reclamees-par-les-francais-07-06-2018-11986243.php

    J'aime

    1. Le nombre d’allocataires de minima sociaux en baisse pour la première fois depuis 2008 +VIDEO. Le recul du nombre d’allocataire du RSA est le principal responsable de cette baisse.

      Source ► https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0301932377368-le-nombre-dallocataires-de-minima-sociaux-en-baisse-pour-la-premiere-fois-depuis-2008-2190323.php

      Grâce à Voltigeur du site http://www.lesmoutonsenrges.fr qui nous tire l’œil dessus !

      Mission accomplie pour MacDeRoth, pétard c’est pas trop tôt !

      En même temps, lorsque vous demandez à la CAF ou à la CPAM ce dont vous avez besoin, y vous expliquent très bien comment vous en passer !

      J'aime

Répondre à jo Busta Lally Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s