Réflexions optimistes de l’historien engagé Howard Zinn, version PDF réalisée par JBL1960

Vous ne pouvez pas être neutre dans un train en marche…

Réflexions optimistes historiques & politiques d’un historien engagé

Howard Zinn (1922 – 2010)

“Ce que l’histoire révisionniste nous enseigne est que notre inertie de citoyens a abandonné le pouvoir politique à une élite et a coûté au monde environ 200 millions de vies humaines entre 1820 et 1975. Ajoutons à cela la misère non dite des camps de concentration, des prisonniers politiques, de l’oppression et de l’élimination de ceux qui essaient de faire parvenir la vérité en pleine lumière… Arrêtons le cercle infernal du pillage et des récompenses immorales et les structures élitistes s’effondreront. Mais pas avant que la majorité d’entre nous trouve le courage moral et la force intérieure de rejeter le jeu frauduleux qu’on nous fait jouer et de le remplacer par les associations volontaires ou des sociétés décentralisées, ne s’arrêteront le pillage et le massacre.”

Antony Sutton, historien, et professeur de sciences politiques, Stanford U, 1977

C’est grâce à Résistance71 qui m’a donnée à lire et à réunifier leurs traductions et publications depuis 2012 de cette personnalité à contre-courant que fut Howard Zinn que je suis heureuse de vous proposer ce 34ème PDF de 63 pages ;

VOUS NE POUVEZ PAS ÊTRE NEUTRE DANS UN TRAIN EN MARCHE

Et présenté comme suit ;

1 – Sur la spoliation de l’Histoire ► Page 7

2 – L’histoire radicale

1ère Partie ► Page 12

2ème Partie ► Page 18

3 – Violence et nature humaine ► Page 24

4 – L’obéissance civile ► Page 32

5 – Christophe Colomb

1ère Partie ► Page 39

2ème Partie ► Page 46

6 – Réflexions optimistes d’un historien engagé ► Page 55

En pages 4 et 5, j’ai rajouté ma vision d’Howard Zinn,  celle du pilote bombardant Royan le 15 avril 1945, ville que je connais bien et dans laquelle je me promène très souvent et où l’ombre de Zinn me remet à chaque fois en mémoire le fait qu’il y fut utilisé, pour la toute première fois de l’essence gélifiée, substance alors nouvelle connue aujourd’hui sous le nom de napalm… Et à la louche, car les « alliés » ont testé là leurs armes de mort, à l’aveugle… Howard Zinn est revenu à Royan quelques années plus tard pour recueillir à la bibliothèque les interrogations suscitées par cette libération d’une violence étonnante. Source ► http://www.c-royan.com/arts-culture/litterature/livres-et-auteurs/1365-la-bombe.html

R71 m’a fournie de nombreuses photos et j’ai eu plaisir à les placer pour prolonger, de son regard pétillant et malicieux son propos ou sa réflexion. Et je vous livre la conclusion de la présentation faite par R71 d’Howard Zinn : Connaître la véritable histoire des États-Unis, permet de comprendre le monde moderne, de comprendre le présent et d’anticiper le futur pour un monde meilleur où les peuples reprendront leur droit et où l’oligarchie cessera d’exister.

Nous sommes tous des Howard Zinn ou devrions l’être !

Au travail !

Résistance71

Et rien n’est plus vrai aujourd’hui, n’est-ce-pas ?

D’ailleurs, vous pouvez lire en complément de lecture, ma publication du jour ► Dans les temps de Trumperie universelle… Car il y est question, comme le dit le Pr. Antony Sutton dans la citation qui introduit ce PDF un autre historien et personnalité à contre-courant, de ceux qui essaient de faire parvenir la vérité en pleine lumière…

Dans le chapitre 3 : Violence & Nature humaine, à la page 28 sont cités le Pr. Jean-Paul Demoule et la paléontologue et archéologue Marylène Patou-Mathis.

Vous pouvez retrouver les travaux de recherche du Pr. Jean-Paul Demoule dans ce PDF N° 7 de 21 pages « La France amnésique au passé réglementé, ou comment retrouver l’histoire de France » ;

Les billets qui traitent des livres et travaux de recherche de Marilène Patou-Mathis ; https://jbl1960blog.wordpress.com/?s=Maryl%C3%A8ne+Patou+Mathis

Bien sûr, vous pouvez consulter, lire, télécharger et/ou imprimer GRATUITEMENT toutes les versions PDF dans cette page dédiée de mon blog ► LES PDF DE JBL1960…

JBL1960

 

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur « Réflexions optimistes de l’historien engagé Howard Zinn, version PDF réalisée par JBL1960 »

  1. Précisions d’Howard Zinn sur Thomas Jefferson, l’un des Pères Fondateurs, légèrement esclavagiste, mais à l’insu de son plein gré ;
    Dans son « Histoire populaire des États-Unis », Zinn dit ceci sur Jefferson :
    « Thomas Jefferson avait écrit un paragraphe de la déclaration [d’indépendance] accusant le roi d’Angleterre de faire transporter des esclaves depuis l’Afrique vers les colonies et de « supprimer toute tentative législative d’interdire ou de restreindre ce commerce exécrable ». Le dégoût personnel de Jefferson pour l’esclavage devant être mis en parallèle du fait qu’il a lui-même possédé des centaines d’esclaves et ce jusqu’au jour de sa mort.. »
    [édition anglaise p.72]
    La convention constitutionnelle des tous nouveaux États-Unis d’Amérique sous la houlette des « pères fondateurs » dont Jefferson, entre autre, faisait partie, avait laissé 4 groupes de personnes hors du coup : les esclaves, les serviteurs contractés, les femmes et les hommes sans propriété… Ainsi la constitution n’a pas représenté les intérêts de ces groupes.
    Il dit aussi ceci de Jefferson (p.126) :
    « Quand Jefferson doubla la taille de la nation avec le rachat des territoires de Louisiane à la France en 1803, étendant ainsi la frontière occidentale des Apalaches au-delà du Mississippi et jusqu’aux montagnes rocheuses, il pensa que les Indiens pourraient bouger là-bas. Il proposa au congrès que les Indiens soient encouragés à aller s’installer sur de plus petits lopins de terre et de commencer l’agriculture et qu’ils devraient être encouragés à faire du commerce avec les blancs et ainsi les forcer à la dette, pour qu’ils puissent payer ces dettes au moyen de leurs terres… »
    C’était çà Jefferson, et la très vaste majorité des « pères fondateurs ».
    De plus durant la guerre de sécession entre 1861 et 1865, jamais autant de terres ne furent volées aux natifs que durant cette période, ce fut l’hallali… Tout cela se fit sous le soi-disant « gentil » Lincoln…
    Extrait de ce billet, qui traite largement de Zinn ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/23/revolution-nous-dabord/

    J'aime

    1. Un complément essentiel de Zinn sur la Constitution des É-U, source R71 : Voici ce que dit Zinn au sujet de la constitution des États-Unis (source : Ibid, p.99)
      « Ainsi, la constitution illustre la complexité du système américain : elle sert les intérêts d’une riche élite, mais aussi en fait suffisamment pour les petits propriétaires terriens, les artisans et fermiers aux revenus moyens, afin de construire une large base de soutien. Les gens assez prospères qui constituent cette base de soutien sont des tampons contre les noirs, les Indiens, et les blancs pauvres. Ils permettent à l’élite de maintenir le contrôle en exerçant le minimum de coercition, un maximum de loi, le tout rendu agréable au palais par la fanfare patriotique et la notion d’unité. »

      Rien n’est plus vrai, notamment avec cette toute dernière info sur la Trumperie universelle ; http://www.tvanouvelles.ca/2017/09/13/le-congres-somme-trump-de-condamner-les-groupes-supremacistes-blancs

      J'aime

  2. Cette vidéo que R71 avait mis en section com de leur dernière publication de Zinn, et chapitre 6 du PDF ;
    Excellent entretien de plus de 2 heures d’Etienne Chouard sur ThinkerView. Un Chouard qui parle de plus en plus d’anarchie, se qualifie lui-même d’anarchiste à un moment de l’entretien. Il est maintenant plus explicite pour situer son concept de « citoyen constituant » et définit plus une société fédéraliste de style proudhonien, tout en restant malgré tout réformiste sur des questions essentielles comme la question « monétaire »… Nous sommes plus radicaux que lui, mais il y vient gentiment…

    5 août 2017

    https://thinkerview.com/etienne-chouard/

    Perso, je préfère plus rien dire sur Chouard.
    Bon y sait même pas que j’existe alors, ça lui fera surement aucune peine…
    Jo

    J'aime

  3. Pascot dans tous ses États, il démontre par cette interview ce que l’on dit, et qui est parfaitement explicite dans ce PDF à savoir que notre problème n’est pas la désobéissance civile, mais l’obéissance civile, entre autres !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s