Bibi qui pleure ou Bibi qui rit…

Et inversement…

Bah on ne sait plus !

Le Congrès Américain vient de dénoncer la résolution Onusienne qui avait mis Bibi dans un état de führer incroyable que même le rampant Estrosi n’avait pu calmer malgré la promesse de don de 50 000 € à une organisation qui soutient la colonisation : ici et .

États-Unis, Congrès américain : Républicains et démocrates dénoncent la résolution de l’ONU sur Israël

La Chambre des représentants des États-Unis a condamné jeudi à une large majorité la résolution votée en décembre au Conseil de sécurité de l’ONU sur les implantations israéliennes.

La résolution parlementaire, à forte valeur symbolique mais qui ne fait pas force de loi, a été adoptée par 342 voix contre 80. La majorité républicaine a été quasiment unanime, et une majorité du groupe démocrate a également voté pour.

Elle appelle au retrait de la résolution 2334 du Conseil de sécurité qui réclame l’arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens.

La résolution onusienne, adoptée le 23 décembre, avait pu être adoptée grâce à l’abstention des États-Unis, sur ordre de Barack Obama.

« Ce gouvernement a abandonné notre allié Israël, quand il avait le plus besoin de nous », a lancé à la tribune Paul Ryan, président de la Chambre.

Les parlementaires américains se désolidarisent complètement du président démocrate sortant et demandent par leur résolution le retrait de la résolution onusienne ou sa modification « afin qu’elle ne soit plus unilatérale et anti-Israël » et permette une solution au conflit par « des négociations bilatérales directes entre les deux parties ».

Le Congrès prend régulièrement la défense d’Israël, notamment en votant des aides militaires et financières généreuses. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a été invité au Capitole pour un discours en 2015 par la majorité républicaine.

« Le gouvernement américain doit s’opposer et mettre son veto à toute résolution future du Conseil de sécurité des Nations unies qui chercherait à imposer des solutions aux questions de statut final, ou qui serait unilatérale et anti-Israël », insiste le texte parlementaire.

Le Sénat doit adopter une résolution similaire, là encore avec le soutien d’élus républicains et démocrates.

Source et URL de l’article ► http://www.europe-israel.org/2017/01/etats-uniscongres-americain-republicains-et-democrates-denoncent-la-resolution-de-lonu-sur-israel/

◄►

Voilà comment Républicains et Démocrates travaillent ensembles depuis toujours et voici la preuve que ça continuera !

Nous avons donc un début de réponse à la question que se posait Jonas Alexis le 23 décembre dernier dans Veterans Today

De plus, si le nouveau président élu Donald Trump veut vraiment mettre en application son plan de “L’Amérique avant toute chose”, alors il a vraiment besoin de couper la tête du serpent, que nous savons tous être le régime israélien. Ce serpent a enroulé ses anneaux autour des politiciens occidentaux depuis des années et des années et il est grand temps que nous arrêtions cette alliance inconditionnelle avec ce serpent.

Trump peut parler de “L’Amérique avant toute chose” jusqu’au bout de la nuit, mais tant que nous ne nous attaquons pas à la véritable racine du problème, nous retournerons sans cesse au schéma de guerre perpétuelle parce que “L’Amérique avant toute chose” et un soutien inconditionnel à Israël sont deux choses antithétiques. Non seulement çà, mais elles sont en guerre l’une avec l’autre. Ces quatre prochaines années, l’une va prévaloir sur l’autre et nous ne pouvons qu’espérer que ce ne soit pas le serpent qui prévale…

Et j’avais déjà expliqué que ça ne risquait d’arriver dans ce billet du gui l’An neuf là ► Le dernier jour du Nouveau Monde

Ah bah ça n’a pas trainé…

Trump le sioniste ou Trump l’antisémite ?…

Et inversement, ça marche aussi ! Et on ne sait plus non plus…

Et grâce à Résistance71 qui traduit voici l’avis de Uri Avnery & Gush Shalom sur cette affaire Onusienne qui n’a pas fini de faire couler de l’encre, de la bile et du fiel…

Résistance au colonialisme : Janus, Trump, Israël et conseil de sécurité de l’ONU…

Janus, dans la mythologie romaine, dieu aux deux visages, dieu des commencements et des fins, un visage vers le passé, l’autre vers l’avenir…

~Résistance 71 ~

Sionistes antisémites

Uri Avnery & Gush Shalom* | 31 décembre 2016 | URL de l’article original : http://www.veteranstoday.com/2017/01/01/avnery-the-unsc-resolution/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

(*) Uri Avnery est écrivain, journaliste israélien et le fondateur du mouvement pour la paix “Gush Shalom”, 94 ans, juif allemand émigré en Palestine en 1933, ancien de l’Irgoun, ancien député de la gauche israélienne à la Knesset, anti-sioniste.

Ce qui m’a particulièrement touché fut les applaudissements. Ils étaient là, assis autour de la table (du Conseil de Sécurité de l’ONU), les représentants du monde entier, applaudissant leur propre boulot, la résolution qu’ils venaient juste d’adopter unanimement.

Le CS de l’ONU, comme la Knesset, n’est pas habitué aux applaudissements ou à toute autre manifestation spontanée et pourtant ils frappèrent dans leurs mains comme des enfants qui venaient de recevoir leurs cadeaux de Noël. C’était en fait la veille de Noël et le 1er jour d’Hanoukah, une coïncidence qui se produit une fois par décennies dans la mesure où les chrétiens utilisent un calendrier solaire et les juifs un calendrier lunaire modifié.

Les délégués étaient joyeux au point du délire. Ils venaient juste de faire quelque chose qui leur échappait depuis bien des années: condamner la violation ouverte de la loi internationale par le gouvernement d’Israël.

Des présidents consécutifs des États-Unis ont utilisé leur pouvoir anachronique de veto pour empêcher l’ONU de faire son devoir. Maintenant, le président Barack Obama, à la toute fin de sa présidence, osa défier le gouvernement de Benjamin Netanyahou, une personne qu’il déteste du plus profond de son cœur.

Ainsi donc, après des années de frustration, le corps le plus élevé de la réglementation internationale a pu adopter une résolution sur Israël en accord avec ses convictions profondes. Pas étonnant qu’ils se comportèrent comme des gamins quittant l’école pour les grandes vacances. Des vacances qui hélas pourraient bien être de très courte durée.

A l’analyse, cette joie était sans doute exagérée. La résolution n’avait pratiquement aucune signification. Elle n’avait pas de pouvoir puisque non contraignante. Netanyahou aurait pu utiliser le vieil adage oriental et dire: “les chiens aboient et la caravane passe” ; mais la réaction immédiate de Netanyahou fut bien différente. Il a agi comme un animal blessé: pétant les plombs, gesticulant, mordant tout ce qui passait à sa portée.

Certaines de ses réactions frisèrent le ridicule. Il aurait pu minimiser la résolution, la moquer, comme tant de leaders israéliens l’ont fait auparavant. Au lieu de cela, il a rappelé ses ambassadeurs du Sénégal et de Nouvelle-Zélande (traditionnellement des nations amies dociles), annula des visites de personnalités étrangères, appela les ambassadeurs étrangers pour un remontage de bretelles le jour de Noël, insulta et calomnia le président Obama.

C’était bien évidement une chose stupide à faire. Le président américain a toujours 21 jours de mandat à effectuer, 21 longs jours qui pourraient faire bien du mal à Netanyahou. Il pourrait par exemple, permettre le vote d’une résolution irrévocable de l’ONU reconnaissant l’état de Palestine comme membre de plein droit de l’ONU. En ce moment, tous les hauts-fonctionnaires israéliens sont en panique totale en anticipation d’une telle chose.

Si Netanyahou avait lu Machiavel, il saurait qu’on ne défie pas un lion, à moins d’être capable de le tuer. Spécifiquement pourrais-je ajouter, un lion que vous avez insulté et blessé plusieurs fois auparavant. Même les lions parfois se fâchent. Mais l’attitude de Netanyahou n’est peut-être pas si stupide qu’il y paraît. En fait, elle pourrait même être maligne, tout dépend de son objectif.

Comme stratégie diplomatique, c’est absolument désastreux. Mais comme stratégie électorale, c’est intéressant. Voilà le grand héro, le nouveau roi David, combattant pour son peuple, faisant face à la terre entière. Y a t’il quelqu’un en Israël qui pourrait se comparer à lui ?

Dans les vieux mauvais jours de l’ère Golda Meir, un des orchestres militaires israéliens chanta une chanson joyeuse qui commençait avec ces mots: “Le monde entier est contre nous/Mais on en a rien à foutre…” l’orchestre dansait aussi sur la musique.

Pour une raison inconnue, les juifs sont satisfaits de la condamnation du monde entier. Cela ne fait qu’affirmer ce que nous savons depuis bien longtemps: que les nations du monde nous détestent. Cela montre à quel point nous sommes spéciaux et supérieurs. Cela n’a bien entendu rien à voir avec notre attitude, non, non, ce n’est juste que pur anti-sémitisme.

Netanyahou est parti pour faire plus fort que Golda (Meir). La vieille bonne femme maintenant le contemple du ciel (ou de l’enfer ?) avec envie.

Le Sionisme était supposé libérer Israël de ces vieux complexes juifs. Nous étions supposés devenir une nation normale, des Israéliens au lieu de juifs “exilés”, admirés par les autres nations. Il semblerait qu’on n’ait pas réussi la manip’.

Mais il y a un grand espoir, un espoir géant en fait qui s’appelle Donald Trump.

Il a déjà twitté qu’après son intronisation au pouvoir, tout allait changer en ce qui concerne l’ONU. Vraiment ? Y a t’il quelqu’un, lui inclus, qui sait vraiment ce qu’il a en tête ? Netanyahou peut-il en être si certain ?

C’est vrai, il a envoyé un juif américain enragé ultra-méga sioniste comme ambassadeur à Tel Aviv (ou à Jérusalem on verra) ; un type tellement à droite qu’il fait passer Netanyahou pour un gauchiste.

Mais dans le même temps Trump a nommé comme son assistant le plus proche un suprémaciste blanc radical possédant tout le pedigree antisémite. Peut-être, comme le croient certains, cela dépendra de l’humeur de Trump. Qui sait de quelle humeur sera t’il le jour du premier vote important à l’ONU sur Israël ? Sera-ce Trump le sioniste ou Trump l’antisémite ?…

En fait, çà pourrait bien être les deux, pas de problème vraiment. Le but avoué du sionisme est de rassembler tous les juifs du monde dans un état juif. Le but avoué de tous les antisémites est de virer tous les juifs de leurs pays. Les deux côtés veulent la même chose !! Pas de conflit là-dessus.

Theodor Hertzl, le père fondateur du sionisme (moderne), a reconnu cela depuis le départ. Il alla en Russie tsariste, dont le gouvernement était profondément antisémite et offrit un accord: on vous retire les juifs de chez vous, mais vous nous aider à les convaincre de partir. C’était au bon vieux temps des pogroms meurtriers. Mais les juifs qui s’enfuirent de Russie allèrent en masse aux États-Unis, très peu d’entre eux s’en allèrent en Palestine sous contrôle ottoman (turc).

Ceci ne fut pas un chapitre unique de cette histoire. Au travers de l’histoire sioniste, bien des tentatives ont été faites pour enliser les antisémites afin d’aider à la mise en place du projet sioniste.

Avant même que le mouvement sioniste ne naisse. Les évangélistes américains et britanniques prêchèrent le rassemblement des juifs exilés sur la terre sainte. Ils furent peut-être une inspiration pour Hertzl. Mais quoi qu’il en soit, ce message de rédemption pour les juifs avait une clause secrète.

Le retour des juifs en Palestine permettrait la seconde venue du christ. Mais alors, les juifs se convertiraient au christianisme. Ceux qui refuseraient seraient annihilés.

En 1939, lorsque le danger nazi devint évident, le leader extrémiste sioniste Vladimir (Ze’ev) Jabotinski appela pour une réunion de ses suiveurs en Pologne. Les leaders de l’armée secrète de l’Irgoun en Palestine furent de cette réunion. L’un d’entre eux était Abraham Stern, de son nom de guerre Ya’ir.

La réunion déboucha sur la décision d’approcher les commandants antisémites de l’armée polonaise et de leur offrir un accord: vous armez et entrainez la jeunesse juive polonaise et nous libérerons la Palestine et y transporterons les juifs polonais. Les officiers acquiescèrent et des camps d’entrainement furent établis en Pologne. La seconde guerre mondiale mit un terme à ce plan.

Avec la guerre, Jabotinski, ardent anglophile malgré tout, ordonna à l’Irgoun d’arrêter toutes actions et de coopérer avec les britanniques. Stern proposa une approche inverse. Son credo était: notre ennemi est la Grande-Bretagne. La guerre nous donne une grande opportunité de les mettre dehors. L’ennemi de notre ennemi est notre ami. Adolf Hitler est un antisémite, mais maintenant il est notre allié potentiel.

L’approche de Stern causa une scission de l’Irgoun. Un débat envenimé éclata dans toutes les cellules secrètes. J’y pris part alors que j’avais juste 16 ans. Étant un réfugié de l’Allemagne nazie, je rejetais la thèse de Stern.

Stern créa alors son propre groupe, plus tard appelé Lehi, initiales hébreux de Combattants pour la Liberté d’Israël, aussi connu sous le vocable de “Gang de Stern”. Il envoya un émissaire à la Turquie neutre, où il fit délivrer une lettre adressée à “Mr. Hitler” à l’ambassadeur allemand en place, y offrant sa coopération. Hitler n’y répondit pas. C’était bien sûr avant l’holocauste.

Stern fut attrapé par les Britanniques et abattu “en tentant de s’échapper”. A la fin de la guerre et lorsque l’URSS devint l’ennemi de la GB et de l’occident, les héritiers de Stern approchèrent Staline et leui offrirent leur coopération. Staline, dont l’antisémitisme grandissait à cette époque, ignora l’offre.

Pendant la guerre, un des architectes de l’holocauste fut Adolf Eichmann, l’officier SS qui fut en charge de l’organisation du transport des juifs hongrois vers Auschwitz. A Budapest, il établit le contact avec un groupe de sionistes emmené par Israël Kastner, avec qui il passa un accord. Comme geste de bonne volonté, il lui permit d’envoyer plusieurs centaines de juifs en Suisse neutre.

Eichmann envoya un membre du groupe, Yoel Brand, à Istanboul, porteur d’une offre paraissant démente au leadership sioniste à Jérusalem: si les alliés fournissaient aux nazis 1000 camions, la déportation des juifs hongrois seraient arrêtée.

Contrairement aux instructions qu’il avait reçues, Brand passa la frontière en Syrie occupée par les Britanniques et y fut arrêté. La déportation des juifs hongrois, dix mille par jour, continua.

Quel était le but des nazis dans cette affaire bizarre ? Ma propre théorie est que Heinrich Himmler était déjà déterminé à détrôner Hitler et à faire la paix avec les alliés occidentaux. Eichmann servait son plan d’établir le contact avec les alliés. En tant qu’antisémite convaincu, Himmler était convaincu que les juifs contrôlent le monde.

Quelque temps après la guerre, en captivité en Israël, Eichmann écrivit ses mémoires. Il déclara qu’il croyait que les sionistes étaient l’élément “biologiquement positif” de la race juive. Mahmoud Abbas, soit dit en passant, a écrit sa thèse de doctorat à l’université de Moscou sur la coopération entre les nazis et les sionistes.

Les assistants de Trump peuvent-ils inclure dans le même temps des sionistes enragés et des antisémites tout aussi enragés ? Bien sûr que cela est possible !

Cette semaine, notre ministre de la défense de l’extrême droite Avigdor Lieberman, a condamné le plan français de réunir à Paris dans quelques jours, une conférence sur la paix israélo-palestinienne.

Le gouvernement israélien a peur que là, le ministre des AE américain John Kerry, n’y soumette son plan pratique détaillé pour un accord de paix, incluant l’établissement de l’état de Palestine. Ce plan serait adopté à la conférence, puis par le CS de l’ONU.

Ceci constituerait le coup de départ du président Obama. Pas de veto. Au fait, le plan de Kerry est presque identique à celui qu’un de mes amis et moi-même avions publié en 1957, il y a 59 ans et appelé “Le Manifeste Hébreu”.

En fureur totale, Lieberman a comparé cela avec l’affaire Dreyfus. Il y a quelques 120 ans, un capitaine juif de l’armée française fut condamné à tort pour espionnage au profit de l’Allemagne et fut envoyé au bagne de Cayenne sur l’île du diable. Il fut plus tard acquitté. La mythologie sioniste veut que Theodor Herzl, alors correspondant à Paris pour un journal autrichien, fut si secoué par cette affaire que cela lui inspira son idée sioniste.

La conférence de Paris à venir, a supputé Lieberman très colère, est une nouvelle affaire Dreyfus, simplement cette fois-ci, il s’agit du peuple juif entier. Mais pas d’inquiétude à avoir : Donald Trump et ses sionistes antisémites vont tout remettre en ordre.

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/06/resistance-au-colonialisme-janus-trump-israel-et-conseil-de-securite-de-lonu/

◄|►

Alors c’est les grandes manœuvres pour contrer le sommet de Paris qui doit débuter le 15 janvier :

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/134338-170105-israel-mene-une-offensive-diplomatique-visant-a-contrecarrer-le-sommet-de-paris

On leur rappellerait pas les travaux de recherches du Dr Ashraf Ezzat pour mettre tout le monde d’accord ?

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf

Ou pas..

On n’a pas le cul sorti des ronces hein ?

Allez OUVRONS L’ŒIL !  et le bon parce que le François le Pieu veille lui et c’est pas sur nous, non ► Gaulliste et de surcroît chrétien, je suis ?

Pour la société des sociétés !

Un grain de sel, ou de poivre ; On ne sait plus…

JBL1960

OUVRONS L’ŒIL !

OUVRONS LES YEUX !

Déjà, mieux vaut être seul, que mal accompagné !

Ou pire, entouré par de mauvaises personnes…

Victor Hugo dans sa « Légende des Siècles«  narre l’œil de la conscience fixant Caïn après son acte fratricide et qui peut s’appliquer en retour idéologique, puisque Hugo, Franc-Maçon lui-même des hautes sphères, a certainement utilisé ce symbole pour critiquer le pouvoir de l’ombre qu’il connaissait bien en écrivant ceci : « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn ».

Le sens explicite : l’œil est l’allégorie de la conscience, qui fixe le meurtrier pour qu’il sache qu’on sait et que rien ne sera oublié, jamais, plus jamais… L’implicite : l’œil a la même symbolique, et Caïn est le pouvoir de l’ombre qui tue ses frères, la conscience observe et note. Hugo nous met tous de manière masquée à la place de l’œil dans la tombe, il retourne l’œil symbole occulte et en fait l’œil témoin des crimes de l’oligarchie par transfert…

Je dédis ce petit billet d’humeur, ce coup de cœur aux slameurs hors pairs qui accompagnent ma rage à relayer les mots crus, les mots justes des Natifs, Indigènes, Autochtones et Nations Premières et finalement « Primordiales » à ce futur qui ne peut être qu’ensemble et même s’il vaut mieux être seul que mal accompagné, pour le moment…

À 3poings2crochets qui m’ont aidée à ouvrir l’œil, le bon, celui symbole de la conscience morale et non celui d’Horus que s’est attribué la Franc-Maçonnerie qui du haut de la pyramide nous toise en psalmodiant son N.O.M. et auquel je dis NON, mille fois NON… Comme dans ce billet du 12/06/2016 en appui de leur vidéo-slam « Le Temps c’est de l’a… » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/12/les-temps-sont-durs/

3poings2crochets par leurs vidéos, Fausse Bannière ► La Cible ► Killing Bilderberg m’ont aidée à déchirer le voile que j’avais devant les yeux, à briser mes chaines et leurs mots claquent souvent dans ma tête lorsque je lis les communiqués du Mouvement Zapatiste comme celui-ci ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2016/12/29/ce-nest-pas-la-decision-dune-personne/

~~~~▼~~~~

Ou comme aujourd’hui à la lecture des messages de Mohawk Nations News que traduit de l’anglais Résistance71 et quasi en temps réel pour nous permettre d’être réactifs…

Résistance au colonialisme : Traîtrise et corruption coloniale (Mohawk Nation News)

“Vous dites être le père et que je suis votre fils. Nous disons, nous ne serons pas comme père et fils, mais plutôt comme des frères. Cette ceinture Wampum confirme nos paroles. Ces deux rangées vont symboliser nos deux vies ou nos deux vaisseaux, descendant la rivière ensemble. L’un est un canoë d’écorce de bouleau et représente Onkwe’hon:we, leurs lois, leurs coutumes et leurs façons de vivre ; l’autre, un navire représentant le peuple blanc avec leurs lois, leurs coutumes et leurs façons de vivre. Nous voyagerons ensemble sur la rivière, côte à côte, mais chacun dans son embarcation. Aucun de nous ne fera des lois obligatoires ou n’interfèrera dans les affaires intérieures de l’autre. Aucun de nous n’essaiera de diriger l’embarcation de l’autre.”

“Aussi longtemps que le soleil brillera sur cette terre sera le temps de durée de NOTRE accord, aussi longtemps que l’eau coulera et aussi longtemps que l’herbe demeurera verte à certaines périodes de l’année. Maintenant nous avons symbolisé cet accord qui nous liera pour toujours aussi longtemps que notre terre-mère est toujours en mouvement.”

~ Traité Wampum Deux Rangées entre le peuple Rotinoshonni (iroquois) et le peuple hollandais de 1613, traité qui fut par la suite accepté par les Français et les Anglais en 1701… pour n’être que bafoué depuis ~

La matrice dérangée

Mohawk Nation News |  2 janvier 2017 |  URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/01/02/deranged-matrix/

 ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La résistance commence avec la vérité et la parole franche qui défont la matrice corporatiste entrepreneuriale (coloniale). La matrix américano-européenne est construite et contrôlée par l’entreprise privée qu’est le gouvernement des États-Unis. Les règles sont faites pour le profit, les bénéfices de ses actionnaires et de ses investisseurs, fondées sur le vol, l’assassinat, le mensonge et la tricherie. Des mercenaires du gouvernement bien armés agissent pour remplir l’agenda national et international, pour assassiner des millions de personnes qui résistent le vol de leurs ressources et la destruction de la nature.
A Standing Rock, la matrice est tirée dans différentes directions. Les conseils de bandes et de tribus (entités sous contrôle colonial) reçoivent le contrôle des opérations sans être responsables et on leur donne l’immunité judiciaire contre toute responsabilité légale, Ils font partie intégrante de la matrix, et leur brutalité envers nous augmente lorsqu’ils perdent le contrôle du “projet” entrepreneurial (colonial).

Les États-Unis sont le plus grand commerçant d’armes au monde, ils vendent de tous les côtés du conflit. Les robots sont des armes de destruction massive afin de contrôler le monde. Le génocide de plus de 100 millions d’onkwe’hon:weh (peuples de l’Île de la Grande Tortue) du continent des Amériques est caché à la face du monde.
Leur agenda entrepreneurial (colonial) nous égare de manière ouverte et sans concession.

La fausse moralité est basée sur le “Oh désolé, veuillez m’excuser” et sur les prières. Lorsqu’on nous maltraite et que nous mourons, nous sommes encouragés à le faire stoïquement et à prier pour qu’un superman vienne à notre rescousse. Nos instructions originelles sont celles d’utiliser nos instincts pour survivre par quelque moyen que ce soit. Tout tort doit être corrigé.

La société américaine ne fait que servir ses dirigeants, elle est liée par une réglementation corporatrice (coloniale) et par des règlements en veux-tu en voilà. La hiérarchie est faite pour dresser tout le monde contre tout le monde. Les dirigeants et leurs portes-flingue siègent dans tous les comités directeurs d’importance de la matrice corporatrice, ils gèrent chaque aspect de nos vies.
La maladie et la confusion sont l’agenda. Nous avons toujours été faussement étiquetés comme terroristes et comme déviants parce que nous ne les avons jamais laissé détruire kaianere’kowa, la Grande Loi de la Paix.

Le langage occidental (l’anglais en tant que langue impérialiste) est fait pour renforcer la volonté de l’entreprise coloniale. Les langues des peuples originels, leurs chansons et leurs cérémonies sont fondées sur la loi naturelle.

La matrice occidentale est la guerre. Le résultat de leur dépendance à cette fausse matrice est l’infertilité, un bas taux démographique, des maladies bizarres et des gens qui ne sont plus connectés avec leur famille, la terre et le monde naturel.

La pensée non naturelle mène vers une attitude déviante prévalente comme la pédophilie, le viol, l’abus d’enfants, le meurtre en série, le racisme et la désacralisation de notre Mère à tous. Cette addiction à “owistah”, la veulerie, se passe au fil des générations.

L’histoire étatique est une illusion ainsi que les mensonges écrits et promus par les corporations. Les “croyances” humaines dans des fables qu’on ne peut prouver plutôt que de tout questionner souligne le refus d’accepter et de prendre en compte la réalité parfaite, la Nature. Priez et un super-héro fantôme va apparaître est l’artifice qui sert de contrôle des esprits pour le public. Notre volonté est basée sur nos instructions originelles. Nous ne devons pas souffrir lorsque ceux qui nous tourmentent ne souffrent pas. On peut éviter la peur, la douleur et la mort qu’ils occasionnent en adhérant aux instructions originelles de préservation.

L’armée américaine a massacré plus de 300 Sioux à Wounded Knee le 29 décembre 1890, exerçant en cela la bonne volonté de la corporation (coloniale). [Que je traite par ce billet de blog : CHANGEZ-TOUT mis à jour hier avec l’article de Philippe Grasset via Le Saker Francophone ]

◄|►

Parfaite stupidité

Mohawk Nation News |  3 janvier 2017 | URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/01/03/perfect-stupidity/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le système de conseils de bandes (Canada) et de tribus (USA) fait la promotion, entraîne et récompense la stupidité et tout ce qui peut aider à perpétrer le génocide. La corporation/gouvernement utilise des provocateurs spécifiquement choisis et entraînés ceux-ci n’ont aucune conscience pour détruire la cohésion de notre peuple et notre adhérence à kaia’ner:kowa, la Grande Loi de la Paix (méthode Saul Alinski).
Ces vendus ont été parmi nous depuis le départ. La corporation (coloniale) leur donne des pouvoirs destructeurs afin de nous faire disparaître et de rendre nos terres et nos ressources libres à la saisie par et pour l’exploitation corporatrice.

Le slogan des chefs corpos est celui-ci: “Je vais (frauduleusement) signer cet accord, donnez-moi mon fric.” On ne peut pas changer un idiot !

C’est du banditisme tribal et de bande avec une couche de stupidité. Les gens les voient maintenant pour ce qu’ils sont, des escrocs avec le pouvoir de nous menacer, de nous punir, de nous voler et de nous assassiner.
Au nom de la corporation (coloniale) le président de Standing Rock a volontairement violé des droits de l’Homme en mettant les protecteurs de l’eau dans une situation de vulnérabilité et de danger physique. Les dons de braves gens du monde entier furent confisqués. Ils furent laissés à se débrouiller avec très peu de choses dans le froid hivernal.

Un idiot est dangereux. La corporation (coloniale) met des idiots, des incompétents et des lâches en charge de nos communautés en leur donnant un soutien militaire. Les présidents corpos infligent des pertes et même des menaces de mort sur leur propre peuple. Ces pions inutiles et imbéciles sont parfaitement conscients qu’ils font du tort et causent des conditions encore plus difficiles tout cela afin qu’ils puissent réclamer leur dû.

Ils constituent un pouvoir destructeur qui s’assure qu’il ne reste plus suffisamment de force pour que les gens puissent résister contre le complot continuel visant à s’emparer de tous nos territoires et de toutes nos ressources naturelles. Quelques accords ont été signés secrètement avec les sbires de l’oléoduc afin d’acheminer ce pétrole brut toxique au moyen de trains bombes à retardement, de camions citernes par route et de pétroliers par voies navigables, au travers de nos communautés et ce malgré toutes nos objections.

Les dirigeants paient leurs vassaux pour être stupides et obéissants. Le script est écrit pour essayer de nous rendre impuissants et dépendants de façon à ce que nous puissions tous devenir imbéciles et corrompus comme leurs sbires.

L’imbécilité est un requis majeur pour devenir un de ces “chefs” INJUNS corporatistes (coloniaux) aidant la corporation mère à éradiquer notre population.
Bientôt viendra la fin de notre frustration !

“Les gens pensent qu’être seul fait de vous un solitaire. Je ne pense pas que cela soit vrai : être entouré par les mauvaises personnes est la chose la plus solitaire du monde.

~~~~~▲~~~~

Oups ! Désolé…

J’savais pas, toussa, toussa…

Et pis si j’avais su ; Ben j’aurais rien pu faire et ça n’aurait surement rien changé…

Bah c’est pas sûr ; Alors, c’est vrai nous ne pouvons pas effacer le passé. Mais pour autant, nous pouvons modifier le présent et donc influer sur l’avenir, notre avenir !

La bataille pour des protecteurs de l’eau à Sioux Standing Rock est la bataille pour le vivant, pour la vie et il y a une vraie similitude entre Sioux Standing Rock et Gaza ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/20/de-standing-rock-a-gaza/

D’ailleurs, l’actualité du jour nous le démontre avec cette info idoine Source Moon Of Alabama traduit et publié par le Comité Valmy et relayé par Résistance71 également :

« Les Casques blancs » financés par GB/USA participent au blocus de l’eau qui assoiffe 5 millions de Syriens par Moon of Alabama

« Les Casques blancs » financés par GB/USA participent au blocus de l’eau qui assoiffe 5 millions de Syriens

Le blocus de l’eau de Wadi Barada qui assoiffe 5 millions de personnes à Damas prend une tournure intéressante. L’organisation des Casques blancs financée par les États-Unis et le Royaume-Uni semble y être directement impliquée. Cela augmente le soupçon que le blocage illégal de l’eau que subissent les civils de Damas fait partie d’une campagne organisée par les États-Unis. La campagne a pour but de saboter le fonctionnement des services publics dans les zones tenues par le gouvernement en représailles pour la libération de d’Alep-Est. Lire la suite au choix sur R71 ici ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/06/guerre-imperialiste-en-syrie-les-casques-blancs-de-lempire-participent-au-blocus-de-leau-a-damas/

Ou Comité Valmy ici ► http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8081

◄►

Et assoiffer les peuples y savent faire, comme à Gaza info de juin 2016 grâce à aspirateur du site Les Moutons Enragés :

Cisjordanie : Israël coupe l’approvisionnement en eau

« Les 450 000 colons utilisent plus d’eau que 2,3 millions de Palestiniens »

La compagnie nationale israélienne des eaux, Mekorot, a purement et simplement coupé l’approvisionnement en eau d’importantes parties de la Cisjordanie occupée. Une décision qui prive des dizaines de milliers de Palestiniens d’accès à l’eau potable, ce en plein mois du Ramadan. Pour lire la suite suivez-là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/22/la-mauvaise-herbe-de-gaza/

La guerre de l’eau a été déclarée depuis longtemps :

Le règne de la terreur corporatiste contre les groupes tribaux traditionnels occupant des terres riches en ressources a été continuel et totalement délibéré. Dans une lettre électronique datée du 2 septembre 2002, un homme du nom de Peter MacLean, un ancien de l’entreprise Alcan ayant œuvré dans le nord de la Colombie Britannique, a écrit à Kevin Annett :

Le projet Kemano à la fin des années 1970 était basé sur un document préalable pour les droits sur l’eau signé dans les années 1950 et donnant à Alcan les droits sur l’exploitation de l’eau pour les 50 années suivantes. Mais ce qu’il s’est passé est que les gens qui vivaient à l’époque où se trouve maintenant Cheslatta Falls furent plus ou moins menacés de signer. Les officiels d’Alcan qui voulaient les droits sur l’eau se sont pointés à l’automne lorsque presque tous les hommes étaient partis à la chasse. Le village à cette période de l’année consistait en une population de femmes, d’enfants et de vieillards. De ce dont je me souviens, ils ont dit aux gens qu’ils devaient signer de suite. Le village a demandé s’ils pouvaient aller prévenir leurs hommes qui étaient à la chasse mais les officiels d’Alcan dirent non.

Page 50 du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » Le crime du génocide au Canada (traduction partielle mais substantielle de l’anglais par R71) nouvelle version par JBL1960 ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf

Le génocide des Amérindiens est toujours en cours les Natifs qui vivent dans les Réserves Indiennes, prisonniers sur leurs propres terres, et qui luttent contre les destructeurs de vie ne cessent de nous le dire, article après article, billet après billet, alors le prochain qui dit ‘Oups désolé’ je savais pas ; On lui claque le PDF sous le museau et tant qu’il n’a pas fini de le lire on ne le lâche plus… Non mais !

Bon pour les aveugles, on va lire à voix haute et donc écoutez bien ;

« Parce que l’objectif a toujours été que les femmes indiennes arrêtent de procréer. »

En avant propos, pour ceux qui pensent que ce problème Indien nous est étranger, je voudrais rappeler les propos tenus par Robert Mc Namara, lors d’un entretien accordé à la presse française en 1996, et donc il y a seulement 20 ans de cela ;

On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels ; La famine et la maladie. » Extrait issu de ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/10/la-solution-finale-du-probleme-indien/

Alors le Robert a un peu regretté ses propos, ses actions à l’approche de la mort et contrairement à un certain Henry Kissinger qui lui, non seulement ne regrette rien, mais conseille un certain Donald, oui Donald Trump ;

Parce que l’entrée officielle dans la danse d’un certain Henry Kissinger au côté du Général D. Trumpette devrait en déciller plus d’un ► Que fait Kissinger ? Source Paul Craig Roberts via Résistance71

Tout est dans ce billet de blog du 30/12/2016 ► L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE

Ne doutez pas lorsque François le Pieu s’affirme comme Gaulliste et de surcroit chrétien ; qu’il porte sa religion en étendard, en oriflamme même et pourtant qui s’en étonne ? De même quand il affirme que : La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord ; Personne ne lui demande ce qu’il entend par « faire partager » parce que lorsqu’on a lu « Païen en Terre Promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » de Steven Newcomb on a de sérieux doutes sur le sens du mot « faire partager » car c’était surtout avec des crucifix mais aussi des échafauds, la preuve ;

La nature religieuse de l’état d’esprit colonial qui mena a la rédaction de la charte de la Virginie se trouve dans le langage qui parle de “propager la religion chrétienne à de tels peuples qui vivent toujours dans l’ignorance de la véritable connaissance et l’adoration de Dieu et qui pourrait à terme, amener ces infidèles et ces sauvages vivant dans ces contrées à la civilité humaine et à un gouvernement tranquille et établi…” Extrait issu de Octobre 1492 ; Des Crucifix et des Échafauds.

Hier soir, la Vallseuse affirmait qu’elle avait changé, et pis le 49.3 il en voulait pas lui, on l’a obligé d’abord…

Vous y croyez-vous ? Pas moi !

Si vous voulez vraiment corriger les erreurs du passé et modifier notre avenir ;

Commencer par ne plus croire les menteurs, car ils vous mentiront toujours pour obtenir le pouvoir de continuer avec ou sans vous d’ailleurs, ça leur est bien égal ► La charrette de Noël…

Et ils sont partout les menteurs à droite ; comme à gauche, y sont partout

Choisissons-nous plutôt ► Pour la société des sociétés !

Qu’est-ce qu’on risque ? Sinon de réussir…

JBL1960

 

 

 

 

Gaulliste et de surcroît chrétien, je suis ?

Je suis ? Je suis ?

François Fillon !!!

Après François le Petit, se profile à l’horizon 2017 François le Pieu…

Alors Manu le ferait bien Vallser le Fion qui se présente lui même comme « Gaulliste et de surcroit ‘chrétien' ». Ce qui nous rappelle le Mike Pence qui se définit lui-même comme « Chrétien, conservateur, républicain et dans cet ordre d’importance. »

Décidément on n’en sort pas des François, après la Hollande, le Vatican et maintenant la Sarthe, on n’a vraiment pas de Pau avec les François…

Bon, avec la Marie-Ségolène non plus et vu qu’elle a eut une vision ou entendu des voix lui enjoignant de soutenir le Macron de Rothschild pour bouter les François hors de l’Ile de France… Source RTL ICI.

Pourtant on le sait qu’un bon Manuel n’est nullement nécessaire, comme d’une Marinière d’ailleurs, fut-elle rayée de Bleu-Marine » pour changer de paradigme ! Encore moins d’écritures saintes ou de mensonges bibliques ► Pour la société des sociétés !

►◄

Mais revenons à nos Moutons et à François le Pieu qui assène partout :

« Gaulliste et chrétien »: les arguments de François Fillon pour rassurer les Français

François Fillon a opéré sa rentrée politique sur le plateau du 20h de TF1. Face aux critiques, il a voulu présenter une version plus apaisée de sa politique sociale tout en réaffirmant son souhait de réduire les dépenses publiques. Il a aussi raillé la candidature d’Emmanuel Macron.

Et c’est censé nous rassurer ?

Parce que le journal La Croix, lui, enfonce le clou en inversant la chose ▼

François Fillon se revendique « chrétien » et « gaulliste »

Voilà ce que je reproche à ce Fillon là ; C’est de placer sa religion, sa foi, au cœur de ses décisions et lorsqu’il affirme notamment : « Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien, cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité », a plaidé le candidat en affirmant que sa proposition avait été « caricaturée de manière scandaleuse ».

Lire aussi l’avis de La Viehttp://www.lavie.fr/actualite/politique/fillon-de-gaulle-et-le-christ-04-01-2017-79013_813.php

Ben on le croit pas le Fion, parce qu’il a déjà affirmé que : La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord C’est ICI.

On le sait bien ici ou comment les premiers colonisateurs ont voulu « partager » leur culture, c’est à dire avec des crucifix et des échafauds…

« Ils entraient dans les villages et ne laissaient ni enfants, ni vieillards, ni femmes enceintes ou accouchées qu’ils n’aient éventrés et mis en pièces, comme s’ils s’attaquaient à des agneaux réfugiés dans leur bergerie. »

 « Ils faisaient des paris à qui ouvrirait un homme d’un coup de couteau, ou lui couperait la tête d’un coup de pique et mettrait ses entrailles à nu. »

« Ils arrachaient les bébés qui tétaient leurs mères, les prenaient par les pieds et leur cognait la tête contre les rochers. »

«D’autres les lançaient par-dessus l’épaule dans les fleuves en riant et en plaisantant, et quand les enfants tombaient dans l’eau, ils disaient : « Tu frétilles, espèce de drôle ! ».

«Ils embrochaient sur une épée des enfants avec leurs mères et tous ceux qui se trouvaient devant eux. »

Ils faisaient de longues potences où les pieds touchaient presque terre et par groupe de treize…ils y mettaient le feu et les brûlaient vifs.

 D’autres leur attachaient tout le corps dans de la paille sèche et y mettaient le feu : c’est ainsi qu’ils les brûlaient.

À d’autres, à tous ceux qu’ils voulaient prendre en vie, ils coupaient les deux mains, et les mains leur pendaient, et ils leur disaient : « Aller porter les lettres », ce qui signifiait d’aller porter la nouvelle à ceux qui s’étaient enfuis dans la forêt.

Extraits des Biens Faits de la colonisation par Christophe Colomb et ses sbires dès 1492 dont Adolf Hitler, avec la guerre des Boers, admirait la « technique » génocidaire et dont il s’inspira pour mettre au point SA solution finale au problème juif ; ICI.

►◄

Non seulement le Fion ne veut rien s’interdire, que ce soit sur le Fracking ICI mais il veut surtout que les Français se remettent à genoux pour prier dans le silence des églises…

Et ça, pour beaucoup d’entre-nous, dont je fais partie, c’est juste pas possible !

« Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres ! »

Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner » Extrait du Discours de la servitude volontaire de Étienne de la Boétie ► http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves ; Là ou nul obéit, personne ne commande ! Anselme Bellegarrigue

►◄

Mais Manu n’est pas en reste, lui dont la « candidature est une révolte » qui convoque le Saint François aux assises de la République ▼

Manifestement soucieux de se dégager de l’affrontement interne au Parti socialiste de la primaire de la gauche, Manuel Valls a continué ce mercredi matin d’attaquer frontalement celui qu’il s’est choisi comme adversaire direct : François Fillon.

« La purge, c’est aujourd’hui et moi je veux qu’on en sorte », avait répondu François Fillon ce mardi soir sur TF1 aux attaques sur son programme, qu’il juge « caricaturé de manière scandaleuse » notamment sur la sécurité sociale. Ce mercredi 4 janvier sur RTL, Manuel Valls a enfoncé le clou : « François Fillon propose une purge, propose de casser ».

« Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien, cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité », avait développé François Fillon, concédant avoir « été amené compte tenu de l’excès de critiques à préciser un point » de son programme sur la sécurité sociale mais assurant : « Il n’y a rien de brutal dans ce programme ».

« Une République forte, une France juste »

Mais sur la question de savoir si c’est une caricature, l’ex-Premier ministre a répliqué ce mercredi matin :

« Ah bon ? Quand on veut supprimer 500.000 fonctionnaires, c’est son programme ! C’est une caricature ? C’est dans son programme ! (…) C’est un démantèlement comme on n’en a jamais connu de notre modèle social, il doit l’assumer. »

Manuel Valls, dont la campagne patine un tantinet, a présenté ce mardi son propre programme – « un bloc républicain, laïc et social » – ainsi qu’un – déjà – nouveau slogan : « Une République forte, une France juste », qui remplace « Faire gagner tout ce qui nous rassemble ». Un signe de plus que Manuel Valls veut sortir de l’affrontement interne de la primaire de la gauche, aux allures de congrès du PS. Et pour cela, celui qui estime se trouver « au coeur des progressistes, d’Emmanuel Macron jusqu’à Benoît Hamon ou à Arnaud Montebourg », s’est d’ores et déjà choisi un adversaire direct : François Fillon. Article de Thomas Vampouille sur Marianne.frhttp://www.marianne.net/programme-fillon-caricature-c-est-purge-re-attaque-valls-100248966.html

►◄

François le Pieu à bien tort de prétendre que son excroissance chrétienne nous préservera, toujours, de toute décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité…

Parce qu’ici on a lu le Contre Rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » et on sait notamment que le génocide des Amérindiens est toujours en cours de réalisation « par charité chrétienne » bien sûr ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf

Comme on a pris connaissance des Travaux de Recherche du Dr. Ashraf Ezzat qui explose les mythes et mirages bibliques de tout poil ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf  preuves à l’appui…

Ni François le Pieu, ni Manu le Révolté de la Mancha, parce qu’on a lu, également avec plaisir et intérêt, l’Appel au socialisme pour la société des sociétés de Gustav Landauer (traduction par Résistance71 de la réédition de 1919)  ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/appelausocialismeglandauer1911.pdf

Et plutôt que de lire Modes & Travaux, qui a son intérêt, ou comme me le faisait remarquer en passant « Un passant » ici-même : la « Revue de la vie en plein air des escargots en MarisolTouraine »…

Voici les « Suggestions de lectures critiques et anarchistes pour une action politique informée et concertée » que Résistance71 nous propose pour affuter notre esprit critique :

Surfant comme à l’accoutumée la blogosphère dissidente, nous nous sommes aperçus récemment en lisant les commentaires, d’un intérêt grandissant pour l’Idée anarchiste et une croissance incontestable de la demande sur ce qu’il conviendrait de lire pour en savoir plus par soi-même et hors des délires propagandistes entendus ou vus ici et là sur la toile et la sphère de l’establishment afin de discréditer et de diaboliser l’anarchie et ses principes fondateurs d’une société égalitaire, anti-autoritaire, et non coercitive, qui terrifie l’oligarchie et la survie de son petit monde privilégié de la domination et de la violence.

Pour répondre à cette demande, en tant que blog anarchiste ayant étudié de près toute cette affaire depuis bien des années, nous avons décidé d’établir une petite liste utile, bien entendu non exhaustive loin de là, de ce que tout à chacun pourrait ou devrait lire afin d’en savoir plus et de se faire une idée sur l’Idée de manière indépendante.

C’est en fait ce que tout anarchiste souhaite : que le plus de personnes possible décident de leur propre chef d’en savoir plus et étudient pour se rendre compte par eux-mêmes de ce qui n’est en rien une idéologie mais bien plutôt une façon de penser, de se comporter dans la vie de tous les jours et donc une façon de vivre, tout simplement, bien au-delà de toutes les fadaises vues et entendues en provenance de sources qui simplement ne savent pas grand chose de ce qu’ils avancent ou intoxiquent à dessein l’opinion publique.

Assez de blablatage, voici une petite liste pour se mettre confortablement sur le chemin de la véritable question sociale, nous mettons en lien toute lecture possible gratuite sur la toile si disponible : Lire la suite sur R71https://resistance71.wordpress.com/2017/01/04/suggestions-de-lectures-critiques-et-anarchistes-pour-une-action-politique-informee-et-concertee/

J’en ai lu pas mal, et je continue à m’instruire et à peaufiner ma réflexion et prendre des forces, des appuis pour dire NON aussi bien à François le Pieu qu’à ses concurrents au Barnum 2017 !

ET À TOUS SANS EXCEPTION…

JBL1960

Vous pouvez lire mes derniers billets de l’An 2017 aussi ;

C’est offert gracieusement par l’hôtesse de ces lieux, qui n’espère ni n’attend rien en retour excepter peut-être, faire jaillir une toute petit flamme, capable d’embraser tout l’empire…

Opération Condor 2.0

LES NOUVEAUX PIGEONS…

Boycott, cot, cot codec…

Le dernier jour du Nouveau Monde

Illustration ► Création de #croisonsles De François Thatcher

Opération Condor 2.0

Et 40 ans plus tard ;

Le Condor était toujours vivant !

Et les escadrons de la mort toujours aussi vivaces ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/04/assassinat-de-berta-caceres/

Résistance71 traduit et publie l’analyse de Peter Koenig Source : Information ClearingHouse du 2 janvier 2017 et apporte les précisions nécessaires qui confirment ce que l’on pensait à savoir la tentative de reprise en main de l’Amérique Latine par une oligarchie aux abois, car le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a un peu perdue la main, voire les pédales, ces derniers temps, non ?

~~~~▼~~~~

L’empire à l’offensive : Des forces de l’OTAN bientôt basée en Colombie… Amérique Latine prend garde à l’opération Condor 2.0 !!…

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/04/lempire-a-loffensive-des-forces-de-lotan-bientot-basee-en-colombie-amerique-latine-prend-garde-a-loperation-condor-2-0/

Cette info nous avait totalement échappée, l’accord a été signé en 2013, et est d’une importance capitale. Nous avons traduit cet excellent article de Peter Koenig, économiste, « repenti » de la Banque Mondiale, qui nous éclaire sur cette affaire. L’occasion étant trop belle, nous y avons été de nos commentaires au fur et à mesure afin de compenser notre loupé sur cet info capitale. L’oligarchie est en phase de création une « Opération Condor » 2.0 comme celle qui tortura et assassina en Amérique Latine au cours des années 1970-80, l’opposition socialiste aux pilleurs néo-libéraux de l’école Friedman de Chicago et ses « Chicago Boys ». Cette nouvelle opération sera menée par l’OTAN, gendarme de l’oligarchie dans le monde, s’affirmant ici.
Ceci fait partie du plan de fermeture de la grille de contrôle planétaire du Nouvel Ordre Mondial. Le danger est clair et imminent. Les peuples doivent une fois de plus se réveiller et mener le combat contre l’oppression oligarchique organisée. Doit-on rappeler que la France fait partie de cette entité criminelle racketteuse et protectrice du trafic de drogues qu’est L’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord ??…

¡Ya Basta!
¡Hasta la victoria siempre!

~ Résistance 71 ~

Inviter l’OTAN pour lutter contre le crime organisé est une grande menace pour l’Amérique Latine

Peter Kœnig | 2 janvier 2017 | URL de l’article original : http://www.informationclearinghouse.info/46145.htm

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Imaginez, Mr Manuel Santos, président de la Colombie, lauréat du prix Nobel de la Paix 2016 pour être parvenu à établir un accord de paix avec les “rebelles” des FARC (Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia ou Forces Armées Révolutionnaires de Colombie) et ce même amoureux de la paix qui invite l’OTAN dans son pays pour l’aider à combattre “le crime organisé. Comme le rapporte la chaîne de télévision vénézuélienne TeleSur, ceci pourrait bien mettre en danger ce récent accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC, l‘encre n’étant même pas encore sèche.

Note de R71 : N’oublions pas au passage que le “crime organisé” colombien des cartels de la cocaïne est organisé par la CIA, qui gère le trafic de cocaïne de cette région tout comme elle gère le trafic d’héroïne en provenance d’Afghanistan, les cargaisons étant acheminées des pays de production via des compagnies aériennes privées protégées et barbouzes dans le pur style de la défunte mais recyclée “Air America”, la compagnie aérienne de la CIA, qui transbahutait opium et héroïne du Laos vers la Thaïlande, puis vers l’occident pendant la guerre du Vietnam. La CIA étant le bras armé de Wall Street, elle avait aussi sa banque la BCCI qui blanchissait le fric pour ses commanditaires. Aujourd’hui la HSBC, Bank of America et Goldman Sachs s’en chargent, tout étant inter-connecté.

Ces derniers jours, au moins deux leaders “campesiños” (fermiers) ont été retrouvés assassinés. “Faux-drapeau” comme d’habitude, avec de vraies personnes victimes ? Une provocation pour forcer les FARC à riposter ? Ce qui mettrait un terme rapide à l’accord de paix.

Franchement, je n’ai jamais cru que le gouvernement colombien était sérieux en négociant la paix, mettant ainsi fin au conflit civil le plus long ayant eu la plus longue période de négociations de paix de l’histoire de l’Amérique Latine. Un processus de paix de 4 ans était supposé mettre fin à 52 ans de combat communiste des FARC en défense des pauvres ruraux, contrant une élite de riches, essentiellement des jet-setters urbains et des grand propriétaires terriens (latifundios) et contre les forces gouvernementales que soutiennent des forces militaires américaines basées en Colombie.

Tout comme ceux d’Europe, le gouvernement colombien est une marionnette de Washington. Santos et ses prédecesseurs comme Uribe avant lui, sont des pions de la CIA. Faire la paix avec les FARC serait contre les intérêts des États-Unis ; alors à quoi bon cet accord ? C’est de la propagande: cela donne aux gens épuisés par la guerre et son climat une illusion, un faux espoir, qui’il y a une lumière au bout de ce tunnel d’assassinats et d’abus sans fin, le tout renforcé par la démarche d’éclat au travers du comité du Prix Nobel. Au premier signe d’une révolte des FARC en réponse aux provocations (sous la forme bien sûr d’opérations fausse-bannière) d’assassinats de leaders campesiños, l’accord sera rompu et la paix sera ce qu’elle est depuis le début: une farce, un travesti de bonne volonté pour introduire une nouvelle stratégie en Amérique Latine: l’introduction des forces de l’OTAN…

Pour camoufler l’implication de Washington, le président Santos appelle officiellement l’OTAN à l’aide.

Tout le monde sait très bien que l’OTAN, de fait, représente le Pentagone avec quelques aides minimes des laquais européens pour donner le change. L’implication de l’OTAN en Colombie aurait une implication bien plus grande que celle de juste combattre les FARC ou comme Santos le dit par doux euphémisme “combattre le crime organisé”, ce qui est une référence à combattre les cartels de la drogue en liant le “combat” au “Plan Colombia” américain si controversé, le coût direct de ce plan ayant été jusqu’ici de 10 milliards de dollars depuis 2000 lorsqu’il débuta. Le coût total, incluant la destruction d’infrastructures, de maisons et de moyens de subsistance, ayant aussi coûte la vie à quelques 220 000 Colombians et en ayant déplacé 6 millions d’autres avec toute la souffrance que cela induit, est incalculable. Plus tôt en 2016, le quotidien du Guardian de Londres rapportait:

Plan Colombia est devenu un fourre-tout pour différentes stratégies. Il est le plus généralement compris comme étant un accord d’aide américaine à la Colombie de 10 milliards de dollars depuis 2000. Plus largement, ce fut une stratégie commune américano-colombienne pour renforcer l’armée, les institutions de l’état et l’économie.

Il y a cette idée que c’est un projet largement orchestré, mais Plan Colombia n’existe pas en tant que tel”, dit Winifred Tate, auteure de “Drogues, voyous et diplomates”, une étude sur la politique américaine en Colombie. “Cela a plutôt été une série de programmes dont l’emphase s’est étendue et a été recalibrée au fil des ans”, dit-elle.

En fait, l’ancien président colombien Andres Pastrana, sous qui le Plan Colombia débuta, a admis au Guardian que la stratégie fut un point tournant de la guerre de plusieurs décennies du pays (contre les FARC). “Avant le plan, les forces de sécurité étaient sur la défensive et sur le point d’être militairement vaincues par la guérilla des FARC.

Malgré le plan, la production de coca (matière première de la production de cocaïne) est en grande hausse depuis 2000 au début du plan et la Colombie demeure le premier producteur mondial de cette drogue. Donc, le Plan Colombia n’a pas marché. (NdT: mais si au contraire ! tout va pour le mieux si on considère que la CIA et Wall Street gère le trafic de la cocaïne !!… Selon l’ex-flic du LAPD DEA Michael Ruppert, ce trafic est même sous la PROTECTION DIRECTE DE LA MAISON BLANCHE… blanche, come la coke. Ceci est dans la lignée de la Compagnie des Indes britannique et donc de la City de Londres qui géra les deux guerres de l’opium en Chine au XIXème siècle, engrangeant d’énormes profits et ruinant la santé des populations autochtones par une addiction galopante… La Maison des Rothschild fut en tête de pont…). Un changement de stratégie est à l’ordre du jour. (NdT: pour augmenter les profits ?…). Entre alors l’OTAN, une force militaire multi-nationale, pour combattre le crime, les fermiers qui ne la ferment pas et qui n’obéissent pas ou plus ; pour continuer le combat contre les “rebelles” des FARC qui défendent les paysans et les pauvres et donc pour briser la pantalonnade de l’accord de paix. Une des conditions de cet accord est le désarmement complet des FARC (NdT: première mesure étatique: toujours désarmer le peuple en arme, pour mieux le mettre sous le joug…). Dans une nouvelle guerre, les FARC seront en très grand danger d’être éviscérés par l’OTAN.

Qu’est-ce que l’OTAN, c’est une force militaire menée par les États-Unis et stationnée en Europe.

Note de R71 : Répétons-le sans relâche jusqu’à dissolution complète de cette entité criminelle de guerre, armée de racketteurs au service de la City de Londres et de sa succursale de Wall Street… OTAN = Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

Elle fut créée en 1949 par les États-Unis et inclus le Canada et plusieurs autres pays européens. Son objectif principal était de défendre l’Europe contre l’ennemi imaginaire, le croquemitaine du moment, représenté par l’URSS. Implicitement, cela voulait aussi dire que l’Europe n’aurait pas à construire son propre système de défense. Le “Big Brother” en prendrait soin, oui, oui, l’OTAN.

Le seul leader européen qui eut la vision de déjouer cette supercherie fut le Général De Gaulle. En 1966, il vira l’OTAN hors de France. En 2009, 43 ans plus tard, le (NdT : traître à la nation) président Nicolas Sarkozy, lui-même un agent reconnu de la CIA, réintégra la France dans toutes les structures de l’OTAN.

A la fondation de l’OTAN, comme aujourd’hui, les  États-Unis ont eu et ont une phobie de tout ce qui a trait au socialisme de près ou de loin, sans parler du communisme, ce qui fut une justification majeure de la course à l’armement qui fut développée durant la guerre froide entre la fin des années 1950 et 1991 à la chute de l’URSS. La guerre froide n’était en fait quasiment qu’une escroquerie propagandiste pour faire croire que l’URSS, qui historiquement n’a jamais eu de quelconque vue expansionniste, (NdT : contrairement à l’empire yankee…), était une menace à la souveraineté européenne. La guerre froide justifia une course à l’armement qui fit faire d’énormes profits à l’industrie de la guerre (complexe militaro-industriel et de la sécurité)

Lorsque l’URSS s’effondra en 1991, la justification de l’existence même de l’OTAN s’effondra avec elle. Elle avait 12 bases militaires en Europe occidentale. La promesse unilatérale faite par les forces alliées, exprimée par le ministre des affaires étrangères allemand de l’époque Mr Genscher, fut que l’OTAN ne s’étendrait pas d’un seul mètre vers l’Est. Aujourd’hui, l’OTAN compte 28 membres et plus de 30 bases partout en Europe, la plupart se concentrant sur la frontière avec la Russie, ce qui représente maintenant une menace pour Moscou. Ceci montre l’honnêteté des promesses européennes et occidentales. Ce type de chose est typique des opérations militaires menées par les États-Unis, particulièrement celles de l’OTAN. Avec cette toile de fond historique à l’esprit, l’OTAN en Colombie serait un danger clair et permanent pour toute l’Amérique Latine. L’OTAN, une alliance atlantiste, n’a absolument rien à faire en Colombie, encore moins en Amérique du Sud (NdT : ni en Afghanistan ou où que ce soit d’autre… Cela fait maintenant 15 ans que les forces de l’OTAN occupent l’Afghanistan, et personne ou presque, ne dit rien, cela fait partie du paysage de la criminalité quotidienne de l’empire., gommée par la propagande idoine..)

L’OTAN en Colombie a débuté plus tôt…

Le président Juan Manuel Santos a initié la coopération Colombie-OTAN (NdT: en tant que marionnette de la CIA/Wall Street et Washington, il fut ordonné de le faire…). Des négociations entre l’ancien ministre de la défense colombien Juan Carlos Pinzon et le général Philip Breedlove, alors commandant en chef des forces de l’OTAN en Europe, commencèrent en 2013 avec le but “minime” pour la Colombie d’avoir accès “aux meilleures pratiques de l’OTAN dans des standards professionnels, en toute intégrité et transparence, pour des opérations humanitaires” (NdT: bien entendu, avant le colonialisme se faisait sous le couvert d’amener aux “sauvages” la “civilisation” ~ sous sa forme chrétienne bien entendu ~ puis de leur amener “la démocratie”, tout ceci ne marchant plus, la nouvelle farce coloniale s’appuie sur “l’humanitaire” et le “droit de l’hommisme”…). Malgré les protestations de son voisin vénézuélien voyant d’un très mauvais œil l’OTAN infiltrée dans le pays d’à côté, le président Santos signa “un accord de coopération” avec l’OTAN le 6 juin 2013 à Bruxelles.

Ce fut le début d’une alliance secrète entre un allié clef latino-américain de Washington et l’OTAN. Pratiquement personne ne s’en aperçût (NdT: nous ne le savions en effet pas, d’où cette traduction et nos commentaires ajoutés, car cette info est de grande importance…). Importer des troupes de l’OTAN en Colombie sera non seulement une première en Amérique Latine, mais cela pourrait bien semer la panique au sein des nations non-alignées de l’UNASUR, spécifiquement la Bolivie, l’Équateur et le Venezuela.

L’OTAN en Colombie serait comme un centre d’entrainement aux techniques de guérillas, quelque chose à laquelle les troupes européennes ne sont pas habituées, mais à laquelle elles devront plus se familiariser afin de remplir le plan de Washington de proliférer à travers l’Amérique du Sud, en prévention de toute tentative de révoltes gauchisantes. Une fois établie dans cet endroit stratégique qu’est la Colombie, l’OTAN se propagera comme un feu de forêt au travers du sous-continent, y étant autorisée par les gouvernements néo-libéraux qui maintenant se propagent dans la région, implantés par Washington et pour y construire un grand nombre de base militaire OTAN. Ainsi, le très peu populaire terme de “base militaire américaine” sera relégué aux archives…

Amérique Latine, soit vigilante et en état d’alerte. Obama appelant de manière si condescendante l’Amérique du Sud “le pré carré de Washington” (NdT: il n’a rien inventé, ce n’est qu’une application de l’établie de longue date “doctrine Monroe”, non, non, rien à voir avec Marilyn…) cela pourrait bien (re)devenir une réalité bien plus vite qu’on ne le pense avec l’OTAN prenant racine en Colombie. Comme le célébre grand écrivain uruguayen Eduardo Galeano le disait si sagement: “Une fois les troupes américaines dans votre pays,. Vous ne pourrez jamais vous en débarrasser”. (NdT : A preuve, le Japon, occupé militairement depuis 1945, 71 ans d’occupation et de merde yankee sur Okinawa, contre la volonté autochtone depuis des décennies…)

Peter Koenig est un économiste et analyste géopolitique. Ancien membre du personnel de la Banque Mondiale, il a travaillé extensivement autour du monde dans les domaines de l’environnement et des ressources aquifères. Il est l’auteur de “Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed –“ un livre de fiction basé sur des faits réels glânés au cours de ses 30 années d’expérience de terrain avec la Banque Mondiale. Il est aussi le co-auteur de “The World Order and Revolution! – Essays from the Resistance.”

~~~~▲~~~~

LES NOUVEAUX PIGEONS…

…VOYAGEURS…

MADE IN ZUNIA !

Bah ; Normal, pour les Nouveaux Cons, fallait bien ça, non ?

Grâce à Résistance71 qui nous remet en mémoire cette excellente vidéo de 30 mn en VOSTFR sur le « Rêve Américain » de l’Amérique moderne et qui part du présupposé Zunien, à savoir que les premiers colons sont arrivés en Terra Nullius et donc étaient légitimes à usurper la terre aux Nations Primordiales qui n’étaient pas des humains puisque « l’homme qui n’est pas blanc est inférieur » et qu’il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche » tenez pour bien comprendre et en complément de lecture ce billet de blog très complet sur les intentions réelles du porteur de la croix et de ses sbires ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/12/tuez-lindien-pour-sauver-lhomme/

Alors c’est pas totalement ma came de ce fait, mais vraiment ça permet de comprendre COMMENT et surtout POURQUOI l’Amérique moderne qui vient de voter en Trumpette en est arrivée là…

Après mon Boycott, cot, cot codec d’hier ► Boycott, cot, cot codec…  certains vont y laisser des plumes !

Vidéo YT mise en ligne par CHOQFMLAutreMonde  Traduction ELJuju

Je m’explique, aujourd’hui celui que ses amis appellent « Daffy« , et que la Nation Mohawk compare au Général A. Custer et que j’appelle le Général D. Trumpette ► Le Général D. Trumpette charge en territoire amérindien  ou bien encore « Le Canard à l’orange » vient d’éructer ceci :

Selon le futur président américain, « si vous voulez vraiment envoyer quelque chose sans être détecté, écrivez-le et envoyez-le par coursier ». « Aucun ordinateur n’est sûr […]. Un piratage est quelques chose de très difficile à prouver, donc ça pourrait provenir de n’importe qui ». Le républicain a alors proposé sa solution miracle. « Si vous voulez vraiment envoyer quelque chose sans être détecté, écrivez-le et envoyez-le par coursier », a-t-il suggéré. La déclaration a rapidement été moquée sur les réseaux sociaux pour son archaïsme. « Le nouveau service par coursier de Trump qui se prépare à protéger l’Amérique d’Internet », lance une internaute dans un tweet accompagné d’une photo de la Seconde Guerre mondiale.  L’intégralité de l’article à lire sur L’Express ► http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/pour-lutter-contre-le-piratage-trump-propose-d-envoyer-des-lettres-par-coursier_1865117.html

Le nouveau service par coursier de Trump qui se prépare à protéger l’Amérique d’Internet

Voilà, et c’est « selon une internaute » hein ? Vous comprenez mieux maintenant comment Trump va protéger l’Amérique d’Internet parce qu’Internet, on vous le répète assez ici ou mais également ici, c’est la nouvelle presse Gutenberg 2.0 ; Celle qui fait tomber les murs, les doctrines, les dogmes fantasmagoriques, les mythes et les mensonges bibliques ► Les Petites Flammes…

Bon l’histoire et conséquences des Nouveaux Cons Zuniens vous est conté dans mon billet du gui l’An Neuf là ► Le dernier jour du Nouveau Monde  y compris la nomination comme ambassadeur en Israël de David Friedman, un avocat qui a dit avoir hâte de remplir sa mission à al-Qods qu’il qualifie de « capitale éternelle d’Israël, Jérusalem », touchant un point très sensible dans la région ; Sur Globat Net.

Et vous pouvez lire également pour compléter et affuter votre réflexion l’excellente analyse de Silvia Cattori sur Reseau International d’hier ► http://reseauinternational.net/psalmodier-deux-etats-deux-etats-ne-sert-qua-perpetuer-loccupation/

Alors vous pouvez lire aussi le dernier billet de Dmitri Orlov source Le Saker Francophone via Olivier Demeulenaere qui vaut son pesant de cacahuètes également, même si je ne partage pas son analyse à Orlov ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/01/03/prix-nobel-du-pet/

R71 le 1er janvier dernier précisait ceci : Notre souhait le plus cher est le suivant : que toujours plus de personnes se rendent compte, au gré de leur réinformation ici ou là, qu’il n’y a décidément pas de solutions à notre problème sociétaire au sein du système étatico-capitaliste qui nous oppresse toujours plus avant. Non seulement cela, mais ceci n’est en rien conjoncturel, car il n’y a JAMAIS eu de solutions au sein du système qui n’est qu’un leurre, un miroir aux alouettes afin de faire perdurer les privilèges et les fortunes croissants de la caste des hyper-privilégiès. En cela, il ne peut pas y avoir de solutions au sein de ce système ni maintenant, ni dans le futur. L’État est oppresseur et anti-démocratique par essence, par design, il est comme le soulignait si justement Nietzsche “le plus froid des monstres froids…” et à ce titre ne peut qu’apporter, à des degrés divers selon l’humeur des oligarques en place, exploitation, division, misère, chaos, guerres et destruction. Le monde actuel n’en est qu’un des reflets dont la tendance incline au pire.

Et je retranscris ci-dessous leur : conseil et espoir pour l’année 2017 et suivantes auxquelles je ne retire rien, pas même une virgule tant je suis d’accord avec eux, surtout qu’à chaque fois que je ne suis pas en accord avec leur propos, c’est rare, mais ça arrive, je le dis dans mes billets de relayage et cela nous permet des échanges fructueux, c’est cela œuvrer solidairement pour la société des sociétés la plus égalitaire possible. C’est aussi pour cela que j’avance qu’il ne peut y avoir de « Chef » dans ce changement qui vientNul ne sera “Chef” de ce Changement qui vient…

Chers lecteurs,

Se réinformer est bien, faire tomber le mur de la propagande est nécessaire, mais notre vision doit aller au-delà, à savoir comment sortir de ce marasme ? Quelle voie emprunter ?

Pensez-vous vraiment que les Yanks qui ont élu Trump ont changé quoi que ce soit sur le fond du problème ? Pensez-vous que voter en France au mois de mai prochain pour un de ces pantins de la politique spectacle du monde marchand va changer quoi que ce soit à la donne pour nous gens du commun ?

Allons, allons… Il est temps de gagner en maturité et de devenir POLITIQUEMENT ADULTE. Élire votre prochain maître ou maîtresse en pensant que çà va aller mieux n’est que de l’enfantillage, certes piloté ; un enfantillage savamment entretenu par la propagande oligarchique dans ce bocal, vase clos, qu’est l’illusion démocratique projetée en continu.

Il n’y a pas de solutions au sein du système. Celui-ci qui nous est IMPOSÉ est irréformable et n’est conçu que pour préserver les privilèges du plus petit nombre nous enfumant tous et continuant à se barrer avec la caisse et dicter leurs horreurs à suivre en toute quiétude. Tout ceci n’est que vaste fumisterie, nous sommes opprimés et victimes d’un système infantilisant qui nous traite comme un père archaïque traite son jeune enfant dans le schéma de “ferme ta gueule et fais ce que je te dis de faire”.

Devenir adulte politiquement, c’est refuser de se soumettre aux brimades perpétuelles qu’on nous assène et prendre nous-mêmes en main les décisions qui doivent être prises par le peuple seul, cela commence par le boycott du vote, des institutions, la création de la société parallèle des associations libres qui, se confédérant, formeront la Société des Sociétés.

L’État et ses institutions sont des parasites doctrinaires ne servant que le plus petit nombre au détriment de l’intérêt général, croire aujourd’hui comme hier que l’État est l’incarnation du bien commun n’est plus risible, mais est de fait complicité de trahison.

L’avenir de l’humanité c’est nous les peuples, unis et œuvrant ensemble pour le bien commun et non pas la fantasmagorie élitiste criminelle dont on nous rabat les oreilles en permanence.

L’oligarchie et l’État qui la sert est un géant aux pied d’argile. Il est essentiel de comprendre que si ne serait-ce que 10% de la population d’un pays dit NON ! au système de manière ferme, définitive et librement organisée, alors c’est fin de partie pour la société du spectacle et ses profiteurs et tireurs de ficelles.

Se réinformer oui, mais agir ensemble pour le bien commun, des associations libres locales et vers une confédération plus généralisée est mieux, beaucoup mieux et politiquement mature. C’est là, dans ce moment politique commun que nous deviendrons enfin politiquement adulte et mènerons tous ensemble l’humanité vers des sommets créatifs encore jamais atteints.

“On peut dire qu’il n’y a pas encore eu de révolution dans l’histoire, il ne peut y en avoir qu’une qui serait une révolution définitive. Le mouvement qui semble achever la boucle en entame déjà une nouvelle à l’instant même où le gouvernement se constitue. Les anarchistes, Varlet en tête, ont bien vu que gouvernement et révolution sont incompatibles au sens direct. Il implique contradiction, dit Proudhon, que le gouvernement puisse être jamais révolutionnaire et cela pour la raison toute simple qu’il est gouvernement.’ […] S’il y avait une seule fois révolution, en effet, il n’y aurait plus d’histoire. Il y aurait unité heureuse et mort rassasiée.“ ~ Albert Camus, 1952 ~

La société est la société des sociétés ; une ligue des ligues des ligues, un monde commun des mondes communs des mondes communs ; une république des républiques des républiques. Seulement là y a t’il liberté et ordre, seulement là y a t’il un esprit, un esprit qui est auto-sufffisance et communauté, unité et indépendance?

La personne indépendante, qui ne laisse personne interférer dans ses affaires ; pour qui la communauté domestique de la famille, avec sa maison et son lieu de travail, est son monde ; la communauté autonome locale ; le canton ou le groupe de communautés etc voilà à quoi ressemble une société, ceci simplement est le socialisme, et cela vaut la peine de travailler pour, car il peut nous sauver de notre misère.

[…]

Les socialistes ne peuvent en aucune manière éviter le combat contre la propriété foncière. La lutte pour le socialisme est une lutte pour la terre ; la question sociale est une question agraire !

Le socialisme est un nouveau départ, un commencement. Le socialisme est un retour à la Nature, une réappropriation de l’esprit, un regain de relations.

[…]

Une seule chose manquera pour vivre harmonieusement, socialement et en toute prospérité: la terre. Alors les gens libèreront la terre et ne travaillerons plus pour le faux dieu mais pour l’humain. Alors sera le commencement: commençons sur la plus petite échelle et avec le plus petit nombre de personnes.

L’État, c’est à dire à ce stade, la masse toujours ignorante de la nouvelle réalité, la classe des privilégiés (du capitalisme) et les représentants de ces deux catégories, la caste exécutive et administrative, mettront de petits et grands obstacles sur le chemin des débutants. Nous en avons parfaitement conscience.

Tous ces obstacles, s’ils sont réels, seront détruits si nous sommes resserrés et unis et que nous ne laissons pas le plus petit espace entre eux et nous.

Maintenant ce ne sont que des obstacles par anticipation, imagination, peur. Nous le voyons maintenant: lorsque le temps viendra, ils barricaderont notre chemin avec toutes sortes d’obstacles et alors dans le même moment nous choisissons de ne rien faire.

Nous franchirons le pont lorsqu’on y arrivera ! Allons de l’avant, de façon à ce que nous soyons nombreux.

Personne ne peut être violent avec le peuple si ce n’est le peuple lui-même.

[…]

L’objectif est le peuple, la société, la communauté, la liberté, la beauté, la joie de vivre. Nous avons besoin de gens pour entonner le cri de guerre, nous avons besoin de tous ceux emplis de ce désir créatif, nous avons besoins d’hommes et de femmes d’action. L’appel au sociaisme est adressé aux Hommes d’action qui veulent faire les preniers pas, le commencement.”

~ Gustav Landauer, 1911 ~

C’est bien parce que nous sommes sur la même ligne avec R71 que j’ai réalisée ce PDF de leur traduction de l’Appel au socialisme : pour la société des sociétés de larges extraits de la réédition de 1919 ici ► appelausocialismeglandauer1911

Et bien plus en réalité comme vous pourrez le lire ici ► Pour la société des sociétés !

Comme nous y invitait Zénon l’Ailé d’abord en filigrane dans son Médiocratie : ultimes soubresauts de l’ère Darwinienne puis très clairement dans son Ragnarök : de la subversion à la terreur idéologique :

S’il vous indiffère de voir se déliter sous vos yeux l’univers sécure que vous connaissiez, de voir se faner l’innocence des mômes avant même d’avoir grandi, d’être libre ou non et d’avoir l’inestimable chance d’être en vie, alors continuez d’obéir et de voter au prochain tour. Mais si pour vous, comme à beaucoup d’autres, cette condition de sous-hommes est inacceptable, rejoignez les rangs des Indivisibles au fond de l’arrière-cour. Il arrive qu’on y manque d’eau chaude et nous vivons à l’ombre des lumières de la ville… Mais la chaleur humaine y est bien présente, et par-dessus tout, nous sommes libres.

Nous n’avons pas de nom ni d’appartenance, et notre cercle n’a pas de centre. Notre seul dénominateur commun est la conscience de notre force. L’amour de la vie et de la beauté nous importe plus que le sort de nos petites personnalités. Nous portons en nous la foi et l’espoir que le temps nous enseigne assez de sagesse pour vivre en paix et en harmonie… Car nous savons que tout mouvement de l’Histoire induit mécaniquement son inverse, et que tôt ou tard, vous y viendrez… Nous veillons sur la flamme en attendant votre arrivée.                                                                                                 Zénon

Et en réalité dès son tout premier texte « Nakba » Zénon  m’a collée la fièvre et désormais avec chacune de ses publications je peux lancer ma propre réflexion toujours plus loin, toujours plus haut, effaçant mes doutes et apaisant mes craintes de n’être pas assez nombreux. Parce que nos petites flammes intérieures ne s’éteindront plus jamais…

Les petites flammes intérieures qui sont nées à force de nous lire les uns les autres, puis de se parler, puis de rédiger nos billets parfois de concert et même en « live » attestent de notre volonté à écrire le futur à l’encre du réel ; Toutes et Tous, côte côte, les pieds bien ancrés sur notre Terre-Mère, tête haute et tutoyant les étoiles

Parce que le changement de paradigme ► C’EST ICI & MAINTENANT et d’où nous sommes…

JBL1960

Illustration d’un lutin messager et de son pigeon voyageur… Création de Godo Art

Boycott, cot, cot codec…

Et appelons un chat un chat, quoi…

Prenons la résolution de dire NON pour 2017 !

Non au lieu de Oui !

Refuser au lieu de consentir !

Agir au lieu de subir ;

Réfléchir au lieu de roupiller…

Comme dirait l’Autre ; Il y va de notre futur commun ! Si simple en dépossession volontaire

Parce que comme disait Coluche :

« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende plus ! « 
Coluche, Misère, 1978
Source : http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/ecologie/ecocitoyennete/ecocitoy.htm

Et si on parlait franc ? Et si on parlait vrai et juste ?

La Nation Mohawk une fois de plus, nous invite à nous tenir à leur côté, sur le chemin tangent ; Tête haute et Franc-parler ou Parler-Franc en tout cas parler vrai.

Grâce à Résistance71 qui nous traduit de l’anglais en temps réel cet article paru sur Mohawk Nations News ▼

Pour bien commencer l’année 2017 : Parlons franc à l’empire et à l’État…

C’est en coopération avec les nations autochtones (colonisées) de tous les continents que nous, les peuples, ensembles, émancipés, établirons la société des sociétés, confédération des communes d’associations libres de producteurs et de consommateurs travaillant pour le bien commun dans une société égalitaire. ~ Résistance 71 ~

Parler franc

Mohawk Nation News |  27 décembre 2016 |  URL de l’article original ► http://mohawknationnews.com/blog/2016/12/29/plain-speak/

Un tyran n’arrive pas soudainement au pouvoir. Les gens lui donnent, par peur et par désir de sécurité. A Standing Rock, l’armée nous attaque et essaie de nous tuer “pour notre propre sécurité” ! La FAUSSE INFO EST PROPAGANDE !

La guerre est un pouvoir tyrannique fondé sur le mensonge, mensonge utilisé pour obtenir ce pouvoir en première instance. Le terrorisme faux-drapeau mène à la création d’empires dictatoriaux. (Note de R71 : en cela le terrorisme est une tactique servant une stratégie politique de peur et de tension, le terrorisme étatique en est l’épitomé. Tout acte de terreur complexe et organisé au delà de mettre le feu à la poubelle du voisin est un acte étatique, qu’il soit directement ou indirectement commandité par l’État. La guerre en est le sommet sur l’échelle de la tension)

Les dirigeants créent cette crise, demandent des pouvoirs d’urgence qu’ils obtiennent (NdT; de manière pseudo-légale), suspendent les libertés civiles et se débarrassent du processus (à peine plus) démocratique en place. Les pouvoirs d’exception survivent à l’urgence qui les a généré.

Le désordre public est vu comme terrorisme anti-gouvernement et les guerres de races, comme celle de flics assassinant des noirs ou le vol étatico-corporatiste des ressources ou des peurs inexpliquées de certaines races, d’autres états ou même d’extra-terrestres si besoin est, sont de mise. MENACER DES MANIFESTANTS ET DES PÉTITIONEURS EST FASCISME NI PLUS NI MOINS.
Le gouvernement qui planifie de saisir le pouvoir, pratique une corruption ouverte sans ambages… (NdT : On y est en France avec l’état d’urgence et ses prolongations ad vitam æternam, aux US et au Canada avec leurs Patriot-acts respectifs… En Belgique, en Allemagne, en GB et nul doute très bientôt en Turquie… pas à pas tous les pays de l’OTAN, Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, se retrouvent sous état d’urgence/loi martiale sous les encouragements des Pompom girls d’usage)

Le dirigeant qui sonne patriotique mène en fait un conflit sans fin. Des crises artificielles sont générées de l’intérieur et de l’extérieur afin que le gouvernement y réponde. Des civils sont attaqués ; les critiques et dissidence internes sont réduites au silence.

La justice devient quasiment inexistante. Un état policier oppresseur est le bienvenu. La liberté est retirée au peuple petit à petit. L’esclavage est appliqué à dose homéopathique sous un tonnerre d’applaudissements. DÉCLARER UNE MINORITÉ COMME ENNEMI INTERNE ET APPELER POUR UNE UNIFICATION MILITARISTE EST FASCISME !!…
Ils assassinent leurs propres citoyens dans des scenario de désobéissance civile et l’État les exonère de toute punition. La concentration du pouvoir sous un dirigeant et son régime est fascisme (NdT : brun ou rouge peu importe… jus vert et vert jus)

Des ennemis sont inventés dans le monde entier. Une guerre mondiale est appelée. Les mêmes intérêts corporatistes des deux côtés créent les armes et les règles de la guerre. Une super armée est mise en place.

Seule la narration persistante de la réalité des choses et de la vérité peut contrer les mensonges proférés. Le public se doit de comprendre les motifs émotionnels et psychologiques ainsi que les intérêts financiers des entreprises à l’ouvrage. Ils doivent nous connaître.

Le terrorisme d’état exploite la peur des gens. Un pouvoir temporaire ayant de grandes promesses est offert. Des ordres illégaux sont donnés pour des guerres illégales. La loi martiale, l’ordre, la sécurité et l’efficacité, sont imposés. L’ancien président Bush avait déclaré de fait : “Si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes avec les terroristes…” [NdJBL : lire l’analyse de Jonas Alexis Source Veterans Today dans ce billet critique et très complet d’hier ► Le dernier jour du Nouveau Monde ]

Les États-Unis et le Canada sont des états voyous, (NdT : ethnocidaires et génocidaires) Les guerres qu’ils mènent sont illégales. Le conflit actuel de Standing Rock est illégal.

Les perpétrateurs doivent être arrêtés pour terrorisme et pillage de notre propriété et de nos ressources. Les conseils frauduleux de bandes et de tribus en sont les petits soldats des entreprises transnationales à leur base.

◄►

De l’Auge Tribale, dans ce billet-ci, en passant par le Decorporate ou corporate sadism dans ce billet-là ; Au tout dernier ► Le Général D. Trumpette charge en territoire amérindien

Il y va de notre volonté profonde à décider une bonne fois pour toute de ce que nous voulons vraiment : continuer le bouzin parce que c’est ce qui parait le plus simple, mais le plus lâche aussi, non ?

Ou pour parler-franc et vrai : y mettre un terme ; Tous ensemble ?

Résistance71 introduit fort bien ce texte et je suis d’accord que nous devons œuvrer solidairement, nous la minorité, car la majorité qui mougeonne n’est pas à convaincre puisqu’il existe une solution à 10% (voire 15%) de la population mondiale avec une conscience politique ad hoc pour vaincre l’inertie de départ, impulser la poussée primordiale et enclencher un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs et Nations Primordiales pour le bien commun dans une société égalitaire comme le voyait Gustav Landaeur ► Pour la société des sociétés ! 

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme !

Pour l’essentiel, nous les peuples, sommes coincés entre les phases 1 et 2 ou 2 et 3 pour les moins endormis. Pourquoi ? Parce que le formatage propagandiste a la vie dure et le matraquage idéologique néfaste continue, même si cela change lentement, et on l’a bien vue avec la désinformation des Merdias notamment avec la Syrie (ICI et ) mais aussi avec Bibi et ses larves et cætera…

« Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres ! »

Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner » Extrait du Discours de la servitude volontaire de Étienne de la Boétie ► http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves ; Là ou nul obéit, personne ne commande ! Anselme Bellegarrigue

Inclus dans ce billet de blog ►https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/14/plus-aucune-autorite/

Alors rien, ni personne ne vous empêche de continuer à roupiller…

Mais faudra pas venir chouiner après !

JBL1960

L’illustration de ce billet est un dessin de Stell’Aquarelle : Cot cot codac sur estelle-royer.e-monsite.com

 

 

 

 

 

Le dernier jour du Nouveau Monde

Le jour qui se lève est encore un peu trop à l’Ouest…

Faisons lui perdre le Nord !

Et illuminons cette nuit avec nos petites flammes intérieures comme à l’aube du tout nouveau premier jour…

Si je relaie la traduction de l’anglais faite par Résistance71 de Jonas Alexis – Source Veterans Today du 23/12/2016 – Pour autant je ne suis pas d’accord à 100% avec ce propos. Et c’est heureux, car j’ai mon propre libre arbitre contrairement à un certain Deubeuliou ce qui atteste que je ne suis pas une marionnette.

Mais cet article nous permet d’apprécier le degré de psychopathie de ces Nouveaux Cons {Néo-conservateurs} et quel que soit le N.O.M. qu’on leur donne ou qu’ils veulent qu’on leur donne… Cela met en lumière de sacrées zones d’ombres et c’est cela qu’il est intéressant d’analyser, à mon sens.

Rappelons-nous toujours, que c’est dans des cerveaux malades, qu’est né le Plan du 11 septembre 2001 (pour le moins) mais également le profit et les avantages qu’ils savaient retirer d’un nouveau « Pearl Harbor ». Puisque dès lors l’Amérique messianique, vit sous un Patriot Act, dont nous percevons bien, nous les Français et ce depuis le 16/11/2015 les mêmes rouages se mettre en place sous nos yeux, pour certains encore, embrumés.

11 septembre 2001

Sur les traces de la fine équipe du 11

Vous trouverez donc en toute fin mon analyse, mais je puis d’ores et déjà affirmer que le « wait and see » qui est l’expression favorite Zunienne qu’on lit en filigrane partout, tout le temps et ce texte ni échappe pas à mon sens. Qui en France, correspond à « il faut laisser du temps au temps » pour les politiques de tout poil ; Me gonfle à un point que vous n’imaginez pas ! Car en langage courant cela se traduit par « attendons pour voir, ou attendre et voir » !

Attendre pour voir ?

NON !

Il n’est plus temps d’attendre et dans ce Système là, de toute façon il n’y a rien à voir !

~~~~▼~~~~

Résistance politique : Le fléau du néo-conservatisme et la mafia khazare…

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2016/12/31/resistance-politique-le-fleau-du-neo-conservatisme-et-la-mafia-khazare/

La mafia khazare et ses marionnettes veut diriger le monde

Ce ne fut qu’après le 11 septembre 2001 que le plan de domination totale du monde fit surface

Jonas Alexis | 23 décembre 2016 | URL de l’article original : http://www.veteranstoday.com/2016/12/23/the-khazarian-mafia-and-their-marionettes-want-to-rule-the-world/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Si vous ne pensez pas que “l’exceptionnalisme américain” est un synonyme de sionisme, de domination mondiale et ce que Friedrich Nietzsche aurait appelé “la volonté d’accéder au pouvoir”, qui n’est que la reformulation du “Monde comme Volonté et Représentation” d’Arthur Schopenhauer, pensez-y à deux fois… D’abord, replaçons tout cela en contexte.

Dans les années 1980, la mafia khazare, plus spécifiquement ce qu’on nomme les néo-conservateurs (nouveaux cons), se sont emparés de l’administration Reagan et ont redéfini le paysage politique [1]. L’universitaire juif du droit Stephen M. Feldman commence son livre Neoconservative Politics and the Supreme Court : Law, Power, and Democracy comme suit :

“Depuis plus de 20 ans, en commençant en 1980, les néo-conservateurs se sont tenus à l’avant-garde intellectuelle d’une coalition conservatrice qui régna sur le gouvernement national. Les nouveaux cons ont gagné cette position avantageuse en menant un assaut contre le régime hégémonique démocratique pluraliste qui s’était emparé de la nation depuis les années 1930.”[2]

Feldman n’est pas seul sur ce sujet. D’autres universitaires et écrivains juifs en sont venus à la même conclusion. [3]
Depuis que la mafia khazare s’est emparée de la politique étrangère américaine, les États-Unis ont cherché des dragons et des monstres de toute sorte, des lutins et des trolls afin de détruire le Moyen-Orient, ce qui est totalement contraire à ce que les pères-fondateurs de la nation avaient envisagé. Irving Kistol, un des pères fondateurs du mouvement nouveau con déclara en 1996 :

“Avec la fin de la guerre froide, nous avons vraiment besoin d’un ennemi idéologique menaçant, méritant nos efforts, un ennemi qui pourrait nous unir en opposition.”[4]

Si un “ennemi menaçant” n’existait pas, alors les nouveaux cons, qui au passage sont tous d’anciens trotskistes et socialistes autoritaires, l’inventaient et utilisaient une stratégie de couverture et de dague pour le détruire. [NdeJBL : R71 me précise qu’ils ont fait une traduction littérale de l’expression en anglais « covert and dager strategy » qui veut dire une stratégie du « je me planque et je poignarde (si possible dans le dos..)] George H.W. Bush fut conquis à cette idée. Au mois d’octobre 1991, peu de temps après la guerre du golfe (NdT: de libération du Koweit), il dit aux Nations-Unies qu’il aspirait à fonder un “Nouvel Ordre Mondial”. [5]

Bush déclara que son “Nouvel Ordre Mondial” (NOM/NWO) se référait en fait à un monde dans lequel la paix et l’harmonie se côtoieraient au sein des nations. Pas de guerres, pas de conflits, seulement un dialogue et la résolution des problèmes par l’intermédiaire de solutions diplomatiques.

Mais nous savons tous que ceci n’était qu’un mensonge éhonté et une manière vicieuse de tromper le peuple américain. Ce NOM n’était qu’un autre mot pour la domination mondiale, l’hégémonie. Comme Patrick Buchanan le fit justement remarqué :

“ Entre le jour où Bush est entré en fonction et le jour où son fils a pris la suite, les États-Unis ont envahi le Panama, sont intervenus en Somalie, ont occupé Haïti, ont poussé l’OTAN aux frontières de la Russie, créé des protectorats au Koweït et en Bosnie, bombardé la Serbie pendant 78 jours, occupé le Kosovo, adopté une politique de “double encerclement” de l’Irak et de l’Iran, déployé des milliers de soldats en Arabie Saoudite, sol sacré de tous les musulmans.”[6]

Dans ce NOM, la raison pratique ne joue virtuellement aucun rôle. De plus, les agents de ce NOM n’ont aucunement consulté le peuple américain parce que personne avec un gramme de bon sens commun ne le soutiendrait. Le NOM fut passé en force sur le peuple américain par les nouveaux cons afin essentiellement de faire plaisir au régime israélien.

Si vous pensez que cela est un peu exagéré, alors prenez-le de George W. Bush soi-même. Il demanda un jour à son père de définir le néo-conservatisme: “Qu’est-ce qu’un nouveau con ?”, “veux-tu des noms ou une description ?”, répliqua le plus vieux des Bush. “Une description”. “Bon alors, je vais te répondre en un mot: Israël”, dit alors Bush père.[7]

Similairement, le nouveau con juif Max Boot déclara dans un article du Wall Street Journal intitulé: “Que diable est un nouveau conservateur?” qu’Israël est une “valeur clef du néo-conservatisme” et que “Commentary” (magazine), navire amiral de la presse néo-conservatrice, est la “bible néo-con”[8]

Deubeuliou suivait juste la stratégie néo-con ou du NOM lorsqu’il dit de Saddam Hussein : “Je vais botter le cul de ce pauvre connard à travers tout le Moyen-Orient.”[9]

Bien avant que les États-Unis n’aillent en Irak, Bush divisait déjà le monde en deux catégories: ceux qui se tenaient avec les USA et mettaient en place l’idéologie du NOM sur un plan mondial et ceux qui ne le faisaient pas. Ceux qui refusaient de suivre le NOM étaient condamnés soit comme terroristes ou comme des soutiens du terrorisme. Comme Bush le dit alors lui-même :

“Notre guerre contre la terreur commence avec Al Qaïda (NdT : création de la CIA au début des années 1980), mais çà ne s’arrête pas là. Cela ne s’arrêtera pas tant chaque groupe terroriste d’obédience mondiale n’ait pas été trouvé, arrêté et défait… Chaque nation dans chaque région du globe a maintenant une décision à prendre: soit vous êtes avec nous ou soit vous êtes avec les terroristes. A partir de dorénavant, toute nation qui continuera de protéger ou de soutenir le terrorisme sera vue par les États-Unis comme un régime hostile.”[10]

Bush ne s’arrêta pas en si bon chemin. Il avait des choses encore plus intéressantes à dire: “L’Amérique a un message pour la nation du monde: si vous abriter des terroristes, vous êtes des terroristes. Si vous entrainez ou armez des terroristes, vous êtes des terroristes. Si vous nourrissez ou financez un terroriste, vous êtes un terroriste et vous serez rendu responsable par les États-Unis.” [11]

Le simple fait que George W. Bush ne considéra jamais les États-Unis comme un terroriste, un “régime hostile” alors que Bush lui-même faisait entraîner des organisations terroristes très violentes comme le MEK (opposition iranienne) dans le Nevada.[12] Les mêmes cellules terroristes ultra-violentes étaient aussi formées par le Mossad et finirent par assassiner un bon nombre de scientifiques iraniens. [13] Mais cela était bien parce que ces terroristes eux, ne faisaient que suivre l’idéologie du NOM.

Bref, Bush, d’après sa propre classification politique, est un terroriste. Rappelez-vous toujours que les terroristes se foutent pas mal de la vérité. Ils se foutent pas mal si des gens innocents vivent ou meurent. Ils ne pensent qu’à une chose : la dissémination de leur virus politique et/ou idéologique. Le nouveau con juif Jonah Goldberg est un de ces classiques exemples illustrant cela. Il déclara ainsi sans aucune honte :

“Environ tous les 10 ans, les États-Unis ont besoin de s’en prendre à un petit pays de merde et de la claquer sur le mur, simplement pour montrer au monde qu’on ne rigole pas.[14]

Le fumiste plaisantin a t’il dit combien cela coûtait-il ? A t’il parlé du chaos et de la destruction ?

Non, absolument pas.

Dès 2003, après des mois de propagande dans les médias, Bush dissémina le virus nouveau con du NOM en Irak, ce qui devint un désastre total (NdT : planifié comme tel, la guerre en Irak n’a jamais eu pour objectif d’être gagnée, mais de foutre une merde et un bordel incommensurables afin d’en tirer les marrons du feu, ce qui se produit toujours aujourd’hui…).

John Prados, le directeur adjoint de l’Iraq Documentation Project a noté que les archives “démontrent que l’administration Bush a rapidement abandonné tout plan pour que la diplomatie ne mette un terme et contrôle l’aventurisme irakien au moyen de sanctions et n’avait aucun autre plan qu’en fait celui de l’intervention militaire et embrigada ses alliés britanniques dans une vaste opération de manipulation des opinions publiques des deux côtés de l’Atlantique afin de générer un soutien à la guerre.” [15]

Mais comment sommes-nous parvenus à la débâcle irakienne de 2003 ? Y a t’il eu préparation ? de manière fort intéressante, oui. On doit insister sur le fait qu’un des buts des nouveaux cons ou du NOM et de leur idéologie est de manipuler des marionnettes en leur faveur. Comme Irving Kristol le fit lui-même remarquer :

“L’entreprise politique et le but historique du néo-conservatisme sembleraient-être de convertir le parti républicain et le conservatisme américain dans les grandes largeurs contre leurs volontés respectives et en une nouvelle politique conservatrice tout à fait utile pour gouverner une démocratie moderne.”[16]

Dans les années 1990, bien des marionnettes et des laquais furent prêtes à subvenir au rêve de Kristol. Dick Cheney fut une de ces marionnettes, avec l’aide de Paul Wolfowitz et d’autres (NdT : comme Donald Rumsfeld, Karl Rove and co…), il planifia une action en 1993 intitulé “Stratégie de défense pour les années 90”. David Armstrong du magazine Harper’s a dit que ce plan était:

fait pour que les États-Unis règnent sur le monde. Le thème absolu est l’unilatéralisme, mais c’est avant tout une histoire de DOMINATION. Il appelle pour que les États-Unis maintiennent leur supériorité militaire écrasante et qu’ils empêchent de nouveaux rivaux impérialistes d’émerger pour les défier à l’échelle mondiale. Ce plan appelle la domination des amis et des ennemis. Il ne dit pas que les États-Unis doivent être plus forts ou un peu plus forts, mais qu’ils doivent parvenir à la puissance totale et indivisible.”[17]

Il était pratiquement impossible de mettre ce plan en pratique sur un plan domestique et international avant les attentats du 11 septembre 2001, mais juste après ces évènements catastrophiques, la mafia khazare et ses marionnettes furent comblées parce que la porte venait alors juste de s’ouvrir pour qu’ils puissent presser pour la domination globale totale, du moins sur le Moyen-Orient dans un premier temps. Rappelez-vous toujours ce qu’a dit Benjamin Netanyahou après les attaques du 11 septembre:

“Nous sommes les bénéficiaires d’une chose : des attaques sur le WTC à New York et sur le Pentagone ainsi que de la lutte américaine en Irak… Ces évènement désastreux ont fait basculer l’opinion publique américaine en notre faveur.[18]

Armstrong déclara : “Ce ne fut qu’après les attentats du 11 septembre que le plan [pour la domination mondiale] a pleinement émergé.”[19] On peut dire que le 11 septembre fut “l’ennemi menaçant” dont avait besoin Kristol. Il est mort en 2009, et on peut aussi dire qu’il ne pouvait être plus heureux lorsque Bush annonça qu’il commencerait alors un type d’expansion agressive au Moyen-Orient.

Ainsi, ce plan d’avoir une très forte force militaire virtuellement dans le monde entier, et plus spécifiquement au Moyen-Orient, fut et est toujours une stratégie qui fut enfantée par la mafia khazare et qui fut poussée par les marionnettes telles Dick Cheney, Colin Powell, Condoleeza Rice, Donald Rumsfeld, Paul Wolfowitz et plus récemment Samantha Power. Armstrong écrivit alors en 2002 :

“Avant, le plan était au sujet de la domination, de l’argent. Il a pris forme vers la fin 1989, lorsque la menace soviétique était clairement sur le déclin et avec elle, le soutien public pour un grand projet militaire. Cheney ne parvint pas à se résoudre à ces réalités. Il demeura profondément suspicieux des soviétiques et il résista fortement à tous les efforts pour la réduction des dépenses militaires. (NdT : N’oublions pas non plus que Cheney est un grand actionnaire et membre du comité directeur de l’entreprise transnationale Halliburton qui a énormément d’intérêts dans la sous-traitance de contrats militaires et para-militaires yankees… Que Halliburton a bénéficié de nombreux contrats pour la “reconstruction” de l’Irak). Les démocrates du congrès se moquèrent de son manque de vision stratégique et quelques personnes au sein du gouvernement Bush murmuraient que Cheney était devenu un outil inutile dans la structuration d’une réponse aux changements révolutionnaires qui se produisaient dans le monde.”

Avec le temps, la mafia khazare et ses marionnettes a attiré un bon nombre de figures politiques à la doctrine du NOM, incluant Colin Powell. Ces clowns de la politique étaient plus enclins de suivre cette idée de domination mondiale et étaient plus heureux d’articuler l’idéologie du NOM dans les médias de manière déceptive et diabolique. Comme le dit Armstrong :

“Powell insista sur le fait que maintenir le statut de super-puissance devait être la première des priorités de l’armée américaine. Nous devons mettre un écriteau sur notre porte disant : La super-puissance vit ici.” A t’il dit à un moment donné. ‘Peu importe ce que font les soviétiques’. Il insista aussi sur le fait que les niveaux de troupe proposés n’étaient que le strict minimum nécessaire à remplir cette tâche. Ce concept deviendrait connu sous le nom de ‘force par la base militaire.”[20]

Dès 1990, George Bush (père) commença à prêcher la doctrine de la domination mondiale en utilisant des déclarations disant que les forces américaines devaient être placées “dans tous les coins du monde”. [21] Dans tous les coins ! Pas même l’empire romain n’a pu se permettre une telle entreprise.

A partir de 1992, Powell commença à propager l’idée que les États-Unis avaient besoin de “repousser tout défi d’un challenger potentiel dans un rêve de nous défier sur l’échiquier mondial.” Il dit alors de manière emphatique : “Je veux être le caïd du voisinage”. Il ajouta “ qu’il n’y avait aucun futur à essayer de défier les forces armées des États-Unis d’Amérique.”[22]

Ceci était une fois de plus antithétique de ce que les pères fondateurs avaient envisagé ; mais parce que Powell était possédé de l’esprit khazare et aussi parce qu’il travaillait dans un environnement où la domination mondiale était la nouvelle théorie à la mode, il a dû faire des déclarations qui plus tard prouvèrent être désastreuses pour les USA et la vaste majorité du Moyen-Orient. Armstrong écrivit :

“Alors que Powell et Cheney tenaient ce nouvel argument dans leurs discours au congrès, Wolfowitz, lui, était occupé à étendre le concept et à l’avoir incorporé dans la politique américaine. Durant les premiers mois de 1992, Wolfowitz supervisa la préparation d’une déclaration de politique interne au Pentagone utilisée pour guider les officiels du ministère dans la préparation de leurs forces armées, de leurs budgets et de leurs stratégies.

Le document classé secret défense, connu sous le nom de Defense Planning Guidance (DPG), décrivait un monde dominé entièrement par les États-Unis, qui maintiendraient leur statut de super-puissance par la combinaison d’une tutelle politique et d’une énorme puissance militaire. L’image les représentant était celle d’une ville très lourdement armée trônant au sommet d’une colline.

Le DPG déclarait que le ‘premier objectif’ de la stratégie de défense états-unienne était “d’empêcher l’émergence d’un nouveau rival”. Remplir cet objectif demandait à ce que les USA “préviennent que toute puissance hostile ne domine une région à haute signification stratégique. La nouvelle mission des États-Unis serait donc de convaincre à la fois ses alliés et ses ennemis qu’ils “n’avaient pas à espérer un plus grand rôle ou de poursuivre une posture agressive pour protéger leurs intérêts légitimes.

Un autre nouveau thème fut utilisé, celui de l’utilisation de la force militaire de manière préventive. Les options, notait le DPG, allaient de l’action militaire préventive pour empêcher une attaque NBC à “punir” ou “menacer de punition des agresseurs au travers d’une variété de moyens”, incluant des frappes militaires contre des usines de fabrication d’armement etc.”[23]

De manière évidente, aucun pays ne voudrait de ce plan essentiellement diabolique. Et où que ce soit que la mafia khazare et ses marionnettes mettent en place ce plan au Moyen-Orient, les Palestiniens en souffrent ; des enfants innocents meurent par milliers, des mères pleurent leurs proches tant aimés, des conditions de vie sont détruites ; des pères sont en deuil et des voisinages entiers sont pulvérisés.

Dans le même temps, le régime israélien et ses officiels se gaussent diaboliquement de leurs victimes sans défense, les hauts-fonctionnaires américains se rangeant du côté israélien ; les nations occidentales se taisent ; les politiciens soutiennent leurs maîtres, la mafia khazare et ses marionnettes continuant de défendre leur “plan de self-défense” diabolique.
De plus, à chaque fois que le coût est trop élevé, la mafia khazare et ses marionnettes envoie la facture aux États-Unis et laissent le bon contribuable la payer.
Pour la mafia khazare, une guerre en Irak ayant coûté 6000 milliards de dollars n’est pas assez et au lieu de reconnaître toute erreur cardinale commise dans la région, ils appellent la débâcle une “erreur qui en valait la peine” (NdT : une fois de plus, le but est la chaos pour le NOM et non pas une quelconque victoire)[24]

Bien avant la guerre, ils ont passé un nombre incalculable d’heures à vomir leur logorrhée mensongère et leurs fabrications dans les médias ; après que la masse des gens eut réalisé qu’elle avait été dupée par un petit groupe de personnes qui haïssent l’humanité entière, la mafia khazare est retournée sur une plateforme politique en disant que les États-Unis avaient besoin de bouger dans des endroits différents comme l’Afghanistan, la Libye, l’Irak, la Syrie etc. En d’autres termes, la mafia khazare et ses laquais de bas étages veut le Moyen-Orient pour elle seule, car tout ce qu’ils touchent, semblent-ils impliquer, est de l’or pur.

Parce que la mafia khazare a rejeté le logos dans toute sa manifestation, elle n’est jamais satisfaite d’une destruction. Elle doit détruire un pays après l’autre. Elle a planifié de dominer et de régner, mais pour y parvenir, elle doit détruire toute force qui se met en travers de sa route.

“Le DPG a aussi envisagé de maintenir un arsenal nucléaire américain substantiel tout en décourageant et sanctionnant les autres programmes nucléaires des autres pays… Tout çà, brièvement, pour une domination unilatérale par la supériorité militaire.”[25]

Le plan de la mafia khazare pour dominer le monde au travers de “l’unilatéralisme” fut fuité par le quotidien du New York Times en mars 1992 et à la fois la “gauche” et la “droite” réagirent avec horreur. L’adjoint directeur de campagne électorale de Bill Clinton, George Stephanopoulos, a dit que le Pentagone essayait de “trouver une excuse pour de gros budgets de défense plutôt que de les réduire”.[26] Même le président Clinton fut pétrifié par le plan en question.

Wolfowitz trouva la politique irakienne de Clinton particulièrement énervante. Pendant la guerre du Golfe, Wolfowitz critiqua sévèrement la décision, endorsée par Powell et Cheney, de mettre fin à la guerre une fois que le mandat de l’ONU de virer les forces de Saddam hors du Koweït ait été rempli, laissant en place le dictateur irakien.

Il appela l’administration Clinton pour qu’elle finisse le boulot en armant les forces d’opposition et en envoyant des forces terrestres américaines pour défendre une base opérationnelle dans le sud de l’Irak. Dans un éditorial de 1996, Wolfowitz souleva la question du projet de lancer une attaque préventive contre l’Irak…

Les objections de Wolfowitz aux tactiques de Clinton ne furent pas limitées à l’Irak ; Wolfowitz avait endorsé la décision du président Bush fin 1992 d’intervenir en Somalie sur une base humanitaire limitée. Plus tard, Clinton étendit la mission à un effort de maintien de la paix plus important, une affaire qui tourna au désastre.”[27]

Mais cela devint encore plus intéressant. Wolfowitz se fit personnellement l’avocat pour “l’armement des musulmans bosniaques dans leur combat contre les Serbes. Powell d’un autre côté, mit publiquement en garde contre cette intervention.” En 1994. [28]

Ainsi le complot s’épaissit là encore. Wolfowitz voulait que les musulmans bosniaques et les Serbes se combattent jusqu’à un massacre final. Ceci est le même plan que celui que Daniel Pipes, un autre juif nouveau con, promut en Syrie. “En 1999, alors que Clinton rassemblait le soutien pour une action commune USA-OTAN au Kosovo, Wolfowitz lamina le président pour ne pas avoir agi plus rapidement.”[29]

Lorsque Deubeuliou Bush arriva au pouvoir (en 2000) Wolfowitz avec d’autres juifs nouveaux cons et marionnettes idoines, le manipulèrent de nouveau. Bush était un total pantin et était prêt à faire absolument tout ce qu’on lui disait de faire. Le “prince des ténèbres” juif nouveau con Richard Perle a lui-même admis :

“Bush ne prenait pas de décisions, d’abord parce que la machine de gouvernement qu’il gérait de manière nominale en fait le gérait lui, mais aussi parce que le Conseil Natonal à la Sécurité (NdT : que dirigeait Wolfowitz) ne le servait pas proprement.”[30]

Comme le dit Buchanan, Bush était une “table rase, une ardoise vierge en politique étrangère” avant l’an 2000. Il “n’avait aucune expérience en politique étrangère et n’y manifestait aucun intérêt. Dans la campagne de l’an 2000, il se trompait en parlant de la Slovénie et de la Slovaquie ; appelait les Grecs des “Grecquiens” et se planta totalement lorsque un interviewer lui demanda de nommer quatre dirigeants de quatre nations importantes…”[31]

Les nouveaux cons bien entendu, se jetèrent rapidement sur cette viande fraîche, “La première fois que j’ai rencontré Bush, j’ai su qu’il était différent. Deux choses devinrent très claires. Un, il ne savait pas grand chose et deux il avait la confiance en lui pour poser des questions qui révélaient qu’il ne savait pas grand chose…” dit Richard Perle[32]

Bush ne voulut pas accepter la manipulation de Wolfowitz, particulièrement lorsqu’il s’en est agi de relier les attentats du 11 septembre avec Saddam Hussein et Al Qaïda ; mais il finit par céder aux mensonges et aux fabrications. Pourquoi ? Parce qu’il y avait une cabale autour de Bush, une cabale qui se faisait appeler “les Vulcains” [33] et ceux-ci ne pouvaient lui permettre de réfléchir correctement.

Donc qu’avons nous après des années d’idéologie du Nouvel ordre Mondial au Moyen-Orient et ailleurs ? La paix et l’harmonie ? L’amour et la réconciliation au sein des nations ? Ou bien avons-nous toujours une clique de monstres au pouvoir encore plus puissants qu’auparavant ?

La sodomie des prisonniers irakiens dans la prison d’Abou Graïb fut-elle une bonne chose ? Et que dire de cette guerre qui a déjà coûté 6000 milliards de dollars et qui a entrainé la jeune génération américaine (et irakienne) dans un abysse économique sans fond ? Ouvrir les vannes dans des endroits comme l’Allemagne, la Suède, l’Angleterre etc ?… Bien sûr qu’Angela Merkel est une sombre marionnette de plus.

Mais si les gens dans des endroits comme l’Allemagne sont vraiment en colère au sujet de ce qui se passe dans leur pays, alors il est plus que grand temps de commencer à attaquer le véritable serpent. Et ceci a été un de mes plus gros problèmes avec des gens comme Alex Jones. Ils ne nous disent JAMAIS qui a poussé pour la guerre perpétuelle au Moyen-Orient et ce malgré le fait qu’ils savent tout des faits réels.

De plus, si le nouveau président élu Donald Trump veut vraiment mettre en application son plan de “L’Amérique avant toute chose”, alors il a vraiment besoin de couper la tête du serpent, que nous savons tous être le régime israélien. Ce serpent a enroulé ses anneaux autour des politiciens occidentaux depuis des années et des années et il est grand temps que nous arrêtions cette alliance inconditionnelle avec ce serpent.

Trump peut parler de “L’Amérique avant toute chose” jusqu’au bout de la nuit, mais tant que nous ne nous attaquons pas à la véritable racine du problème, nous retournerons sans cesse au schéma de guerre perpétuelle parce que “L’Amérique avant toute chose” et un soutien inconditionnel à Israël sont deux choses antithétiques. Non seulement çà, mais elles sont en guerre l’une avec l’autre. Ces quatre prochaines années, l’une va prévaloir sur l’autre et nous ne pouvons qu’espérer que ce ne soit pas le serpent qui prévale…

◄►

[1] See Patrick J. Buchanan, Where the Right Went Wrong: How Neoconservatives Subverted the Reagan Revolution and Hijacked the Bush Presidency (New York: St. Martin’s Press, 2004).

[2] Stephen M. Feldman, Neoconservative Politics and the Supreme Court: Law, Power, and Democracy (New York and London: New York University Press, 2013), 1.

[3] Murray Friedman, The Neoconservative Revolution: Jewish Intellectuals and the Shaping of Public Policy (Cambridge: Cambridge University Press, 2005); Stefan Halper and Jonathan Clarke, America Alone: The Neo-Conservatives and the Global Order (Cambridge: Cambridge University Press, 2004); Jacob Heilbrunn, They Knew They Were Right: The Rise of the Neocons (New York: Anchor Books, 2009).

[4] Buchanan, Where the Right Went Wrong, 37.

[5] Ibid., 14.

[6] Ibid., 15.

[7] Andrew Cockburn, Rumsfeld: His Rise, Fall, and Catastrophic Legacy (New York: Scribner, 2007), 219.

[8] Buchanan, Where the right Went Wrong, 38.

[9] Michael Isikoff and David Corn, Hubris: The Inside Story of Spin, Scandal, and the Selling of the Iraq War (New York: Three Rivers Press, 2006 and 2007), 3.

[10] Ibid., 17.

[11] Ibid., 18.

[12] Seymour M. Hersh, “Our Men in Iran?,” New Yorker, April 5, 2012; “US trained Iranian ‘terrorist’ group – report,” Russia Today, April 11, 2012; Max Fisher, “Blowback: In Aiding Iranian Terrorists, the U.S. Repeats a Dangerous Mistake,” Atlantic, April 6, 2012; Michael B Kelley, “US Special Forces Trained Foreign Terrorists In Nevada To Fight Iran,” Business Insider, April 9, 2012; Paul R. Pillar, “More Posturing on Iran,” National Interest, September 23, 2012.

[13] “Mossad training terrorists to kill Iran’s nuclear scientists, US officials claim…but is Israel’s real target Obama?,” Daily Mail, February 10, 2012; “Report: U.S., Israel Helped Trained Iranian Dissidents,” Haaretz, April, 7, 2012.

[14] Quoted in Buchanan, Where the Right Went Wrong, 50.

[15] Dan Froomkin, “The Two Most Essential, Abhorrent, Intolerable Lies of George W. Bush’s Memoir,” Huffington Post, November 22, 2010.

[16] Quoted in Buchanan, Where the Right Went Wrong, 39.

[17] David Armstrong, “Dick Cheney’s Song of America,” Harper’s Magazine, Oct 2002, Vol. 305, Issue 1829.

[18] “Report: Netanyahu says 9/11 attacks good for Israel,” Haaretz, April 16, 2008.

[19] Armstrong, “Dick Cheney’s Song of America,” Harper’s Magazine, Oct 2002, Vol. 305, Issue 1829.

[20] David Armstrong, “Dick Cheney’s Song of America,” Harper’s Magazine, October 2002, Vol. 305, Issue 1829.

[21] Quoted in Ibid.

[22] Quoted in Ibid.

[23] Ibid.

[24] Jonah Goldberg, “Iraq Was a Worthy Mistake,” LA Times, October 19, 2006.

[25] Armstrong, “Dick Cheney’s Song of America,” Harper’s Magazine, Oct 2002, Vol. 305, Issue 1829.

[26] Ibid.

[27] Ibid.

[28] Ibid.

[29] Ibid.

[30] David Rose, “Neo Culpa,” Vanity Fair, November 3, 2006.

[31] Buchanan, Where the Right Went Wrong, 41.

[32] Ibid., 42.

[33] Ibid.

~~~~▲~~~~

De plus, si le nouveau président élu Donald Trump veut vraiment mettre en application son plan de “L’Amérique avant toute chose”, alors il a vraiment besoin de couper la tête du serpent, que nous savons tous être le régime israélien.

Et voilà bien pourquoi, notamment je ne suis pas du tout d’accord ; Si le nouveau président élu D. Trump veut vraiment… Le Plan de Trump c’est de continuer le bouzin, s’en mettre plein les fouilles, remplir celles de ses potes, qu’il a tous nommé pour ce faire : Le Pence en tête, les têtes de gondoles de chez Goldman Sachs, le PDG d’Exxon-Mobil comme Secrétaire d’État et jusqu’à cette nomination comme ambassadeur en Israël de David Friedman, un avocat qui a dit avoir hâte de remplir sa mission à al-Qods qu’il qualifie de « capitale éternelle d’Israël, Jérusalem », touchant un point très sensible dans la région ; Sur Globat Net.

Ah bah tu m’étonnes ! Voyez comme il a envie de couper la tête du serpent…

Le problème tient dans : « le nouveau président élu »… Pour quoi faire ?

Puisqu’il est élu avec les règles du Système par et pour le Système ?

Comme nous le rappelait la Nation Mohawk il y a peu : « Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue. » ICI.

Non seulement Bibi s’assoit sur les résolutions Onusiennes ► Bibi résolu à ne rien changer !  mais, ici en France, Bibi possède ses propres brosses à reluire  au sein même du gouvernement comme de la classe politique, à l’instar de Christian Estrosi qui vient tout juste de rentrer d’Israël ► Aux larves ! Et cætera… ce qui ne laisse aucun doute sur les intentions réelles des uns, comme des autres…

Et puis, on est de plus en plus nombreux à avoir lu les travaux de recherche du Dr. Ashraf Ezzat « L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites » – « Jérusalem, rien de saint à propos de la ville sainte » – « Le messie arabe » – « Résolution de l’ONU sur Jérusalem : la vérité cachée » et donc, nous savons que le Mont du Temple, le mur des lamentations… ne sont que des mirages, des mensonges bibliques, des illusions…

“Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarche sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Égypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”

~ Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999~

Tout est là dans ce PDFhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf

Et si tous les Nouveaux Cons sont tous d’anciens trotskistes et socialistes autoritaires aucun ne peut se prévaloir du véritable socialisme tel que Gustav Landauer l’avait pensé, réfléchi et écrit par exemple comme ici ► appelausocialismeglandauer1911  et comme expliqué et introduit par ce billet ► Pour la société des sociétés !

Ou alors, moi je suis le Pape

Et nous avons bien compris de qui Trump était le N.O.M. :

N.O.M. DE TRUMP !

N.O.M. DE TRUMP ! 2

Et plus encore, nous savons que Donald Trump qui a déclaré que : « Les Indiens n’étaient pas souverains » n’hésiterait pas à livrer bataille en territoire Sioux et dans les pas d’un certain Général A. Custer ► Le Général D. Trumpette charge en territoire amérindien

Et pour ma part c’est ni Donald ni Vlad ! Car N.O.M. c’est NON et ce sera ni Wait ni See non plus… Et donc, je ne réveillonnerai pas avec Ariane Walter, de ce fait, ni aujourd’hui, ni jamais mais elle doit bien s’en cogner et elle a bien raison d’autant que je ne cotillonne point !

Source  Le Grand Soir ► https://www.legrandsoir.info/2016-l-annee-quantique.html

Mike Prysner dès 2008 appelait ses concitoyens à se réveiller, à ne plus se croire « supérieurs » à dire non à la guerre perpétuelle et à la guerre au « terrorisme » que le Gouvernement US avait créé et leur vendait pour des siècles et des siècles…  https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/18/un-soldat-contre-la-guerre/

Et cela fut réitéré par Vincent Emanuele en décembre 2015 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/je-suis-paumee-2/

Nous avons les yeux grands ouverts et aucunement l’intention d’attendre pour voir !

C’est ici, et maintenant et d’où nous sommes !

JBL1960

Illustration trouvée sur  www.centerblog.net