Après le CETA, puis le JEFTA c’est au tour du MERCOSUR ! MàJ le 29/06/19

Mais on vous prévient !

On n’ira pas plus loin !

NON !

D’ailleurs on a horreur d’être pris pour des cons ;

Surtout c’est le moment de se lever et de dire NON…

Le CETA c’est ça, depuis le 24/02/2016, et c’est assez je crois, non ?

« Après le CETA et le Tafta, vous allez adorer le Jefta ! »

Dans sa chronique, Cécile Ducourtieux, correspondante du « Monde » à Bruxelles, explique comment la commission européenne espère annoncer un accord « politique » concernant le traité de libre-échange entre l’UE et le Japon le 6 juillet, juste avant le G20 de Hambourg. Lire l’intégralité de l’article ► http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/apres-le-ceta-et-le-tafta-vous-allez-adorer-le-jefta_5156077_3232.html

Enfin, pas si sûr, quand même ;

JEFTA : l’incroyable silence médiatique autour de l’accord de libre-échange UE-Japon

Le 6 Juillet au soir a été signé à Bruxelles un accord politique en vue d’un traité de libre-échange entre l’Union Européenne et le Japon. Les conséquences sociales, politiques et écologiques de cet accord sont considérables ; il concernera 37% des échanges commerciaux mondiaux. Il s’inscrit dans la lignée du TAFTA, dont les négociations ont été interrompues, et du CETA, signé en octobre dernier. La presse n’a mentionné son existence que quelques jours avant la signature, mettant le citoyen devant le fait accompli. Pourtant, cela fait plus de cinq ans que le Japon et l’Union Européenne négocient la mise en place d’un tel accord. Pourquoi les éditorialistes n’ont-ils pas jugé bon d’en informer l’opinion publique ? Lire l’intégralité de l’article ► http://lvsl.fr/jefta-lincroyable-silence-mediatique-autour-de-laccord-de-libre-echange-ue-japon

Et donc maintenant au tour du MERCOSUR !

Après le CETA signé le 21 septembre 2017, après le JEFTA signé le 8 décembre 2017, voilà le MERCOSUR, que l’UE veut signer le 2 mars 2018

On est étonné de voir qu’il n’y a aucune mobilisation contre le Mercosur qui est en cours.

C’est un nouveau traité de libre échange qui est en train d’avoir lieu entre l’Union Européenne et le quatuor d’États d’Amérique Latine Brésil, Paraguay, Uruguay, Argentine ► Lire l’intégralité de l’article de source anonyme sur Résistance71 ► https://resistance71.wordpress.com/2018/02/23/neo-liberalisme-et-nouvel-ordre-mondial-petit-coup-doeil-sur-le-dernier-projet-en-date-le-traite-mercosur/

Dans cet article il est écrit : il serait temps qu’Emmanuel Macron habille sa politique d’une vision claire sur l’avenir de l’agriculture.

Sauf qu’il est pas là pour ça, car depuis qu’il est tout petit il s’habille en TAFTA, lui !

Résultat de recherche d'images pour "images manifestations agriculteurs contre mercosur"

Mercosur : les agriculteurs attendent d’Emmanuel Macron « des garanties » ; Des discussions sont en cours entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) en vue d’un traité de libre-échange, que redoutent les agriculteurs. Au lendemain d’un mouvement de manifestation dans 90 départements, les agriculteurs veulent maintenir la pression. Mille d’entre eux sont reçus jeudi par Emmanuel Macron à l’Élysée. Au cœur de leurs préoccupations : les négociations en vue d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay). « On veut des explications ». Pour l’heure, la France – par la voix du ministre de l’Agriculture notamment – a fait savoir que les conditions n’étaient pas remplies pour la signature de l’accord. « Le compte n’y est pas », a prévenu Stéphane Travert. Si Samuel Vandaele a entendu le message, il refuse de se contenter de belles paroles. « On veut connaître réellement la position de la France sur cet accord. (…) On va demander des garanties. On veut des explications », insiste-t-il. Et d’ajouter : « Ces dernières années, on a eu beaucoup de promesses, beaucoup d’engagements, et les agriculteurs n’y croient plus. On veut des actes ».  Pour lire l’article dans son intégralité + vidéo ► http://www.europe1.fr/societe/mercosur-les-agriculteurs-attendent-demmanuel-macron-des-garanties-3581171

Bah ! Macron de Rothschild vous donnera aucune garantie, vu qu’il a été mis en place à l’Élysée directement par Rothschild himself !

Qui peut dans les yeux me dire que le Mercosur est la cause de son problème ? Demande le Président Macron aux 1000 agriculteurs (Sur Orange Vidéo)

Il rajoute même à l’adresse des jeunes agriculteurs ; Il n’y aura jamais de bœuf aux hormones en France…

Ben voyons !

Croyez-le, croyez en ses paroles, en ses promesses, mais venez pas chouiner après…

MàJ du 29/06/2019

On pourrait presque faire le « Jeu des 7 erreurs avec ces 2 photos, que seul un an sépare…

Emmanuel Macron s'est exprime a l'issue du G20, a Osaka.

Mercosur : Macron salue un « bon accord », pas les agriculteurs

Un vaste traité de libre-échange entre l’UE et quatre pays sud-américains a reçu un accueil plutôt négatif chez les agriculteurs de l’Hexagone. Le président français Emmanuel Macron a salué samedi la conclusion d’un vaste traité de libre-échange entre l’Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), tout en se disant « vigilant » sur sa mise en œuvre. « Cet accord est bon à ce stade, il va dans la bonne direction, mais nous serons très vigilants », a-t-il déclaré, en marge du G20 au Japon. Il a ajouté vouloir « lancer une évaluation indépendante » de ce pacte.

« Cet accord, à ce stade, est bon compte tenu du fait que toutes les demandes que nous avions formulées ont été intégralement prises en compte par les négociateurs », a dit le chef de l’État au cours d’une conférence de presse. En effet, « il reconnait nos indications géographiques, ce qui est extrêmement important pour nos agriculteurs, comme aucun autre ne l’a fait précédemment. Ensuite parce que les trois critères que nous avions posés sont reflétés par le texte : le respect explicite de l’accord de Paris [sur le climat] », notamment par le Brésil, ce qui est une première « à ce niveau dans un texte commercial », selon lui. « Le deuxième critère est le respect de nos normes environnementales et sanitaires », et le troisième, « la protection de nos filières sensibles, dans le cadre des quotas […] auxquels nous avions fixé des limites, en particulier pour le bœuf et sucre », a-t-il expliqué.

« À cela s’ajoute un point extrêmement important : une clause de sauvegarde qui s’applique aux produits agricoles », ce qui signifie qu’« en cas de déstabilisation majeure de tel ou tel secteur, il est possible de déclencher un mécanisme interrompant la mise en œuvre » du processus, selon lui. Il a affirmé que le gouvernement serait « très vigilant sur la rédaction finale, le processus de ratification et surtout sur le processus de suivi ». « Comme nous l’avons fait pour le Ceta [accord de libre-échange avec le Canada], je veux lancer dans les prochains jours une évaluation indépendante, complète et transparente de cet accord, notamment sur l’environnement et la biodiversité », a-t-il ajouté.

Les agriculteurs s’insurgent ; (Trop tard !)

Lire l’intégralité de l’article sur Le Point du jour ► https://www.lepoint.fr/monde/mercosur-macron-salue-un-bon-accord-pas-les-agriculteurs-29-06-2019-2321690_24.php

C’est pourquoi et plus que jamais ce qui suit est totalement d’actualité, ce samedi 29 juin 2019 et à l’Acte XXXIII du Mouvement des Gilets Jaunes (auquel je ne participe toujours pas physiquement, vu ma santé précaire qui ne peut pas s’améliorer, aussi je participe autrement en relayant des textes fondamentaux ou en réalisant des PDFs, qui nous l’avons constaté avec R71 est un véritable outil pour RÉSISTER efficacement à la société marchande) car tout ceci participe du Plan, ou Agenda21, ou Agenda oligarchique de dépopulation contrer lequel nous devons nous lever et dire = NON !

Nous on vous prévient, on n’ira pas plus loin !

Cette étude scientifique publiée en 2011 nous fait mieux comprendre pourquoi il est absolument vital pour l’oligarchie de garder les peuples divisés. La moindre erreur, le moindre relâchement permettant à une idée de dépasser les 10% de gens motivés et convaincus (donc non influençables…) est synonyme d’arrêt de mort. [NdJBL ; pour ma part au vue de la catatonie française, j’estime qu’il faudra atteindre 15% ► 10 à 15% de la population mondiale convaincue, opiniâtre et motivée suffit…]

Résultat de recherche d'images pour "images autogestion c'est la solution"

Prenons l’exemple de l’autogestion. Si la population comptait 10% minimum de personnes convaincues du bien fondé de cette solution pour la société, d’après cette étude, en très peu de temps, une vaste majorité de l’opinion publique serait gagnée à la cause. Ceci répond aux personnes attentistes et quelque peu défaitistes pensant qu’il faudrait 80% d’anarchistes pour bâtir la société anarchiste. Cette étude leur montre que non. 10% suffit. S’il y a 45 millions d’adulte en France (c’est un chiffre non vérifié que nous avançons à titre d’exemple), il suffirait qu’il y ait 4,5 millions d’adultes, répartis aléatoirement sur le territoire, pensant que l’autogestion dans une confédération de communes libres, est la solution à nos problèmes, pour qu’en très peu de temps cette idée devienne l’idée consensuelle de la société.

Au fond de chacun de nous dort un anarchiste, car vivre en société libre, non -coercitive, sans institutions, sans chef autoritaire, est dans la nature humaine, nos ancêtres ont vécu de la sorte pendant des millénaires, la vaste majorité des nations natives des Amériques vivaient encore de cette manière juste avant l’arrivée de l’homme blanc… L’État est une anomalie de l’Histoire, un passage peut-être obligé pour retrouver le chemin autogestionnaire originel. Une ruse de la Raison que Hegel soi-même n’a pu voir, mais le pouvait-il ?… La solution à 10% ? On prend…

P.S : Cette étude nous a été envoyée par une prof d’université, lectrice assidue, que nous remercions au passageRésistance71

~~~~▼~~~~

Convaincus, opiniâtres et motivés pour limiter les effets grégaires de l’inévitable révolution qui ne manquera pas d’arriver. Soyons acteurs et non spectateurs de l’inévitable anarchie et soyons le changement que nous voulons voir dans ce monde…

N’attendez rien de Macron, ni de Trump, ni de Trudeau, ni de Vlad, ni de Xi, ni même de la Constituante de Maduro

La solution c’est Nous !

Démontrons que nous sommes capables de remplacer l’antagonisme (et tous les antagonismes) à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

JBL1960

Publicités