MàJ du 23/03/2018 De l’INTERVIEW de Jean-Loup Izambert à TVLibertés sur son livre « Trump face à l’Europe » et mon analyse avec INTERVIEW écrite de JLI à Rébellion

Que la Bête/Système meure !

Jean-Loup Izambert me transmet, via IS-Éditions sa dernière interview à TV Libertés ;

Puisque Sputnik et Russia Today France le boudent…

Déjà le 28 janvier dernier, Jean-Loup Izambert mettait des mots sur nos maux et les points sur les i et les barres sur les t…

Dans son livre « Trump face à l’Europe » JLI précise bien que Killary et/ou Trump sont les deux faces d’une même pièce. Et par ailleurs, il décortique de manière inédite, même si depuis, grâce à Kristof Herstell, on a eu confirmation que tous les gouvernements de l’Otan pratiquent le « Management par la terreur » et la France sous Hollandouille a parfaitement continué les basses-œuvres commencées sous Mitterand de manière planifiée ; La déstabilisation/balkanisation de l’Europe par l’organisation stricte par vagues de migrants, parmi lesquels sont disséminés des éléments dangereux afin de perpétrer des « attentats ciblés » et ainsi soumettre la population des pays visés, par la terreur, à accepter les lois liberticides en échange de leur sécurité. Comme on l’a vue, en France, en Angleterre, en Belgique, en Allemagne, en Espagne… Ou pas !

Il confirme que Trump une fois élu, et comme je l’affirme depuis le début sur ce blog, ne pouvait que renvoyer l’ascenseur à ceux qui l’ont placé à la Maison-Blanche, et quel que soit le N.O.M. qu’on leur prête !

Comme c’était couru d’avance donc, ce sont ceux qui ont crus que Trump était contre la guerre, pour la normalisation des relations avec la Russie, pour un règlement des conflits au Moyen-Orient, pour couper la tête du serpent que tout le monde reconnaissait être le RÉGIME ISRAÉLIEN qui se sont fourrés le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Ce sont les Zuniens, les Colons de papier qui ont cru et voulu la poursuite de l’America Fisrt, qui veulent croire encore en leur supériorité d’hommes et de femmes blanches sur le reste du monde en veautant hier pour Trump, demain pour Zuckerberg, Winfrey, ou pourquoi pas à nouveau pour Oblabla, parce que Killary s’est un peu tirée une balle dans le pied toute seule, ou encore pour Bernie Sanders !!! Peut importe, pourvu qu’ils veautent !

Car nous le savons bien ICI qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais.

J’estime que préconiser l’intégration Eurasiatique c’est nourrir la BÊTE/SYSTÈME afin qu’elle ne meure jamais ; Or, nous savons désormais, que le Système n’est pas réformable. Aussi, donner sa chance à Macron de se tourner vers la Chine et la Russie, alors que le Macron de Rothschild est un véritable cheval de Troie américain placé à l’Élysée après avoir été pucé  par le Bernard de Grande-Bretagne himself ; C’est se mettre soi-même des chaines…

SOURCE

C’est R71 qui le premier a utilisé l’allégorie du Bernard l’Hermite pour nous permettre de bien comprendre que dès le départ ; la Banque de la City de Londres a adoubé la Chine en précisant même qu’il était plus que vraisemblable que le transfert de fonds et la spéculation monétaire entre la “couronne” et la Banque Centrale de Chine assistée de ses partenaires nationaux et internationaux, allaient déjà bon train.

Le Bernard l’Hermite, au cours des siècles derniers, a régulièrement changé de coquille pour une plus grande et il est devenu au fil du temps cette Bête fourbe, hideuse que l’on nomme l’Empire anglo-américano-christo-sioniste. Il est évident, qu’il se prépare à changer de coquille pour une plus grande, et c’est à ce moment là qu’il est le plus vulnérable, car il est à poil le Bernie !… Et ce sera le moment (l’ouverture d’une fenêtre d’opportunité) pour nous, les peuples, de le choper, de lui mordre/pincer le cul, afin de l’empêcher d’intégrer une nouvelle coquille.

 

Cette fenêtre d’opportunité/changement de coquille devra conjuguer deux éléments simultanés ;

  1. Une conjoncture politico-économique propice : le capitalisme et son système arrivant au bout du bout du banc, sans mutation possible et…
  2. Une conscience politique des peuples ne menant pas à l’insurrection, mais au tsunami de la révolution sociale qui emportera tout sur son passage…

Ce qui complique les choses, c’est que dans le même temps, les marionnettistes de l’Empire, glissent d’une réalité à une autre… C’est la métaphore du Bernard l’Hermite, ici et , car le cœur de l’empire s’apprête à se transférer dans une plus grande « coquille » ; celle offerte par l’embryon de l’empire chinois latent.

Le plus redoutable est à venir car si on les laisse faire, ce sera la fusion, actuellement en cours, de la haute finance impérialiste totalitaire et eugéniste occidentale avec son homologue chinoise, qui elle possède une infrastructure coercitive bien plus dévouée que celle de l’occident à l’heure qu’il est.

Il faut cesser de le nourrir, par la votation déjà , et comprendre que cette fameuse « Route de la soie » ne peut être la solution, notamment en regard de cette note de Résistance71 d’août 2016  :  David Rockefeller envoya son protégé et homme de terrain géopolitique Henry Kissinger dès 1971 en Chine pour préparer la reconnaissance officielle de la RPC par l’administration Nixon. Cet évènement (la visite officielle de Nixon en Chine) vint à point pour entériner ce que l’empire avait aidé à créer, puisque les États-Unis larguèrent les nationalistes de Chang Kaï Chek (Kuomintang) en rase campagne vers 1946, lui laissèrent Formose (Taïwan) pour refuge et le fric du trafic de drogue dont le Kuomintang était responsable pour l’OSS (prédécesseur de la CIA), les États-Unis soutinrent Mao et la révolution d’État, voyant un plus grand potentiel pour le futur impérialiste. Ceci ne devrait surprendre personne, car étant dans la continuité du financement de la révolution bolchévique en Russie (Lénine et Trotski) par la City de Londres et sa succursale de Wall Street (cf. les recherches de l’historien Antony Sutton).

La réalité, que bon nombre refuse toujours aujourd’hui par dissonance cognitive, est la suivante : les banquiers, les grandes familles de la finance ont toujours financé les régimes dictatoriaux et les dictateurs, des monarques européens au XVIIIe siècle aux pires dictateurs du XXe siècle (Lénine, Trotski, Staline, Mussolini, Hitler, Mao, Pinochet, Videla, Pol Pot, monarchies rétrogrades du Golfe, en passant par l’entité sioniste, nos pseudo-démocraties libérales, dictatures douces, se durcissant à volonté pour faire place au totalitarisme monopoliste étatico-industrio-financier, le véritable fascisme répondant à la définition même émise par Mussolini. (*)

La Chine ne fait que suivre le cursus que lui a imposé la City de Londres depuis les deux guerres de l’opium du XIXe siècle, qui l’ont dévastée. Elle a été érigée en modèle pour l’infrastructure de contrôle des populations à étendre à l’humanité. L’ingénierie sociale élitiste et eugéniste est une fois encore à l’œuvre derrière le “modèle” chinois.

Cela ne veut bien évidemment pas dire que l’ensemble du peuple chinois est derrière ce projet comme l’ensemble du peuple américain n’est pas derrière le projet du Nouvel Ordre Mondial hégémonique ; mais l’ensemble de ces populations est suffisamment distrait, suffisamment endoctriné, pour ne pas vraiment se rendre compte de ce qui se passe et de ne réagir que par “patriotisme” pavlovien..

Espérons pour l’humanité que la Chine finisse par s’éveiller… dans le bon sens…

Soyons du bon côté de l’histoire pour une fois, et puisque la majorité (fort heureusement) n’est pas à convaincre, et que 10 à 15 % de la population mondiale, convaincue, opiniâtre et motivée suffit pour obtenir la masse critique, point de basculement vers le pouvoir de dire NON + une conscience politique ad hoc = on fédère une population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie.

Nous le devons aux générations non-nées, nous leur devons, nous leur devons une vie libre et décente que l’oligarchie leur refusera comme elle nous le refuse.

Dans cette optique, on ne peut plus lâcher le morceau… Comme certaines espèces animales, nous avons deux mécanismes de défense :
1 – On mord l’hydre et on ne la lâche plus
2 – On pond nos œufs dedans et notre progéniture se nourrira de sa chair avant d’éclore au dehors et de mordre/pincer sans plus lâcher (et ainsi de suite…)

À terme, l’hydre/système ne peut pas gagner…

À charge pour les générations futures d’entretenir l’étincelle que nous aurons fait jaillir ICI & MAINTENANT… Cette étincelle capable d’embraser l’empire Anglo-américain-christo-sioniste. Car ici nous le savons bien que lutter contre cet Empire/Hydre/Système c’est lutter contre tous les empires…

Jean-Loup Izambert a contribué, par ses livres, à nous faire comprendre que l’Occident devenait, sous nos yeux, l’archipel du Goulag Levant, et comme il le dit fort justement dans cet entretien, l’Empire n’a plus d’autre choix que la guerre qui est sa seule et vraie nature.

Pour autant, nous avons établi que le salut de l’Occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble ! Quant à l’avenir de l’humanité il passe lui et immanquablement par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

(*) En complément, vous pouvez lire sur cette affirmation ; « Une seule Église Mondiale, pour un seul Gouvernement Mondial » dans les confessions d’un Évêque jésuite, d’Alberto Rivera, en version PDF N° 44 de 23 pages.

Source de l’image ► Vladimir PouTrump#CroisonsLes

Mise à Jour du 23 mars 2018

Jean-Loup Izambert rappelle les faits et donne les preuves…

Après une interview filmée claire et concise, Jean-Loup Izambert a livré une magistrale analyse factuelle, argumentée, documentée au Saker Francophone en novembre 2017 et en appui de son livre « 56 » Tomes 1 & 2 ; Et donc censuré par les Merdias conventionnels, comme d’hab, mais plus surprenant, peu relayé par l’Alternatif.

Même si l’on n’est pas d’accord avec 100% de son propos, pour autant, c’est à lire, car tout se déroule sous nos yeux que certains veulent pouvoir garder fermés malgré l’évidence des faits comme de son propos ► Jean-Loup Izambert rappelle les faits et donne les preuves…

Quelques précisions utiles par son éditeur IS-ÉDITION ► Interview de Jean-Loup IZAMBERT à propos du terrorisme d’État sur le site Le Saker francophone

Jean-Loup IZAMBERT enfonce le clou avec cette toute dernière interview écrite faite à Rébellion

Entretien avec Jean-Loup Izambert : La géopolitique de Trump

Rébellion | 21 mars 2018 | URL de l’article ► http://rebellion-sre.fr/entretien-avec-jean-loup-izambert-la-geopolitique-de-trump/

Car c’est en se donnant à lire et par nos lectures combinées que nous affutons notre propre réflexion, toujours dans l’espoir et la capacité de faire de 2018L’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective et de créer cette SOCIÉTÉ des SOCIÉTÉS, HORS ÉTAT et ses institutions, CONTRE LE TRAVAIL & SES LOIS ; et dans UN MONDE SANS ARGENT !

JBL1960

 

 

 

 

 

Publicités

33 réflexions sur « MàJ du 23/03/2018 De l’INTERVIEW de Jean-Loup Izambert à TVLibertés sur son livre « Trump face à l’Europe » et mon analyse avec INTERVIEW écrite de JLI à Rébellion »

  1. Et l’on commence à voir la communauté chinoise dans toute la France.

    Il y a bien longtemps qu’elle a irradié depuis Paris 13.

    Dans mon coin, ca se voit vraiment beaucoup depuis 18 mois…

    Les turcs vendent leurs points de ventes de kébab et investissent dans la pierre à rénover en masse.

    Sans compter l’aéroport de Toulouse vendu à un super mafieu, celui de Nice… ADP sur les starting-blocks…

    L’île de la « Guyanne » où une part de la forêt vierge a été vendue aux Russes, et l’ouverture des routes à notre charge, sans compter la méga destruction de la Nature en cours…

    Et bien d’autres lieux encore, que ce soit en Métropole ou en Outre-Mer.

    Tout ca au nom de la Sainte Croissance, du Ruisselement des Dieux pour jeter des miettes avariées aux cancers de l’assistanat…

    J'aime

  2. Un chinois du côté de Belleville….

    Il a parfaitement raison dans son humour !

    Montreux, c’est l’arc des Milliardaires comme disent les fiducies suisses.

    J'aime

    1. Quand j’étais jeune, chui née à Paname rue des Panoyaux, le 20ème c’était pas cette communauté là… Y parait qu’aujourd’hui, ça a beaucoup changé et qu’il y a beaucoup d’asiat…
      J’en était resté au 13ème moi…
      Bon j’ai un beauf né à Hanoï donc je connais un peu, enfin, c’est loin et pis, j’habite la province depuis 30 ans…

      J'aime

  3. J’ai travaillé à Paris et idf pendant près de 14 ans. Et début des années 1990 ils étaient déjà à Belleville…. c’est plein de Karaoké !

    Ils sont aussi à Aubervilliers (cf le Chinois tué pour un sac ! ).

    En province, ils s’installent aussi progressivement… Regarde l’usine de lait en Bretagne, et tous les terrains agricoles qu’ils achètent partout sans respecter la législation.

    Je fais le pari, que les villages abandonnés dans l’aude, vont être accaparés par eux, pour exporter le tout vers la Chine, pour nourrir leur population… Ne pas oublier, que bien que les politiques chinois se soient enfin réveillés quant à la pollution massive de leurs terres, ils ne peuvent actuellement être autonomes….

    Bon, je sais aussi que leurs politiques comme ceux de l’Inde, ne se gènent pas pour laisser leur population vivre dans des zones extrêmement polluées et mourrir de cancer…

    De même que le piège se referme de plus en plus sur nous, l’Inde et la Chine utilisent de plus en plus la monnaie numérique, et l’Inde est en cours de finalisation de son fichage biométrique global par le système Aadhaar ! Et le Maroc lui a emboîté le pas l’an dernier, en souhaitant utiliser le système indien…

    Et, cerise sur le gâteau, c’est développer par Safran… lorsque tu visualises l’organigramme de la boîte, ils sont tous 1er de cordée 🙂

    J'aime

      1. C’était dans « Changement de Coquille en vue » j’avais fait pas mal de recherches pour ce billet : Pourtant même le Xi-Jinping à du mouron à se faire avec la dissidence qui monte, qui monte et qui s’appelle, ici « Le Mouvement des Branleurs » ! Si si, tenez tout est là ;

        Après la corruption, le Parti communiste chinois a un nouvel ennemi : les « branleurs », en chinois les diaosi (littéralement « poil de bite »). Dans un article publié le 2 décembre, le très sérieux Quotidien du peuple, la voix du Parti communiste, dont le titre de « une » a été calligraphié par le président Mao en personne, s’inquiète de cette « mode ». « Beaucoup de jeunes se désignent désormais comme branleurs (…). Hommes ou femmes, qu’ils aient un peu de succès ou soient paresseux et décadents, tous se battent consciemment ou inconsciemment pour décrocher cette étiquette. Si vous ne l’êtes pas, c’est comme si vous vous détachiez des masses », s’inquiète le journal.
        En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/12/08/xi-jinping-contre-l-armee-des-branleurs_4536741_3216.html#Lzkg7t84HUFXxHKA.99

        C’est grâce à Rambaud ! L’écrivain, pas John Rambo…
        Que je me suis intéressée à ce mouvement des branleurs…

        Tiens je remet le « mécamorphe » qui est le point commun à tous mes billets sur le Bernard L’Hermite ;

        J'aime

      2. Le pire est que j’avais vu cette insulte Daiosi pas plus tard que ce week-end, mais je n’y avais pas prêté attention !

        Affaire à suivre … à voir si ce n’est pas un false flag de derrière les fagots…

        J'aime

  4. Le problème c’est aussi que le Japon est un laquais de l’Empire… Après le CETA en cours, le JETA est en embuscade… On n’a pas fini, et comme je le dit souvent, on n’a pas le cul sorti des ronces.
    C’est pourquoi, nous devons nous unir, nous les peuples, non autour des leaders, qui sont là qui nous réduire en esclavage, mais sur des idées forces.
    Et le souci, actuellement, c’est qu’il faut partir du local, car se perdre à convaincre et s’organiser virtuellement, parfois en passant un océan, c’est peine perdue. Il faut se recentrer sur le local. C’est pour cela que je dis, très souvent, qu’il faut réinventer le « téléphone arabe » et dégotter des téléphones/fax, de toutes façons il faut absolument éviter le Net, les rézosocios Gogole et Cie…

    J'aime

  5. C’est ce qu’on se tue à dire : LES ÉTATS-UNIS ONT ANNEXE L’EUROPE (DEMONSTRATION OFFICIELLE)
    du 20 au 23 février 2018 : De notre lecteur très observateur Mr Arfeuille, fidèle au poste: « L’Union européenne est aujourd’hui totalement soumise aux Etats-Unis. Dernier exemple en date: la défense. Jeudi 15 février 2018, les alliés européens ont reconnu que la défense commune est une mission pour l’Otan et pour « l’Otan seule », a affirmé jeudi le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis à l’issue d’une réunion au siège de l’Alliance à Bruxelles. « Je pense que les doutes qui devaient être dissipés hier ont été dissipés d’une manière très importante », a souligné la ministre de la Défense espagnole María Dolores de Cospedal au cours d’un point de presse. »

    Et la suite: « La coopération et le fait qu’il existe deux organisations comme l’UE et l’OTAN qui peuvent travailler ensemble (…) a été évidente hier soir lors du dîner » avec Mme Mogherini, a pour sa part expliqué la ministre espagnole, en parlant de « voies complémentaires, et non parallèles, en termes de politique de sécurité, de politique de défense et de coopération ».

    La Coopération structurée européenne (CSP), lancée en décembre 2017 par 25 pays de l’UE, doit leur permettre de développer conjointement des capacités de défense et d’investir dans des projets communs. Un Fonds européen de la Défense est censé générer un investissement total dans le développement des capacités de défense de cinq milliards d’euros après 2020″, lire ici Romandie.

    Donc, les armées des pays européens sont amenés à disparaître au profit d’une intégration dans… L’Otan. Le programme d’annexion de l’Europe a été finalisé à 98%….
    Source le blog de Pierre Jovanovic ► http://www.jovanovic.com/blog.htm

    J'aime

    1. Et je précise que je suis absolument pas d’accord avec PJ politiquement s’entend. Mais il n’empêche que la démonstration est faite, jour après jour, qu’il n’y a pas de solutions au sein du système !

      UNION + RÉFLEXION + ORGANISATION = ACTIONS COLLECTIVES HORS INSTITUTIONS

      Ignorons le Système ► Ignorons l’État et ses institutions ► Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le sublime de l’ANCIEN au NEUF, càd à la réalité du monde d’aujourd’hui ► Changeons de paradigme…

      Faisons de 2018 l’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective…

      J'aime

  6. Puisqu’on vous dit que tout est lié ! Mira cette proposition de Pôle Emploi Lille ; Lille: Pôle emploi recherche un «chargé de l’éloignement des étrangers» POLÉMIQUE Une petite annonce postée sur le site de Pôle emploi a créé la polémique sur les réseaux sociaux…
    Un boulot qui ne fait pas rêver. La semaine dernière, le site internet de Pôle emploi a publié une annonce pour recruter un « chargé de éloignement des étrangers ». Un intitulé de poste qui n’a pas manqué d’indigner bon nombre d’internautes. A tel point que l’annonce a finalement été retirée.

    Pour le compte de la préfecture du Nord ;
    L’annonce était encore visible dimanche. Depuis, elle a disparu mais de nombreuses captures d’écran circulent désormais sur les réseaux sociaux. La fiche, gérée par l’agence Pôle emploi de La Madeleine, près de Lille, proposait donc un poste de « Chargé de l’éloignement des étrangers » pour le compte de la préfecture du Nord, selon Pôle emploi. Le contrat est un CDD de deux mois à 35 heures par semaine rémunéré 1.656 euros. La personne recrutée sera chargée, notamment, de la « mise en œuvre de éloignement des étrangers incarcérés en situation irrégulière », de « piloter la gestion » de ces étrangers et d’« assurer le suivi statistique des incarcérés ».
    Sur Twitter, outre dénoncer le cynisme d’une telle annonce, certains internautes s’interrogent sur l’éventualité d’une « fake news » tellement la pilule est difficile à avaler. Mais il n’en est rien, l’annonce a bel et bien existé, a confirmé Pôle emploi à 20 Minutes. « Elle a été retirée dimanche, suite à un signalement d’un internaute », explique-t-on à la direction générale de Pôle emploi.

    L’annonce republiée avec un titre modifié ;
    Il n’empêche que le poste est toujours vacant. Pôle emploi a d’ailleurs publié, ce mardi, une nouvelle offre pour celui-ci. Pour tenter d’éviter une nouvelle polémique, l’annonce a été légèrement modifiée. On ne recherche plus un « chargé de l’éloignement des étrangers », mais un « Juriste spécialisé en droit des étrangers ». « L’annonce a en effet été republiée avec un intitulé plus compréhensible », reconnaît-on à Pôle emploi. Le reste est identique, il faut toujours posséder des « qualités relationnelles », être « autonome » et « réactif ».
    Source 20 MINUTES du 20/02/2018 ► https://www.20minutes.fr/lille/2224099-20180220-lille-pole-emploi-recherche-charge-eloignement-etrangers

    J'aime

    1. Jo, ma réponse pour tes posts précédents…

      Je suis entièrement d’accord avec toi sur tous les points, les usa qui pourrisent quasiment tous les pays de tous les continents, les exceptions, sont ceux qui sont ramenés en arrière car ils osent soit combattre les usa, soit s’en détacher sur certains points…. Pour d’autres, c’est la comédia del Arte : Russie, Corée du Sud, Turquie pour prendre ceux dont on parle le plus à ce jour.

      Les réseaux sociaux, je n’ai aucun compte… de ce fait, selon trumpy je n’aurais plus le droit de mettre les pieds aux usa, car moins traçable… aucune importance, je n’ai pas l’intention de lui rendre visite à Duffy Duck !

      A chaque fois, que je sors, je fais ma part, dès que j’ai l’occasion de parler à quelqu’un, pour leur faire prendre conscience du piège dans lequel nous sommes… A de quelques exceptions près, je me fais toujours rembarrer par ceux qui ont profité de tout, càd nés entre 1946 et 1952… ceux là sont des abrutis à l’état pur, le drame c’est qu’avec leurs conneries ils arrivent encore à convaincre des rampants, que « faudra bien voter en 2022 » Nanananerre !

      Pour en revenir à l’offre Pôle-emploi, il y en a d’autres via le cursus Activ’ Emploi, formations débiles sous-traitées, dénoncées de longue date, met qui doit permettre de mettre du « beurre dans les épinnards » de certains potes…cela s’appelle détournement de fonds publics…

      Quand aux régions, elles proposents des formations pour se remettre à niveau collège, et FLE càd français langue étrangère afin de mieux nous coloniser… Je l’ai fait savoir sur mon secteur, ça ne parait plus sur le site de la région, mais je sais de source sure, que de plus en plus d’heures sont dispensées !

      Mon année zéro, sera dès l’été… Je partirai m’installer au vert, pour y vivre selon les règles de la Nature 🙂

      J'aime

      1. Cool mon Roseau joli, ainsi tu vas prendre la tangente.
        Pour toi, juillet 2018 sera bien l’année zéro, point de départ d’une prise de conscience politique individuelle que tel un feu de brousse tu propageras dans le réel.
        Comme je viens de l’écrire à Kahentinetha en traduisant et relayant son « PRIX DE LA MORT » « Kahwatsire »= que tous nos feux soient connectés.
        Jo

        J'aime

      2. Punaise, j’ai corrigé des fautes, pour en faire des pires … il est temps que j’aille prendre un café !

        Ca fait un petit moment que je suis entre 2 eaux, j’avais certaines contraintes persos (dont des contraintes d’huissiers… vaut le voyage de se farcir ces mecs !).

        Le grand départ est pour Juin 🙂

        Je le souhaite de tout coeur, que tous nos feux soient connectés.

        J'aime

      3. Nos petites étincelles intérieures ont jaillies, il nous reste à entretenir la flamme, afin qu’elle soit capable d’embraser l’empire, et même tous les empires…

        J'aime

  7. https://www.alterinfo.net/La-nouvelle-Route-de-la-soie-chinoise-arrive-en-Amerique-Latine_a136757.html

    Quand la Chine parle de « libre-échange » ou de « mondialisation », ces mots n’ont pas la même signification pour elle que pour nos dirigeants, qui traînent derrière eux un sillage de lobbies du secteur privé, de multinationales, de banques privées ou autres institutions financières, dont ils ne sont souvent que des représentants auprès des parlements et des opinions publiques. La Chine, pour sa part, implante ses entreprises d’État partout où les législations locales le lui permettent. En d’autres termes, elle nationalise des entreprises et infrastructures à l’extérieur de la Chine.
    Alors qu’une privatisation à l’occidentale prive l’État de ressources en les transférant dans des poches privées, la Chine fait l’inverse : les ressources qu’elle « privatise » les renvoie dans ses poches publiques et augmentent la richesse collective du pays et de sa population. Le corollaire : un environnement économiquement dégradé, appauvri par des politiques néolibérales et très ouvert à des privatisations lui convient parfaitement, puisqu’il abaisse le prix des ressources en question et lui permet des rachats d’actifs ou d’infrastructures parfois majeurs à des prix plus qu’abordables…

    Ce qui n’exclut bien sûr pas d’excellentes affaires pour les pays-étapes de sa nouvelle Route de la soie : c’est de toute façons du « gagnant-gagnant ».

    Un changement de paradigme économique abrupt s’est produit le mois dernier à Santiago du Chili lors de la deuxième réunion d’un forum qui regroupe la Chine et les 33 membres de la communauté des États latino-américains et caribéens.

    Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a dit à son auditoire que la seconde économie de la planète et l’Amérique Latine devaient conjuguer leurs efforts pour soutenir le libre-échange. Le thème était « l’opposition au protectionnisme » et le « travail pour une économie mondiale ouverte ».

    Après avoir encouragé les nations d’Amérique Latine et des Caraïbes à participer à une expo majeure en novembre en Chine, Wang en est venu au fait : l’Amérique Latine devrait jouer un rôle «significatif » dans la nouvelle Route de la soie, connue sous le nom d’Initiative Belt and Road. Les médias chinois ont dûment salué l’invitation.

    Le tronçon latino-américain du projet Belt and Road ne sera peut-être pas aussi ambitieux que son programme eurasien. Malgré tout, la tendance est désormais lancée, avec Pékin en mode turbo dans son projet d’infrastructures connectées à travers la région et les Caraïbes, et plus de contrats à l’horizon.

    L’impératif stratégique est de construire des connections sûres et pratiques à travers le continent, qui convergeraient vers sa côte pacifique – et au delà via ses voies maritimes jusqu’à la Chine. Nous pourrions appeler ça la Route de la soie maritime du Pacifique.

    L’année dernière, la banques et institutions financières chinoises ont investi 23 milliards de dollars en Amérique Latine – la plus forte hausse depuis 2010. Et ces investissements vont tous à du long terme.

    Comme prévu, le Brésil, un membre des BRICS, a été le récipiendaire le plus gâté par les investissements chinois, avec 46,1 milliards de dollars au cours de la dernière décennie, et 10 milliards de plus en acquisitions. La Russie, l’Inde et l’Afrique du Sud sont les autres pays-membres des BRICS.
    Les coûts se sont effondrés

    Marcos Troyjo, le directeur du BricLab de l’université Columbia, a analysé les chiffres. Jusqu’à la mi-années 2010, le Brésil était très onéreux. Puis, soudainement, ses coûts se sont effondrés à cause de la baisse du taux de change et de la dévaluation des entreprises.

    Plusieurs grands groupes brésiliens ont été gravement endommagés par l’incroyablement complexe opération « Car Wash », une enquête sur la corruption. L’industrie des infrastructures dépendait de fonds d’Etat, qui se sont soudainement taris ; une braderie de privatisations sauvages s’est ensuivie, avec des rachats par des groupes chinois, américains et européens.

    La Chine est déjà le principal partenaire commercial du Brésil, de l’Argentine, du Chili et du Pérou. D’autres suivront inévitablement. Pas seulement parce que les importations chinoises telles que le minerai de fer, le soja et le blé tendent à augmenter, mais aussi parce la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures facilitera ses prêts.

    Le maître plan de la Chine pour le commerce et l’investissement en Amérique Latine suit ce qui a été appelé le cadre « 1+3+6 », conçu par le président Xi Jinping en juillet 2014 à un sommet à Brasilia. Le « 1 » se réfère au plan de coopération lui-même, qui guide des projets spécifiques et s’étend de 2015 à 2019 alors que Pékin vise 250 milliards de dollars en investissements directs et autour de 500 milliards de dollars en commerce.

    Le « 3 » porte sur les points-clé de la coopération – le commerce, les investissements et la finance. Et le « 6 » privilégie la coopération dans les secteurs de l’énergie et des ressources, et la construction d’infrastructures, ainsi que l’agriculture, la production industrielle, l’innovation scientifique et technologique, sans oublier les technologies de l’information.

    Les trois principales puissances d’Amérique Latine, le Brésil, l’Argentine et le Mexique, qui se trouvent également faire partie du G20, ont toutes trois prévu une expansion majeure de leurs infrastructures, ce qui s’accorde avec les plans de Pékin.

    Bien sûr, de nombreux obstacles surgiront sur la route, par exemple le Canal interocéanique du Nicaragua, qui fait concurrence aux nouvelles relations Chine-Panama après que le pays ait rompu ses liens avec Taïwan. Et la voie ferroviaire Atlantique-Pacifique entre le Brésil et le Pérou, qui changera toute la donne, n’est pas encore pour demain.

    Mais le ministre des Affaires étrangères Wang a pris grand soin d’expliquer comment sa Belt and Road latino-américaine allait bénéficier à toute la région. « cela n’a rien à voir avec une concurrence géopolitique », a-t-il dit. « Cela suit un principe : un développement partagé à travers la discussion et la collaboration. Ce n’est en aucun cas un jeu à somme nulle. »

    Au bout du compte, les apports géopolitiques de la Chine finiront par exaspérer l’administration Trump, qui avait été distraite de sa surveillance de sa propre arrière-cour du sud ces derniers temps. Le Secrétaire d’État Rex Tillerson a décidé de prendre la route quelques jours après le sommet Amérique Latine-Chine de Santiago, avec des étapes au Mexique, en Argentine, au Pérou, en Colombie et en Jamaïque.

    Il a rappelé la Doctrine Monroe [qui interdisait l’implantation de colonies européennes dans les Amériques, NdT], l’une des pierres angulaires de la politique US dans la région et a ajouté, « Elle a été couronnée de succès, parce que… ce qui nous unit dans cet hémisphère sont nos valeurs démocratiques partagées ».
    « Puissances impériales »

    Tillerson s’en est ensuite pris à la Chine, disant que l’Amérique Latine « n’a pas besoin de nouvelles puissances impériales ». Le Global Times [publication chinois d’État, NdT] a souligné le « dédain » de Tillerson envers « l’approche constructive » de la Chine. « La Chine n’a pas de bases militaires dans la région et n’a envoyé aucune unité militaire dans un seul des pays d’Amérique Latine », a-t-il commenté.

    Plus que tout autre pays, Tillerson a attaqué le Vénézuela. Il a suggéré des sanctions ciblées contre « le régime » et non « le peuple vénézuelien » et a affirmé que le président Nicolas Maduro pourrait se trouver confronté à un coup d’État, même si Washington ne vise pas un changement de régime.

    En fait, personne ne sait si Donald Trump daignera même se présenter au prochain sommet des Amériques en avril au Pérou. Le contraste avec le président Xi est cruel : il s’y est déplacé trois fois depuis 2012.

    Quoi qu’il en soit, un série d’études académiques ont démontré la façon dont le Brésil et l’Argentine ont réorienté leur politique extérieure d’une position « pro-Sud » vers une vision néolibérale pro-USA. Pourtant, la Chine continue d’avancer – à la fois sur le plan géopolitique et géo-économique.

    Et cela semble bien être une tendance. Washington devra investir dans une approche beaucoup plus sophistiquée si elle espère faire concurrence à la Chine. Cela deviendrait le scénario de commerce et d’investissements qui profiterait le plus à l’Amérique Latine.

    L’opinion publique semble s’être forgée une opinion. A travers l’Amérique Latine, selon un sondage Gallup, l’approbation envers la politique étrangère des USA a chuté de 49% en 2016 à 24% l’année dernière. L’approbation envers le président Trump se tient à un lamentable 16%.

    En revanche, le plan d’investissements de l’Initiative Belt and Road donne un avantage conséquent au président Xi.
    Pepe Escobar, source ASIATIMES traduction et note par http://www.entelekheia.fr/la-nouvelle-route-soie-chinoise-arrive-amerique-latine/

    J'aime

  8. http://fr.euronews.com/2018/04/12/macron-a-des-preuves-que-des-armes-chimiques-ont-ete-utilisees-par-le-regime-syrien

    Les grandes puissances de l’Union européenne prennent position en pleine escalade diplomatique sur le dossier syrien. Emmanuel Macron a soutenu ce jeudi que la France avait des « preuves » que le régime de Bachar al-Assad avait mené une attaque chimique à Douma, dans la Ghouta orientale.

    Quant à d’éventuelle frappes en Syrie, des décisions seront prises « en temps voulu », a-t-il assuré.

    « Nous avons la preuve qu’il y a près de dix jours, des armes chimiques ont été utilisées, au moins du chlore et qu’elles ont été utilisées par le régime de Bachar al-Assad », a assuré le président français lors d’une interview télévisée.

    « On ne peut pas laisser aujourd’hui des régimes qui se croient tout permis, et en particulier le pire en contravention du droit international, agir », a-t-il conclu.
    =*=

    Et bizarrement dans le même temps, de source sûre on peut lire ceci ;

    Guerre impérialiste, mensonge et propagande : Le poison de l’affaire Skripal en provenance des pays de l’OTAN…

    Et les mensonges s’accumulent… C’en est devenu une routine, qui peut encore s’en étonner. La harpie du système Teresa May avait besoin de cette attaque en Syrie pour faire diversion de l’affaire Skripal, Donnie « mains d’enfants » de l’affaire Mueller et du FBI et MacRo pour faire oublier son incompétence crasse… Sera-ce suffisant ?…
    Le pire est que comme rien n’est jamais fait après que les mensonges de l’empire soient révélés, tout continue, tranquille et tout est devenu une routine dont tout le monde se fout… sauf ceux bien sûr qui se retrouvent sous les bombes et les missiles de l’humanisme sans borne occidental.

    Résistance 71

    Les experts suisses identifient le poison de l’affaire Skripal ► Réseau Voltaire ► 14 avril 2018

    Selon l’Institut suisse pour la protection des armes nucléaires, biologiques et chimiques (Schweizerisches Institut für ABC-Schutz), le poison prélevé à Salisbury par les enquêteurs de l’OIAC, dans l’« affaire Skripal », est du « BZ ».

    L’appellation « Novichok » désigne un programme de recherche soviétique et non pas une substance issue de ce programme.

    Le « BZ » est un innervant de l’Otan, agissant dans les 30 à 60 minutes et pour une durée de 2 à 4 jours. L’URSS, puis la Russie, n’ont jamais travaillé sur ce type de substance.

    L’Institut suisse pour la protection des armes nucléaires, biologiques et chimiques est une référence mondiale en la matière. Il a procédé à cette analyse à la demande de l’OIAC.

    =*=

    Toute similitude avec un autre mensonge avéré est totalement fortuit heu… Absolument volontaire !

    Ceux qui comme en 2003 ont cru à ces énoooooOooormes mensonges, peuvent s’ils le veulent lire ceci : Quand assez est-il assez ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s