Justin « Waterhole » Trudeau : dernier sujet de sa Majesté ?

Dernière Reine du Commonwealth ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%89tats_membres_du_Commonwealth

Red X a bien prévu qu’Oblabla ou Trump sera le tout dernier président de cette entité coloniale ► Dernier Potus de l’empire sans terre ?

Et comme le Canada Inc. est lui aussi un empire criminel propriété des banquiers de la “couronne” / City de Londres et que tout citoyen Canadien, Québecois, de papier, est sujet de Sa Majesté la Reine Élisabeth II… On peut raisonnablement se poser la question non ?

Vous pouvez lire ce billet relatant les hauts faits d’armes du Justin Trudeau alias Waterhole dans lequel est inclus le pedigree du Jean Chrétien mentor de Trudeau Jrhttps://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/09/lautoroute-des-larmes/

On me reproche parfois mes billets à nombreux tiroirs sans fond… Mais la veulerie, la rouerie et le machiavélisme dont les Zélites auto-proclamées et leurs Bien-Zélés sont capables pour rester au pouvoir c’est pas insondable ça ?

C’est en lisant l’article de Jeussey de Sourcesûre hier mercredi 18 janvier sur Agoravox que m’est venue l’idée de ce billet. Parce que les Canadiens de papier, apparemment, n’ont pas envie que 2017 soit l’année du réveil des peuples ► L’heure du réveil des Peuples a sonné  Bon, en même temps y zont surement pas lu l’Abécédaire de Zénon ! Alors que nous ; Si ► Abcdefg ; Zénon explose l’alphabet…  Et j’avoue que ça aide bien, hein ?

Une variété mutante : le Trump boréal, Kevin O’Leary

Les Canadiens vont-ils élire en 2019 un premier ministre du même « genre » que le nouveau président américain, mais d’une « espèce » spécifique, adaptée aux grands espaces glacés ?

Alors que Donald Trump se prépare à prêter serment, une autre personnalité issue de la télé-réalité et du monde des affaires est en train d’émerger au Canada, à l’approche des élections au poste de premier ministre : M. Kevin O’Leary, le producteur des émissions de télé-réalité « Dragons ‘Den » et « Shark Tank ».

Connu comme un personnage audacieux et vantard, il est armé d’une artillerie complète de formules lapidaires sur la vie et la politique, des scuds médiatiques dont il est très fier. C’est une star de la télé réalité en même temps qu’un homme d’affaires avisé, et il se sent prêt à diriger un pays.

Ça vous rappelle quelqu’un ?

Lire l’intégralité de l’article sur Agoravox ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-variete-mutante-le-trump-188704

Donc, les Canadiens sont prêts à attendre 2019 pour voir…

Et bien moi, ce qui me navre, au plus haut point, c’est qu’après le Waterhole les colons du Nouveau Monde, Colons de papier, ceux qui fêtent Thanksgiving et qui prient dans le silence des Églises du Canada, pour que la vérité soit tue ad vitam æternam sur les Meurtres Par Décret perpétrés dans les pensionnats pour Indiens par des hommes et des femmes de peu de foi comme avec la petite Maisie Shaw et 60 000 autres enfant autochtones.

C’est qu’ils se pensent les Maîtres des lieux ! Gageons que le O’Leary lui aussi pense que les Indiens ne sont pas souverains.

Ici ou , notamment ; Nous œuvrons pour enclencher un nouveau paradigme en lien avec les Natifs, Indigènes, Autochtones laissés pour compte du Commonwealth et de la Terre. Car, nous n’avons pas l’intention de reproduire les mêmes schémas, parce qu’il est clair que l’on obtiendra les mêmes résultats…

C’est ici et maintenant que nous pouvons ; PARTAGER, AGIR & LIBÉREZ

Quand je relevais dans ce billet que le Macron de Rothschild plutôt que 2017 visait 2022 et que cela n’était pas acceptable et notamment parce que nous sommes sous état d’urgence et que cela sous entend que nous le serons toujours si nous ne nous sortons pas les doigts du nez, comme je l’explique en détail dans ce billet ici !

Attendre pour voir est la pire des choses à se résigner à faire…

Et s’il est vrai que nous sommes dans une Société de l’immédiateté, du Next, du Turn-Over   ; Mais qui ne prend pas le temps de regarder la course des nuages et de s’en rappeler le nom, perd définitivement le Nord.

Je n’ai pas l’intention de la fermer, de me taire et de fermer les yeux…

JAMAIS !

Rappelez-vous cette phrase d’un Membre du Conseil des Femmes Mohawk aux Canadiens et Québecois de papier, venu voir, comme au zoo ce qui se passait lors d’une action de résistance : « Regardez-bien ce qu’il se passe ici, parce quand ils en auront fini avec nous, ce sera votre tour… » Et ce temps est venu…

JBL1960

Image piquée  à twitter.com

Publicités

Ne tuez pas le messager !

Ou pas ! Trop tard !

Et l’on comprend donc qu’il y a baleine sous gravillons…

Vendredi 13 janvier 2017 le journaliste allemand Udo Ulfkotte est annoncé mort d’une crise cardiaque mais dans un silence merdiatique qui confine au black-out !

A voir sur ce blogULFKOTTE ALORS !   ► Adieu Udo !

Parce que le Udo avait dénoncé la CIA quand même… Et donc, il est mouru à 56 ans…

~~~~▼~~~~

Merci à Résistance71 qui relaye la source originale ici ► http://french.almanar.com.lb/196854

En précisant ceci en préambule :

L’opération « Mockingbird » de la CIA dans les médias yankees généralisée à l’occident via les succursales des services de renseignement vassaux et aussi la CIA directement.

~ Résistance 71 ~

Également « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » Ici.

Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort

Udo Ulfkotte était le rédacteur en chef de l’un des plus grands journaux allemands, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, lorsqu’il a publié son bestseller «Journalistes qui s’achètent» révélant comment la CIA contrôlait les médias allemands, un livre qui lui a coûté sa carrière – et peut-être sa vie.

L’ancien rédacteur en chef du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l’écrivain Udo Ulfkotte est décédé à l’âge de 56 ans. Alors qu’il avait été interdit aux médias allemands d’évoquer sa personne ces dernières années, ils ont été obligés maintenant de constater que le journaliste avait succombé à une « crise cardiaque ».

Sa mort éveille d’autant plus de questions parce qu’il était surtout connu pour son livre-dénonciateur « Journalistes qui s’achètent » (« Gekaufte Journalisten »).

Là, Udo Ulfkotte a dévoilé comment la CIA payait des journalistes en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour qu’ils publient de fausses informations.

Le journaliste connaissait bien les menaces qu’il affrontait, mais croyait qu’il était mieux placé que la plupart des journalistes pour exposer la vérité puisqu’il n’avait pas d’enfants qui pourraient courir un risque.

Dans un entretien au journal russe Russian Insider, le journaliste avait partagé : « Quand j’ai exprimé au Frankfurter Allgemeine Zeitung mon intention de publier le livre, leurs juristes m’ont envoyé une lettre de menaces contenant toutes les conséquences légales dans le cas où je publierais certains noms ou secrets — mais moi, je n’ai pas eu peur. Vous comprenez, je n’ai pas d’enfants que je dois choyer ».

Craignant une guerre en Europe, il a pris la décision de dévoiler la vérité quant aux médias contrôlés par les services secrets.

« J’ai été journaliste pendant presque 25 ans, on m’a appris à mentir, à trahir, à ne pas dire la vérité au public », avait indiqué M. Ulfkotte à RT. « La CIA me soutenait, pourquoi ? Parce que j’étais pro-américain ».

Selon l’écrivain, les médias allemands et américains tentent d’amener la guerre en Europe mais aussi en Russie.

C’est contre cette propagande médiatique qu’il s’est dressé avec son « Journalistes qui s’achètent » qui est devenu un bestseller. Un livre qu’il était interdit de mentionner dans les médias allemands.

Ulfkotte a lui-même contribué à la presse « achetée ». Par exemple, il a écrit une fausse histoire parlant du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui aurait construit des usines de gaz toxique en 2011.

Source de l’article en français ► https://fr.sputniknews.com/international/201701161029621341-journaliste-verite-cia-mort/

~~~~▲~~~~

Et pour ma part, je pense plus au film inspiré de l’histoire de Gary Webb  « Kill the Messenger » – Webb journaliste au San Jose Mercury News, tente de révéler l’implication de la CIA dans le trafic de drogue pour financer les contras au Nicaragua dans les années 1980. La cocaïne arrivant en Californie est transformée en crack et vendue dans les banlieues noires de Los Angeles en provoquant ce qui fut nommé une « épidémie de crack. » À la suite de la parution de son article The Dark Alliance1, il est pris à partie par ses confrères sur la fiabilité de ses sources. Mis à l’écart par son journal, il démissionne le jour de la remise de son prix Pulitzer.

Garry Webb lui aussi retrouvé mort ► Le journaliste Gary Webb a été retrouvé sans vie à son domicile de Carmichael (Sacramento County, Californie) vendredi dernier, 10 décembre. Le corps portait une blessure d’arme à feu à la tête ; le bureau du coroner local traite l’affaire comme un suicide. Lire l’intégralité de l’article sur Le Blogue de Jean-Pierre Cloutier ► http://cyberie.qc.ca/jpc/2004/12/suicide-de-gary-webb.html

En tout les cas, on oubliera pas Udo et on essaiera, pour le moins par nos relayages et nos ré-informations de devenir toutes et tous des chercheurs de  vérité, des lanceurs d’alerte ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/lebouclierdulanceurdalerte.pdf

Des sentinelles, des veilleurs parce qu’une guerre est menée contre la vérité ► Dernier Potus de l’empire sans terre ?

Sur la réalité des Merdias, sur ce blog vous pouvez lire :

Juste une mise au point…

Les points sur les i

Et Merdia…

Et re-merdia…

Pour le moins… Et gardons les yeux grands ouverts ; OUVRONS L’ŒIL !

JBL1960

Derniers billets qu’il peut être utile d’avoir en tête dans ces temps plus que troubles, voire carrément glauques :

Le Prince de l’évolution…

Et maintenant ?

INÉDIT EN FRANCE : PRÉSIDENTIELLE SOUS ÉTAT D’URGENCE

Le passé compliqué

Ces petits gars qui faisaient du bon boulot…

Ces petits gars qui faisaient du bon boulot…

Tout protecteur de l’eau connait le nom des nuages…

Pour éviter de venir chouiner après !