Mettons fin au règne de la terreur contre les enfants

Puisque le Pape refuse de reconnaitre les faits ;

Pensionnats autochtones : l’absence d’excuses du pape est une gifle, affirme un survivant

La décision du pape François de ne pas présenter d’excuses pour le rôle de l’Église catholique dans les abus commis dans les pensionnats autochtones équivaut à « une gifle au visage », selon un survivant. Elle a également provoqué l’indignation au Manitoba.

Une lettre publiée mardi par le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada indique que le pape François reconnaît les injustices subies par les peuples autochtones du monde entier, mais qu’il ne peut pas s’excuser personnellement pour les abus survenus dans les pensionnats autochtones du Canada.

Peter Yellowquill a été envoyé dans un pensionnat catholique à Brandon quand il était enfant. Il dit que le refus du pape de présenter des excuses porte un coup dur aux efforts de réconciliation au Canada.

« Je pense que, pour beaucoup de gens, le travail doit continuer, la réconciliation doit continuer. Ça ne peut pas s’arrêter, ça ne va pas s’arrêter », a-t-il expliqué sur les ondes de CBC.

M. Yellowquill, qui se définit comme chrétien, a également déclaré que la décision du pape est décevante pour les croyants dans les communautés autochtones.

Lire l’intégralité de l’article sur ICI-Radio-Canada-CA ► https://ici.radio-canada.ca/espaces-autochtones/a-la-une/document/nouvelles/article/1092168/pensionnats-autochtones-decision-pape-excuse-gifle-survivant

“Lorsque vous passiez par ces portes, vous étiez comme un enfant mort-vivant, un condamné à mort en attente, Vous n’étiez pas humain. Votre histoire ne signifiait rien, votre enfance ne signifiait rien… Il n’y avait aucune raison pour l’existence de ces endroits ci ce n’est une chose : le génocide.”

*Peter Yellowquill, survivant de deux pensionnats de l’église unifiée du Canada à Brandon et à Portage la Prairie, Manitoba

~~~~▲~~~~

Le témoignage de Peter Yellowquill est notifié, avec tous les autres, dans le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « MEURTRE PAR DÉCRET » Le Crime du Génocide au Canada, dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens, que le Collectif Résistance71 est le seul à avoir partiellement mais substantiellement traduit et que j’ai réunifié dans ce PDF de 58 pages MEURTRE PAR DÉCRET en juin 2016

►◄

C’est pourquoi, nous pouvons nous coordonner avec le TICEE co-auteur du Contre-rapport original en anglais MURDER BY DECREE afin de mettre fin au règne de la terreur contre les enfants, comme l’a rappelé d’ailleurs Mohawk Nation News dans son article « PETITS SOLDATS DE PLOMB » : Malheureusement, bien des autochtones attendent d’être sauvés au lieu de se sauver eux-mêmes. Les véritables peuples naturels ont l’idée d’activer notre meilleure arme, kaianerekowa ou la Grande Loi de la Paix, combinée avec la vérité. Nos enfants chevauchent la grande racine de la paix.

Avec le Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État (TICEE) pour mettre fin à la terreur contre les enfants ~ Opération Rachat ~

Mettez fin au règne de la terreur contre les enfants

Opération Rachat

À partir du 15 avril 2018 : Jour du souvenir de l’holocauste infanticide

Le trafic, la torture et l’assassinat routiniers d’enfants sont devenus une industrie mondiale très lucrative dans laquelle bien des entreprises ecclésiastiques sont profondément impliquées. Le Vatican, l’église anglicane et d’autres églises ont été condamnées par des tribunaux de droit coutumier pour ces crimes et d’autres actions génocidaires. En finançant et en adhérant à ces églises criminelles, vous permettez à leur malfaisance de perdurer.

Le 15 avril 2018, des gens dans de nombreux pays vont prendre part à une action directe pour mettre fin à ces crimes en frappant à leur source. L’opération Rachat va mettre en marche un mécanisme d’arrestation citoyenne contre des violeurs d’enfants reconnus et leurs protecteurs au sein de l’église, l’opération va organiser une occupation pacifique des églises et dépendances afin de perturber leurs opérations et va aussi mettre fin au financement et à la protection légale qui permettent à ces entités criminelles de fonctionner. Ces églises ont trahi leur responsabilité sociale et ont perdu tout droit de fonctionner sous la loi des nations. Nous, le peuple, ne permettrons plus à de tels loups dans une peau de brebis d’exploiter et de brutaliser nos enfants.

Vous pouvez aider à sauver des vies innocentes en vous joignant à cet effort mondial. Voici comment:

1. BOYCOTTEZ les églises catholique romaine, anglicane / épiscopalienne et unifiée en leur refusant toute participation et financement.

2. DEMANDEZ à ce que votre gouvernement révoque le statut d’exonération fiscale et les privilèges légaux de ces églises.

3. ÉDUQUEZ-VOUS et les autres sur ce crime et l’histoire cachée de ces églises criminelles. Voir http://www.itccs.org and www.murderbydecree.com .

et en français : https://resistance71.files.wordpress.com/2017/07/meurtre_par_decret.pdf et https://resistance71.wordpress.com/meurtre-par-decret-le-crime-de-genocide-au-canada/

4. REJOIGNEZ le groupe d’action de l’Opération Rachat le plus proche de chez vous et mettez directement fin aux activités de ces églises assassines. Contact itccsoffice@gmail.com pour nous rejoindre.

Partagez ce pamphlet avec un ami. Agissez dès maintenant pour mettre fin à la guerre menée contre nos enfants !

Commandité par l’International Tribunal of Crimes of Church and State (ITCCS) ou Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (TICEE)

itccsoffice@gmail.com , thecommonland@gmail.com , http://www.itccs.org

Traduction & Publication par Résistance 71

~~~~▼~~~~

Nous le savons bien ici, et le Pape François vient de le confirmer, qu’hier comme aujourd’hui, l’Église catholique romaine et les États se sont organisés pour nous tuer, et les enfants sont leurs premières et innocentes cibles…

Levons-nous, croyants ou pas, et ensemble pour mettre fin au règne de la terreur, ici et maintenant et d’où-nous sommes en diffusant très largement et ce pamphlet mais aussi le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation en anglais, en français afin que plus personne ne puisse prétendre qu’il ne savait pas.

JBL1960