MINORITÉ BLANCHE par Mohawk Nation News traduction & analyse de JBL1960

Pour une décolonisation concertée ;

C’est « l’Esprit de l’homme blanc » qui doit partir…

Et là, on comprend que ce n’est pas gagné !

Surtout à lire aussi bien James Howard Kunstler que Paul Craig Roberts et je vous explique, en détail pourquoi après l’article de Kahentinetha de Mohawk Nation News du 26 août dernier que je viens de traduire de l’anglais en français ▼

MINORITÉ BLANCHE

Mohawk Nation News | 27/08/2017 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/08/26/white-minority/

Le 16 décembre 1773, les occupants (illégaux) ont déclaré qu’ils étaient des Mohawks pour ne pas payer les taxes britanniques.  Ils se sont habillés de nos vêtements et ont jeté du thé dans le port de Boston. Les soldats britanniques ne pouvaient rien faire. Le roi George n’avait la souveraineté que sur son pays et son peuple.

Ils ont chanté, qu’ils étaient les Fils de la Liberté, qui était, elle, une mère de clan Mohawk.

Les envahisseurs coloniaux de l’hémisphère occidental se disent américains pour faire une fausse affirmation à l’Ouest. Ils ont dit que les monarques européens n’avaient aucune souveraineté sur eux. Tout le monde sait que seuls les peuples originels (Les Natifs) sont souverains.

Tout est «en dieu, nous avons confiance» et cela démontre bien qu’il n’y a jamais eu de séparation de l’Église et l’État. Dans leurs cours d’amirauté, ils jurent toujours sur la Bible. Le droit et la religion sont dans la même salle d’audience.

Aujourd’hui, la race blanche craint une réaction négative pour les horreurs qu’elle a infligées aux personnes de couleur. Maintenant, leur population diminue. La stérilité finira par affecter leur contrôle sur le complexe militaro-industriel.

Leur faiblesse pour les perversions sexuelles n’est pas propice à la procréation. Les cliniques de fertilisation in vitro sont florissantes. Les produits pharmaceutiques nous poussent vers des produits chimiques toxiques.

Nous sommes les descendants des 4% qui ont survécu à l’holocauste. Dans les années 1960 et 1970, 25% des femmes autochtones ont été stérilisées* principalement contre leur gré ni leur consentement. Nous avons encore le courage d’avoir des bébés.

Les églises voulaient que les forces d’occupation aient des bébés pour créer plus de chrétiens. Maintenant, l’église est en train de perdre.

Il y a plus que suffisamment de nourriture pour nourrir tout le monde. Les oligarques la jette dans l’océan ou l’enfouisse sous terre pour affamer les gens à moins qu’ils ne paient pour en avoir.

Le mouvement suprématiste blanc ► WHITE POWER [même minoritaire] a le feu vert pour faire comme ils le souhaitent en toute impunité. [NdeJBL ► Il y a longtemps que Trump a choisi son Klan !]

Les suprématistes blancs reçoivent une formation militaire dans des camps aux États-Unis et au Canada.

Nous ne prenons pas parti car nous allons faire l’objet d’un renversement. Les forces de police locale dans nos communautés sont formées à utiliser des armes contre nous. Ils nous avertissent même qu’ils veulent attaquer notre noyau dur d’onkwehoneh ► Peuples naturels de l’île de la Grande Tortue. De tels traîtres seront traités… Comme il se doit !

Aux États-Unis et au Canada, il y a une haine entre les factions** de la population des « descendants » des colons. Nous n’apparaissons pas dans leurs protestations. Sauf si nous voulons être frappés et ensuite nous mettre à genoux afin qu’ils puissent nous battre. [NdJBL : Tendre la joue gauche, quoi]

Quand ils sont arrivés sales et affamés, nous leur avons donné des soins de santé et de la nourriture.

La création nous fournit tout. Le «jeu de pierre de pêche » ► ‘peach stone game’ [NdJBL : R71 m’informe à l’instant que  ce jeu est un « 421 » iroquois joué avec des noyaux de pêches de couleurs, il y a des paris. L’ancêtre du casino si on veut] démontre que si vous faites un effort, vous serez récompensé. Sinon, vous ne recevez rien.

Nous devenons comme les occupants illégaux qui souhaitent que les autres travaillent pour eux et qui pensent qu’ils doivent vivre [NdJBL : je l’ai compris dans le sens qu’ils ont un droit à vivre supérieur aux autres]. Nous avons besoin de notre propre économie pour obtenir un logement, de la nourriture, l’éducation et la médecine basique.

Buffy Sainte Marie a condamné le «raquette de la guerre» dans cette vidéo ► https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=xjO4yPv24Pc

◄|►

*L’imposition de mesures contraceptives et de stérilisation : Pages 17, 18, 19 du PDF {N° 1} de l’essentiel de traduction en français du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation MEURTRE PAR DÉCRET – Le crime du génocide au Canada : Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païensDr. George Darby Senior, médecin missionnaire de l’église unifié du canada à Ed Martin de la Nation Hesquait, Bella Bella, Colomie Britannique, 1952.

**Par exemple ► Chomsky : « les antifas font un énorme cadeau à la droite » Par JeusseyDeSourceSûre Agoravox le 22 août 2017 : Noam Chomsky affirme que le mouvement antifasciste impliqué dans les affrontements de Charlottesville est « autodestructeur ». Il soutient que les principes de leur action sont faux et qu’il s’agit d’un « énorme cadeau fait à la droite ». URL de l’article sur Agoravox ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chomsky-les-antifas-font-un-enorme-196072

Dernier article de Mohawk Nation News du 24/08 traduit et publié par Résistance71 le 28/08Les scouts de l’Amérique par Mohawk Nation News via R71 & mon grain de sel…

►◄

Oui Mr. Kunstler ;

AMERIGO DOIT PARTIR ► AMERIGO DOIT PARTIR ! par Mohawk Nation News – Traduit et complété par JBL

Vous savez, le mercredi 16 août 2017, le chef de la minorité démocrate au Congrès, Nancy Pelosi (D-Cal), a découvert que le bâtiment du Capitole des États-Unis était infesté de statues de dignitaires confédérés.

Trente ans qu’elle marche dans ces salles marbrées et elle vient de le remarquer. Son annonce effrayée a réveillé le sénateur Cory Booker (D-NJ) qui naviguait dans ces mêmes salles depuis seulement quelques années. Il a rapidement introduit un projet de loi pour blackbouler les statues offensantes. Et, bien sûr, le groupe de sénateurs noirs du Congrès a également entonné une épiphanie de masse sur cette délégation en bronze et en pierre de démons blancs.

J’aimerais entendre un argument sur la raison pour laquelle le Monument de Washington devrait rester debout alors qu’il est voué à ce vilain esclavagiste doué d’un soldat rebelle, et cela concerne aussi le nom de la ville qui est le siège fédéral du gouvernement. Ou le District de Columbia (après Colomb, qui a entamé le génocide des Amérindiens). Ou l’Amérique, du nom d’Amerigo Vespucci, le méchant cartographe florentin qui a constaté que l’endroit appelé Brésil aujourd’hui n’était pas la côte est de l’Asie mais en fait un Nouveau Monde – et c’est là que tous nos ennuis ont commencé ! L’intégralité de l’article sur Le Saker Francophone ► http://lesakerfrancophone.fr/eclipse-totale de James H. Kunstler du 18/08/2017 Source ► Kunstler.com

Il y en a plein d’autres des monuments à la gloire de la suprématie blanche qui sont ignorés et laissés à l’admiration publique, comme par exemple le Mont Rushmore, qui est taillé dans la roche des collines noires sacrées des Lakota et dont l’architecte, Gutzon Borglum, était un membre du Ku Klux Klan, ainsi que la statue érigée en l’honneur du tueur d’Indiens Juan Rodriguez Cabrillo au Cabrillo National Monument de Point Loma en Californie. Les monuments sous forme de statues sont évidents. D’autres à la gloire de la suprématie blanche sont aussi faits de mots sur du papier et se trouvent dans des livres de droit rendant compte des décisions judiciaires publiés par le gouvernement des États-Unis, ainsi que dans les institutions que soutiennent ces comptes-rendus. Les décisions, leurs transcriptions et les institutions sont des “monuments de papier”, faits de concepts, de pratiques institutionnelles et de politiques fondées sur des notions et des doctrines de la suprématie blanche et chrétienne. Issu de l’article de Steven Newcomb du 30/052017 ► Johnson vs McIntosh, un monument de papier de la suprématie blanche…

Dans les Pères Fondateurs, il y avait le Andrew Jackson aussi ; Jackson est l’instigateur de l’Indian Removal Act ou loi sur la déportation des Indiens, qu’il fit voter et qui vit dans le temps, des centaines de milliers de membres des nations Seminole, Choctaw, Chicasaw, Cherokee, Black Hawk, être coercitivement déportés vers l’ouest du Mississippi, afin de s’emparer de leurs terres pour les colons voleurs et pilleurs de terres et de ressources. C’est çà l’héritage des États-Unis, c’est çà la toile de fond de l’empire ! Source Mohawk Nation News en français, traduction R71 ► PRÉDATEURS

C’est cela qu’on reproche à la MINORITÉ BLANCHE, à la RACE PARFAITE ; Vouloir continuer sur le même présupposé eugéniste, raciste, génocidaire et même ethnocidaire qu’en octobre 1492 avec votre  AMERICA FIRST pour les siècles et les siècles et en toute impunité !

Non, Paul Craig Roberts ;

Les esclaves (n’)ont (pas) été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées.

Seule une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves. Les esclaves ont été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées. Pour les Sudistes, l’esclavage était une institution héréditaire qui précédait l’existence du Sud [dans la confédération, NdT]. Lire l’intégralité de l’article de Paul Craig Roberts du 23 août 2017 source IPE sur Le Saker Francophonehttp://lesakerfrancophone.fr/la-guerre-civile-americaine-et-lesclavage

Vous rendez-vous bien compte de ce que vous écrivez ? Vous êtes juste en train de dire que longtemps avant l’existence des États-Unis et des État du Sud, les Européens ont amenés des esclaves au Nouveau Monde en tant que force de travail afin que les terres abondantes puissent être exploitées ! Donc, ce n’est pas de notre faute à vous, les Américains d’aujourd’hui, c’est la faute des Européens et surtout c’était pour notre « rêve américain » et comme l’a parfaitement analysé Steven Newcomb : Le style de vie américain est fondé sur un “rêve américain” impérialiste fait de richesses et de fortune obtenues au moyen d’un système de domination qui est utilisé pour abuser et profiter de la terre, des territoires et des eaux de nos nations originelles. Dans ce billet ► Les mots, la réalité et l’empire dans l’ère Trump est d’une très grande portée que vous devriez lire, le lien vers l’article original en anglais y figure, comme toujours, et Newcomb est un Universitaire, juriste indigène, chercheur et écrivain spécialiste en sémantique même.

Le problème n’est pas seulement qu’une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves, ce qui n’a pas l’air de vous déranger tant que ça d’ailleurs… Le problème, c’est que les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs sur ordre divin des hommes en jupe sont venus « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » et dès 1619, un évènement crucial qui jouera un rôle pour le développement de l’Amérique fut l’arrivée [NdJBL : Y sont venus tout seul, comme tenta de le justifier Ben Carson, Ministre du logement de Trump et descendant d’esclaves, puisque noir] d’Africains à Jamestown {Jamestown fondée en 1607 par des colons britanniques}. A peine 12 ans après la fondation de Jamestown, 20 Africains furent amenés en Virginie à bord d’un bateau hollandais d’abord engagés comme serviteurs à long terme avec possibilité de s’affranchir au bout de 4 à 7 ans ; puis devant l’exigence d’une main-d’œuvre plus importante, comme esclaves involontaires dans les années 1680.

Mais il faut aller jusqu’au bout de la démonstration ; Les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs, viennent (alors qu’on leur avait rien demandé) s’approprier des terres qu’ils ont déclarés Terra Nullius génocidant à tour de bras les peuples originels et affrètent des bateaux pour aller capturer des africains, comme Kunta Kinté de la tribu Mandingue au Sénégal par exemple, afin que les terres abondantes puissent être exploitées !

Et ça vous va ?

Et vous voulez continuer sur ce modèle ?

Et rien changer ?

Bah non ! Ça va pas être possible, on va pas vous laisser faire, justement !

Nous avons cracké les codes de l’esprit de l’homme blanc, de la doctrine chrétienne de la découverte et pour de plus en plus de gens blancs, comme moi, ou de toutes les couleurs croyants ou pas d’ailleurs, on s’en fout du moment qu’ils n’obligent personne à croire en leur Dieu ; l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales se tenant debout et main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre… Mère comme disent les Natifs.

JBL1960

Lectures connexes conseillées ;

La catégorie PEUPLES PREMIERS qui contient tous les billets depuis décembre 2015 pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents.

La page de mon blog qui contient tous les PDF à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratuitement pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents…

Extraits d’un entretien d’Howard Zinn au Boulder Colorado, traduction Résistance71 pour un changement de paradigme politique, parce que le Système est au-delà de toute rédemption ► Note du traducteur : Ces extraits font partie d’un entretien que l’historien Howard Zinn a eu sur la radio KGNU (Boulder et Denver) en Août 2002. Il y répondait à des questions d’un journaliste indépendant. Nous en avons traduit la teneur la plus importante à nos yeux.  ► https://resistance71.wordpress.com/2014/11/28/changement-de-paradigme-politique-le-systeme-est-au-dela-de-toute-redemption-howard-zinn/

Illustration issue de l’article original en anglais de Mohawk Nation News

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités