Hier comme aujourd’hui ; l’Église catholique romaine et les États sont associés pour nous tuer…

Parce que le Plan a toujours été ;

1 seule Église Mondiale

1 seul Gouvernement Mondial

Focus sur l’Orphelinat des Sœurs du Bon-Secours en Irlande ;

Irlande : Les anges oubliés de Tuam

Source FRANCE24.com dernière mise à jour le 17/03/2018

Nos reporters sont retournées en Irlande, où les restes de 800 enfants, morts à l’orphelinat de Tuam entre 1925 et 1961, ont été retrouvés dans une fosse commune. Les survivants racontent la douleur et la reconstruction d’une enfance volée.

De 1925 à 1961, à Tuam, dans l’ouest de l’Irlande, des milliers d’enfants pauvres ou nés hors mariage ont été placés au sein de l’orphelinat du Bon Secours, une maison maternelle financée par l’État et dirigée par des religieuses. C’est là que leurs mères, des « filles perdues » comme on les appelait à l’époque, accouchaient et étaient obligées d’y abandonner leur bébé. Beaucoup de ces enfants sont décédés à la suite de négligences et de manque de soins appropriés, tandis que leurs mères ont été forcées à travailler dans des laveries pour payer les rentes de leurs « bâtards ».

Pendant des décennies, cette tragédie a été effacée de la mémoire collective. Impossible, en Irlande, de remettre en question la toute-puissante Église catholique.

Abomination 

Catherine Corless, en médaillon, une passionnée d’histoire locale qui a fréquenté la même école que les enfants de l’orphelinat du Bon Secours et en a vu certains disparaître, a décidé d’enquêter sur leur sort. Le 25 mai 2014, le résultat de ses investigations, publié dans le « Irish Mail », fait l’effet d’une bombe. « Une fosse commune de 800 enfants », titrent les tabloïds.

Le scandale des « anges oubliés de Tuam » bouleverse le pays, obligeant le gouvernement à réagir. En juin 2014, le Premier ministre Enda Kenny qualifie « d’abomination » le traitement de ces femmes et ces enfants, et annonce la création d’une commission d’enquête.

>> Le scandale des bébés du « péché » traumatise l’Irlande

En mars 2017, le rapport de la Commission confirme les intuitions de Catherine Corless en indiquant que « des quantités significatives de restes humains d’enfants » ont été retrouvés enterrés sous l’orphelinat des sœurs du Bon secours. Depuis, le devenir des dépouilles n’a pas été tranché.

Nous sommes allés à la rencontre de Catherine Corless et nous sommes plongées dans ses archives. Nous avons suivi les démarches des enfants survivants de Tuam. Certains cherchent un proche, d’autres attendent une reconnaissance et des excuses. Quant aux autorités et à l’Église, elles ont refusé de nous répondre. Durant des semaines, nous les avons contactées pour leur demander de nous accorder une interview, sans succès. Preuve, s’il en fallait, que le sort des anges de Tuam continue d’embarrasser le gouvernement.

Par Julie DUNGELHOEFF , Aurore Cloé DUPUIS

Vidéo FRANCE24 mise en ligne le 17/03/2018

Merci à Voltigeur du site Les Moutons Enragés de nous avoir tirée l’œil vers cette vidéo dans sa Revue De Presse du jour.

Il me permet de rappeler que l’Église catholique romaine, et l’État sont des alliés de toujours pour assassiner en masse celles et ceux qu’ils ciblent comme n’étant pas autorisés à vivre ; Indigènes/autochtones/aborigènes/païens, d’abord, non-catholiques/enfants du péché ensuite. Et faire du fric avec ceux qui ne sont pas morts en créant des filières d’adoption vers l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, la Rhodésie… Mais également en Argentine, alors qu’un certain Évêque y officiait, qui deviendrait, plus tard le Pape François

Lire sur ce blog ; Les Orphelins du Marché noir ou Les Orphelins de Duplessis, de Gaëlle Nicole source Sputniknews.com

LES ORPHELINS DU COMMONWEALTH

De 1947 à 1967, des milliers d’enfants britanniques sont déportés dans le Commonwealth, en Australie notamment mais aussi dans d’autres pays de l’Empire britannique.
La plupart du temps, ces enfants sont déportés sans l’accord de leurs familles.

Des œuvres charitables catholiques, méthodistes et anglicanes organisent ce trafic avec le soutien du gouvernement.
Le scandale éclate en 1986 par hasard.

Le film de Michael Jenkins intitulé les orphelins de Liverpool (The Leaving of Liverpool) tourné en 1992 s’inspire de cette tragédie. Source ► https://www.dinosoria.com/orphelin.htm

On appelle cela « la tradition d’émigration » ;

L’objectif du gouvernement britannique était d’une part de se débarrasser d’enfants jugés « difficiles » et d’autre part d’assurer une représentation majoritaire de l’Empire britannique dans ses colonies. Au XIXe siècle, la déportation d’orphelins est une méthode couramment utilisée pour peupler les colonies européennes.
La France a utilisé également cette méthode avec l’Algérie. En 1852, à l’initiative d’un prêtre catholique, 200 garçons de 10 à 13 ans ont été envoyés à côté d’Alger. Ce qui choque le plus c’est que cette tradition d’émigration a perduré jusqu’au milieu du XXe siècle en Angleterre et que pendant 40 ans, une véritable conspiration du silence a étouffé ce scandale. Même source ► Dinosoria.com

~~~~►◄~~~~

Ils sont venus comme esclaves ; de vastes cargaisons humaines transportées sur de grands navires britanniques à destination des Amériques. Ils furent expédiés par centaines de milliers et inclurent des hommes, des femmes, et même les plus jeunes enfants. Lorsqu’ils se rebellaient ou même désobéissaient à un ordre, ils étaient punis de la pire des manières. Les esclavagistes pendaient leur propriétés humaines par les mains et mettaient le feu à leurs pieds ou à leurs mains en guise de punition. Ils étaient brulés vifs et leur tête était placée sur un pieux au marché comme avertissement pour les autres captifs. Nous n’avons pas besoin de détailler tous les détails sanguinaires, n’est-ce pas ? Nous connaissons tous trop bien les atrocités de la traite négrière. Mais parlons-nous de l’esclavage en Afrique ?

Les rois James II et Charles Ier se sont aussi efforcés de manière continuelle à mettre en esclavage les Irlandais. Le célèbre britannique Oliver Cromwell perpétua cette pratique de déshumanisation de son voisin.

Le commerce d’esclaves irlandais commença quand James II vendit 30 000 prisonniers irlandais comme esclaves au Nouveau Monde. Sa proclamation de 1625 ordonnait que les prisonniers politiques irlandais fussent envoyés outre-mer et vendus à des colons anglais des Caraïbes. Au milieu du XVIe siècle, les Irlandais étaient les principaux esclaves vendus à Antigua et à Montserrat. À cette époque, 70 % de la population totale de Montserrat était composée d’esclaves irlandais.

L’Irlande devint rapidement la plus grande source de bétail humain pour les marchands anglais. La majorité des premiers esclaves du Nouveau Monde étaient en réalité des Blancs.

Aucune des victimes irlandaises ne put rentrer sur sa terre natale pour raconter son calvaire. Ce sont les esclaves perdus ; ceux que le temps et les livres d’histoire biaisés ont commodément oublié.

Source James Martin 14/04/2008 GLOBAL RESEARCH en anglais – Traduction E&R 2014 – Republié par Mondialisation CA en 2016 et que j’ai traité en analyse dans ce billet « L’ESCLAVAGE OUBLIÉ » en 2016

À chaque fois, c’est le même ressort utilisé pour cibler une population donnée et la nier, en l’exterminant par tous moyens à sa convenance, y compris en l’utilisant comme esclave domestique…

C’est ce qu’ordonnait les bulles pontificales de 1455 et 1493, à Colomb et ses sbires  « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » mais également avec la Magna Carta côté britannique.

C’est pourquoi nous devons soutenir les actions de Catherine Corless, comme de Kevin Annett afin que la vérité ne soit plus jamais tue.

Kevin Annett, prêtre révoqué par l’Église, lance une grande opération afin de ;

Mettre fin au règne de la terreur contre les enfants

OPÉRATION RACHAT ► À partir du 15 avril 2018

Jour du souvenir de l’holocauste des enfants

Toutes les coordonnées pour répondre à cet appel Opération Rachat du 15 avril 2018, sur cette page PDF et partout dans le monde que l’on soit croyant ou pas !

Car aujourd’hui encore, nous avons la preuve que ;

Le génocide a toujours été un outil nécessaire à l’État et à la religion. L’extermination des nations autochtones a établi le Canada et a assuré sa prospérité. Aujourd’hui, la même annihilation des nations indigènes ne fait pas que se poursuivre, elle s’amplifie. Source le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation MEURTRE PAR DÉCRET – Le Crime du génocide au Canada, dans sa dernière version PDF N°1 de 58 pages mise à jour le 30/05/2017.

Et que les colons de papier de par le monde, utilisent, tous, la même justification pour pouvoir continuer à génocider comme ils veulent, quand ils veulent et où ils veulent ► Entre colons de papier ; faut bien se serrer les coudes ! Et ad vitam æternam…

JBL1960

DOSSIERS AD HOC ET CONNEXES SUR CE BLOG ;

 

Publicités

8 réflexions sur « Hier comme aujourd’hui ; l’Église catholique romaine et les États sont associés pour nous tuer… »

  1. Pour les ceussent qui seraient tenter de dire que c’est bien vieux tout cela. Je me permets de rappeler, que l’an dernier, un certain François Fillon se présentait à la Présidentielle ainsi ; « Je suis gaulliste et, de surcroît, je suis chrétien je ne prendrai jamais une décision qui soit contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne humaine, au respect de la solidarité. »

    Ce qui nous rappelait le Mike Pence qui se définissait lui-même comme « Chrétien, conservateur, républicain et dans cet ordre d’importance. »

    Mais, le plus grave, c’est que Fillon proclamait également ceci et pas de manière inédite, ce que beaucoup ont découvert cependant ;
    “La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord” ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/05/gaulliste-et-de-surcroit-chretien-je-suis/

    Et nous avons pu constater que même l’Église ne tenait pas en odeur de sainteté ce Fillon-là ; Un comble tout de même pour François le Pieu, non ?

    J’ai trouvé ce dessin de Mercenier que je n’ai pas voulu inclure dans mon billet ; Source Reservoirblog – Dessin sur l’actualité politique, et sur ce sujet Des restes des 796 enfants morts à l’orphelinat irlandais de Tuam ont été identifiés (Dessin Mercenier) du 05/03/2017
    Et le 05/03/2017, voici ce que je publiais, pour ma part sur François Fillon ; FILLON SEUL AU MONDE ! Ou pas… Et comme quoi, y’a pas de hasard !

    J'aime

  2. C’est l’hôpital qui se fout de la charité quand même non ?

    http://www.alterinfo.net/notes/Les-eveques-de-France-appellent-a-ne-pas-autoriser-suicide-assiste-ni-euthanasie_b21062368.html

    Et bien que sur le suicide assisté, ayant déjà donnée mon avis, je suis bien d’accord. Car le gars qu’on enverra ad patres sur un gros coup de fatigue…

    Mais bon, je maintiens que c’est la poêle qui se fout du chaudron, dans ce cas précis…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s