Un Macron à l’Américaine…

Vous ne l’avez pas voulu ?

Mais vous l’aurez quand même !

Quiconque vote ou a voté pour le Système, vote pour que celui-ci continu…

Et encore, ce n’est qu’un amuse-bouche…

Fausse Bannière ► […] ► 3POINGS2CROCHETS

Rien de tel qu’un évènement bien sanglant, bien spectaculaire pour rallier à soi son peuple sur le chemin de la guerre…

Il n’y a pas de SOLUTIONS au sein du SYSTÈME, il n’y en a JAMAIS EU ;

Et il n’y en aura JAMAIS…

 ▼ LA SOLUTION C’EST… NOUS

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

Nous avons absolument le choix et le droit d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et c’est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux, et en n’excluant personne, qui se retrouveraient dans cette idée force pour : Ignorer le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui…

Sur ce blog concernant l’attentat terroriste « manipulé » du 11 septembre 2001 ;

11 Septembre 2001

Sur les traces de la fine équipe du 11

La vérité libèrera les peuples (Incluant la vidéo de D. Rumsfeld affirmant ne rien savoir sur l’effondrement à la vitesse de la chute libre du WTC7 qui n’a pourtant été frappé par aucun avion, alors qu’à la TV Zunienne on parle d’un ordre d’évacuation car il doit être « tiré ») ; Mais c’est nous les vilains conspis !!!

PDF N° 39 de 34 pages + Addendum de mai 2018Au sujet d’un 11 septembre nucléaire

À l’heure où l’on comprend que le peuple Kurde qui s’essayait au Confédéralisme Démocratique comme l’avait défini Abdullah Öcalan (emprisonné à vie) en 2011 dans son Manifeste, en version PDF N° 24 de 18 pages ► Manifeste pour un Confédéralisme Démocratique a été trahi et est en passe de disparaitre : Avec le vote au referendum kurde à venir (NdT : en Irak le 25 septembre), plusieurs choses sont claires, “claires comme du jus de chaussettes” comme on dit. Après tout, tout le monde aime bien les Kurdes, les gens les plus charmants et gentils de la planète. Est-ce pour ça que les Turcs les ont massacrés ou que Bagdad est sens dessus-dessous à ce sujet ou pourquoi, lorsqu’on remonte un peu dans le temps, le président américain George H.W Bush (le père) a permis à un Saddam Hussein vaincu de gazer à mort 30 000 Kurdes avec l’accord tacite des Américains ?

Peut-être que ce n’est pas en fait le peuple kurde  en lui-même, mais quelque chose d’autre. Nous allons analyser ce vote à venir et ceux qui sont impliqués derrière le rideau. Commençons. Source Gordon Duff sur Veterans Today traduit par Résistance71

Démocratie j’écris ton N.O.M. ;

Et après le discours de Trump à l’ONU, qui met à jour sa « posture guerrière » alors que les Natifs l’avaient dénoncés dès mars dernier : Le président américain Trump se positionne pour une guerre avec la Chine au sujet de la Corée du Nord. Il a dit de manière implicite : “Nous devons 1700 milliards de dollars à la Chine et nous ne paierons rien de cela. Nous sommes plus puissants qu’eux et nous allons les forcer à faire ce que nous voulons en rapport avec la Corée du Nord. Ils feront ce qu’on leur dit de faire ou on va les atomiser.”  Pour lire l’intégralité de l’analyse ► L’occupation militaire du Canada dénoncée par Mohawk Nation News

Certains dénoncent sa promesse d’un « Carnage américain »  ► Par Pepe Escobar source Asia Times Traduction Entelkia du 21 septembre 2017

Démasqué : La doctrine Trump promet un carnage au nouvel axe du mal ;

Ce n’était pas un « discours profondément philosophique ». Et pas, non plus, une démonstration de « réalisme fondé sur des principes » – comme l’a dit la Maison-Blanche. Le discours du président Trump à l’ONU a été un « carnage américain », pour emprunter une phrase au rédacteur de discours nativiste Stephen Miller.

Il faut se laisser le temps de bien réaliser l’énormité de ce qui s’est passé. Lentement. Le président des USA, face à la bureaucratie hypertrophiée qui passe pour « la communauté internationale », a menacé « d’effacer de la carte » l’intégralité de la République populaire démocratique de Corée (25 millions d’habitants). Et tant pis pour les millions de dommages collatéraux sud-coréens qui y resteraient. Lire l’intégralité de l’article ► http://www.entelekheia.fr/demasque-doctrine-de-trump-promet-carnage-nouvel-axe-mal/

Démocratie je crie ton N.O.M. !

Et  dans le même temps, certains réalisent que Jamie « Mad Dog On The Line » Mattis, ou le « Moine Soldat » est bien le « Cheval Noir de Troie » annoncé [NdJBL : Argumenté précisément dans mon dossier sur le 11/09/2001 et par Gordon Duff] pour tirer les ficelles de la marionnette Trump ► L’armée américaine sort de l’ombre ! Source la Revue de Presse de  Moon Of Alabama du 19 septembre 2017 via Les 7 du Québec qui produit sa propre analyse et je ne relève, pour ma part ici, que le sujet de l’article à savoir ;

Trump était considéré comme le candidat à la présidence susceptible de mener une politique étrangère moins interventionniste. Cet espoir s’est évanoui. L’insurrection qui a amené Trump au sommet a été vaincue par une campagne de contre-insurrection dirigée par l’armée américaine, (la première qu’elle réussit). L’armée a pris le contrôle du fonctionnement de la Maison-Blanche et elle prend maintenant le contrôle de sa politique.

Elle parfait l’instruction de Trump sur le mondialisme et sur le rôle « indispensable» qu’il faut y jouer. Trump ne se montrait pas assez coopératif, alors il a fallu le rééduquer :

Lorsqu’il était informé des nouveaux postes diplomatiques, militaires et de renseignement, le nouveau président mettait souvent en doute leur nécessité. Le secrétaire à la Défense, Jim Mattis, et le secrétaire d’État Rex Tillerson ont organisé la session du 20 juillet pour lui démontrer la nécessité de continuer à maintenir des avant-postes lointains, et ils ont utilisé dans ce but des cartes et des documents d’une manière qui plairait à l’homme d’affaires devenu politicien. Lire l’intégralité de l’article sur Les 7 du Québec ► http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/larmee-americaine-sort-de-lombre/

►◄

Je fais partie de ceux qui pensent que les descendants des colons envahisseurs/exterminateurs sont des occupants illégaux et que cet Empire anglo-américano-christo-sioniste est un empire faussaire, et qu’un empire sans terre, puisque les Nations premières n’ont jamais cédé un pouce de terre JAMAIS nulle part, est un empire à terre. Et tant que les descendants des colons ne se tourneront pas vers les descendants des Natifs, et Peuples originels pour enclencher un nouveau paradigme, sans dieux ni maitres et SANS ARMES ni haine ni violence ; Rien ne changera et donc l’Amérique moderne continuera à génocider tout ce qui bouge en se considérant la Nation Exceptionnelle, Indispensable et « Supérieure » puisque « l’idée de dominer le monde est presque dans son ADN » dixit le Kissinger le 1er juillet dernier…

Et je clos le sujet en vous proposant de lire le dernier article de John Pilger sur Résistance71 ou sur l’article source de traduction Le Grand Soir

 Assassiner l’histoire de John Pilger le 21 septembre 2017

La vérité officielle est souvent une puissante illusion

L’un des « événements » les plus en vogue de la télévision américaine,  The Vietnam War (La guerre du Vietnam), a débuté sur la chaîne de télévision PBS. Les auteurs sont Ken Burns et Lynn Novick. Acclamé pour ses documentaires sur la guerre de Sécession, la Grande Dépression et l’histoire du jazz, Burns dit que ses films sur le Vietnam « vont encourager notre pays à commencer à parler et à réfléchir sur la guerre du Vietnam d’une manière entièrement nouvelle ».

Dans une société souvent dépourvue de mémoire historique et en proie à la propagande sur son « exceptionnalisme », la guerre du Vietnam « entièrement nouvelle » de Burns est présentée comme une « œuvre historique épique ». Sa campagne de publicité luxueuse fait la promotion de son plus grand bailleur de fonds, Bank of America, qui, en 1971, a été incendié par les étudiants de Santa Barbara, en Californie, comme symbole de la guerre haïe au Vietnam.

M. Burns dit qu’il est reconnaissant envers « toute la famille de Bank of America », qui « a longtemps soutenu les anciens combattants de notre pays ». Bank of America était le soutien d’une entreprise à une invasion qui a peut-être tué jusqu’à quatre millions de Vietnamiens et a ravagé et empoisonné une terre autrefois fertile. Plus de 58 000 soldats américains ont été tués, et on estime qu’environ autant se seraient suicidés.

J’ai regardé le premier épisode à New York. Dès le départ, il ne laisse planer aucun doute sur ses intentions. Le narrateur dit que la guerre « a été déclenchée de bonne foi par des gens décents à cause de malentendus fatals, d’une confiance excessive des Américains et de malentendus liés à la guerre froide ».

Lire l’intégralité de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/09/23/quand-lempire-assassine-bien-lhistoire-john-pilger/

L’analyse est encore une fois au scalpel, puisque Pilger parle ici d’un sujet qu’il maitrise parfaitement, la guerre du Vietnam, et si l’on comprend bien que le but de l’Exceptionnalistan est de pousser toujours plus loin à la guerre perpétuelle, avec la Corée du Nord, l’Iran, la Syrie, voire la Chine, la Russie et What Else ? On peut regretter que Pilger, une fois encore, n’appelle pas au BOYCOTT TOTAL mais au contraire, trouve l’idée, pas si mauvaise des appels à « destituer Trump, un menteur et un fasciste ». Son message [Michael Moore] semblait être que si vous vous bouchez le nez et votez pour Hillary Clinton, la vie serait à nouveau prévisible.

Conseil de lecture, PDF N° 29 de 11 pages du discours du Pr. Antony Sutton à Miami Beach le 15 août 1972 « Le meilleur ennemi qu’on puisse acheter » tenu sous la présidence Nixon et Sutton était encore à ce moment là un conservateur convaincu, qui essayait de faire corriger la déviance du système dans lequel il croyait encore. Comme d’ailleurs, Paul Craig Roberts qui un temps rejoignait aussi bien Zinn que Sutton sur la falsification de l’histoire, ici. Pour finalement se convaincre, et tenter de nous convaincre, qu’il n’y a d’autre possibilité qu’en réformant le système et en opérant d’importantes purges… Alors que nous le voyons bien au contraire qu’il n’y a aucune solution au sein du système, et que le maintenir en vie, le nourrir par la votation notamment ne sert et ne change rien, pour nous les peuples, sinon à continuer à vivre sous l’oppression, la coercition, et la menace de la guerre perpétuelle y compris thermonucléaire ! Comme le précise Résistance71 : Au delà de la révélation sans équivoque que l’occident à construit financièrement et technologiquement l’URSS dès 1917 et ce jusqu’à au moins la guerre du Vietnam, ce témoignage vaut également pour évaluer l’évolution de la conscience politique de quelqu’un comme le professeur Sutton.

Et c’est avec regret que je constate que John Pilger n’arrive pas à rompre avec le système, qu’il sait pourtant irrécupérable et que ce soit avec Trump ou Killary…

NON DE N.O.M. ! Et la preuve par Macron !

Pendant ce temps là, en France, notre Zident qui s’est auto-proclamé Dieu de l’Olympe « Jupiter 1er » après avoir obtenu ses Jeux Olympiques à Paris en 2024 promulgue notre petite mort sur ordonnance et à l’américaine surtout ;

La mise en scène à l’américaine de la signature par Macron de la loi de moralisation

LE SCAN POLITIQUE – Comme François Hollande, Donald Trump et plusieurs présidents américains avant lui, le chef de l’État a convoqué la presse dans son bureau pour assister à la ratification du texte sur la confiance dans la vie politique.

La communication par l’image se poursuit. Ce vendredi matin, Emmanuel Macron a décidé de rompre avec l’indifférence générale qui entoure traditionnellement la ratification des textes de loi par le président de la République. Ainsi, le chef de l’État a convoqué la presse dans son bureau à l’Élysée pour qu’elle assiste à la signature et à la promulgation de la fameuse loi sur la confiance dans la vie politique. Une mise en scène savamment préparée, puisqu’un communiqué avait été envoyé aux rédactions dès jeudi après-midi. Entouré de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, ainsi que du secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, Emmanuel Macron s’est félicité d’avoir appliqué un point important de son programme, martelé durant la campagne présidentielle.

Source Le Figaro ► http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/09/15/25001-20170915ARTFIG00142-la-mise-en-scene-a-l-americaine-de-la-signature-par-macron-de-la-loi-de-moralisation.php

Code du travail : Macron a signé les ordonnances en direct

Le président Macron a évoqué une réforme d’une «ampleur» sans précédent «sous la Ve République».

Emmanuel Macron a signé ce vendredi les ordonnances réformant le droit du travail. Comme la semaine dernière pour les lois de moralisation de la vie politique, l’Elysée a mis en scène ce moment. Le président a été filmé en direct signant les textes contre lesquels les syndicats ont encore manifesté la veille et contre lesquels Jean-Luc Mélenchon appelle à un rassemblement ce samedi. Source Le Parisien ► http://www.leparisien.fr/politique/code-du-travail-macron-signe-les-ordonnances-en-direct-22-09-2017-7278582.php

Vous pouvez suivre en direct le Circus Politicus sur les manifestations contre la réforme du Code du Travail ► http://www.lemonde.fr/politique/live/2017/09/23/suivez-en-direct-la-mobilisation-de-la-france-insoumise-contre-la-reforme-du-code-du-travail_5190194_823448.html

Retirons-leur notre consentement !

NON c’est NON ; Non, ça veut pas dire oui !

Si nous leur retirons notre consentement, nous cessons d’être complices et tout s’arrête pour eux, et tout commence pour nous qui affutons notre réflexion ;

Nous n’avons pas besoin d’eux ► Faramineuse consultation sur l’avenir… Le Père Peinard 1896  et l’optimisme du Père Peinard, rejoint ici totalement les réflexions optimistes historiques et politiques de l’historien engagé, Howard Zinn qui lui affirmait que l’on ne pouvait être neutre dans un train en marche en version PDF N° 34 de 63 pages.

Peu encore, mais toujours plus nombreux, nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales se tenant debout et main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre…

Aussi, ne désespérons pas…

JBL1960