L’agression sexuelle comme arme de guerre…

Voilà pourquoi on ne peut accepter un droit à la grivoiserie à la française Madame BOUTIN ;

Parce que dans les cerveaux malades des hommes de pouvoir depuis des millénaires, l’agression sexuelle, le viol, sont des armes de guerre.

Alors oui, c’est vrai le #balancetonporc ne doit pas être un moyen de se venger et de jeter en pâture n’importe qui pour une vacherie, et oui Mesdames parfois c’est vous qui maniez la calomnie, le mensonge comme une arme.

Mais ici, il est question de dénoncer le viol comme arme de guerre !

~~~~▼~~~~

Mohawk Nation News | 24/10/2017 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/10/24/sexual-assault-weapon-of-war/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally

L’AGRESSION SEXUELLE ARME DE GUERRE

La conquête de l’Amérique se fait par le génocide à travers un viol bien planifié, le pillage et encore le pillage comme continuation du modèle européen. La cupidité, le mal et le pouvoir sur les gens sont la principale motivation. Le gouvernement des prédateurs immigrants et ses agents militaires sanctionnent cette stratégie à faible coût contre tous les peuples originels. L’objectif est de détruire l’égalité des hommes et des femmes dans la société autochtone. [NdJBL : mais pas que !] Les femmes ne sont pas la propriété des hommes.

Voici un survivant :

KAHENTINETHA

 

 

L’excuse du prédateur est qu’ils sont accros au sexe, qui est ensuite toléré par ceux qui les entourent. C’est un manque total de respect envers les victimes et c’est contre-nature. Aucun animal n’attaque jamais un autre membre de son espèce. Historiquement, les communautés autochtones ont banni un prédateur sexuel. Le gouvernement ou les individus faisant des menaces de représailles n’est pas le consentement, c’est-à-dire les pipelines, les emplois, les carrières, l’éducation, etc.

L’agression sexuelle consiste à écraser des personnes sans défense et à créer de la faiblesse et de la vulnérabilité pour voler la terre, les ressources et les possessions. Nous avons toujours résisté aux abus entre les peuples.

La moitié de la population mondiale est composée de femmes. Nous sommes les productrices et les transporteuses des générations futures. Les envahisseurs ont violé nos femmes pour nous punir et nous humilier, pour détruire notre culture et nos valeurs communautaires.

L’agression sexuelle est un crime contre l’humanité, une arme de guerre pour atteindre des objectifs politiques. c’est un moyen cohérent, coordonné, brutal de mener la guerre.

Beaucoup effectuent des agressions sexuelles ou pensent à le faire. Même lorsque les personnes occupant des positions puissantes sont prises à partie pour un comportement prédateur, elles sont autorisées à continuer. [NdJBL : ICI & ] Le message est qu’apparemment la majorité le trouve acceptable. Alors que non ► Ça n’est pas bien.

C’est un problème d’homme promu par la culture populaire. Nos guerriers doivent assumer la responsabilité de leurs mères, épouses, filles, sœurs et d’eux-mêmes. Le guerrier protège les gens contre la violence, la faim, la molestation et tout ce qui affecte la santé et le bien-être de la population. Les hommes et les garçons ne devraient pas être des prédateurs. Les hommes et les femmes doivent être solidaires et se respecter les uns les autres.

Les immigrants/envahisseurs/exterminateurs réaffirment sans cesse le génocide qu’ils tentent de commettre sur notre peuple tous les jours. Les femmes et la terre sont une seule et même chose. Le Congrès et le Parlement tentent de légitimer leur vol contre nous. L’île de la Grande Tortue appartient aux peuples originels. Nous sommes fatigués de faire face à ce mépris conscient pour nos vies.

~~~~▲~~~~

Il est un fait, qu’une nation qui s’est construite sur ce mode de prédation sexuelle ne pouvait qu’en arriver là !

“Plus jamais de simples mortels ne pourront espérer revivre l’exaltation, l’émerveillement et la satisfaction de ces jours d’Octobre 1492, lorsque le nouveau monde donna gracieusement sa virginité aux conquérants castillans.”

~~ Samuel Eliot Morison ~~

Voilà ce qu’ont célébrés l’Amérique du Nord le 9 octobre avec le Columbus Day, puis l’Espagne et l’Amérique latine le 12 octobre 2017 avec le Jour de la Race

Voilà pourquoi il faut EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/10/pdflerreurr71102013.pdf

Voilà ce que j’ai tenté de vous dire, Nicolas BEDOS, sous votre article, fort bien troussé ma foi et que le HuffPost s’est précipité de supprimer alors qu’il appelle à être le premier à commenter pour mieux vous effacer quand ce n’est pas politiquement correct !

Nicolas Bedos : L’affaire Weinstein a provoqué un élan formidable, une nécessaire prise de conscience -que seul un salaud ou un fou oserait discutailler.  Mais tandis que, peu à peu, une parole se libère et que des monstres paient pour leurs actes, d’autres paroles s’étouffent et une toute autre espèce de monstre semble s’être libérée. Difficile de m’exprimer dans un désert consensuel. Peur de commettre des maladresses. Peur d’offenser des femmes, proches ou inconnues, en posant de simples questions. Fatigue aussi, d’avance, de la cohorte des haineux cuirassés de mauvaise foi, des phrases sorties de leur contexte, de ce cirque numérique d’où l’on ne sort que sali, simplifié, estropié. Ces questions qui me taraudent, ces inquiétudes qui me traversent depuis maintenant plusieurs semaines, nombre d’amies à moi les expriment en privé. Sauf que c’est moi -un homme- qui m’apprête à les transcrire. Moi et cette (fausse) réputation de gars très content d’en être un, moi et mes dix casseroles de plaisanteries douteuses que la toile saucissonna pour mieux les recycler. Bref, terrain délicat. Tout à perdre, rien à gagner. Si ce n’est de se sentir libre. Libre de se tromper. Un peu. Beaucoup. Peu importe. Dans un couple, tout sauf le silence, dit-on. Or on vit tous en couple avec notre conscience. Il se trouve qu’avant-hier, je reçois sur Facebook le message d’une journaliste que je connais un peu et qui, par ailleurs, a toute ma sympathie. Elle travaille pour le site d’un célèbre magazine et me demande, sans sourciller, si je n’aurais pas « en magasin quelques infos croustillantes concernant des agressions sexuelles commises dans le milieu du showbiz ». […] Réfléchissez, je vous en supplie, un seul nom me suffira ». Je dois avouer qu’à ce moment-là, j’ai été pris d’un petit vertige, mêlant colère et inquiétude face au monde qu’elle dessinait. […] Un monde libre, c’est AUSSI un monde où on aurait le droit d’exprimer publiquement ses craintes quant aux dérives liberticides que semblent autoriser les combats de société. Il n’y a pas qu’un seul discours, jamais. Ceux qui le prétendent sont des tyrans. Et ce n’est ni regretter ni freiner la libération d’une parole que d’en proférer d’autres, pas « contre » mais « en plus ». Or, éternel paradoxe de toute révolution, voilà que des tribunaux publics tendent à museler l’expression du moindre doute ou de la moindre réserve. Lire l’intégralité de l’article sur le HuffPost ► http://www.huffingtonpost.fr/nicolas-bedos/un-seul-nom-me-suffira-quand-la-liberation-de-la-parole-vire-a-la-guerre-des-sexes_a_23262930/ Juste lire, hein, faut pas rêver non plus, pour commenter vous repasserez…

J’étais venue vous dire, Nicolas, que je n’étais pas fan non plus du #balancetonmaitrecochon, parce que le fait d’appeler à balancer c’est pas glop du tout, et ça pue oui pour tout dire, mais ne rien dire, tourner la tête, faire comme si c’était pas grave, que les filles qui suivent un mec, qui plus est de pouvoir, doivent bien savoir à quoi s’attendre…

Mais comme je le répète si souvent ici-même la vérité libèrera les peuples, et c’est ce que je m’efforce de relayer ici ► Au sujet d’un 11 septembre nucléaire version PDF gratuite, réalisée par JBL1960

Mais surtout là ► Ses meilleurs amis l’appelaient Donnie « Mains d’Enfant » Trump…

Parce qu’il est là le problème que j’ai tenté, bien naïvement, de vous soumettre, c’est que l’agression sexuelle, le viol sont des armes de guerre de destruction massive, utilisées et totalement entrées dans les mœurs de l’Amérique moderne grâce aux premiers colons/envahisseurs/exterminateurs, et sur ordre divin des hommes en jupe, comme le pape Alexandre Borgia VI, vous savez le papa de Lucrèce et de César, entre autres…

Votre inquiétude à la dérive est juste, mais ne croyez-vous pas qu’il est temps de se saisir de cette profonde interrogation justement pour mettre un terme à cette dérive sociétale qui institue l’agression sexuelle et le viol comme pas si grave, alors qu’on vient d’apprendre qu’un homme a violé son enfant de 18 mois devant ses autres enfants…

Qu’est-ce qu’on va dire de cette petite victime quand en France Sarah, 11 ans qui s’est fait violer par un homme de 28 ans a été jugée « consentante » ???

Quand DSK qui s’est fait pincer la quéquette à NY s’est vu défendu par JFK arguant qu’il n’y avait pas mort d’homme et que ce n’était qu’un troussage de domestique…

Alors Mâme BOUTIN, toujours partante pour donner le droit à la grivoiserie à la française qui ferait partie de l’identité du Maitre cochon français ?

C’est pourquoi, je vous invite a lire, le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « MEURTRE PAR DÉCRET » le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 et plus particulièrement les pages 24, 25, 26 & 28 ;

Les preuves d’archives démontrent que ces tortures de routine qui furent utilisées par toutes les églises gérant les pensionnats pour Indiens et leurs enfants pensionnaires, incluaient les actes [de barbarie] suivant :

  • Rasage des têtes avec des rasoirs émoussés
  • Passages à tabac avec des “poings américains”
  • Passages à tabac avec des lanières de cuir lourd ou des pièces de métal
  • Fouettage
  • Viols par des individuels ou en bande organisée
  • Confinement dans des endroits étroits, froids et sombres durant des jours sans boire ni manger
  • Forcer les pensionnaires à réingurgiter de la nourriture rance ou vomie
  • Malnutrition volontaire
  • Chocs électriques à la tête
  • Chocs électriques sur les gencives et parties génitales
  • Forcer les pensionnaires à jeter vivant leur animal familier (souris) dans des chaudières ou feux continus
  • Arrachage de dents et soins dentaires (plombages) sans anesthésie
  • Enfonçage d’aiguilles ou de petits clous de cordonnier sous les ongles ou au travers de la langue, des mains ou des membres
  • Forcer les pensionnaires à se tenir debout, nus, dans la neige
  • Utilisation de menottes et de carcans, exposition publique dans l’école
  • Soumettre les pensionnaires des jours durant aux intempéries
  • Forcer des pensionnaires à regarder d’autres se faire violer, battre, torturer et tuer
  • Forcer des pensionnaires à commettre de tels actes sur d’autres pensionnaires
  • Forcer les pensionnaires à enterrer les morts dans des fosses communes secrètes.

Ces tortures infligées ne l’étaient pas de manière aléatoire mais faisait partie d’un programme calculé et prescrit et furent aussi prévalentes dans les années 1960 qu’elles le furent dans les années 1930.

CR de la CV&R « MEURTRE PAR DÉCRET » Version PDF N° 1 de 58 pages, en français, essentiel de traduction (par Résistance71) du Contre-rapport original en anglais de 400 pages Murder By Decree

Et je vous précise, pour conclure que ce système a prévalu sur toute l’île de la Grande Tortue, au Canada comme on vient de le lire, mais également aux USA dans les Pensionnats pour Indiens de 1820 à 1980.

◄|►

Faisons-nous donc confiance, comme nous y invite la Nation Mohawk, hommes et femmes soyons solidaires et respectueux les uns envers les autres et les cochons seront bien gardés…

Remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

JBL1960

 

 

 

 

 

Publicités

18 réflexions sur « L’agression sexuelle comme arme de guerre… »

      1. C’est surtout que le HuffPost attige un max !
        Me demandais s’ils faisaient remonter les coms avant de les tèjent ou pas ?
        Bon à mon avis, y regardent même pas, tu penses ! On est des microbes !
        Jo

        Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’ai vu ça, d’ailleurs c’est le Norbert sur LME qui s’est empressé de nous passer l’info.
        Alors je lui ai demandé qu’il serait intéressant de savoir si son champion FA aurait refusé s’il avait accédé à la fonction suprême ce titre honorifique et totalement débile quand même !
        Bip…bip…bip… Le n° demandé est indisponible pour le moment…

        J'aime

      2. quel cinéma , franchement je ne vois pas ce que cela donne –
        je crois qu’à l’origine l’église de France ne dépendait pas de rome – mais de St Martin – Evêque de Tours – que de magouilles et dans quel but ?

        Quant à FA je vais essayer d’avoir la réponse

        J'aime

      3. Merci, oui, car Norbert nous rebat les oreilles avec son bon dieu mais ne répond quasi jamais lorsqu’on lui pose une question simple, basique, basique, simple ► vous n’avez pas les bases…
        Cherches-pas c’est les paroles de la dernière chanson d’Orelsan que je trouve assez sympa pour une fois !

        J'aime

Répondre à Aphadolie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s