Résumé SOTT de novembre 2017 + infos

Comme chaque mois le résumé SOTT des évènements climatiques majeurs extrêmes pour le mois de novembre incluant les dolines, passages de météores, météorites…

Vidéo SOTT Média – Mise en ligne le 13/12/2017

TOUS LES RÉSUMÉS SOTT DEPUIS 12/2015 DANS LA CATÉGORIE NON CLASSÉ

Dernière tempête sur l’Europehttp://www.europe1.fr/societe/en-images-le-passage-de-la-tempete-ana-sur-leurope-3518333

►◄

PDF N°30 DU DOSSIER RÉSISTANCE71 SUR LA THÉORIE RUSSO-UKRAINIENNE DE L’ORIGINE ABIOTIQUE PROFONDE DU PÉTROLE

Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pétrole (abiotique)…

Biotique ou abiotique : La vraie-fausse crise pétrolière ou la pseudoscience au service du contrôle énergétique par scarcité induite;

◄►

Les visions du monde indigènes ne privilégient pas les humains par rapport à la nature, mais considèrent que les humains font partie du monde naturel et qu’ils ont la responsabilité de vivre en équilibre avec la terre plutôt que de la dominer. La ligne supplémentaire du Président Correa sur « vaincre la pauvreté » n’ajoute rien à la relation humaine avec la Création et attise plutôt la confusion basée sur le désespoir économique provoqué par le système d’extraction capitaliste qui endommage la terre et les humains ► Les peuples autochtones SHUARS vs Sté Minière Chinoise (EXSA) en Équateur

Aussi, remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique :  La société des sociétés.

JBL1960

Source de l’image ► FR.SOTT.NET

9 réflexions sur « Résumé SOTT de novembre 2017 + infos »

  1. La Nature n’est pas politique et ne dépend aucunement du système monétaire totalement artificiel.
    Nous avons tous besoin de notre (terre)mère. Un peuple ne peut pas contrôler naturellement la nourriture ou les choses matérielles dont on a besoin pour vivre. Nous passons notre temps à nous défendre contre ceux qui fantasment le pouvoir du contrôle sur tout et en tout.

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/10/22/nature-vengeresse-par-mohawk-nation-news-mon-grain-de-sel/

    J'aime

      1. Je le publierai demain.

        C’est une idée ou n’y-aurait-il pas un peu trop de météores un peu partout dans le monde depuis quelques temps…

        J'aime

  2. http://lesmoutonsenrages.fr/2018/01/05/climat-deux-ans-dabsence-et-pour-cause-par-eaglefather/

    Comme vous le constaterez il y a un certain temps que je n’y ai plus apporté d’article, et pour cause. Depuis deux ans et demi j’apporte une aide technique à une équipe pluridisciplinaire qui travaille sur une étude portant sur des anomalies thermiques en milieu océanique.

    Pourquoi ne concerne-t-elle pas l’aspect terrestre, et bien tout simplement parce que sur ce plan, il y a trop d’interférences thermiques dues en grosse partie à l’activité humaine.

    Cette étude a débuté notamment par la problématique de la fonte des glaces arctiques et celles des glaciers montagnards.

    Des anomalies thermiques en pagaille.

    1° Les anomalies repérées durant ces deux ans, semblent pour la plupart provenir de l’activité sismo-volcanique du plancher océanique. Cette partie de la croûte terrestre étant très fine, possède une réactivité plus rapide et plus développée par rapport à celle dite continentale. Donc quel que soit le type d’activité qui s’y produit, entraîne aussitôt une élévation de la température de l’eau environnante.

    L’eau ainsi surchauffée très soudainement, plus légère (peu/pas saline) remonte au gré des courants marins vers la surface tout en perdant progressivement des degrés. Durant ces 2 années nous avons constaté que le nombre de ces puits d’eau chaude, a augmenté par endroits. Certaines de ces sources ont même vu leur activité s’accroître ou s’étendre considérablement. Ce constat fut permis grâce à l’utilisation de satellites disposant de systèmes de repérage d’infrarouges, comme MTSAT, GOES et Meteosat, mais aussi de données mises à disposition provenant d’installations militaires ou privées comme NEODAAS, NCEO. La profondeur maximum prise en compte est de 7 m sous le niveau marin afin de préserver la fiabilité des données enregistrées, celles plus basses ne le permettant plus. Un autre moyen est utilisé, de petites sondes lestées jusqu’à profondeur maxi de leur résistance, nous ont permis une fois relâchées de suivre en simultané avec les images satellitaires, donc en temps réel, à la fois l’évolution des températures rencontrées, mais aussi la trajectoire qu’elles suivaient lors de la remontée en surface. C’est aussi de cette manière qu’il a été permis de clairement identifier la cause et l’origine de ces anomalies. Enfin, seules les températures nocturnes ont servi de base, celles diurnes ont fait quant à elles, l’objet d’équations par rapport à celles nocturnes afin de préserver l’équivalence.

    Lire la suite sur le blog d’Eaglefeather ► http://les-verites.skynetblogs.be/archive/2018/01/03/deux-ans-d-absence-8792850.html

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s