L’histoire de Joseph est un ancien conte populaire arabe – Vidéo d’A. Ezzat traduit en français par JBL1960

FAISONS TOMBER LES DOGMES, LES DOCTRINES & LES MYTHES ;

Tous les écrits, publications et livre du Dr. Ashraf Ezzat qui ne dit jamais que l’histoire de la bible est une invention. Mais prouve juste que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de  l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen sont réunis, en français, dans ce PDF N° 3 de 47 pages ► TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE et dans sa dernière version de juin 2017.

À relier avec le dernier article du Dr. Ashraf EzzatDans quelle langue Dieu a-t-il écrit les 10 Commandements ? Dr A. Ezzat traduit & complété par JBL1960

Vidéo mise en ligne par Ashraf Ezzat le 6 août 2017

Traduction de l’anglais au français par Jo Busta Lally le 3 septembre 2017

À partir du texte, en anglais, fourni par le Dr. Ashraf Ezzat de transcription de cette vidéo

~~~~▼~~~~

L’histoire de Joseph est un ancien conte populaire arabe

Épilogue écrit

Tout au long de ma vie, j’ai entendu trop d’histoires étranges que mon esprit ne pouvait tout simplement pas les considérer comme véritables. L’un des plus étranges et les plus incroyables est l’histoire de Joseph.

Je pourrais l’avoir rejeté comme toute autre histoire du passé lointain qui ne justifiait pas nécessairement un examen ou une enquête pour valider son historicité, si ce n’était une histoire biblique et si je n’avais pas été égyptien.

Toute histoire donnée devrait avoir une ambiance générale qui la distingue par un dialogue unique, l’emplacement et l’origine culturelle. C’est ce que nous appelons le milieu de l’histoire.

L’histoire de Joseph est un ancien conte arabe, et tout à son sujet est Arabe : son milieu linguistique, culturel et géographique.

Selon la Bible hébraïque, l’histoire de L’Exode commence environ 300 ans plus tôt avec la vente du patriarche Joseph comme esclave. Si nous regardons l’histoire de Joseph comme un scénario de film et que nous creusons dans le texte, nous trouverons des mots clés spécifiques qui nous aideront à construire son milieu géographique et culturel et même à déterminer le moment probable pendant lequel cette histoire aurait pu se produire.

Dans le livre de la Genèse, chapitre 37-38, nous trouverons quelques mots clés intéressants qui nous aideront à identifier le milieu de l’histoire de Joseph. En fait, il y a des tas de mots clés, mais voici quelques-uns des plus révélateurs :

«Les troupeaux, Dothan, le berger, la citerne, l’animal sauvage, la caravane des ismaélites, les chameaux portant la myrrhe et l’encens, les marchands midianites, les ismaélites, ou encore les ismaélites, ont tué une chèvre, Sallah, Onan, Tamar, Hirah, Adullam, Kezib et bien sûr, Joseph a prononcé Youssef en arabe « .

Les mots «troupeaux, animaux sauvages, chameaux, chèvres et bergers» indiquent clairement que les versets bibliques décrivent un milieu nomade. En d’autres termes, certaines tribus vivant dans le désert aride regroupent des chèvres et des chameaux.

Le «chameau» est un mot clé exceptionnel ici, car l’Arabie antique est l’endroit où les chameaux à anguille ont d’abord été domestiqués dans l’histoire, et ce n’était pas avant le 9ème siècle AV JC.

Au fait, l’ancienne Égypte ne connaissait pas les chameaux et n’était certainement pas une culture nomade. Ceci est particulièrement important parce que selon l’histoire biblique, Joseph est entré en Égypte sur un chameau (Et non sur un âne comme narrer dans le mythe de la Sainte famille) [NdJBL : La fuite de la sainte famille en Égypte est-elle un mythe ? par le Dr. A. Ezzat]

Des chameaux ont été introduits en Égypte après la conquête d’Alexandre le Grand 332 av. J.C. Et quand je dis l’Égypte ancienne, je parle de l’Égypte et des territoires dont il a eu le contrôle, de la Nubie au sud vers la Palestine dans l’est du Nord. Oui, la Palestine, où (selon la Bible) la plupart des histoires israélites auraient eu lieu.

À ce stade de notre recherche, nous avons rencontré un anachronisme frappant qui rendrait l’historicité de l’histoire de Joseph une théorie impossible, car selon la chronologie biblique, Joseph a été vendu comme esclave vers 1546 avant JC. Historiquement, la caravane de chameaux sur laquelle Joseph a été emmenée à Mizraim (Mistaken for Egypt) n’aurait pu exister avant le 7ème siècle AV JC, pour deux raisons ;

  • Premièrement, et comme nous l’avons mentionné précédemment, les chameaux n’ont été domestiqués dans l’Arabie antique et au Yémen qu’au IXème  siècle AV JC.
  • Deuxièmement, l’ancienne route de l’encens qui portait des épices, de l’encens, de la myrrhe, de l’ivoire et des textiles de l’Ancien Yémen et de la Corne de l’Afrique de l’Est tout au nord vers la Mésopotamie et la Syrie n’a commencé  qu’entre le 7ème et le 5ème siècle avant JC.

Par conséquent, avec ces faits historiquement vérifiés à l’esprit, nous parlons d’un écart de 800 ans entre le scénario biblique de l’histoire de Joseph et son milieu historique (toile de fond plausible) et toile de fond.

Dans son livre le plus vendu «La Bible dévoilée»,  le professeur Israël Finkelstein, un archéologue israélien, a déclaré que toutes les histoires israélites (y compris celle de Joseph et de Moïse) n’auraient pas pu être écrites et composées avant le 7ème siècle AV JC. La découverte de Finkelstein ne met pas seulement en doute le calendrier biblique des histoires d’Israël, mais aussi si elles reflètent l’histoire réelle en premier lieu. ICI.

Si l’histoire de Joseph ne pouvait pas avoir eu lieu avant le 7ème siècle AV JC, cela déplacerait nécessairement l’Exode dans ce nouveau calendrier historique vers le milieu du 4ème siècle AV JC, c’est-à-dire pendant la domination grecque de l’Égypte, autre théorie impossible.

Revenons au milieu de la saga de Joseph glané par la langue et les mots clés de son histoire racontée dans le livre de la Genèse :

  • Tout d’abord, le mot «encens» a une forte connotation arabe car il est un produit distinctif (typique) de l’Arabie antique et du Yémen.
  • Les noms « Youssef (traduit en anglais comme Joseph), Shelah, Onan, Tamar, Hirah et Adullam » sont tous des noms d’origines arabes qui étaient très commun dans l’Arabie antique et le Yémen.
  • Aussi intéressant, le nom « Tamr / Tamar » était un nom arabe très populaire chez les femmes. Tamar en arabe signifie « palm dates/datier », fruit caractéristique et arbre symbolique de toute l’Arabie et du Yémen.
  • La mention des ismaélites (traduit en anglais comme ismaélites) a fortement confirmé l’origine arabe de l’histoire.
  • Il est largement connu (par la tradition orale et les documents historiques) qu’Ismael est l’ancêtre de toutes les tribus arabes (y compris, croyez-le ou non, des tribus israélite ou Bani-Israël).
  • Grâce à l’analyse littéraire des versets bibliques, nous pourrions facilement détecter une culture profondément intégrée (arabe) de l’esclavage et de la traite des esclaves.
  • Le mot arabe pour esclave est Abd. Savez-vous ce qu’est la translittération en hébreu ? C’est aussi Abad (dans la Bible hébraïque, vous le trouverez partout). Cela ne devrait pas être une surprise, car l’hébreu, en ce qui concerne la phonétique, est l’une des langues de l’ancienne langue arabe, tout comme l’histoire de Joseph est l’un de ses vieux contes populaires.
  • L’alternative de tuer Joseph dans l’histoire était simplement de l’abandonner afin qu’il soit ramassé et vendu comme esclave.
  • Ce scénario est tellement révélateur de l’ampleur de la culture de la traite des esclaves dans l’Arabie antique où cette histoire s’est effectivement produite.
  • Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la mention des chameaux et des caravanes de chameaux a aidé à identifier l’Arabie antique comme théâtre/patrie de l’histoire de Joseph.

Dans l’ancienne Égypte, les jeunes enfants perdus n’ont jamais été capturés et vendus comme esclaves ; pour la seule raison que la traite des esclaves n’était pas une pratique fréquente dans l’Égypte ancienne. Nous avons révélé en détail, l’histoire vraie de l’esclavage dans l’Égypte ancienne dans une vidéo précédente [ICI avec la retranscription en français ► exclusivité de ce blog].

Malheureusement, pour obtenir des informations sur l’archéologie biblique, la plupart des gens s’appuient sur des savants occidentaux et des expéditions archéologiques qui ne font que gâcher l’histoire ancienne du Proche-Orient pour corroborer leurs (fausses) croyances et préjugés bibliques.

Bien qu’il soit prouvé que le milieu de l’histoire de Joseph soit largement arabe, les savants et les archéologues bibliques occidentaux nieront toujours toute autre explication à l’historicité des histoires bibliques. Et malgré que beaucoup d’entre eux connaissent bien l’origine arabe (pas palestinienne) des histoires israélites, ils n’en parleront que derrière des portes totalement fermées.

P.S. Les paragraphes en gras seront directement filmés et ceux qui sont en rouge foncé seront enregistrés sous forme de voix

~~~~▲~~~~

Ashraf Ezzat, Égyptien né au Caire et basé à Alexandrie, il est diplômé de la faculté de médecine de l’Université d’Alexandrie. Soucieux de ne pas être entièrement accaparé par sa profession médicale, le Dr Ezzat  investit beaucoup de son temps dans la recherche et l’écriture. L’histoire de l’ancien Proche-Orient et de l’Égypte ancienne est depuis longtemps un domaine d’intérêt particulier pour lui. Dans ses écrits, il s’approche de l’histoire ancienne, pas comme des récits des temps reculés, mais comme un facteur causant dans notre vie existante, et pour lui, c’est aussi pertinent et dynamique que le moment présent. Dans ses recherches et ses écrits, le Dr Ezzat est toujours en train de chercher à savoir pourquoi la sagesse ancienne a été entravée et la spiritualité ancienne a diminué alors que les enseignements et la foi judéo-chrétienne s’établissaient et prospéraient. Le Dr. Ezzat a beaucoup écrit en arabe pour aborder de nombreuses questions et sujets dans le domaine de l’égyptologie et de la religion et de la mythologie comparée, mais «l’Égypte n’a jamais connu ni Pharaons ni Israélites» est l’un de ses premiers livres en anglais.

►◄

Parce que l’idée première et l’objectif sur lequel nous devons nous concentrer, c’est de connecter les énergies, les électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres par delà l’espace et le temps…

« Il y a plein d’expériences qui nous sont volontairement cachées, parce qu’elles portent en elles les grains de la sagesse et de la réussite d’un nouveau paradigme esquissé, et mis volontairement sous le boisseau afin que nous les peuples soyons maintenu dans l’ignorance. »

Et pour que cela parle au plus de gens possible et qu’ils comprennent bien que c’est réalisable, une fois retirer notre consentement l’Empire anglo-américano-christo-sioniste s’effondrera, et gageons qu’une fois cet empire sans terre à terre, nous serons en capacité de faire tomber tous les empires…

Devenons tous des lanceurs d’alertes, des chercheurs de vérité ► Crackons les codes, faisons péter les verrous, et déconstruisons la pyramide du pouvoir pierre par pierre !

Union ► Réflexion ► Action ► Associations libres confédérées

JBL1960

À lire, télécharger, imprimer et s’échanger gratuitement toutes les versions PDF {il y en a 33 à ce jour} dans cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960

Publicités

Dans quelle langue Dieu a-t-il écrit les 10 Commandements ? Dr A. Ezzat traduit & complété par JBL1960

FAISONS TOMBER LES DOGMES, LES DOCTRINES & LES MYTHES ;

Tous les écrits, publications et livre du Dr. Ashraf Ezzat qui ne dit jamais que l’histoire de la bible est une invention. Mais prouve juste que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de  l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen sont réunis, en français, dans ce PDF N° 3 de 47 pages ► TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE et dans sa dernière version de juin 2017. Dès que j’aurai traduit sa dernière vidéo « Joseph d’Arabie » je la rajouterais avec sa toute dernière publication, ci-dessous, au PDF initial.

Dans quelle langue Dieu a-t-il écrit les 10 commandements ?

Dr. Ashraf EZZAT | le 31 août 2017 | URL de l’article source en anglais ► https://ashraf62.wordpress.com/2017/08/31/in-what-language-did-god-write-the-ten-commandments/

Traduit par Jo Busta Lally le 1er septembre 2017

« Les Dix Commandements auraient dû être écrits en langue égyptienne ancienne, mais ce ne fut pas le cas. Alors, où est le chaînon manquant ? « 

Le dieu des Israélites a-t-il délivré les soi-disant Dix Commandements à Moïse par voie orale ou sous forme écrite ? La Bible dit clairement dans plusieurs endroits qu’il a effectivement écrit les Dix Commandements lui-même (avec son propre doigt). Le verset le plus clair à cet égard se trouve dans (Ex 31:18).

Ce qui était si spécial à propos de ces dix commandements, en particulier, c’est  qu’ils préconisaient l’éthique commune, l’homme ancien avait déjà connu et apprécié – y compris l’idée d’un Dieu suprême – par l’évolution sociale et non par la révélation divine ?

Ironiquement, l’homme dieu a choisi de porter ses lois qui abhorraient fortement l’acte de tuer et de voler, alors qu’il était déjà un tueur et plus tard un seigneur de guerre qui a ordonné le meurtre de tant de personnes innocentes après avoir volé leur terre natale. Cela permet de se demander si ces commandements ont un mandat moral qui aurait empêché les enfants d’Israël de commettre les crimes de guerre qu’ils ont commis au nom de l’invasion ou de l’occupation de leur soi-disant «Terre promise».

De plus, la plupart des cultures anciennes avaient des codes d’éthique plus ou moins semblables aux dix commandements hébraïques et, étonnamment, d’autres cultures les avaient remplacées. L’Égypte antique avait longtemps respecté 42 commandements moraux – connus sous le nom de lois de Ma’at, écrit au moins 2 000 ans avant l’époque de Moïse. Ma’at est le principe égyptien de la vérité, de la droiture et de l’ordre. Par rapport aux lois morales égyptiennes, les Dix Commandements semblent un peu trop peu et trop tard.

Plus important encore, quelle était la langue que le dieu des Israélites utilisait pendant qu’il dictait ses tables de la Loi et aussi pendant ses longues conversations avec Moïse ? Le dieu des Israélites a-t-il utilisé le chinois, le grec ou l’ancien hébreu, comme le croit le consensus des érudits bibliques ?

Quel était le but que le dieu des israélites voulait atteindre en inscrivant directement ses commandements sur la pierre, plutôt que de les articuler verbalement à Moïse, comme il le fit, du reste, avec la Torah ? Si ces tablettes étaient si divines et si sages, comment Moïse at-il eu le courage – quelle que soit la raison d’être – de les briser en morceaux à la minute où il est descendu de la montagne où il a longuement discuté avec son dieu ? Ou peut-être que Moïse al détruit ces tablettes saintes parce que la gestion de la colère (une valeur recommandée par les anciens sages) n’était en quelque sorte pas incluse dans ces Dix Commandements ?

Le rendu des Dix Commandements sous une forme écrite semble étrange, étant donné que, au moment de l’histoire de l’Exode d’Égypte, aucun esclave israélite n’était alphabétisé en hébreu ancien ou dans une autre langue ancienne.

Aussi, pourquoi le dieu des Israélites a-t-il insisté pour écrire ses commandements pour une mafia analphabète, agressive et ingrate d’Israélites ?

En fait, l’alphabet paléo-hébreu n’a pas évolué avant 1000 ante JC – environ trois siècles après le temps de Moïse et de ses 10 commandements. La structure de la langue est relativement semblable à l’hébreu ancien, qui était sur le point de se produire vers 1000 av. J.-C., mais les symboles n’étaient pas en hébreu, ils proviennent d’un ensemble de symboles pictogrammes antérieurs à l’écriture arabe / yéménite ancienne.

Alors, quel était le but de délivrer des commandements de Dieu inscrits sur des tablettes de pierre quand personne ne pouvait les lire, y compris Moïse qui aurait été élevé et éduqué selon la tradition et la langue égyptiennes ?

Si Moïse a été (comme le dit l’idée fausse ou le mythe) élevé comme un égyptien de haut rang, il était probablement alphabétisé qu’en égyptien antique.

Les Hébreux n’avaient pas pu lire ou écrire leurs propres hiéroglyphes, parce que c’était une compétence étroitement gardée qui exigeait des années de formation et était le domaine exclusif d’une classe de scribes sélective, habituellement pratiqué par l’élite de familles égyptiennes.

Bien qu’aucune preuve archéologique n’a jamais été retrouvée pour attester d’un tel événement d’exode ou d’asservissement en Égypte, mais, si l’histoire de Moïse s’est passée dans l’ancienne Égypte, alors les Dix Commandements ainsi que le reste des Tables de la Loi, devraient avoir a été écrit dans une langue égyptienne antique. Mais ce n’était pas le cas selon le consensus scolaire. Alors, où est le lien manquant ?

Quand Moïse n’était pas en Égypte avant l’Exode, il était avec les Madianites et non les Hébreux. Le fait que Moïse, après avoir fui l’Égypte, ait pu facilement communiquer / converser avec les Madianites signifie que les gens de l’Égypte ancienne et du Madian parlaient la même langue, mais historiquement cela n’est pas vrai non plus.

Un consensus (erroné) parmi les historiens considère le Madian comme une tribu arabe / confédération de tribus qui habitait dans la partie nord-occidentale de l’Arabie antique. Mais les historiens ne se sont pas trompés car ils ont identifié les Madianites en tant que tribu arabe, mais seulement lorsqu’ils les ont localisés au nord de la péninsule arabique (près de l’Égypte). Alors que selon la tradition arabe antique et les enregistrements, le site original de Midian était depuis longtemps dans la partie ouest-sud de la péninsule arabique et plus précisément dans l’ancien Yémen. La montagne de Jethro / Shu-ayb (le beau-père de Midianite de Moïse) reste au Yémen comme le pic le plus important de toute la péninsule arabique.

Si les Madianites étaient des tribus arabes anciennes, ils devaient avoir parlé une sorte de langue / dialecte arabe antique.

Est-ce que Moïse a parlé la langue de l’Égypte antique ou de l’arabe ancien ? Très peu probable. Alors, comment cet anachronisme pourrait-il être expliqué ?

De plus, Dieu a-t-il parlé à Moïse en langue égyptienne antique ou en ancien arabe ? (Et s’il vous plaît épargnez-moi les voix condescendantes qui prétendront que Moïse et son dieu ont conversé dans un dialecte divin surnaturel, parce que même les autorités rabbiniques les plus fondamentalistes n’ont jamais été aussi loin).

Si, au moment prétendu de l’histoire de l’Exode, aucun alphabet / langue écrite n’avait encore évolué dans l’ancien Proche-Orient – sauf l’Égyptien, le Sumérien et l’Ancien Arabe / Yéménite, alors quelle était la langue la plus probable que le dieu des israélites avait utilisé pour graver ses (soi-disant) Dix Commandements ? Bien sûr, le sumérien et l’égyptien semblaient très improbables.

Cela nous laisserait une seule possibilité ; Les Dix Commandements doivent avoir été écrits dans l’Ancien Yéménite.

Fait intéressant, pas très loin du Yémen, l’Église orthodoxe et le sacerdoce de l’Éthiopie moderne sont persuadés que leur terre a toujours gardé l’Arche de l’Alliance, quelque chose que le monde entier a longtemps jugé perdu et irrémédiable.

Mais cette conclusion changerait considérablement la géographie de l’histoire de l’Exode, de l’Égypte ancienne à l’Arabie antique et au Yémen. Bien que cela puisse sembler bien lointain pour beaucoup, l’Arabie antique et le Yémen sont en réalité les anciens Israélites (primordiaux) qui habitaient là à l’origine et d’où leurs histoires et leurs légendes ont évolué, y compris celles de l’Exode.

La vraie question est que la doctrine de l’Église catholique romaine ou ce qu’on appelle le Nouveau Testament reposait à l’origine sur une véritable culture et son folklore arabe. On l’appelle par erreur l’Ancien Testament ou la Bible hébraïque – soit une terminologie totalement grecque (chez les Arabes et les Éthiopiens, on parle seulement de la Torah)

▼▼▼

For further reading and references :

The Bible unearthed” by Israel Finkelstein & Neil Silberman

Deconstructing the walls of Jericho” by Prof. Ze’ev Herzog

Bible came from Arabia” By prof. Kamal Salibi

Egypt knew no Pharaohs nor Israelites” by Dr. Ashraf Ezzat

~~~~▲~~~~

Dans sa vidéo (en lien) entièrement retranscrite en français par Résistance71 et uniquement sur ce blog, le Dr. Ashraf Ezzat argumente que l’esclavage n’était nullement une pratique fréquente en Égypte antique ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/07/lesclavage-netait-pas-une-pratique-frequente-en-egypte-dr-ashraf-ezzat/

Dans ce dernier billet complété par mes soins sur une traduction de R71 ► L’histoire de Joseph coule le Titanic du Dr. A. Ezzat on comprend que la mystification et la falsification durent depuis au moins 2600 ans ; Au moins…

Et que pour l’empire anglo-américain-christo-sioniste et une certaine minorité blanche ce n’est pas prêt de changer si nous ne nous levons pas pour dire STOP ! ÇA SUFFIT !

JBL1960

 

 

 

 

MINORITÉ BLANCHE par Mohawk Nation News traduction & analyse de JBL1960

Pour une décolonisation concertée ;

C’est « l’Esprit de l’homme blanc » qui doit partir…

Et là, on comprend que ce n’est pas gagné !

Surtout à lire aussi bien James Howard Kunstler que Paul Craig Roberts et je vous explique, en détail pourquoi après l’article de Kahentinetha de Mohawk Nation News du 26 août dernier que je viens de traduire de l’anglais en français ▼

MINORITÉ BLANCHE

Mohawk Nation News | 27/08/2017 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/08/26/white-minority/

Le 16 décembre 1773, les occupants (illégaux) ont déclaré qu’ils étaient des Mohawks pour ne pas payer les taxes britanniques.  Ils se sont habillés de nos vêtements et ont jeté du thé dans le port de Boston. Les soldats britanniques ne pouvaient rien faire. Le roi George n’avait la souveraineté que sur son pays et son peuple.

Ils ont chanté, qu’ils étaient les Fils de la Liberté, qui était, elle, une mère de clan Mohawk.

Les envahisseurs coloniaux de l’hémisphère occidental se disent américains pour faire une fausse affirmation à l’Ouest. Ils ont dit que les monarques européens n’avaient aucune souveraineté sur eux. Tout le monde sait que seuls les peuples originels (Les Natifs) sont souverains.

Tout est «en dieu, nous avons confiance» et cela démontre bien qu’il n’y a jamais eu de séparation de l’Église et l’État. Dans leurs cours d’amirauté, ils jurent toujours sur la Bible. Le droit et la religion sont dans la même salle d’audience.

Aujourd’hui, la race blanche craint une réaction négative pour les horreurs qu’elle a infligées aux personnes de couleur. Maintenant, leur population diminue. La stérilité finira par affecter leur contrôle sur le complexe militaro-industriel.

Leur faiblesse pour les perversions sexuelles n’est pas propice à la procréation. Les cliniques de fertilisation in vitro sont florissantes. Les produits pharmaceutiques nous poussent vers des produits chimiques toxiques.

Nous sommes les descendants des 4% qui ont survécu à l’holocauste. Dans les années 1960 et 1970, 25% des femmes autochtones ont été stérilisées* principalement contre leur gré ni leur consentement. Nous avons encore le courage d’avoir des bébés.

Les églises voulaient que les forces d’occupation aient des bébés pour créer plus de chrétiens. Maintenant, l’église est en train de perdre.

Il y a plus que suffisamment de nourriture pour nourrir tout le monde. Les oligarques la jette dans l’océan ou l’enfouisse sous terre pour affamer les gens à moins qu’ils ne paient pour en avoir.

Le mouvement suprématiste blanc ► WHITE POWER [même minoritaire] a le feu vert pour faire comme ils le souhaitent en toute impunité. [NdeJBL ► Il y a longtemps que Trump a choisi son Klan !]

Les suprématistes blancs reçoivent une formation militaire dans des camps aux États-Unis et au Canada.

Nous ne prenons pas parti car nous allons faire l’objet d’un renversement. Les forces de police locale dans nos communautés sont formées à utiliser des armes contre nous. Ils nous avertissent même qu’ils veulent attaquer notre noyau dur d’onkwehoneh ► Peuples naturels de l’île de la Grande Tortue. De tels traîtres seront traités… Comme il se doit !

Aux États-Unis et au Canada, il y a une haine entre les factions** de la population des « descendants » des colons. Nous n’apparaissons pas dans leurs protestations. Sauf si nous voulons être frappés et ensuite nous mettre à genoux afin qu’ils puissent nous battre. [NdJBL : Tendre la joue gauche, quoi]

Quand ils sont arrivés sales et affamés, nous leur avons donné des soins de santé et de la nourriture.

La création nous fournit tout. Le «jeu de pierre de pêche » ► ‘peach stone game’ [NdJBL : R71 m’informe à l’instant que  ce jeu est un « 421 » iroquois joué avec des noyaux de pêches de couleurs, il y a des paris. L’ancêtre du casino si on veut] démontre que si vous faites un effort, vous serez récompensé. Sinon, vous ne recevez rien.

Nous devenons comme les occupants illégaux qui souhaitent que les autres travaillent pour eux et qui pensent qu’ils doivent vivre [NdJBL : je l’ai compris dans le sens qu’ils ont un droit à vivre supérieur aux autres]. Nous avons besoin de notre propre économie pour obtenir un logement, de la nourriture, l’éducation et la médecine basique.

Buffy Sainte Marie a condamné le «racket de la guerre» dans cette vidéo ► https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=xjO4yPv24Pc

◄|►

*L’imposition de mesures contraceptives et de stérilisation : Pages 17, 18, 19 du PDF {N° 1} de l’essentiel de traduction en français du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation MEURTRE PAR DÉCRET – Le crime du génocide au Canada : Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païensDr. George Darby Senior, médecin missionnaire de l’église unifié du canada à Ed Martin de la Nation Hesquait, Bella Bella, Colomie Britannique, 1952.

**Par exemple ► Chomsky : « les antifas font un énorme cadeau à la droite » Par JeusseyDeSourceSûre Agoravox le 22 août 2017 : Noam Chomsky affirme que le mouvement antifasciste impliqué dans les affrontements de Charlottesville est « autodestructeur ». Il soutient que les principes de leur action sont faux et qu’il s’agit d’un « énorme cadeau fait à la droite ». URL de l’article sur Agoravox ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chomsky-les-antifas-font-un-enorme-196072

Dernier article de Mohawk Nation News du 24/08 traduit et publié par Résistance71 le 28/08Les scouts de l’Amérique par Mohawk Nation News via R71 & mon grain de sel…

►◄

Oui Mr. Kunstler ;

AMERIGO DOIT PARTIR ► AMERIGO DOIT PARTIR ! par Mohawk Nation News – Traduit et complété par JBL

Vous savez, le mercredi 16 août 2017, le chef de la minorité démocrate au Congrès, Nancy Pelosi (D-Cal), a découvert que le bâtiment du Capitole des États-Unis était infesté de statues de dignitaires confédérés.

Trente ans qu’elle marche dans ces salles marbrées et elle vient de le remarquer. Son annonce effrayée a réveillé le sénateur Cory Booker (D-NJ) qui naviguait dans ces mêmes salles depuis seulement quelques années. Il a rapidement introduit un projet de loi pour blackbouler les statues offensantes. Et, bien sûr, le groupe de sénateurs noirs du Congrès a également entonné une épiphanie de masse sur cette délégation en bronze et en pierre de démons blancs.

J’aimerais entendre un argument sur la raison pour laquelle le Monument de Washington devrait rester debout alors qu’il est voué à ce vilain esclavagiste doué d’un soldat rebelle, et cela concerne aussi le nom de la ville qui est le siège fédéral du gouvernement. Ou le District de Columbia (après Colomb, qui a entamé le génocide des Amérindiens). Ou l’Amérique, du nom d’Amerigo Vespucci, le méchant cartographe florentin qui a constaté que l’endroit appelé Brésil aujourd’hui n’était pas la côte est de l’Asie mais en fait un Nouveau Monde – et c’est là que tous nos ennuis ont commencé ! L’intégralité de l’article sur Le Saker Francophone ► http://lesakerfrancophone.fr/eclipse-totale de James H. Kunstler du 18/08/2017 Source ► Kunstler.com

Il y en a plein d’autres des monuments à la gloire de la suprématie blanche qui sont ignorés et laissés à l’admiration publique, comme par exemple le Mont Rushmore, qui est taillé dans la roche des collines noires sacrées des Lakota et dont l’architecte, Gutzon Borglum, était un membre du Ku Klux Klan, ainsi que la statue érigée en l’honneur du tueur d’Indiens Juan Rodriguez Cabrillo au Cabrillo National Monument de Point Loma en Californie. Les monuments sous forme de statues sont évidents. D’autres à la gloire de la suprématie blanche sont aussi faits de mots sur du papier et se trouvent dans des livres de droit rendant compte des décisions judiciaires publiés par le gouvernement des États-Unis, ainsi que dans les institutions que soutiennent ces comptes-rendus. Les décisions, leurs transcriptions et les institutions sont des “monuments de papier”, faits de concepts, de pratiques institutionnelles et de politiques fondées sur des notions et des doctrines de la suprématie blanche et chrétienne. Issu de l’article de Steven Newcomb du 30/052017 ► Johnson vs McIntosh, un monument de papier de la suprématie blanche…

Dans les Pères Fondateurs, il y avait le Andrew Jackson aussi ; Jackson est l’instigateur de l’Indian Removal Act ou loi sur la déportation des Indiens, qu’il fit voter et qui vit dans le temps, des centaines de milliers de membres des nations Seminole, Choctaw, Chicasaw, Cherokee, Black Hawk, être coercitivement déportés vers l’ouest du Mississippi, afin de s’emparer de leurs terres pour les colons voleurs et pilleurs de terres et de ressources. C’est çà l’héritage des États-Unis, c’est çà la toile de fond de l’empire ! Source Mohawk Nation News en français, traduction R71 ► PRÉDATEURS

C’est cela qu’on reproche à la MINORITÉ BLANCHE, à la RACE PARFAITE ; Vouloir continuer sur le même présupposé eugéniste, raciste, génocidaire et même ethnocidaire qu’en octobre 1492 avec votre  AMERICA FIRST pour les siècles et les siècles et en toute impunité !

Non, Paul Craig Roberts ;

Les esclaves (n’)ont (pas) été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées.

Seule une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves. Les esclaves ont été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées. Pour les Sudistes, l’esclavage était une institution héréditaire qui précédait l’existence du Sud [dans la confédération, NdT]. Lire l’intégralité de l’article de Paul Craig Roberts du 23 août 2017 source IPE sur Le Saker Francophonehttp://lesakerfrancophone.fr/la-guerre-civile-americaine-et-lesclavage

Vous rendez-vous bien compte de ce que vous écrivez ? Vous êtes juste en train de dire que longtemps avant l’existence des États-Unis et des État du Sud, les Européens ont amenés des esclaves au Nouveau Monde en tant que force de travail afin que les terres abondantes puissent être exploitées ! Donc, ce n’est pas de notre faute à vous, les Américains d’aujourd’hui, c’est la faute des Européens et surtout c’était pour notre « rêve américain » et comme l’a parfaitement analysé Steven Newcomb : Le style de vie américain est fondé sur un “rêve américain” impérialiste fait de richesses et de fortune obtenues au moyen d’un système de domination qui est utilisé pour abuser et profiter de la terre, des territoires et des eaux de nos nations originelles. Dans ce billet ► Les mots, la réalité et l’empire dans l’ère Trump est d’une très grande portée que vous devriez lire, le lien vers l’article original en anglais y figure, comme toujours, et Newcomb est un Universitaire, juriste indigène, chercheur et écrivain spécialiste en sémantique même.

Le problème n’est pas seulement qu’une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves, ce qui n’a pas l’air de vous déranger tant que ça d’ailleurs… Le problème, c’est que les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs sur ordre divin des hommes en jupe sont venus « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » et dès 1619, un évènement crucial qui jouera un rôle pour le développement de l’Amérique fut l’arrivée [NdJBL : Y sont venus tout seul, comme tenta de le justifier Ben Carson, Ministre du logement de Trump et descendant d’esclaves, puisque noir] d’Africains à Jamestown {Jamestown fondée en 1607 par des colons britanniques}. A peine 12 ans après la fondation de Jamestown, 20 Africains furent amenés en Virginie à bord d’un bateau hollandais d’abord engagés comme serviteurs à long terme avec possibilité de s’affranchir au bout de 4 à 7 ans ; puis devant l’exigence d’une main-d’œuvre plus importante, comme esclaves involontaires dans les années 1680.

Mais il faut aller jusqu’au bout de la démonstration ; Les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs, viennent (alors qu’on leur avait rien demandé) s’approprier des terres qu’ils ont déclarés Terra Nullius génocidant à tour de bras les peuples originels et affrètent des bateaux pour aller capturer des africains, comme Kunta Kinté de la tribu Mandingue au Sénégal par exemple, afin que les terres abondantes puissent être exploitées !

Et ça vous va ?

Et vous voulez continuer sur ce modèle ?

Et rien changer ?

Bah non ! Ça va pas être possible, on va pas vous laisser faire, justement !

Nous avons cracké les codes de l’esprit de l’homme blanc, de la doctrine chrétienne de la découverte et pour de plus en plus de gens blancs, comme moi, ou de toutes les couleurs croyants ou pas d’ailleurs, on s’en fout du moment qu’ils n’obligent personne à croire en leur Dieu ; l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales se tenant debout et main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre… Mère comme disent les Natifs.

JBL1960

Lectures connexes conseillées ;

La catégorie PEUPLES PREMIERS qui contient tous les billets depuis décembre 2015 pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents.

La page de mon blog qui contient tous les PDF à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratuitement pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents…

Extraits d’un entretien d’Howard Zinn au Boulder Colorado, traduction Résistance71 pour un changement de paradigme politique, parce que le Système est au-delà de toute rédemption ► Note du traducteur : Ces extraits font partie d’un entretien que l’historien Howard Zinn a eu sur la radio KGNU (Boulder et Denver) en Août 2002. Il y répondait à des questions d’un journaliste indépendant. Nous en avons traduit la teneur la plus importante à nos yeux.  ► https://resistance71.wordpress.com/2014/11/28/changement-de-paradigme-politique-le-systeme-est-au-dela-de-toute-redemption-howard-zinn/

Illustration issue de l’article original en anglais de Mohawk Nation News