Ignorer le système : conseils aux gens ciblés ► TOUT LE MONDE !

Ignorer l’État et ses institutions ►

Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Dans son livre « Le bouclier du lanceur d’alerte » entièrement traduit en français par Résistance71 et dont j’ai réalisé la mise en PDF  ► Le bouclier du lanceur d’alerte, PDF de 70 pages et introduit par ce billet de blog, ; Kevin Annett nous explique que si la vérité libèrera les peuples, à tout jamais, cela n’est pas un boulot conventionnel, avec des horaires et un vie plan-plan… Nan, travailler à faire éclater la vérité, c’est prendre le risque d’être harcelé moralement et attaqué physiquement…

Rappelez-vous d’Udo

Kevin Annett est le co-fondateur du Tribunal Internationnal pour les Disparus du Canada (TIDC) et c’est grâce à sa ténacité, son courage à dénoncer sans failles, sans relâche le génocide et le Meurtre Par Décret plus spécifiquement dans les Pensionnats pour Indiens au Canada, en publiant le Contre-rapport de la « Commission Vérité et Réconciliation », Murder By Decree en conjonction avec des Commissions Citoyennes d’Enquête préalables, contre-rapport que Résistance71 a partiellement traduit (mais substantiellement) en français et que j’ai réunifié dans une version PDF de 58 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf

Il est à même de donner des conseils aux gens ciblés qui dénoncent le mensonge institutionnalisé, le génocide et le meurtre par décret afin qu’ils ne se dérobent pas devant les premières difficultés. Si toutes et tous nous devenons des lanceurs d’alerte il sera très difficile pour l’oligarchie régnante de tous nous bâillonner ou nous enfermer en même temps… Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts, juste par la force de nos idées, et comme le disait Victor Hugo : « Aucune armée ne peut lutter contre une idée dont l’heure est venue »…

Résistance au système : Conseils aux gens ciblés…

C’est à dire à tout le monde !

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/04/26/resistance-au-systeme-conseils-aux-gens-cibles-cest-a-dire-a-tout-le-monde/

Maturer et sortir du système : quelques conseils aux gens ciblée

Kevin Annett |  20 avril 2017 |  URL de l’article original : http://kevinannett.com/2017/04/20/on-growing-up-and-moving-out-some-advice-to-targeted-individuals/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Cette semaine, sans surprise, deux de mes amis qui avaient publiquement défié la torture rituelle d’enfants et leur trafic au Canada, ont été soudainement attaqués et menacés de la perte de la garde de leurs enfants ou de leur profession. Leur réponse à cet assaut à été la même : chercher une solution au sein des tribunaux de cette même autorité qui les attaque.

Aucun de ces deux amis n’est mal informé ou naïf, au contraire, ils ont combattu le système pendant des années et comprennent sa nature implacable et criminelle. Mais lorsqu’ils furent personnellement attaqués et menacés de perdre ce qu’ils avaient de plus cher, leur première réaction fut de balancer leur compréhension des choses par la fenêtre en se disant de manière erronée “que tout allait s’arranger” avec ceux qui les attaquaient. Ils refusent de voir qu’ils ont tous deux été ciblés pour l’élimination à cause de qui ils sont. Et donc tous deux se sont exclamés face à moi : “que puis-je faire d’autre que de négocier ?” “Ignorez les et passez votre chemin” leur ai-je dit. “Recherchez votre propre justice”. “Mais çà va me causer encore plus de problèmes” fut leur timide refrain.

Max Planck était un vieux sage, pour un scientifique. Il y a un peu plus d’un siècle, il a découvert qu’en fait toute matière est énergie et ce malgré son apparence solide. N’étant pas exempte des lois de l’univers, la société est aussi comme cela (NdT : Hmmm, la société est une création humaine, constituée de corps organiques étant énergie si on veut… bref…). une institution en apparence inamovible est en fait un champ d’énergie en perpétuel changement qui est soit nourri ou dissipé. Chacun d’entre nous étant aussi énergie, peut soit nourrir ou rediriger son énergie, lorsque nous connaissons notre véritable nature.

Le signal particulier énergétique de la chose qui attaque mes deux amis cette semaine se nourrit de peur et la dirige pour paralyser et capturer l’énergie de ses cibles. C’est toujours comment une institution criminelle gère ses critiques: en les bousculant ou les matraquant de retour dans le moule, là où ils pourront y être neutralisés ou éliminés. La raison pour laquelle ceci fonctionne presque toujours est parce que même les activistes ou spécialistes les plus érudits n’ont pas maîtrisé leur propre signal énergétique, ce que Sun Tzu dans “L’art de la guerre” appelle le “chi” et donc ils abandonnent généralement la partie contre leur opposition en maintenant cette attitude du “que puis-je faire d’autre ?”

Parlons un peu des fondamentaux. Nous, nos enfants et la nature de cette planète elle-même devons faire face à une extermination par une guerre globale. Nous sommes tous à haut risque du simple fait que nous vivons au XXIe siècle et du fait que nous vivons dans un état de guerre permanente. Et pourtant, lorsque nous nous heurtons au système qui nous fait la guerre et que des attaques se font contre nous, nous répondons comme des gens en paix. Nous faisons confiance en l’humanité et la bonne volonté de notre ennemi, qualités qui ne sont pas là de toute évidence. Bref, nous ne sommes pas mentalement préparés pour les conditions de guerre, ce qui représente une condition fatale pour notre bien-être.

Être en guerre veut dire opérer sous un réalisme de roc, c’est à dire de voir les situations et les opposants pour ce qu’ils sont et non pas comme nous voudrions qu’ils soient, ceci inclus bien entendu le moment où ces forces nous attaquent personnellement. C’est la partie la plus difficile. Comme nous le montre l’usage de l’internet, il est plus facile pour nous de trouver des solutions aux dangers auxquels les autres doivent faire face. Mais lorsque ces mêmes dangers nous frappent, nous avons tendance à nous sauver et à nous protéger derrière la barricade de nos propres illusions et de notre dépendance envers ce même système qui recherche notre obéissance ou notre destruction. Grandir, maturer et sortir de cette dépendance n’est jamais chose aisée, spécifiquement pour quelqu’un qui est acclimaté aux pseudo-sécurités d’un boulot, d’une famille et d’une maison. La cage mentale qui nous maintient liés au statu quo, malgré nos meilleures intentions, consiste en un calcul attentif de nos actions en fonction de ce que nous pourrions gagner en comparaison de ce que nous pourrions perdre. L’âme docile veut toujours avoir un échappatoire de toute situation à risque et une garantie d’absolue sécurité avant d’agir.

En réalité, le problème n’est jamais au sujet du risque impliqué dans tout conflit, mais plutôt notre peur de perdre ou que tout soit fini. Jusqu’à ce que cette peur soit confrontée et surmontée et que nous recouvrions notre chi, nous sommes sans défense interne contre toute attaque intime nous visant. Et notre adversaire le sait très bien.

Sun Tzu disait que dans toute bataille, quoi que ce soit que nous aimons nous rend vulnérable et doit donc être abandonné. Mes deux amis indiquent par leurs actions qu’ils ne veulent pas procéder de la sorte ; en conséquence leur ennemi sait exactement comment les contrôler et rediriger leur chi.

Le bons sens commun (et Sun Tzu) nous dit que lorsque nous devons faire face à un ennemi plus puissant, on ne doit pas l’engager sur ses termes mais se retirer afin de dissiper ses attaques et trouver le temps et l’espace pour agir en nos propres termes. Mais ignorer leur ennemi n’est pas non plus une solution pour mes amis: pas seulement parce qu’ils ont peur de le faire, mais de manière plus fondamentale parce qu’ils sont toujours coincés dans l’état d’esprit et le chi de leur ennemi.

Par exemple, la préoccupation immédiate de mes deux amis n’était pas ce qu’il ferait dans la suite des évènements, mais ce que leur adversaire ferait. Leurs yeux se portaient sur une autre substance plutôt que la leur. En fait, dès qu’on est attaqué, on ne doit jamais répondre dans les termes de notre ennemi, ce qui ne fait qu’alimenter sa puissance. Nous devons plutôt créer notre propre terrain et termes de la bataille, car qui met en place les termes a tendance à l’emporter, si l’expérience nous enseigne quelque chose, c’est bien cela. Mais pour être capable de faire cela, il faut d’abord se concentrer et rassembler son propre chi.

Quelque soit votre taille en rapport à une grosse institution, vous pouvez définir vos termes et définir le terrain de votre bataille, pourvu que vous n’abandonniez pas votre chi à votre opposition.

Mais ce qui est également vrai est que vous ne pouvez pas le faire seul. Plutôt que de répondre aux lettres ou menaces de votre adversaire, vous devez d’abord rechercher d’autres personnes qui vont vous aider à établir votre pouvoir. Vous devez créer un contre-poids collectif à ce qui vous attaque, car il est presque impossible pour un individu seul de briser le statu quo et établir son chi. Un contre-poids égal est nécessaire contre une grosse puissance, ceci est juste de la simple physique. Donc vous devez immédiatement rendre l’affaire publique, remuer la merde, et rallier les autres à votre cause, parfois juste pour montrer à votre ennemi que vous n’êtes pas seul.

J’ai recommandé cette réponse à mes deux amis, mais aucun d’eux n’a voulu m’écouter. Leur seule préoccupation était ce que le salaud allait leur faire ensuite et comment pouvaient-ils individuellement éviter d’être touché et blessé. Ils ont peur de ce que les autres peuvent penser en apprenant ce qui leur est arrivé dans le cas où cela pourrait “décevoir” leur adversaire et ainsi “compromettre” un éventuel protocole d’accord. Une telle mentalité défaitiste et de capitulation fait que mes amis ont déjà perdu la bataille, car ils ont déjà abandonné leur autonomie et leur capacité de manœuvrer et de répondre en leurs propres termes, ce qui représente la seule sécurité que possède une petite force contre une plus grosse. Quiconque est ciblé pour une destruction institutionnelle devra faire face aux même dilemmes et choix. L’individu ciblé apprend très rapidement que leur principale faiblesse réside en leur déférence acquise à l’autorité, à savoir de ne pas décevoir la main levée de la figure parentale à laquelle on s’oppose. Mais pour ceux qui ont lâcher-prise de cette habitude fabriquée et conditionnée de gagner l’approbation de l’autorité en toute circonstance, ils apprennent très rapidement que leur capacité à mettre hors de position et à surmonter un opposant plus gros et donc plus gêné dans les entournures, est sans limite.

La peur, comme toujours, est la barrière principale d’une telle force. La plupart des gens ne me croient toujours pas quand je leur dis que je n’ai pas de revenus réguliers et que je ne me soucie pas d’où viendront mes prochains revenus. Ils ne me comprennent pas parce qu’ils n’ont pas fait l’expérience de l’effet libérateur de tout perdre dans sa vie et de continuer à être bien vivant, actif et efficace. Une fois qu’on a perdu la peur de la mort, une vie éternelle et une puissance interne se sont ouvertes pour chacun de nous et ce pouvoir, cette puissance intérieure est la seule garantie de sécurité pour quiconque soudainement pris dans la ligne de mire de la tyrannie.

Mes deux amis qui bataillent la peur au ventre cette semaine ne comprennent pas encore ce fait de manière à les faire agir différemment. Ils devront apprendre de leur propre douleur et expérience que ce qui leur est en fait demandé par leur adversaire n’est pas juste une obéissance et un acquiescement de ce qui est mal, mais la rédition de leur substance même. Énergétiquement, ceci est après tout la nature même de toute entité parasite entrepreneuriale que nous devons affronter: chacune de ces entités veut nous absorber, nous incorporer (NdT : notons au passage le terme affairiste d’incorporated affublant le sigle “Inc.” à côté du nom de l’entreprise, pour désigner la mise sous tutelle entrepreneuriale… la phagocytose politico-économique de fait, la toute puissance) en elle, ce qui veut littéralement dire nous tuer et nous assimiler comme partie de son propre corps. Mais pour que ceci puisse se produire, ce qui doit d’abord mourir est notre croyance en nous-même et notre propre capacité de dire NON et d’agir en nos propres termes, nonobstant les dangers auxquels nous faisons face.

C’est George Bernard Shaw qui a dit : “La seule véritable peur qui affecte l’autorité officielle n’est pas les gens qui vont lui résister, mais ceux qui vont l’ignorer.”*

Allez et faites-le et réappropriez-vous le monde !

*Comme R71 et moi vous l’expliquions hier par cet APPEL CONJOINT « POUR UN MOUVEMENT ABSTENTIONNISTE POLITIQUE »

◄►

Et parce qu’ainsi nous serons en capacité de FAIRE TOMBER L’EMPIRE ! Juste en nous faisant débaptiser en masse et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, nul besoin d’armes, de haine, de violence !

Sur R71 rejoignez le mouvement pour Abolir l’Empire

Dans le livre de Kevin Annett cité plus haut, ce proverbe Perse : Le chercheur de vérité qui voyage suffisamment devient le chemin.

Prenons la tangente

Dans les mots de  Zénon

JBL1960

Sur ce blog ; les paroles, idées, textes fondateurs des Natifs de la TerrePEUPLES PREMIERS
Source de l’image ► https://www.amazon.co.uk/Unrepentant-Disrobing-Emperor-Kevin-Annett/dp/1846944058

Publicités

9 réflexions sur « Ignorer le système : conseils aux gens ciblés ► TOUT LE MONDE ! »

    1. Film de Kevin Annett « Unrepentant » en VOSTFR 1H13MN
      Et pour tout ceux, qui affirment que Kevin Annett est un menteur, alors qu’il est juste une cible pour dénoncer la vérité. D’où ces conseils pour résister au système, puisque nous sommes la CIBLE !

      J'aime

      1. Merci pour ce document déchirant que je ne connaissais pas. Peu de gens supporteront de le regarder car, pour survivre en occident il faut se droguer d’une manière ou d’une autre, de télévision, de sport, de débats politiques, de mode, de concerts, de n’importe quoi pour atténuer la douleur de vivre pour rien. La solitude est si profonde qu’il faut la cacher, rire, s’étourdir de futilités… Alors tous ces génocides impunis et ceux qui sont en cours, qui peut les affronter ?
        Je n’ose pas conseiller ce document à mes amis qui ont déjà tant de mal à gérer leurs problèmes personnels.
        Par ailleurs je comprends votre démarche de débaptisation, mais ne la partage pas. L’esprit du mal se glisse partout et peut s’infiltrer dans les plus généreuses initiatives. L’immersion dans de l’eau vive pour une renaissance symbolique n’est pas en soi un rituel pervers, bien au contraire. Mais on peut tout chosifier et perdre l’esprit du geste. Mieux vaut à mon avis en restaurer le sens.
        Je pense aussi à la franc-maçonnerie qui veut en finir avec le christianisme sous prétexte d' »émancipation », et qui chez les « grands initiés » révèle sa vraie nature par des pratiques satanistes et des réseaux pédophiles.
        Puissions-nous, nous occidentaux déglingués, retrouver notre humanité perdue. Moi je me tourne plutôt vers l’Afrique, les pygmées, par exemple, ou les bushmen…

        J'aime

      2. Et vous avez parfaitement raison, concernant les pygmées par exemple, qui ont la sagesse en envisageant un territoire donné, dans définir par avance (et comme le faisait les Incas, et les Mayas) le nombre d’individus pour rester en harmonie avec la nature et les ressources nécessaires pour y vivre. L’immersion dans de l’eau vive, comme vous le dites, n’est nullement un rituel pervers, ce qui l’a perverti ce sont les hommes de peu de foi en en faisant un acte historique indélébile associant, pour l’éternité, un nom de baptême a un acte religieux. Refusant par là même toute possibilité de s’en dégager. Je pense sincèrement que toutes personnes, même les plus endolories (et j’en suis) doivent voir ces images. Car ainsi, les ombres natives étouffées existeront par nous, ici et maintenant. Non comme une culpabilité, mais pour empêcher que cela continue. Car encore aujourd’hui cela continue. Et que toutes ses petites lucioles brillent dans nos cœurs, personnellement, elles me portent quand je suis lasse de tout. Elles m’obligent à ne pas cesser de parler d’elles… C’est le moins que je puisse faire. Jo

        J'aime

      3. Tenez, je me permets de vous transmettre la dernière publication de Mohawk Nation News, car elle s’appuie et développe justement, la nécessité de nous faire débaptiser en masse, et comme je le préconise de puis près de 2 ans comme expliqué dans ma page dédiée « Faire tomber l’empire » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/01/terre-volee-par-mohawk-nation-news/
        Les Natifs, n’ont pas disparus, ils sont là et nous pouvons amplifier leurs voies par nos simples relayages ! Jo

        J'aime

      1. Malheureusement, je ne parle pas anglais et à ma connaissance, elle n’existe pas en VOSTFR. Tenez, voici l’article explicatif de la vidéo ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/30/quest-ce-que-le-neuvieme-cercle-par-le-ticee-le-tidc/
        Par ailleurs, vous avez en lien, le PDF en français (partiellement traduit par R71, car le rapport original fait 400 pages), et mon dossier, régulièrement tenu à jour ; MEURTRE PAR DÉCRET. Alors, c’est mon premier PDF il n’est pas parfait, mais il a le mérite d’exister et on comprend bien la mécanique du silence depuis des siècles et des siècles…
        Merci du suivi. Jo

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s