BATACLAN ; Déclaration fracassante du Général Bruno le Ray par Claude Janvier et je rajoute mon grain de sel…

…Et de poivre !

Aux Charlie d’hier et aux Charlots d’aujourd’hui ;

 » Ce ne sera que lorsque nous les occidentaux, reconnaitrons les criminels de guerre parmi les nôtres et que nous arrêterons de nier la vérité que le sang commencera à sécher…  »

Sur ce blog, pour achever de s’en convaincre et pour simplement se changer soi-même, on peut lire tout Jean-Loup Izambert et spécialement cet article ► JLI rappelle les faits et donne les preuves.

Et un autre indispensable RAPPEL DES FAITS sur les Attentats contre Charlie Hebdo : la connexion Claude Hermant – Amedy Coulibaly couverte par le secret de la Défense nationale ► Source Le Greffier Noir.

▼▼▼

BATACLAN. Déclaration fracassante du Général Bruno le Ray.

Tout en conduisant ma voiture ce matin, j’écoutais le zonzon de France Bleue se déroulant sans grand intérêt, quand tout à coup, je fus alerté par le sujet traité. La tragédie du Bataclan avec un dépôt de plainte contre X par une trentaine de victimes ou familles de victimes. Motif de la plainte « Non-assistance à personne en péril » afin qu’une enquête soit menée sur l’absence d’intervention des militaires le soir du 13 novembre 2015.

Jusque-là, pas d’interrogations. Puis vint l’interview du Gouverneur Militaire de Paris, (GMP), le Général Bruno le Ray. Glaçante sa déclaration. Impossible de la trouver sur le net ce jour (comme par hasard…) mais en substance, il a déclaré ce qui suit :

« … Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre… Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… C’est à la BAC et à la Gendarmerie d’intervenir… » Choquant et répugnant. Et je pèse mes mots.

Pas en guerre ? Il faudrait savoir. Manuel Valls et François Hollande n’arrêtaient pas d’asséner aux Français que nous l’étions, et de l’autre notre bon GMP qui déclare le contraire. [NdJBL ► C’est la guerre ! Qu’ils avaient dit… Article du 12/12/2015 – MàJ le 9 janvier 2018]

Dans un rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, un officier de la BAC du Val-de-Marne racontait notamment avoir demandé l’autorisation de les faire intervenir afin « d’atteindre le terroriste embusqué derrière l’issue de secours ». « « Devant la commission, il a expliqué avoir reçu pour réponse de la Préfecture de police de Paris : « Négatif, vous n’engagez pas les militaires, on n’est pas en zone de guerre ». L’un des militaires lui aurait également indiqué qu’il ne pourrait engager le feu, faute d’avoir reçu un ordre en ce sens », décrit le rapport.

Plus loin : « On leur a interdit une intervention physique, c’est-à-dire de rentrer (dans le Bataclan), mais aussi le prêt de matériel médical de premiers secours à des policiers…« On n’aurait peut-être pas empêché la mort de 90 personnes, mais au moins évité des hémorragies qui ont donné la mort ».

Cette question a déjà été posée, notamment par des parlementaires. En 2016, alors qu’une commission d’enquête parlementaire est fondée pour étudier ces attentats, Georges Fenech, député Les Républicain et ancien magistrat, s’interroge déjà sur la non-intervention des militaires. Selon ce dernier, « clairement, un ordre a été donné aux soldats Sentinelle de ne pas engager le feu alors qu’ils avaient en ligne de mire des terroristes ». « À la question : qui a donné l’ordre aux soldats de ne pas intervenir ? On n’a jamais su, regrette Georges Fenech. Avec les autres parlementaires, on était sidérés ».

Georges Fenech, ancien juge d’instruction, aurait certainement pu pousser plus loin l’investigation. Curieusement, rien de concret n’est sorti de cette commission d’enquête. Tout semble verrouillé.

Mais revenons à notre bienveillant Général. Il déclarait dans une interview dans le Figaro du 10 avril 2017 * : (l’analyse de ses réponses est en italique.).

Question : comment le dispositif « Sentinelle » s’est-il adapté à la menace terroriste depuis 2015 ?

– « Sentinelle » n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a deux ans. Initialement, le dispositif avait une forte dimension symbolique. Nous avons rapidement considéré que nous n’étions pas à la hauteur de la menace. Nous devions cesser d’être statiques, d’être des pots de fleurs dans le paysage.
– Crépusculaire. D’un côté, les militaires ne doivent pas intervenir et de l’autre, ils ne doivent pas jouer les potiches. La valse hésitation dans toute sa splendeur! 

L’esbroufe continue plus loin. Impayable ce Général Gouverneur.

Question : mon général, à quoi sert le GMP ?

– « Je suis l’héritier de celui qui défendait Paris contre les invasions. »

– Ah bon ? Les terroristes ne sont pas invasifs ?

– « Évidemment, tout cela a changé, mais le GMP conserve un rôle essentiel en matière de sécurité de la capitale et de l’Ile-de-France. Mes fonctions ne se limitent pas au défilé du 14 juillet et j’ai avant tout un rôle opérationnel. »

– Nous sommes heureux de l’apprendre, mais ce funeste soir du 13 novembre 2015, la sécurité des citoyens et le rôle opérationnel de l’armée semblaient en panne.

Droit dans ses bottes le Général. Idem pour les soldats présents ce soir-là autour du Bataclan et qui n’ont pas réagi faute d’ordres.  À la place de ces personnes, j’aurais du mal à me regarder dans une glace après cela. On peut toujours justifier après coup, mais un fait reste un fait et une inaction reste une inaction.

Un militaire à quand même pour vocation précise de défendre les civils en cas de conflit. Si c’est pour avoir des militaires dans les rues sans qu’ils puissent intervenir, ça ne sert qu’à dépenser l’argent des contribuables. Pour les impressionner ?

« Wikipédia : « La fonction de gouverneur militaire de Paris (GMP) remonte à la guerre de Cent Ans, qui amène les rois de France à se préoccuper de la défense de leur capitale, Paris, et de sa région… Je vous passe le reste de l’historique… Depuis janvier 2015, le gouverneur militaire de Paris est le commandant opérationnel de l’opération Sentinelle en île de France. Sous son commandement, jusqu’à 7 000 militaires ont été engagés pour participer aux côtés des forces de sécurité intérieures à la lutte contre le terrorisme dans la capitale et dans toute la zone de défense. »

Hilarant ! Le GMP semble plutôt concentré sur les feux d’artifice de notre fête nationale et sur les parades. [NdJBL : Sauf le 14 juillet 2016, à Nice, Ahum]

Moins de bla-bla et plus d’actions concrètes, s’il vous plaît. 

Claude Janvier

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/04/10/01016-20170410ARTFIG00323-les-cibles-des-terroristes-sont-partout.php

* http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/attentat-du-bataclan-des-victimes-et-des-familles-portent-plainte-pour-%c2%abnon-assistance-%c3%a0-personne-%c3%a0-p%c3%a9ril%c2%bb/ar-AAynCrf?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

* http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/qui-est-ahmed-h-cadre-pr%c3%a9sum%c3%a9-de-daesh-et-soup%c3%a7onn%c3%a9-dun-massacre-en-2014/ar-AAynvke?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

* https://planetes360.fr/bataclan-pourquoi-des-soldats-ont-ils-recu-lordre-de-ne-pas-intervenir-une-plainte-deposee/

▲▲▲

Les quelque mille pages du rapport parlementaire sur la tuerie du Bataclan continuent de parler. Les témoignages recueillis par les enquêteurs attestent d’actes de barbarie choquants. Les autorités et la presse auraient-elles tenté de les étouffer ? Source ► https://francais.rt.com/france/23934-13-novembre-victimes-bataclan-mutilees

Meuhhhh, non ! C’est pas leur genre !

Pour preuve le Rapport d’Enquête Parlementaire – Tome 2 Compte rendu des auditions ; http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp auquel Claude Janvier fait référence, présidé par Georges Fenech et on y notera la présence de Meyer Habib.

Comme il n’y a pas de solution au sein du Système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais ;

Et que toutes les Polices et Armées du Monde, sont des institutions de l’État, donc des outils de la répression. Le seul moyen est que ces fonctionnaires réalisent, pas dans leur totalité c’est impossible, mais une certaine partie pouvant former une masse critique [NdJBL : la fameuse solution à 10/15% de la population mondiale], qu’ils viennent TOUS du peuple et qu’ils sont au service du peuple et non pas de l’État. Ils sont redevables aux citoyens, pas à la machine qui les pousse, selon le réglage thermostatique oligarchique, à la répression systémique (et systématique) des masses.

Devant une causse juste représentée par le peuple, la volonté de répression s’efface. Le problème réside dans la force de division que possède l’État. Et quand, en France, la police manifeste pour ses conditions de travail, elle ne manifeste pas contre les injustices commises et la répression qu’on les force à faire dans un cadre d’état d’urgence totalitaire et permanent. Non, ces fonctionnaire manifestent pour de meilleurs horaires, de meilleurs moyens d’exercer leur répression. Ils ne questionnent pas le système, ils lui reprochent de ne pas lui donner assez de moyen pour sa volonté de répression !!!

C’est pourquoi nous appelons toutes les polices et toutes les armées du monde à se tenir « CROSSES EN L’AIR » à nos côtés, NOUS, les peuples du Monde…

Et si l’Occident devient, sous nos yeux, l’archipel du Goulag Levant pour autant nous voyons bien que son salut viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble ! Quant à l’avenir de l’humanité il passe lui et immanquablement par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

Lectures ad hoc et connexes ;

De la Théorie à la Pratique Anarchiste avec Rudolph Rocker, en version PDF gratuite

PDF N° 61 de 33 pages ► De la Théorie à la Pratique Anarchiste avec Rudolph Rocker

TOUTES LES VERSIONS PDFs que j’ai réalisées en lecture, téléchargement, et/ou impression gratos.

Et je recommande aujourd’hui, tout spécialement, le PDF de l’historien engagé que fut Howard Zinn « Vous ne pouvez pas être neutre dans un train en marche » N° 34 de 63 pages.

Publicités

7 réflexions sur « BATACLAN ; Déclaration fracassante du Général Bruno le Ray par Claude Janvier et je rajoute mon grain de sel… »

  1. Merci à Mo, sur le site http://www.lesmoutonsenrages.fr des précisions complémentaires sur le Général Bruno Le Ray :

    ► Le général de division Bruno LE RAY (actuel gouverneur militaire de Paris) a été nommé à ce poste 3 mois et demi seulement avant le massacre du Bataclan.
    Idem pour Michel CADOT, nommé préfet de police de Paris (celui qui a donné les ordres de ne pas intervenir).
    https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2015-07-08/mesures-d-ordre-individuel
    Étrange, non ?

    ► Dans le rapport d’enquête parlementaire, les pages 51 à 61 décrivent minute par minute le déroulé de l’attaque.
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/rap-enq/r3922-t1.pdf

    ► Audition, à huis clos, du général Bruno Le Ray et du colonel Marc Boileau, chef de cabinet
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp#P3673_1517430
    Où l’on retrouve les propos du général Le Ray dont parlait Claude Janvier, hier, dans son article.

    ► Sans oublier de mentionner l’extraordinaire travail d’investigation d’Hicham Hamza du site Panamza (http://www.panamza.com/?s=bataclan) à ce sujet.

    https://lesmoutonsenrages.fr/2018/06/11/vos-infos-liens-news-et-autres-du-11-juin-2018/comment-page-1/#comment-612970

    J'aime

  2. Y faut lui dire comment au Général Bruno Le Ray De Mes 2 ?

    Terrorisme : « D’autres innocents perdront la vie », prévient Valls

    Invité ce mercredi 15 juin 2016 de la matinale de France Inter, Manuel Valls est revenu sur l’assassinat lundi soir d’un policier et de sa compagne à Magnanville, dans les Yvelines. Le terrorisme qui frappe actuellement la France sera « l’affaire d’une génération », a-t-il considéré.

    Du sang et des larmes, pour toute une génération. A la suite du double assassinat terroriste de Magnanville (Yvelines) lundi soir, Manuel Valls était ce mercredi matin l’invité de France Inter. Répétant que la France était « en guerre », il a brossé un tableau très noir de la suite à attendre :

    « Plusieurs fois, j’ai dit que nous étions en guerre et que ça allait être long (…) D’autres innocents perdront la vie, c’est très difficile à dire (mais) c’est l’affaire d’une génération ».

    « Il faut poursuivre ce travail, il faut resserrer les mailles du filet, il faut continuer à donner tous les moyens à la police, à la gendarmerie et aux services de renseignement. Mais nous connaîtrons de nouveau des attaques parce que nous faisons face à une organisation terroriste qui recule en Syrie et en Irak et qui se projette dans nos pays sous des formes différentes » afin de « créer la peur et diviser », a développé le Premier ministre.

    Manuel Valls a par ailleurs défendu l’action du renseignement et de l’antiterrorisme en France, affirmant qu’il n’y avait eu ni « négligence » ni « manque de discernement » dans le suivi du tueur de Magnanville. Le Premier ministre a de nouveau écarté l’idée, portée par la droite, de centres de rétention pour les personnes radicalisées n’ayant pas été condamnées, qui seraient selon lui « dangereux ».

    + VLOG #36 DE GREG TABIBIAN + mon analyse tout autour, comme quoi avec les psychopathes aux manettes et les larbins des larbins, ben c’est la merde, quand même ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/22/cest-la-merde/

    J'aime

  3. Attentat du Bataclan : Zones d’ombre sur Black Op (RT)

    Résistance 71 | 21 juin 2018 ► https://resistance71.wordpress.com/2018/06/21/attentat-du-bataclan-zones-dombre-sur-black-op-rt/

    RT crache le morceau, il y a eu complicité de l’intérieur (avec et sans jeu de mot…) ou du moins la suspicion de complicité de l’État dans ces attentats croît au fil du temps… Quand des militaires et policiers se voient ordonner de stopper leur action, c’est qu’il y a une opération en cours, en l’occurence l’opération était le faux drapeau du Bataclan. Considérant que l’EIIL/Daesh est une construction de l’empire, une armée mercenaire servant des objectifs bien précis, la logique mortifère est en tout point respectée.

    Il est plus que grand temps de briser l’omerta sur le terrorisme d’état qui existe depuis que l’État a montré son sale museau. Nous sommes une fois de plus devant un cas classique de terrorisme d’état.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s